Vous êtes sur la page 1sur 38

GEOGRAPHIE SECONDE

CONFORME AU NOUVEAU PROGRAMME A.P.C

Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, Diplômé de l’E.N.S, Diplômé en Droit Public/U.Y 2, Animateur Pédagogique d’Histoire-Géographie. avombajosephdesire@gmail.com
694.10.69.62
1

PROTOCOLE DE CONDUITE D’UNE LEÇON ADOSSEE SUR L’APC

1-Prise en main de la classe


2-Contrôle des prérequis
3-Annonce de la leçon et mention du titre au tableau
4-Déroulé de la leçon :
 Justification de leçon
 Déroulé des séquences didactiques
5- Evaluation (partielle et finale)
6- Devoir à faire à la maison.
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
PROTOCOLE DE JUSTIFICATION D’UNE LEÇON

1- Proposition d’un exemple de situation de vie contextualisé (enseignant)


2- Proposition d’exemples d’actions (élèves)
3- Formulation de la justification (enseignant)

N.B : la justification formulée doit être en congruence avec la leçon et la famille de situation

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

REMPLISSAGE DU CAHIER DE TEXTE

 Module (en début de module)


 Chapitre (en début de chapitre)
 Leçon (préciser le numéro)
 Justification (formulation faite dans la fiche pédagogique)
 Séquences didactiques (préciser la démarche méthodologique choisie)
 Devoirs à faire à la maison
 Activités d’intégration (lorsqu’elles ont eu lieu)
 L’évaluation criteriée (quand elle a eu lieu)
 La remédiation (quand elle a eu lieu).

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 1
2

Etablissement : Famille de situation : environnement et gestion de l’espace


Classe : Catégorie d’action :
Effectif : Module N°1 : TECHNIQUES CARTOGRAPHIQUES.
Garçons : Chapitre 1 : Techniques cartographique
Filles : Leçon N°1 : Initiation à la lecture des cartes Durée : 2h
Nom de l’enseignant : M. AVOMBA J.D Notions : Carte -Légende -Echelle
Pré requis : espace-carte-cartographie, etc
Justification : cette leçon permettra à l’apprenant de lire une carte afin de mieux se mouvoir dans son environnement

Exemple Exemple Séquences didactiques Savoirs Savoir-faire Savoir-être Ressources Situation Evaluation Durée
de d’action didactiques d’enseignement/appr formative
situation entissage
-Déplace- Maîtrise de Sens de Carte Observer la carte Qu’est-ce que
ment des l’espace Introduction cartographie définir l’observation Photos Analyser des la
touristes Images documents cartographie ?
Résumé : la cartographie est l’ensemble des études et des opérations scientifiques intervenant à partir des résultats d’observation directe ou de
l’exploitation d’une documentation en vue de l’établissement de cartes, plans et autres modes d’expression, ainsi que dans leur utilisation.
I- les types de cartes Carte -Inventorier -curiosité Qu’est-ce que
-Classer -esprit Idem Idem la carte ?
d’initiative Citer 2 types de
cartes
Résumé : la carte est une représentation plane des phénomènes concrets ou abstraits localisables dans l’espace. Ainsi, on distingue :
 La carte topographique : elle est la représentation plane d’une partie de la surface de la terre.
 Les cartes géographiques : ce sont celles qui représentent la nature et la superposition des roches dans un terrain ;
 Les cartes météorologiques : la carte météorologique est celle qui étudient les phénomènes de l’atmosphère ;
 Les cartes pédologiques : elles permettent d’identifier les types de roches présentes dans le sol ;
 Les cartes thématiques : elles représentent un phénomène particulier dans le monde ou dans une région bien déterminée (la carte des
hauts plateaux de l’ouest ; la carte des députés élus à l’Assemblée Nationale par le département
Les cartes de synthèse : représentent simplement et avec précisions certaines les réalités observables. Elles se réalisent à partir de la
photographie aérienne.
Les planisphères : sont la représentation de toute la terre sur une surface plane.
II- les éléments constitutifs et Echelle Définir

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 2
3

importance d’une carte Légende décrire Idem Idem


Orientation,

Résumé : Une bonne carte doit avoir les éléments suivants :


Le titre : donne l’information première du phénomène ou de la localité représentée (la carte climatique du Cameroun).
La légende : c’est l’explication détaillée des phénomènes représentés dans la carte sous forme de signes, de symboles et de couleurs. Elle
permet la lecture de la carte.
L’échelle : c’est le rapport entre les mesures réelles sur le terrain et celles irréelles sur la carte. On distingue donc :
– L’échelle Numérique : 1/1000 ;
– L’échelle Graphique : 0 5000 10000

– L’échelle Linéaire : 1 cm sur la carte = 1000 km sur le terrain.


L’orientation : c’est l’indication du nord géographique par le biais d’une flèche. Elle peut être également donnée par les coordonnées
géographiques.
Une projection : c’est la localisation des éléments géographiques en produisant un système de correspondances entre la surface de la
terre fortement irrégulière et la surface plane du support de la carte.
Les cartes sont importantes dans la mesure où elles permettent de mieux connaitre un lieu et surtout de s’orienter
Conclusion
Résumé : les cartes sont utilisées pour répondre à une multitude de besoins tels que la représentation spatiale des phénomènes sur les
territoires.

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 3
4

Leçon N°2 : INITIATION A LA REALISATION DES CARTES 2h


Notions : normographe, loupe, plume
Pré requis : cartographie, échelle, légende
Justification : Cette leçon va permettre à l’apprenant de s’approprier les techniques de base d’élaboration et de lecture des cartes.

Exemple de Exemple Séquences Savoirs Savoir-faire Savoir-être Ressources Situation Evaluation Durée
situation d’action didactiques didactiques d’enseignement/a formative
pprentissage
Introduction Carte Définir Esprit Cartes - brainstorming
Déplace- Maîtrise de Interpréter d’initiative Manuels
ment des l’espace Résumé : la conception et la réalisation d’une carte doit respecter des règles simples mais rigoureuses. De même, la réalisation de la carte
touristes nécessite une aptitude et une maitrise des techniques et outils cartographiques.
Plume Définir
I-les outils de la Loupe classer Idem Idem Idem
cartographie normographe
Résumé : ces outils peuvent être classés en deux groupes : les outils traditionnels et les outils numériques.
a- Les outils traditionnels
Parmi les outils traditionnels, on distingue : la plume, la règle, le compas, la loupe, le crayon à encre, le normographe, l’anneau et le poinçon.
b- Les outils inter actifs ou numériques
L’informatique a profondément révolutionné la cartographie. De nos jours, la cartographie par ordinateur encore appelée Dessin Assisté par
Ordinateur (DAO) devient de plus en plus répandue. Ainsi, il existe de nombreux logiciels de cartographie qui permettent de numériser les
cartes. Ces types de logiciels apportent également une rapidité d’exécution, une netteté du dessin et la qualité de la restitution. On distingue
comme logiciel : adobe Illustrator, Corel Draw, Inskape, Scribble Maps.
II- les étapes de la Fonction de la Expliquer Esprit Ressources
réalisation d’une carte carte, Schématiser d’initiative numérique -
implantation Schémas -
Atlas -
Résumé : la réalisation d’une carte obéit à des normes précises que l’on doit respecter pour en garantir la qualité et la bonne lecture. Les
principales étapes de la réalisation d’une carte sont donc :
a- Déterminer la fonction de la carte ; s’agit-il d’une carte topographique, géographique…
b- Déterminer les dimensions de la carte c’est-à-dire décidé de l’étendue de la carte et de sa nature (planète, hémisphère,
planisphère…). Ceci permet de dresser un cadre général avec des repères. NB : faire figurer l’échelle de conception de la carte
c- L’implantation : c’est la restitution cartographique des données recueillies sous forme de mesure ou d’image. Il existe trois types
d’implantations :
Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 4
5

 L’implantation ponctuelle pour les phénomènes peu étendus. Ici, on utilise des figurés ponctuels (carré, cercle, losange, triangle,
rectangle
 L’implantation linéaire pour les phénomènes linéaires (routes, rivières, etc.) ici on utilise des figurés linéaires comme les flèches
 L’implantation zonale pour les phénomènes étendus (lacs, Etats, etc). ici, on utilise les figurés zonaux appelés également figurés de
surface couvrant une zone quelconque.
d- L’édition cartographique : elle consiste à uniformiser la présentation de la carte selon un ensemble de conventions strictes
concernant : l’orientation, les symboles, les couleurs, les trames, l’épaisseur des traits, l’écriture.
e- L’habillage de la carte : il s’agit de l’ensemble des indications et figurations extérieures à la surface cartographiée. Ces indications
sont : le titre, les coordonnées, la direction nord, la légende.

