Vous êtes sur la page 1sur 26

Ministère de l’enseignement supérieure et de la recherche scientifique

Université Batna 2
Faculté de médecine

Les infections associées aux soins

Dr H.Benaldjia, Pr A.Tobbi
Faculté de médecine, Université Batna 2
Plan
1. Introduction- Définitions

2. Modes d’expression épidémiologique

3. Micro-organismes

4. Chaine de transmission des infections associées aux soins

5. Localisations des infections nosocomiales courantes

6. Conséquences des infections associées aux soins

7. Organisation de la lutte contre les infections associées aux


soins
1. Introduction-Définitions

1.1. Hygiène hospitalière

• Discipline qui prend en compte l’ensemble des aspects


cliniques, microbiologiques et épidémiologiques des
infections associées aux soins (IAS).

Mettre en place des actions pour prévenir ces infections et


la diffusion des bactéries résistantes aux antibiotiques.
1. Introduction-Définitions

1.2. Une infection associée aux soins (IAS)

Infection
Pas d’infection

Prise en charge

Diagnostique Thérapeutique Préventive


1. Introduction-Définitions

1.2. Une infection associée aux soins (IAS)

Chirurgie = 30 jours

>48H Implant ou prothèse = 1 an

> Période Infection


d’incubation

Prise en charge
1. Introduction-Définitions

Infection nosocomiale (IN): acquise


dans une structure de santé

IAS

Infection contractée lors de soins


(ILS) : acquise lors de soins réalisés hors
établissement de santé
1. Introduction-Définitions
Les infections nosocomiales (IN)
Latin Grec

nosocomium nosos Komeion

• Acquise à l’hôpital par un patient admis pour autre raison


• peut se déclarer même après la sortie
• Peut toucher le personnel et les visiteurs.
1. Introduction-Définitions
Problème de santé publique

Morbidité Mortalité Coût ↑

France: prévalence IN 6 à USA (Etude SENIC) : 3,6 % USA: 4,5 et 5,7
7% (1). (2) milliards USD
Algérie (2005): Prévalence Mexique: 1,5
14% milliard USD (3)
Batna: Incidence ISO en
neurochirurgie (2015) = 5,30 %

Un indicateur de la qualité des soins.


1. http://www.infonosocomiale.fr/stats.php
2. https://www.hcsp.fr/docspdf/adsp/adsp-38/ad382729.pdf
3. https://www.who.int/gpsc/background/fr/
2. Mode d’expression épidémiologique

1- Cas Sporadique : 2- Épidémie : Infection Croisée;


erreur de manipulation Souches isolées =souche initiale.
ou faute d’asepsie.
3. Micro organismes
Flore résidente Flore transitoire
• Ancienne • Acquisition récente
• Rarement pathogène • Peut être pathogène
• Spécifique d’un individu • Spécifique d’une activité
Difficile à enlever (réduire)
Facile à enlever

http://www.cpias-ile-de-france.fr/docprocom/animation/ch/ch-ES2mars2020.pdf
3. Micro organismes
3. Micro organismes

• Caractéristiques générales des germes responsables


d’IAS:
• Grande résistance dans le milieu extérieur (air – eau –
aliments et matériel).
• Grande résistance aux Antibiotiques et parfois aux
Antiseptiques.
• Une large diffusion dans la structure de soins.
4. Chaine de transmission des IAS
Mains Environnement

Contact Air

Porte de sortie

Porte d’entrée
Réservoir Hôte
Voie de transmission réceptif

Agent pathogène
(micro organisme)

Endogène Exogène Moyens de


défense
L’homme
Patient Environnement Caractéristiques du
(Matériel médical, air, MO
-Immunité
eau et surface)
-Geste invasif
5. Localisation des I.N courantes

5.1. Les infections urinaires nosocomiales (IUN)

5.2. Pneumonies nosocomiales

5.3. Infections du site opératoire (ISO)

5.4. Infections sur cathéters

5.5. Bactériémies et septicémies


5. Localisation des I.N courantes

5.1. Les infections urinaires nosocomiales (IUN)

Premier site d’IN

Germes : E. Coli, Entérocoques, Pseudomonas aeruginosa

Facteurs de risque :

– Sondage vésical +++, cystoscopie (++) et chirurgie

urologique.

