Vous êtes sur la page 1sur 17

Page 1/16

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

EC8

BÂTIMENTS CONTREVENTÉS PAR DES MURS EN MAÇONNERIE.

EXEMPLE PRATIQUE DE CALCUL

Mai 2009

M. CHENAF Mai 2009


Page 2/16
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

M. CHENAF Mai 2009


Page 3/16
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

EXEMPLE PRATIQUE DE CALCUL


Il est proposé le calcul d’un bâtiment particulier sur lequel l’application des méthodes
précédentes est explicitée.
Il s’agit d’une maison individuelle à murs en maçonnerie chaînée, comportant deux
planchers en béton. La vue en plan de cette maison (RdC et étage identiques du point
de vue structural) est donnée ci-dessous. Le contreventement est assuré par 5 murs
(V1 à V5) dans la direction x et 3 murs (V6 à V8) dans la direction y.

V4 V5

V7
V3

V8
V6

V1 V2

M. CHENAF Mai 2009


Page 4/16
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Données :
• Blocs de maçonnerie en béton de résistance caractéristique à la
compression f k = 4 MPa.
• Épaisseur des murs 20 cm.
• Acier de limite élastique fe = 500 Mpa.
• Planchers du 1er niveau et de la terrasse à dalle pleine d’épaisseur 18 cm.
• Plancher-terrasse inaccessible (sauf pour entretien).
• Hauteur d’étage (plancher à plancher) : 3 mètres.
• Sol de classe B (sables et graviers).
• Zone 4 (selon zonage Arrêté en préparation) : agr = 1,6 m/s²

• Habitations : γI = 1, d’où ag = 1x 1,6 = 1,6 m/s².

1. Masse sujette à l’action sismique

1er étage :
- Poids propre du plancher (dalle ép. 18 cm) : 0,18 x 2,5 …….. 0,450 t/m².
- Chape + revêtement …………………………………………….. 0,126 t/m².
- Cloisons …………………………………………………………… 0,100 t/m².
Total charge permanente répartie …. g1 = 0,676 t/m²
- Poids propre des murs : 40,5 x 3 x 0,20 x 2..…………………… 48,6 t.
- Charge d’exploitation (habitation)....………………………. q1 = 0,150 t/m².

Terrasse :
- Poids propre du plancher (dalle ép. 18 cm) : 0,18 x 2,5 ……... 0,450 t/m².
- Isolation + étanchéité + protection….…………………………… 0,050 t/m².
- Forme de pente …….…………….……………………………….. 0,088 t/m².
Total charge permanente répartie ….. gT = 0,588 t/m²
- Poids propre des murs : 40,5 x 1,5 x 0,20 x 2 …………………. 24,3 t.
- Charge d’exploitation (terrasse inaccessible) …….………. qT = 0,100 t/m².
Calcul de ψE
Bâtiment de catégorie A selon EN1991-1-1 (habitation) :
• ψ2 = 0,3 pour l’ensemble du bâtiment.
• ϕ = 0,8 pour le 1er étage et ϕ = 1 pour le niveau terrasse.

M. CHENAF Mai 2009


Page 5/16
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

D’où :
ψE = 0,24 pour le 1er étage.
ψE = 0,30 pour le niveau terrasse.

Surfaces de niveaux

Sterrasse = S1er étage = 20,00 x 15,00 – (1,00 x 7,00 + 10,00 x 2,00) = 273 m²

D’où les masses sujettes à l’action sismique :


1er étage : (0,676 + 0,24 x 0,150) x 273 + 48,6 = 243 t.
Terrasse : (0,588 + 0,30 x 0.100) x 273 + 24,3 = 193 t.

2. Période de vibration

T1 = 0,05 (63/4) = 0,192 s.

Zone sismique 3
S = 1,35 ; TB = 0,05 s ; Tc = 0,25 s.
Classe de sol B

On a bien T1 < Min (4Tc ; 2 s).

3. Effort tranchant à la base de la structure

Fb = Sd (T1) x m x λ.
Comme TB < T1 < TC, il vient Sd (T1) = ag.S.(2,5/q) avec q = 2,5 (maçonnerie chaînée).
Compte tenu de l’accélération ag de 1,6 m/s² (cette accélération est fixée par les
Autorités dans la carte de zonage), on obtient Sd (T1) = 2,16 m/s².
De plus, λ = 1 car le bâtiment n’a pas plus de deux étages surélevés.

