Vous êtes sur la page 1sur 38

Licence_Automatique Module: Bus de Communications

Et Réseaux industriels

Université de Batna 2
Faculté de Technologie
Département d’électronique

TP0
Description de logiciels de simulation Réseaux

1. Objectif :
Le but du TP est de faire une initiation au simulateur réseau de Cirta et au Packet tracer de Cisco.

2. Matériels utilisés
 PC
 Logiciel simulateur réseau
 Logiciel Packet Tracer

3. NOTE :
1. Ce document représente un mini guide des deux logiciels. L’étudiant doit l’avoir sur lui lors
des sciences de TP
2. Ce mini guide est inspiré du manuel du logiciel simulateur réseau et du logiciel Packet
Tracer.

4. Description du Logiciel Simulateur Réseau

Le simulateur de réseaux version 3.1 que nous allons utiliser au cours de nos TP a été développé
par Pierre Loisel (la version 2 est disponible gratuitement sur le site du réseau CERTA).

Le simulateur réseau permet de simuler le comportement d’un réseau au niveau


Physique, Liaison de données, IP, Transport et Application. Ainsi, nous pouvons crier des
réseaux de manière graphique, par l’ajoute d’une station de travail, un hub, un switch, un
routeur, ou encore le composant Internet avec un simple clic.

Ces différents éléments peuvent être connectés à l'aide de câbles : droits, croisés,
coaxiaux ou lignes télécom.

DR. F. Hamdi 1
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Figure. 1. Icône du simulateur Réseau

En cliquant sur l’icône de simulateur réseaux de votre bureau vous obtenez la fenêtre
suivante :

Figure. 2. Fenêtre du simulateur réseau

4.1. Description de la fenêtre graphique


La figure. 2 illustre les différentes options de la barre à outil du simulateur. Nous distinguons
deux barres :

a. Barre de menu
b. Barre des icones

DR. F. Hamdi 2
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Figure.3. Options du simulateur


4.1. 1. menu
L’accès aux différentes options du menu s’effectue par un simple clic sur le bouton droit de la
souris. Ainsi, chaque option contient un sous ensemble d’options décrivant des tâches bien
précisent.

Figure. 4. Option fichier

 L’option fichier permet d’ouvrir, crier, enregistrer une implémentation réseau. La


dernière sous option de l’option fichier autorise de quitter le simulateur.

Figure. 5. Option Mode

 L’option Mode décrit le niveau du réseau conçu sous le simulateur. Chaque mode
correspond à l’un des 4 modes suivants (accessibles depuis le menu Mode) :

DR. F. Hamdi 3
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

 L’option Conception réseau décrit le niveau ou bien la couche physique d’un réseau.
Ainsi, elle permet d’ajouter des stations, câbles, hubs, switchs, Internet.
Dans ce mode, on peut modifier le nombre de cartes réseaux des stations, leur ajouter
une carte d’accès distant (modem), modifier le type d’un câble, modifier le nombre de
ports des hubs, switchs, choisir le mode de fonctionnement d’un switch (vlan, store and
forward…)
 L’option Ethernet : permet d’émettre une trame à partir d’une carte à destination
d’une autre carte (ou en broadcast), éteindre un matériel, etc.
 L’option IP : C’est la couche réseau, elle permet d’affecter les adresses IP et les tables
de routage, activer le routage sur du matériel possédant plusieurs cartes et simuler
l’utilisation de la commande ping. Aussi, elle permet d’observer l’émission et le
traitement de requêtes/réponses ARP, datagrammes IP, messages ICMP relatifs à ping.
 L’option Transport: permet d’envoyer des messages. Dans ce mode, on peut aussi faire
du NAT/PAT et établir des règles de filtrage (fonction firewall).
 L’option application : présente la dernière couche du modèle OSI.

Figure. 6. Option option


c. L’option Option offre la configuration, la sauvegarde, le chargement et la définition
de la langue

Figure. 7. Option aide


La dernière option correspond au help

DR. F. Hamdi 4
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

4.1.2. Les Icônes

La figure. 8 illustre les différentes icônes

Routeu Internet
Création de station
Câble

HUB

Switch

Espace de travail

Figure. 8. Icônes du simulateur


4.2. Création et conceptions d’un réseau sous le simulateur
La conception d’un réseau obéi à un certain nombre de phase que nous devons suivre avant
d’exécuter la simulation de l’implémentation.

