Vous êtes sur la page 1sur 10

Exercice 1 

: Rapporter indirectement l’interrogation.

On rapporte la phrase interrogative en utilisant un verbe interrogatif ( demander, s’enquérir…) suivi d’une
proposition subordonnée interrogative indirecte commençant par un mot interrogatif (si, ce que ce qui ,
comment, où…)

Elle demanda à son employé : «Vous êtes-vous occupée des livraisons pour ce soir? »
Elle demanda à son employée si elle s’était occupée des livraisons pour ce soir-là.
Elle demanda à son fils : « Est-ce que tu seras rentré pour le dîner ? »
Elle demanda à son fils s’il serait rentré pour le dîner.

Elle demanda à sa fille : « Que fais-tu maintenant ? »


Elle demanda à sa fille ce qu’elle faisait à ce moment-là.

Elle demanda à son frère : « Qu’est-ce qui s’est passé ici, hier ? »
Elle demanda à son frère ce qui s’était passé à cet endroit-là, la veille.

Elle se demanda : « Comment vais-je réaliser cela ? »


Elle se demanda comment elle allait réaliser cela.

Elle demanda à l’inconnu : « Qui êtes-vous ? Que faites-vous là ? Pourquoi ne partez-vous pas ? » 
Elle demanda à l’inconnu qui il était, ce qu’il faisait là et pourquoi il ne partait pas.

Exercice 2 : Rapporter indirectement l’injonction.

Il y a deux possibilités pour rapporter des ordres ou des conseils indirectement :


Elle lui ordonna  : « Viens avec moi »  verbe à l’infinitif : Elle lui ordonna de venir avec elle.
 verbe au subjonctif : Elle lui ordonna qu’il vienne avec elle.

Donne pour chaque phrase au discours direct deux phrases au discours indirect, l’une utilisant l’infinitif et
l’autre utilisant le subjonctif.

Il ordonna aux élèves : «Entrez dans le calme, sortez vos cahiers et notez le cours ! »
Il ordonna aux élèves d’entrer dans le calme, de sortir leurs cahiers et de noter le cours.
Il ordonna aux élèves qu’ils entrent dans le calme, qu’ils sortent leurs cahiers et qu’ils
notent le cours.

Elle conseilla à sa fille : « Sois prudente lorsque tu rentres tard et n’oublie pas de m’appeler ! »
Elle conseilla à sa fille d’être prudente lorsqu’elle rentrait tard et de ne pas oublier de
l’appeler.
Elle conseilla à sa fille qu’elle soit prudente lorsqu’elle rentrait tard et qu’elle n’oublie pas
de l’appeler.

Il demanda à ses enfants : « Faites de votre mieux pour réussir et dites toujours la vérité ! »
Il demanda à ses enfants de faire de leur mieux pour réussir et de toujours dire la vérité.
Il demanda à ses enfants qu’ils fassent de leur mieux pour réussir et qu’ils disent toujours
la vérité.

Les fillettes suggérèrent aux garçons : « Laissez-nous en paix et partez jouer loin de nous ! »
Les fillettes suggérèrent aux garçons de les laisser en paix et de partir jouer loin d’elles.
Les fillettes suggérèrent aux garçons qu’ils les laissent en paix et qu’ils partent jouer loin
d’elles.
FICHE BREVET  : les paroles rapportées

Objectif 1 : identifier les différentes sortes de paroles rapportées


Objectif 2 : savoir transposer le discours direct en discours indirect

Exercice n°1 : Repère dans le texte suivant les paroles rapportées au discours direct et celles rapportées
au discours indirect,

L’inspecteur Andersen et sa coéquipière sont à la poursuite d’un espion Tim Rowland.


Il appela un taxi, ils s’engouffrèrent à l’intérieur et Andersen lança au chauffeur :
« Pouvez-vous vous rendre rapidement à la gare de l’Est ? Je vous donnerai un bon pourboire !
- Accrochez bien vos ceintures ! Je passerai par les couloirs de bus.» leur répondit le chauffeur, réjoui de
l’aventure.
Tout en conduisant, le chauffeur entama la conversation avec Andersen. Celui-ci lui demanda s’il était
content de son travail, ce qu’il faisait pendant les heures creuses, quels quartiers de la ville il préférait. Le
chauffeur se montra enchanté qu’on s’intéressât à lui. Il leur expliqua qu’il travaillait à son compte, qu’il vivait
en banlieue et qu’il avait une passion pour les romans policiers.

