Vous êtes sur la page 1sur 21

Comment utiliser un document Office 365

CAHIER -DE L’ÉLÈVE-


Questions courtes - Période de 1840 à nos jours

Nom : ____________________________________________ Groupe : _____________

CONSIGNES
Opérations intellectuelles visées
● Situer dans le temps et dans l’espace ● Déterminer des changements et des
● Dégager des différences et des continuités
similitudes ● Mettre en relation des faits
● Déterminer des causes et des ● Établir des liens de causalité
conséquences

Consignes
Utilisez le dossier documentaire pour répondre aux questions qui se trouvent dans le cahier de
l’élève.

TECHNOLOGIE
Épreuve interactive!
Vous pouvez répondre aux questions en ligne en utilisant une version numérique du formulaire. Vous
aurez accès à une rétroaction immédiate pour chacune des questions.

Le contenu de ce document est sous licence Creative Commons sauf mention contraire. 1
QUESTIONS
Période 1840 à 1896

1. Les documents 1 à 4 font référence à des événements économiques. Placez les documents en ordre
chronologique.

2 points 0 point
Situer dans le
temps et dans L’élève situe les faits dans L’élève ne situe pas les faits
l’espace le temps. dans le temps.
(3 sur 3) (2, 1 ou 0 sur 3)

2. Indiquez une conséquence de territoriale de la signature de l’Acte de l’Amérique du Nord


britannique.

2 points 1 point 0 point


Déterminer des
causes et des L’élève détermine L’élève détermine plus L’élève détermine
conséquences correctement la ou moins correctement incorrectement la
conséquence. la conséquence. conséquence.

3. Donnez une cause de l’instabilité ministérielle qui précède l’adoption de l’Acte de l’Amérique du
Nord britannique.

2 points 1 point 0 point


Déterminer des
L’élève détermine L’élève détermine
causes et des L’élève détermine
plus ou moins incorrectement la
conséquences correctement la
correctement la cause.
cause.
cause.

4. Le document 5 propose le point de vue de deux acteurs. Sur quel point précis sont-ils en désaccord?

Le contenu de ce document est sous licence Creative Commons sauf mention contraire. 2
2 points 1 point 0 point
Dégager des
L’élève établit L’élève établit plus ou L’élève établit
différences et des
correctement le point de moins correctement le incorrectement le point de
similitudes
divergence entre les point de divergence entre divergence entre les points
points de vue. les points de vue. de vue ou ne l’établit pas.

5. Indiquez un élément de changement dans le mode de vie des Autochtones dans la seconde moitié
du 19e siècle.

2 points 1 point 0 point


Déterminer des
L’élève détermine
changements et des L’élève détermine L’élève détermine plus ou
incorrectement le
continuités correctement le moins correctement le
changement ou ne le
changement. changement.
détermine pas.

6. Indiquez à l’endroit approprié le numéro des documents qui illustrent des champs de compétence
fédérale et provinciale définis par l’Acte de l’Amérique du Nord britannique.

Compétences fédérales

Compétences provinciales

2 points 1 point 0 point


Mettre en
relation des L’élève met en L’élève met en L’élève ne met pas
faits relation tous les relation certains faits. en relation les faits.
faits. (4 sur 4) (3 ou 2 sur 4) (1 ou 0 sur 4)

Le contenu de ce document est sous licence Creative Commons sauf mention contraire. 3
Période de 1896 à 1945

7. Expliquez comment l’action du gouvernement fédéral, suite à la mobilisation de la population,


entraîne une réaction de la population québécoise. Dans votre réponse, vous devez préciser chacun
des éléments ci-dessous et les lier entre eux.
a. La mobilisation de la population lors d’un conflit mondial
b. L’action du gouvernement fédéral
c. La réaction de la population québécoise

3 points 2 points 1 point 0 point

L’élève établit L’élève établit L’élève n’établit L’élève précise


Établir des
correctement les correctement un correctement un seul élément
liens de
deux liens de seul lien de aucun lien de ou n’en précise
causalité
causalité entre les causalité entre causalité mais pas.
trois éléments deux éléments précise au moins
précisés. précisés. deux éléments.