La première phase consiste en la création des différentes stations constituons le réseau et les sous
réseaux. Cette étape est réalisée par le mode Conception réseau et les différentes icones du
simulateur

a. Exemple de création
 L’ajout du matériel se fait par mode conception du menu Mode.

Figure. 9. Phase de conception

 A l’aide des ’icônes on déposer un poste ou autre matériel dans l’espace de travail.

DR. F. Hamdi 5
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

En respectant ces deux points, et dans le cas de l’ajout de deux stations nous aurons le schéma
suivant

Figure 10. Cas de deux stations

Voici une brève description de ce qu’on peut voir

Figure.11. Description des stations

A ce niveau on peut configurer nos station à l’aide d’un click avecle bouton gauche de souris sur la
station. Cette action selon la situation donne les différentes configurations suivantes :

Figure 12. Configuration des stations

DR. F. Hamdi 6
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Figure. 13. Configuration d’une carte réseau

Figure. 14. Paramétrage IP

Remarque

 On note qu’une station de travail peut posséder entre 1 et 3 cartes réseau, dont une carte
d'accès distant qui lui permet notamment de se connecter à l'Internet

DR. F. Hamdi 7
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

 Chaque composant peut être configuré, y compris les câbles (droits, croisés, coaxiaux ou lignes
télécom).
 Le nombre de ports de chaque élément d'interconnexion est paramétrable
b. Câblage

La deuxième phase correspond au raccordement des stations. Donc, il faut relier par un câble nos deux
postes (cliquer sur l’icône câble puis sur une des cartes réseaux. Sans relâcher le bouton de la souris,
cliquez sur l’autre carte réseau) :

Figure. 15. Câblage des statations

c. Vérification

Maintenant, on vérifie que notre réseau est correctement créé. Il faut passer en mode Ethernet
(troisième phase). Ce mode permet de tester le réseau créé en faisant communiquer ses hôtes
(matériels connectés au réseau)

Figure. 16. Passage au mode ETHERNET

On doit obtenir le résultat suivant :

Figure. 17. Erreur de conception

La couleur rouge des cartes réseau indique qu’il y a un problème dans l’installation de notre réseau. Il
s’agit ici du fait qu’un câble réseau droit a été utilisé. L’objectif n’étant pas ici de traiter les différents
types de câble, sachez juste que pour relier des postes directement entre eux, il faut utiliser un câble
réseau croisé.

DR. F. Hamdi 8
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Remarque

On rappelle qu’un câble croisé est nécessaire entre 2 cartes réseaux dans les cas suivants :

 Pour relier deux stations


 Pour relier un port normal d’un hub/switch à un port normal d’un hub/switch
 Pour relier un port uplink d’un hub/switch à un port uplink d’un hub/switch
 Pour relier une station à un port uplink d’un hub/switch
Les deux derniers cas ne présentent en général aucun intérêt. Pour les autres possibilités de câblage,
on utilise un câble droit. Le schéma ci-dessous présent les câblages valides (les ports uplink figurant en
gras), où l’on peut inter changer les hubs et les switchs :

Figure. 18. Exemple de Câblage

Revenant à notre exemple, Passons en mode « Conception réseau » pour pouvoir modifier votre
réseau, puis cliquez droit sur une des cartes réseau et choisissez « configurer le câble » puis « Paires
torsadées croisé »

Figure .19. Choix du câble

Repassez en mode « Ethernet ».

La couleur verte des cartes réseau indique que la configuration matérielle est bonne et que les postes
peuvent communiquer entre eux.

DR. F. Hamdi 9
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Figure. 20. Cas de Bonne installation

d. Communication de deux postes d’un réseau

On va maintenant faire communiquer les postes de notre réseau.

En mode « Ethernet », faites un clic droit sur la carte réseau de st1 et cliquez sur « Emettre une trame
».

