Vous êtes sur la page 1sur 3

Politique d'attractivité au Maroc 

:
Par politique d'attraction des investissements étrangers, on entend toute
action cherchant à attirer sur le territoire national ces investissements et qui
sont censés créer des emplois, générer de nouvelles explorations, transférer
dans le pays des règles de gestion modernes et des technologies novatrices. Et
le Maroc a entrepris de mettre en place toute une série de réformes visant à
favoriser son ouverture sur le marché international, autant d'atouts pour
appâter les entreprises pour qu'elles injectent leur argent sur le sol marocain.

 Offres du Maroc pour attirer les IDE :

Les études de cas mettent l'accent sur des facteurs plus spécifiques d'IDE, avec
des variations selon les pays d'accueil :

 Le développement technologique.

 L'accès à des marchés extérieurs au-delà de celui visé.

Les mesures d'encouragement à l'investissement sont aussi un facteur


favorable : agences nationales pour promouvoir et faciliter les investissements,
assistance à la création d'entreprises, sans compter les centres régionaux
d'investissements. Selon les pays, ces mesures peuvent être égales pour les
investissements nationaux ou étrangers, quelquefois plus avantageuses pour
les investissements étrangers ou, rarement, plus avantageuses pour les
investissements nationaux

1/ Les atouts du Maroc :


1.1- Infrastructures :

les principaux axes de la stratégie de développement poursuivis par le pays se sont articulés
autour :

-Du renforcement des infrastructures de base.

-Du renforcement du développement humain par l'intérêt particulier accordé à la valorisation des ressources
humaines, au développement social, à la lutte contre la pauvreté, à la réduction des disparités spatiales et au
développement du monde rural .

-De la mise à niveau de l'économie et de l'entreprise marocaines par la mise en place d'un cadre institutionnel
adéquat pour une gestion efficace de son développement.
1.2- La contribution de la qualification du personnel dans l'attraction des investissements
étrangers :

La qualité des ressources humaines peut être considérée comme une condition nécessaire à
l'investissement qu'il faudra satisfaire d'une manière ou de l'autre, et en cas de difficulté, comme un
problème posé et à résoudre.

Ces ressources humaines peuvent apparaître plus importantes et plus en amont pour un
investissement d'expansion ou de modernisation, une fois que les questions essentielles
d'implantation ont été résolues lors du premier investissement.

1.3-Le développement technologique :

L'existence d'une économie de la connaissance et du savoir est un facteur essentiel d'attractivité de


l'investisseur étranger dans la mesure où elle permet de développer une capacité de recherche et de
développement forte, meilleur moyen de pénétrer les marchés à demande élevée de favoriser les
gains de productivité et de créer de nouveaux avantages comparatifs.

2/ Politique de promotion de l'IDE au Maroc :


La promotion des investissements directs étrangers constitue une action déterminante pour
faire face à la mondialisation de l'économie la compétitivité internationale et au
redéploiement sans précédent d'activités économiques. Le Maroc a développé une stratégie
efficace d'attraction de l'ide qui lui permet aujourd'hui de se positionner parmi les meilleures
payes africaines récipiendaires de l'ide. Le Maroc a entamé la réalisation d'un certain
nombre d'action en vue de la promotion des investissements privés principalement
étrangers.

2.1- stratégie régionale de promotion de l'IDE :

Conscientes de la dimension territoriale de l'acte d'investissement et de la grande disparité existant


entre les régions marocaines (40% du PIB se concentre sur 1% du territoire), les autorités marocaines
développent une stratégie visant à faire de la région l'espace de promotion de l'investissement
national et international. Le centre d'investissement (CRI) constitue, à ce jour, la principale réalisation
de ce vaste chantier. 

2.2- les agences de promotion et de développement des IDE au Maroc: (exemple de


l'Agence Marocaine de Développement des Investissements)

l'AMDI est un nouvel instrument aux mains de l'Etat pour promouvoir l'investissement, qui est
chargée d'entreprendre toute action de promotion et de communication afin de faire connaître les
opportunités d'investissement au Maroc et d'organiser, en collaboration avec les autorités
gouvernementales et les autres organismes de droit public ou privé compétents, tous types de
salons, conférences, séminaires, foires et manifestations de nature à promouvoir l'investissement et
en assurer la coordination au niveau national ou à l'étranger.
L'Agence marocaine de développement des investissements sera aussi chargée d'assurer la veille en
matière de mesures adoptées par les autres pays pour assurer le développement et la promotion des
investissements. Et ce, pour pouvoir établir la situation concurrentielle du Maroc.

 Principales réformes en matière de l'IDE :

1-Première génération des réformes :


*Le programme de privatisation du Maroc :. 

*Réforme Bancaire : Depuis 1983, la stratégie de la Banque pour le Maroc vise trois
objectifs: stabiliser l'économie ; accélérer la croissance économique ; et réduire les inégalités
de revenu, par la fourniture de services sociaux aux pauvres.

*la charte d'investissement : Une « Charte de l'Investissement » a été adoptée en 1995 afin
d'inciter les investisseurs étrangers à s'implanter sur le territoire marocain.

*Réforme de la Politique du Commerce Extérieur :

*Réforme du droit des affaires :

-la loi sur la société anonyme :(dahir n°1-7-124du 30 aout 1996 portant promulgation de la
loi n°17-95 relatif à la société anonyme).

-La loi sur les autres types de sociétés : Société en nom collectif, société à responsabilité
limitée, société en commandite simple, société en commandite par action, société en
participation.

*Conclusion d'un Accord de Création d'une « Zone de Libre Echange » avec l'Union
Européenne: Le projet de création d'une zone de libre échange a été conclu avec l'Union
Européenne en Février 1996 dans le cadre de « l'accord d'association Maroco-Européen »

2-Deuxième génération des réformes :


Durant cette période le Maroc a connu une ouverture manifeste de l'économie marocaine
notamment dans les domaines économiques et financiers qui lui ont permis de créer un
environnement économique propice pour attirer les capitaux étrangers. Ainsi, les pouvoirs
publics ont déployé des efforts considérables pour promouvoir l'investissement à travers des
mesures d'ordre législatif, institutionnel et organisationnel .