Vous êtes sur la page 1sur 6

Solution d’ exercices de la série N◦ 1

Exercice 1 (a) Soit T un ensemble quelconque et E, F deux sous-ensembles sur T.


Montrons que
E ⊂ F ⇔ P (E) ⊂ P (F )

• On suppose que E ⊂ F et montrons que P (E) ⊂ P (F )


Soit X ∈ P (E), donc, X ⊂ E et par hypothèse X ⊂ F donc, X ∈ P (E) comme ceci pour
tout élément X ∈ P (E) alors, P (E) ⊂ P (F ).
• On suppose que P (E) ⊂ P (F ) et montrons que E ⊂ F
Soit X ⊂ E, alors, X ∈ P (E) et par hypothèse X ∈ P (F ). Donc, X ⊂ F et comme ceci
pour tout élément X de E on aboutit que E ⊂ F .
D’où le résultat.
(b) 1/Montrer que P (E) ∪ P (F ) ⊂ P (E ∪ F ).
Soit X ∈ P (E) ∪ P (F ). Alors, X ∈ P (E) ou bien X ∈ P (F ) donc, X ⊂ E ou bien
X ⊂ F , donc X ⊂ E ∪ F .
D’Où x ∈ P (E ∪ F ).
2/Par un exemple, démontrer en générale on ne peut pas avoir l’égalité,

P (E) ∪ P (F ) = P (E ∪ F ).

Pour avoir l’égalité il suffirait de voir si P (E ∪ F ) ⊂ P (E) ∪ P (F ).


On pose E = {1, 2}, F = {3} donc, E ∪ F = {1, 2, 3}
On a : P (E) = {φ, E, {1}, {2}}, P (F ) = {φ, F },
P (E∪F ) = {φ, E∪F, {1}, {2}, {3}, {1, 2}, {1, 3}, {2, 3}} P (E)∪P (F ) = {φ, E, F, {1}, {2}}
On remarque que {2, 3} ∈ P (E ∪ F ) mais {2, 3} ∈
/ P (E) ∪ P (F ) .
Par suite, P (E ∪ F ) * (P (E) ∪ P (F )), donc, on ne peut pas avoir l’égalité.
(c)Démontrons que si E ⊂ F alors P (E) ∪ P (F ) = P (E ∪ F ).
Si E ⊂ F alors, E ∪ F = F ce qui entrâine que P (E ∪ F ) = P (F ) et dans ce cas,
P (E) ∪ P (F ) = P (F ). D’où P (E) ∪ P (F ) = P (E ∪ F ).

1
Exercice 2 Montrons les égalités ensemblistes.
+∞
\ 1 1
1)[a, b] = ]a − , b + [.
n=1
n n
+∞
? 1 1
\ 1 1
(1) I Pour tout n ∈ N , on a : [a, b] ⊂]a − n
,b + n
[, donc [a, b] ⊂ ]a − , b + [.
n=1
n n
+∞
\ 1 1
(2) I Soit x ∈ ]a − , b + [. Alors, ∀n ∈ N? ; x ∈]a − n1 , b + n1 [, c’est-à-dire
n=1
n n

1 1
∀n ∈ N? , a − <x<b+
n n
Par passage à la limite (n −→ +∞) on aura
1 1
lim (a − ) = a ≤ x ≤ lim (b + ) = b
n−→+∞ n n−→+∞ n
+∞
\ 1 1
ce qui donne, x ∈ [a, b], donc ]a − , b + [⊂ [a, b].
n=1
n n
D’où le résultat.
+∞
[ 1 1
2) ]a, b[= [a + , b − ]
n=1
n n
(1) I Pour tout n ∈ N? , on a : [a + n1 , b + − n1 ] ⊂]a, b[, ce qui entrâine que,
+∞
[ 1 1
[a + , b − ] ⊂]a, b[.
n=1
n n

(2) I Soit x ∈]a, b[ alors, il existe n ∈ N? , telle que, x ∈ [a + n1 , b − n1 ].


Ce qui donne,
+∞
[ 1 1
x∈ [a + , b − ];
n=1
n n

donc,
+∞
[ 1 1
]a, b[⊂ [a + ,b − ]
n=1
n n
.
D’où le résultat.
Conclusion
1. L’intersection des ouverts (infini) est un fermé
2. La réunion des fermés (infini) est un ouvert.