On a finalement l’effort tranchant à la base du bâtiment :


Fb = 2,16 x (243 + 193) x 1 = 942 kN

M. CHENAF Mai 2009


Page 6/16
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

4. Distribution des forces sismiques, en élévation


z i .m i
A chaque niveau « i », on a Fi = F b .
Σ (z j .m j )

Niveau zi (m) mi (t) zi.mi (m.t) Fi (kN)


Terrasse 6 193 1158 578
er
1 étage 3 243 729 364

5. Calcul des centres de rigidités pour chaque niveau

Les deux niveaux sont identiques sur le plan structural. Les coordonnées du centre de
rigidités des murs sont calculées en tenant compte de la déformation de cisaillement,
du fait de la hauteur du bâtiment en regard des longueurs de murs. La prise en compte
des déformations de cisaillement est faite en calculant pour chaque mur une raideur
équivalente restituant les déformations totales (flexion + cisaillement). Cette raideur,
notée kv, vaut :
I
kv =
36 I (1 + ν )
1+
5 LtH 2
Dans cette expression :
• I est le moment d’inertie de flexion,
• ν est le coefficient de Poisson,
• L est la longueur du mur,

• t est l’épaisseur du mur,


• H est la hauteur d’étage.

Le calcul à proprement parler des coordonnées du centre de rigidité par niveau est
présenté dans les tableaux ci-dessous.

Direction x
4 4
Murs (ép.0,20m) longueur (m) Iyi (m ) kvyi(m ) dyi (m) Ivyi.dyi dcy (m)

V1 8.50 10.24 1.76 0.00 0.00


V2 2.00 0.13 0.11 0.00 0.00
V3 3.00 0.45 0.28 10.00 2.81
7.92
V4 9.00 12.15 1.90 15.00 28.48
V5 2.00 0.13 0.11 15.00 1.58
Somme 23.10 4.15 32.87

M. CHENAF Mai 2009


Page 7/16
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Direction y
Murs 4 4
longueur (m) Ixi (m ) kvxi(m ) dxi (m) Ivxi.dxi dcy (m)
(ép.0,20m)
V6 7.00 5.72 1.34 1.00 1.34
V7 7.00 5.72 1.34 9.00 12.06
5.49
V8 2.00 0.13 0.11 18.00 1.89
Somme 11.57 2.78 15.29

6. Répartition de la force horizontale sismique sur les différents murs, à chaque


niveau, compte tenu de la torsion

Cette répartition considèrera l’action de la torsion sur un modèle spatial du fait que les
critères de régularité en plan ne sont pas respectés (excentrement du centre de torsion
par rapport au centre de masses).

Les coordonnées du centre de masses sont les suivantes :


xG = 9,58 m
yG = 7,79 m

Celles du centre de torsion ont été calculées précédemment :


xT = 7,92 m
yT = 5,49 m

Les excentricités naturelles sont donc :


e0x = 9,58-7,92 = 1,66 m
e0y = 7,79-5,49 = 2,30 m

Les excentricités accidentelles additionnelles sont données par :


eaix = 0,05.Lx = 0,05 x 20 = 1 m
eaiy = 0,05.Ly = 0,05 x 15 = 0,75 m

Les tableaux qui suivent donnent les forces sismiques calculées dans chaque mur.
Les calculs sont présentés sous forme de tableaux.

M. CHENAF Mai 2009


Page 8/16
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Coupe sous plancher terrasse :


Direction x

Fxi – Fxi - Fxi


Murs longueur dyi -dyT (dyi -dyT)²
Iyi (m4) kvyi(m4) dyi (m) Krzy (m6) translation torsion totale
(ép.0,20m) (m) (m) (m²)
(kN) (kN) (kN)

V1 8.50 10.24 1.76 0.00 -5.49 30.14 53.04 245.09 67.24 312.33
V2 2.00 0.13 0.11 0.00 -5.49 30.14 3.17 14.66 4.02 18.68
V3 3.00 0.45 0.28 10.00 4.51 20.34 5.72 39.17 -8.83 30.34
V4 9.00 12.15 1.90 15.00 9.51 90.44 171.69 264.42 -125.66 138.76
V5 2.00 0.13 0.11 15.00 9.51 90.44 9.52 14.66 -6.97 7.69

Direction y

Fyi – Fyi - Fyi


Murs longueur dxi -dxT (dxi -dxT)²
Ixi (m4) kvxi(m4) dxi (m) Krzx (m6) translation torsion totale
(ép.0,20m) (m) (m) (m²)
(kN) (kN) (kN)