8. Le document 18 présente l’opinion de trois acteurs dans la première moitié du 20 e siècle. Nommez
l’acteur qui présente une opinion différente et comparez-la à celle des deux autres acteurs.

3 points 2 points 1 point 0 point

Dégager des L’élève dégage L’élève dégage L’élève dégage L’élève dégage
différences et correctement la plus ou moins correctement incorrectement la
des similitudes différence et la correctement la la différence différence et la
similitude. différence et la ou la similitude ou ne
similitude. similitude. les dégage pas.

Le contenu de ce document est sous licence Creative Commons sauf mention contraire. 4
9. Indiquez un élément de changement dans le rôle de l’État au plan économique pendant les années
1930.

2 points 1 point 0 point


Déterminer des
L’élève détermine
changements et des L’élève détermine L’élève détermine plus
incorrectement le
continuités correctement le ou moins correctement
changement ou ne la
changement. le changement.
détermine pas.

10. Pourquoi le clergé met-il sur pied un syndicat (Confédération des travailleurs catholiques du
Canada) en 1921?

2 points 1 point 0 point


Déterminer des
L’élève détermine
causes et des L’élève détermine L’élève détermine
plus ou moins
conséquences correctement la incorrectement la
correctement la
cause. cause.
cause.

Période de 1945 à 1980

11. Classez les documents 20 à 23 selon qu’ils présentent des faits qui surviennent avant ou après
l’élection de Jean Lesage.

Avant Après

Élection de
Jean Lesage

2 points 1 point 0 point


Situer dans le
temps et dans L’élève situe tous les faits L’élève situe certains faits L’élève ne situe pas tous

Le contenu de ce document est sous licence Creative Commons sauf mention contraire. 5
l’espace dans le temps. (4 sur 4) dans le temps. les faits dans le temps.
(3 ou 2 sur 4) (1 ou 0 sur 4)

12. Indiquez un élément de changement au plan démographique au tournant des années 1960.

2 points 1 point 0 point


Déterminer des
L’élève détermine
changements et des L’élève détermine L’élève détermine plus
incorrectement le
continuités correctement le ou moins correctement
changement ou ne le
changement. le changement.
détermine pas.

13. Nommez une cause du projet de loi 101.

2 points 1 point 0 point


Déterminer des
L’élève détermine L’élève détermine
causes et des L’élève détermine
plus ou moins incorrectement la
conséquences correctement la
correctement la cause.
cause.
cause.

14. Indiquez à l’endroit approprié le numéro du document correspondant à chacune de ces idéologies.

Mouvement indépendantiste

Autonomie provinciale

2 points 0 point
Mettre en relation
L’élève met en relation L’élève ne met pas en
des faits
tous les faits. relation les faits.
(2 sur 2) (1 ou 0 sur 2)

Le contenu de ce document est sous licence Creative Commons sauf mention contraire. 6
15. À partir du document 27, indiquez la lettre qui correspond à la région qui fait l’objet d’une entente
entre le gouvernement québécois et les Cris en 1975.
Réponse : _______________

2 points 0 point
Situer dans le temps
et dans l’espace L’élève situe le fait dans L’élève ne situe pas le fait
l’espace. dans l’espace.

Période de 1980 à nos jours


16. Indiquez une cause à l’origine de Québec inc.

2 points 1 point 0 point


Déterminer des
L’élève détermine L’élève détermine
causes et des L’élève détermine
plus ou moins incorrectement la
conséquences correctement la
correctement la cause.
cause.
cause.

17. Le document 33 présente le point de vue de deux acteurs sur l’exploitation des gaz de schiste. Sur
quel point précis ces deux acteurs sont-ils en désaccord?

2 points 1 point 0 point


Dégager des
L’élève établit L’élève établit plus ou L’élève établit
différences et des
correctement le point de moins correctement le incorrectement le point de
similitudes
divergence entre les point de divergence entre divergence entre les points
points de vue. les points de vue. de vue ou ne l’établit pas.

18. Indiquez à l’endroit approprié le numéro des documents qui correspondent à des événements
survenus entre 1980 et 1995.

