Vous êtes sur la page 1sur 103

Rapport de Stage Technique

Diplôme Universitaire de Technologie


Département GE-GI-RT
Filière
Réseaux et Télécommunications

MISE EN PLACE DES SYSTEMES DE MISE A JOUR ET DE


DEPLOIEMENT AUTOMATIQUE DES APPLICATIONS ET

DES

SYSTÈMES D’EXPLOITATION

Réalise par :
TEMSAMANI Ismail

Soutenu le 25/06/2020 devant le jury composé de :


Pr. DAGHOUJ Dounia EST Encadrante
Pr. FRIKH Bouchra EST Examinateur

Année Universitaire : 2019/2020


Remerciement
Je tiens à remercier dans un premier temps, toute l’équipe pédagogique de
l’Ecole Supérieure de Technologie de Fès, et les intervenants
professionnels responsables de la formation de la filière Réseaux et
Télécommunications pour avoir assuré une solide formation pendant les
deux années.
Je remercie également Madame DAGHOUJ Dounia pour l’aide et les
conseils concernant les missions évoquées dans ce rapport, qu’il m’apporté
lors des différents suivis.
Enfin un grand merci au membre de jury qui ont accepté d’évaluer ce
travail, et mis l’accent sur les différents taches que j’ai réalisé, et je fais
part de leur remarques.

PAGE 1
Sommaire
Remerciement .......................................................................................................................... 1
Sommaire ................................................................................................................................. 2
Liste des figures : ..................................................................................................................... 5
Liste des abréviations :............................................................................................................ 6
Introduction générale .............................................................................................................. 8
Problématique : ....................................................................................................................... 9
Cahier de charge : ................................................................................................................... 9
Présentation de l’environnement ....................................................................................... 10
Description : ........................................................................................................................ 10
Prérequis :............................................................................................................................ 11

............................................................................................ 12
1. Introduction : ................................................................................................................... 13
2. outils de déploiement des systèmes d’exploitation : ....................................................... 13
❖ RIS : ......................................................................................................................... 13
❖ SCCM: ..................................................................................................................... 14
❖ WDS : ...................................................................................................................... 14
3. Outils de déploiement des applications : ......................................................................... 15
❖ SCCM : .................................................................................................................... 16
❖ Group Policy (Stratégies de groupes) : .................................................................... 16
❖ PDQ Deploy : .......................................................................................................... 17
❖ Windows ADK ou WADK :.................................................................................... 18
❖ MDT : ...................................................................................................................... 18
4. Services des mises à jour : ............................................................................................... 19
❖ WSUS: ..................................................................................................................... 19
5. Conclusion : ..................................................................................................................... 19

20
1. Introduction : ................................................................................................................... 21
2. L’installation des prérequis nécessaires : ........................................................................ 21
2.1 La configuration basic du serveur : ......................................................................... 21

PAGE 2
2.2 Rôle Active directory & DNS : ............................................................................... 21
2.3 Installation et configuration DHCP : ....................................................................... 28
a) Installation du service DHCP : ............................................................................. 28
b) Post Installation du serveur DHCP : ..................................................................... 32
c) Ajouter et configurer une nouvelle étendue sur le serveur DHCP .......................... 34
3. Installation et configuration du rôle WDS :..................................................................... 39
3.1 Installation du rôle : ................................................................................................. 40
3.2 Configuration du rôle : ............................................................................................ 41
3.3 Ajoute image de démarrage & image d’installation ................................................ 44
4. Microsoft Deployment Toolkit (MDT) : ......................................................................... 49
4.1 Installation des prérequis nécessaires : .................................................................... 49
a) Installation d’ADK: ............................................................................................. 49
b) Installation d’ADK PE : ........................................................................................ 51
4.2 Installation de MDT : .............................................................................................. 53
4.3 Configuration de MDT : .......................................................................................... 54
a) La création de Deployment share : ................................................................... 54
b) Importation une image dans MDT : ................................................................. 58
c) L’ajoute des applications :.................................................................................... 60
d) Création de séquence de taches ............................................................................ 67
e) Modification des règles de déploiement : .............................................................. 71
f) Génération des installations :................................................................................ 74
g) Configuration de Lite Touche sur WDS : ............................................................. 75
h) Schéma de fonctionnement de WDS et MDT ...................................................... 77
4. Installation et configuration du rôle WSUS : .................................................................. 78
4.1 Installation du rôle : ................................................................................................. 78
4.2 Configuration du rôle .............................................................................................. 80
4.3 Approuvassions des mises à jour ............................................................................. 83
4.4 Configuration client WSUS :................................................................................... 85
4.5 Schéma de fonctionnement de WSUS :.................................................................. 88
5. Conclusion :......................................................................................................... 88

.............................................................................................................................. 89
1. Introduction : ................................................................................................................... 90

PAGE 3
2. Test du Système :……………………………………………………………………......90
2.1 Test du déploiement du système d’exploitation avec le serveur WDS : ................. 90
2.2 Déploiement du système d’exploitation et les applications avec l’outil MDT via
WDS ……............................................................................................................................93
2.3 Le déploiement des mises à jour : ........................................................................... 99
3. Conclusion : ................................................................................................................... 100
Conclusion générale ............................................................................................................ 101
Références ........................................................................................................................... 102

PAGE 4
Liste des figures :

Figure 1: Présentation de l'environnement ..........................................................................10


Figure 2: Procédure de déploiements su service RES .......................................................... 13
Figure 3 : Microsoft System Center .....................................................................................14
Figure 4 : Windows Deployment Service............................................................................ 15
Figure 5 : Windows ADK....................................................................................................18
Figure 6 : Microsoft Deployment Toolkit ............................................................................18
Figure 7 : Windows Server Update Services ........................................................................19
Figure 8 :L'emplacement des applications........................................................................... 60
Figure 9 : Schéma de fonctionnement de WDS et MDT ..................................................... 77
Figure 10 :Détection des machines et forages de GPO ........................................................ 87
Figure 11 ; Schéma de fonctionnement de WSUS ............................................................... 88
Figure 12: Affectation d'une @IP depuis l'étendu DHCP .................................................... 90
Figure 13 : Chargement des données .................................................................................. 90
Figure 14 : Exécution de la commande ipconfig ................................................................. 92
Figure 15 : Ping sur le nom de domaine .............................................................................. 93
Figure 16 : Affectation d'une @IP à travers l'étendu DHCP ................................................ 93
Figure 17 : Image de démarrage ......................................................................................... 94
Figure 18 ; Recevoir de l'image de démarrage .................................................................... 94
Figure 19 : Choix des applications ...................................................................................... 96
Figure 20: Début d'installation ............................................................................................ 97

Figure 21 ; L'installation d'OS est avec succès..................................................................... 98

Figure 22 : Exécution de la commande ipconfig.................................................................. 98


Figure 23 : Les applications déployer ................................................................................. 99

