Vous êtes sur la page 1sur 4

CONTENTION EN ORTHODONTIE

La contention : Maintien des résultats acquis en fin de traitement orthodontique ; différents moyens permettent d'en
favoriser la pérennité.
 Un appareil de contention est un système qui oppose aux forces de récidive des forces égales et de sens contraire.
BUTS :
Eviter la récidive de la malocclusion en stabilisant le résultat du traitement pendant une certaine période de temps.
 Bonne adaptation du système stomatognathique à son nouveau cadre occlusal.
PRINCIPES :
-Immédiate :Reitan : Mouvement de récidive maximal durant les 2 premières heures.
-Intelligente :Angle : Le dessin de l'appareil de contention s'oppose aux mvts des dents vers leurs positions premières
-Prolongée : Jusqu'à ce que toutes les causes de récidive, liées au traitement ont disparu :
*la fin de la croissance faciale.
*la complète évolution des 8 ou leurs germectomies
*la disparition des tics et parafonctions
*déroulement normal des fonctions oro-faciales
*les fibres supracrestales soient redevenues « passives ».
-Fixée : Dans la mesure du possible pour éviter un arrêt prématuré de la contention.
LES DISPOSITIFS
Amovibles

+ Bon maintien de l'expansion transversale du maxillaire - Mauvais maintien des corrections des rotations.
de Plaque de

+ Peut être activée par la contraction des boucles ou par - Peu efficace pour contenir une égression ou
l'adjonction d'un ressort poussoir ingression
- Encombrante
HAWLEY

+ Ne perturbe pas l'occlusion. -- Encombrante


Gène a la phonation
+ Prévient ou corrige la réouverture des diastèmes - Le risque de mauvaise activation par le patient.
Tooth- Plaque

antérieurs. - Nécessité d'une étape de laboratoire


Peu indiquée vu qu'elle nécessite une
VAUGEOIS

+ Finition des petites corrections de rotation, d’axes, do collaboration


-Encombrement accrue
(CI : du patient buccaux)
Respirateurs
coordination -Inadapté aux corrections de béances
+ Fermeture des espaces laissés dus aux épaisseurs des
positioner

bagues

+ Réalisée en qq minutes par l'orthodontiste lui même. - Augmentation de la DVO.


thermoforméesGouttières

+ Peu encombrante - Détérioration du matériau avec le temps : couleur


+ Stabilisation des déplacements dans les 3 sens de et aspect
l'espace.
+ Transparente : Esthétique
+ Peuvent incorporer des dents prothétiques
Le défaut majeur de ces dispositifs amovibles c'est qu'ils peuvent être égarés, cassés ou non portés par le patient
Fixes +++

+ Bonne contention du diamètre intercanin. - Pas esthétique


Contention Contention
scellée

- Ne permet pas la contention des rotations des


incisives.
- Risque de caries sous les bagues : White spot
Etapes : Polissage > Mordançage > Utilisation d’élastique - Exigence d'une surveillance régulière
collée

> Photo-polymérisation > Adaptation du fil - Favorise la rétention de la plaque bactérienne.


+ Non encombrant. Si exo des PM : des fossettes marginales de 5 à 5
+ Maintien des dents dans tous les sens de l'espace. Si pas d’exo : de canine à canine
LA CONTENTION INTELLIGENTE :
Quelle contention pour quel type de malocclusion initiale ?
Classe I Classe II La supraclusion
Traitements sans extractions et expansion de l'arcade : plaque Activateur monobloc Arc collé avec butée rétro-
de Hawley, gouttière thermoformée, tooth-positioner (port nocturne) incisive
Traitements avec extractions : are collé de 5-5, tooth-positioner Tooth-positioner La béance
En cas des rotations : are collé sur toutes les dents. Les gouttières Arcs collés
thermoformées E.L.N
LA DUREE DE LA CONTENTION :
Reitan : Trouve des fibres ligamentaires encore étirés après 232 jours
Paulson : pour que la tension des fibres ligamentaires cesse, il faut environ 4 ans.
Ramfjord : il faut plus du temps chez les adultes que chez les enfants.
Nanda : peut être la solution à la question de la récidive à long terme est la contention à long terme.
Sheridan : la contention c'est jour et nuit les 3 premiers mois, puis toutes les nuits et pour toute la vie.
De notre part : Notre responsabilité est d'assurer l'éviction de la récidive pendant 3 à 6 ans selon l'âge du patient et le
type de traitement. Et cela pour tous les patients .

