Vous êtes sur la page 1sur 7

Corrigé série d’exercices Coordination SM-ST du module

U.S.T.H.B
N◦ 1 MATH II
Faculté des Mathématiques
Calcul intégral Année universitaire 2020-2021

Exercice 1. Soit la fonction f définie par f (x) = |x + 2| − |x − 1|.

1) Tracer la courbe représentative de la fonction f .

Z 0 Z 3
2) Calculer les intégrales f (x) dx, f (x) dx.
−3 0
En utilisant la relation de Chasles, on a :
Z 0 Z −2 Z 0 Z −2 Z 0 h i−2 h i0
f (x) dx = f (x)dx+ f (x)dx = −3 dx+ 2x+1 dx = −3x + x2 +x = −3−2 = −5.
−3 −3 −2 −3 −2 −3 −2

Z 3 Z 1 Z 3 Z 1 Z 3 h i1 h i3
f (x) dx = f (x)dx + f (x)dx = 2x + 1 dx + 3 dx = x2 + x + 3x = 2 + 6 = 8.
0 0 1 0 1 0 1

3) En déduire la moyenne de f sur [−3, 3].


Z 3
1
La valeur moyenne de f sur [−3, 3] est f (x)dx. On a :
3 − (−3) −3
Z 3
1 0
Z Z 3
1  1 1
f (x)dx = f (x)dx + f (x)dx = (−5 + 8) = .
3 − (−3) −3 6 −3 0 6 2

Exercice 2. Calculer directement les intégrales suivantes :


Z  
1 3 1
1. I1 = 2x + √ − + 2 dx (Voir cours).
x x x
Z Z
cos 2x 1 2 cos 2x
2. I2 = dx = dx.
1 + sin 2x 2 1 + sin 2x

On pose u(x) = 1 + Z sin 2x. Donc (sur un intervalle où 1 + sin 2x ne s’annule pas),
1 u0 (x) 1
I2 est de la forme dx = ln |u(x)| + c, c ∈ R.
2 u(x) 2
1 1
Ainsi I2 = ln |1 + sin 2x| + c = ln(1 + sin 2x) + c, c ∈ R. (car 1 + sin 2x > 0)
2 2

1
Z
2x
3. I3 = dx.
1 + x4
u0 (x)
Z
2
 
On pose u(x) = x . L’intégrale I3 est de la forme  2 dx = arctan u(x) + c, c ∈ R.
1 + u(x)
Ainsi I3 = arctan(x2 ) + c, c ∈ R.
Z
2x
4. I4 = √ dx.
1 − x4
u0 (x)
Z
2
 
On pose u(x) = x . L’intégrale I4 est de la forme q  2 dx = arcsin u(x) + c, c ∈ R.
1 − u(x)
Ainsi I4 = arcsin(x2 ) + c, c ∈ R.

Application: Déduire les valeurs des intégrales définies suivantes :



4 √
Z 3
2x h
2
i 4
3 √ π
dx = arctan(x ) = arctan 3 − arctan 0 = .
0 1 + x4 0 3
Z π
i π6 √
6 cos 2x h1 1 π 1 1 3
dx = ln(1 + sin 2x) = ln(1 + sin ) − ln(1 + sin 0) = ln(1 + ).
0 1 + sin 2x 2 0 2 3 2 2 2
Exercice 3. Calculer les intégrales suivantes en utilisant une intégration par partie :
Z
1. I1 = (x + 1)ekx dx, k ∈ R∗ .
Soit k ∈ R∗ . On pose :
u0 (x) = 1
 (
u(x) = 1 + x
=⇒ 1
v 0 (x) = ekx v(x) = ekx
k
Une intégration par parties donne :
Z
1 kx 1 1 1 1 1 1
I1 = (1 + x) e − ekx dx = (1 + x)ekx − 2 ekx + c = ekx ( x + − 2 ) + c, c ∈ R.
k k k k k k k
Z Z
2. I2 = arctan x dx = 1. arctan x dx.
On pose :
 ( 1
u(x) = arctan x u0 (x) =
=⇒ 1 + x2
v 0 (x) = 1 v(x) = x
Une intégration par parties donne :
Z Z
x 1 2x
I2 = x arctan x − dx = x arctan x − dx
1 + x2 2 1 + x2
1 1
= x arctan x − ln |1 + x2 | + c = x arctan x − ln(1 + x2 ) + c, c ∈ R (car 1 + x2 > 0).
2 2
Z
3. I3 = ex sin x dx.
On pose :
u0 (x) = cos x
 
u(x) = sin x
=⇒
v 0 (x) = ex v(x) = ex
Une intégration par parties donne :
Z
x
I3 = e sin x − ex cos x dx = ex sin x − I3,1 .