PAGE 5
Liste des abréviations :
• PXE : Preboot eXtension Environment

• OEM: original equipment manufacturer

• WIM: Windows Imaging Format

• RIS : Remote Installation Service

• SCCM: System Center Configuration Manager

• ADK /WADK: Windows Assessment and Deployement Kit

• ADK-PE: Windows Assessment and Deployment Kit pre-installation environment

• WAIK : Windows Automated Installation Kit

• ACT: Application Compatibility Toolkit

• USMT: User State Migration Tool

• VAMT : Volume Activation Management Toul

• WPT: Windows Performance Toolkit

• MDT: Microsoft Deployment Toolkit

• WDS: Windows Deployment Services

•WSUS: Windows Server Update Services

• AD: Active Directory

• DNS: Domain Name System

• DHCP : Dynamic Host Configuration Protocol

• TFTP: Trivial File Transfer Protocol

• NBP : Name Binding Protocol

• Win PE : Windows preinstallation environment

• ISO: International Organization for Standardization

PAGE 6
• BOOTP : Bootstrap Protocol

• OS: operating system

• DVD: Digital Versatile Disc

• USB: Universal Serial Bus

• CD-ROM :compact disc read-only memory

• LDAP: Lightweight Directory Access Protocol

• GPO : Group Policy Object

• BIOS: Basic Input/Output System

• MSI :Microsoft Installer

• EXE :exécutable

• RDS : Remote Desktop Services

• OU : organizational unit

• IP : Internet Protocol address

PAGE 7
Introduction générale
Le déploiement des systèmes et applications, et la mise à jour de ces
derniers est une technique efficace pour gérer et installé des systèmes
d’exploitation et des logiciels et de les mettre à jour au sein d’un grand parc
informatique contenant un ensemble de machines d’une manière simple et
en peu de temps.
Dans mon travail, je définis un méta-modèle de déploiement permettant
d’automatiser le traitement des données liées au déploiement. Je définie
aussi des stratégies de déploiement qui permettent aux entreprises de
définir leur propre contrainte de déploiement, selon leurs besoins et leurs
préférences.
D’où je parle de déploiement informatique pour la mise en œuvre d'un
nouveau système, un logiciel, par exemple :c'est également le déploiement
d’un réseau d’entreprise, d’un serveur de messagerie, d’outils collaboratifs,
ou d’une application métier. Ainsi si nous souhaitons déployer les derniers
système/application pour avoir plus de fonctionnalités.
Au niveau de ce manuscrit, j’ai traité tous les étapes du projet depuis le
début vers le démarrage des ordinateurs et l'envoi des mis a jours et
j’expliquerai comment configurer ces services, et comment ils
fonctionnent.

PAGE 8
Problématique :
A cause de la pandémie mondiale Coronavirus le ministère de l’éducation a décidé
l’arrêt de cours présentiel et Approbation de l'apprentissage à distance.

Pour bien préparer les conditions appropriées et pour réussir les évaluations (colles) de
la session du printemps 2019/2020 et garantir un démarrage universitaire sans
perturbation, l’établissement vise à automatiser le déploiement de système
d’exploitation et mises à jour des fonctionnalités.

Alors comment réagir face cette situation ?

Windows Autopilot c’est un ajout récent de la société Microsoft qui cible la


modernisation du processus d’acquisition d’un nouveau PC.
Les actes de ce projet vont s’articuler autour du déploiement, d’actualisation et la mise
à jour des systèmes. Autrement dit ce projet a pour but d’implémenter des serveurs
capables de déployer et installer des systèmes d’exploitation et des logiciels sur le
réseau pour des salles de Tps d'un établissement universitaire dans notre cas les salles
de Tps ESTF , constituées des ordinateurs non fonctionnels (qui ne sont pas prêt à
l'utilisation). Pour résoudre ce problème, il faut réaliser un système capable d’installer
et d’envoyer des mis à jour du système d'exploitation pour les machines d’une manière
rapide.

Cahier de charge :
➢ L’installation et la configuration d’un serveur WDS.
➢ L’installation et la configuration d’un serveur MDT.
➢ L’installation et la configuration d’un serveur WSUS.
➢ Déploiement avec la stratégie du groupe GPO.
➢ Test du système.

PAGE 9
Présentation de l’environnement

Figure 1: Présentation de l'environnement

Description :
L'image ci-dessus, représente l'environnement général que je juge bon pour
implémenter mon system.

➢ Le réseau : 10.1.10.0
➢ Le masque : 255.0.0.0
➢ Machine Windows server 2012 qui collecte tous les serveurs :

▪ WDS
▪ WSUS
▪ MDT
➢ Accès internet pour le téléchargent des mis a jours à partir du serveur Microsoft.

PAGE 10
Prérequis :
Pour implémenter notre système de déploiement et de mise à jour, on choisit Windows
server 2012 R2, ce dernier il devrait installer comme une machine virtuelle sur le
logiciel VMware Workstation Pro.

Avant de vous lancer sur le sujet et de faire quoi que ce soit, il y a des prérequis
nécessaires à installer et les configurer.

Nous avons besoin de trois services principales sont :

➢ DHCP
➢ DNS
➢ AD DS

En ce qui concerne les prérequis on considère le mini-plan suivant :

➢ L’installation et la configuration d’AD DS.


➢ L’installation et la configuration d’un serveur DNS.
➢ L’installation et la configuration d’un serveur DHCP.

Concernant le dépoilement et la mise à jour on considère un autre mini-plan c'est


comme suit :

➢ L’installation et la configuration d’un serveur WDS.


➢ L’installation et la configuration d’un serveur MDT.
➢ L’installation et la configuration d’un serveur WSUS.
➢ Déploiement avec la stratégie du groupe GPO.
➢ Test du système.

PAGE 11
PAGE 12
1. Introduction :
Dans ce chapitre, j’ai présenté en premier lieu les outils de déploiements des systèmes
d’exploitation qui sont les services et les logiciels qui permettre de diffuser un système
d’exploitation depuis un serveur vers plusieurs clients d’une manière rapide, et fiable.
Ensuite, j’ai montré les outils de déploiements des applications .Enfin, j’ai spécifié
l’ensemble des services mise à jour des applications et des systèmes d’exploitation liés
à mon projet.

2. outils de déploiement des systèmes d’exploitation :


❖ RIS :
Les services d'installation à distance RIS (Remote Installation Service) permettent de
déployer un système d'exploitation sur tout ou partie des postes du réseau sans qu'il soit
nécessaire d'intervenir physiquement sur chaque ordinateur. Cette technique de
déploiement repose sur un ensemble de services réseau et serveurs, et requiert des
postes clients compatibles PXE (Preboot eXtension Environment). Les images
nécessaires à l'installation des postes clients sont stockées sur un ou plusieurs serveurs
spécialisés (Serveur RIS) membres ou contrôleurs d'un domaine Active Directory et
utilisent des procédés identiques à ceux évoqués précédemment : à savoir, les
installations automatisées via un fichier de réponse et/ou les images de duplication de
disque.