2
Exercice 3 .
Soit Ω un ensemble et (An )n∈N une suite d’éléments de P (Ω), on pose

\ n−1
[ n−1
[
Bn = An ( Ap )c = An − ( Ap ) avec B0 = A0
p=0 P =0

1/ Montrons que
[ [
An = Bn .
n∈N n∈N

I D’après la définition on a : ∀n ∈ N Bn ⊂ An donc,


[ [
Bn ⊂ An
n∈N n∈N
[ [
I Montrons que An ⊂ Bn .
[ n∈N n∈N
Soit x ∈ An , ∃n0 ∈ N tel que x ∈ An0 . Soit n1 le plus petit entier de sorte que x ∈ An1
n∈N
1 −1
n[ [
alors, x ∈
/ Ap , pour p < n1 donc x ∈ An1 − ( Ap ) = B1 ⊂ Bn .
[ [ P =0 n∈N
D’où An = Bn .
n∈N n∈N
2-Montrons que les (Bi )i∈N sont disjoints deux a deux. Vérifiant que Bm ∩ Bn = φ si
m 6= n. par l’absurde on suppose que Bm ∩ Bn 6= φ, et m < n donc il existe x ∈ Bm ∩ Bn ,
ce qui implique, x ∈ Bn et x ∈ Bm c’est-à-dire
(
x ∈ An et x ∈/ Ap avec 0 ≤ p ≤ n − 1.....(?),
x ∈ Am et x∈
/ Ap avec 0 ≤ p ≤ m − 1.....(??).

comme m < n donc, m ≤ n − 1. D’après (?) et (??) on aura une contradiction le fait que
x ∈ Am et x ∈
/ Ap avec 0 ≤ p ≤ m ≤ n − 1(x ∈
/ Am ).
D’où les (Bi )i∈N sont disjoints deux a deux.

3
\ 1 \ 1 \ 1
Exercice 4 (a) Déterminer ]1, 1 + ], ]1, 2 + ], ]1 − , 2]
n≥0
n+1 n≥0
n+1 n≥0
n+1
\ 1
(1)On pose I = ]1, 1 + ]
n≥0
n+1
1 1
On a : ∀n ≥ 0, x ∈]1, 1 + n+1
] c’est-à-dire 1 < x ≤ 1 + n+1
, ∀n ∈ N par passage à la
limite (n −→ +∞) on aura :
1
1<x≤ lim (1 + ) = 1,
n−→+∞ 1+n
\ 1
d’où I = ]1, 1 + ] = φ.
n≥0
n+1
\ 1
(2) on pose J = ]1, 2 + ] mème methode que (1) on aura : J =]1, 2].
n≥0
n+1
\ 1
(3) K = ]1 − , 2] = [1, 2].
n≥0
n + 1
[ 1
(b) Soit f : R → R, x 7→ x2 , déterminer f −1 ( [ , +∞[).
n≥0
1+n
[ 1
On pose Bn = [ , +∞[, donc, Bn =]0, +∞[
n≥0
1+n
par suite, f −1 (Bn ) = f −1 (]0, +∞[) = R? .
II)Soit Ω un ensemble et soient A0 , A1 , ........ des partitions de Ω.
(a)a)On pose dans cette question que A0 ⊂ A1 ⊂ ...... ⊂ An ⊂ An+1 ⊂ ...
et pour tout n ≥ 1 Bn = An \An−1 .
Montrons que les ensembles Bn sont deux à deux disjoints. Soit m 6= n avec m <
n, (n, m ∈ R. on Am ⊆ An−1 ⊂ An , car m ≤ n − 1 et (An )n∈N une suite crois-
sante
∀x ∈ Am , x ∈
/ Bn car Bn = An \ An−1 , Bm = Am \ Am−1 et Bm ⊂ Bn ,
donc Bm ∩ Bn = φ.
D’où les ensembles Bn sont deux à deux disjoints.
(b) Exercice à faire.

