Vous êtes sur la page 1sur 12

SUJET

Les paramètres intervenant dans


l’étude sismique d’un bâtiment

Préparé par :
TALEB Dounia
EL MLILI Youssef
Encadré par :
Mr. JABBOURI Abdallah
Contents
1 Introduction ..................................................................................................................................... 2
2 Les paramètres sismiques ............................................................................................................... 3
2.1 Coefficient de priorité ou d’importance.................................................................................. 3
2.1.1 Classe I : importance vitale (1,30) ................................................................................... 3
2.1.2 Classe II : Bâtiments du grand public (1.20) .................................................................... 4
2.1.3 Classe III : Bâtiments ordinaires ...................................................................................... 4
2.2 La ductilité ............................................................................................................................... 4
2.2.1 Ductilité et classe de bâtiments ...................................................................................... 5
2.3 Facteur de réduction (rigidité K) ............................................................................................. 5
2.4 AMORTISSEMENT .................................................................................................................... 6
2.5 Carte de zonage sismique........................................................................................................ 6
2.6 Coefficient de site .................................................................................................................... 7
3 Conclusion ..................................................................................................................................... 10

1
1 Introduction
Un bâtiment parasismique est un bâtiment qui résiste au séisme. Alors c’est quoi un séisme ?
comment se produit-il ?
Les séismes ou tremblements de terre constituent un phénomène géologique qui de tout le
temps a terrorisé les populations qui vivent dans certaines zones du globe.
Lorsqu’un matériau rigide est soumis à des contraintes de cisaillement, il va d’abord se
déformer de manière élastique, puis, lorsqu’il aura atteint sa limite d’élasticité, il va se
rupturer, en dégageant de façon instantanée toute l’énergie qu’il a accumulé durant la
déformation élastique.
Il y a plusieurs paramètres qui influencent sur la résistance d’un bâtiment subit à une force
sismique (rigidité, ductilité, type de sol, l’amortissement, le site…).

2
2 Les paramètres sismiques

classe de
priorité
sismique
coefficient de
ductilité vitesse et
d'accéleration
les
paramètr
coefficient es
sismiques zone sismique
de site

coefficient facteur de
d'amortisseme réduction K
nt ( rigidité )

2.1 Coefficient de priorité ou d’importance


C’est un coefficient qui classifie les constructions selon leur importance d’usage, et RPS 2000
version 2011 répartit les bâtiments selon leur usage principal en trois classes.

Classe de construction Coefficient de priorité ou d’importance


Classe I 1,30
Classe II 1,2
Classe III 1,00

2.1.1 Classe I : importance vitale (1,30)


Les constructions destinées à des activités sociales et économiques vitales pour la population
et qui devraient rester fonctionnelles, sans ou avec peu de dommage, après le séisme. On
distingue notamment selon l’usage :

• Les constructions de première nécessité en cas de séisme tels que


Les établissements de protection civile, les centres de décision, les hôpitaux, les cliniques,
les grands réservoirs et châteaux d’eau, les centrales électriques et de télécommunication,
les postes de police, les stations de pompage d’eau

• Les constructions destinées au stockage des produits à haut risque pour le public et
l’environnement

3
2.1.2 Classe II : Bâtiments du grand public (1.20)
Sont groupées dans cette classe les constructions présentant un risque en raison du grand
public qu’elles abritent :
➢ Les bâtiments scolaires et universitaires, les bibliothèques, les musées, les salles de
spectacles et de sport, les grands lieux de culte (mosquées, etc.).
➢ Les salles de plus de 300 personnes : salles de fête, les salles d’audience, siège
du parlement, centres commerciaux
2.1.3 Classe III : Bâtiments ordinaires
Bâtiments courants à usage d’habitation, de bureau ou commercial

2.2 La ductilité
La ductilité est la capacité d’un matériau à se déformer plastiquement sans se rompre, cette
capacité inélastique permet de dissiper une grande partie d’énergie sous des sollicitations
sismiques sans réduction de sa résistance.
C’est pour ça on ajoute l’acier dans le béton, pour donner une ductilité aux structures.

Un matériau Etiré, allongé,


ductile Qui peut être
Sans se rompre

Le règlement définit trois niveaux de ductilité selon le comportement requis de la structure

Chaque niveau traduit la capacité de la structure à dissiper l’énergie provenant du séisme.