Figure. 21. Transmission de trame

On doit à présent choisir le destinataire qui va recevoir les informations. C’est ce que nous propose de
faire la fenêtre qui s’ouvre :

Figure. 22. Configuration de transmission

On a deux transmissions possibles :


 Unicast qui signifie « un seul destinataire », dans ce cas il faut cliquer sur la carte réseau du
destinataire (ici st2)
 Broadcast qui signifie tous les hôtes du réseau. Dans ce dernier cas, tous les éléments
matériels connectés au réseau vont recevoir la trame.

On peut observer la trame (en bleu) qui circule sur le réseau :


DR. F. Hamdi 10
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Figure. 23. Deux stations en communication

e. Réseau avec concentrateur (hub)

Pour ajouter un hub, passer en mode conception et utilisé l’icône suivante

Figure.24. Icône hub

Les ports du composant hub sont décrit comme suit :

Figure. 25. Vue du concentrateur dans le simulateur réseau

Ce dernier peut être configuré par un simple clic de la souris sur le composant en mode conception :

Figure. 26. Configuration du HUB

Avec un tel composant , On peut avoir comme exemple le réseaux suivant :

DR. F. Hamdi 11
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Figure. 27. Réseau à base de hub

f. Réseau avec switch (commutateur)

Pour concevoir un réseaux à base d’un commutateur, le principe est le même que celui de la
conception d’un hub ( mode conception et icône switch)

Figure. 28. Configuration du switch en mode Conception

Figure.29. Configuration en mode ethernet

DR. F. Hamdi 12
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Notons qu’il est possible de définir le type d'un switch (store and forward, on the fly), ainsi que ses
capacités en matière de gestion vlan et du protocole spanning tree.

g. Réseau avec Routeur

Pour concevoir un réseaux à base d’un routeur, le principe est le même que celui de la conception d’un
hub et d’u switch( mode conception et icône routeur)

Figure. 30. Configuration d’un routeur

Figure. 31. Configuration IP d’un routeur en mode IP

4. 3. Déroulement des simulations

Les modes Ethernet, IP, Transport et application proposent des simulations correspondant à leur
niveau. La simulation peut être

 Manuelle,
 pas à pas
 Automatique.
 Le mode Ethernet propose aussi trame réelle.

DR. F. Hamdi 13
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Figure. 32. Choix du mode de simulation

a. Simulation manuelle : dans ce type de simulation c’est l’utilisateur qui donne les actions à
réaliser.
a.1. Transmission d’une trame Broadcast

Afin d’illustrer le principe un ensemble de démo fera l’objet de ce qui suit. Notons que ce qu’on verra
sera lié au mode Ethernet. Dans ce mode on peut mettre en évidence les différents concepts de cette
couche tel que :

 Emission de trame,
 Collision,
 Rôle d'un hub,
 D'un switch,
 Vlan,
 Spanning tree.

En mode Ethernet, on trace les nœuds de ou des stations et des composants connectés.

Cette étape est illustrée à travers un réseau constitué de trois stations et un hub. Comme première
tâche est d’émettre une trame broadcaste comme il est indiqué sur la figure suivante :

DR. F. Hamdi 14
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Figure. 33. Exemple de simulation manuel

Après l’envoie on doit sélectionner l’actions à réaliser :

Automatiquement, on sélectionner le port de réémission :

 Réémettre sur le port sélectionné

DR. F. Hamdi 15
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

 Démo sur les stations st2 et st3

Définir l’action à réaliser :

a. 2. Cas de transmission d’une trame unicast

A partir de st1, on émet une trame unicast vers mac02

Le même principe que le cas précédent, on choisit le port parmi les deux cas proposés :

DR. F. Hamdi 16
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Une fois le choix est effectué, on définit l’action à réaliser par la station st3

Même travail avec la station st2

b. Autre type de simulation

 Pas à pas : pour cette simulation, c’est le simulateur qui choisit lui-même l’étape à réaliser
et l’affiche. L’utilisateur est invité à cliquer sur le bouton suivant entre chaque étape.
 Automatique : cette simulation ne sollicite pas l’utilisateur. Les étapes sont exécutées
automatiquement et peuvent être visualisées à l’écran ;
 Trame réelle : permet un réglage plus fin au niveau Ethernet.