Référendum sur la souveraineté-


association

Proclamation de la Loi constitutionnelle

Le contenu de ce document est sous licence Creative Commons sauf mention contraire. 7
Échec de Meech

Référendum sur l’entente de


Charlottetown

2 points 1 point 0 point


Mettre en relation
L’élève met en relation L’élève met en relation L’élève ne met pas en
des faits
tous les faits. certains faits. relation les faits.
(4 sur 4) (3 ou 2 sur 4) (1 ou 0 sur 4)

19. Comment la réaction des Premières Nations au projet de développement territorial à Oka en 1990
provoque-t-elle une action du gouvernement canadien? Dans votre réponse, vous devez préciser chacun
des éléments et les lier entre eux.
● Le projet développement territorial à Oka
● La réaction des Premières Nations
● Une action du gouvernement fédéral

3 points 2 points 1 point 0 point

L’élève établit L’élève établit L’élève n’établit L’élève précise


Établir des
correctement les correctement un correctement un seul élément
liens de
deux liens de seul lien de aucun lien de ou n’en précise
causalité
causalité entre les causalité entre causalité mais pas.
trois éléments deux éléments précise au moins
précisés. précisés. deux éléments.

20. Le document 37 présente la position de trois acteurs sur la situation démographique du Québec

contemporain. Nommez l’acteur qui présente une position différente et comparez sa position à celle des

deux autres acteurs.

Le contenu de ce document est sous licence Creative Commons sauf mention contraire. 8
3 points 2 points 1 point 0 point
L’élève indique s’il y
Déterminer des L’élève indique s’il y
a changement ou L’élève justifie
changements et des a changement ou L’élève indique
continuité, mais incorrectement ou
continuités continuité et justifie le changement
justifie plus ou moins ne justifie pas sa
correctement sa ou la continuité.
correctement sa réponse.
réponse
réponse.

Le contenu de ce document est sous licence Creative Commons sauf mention contraire. 9
DOSSIER -DOCUMENTAIRE-
Questions courtes - Période 1840 à nos jours
Période 1840 à 1896
Document 1

« La réciprocité, ce n’est pas tout à fait le libre-échange : on s’entend avec le gouvernement américain
sur une liste de biens qui pourront passer la frontière sans droits de douane, des produits agricoles et
des matières premières, mais aucun produit manufacturé. »
Source du texte : Jean-Pierre Charland, Histoire du Canada contemporain, Sillery, Septentrion, 2007.

Document 2

Source de l’image : Service national du RÉCIT, domaine de l’univers social. Licence : Creative Commons (BY-NC-SA).

Document 3

« [...] le Royaume-Uni s’impose comme puissance industrielle. Les nouveaux procédés de fabrication
lui permettent de commercialiser des produits manufacturés à des prix très compétitifs. Aussi
favorise-t-il le libre-échange, afin de pouvoir accéder à tous les marchés. »
Source du texte : Jean-Pierre Charland, Histoire du Canada contemporain, Sillery, Septentrion, 2007.

Document 4

« [...] la plus importante des crises ébranle l’économie occidentale [au 19e siècle]. Elle résulte de la
faillite de certaines banques autrichiennes, puis américaines. Les banques canadiennes éprouvent de
sérieuses difficultés ; des industries ferment, d’autres ralentissent leurs activités. Les salaires
diminuent et le chômage augmente. »
Source du texte : Jean-François Cardin, Raymond Bédard et René Fortin, Le Québec : héritages et projets, 2e édition, Laval, Éditions Grand Duc
/ HRW, 2004, p. 278.

Le contenu de ce document est sous licence Creative Commons sauf mention contraire. 10
Document 5

« Nous conserverons sur l'éducation du peuple l'influence que nous devons avoir par notre état.
Nous paralyserons sans bruit [...] tous les efforts que l'on paraît disposé à faire pour nous dépouiller
d'un droit si légitime. »

Source du texte : Extraits des mandements, lettres pastorales et circulaire de Mgr Bourget (23 septembre 1841), dans Fioretti Vescovilli
(éd.), Montréal, Imprimerie le Franc-Parleur, 1872, p. 8.