Figure 2: Procédure de déploiements su service RES

En bref, un PC peut démarrer (booter) d'une grande variété de méthodes

– via des disquettes, via le disque dur local et autres médias ou via le réseau. Au moment
du boot,

PAGE 13
une machine ayant été configurée pour démarrer en premier sur le PXE va émettre une
requête BOOTP sur le réseau. Le BOOTP et le DHCP sont apparentés - une station de
travail envoie une requête pour obtenir un identifiant unique de second niveau TCP/IP
(adresse IP) basé sur l'adresse MAC de la carte réseau de la machine (un numéro unique
constitué de deux parties - un code fabricant et un numéro unique correspondant à la
carte).

Et la dernière étape envoyer un image d’installation pour finalisé l’installation distance


du système d’exploitation.

❖ SCCM:
SCCM est l’abréviation pour » System Center Configuration Manager «. Il s’agit d’une
suite de gestion logicielle développée par Microsoft. Cette suite permet aux utilisateurs
de gérer simultanément une grande quantité d’ordinateurs Pour cela, une simple console
de gestion suffit. Elle permet notamment la gestion des appareils mobiles, la gestion
des applications et la mise à jour logicielle des services.

Ce service propose de nombreuses fonctionnalités. La suite permet notamment de


contrôler les ordinateurs Windows à distance. L’on peut gérer le déploiement des patchs
et des systèmes d’exploitation. Il est même possible de gérer la consommation
énergétique des ordinateurs.

Figure 3 : Microsoft System Center

L’entreprise peut utiliser SCCM pour déployer des applications sur tous les ordinateurs
et appareils mobiles des employés. Les utilisateurs peuvent aussi s’en servir pour gérer
la sécurité du réseau.

❖ WDS :
WDS (Windows Deployment Services) est une technologie de Microsoft permettant
d'installer un système d'exploitation Windows via le réseau. Il succède aux services
d'installation à distance Windows Vista, Windows 7, Windows 8, Windows 8.1,
Windows 10, Windows Server 2008, Windows Server 2012 et Windows Server 2016
mais il est également possible de déployer d'autres systèmes d'exploitation Windows,

Il a été introduit avec Windows Server 2008 afin de remplacer le «vieillissant » RIS.
WDS fournit un système de déploiement automatisé afin de distribuer des images

PAGE 14
systèmes via le réseau. Grâce à lui il est possible de déployer rapidement un parc
informatique. WDS se base sur de nombreux services Windows. Aussi il convient de
maitriser les services Windows tels qu’Active Directory et DHCP.

Figure 4 : Windows Deployment Service

• Windows Deployment Services remplace le service d’installation à distance


RIS (Remote Installation Services) présent dans les précédentes versions de
Windows Serveur
• WDS n’est pour autant pas une solution complète de déploiement, c’est plus
généralement un composant utilisé par des solutions de déploiement comme
MDT (Microsoft Deployment Toolkit) ou SCCM (System Center Configuration
Manager). En combinant ces composants nous pouvons obtenir une solution de
déploiement beaucoup plus puissante.

Remarque :

Dans mon projet, j’ai choisi cet outil de WDS pour ses nombreux avantages :

• La rapidité pour le déploiement d’un poste (environ 15 minutes pour une


image standard)
• Possibilité de déployer plusieurs images en même temps (multicast)
• Une interface claire et précise
• La possibilité d’intégrer des modifications au cours d’une installation.
• Pour les ordinateurs ne disposant pas de PXE, il y a possibilité d’utiliser
ISO-Bootimages.
• Les images sont généralement indépendantes du matériel.

3. Outils de déploiement des applications :


Chaque industrie utilise un logiciel pour gérer ses opérations. L'installation et la
maintenance manuelle d’applications sur un grand nombre de postes de travail sont des
opérations assez complexes. Afin de distribuer, installer et gérer des logiciels et les
configurer automatiquement depuis un serveur central ou un ordinateur, vous aurez
besoin des bons outils de déploiement de logiciels. On distingue donc, 5 meilleurs outils
de déploiement.

❖ Les différents outils :

PAGE 15
❖ SCCM :
System Center Configuration Manager de Microsoft est un outil de distribution de
logiciels, de correctifs, de contrôle à distance, de déploiements d'OS, etc. Il fonctionne
aussi bien sur PC sous Windows que sur iOS et Android.

Avantages :

• Gestion complète sur plusieurs plates-formes

Inconvénients :

• Aucun avertissement n’est fourni pour les déploiements ou les installations ayant
échoué.

❖ Group Policy (Stratégies de groupes) :


Le serveur Windows peut utiliser une extension appelée « Stratégies de groupe » pour
contrôler et déployer à distance des logiciels et des configurations vers un groupe
d'utilisateurs. Il utilise des objets de stratégie de groupe afin de configurer et contrôler
les périphériques utilisateur.

PAGE 16
Avantages :

• Moyen sécurisé de déploiement sur un réseau

Inconvénients :

• Il est difficile d’organiser et gérer un grand nombre de GPO


❖ PDQ Deploy :
Les entreprises peuvent utiliser un ordinateur central pour déployer à distance des
installations par lots MSI, EXE, MSP via PDQ Deploy

PAGE 17
Avantages :

• Les fonctionnalités des applications peuvent être modifiées avant le déploiement

Inconvénients :

• Il manque de fonctionnalités comme le référentiel de mise à jour automatique


Windows

❖ Windows ADK ou WADK :


Windows Assessment and Deployement Kit (Windows ADK ou WADK) appelé en
français Kit de déploiement et d’évaluation Windows, est une suite d'outils et de
technologies conçue par Microsoft pour faciliter la personnalisation, l'évaluation et le
déploiement des systèmes d'exploitation Windows sur des ordinateurs. Il a été introduit
avec Windows 8 et succède à l'ancienne suite d'outils WAIK

Figure 5 : Windows ADK

❖ MDT :
Microsoft Deployment Toolkit (MDT) est un ensemble d’outils qui permettent de créer
et de déployer des systèmes d’exploitation personnalisés. Cette solution gratuite est
développée par Microsoft.

L’utilité de créer un système d’exploitation personnalisé est de pouvoir déployer sur


tous les postes clients d’une même entreprise une seule et même version d’OS contenant
déjà tous les paramètres et les applications nécessaires. Cela permet donc de déployer
rapidement des systèmes compliants, uniformisés et ne nécessitant aucunes
configurations.

Le but est de créer un OS personnalisé qui s’installera en « Zero Touch » et qui sera
prêt à l’emploi immédiatement après le déploiement.

Figure 6 : Microsoft Deployment Toolkit

PAGE 18
❖ Choix et justification :
Le couple WDS et MDT permet de déployer des images en démarrant par le réseau
(PXE) avec WDS et MDT permet une personnalisation et automatisation des images.

L’objectif est d’utiliser WDS pour offrir un environnement PXE et de déploiement des
images Windows et MDT pour la personnalisation.

4. Services des mises à jour :


Cette procédure décrit comment l’administrateur d’un domaine peut déployé (installer
et mettre à jour) des logiciels automatiquement aux membres de son domaine.

