Vous êtes sur la page 1sur 6

COURS AMPLIFICATEUR OPERATIONEL

Amplificateur Opérationnel

Un amplificateur opérationnel (aussi dénommé ampli-op) est un amplificateur différentiel à


grand gain : c'est un amplificateur électronique qui amplifie fortement une différence de
potentiel électrique présente à ses entrées. Initialement, les AOP ont été conçus pour
effectuer des opérations mathématiques dans les calculateurs analogiques : ils permettaient
d'implémenter facilement les opérations mathématiques de base comme l'addition,
la soustraction, l'intégration, la dérivation et d'autres. Par la suite, l'amplificateur
opérationnel est utilisé dans bien d'autres applications comme la commande de moteurs, la
régulation de tension, les sources de courants ou encore les oscillateurs
Physiquement, un amplificateur opérationnel est constitué de transistors, de tubes
électroniques ou de n'importe quels autres composants amplificateurs. On le trouve
communément sous la forme de circuit intégré.
Le gain en tension très important d'un amplificateur opérationnel en boucle ouverte fait de
lui un composant utilisé dans une grande variété d'applications. Certains amplificateurs
opérationnels, de par leurs caractéristiques (temps de montée, faible distorsion
harmonique, etc.), sont spécialisés dans l'amplification de certains types de signaux comme
les signaux audio ou vidéo.
Les amplificateurs opérationnels sont disponibles sous des formats, brochages, et niveaux de
tensions d'alimentation standardisés. Avec quelques composants externes, ils peuvent
réaliser une grande variété de fonctionnalités utiles en traitement du signal. La plupart des
AOP standard ne coûtent que quelques dizaines de centimes d'euro, mais un AOP discret ou
intégré avec des caractéristiques non standard et de faible volume de production peut coûter
plus de 100 euros pièce.
Les principaux fabricants d'amplificateurs opérationnels sont : Analog Devices, Linear
Technology, Maxim, National Semiconductor, STMicroelectronics et Texas Instruments.

Brochage
Un AOP dispose typiquement de deux entrées, deux broches d'alimentation et une sortie.
L'entrée notée e+ est dite non inverseuse tandis que l'entrée e- est dite inverseuse, ceci en
raison de leur rôle respectif dans les relations entrée/sortie de l'amplificateur. La différence
de potentiel entre ces deux entrées est appelée tension différentielle d'entrée.
En général un amplificateur opérationnel est symbolisé dans les schémas électroniques par la
représentation donnée sur les deux figures suivantes.

1
COURS AMPLIFICATEUR OPERATIONEL

Sortie à référence commune Sortie flottante

L’amplificateur symbolisé par la sortie à référence commune. Dans ce cas, les entrées et la
sortie sont prises par rapport à la même référence. Par contre celui de la sortie flottante où la
référence de la sortie est autre que celle des entrées.
On donne les définitions des caractéristiques d’un amplificateur opérationnel pour permettre
de le bien comprendre et surtout de pouvoir l’utiliser et d’analyser les circuits autour duquel
sont construits. Il est d’une grande importance de bien différencier entre les caractéristiques
de l’amplificateur opérationnel en tant que composant et de celles correspondantes au circuit
dans lequel il se trouve.
Un amplificateur opérationnel est dans son mode de fonctionnement “normal”, un amplificateur
différentiel. C’est-à-dire que sa tension en sortie Vs vaut, en fonction des tensions V +et V −telles que
présentées figure 2 :

𝑉𝑠 = 𝐴𝑚𝑑 (𝑉 + − 𝑉 − ) (1)
Dans cette équation, Amd est le gain de mode différentiel. Idéalement, il est constant. Ce n’est
pas le cas en pratique, il dépend de la fréquence.
On ne sait malheureusement pas réaliser un tel système. La tension de sortie s’exprime plutôt
comme suit :
𝑉𝑠 = 𝐴𝑚𝑑 (𝑉 + − 𝑉 − ) + 𝐴𝑚𝑐 (𝑉 + + 𝑉 − ) (2)

Schéma équivalent d’un Amplificateur Opérationnel en mode linéaire.