« Votre système ne nous convient plus; il entrave notre développement intellectuel et industriel; il
n'est pas adapté à notre situation politique, ni à notre avenir national: au point de vue social, il n'est
pas à la hauteur de l'époque. Voilà pourquoi, nous allons par nos propres moyens en créer un autre,
séculariser l'enseignement afin de nous affranchir de votre tutelle morale [...] »

Source du texte : Louis-Antoine Dessaulles, Six lectures sur l'annexion du Canada aux États-Unis, Montréal, P. Gendron, 1851, p.193-194.

Document 6 Document 7

Source de l’image : Service national du RÉCIT, domaine de l’univers social. Licence :


Creative Commons (BY-NC-SA).
Source de l’image : Trois soldats qui ont combattu
lors de la rébellion du Nord-Ouest (vers 1885),
Bibliothèque et Archives Canada, C-024335, MIKAN
3629843. Licence : image du domaine public.

Document 8

« À l'époque, alors que l'instruction n'est pas obligatoire, il existe deux principaux systèmes scolaires
parallèles, l'un protestant et l'autre catholique. Plusieurs enfants de familles protestantes vont dans
les écoles privées ou dans les écoles publiques gérées par les commissions scolaires protestantes.
D'autres, plus fortunés, n'ont pas à s'y rendre puisqu'ils ont leurs professeurs privés. »

Source du texte : Musée McCord, Clefs pour l’histoire : La classe du révérend Woods, en ligne.

Le contenu de ce document est sous licence Creative Commons sauf mention contraire. 11
Document 9 Document 10

« Les protestations des Autochtones, qui


s’intensifièrent après 1820, jouèrent un rôle
dans le processus qui conduisit les autorités
coloniales à mettre en place une solution
globale, qui reposait sur la création de
nouveaux espaces autochtones balisés aux
plans politique, juridique et administratif par
l’État [...]. »

Source du texte : Alain Beaulieu, Stéphan Gervais et Martin


Papillon (dir.), Les Autochtones et le Québec : Des premiers
contacts au Plan Nord, Montréal, Les Presses de l’Université
de Montréal, 2013, p. 147-148.
Source de l’image : Wm. Notman & Son, Salle commune des enfants,
Hôpital Royal Victoria, Musée McCord, II-105910.1. Licence : Creative
Commons (BY-NC-ND).

Document 11

Années au pouvoir Chef du Bas-Canada Chef du Haut-Canada

1854-1855 A.-N. Morin (réformiste) A. Napier MacNab (réformiste)

1855-1856 É.-P. Taché (bleu) A. Napier MacNab (réformiste)

1856-1857 É.-P. Taché (bleu) J. A. Macdonald (conservateur)

1857-1858 G.-É. Cartier (bleu) J. A. Macdonald (conservateur)

1858 A.-A. Dorion (rouge) G. Brown (Clear Grits)

1858-1862 G.-É. Cartier (bleu) J. A. Macdonald (conservateur)

1862-1863 L.-V. Sicotte (libéral) J. S. Macdonald (libéral)

1863-1864 A.-A. Dorion (rouge) J. S. Macdonald (libéral)

1864-1865 É.-P. Taché (bleu) J. A. Macdonald (conservateur)

Source du tableau : Service national du RÉCIT, domaine de l’univers social.

Le contenu de ce document est sous licence Creative Commons sauf mention contraire. 12
Document 12

Source de l’image : Intérieur d’un bureau de poste (vers 1880), Bibliothèque et Archives Canada, POS-002861, MIKAN 2265836. Licence :
image du domaine public.

Période de 1896 à 1945

Document 13

Source de l’image : La une du journal La Patrie (2 avril 1918), en ligne sur Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Le contenu de ce document est sous licence Creative Commons sauf mention contraire. 13
Document 14 Document 15

« Déclaration du Gouvernement du Canada de


la loi sur le service militaire obligatoire. »

Source de l’image : Collection d'archives George-Metcalf, Musée


Source de l’image : Certification d’affiliation à l’American Federation
canadien de la guerre, 19760586-002_4. Licence : utilisation
of Labor [Fédération américaine du travail] (1919), Wikimedia
autorisée pour un usage éducatif.
Commons. Licence : image du domaine public.

Document 16

Durant la crise économique, le Canada est atteint par une vague de chômage sans précédent. Un
système de secours direct pour fournir de la nourriture, du combustible, des vêtements et de l’aide au
loyer pour les personnes dans le besoin est mis en place.

