Vous êtes sur la page 1sur 11

Université A.

MIRA de Béjaïa Faculté des Sciences Economiques, Commerciales et des Sciences de Gestion Département des Sciences Commerciales
Module : Financement du commerce international
Niveau : 3ème Année, Commerce International et Logistique

Les techniques de paiement à


nécessaires, au dédouanement contre le paiement, ou l’acceptation
l’international d’une lettre de change de la part de l’acheteur.

La remise documentaire, consiste à ce que le vendeur et l’acheteur


I. Le crédit documentaire et la remise documentaire aient une bonne relation basée sur la confiance, la solvabilité de
l’acheteur et la stabilité politique et économique dans le pays de
Le crédit documentaire  et  la remise documentaire représentent des
l’importateur.
garanties efficaces pour le vendeur qui veut s'assurer de
l'encaissement du produit de ses ventes et pour l’acheteur qui La responsabilité des banques, dans le cadre des encaissements
souhaite s'assurer de la bonne qualité du bien ou du service acheté, documentaires, se limite essentiellement, à transmettre et à délivrer
avant tout règlement financier. des documents contre paiement ou acceptation d’un effet de change.

1 : La remise documentaire 


2. Les acteurs de la remise documentaire 
L’encaissement documentaire, ou remise documentaire, est un
moyen de faire encaisser par une banque, le montant dû par un
 Le donneur d’ordre: c’est le vendeur (exportateur), qui
acheteur contre remise des documents.
remet les documents à sa banque et lui donne un ordre
1. Principes de la remise documentaire  d’encaissement en prenant soin d’expédier la marchandise.
 La banque remettante : c’est la banque du donneur d’ordre,
Cette procédure permet à un vendeur, d’expédier sa marchandise,
elle transmet les documents à la banque chargée de
tout en mandatant une banque, afin qu’elle remette les documents

1
l’encaissement dans le pays de l’acheteur, mais elle n'assume puisse retirer sa marchandise, le vendeur de sa part donne à
aucun engagement ni responsabilité. sa banque un ordre d’encaissement.
 La banque présentatrice : c’est la banque à l’étranger,  La banque se chargera par la suite de délivrer ou de faire
chargée de l’encaissement, qui effectue la présentation des délivrer ces documents à l'acheteur par le biais de sa banque
documents à l'acheteur et ne les remettra qu’après règlement contre acceptation de la traite ou contre paiement en se
 Le tiré : C’est l’acheteur ou l’importateur, auquel sont conformant aux instructions reçues de la banque remettante.
présentés les documents d’encaissement.
 La banque de l'acheteur transfère le montant de la remise à la
3. Les différentes formes d’encaissement documentaire  banque du vendeur dans le cas de document contre paiement
et dans le cas d'un encaissement contre acceptation, le tiré
a. Document contre paiement (D/P)  acceptera l'effet qui, selon les instructions de l'ordre
b. Document contre acceptation (D/A)  d'encaissement, restera auprès de la banque présentatrice,
c. Document contre acceptation et aval dans ce dernier cas, le remettant pourra demander l'escompte
de l'effet auprès d'une banque disposée à le faire ou fera
4. Fonctionnement et déroulement encaisser le montant à l'échéance.
 Après la conclusion du contrat entre le fournisseur et le
client, le fournisseur expédie la marchandise, tire  Lorsque la banque de l'importateur reçoit les documents une

généralement une traite sur son client, soit à vue soit à vérification véritable doit être faite par celle-ci et une fois

échéance. assurée de la conformité des documents, une lettre

 Ensuite le donneur d’ordre remet à sa banque (banque d'information est envoyée au bénéficiaire pour l'informer de

remettante) les documents nécessaires au client pour qu’il l'arrivée des documents

2
 Enfin lorsque le client accepte la traite (documents contre - L’importateur peut dans certains cas recevoir la marchandise
acceptation) ou effectue le paiement (documents contre avant de payer ou d'accepter la traite.
paiement) les documents lui sont remis par la banque. La
b. Inconvénients
banque du vendeur crédite le compte de son client du
montant de son exportation.
- Cette technique ne protège pas l'exportateur du risque de

Avantages et inconvénients  change 

a. Avantages  - le mécanisme est déséquilibré entre l'importateur et


l’exportateur, ce dernier encourt beaucoup de risque
- L’acheteur ne pourra pas retirer la marchandise que si les
documents nécessaires au dédouanement ou à la remise de la - Cette technique est fortement soumise au risque politique, si

marchandise par le transporteur (Bill of Loding en cas de l'entreprise destine vers un marché instable

transport maritime) se sont inclus dans la remise


2 : le crédit documentaire
documentaire sans avoir préalablement réglé à sa banque le
montant de la remise documentaire  1. Principes fondamentaux 

