Vous êtes sur la page 1sur 3

Exposé : prévention de l'infection à VIH

Introduction
Dans l'évolution l'homme a dû faire face à plusieurs pathologies dont la peste ,la variole, le coronavirus mais
néanmoins. Il il y en a une qui persiste jusqu'à présent : le sida .

Ainsi au cours de notre exposé nous allons présenter la Maladie donner ses mode de transmission, donner des
moyens de prévention et enfin établir un plan d'action de lutte Contre cette pathologie.

I. Présentation de la maladie
Le syndrome d'immunodéficience acquise, plus connu sous son acronyme sida, est un ensemble de
symptômes consécutifs à la destruction de cellules du système immunitaire par le virus de
l'immunodéficience humaine (VIH). L’infection au VIH atteint le système immunitaire, c’est-à-dire les défenses
naturelles du corps contre la maladie. Le sida est le dernier stade de l'infection au VIH.

Les phrases 4 de l'infection au VIH

1 / PRIMO-INFECTION

C’est la période suivant l’entrée du virus dans le corps. À ce stade, le virus se multiplie rapidement et les

risques de transmission sont plus élevés. Cette première phase peut s’accompagner de symptômes qui

ressemblent à ceux de la grippe comme de la fièvre, des maux de gorge, des douleurs musculaires, de la

fatigue, un gonflement des ganglions lymphatiques et des éruptions cutanées. Ces symptômes qui

disparaissent après quelques semaines ne se manifestent pas chez toutes les personnes infectées. La

primo-infection passe parfois inaperçue. C’est durant cette période que le système immunitaire produit des

anticorps pour se défendre contre le virus.

2 / PHASE ASYMPTOMATIQUE

Durant cette période, il n’y a aucune manifestation du virus mais celui-ci reste actif et continu de se répliquer

et d’infecter d’autres cellules immunitaires. En l’absence de traitement, cette phase sans symptôme peut

durer plus de 10 ans pour certains alors que pour d’autres, elle dure moins longtemps. Il faut se rappeler que

même durant cette période où le virus ne provoque aucun symptôme, celui-ci est toujours présent dans

l’organisme et peut être transmis à d’autres personnes.

3 / PHASE SYMPTOMATIQUE

Cette phase est caractérisée par l’apparition de symptômes persistants dus à l’affaiblissement du système

immunitaire. La personne peut commencer à présenter des symptômes d’infection comme de la fatigue

chronique, des sueurs nocturnes, de la fièvre, de la diarrhée ou une perte de poids importante. Si le système

immunitaire continue à s’affaiblir, le corps éprouvera une plus grande difficulté à se défendre contre les

infections.

4 / SIDA

L’apparition d’infections opportunistes causées par des bactéries, des virus ou des champignons ou encore

l’apparition de certains types de cancers désigne la phase sida.

Les infections spécifiques au VIH profitent d’un système immunitaire affaibli et certaines sont potentiellement
mortelles si aucun traitement antirétroviral n’est amorcé. Elles se présentent rarement chez une personne dont le
système immunitaire est intact.

Voici quelques exemples d’infections opportunistes : La Pneumonie, Toxoplasmose, le Cytomégalovirus, le Sarcome


de Kaposi, etc.

Historiques

Les premiers signes de l'épidémie remontent à la fin des années 1970, lorsque des médecins de Ne York et
de San Francisco s'aperçoivent que beaucoup de leurs patients homosexuels souffrent d'asthénie, de perte
de poids et parfois même de forme rare et atypique de cancer (comme le sarcome de Kaposi). L'existence
d'un problème sanitaire est avérée en juillet 1981 lorsque le Centre pour le contrôle et la prévention des
maladies (CDC) d'Atlanta relève une fréquence anormalement élevée de sarcomes de Kaposi, en particulier
chez des patients homosexuels. La maladie est d'abord connue sous le nom de « gay pneumonia » ou « gay
cancer », GRID (Gay-Related Immune Deficiency) ou encore gay compromise syndrome aux États-Unis. Ces
diverses appellations s'avérèrent inappropriées dès que s'affirma l'universalité de la maladie : à l'été 1982,
débuta aux États-Unis l'usage du sigle AIDS, qui signifia d'abord Acquired Immune Deficiency
Syndrome puis Acquired Immunodeficiency Syndrome(syndrome d’immunodéficience acquise).