Source du texte : Service national du RÉCIT, domaine de l’univers social.

Document 17

« Le recrutement volontaire s’affaiblissant en raison des pertes outre-mer, le gouvernement atténua


graduellement les restrictions antérieures relatives au recrutement. Il abaissa les normes médicales
pour l’acceptation des volontaires et permit à des groupes communautaires de lever leurs propres
bataillons. On permit aux hommes de moins de cinq pieds de former des unités spéciales [...] Grâce à
ces succès mineurs, on put lever davantage de troupes, mais pas assez pour remplacer les milliers de
soldats tués et blessés au cours des batailles de 1916 et du début de 1917. »

Source du texte : Musée canadien de la guerre, La vie au pays pendant la guerre, en ligne.

Le contenu de ce document est sous licence Creative Commons sauf mention contraire. 14
Document 18
« Nous ne sommes pas favorables au suffrage politique féminin :
1) parce qu’il va à l’encontre de l’unité et de la hiérarchie
familiale;
2) parce que son exercice expose la femme à toutes les passions
et à toutes les aventures de l’électoralisme;
3) parce qu’en fait, il nous apparaît que les femmes dans la
province ne le désirent pas [...]. »
Source du texte : Cardinal Rodrigue Villeneuve (archevêque de Québec), Semaine religieuse
de Québec, 52e année, n° 27 (7 mars 1940), p. 419.

« Mais notre ambition serait d’en jouir aussi dans les affaires qui
nous tiennent de plus près, celles de notre chère province de
Québec. En somme, ce n’est pas une faveur que nous réclamons
[aux hommes], mais un droit. [...] »
Source du texte : Thérèse Casgrain, « L’attitude des femmes envers les partis politiques
(1928) », dans Micheline Dumont et Louise Toupin, La pensée féministe au Québec, une
anthologie (1900-1985), Montréal, Éditions du Remue-Ménage, 2003, p. 176-178.

« En raisonnant comme nous le faisons, nous prétendons n’être


nullement rétrogrades. La grandeur de la femme, à nos yeux, ne
dépend ni du droit de voter ni de l’éligibilité. D’ailleurs, nous ne
nous occupons guère de ces discussions sur la supériorité en son
genre et chacun des deux garde sa supériorité, pourvu qu’il reste
dans son domaine et qu’il y remplisse son devoir.»
Source du texte : Pétition adressée au gouvernement de la province de Québec par un
regroupement de Québécoises, dans Le Devoir, 13 février 1922, p. 2, en ligne.

Période 1945 à 1980

Document 19

« En 1968, 40 % des habitants du quartier Saint-Léonard sont des immigrants d'origine italienne dont
les enfants fréquentent, pour la plupart, l'école anglaise. Cette tendance est répandue à la grandeur
du Québec, où 90 % des néo-Québécois optent pour l'école anglaise. »

Source du texte : Mathieu Noël, sous la supervision de Dominique Marquis, Le conflit linguistique au Québec, Musée McCord, en ligne.

Document 20

« [...] l’Office de l’électrification rurale fait passer de 20% à 98% la proportion des fermes québécoises
alimentées en électricité. L’impact de cette mesure est énorme : l’électrification rurale permet la
modernisation des techniques agricoles, l’augmentation phénoménale de la productivité des fermes
et, par ricochet, la réduction de la main-d’oeuvre nécessaire aux travaux agricoles. »

Source du texte : Pierre Louis Lapointe, « L’Office de l’électrification rurale [...] » dans Xavier Gélinas et Lucia Ferretti (dir.), [...] son milieu,

Le contenu de ce document est sous licence Creative Commons sauf mention contraire. 15
son époque, Sillery, Septentrion, 2010, p. 152-153.

Document 21 Document 22

La première femme élue à


l’Assemblée législative du Québec Source de l’image : Dépôt alimentaire, Thedford Mines, Centre d’archives de la
région de Thetford. Licence : image du domaine public.
Source de l’image : Laval Bouchard, Claire Kirkland-
Casgrain (1966). Bibliothèque et Archives nationales
du Québec, cote E6, S7, SS1, P6640107.