5. Description du logiciel Packet tracer


Packet Tracer est un logiciel de CISCO libre et téléchargeable sur le net sous plusieurs versions. Il
permet de construire un réseau physique virtuel et de simuler le comportement des protocoles
réseaux. Le logiciel offre les fonctions suivantes :
 Espace de travail logique

DR. F. Hamdi 17
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

 Espace de travail physique : cette fonction offre la hiérarchie des périphériques,


répartiteur, immeuble, ville et inter-villes, chargement des graphismes des utilisateurs
 Mode temps-réel : mise à jour des protocoles en temps réel, configuration des switches et
routeurs
 Protocoles : les protocoles LAN (CSMA/CD, Ethernet et DHCP), la commutation : protocole
TCP/IP (ARP, IP, ICMP, UDP et TCP), le routage, le protocole NAT, le protocole WAN (HDLC,
PPP, and Frame Relay)
 Mode simulation : Animation de Packet, Capture de Packets (packet sniffer), Modèle ISO,
PDU détaillé, et visualisation des tables (MAC, NAT, ARP), Scenarios multi-Packets par
l’utilisateur

Pour s’initier à ce logiciel, il suffit de faire un clic sur l’icône suivante de votre bureau :

Figure. 34. Icône de Packet Tracer


Une fenêtre graphique de la figure suivante s’ouvre

Figure. 35. Fenêtre graphique de Packet Tracer

DR. F. Hamdi 18
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

5. 1. Description graphique
La figure suivante illustre la présentation de l’écran du logiciel

Figure. 36. Description de l’écran graphique du logiciel


a. Sélection des équipements ou du matériel

La rubrique de la figure 37 regroupe les équipements :

 Les commutateurs (switchs)


 Les concentrateurs (hubs)
 Les équipements terminaux
 Les connexions
 Les routeurs
 D’autre

DR. F. Hamdi 19
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Figure. 37. Equipements réseau


Notons qu’en Cliquant sur la catégorie d'équipements désirée on aura le détail des équipements.

Pour relier les équipements, on utilise les outils de la catégorie connexions : tout simplement on clique
sur la connexion voulue (voir le détail de la figure 38) puis on clique sur l'équipement à relier. En
effectuant la dernière opération les ports de l’équipement en question apparaissent et on choisit le type
voulu (lors du TP l’enseignant explique aux étudiants la différence entre les différents ports disponibles)

Figure. 38. Les différents câbles de connexion


On rappelle que pour les liaisons, les types de câbles réseau à utiliser sont les suivants :
1. Câble droit est exploité pour une liaison entre :
 PC et Hub
 PC et Switch
 Switch et Routeur
2. Câble croisé réalise la connexion entre :
 Switch et switch
 Hub et hub
 Routeur et Routeur
 PC et PC
 PC et Routeur
 Hub et switch

b. Configuration des paramètres réseaux

Tous les équipements du réseau doivent avoir une adresse IP pour pouvoir communiquer avec les
autres. Afin de réaliser ceci, il faut passer à la configuration du réseau réalisé.
b.1. Configuration de l'interface réseau d'un PC :

Sur la zone de schéma, on clique sur le PC ou bien la station, on aura la structure suivante :

DR. F. Hamdi 20
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Cette structure selon la version, contient trois à quatre options :


 Option physique
 Option config
 Option desktop
 Softwar/services dans le cas de la version 6
Ainsi, le premier onglet permet de rajouter des modules, c'est-à-dire des cartes matérielles afin
d’ajouter des ports Ethernet, une carte wifi etc.
L’onglet config permet de configurer essentiellement les paramètres réseau de l’ordinateur. On trouve :

DR. F. Hamdi 21
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

 L’option des paramètres globaux qui donnent accès à la configuration des paramètres de base
de l’ordinateur
 . Interface Fast Ethernet permet de configurer la carte réseau de la machine avec une adresse
statique

L'onglet Desktop de la figure donne l’accès à une sorte de bureau virtuel. Celui-ci met à la disposition
de l’utilisateur les outils logiciel habituels des équipements.

