Vous êtes sur la page 1sur 3

Fiche n˚ 5 :

Comptes combinés
I. Principe

L’existence de participations entre sociétés est à la base de l’établissement de comptes


consolidés avec un périmètre de consolidation qui prend en compte la société holding et
toutes les filiales pour lesquelles le pourcentage de contrôle ou droit de vote est au moins
20%.

L’existence de relations économiques ou stratégiques entre sociétés est à la base de


comptes combinés avec un périmètre de combinaison n’excluant aucun pourcentage
d’intérêt. La combinaison est une consolidation horizontale basée sur la technique de
l’intégration globale en distinguant la part groupe et la part hors groupe.

Les situations pouvant entrainée une combinaison sont les suivantes :

 Entreprises de secteurs coopératifs ou mutualistes, constituant un ensemble


homogène avec éventuellement un organisme fédérateur central, de stratégies et de
directions communes,

 Entreprises d’un même ensemble non rattachées juridiquement à une holding ou


sous holding mais placées directement ou indirectement sous la même autorité,

 Entreprises liées en elle par un accord de partage de résultats tels que leurs comptes
combinés soient plus représentatifs de leur activité par rapport aux comptes isolés de
chaque entité.

II. la mise en œuvre

Du point de vue comptable on reconduit les règles et les techniques de la méthode de consolidation
en intégration globale. La combinaison consiste à cumuler les comptes de biens et dettes personnels
des différentes entreprises comprises dans le périmètre tout en veillant :

 A harmoniser les méthodes d’évaluation,

 A retraiter les comptes et opérations réciproques,

 A éliminer les titres de participation qui existent éventuellement.

Toutefois certaines difficultés rencontrées lors de l’établissement des comptes consolidés n’existent
pas en comptes combinés. Par exemple traitements d’écarts d’acquisition, les intérêts hors groupe.

Cependant dans certains cas lorsque par exemple la cohésion d’un ensemble d’entreprises résulte
d’une unicité de direction, ou résulte de leur appartenance à une même holding, il est nécessaire de
distinguer deux catégories d’associes : les uns constituent des ayants droits aux capitaux propres
combinés et les autres sont des tiers par rapport à ces capitaux propres. Cette distinction
doit figurer dans l’état annexé et sert de support à l’évaluation des intérêts hors groupe au
bilan comme au compte de résultat.

Application : soit l’organigramme suivant :

Holding (France)
Hors UEMOA

80% 62% 80%

Filiale A Filiale B Filiale C

(Sénégal) (Mali) (Togo)

2) les comptes personnels des societes après recrutement se présentent ainsi à la clôture de
l’exercice N

Societes Holding A B C
Rubriques
actif
Immobilisations corporelles 750 300 450 225
Titres de participation (A,B,C) 1305 − − −
Autres actifs 1245 675 750 525
Total actifs 3300 975 1200 750
passif
Capital social 1500 600 750 450
Réserves 750 150 225 75
Résultat net 156 65 39 65
Autre passif 894 160 186 160
Total passif 3300 975 1200 750
Produit 3975 1575 2400 1170
Charges 3819 1510 2361 1105
Résultat Global 156 65 39 65
Bilan combiné

Postes A B C Comptes
combinés
Immobilisations corporelles 300 450 225 975
Autres actifs 675 750 525 1950
Total actif 975 1200 750 2925
Capital social 480<600×0,8> 465<750×0,62> 360<450×0,8> 1305
Reserve combinée 120<150×0,8> 139,5<225×0,62> 60<75×0,8> 319,5
Résultat combiné 52<65×0,8> 24,18<39×0,62> 52<65×0,8> 128,18

Cap. propres combinés : Groupe 652 628,68 472 1752,68


Intérêt HG (cap.+réserves) 150<750×0,2> 370,5<975×0,38> 105<5250,2> 625,5
Résultat HG 13<65×0,2> 14,82<39×0,38> 13<650,2> 40,82
Total capitaux propres 815 1014 590 2419
Autres passives 160 186 160 506
Total passif 975 1200 750 2925

Compte de résultat

Eléments A B C Cumul
Produits 1575 2400 1170 5145
Charges 1510 2361 1105 4976
Résultat net ensemble combinés 65 39 65 169
Dont : groupe 128,18
Hors groupe 40,82