4
Exercice 5 1/on suppose que la suite (A)n∈N est monotone pour tout n ∈ N. Que sont
lim inf An , lim sup An .
n→+∞ n→+∞
I On suppose (An )n∈N une suite croissante c-à-d A0 ⊂ A1 ⊂ A2 ⊂ .......
\ [
lim sup An = Ak
n→+∞
n≥1 k≥n

[ \
lim inf An = Ak
n→+∞
n≥1 k≥n
[ \
1)lim inf An = Ak .
n→+∞
n≥1 k≥n
\
Comme la suite (A)n∈N est croissante,donc, Ak = An , ∀k ≥ n ce qui donne,
k≥n
[
lim inf An = An
n→+∞
n≥1
\ [ \ [ [
2)lim sup An = Ak la suite (A)n∈N est croissante, alors, ( Ak ) = An
n→+∞
n≥1 k≥n n≥1 k≥n n≥1
I On suppose (An )n∈N une suite décroissante c-à-d

......... ⊂ An+1 ⊂ An ⊂ .... ⊂ A2 ⊂ A1 ⊂ A0


\ [
1)lim sup An = Ak Comme la suite (A)n∈N est décroissante,donc,
n→+∞
n≥1 k≥n
[ \
Ak = An , ∀k ≥ n ce qui donne, lim sup An = An .
n→+∞
k≥n n≥1
[ \ \ \
2)lim inf An = ( Ak ) = Ak = An
n→+∞
n≥1 k≥n k≥1 n≥1
2)Déterminer les lim inf An , et lim sup An , si la suite est definie par
n→+∞ n→+∞

A2p = A, A2p+1 = B.

\ [ \
1)lim sup An = ( Ak ) = (A ∪ B) = A ∪ B.
n→+∞
n≥1 k≥n n≥1
[ \ [
2)lim inf An = ( Ak ) = (A ∩ B) = A ∩ B.
n→+∞
n≥1 k≥n n≥1
3)Montrons que lim inf An ⊂ lim sup An .
n→+∞ n→+∞
\
• x ∈ lim inf An , il existe n ∈ N tq x ∈ Ak , donc, ∃n ∈ N, ∀k ≥ n, x ∈ Ak .
n→+∞
k≥n
[
• x ∈ lim sup An , pour tout n ∈ N tq x ∈ Ak , donc, ∀n ∈ N, ∃k ≥ n, x ∈ Ak .
n→+∞
k≥n

5
Soit x ∈ lim inf An donc, ∃n0 ∈ N, ∀k ≥ n0 , x ∈ Ak
n→+∞
I Si n < n0 , ∃k = n0 > n tq x ∈ Ak .
I Si n ≥ n0 , ∃k = n ≥ n0 tq x ∈ Ak .
Donc, (
n0 , si n < n0 ,
∀n ∈ N, ∃k =
n, si n ≥ n0 .
\ [
telle que x ∈ Ak c’est -à-dire x ∈ Ak = lim sup An .
n→+∞
n≥1 k≥n
d’où le résultat.
2)(lim sup An )c = lim inf (An )c .
n→+∞ n→+∞
On a : x ∈ (lim sup An )c ⇔ x ∈
/ lim sup An ⇔ ∃n0 ∈ N, ∀n ≥ n0 x ∈
/ An .
n→+∞ n→+∞
x ∈ lim inf (An )c ⇔ ∃n0 ∈ N, ∀n ≥ n0 , x ∈ Acn ⇔ ∃n0 ∈ N, ∀n ≥ n0 , x ∈
/ An ,
n→+∞
alors, (lim sup An )c = lim inf (An )c .
n→+∞ n→+∞

Exercice 6 Soient E un ensemble et A, B deux parties de E.


T
Déterminer la fonction indicatrice ( ou fonction caracteristique) de l’ ensemble A B,
a l’aide des fonctions caracteristiques de A et B.
On a :
( ( (
1, si x ∈ A ∩ B 1, si x ∈ A 1, si x ∈ B
1A∩B (x) = 1A (x) = 1B (x) =
0, si x ∈
/ A∩B 0, si x ∈
/A 0, si x ∈
/B

1. Si x ∈ A et x ∈ B alors, x ∈ A ∩ B, donc,1A∩B = 1 = 1.1 = 1A .1B


2. Si x ∈
/ A et x ∈ B alors, x ∈
/ A ∩ B, donc, 1A∩B = 0 = 0.1 = 1A .1B
3. Si x ∈ A et x ∈
/ B alors, x ∈
/ A ∩ B, donc, 1A∩B = 0 = 1.0 = 1A .1B
4. Si x ∈
/ A et x ∈
/ B alors, x ∈
/ A ∩ B, donc,1A∩B = 0 = 0.0 = 1A .1B .
donc 1A∩B = 1A .1B .

Vous aimerez peut-être aussi