«  Surtout les romans d’espionnage, ajouta-t-il, car ils mêlent les enquêtes et la politique. »

Quels sont les différents types de phrases utilisés dans le discours direct ?

Exercice 2 : transpose les phrases déclaratives et exclamatives suivantes au discours indirect

Pour rapporter indirectement une affirmation, une déclaration


On rapporte la phrase déclarative et exclamative en utilisant dans la proposition principale un verbe de déclaration ou
d’opinion suivi par un proposition subordonnée conjonctive objet (aussi appelée « complétive »)
Le marin confirma : « J’ai aperçu la côte. »  Le marin confirma qu’il avait aperçu la côte.

1) Le maire a annoncé : « La rénovation de la piscine est à l’étude, nous avons voté les crédits hier. »
2) L’entraîneur nous répète souvent : « Vous êtes l’équipe qui a le plus progressé ces derniers temps. ».
3) L’entraîneur nous a souvent répété : « Vous êtes l’équipe qui a le plus progressé ces derniers temps. ».
4) Le marchand précisa : « Je serai encore ici demain jusqu’à 11 heures. » 
5) « Nous installerons la lampe dès que nous l’aurons achetée », promit Jacques à sa femme.
6) Celle-ci s’exclama : « Quelle bonne idée ! Je suis impatiente de voir l’effet qu’elle produira dans notre
salon ! »

Exercice 3 : transpose les phrases interrogatives suivantes au discours indirect

Pour rapporter indirectement l’interrogation


On rapporte la phrase interrogative en commençant par un verbe interrogatif (demander, s’enquérir…) suivi
d’une proposition subordonnée interrogative indirecte commençant par un mot interrogatif (si, ce que ce qui,
comment, où…) Il est parfois nécessaire de changer le verbe de la proposition incise qui n’indique pas une
question.
Il murmura : «  que voulez-vous  »  Il lui demanda en murmurant ce qu’elle voulait.

1) Elle demanda autour d’elle : «  A-t-on des nouvelles des diplomates américains, ont-ils quitté Paris ? »
2) Elle répéta à l’inconnu : « Qui êtes-vous ? Que faites-vous là ? Pourquoi ne partez-vous pas ? »
3) Elle questionna son frère : « Qu’est-ce qui s’est passé ici, hier ? »
4) Elle vérifia auprès de son employé : « Vous êtes-vous occupée des livraisons pour ce soir? »
5) Elle murmura : «  Qu’est-ce que vous choisissez ? Le poudrier ou le foulard ?
Exercice 4 : transpose les phrases injonctives suivantes au discours indirect.

Pour rapporter indirectement l’injonction


Il y a deux possibilités pour rapporter des ordres ou des conseils indirectement :
Elle lui ordonna  : « Viens avec moi »  verbe à l’infinitif : Elle lui ordonna de venir avec elle.
 Verbe au subjonctif : Elle lui ordonna qu’il vienne avec elle.

1) Il demanda aux élèves : «Entrez dans le calme, sortez vos cahiers et notez le cours ! »
2) Elle conseilla à sa fille : « Sois prudente lorsque tu rentres tard et n’oublie pas de m’appeler ! »
3) Nous avons conseillé à notre fille : « Sois prudente lorsque tu rentres tard et n’oublie pas de m’appeler ! »
4) Il demanda à ses enfants : « Faites de votre mieux pour réussir et dites toujours la vérité ! »
5) Les fillettes suggérèrent aux garçons : « Laissez-nous en paix et partez jouer loin de nous ! »

Exercice 5 : Transformez ce dialogue au discours indirect en faisant toutes les modifications nécessaires
sur les indices de lieu et de temps et les pronoms

Pour modifier les adverbes de temps et de lieu


Hier  la veille ici, là-baslà, à cet endroit-là
Demain  le lendemain
Aujourd’hui  ce jour-là
L’année dernière  l’année précédente