Faible ductilité ND1 La réponse sismique évolue dans le


domaine élastique
La réponse sismique évolue dans le
Ductilité moyenne ND2 domaine inélastique avec une protection
raisonnable contre toute rupture
prématurée
La structure a une grande capacité de
Ductilité élevée ND3 dissipation d’énergie et un certain nombre
de dispositions techniques est exigé pour
minimiser le risque de rupture prématurée

4
2.2.1 Ductilité et classe de bâtiments

Classe de bâtiments Niveau de séisme Facteur de vitesse)


(V :
𝑣 ≤ 0,1 0,1 ≤ 𝑣 ≤ 0,2 0,20 ≤ 𝑣
Classe I
Classe II ND1 ND2 ND3

Classe II ND1 ND2

2.3 Facteur de réduction (rigidité K)


Le bâtiment résiste grâce à sa rigidité qui dépend principalement des caractéristiques des
matériaux et de la géométrie de ses éléments porteurs (voiles, portique …)
La rigidité définit la force de rappel ou la force élastique F qui est égal à 𝐹 = 𝐾. 𝑣 qui
permet de limiter les déplacements

Plus la rigidité est Plus les


grande déplacements seront
faibles

SYSTEME DE ND1 ND2 ND3


CONTREVENTEMENT
Ossatures en Armé
béton
Portique en béton 2 3.5 5
armé
Voile et portique 2 3 4
Voile 1.4 2.1 2.8

Voiles couplés 1.8 2.5 3.5

Ossatures en acier
Portique à nœuds 3 4.5 6
rigides
Ossature 2 3 4
contreventée

5
2.4 AMORTISSEMENT
L’amortissement représente les frottements internes développés dans la structure en
mouvement. Il est fonction des matériaux composant la structure.
L’amortissement permet de dissiper l’énergie sous forme de chaleur et réduit ainsi l’amplitude
𝒅𝑽
des oscillations du bâtiment avec une force résistive 𝑭 = 𝑪. 𝒅𝒕

Type de structure 
Structures en béton armé
Ossatures métalliques avec murs 5
extérieurs lourds et cloisons
Ossatures métalliques avec murs 3
extérieurs et intérieurs légers

2.5 Carte de zonage sismique


Carte de zonage sismique est une carte qui coupe le pays en région de différents vulnérabilités
sismiques, on évalue la vulnérabilité sismique d’une région selon sa position par rapport à une
faille active ou une limite d’une plaque tectonique.
Le comportement de ces régions vis-à-vis des séismes est étudié pour évaluer l’aléa sismique
c-à-d la probabilité qu’un séisme d’une certaine magnétude surviennent dans cette région.
A partir de cette étude que les spécialistes dressent des cartes pour évaluer les risques
sismiques des régions
Ce zonage sismique définit l’accélération possible évalué au niveau du sol rocher ce parametre
s’appelle le coefficient d’acceleration de reference 𝛾.
Carte et tableau Zonage sismique en vitesse

6
Paramètre de vitesse Numéro de zone de vitesse Zv
0.00 0
0.07 1
0.10 2
0.13 3
0.17 4

Carte et tableau de zonage sismique en accélération

Zone Za Exemple Couleur


Zone 0 0.04 Boujdour Vert
Zone 1 0.07 Guelmim L’orange
Zone 2 0.10 Ait Baha Jaune
Zone 3 0.14 Taza Violet
Zone 4 0.18 Agadir Rouge

2.6 Coefficient de site


L’intensité du séisme est dépend de la nature du sol qui traverse, un classement des sites en
cinq types est adopté en fonction des caractéristiques mécaniques du sol, et de son épaisseur
A chaque type de site correspond un coefficient

7
Sites Nature Coefficient
S1 Rocher toute profondeur 1
Sols fermes épaisseur< 30
S2 Sols fermes épaisseur≥ 30 1,2
Sols meuble épaisseur < 30
S3 Sols meubles épaisseur ≥ 15 1,4
Sols mous épaisseur < 10
S4 Sols mous épaisseur ≥ 10 1,8
S5 Conditions spéciales *
*la valeur du coefficient du S5 sera établie par un spécialiste

2.6.1.1 Facteur d’amplification


Le facteur d’amplification tient compte de l’accélération 𝑨𝒎𝒂𝒙 et de la vitesse 𝑽𝒎𝒂𝒙 fournis
par les cartes

• La vitesse pour définir la zone du risque sismique


• Le spectre de calcul est pour 5% de coefficient d'amortissement. Si différent de 5%, la
correction par multiplication des ordonnées par le facteur : 𝒎 = (𝟓⁄𝒙)𝟎,𝟒
• L'accélération pour le facteur d'amplification en fonction de la période (T) de
vibration de la structure

8
Rapport des zones Période T 𝟎. 𝟓𝟎 ≤
𝒁𝒂⁄ < 𝟎, 𝟐𝟓 0,25 < 𝑇 < 0,50
𝒁𝒗

𝟏< 1,9 1,9


𝟏= 2,5 −2,4 𝑇 + 3,1 1,20
⁄ 2⁄3
(𝑇)
𝟏> 3,5 −6,4 𝑇 + 5,1

Facteur d’amplification dynamique

9
3 Conclusion

L’étude sismique a pour but de :

• Assurer la sécurité du public pendant un tremblement de terre


• Assurer la protection des biens matériels
• La continuité de la fonctionnalité des services de base
C’est pour ça il faut tient en compte toute les paramètres précédents pour Présenter un
recueil d’exigences minimales de conception et de calcul ainsi que des dispositions
constructives à adopter pour permettre aux bâtiments de résister convenablement aux
secousses sismiques.

10
11