Document 23 Document 24

« [...] possibilité laissée aux provinces


d’exercer de plein droit leurs
compétences, sans avoir à requérir
l’autorisation préalable du gouvernement
fédéral, et de compter sur des moyens
fiscaux adéquats. Ce principe [...]
comporte un corollaire: que sur certaines
matières de responsabilité, les provinces
soient les seules autorités à pouvoir
légiférer et intervenir, à l’exclusion du
gouvernement fédéral et de ses
institutions. »

Source du texte : Marc Chevrier, Le fédéralisme canadien


Source de l’image : L'ouverture de la Délégation générale du Québec à Paris, [...], 1996, p. 3-4, en ligne sur Bibliothèque et Archives
Musée québécois de culture populaire. Licence : utilisation autorisée pour nationales du Québec.
un usage éducatif.

Le contenu de ce document est sous licence Creative Commons sauf mention contraire. 16
Document 25 Document 26

Source des données du graphique : Bureau de la statistique du Québec.


Source de l’image : Parti québécois, La solution.
Le programme du Parti québécois, Montréal,
Éditions du Jour, 1970.

Document 27

Source de la carte : d-maps.com, en ligne. Licence : utilisation permise avec mention de la source.

Le contenu de ce document est sous licence Creative Commons sauf mention contraire. 17
Période 1980 à nos jours

Document 28 Document 29

« Acceptez-vous que la Constitution


du Canada soit renouvelée sur la
base de l’entente conclue le 28 août
1992 ? »

Résultat : Le « Non » l’emporte avec


56,7% des votes contre 43,3% pour le
« Oui ».

Source de l’image : Mohawks watching Oka crisis news on barricades (28 août Source du texte : Wikipédia
1990), Bibliothèque et Archives Canada, MIKAN 3602895. Licence : utilisation
permise.

Document 30
« [...] l'émergence d'une classe d'affaire francophone est intimement liée au support que lui a apporté
l'État provincial à partir de la Révolution Tranquille, qu'une réappropriation minimale du contrôle du
système de production par des "nationaux" est apparue comme un moyen d'assurer le bien-être
d'ensemble de la société québécoise [...]. »

Source du texte : Yves Bélanger, « [...] la dérive d’un modèle? », Centre de recherche sur les innovations sociales, 1994, en ligne.

Document 31 Document 32

Source de l’image : Robert Cooper, Signing of the Constitution (17 Source de l’Image: Éric Godin, Oka: le début d'une nouvelle saison
avril 1982), Bibliothèque et Archives du Canada, PA-140705, de golf…, 1994, Musée McCord, M2002.133.68. Licence: Creative

Le contenu de ce document est sous licence Creative Commons sauf mention contraire. 18
MIKAN 3206003. Licence : image du domaine public. Commons (BY-NC-ND).

Document 33

« Il [le ministère des Ressources naturelles] estime que lors de la phase d'exploitation, les
investissements atteindront plusieurs milliards de dollars. [...] L'industrie et le ministère des
Ressources naturelles soutiennent que la filière énergétique du gaz de schiste argileux favoriserait
au Québec la création de nouveaux emplois spécialisés (tels que géologue, agronome, biologiste,
ingénieur de forage, arpenteur, avocat, comptable, opérateur d'équipement, soudeur), en plus de
stimuler la création de programmes de formation spécialisés. »

Source du texte : Radio-Canada.ca, « Les enjeux économiques », 11 février 2011, en ligne.

« Toutefois, le nombre d’emplois créés par puits dans l’industrie des gaz de shale [schiste] semble
faible par rapport aux secteurs traditionnels, en partie à cause du haut taux de succès de celle-ci :
seuls quelques mois de travail sont nécessaires pour forer et fracturer un puits qui produira durant
5 à 10 ans. L’essentiel des retombées indirectes suit donc les foreurs, qui ne sont attachés à aucun
territoire et circulent avec leur matériel, généralement acheté à l’étranger. »

Source du texte : Normand Mousseau, La révolution des gaz de schiste, Montréal, Éditions Multimonde, 2010, p. 86.

