Vous êtes sur la page 1sur 15

SOMMAIRE

Page
LISTE DES TABLEAUX.....................................................................2
LISTE DES FIGURES..........................................................................2
INTRODUCTION.................................................................................3
I. PRESENTATION DU PROJET ET DES OBJECTIFS..................4
1. Contexte et justification du projet.................................................4
2. Objectifs du projet.........................................................................4
II. Matériels et méthodes utilisés..........................................................4
1. Présentation du prototype du dispositif (ZO-BAMARA).............5
2. Description de procédure du captage et du stockage de CO2 par
le dispositif ZO-BAMARA................................................................6
III. Valorisation du CO2 dans la culture de l’Aloe Vera....................6
1. Choix et culture d’Aloe Vera........................................................7
IV. Analyse socio – économique et coût du projet.............................9
1. Charges potentielles liées au projet...............................................9
2. Analyse économique du projet et sa faisabilité...........................12
CONCLUSION ET PERSPECTIVES................................................14
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES............................................15

Projet intégrateur et d’insertion professionnel…………………………………… Année 1

académique 2017 /2018


LISTE DES TABLEAUX

Tableau 1 : les bienfaits de l’Aloès Vera


Tableau 2 : matériel et coûts
Tableau 3 : coûts de fonctionnement liés au projet
Tableau 4 : masse salariale
Tableau 5 : Revenu annuel des récoltes

Tableau 6 : Analyse économique du projet et sa faisabilité

LISTE DES FIGURES

Figure 1 : Prototype réel du dispositif ZO-BAMARA

Figure 2 : Prototype 3D du dispositif ZO-BAMARA

Projet intégrateur et d’insertion professionnel…………………………………… Année 2

académique 2017 /2018


INTRODUCTION

L’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement durable d’après crise est
une préoccupation majeure de l’Etat centrafricain. Des orientations stratégiques ont été
menées par Son Excellence Le Président Faustin Archange TOUADERA. Ces directives sont
beaucoup plus centrées sur la cohésion sociale et la création d’emplois au travers
l’implémentation des moyennes et grandes entreprises dans divers secteurs. Le
développement du pays dépendra des acquis notoires dans les secteurs stratégiques comme la
santé, les industries productrices, l’éducation, l’agriculture et l’élevage. L’analyse de ces
secteurs démontre que l’attention sera beaucoup plus portée sur l’implémentation des
entreprises, l’agriculture et l’élevage, dans le souci de rehausser l’économie dans un premier
temps. Cependant, suite à sa présence au COP 23 du 6 au 17 novembre 2017 à Bonn en
Allemagne, Le chef de l’Etat Centrafricain a décidé de réadapter son programme de
développement durable à un « développement propre et durable » du pays en mettant en
exergue la lutte contre le changement climatique par les émissions de gaz à effet de serre [1].

C’est dans cet élan que ce projet trouve pleinement sa place. En effet, l’objectif de ce projet
est de contribuer contre la lutte du changement climatique, en mettant un dispositif
d’épuration atmosphérique qui capte et stocke le CO 2 afin d’utiliser ce dernier dans la culture
d’Aloe Vera qui est une plante thérapeutique très connue et utilisée par les centrafricains et
surtout renfermant une multitude de vertus.

Projet intégrateur et d’insertion professionnel…………………………………… Année 3

académique 2017 /2018


I. PRESENTATION DU PROJET ET DES OBJECTIFS

1. Contexte et justification du projet

Pays aspirant à son essor après la sortie de crise, la République Centrafricaine (RCA)
demeure encore l’un des pays dont les activités industrielles sont quasi moins polluantes dans
le monde. Le projet décrit ci-bas est un accompagnateur dans le processus du développement
du pays par la politique d’entreprenariat, établie par Son Excellence Le Président Faustin
Archange TOUADERA ; qui opte pour l’implémentation des moyennes et grandes entreprises
dans les secteurs miniers, pétroliers, chimiques, etc.

2. Objectifs du projet

L’objectif du projet est de mettre sur pied un dispositif pour capter et stocker le CO 2 à
moindre coût lors des activités industrielles et par la même occasion de valoriser ce dioxyde
de carbone dans la culture de l’Aloe Vera.

Objectifs spécifiques :

 Participer à la lutte contre le réchauffement climatique ;


 Améliorer et faciliter l’agriculture dans les zones urbaines et rurales (cas de l’Aloe
Vera) ;
 Créer des emplois pour les jeunes et impliquer pleinement les autochtones ;
 Participer au développement économique de la RCA au travers des différents secteurs
émetteurs et/ou utilisateurs du CO2.