- C’est un moyen souple simple sur le plan des documents, et Le crédit documentaire est un arrangement d’une banque de payer
dans l’exécution administrative un montant déterminé au fournisseur d’une marchandise ou d’une
prestation contre remise de documents conformes, affirmant que la
- Le cout de La remise documentaire est raisonnable, les frais
marchandise a été expédiée ou la prestation a été faite dans un délai
de son déroulement sont très peu onéreux
fixe.

3
Les documents d’un crédit documentaire sont soumis à des généralement située dans le pays du vendeur et qui
conditions très stricts, le bénéficiaire ne peut être remboursé que avise le client de l’opération de crédit documentaire
contre remise de documents conformes. sans prendre des engagements

La réalisation d'un crédit documentaire fait concourir quatre  La banque confirmatrice : généralement c’est la
principaux acteurs, l'absence d'un de ces intervenants rend banque notificatrice choisie par la banque émettrice et
impossible la réalisation et le déroulement du crédit documentaire : qui accepte de prendre un engagement de paiement
vis-à-vis de l’exportateur.
 Donneur d'ordre : Il s'agit de l'importateur
(acheteur) qui demande l’ouverture d’un crédit 2. Mécanisme  d’un crédit documentaire 
documentaire au non de son fournisseur dans sa
banque.  L’acheteur/donneur d'ordre demande à sa banque l'ouverture
d'un crédit documentaire auprès de la banque du
 Le bénéficiaire : c’est l'exportateur (vendeur) qui vendeur/bénéficiaire, pour le compte de ce dernier. 
reçoit le crédit documentaire par l'intermédiaire de sa
banque. Il expédie la marchandise demandée et  La banque émettrice, celle de l’acheteur, transmet l’ensemble

transmet les documents à sa banque. des documents à la banque notificatrice, celle du vendeur,
tout en précisant les conditions d'utilisation et de paiement
 La banque émettrice : la banque du donneur d'ordre (montant, date, nature de la marchandise, date limite
(l’acheteur) qui émet le crédit documentaire au non d'expédition, conditions de vente, de transport et d'assurance,
du bénéficiaire. documents demandés, et le délai de paiement) .
 La banque notificatrice (réceptrice) : c’est la  Dès ce moment, la banque émettrice s'engage à régler le
banque correspondante de la banque émettrice, vendeur, à condition que ce dernier respecte exactement les

4
conditions exigées, en fournissant surtout tous les documents Dans ce cas le crédit documentaire s’effectue de différentes
nécessaires dans les délais prévus.   manières, la banque bénéficiaire doit présenter une garantie qui se
 La banque du vendeur lui notifie cette ouverture de crédit, réduit généralement en proportion des livraisons effectuées ce qu’on
sans aucun engagement de sa part. appelle acompte garantie, prenons l’exemple de la « red clause » :
 Dès la réception de la notification du Credoc, le vendeur doit permet à la banque désignée de verser une avance au bénéficiaire
vérifier que les conditions fixées sont conformes au contrat pour qu’il puisse procurer les marchandises
commercial défini avec le client, et que tous les documents
essentiels sont fournis dans les délais accordés. b. Crédit documentaire renouvelable 
 Quand tout est conforme, le vendeur expédie la Pour des prix attirants l’acheteur peut envisager l’entente avec le
marchandise.  fournisseur pour une commande qui dépasse ses besoins actuels, la
livraison sera donc faite sur une période déterminée et l’acheteur
3. Les différentes formes d’un crédit documentaire dans ce cas peut ouvrir un Credoc renouvelable d’un montant
courant contre valeur d’une livraison fractionnée.
a. Révocable 
b. Irrévocable c. Crédit « back to back » 
c. notifié (non confirmé)  Lettre de crédit d’exportation qui couvre une lettre de crédit
d. Confirmé  d’importation : Une fois les contrats sont signés entre l’exportateur
et l’importateur, ce dernier rédige une demande de crédit
4. Les crédits documentaires spéciaux : documentaire back to back, cette demande est transmise à la banque
émettrice (la banque de l’importateur) , elle remet le crédit
a. Crédit documentaire avec acomptes  documentaire à la banque notificatrice (banque de l’exportateur).