V6 7.00 5.72 1.34 1.00 -6.92 47.89 64.16 278.08 -64.53 213.55
V7 7.00 5.72 1.34 9.00 1.08 1.17 1.56 278.08 10.07 288.15
V8 2.00 0.13 0.11 18.00 10.08 101.61 10.70 21.85 7.38 29.23

Coupe sous plancher du 1er étage :


Direction x

Fxi - Fxi - Fxi


Murs longueur (dyi -dyT)²
Iyi (m4) kvyi(m4) dyi (m) dyi -dyT (m) Krzy (m6) translation torsion totale
(ép.0,20m) (m) (m²)
(kN) (kN) (kN)

V1 8.50 10.24 1.76 0.00 -5.49 30.14 53.04 399.44 109.58 509.02

V2 2.00 0.13 0.11 0.00 -5.49 30.14 3.17 23.89 6.56 30.45

V3 3.00 0.45 0.28 10.00 4.51 20.34 5.72 63.84 -14.39 49.45

V4 9.00 12.15 1.90 15.00 9.51 90.44 171.69 430.93 -204.79 226.15

V5 2.00 0.13 0.11 15.00 9.51 90.44 9.52 23.89 -11.35 12.54

Direction y

Fyi – Fyi - Fyi


Murs longueur (dxi -dxT)²
Ixi (m4) kvxi(m4) dxi (m) dxi -dxT (m) Krzx (m6) translation torsion totale
(ép.0,20m) (m) (m²)
(kN) (kN) (kN)

V6 7.00 5.72 1.34 1.00 -6.92 47.89 64.16 453.20 -105.17 348.03

V7 7.00 5.72 1.34 9.00 1.08 1.17 1.56 453.20 16.41 469.61

V8 2.00 0.13 0.11 18.00 10.08 101.61 10.70 35.60 12.04 47.64

7. Charges verticales supportées par les murs

Les calculs qui suivent découlent d’une évaluation des surfaces de planchers reprises
par chacun des murs, ainsi que des poids propres des murs eux-mêmes. L’organisation

M. CHENAF Mai 2009


Page 9/16
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

des éléments structuraux du bâtiment est telle que les charges verticales ne conduisent
pas à des sollicitations autres que des compressions dans les murs.
Selon EN1990 (§ 6.4.3.4), la combinaison d’action à considérer en situation sismique
est Gk,i + ψ2,i Qk,i + AEd. Il a été vu plus haut que, pour notre bâtiment, ψ2 = 0,3. En
conséquence, les charges réparties de plancher à considérer pour le calcul des charges
verticales sont les suivantes :
Terrasse : 5,88 + 0,3 x 1,00 = 6,18 kN/m²
1er étage : 6,76 + 0,3 x 1,50 = 7,21 kN/m²

Le tableau suivant présente la manière dont les calculs sont organisés et fournissent les
résultats de ces calculs.

CHARGES VERTICALES SUR LES MURS

Coupe sous plancher terrasse


Surface Poids Charge du Charge
Charge due
Murs revenant au propre du niveau sur le totale sur le
longueur (m) au plancher
(ép.0,24m) mur mur mur mur
(kN)
(m²) (kN) (kN) (kN)
V1 8.50 39.00 241.02 102.00 343.02 343.02
V2 2.00 18.00 111.24 24.00 135.24 135.24
V3 3.00 21.00 129.78 36.00 165.78 165.78
V4 9.00 27.00 166.86 108.00 274.86 274.86
V5 2.00 15.00 92.70 24.00 116.70 116.70
V6 7.00 38.00 273.98 84.00 357.98 357.98
V7 7.00 85.00 612.85 84.00 696.85 696.85
V8 2.00 30.00 216.30 24.00 240.30 240.30

er
Coupe sous plancher du 1 étage

Surface Poids Charge du Charge


Charge due
Murs revenant au propre du niveau sur le totale sur le
longueur (m) au plancher
(ép.0,24m) mur mur mur mur
(kN)
(m²) (kN) (kN) (kN)

V1 8.50 39.00 281.19 102.00 383.19 726.21


V2 2.00 18.00 129.78 24.00 153.78 289.02
V3 3.00 21.00 151.41 36.00 187.41 353.19
V4 9.00 27.00 194.67 108.00 302.67 577.53
V5 2.00 15.00 108.15 24.00 132.15 248.85
V6 7.00 38.00 273.98 84.00 357.98 715.96
V7 7.00 85.00 612.85 84.00 696.85 1393.70
V8 2.00 30.00 216.30 24.00 240.30 480.60

M. CHENAF Mai 2009


Page 10/16
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

8. Calcul de la section d’armatures dans les chaînages et de la contrainte de


compression pour chaque mur

La détermination de la section d’armatures dans les chaînages ainsi que celle des
longueurs comprimées des murs résultent d’un calcul de type béton armé. Le tableau
qui suit indique l’organisation des calculs ainsi que les résultats obtenus.