II. Matériels et méthodes utilisés

La technique de la capture et du stockage du dioxyde carbone (CSC), fait partie des


moyens envisagés pour réduire les émissions atmosphériques de CO 2 dues aux activités
humaines. L’objet de cette partie est d’analyser l’état actuel des connaissances en ce qui a trait
aux aspects techniques, scientifiques et environnementaux de cette solution et en considérant
le prototype du dispositif « ZO-BAMARA » comme une option parmi les autres mesures
susceptibles d’atténuer les changements climatiques.

Projet intégrateur et d’insertion professionnel…………………………………… Année 4

académique 2017 /2018


La combustion de ressources énergétiques fossiles (charbon, gaz naturel, pétrole), de
ressources énergétiques renouvelables (biomasse) ou de dérivés de ces ressources entraîne la
formation de molécules de dioxyde de carbone ou CO2.[2]

Le procédé de capture (parfois appelé captage) du CO 2 consiste à piéger les molécules de


CO2 avant, pendant ou après l’étape de combustion afin d’éviter sa propagation dans
l’atmosphère (gaz à effet de serre). Trois familles de procédés de capture sont ainsi
envisagées :

 La capture avant la combustion : précombustion ;


 La capture pendant combustion à l’oxygène pur : oxycombustion.
 La capture après combustion : postcombustion.

1. Présentation du prototype du dispositif « ZO-BAMARA »

Figure 1 : Prototype réel du dispositif ZO-BAMARA

Projet intégrateur et d’insertion professionnel…………………………………… Année 5

académique 2017 /2018


Figure 2 : Prototype 3D du dispositif ZO-BAMARA

2. Description de procédure du captage et du stockage de CO2 par le


dispositif « ZO-BAMARA »

Le post-combustion est la méthode adoptée pour capturer et stocker le CO 2 par le


dispositif « ZO-BAMARA ». Elle consiste à séparer le CO 2 après aspiration de l’air pollué à
l’aide du mono-éthanolamine (l’ammoniac) qui est un solvant permettant de piéger le CO 2.
Après ce piégeage, un processus de déshydratation se fera au niveau du condensateur, suivi de
la régénération de l’ammoniac dans le but d’une réinjection.

III. Valorisation du CO2 dans la culture de l’Aloès Vera

L’aloe Vera est une plante vivace appartenant à la famille des Liliacées. Pouvant atteindre
80cm, on la reconnait à ses feuilles allongées et pointues, pleine d’épines et à ses fleurs
jaune/orange disposées en épis [3].

Cultivée beaucoup plus dans la partie Ouest de la RCA, l’Aloe Vera en plus d’être une
belle plante d’intérieur et d’extérieur a aussi des vertus (thérapeutiques) connues depuis des
millénaires ! Il est donc nécessaire d’amener un équilibre dans la culture et la production de
cette plante sur le territoire centrafricain.

Projet intégrateur et d’insertion professionnel…………………………………… Année 6

académique 2017 /2018


Mais la question qu’on pourrait se poser est de savoir pourquoi l’Aloe Vera ? Et quel lien
pourrait-il exister entre cette plante et le CO2 ?

1. Choix et culture d’Aloe Vera

L’Aloe Vera est facile d’entretien et se révèle peu exigeant tout au long de l’année. 
Pouvant atteindre environ 80cm cette plante d’intérieur et d’extérieur très décorative est très
résistante, notamment à la chaleur [4]. En outre, la lumière est l’un des plus grands
contribuant dans la procédure de son développement . Ne craignant pas le soleil direct, cette
plante se plait particulièrement dans une fourchette de température allant de 18° à 35°C, ce
qui correspond parfaitement à la valeur thermique moyenne sur le territoire centrafricain.

Cadeau magnifique et très bonne plante dépolluante, l’Aloe Vera est très utile tant sur
le plan sanitaire que sur l’équilibre environnemental. Lorsqu’on parle d’efficacité en matière
de transformation de CO2 en oxygène au travers de la photosynthèse, 20 plants d’Aloe Vera
valent 1 arbre de 27 cm de diamètres et de 7 m de haut [5]. D’après la société Forever, a vec
50 millions de plants d’Aloe Vera, leurs plantations nettoient actuellement 2 millions de
tonnes de CO2 par année. Pour des raisons économiques, dans ce projet, on se limite pour un
début avec 500 mille plants pour la culture de cette plante. Faisons donc un petit calcul en
passant par la règle de 3, pour estimer la quantité de CO 2 que ces plants pourront capter et
transformer en oxygène au bout d’un an.