❖ WSUS:
WSUS (Windows Server Update Services) est une fonctionnalité disponible sur
Windows Server permettant de mettre à disposition des utilisateurs d'un parc
informatique les mises à jours déployées par Microsoft. Pour l'utilisateur, cela n'a
pas de réel impact puisque par défaut, un système d'exploitation Windows ira
récupérer les mises à jour depuis une plateforme Microsoft sur internet. Cependant,
il devient bien plus aisé de gérer un parc informatique aux machines nombreuses
pour un administrateur système qui a mis en place un serveur WSUS. Il peut
grouper ses utilisateurs par système d'exploitation par exemple, et avoir un aperçu
des mises à jour installées sur chacun des postes ainsi que le contrôle de ces
dernières.

Logiciel semblable :
• WSUS Offline Update, logiciel libre de mise à jour hors-ligne
• WAPT Windows Update Agent, logiciel de déploiement d'application et de mise à
jour Windows

Figure 7 : Windows Server Update Services

5. Conclusion :
A travers ce chapitre, j’ai présenté les définitions et les fonctionnalités de chaque outils
de déploiements d’exploitations et des applications afin d’enrichir nos connaissances et
augmenter la performance du projet pour répondre aux besoins.

PAGE 19
PAGE 20
1. Introduction :
Cette section sera présentée les installations et les configurations des prérequis
nécessaires comme AD, DS, DNS, DHCP, puis (WDS) Windows Deployment Services
on utilisant l’environnement PXE. Et enfin (MDT) Microsoft Deployment Toolkit qui
a besoin d’installer d’abords les outils ADK et ADK-PE puis (WSUS) Windows Server
Update Services pour effectuer la mise à jour .

2. L’installation des prérequis nécessaires :


2.1 La configuration basic du serveur :
Après l’installation de serveur, on commence par la modification de son nom, on a
choisi ESTF.

On passe à la configuration de la carte réseau de notre serveur, on donne l’adresse


10.1.10.2
Après on le redémarre

Voilà, il a été bien configuré.

2.2 Rôle Active directory & DNS :

PAGE 21
Pour installer un "Active Directory", on clique sur "Ajouter des rôles et des
fonctionnalités"

Depuis cette version (2012), il est possible d'ajouter des rôles mais aussi des services
Bureau à distance. Dans mon cas, ce sont les rôles qui m’intéressent :

PAGE 22
Windows server 2012 étant destiné au cloud, il faut choisir un serveur ou on a souhaité
installer des rôles, fonctionnalités, ...
Dans notre cas, nous en avons un seul. Il est donc déjà sélectionné.

On coche la case "Services AD DS" qui signifie "Active Directory Domain Services" :

On peut constater que le rôle "Services AD DS" requiert certaines fonctionnalités.

PAGE 23
Si on développe le nœud "Outils d'administration de serveur distant", on peut voir que
les fonctionnalités requises par le rôle "Active Directory" sont déjà sélectionnées.

L’assistant affiche une description du rôle sélectionné. On clique sur "Suivant" :


On ne coche pas la case "Redémarrer automatiquement ..." car à la fin de l'installation
obligatoirement promouvoir notre serveur en tant que contrôleur de domaine.

On clique sur "Installer" :

L'installation s'effectue :

PAGE 24
Une fois l'installation terminée, on clique sur "Promouvoir ce serveur en contrôleur de
domaine" :

On sélectionne "Ajouter une nouvelle forêt" et indique un nom de domaine qui n'existe
pas, dans notre cas on choisit www.estf.ma :

Ensuite, il faut choisir si on peut être compatible avec les anciennes versions de
Windows.

Si on coche sélectionner une ancienne version, certaines fonctionnalités de "Windows


Server 2012" seront désactivées donc on ne sélectionne pas une version trop ancienne
si on n’a pas de pc avec des anciennes versions de Windows.

Le mot de passe pour le mode de restauration des services d'annuaire (DSRM) doit être
différent de celui du compte Administrateur.

PAGE 25
La zone DNS parente, exécute Windows Server :

Le nom NetBIOS est automatiquement défini suivant le nom de domaine que nous
avons indiqué précédemment. On peut bien sûr le modifier manuellement si nécessaire,
dans ce cas on le modifier, on choisit EST :

Les dossiers contenant les bases de données de l'Active Directory, les fichiers journaux,
... on laisser les par défauts :

PAGE 26
Et enfin, l’assistant affiche un résumé de la configuration de notre Active Directory :

Lors de la vérification de la configuration de notre serveur, nous avons plusieurs


avertissements :

PAGE 27
Après que le rôle termine l’installation il faut le redémarrer :

2.3 Installation et configuration DHCP :


Un serveur DHCP (ou service DHCP) est un serveur (ou service) qui délivre des
adresses IP aux ordinateurs qui se connectent sur le réseau.
Pour finaliser ce rôle on va passer par trois étapes :

o Installation du service DHCP


o Post Installation du serveur DHCP
o Ajouter et configurer une nouvelle étendue sur le serveur DHCP

a) Installation du service DHCP :


Pour installer ce rôle, on ouvre le "Gestionnaire de serveur", clique sur "Gérer" puis sur
"Ajouter des rôles et fonctionnalités" :

PAGE 28
On clique sur "Suivant" :

On sélectionne "Installation basée sur un rôle ou une fonctionnalité" puis on clique sur
"Suivant" :

Ici on sélectionne le serveur où on va installer le service DHCP.

On clique sur la puce devant "Sélectionner un serveur du pool de serveurs" puis on


clique sur le serveur dans le "Pool de serveurs" puis cliquez sur "Suivant".

Dans notre cas nous n’avons qu’un serveur qui se nomme "ESTF" :

PAGE 29
On coche la case "Serveur DHCP" :

On clique sur "Ajouter des fonctionnalités" :

PAGE 30
On clique sur "Suivant" : On clique sur "Suivant" :

On clique sur "Suivant" : On clique sur "Installer" :

Le serveur DHCP est en cours d'installation :

Installation du serveur DHCP est terminé, on clique sur "Fermer" :

PAGE 31
b) Post Installation du serveur DHCP :
On ouvre le "Gestionnaire de serveur", on clique sur le drapeau puis aller sur "Terminer
la configuration DHCP" :

PAGE 32
On clique sur "Suivant" :

Dans la zone de saisie "Utiliser les informations d'identification de l'utilisateur suivant",


on fait la saisie du nom de notre compte administrateur pour autoriser le serveur DHCP
à accéder au service du contrôleur de domaine "Active Directory" (AD DS).

Puis on clique sur "Valider" : On clique sur "Fermer" :

PAGE 33
c) Ajouter et configurer une nouvelle étendue sur le serveur DHCP
On ouvre le "Gestionnaire de serveur", on va aller dans "Outils" puis on clique sur
"DHCP" :

On déplie l'arborescence, on fait une clique droite sur "IPv4" puis on clique sur
"Nouvelle étendue", après Suivant :

PAGE 34
Sur la ligne "Nom", il faut entrer un nom pour identifier rapidement cette étendue.