5
L’exportateur dans ce cas réceptionne le crédit documentaire et - Il est utilisé que dans des conditions commerciales favorables
établit le second crédit documentaire qu’il remet à la banque
- Facilite les opérations commerciales entre les acteurs
notificatrice qui devient alors la banque émettrice du second crédit,
internationaux
la banque émet un second crédit documentaire et le remet à la
banque du second bénéficiaire, (le fabriquant ou le fournisseur réel)
- Pour l'exportateur : Sécurité maximale quand il s’agit d’un
crédit documentaire confirmé 
Enfin La banque du second bénéficiaire notifie le crédit
documentaire à la banque du fabriquant, et la suite des opérations se
- Pour l’importateur : sécurité de paiement car il paye si
déroulera comme un crédit documentaire classique
seulement si, les documents sont conformes

Avantages et inconvénients 
e. Inconvénients 

Le crédit documentaire présente des avantages comme il procure


- Procure des risques communs au vendeur et à l'acheteur
des inconvénients :
- La moindre erreur, le crédit documentaire doit être annulé ou
d. Avantages 
modifié ce qui engendre des frais supplémentaires 
- C’est une technique de paiement et un instrument de
financement rapide, efficace très reconnu et utilisé partout - Procédure lourdes et complexes 
dans le monde
- c’est un moyen de paiement couteux, d’ailleurs, même en
- Le Credoc garantit la livraison des marchandises avec la cas de non-utilisation ou de non-exécution, il y a un
qualité et la quantité demandée et dans des délais fixés paiement de la commission .
d’avance  

6
II. Les techniques de financement des exportations à Le crédit fournisseur est destiné à financer les biens
moyen et long terme d’équipements ainsi que les services qui leurs sont associés.

Les financements à moyen et long terme permettent aux exportateurs - Le montant du crédit, en principal et intérêts, est égal au
de bien d’équipement, généralement coûteux, d’accorder à leurs montant de la créance payable à terme.
clients (acheteurs étrangers) des délais de paiement, en leur facilitant
- La durée est comprise entre 18 mois et 7 ans, lorsque le
ainsi l’opération d’achat.
crédit est à moyen terme; et elle est supérieure à 7 ans quand
1. Le crédit fournisseur le crédit est à long terme.

a. Définition c. Avantages et inconvénients

Le crédit fournisseur est un prêt bancaire octroyé directement au Le crédit fournisseur présente les avantages suivants :
fournisseur (exportateur) en lui permettant d’accorder des différés de
- Le financement peut porter sur l’intégralité du contrat,
paiement aux acheteurs (importateurs). Le crédit fournisseur permet
l’existence d’un seul contrat rend l’opération de la mise en
au fournisseur d’escompter sa créance et d’encaisser, au moment de
place du crédit simple et rapide, la détermination préalable de
l’expédition partielle ou totale de l’exportation, le montant des
l’échéancier et du coût, aussi l’importateur n’a qu’un seul
sommes qui lui sont dues par l’importateur. Cette technique se
interlocuteur, le fournisseur, qui est à la fois producteur,
caractérise par l’existence d’un seul contrat, qui est le contrat
exportateur et financier. Cependant, l’exportateur qui a
commercial qui comprend les conditions commerciales et
recours à ce financement est confronté à quelques
financières.
inconvénients :
c. Caractéristiques

7
- La préparation, le montage et la gestion du dossier crédit - Le montant de ce crédit correspond généralement à 85 % du
sont à sa charge, s’il ne se couvre pas auprès d’un organisme montant total du contrat commercial, de ce fait, l’emprunteur
d’assurance, il peut être confronté aux risques commerciaux et est obligé de verser un acompte de 15 % à l’exportateur.
politiques (si l’acheteur ne paye pas, le fournisseur reste
- La durée de remboursement varie de 2 à 12 ans selon le
débiteur de la banque).
montant de l’opération, la nature du produit et le pays de
2. Le crédit acheteur destination.

a. Définition c. Avantages et inconvénients

Le crédit acheteur est un crédit accordé par une banque à un Ce crédit présente de plusieurs avantages, à savoir :
acheteur étranger (importateur) pour lui permettre d’effectuer
-Il permet à l’exportateur d’être réglé au comptant, ce qu’il lui
les paiements dus au vendeur au comptant. Ce type de
permet d’augmenter ses liquidités; ainsi, il est dégagé du
financement se caractérise par l’existence de deux contrats
risque de crédit qui est transféré à la banque prêteuse; cette
indépendants. Il s’agit d’un contrat commercial, définissant
technique lui procure un avantage concurrentiel du fait que
les obligations respectives de l’acheteur et du vendeur et d’un
l’acheteur dispose d’un délai important (plusieurs années)
contrat financier qui est le contrat de crédit.
pour le remboursement du crédit. Cependant ce crédit
b. Caractéristiques implique les limites suivantes: -Seules les grandes entreprises
peuvent bénéficier de ce type de financement ; aussi,
- Ce crédit est destiné à financer les biens d’équipement ou les
l’acheteur se trouve face à deux interlocuteurs au lieu d’un
quantités importantes de matières premières.
seul, de plus la double négociation (contrat commercial,
convention de crédit) prend généralement beaucoup de

