Vous êtes sur la page 1sur 26

SONATRACH

PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL


SKIKDA, ALGERIE

MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1:


TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE COMMUNE

UNITE 65

DOCUMENT NO: PP-AAA-PP1-143

KBR
CONTRAT NO.: J6404
2 KM Emis pour application 25-Aout-13 JDS SPD -
(basé sur la Rev 2 de la version anglaise)

Emis pour application


-
1 KM (Mise à jour avec action Hazop, article379) 04-Dec-12 LTP/MRC SPD

0 LTP Emis pour application 01-Oct-11 JDS BA -

B LTP Emis pour approbation du client 04-Nov-10 JDS BA -

A MDL Emis pour approbation du client 06-Nov-09 GRM BA

Rev. Par Description Date KBR KBR CLIENT

Chkd App App


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

TABLE DES MATIERES


1.0 INTRODUCTION....................................................................................................... 3
2.0 DESCRIPTION DU SYSTEME ........................................................................................6
2.1 Torche chaude ......................................................................................................................6
2.2 Torche froide .....................................................................................................................7
2.3 Torche pour les unités existantes .....................................................................................7
3.1 Marche normale .....................................................................................................................9
3.1.1 Ballon séparateur de la torche chaude 65-MD01 et du réchauffeur 65-ML01...............9
3.1.2 Pompe du ballon séparateur de la torche chaude 65-MJ01 ..........................................9
3.1.3 Ballons séparateurs de la torche froide 65-MD02-A et 65-MD02-B ..............................11
3.1.4 Ballon séparateur de la torche commune 65-MD10 .....................................................11
3.1.6 Torche chaude 65-MB01...............................................................................................12
3.1.7 Torche froide 65-MB02 .................................................................................................12
3.2 Paramètres d’exploitations normales ..................................................................................12
3.3 Opérations temporaires......................................................................................................13
4.0 Démarrage ........................................................................................................... 14
4.1 Étapes pour le démarrage de la torche chaude..................................................................14
4.2 Etapes pour le démarrage de la torche froide....................................................................15
4.3 Étapes pour le démarrage de la torche pour les unités existantes......................................15
5.0 ARRET ................................................................................................................ 17
5.1 Arrêt normal.......................................................................................................................17
5.1.1 Torche chaude ..............................................................................................................17
5.1.2 Torche froide ................................................................................................................17
5.1.3 Torche pour les unités existantes ................................................................................18
5.2 Disfonctionnements du process et perte de production .................................................19
6.0 SECURITE /ARRET D’URGENCE ..................................................................... 22
6.1 Systèmes d’arrêts d’urgence...............................................................................................22
6.2 Soupapes de sécurité .....................................................................................................22
6.3 Protection anti-incendie ..................................................................................................22
7.0 ATTACHEMENTS............................................................................................... 24
7.1 Attachement I : Liste des équipements..............................................................................25
7.2 Attachement II : Consommation des utilités ...................................................................26

Page 2 sur 26
PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

1.0 INTRODUCTION
Ce manuel opératoire décrit les installations de la torche chaude, de la torche froide
et les installations de la torche commune de l’unité 65 indiquées dans le PFD PR-65-
PR32-002 et dans les P&ID’s PR-65-SYPI-001 à PR-65-SYPI-015.
L’objectif du système de la torche chaude est de sécuriser les installations par
l’élimination d’une façon sûre et fiable les vapeurs hydrocarbures chaudes ainsi que
les liquides chauds résultants des opérations de démarrages, d’arrêts, de
disfonctionnements et d’arrêt d’urgences de l’usine. En plus le système n’est
capable de traiter les débits d’hydrocarbures qui résultent des vidanges, des
dégazages, des purges de gaz, du refroidissement et du réchauffage des
équipements et/ou des lignes.
L’objectif du système de la torche froide est de sécuriser les installations par
l’élimination d’une façon sûre et fiable les vapeurs hydrocarbures froides ainsi que
les liquides froids résultants des opérations de démarrages, d’arrêts, de
disfonctionnements et d’arrêt d’urgences de l’usine. En plus le système est capable
de recevoir les hydrocarbures qui résultent des vidanges, des dégazages, des
purges de gaz, du refroidissement et du réchauffage des équipements et/ou des
lignes.
La torche froide est séparée de la torche chaude parce que les débits de gaz et de
liquide d’hydrocarbures légers et froids ne doivent pas se mélanger avec les débits
de liquide lourds et chauds. Dans le cas contraire, on va avoir une solidification des
hydrocarbures lourds et humides ce qui peut entrainer la formation d’hydrates et une
obturation de la tuyauterie. Les matériaux de la tuyauterie et l’équipement du
système de la torche froide sont en inox et donc adéquats pour les températures
froides. Les matériaux de la tuyauterie et l’équipement du système de la torche
chaude sont généralement en acier au carbone et donc appropriés seulement pour
les températures chaudes.
Les systèmes des torche froide et chaude se basent sur la séparation des
hydrocarbures humides et lourds et des hydrocarbures secs, légers et chauds afin
d’éviter la formation d’hydrates par leurs solidifications ou leurs condensations. Tous
les hydrocarbures de très basse température qui peuvent solidifier l’eau doivent être
éloignés de la torche chaude et envoyés à la torche froide.
Les liquides et les vapeurs provenant du collecteur de la torche chaude et des
collecteurs de liquides chauds sont envoyés vers le ballon séparateur 65-MD01. Les
vapeurs de tête du ballon séparateur sont envoyées dans la torche 65-MB01 et les
liquides chauds sont évacués vers le brûlot 65-MB08 pour y être brulés. Quand tout
le liquide est brûlé, la logique du DCS purgera tous les liquides depuis la
vanne de refoulement de la pompe et en aval de la tuyauterie vers le brûlot. Si
cette purge n’est pas faite correctement, des liquides resteront dans les lignes
vers torches/brûlots après l’arrêt du gaz d’assistance. Ce liquide peut
s’écouler en dehors du brûlot et s’enflammer en bas des brûlots, causant de
la fumée et des dommages aux équipements. S’assurer que les vannes du gaz
d’assistance resteront ouvertes tant qu’il y’a du liquide dans la tuyauterie de la