Coupe sous plancher terrasse

Charge Charge
Moment en section Contrainte
verticale horizontale Armatures
Murs pied de d'acier sur partie
longueur (m) totale sur en tête de retenues
(ép.0,20m) mur calculée comprimée
le mur mur (fe = 500MPa)
(kN.m) (cm²) (MPa)
(kN) (kN)

V1 8.50 343.02 312.33 936.98 0 4Φ10 HA 0,80


V2 2.00 135.24 18.68 56.05 0 4Φ10 HA 0,67
V3 3.00 165.78 30.34 91.03 0 4Φ10 HA 0,52
V4 9.00 274.86 138.76 416.28 0 4Φ10 HA 0,27
V5 2.00 116.70 7.69 23.08 0 4Φ10 HA 0,43
V6 7.00 357.98 213.55 640.64 0 4Φ10 HA 0,70
V7 7.00 696.85 288.15 864.44 0 4Φ10 HA 1,00
V8 2.00 240.30 29.23 87.69 0 4Φ10 HA 1,20

er
Coupe sous plancher du 1 étage
Charge section Contrainte
Charge Armatures
verticale Moment en d'acier sur partie
horizontale retenues
Murs totale sur pied de calculée comprimée
longueur (m) en tête de (fe = 500MPa)
(ép.0,20m) le mur mur (cm²) (MPa)
mur
(kN) (kN.m)
(kN)

V1 8.50 726.21 509.02 3401.00 5.5 6Φ12 HA 3.2


V2 2.00 289.02 30.45 203.45 0.7 4Φ10 HA 2.4
V3 3.00 353.19 49.45 330.43 0.4 4Φ10 HA 1.7
V4 9.00 577.53 226.15 1511.00 0 4Φ10 HA 1.0
V5 2.00 248.85 12.54 83.78 0 4Φ10 HA 1.1
V6 7.00 715.96 348.03 2325.36 4.42 6Φ10 HA 2.6
V7 7.00 1393.70 469.61 3137.72 9.1 6Φ14 HA 3.2
V8 2.00 480.60 47.64 318.31 5.1 6Φ12 HA 4.0

9. Vérification du cisaillement dans les murs

Les tableaux suivants indiquent l’organisation des calculs et les résultas obtenus.

M. CHENAF Mai 2009


Page 11/16
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Coupe sous plancher terrasse

Charge Contrainte
Murs horizontale en sur partie Rc=fvd.t.l0
(ép.0,20m)
longueur (m)
tête de mur fvd (MPa)
comprimée (kN)
(kN)
(MPa)

V1 8.50 312.33 0.80 0.38 646.00


V2 2.00 18.68 0.67 0.35 138.13
V3 3.00 30.34 0.52 0.31 183.20
V4 9.00 138.76 0.27 0.24 429.60
V5 2.00 7.69 0.43 0.28 112.53
V6 7.00 213.55 0.70 0.35 494.67
V7 7.00 288.15 1.00 0.43 606.67
V8 2.00 29.23 1.20 0.49 194.67

er
Coupe sous plancher du 1 étage
Charge Contrainte
Murs horizontale en sur partie Rc=fvd.t.l0
(ép.0,20m)
longueur (m)
tête de mur fvd (MPa)
comprimée (kN)
(kN)
(MPa)
V1 8.50 509.02 1.11 0.46 786.53
V2 2.00 30.45 1.26 0.50 201.07
V3 3.00 49.45 1.00 0.43 260.00
V4 9.00 226.15 0.54 0.31 559.20
V5 2.00 12.54 0.79 0.38 150.93
V6 7.00 348.03 1.10 0.46 644.00
V7 7.00 469.61 1.40 0.54 756.00
V8 2.00 47.64 1.25 0.50 200.00

On constate sur les tableaux ci-dessus que la capacité mobilisable au cisaillement


(dernière colonne) est, pour tous les murs, supérieure à la charge horizontale en tête de
mur (3ème colonne).
La condition est donc vérifiée.