Dans notre cas, on a saisie l'IP du réseau pour avoir une meilleure visualisation.

Et il y a la possibilité de saisir une description pour l'étendue, on la fait, puis on clique


sur "Suivant" :

Dans la section "Paramètres de configuration pour serveur DHCP", il est possible de


définir une plage d'adresse IP attribuable.

Dans notre cas on va permettre la distribution de 98 IP, soit entre 10.1.10.3 et


10.1.10.100.

Et dans la section "Paramètres de configuration qui se propagent au client DHCP", on


saisit le masque de sous-réseau ainsi que la longueur :

On peut ajouter des règles d'exclusions et le retard sur une plage d'adresse IP :

PAGE 35
On peut définir la durée du bail, c'est à dire le temps pendant laquelle notre
configuration IP sera valide avant d'être renouvelée :

On sélectionne "Oui, on veut configurer ces options maintenant" puis on clique sur
"Suivant" :

On peut ajouter l'adresse du routeur (ou passerelle par défaut) que les postes clients
recevrons dans leurs configurations IP :

Dans la zone de saisie "Domaine parent", on tape le nom de notre domaine.

Dans notre cas c'est "www.estf.ma".

Et la partie du bas permet de définir le serveur DNS.

PAGE 36
Ici il y a la possibilité d'entrer le nom et IP des serveurs WINS, dans notre cas nous ne
saisirons rien ici.

On clique sur "Suivant" :

On sélectionne "Oui, je veux activer cette étendue maintenant" puis on clique sur
"Suivant" :

PAGE 37
On clique sur "Terminer" :

Maintenant il y a la possibilité de voir notre nouvelle étendue apparaître dans l'interface


du serveur DHCP :

On fait une clique droit sur "Options d'étendue" puis sur "Configurer les options..." :

PAGE 38
Ici on peut ajouter une multitude d'options pour l'étendue, dans notre cas, on n’ajoute
rien :

3. Installation et configuration du rôle WDS :


WDS : Windows Deployment Services est un service Windows Server utilisant
l’environnement (PXE) pour booter (par le réseau) sur une image Windows.

Classiquement l’image Windows de boot utilisée est une version miniature de


Windows, nommée Windows PE (PE : Preinstallation Environment), permettant
d’installer ou de dépanner Windows sur un PC.

Pour l’implémentation de ce rôle, on va suivre le plan suivant :

• Installation du rôle.
• Configuration du rôle.
• Ajoute image de démarrage & image d’installation.

PAGE 39
3.1 Installation du rôle :
Les mêmes étapes et les mêmes scénarios que pour l’installation des précédents rôles.

Exactement comme nos autres rôles, le serveur de déploiement Windows est accessible
depuis le gestionnaire de serveur puis dans "Ajouter des rôles et fonctionnalités". On
choisit "Services de déploiement Windows".

On clique sur suivant jusqu’aux services de rôle à installer.

Bien qu’il soit possible de décocher les services de rôle associés, la description des
services « Serveur de déploiement » et « serveur de transport » est explicite.

On clique ensuite sur "Suivant" puis "Installer" :

PAGE 40
3.2 Configuration du rôle :
Il est temps de configurer le serveur, on clique dessus avec le bouton droit et on
sélectionne “Configurer le serveur ”, après Suivant :

L'étape suivant indique quel dossier contiendra les images de démarrage, d'installation,
de démarrage PXE et les outils de gestion de services de déploiement. Dans notre cas
on laisse le répertoire par défaut puis "Suivant" :

Puis "Intégré à Active Directory" :

On coche ensuite "Répondre à tous les ordinateurs clients..." Puis "Suivant" :

PAGE 41
L'amorçage PXE (sigle de Pre-boot eXecution Environment) permet à une station de
travail de démarrer depuis le réseau en récupérant une image de système d'exploitation
qui se trouve sur un serveur.

L'amorce par PXE s'effectue en plusieurs étapes :

• Recherche d'une adresse IP sur un serveur DHCP/BOOTP ainsi que du fichier


à amorcer.
• Téléchargement du fichier à amorcer depuis un serveur Trivial FTP.
• Exécution du fichier à amorcer.

PAGE 42
On clique ensuite sur "Terminer" :

Il nous reste à démarrer le serveur avec une clique droit puis "Toutes les tâches" puis
"Démarrer" :

PAGE 43
Notre serveur est enfin prêt à réaliser des déploiements :

3.3 Ajoute image de démarrage & image d’installation


Nous allons voir comment ajouter les images ... Car pour réaliser un déploiement à
distance deux fichiers au minimum sont nécessaires :

Un premier fichier de démarrage nommé boot.wim qui permettra au poste distant de


charger le système.

Puis un second fichier nommé install.wim qui contiendra les sources d’installation.

A savoir, ces fichiers se trouvent sur les CDroms/DVDroms d’installation Windows.


Insérer donc dans le lecteur de CDrom virtuel du serveur un DVD d’installation de
Windows, dans notre cas on choisit Windows 7 comme un système a déploie.

PAGE 44
On ajoute une image de démarrage :

L’image se trouve alors dans le dossier « sources » du DVDrom/CDrom d’installation


sous le nom « boot.wim »

PAGE 45
On clique sur "Suivant" :

On peut alors changer le nom et la description du fichier si on le souhaite. Puis faite


"Suivant" :

Après une nouvelle fois de clique sur "Suivant", on laisse l'image se charger. Puis
"Terminer" :

L’image apparaît alors dans la liste des images de démarrage disponibles :

PAGE 46
On ajoute ensuite l'image d’installation.

Se rendre alors dans le dossier « Images d’installation », d’une clique droit, on choisit
« Ajouter une image… » :

Un nom de groupe d’images va être demandé. On laisse le nom donné par défaut, puis
on clique sur "Suivant" :

L’image se trouve une nouvelle fois dans le dossier « sources » du DVDrom/CDrom


d’installation sous le nom « install.wim ».

PAGE 47
On clique sur "Suivant" :

Toutes les versions d’installation disponible sur le CD/DVD seront proposées. Quelle
que soit la version importée ou le nombre de versions importées, 1 seul fichier « wim »
sera importé.

On clique sur "Suivant", puis "Terminer" :

PAGE 48
Et voilà ! Nous sommes maintenant en mesure de déployer notre première image ! Il
suffit tout simplement de démarrer une machine vie le boot PXE et celle-ci récupèrera
directement l'image d'installation que nous avons mise sur notre serveur WDS.

4. Microsoft Deployment Toolkit (MDT) :


Microsoft Deployment Toolkit (MDT) est un progiciel principalement utilisé pour
déployer des images sur un grand nombre de machines physiques. MDT, contrairement
à son grand frère System Configuration Manager (SCCM), est un produit gratuit de
Microsoft et relativement simple à utiliser. Il s'exécute sur un serveur Windows dédié
(physique ou virtuel) et contient un ensemble de scripts Visual Basic qui ordonnent à
MDT d'exécuter des instructions sur la machine cible.

