Vous êtes sur la page 1sur 13

ELOUARDE ABDELHAKIM Ж ECOLE BERRADA 1

1BAC SM/BIOF

1) Definition.

On modélise toute action mécanique par une grandeur vectorielle : appelée vecteur -force F
caractérisée par son point d’application, sa direction, son sens et son intensité (ou valeur) en
Newtons (N) dans Système international.
2) Les effets mécanique d’une force sur un corps solide.
 Un ensemble de forces peut maintenir un corps en équilibre .
 Une force peut déformer un corps .
 Une force peut modifier la trajectoire d’ un corps en mouvement, c’est-à-dire modifier

son vecteur vitesse V .
 Une force peut modifier la nature d’un movement de translation ou de rotation autour
d’un axe fixe.

1) Definition.

Une force F est constante lorsque ses caractéristiques (module, sens et direction) ne
changent pas au cours du temps.
Dans un movement de translation, le segment  AB  qui lie deux points A et B d’un solide en
movement reste parallèle à sa direction initiale.
Tous les points d’un
 solide en mouvement de translation ont à chaque instant le même
vecteur vitesse V qui est identique à celui de (G) le centre d’inertie.

A
B

A
A
B B
2
2) Travail d’une force constante au cours d’une translation rectiligne.

Sens du mouvement

 (S) 
(S) F F
 

A B

Le travail de la force constante F est donné par la relation suivante :

  
W ( F )  F .AB  F .AB.cos(  ) en joule( J )
A 
B

 
 

Avec   F ,AB


F  
F F

A B A B A B
   0  cos(  )  1     cos(  )  1
  cos(  )  0
2
  
W ( F ) 0 W ( F )  F .AB  0 W ( F )   F .AB  0
A B A B
A B
3
3) Travail d’une force constante au cours d’une translation curviligne.

A4 
F 
A3 

 F  B  An

A2  
An1

A1  F
A  Ao


La trajectoire du point d’application de la force F est curviligne.
On divise la trajectoire en un ensemble de petits segments de droites
 A0 A1 , A1 A2 , A2 A3 ,..........., An1 An  uniformément petits .

Le travail élémentaire de la force F considérée constante lors du déplacement élémentaire
 
Ai  1 Ai   li est :
    
 
 Wi F  F . li  F .Ai 1 Ai

     


   
 W1 F  F .Ao A1 ,  W2 F  F .A1 A2 ,  W3 F  F .A2 A3 ,  
 
 
 Wn F  F .An1 An

  
 
 
 

 

   
i n
W F    Wi F   W1 F   W2 F   W3 F  .......   Wn F
i 1
A 
B
       
 F .Ao A1  F .A1 A2  F .A2 A3  ...........  F .An1 An

Puisque la force F est constante, on la factorise.
4
       

W ( F )  F . Ao A1  A1 A2  A2 A3  ........  An 1 An  F .Ao An
A 
B

 i  n    i  n   
W ( F )   F .Ai  1 Ai  F . Ai  1 Ai  F .Ao An
A 
B i 1 i 1

  
W ( F )  F .AB  F .AB.cos(  )
A 
B

Conclusion :
Le travail d’une force constante est indépendant de la nature de la trajectoire , il dépend de la
position du départ A et de la position d’arrivée B.
On dit que cette force est conservative.

4) Expression du travail d’une force constante dans le repère cartésien  O ,i , j  .

y
Fx  F .cos(  )

    Fy  F .sin(  )


F y  Fy j F Fy

F  Fx2  Fy2

Fx
  x
Fx  Fx .i

    
F  Fx  Fy  Fx .i  Fy . j
  
AB   x B  x A  .i   yB  y A  . j
      
 
W ( F )  F .AB  Fx .i  F y . j .  x B  x A  .i   y B  y A  . j
A 
B

5
    
Sachant que : i .i  j. j  1 et i . j  j.i  0

W ( F )  Fx . x B  x A   Fy . y B  y A 
A 
B

5) Travail d’un ensemble de forces constantes.


  
On considère un corps solide soumis à l’action de trois forces constantes F1 ,F2 et F3
   
On pose : La résultante de ces forces : F  F1  F2  F3
            
 
W ( F )  F .AB  F1  F2  F3 .AB  F1 .AB  F2 .AB  F3 .AB
A B
   
W ( F )  W ( F1 ) W ( F2 ) W ( F3 )
A 
B A 
B A 
B A 
B

 i n 
W ( F )   W ( Fi )
A 
B i  1 A 
B

1) Définition.
Le poids est une force exercée par la planète terre sur un corps de masse m.

Les caractéristiques du vecteur poids P sont :
 Le point d’application est G centre d’inertie (centre de gravité) du corps.
 La droite d’action ou bien la direction est la verticale passant par G le centre
d’inertie.
 Le sens est dirigé du centre d’inertie G vers le centre de la planète terre.
 L’intensité (la norme ou le module) est donnée par la relation P  m.g
avec g l’intensité du champ de pesanteur terrestre, qui est considérée constante
pour des hauteurs qui ne dépasse pas quelques kilometres.
g  9 ,81 N .Kg 1  9,81m .s 2
Le poids est une force constante pour des hauteurs par rapport à la surface de la mer
h  3,2 Km .
6
2) Travail du poids.
On considère un corps solide de masse m qui se déplace de A à B dans un plan vertical
 
formé les deux axes OX et OZ d’un repère orthonormé ( o,i ,k ) .
Le centre d’inertie du corps solide effectue un déplacement sur un trajet curviligne.
On appelle h la hauteur du point A par rapport au point B ( la différence d’altitude entre
les deux positions A et B.
  