Données :

X = masse de CO2 capturé lors du projet ;

Y = 2 millions de tonne de CO2 Capturé par Forever

PF = 50 millions de plants Forever ;

PP = 500 mille plants projet ;

PF Y

PP X ?

500.000 × 2.000.000
X=
50.000 .000

Projet intégrateur et d’insertion professionnel…………………………………… Année 7

académique 2017 /2018


D’où X = 10.000 tonne, on constate donc ici qu’au bout d’un an, 500 mille plants sont en
mesure de transformer 10.000 tonne de CO2 capturer par notre prototype X - 17.

Voici la liste de quelques propriétés de l’Aloe Vera en termes de dépollution de l’intérieur et


d’extérieur :

 L’Aloe Vera absorbe jusqu’à 90% du dioxyde de carbone d’une pièce,


 Il absorbe aussi le benzène et le toluène,
 Il est aussi efficace sur divers allergènes surtout les acariens dans la culture d’autres
plantes.

Très apprécié et utilisé dans la Lobaye au sud-ouest de la RCA, l’Aloe Vera régule aussi
les ondes électromagnétiques les rendant moins dangereuses pour l’homme. Par conséquent la
culture de cette plante palliera largement contre la lutte contre les émissions
électromagnétiques et des gaz à effets de serre par les entreprises qui s’implémenteront en
RCA.

Hormis sa capacité épuratoire atmosphérique, la culture de cette plante a aussi des


avantages colossaux grâce à ses propriétés thérapeutiques et comestibles, parmi lesquelles on
peut énumérer :

Projet intégrateur et d’insertion professionnel…………………………………… Année 8

académique 2017 /2018


Tableau 1 : les bienfaits de l’Aloe Vera

IV. Analyse socio – économique et coût du projet

Cette section traduit un montage financier, plus significativement de présenter les


charges et les coûts afin de faire une analyse économique du projet ainsi qu’une étude de
sa faisabilité.

1. Charges potentielles liées au projet

Ces charges sont constituées aux investissements effectués lors de la conception du


prototype « ZO-BAMARA » ainsi que ceux liés à la mise en place des différentes procédures
pour aboutir à la culture de l’Aloe Vera.

 Evaluation des investissements liés à la conception du prototype « ZO-


BAMARA »

La conception du prototype « ZO-BAMARA » est à une hauteur de 1 737 500 Fcfa,


car elle passe première par une maquette numérique nécessitant de temps et de l’argent pour

Projet intégrateur et d’insertion professionnel…………………………………… Année 9

académique 2017 /2018


le calcul des structures. Une fois, le prototype établit, il sera donc monté par des techniciens
ayant de connaissances en électricité, en mécanique et aussi en froid et climatisation.

 Evaluation des investissements liés à la culture de l’Aloe Vera

Comme tous les autres pays du monde, la RCA est régie par un ensemble de de lois et
constitutions établies par la haute hiérarchie judiciaire et politique.

Dans le souci de cultiver cette plante en toute sécurité et dans les normes des ordonnances
concernant l’obtention d’un terrain et le permis de pratiquer l’agriculture sur le sol
centrafricain, il serait souhaitable de tenir compte de certains aspects comme :

 Les immobilisations incorporelles : elles vont contribuer à la valeur juridique de la


zone de culture. Ces immobilisations comprennent les frais de premier établissement :
frais d’étude (150 000 Fcfa), et frais de constitution de (100 000 Fcfa)
 Les immobilisations corporelles : l’acquisition du terrain de l’exploitation (10
hectares) se fera par l’intermédiaire du conseil rural et/ou urbain pour une valeur
8 000 000 Fcfa.
 Fonçage d’un puits : le puits sera construit selon le normes réglementaires avec un
diamètre de 1,80 m, des buses de captage et cuvelage avec tout le dispositif de
gravillonnage et de dalle de fond pour la filtration, la margelle et le réceptacle en guise
de protection. Une pompe électrique d’un débit de 7 m 3 par heure suivant les
disponibilités en eau de la nappe, est intégrée au puits.
Le système d’irrigation moins contraignant pour les ouvriers, est constitué par un
système de tuyauterie permettant la conduite de l’irrigation au moyen d’une lance. Ce
système nécessite peu de main d’œuvre et favorise : l’efficacité d’arrosage et le
développement rapide de l’Aloe Vera. Le total des dépenses liées à ce poste est de
1 800 000 Fcfa.
 Aménagement du périmètre agricole : cette activité nécessite des travaux de
nivellement et dessouchage et de l’extraction de toute matière solide pouvant entraver
le développement de la culture de l’Aloe Vera. Le coût prévu pour cette activité
revient à 1 000 000 Fcfa pour quatre jours de travaux avec un tracteur.