Conclusion
Résumé : la réalisation d’une carte obéit à des normes précises que l’on doit respecter pour en garantir la qualité et la bonne lecture

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 5
6

Etablissement : Famille de situation : Environnement et développement durable


Classe : Catégorie d’action : Adaptation à l’environnement sismique et volcanique
Effectif : Module N°2 : GEOMORPHOLOGIE
Garçons : Chapitre : Géomorphologie
Filles : Leçon N°3 : La structure interne de la terre Durée : 2h
Nom de l’enseignant : M. AVOMBA J.D Notions : Géomorphologie -Structure
Pré requis : écorce terrestre, manteau, noyau, etc.
Justification : Cette leçon va permettre à l’apprenant de mobiliser les ressources et les connaissances afin d’expliquer les conséquences des mouvements de l’écorce
terrestre sur le relief.
Exemple de Exemple Séquences Savoirs Savoir-faire Savoir-être Ressources Situation Evaluation Durée
situation d’action didactiques didactiques d’enseignement/a formative
pprentissage
Introduction Structure de la Définir Esprit Photographi brainstorming Qu’est-ce que la
terre d’initiative es structure interne
de la terre ?
Tremble- Résumé : La structure de la terre est la manière dont les différentes couches de la terre sont agencées. La connaissance de cette structure
ment de est connue grâce à un certain nombre de disciplines.
terre I-méthodes et Séismologie, Définir Esprit Dict. de la Brainstorming Qu’est-ce que la
connaissances de la Gravimétrie expliquer d’initiative géo. Analyse et séismologie ? la
structure interne de la Stratigraphie curiosité Cartes exploitation des gravimétrie ?
terre Loi de Newton documents. Discu.
Résumé :
Construction a- Séismologie et gravimétrie
aux normes La séismologie ou étude de la propagation des ondes lors des tremblements de terre est une science qui donne une idée sur la disposition
antisismiques des couches internes du globe terrestre. Cette méthode a ainsi permis de déterminer l'état de la matière interne du globe terrestre à des
profondeurs que l'homme ne peut atteindre.
La gravimétrie ou étude des variations spatiales du champ de pesanteur donne au géophysicien les moyens de modéliser la structure
géologique du sous-sol.
b- La stratigraphie et les autres méthodes
La stratigraphie est une discipline des sciences de la Terre qui étudie la succession des différentes couches géologiques ou strates. Les autres
méthodes sont :
-Les forages profonds qui permettent de confirmer la structure et la composition de la couche superficielle du globe terrestre, ou de
tracer des profils sismiques régionaux

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 6
7

-certaines météorites qui renferment certaines caractéristiques des roches qui constituent l’ossature du globe terrestre.
-la loi de l’attraction et l’exploitation minière
- les satellites sont aussi mis à contribution pour étudier la structure de la terre, spécialement ceux qui émettent des ondes radars.
II- disposition et les Lithosphère Expliquer Curiosité Ressources Idem Quelles sont les
caractéristiques des Asthénosphèr Schématiser Sens de numérique - caractéristiques du
couches de la terre e décrire l’observation Atlas barysphère ?
Barysphère
Résumé :
a- L’écorce terrestre
Encore appelée lithosphère, l’écorce terrestre est la partie superficielle de la terre. Epaisse de 35 km et d’une densité moyenne de 2,7 elle est
riche en Silice et en Alumine d’où l’abréviation SIAL. Elle est séparée du manteau par la discontinuité de Moho.
b- Le manteau
Encore Asthénosphère, le manteau est épais de 2900 km et a une densité comprise entre 2,9 et 5. Il est riche en Silice et Magnésium (SIMA).
Dans cette couche, les températures et les pressions commencent à augmenter entrainant ainsi la fonte de la roche qui prend un aspect
visqueux. Le manteau est séparé du noyau par la discontinuité de Gutemberg.
c- Le noyau
Encore appelé Barysphère, son épaisseur est comprise entre 2900 et 5000 km et sa densité est supérieure à 12. Il est riche en Nickel et en Fer
(NIFE). Ici, les températures très élevées entrainent la fonte complète de la roche qui prend un aspect liquide encore appelé lave. le noyau se
subdivise en 02 parties : le noyau externe (constitué de roches dures) et le noyau interne (constitué de roches tendres).

Conclusion
Résumé : Il est ainsi primordial de préserver les ressources du globe pour les générations futures à travers une exploitation contrôlée.

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 7
8

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 8
9

Leçon N°4 : les mouvements tectoniques 2h


Notions : plaque tectonique, mouvements tectoniques
Pré requis : lithosphère, continent, océan, etc.
Justification : Cette leçon va permettre à l’apprenant de mobiliser les ressources et les connaissances afin d’expliquer les conséquences des mouvements de l’écorce
terrestre sur le relief.

Exemple de Exemple Séquences didactiques Savoirs Savoir-faire Savoir-être Ressources Situation Evaluation formative Durée
situation d’action didactiques d’enseignement/app
rentissage
Introduction Définir Esprit Cartes - brainstorming
Interpréter d’initiative Manuels
Résumé : l’écorce terrestre est animée par plusieurs ; c’est ce qui explique son instabilité. Cette instabilité peut-être à l’origine d’une modification du relief.
Plaque Définir Brainstorming Qu’est-ce qu’une
Tremble- I- les plaques tectonique Classer Idem Idem Analyse et plaque ? citez 02
ment de tectoniques énumérer exploitation des types de plaques
documents.
terre
Résumé : la tectonique des plaques est l’étude de l’ensemble des mouvements des plaques terrestres provoqués par des forces internes (mouvements de
convection). Les plaques quant à elles sont de grands panneaux rigides englobant à la fois des masses continentales et océaniques. Le globe terrestre est
constitué de plusieurs plaques mais les principales sont : la plaque africaine, la plaque eurasiatique, la plaque indo-australienne, la plaque pacifique, la
plaque antarctique, la plaque américaine, etc. toutes ces plaques sont limitrophes les unes des autres par des frontières. On distingue ainsi trois types de
frontières entre les plaques : les limites constructives ou d’expansion qui se situent au niveau des dorsales médio-océaniques, les limites destructives ou
Construction zones de subduction et les limites neutres ou failles transformantes.
aux normes II- les mouvements des Mouvements Expliquer Esprit Ressources Brainstorming Citez 02 mouvements
antisismiques plaques et leurs tectoniques Décrire d’initiative numérique - Analyse et tectoniques et leurs
conséquences Subduction, Mettre en Sens de la Schémas - exploitation des conséquences
collision, etc. relation prévision documents
Résumé :
a- Les mouvements tectoniques
On appelle mouvements tectoniques l’ensemble des transformations que subit l’écorce terrestre sous l’action des forces internes. Il existe ainsi 02 types de
tectoniques : La tectonique souple qui affecte les régions constituées de roches tendres (bassins sédimentaires) et la tectonique cassante qui se manifeste
dans les régions constituées de roches dures. Mais en général, les plaques connaissent 02 types de mouvements :
 Les mouvements horizontaux (subduction, collision, cisaillement, distension).
 Les mouvements verticaux (il s’agit des failles et des plis.)
b- Les conséquences
 Conséquences de mouvements horizontaux :
 Subduction : il y a subduction lorsqu’une plaque océanique plus dense passe sous une plaque continentale plus légère en la soulevant. Elle a pour

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 9
10

conséquences la formation des chaines de montagnes et des fosses océaniques (fosse du Pérou, fosses des Kourides, etc.)
 La collision : c’est la rencontre entre deux plaques continentales qui se cognent. Elle a pour conséquences la formation d’une chaine de montagne
(l’Himalaya et les Alpes) et les séismes.
Le cisaillement : c’est le glissement horizontal de deux plaques, l'une à côté et le long de l'autre. Il entraine la formation des failles (failles de San
Andréas) et des séismes.
 La distension ou écartement des plaques : c’est lorsqu’une plaque lithosphérique s’écarte d’une autre sous l’effet des courants
divergents à l’intérieure du globe terrestre. Elle donne naissance aux rifts1 (ex : rift est-africain, le rift du Río Grande
(Colorado), aux fossés d’effondrement et aux dorsales océaniques.
 Conséquences des mouvements verticaux
Selon le principe d’isostasie, l’écorce terrestre est à la recherche d’une sorte d’équilibre d’où les mouvements de soulèvement et d’affaissement qui
donnent généralement naissance aux plis et aux failles.
 Les failles : ce sont des cassures de l’écorce terrestre accompagnées d’une dénivellation de bloc. Elles se produisent dans des
zones ayant des roches rigides. Elles sont à l’origine des séismes
 Les plis ou ondulation de l’écorce terrestre : ils se produisent dans des régions constituées de roches tendres.
Conclusion
Résumé : l’instabilité de l’écorce terrestre se manifeste par des reliefs variés et par de nombreux phénomènes catastrophiques comme les séismes et le
volcanisme.