1) J’affirme à mon cousin : «  je te rendrai visite la semaine prochaine lorsque tu auras déménagé. »
2) « Hier, nous avons rencontré une ancienne personne déportée, au musée de la Résistance », ont raconté
Baptiste et Jérémy à leurs parents.
3) L’auteur de « Cannibales » viendra dédicacer son livre cet après-midi, vous pouvez réserver votre ouvrage
dès à présent » annonça le libraire à ses clients.
4) Ma mère m’explique : « Tu dois finir ton travail avant de partir chez tes amis. »
5) Vous leur avez répondu : « Vous devez vous rendre à Nice afin d’embarquer demain sur le ferry. Vous
arriverez en Corse après-demain. »

Exercice 6 : la concordance des temps

Quand on transpose du discours direct en discours indirect et que le verbe de la proposition principale est au
passé, il faut modifier les temps du discours direct et respecter la concordance des temps.

Discours direct discours indirect


Présent  passé composé
Futur  futur dans le passé ( conditionel )
Imparfait  imparfait
Passé composé  PQP
Futur antérieur  futur antérieur dans le passé

1) Le professeur annonce à ses élèves : «  Lundi, pour préparer l’orientation, nous ferons un travail de recherche. »
2) Le professeur annonça à ses élèves : «  Lundi, pour préparer l’orientation, nous ferons un travail de recherche. »
3) Le général de Gaulle annonça à la radio anglaise le 18 juin 1940 : « Quoi qu’il arrive, la flamme de la Résistance
française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas. »
4) « Je n’ai jamais voulu, dit-il, qu’ une telle chose puisse se produire »
5) « Bonjour, j’ai bien reçu votre message, je suis actuellement à la Réunion , je vous rappellerai dès que je serai rentré en
métropole. », annonça la voix de son interlocuteur .
6) « Bonjour, j’ai bien reçu votre message, je suis actuellement à la Réunion , je vous rappellerai dès que je serai rentré en
métropole. », annonce la voix de son interlocuteur .
Transpose les phrases de ce dialogue au discours indirect et inversemnt
Pour transposer plusieurs phrases, on a besoin de rajouter à chaque fois des verbes introducteurs
Elle déclara avec impatience :
« Que veux-tu que je me mette sur le dos pour aller là ? « 
Il n’y avait pas songé ; il balbutia : « Mais la robe avec laquelle tu vas au théâtre. Elle me semble très bien à moi ! »
Il se tut, stupéfait, en voyant sa femme pleurer, il répéta :
« Qu’as- tu, qu’as-tu ? » Mais par un effort violent, elle avait dompté sa peine et elle répondit d’une voix calme :
«  Rien, seulement, tu sais, je n’ai pas de toilette et par conséquent, je ne peux pas aller à cette fête, voilà tout ! »
Exercice 3 : Repérer le discours indirect libre.

A côté du discours direct et du discours indirect que nous avons longuement observés, il existe une 3 ème forme
présente dans les textes narratifs, il s’agit du discours indirect libre : c’est un discours qui a les
caractéristiques du discours indirect (sans guillemets, sans tirets, 3 ème personne, repères temporels du récit,
verbes à l’imparfait, au plus que parfait et au conditionnel…) mais qui n’alourdit pas le récit car il n’y a plus de
subordination…

Discours Direct Discours Indirect Discours Indirect Libre


Virginie avouait : « Ma décision Virginie avouait que sa décision Virginie l’avouait, sa décision était
est prise, demain je lui demanderai était prise, que le lendemain elle lui prise ! Le lendemain, elle lui
de quitter sa femme et nous demanderait de quitter sa femme et demanderait de quitter sa femme !
pourrons enfin vivre heureux qu’ils pourraient enfin vivre Ils pourraient enfin vivre heureux
ensemble ! » heureux ensemble. ensemble !