8
temps ; le coût de crédit, qui est souvent élevé à cause des livraison et du prix de l’équipement. Par conséquent le rôle du
commissions et des primes d’assurance qui s’ajoutent aux bailleur est purement d’ordre financier.
intérêts liés au crédit, enfin le risque de change, puisque le
b. Caractéristiques
crédit se fait dans une monnaie étrangère.

Le crédit-bail concerne généralement des contrats assez


3. Le crédit-bail international (le leasing)
importants tels que les : – matériels de transport : avions,
a. Définition navires, les équipements pétroliers, les machines.. -
L’opération de crédit-bail se caractérise par la conclusion de
Le crédit-bail est un mode de financement qui consiste pour
trois contrats: Contrat technique entre le preneur et le
le bailleur (société de leasing) à acquérir auprès d’un
fournisseur, Contrat de fourniture entre le fournisseur et le
fournisseur un ou plusieurs équipements sur instruction de
bailleur, Contrat de crédit-bail entre le bailleur et le preneur. -
l’importateur(le preneur) auquel il va céder l’usage de
Le montant du loyer peut être constant ou dégressif.
l’équipement sans la propriété. Autrement dit l’équipement
est loué pour une durée déterminée

. Au terme du bail (la durée de location) le preneur a la faculté d. Avantages et inconvénients


d’acheter l’équipement moyennant un prix résiduel qui aura
Cette technique offre de nombreux avantages :Pour le
pris en compte les loyers payés. S’il renonce à cette option ; il
preneur, en lui permettant : d’obtenir le financement des actifs
doit restituer le matériel au bailleur.
dont il a besoin sans avoir à puiser dans ses capitaux propres
Le choix du matériel se fait par le preneur qui convient avec et d’obtenir, à moindre coût, ce financement par rapport à
son fournisseur des caractéristiques techniques, de la date de l’option d’achat ; de bénéficier de la location des actifs pour

9
une durée fixée en fonction de la durée de vie économique. préparation d'un produit ou d'un service destiné à
Pour le fournisseur, en lui permettant de bénéficier d’un l'exportation. Le crédit de préfinancement peut ainsi financer,
financement souple ; d’être réglé au comptant sans être en tout ou partie, des études ou encore la fabrication d'un bien
exposé aux risques d’impayé et de change. ou d'un produit.

Le crédit-bail renferme toutefois des inconvénients : -Le coût 2. Mobilisation des créances nées sur l’étranger
du crédit-bail est très élevé; en effet les loyers à verser et le
La mobilisation de créances nées sur l'étranger est un crédit
prix résiduel devant être payé dans le cas de l’option d’achat
permettant aux exportateurs qui ont accordé à leurs acheteurs
sont importants. -La complexité du montage de l’opération.
étrangers des délais de paiement à court terme, d'obtenir le
-La lourde responsabilité du preneur en cas de dommage
financement du montant total des créances qu'ils détiennent, à
causé au bien loué.
partir du moment où celles-ci existent juridiquement (dès la
naissance de la créance). Ce financement est généralement
assuré par les banques moyennant la négociation de lettres de
change.

III. Les principales techniques de financement des


3. Affacturage
exportations à court terme
L’affacturage ou le factoring est un acte qui a pour but de
1. Crédit de préfinancement
vendre la créance qu’a l’exportateur sur un client étranger, à
une société d’affacturage appelée ‘factor’, contre le paiement
Le crédit de préfinancement est un crédit octroyé par une
d’une commission.
banque à une entreprise agricole, commerciale ou industrielle,
afin de lui permettre de financer les dépenses nécessaires à la

10
4. Avances en devises

L'avance en devises est un crédit qui permet aux exportateurs


de disposer des montants de leurs créances libellés en la
devise de facturation, dans le but d'éliminer le risque de
change. Cette avance peut être consentie dans une devise
autre que celle du contrat commercial.

11

Vous aimerez peut-être aussi