Doc 1 : Carte des plaques lithosphériques terrestre doc 2 : limites des plaques

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 10
11

Doc3 & 4

Doc 5 : Les types de failles :

B B
A
B A
A
Faille normale Faille inverse ou chevauchement Décrochement

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 11
12

Leçon N° 5: Le volcanisme et le séisme 2h


Notions : volcanisme, séisme
Pré requis : mouvements tectoniques, subduction, collision, etc.
Justification : Cette leçon va permettre à l’apprenant de mobiliser les ressources afin de mettre en relation les mouvements des plaques lithosphériques et certaines catastrophes naturelles
telles que les séismes et le volcanisme.
Exemple de Exemple Séquences didactiques Savoirs Savoir-faire Savoir-être Ressources Situation Evaluation formative Durée
situation d’action didactiques d’enseignement/app
rentissage
Introduction Plaque Définir Esprit Cartes - brainstorming Citez 02
lithosphérique localiser d’initiative Manuels analyse et conséquences des
Magma, etc. exploitation des docs mouvements des
plaques
éruption Résumé : les plaques lithosphériques sont permanemment en mouvement. Les conséquences de ces mouvements sont à l’origine de plusieurs
volcanique catastrophes naturelles parmi lesquelles les séismes et le volcanisme.
Volcanisme Définir Curiosité Cartes
I-Le volcanisme volcan Identifier Sens de Planisphère Idem
Schématiser prévision manuel
Résumé : le volcanisme est l’ensemble des phénomènes associés aux volcans et à la présence du magma. C’est aussi l’ensemble des phénomènes liés à
l’activité des volcans.
1- Causes, manifestations et types de volcans.
Le volcanisme est issu du mouvement des plaques lithosphériques (subduction, divergence) et à la présence des points chauds. Le volcanisme se localise
souvent au point de contact entre les plaques tectoniques (rifts, « cercle de feu » du pacifique, dorsales océaniques…). Il peut aussi se produire à l’intérieur
Formation au des continents : on parle alors de volcanisme intracontinental.
secourisme Ce phénomène se manifeste en trois principales phases :
 La phase annonciatrice ou phase prémonitoire : elle se caractérise par : des grondements souterrains, l’affolement des animaux, l’élévation des
températures, des anomalies magnétiques, fissuration du sol, etc.
 La phase éruptive ou phase paroxysmale : elle est caractérisée par la coulée des laves, des explosions et la projection des matériaux (cendres
lapillis, bombes volcaniques, scories, etc.)
 La phase d’atténuation ou de post-éruptive : elle est caractérisée par le dégagement de la vapeur d’eau, la remontée des fumeroles et des
sources thermales, etc.
Toutefois on peut classer les volcans selon leur dynamisme. Ainsi ; on :
 Le type Hawaïen : il se caractérise par un magma très fluide. C’est un volcan d’activité effusive c’est-à-dire que ses éruptions se produisent sans
explosion et sans matériaux de projection et sans explosion. Exemple : le Mauna Loa, le Piton de la Fournaise, etc.
 Le type Strombolien : il est caractérisé par des laves fluides et par quelques matériaux de projections lors des éruptions. Exemple : le Mont
Stromboli en Sicile.
 Le type Vulcanien : il se caractérise par des laves plus visqueuses qui coincent la cheminée du volcan et forment une espèce de bouchon.
Exemple : le Mont Vulcano en Sicile.

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 12
13

 Le type Péléen : il est caractérisé par des laves très visqueuses et ses éruptions ressemblent aux éruptions vulcaniennes.
2- Conséquences et prévisions du volcanisme
Les conséquences sont à la fois négatives et positives. S’agissant des conséquences négatives, le volcanisme peut entrainer : la destruction des
implantations (usines, routes, édifices…), des pertes en vie humaine, la perturbation de certaines activités comme le transport, la destruction de la
végétation, etc. les conséquences positives quant à elles sont : utilisation de la chaleur comme source de chauffage (voire cas de l’Islande), fertilisation des
sols, certains produits issus du volcanisme sont utilisés dans l’industrie, tourisme, etc.
De nos jours, seule la surveillance des volcans permet de prévoir leurs éruptions. Il est ainsi possible de limiter le nombre de victimes.
II- les séismes Séisme Expliquer Esprit Idem Idem
Echelle de Décrire d’initiative
Richter & Prévenir
Mercalli
Résumé : Le séisme est l’ensemble des secousses brusques plus ou moins violentes qui affectent l’écorce terrestre.
1- Origine et manifestations
Dans la plupart des cas, les séismes résultent des mouvements de collision et de subduction. Ils peuvent aussi être liés à des failles et à une remontée du
magma lors d’une éruption volcanique. Le foyer ou hypocentre est l’endroit de l’intérieur de la terre où le séisme prend naissance. La surface qui est située
à la verticale de ce point est l’épicentre.
Les séismes se manifestent généralement en 03 principales phases :
 La phase annonciatrice : elle est caractérisée par l’affolement des animaux, les grondements souterrains, le tarissement des sources, les
perturbations magnétiques, etc.
 La phase paroxysmale : elle se manifeste par des secousses violentes et brèves généralement inférieures à une minute.
 La phase de répliques : elle se manifeste par des secousses espacées et moins violentes qui disparaissent progressivement.
Les zones les plus sismiques du monde sont : la « ceinture de feu » du pacifique, la zone méditerranéenne et la dorsale autour du rift médio-atlantique ou
médio-indien.
Lorsqu’un séisme se produit dans la mer, il provoque un tsunami.
2- Conséquences et mesures de prévention.
Les conséquences des séismes sont exclusivement négatives : pertes en vie humaine, pertes matérielles, glissement de terrain, destruction de la
biodiversité, perturbation du réseau hydrographique, etc.
NB : l’échelle de Richter permet de mesurer la magnitude d’un séisme c’est-à-dire la quantité d’énergie libérée à l’hypocentre tandis que l’échelle de
Mercali mesure l’intensité c’est-à-dire l’importance des dégâts causés par le séisme.
Les principales mesures de protection des séismes sont les suivantes : expliquer et éduquer les populations en expliquant comment agir en cas de séismes,
installer des sismographes, réaliser des constructions parasismiques, etc.

Conclusion
Résumé : les séismes et le volcanisme ont des conséquences des mouvements des plaques lithosphériques.

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 13
14

Graduation Effets produits


I.  Séisme détecté par des instruments
très sensibles
II.  Séisme perçu par des gens au repos
 Balancement d’objets suspendus
III.  Perçu par des gens à l’intérieur des
édifices
 Oscillation des ampoules
IV.  Séisme perçu dans les bâtiments
 Vibration des assiettes, vitres
 Voitures secouées
V.  Vibration des bâtiments
 Perçu par presque tout le monde
VI.  Perçu par tout le monde
 Chute des tableaux
VII.  Difficulté de se tenir debout
 Chute des briques et tuiles
VIII.  Véhicules incontrôlables
 Chutes des cheminées
IX.  Panique générale
 Crevasses dans le sol
X.  Explosion des conduits
 Chutes des édifices
XI.  Effondrement des ponts
 Déformation des rails
 Glissement de terrain
XII.  Destruction quasi-totale
 Rivières détournées
 Ondulation du sol

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 14
15

Doc : le séisme du 17 janvier 1995 à Kobé

Mardi, 17 janvier, 5h 46 du matin : une monstrueuse secousse accompagnée d’un immense grondement de fin du monde, ébranle la ville de Kobé, deuxième
port du Japon, riche de 1,5 millions d’habitants. Le tremblement de terre de magnitude 7.5 degrés sur l’échelle de Richter (…) transforme en une quarantaine de
secondes toute cette région de Kansaï en un gigantesque champ de ruines dans un rayon de 100 kilomètres autour de l’épicentre touchant même sévèrement
Kyoto et Osaka. Le bilan de la catastrophe est dramatique : plus de 5000 morts, 26 000 blessés et environ 300 000 sans-abris. Avec pour l’instant des dégâts
estimés à quelques 2 000 milliards de francs et une bonne partie du patrimoine culturel japonais fortement endommagée.