Dans les années 1980, le sida se transforme en une pandémie. Il y a eu, entre 1981 et 2006, environ 25
millions de morts dus aux maladies en rapport avec le sida. En 2007, l'épidémie semble marquer le pas, le
nombre de séropositifs au VIH ayant sensiblement diminué de 38,6 millions en 2006 à 33,2 millions de
personnes séropositives au VIH. L'ONUSIDA indique cependant que cette diminution provient d'une
meilleure utilisation des outils statistiques, et met en garde contre un optimisme exagéré.

II. mode de transmission


Les trois modes de transmission du VIH ont chacun leurs particularités : par voie sexuelle, par
voie sanguine et durant la grossesse et l'allaitement.
• Voie sexuelle : la plupart des infections par le VIH ont été ou sont encore acquises à l'occasion de
rapports sexuels non protégés. La transmission sexuelle se fait par contact entre les sécrétions sexuelles
(ou du sang contaminé par le virus) et les muqueuses génitales, rectales ou buccales.
• Voie sanguine : le mode de contamination par voie sanguine concerne tout particulièrement les usagers
de drogues injectables, les hémophiles et les transfusés. Les professionnels de santé (soins infirmiers,
laboratoires) sont aussi concernés, bien que plus rarement. Il ne faut pas négliger les risques de
contamination lors des modifications corporelles telles que le piercing et le tatouage, si le protocole
d'hygiène n'est pas respecté.
• Grossesse et allaitement : la transmission mère-enfant du virus peut survenir in utero dans les
dernières semaines de la grossesse, au moment de l'accouchement, et lors de l'allaitement. À noter une
tendance à la fausse séropositivité au VIH chez les multipares En l'absence de traitement, le taux de
transmission de la mère au fœtus avoisine les 20 %. L'allaitement présente aussi un risque
supplémentaire de contamination du bébé, de l'ordre de 5 %, ce qui explique qu'il soit déconseillé en
cas d'infection de la mère.

III. Prévention
Il n'existe ,à ce jour, aucune vaccination efficace contre le sida. La prévention est donc fondamentale .les moyen de
prévention sont :

• L’utilisation du préservatif lors des rapports sexuelle .


• Éviter de partager des objet a usage personnel.
• Stériliser les instruments médicaux et servant à des tatouages et autres
• Faire le dépistage
• Faire la consultation prénatal en cas de grossesse avec une mère séropositifs
• Prendre antiviraux
IV. Plan d'action de lutte Contre le VIH
Contexte : le Sénégal a eu un taux de contamination au VIH élevé durant ces 3 dernières années. Pour cela et dans le
cadre de la journée internationale de lutte Contre le sida , l’état du Sénégal décide de mener une politique de lutte
contre cette maladie. Le ministère de la Santé et de l'action sociale décide de décentralisé le plan en région, ainsi
pour la région de Kaolack un groupe d'élèves de la 3eme B de pie XII a été choisi pour rédiger un plan d'action.

Objectifs: l'objectif de ce plan d'action est d'avoir un taux de contamination égal à 0 % d'ici 2030.

Acteurs : les acteurs sont la direction désigné par le ministère de la santé et de l’action sociales dans la région de
Kaolack , le groupe d’élèves choisi et les badianes nou gokh de la région.

Cibles : les cibles sont les personnes de tranche d’âge entre 15ans et 50 ans.

Les activités : comme activité nous prévoyons d'organiser une campagne de sensibilisation en faisant des soirées des
concerts et autres animations avec comme thème le sida, faire des apparition dans les écoles, les quartiers, dans les
ASC à la radio et à la télévision. Distribuer des flyers. Nous comptons aussi avec l'aide des badines nou gokh faire la
promotion de la consultation prénatal au maman pour éviter la transmission mère-enfant.

Ressources: nos ressources sont :

• Une mobilisation humaines


• Des matériaux sonores, lumineux et informatique
• Un budget
• Un personnel compétent

La période : nous comptons dérouler ces activités du 1 janvier 2022 au 31 décembre 2027.

Les résultats :les résultats attendus sont :

- baisser le taux contamination à 0%

- conscientiser les jeunes

Contrainte : les contraintes sont multiples tels :

Les contraintes de temps

Les contraintes humaines

Les contraintes financières.

Sources : Wikipedia ,doctissimo .