2
Calculons l’intégrale I3,1 , pour cela posons :
  0
u1 (x) = cos x u1 (x) = − sin x
0 x =⇒
v1 (x) = e v1 (x) = ex

Une intégration par parties donne :


Z
x
I3,1 = e cos x + ex sin x dx.

Ainsi Z
x x
I3 = e sin x − e cos x − ex sin x dx = ex (sin x − cos x) − I3

Donc
1
2I3 = ex (sin x − cos x) =⇒ I3 = ex (sin x − cos x) + c, c ∈ R.
2
Z π
4. I4 = x cos x dx.
0
On pose :
u0 (x) = 1
 
u(x) = x
=⇒
v 0 (x) = cos x v(x) = sin x
Une intégration par parties donne :
h iπ Z π h iπ h iπ
I4 = x sin x − sin x dx = x sin x + cos x = 0 − 2 = −2.
0 0 0 0

Z Z
2
5. I5 = ln(x + 1) dx = 1. ln(x2 + 1) dx.
On pose :
 ( 2x
u(x) = ln(x2 + 1) u0 (x) =
=⇒ x2+1
v 0 (x) = 1 v(x) = x
Une intégration par parties donne :

x2
Z 2
x +1−1
Z
2 2
I5 = x ln(x + 1) − 2 2
dx = x ln(x + 1) − 2 dx
Z x +1Z x2 + 1
1
= x ln(x2 + 1) − 2 dx + 2 2
dx = x ln(x2 + 1) − 2x + 2 arctan x + c, c ∈ R.
x +1

Exercice 4. En utilisant un changement de variable adéquat, calculer les intégrales suivantes:


Z
1
1. J1 = dx.
x ln x Z
dx du
On pose u = ln x donc du = . Ainsi, J1 = = ln |u| + c = ln | ln x| + c, c ∈ R.
x u
Z π
2
2. J2 = cos x sin2 x dx.
0

π
On pose u = sin x donc du = cos xdx. D’autre part, lorsque 0 ≤ x ≤ 2
alors 0 ≤ u ≤ 1 (car la
fonction x 7→ sin x est strictement croissante sur [0, π2 ]). Ainsi
Z 1 h u3 i1 1
J2 = u2 du = = .
0 3 0 3

3
π
etan x
Z
4
3. J3 = dx.
0 cos2 x
1 π
On pose u = tan x donc du = dx. D’autre part, lorsque 0 ≤ x ≤ 4
alors 0 ≤ u ≤ 1 (car la
cos2 x
fonction x 7→ tan x est strictement croissante sur [0, π4 ]). Ainsi
Z 1 h i1
J3 = eu du = eu = e − 1.
0 0

Z
x
4. J4 = √ dx (Voir cours).
1+x
1
Z
2 √
5. J5 = 1 − x2 dx (Voir cours).
−1
2
Z √
6. J6 = x2 + 1 dx.

On pose x = sht donc dx = cht dt. Ainsi


Z √ Z √ Z Z
J6 = sh2 t + 1 cht dt = ch2 t cht dt = |cht|cht dt = ch2 t dt car cht > 0, ∀t ∈ R.
Z
1 1 1 1 1
= 1 + ch(2t) dt = t + sh(2t) + c = argshx + sh(2argshx) + c, c ∈ R
2 2 4 2 4
Remarque : On peut simplifier l’écriture de J6 . En effet :
1
Comme x = sht alors t = argshx et dt = √ dx.
x2 + 1
dx √
D’autre part, sh(2t) = 2sht cht = 2sht = 2x x2 + 1.
dt
1 1 √ 2
On conclut que J6 = argshx + x x + 1 + c, c ∈ R.
2 2
Exercice 5.
1) Calculer les intégrales des fractions rationnelles suivantes :
5x3 + x2 − 22x − 1
Z
(a) I1 = dx.
x3 − 4x
Le numérateur et le dénominateur ayant même degré, on effectue une division euclidienne. On
trouve:
5x3 + x2 − 22x − 1 x2 − 2x − 1 x2 − 2x − 1
=5+ =5+ .
x3 − 4x x3 − 4x x(x − 2)(x + 2)
On cherche alors A, B et C dans R tels que :
x2 − 2x − 1 A B C
= + + . (1)
x(x − 2)(x + 2) x x−2 x+2
• Pour trouver A, on multiplie les deux côtés de l’égalité (1) par x ensuite, on pose x = 0. On
trouve A = 41 .
• Pour trouver B, on multiplie les deux côtés de l’égalité (1) par x − 2 ensuite, on pose x = 2.
On trouve B = −18
.
• Pour trouver C, on multiplie les deux côtés de l’égalité (1) par x + 2 ensuite, on pose x = −2.
On trouve C = 78 .