R. Bernex, L’apocalypse à Kobé, Le Spectacle du monde, février 1995.

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 15
16

Leçon N°6: LES TYPES DE RELIEFS 2h


Notions : rift, abysse, plateau, vallée, plaine, etc.
Pré requis : relief
Justification : Cette leçon va permettre à l’apprenant de mobiliser les ressources et les connaissances afin de mieux exploiter le relief de sa localité à des fins économiques

Exemple de Exemple Séquences Savoirs Savoir-faire Savoir-être Ressources Situation Evaluation Durée
situation d’action didactiques didactiques d’enseignement/a formative
pprentissage
Introduction Relief, Définir Esprit Cartes - brainstorming
orographie Interpréter d’initiative Manuels
Résumé : Le relief est la forme générale de la surface de la Terre. Cette surface n'est pas plane : c'est pourquoi on distingue plusieurs
ensembles de relief : les plaines, les plateaux, les montagnes, etc. dans notre cours, nous en étudierons deux types à savoir les reliefs
éruption terrestres et les reliefs sous-marins.
volcanique Vallée, plaine, Définir
Formation au I- les reliefs Montagne, classer Idem Idem Idem
secourisme terrestres etc.
Résumé : Les reliefs se définissent par leur forme (versant, sommet, vallée) et par leur altitude, qui est mesurée par rapport au niveau de la
mer. À partir de ces caractéristiques, on distingue quatre grands types de relief à la surface de la Terre.
 Les montagnes ont l'altitude la plus élevée (supérieure à 2 000 m). En termes de description, on retient souvent deux critères pour
donner l'appellation de «montagne» à un relief positif: l'altitude d'une part et le dénivelé d'autre part, sinon on parlera plutôt par
exemple de colline ou de plateau.
 Les plateaux se distinguent des montagnes par leur superficie plate mais les vallées y sont aussi encaissées. La dénivellation entre le
cours d'eau et le rebord du plateau peut être si profonde que le complexe des vallées et vallons est alors appelé gorges ou canyon
 Les plaines constituent la forme de relief la moins élevée (en dessous de 200 m), dans les plaines, les cours d’eau ne sont pas
encaissés, avec des vallées peu ou pas marqués.
 Une vallée est une dépression géographique généralement de forme allongée et façonnée dans le relief par un cours d'eau (vallée
fluviale) ou un glacier (vallée glaciaire). Un espace en forme de vallée, mais de taille modeste est dit vallon.
II- les reliefs sous- Expliquer Esprit Ressources
marins Schématiser d’initiative numérique -
Schémas -
Atlas -
Résumé : le relief du fond des océans est constitué :
 Du plateau continental qui est le prolongement du continent sous la surface de la mer ;
 De la plaine abyssale qui est la partie plate de la zone abyssale («grands fonds marins») océanique. Elle est reliée au plateau

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 16
17

continental par le talus continental. À l'opposé du plateau continental, la plaine abyssale est souvent bornée par une dorsale
océanique et localement par de fosses océaniques encore plus profondes.
 Le talus continental est la zone sous-marine qui assure la liaison entre le plateau continental et la plaine abyssale.
 Les bassins océaniques : ce sont de grandes cuvettes qui couvrent 80% des fonds marins.
 Les dorsales médio-océaniques sont des chaînes de montagnes sous-marines, etc.

Conclusion
Résumé : Le relief est le résultat d'un processus qui a commencé il y a longtemps. Il y a des forces internes de la Terre qui y ont contribué (les
mouvements des plaques, des volcans, etc.) et les agents externes (le vent, la pluie, les eaux continentales.).

Doc1 : Relief sous-marin doc 2 : les formes de reliefs de la terre.

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 17
18

Leçon N°7 : LES ROCHES ET LES SOLS 2h


Notions : roche, magma, bassin sédimentaire, métamorphisme, etc.
Pré requis : relief, roche métamorphique, etc.
Justification : Cette leçon va permettre à l’apprenant de mobiliser les ressources et les connaissances afin de sensibiliser son entourage sur la protection des
sols

Exemple Exemple Séquences Savoirs Savoir-faire Savoir-être Ressources Situation Evaluation Durée
de d’action didactiques didactiques d’enseignement/ formative
situation apprentissage
Introduction Roche, Définir Esprit Cartes - brainstorming
-Glissement magma d’initiative Manuels
de terrain Résumé : la croûte terrestre est due au refroidissement de matières en fusion ; elle est composée de matériaux qu’on appelle « roche ». les
Information roches sont donc des matériaux constitutifs de l’écorce terrestre.
des I-Les familles de Roche Définir Granite Brainstorming Qu’est-ce qu’une
populations roches, mode de magmatique, classer Idem Manuel Analyse et roche
formation et roche cartes exploitation des plutonique ?
caractéristiques sédimentaire documents
Résumé
A- Famille de roches et mode de formation.
Les roches peuvent être classées en 02 grands groupes : les roches exogènes et les roches endogènes.
1- Les roches exogènes sont des roches qui se forment à la surface de l’écorce terrestre. Elles peuvent être classées en deux sous-groupes :
les roches sédimentaires et les roches métamorphiques.
 Les roches sédimentaires sont des roches issues soit de la désagrégation (destruction) d’autres roches par l’érosion, soit de
l’accumulation des sédiments au fond des mers ou des lacs. Dans ce dernier cas, on parle de diagénèse. Elles se forment en plusieurs
étapes successives influencées par les agents de l’érosion tels que l’eau et le vent. On peut citer : le tassement, la consolidation, la
compression, la cimentation et la différentiation.
 Les roches métamorphiques ou roches cristallophylliennes : ce sont des roches qui résultent de la modification d’une roche
préexistante par suite d’une élévation de température et de pression. Exemple : le gneiss issu de l’argile.
2- Les roches endogènes : ce sont des roches qui proviennent directement des profondeurs de la terre ou du magma. Elles sont encore
appelées roches magmatiques et se subdivisent en 02 sous-groupes :
 Les roches éruptives ou volcaniques : elles proviennent du noyau de la terre. Généralement, les roches éruptives se forment en deux
temps : la phase de cristallisation en profondeur et la phase de refroidissement qui a lieu en surface. Exemple : le basalte.
 Les roches plutoniques. Elles proviennent aussi du magma acide et basique. Dans ce cas, le refroidissement et la solidification sont
lents et ont lieu en profondeur. Exemple : le granite.

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 18
19

B- Caractéristiques des roches.


S’agissant de leurs caractéristiques, les roches peuvent être classées selon :
 Leur mode de vie et de formation (roches endogènes, roches exogènes et roches métamorphiques) ;
 Leur degré de perméabilité (roches perméables et roches imperméables) ;
 Leur résistance à l’érosion (roches dures et roches tendres).
II- les types de sols Sol Distinguer Sens de Manuel, Brainstorming Qu’est-ce que le
Classer l’observation Environnem Analyse et sol ?
, curiosité ent exploitation des
immédiat documents
Les sols proviennent de la décomposition des roches du sous-sol. On distingue plusieurs types de sols :
 Les sols ferralitiques qui sont des sols très riches en oxyde de fer et oxyde d’alumine.
 Les sols ferrugineux : ce sont des sols très riches en fer et en argile mais dépourvus d’alumine
 Les sols limoneux très riches en humus
 Les sols hydromorphes
 Les sols argileux, etc.
Conclusion
Résumé : De nombreuses roches du sous-sol sont utiles à l’homme ; certaines doivent être transformées avant de devenir utilisables ; toutefois,
seuls les sols sont utilisables pour les cultures.

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 19
20

Leçon N°8 : L’érosion des reliefs terrestres 2h


Notions : érosion, relief, érosion éolienne, érosion fluviale
Pré requis : relief, érosion
Justification : Cette leçon va permettre à l’apprenant de mobiliser les ressources afin de sensibiliser son entourage sur les conséquences de l’érosion sur le relief
et de vulgariser ainsi certaines mesures de prévention.

