Vous êtes sur la page 1sur 2

Algèbre linéaire Série 6 - partie 2

 
2 −1
Exercice 7. Soit T : R2 → R2 une application linéaire telle que [T ]BB = , où B dénote la
3 1
base canonique de R2 . Soit C = ((1, 1), (−1, 1)) une autre base de R2 .
1) Calculer [T ]CC sans calculer les matrices de passage [id]BC et [id]CB .
2) Calculer [T ]CC à l’aide des matrices de passage [id]BC et [id]CB .
3) Comparer.

Exercice 8. Soit S : M2×2 (R) → M2×2 (R), S(A) = 2A − 3AT . Soient


       
1 0 1 1 1 1 1 1
B=( , , , )
0 0 0 0 1 0 1 1

et        
0 0 1 0 1 0 1 1
C=( , , , )
1 0 1 0 1 1 1 1
deux bases de M2×2 (R). Calculer [S]BB , P = [id]BC , et [S]CC . Vérifier la formule de changement de
base.

Exercice 9. Soient B = (1, 1 + x, 1 + x + x2 ) et C = (2 + x, −x 2 2


 + x , x ) deux
 bases de P2 (R). Soit
2 −1 3
T : P2 (R) → P2 (R) une application linéaire telle que [T ]BB =  0 2 −2.
−1 4 1
T
1) Soit [v]B = (3, −1, 2) . Quel est le polynôme v ?
2) Que vaut [T (v)]B ? Quel est le polynôme T (v) ?
3) Calculer [id]BC .
4) En déduire [id]CB . Que vaut [v]C ?
5) Utiliser les matrices précédentes pour trouver [T ]CC . Calculer [T (v)]C de deux manières
différentes.

Exercice 10. Soit A ∈ M2×2 (R) une matrice fixée. On considère l’application α : M2×2 (R) →
M2×2 (R) définie par α(M ) = A · M .
1) Montrer que α est linéaire.
2) Soit B = (E11 , E12 , E21 , E22 ) la base canonique de M2×2 (R). Déterminer [α]BB .
3) Soit C = (E21 , E22 , E11 , E12 ). Déterminer [id]CB et [id]BC .
4) Déterminer [α]CC à l’aide de la formule de changement de base.
5) Déterminer directement [α]CC .

Exercice 11. Soit α : P3 (R) → P3 (R) l’application linéaire définie par


Z 1
0
α(p(t)) = p (t) + 12 p(x)dx.
0

Soit C = (1, t, t2 , t3 ) la base canonique de P3 (R).


a) Déterminer la matrice [α]CC .
b) Montrer que B = (1, 1 + t, 2 + 3t2 , (1 + t)3 ) est une base de P3 (R).
c) Déterminer la matrice [α]BB et expliciter la formule de changement de base.