Un amplificateur opérationnel est un quadripôle linéaire. Il peut donc être modélisé en utilisant le
modèle de Thévenin/Norton :

Schéma équivalent d’un amplificateur opérationnel


L’impédance différentielle Zin d’un amplificateur opérationnel est définie par l’impédance vue par un
générateur d’attaque branché entre les entrées e+ et e- tel qu’il est illustré par la figure ci-dessus. C’est
cette impédance d’entrée que donne le constructeur et dont la valeur peut être considérée dans

2
COURS AMPLIFICATEUR OPERATIONEL

certains cas comme infinie. L’impédance d’entrée différentielle constitue une caractéristique
importante pour la qualité de l’amplificateur opérationnel.

L’impédance de sortie Zth correspond à l’impédance vue par une charge branchée à la sortie de
l’amplificateur opérationnel, tel qu’il est illustré par la figure ci-dessus. Elle peut être aussi définie
comme étant l’impédance interne du générateur de thevenin, équivalent au circuit de l’amplificateur
opérationnel, vu par la charge branchée à sa sortie. En pratique et pour une première approximation
la valeur de Zth peut être considérée comme nulle.

Le schéma suivant illustre une alimentation symétrique d’un amplificateur opérationnel

Alimentation symétrique d’un amplificateur opérationnel.

Taux de réjection de mode commun :


Le taux de réjection en mode commun exprime l’ordre de grandeur de l’amplification en mode
commun par rapport à l’amplification en mode différentiel.

Pour qu’un AOP soit utilisable, on doit avoir |Amd| ≫ |Amc|. Le taux de réjection de mode
𝐴𝑚𝑑
commun 𝑇𝑅𝑀𝐶 = 𝑒𝑠𝑡 𝑡𝑦𝑝𝑖𝑞𝑢𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑎𝑢 𝑚𝑖𝑛𝑖𝑚𝑢𝑚 𝑑𝑒 70 𝑑𝐵
𝐴𝑚𝑐

1) Amplificateur suiveur de tension


a) schéma

b) formule
Vs = Ve
c) Remarques
La résistance en entrée du montage est infinie.
Le suiveur de tension permet de prélever une tension sans la perturber, car il possède
un courant

3
COURS AMPLIFICATEUR OPERATIONEL

2) Amplificateur de tension non-inverseur


a) schéma

b) formule
Vs = Ve * (1 + R2/R1)
c) Remarques
L'amplitude de Vs est supérieure à celle de Ve (c'est pour cela qu'il est "non-inverseur")
La résistance en entrée du montage est infinie. Donc le courant d'entré est nul.
3) Amplificateur de tension inverseur
a) schéma

b) formule
Vs = Ve * -R2/R1
c) Remarques
Vs peut être soit :

-amplifiée: lorsque R1 › R2
-atténuée: lorsque R1 ‹ R2
La résistance d'entré du montage est R1, donc cette résistance ne peut pas être très élevé
par rapport aux autres montages vu précédemment.

4
COURS AMPLIFICATEUR OPERATIONEL

4) Amplificateur différentiel
a) schéma

b) formule
Vs = (Vp - Vn) * (R2/R1)
c) Remarques
Le montage ne réalise sa fonction seulement si les résistances indiquées sur le schéma sont
respectées.
La résistance de chacune des deux entrées est au moins R1 (mais elle n'est pas constante).

5) Amplificateur sommateur
a) schéma

b) formule
Vs = V1 * -(R3/R1) - V2 * (R3/R2)
c) Remarques
Si R1=R2=R3 Alors Vs = -(V1+V2)

5
COURS AMPLIFICATEUR OPERATIONEL

6) Additionneur non-inverseur (extensible à n entrées)


a) schéma

b) formule
Vs = ((R2 + R1) / (n * R1)) * (V1 + V2 + ... + Vn)
OU
Vs = ((R2 + R1) / (n * R1)) * sum{i=1}{n}{Vi}

c) Remarques
A partir de ce schéma on peut rajoutez autant de tension d'entrées que nécessaire (à
condition de rajoutez autant de résistance R0).
La résistance de chaque entrée vaut au moins R1.