Page 3 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

torche. Les vannes du gaz d’assistance sont fermées seulement après la fin de
la post purge.
Les vapeurs et les liquides provenant du collecteur de la torche froide et des
collecteurs de liquides froids sont envoyés vers les deux ballons séparateurs de la
torche froide parallèles 65-MD02-A/B. Les vapeurs de tête des ballons séparateurs
et elles sont brulées dans la torche froide 65-MB02.
La torche pour les unités existantes brûle les vapeurs provenant du ballon
séparateur de la torche commune 65-MD10 qui reçoit les vapeurs provenant des
collecteurs des torches des pôles 1 et 2 des unités existantes, du ballon de liquide
froid/chaud 65-MD07, du ballon de liquide chaud 65-MD06, des ballons de
conditionnement GNL/Bupro Blowcase 65-MD08-A/B, des ballons de liquide
lourd /froid blowcase 65-MD09-A/B et du ballon de détente de GNL de démarrage
/Bupro 65-MD05.

Page 4 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

Page 5 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

2.0 DESCRIPTION DU SYSTEME


2.1 Torche chaude
Le système torche chaude collecte les hydrocarbures chauds, légers et humides. Il
reçoit aussi les flux contenants des hydrocarbures lourds et les liquides contaminés
par l’eau. Les liquides et vapeurs sont collectés à partir des unités suivantes :
• Unité 01 Alimentation en gaz naturel
• Unité 07 Fractionnement
• Unité 12 Décarbonatation
• Unité 13 Déshydratation
• Unité 14 Démercurisation
• Unité 15 Liquéfaction
• Unité 16 Réfrigération
• Unité 18 Système d’huile chaude
• Unité 20 Réfrigération propane externe
• Unité 51 Génération de l’électricité
• Unité 55 Système fuel gas basse pression
• Unité 58 Huile chaude du fractionnement
• Unité 64 Traitement des effluents et des eaux usées sanitaires
• Unité 65 Système torche chaude
• Unité 76 Stockage de la production de GPL
• Ballon de liquides chauds 65-MD06 (unités 5P, 6P, 10, gazoline, naphta).
Toutes les vapeurs chaudes provenant du système de collecteur de torche sont
groupées dans un collecteur commun qui déverse dans le ballon séparateur 65-
MD01. La vapeur de tête de ce ballon séparateur est dirigée vers la torche chaude
65-MB01. Le système est purgé en continu avec du fuel-gas en bouts des lignes du
collecteur principal. Les connections d’azote sont utilisées comme sources de purge
de secours.
Le collecteur des liquides chauds est conçu pour recevoir tous les hydrocarbures
liquides provenant des unités durant les vidanges des capacités en cas de
maintenance et provenant des purges manuelles des unités.
Tous les liquides d’hydrocarbures sont groupés dans un collecteur commun qui est
connecté au ballon séparateur 65-MD01 dans lequel tous les composants légers se
vaporiseront sous l’action du réchauffeur de séparateur de la torche chaude 65-
ML01.

Page 6 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

Le liquide résiduel du ballon séparateur de la torche chaude (par exemple le solvant


de l’unité 12 ou bien les hydrocarbures lourds) est transféré vers le brûlot 65-MB08
par l’intermédiaire de la pompe du ballon séparateur de la torche chaude 65-MJ01.
Le panneau d’allumage de brûlot 65-MB10 est utilisé pour l’allumage de la torche
froide 65-MB08.
La torche chaude 65-MB01 est montée sur un derrick commun avec la torche
froide 65-MB02 et avec la torche pour les unités existantes 65-MB11. Elle est
équipée de pilotes pour veiller à la disponibilité en continu de la torche ainsi que
d’alarmes d’extinction de la flamme. Les pilotes pour les trois (03) torches sont
allumés par un panneau d’allumage de torches 65-MB04.
2.2 Torche froide
Le système torche froide collecte les hydrocarbures froids, légers et secs.
Les rejets de liquides et vapeurs sont collectés à partir des unités suivantes :
• Unité 07 Fractionnement
• Unité 15 Liquéfaction GNL
• Unité 16 Réfrigération GNL
• Unité 20 Réfrigération propane externe GPL
Toutes les vapeurs froides et sèches provenant du système de collecteur de
torche sont groupées dans un collecteur commun qui déverse dans les deux
ballons séparateurs de la torche froide 65-MD02-A/B installés en parallèles. Les
vapeurs sortantes de ces ballons séparateurs sont dirigées vers la torche chaude
65-MB02 dans laquelle elles sont brûlées. Le fuel-gas est fourni à partir du
collecteur de fuel-gas en tant que purge normale pour les collecteurs de torche. En
cas de besoin, le gaz naturel est utilisé en tant que purge de secours. Les
connections d’azote sont utilisées comme ultime sources de purge de secours.
Les liquides légers collectés dans les ballons séparateurs de la torche froide sont
vaporisés par le gaz de dégivrage. Les liquides lourds (C5 et plus lourds)
accumulés sont purgés par gravité vers les blowcases de la torche froide 65-
MD03-A/B, puis transférés vers le brûlot 65-MB08 pour y être éliminés.
La torche froide 65-MB02 est montée sur un derrick commun avec la torche
chaude 65-MB01 et avec la torche pour les unités existantes 65-MB11. Elle est
équipée de pilotes pour veiller à la disponibilité en continu de la torche ainsi que
d’alarmes d’extinction de la flamme. Les pilotes pour les trois (03) torches sont
allumés par un panneau d’allumage commun 65-MB04.
2.3 Torche pour les unités existantes
La torche pour les unités existantes collecte les liquides et les vapeurs à partir des
unités suivantes :
• Collecteur de la torche du pôle 1 des unités existantes.

Page 7 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

• Collecteur de la torche du pôle 2 des unités existantes.