Exemple de Exemple Séquences Savoirs Savoir-faire Savoir-être Ressources Situation Evaluation Durée
situation d’action didactiques didactiques d’enseignement/a formative
pprentissage
Introduction Erosion Définir Esprit brainstorming Qu’est-ce que
d’initiative l’érosion ?
Résumé : l’érosion est la destruction physique ou minéralogique du sol sous l’effet de plusieurs agents tels que les vents, les glaciers, la
température et surtout l’eau.
-Glissement Formation au I-l ’érosion fluviale et Erosion Définir Analyse et Quelles sont les
de terrain secourisme les reliefs associés fluviale, Schématiser Idem Idem exploitation des principales phases
talweg, gorge, documents, d’une érosion
etc. brainstorming, fluviale ?
discussion
Résumé : l’érosion fluviale est due à l’action de la pesanteur entrainant l’eau vers le bas de la montagne. L’eau est donc le principal agent ici.
L’eau exerce une action mécanique sur la roche, raison pour laquelle de toutes les formes d’érosion, l’érosion fluviale ou linéaire est la plus
visible et la plus active. Elle se déroule généralement en 03 phases :
 La phase de creusement : les versants de la montagne sont attaqués par l’eau. Elle creuse facilement un lit dans les matériaux
tendres (argiles, sables) ou solubles (calcaires, gypse) tandis que dans les roches dures ou insolubles, l’usure se fait par
l’intermédiaire des sables et des galets transportés par la rivière et qui frottent le fond. Ce type d’érosion encore appelée érosion
verticale aboutit généralement à la formation des « marmites de géants », des gorges, des chutes ou cataractes et des rapides
 La phase de transport des matériaux : la puissance de transport de l’eau ou énergie d’une rivière dépend de sa pente, son débit et
son régime. En général, si la pente décroit, le débit augmente de l’amont vers l’aval sauf pour les fleuves traversant un désert. Les
matériaux transportés peuvent être des gros blocs de pierre, des galets, l’argile, les débris végétaux, etc.
 La phase d’accumulation ou phase d’alluvionnement : c’est l’abandon de la charge d’un cours d’eau. elle se produit lorsque la pente
s’adoucie ; les matériaux sont donc déposés dans l’ordre suivant : les plus lourds en premier et les plus légers en derniers. Lorsque
ces débris ont été totalement déposés, l’eau s’écoule sous forme de nappe alluviale continue.
Les principaux reliefs associés qui résultent souvent de l’érosion fluviale sont : les gorges, les chutes, les deltas, les méandres, les rapides, les
vallées, les plaines alluviales, etc.

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 20
21

II- l’érosion éolienne Erosion Expliquer Esprit Ressources Idem Qu’est-ce que
et les reliefs associés éolienne, dune Schématiser d’initiative numérique - l’érosion éolienne ?
Résumé : l’érosion éolienne est la démolition des roches par le vent (du nom d’Eole, le dieu des vents dans l’antiquité). Elle peut aussi être
considérée comme la dégradation et la destruction d’un relief sous l’action du vent. Le vent est un agent de transport des matériaux légers :
grains de sable et petits cailloux qu’il déplace sur plusieurs dizaines de kilomètres. Aux endroits où il s’accumule, le sable dessine des reliefs
très caractéristiques, les dunes. Fréquentes en bordure de mer, les dunes se rencontrent surtout dans les déserts. Dans le Sahara, elles
constituent de vastes ensembles appelés ergs.
III-la lutte contre Culture en Expliquer Esprit Photos, Analyse et Citer et expliquer
l’érosion terrasse, Schématiser d’initiative Autres exploitation des deux techniques de
ressources documents, lutte contre
brainstorming, l’érosion
discussion
Résumé : Afin d’empêcher la ruine totale des sols, plusieurs techniques et méthodes peuvent être utilisées. Il s’agit :
 L’interdiction des feux de brousse (cas de l’agriculture itinérante sur brûlis)
 Mise au point d’un matériel agricole adapté aux sols des zones concernées
 Choix des plantes appropriées pour fixer le sol mais aussi pour le protéger contre les pluies trop violentes ou les longues saisons
sèches (voire les travaux de l’IRAD dans l’extrême-nord et le nord)
 Construction des banquettes contre l’érosion sur les pentes
 Emploi systématique du fumier des engrais verts, etc.
Conclusion - Expliquer Idem Autres Débat
ressources
Les sols dépendent de la végétation et du climat. Toutefois, quel que soit la zone dans laquelle on se trouve, les sols sont menacés par
l’érosion. Nous devons donc adopter un comportement écologique afin de préserver notre environnement.

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 21
22

Famille de situation : Environnement et développement durable


Etablissement :
Classe : Catégorie d’action : Adaptation aux changements climatiques
Effectif : Module N°3 : METEOROLOGIE ET CLIMATOLOGIE.
Garçons : Chapitre : Météorologie et climatologie
Filles : Leçon N°9 : L’ATMOSPHERE Durée : 2h
Nom de l’enseignant : M. AVOMBA J.D Notions : atmosphère, troposphère, ionosphère, météorologie, climatologie, etc.
Pré requis : écorce terrestre, manteau, noyau, etc.

Justification : Cette leçon va permettre à l’apprenant de mobiliser les ressources afin de caractériser l’atmosphère et de relever son importance dans la protection de la
vie et de l’environnement.

Exemple de Exemple Séquences didactiques Savoirs Savoir-faire Savoir-être Ressources Situation Evaluation formative Durée
situation d’action didactiques d’enseignement/app
rentissage
Introduction Atmosphère Définir Esprit Manuels brainstorming Qu’est-ce que
d’initiative l’atmosphère ?
Résumé : l’atmosphère est une couche de gaz qui entoure la terre et la protège. Elle s’est formée il y a environ 150 millions d’années.
Ionosphère, Définir Sens de Photos Analyse et Quelles sont les
Sécheresse I-structure de stratosphère, Caractériser l’observation Manuels exploitation des différentes couches
l’atmosphère Troposphère, Schématiser Esprit Ressource documents, de l’atmosphère ?
Reboiser etc. Décrire d’initiative numérique brainstorming,
discussion
Résumé : l’atmosphère s’étend sur 1000 km et est composée de 5 couches superposées :
 La troposphère : elle est la couche la plus proche de la terre. Son épaisseur moyenne est de 13 km et sa limite supérieure s’appelle la tropopause ;
 La stratosphère : cette couche s’élève jusqu’à 50 km d’altitude. Sa limite supérieure est appelée stratopause (température inférieure à -60°c). vers
30 km, on note une forte concentration d’ozone (couche d’ozone).
 La mésosphère : elle se situe entre 50 et 80 km d’altitude. La température diminue jusqu’à -140°c au niveau du sommet de la mésosphère.
 La thermosphère ou haute atmosphère : elle s’étend entre 80 et 600km d’altitude. Les températures y sont très élevées (jusqu’à 1200°c). dans sa
partie inférieure, l’ionosphère, les rayons ultraviolets modifient les atomes de gaz qui se transforment en ions.
 L’exosphère : elle est située au-delà de 600km. C’est la région la plus élevée de l’atmosphère. L’air est très peu dense. Au-delà de cette couche, on
est dans l’espace.
N.B : voire schéma simplifié de l’atmosphère en annexe.
II- composition et rôle Oxygène, azote, Expliquer Esprit Ressources Analyse et Quels sont les
de l’atmosphère gaz rares, etc. décrire d’initiative numérique - exploitation des principaux gaz de
Curiosité Schémas - documents, l’atmosphère ?
Atlas - brainstorming, Quelle est leur

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 22
23

discussion utilité ?

Résumé : l’atmosphère est principalement composée d’azote (71%), d’oxygène (21%) et de gaz rares (1%). Parmi ces gaz rares, on retrouve le gaz
carbonique, l’ozone, l’argon. La vapeur d’eau et les particules solides (poussières d’origine volcanique, grains de sable, les cristaux de sel ou de pollen en
suspension dans l’air) font aussi partie des constituants de l’atmosphère.
En ce qui concerne son importance, l’atmosphère rend la vie possible sur terre. En effet :
 Par son oxygène, elle favorise le processus de respiration indispensable aux êtres vivants ainsi que la combustion ;
 Par ailleurs, l’azote est indispensable au développement des plantes,
 En outre la couche d’ozone filtre les rayonnements ultraviolets du soleil nocifs pour la vie sur la terre.
 De même, c’est dans la troposphère que les phénomènes météorologiques se déroulent (précipitations, circulation des vents, etc.)
 Enfin, les satellites artificiels qui permettent de cartographier et de mieux connaitre la terre gravitent dans la haute atmosphère.
Pollution Expliquer Idem Ressource Débat Pour quelle raison
Conclusion numérique devons-nous protéger
l’atmosphère ?
Résumé : l’atmosphère a permis le développement de la vie organique sur terre tout en la protégeant des radiations émises par le soleil. Toutefois, malgré
son importance, elle est aujourd’hui exposée à la pollution causée par les activités de l’Homme.