– sujet âgé, sexe féminin, diabète, antibiothérapie préalable,

troubles sphinctériens, vessie neurologique...


5. Localisation des I.N courantes

5.2. Pneumonies nosocomiales

1ère cause de décès par infection nosocomiale :


Germes : Bacilles Gram négatif (60 %), Staphylococcus aureus
(30 %), Candida (10 %), Aspergillus (surtout chez
l’immunodéprimé)…
Facteurs de risque :
La sonde d'intubation endo trachéale (+++).
5. Localisation des I.N courantes

5.3. Infections du site opératoire : ISO

Germes : Cocci Gram positifs (staphylocoque doré),


Entérobactéries, Pseudomonas, champignons…
Les ISO provoquent un allongement de la durée de séjour
d’environ une semaine.
Facteurs de risque :
- Terrain : sujet âgé, immuno dépression, antibiothérapie
prolongé...
- Score ASA élevé.
-Type de chirurgie: propre, contaminé,….
- Durée du séjour préopératoire.
- Préparation de l'opéré(e) : l’hygiène corporelle, type de
dépilation.
- Intervention elle-même.
5. Localisation des I.N courantes
5.4. Infections sur cathéters

Germes : Staphylocoques (50 %), bacilles Gram négatif (10 %), champignons et
levures
L'infection survient par plusieurs voies :
– Exoluminale.
– Endoluminale : les solutés de perfusion
Facteurs de risque :
– terrain : immuno dépression, altération du revêtement cutané, infection à
distance.
– Environnement: durée d’hospitalisation, mauvaises conditions de pose,
manipulations septiques, alimentation parentérale.
– Cathéter central non tunnellisé, cathéter à voies multiples, site fémoral.
5. Localisation des I.N courantes

5.5. Bactériémies et septicémies

Nosocomiales  si porte d’entrée ou le foyer d’infection n’existait à


l’admission.
Les portes d’entrées :
Veineuse(cathéter infecté),
Chirurgicale(intervention sur les voies digestives….),
Médicales(investigation à l’aide de sonde),
Cutanée(surinfection de plaies….).
La bactériémie: passage bref et transitoire de bactérie dans le sang .
La septicémie: infection générale due à des décharges microbiennes
massives et répétées, issues d’un foyer septique.
6. Conséquences des IAS

• Organisation des soins

• Durée d’hospitalisation

• Coût

• Conséquences graves sur le malade


7. Organisation de la lutte contre les IAS

a. Le Comité national d’hygiène hospitalière


( 28 mars 1998)  national

• Politique de santé en matière d’hygiène hospitalière ;

• Programme de prévention des infections hospitalières ;

• Actions de santé en matière d’hygiène hospitalière

• Évaluer les résultats.


7. Organisation de la lutte contre les IAS

b. Le Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales


CLIN (27 novembre 1998)  chaque établissement

• Surveiller les infections nosocomiales

• Élaborer un programme de lutte contre les IN;

• La surveillance des résistances aux ATB et leurs bon usage

• Évaluer les résultats.

• Assurer la formation en hygiène hospitalière


7. Organisation de la lutte contre les IAS

Stratégie nationale de lutte contre les IN

La surveillance épidémiologique des IAS.

Application des mesures d’hygiène


7.1. La surveillance des IAS

7.1.1. Définition

La surveillance épidémiologique : ≪ la collecte


systématique et continue, l’analyse et l’interprétation
des données sanitaires essentielles à la planification, la
mise en place et l’évaluation d’actions de sante publique,
étroitement reliées à la diffusion en temps opportun de ces
données à ceux qui en ont besoin ≫

L’information appelant l’action


La surveillance des IAS

7.1.2. Intérêt de la surveillance des IN

Surveillance

Réduction Retour d’information


des taux De l’information
pour l’action Sensibilisation
d’infection

Actions préventives
Formation
7. 2. L’application des mesures d’hygiène