W ( P )  P .AB  Z A (S)
A 
B

Px ( x B  x A )  Pz ( z B  z A ) zA 
P
 
P  OX  Px  0 h

et Pz   mg zB B
 X
h  z A  zB k
 o 
W ( P )   mg.( z B  z A ) i xA
xB
A B

W ( P )  mg.( z A  z B )   mgh
A 
B

Cas général :

W ( P )  mg.( z A  z B )   mgh  0 Pendant la descente
A B

W ( P )  mg.( z B  z A )   mgh  0 Pendant la montée
B 
A

Le travail du poids d’un corps entre deux points A et B, est indépendant du chemin suivi pour
aller de A vers B, donc le poids est une force
conservative.
A (S)
Premier exemple :
 h 
W ( P )  mgh  mgAB.sin(  ) P  B
A 
B
7
Deuxième exemple.

A O D

B
C
  
W ( P )  ? , W ( P ) ? , W ( P )  ?
A 
B A 
C B 
D

Troisième exemple.

O R

(S)
M

A B

  
W ( P )  ? , W ( P ) ? , W ( P )  ?
A 
B B 
M A 
C
8
Quatrième exemple.

A (S)

 B

M
o

O C

   
W ( P )  ? , W ( P )  ? , W ( P )  ? et W ( P )
A 
B B 
M A 
M A 
C

Absence de frottements .

A (S) 
R

 B

 R
(S) R B
A B A
9
La réaction du plan de contact est perpendiculaire à la surface de contact.

W(R) 0
A 
B

Présence de frottements :
Un solide ( S ) de masse m est en mouvement sur un plan horizontal rugueux, sous

l’action d’une force F .

 : Angle de frottement.  y  


 R R y  RT
RT : Composante tangentielle.
 
 F x
RN : Composante normale.
   
f : Force de frottement dont Rx  RT  f
l’intensité f est constante.

f  f 0
    
R  RT  RN  f  RN R f 2  RN2

RT   f   R.sin(  ) RN  R.cos(  )

 RT f
Le coefficient de frottement est : K  tan(  )   0
RN RN


Travail de R :
           
A 
B
 
W ( R )  R.AB  f  RN .AB  f .AB  RN .AB  f .AB


0
   
W ( R )  W ( f )  f .AB   f .AB
A 
B A 
B
10
 
Si la trajectoire est curviligne :

W ( R )  W ( f )   f .AB
A 
B A 
B

( )


1) Moment d’une force M  ( F ) .

Exemple(1) : 
R 
 F
(G )
A
( )  
B
P
d


M  ( F )   F .d Avec d  AH  AB.sin(  )

M  ( F )   F .AB.sin(  )  N .m  
 r1 R
Exemple (2) :
 r2
M  ( F1 )  F1 .r1  ( ) 
 F1
M  ( F2 )   F2 .r2  F2
  P
M ( P )  M ( R )  0 ( S1 ) ( S2 )
11
2) Travail d’une force ayant un moment constant.
Pour une faible rotation  , le point

d’application de la force F considérée

constante, parcourt un petit arc M 1 M 2
assimilé à un segment de droite de longueur

 l M 1 M 2  R. .
  
 W ( F )  F . l  F . l .cos(  ) ,
  
   F , l 
 
 
 W ( F )  F .R.cos(  )   F .d . , M  ( F )  F .d
 
d
 
 W ( F )  M  ( F ).
   
W ( F )    W ( F )   M  ( F ).  M  ( F ).  
A B



Parceque M  ( F )est cons tan t .
 
W ( F )  M  ( F ).
A 
B

Avec :    B   A  2 .n et n le nombre de tours.

1) Couple de forces et son moment.


 
Un couple de forces est constitué de deux forces ( F1 ,F2 ) ayant même intensité
F1  F2  F , deux sens opposés et des droites d’action parallèles.
12
Le moment d’un couple de deux
H1  
forces est : F2
  A
G
M C  M  ( F1 ,F2 )  B
 
 M  ( F1 )  M  ( F2 )  ( )
F1
 F1 .GH 1  F2 .GH 2 H2
 F  GH 1  GH 2 
 F .H 1 H 2
F  F1  F2 et H 1 H 2  d  M C  d .F

2) Travail d’un couple.


Si le moment du couple est constant, son travail est :
WC  M C . avec    f   i  2 .n

1) La puissance moyenne.
 
Une force F effectue un travail entre deux instants t i et t j noté W ( F ) a une
i 
j
puissance donnée par la relation suivante : 
t  t j  ti W(F )
avec Pmoy 
t Joule
2) La puissance instantanée d’une force
exercée sur un solide en mouvement Watts S
de translation.
 t est très petite.
La puissance instantanée est la puissance moyenne si la durée
 
Si  t 
Tend vers
  t , W ( F ) 
Tend vers
W ( F )
et Pmoy 
Tend vers
 P( t )
 13
W ( F )
P( t ) 
t Joule

Watts S

  
Le travail élémentaire est :  W ( F )  F . l
  
W ( F )  l  l
P( t )   F. , V  lavitesse instantanée
t t t
   
P( t )  F .V  F .V .cos( F ,V )

3) La puissance instantanée d’une force exercée sur un solide en mouvement de


rotation.
 
Le travail élémentaire est :  W ( F )  M  ( F ).

W ( F )   
P( t )   M  ( F ). ,   la vitesse angulaire
t t t

P( t )  M  ( F ).

Rad/s
Watts N.m

4) Puissance d’un couple de forces. 


P( t )  M  ( F ).

Watts Rad/S
N.m