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 23
24

Leçon N°10 : La circulation atmosphérique générale 2h


Notions : -Pressions -Vents
Pré requis : troposphère, atmosphère
Justification : Cette leçon va permettre à l’apprenant de mobiliser les ressources afin de maitriser les centres d’action, les mécanismes de la circulation atmosphérique et les types de vents

Exemple de Exemple Séquences didactiques Savoirs Savoir-faire Savoir-être Ressources Situation Evaluation formative Durée
situation d’action didactiques d’enseignement/app
rentissage
Introduction Circulation Définir Esprit Géo. 6ème, brainstorming Qu’est-ce que la
atmosphérique d’initiative collection analyse et exploitation circulation
Emergeons des documents atmosphérique ?
Résumé : La circulation atmosphérique est le mouvement des masses d’air à la surface de la terre. Cette circulation générale de l’atmosphère est
matérialisée par les déplacements des vents. Ce déplacement des vents est favorisé par les inégalités de pression atmosphérique à la surface de la
terre.
I-centres d’action, Centre d’action, Définir Esprit -Géo. Générale -brainstorming Qu’est-ce qu’un
pressions et les vents pression, vents Classer d’initiative, physique 2nde -analyse et exploitation anticyclone ?
schématiser discernement col. A. Journaux des documents Citez 02 types de vents
-Géo. Classe de -discussion et leurs caractéristiques
ème
6 col. A.
Journaux
Résumé : la circulation atmosphérique est rendue possible grâce à l’existence des zones d’inégales pressions. Ces zones de pression différentes sont
les centres d’action de la circulation atmosphérique. Il s’agit des anticyclones et des cyclones.
 Les anticyclones sont des centres de haute pression atmosphérique ou maxima. On les reconnait sur les cartes par les lettres A
(anticyclone) ou H (hight). Ils favorisent la dispersion des vents au niveau du sol. C’est dire que les vents partent des anticyclones vers les
cyclones dans la basse atmosphère. Les anticyclones sont à l’origine des climats chauds et secs ;
 Les cyclones quant à eux sont des centres de basse pression atmosphérique ou dépression. Sur les cartes, on les identifie avec les lettres D
(dépression) et L (law). Contrairement aux anticyclones, les cyclones sont des centres de divergence des vents au sol. Ils sont toujours
associés au mauvais temps et à l’abondance des pluies.
Les vents quant à eux sont des déplacements d’air qui résultent des inégalités de pression à la surface de la terre. Ils se déplacent des zones de
haute pression atmosphérique vers les zones de basse pression au niveau du sol. Ainsi, 03 principaux vents interviennent au niveau de la circulation
atmosphérique. Il s’agit principalement :
 Des vents d’Est ou vents polaires : ils soufflent des hautes pressions polaires vers les basses pressions des régions tempérées ;
 Les vents d’ouest : ils soufflent des hautes pressions tropicales vers les basses pressions des régions tempérées. Ils apportent aux
continents un air doux et humide ainsi que des précipitations abondantes ;
 Les alizés : ils partent des hautes pressions tropicales et se dirigent vers les basses équatoriales. La rencontre des alizés nord et sud de
l’équateur forme le Front Intertropical (FIT).

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 24
25

II- les masses d’air et les Masse d’air, Expliquer Esprit -Géo. Générale -brainstorming Qu’est-ce qu’un
fronts fronts Localiser d’initiative physique 2nde -analyse et exploitation Front ?
décrire col. A. Journaux des documents
-discussion
Résumé : une masse d’air est une zone de l’atmosphère où les conditions de température, de pression et d’humidité sont homogènes. Les masses
d’air permettent des échanges thermiques entre les pôles et l’Equateur. Selon le lieu d’origine et selon l’itinéraire, on a les masses d’air équatorial
(chaudes et humides), les masses d’air tropical continental (chaudes et sèches), les masses d’air maritime, les masses d’air polaire. Lorsque deux
masses d’air de qualité différente entre en contact l’une avec l’autre, elles créées des zones de transition appelée Front. Le plus importants sont : le
front polaire qui, dans la zone tempérée, sépare l’air tropical de l’air polaire et le front intertropical qui, dans la zone tropicale, sépare l’air tropical
et l’air équatorial.
Conclusion Alizé, cellule de Définir Idem Géo. 6ème, -brainstorming
Hadley, etc. expliquer collection -analyse et exploitation
Emergeons des documents
-discussion
Résumé : la circulation atmosphérique générale est la conséquence des inégalités de pression à la surface de la terre. Elle met en mouvements 03
grands vents : les vents d’Est, les vents d’Ouest et les alizés. Ces vents se déplacent autour de trois cellules dans chaque hémisphère : la cellule de
Hadley, la cellule de Ferrel et la cellule polaire.

Doc 1 Doc 2 Doc 3

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 25
26

Doc 4: la cellule de Hadley


Au niveau de cette cellule, les alizés en provenance des hautes pressions tropicales convergent vers les basses pressions équatoriales et obligent une ascendance des masses d’air équatoriales.
En s’élevant, cet air se refroidit, se condense et retombe sous forme de précipitations. Dans la haute atmosphère, cet air ascendant perd toute son humidité et diverge vers les tropiques nord
et sud. Il redescend, se réchauffant et ayant perdu son humidité. C’est cette boucle formée par la circulation des alizés au sol et en altitude qui est appelée la cellule de Hadley.
Doc 5: la cellule de Ferrel.
La rencontre des masses d’air polaire et des masses d’air tropical forme le front polaire. L’air polaire et l’air tropical ne se mélangent pas. Ils ont une température et une humidité différentes.
L’air chaud s’lève en pente douce au-dessus de l’air froid qui favorise la condensation de l’humidité contenue dans l’air tropical maritime. La rencontre permanente entre ces deux masses d’air
s’effectue autour de la cellule polaire.
Doc 6: la cellule polaire
Dans les régions polaires, l’air froid et lourd subside (descend) et entretient au sol des hautes pressions. Ces masses d’air froid divergent au sol vers les latitudes tempérées. Les océans
traversés cèdent une partie de leur réserve énergétique et de leur humidité. La température de l’air augmente donc, provoquant une ascendance. Un système de basse pression s’installe
progressivement vers 60°de latitude. La cellule d’air polaire donne naissance à une dépression. Ce cycle permanent forme la cellule polaire.

Doc 7

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 26
27

Leçon N°11: Les précipitations dans le monde 2h


Notions : Condensation -Pluie -Cyclones
Pré requis : atmosphère, troposphère, etc.
Justification : Cette leçon va permettre à l’apprenant de mobiliser les ressources et les connaissances afin de s’adapter aux changements climatiques
Exemple de Exemple Séquences didactiques Savoirs Savoir-faire Savoir-être Ressources Situation Evaluation Durée
situation d’action didactiques d’enseignement/ap formative
prentissage
Introduction précipitation définir Esprit Géo. Générale brainstorming Qu’entend-on par
nde
physique 2 col.
d’initiative A. Journaux
précipitation ?
Résumé : on entend par précipitation les différentes formes sous lesquelles la vapeur d’eau atmosphérique parvient à la surface du globe terre.
I-Mécanisme de la Condensation, Définir Esprit -Géo. Générale -brainstorming Citez deux types de
nde
condensation et types pluie, pluie Classer d’initiative, physique 2 col. -analyse et exploitation pluies et leurs
cyclonique, A. Journaux des documents
de pluie schématiser discernement -Géo. Classe de caractéristiques.
pluie de ème -discussion
6 col. A.
convection, etc Journaux
Résumé : le soleil est le moteur du mécanisme des précipitations. Grâce au rayonnement solaire, l’eau des océans, des rivières et des végétaux se
transforme en vapeur légère (évaporation & évapotranspiration), puis s’élève en altitude sous l’effet des basses températures pour finalement se
inondations transformer en fines gouttelettes : c’est la condensation. Lorsque l’air se refroidit, les fines gouttelettes d’eau provoquées par la condensation
Adaptation grossissent, s’alourdissent et les courants d’air ne peuvent plus les soulever ; les gouttes tombent vers le sol, c’est la pluie. On distingue ainsi trois
aux types de pluies :
changements  Les pluies de convections : elles sont dues au mouvement ascendant de l’air surchauffé au voisinage du sol. Elles sont généralement
climatique accompagnées de violents orages ;
 Les pluies orographiques ou pluies de relief : elles sont liées à la présence d’une montagne. En effet, lorsqu’un vent chargé d’humidité
rencontre une barrière montagneuse qu’il doit franchir, il s’élève, condense son humidité et s’en débarrasse par la suite sous forme de
pluie sur le versant au vent tandis que le versant sous le vent ne reçoit plus qu’un vent sec : c’est l’effet de Foehn.
 Les pluies cycloniques ou pluies frontales : elles sont causées par la rencontre d’un vent chaud et d’un vent froid.
II- la répartition des Asie du sud- Esprit -Géo. Générale
nde
pluies dans le monde est, région Localiser d’initiative physique 2 Idem
intertropicale col. A. Journaux
Résumé : la répartition des pluies dans le monde peut s’expliquer par les lois qui règlent la condensation de l’humidité atmosphérique. Ainsi, on
aura d’une part des régions très arrosées et d’autre part des régions moins arrosées.