• Ballon de liquide froid/chaud 65-MD07 (unités 5P, 6P, 10).
• Ballon de détente de GNL de démarrage/Bupro 65-MD05 (unités 5P, 6P, 10,
C3, C4).
Les vapeurs sèches provenant de ces équipements sont dirigées vers le ballon de
la torche des unités existantes 65-MD10 à l’aide de deux principaux collecteurs qui
dans le ballon de la torche pour les unités existantes 65-MD10. La vapeur
provenant de ce ballon de torche est dirigée vers la torche des unités existantes
65-MB11 pour être brûlée. Le système est purgé en continu avec du fuel-gas en
bouts des lignes du collecteur principal. Les connexions d’azote à partir du
collecteur d’azote vers les collecteurs principaux de la torche sont utilisées en tant
que purge de secours en cas de perte de l’appoint en fuel gas.

Le liquide collecté dans le ballon de la torche est vaporisé par le gaz de dégivrage.
En cas de haut niveau par non vaporisation du liquide, l’opérateur doit démarrer
une séquence de purge automatique du 65-MD10 vers le blowcase de la torche
commune 65-MD11.
A ce moment, la logique de DCS ouvre et ferme automatiquement les vannes des
ballons de vidanges (blowcases) appropriées afin de le vidanger vers la torche
correspondante via le ballon de vidange.

Note : Quand un ballon de vidange (un blowcase) est plein, son liquide est
envoyé vers le brûlot. Le ballon de vidange de secours est utilisé pour collecter les
liquides jusqu'à ce que le premier ballon de vidange soit vidé.
Cette opération doit se faire avec chaque système de Blow case ayant un ballon
de vidange mentionné ci-dessous.
Le ballon de détente de GNL de démarrage/Bupro 65-MD05 reçoit le GNL de
démarrage/Bupro des unités 5P/6P et de l’unité 10. Les produits hors-
spécifications de propane et de butane sont aussi envoyés vers le 65-MD-05.
Le liquide accumulé dans le ballon de détente de GNL de démarrage/Bupro 65-
MD05 est vaporisé par du gaz de dégivrage.
La vapeur quitte la tête du 65-MD05 vers le ballon de la torche pour les unités
existantes 65-MD10.

Si le liquide n’est pas vaporisé correctement, le liquide dans le fond est vidangé
vers les deux ballons parallèles de conditionnement GNL/Bupro blowcases 65-
MD08-A/B. (Voir brûlot pour les unités existantes 65-MB09).

Les hydrocarbures liquides à partir du 67-B-03, unité 5P/6P et le liquide de


démarrage à partir de l’unité 10 se déversent dans le ballon de liquide froid/chaud
65-MD07. Le liquide accumulé dans le ballon est vaporisé par le gaz de dégivrage.
La vapeur quitte la tête du 65-MD07 vers le ballon de torche pour les unités
existantes 65-MD10.

Page 8 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

Le liquide résiduel du fond du 65-MD07 est vidangé dans l’un des deux ballons
parallèle 65-MD09-A/B.

La gazoline des unités 5P/6P et de l’unité10 est collectée dans le ballon de liquide
chaud 65-MD06 ou le liquide du fond du 65-MD06 est évacué vers la partie
‘’chaude’’ du brûlot pour les unités existantes 65-MB09. (Voir brûlot, chapitre
2.4).

3.0- EXPLOITATION
3.1 Marche normale
Ce chapitre décrit les paramètres de fonctionnement des systèmes des torches
chaude, froide et commune. Se référer au chapitre 3.2 pour la liste des variables
opératoires de ces systèmes.
3.1.1 Ballon séparateur de la torche chaude 65-MD01 et du réchauffeur 65-
ML01
Les collecteurs des liquides et vapeurs chauds avec les vapeurs provenant du
ballon de liquide chaud 65-MD06 déchargent leurs contenus à l’intérieur de ce
ballon. Les hydrocarbures liquides qui sont collectés dans ce ballon sont évacués
par la pompe du ballon séparateur de la torche chaude 65-MJ01 vers le brûlot 65-
MB08 ou sont vaporisés en utilisant le réchauffeur électrique 65-ML01.Les vapeurs
sont évacuées vers la torche chaude 65-MB01.
La logique de DCS 65-K6522 arrête la pompe du ballon séparateur de la torche
chaude 65-MJ01 quand le niveau est bas dans le 65-LSLL-1003.
La température du réchauffeur électrique 65-ML01 est contrôlée par un système
de contrôle local. Le réchauffeur est activé par la logique de DCS 65-K-6521 au
cas où le niveau mesuré par le transmetteur 65-LT-1001 est supérieur au 65-LSH-
1001, et s’arrête sur le 65-LSL-1001. De même, la logique arrête le réchauffeur
électrique sur alarme de haute température 65-TSH-1033. Le réchauffeur
électrique est le moyen préféré pour abaisser le niveau du liquide dans le 65-
MD01. Si le niveau du liquide est supérieur au 65-LSL-1001, l’opérateur peut
démarrer le réchauffeur en utilisant le 65-HS-1034.
3.1.2 Pompe du ballon séparateur de la torche chaude 65-MJ01
Cette pompe évacue les hydrocarbures du ballon séparateur 65-MD01 vers le
brûlot 65-MB08. Elle est démarrée manuellement par l’opérateur.
Avant que l’opérateur démarre manuellement la pompe 65-MJ01, vérifier la
composition du contenu du séparateur de la torche chaude en utilisant la 65-SC-
001 sur la ligne d’aspiration de la pompe. Le laboratoire doit analyser l’échantillon
afin de déterminer si le contenu du séparateur de la torche est de l’eau ou de
l’hydrocarbure. L’eau et l’hydrocarbure auront tendance à se séparer à l’intérieur
du séparateur de la torche chaude, ainsi la couche d’hydrocarbure se forme sur la
couche d’eau. Envoyer la couche d’eau vers le système d’eau huileuse et la
Page 9 sur 26 KBR
PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

couche d’hydrocarbure vers le brûlot 65-MB08. Il est important d’utiliser la 65-SC-


