Vous êtes sur la page 1sur 1

A- IMPOT SUR LES SOCIETES (IS) :

1) Taux de l’IS :
– Résultat fiscal inférieur ou égal à 300.000 DHS : 10%
-Résultat fiscal entre 300.000 et 1.000.000 DHS : 20%
-Résultat fiscal supérieur à 1.000.000 DHS : 31%
Il s’agit d’un barème progressif avec des sommes à déduire.
NB : Le taux maximal pour les entreprises industrielles est de 28% au lieu 31% sauf pour celle qui réalisent un bénéfice net
Supérieur à 100.000.000 DHS.
2) Entreprises exportatrices :
– Suppression de l’exonération de 5 ans à compter de la date de la première opération d’exportation ;
– Cette suppression ne concerne pas les entreprises industrielles qui bénéficient toujours de l’exonération sur la totalité du
chiffre d’affaires local et export ;
-Les entreprises exportatrices seront imposées selon le barème progressif avec un taux plafonné à 20% pour la tranche du
résultat qui dépasse 1.000.000 DHS.
3) Les zones franches ou encore les « Zones d’accélération industrielle » :
– Les zones franches seront remplacées par les « Zones d’accélération industrielle » ;
– Les sociétés installées dans les « Zones d’accélération industrielle » bénéficient d’une exonération de 5 ans ;
– Les sociétés déjà installées sont toujours soumises au régime fiscal antérieur (exonération de 5 ans et imposition au taux de
8.75%) ;
– Les sociétés qui vont s’installer à compter du 1er Janvier 2021 seront soumises au taux de15% après l’exonération de 5 ans
– Cette nouvelle mesure concerne le chiffre d’affaire Export mais également Local.
4) Les sociétés de services avec le statut CFC « Casablanca Finance City » :
– Les sociétés qui vont s’installer à compter du 1er Janvier 2020 seront soumises au taux de15% après l’exonération de 5 ans
– Cette nouvelle mesure concerne le chiffre d’affaire Export mais également Local ;
– Les sociétés déjà installées sont soumises au régime fiscal antérieur ;
-Les dividendes et autres produits de participations distribués par les sociétés ayant le label CFC sont exonérés de la retenue à
la source (RAS).
6) Les entreprises de l’Offshoring :
– Les sociétés de l’Offshoring sont soumises aux taux maximal de 20% pour la tranche du résultat qui dépasse 1.000.000 DHS.
A- L’impôt sur les sociétés (IS): 2021
* Le Statut CFC sera réaménagé avec l’exclusion de certaines sociétés financières (Etablissements de crédit + Entreprises
d’assurance et de réassurance + Les sociétés de courtage en assurance et réassurance).
* Les sociétés financières citées ci-dessus ayant le statut CFC seront concernées par ce régime jusqu’au 31/12/2022 (sociétés
labélisées avant 2020) ;
* Exonération des plus values réalisées suite à la cession des entreprises publiques au secteur privé ;
* Exonération des plus values réalisées suite aux opérations de transfert d’actifs par l’ONEE ;
* Non déductibilité du résultat fiscal de la contribution sociale de solidarité sur les bénéfices et revenus.
B- IMPOT SUR LE REVENU (IR) :
1) Examen de la situation d’ensemble :
– L’article 29 du CGI est modifié en relevant le seuil de l’examen de la situation d’ensemble à 240.000 DHS par an au lieu de
120.000 DHS ;
– Ce seuil concerne les dépenses personnelles ;
-Les montants pris en compte sont ceux afférents aux périodes non prescrites ;
– Avant d’engager la procédure de rectification, un débat et un échange doit avoir lieu entre le contribuable et la DGI ;
-La mise en oeuvre de l’article 29 du CGI ne doit se faire que lorsque le montant des dépenses personnelles dépasse d’au moins
¼ le revenu déclaré.
2) Paiement mobile :
– Abattement de 25% de la base imposable afférente au chiffre d’affaires encaissé par paiement mobile ;
– Cette mesure concerne le régime du résultat net simplifié (RNS) et le régime forfaitaire.
3) Seuils du régime forfaitaire :
– Les seuils du régime forfaitaire ont connu une hausse importante ;
– Activités industrielles, commerciales et artisanales : 2.000.000 DHS au lieu de 1.000.000 DHS
-Prestations de services : 500.000 DHS au lieu de 250.000 DHS.
4) Cession de l’habitation principale avant 6 ans :
-La cession de l’habitation principale avant 6 ans est exonérée de l’IR sous plusieurs conditions ;
-Cet avantage est accordé une seule fois ;
-Engagement de réinvestir le montant de la cession dans un autre bien immobilier destiné à l’habitation principale dans un
délai de 6 mois ;
-Le prix de cession ne doit pas dépasser 4.000.000 DHS ;
– Le montant de l’IR théorique doit être déposé chez un notaire ou payé aux impôts avec un droit à restitution.
5) Indemnités de stage :
– Exonération de l’IR du montant brut de l’indemnité mensuelle versée aux stagiaires titulaires du Bac et recrutés par les
entreprises du secteur privé ;
-Durée : 24 mois.
6) Pensions de retraite :
– Hausse du taux de l’abattement de 55% à 60% pour la partie du revenu qui ne dépasse pas 168.000 DHS par an ;
– La partie supérieure à 168.000 DHS sera toujours soumise au taux d’abattement de 40%.

Vous aimerez peut-être aussi