Extrait 1  : Souligne en rouge le discours direct, en bleu le discours indirect et en vert le discours indirect
libre…

Elle avait fait venir Monsieur Lheureux et lui avait dit :


« J’aurais besoin d’un manteau, un grand manteau, à long collet, doublé.
- Vous partez en voyage ? demanda-t-il.
- Non ! mais… qu’importe, je compte sur vous, n’est-ce pas ? et vivement ! »
Il s’inclina. Elle ajouta qu’il lui faudrait encore une caisse, pas trop lourde et commode.
« Et tenez, dit Madame Bovary en tirant sa montre de sa ceinture, prenez cela, vous vous paierez
dessus. »
Mais le marchand s’écria qu’elle avait tort. Ils se connaissaient ! Est-ce qu’elle doutait d’elle ?
Quel enfantillage ! Elle exigea cependant qu’il prenne la chaîne et déjà Lheureux l’avait mise dans
sa poche et s’en allait, quand elle le rappela :
« Vous laisserez tout chez vous ! »
Gustave Flaubert, Madame Bovary (1857)

Extrait 2  : Souligne en rouge le discours direct, en bleu le discours indirect et en vert le discours indirect
libre… Repère en noir un passage où les paroles sont juste évoquées mais pas leur contenu précis, on appelle
selon du récit de paroles (ou des paroles narrativisées)

Ils s’assirent, la tête à l’abri et les pieds dans la chaleur. Jeanne, attendrie, répétait : « Comme on est
bien ! Que c’est bon la campagne ! Il y a des moments où je voudrais être mouche ou papillon
pour me cacher dans les fleurs. » Ils parlèrent d’eux, de leurs habitudes, de leurs goûts, sur ce
ton plus bas, intime, dont on fait les confidences. Il avoua qu’il était déjà dégoûté du monde et las
de sa vie futile. Il ajouta qu’on y rencontrait rien de vrai, rien de sincère. Le monde ! Elle aurait
bien voulu le connaître ! Mais elle ajouta d’avance qu’il ne valait pas la campagne.
Guy de Maupassant, Une vie (1883)

Application : Deux camarades ont gagné un concours et font des projets. Faites en le récit en utilisant les trois
formes de discours (direct, indirect, indirect libre). Variez les verbes introducteurs de parole en vous aidant de
l’exercice 4.
Exercice 4 : Utiliser des verbes de paroles variés. Afin d’éviter les répétitions dans un récit, il faut
absolument VARIER LE VOCABULAIRE… voici de quoi utiliser des synonymes du verbe « dire »…

Tableau 1 : Des verbes de paroles 


jeter – répliquer – finir – couper – reprendre – répéter – insister – annoncer – s’informer – implorer – continuer – penser – ordonner – réclamer –
songer – poursuivre – achever – renchérir – ajouter – exiger – poursuivre – achever – renchérir – ajouter – exiger – demander – interrompre –
supplier – commander – enchaîner – réfléchir – questionner – constater – préciser – conclure – redire – commencer – interroger – se dire –
rapporter – remarquer – prier – expliquer – raconter – chercher à savoir

Engager la Annoncer – commencer – jeter


conversation (3)
Développer Ajouter – continuer – enchaîner – poursuivre – rapporter – répliquer – constater –
la conversation remarquer – expliquer – préciser – raconter
(11)

Reprendre des Répéter – reprendre – renchérir - redire


paroles (4)
Terminer la Couper – interrompre – conclure – achever – finir
conversation (5)
Se parler à soi- Se dire – penser – réfléchir – penser
même (4)
Poser une Demander – interroger – questionner – s’informer – chercher à savoir
Question (5)
Demander Commander – exiger – insister – ordonner – prier – réclamer – supplier - implorer
fermement (8)

Tableau 2 : Des verbes qui caractérisent une manière de réagir


jurer – accepter – reconnaître – prétendre – confier – admettre – conseiller – menacer – ricaner – se réjouir – assurer – affirmer – prétexter –
certifier – suggérer – se moquer – révéler – proposer – s’étonner - alléguer – approuver – avouer – acquiescer – plaisanter – douter

Etre sûr Affirmer – assurer – certifier – jurer – alléguer


de soi (5)
Etre Approuver- accepter – acquiescer
d’accord (4)
Mettre en doute Prétendre – prétexter – douter
ce qui est dit (3)
Aveu (4) Vouer – confier – reconnaître – révéler

Conseil (3) Suggérer – proposer – conseiller

Joie, étonnement, Se réjouir – s’étonner – se moquer – ricaner – menacer - plaisanter


moquerie,
menacer… (6)

Tableau 3 : Des verbes qui caractérisent une manière de parler


murmurer – susurrer – déclarer – bafouiller – hurler – crier – balbutier – souffler – grommeler – proclamer – lancer – s’exclamer – bredouiller –
s’égosiller – chuchoter – vociférer – tonner – grogner – bégayer

Voix faible (4) Chuchoter – murmurer – souffler – susurrer

Vois forte (5) Crier – s’égosiller – vociférer – hurler – tonner

Voix assurée (4) Déclarer – s’exclamer – lancer – proclamer

Mauvaise Bafouiller – balbutier – bégayer – bredouiller – grommeler - grogner


prononciation (6)
Souligne au crayon les passages dans lesquels parlent les personnages.