001 de sorte que la couche d’eau est vidangée et non-envoyée vers le brûlot.
1. Prélever un échantillon a la 65-SC-001 pour analyse du contenu au
laboratoire.
2. Si le résultat du test du laboratoire est de l’eau, alors :
a. Il y’a de l’eau en fond du séparateur et une couche d’hydrocarbure
est présente sur la couche d’eau.
b. Utiliser la ligne de drainage BO-65244 pour drainer l’eau à partir du
65-MD01 vers le système d’eau huileuse. En utilisant l’indicateur de
niveau local 65-LI-1003A, drainer jusqu'à ce que le niveau soit
réduit à environ 2% ou jusqu'à ce que les hydrocarbures sont
visibles. Fermer la vanne de vidange et retourner à l’étape 1 pour
prélever un autre échantillon.
3. Si le résultat du test du laboratoire est de l’hydrocarbure :
a. Aucun des échantillons supplémentaires ne sera nécessaire, le
drain ne contient que des hydrocarbures.
b. Démarrer manuellement la pompe 65-MJ01 en utilisant la logique
de DCS 65-K-6522.
En cas de fuite/débordement d’amine dans l’unité 2 et/ou 12, et que cette
amine arrive au ballon séparateur de torche chaude, l’opérateur doit la
purger vers le bassin des eaux de pluies de la zone de comptage 64-CV-03, et
désactiver la pompe des eaux huileuses de la zone de comptage 64-MJ05/A
et la pompe des eaux de pluies de la zone de comptage 64-MJ06/A afin
d’éviter de contaminer les eaux de pluies. La purge/envoie de l’amine vers le
64-CV03 permettra au ballon séparateur de torche de toujours fonctionner.
Cependant, si une grande quantité d’amine est torchée à cause d’un
débordement ou à cause d’un disfonctionnement/perturbation du process, et
que la capacité du 64-CV03 est dépassée/débordée (19,3m3 qui est en fait le
volume total du bassin) qui correspond à un niveau de 22% (430 mm) dans le
ballon séparateur de la torche chaude, un arrêt est nécessaire si d’autres
hydrocarbures sont aussi envoyés vers ce ballon de torche. Se référer au
manuel PP-AAA-PP1-151 pour l’exploitation de ce bassin et l’élimination des
excès d’amine.
La logique de DCS 65-K6522 ouvre la vanne de refoulement 65-KV-1260 et la
vanne de fuel gaz 65-KV-1262 quand la pompe est démarrée, elle maintient les
vannes ouvertes aussi longtemps que la pompe est en marche. Cette logique
arrête la pompe du ballon séparateur 65-MD01 en cas d’alarme de niveau bas 65-
LSLL-1003. Lorsque la pompe est arrêtée, Cette même logique ferme la vanne de
refoulement 65-KV-1260 et ouvre la vanne post purge 65-KV-1282. A la fin de la
purge, la vanne 65-KV-1282 et la vanne de gaz d’assistance 65-KV-1282 seront
fermées finissant la séquence de brûlage.

Page 10 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

Dans le cas ou la séquence de brulage est interrompue, se référer à la section 5.2


‘’ Perturbation du processus et perte de production’’, point 2 : Perte de l’air
instrument ou Echec de la séquence.
3.1.3 Ballons séparateurs de la torche froide 65-MD02-A et 65-MD02-B
Le niveau dans le 65-MD02-A est mesuré par les transmetteurs redondants 65-LT-
1009 et 65-LT-1012. Quand le niveau dans ces deux ballons est au-dessus des
alarmes de niveau bas 65-LAL-1009 et 65-LAL-1012, l’opérateur doit ouvrir la
vanne du gaz de dégivrage commune 65-XV-1038 à l’aide du commutateur 65-HS-
1038. Le gaz de dégivrage vaporise les liquides au fond des deux ballons. La
logique de DCS 65-K6561 ferme la vanne de gaz de dégivrage 65-XV-1038 si les
deux alarmes de niveaux bas 65-LAL-1009 et 65-LAL-1109 se déclenchent.

Si les liquides ne sont pas vaporisés correctement, le niveau dans un ballon ou


dans les deux ballons augmente. En cas d’alarme de niveau haut 65-LAH-
1009/1012 ou 65-LAH-1109/1112, l’opérateur doit démarrer les séquences
logiques 65-K-1040 et 65-K-1045 de DCS en utilisant les commutateurs
d’initialisation de séquence 65-HS-1040F et 65-HS-1045F. Ceci démarre une
séquence de purge automatique en utilisant les deux ballons de vidange 65-MD03-
A/B. La séquence s’arrête automatiquement quand les alarmes de niveaux bas 65-
LAL-1009/65-LAL-1012 et 65-LAL-1109/65-LAL-1112 se déclenchent.
3.1.4 Ballon séparateur de la torche commune 65-MD10
Le niveau dans ce ballon est mesuré par les transmetteurs redondants 65-LT-1251
et 65-LT-1252. Quand le niveau est au-dessus de l’alarme basse 65-LAL-1251,
l’opérateur doit ouvrir la vanne du gaz de dégivrage 65-XV-1250 grâce au
commutateur 65-HS-1250. Le gaz de dégivrage vaporise les liquides du fond.
L’alarme de niveau bas 65-LAL-1251 ferme la vanne 65-XV-1250 à travers la
logique de DCS 65-K-6552.

Si le liquide n’est pas vaporisé correctement, le niveau dans ce ballon augmente.


En cas d’alarme de niveau haut 65-LAH-1252, l’opérateur doit démarrer la
séquence de la logique de DCS 65-K-1255 en utilisant le commutateur
d’initialisation de séquence 65-HS-1253F. Ceci démarre une séquence de purge
automatique en utilisant du ballon de vidange de la torche commune 65-MD11. La
séquence s’arrête automatiquement sur alarme de niveau bas 65-LAL-1252.

3.1.5 Panneau d’allumage des torches 65-MB04


Ce système reçoit le fuel-gaz à basse pression provenant de l’unité 55 et l’air
instrument provenant de l’unité 56 et fournit le gaz d’allumage et le gaz pilote pour
les torches 65-MB01, 65-MB02 et 65-MB11.
L’instrumentation et le système de contrôle sont fournis avec le panneau par le
fabricant.