 Les régions les plus arrosées : il s’agit :


 Des régions intertropicales parce que la chaleur y favorise une évaporation intense et que l’air chargé d’humidité s’élève rapidement en se

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 27
28

refroidissant. Les pluies tombent sous forme d’averses orageuses, généralement en fin d’après-midi ;
 Les pays de mousson (pays de l’Asie du sud-est)
 Dans la zone tempérée (cas des régions océaniques balayées par des vents humides)
 Les régions de montagnes, etc.
 Les régions les moins arrosées : il s’agit :
 Des déserts tropicaux où l’air venu des régions équatoriales redescend en se réchauffant ;
 Les régions continentales trop éloignées des océans ;
 Les régions polaires parce que l’évaporation est très faible quand la température est basse.
Conclusion Définir Idem Géo. 6ème, -brainstorming
expliquer collection -discussion
Emergeons
Résumé : le cycle des précipitations est perturbé de nos jours à cause de la pollution atmosphérique, ce qui perturbe énormément le calendrier
agricole.

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 28
29

Leçon N°12 : Les facteurs et les types de climats dans le monde - 2h


Notions : Temps -Climat
Pré requis : atmosphère, troposphère, latitude etc.
Justification : Cette leçon va permettre à l’apprenant de mobiliser les ressources afin de s’adapter aux changements climatiques et d’adopter un comportement écologique.

Exemple de Exemple Séquences Savoirs Savoir-faire Savoir-être Ressources Situation Evaluation Durée
situation d’action didactiques didactiques d’enseignement/a formative
pprentissage
Introduction Climat Définir Esprit Cartes - brainstorming Qu’est-ce que le
d’initiative Manuels climat ?
Résumé : Le climat est l’état moyen de l’atmosphère au-dessus d’un lieu pendant une ou plusieurs années d’observation. C’est aussi
glissements l’ensemble des phénomènes météorologiques qui caractérisent l’état moyen de l’atmosphère en un point du globe. Plusieurs facteurs
de terrains influencent le climat à la surface du globe.
I- les facteurs de Facteur Définir Esprit -Géo. Générale -brainstorming
climats cosmique et classer d’initiative physique 2nde -analyse et exploitation
col. A. Journaux, des documents
géographique Sens de la
-discussion
organiser des prévision
campagnes Résumé : les facteurs du climat sont l’ensemble des phénomènes qui modifient ou déterminent le climat d’une région ou d’une zone. On
d’information distingue ainsi les facteurs cosmiques et les facteurs géographiques.
1- Les facteurs cosmiques :
Il s’agit de l’ensemble des phénomènes qui influencent le climat sur l’ensemble de la surface de la Terre. Parmi ceux-ci, on peut citer :
 L’atmosphère : grâce à sa composition, les rayons infra-rouges que la terre émet vers l’espace sont stoppés ce qui permet ainsi de
stopper le refroidissement de la planète. De plus, la vapeur d’eau se condense par refroidissement et donne naissance aux nuages.
 Les mouvements de la terre : il s’agit de la rotation qui entraine la variation des températures durant la journée et la nuit et la
révolution qui permet une division de la terre en zones climatiques.
 La forme de la Terre : la forme sphérique de la terre est à l’origine de l’inégale répartition de de la chaleur à la surface du globe.
Les facteurs cosmiques expliquent l’organisation des grandes zones climatiques de la planète selon la latitude mais le climat dépend aussi
des facteurs géographiques.
2- Les facteurs géographiques :
Ils influencent le climat à l’échelle régionale. On peut citer :
 La répartition des terres et des mers ;
 Les courants marins : les océans sont parcourus par des courants chauds (Gulf Stream, Oya shivo) ou froids (Labrador, Kouro Shivo)
qui modifient le climat des côtes qu’ils baignent ;
 Le relief du sol : il est la cause de deux sortes d’effets :

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 29
30

 Les effets de l’altitude qui sont responsables de la diminution de la pression atmosphérique, la diminution de la température et
l’accroissement des précipitations ;
 Les effets de l’exposition qui permettent de déterminer les phénomènes de l’adret et de l’ubac ;
 La végétation : la forêt abaisse la température car elle protège le sol de l’insolation tandis quel la présence de la savane ou de la
steppe contribue au réchauffement du climat de la région.
II- les types de climats Les types de Expliquer Idem -Géo. Générale -brainstorming
climat et leurs
Décrire physique 2nde -analyse et exploitation
caractéristiques col. A. Journaux, des documents
Schématiser
Carte -discussion
sur une carte climatique
En fonction de la répartition de la chaleur et des précipitations, on distingue :
 Le climat équatorial qui se caractérise par : des précipitations abondantes et régulières, 04 saisons, les températures moyennes, les
vents humides, etc. ;
 Le climat tropical qui se caractérise par : les températures plus ou moins élevées et variables entre 27 et 28°c, une amplitude
thermique assez forte, etc. toutefois, il existe deux nuances du climat tropical à savoir le climat tropical soudanien et le climat
tropical sahélien ;
 Il existe un climat de transition entre le climat tropical et le climat tempéré, c’est le climat méditerranéen. les étés y sont chauds et
secs et les hivers doux et pluvieux, les vents et les précipitations sont violents, la végétation est la garrigue et le maquis.
 Le climat désertique caractérisé par la rareté des précipitations, des vents secs et violents, les températures très élevées ainsi que les
amplitudes thermiques, etc.
 Le climat tempéré caractérisé par 04 saisons (été, hiver, printemps et automne) , les températures et des précipitations moyennes.
Toutefois, ce climat connait quelques nuances comme le climat tempéré continental et le climat tempéré océanique ;
 Le climat polaire qui se caractérise par un froid sévère (-70°c), des hivers longs (8 à 9 mois), des vents très violents, etc.
 Les climats de montagne. Ce sont des climats zonaux .Avec l’altitude les températures diminuent, Les précipitations sont
abondantes, les versants exposés au sud ou adrets sont les plus arrosés l’ubac reçoit peu de pluies la végétation est disposée en
étage.
Conclusion Couche d’ozone Mettre en Sens de la Idem Débat
hémisphère relation prévision

Résumé : Il existe une interdépendance entre le temps et le climat. Le climat se détermine en fonction des précipitations et des
températures. Quant au temps il se définit par rapport aux précipitations à la température, aux vents. Sur le globe les températures sont
disposées de façon symétrique à l’équateur.
Les climats sont inversés selon les hémisphères. Plusieurs facteurs influencent le climat notamment les facteurs anthropiques : la
détérioration de la couche d’ozone, la coupe abusive du bois… Pour éviter la détérioration de notre environnement et compromettre l’avenir
des générations futures il est temps que nous songions à protéger l’environnement.

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 30
31

Les climats de la terre

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 31
32

Famille de situation : Environnement et développement durable


Etablissement :
Classe : Catégorie d’action : Protection des écosystèmes
Effectif : Module N°4 : BIOGEOGRAPHIE (écosystèmes). .
Garçons : Chapitre : Biogéographie (écosystèmes)
Filles : Leçon N°13 : La notion d’écosystème Durée : 2h
Nom de l’enseignant : M. AVOMBA J.D Notions : Biogéographie -Ecosystème -Biotope -Biocénose
Pré requis : environnement, faune, flore, etc.