Document 34

« 2 500 troupes régulières et de réserve sont envoyées [...]. Le 20 août, quelque 800 membres du
Royal 22e Régiment (les « Van Doos ») interviennent aux barricades érigées sur les réserves de
Kahnawake et de Kanesatake, prenant position à quelques mètres des guerriers. »

Source du texte : T. Marshall, L’Encyclopédie canadienne (2014), en ligne.

Document 35

« Cette fois encore, en 1990, deux provinces qui s’étaient engagées à tout faire pour faire adopter la
résolution n’ont pas respecté leur engagement. Jusqu’à 1985, on disait : «What does Québec want ? »
Nous avons exprimé clairement les demandes du Québec. [...] Donc, depuis 1985, la question est :
«What does Canada want ? ». Et on attend encore la réponse du Canada à cet égard. M. le Président,
le Canada anglais doit comprendre d’une façon très claire que, quoi qu’on dise et quoi qu’on fasse, le
Québec est, aujourd’hui et pour toujours, une société distincte, libre et capable d’assumer son destin
et son développement. »

Source du texte : Robert Bourassa, Assemblée nationale du Québec, Journal des débats, 22 juin 1990, p. 4134.

Le contenu de ce document est sous licence Creative Commons sauf mention contraire. 19
Document 36

« Le Gouvernement du Québec a fait connaître sa proposition d’en arriver, avec le reste du Canada, à
une nouvelle entente fondée sur le principe de l’égalité des peuples ; cette entente permettrait au
Québec d'acquérir le pouvoir exclusif de faire ses lois, de percevoir ses impôts et d’établir ses relations
extérieures, ce qui est la souveraineté, et, en même temps, de maintenir avec le Canada une
association économique comportant l’utilisation de la même monnaie ; aucun changement de statut
politique résultant de ces négociations ne sera réalisé sans l’accord de la population lors d’un autre
référendum ; en conséquence, accordez-vous au Gouvernement du Québec le mandat de négocier
l’entente proposée entre le Québec et le Canada ? »

Résultat : Le « Non » l'emporte avec 59,56% des votes contre 40,44% pour le « Oui ».
Source du texte : Le projet [...] pour le Québec, Directeur général des élections du Québec.

Document 37

« Le nombre de 15 à 64 ans diminue, tandis


que la population retraitée augmente à vive
allure. En 2016, chaque centaine de Québécois
de 65 ans et plus pouvait compter sur 370
personnes plus jeunes pour la soutenir
économiquement ; en 2025, elles ne seront
que 270 pour le faire. [...] La performance
économique des 15 à 64 ans suffira tout juste à
maintenir le niveau de vie moyen des
Québécois. Inflation déduite, nous ne serons
pas plus riches par tête de pipe en 2025 qu’en
2016. »

Source : Pierre Fortin (économiste), « Les 12 travaux du Québec


», L'Actualité, 26 janvier 2017.

« Un point d’orgue de ce catastrophisme a été


atteint lorsque le président de l’Association
médicale canadienne (AMC), le médecin
Robert Ouellet, a annoncé qu’un « tsunami
gris » s’abattrait bientôt sur le Canada. [...] le
financement privé et la prestation de services
par le secteur privé doivent être appelés à la

Le contenu de ce document est sous licence Creative Commons sauf mention contraire. 20
rescousse de l’État. »

Source : F. Fortier et G. Hébert, Quels seront les impacts du


vieillissement de la population?, IRIS, 2015, p. 3.

« La population du Québec est davantage


préoccupée par le vieillissement de la
population que par les changements
climatiques ou la croissance des inégalités.
Pourtant, aussi complexe soit-il, ce phénomène
normal ne devrait pas semer la panique et ainsi
risquer de nous faire adopter les mauvaises
politiques publiques, voire même d’alimenter
un certain ressentiment envers les personnes
plus âgées. Dans cette note socio-économique,
nous verrons que le vieillissement de la
population est un phénomène mondial qui n’a
rien d’une calamité et dont les effets anticipés
sont variés. »

Source : Francis Fortier et Guillaume Hébert (chercheurs à


l’Institut de recherche et d'informations socio-économiques)),
Quels seront les impacts du vieillissement de la population?, IRIS,
2015, p. 1.

Le contenu de ce document est sous licence Creative Commons sauf mention contraire. 21

Vous aimerez peut-être aussi