Ils s’assirent, la tête à l’abri et les pieds dans la chaleur. Jeanne, attendrie, répétait : « Comme
on est bien ! Que c’est bon la campagne ! Il y a des moments où je voudrais être mouche ou
papillon pour me cacher dans les fleurs. »
Ils parlèrent d’eux, de leurs habitudes, de leurs goûts, sur ce ton plus bas, intime, dont on fait
les confidences. Il avoua qu’il était déjà lassé des mondanités et de la ville. Il ajouta qu’on y
rencontrait rien de vrai, rien de sincère. Jeanne, elle, s'exclamait qu'elle aurait bien voulu
connaître les plaisirs de Paris. Elle lui demanda s'ils iraient parfois passer l'hiver .

Guy de Maupassant, d'après Une vie (1883)

Texte n°2
Elle avait fait venir Monsieur Lheureux et lui avait dit :
« J’ai une commande pour vous, j’ aurai besoin d’un grand manteau, à long collet, doublé.
- Vous partez en voyage ? demanda-t-il.
- Non ! mais… qu’importe, je compte sur vous, n’est-ce pas  ? et vivement ! »
Il s’inclina.
«  Il me faudra encore une caisse, pas trop lourde et tenez, prenez cela, vous vous paierez
dessus. » ajouta Madame Bovary en tirant sa montre de sa ceinture.
Mais le marchand s’écria qu’elle avait tort. Ils se connaissaient  ! Est-ce qu’elle doutait de lui  ?
Quel enfantillage  ! Elle le paierait à son retour  ! Elle exigea cependant qu’il prenne la chaîne et
déjà Lheureux l’avait mise dans sa poche et s’en allait, quand elle le rappela  :
«  Vous laisserez tout chez vous  !  »
Gustave Flaubert, Madame Bovary (1857)

Réécriture n°1 : Réécris au discours indirect tous les passages soulignés.


Réécriture n°2 : Réécris dans le système du présent tout le passage en italique.
Souligne les passages de discours direct, decours dans lesquels parlent les personnages.

1) Jeanne, attendrie, répétait : « Comme on est bien ! Que c’est bon la campagne ! Il y a des
moments où je voudrais être mouche ou papillon pour me cacher dans les fleurs. »
2) Il avoua qu’il était déjà lassé des mondanités et de la ville. Il ajouta qu’on y rencontrait
rien de vrai, rien de sincère. Jeanne, elle, s'exclamait qu'elle aurait bien voulu connaître
les plaisirs de Paris. Elle lui demanda s'ils iraient parfois passer l'hiver .
3) Ils parlèrent d’eux, de leurs habitudes, de leurs goûts, sur ce ton plus bas, intime, dont on
fait les confidences.

Guy de Maupassant, d'après Une vie (1883)

Réécris au discours indirect

1) Le professeur dit à ses élèves : « Lisez bien les consignes avant de commencer l’exercice »
2) Jérémy raconta à ses parents. « Hier, nous avons vu un film policier au cinéma. »
3) le libraire annonça à ses clients : «  La librairie ouvre ses portes de nouveau, nous sommes
heureux de vous accueillir »
4) Ma mère me conseilla : « Tu dois finir ton travail avant de partir chez tes amis. »
5) Le contrôleur me dit : « Vous devez vous rendre à Nice pour prendre le ferry pour la Corse. »

Vrai ou faux

Le point d’interrogation disparait au discours indirect.


La proposition principale contient un verbe de parole.
L discours narrativisé résume le contenu d’une conversation.
Les marques d’oral disparaissent au discours indirect.
La proposition subordonnée rapporte les paroles des personnages.
Au discours direct on met des guillemets à chaque réplique.

Complète Concordance des temps

Discours direct Discours indirect intégré au récit


Présent

imparfait imparfait

Plus que parfait

Futur dans le passé