Pour implémenter cet outil on va suivre le plan suivant :

• Installation des prérequis nécessaires.


• Installation de MDT.
• Configuration de MDT.

4.1 Installation des prérequis nécessaires :


On a besoin d’installe des logiciels avant entamé MDT :

• ADK (Windows Assessment and Deployment Kit).


• ADK PE (Windows Assessment and Deployment Kit pre-installation
environment).

a) Installation d’ADK:

PAGE 49
ADK est une suite d'outils et de technologies conçue par Microsoft pour faciliter la
personnalisation, l'évaluation et le déploiement des systèmes d'exploitation Windows
sur des ordinateurs.

Pour l’installé on suit les étapes comme indiqué ci-dessous :

PAGE 50
Voilà, il a été bien installé.

b) Installation d’ADK PE :
Pour l’installé on suit les étapes suivants :

PAGE 51
PAGE 52
4.2 Installation de MDT :
Microsoft Deployment Toolkit (MDT) est un ensemble d’outils qui permettent de créer
et de déployer des systèmes d’exploitation personnalisés. Cette solution gratuite est
développée par Microsoft.

L’utilité de créer un système d’exploitation personnalisé est de pouvoir déployer sur


tous les postes clients d’une même entreprise une seule et même version d’OS contenant
déjà tous les paramètres et les applications nécessaires. Cela permet donc de déployer
rapidement des systèmes complaints, uniformisés et ne nécessitant aucunes
configurations.

Pour l’installer au notre serveur, on suit les étapes comme indiqué ci-dessous :

PAGE 53
4.3 Configuration de MDT :
Pour configurer cet outil, on considère le plan suivant :

• La création de Deployment share.


• Importation une image dans MDT.
• L’ajoute des applications.
• Création de séquence de taches.
• Modification des règles de déploiement.
• Génération des installations.
• Configuration de Lite Touche sur WDS.
• Schéma de fonctionnement de WDS et MDT.

a) La création de Deployment share :


La première exécution de Deployment Workbench (MDT) donne l’interface
suivante :

On remarque sans doute que le « Deployment Shares » est vide, c’est tout à fait
normal, c’est à nous de le créer. Pour cela, un petit clique droit sur « Deployment
Shares » va nous permettre de le créer :

PAGE 54
Comme pour le dossier d’installation à distance (RemoteInstall), on le stocke sur
notre disque C:\

Ensuite, on laisse les informations par défaut :

PAGE 55
Deployment share description : MDT Deployment Share :

PAGE 56
Options : Tout dépend de ce qu’on a souhaité faire. Dans notre cas, on laisse les
options par défaut (ces options peuvent être modifiées plus tard si besoin) :

Comme d’habitude, on a le droit à un petit résumé de ce que l’on va installer. On


vérifie que tout est OK, et on lance l’installation :

PAGE 57
Voilà, il a été bien ajouté :

b) Importation une image dans MDT :


Nous allons ici prendre l’exemple d’un déploiement de Windows 7. On munisse alors
du DVD de l’OS que nous avons souhaité ajouter dans MDT.

Puis dans la console « Deployment Workbench », dans le dossier Deployment Share,


on effectue un clique droit sur Operating System puis on sélectionne « Import Operating
System ».

PAGE 58
« Windows Deployment Services images » : cette dernière option permet d’utiliser une
image venant d’un serveur WDS (utilisé pour faire de l’installation PXE) comme
étant l’image de base du système d’exploitation que nous souhaitons déployer :

La fenêtre nous propose de choisir le nom de serveur WDS :

PAGE 59
On continue la confirmation comme d’habitude :

On peut maintenant voir notre OS dans le dossier "Operating Systems" :

c) L’ajoute des applications :


MDT permet également d’installer des applications pendant le déploiement. Dans notre
cas, nous installerons trois applications, mais on peut facilement ajouter beaucoup
d’autres applications comme office :

Figure 8 :L'emplacement des applications

On fait une clique droite sur Applications, puis new application :

PAGE 60
L’application Cisco Packet Tracer :
On choisit le type d’application :

PAGE 61
Nous pouvons voir ici que les applications classiques peuvent être importées dans MDT
de deux manières différentes :

➢ Depuis un fichier source, c’est-à-dire directement grâce au fichier d’installation


de l’application stockés sur le serveur.
➢ Depuis un chemin réseau. Cette option nous permet de ne pas stocker les fichiers
sources des applications sur le serveur MDT et donc d'avoir des sources
dynamiques.

Maintenant, on remplir quelques champs de détail :

On parcourir le gestionnaire de fichier pour choisir la source de Cisco Packet Tracer :

PAGE 62
On spécifie le nom de dossier de destination :

Puisque l’application que nous avons est c’est un fichier exécutable, c’est-à-dire de
l’extension .exe, on utilise la commande msiexec /qn/i<setup> :

On termine l’ajoute comme d’habitude par la confirmation :

PAGE 63
L’application Code Blocks :
On suit les mêmes étapes qu’on a détaillées pour ajouter de Code Blocks :

PAGE 64
PAGE 65
L’application Simulateur
Encore une fois, on suit les étapes que les applications précédentes :

PAGE 66
On peut voir les applications qu’on ajouté en cliquant sur le dossier Application :

d) Création de séquence de taches


La phase la plus importante est le «Task Sequence » qui, associé aux dossiers «
Advanced Configuration» et « sélection de profil », vont orchestrer tout le déploiement.
On clique droit « New task Sequence »:

PAGE 67
Pour une bonne codification de l’Id de séquence (limité à quelque caractères) de même
pour le nom de la séquence (on réfléchit à quelque chose de parlant), et finalement, on
n’hésite pas de préciser un descriptif particulier (Partitionnement, Support, version
etc…).

PAGE 68
Il faut ensuite sélectionner le type de séquence de tâches qui définira le type
d’installation que nous voulons effectuer. Voici la liste des différentes séquences de
tâches disponibles :

1. Sysprep And Capture : permet d’effectuer un sysprep sur une machine et de


capturer l’image de son système d’exploitation pour en faire l’installation de
référence.
2. Standard Client Task Sequence : création d’une séquence de tâches basique avec
des tâches prédéfinies pouvant s’exécuter sur des ordinateurs clients.
3. Standard Client Replace Task Sequence : permet de sauvegarder un système
dans son intégralité ainsi que les données utilisateur puis formatte les disques.
4. Custom Task Sequence : créé une séquence de tâches vide. Permet de créer sa
séquence de tâches sans éléments prédéfinis.
5. Litetouch OEM Task Sequence : déploie une image dans un environnement de
test avant de l’installer sur la machine.
6. Standard Server Task Sequence : permet de créer une séquence de tâches
basique avec des tâches prédéfinies qui permet de déployer des OS serveurs.
7. Post OS Installation Task Sequence : permet d’effectuer toutes les tâches de la
task sequence sans l’installation du système d’exploitation. Cela peut être utile
pour personnaliser une machine selon nos réglages quand un OS est déjà
installé.
8. Deploy to VHD Client Task Sequence : déploie un OS client sur un disque
virtuel.
9. Deploy to VHD Server Task Sequence : déploie un OS serveur sur un disque
virtuel.