Figure. 39. L’onglet Desktop


 IP Config : permet de configurer les paramètres réseau de la machine
 Dial-Up : permet de configurer un modem s’il est présent dans l’équipement
 Terminal : permet d’accéder à une fenêtre de programmation (HyperTerminal)

DR. F. Hamdi 22
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

 Command prompt : est la fenêtre DOS classique permettant de lancer des commandes en ligne
de commande (PING, IPCONFIG, ARP, etc...)
 WEB Browser :il s’agit d’un navigateur Internet
 PC Wireless : permet de configurer une carte WIFI si elle est présente dans l’équipement
 VPN : permet de configurer un canal VPN sécurisé au sein du réseau.
 Traffic generator : permet pour la simulation et l’équipement considéré de paramétrer des
trames de communications particulières (exemple requête FTP vers une machine
spécifiée)
 MIB Browser : permet par l’analyse des fichiers MIB d’analyser les performances du réseau
 CISCO IP Communicator : Permet de simuler l’application logicielle de téléphonie développée
par CISCO
 E-Mail : client de messagerie
 PPPoE Dialer : pour une liaison Point à Point (Point to Point Protocol)
 Text Editor : éditeur texte

b.2. Configuration de l'interface réseau d'un routeur

Le principe est toujours le même, sur la zone de schéma, on clique sur le routeur, on aura

On constate bien qu’on a les options :


 Physical
 Config
 CLI
La première option permet d’ajouter des modules au composant. Il suffit de glisser dans l’emplacement
voulu, par la suite éteindre le composant et le rallumer

DR. F. Hamdi 23
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Dans l’option Config, il est possible de paramétrer graphiquement et de façon intuitive le nom du
matériel, les routes statiques et dynamiques ainsi que les interfaces.
Notons que l’écran "Equivalent IOS Commands", correspond aux commandes lancées en mode CLI.

Le second point qu’il faut mentionner dans cette fenêtre est l’option l'interface (FastEthernet0/0 ou
0/1). Celle-ci réalise la configuration selon le principe de la figure suivante :

La dernière option CLI donne directement accès à l’interface de commande du matériel Cisco (c’est
dans cette zone que nous allons réaliser la programmation des routine du matériels Cisco).

DR. F. Hamdi 24
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Les différentes commandes employées dans la simulation sont résumées dans tableaux
suivants :

Tableau. 1. Commande de visualisation

DR. F. Hamdi 25
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Tableau.2. Commande de configuration de base

Tableau. 3. Commande de Sauvgarde

DR. F. Hamdi 26
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Tableau. 4. Commande de Configuration

5.3. Mode simulation

La simulation permet de mettre en évidence les principes des échanges sur le réseau. Pour passer en
mode simulation, cliquez le bouton simulation en bas de l'écran.

Le logiciel offre deux types de simulations :

 Simulation en temps réel


 Simulation détaillée (pas à pas)

Le premier type de simulation garantit trois modes de simulation :

a. Simulation exploitant les différentes commandes de réseau


b. La simulation d’un accès web
c. La simulation de message

Le second type permet l’analyse d’une trame lors de sa simulation. En effet, en activant le mode
Simulation, les échanges de trames sont simulés par des déplacements d’enveloppes sur le schéma.
Les manipulations peuvent être les mêmes qu’en mode Real Time mais des animations visuelles
montrent le cheminement des informations.

Ainsi, le lancement de la simulation se fait soit par :

1. L’outil Add simple PDU grâce à l’icone . Avec cette action, on dit que nous avons réalisé
la simulation ping.

Pour ce faire, on doit :

 Sélectionner l’outil
 Cliquer sur l’ordinateur émetteur du PING
 Cliquer ensuite sur l’ordinateur Destinataire du PING

DR. F. Hamdi 27
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

 La fenêtre d’état informera de la réussite (Successfull) ou de l’échec (Failed) de la transaction

5.4. Analyse de la trame

La partie droite de l’écran permet de naviguer dans les étapes de l’échange

La navigation peut être :

 Soit en enregistrant l’ensemble de l’échange en actionnant le bouton Auto capture/Play


 Soit en passant d’une trame à l’autre avec le bouton Capture/Forward.

DR. F. Hamdi 28
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Par un double-clic sur le carré de couleur, s’ouvrir une fenêtre présentant le niveau du modèle OSI

On voit bien que plusieurs options sont possible. Elles représentent la structure de la trame et le
format du datagramme comme le cas de outbound PDU details illustre ce qui suit :

DR. F. Hamdi 29
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Comme, il est possible de filtrer un protocole spécifique en cliquant sur le bouton Edit Filter.