Tableau 2 : matériel et coûts

DESIGNATION QUANTITE PRIX UNITAIRE (Fcfa) MONTANT TOTAL (Fcfa)

Projet intégrateur et d’insertion professionnel…………………………………… Année 10

académique 2017 /2018


Râteaux 8 1 500 12 000
Seaux 10 2 000 20 000
Pelles 10 2 500 25 000
Fourches 10 2 500 25 000
Arrosoir 10 4 500 45 000
Brouette 5 13 000 65 000
EPI 10 15 000 150 000
Accessoires divers 300 000
Mobiliers de bureau 4 150 000 600 000
Pompe électrique (*) 1 800 000 800 000
Clôture de type Ferlo 48 rouleaux/25 cm 23 000 1 104 000
Ordinateur (**) 5 250 000 1 250 000
Fourgonnette (**) 3 3 000 0000 9 000 000
Plants (*****) 500 000 250 125 000 000
TOTAL 138 396 000

 Charge de fonctionnement
Tableau 3 : coûts de fonctionnement liés au projet

DESIGNATION MONTANT TOTAL (Fcfa)


Accessoires bureautiques (papiers, crayons, stylos, etc.) 50 000
Matériels administratifs 200 000
Pièces et matériels divers pour les ateliers 300 000
Communication et surveillance administrative 300 000
Carburant / Lubrifiant / Combustible 3 450 500
TOTAL 8 601 000

 Récapitulatif de la charge salariale


Tableau 4 : masse salariale

SALAIRE
EFFECTI
PERSONNEL MENSUEL PAR MONTANT ANNUEL
F TOTAUX (FCFA)
EMPLOYE (FCFA) (FCFA)

Coordonnateur du projet 1 215 000 215 000 2 580 000


Assistant(e) administratif 1 135 000 135 000 1 620 000
Responsable financier 1 135 000 135 000 1 620 000
Responsable commercial 1 135 000 135 000 1 620 000
Technicien en horticulture 2 135 000 270 000 3 240 000
Projet
Gardienintégrateur et d’insertion
5 professionnel……………………………………
35 000 175 000 Année
2 100 000 11

académique 2017 /201850


Manœuvres 40 000 2 000 000 24 000 000
Total annuel    44 700 000   36 780 000
Charges sociales 10% 53 640 000   3 678 000
La production d’Aloe Vera se fera saisonnièrement plus précisément après trois mois de
récolte suivit d’un mois de mise en repos du sol. Ainsi il est prévu pour l’horticulture de
procéder à une récolte des plants par hectare.

Les recettes d’exploitation sont estimées par trimestre et leur cumule fait l’objet d’une
production à hauteur de 225 000 000 Fcfa pour récolte de 500 mille sujets par an, soit un sujet
(pied) à 150 Fcfa.

Tableau 5 : Revenu annuel des récoltes

Activités Quantité de sujets récoltés Prix unitaire de sujet Revenu trimestriel Revenu annuel
(Fcfa) (Fcfa) (Fcfa)
Récolte 1 500 000 150 75 000 000 ---/---/---
Jachère ---/---/--- ---/---/--- ---/---/--- ---/---/---
Récolte 1 500 000 150 75 000 000 ---/---/---
Jachère ---/---/--- ---/---/--- ---/---/--- ---/---/---
Récolte 1 500 000 150 75 000 000 ---/---/---
Jachère ---/---/--- ---/---/--- ---/---/--- ---/---/---
TOTAL 225 000 000

Il est également notoire que certaines prévisions ont été prises en considération en
tenant compte de la flexibilité des prix du marché observés par les producteurs.

Suivant la loi de l’offre et de la demande, nous avons voulu réduire les risques de fluctuation
des prix pouvant affecter la viabilité du projet en appliquant la méthode de la moyenne
pondérée.

2. Analyse économique du projet et sa faisabilité

Savoir si la production d’un projet est rentable et s’il est techniquement réalisable et

politiquement souhaitable, relève d’études spécifiques menées généralement par des

spécialistes des bureaux d’études spécialistes. Ce sont les études techniques et les études de

marché à quoi, s’ajoutent, le cas échéant des études complémentaires (à caractère social,

institutionnel, écologique).