Nous choisirons ici le deuxième Template :

PAGE 69
Il faut ensuite sélectionner l’OS que nous voulons installer grâce à cette séquence de
tâches :

On fournit quelques informations :

La fenêtre suivante nous demande de spécifier une clé d’activation Windows. Nous
choisirons la première option qui est de ne pas spécifier de clé produit.

On nous demande ensuite d’entrer le mot de passe Administrateur local des machines
qui seront déployées :

Après la validation et la confirmation, notre séquence de tâches à bien été créée.

PAGE 70
e) Modification des règles de déploiement :
On a des règles qui sont défini par défaut pour l’OS, mais ne sont pas fiable pour une
simple installation du système au niveau utilisateur. Pour ce raison, on fait une petite
modification des règnes, pour assurer une installation qui est fiable, et en même temps
sans complexité d’informations demandé.

On clique droit sur déploiement puis propriétés, après rules :

PAGE 71
Voilà, la signification de chaque règle par défaut :

OSInstall=YES : l’installation du système.

SkipCapture=YES : passe la fenêtre qui demande une capture du système.

SkipAdminPassword=YES : passe la fenêtre qui demande le mot de passe


administrateur local.

SkipProductKey=YES : passe la fenêtre qui demande la clé de produit

SkipComputerBackup=YES : passe la fenêtre qui demande une sauvegarde du


système.

SkipBitLoker=YES : passe la fenêtre qui demande d'activer BitLocker.

Les règles que nous avons ajoutées :

PAGE 72
Et voilà, la signification de chaque règle ajoutée :

Jonction au notre domaine :

DomainAdmin=Administrateur

DomainAdminPassword=Pass123

DomainAdminDomain=www.estf.ma

Données utilisateur :

UserID=Administrator

UserDomain=www.estf.ma

UserPassword=Pass123

Séquence des taches :

TasksSquenceID=WIN7Dep

En ce qui concerne les autres règles, s’agit de dépasser les fenêtres d’installations.

PAGE 73
f) Génération des installations :
L’action la plus importante maintenant est de faire une mise à jour (clique droit puis «
Update ») du dossier complet « Deployment ».

En effet dès que l’on intervient dans l’un des dossiers qui composent le « Deployment
share » il faut effectuer un « Update » du dossier général :

Comme c’est notre premier « update » on va choisir l’option de création complète de


l’image de boot. Par la suite une optimisation de la séquence suffira :

Un coup d’œil sur l’avancement…

PAGE 74
g) Configuration de Lite Touche sur WDS :
Quand un client contacte le serveur, celui-ci renvoie une image de démarrage. Nous
devons spécifier à notre serveur WDS que l’image qu’il doit renvoyer est celle qui a été
générée par MDT. Pour ce faire, il faut cliquer droit sur « Images de démarrage » dans
la console WDS puis sur « Ajouté une Image de démarrage» :

L’image de démarrage générée par MDT se trouve dans « DeploymentShare\Boot\» et


se nomme « LiteTouchPE_x64.wim » :

On lisse le nom de cette image par défaut :

PAGE 75
On clique sur suivant : On clique sur terminer :

Voilà, il a été bien ajouté :

PAGE 76
h) Schéma de fonctionnement de WDS et MDT

Figure 9 : Schéma de fonctionnement de WDS et MDT

PAGE 77
4. Installation et configuration du rôle WSUS :
Windows Server Update Services (WSUS) est un service permettant de distribuer les
mises à jour pour Windows et d'autres applications Microsoft sur les différents
ordinateurs fonctionnant sous Windows au sein d'un parc informatique. WSUS est un
rôle pour serveur Windows lui permettant ainsi de devenir un serveur de mises à jour
local (ou proxy de mises à jour). Ce serveur télécharge et stocke ponctuellement
l'ensemble des mises à jour disponibles auprès des serveurs Windows Update de
Microsoft et rend possible le contrôle de la diffusion de celles-ci dans le parc.

Par défaut chaque ordinateur sous Windows faisant ses mises à jour, les télécharge
directement sur les serveurs de Microsoft, ce qui demande beaucoup de bande passante
au niveau de l'accès internet dans un parc composé de nombreuses machines.

• Installation du rôle.
• Configuration du rôle.
• Approuvassions des mises à jour.
• Configuration client WSUS
• Schéma de fonctionnement de WSUS

4.1 Installation du rôle :


Sur notre serveur, on ouvre le Gestionnaire de serveur, on clique sur Ajouter des rôles
et des fonctionnalités, puis on sélectionne les services de mise à jour de Windows
Server (WSUS) :

On suit les étapes d’installation comme d’habitude.

Ici, on spécifier le dossier sur lequel on stocke les mises à jour, dans notre cas on a déjà
créé un dossier nommé WSUS sur le chemin C:\ :

PAGE 78
Voilà l’installation est terminée :

Maintenant on clique sur Lancer les taches de post-installation écrit dans l'image ci-
dessus pour finaliser l’installation :

PAGE 79
4.2 Configuration du rôle
Après les étapes d’installation, la fenêtre est en dessous s’affiche, on clique sur suivant :

PAGE 80
On passe l’assistant du rôle, on clique sur suivant :

Le téléchargement des mises à jour est disponible sur le serveur de Microsoft, alors on
coche le premier choix et on clique sur suivant :

On n’utilise pas un proxy, alors on clique sur suivant :

On clique sur démarrer la connexion :

Voilà, la synchronisation est terminée, alors on clique sur suivant :

On sélectionne le Français et l’Anglais pour les mises à jour. On clique sur “Suivant“ :

PAGE 81
On choisit les produits que nous avons souhaité télécharger. On clique ensuite sur
“Suivant” :

Il y a la possibilité de choisir les mises à jour par type. On récupère les mises à jour
importantes qui sont mises à jour critique, de la sécurité et les Services Pack :

Il est possible de choisir des synchronisations des mises à jour, ici nous choisissons
l’option “Synchroniser manuellement“. on clique sur “Suivant“ :

Pour une synchronisation avec les serveurs Microsoft Update, on coche la case
“Commencer la synchronisation initiale” puis sur “Terminer“. La configuration est
donc terminée au sein de notre serveur WSUS :

PAGE 82
4.3 Approuvassions des mises à jour

On Fait une recherche sur WSUS pour accéder au gestionnaire. On observe donc
que nous avons plusieurs types de mise à jour : Toutes les mises à jour, Mise à
jour critiques, Mise à jour de sécurité et Mise à jour WSUS :

PAGE 83
On sélectionne les mises à jour que nous avons souhaité appliquées, on fait un clique
droit sur la sélection puis clique sur “Approuver…” :

Il faut ensuite sélectionner les ordinateurs où nous souhaite que les mises à jour
s’appliquent. Déployer dans “Tous les ordinateurs” puis on clique sur “Approuvée pour
l’installation” pour que le poste client voit les mises à jour disponible. On clique “OK”
pour validation :

PAGE 84
Le serveur est téléchargé les mises à jour, on clique sur “Fermer“ :

4.4 Configuration client WSUS :


Afin d’utiliser le serveur WSUS mis en place il faudra mettre en place une stratégie de
groupe pour que les postes clients du domaine puisse l’utiliser au lieu des serveurs
Microsoft Update. Sur notre contrôleur de domaine, on recherche « stratégies de groupe
».