Page 11 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

3.1.6 Torche chaude 65-MB01


Cette torche brûle les vapeurs de gaz provenant du ballon séparateur de la torche
chaude 65-MD01. Les pilotes et l’allumage sont contrôlés par le panneau
d’allumage 65-MB04.
3.1.7 Torche froide 65-MB02
La torche froide brûle les vapeurs provenant des ballons séparateurs 65-MD02-
A/B. Les pilotes et l’allumage sont contrôlés par panneau d’allumage de torches
65-MB04.
3.1.8 Torche pour les unités existantes 65-MB11
La torche pour les unités existantes brûle les vapeurs provenant du ballon de la
torche des unités existantes 65-MD10. Les pilotes et l’allumage sont contrôlés par
le panneau d’allumage des torches 65-MB04.
3.2 Paramètres d’exploitations normales
Le tableau suivant représente les variables opératoires pour les systèmes de
torche chaude, torche froide et torche commune.

Variables opératoires pour les systèmes torche chaude, torche froide et torche
commune

Valeur Unités
Tag No. Description
normale

Indicateur débit refoulement, pompe du


65-FI-1004 0 à 14,7 t/h
ballon de torche chaude 65-MD01

65-LI-1001 Indicateur niveau du 65-MD01 <20 %

65-LI-1003 Indicateur niveau du 65-MD01 <20 %

Indicateur débit refoulement, ballon de <20 %


65-LI-1112
torche froide 65-MD02-B

65-LI-1009 Indicateur débit refoulement, ballon de <20 %


torche froide 65-MD02-A

65-LI-1012 Indicateur débit refoulement, ballon de <20 %


torche froide 65-MD02-A

65-LI-1109 Indicateur débit refoulement, ballon de <20 %


torche froide 65-MD02-B

Page 12 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

Variables opératoires pour les systèmes torche chaude, torche froide et torche
commune

Valeur Unités
Tag No. Description
normale

65-LI-1251 Indicateur de niveau dans le ballon de <20 %


torche commune 65-MD10

65-LI-1252 Indicateur de niveau dans le ballon de <20 %


torche commune 65-MD10

65-TI-1033 Indicateur température dans le ballon 32 ºC


de torche chaude

3.3 Opérations temporaires


Les torches chaude 65-MB01, froide 65-MB02 et commune (pour les unités
existantes) 65-MB11 ne sont pas concernées par les opérations temporaires.

Page 13 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

4.0 DEMARRAGE
Ce chapitre décrit les étapes nécessaires pour mettre en service la torche chaude,
la torche froide et la torche commune. Concernant ce chapitre du manuel, il est
supposé que les conditions suivantes sont satisfaites :
- Le système et les équipements ont été vérifiés, testés et inertés.
- Le fuel-gaz basse pression à partir de l’unité 55 et l’air instrument à partir
de l’unité 56 sont disponibles, afin d’alimenter le panneau d’allumage pour
allumer les pilotes.
- Le gaz de dégivrage est disponible afin de vaporiser le liquide dans les
ballons séparateurs, de détente, de la torche et des liquides froids/lourds.
- Le commissioning est terminé et le système est fin prêt pour le démarrage.
4.1 Étapes pour le démarrage de la torche chaude
1. S’assurer que toutes les lignes de dégazage dans le collecteur de la torche
chaude et que toutes les lignes de vidange dans le collecteur de liquide
sont isolées à partir des unités vers les collecteurs.
2. S’assurer avant l’allumage des brûleurs du pilote qu’il n y a pas d’air dans
les lignes des torche et qu’elles ont été bien inertées avec l’azote.
3. Aviser le personnel de l’usine du début de soutirage du fuel-gaz dans la
zone de la torche chaude de l’usine pour l’allumage des trois (03) pilotes de
la torche chaude 65-MB01.
4. Disposer les vannes d’alimentation en fuel-gaz vers l’admission du
panneau d’allumage 65-MB04.
5. Disposer les vannes d’alimentation en air instrument vers panneau
d’allumage 65-MB04.
6. Disposer les vannes du panneau d’allumage pour chacune des trois (03)
lignes d’allumage vers les trois (03) pilotes destinés à être allumés (un seul
à la fois).
7. Disposer les vannes sur les lignes de sortie du gaz du panneau d’allumage
pour chacun des trois (03) pilotes destinés à être allumés.
8. Commencer la purge du fuel-gaz à partir des bouts des collecteurs
principaux vers le ballon séparateur de la torche chaude 65-MD01 et vers
la torche chaude 65-MB01. Le système est continuellement purgé avec du
fuel-gaz. Les connections d’azote sont utilisées comme sources de purge
de secours.
9. Utiliser le panneau d’allumage pour allumer les trois (03) pilotes (un seul à
la fois). Confirmer que les trois (03) pilotes sont allumés.
10. Mettre en service le système de réchauffeur du ballon séparateur de la
torche chaude 65-ML01.

Page 14 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

11. Confirmer que toute l’instrumentation du ballon séparateur de la torche


chaude 65-MD01 est en service.
12. Confirmer que la pompe du ballon séparateur de la torche chaude 65-MJ01
est prête pour sa mise-en-service.
4.2 Etapes pour le démarrage de la torche froide
1. S’assurer que toutes les lignes de dégazage dans le collecteur de la torche
froide et les lignes de vidange dans le collecteur de liquides sont isolées à
partir des unités vers les collecteurs.
2. S’assurer que les lignes de la torche froide sont exemptes d’air et qu’elles
ont été purgées à l’azote avant l’allumage des brûleurs des pilotes.
3. Aviser le personnel de l’usine début de soutirage du fuel-gaz dans la zone
de la torche froide de l’usine pour l’allumage des trois (03) pilotes de la
torche froide 65-MB02.
4. Disposer les vannes d’alimentation en fuel gaz vers l’admission du
panneau d’allumage des torches 65-MB04.
5. Disposer les vannes d’alimentation en air instrument vers le panneau
d’allumage des torches 65-MB04.
6. Disposer les vannes du panneau d’allumage pour chacune des trois (03)
lignes d’allumage vers les trois (03) pilotes (un seul à la fois).
7. Disposer les vannes des lignes de sortie du gaz du panneau d’allumage
pour chacun des trois (03) pilotes destinés à être allumés.
8. Commencer la purge du fuel-gaz à partir des bouts des collecteurs
principaux vers les ballons séparateurs de la torche froide 65-MD02-A/B et
vers la torche froide 65-MB02. Le système est continuellement purgé avec
du fuel-gaz. Les connections d’azote sont utilisées comme sources de
purge de secours.
9. Utiliser le panneau d’allumage pour allumer les trois pilotes (un seul à la
fois).
10. Confirmer que le brûlot 65-MB08 est prêt pour le service y compris le
panneau d’allumage 65-MB10.
11. Confirmer que toute l’instrumentation est en service pour les ballons
séparateurs de la torche froide 65-MD02-A/B et le ballon de vidange de la
torche froide 65-MD03-A/B.
4.3 Étapes pour le démarrage de la torche pour les unités existantes
1. S’assurer que toutes les lignes de dégazage dans les collecteurs de la
torche et les lignes de vidange dans le collecteur de liquides vers la torche
des unités existantes sont isolées à partir des unités vers les collecteurs.