En effet, un projet doit être étudié sous plusieurs aspects indiquant sa faisabilité

commerciale, technique, financière et économique.

Projet intégrateur et d’insertion professionnel…………………………………… Année 12

académique 2017 /2018


Tableau 6 : Analyse économique du projet et sa faisabilité

ELEMENTS A A+1 A+2 A+3 A+4


I- DEPENSES
EQUIPEMENTS ET
138 396 000 128 292 000 13 396 000 13 396 000 13 396 000
COUTS
CHARGE SALARIALE 40 458 000 40 458 000 40 458 000 40 458 000 40 458 000
CHARGES DE
8 601 000 8 601 000 8 601 000 8 601 000 8 601 000
FONCTIONNEMENT
INVESTISSEMENTS
11 050 000 6 000 000 7 500 000 6 000 000 8 000 000
IMMOBILIERS
AMORTISSEMENT DES
7 134 750 7 134 750 7 134 750 7 134 750 7 134 750
IMMOBILISATIONS
TOTALES DEPENSES (1) 205 639 750 190 485 750 77 089 750 75 589 750 75 589 750
II-RECETTES
QUANTITES D’ALOE
1 500 000 1 600 000 1 800 000 2 000 000 2 500 000
VERA
PRIX UNITAIRE HORS
150 150 150 150 150
TAXES
TOTALES RECETTES (2) 225 000 000 240 000 000 270 000 000 300 000 000 375 000 000
SOMME NETTE AVANT
19 360 250 49 514 250 192 910 250 224 410 250 299 410 250
IMPOTS (3) = (2) - (1)
IMPOTS SUR LES
4 840 070 12 378 565 48 227 565 56 102 565 74 852 565
BENEFICES (4) = (3) * 25%
SOMME NETTE APRES
14 520 180 37 135 685 144 682 685 168 307 685 224 557 685
IMPOTS (5) = (3) - (4)
AMORTISSEMENT DES
7 134 750 7 134 750 7 134 750 7 134 750 7 134 750
IMMOBILISATIONS
CASH FLOW NET (6) 21 654 930 44 270 435 151 817 435 175 442 435 231 692 435
TAUX
D'ACTUALISATION (7) (1,12) -1 (1,12) -2 (1,12) -3 (1,12) -4 (1,12) -5
CASH FLOW ACTUALISE 19 334 760 35 292 120 108 060 650 111 496 840 131 468 510

Projet intégrateur et d’insertion professionnel…………………………………… Année 13

académique 2017 /2018


(3) = (6) * (7)

CASH FLOW CUMULES 19 334 760 54 626 880 162 687 530 274 184 370 405 652 880

CONCLUSION ET PERSPECTIVES

Au final, le projet qui a été présenté ressort l’idée et la vision de son promoteur et les

objectifs visés. C’est un projet à caractère purement social, surtout dans les zones

potentiellement affectées par la pollution atmosphérique suite aux émissions de gaz à effet de

serre.

L’analyse socio-économique et les coûts après impôt obtenus, mettent en exergue une

rentabilité financière du projet avec un taux de rentabilité interne de 53%. Ce taux est

largement au-dessus des investissements les deux premières années.

Du point de vue partenariat ce projet contribue à l’augmentation du taux d’emplois à l’endroit

de la jeunesse centrafricaine tant sur plan urbain que rural. Sans oublier son caractère

épuratoire atmosphérique, il est à noter que ce projet est une potentielle cible pour les

entreprises exerçant dans le domaine médical, industriel et cosmétique qui s’implémenteront

en RCA. Par conséquence, ce projet répond dans sa large partie aux critères politiques établis

par son Excellence Le président Faustin Arhange TOUADERA.

Projet intégrateur et d’insertion professionnel…………………………………… Année 14

académique 2017 /2018


REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

 [1] : Sader Marie Jo, “Les chances d’atteindre l’Accord de Paris se réduisent, Actu
environnement, 01 août 2017, https://www.actu-environnement.com/ae/news/etude-
chance-accord-paris-climat-temperature-29471.php4
 [2] : https://www.novethic.fr/lexique/detail/capture-et-stockage-du-co2.html
 [3] : https://www.aloe-vera-pour-tous.com/l-aloe-vera
 [4] : https://www.autourdunaturel.com/laloe-vera-en-plante-dinterieur-interets-et-
astuces/
 [5] : https://naturalathleteclub.com/blog/aloe-vera-bienfait/

Projet intégrateur et d’insertion professionnel…………………………………… Année 15

académique 2017 /2018