Vous êtes sur la page 1sur 5

Communication professionnelle

La communication est acte d’information : il y a nécessairement transmission et traitement


d’information. Est un processus interactif de construction du sens, par l’interprétation réciproque de
signes écrits/ oraux, verbaux/ non verbaux.

On distingue quatre formes de communication :

La communication intrapersonnelle E=R

La communication interpersonnelle qui met en relation deux individus, ou les membres d’une équipe
de travail .

La communication de groupe qui met un orateur face à un public conséquent.

La communication de masse qui permettent à un émetteur de s’adresser au grand public, via les
mass-média.

Les acteurs

ÉMETTEUR:

À l’origine de toute communication, il y a l’Émetteur qui conçoit, produit et/ou transmet un certain
nombre de mots ou de signes constituant le message à transmettre.Syn.: destinateur, locuteur,
orateur, présentateur…

RÉCEPTEUR:

Face à (en contrepartie de) l’émetteur se trouve le Récepteur qui reçoit le message, même de façon
inconsciente. Syn.: destinataire, interlocuteur, audience, public…

Le message peut comporter des faits, des opinions, des sentiments ou des intentions d’action
(informations SOFIA). Verbales ou non verbales

Le code c’est la langue utilisé Langue; Registre; Gestuelle.

Le canal façonne , encadre le message dans un format aux caractéristiques particulières.

Le contexte culturel ,organisationnel ,matériel , spatial ,temporel, relationnel

La communication est un acte de concrétisation de la relation humaine : la communication, c’est le


mécanisme par lequel les relations humaines existent et se développent.

Elle inclut les attitudes, les gestes, les mimiques, le ton de la voix, les mots et tous les moyens, depuis
les écrits, le téléphone, jusqu’au réseau Internet.

Les types d’enjeux :

Une communication est efficace quand elle se


fonde, de façon simplifiée, sur :
la prise en compte des contextes

la nature des informations échangées

l’attitude des interlocuteurs

Obstacles : On désigne par « bruits » toutes les perturbations qui peuvent intervenir avant et au

cours de la communication et l’affecter.

TYPOLOGIE DE L’INFORMATION
l assertivité c’est indice de confiance en soi ,congruence ,empathie

c’est la capacité d affirmer et défendre des droits avec le respect d’autrui

l’assertivité c’est satisfaire le besoin d’être aimé reconnu et compétent

Communication Verbale

Une stratégie de coopération, dite stratégie Win-Win, est réussie si émetteur et récepteur jouent
efficacement leurs rôles au niveau de la communication verbale et non verbale, pour réduire la
déperdition d’information.

Stratégies de communication

La stratégie de coopération : rechercher le consensus durant la communication, écouter l’autre et ses


arguments.

* La stratégie de résistance ou d’opposition : être réfractaire au dialogue, s’entêter sur ses positions.
La communication est difficile.

* La stratégie d’évitement : fuir le dialogue, éviter le conflit. La communication est rompue.

* La stratégie d’influence : essayer de faire changer l’opinion ou le comportement de l’autre.

Formulation du message verbal : La Règle des 3 C .: le code et le canal choisis devant être adaptés au
contexte

Clarté : employer des mots précis en s’appuyant sur des faits et

organiser les idées selon un plan logique.

Concision : éviter les phrases longues et les tournures complexes pour faciliter la compréhension. Ex.
: « Pensez-vous… ? » plutôt que « Ne pensez-vous pas… ? » ;

Considération: ne pas heurter l’interlocuteur ou provoquer des sentiments négatifs.

Stratégie de l’ Emetteur efficace : Cibler l’intention du message et les auditeurs

Établir et soutenir le contact

Appuyer le message

Clarifier le message

Répéter la présentation

Lors de l’écoute du message, le récepteur doit :

1. Identifier la structure du message.

2. Repérer les points clés.


3. Distinguer les faits et les opinions.

4. Être attentif au contenu émotionnel.

5. Prendre note mentalement des points à clarifier.

6. Associer les mots utilisés à des choses familières.

7. Résumer intérieurement le message.

Stratégie du Récepteur efficace :

Démontrer du respect

Activer ses connaissances antérieures

Interpréter le langage non verbal

Traiter l’information

Vérifier sa compréhension

Prendre des notes

Réagir au message

Communication non verbale


Si la première impression est primordiale, le langage non verbal se manifeste en permanence durant
toute la communication.

Le contexte socio-culturel modifie le sens et la lecture de certains gestes…

VOIX : permet de souligner les informations


importantes.

Pour maîtriser sa voix en adaptant :

le débit (rythme posé ou calculé: découpage syllabique, silence )

le ton nuancé & ponctué (reflet des émotions, effet dramatique )

le volume soutenu de la voix , articulation claire (concentration-/ attention+).

SILENCES révélateurs d’une émotion: silence respectueux, silence réprobateur, silence de surprise...

PAUSES pendant le discours, pour souffler entre chaque phrase ou prendre le temps de marquer une
transition entre deux idées, voire créer un effet d’attente, de suspens…
RESPIRATIONS: La respiration, lorsqu’elle est bien pratiquée, améliore la prise de parole et la gestion
du stress.

Communication Verbale & Non Verbale


Apparence : C'est l'allure générale d'un individu que l'on voit en premier lieu : le vêtement, la
coiffure, les accessoires.

Zone de communication :

Par notre posture, nous nous exprimons et nous pouvons avoir un comportement empathique,
assuré et ouvert, ou au contraire, une attitude de fermeture, de défense.

Gestes Rituels : Il s’agit de pratiques sociales habituelles, que l’on relève dans des situations
courantes. On distingue le plus souvent les rituels de salutation, de séparation, de remerciements et
de présentation. Communiquer efficacement nécessite de connaître ces rituels afin de comprendre le
comportement de nos interlocuteurs.

Signes Conventionnels & Gestes barrière :

Regard & modificateurs :

Vous aimerez peut-être aussi