En conséquent, seuls les paquets spécifiques à ce protocole seront capturés

DR. F. Hamdi 30
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

2. Simulation en ligne de commande, dans ce cas on saisit des commande réseau (IPCONFIG,
PING, ARP...) par la réalisation des étapes suivantes :
 Ouvrir la fenêtre de configuration de l’ordinateur,
 Choisir l’onglet Desktop,
 Sélectionner l’outil Command Prompt,
 Saisir la commande souhaitée,
 Valider par la touche entrée

Exécution de la commande arp

6. Quelques commandes
Les commandes réseau sont nécessaire pour connaitre l’état des composants du réseau local. Nous
allons spécifier que quelques-unes :
1. La commande ipconfig permet de connaitre l’adresse logique des stations
2. La commande ipconfig /all permet de connaitre l’adresse physique et l’adresse logique des
stations
3. La commande ping adresse permet de tester la connectivité
4. La commande ping domaine permet de connaitre l’adresse logique du réseau correspondant
au nom du domaine spécifié et de vérifier la connectivité du réseau.
5. La commande arp permet d’afficher la table arp
6. La commande tracert ; trace la route de la destination
7. La commande help affiche la liste des commandes

DR. F. Hamdi 31
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

7. Premier réseau locale (cette Partie c’est un guide pour expliquer les étapes à suivre aux
étudiants)

Nous allons construire un réseau constitué de deux ordinateurs de bureau, reliés entre eux par un
câble croisé. Commençons par choisir le type d'appareil ‘’Ordinateur’’ en cliquant sur l'icône
appropriée :

Ce qui donne alors les différents types d'ordinateurs disponibles : poste de travail, portatif, serveur,
etc. Au moyen de la souris, traînez un poste de travail (la première icône à gauche) dans la moitié
gauche de la zone de travail :

Traînez ensuite un second poste de travail dans la moitié droite de la zone de travail :

DR. F. Hamdi 32
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Comme nous voulons relier nos deux ordinateurs par un câble, cliquez sur les appareillages de type
«câble» :

Puis sélectionnez le câble croisé (une ligne noire pointillée) en cliquant sur son icône :

DR. F. Hamdi 33
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Pour établir une connexion entre les deux ordinateurs, cliquez sur l’un des ordinateurs dans la
zone de travail et choisissez la connexion («Fast Ethernet») :

Cliquez ensuite sur le 2e ordinateur et indiquez également la même chose

DR. F. Hamdi 34
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Vous obtenez deux ordinateurs reliés par un câble croisé :

A ce stade vous devez configurer les ordinateurs en leur donnant une adresse IP. Double-cliquez sur
l'ordinateur de gauche :

DR. F. Hamdi 35
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Sélectionnez l'onglet Config ou bien Desktop.

Dans le cas de config cliquez sur l'interface Fast Ethernet. Dans la zone IP Configuration affectez
l'adresse 192.168.1.1 et le masque de sous réseau 255.255.255.0 à l’ordinateur.

Fermez ensuite cette fenêtre et refaire le même travail avec l’autre ordinateur mais donnez-lui
l'adresse 192.168.1.2 et le même masque.

Dans le cas de ou vous allez travailler avec l’onglet Desktop vous cliquer sur la fenêtre IP
configuration et affectez l’adresse et le masque pour chaque ordinateur.

Pour tester cette configuration. Double-cliquez sur l’un des ordinateurs. Sélectionnez l'onglet
Desktop puis l'icône Command Prompt pour ouvrir une fenêtre de commande :

DR. F. Hamdi 36
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

Vous obtiendrez alors la fenêtre de commande suivante :

Envoyez la commande ping à l'autre ordinateur en indiquant son adresse par exemple :

ping 192.168.1.2

(suivie de la touche Entrée). Si la connexion a été bien réalisée, vous devriez obtenir la réponse
suivante, confirmant que l'ordinateur de droite a bien répondu aux quatre envois d'un ping :

DR. F. Hamdi 37
Licence_Automatique Module: Bus de Communications
Et Réseaux industriels

DR. F. Hamdi 38

Vous aimerez peut-être aussi