Vous êtes sur la page 1sur 1

TD N°4 : GESTION BUDGETAIRE ET PREVISIONNELLE / BUDGET

D’INVESTISSEMENT
EQUIPE PEDAGOGIQUE : Mr M. DAOUD/ Mme S. ALAMI

L’entreprise « MOULIN SAISSS » est freinée actuellement par sa capacité de production qui
est limitée à 10 000 produits par an. L’importance des coûts de production peut compromettre
la compétitivité des produits. Le marché potentiel est estimé à 20 000 produits par an. Dans le
cadre de ses prévisions d’investissement, la direction envisage d’acquérir une nouvelle chaîne
de fabrication et hésite entre deux projets A et B.

ELEMENTS PROJET A PROJET B


Investissement 400 000 Dh 500 000 Dh
Capacité de production 25 000 produits 20 000 produits
annuelle
Durée d’utilisation 5 ans 5 ans
Charges variables de 25 Dh 21 Dh
production

Le prix de vente moyen prévisionnel des produits est de 35 Dh et ne devrait pas varier au cours
des prochaines années. Les chaînes de fabrication sont amorties selon le système linéaire. Le
taux d’actualisation est de 6% avec une prime de risque de 4%. Le taux d’impôt (IS) est de 1/3.
Les calculs se font sans prise en compte des délais de paiement.
TRAVAIL A FAIRE :
1. Quel projet sera choisi en prenant la VAN sur 5 ans comme critère ?
2. Le critère de la VAN est-il pertinent pour classer ces deux projets ?
3. Déterminer l’indice de profitabilité IP des deux projets.
4. Quel projet sera choisi, en prenant le TRI comme critère ? Que peut-on penser de ce critère
de choix ?
5. Quel est le délai de récupération DR du capital investi dans chacun des deux projets.
Conclure.
6. Les différents critères utilisés conduisent-ils à la même décision. Quels sont les intérêt et
limites de ces critères ?