Justification : cette leçon permettra à l’apprenant de mobiliser les ressources afin de sensibiliser son entourage sur l’importance de l’environnement et les conséquences néfastes en cas de
rupture de l’équilibre d’un écosystème.
Exemple de Exemple Séquences didactiques Savoirs Savoir-faire Savoir-être Ressources Situation Evaluation Durée
situation d’action didactiques d’enseignement/ap formative
prentissage
Introduction écosystèmes Définir Esprit Environneme brainstorming
Pression d’initiative nt immédiat
urbaine sur la Résumé : Tout ce qui se trouve dans la nature est lié. Un écosystème est une communauté composée de vivants et de non-vivants
mangrove interdépendants. C’est aussi un ensemble fonctionnel naturellement en équilibre et qui se compose du biotope et de la biocénose.
I-Composition et Biotope, -Décrire - Sens de la -Ressource -brainstorming
Impliquer les fonctionnement biocénose Mettre en prévision numérique -analyse et
riverains dans relation - exploitation des
la gestion des Environneme documents
milieux nt immédiat -discussion
fragiles Résumé :
1- Composition
dans un écosystème, on distingue le biotope et la biocénose. La biocénose est l’ensemble des êtres vivants occupant un milieu déterminé. Elle est
constituée des animaux (vertébrés et invertébrés) et des végétaux (plantes à fleur et plantes sans fleur). Le biotope quant à lui est la portion
d’espace où vivent et où se reproduisent les êtres vivants d’un écosystème. Le biotope renferme ainsi la totalité des ressources indispensables à la
vie des êtres vivants (oxygène, gaz carbonique, sels minéraux, sol, eau, lumière, etc.).
2- Fonctionnement d’un écosystème
Dans un écosystème équilibré, les êtres vivants se répartissent en 03 principaux groupes interdépendants selon la fonction écologique dans la
communauté :
 Les producteurs : ce sont des végétaux qui fabriquent la matière organique à base des sels minéraux et de la lumière du soleil.
 Les consommateurs : on distingue 03 types de consommateurs :

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 32
33

 Les consommateurs primaires constitués des herbivores (bovins, caprins etc.)


 Les consommateurs secondaires constitués des carnivores qui se nourrissent des consommateurs primaires. Il s’agit des lions, panthère,
etc.
 Les consommateurs tertiaires ou supérieurs constitués des omnivores qui consomment à la fois les végétaux, les herbivores et les
carnivores. Exemple : l’homme, le porc.
 Les décomposeurs ou saprophytes : ce sont des micro-organismes (bactéries, champignons) qui détruisent la matière organique présente
dans les végétaux et les animaux morts et les retransforment en substances nutritives pour les plantes.
N.B : Cette suite ordonnée d’êtres vivants dans laquelle chacun mange son prédécesseur et est mangé par son successeur est appelé « chaine
trophique ou chaine alimentaire ».
II- Les types Micro et macro Expliquer Esprit Ressources Idem
d’écosystèmes écosystème Schématiser d’initiative numérique -
Schémas -
Atlas -
Résumé : s’agissant des types d’écosystèmes, on distingue les écosystèmes artificiels (exemple : un terrarium), les écosystèmes naturels (lac,
montagnes, etc.), les écosystèmes urbains, les écosystèmes régionaux, etc.
Les écosystèmes n’ont pas de taille en particulier. Un écosystème peut être aussi grand qu’un désert ou un lac ou aussi petit qu’un arbre ou une
flaque d’eau. Mais en fonction de leur taille, on distingue :
 Les micro-écosystèmes: ce sont des écosystèmes de petites tailles. On peut citer : une mare d’eau, un rocher, un tronc d’arbre, etc.
 Les écosystèmes moyens : c’est le cas d’une vallée, une forêt, etc.
 Les macro-écosystèmes ou biomes : on a les continents, les océans, etc.
Conclusion
Résumé : Dans un écosystème, il apparait clairement que chaque élément est le régulateur de tous les autres. Tous les éléments collaborent
ensemble pour créer un système équilibré. Malheureusement, il arrive très souvent qu’il y ait rupture de cet équilibre.

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 33
34

Document 1 exercice 1 exercice 2

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 34
35

Exercice 3 exercices 4 & 5

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 35
36

Leçon N°14 : La rupture des écosystèmes 2h


Notions : Pollution, réserves et parcs naturel
Pré requis : Biogéographie -Ecosystème -Biotope -Biocénose

Justification : cette leçon permettra à l’apprenant de mobiliser les ressources afin de sensibiliser son entourage sur les conséquences liées à la rupture d’un écosystème et
d’adopter un comportement écologique.

Exemple de Exemple Séquences Savoirs Savoir-faire Savoir-être Ressources Situation Evaluation Durée
situation d’action didactiques didactiques d’enseignement/a formative
pprentissage
Introduction écosystèmes décrire Esprit Cartes - brainstorming
Pollution d’initiative Manuels
industrielle Résumé : les écosystèmes ne sont pas des ensembles figés. Ils peuvent évoluer, se dégrader ou être restaurés. Mais plusieurs facteurs sont
généralement à l’origine de la rupture des écosystèmes (naturels et humains).
I-les facteurs de rupture Facteurs Identifier Sens de Environnemen -brainstorming
Sensibiliser d’équilibre dans les naturels et décrire l’observation t immédiat -analyse et exploitation
écosystèmes humains Ressources des documents
numériques -discussion
Règlementer
Résumé : En ce qui concerne les facteurs naturels pouvant provoquer la rupture d’un écosystème, on peut citer : les séismes, le volcanisme,
les inondations, les tsunamis, etc. mais l’Homme à travers ses multiples actions participe activement à la dégradation de l’environnement et
par conséquent à la rupture des écosystèmes. Comme action de l’homme pouvant contribuer à la destruction des écosystèmes, on peut
citer : la déforestation, la pollution industrielle, la pratique de l’agriculture intensive (utilisation des engrais et pesticides, etc.), l’urbanisation
anarchique, la surpêche, la construction des barrages hydroélectriques, etc. Toutes ces actions de l’homme et de la nature entrainent
généralement des conséquences pour la survie des écosystèmes.
II- Conséquences de la Expliquer Esprit Ressources Idem
rupture des Schématiser d’initiative numérique -
écosystèmes et les Schémas -
solutions Atlas -
Résumé : la rupture d’un écosystème peut entrainer plusieurs problèmes, mais des solutions peuvent également être envisagées afin de
restaurer l’équilibre de l’écosystème perturbé.
1- Les problèmes liés à la rupture de l’équilibre des écosystèmes :
il s’agit :
 Des troubles climatiques : Les gaz à effet de serre détruisent la couche d’ozone entrainant ainsi le réchauffement et les

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 36
37

bouleversements du climat ;
 La surpêche entraine la disparition de certaines espèces halieutiques ;
 L’utilisation des feux de brousse et des produits chimiques dans le domaine agricole contribue à l’appauvrissement des sols et la
prolifération de certaines maladies comme les cancers ;
 La déforestation ainsi que la construction de certains ouvrages comme les barrages hydroélectriques entrainent la disparition de la
faune dans les zones concernées ;
 La pollution des cours d’eau par les usines chimiques ainsi que les pétroliers (cas des marées noire) entrainent la disparition de la
biodiversité aquatique, etc. Toutefois, quelques solutions peuvent être envisagées pour protéger les écosystèmes.
2- Quelques solutions
Pour éviter la rupture de l’équilibre d’un écosystème, plusieurs actions peuvent être menées :
 Action sur le climat : les hommes politiques doivent inciter les populations à utiliser les énergies propres (biocarburant) ;
 Action sur les forêts : pour sauvegarder les forêts et leurs richesses, il est impératif de créer plus de parcs nationaux et de réserves
forestières tout en renforçant les actions de répression contre les braconniers et les exploitants forestiers illégaux ;
 Action sur les cours d’eau et les océans : il est impératif de faire respecter la législation internationale sur la préservation des fonds
marins ainsi que l’interdiction du déversement volontaire à la mer des produits chimiques ;
 Dans le domaine agricole, l’utilisation des feux de brousse et des engrais chimiques devrait être progressivement abandonnée au
profit des engrais verts ; etc.
Conclusion Importance Expliquer Esprit Idem Débat
d’un d’initiative
écosystème
Résumé : l’équilibre d’un écosystème garanti la survie de tous les êtres vivants. Il est donc impératif de le préserver.

Bibliographie :

Cours de Géographie seconde, conforme au nouveau programme A.P.C Rédigé par Joseph Désiré AVOMBA, avombajosephdesire@gmail.com 694.10.69.62 Page 37

Vous aimerez peut-être aussi