10. Vérification de la compression dans les murs

Cette vérification (voir paragraphe 3.6 du présent document) consiste à vérifier que
σd ≤ f d où σd représente la contrainte de compression calculée dans les deux

tableaux précédents (4ème colonne) et f d représente la résistance de calcul à la


compression de la maçonnerie. Dans notre cas, nous avons une maçonnerie dont la

résistance caractéristique f k vaut 4 MPa, ce qui donne f d = 2,7 MPa (compte tenu du
coefficient γm = 1,5).

M. CHENAF Mai 2009


Page 12/16
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les deux tableaux précédents indiquent que, en pieds des murs V1, V6, V7 et V8 du

rez-de-chaussée, σ d > 2,7 Mpa. Ce résultat doit conduire à revoir les dispositions en
rez-de-chaussée (soit en rajoutant des murs et reprendre tous les calculs, soit en
prévoyant une qualité de maçonnerie, voire béton banché, offrant une résistance
suffisante pour équilibrer les contraintes de compression calculées).
Pour ce qui concerne la justification à mi-hauteur des murs, la contrainte de calcul
f d est affectée du coefficient Φ valant 0,9, ce qui donne Φ f d = 2,4 MPa. Les tableaux

ci-dessous fournissent les résultats des calculs de contraintes en compression.


Les résultats montrent un léger dépassement pour le voile V8.

Coupe sous plancher terrasse -- Mi-hauteur de mur


Charge
verticale Charge Moment à section Contrainte
totale sur le horizontale mi-hauteur d'acier Armatures sur partie
Murs longueur mur en tête de de mur calculée retenues comprimée
(ép.0,20m) (m) (kN) mur (kN) (kN.m) (cm²) (fe = 500MPa) (MPa)
V1 8.50 343.02 312.33 468.49 0.00 4Φ10 HA 0.37
V2 2.00 135.24 18.68 28.02 0.00 4Φ10 HA 0.45
V3 3.00 165.78 30.34 45.52 0.00 4Φ10 HA 0.33
V4 9.00 274.86 138.76 208.14 0.00 4Φ10 HA 0.20
V5 2.00 116.70 7.69 11.54 0.00 4Φ10 HA 0.30
V6 7.00 357.98 213.55 320.32 0.00 4Φ10 HA 0.40
V7 7.00 696.85 288.15 432.22 0.00 4Φ10 HA 0.70
V8 2.00 240.30 29.23 43.85 0.00 4Φ10 HA 0.80

Coupe sous plancher du 1er étage -- Mi-hauteur de mur


Charge
verticale Charge Moment à section Contrainte
totale sur le horizontale mi-hauteur d'acier Armatures sur partie
Murs longueur mur en tête de de mur calculée retenues comprimée
(ép.0,20m) (m) (kN) mur (kN) (kN.m) (cm²) (fe = 500MPa) (MPa)
V1 8.50 726.21 509.02 2168.99 0.20 6Φ12 HA 1.64
V2 2.00 289.02 30.45 129.75 0.00 4Φ10 HA 1.47
V3 3.00 353.19 49.45 210.73 0.00 4Φ10 HA 1.12
V4 9.00 577.53 226.15 963.64 0.00 4Φ10 HA 0.64
V5 2.00 248.85 12.54 53.43 0.00 4Φ10 HA 0.88
V6 7.00 715.96 348.03 1483.00 0.00 6Φ10 HA 1.41
V7 7.00 1393.70 469.61 2001.08 3.20 6Φ14 HA 2.00
V8 2.00 480.60 47.64 203.00 2.30 6Φ12 HA 2.50

M. CHENAF Mai 2009


Page 13/16
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

11. Dispositions constructives

S’agissant d’un bâtiment à murs en maçonnerie chaînée, les dispositions constructives


à adopter sont celles données au chapitre 4 du présent document. Il est à noter que,
dans les tableaux donnant les sections d’acier, les armatures retenues font référence
aux dispositions d’armatures minimales données dans ces paragraphes.

M. CHENAF Mai 2009


Page 14/16
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

ANNEXE : Méthode de calcul permettant


de prendre en compte les déformations
d’effort tranchant dans un mur sollicité
latéralement dans son plan.