Remarques :
Mise en place de la contention avant le débagage
L’encombrement est plus facilement localisé au niveau mandibulaire antérieur :
+ La croissance de la mandibule dure plus longtemps qu’au maxillaire
+ La corticale est fine
+ Dents grêles
+ Points de contact situés plus haut : Les dents tournent les unes autour des autres

Etapes de collage :
-Polissage par éliminer la cuticule dentaire
-Mordonçage : A. orthophosphorique
-Adaptation du fil
-Mettre le composite sur chaque dent et non pas sur toutes les dents pour assurer une bonne hygiène
-Photopolymérisation

STABILITE ET RECIDIVE
En terme médicaux, la récidive désigne la réapparition d'une maladie après que le sujet ait recouvert la santé.
Début du XXème siècle : Angle, Case, Kingsley : Une bonne occlusion est un facteur de stabilité important.
1920 : Strang, Lundstrom donnent une grande importance aux largeurs d'arcades.
Pour Tweed (1946), Nance (1947) les dents mandibulaires doivent être en bonne relation avec l'os basal.
 Il faut éviter les vestibulo-versions excessives
Zacchrisson (1990) : Importance des contacts interdentaires pour la stabilité des déplacements
QE : FACTEURS DE RECIDIVE
1- Facteurs généraux :
Causes générales Croissance post-orthodontique Coopération du patient et
sa famille
- Troubles endocriniens (pathologies +La croissance de la mandibule continue plus La contention est une
thyroidiennes, modifications hormonales) longtemps que celle du maxillaire. étape de traitement à
- Nutrition Björk : Une croissance faciale de type rotation respecter. Qu'elle soit fixe
- Psychisme postérieure s'accompagne d'une évolution des ou amovible elle doit être
- Problème général contre-indiquant incisives en direction linguale qui va avec le contrôlée régulièrement.
l'orthodontie. développement des malpositions.
2- Facteurs locaux :
l'engrènement dentaire Coordination des formes d'arcades La courbe de Spee
Plus les cuspides sont courtes, Une mauvaise coordination : Lorsque la courbe de Spee et le
moins l'engrènement est profond > déglutition atypique recouvrement incisif se reforment pour
et moins la dent est solidaire de → problèmes d'ATMs assurer un bon guide antérieur :
ses antagonistes. → bruxisme. Égression des incisives inf.
encombrement.
Taille des dents L'occlusion dynamique Facteurs ligamentaires
Ces sont des facteurs de récidive Vérifier les mouvements d'excursions Distension du ligament alvéolo-dentaire
à signaler et à prévoir. mandibulaires pour éviter toute →Tension → étirement par force →
Dent petite : tourne facilement interférence source de récidive. mouvement de rappel.
Dent malformée : mauvais Étape d'intercuspidation : Souvent
contact interdentaire équilibration occlusale.
Facteurs parodontaux  Position des dents sur leurs bases Evolution des 3èmes molaires.
-Etat parodontal initial Travaux de Tweed, Steiner... - Rôle controversé.
(importance++) - Sont-ils touiours d'actualité ? - Tenir compte de la croissance et de la
- Hygiène au cours du traitement Harmonie faciale harmonie des tissus mous poussée mésialante des arcades.
(fondamentale) plus importants.
Facteurs neuromusculaires
-Equilibre labio-linguo-jugal.
-Rétablissement des fonctions de la sphère oro-facialeRécidive en fonction de la malocclusion et attitude thérapeutique
RECIDIVES EN FONCTION DE LA MALOCCLUSION ET ATTITUDE THERAPEUTIQUE :
Réouverture de diastèmes : +++ (voir si problème de langue, freins)
Il faut envisager de laisser les fibres s'organiser avant de débaguer.
Céouverture d'espace d'extraction.
Comprendre la cause.
Les rotations :+++ Vérifier les contacts dentaires, Corriger le plus tôt possible en multibagues, hypercorriger.
- fibrotomie circonférentielle
Réapparition d'un encombrement mineur : Chercher la cause: mauvaise occlusion, contact incisif,Torque, croissance
terminale, port insuffisant de la contention, problème parodontal.
Réapparition d'un encombrement moyen : Chercher la cause: traitement sans exo. mais nécessitant des extractions ,
mauvais diagnostic, problème fonctionnelReprendre le traitement.
Réapparition d'un encombrement important chez l'adulte : avulsion d'une incisive ?
Classe II et récidive :
Classe II div.1 Classe II div.2
La stabilité des résultats est dans la stabilité de l'occlusion et Se traite souvent sans extractions
le respect des fonctions et de la croissance. Si nécessité d'exo : tensions musculaires :
→ Activateur pour la contention, ELN. encombrement : récidive.
Reprendre le traitement car la classe II est non fonctionnelle. Attention à la coordination des arcades.
Classe III et récidive :
Si l'inversé d'articulé réapparait, la reprise de traitement doit etre envisagée avec l'option chirurgicale en vue.
Supraclusion +++ Butée incisive est souvent nécessaire.
Béance : Penser au problème fonctionnel. Si la récidive est squelettique, l'option est chirurgicale.
Problème du sens transversal :
- Penser à la ventilation.
- l'expansion transversale doit toujours être surestimée pour un équilibre facial.