Vous êtes sur la page 1sur 3

Introduction générale

Chapitre 01. Cadre conceptuel du contrôle de gestion et de l’audit interne

Section 01. Aperçu théorique sur le contrôle de gestion

1. Aperçu historique du contrôle de gestion :

Normalement la conception du contrôle de gestion a connu une longue évolution au cours du temps.
Elle s'explique par le changement des conditions générales de la gestion et par les modifications
importantes de l'environnement et des normes culturelles et sociales.

De toute façon, la turbulence de l'environnement politique, économique et social a accru


considérablement les différents niveaux d'incertitude en matière de gestion. Réduire l'incertitude
constitue l'un des points forts du contrôle de gestion en mettant l'accent sur les problèmes
d'information et de communication et aussi en cherchant au mieux du possible d'atteindre les
objectifs nécessaires pour l'entreprise.

Même si Certains auteurs tels que, Lionnel COLLIN et Gérard VALLIN (1992 : 2-8), BURLAUD et ses
collaborateurs (1981 :12), ALAZARD Claude (1998 : 11-14) avaient essayé de parler sur le contrôle de
gestion ; personne d'entre-eux n'avait pas précisé une date du début du contrôle de gestion. Il est le
résultat d'une longue évolution des idées des chercheurs en cette discipline. Ils affirment que cette
discipline remonte de l'antiquité. Ils précisent bien que la notion du contrôle de gestion est aussi
ancienne que celle de la comptabilité. Les recherches menées à ce propos montrent que les traces de
la comptabilité et du contrôle de gestion existent déjà vers 3200ans Avant Jésus Christ chez les
Sumériennes en Mésopotamie, pour faciliter la gestion des terres et des troupeaux et pour contrôler
les réalisations économiques.

Dans la suite avec le développement des produits et services dans la conjoncture en croissance, les
gestionnaires ont cherché dans le contrôle de gestion une aide aux décisions ainsi que des pistes
pour contrôler les actions dans la structure. Ainsi depuis le début du vingtième siècle, le contrôle de
gestion a été conçu dans le cadre d'une gestion taylorienne, fondée sur quatre principes :

· stabilité dans le temps ;

· informations parfaites des organisations ;

· recherche d'une minimisation des coûts totaux

· coûts de production dominant dans le coût total.

Après la révolution industrielle et, plus particulièrement après la seconde guerre mondiale, on verra
se développer dans toutes les organisations un nouveau type de contrôle, parallèlement à l'ancien,
fondé sur des principes opposés ; Il sera effectué par le personnel appartenant à l'organisation et
aura pour objet le suivi de performance économiques. Il s'agit du contrôle de gestion au sens actuel.
Depuis la fin du dix-neuvième siècle, l'évolution du concept du contrôle de gestion a suivi celle de la
conception de l'entreprise.

Tableau 1: Evolution de la conception du contrôle de gestion :

Conception de l'entreprise Conception du contrôle de gestion


Théorie classique (fin du 19eme siècle - début du
20eme siècle) -contrôle comptable et financier

-contrôle sur la vérification

-analyse des écarts et des responsabilités


Ecole des relations humaines (Début 1925 - fin Ecole des relations humaines (Début 1925 - fin
1955) 1955)
Approche systématique et organisationnelle -pilotage de l'organisation
(Début 1950 à nos jours)
-contrôle intègre des sous-systèmes (physiques,
financiers, humains, information-
communication)

-relation structure objectifs performance

-relation communication-information-
performances.

Source : LAUZEL P. et R. TELLER, contrôle de gestion et budget, 8e ed. Dalloz,


Paris, 1997, p. 7.
2. Objectifs et missions du contrôle de gestion :

Le contrôle de gestion a pour mission de définir les finalités et les objectifs généraux de l'entreprise à
long terme d'une part, et d'autre part la stratégie à adopter pour orienter la gestion vers la
réalisation des objectifs fixés dans les meilleurs délais et au moindre coût et avec une qualité
maximale conformément aux prévisions.

Le contrôle de gestion doit assurer plusieurs tâches : la prévision, le conseil, le contrôle, et la mise au
point des procédures.

- au niveau de la prévision : le contrôle de gestion doit élaborer les objectifs, définir les moyens
permettant de les atteindre et surtout préparer des plans de rechange en cas d'échec des plans
établis à l'avance. De même le contrôle de gestion doit s'assurer de la compatibilité de budgets
émanant des différents services.

- au niveau du conseil : le contrôle de gestion doit fournir aux différents centres de responsabilité les
informations nécessaires à la mise en œuvre d'un ensemble de moyens permettant d'améliorer leur
gestion.

- au niveau de contrôle : le contrôle de gestion doit déterminer les responsabilités et assurer le suivi
permanent de l'activité de l'entreprise en gardant la compatibilité entre eux par le biais de tableau de
bord.
- au niveau de la mise au point des procédures : la mission de contrôle de gestion consiste à
élaborer les indicateurs et les uniformiser pour que la comparaison de l'entreprise avec son
environnement soit homogène.
Source : J. Consulting, « outils et techniques de contrôle de gestion», décembre 1986,
p.12.
3. Outils et méthodes de contrôle de gestion :