Page 15 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

2. S’assurer qu’il n’y a pas de présence d’air dans les lignes de la torche et
qu’elles ont été purgées à l’azote avant l’allumage des brûleurs des pilotes.
3. Aviser le personnel de l’usine que la mise sous gaz va être introduit dans la
zone des unités existantes de l’usine afin d’allumer les trois (03) pilotes de
la torche 65-MB11.
4. Disposer les vannes d’alimentation en fuel-gaz vers l’admission du
panneau d’allumage 65-MB04.
5. Disposer les vannes d’alimentation en air instrument vers le panneau
d’allumage des torches 65-MB04.
6. Disposer les vannes du panneau d’allumage pour chacune des trois (03)
lignes d’allumage vers les trois (03) pilotes destinés à être allumés (un seul
à la fois).
7. Disposer les vannes sur les lignes de sortie du gaz du panneau d’allumage
pour chacun des trois (03) pilotes destinés à être allumés.
8. Commencer la purge du fuel-gaz à partir des bouts des collecteurs
principaux vers le ballon de la torche 65-MD10 et vers la torche des unités
existantes 65-MB11.
9. Utiliser le panneau d’allumage pour allumer les trois (03) pilotes (un seul à
la fois).
10. Le système est continuellement purgé avec du fuel-gaz. Les connections
d’azote sont utilisées comme sources de purge de secours.
11. Confirmer que le brûlot pour les unités existantes 65-MB09 est prêt pour le
service y compris le panneau d’allumage du brûlot 65-MB12.
12. Confirmer que toute l’instrumentation est en service pour les ballons de
détente 65-MD10, blowcase 65-MD11, du séparateur 65-MD05, blowcases
65-MD08-A/B, de liquide chaud 65-MD06, de liquide froid/chaud 65-MD07
et de liquides froids/lourds blowcases 65-MD09-A/B.

Page 16 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

5.0 ARRET
5.1 Arrêt normal
Les étapes suivantes sont basées pour un arrêt programmé du système torche
chaude, torche froide et torche pour les unités existantes (commune).
5.1.1 Torche chaude
Le système de torche chaude reste normalement opérationnel si l’unité est arrêtée
pour une courte durée. En cas d’arrêt total de l’usine pour une longue durée, le
système de torche chaude sera maintenu en service jusqu'à ce que toutes les
unités qui dégazent vers le collecteur de la torche chaude et purgent vers le
collecteur de liquides chauds soient vidangées et dépressurisées.
1. Vérifier que toutes les lignes qui déchargent vers la torche et les collecteurs
de vidange des liquides, à l’exception des purges de fuel gaz, sont isolées.
2. Après vaporisation des produits légers présents dans le liquide collecté
dans les ballons séparateurs de la torche chaude 65-MD01 et que le liquide
évacué par la pompe du ballon séparateur de la torche chaude 65-MJ01
soit envoyé vers le brûlot 65-MB08, le réchauffeur du ballon séparateur 65-
ML01 s’arrêtera automatiquement par niveau bas du ballon 65-LI-1001. La
pompe s’arrêtera automatiquement par 65-LSLL-1003 et la vanne 65-KV-
1260 au refoulement de la pompe sur la ligne vers le brûlot 65-MB08 se
fermera aussi.
3. Vérifier que le réchauffeur 65-ML01 et la pompe 65-MJ01 sont arrêtés.
4. Vidanger les liquides restants à partir du ballon de la torche chaude vers
l’aspiration de la purge de la 65-MJ01 et vers les eaux usées puis
décharger les lignes.
5. Arrêter et isoler le fuel gaz vers la torche chaude 65-MB01.
6. Isoler les purges de fuel gaz en bout de ligne des collecteurs de vidange et
de la torche.
7. Ouvrir les vannes d’azote en bout de ligne des collecteurs de torche et de
vidange, injecter l’azote pour balayer les hydrocarbures légers vers le
système de la torche chaude.
8. Inerter l’aspiration et le refoulement de la motopompe à l’azote.
9. Si le système est programmé pour une maintenance, veiller à ce que toutes
les précautions et procédures de sécurité des installations soient prises.
5.1.2 Torche froide
Le système de torche froide reste normalement opérationnel si l’unité est
arrêtée pour une courte durée. En cas d’arrêt total de l’usine pour une
longue durée, le système de torche froide sera maintenu en service jusqu'à
ce que toutes les unités qui dégazent vers le collecteur de la torche froide