Ainsi Z Z Z Z
1 1 1 1 7 1
I1 = 5 dx + dx − dx + dx
4 x 8 x−2 8 x+2
1 1 7
= 5x + ln |x| − ln |x − 2| + ln |x + 2| + c, c ∈ R.
4 8 8
4
Z
1
(b) I2 = dx.
(x + 1)2 (x + 2)

On cherche A, B et C tels que


1 A B C
2
= + 2
+ . (2)
(x + 1) (x + 2) (x + 1) (x + 1) x+2

• Pour trouver B, on multiplie les deux côtés de l’égalité (2) par (x + 1)2 ensuite, on pose x = −1.
On trouve B = 1.
• Pour trouver C, on multiplie les deux côtés de l’égalité (2) par (x + 2) ensuite, on pose x = −2.
On trouve C = 1.
• Pour trouver A, on remplace x par 0 dans (2), on trouve :

1 C 1 C
= A + B + ⇒ A = − B − = −1.
2 2 2 2
Ainsi
Z Z Z
1 1 1
I2 = − dx + dx + dx
x+1 (x + 1)2 x+2
1 x + 2
1
= − ln |x + 1| − + ln |x + 2| + c = ln − + c, c ∈ R.
(1 + x) x+1 1+x

2x3 + 1
Z
(c) I3 = dx.
x2 + 4
Le degré du numérateur est supérieur au degré du dénominateur ainsi en effectuant une division
euclidienne, on obtient :
2x3 + 1 1 − 8x
2
= 2x + 2 .
x +4 x +4
Donc Z Z Z
1 8x
I3 = 2xdx + 2 2
dx − 2
dx
x +2 x +4

1 x
= x2 + arctan( ) − 4 ln(x2 + 4) + c, c ∈ R.
2 2
Z
1
(d) I4 = dx.
x(x2
− 4x + 5)
On cherche A, B et C dans R tels que :
1 A Bx + C
= + 2 (3)
x(x2 − 4x + 5) x x − 4x + 5

• Pour trouver A, on multiplie les deux côtés de l’égalité (3) par x ensuite, on pose x = 0. On
1
trouve A = .
5
• Pour trouver B et C, on remplace dans (3), x par −1 puis par 1, on trouve :
( 3
x=1 ⇒ B+C =
5
x = −1 ⇒ C − B = 1

1 4
Ceci donne : B = − et C = .
5 5

5
Ainsi Z Z Z
1 1 1 x 4 1
I4 = dx − 2
dx + dx .
5 x 5 x − 4x + 5 5 x2 − 4x + 5
On a : x2 − 4x + 5 = (x − 2)2 + 1 alors
Z Z
1 1
• 2
dx = dx = arctan(x − 2) + c, c ∈ R.
x − 4x + 5 12 + (x − 2)2

x−2+2 2(x − 2)
Z Z Z Z
x 1 2
• 2
dx = 2
dx = 2
dx + dx
x − 4x + 5 x − 4x + 5 2 x − 4x + 5 x2 − 4x + 5

1
= ln(x2 − 4x + 5) + 2 arctan(x − 2) + c, c ∈ R.
2
On conclut que :
1 1 2 4
I4 = ln |x| − ln(x2 − 4x + 5) − arctan(x − 2) + arctan(x − 2) + c, c∈R
5 10 5 5
1 1 2
= ln |x| − ln(x2 − 4x + 5) + arctan(x − 2) + c, c ∈ R.
5 10 5