On crée une nouvelle stratégie en créant une nouvelle GPO (ici : GPO WSUS). On fait
un clique droit puis “Modifier“ :

PAGE 85
On suit donc ce chemin : Configuration Ordinateur > Stratégies > Modèles
d’administration > Composants Windows > Windows Update

Double cliques sur : “Spécifier l’emplacement intranet du service de mise à jour


Microsoft“ :

On coche “Activé“ pour que les paramètres soit actif. on indique l’URL de notre serveur
WSUS dans les 2 champs :

(Ici : http://ESTF.www.estf.ma:8530) :

PAGE 86
Sur la machine client, il faut exécuter deux commandes sur le terminal, la première
commande c’est gpupdate /force pour forcer GPO à démarrer, la deuxime c’est
wuauclt /detectnow pour que le serveur wsus détecte les machines qui sont sur le
réseau :

Figure 10 :Détection des machines et forages de GPO

Voilà, notre serveur WSUS détecte la machine client :

Alors, il a prêt pour recevoir les mises à jour proposées pas le serveur WSUS.

PAGE 87
4.5 Schéma de fonctionnement de WSUS :

Figure 11 : Schéma de fonctionnement de WSUS

5. Conclusion :
Ce chapitre a été consacré à différents étapes de l’installation et la configuration des
différents prérequis nécessaires et rôles et services.

Le dernier chapitre contiendra des tests de déploiement mise à jour et des systèmes
d’exploitation et des applications.

PAGE 88
PAGE 89
1. Introduction :
En détaillant ce chapitre,j’ai déjà passé par les étapes nécessaires afin d’entrainer la
phase su test.
Dans ce chapitre, je fais le test du déploiement du système d’exploitation avec le
serveur WDS et des applications avec l’outil MDT via WDS et enfin le deploiement
des mises à jour.
2. Test du Système :
Maintenant notre système à savoir le déploiement et la mise à jour des systèmes et des
applications est prêt pour l’utiliser. Nous simulerons une salle de TP avec quinze
machines, on va lancer l'installation du Windows et trois applications (Cisco Packet
Tracer, code blocks, simulateur) à partir de serveur de l’école.

•Déploiement du système d’exploitation avec le serveur WDS


• Déploiement du système d’exploitation et les applications avec l’outil MDT via
WDS
• Le déploiement des mises à jour

2.1 Test du déploiement du système d’exploitation avec le serveur


WDS :
Une adresse IP sera affectée à la machine pour le démarrage :

Figure 12: Affectation d'une @IP depuis l'étendu DHCP

Figure 13 : Chargement des données

PAGE 90
On suit les étapes d’installation de windows comme d’abitude :

PAGE 91
Figure 14 : Exécution de la commande ipconfig

PAGE 92
Si on accède a note site web qui est dans le serveur IIS, on ouvre le navigateur, et on
tape le nom de Domain www.estf.ma :

Figure 15 : Ping sur le nom de domaine

2.2 Déploiement du système d’exploitation et les applications avec l’outil


MDT via WDS :
Une adresse IP sera affectée à la machine pour le démarrage :

Figure 16 : Affectation d'une @IP à travers l'étendu DHCP

PAGE 93
La machine cherche une image pour démarrer, le serveur WDS la fourni, alors on
sélectionne Lite Touch PE (x86) :

Figure 17 : Image de démarrage

La machine recevoir l’image de démarrage :

Figure 18 :Recevoir de l'image de démarrage

La machine pré pour l’installation, alors en suit les étapes d’installation comme
d’habitude :

PAGE 94
On remplit les informations qu’on a définies dans les règles d’installation de Windows :

On choisit les applications qu’on a besoin de l’installées :

PAGE 95
Figure 19 : Choix des applications

Voilà, l’installation est commencée :

PAGE 96
Figure 20: Début d'installation

PAGE 97
Alors, notre système d’exploitation est installé avec succès :

Figure 21 : L'installation d'OS est avec


succès Figure 22 : Exécution de la commande ipconfig

PAGE 98
Voilà les applications qu’on a déploient :

Figure 23 : Les applications déployer

2.3 Le déploiement des mises à jour :


Sur notre serveur WSUS, on remarque qu’il détecte une machine sur le réseau :

Alors, les mises à jour sont envoyées à cette machine.

PAGE 99
Au niveau de la machine, on accède au panneau de configuration, puis Système et
sécurité, après Windows update, et on clique sur Installer les mises à jour :

3 Conclusion :
Dans ce chapitre on a mis l’accent sur les différents tests de déploiement des systèmes
d’exploitation et des applications. Enfin, nous avons clouté ce chapitre par Le
déploiement des mises à jour.

PAGE 100
Conclusion générale
Tout au long de la préparation de mon projet de stage technique, j’ai essayé
de mettre en pratique les connaissances acquises durant mes études
universitaires et cela dans le but de réaliser un système de mise à jour et de
déploiement automatique d'applications et des systèmes d'exploitations.
Au cours de cette mémoire, j’ai étudié et implémenté les différents outils
de déploiement, la chose qui m’a permis de mis en place d’un système
complet similaire à les produis Microsoft.
Mon système permet aux administrateurs de déploie des systèmes
d’exploitations et des applications, mais aussi de les mettre à jour en peu
de temps et de manière facile.
Les serveurs que j’ai réalisés fonctionne parfaitement, alors ils permettent
de faire un déploiement automatique des systèmes et des applications, et la
mise à jour de ces éléments.
Dernier point mais non le moindre, je remercie toute l’équipe pédagogique
de l’Ecole Supérieure de Technologie de Fès qui nous fournissent une
solide formation.

PAGE 101
Références :
https://labo-microsoft.supinfo.com/articles/windows-deployment-services/

https://learning.rdr-it.com/lesson/tp-wds-installation-configuration-utilisation/

https://learning.rdr-it.com/course/deploiement-dimage-windows/

http://www.infonovice.fr/guide-de-creation-dun-gpo-de-deploiement-de-logiciels-
utilisateur/

https://www.pc2s.fr/deploiement-de-logiciels-par-gpo-sur-serveur-ad/

https://www.microsoft.com/en-us/download/details.aspx?id=54259

https://docs.microsoft.com/en-us/windows-hardware/get-started/adk-install

https://www.supinfo.com/articles/single/7608-deployer-une-image-windows-10-avec-
wds-mdt-2013

https://www.youtube.com/watch?v=QQf0QXQ9SoU&feature=youtu.be

PAGE 102

Vous aimerez peut-être aussi