Page 17 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

et purgent vers le collecteur de liquides froids soient vidangées et


dépressurisées.
1. Vérifier que toutes les lignes qui déchargent vers la torche et les
collecteurs de vidange des liquides, à l’exception des purges de fuel gaz,
sont isolées.
2. Les produits légers présents dans le liquide collecté dans les ballons
séparateurs de la torche froide 65-MD02-A/B sont vaporisés et brûlés
dans la torche froide 65-MB02 en utilisant le gaz de dégivrage qui a été
introduit dans ces ballons séparateurs. Le liquide, qui n’est pas vaporisé,
est envoyé vers les ballons de vidanges de la torche froide 65-MD03-A/B.
3. Utiliser le gaz sec pour vidanger le liquide à partir des ballons de
vidanges vers la partie ‘’froide’’ du brûlot pour y être brûlé.
4. Vérifier que tous les liquides ont été évacués des ballons séparateurs de
la torche froide 65-MD02-A/B et des ballons de vidange de la torche
froide 65-MD03-A/B.
5. Isoler les purges de fuel-gaz en bout de ligne des collecteurs de vidange
et de la torche.
6. Ouvrir les vannes d’azote en bout de ligne des collecteurs de torche et de
vidange, injecter l’azote pour balayer les hydrocarbures légers vers le
système de la torche froide.
7. Arrêter et isoler l’appoint en fuel-gaz vers la torche froide 65-MB02.
8. Si le système est programmé pour une maintenance, veiller à ce toutes
les précautions et procédures de sécurité des installations soient prises.
5.1.3 Torche pour les unités existantes
La torche pour les unités existantes 65-MB11 reste normalement
opérationnelle si l’usine est arrêtée pour une courte durée. En cas d’arrêt
total de l’usine pour une longue durée, le système de torche sera maintenu
en service jusqu'à ce que toutes les unités qui dégazent les vapeurs vers les
collecteurs de la torche et purgent le liquide vers la torche des unités
existantes et vers le brûlot des unités existantes soient vidangées et
dépressurisées.
1. Vérifier que toutes les lignes qui déchargent vers la torche et les
collecteurs de vidange des liquides, à l’exception des purges de fuel gaz,
sont isolées.
2. Les produits légers présents dans le liquide collecté dans le ballon de la
torche pour les unités existantes 65-MD10 sont vaporisés et brûlés dans
la torche 65-MB11 en utilisant le gaz de dégivrage qui a été introduit dans
ce ballon de la torche. Le liquide, qui n’est pas vaporisé, est envoyé vers
le ballon de vidange des unités existantes 65-MD11.

Page 18 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

3. Utiliser le gaz sec pour vidanger le liquide à partir des ballons de


vidanges vers la partie froide du brûlot pour les unités existantes 65-
MB09 pour y être brûlé.
4. Ouvrir le gaz de dégivrage vers le ballon de détente de GNL de
démarrage/Bupro 65-MD05 et les liquides légers vaporisés dans ce
ballon sont envoyés vers la torche pour les unités existantes 65-MB11
dans laquelle ils sont brûlés.
5. Vidanger le liquide qui n’a pas été vaporisé vers les ballons de vidange
de GNL de démarrage/Bupro 65-MD08-A/B.
6. Utiliser le gaz sec pour vidanger le liquide à partir des ballons de vidange
vers la partie froids/légers du brûlot pour les unités existantes 65-MB09
pour y être brûlé.
7. Quand le ballon de liquides chauds 65-MD06 est plein, utiliser la pompe
de mise au débit de liquide chaud 65-MJ04 afin d’évacuer le liquide vers
la partie chauds du brûlot pour les unités existantes 65-MB09 pour y être
brûlé.
8. Utiliser le gaz de dégivrage pour vaporiser le liquide léger à partir du
ballon de liquide froid/chaud 65-MD07 vers la torche 65-MB11 pour y être
brûlé.
9. Vidanger le liquide qui n’a pas été vaporisé vers les ballons de vidange
de GNL de démarrage/Bupro 65-MD09A/B.
10. Utiliser le gaz sec pour vidanger le liquide à partir des ballons de vidange
vers la partie froid/lourd du brûlot pour les unités existantes 65-MB09
pour y être brûlé.
11. Isoler la purge de fuel-gaz en bouts de tous les collecteurs de torche et
de purge.
12. Ouvrir les vannes sur les lignes d’appoint en azote en bouts de chaque
collecteur de torche et de purge afin de chasser les hydrocarbures à
partir des systèmes de torche pour les unités existantes 65-MB11 et
brûlot pour les unités existantes 65-MB09.
13. Arrêter et isoler l’appoint en fuel-gaz vers la torche pour les unités
existantes 65-MB11.
14. Arrêter la purge par l’azote.
15. Si le système est programmé pour une maintenance, veiller à ce que
toutes les précautions et procédures de sécurité des installations soient
prises.
5.2 Disfonctionnements du process et perte de production
Dans le cas d’une urgence nécessitant l’arrêt du système torche chaude, torche
froide et torche commune, le système doit être arrêté comme indiqué ci-dessus :

Page 19 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

1. Perte de l’énergie électrique


La perte de l’énergie électrique n’affectera pas l’instrumentation des systèmes de
la torche chaude, de la torche froide et de la torche commune, le réchauffeur du
ballon séparateur et la pompe du ballon séparateur de la torche chaude 65-MJ01
sont alimentés par l’énergie électrique de secours.
La perte du courant électrique ne causera pas le déclenchement du brulot, il
continuera à fonctionner normalement.
2. Perte de l’air instrument ou échec de la séquence
La perte de l’air instrument pour n’importe quelle vanne de contrôle se traduira par
sa mise en position de sécurité ou une interruption de la séquence logique du DCS
tel un échec de séquence ou mise de la séquence en mode OFF. Toutes les
vannes retournent à leur position de séquence normale. Comme indiqué sur
chaque P&ID, les vannes FO “Fail Open” s’ouvrent par manque d’air instrument et
les vannes FC “Fail Closed” se ferment par manque d’air instrument.

• Dans le système de la torche liquide (brûlot), les vannes suivantes vont se


fermer :

Vanne Vanne Vanne Vanne Vanne Vanne gaz


Blowcase/Ballon équilibrage refoulement/purge d’assistance
gaz de entrée gaz
de torche
dégivrage blowcase sec De la pompe

65-MD01 - - - - 65-KV-1260 -

• Dans le système de la torche liquide (brûlot), les vannes suivantes vont


revenir sur leurs dernières positions :
Un réservoir d’air instrument de secours est fourni afin de maintenir la position
actuelle de toutes les vannes du gaz d’assistance dans le cas de perte totale
d’air instrument.