2) Calculer les intégrales suivantes :


ex
Z
(e) I5 = dx.
1 + ex + e2x Z
x x 1
On pose t = e donc dt = e dx donc I5 = dt.
1+t+ √ t2
 1 2 3  1 2  3 2
Comme 1 + t + t2 = t + + = t+ + alors
2 4 2 2
Z Z
1 1
I5 = 2
dt = √  dt
1+t+t  3 2  1 2
+ t+
1 
2 2  x 1 
2  2(t + 2 ) 2 2(e + 2 )
= √ arctan √ + c = √ arctan √ + c, c∈R
3 3 3 3
Z
1
(f) I6 = dx.
1 + cos x
1 − t2 2
On pose t = tan( x2 ) alors cos x = 2
et dx = dt. Ainsi,
1+t 1 + t2
Z Z
1 1 2
I6 = dx = 2 dt
1 + cos x 1 + 1+t2 1 + t2
1−t

1 + t2
Z Z
2 x
= 2 2
. 2
dt = 1 dt = t + c = tan( ) + c, c ∈ R.
1+t +1−t 1+t 2

1− x
Z
(g) I7 = √ dx.
x(1 + x)
√ dx
On pose t = x donc dt = √ . Ainsi
2 x

1−t
Z Z Z
1 2t
I7 = 2 2
dt = 2 2
dt − dt
1+t 1+t 1 +√ t2
= 2 arctan t − ln(1 + t2 ) + c = 2 arctan( x) − ln(1 + x) + c, c ∈ R.

6
Z
cos x
(h) I8 = 2 dx.
sin x + sin x + 2
Z
1
On pose t = sin x donc dt = cos xdx. Ainsi I8 = 2
dt.
√ t +t+2
7 1 7 2
Comme t2 + t + 2 = (t + 21 )2 + = (t + )2 + ( ) alors
4 2 2
Z
1 2  2(t + 1 )  2  2(sin x + 1 ) 
I8 = √ dt = √ arctan √ 2 + c = √ arctan √ 2 + c, c∈R
7 2 1 2 7 7 7 7
( 2 ) + (t + 2 )

Exercice 6. En utilisant la linéarisation, calculer les intégrales suivantes :


Z
1. J1 = sin(5x) cos(3x) dx.
En utilisant la formule trigonométrique sin(ax) cos(bx) = 12 [sin(ax − bx) + sin(ax + bx)], on obtient :
Z Z
1
J1 = sin(5x) cos(3x) dx = [sin(5x − 3x) + sin(5x + 3x)]dx
Z Z 2
1 1 1 1
= sin(2x)dx + sin(8x)dx = − cos(2x) − cos(8x) + c, c ∈ R.
2 2 4 16
Z
2. J2 = cos4 x sin2 x dx.
En utilisant les formules de linéarisation suivantes cos2 a = 1+cos(2a)
2
et sin2 a = 1−cos(2a)
2
, on obtient :

1 + cos(2x) 2  1 − cos(2x) 
Z 
J2 = dx
Z  2 2
1  
= 1 + 2 cos(2x) + cos2 (2x) 1 − cos(2x) dx
8Z 
1 
= 1 + 2 cos(2x) + cos2 (2x) − cos(2x) − 2 cos2 (2x) − cos3 (2x) dx
8Z 
1 2 3

= 1 + cos(2x) − cos (2x) − cos (2x) dx
8
OnZ a : Z
2 1 1 1
• cos (2x)dx = 1 + cos(4x) dx = x + sin(4x) + c, c ∈ R.
Z Z2 2Z 8
• cos (2x)dx = cos (2x) cos(2x)dx = (1 − sin2 (2x)) cos(2x)dx.
3 2

On pose u = sin(2x) donc du = 2 cos(2x)dx. Ainsi :


Z Z
3 1 1 1 1 1
cos (2x)dx = (1 − u2 )du = u − u3 + c = sin(2x) − sin3 (2x) + c, c ∈ R.
2 2 6 2 6

Par conséquent,
1 1 1 1 1 1
J2 = x+ sin(2x) − x + sin(4x) + sin(2x) − sin3 (2x) + c, c∈R
8 16 16 64 16 48
1 1 1 1
=
x + sin(2x) + sin(4x) − sin3 (2x) + c, c ∈ R.
16 8 64 48
Z Z
2 1 1 1
3. J3 = ch x dx = (1 + ch(2x)) dx = x + sh(2x) + c, c ∈ R.
2 2 4