M. CHENAF Mai 2009


Page 15/16
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Un voile peut être assimilé à une poutre console et sa raideur déduite des seules
flèches de flexion sous les deux conditions suivantes :

1. les charges qui lui sont appliquées sont situées à une hauteur de plus de 5 fois
sa longueur, hauteur comptée par rapport au niveau de fondation du voile,
2. le rapport H/L (hauteur/longueur) est suffisamment élevé pour que les flèches
d’effort tranchant puissent être considérées comme négligeables devant les
flèches de flexion.

En pratique, ces hypothèses ne sont pratiquement jamais vérifiées, sauf dans le cas de
certains IGH.

Cette erreur d’appréciation de la raideur est généralement sans grande conséquence


sur les sollicitations finales après répartition car la même erreur est commise sur tous
les voiles d’un même ouvrage, et il est rare que l’erreur soit importante. En effet, la
répartition se fait par distribution au ratio et on commet alors, cela a été constaté, deux
erreurs qui se compensent à peu près.

Cependant, si l’on souhaite approcher convenablement le problème, il est relativement


simple de retenir un modèle de répartition permettant de tenir compte des déformations
d’effort tranchant. La démarche d’analyse proposée est décrite dans ce qui suit :

M. CHENAF Mai 2009


Page 16/16
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

3
V.H
Flèche en tête due à la flexion : f flex = (1 )
3 EI
6 VH 12 ( 1 + ν)VH
Flèche en tête due au tranchant : f tranch = = (2)
5 GLe 5 ELe
VH H 2 12 ( 1 + ν) 
Flèche totale : f totale = f flex + f tranch =  +  (3)
E  3 I 5 Le 
Si on appelle Iv l’inertie corrigée permettant, par une répartition en flexion, de tenir
compte des déformations d’effort tranchant, on a :

V.H 3
VH H 2 12 ( 1 + ν) 
=  + (4)
3 EI v E  3 I 5 Le 
I
Ce qui donne : Iv = (5 )
36 I ( 1 + ν )
1+
5 LeH 2

M. CHENAF Mai 2009


Page 17/16
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dans le cas où le voile comporte des ouvertures, on doit prendre Ie (inertie équivalente)
à la place de I et Le (longueur équivalente) à la place de L.

A.N.
Prenons L=H et ν=0.
On a :
I
I v = = 0 , 625 .I
36
1 +
5 x 12

Si on prend L=3H (voile long sur un étage), on obtient I v = 0 ,156 .I .


On peut, à titre d’illustration de ce qui précède, rechercher le rapport qui existe entre la
flèche d’effort tranchant et la flèche de flexion, en fonction de la géométrie des voiles
(H/L).
En partant des formules (1) et (2) ci-dessus, on a :
f tranch 12 ( 1 + ν) .V . H 3 .E .I
= x
f flex 5 . E . L .e V.H 3
3
e .L
Ce qui donne, en remplaçant l’inertie par :
12

f tranch 3 L2
= (1 + ν )
f flex 5H 2
Le tableau suivant donne le rapport en question, pour différentes valeurs de H et de L,
choisies parmi les valeurs pouvant être rencontrées en pratique, et en prenant ν=0 :
H (m) 3 6 9 12 15 18 21 24 27 30 33 36
2
ftranch
L(m) = 3L2
fflex 5H
1 0.07 0.02 0.01 0.00 0.00 0.00 0.00 0.00 0.00 0.00 0.00 0.00
2 0.27 0.07 0.03 0.02 0.01 0.01 0.01 0.00 0.00 0.00 0.00 0.00
3 0.60 0.15 0.07 0.04 0.02 0.02 0.01 0.01 0.01 0.01 0.00 0.00
4 1.07 0.27 0.12 0.07 0.04 0.03 0.02 0.02 0.01 0.01 0.01 0.01
5 1.67 0.42 0.19 0.10 0.07 0.05 0.03 0.03 0.02 0.02 0.01 0.01
6 2.40 0.60 0.27 0.15 0.10 0.07 0.05 0.04 0.03 0.02 0.02 0.02
7 3.27 0.82 0.36 0.20 0.13 0.09 0.07 0.05 0.04 0.03 0.03 0.02
8 4.27 1.07 0.47 0.27 0.17 0.12 0.09 0.07 0.05 0.04 0.04 0.03
9 5.40 1.35 0.60 0.34 0.22 0.15 0.11 0.08 0.07 0.05 0.04 0.04
10 6.67 1.67 0.74 0.42 0.27 0.19 0.14 0.10 0.08 0.07 0.06 0.05

M. CHENAF Mai 2009