Vanne Vanne Vanne Vanne Vanne Vanne gaz


Blowcase/Ballon équilibrage refoulement/purge d’assistance
gaz de entrée gaz
de torche
dégivrage blowcase sec De la pompe

65-KV-1262
65-MD01 - - - - -
65-KV-1282

Dans le cas où la séquence de brûlage est interrompue par perte d’air


instrument ou échec de séquence, toutes les vannes ci-dessus reviennent sur

Page 20 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

leur position de sécurité, ce qui va dépressuriser le système. Durant ce


scénario, des liquides peuvent rester dans les lignes liquide vers brûlot. Pour
assurer la continuité du brûlage du liquide avec le gaz d’assistance, les vannes
du gaz d’assistance vont revenir à leur dernière position. Si un brûlot est en
service durant l’interruption, la vanne du gaz d’assistance restera ouverte. Si
un brûlot n’est pas en service durant l’interruption, la vanne du gaz
d’assistance restera fermée. Pour redémarrer le système en toute sécurité, la
vanne de la post purge 65-KV-1282 sera ouverte pour purger la ligne. Après
que les temps de purge appropriés soient atteints (indiqué sur les P&ID, récit
du contrôle, et les schémas figurant dans le présent manuel), les vannes du
gaz d’assistance sont manuellement fermées et le système peut revenir au
fonctionnement normal.
Quand tout le liquide est brûlé, la logique de DCS purgera tous les
liquides depuis la vanne de refoulement de la pompe et de la tuyauterie
en aval jusqu’ au brûleur. Si la purge n’est pas correctement faite, des
liquides resteront dans les lignes vers brûlots après l’arrêt du gaz
d’assistance. Ce liquide peut s’écouler en dehors du brulot et
s’enflammer en causant de la fumée et des dommages aux équipements.
S’assurer que les vannes du gaz d’assistance resteront ouvertes chaque
fois qu’il y’a du liquide dans la tuyauterie du brûlot. Les vannes du gaz
d’assistance pourront être fermées seulement après la fin de la post
purge.

3. Perte du gaz d’alimentation


La perte du gaz d’alimentation n’arrête la torche chaude, toutefois si la purge de
fuel-gaz n’est pas disponible sur les collecteurs principaux vers le ballon
séparateur de la torche chaude 65-MD01, envoyer l’azote vers les collecteurs pour
fournir la purge de secours.
4. Perte du gaz de dégivrage
La perte du gaz à partir du collecteur de gaz de dégivrage empêche la vaporisation
du liquide léger collecté dans les ballons suivants (ballon séparateur de la torche
commune 65-MD10, ballon de liquide froid/chaud 65-MD07, ballon de détente de
GNL de démarrage/Bupro 65-MD05 et ballons séparateurs de la torche froide 65-
MD02A/B) et cette non vaporisation va créer beaucoup plus de liquide qui doit être
purgé vers les ballons de vidanges puis vers le brûlot 65-MB09 afin de maintenir le
niveau de liquide dans les ballons de torches.

Page 21 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

6.0 SECURITE /ARRET D’URGENCE


6.1 Systèmes d’arrêts d’urgence
Il n’y a pas d’interlocks de sécurité associés aux systèmes torches chaude 65-
MB01, froide 65-MB02 et commune 65-MB11.
6.2 Soupapes de sécurité
Il n’y a pas de soupapes de sécurité associées aux systèmes torches chaude 65-
MB01, froide 65-MB02 et commune 65-MB11.
Soupapes de sécurité des systèmes torche chaude, torche froide et torche
commune

Pression de
Soupape No. Description/Localisation
tarage

Non Applicable

6.3 Protection anti-incendie


Le tableau suivant représente la liste des équipements de protection anti-incendie
associés aux systèmes torches chaude, froide et commune.
Equipement Anti-incendie des systèmes torche chaude, torche froide et
torche commune

Description Quantité

DHD – Zone de la torche No. 1

63-SP-011 Armoire anti-incendie 4-directions 1

DHE – Zone de la torche No. 2

63-SP-012 Armoire -incendie 2-directions 3

63-SP-025 Borne anti-incendie 2-directions 4


avec canon à eau anti-incendie

DHB – Zone du ballon séparateur

63-SP-011 Armoire anti-incendie 4-directions 1

63-SP-024 Borne anti-incendie 4-directions 4


avec canon à eau anti-incendie

Page 22 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

Description Quantité

63-SP-024 Borne anti-incendie 4-directions 1


avec canon à eau anti-incendie

Page 23 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

7.0 ATTACHEMENTS
Les attachements suivants sont inclus dans ce chapitre du manuel opératoire :
7.1 Attachement I : Liste des équipements
7.2 Attachement II: Consommation des utilités

Page 24 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

7.1 Attachement I : Liste des équipements


Le tableau suivant représente la liste des équipements relatifs aux systèmes de
torches chaude, froide et commune.

Liste des équipements des systèmes de torche chaude, torche froide et torche
commune

Pression de Température
Tag No. Description
design de design

65-MB01 Cheminée de la torche chaude 300 kg/s

65-MB02 Cheminée de la torche froide 495,3 kg/s

Panneau d’allumage commun N/A N/A


65-MB04
65-MB10 Panneau d’allumage N/A N/A

65-MB11 Cheminée de la torche existante Capacité 107,0 kg/s

65-MD01 Ballon séparateur de la torche chaude 5,5 180/-7

65-MJ01 Pompe du ballon séparateur de la 26m3/h capacité nominale


torche chaude

65-ML01 Réchauffeur du ballon séparateur de 5,5 190


la torche chaude

65-MD02-A Ballon séparateur de la torche froide 5,5 85/-165

65-MD02-B Ballon séparateur de la torche froide 5,5 85-165

65-MD10 Ballon séparateur de la torche 3,5 180/-185


commune

Page 25 sur 26 KBR


PROJET DU NOUVEAU TRAIN DE GNL DOCUMENT NO.
SKIKDA, ALGERIE PP-AAA-PP1-143
MANUEL OPERATOIRE VOLUME IV, SECTION 2-1: REVISION 2
TORCHE CHAUDE, TORCHE FROIDE ET TORCHE 25 AOUT 2013
COMMUNE

7.2 Attachement II : Consommation des utilités


Le tableau suivant représente les moteurs électriques et le réchauffeur électrique
associés aux systèmes torches chaude, froide et commune et leurs prévisibles
consommations.
Liste des moteurs électriques des systèmes de torche chaude, torche froide
et torche commune

Tag No. Description Charge disponible (KW)

Non Applicable

Page 26 sur 26 KBR