Vous êtes sur la page 1sur 4

Centre Universitaire de Tipaza Tipaza, le 14 Juin 2021

Institut des Sciences Durée : 1h00mn


Département de Génie Civil
1ère année Master -Structures
Module : Dynamique Des Structures 2 Aucun document n’est autorisé
Corrigé type d’Examen du Semestre 2

Note : 20/20
Exercice 01 : (04.50 pts)

Détermination de la rigidité max 𝑘 :


C’est un système à deux degrés de liberté avec :
𝑚 0 1 0
Matrice de masse : [𝑀] = [ ] = 20 × 103 [ ] 𝑘𝑔 (0.50 pts)
0 𝑚 0 1
𝑘 −𝑘
Matrice de rigidité : [𝑘] = [ ] (0.50 pts)
−𝑘 2𝑘
La résolution du déterminant |[𝑘] − 𝜔2 [𝑀]| = 0, nous donne :
𝑘 −𝑘 𝑚 0
|[ ] − 𝜔2 [ ]| = 0
−𝑘 2𝑘 0 𝑚
2
|[ 𝑘 − 𝜔 𝑚 −𝑘 ]| = 0 → 𝜔4 𝑚2 − 3𝑘𝑚𝜔2 + 𝑘 2 = 0
−𝑘 2𝑘 − 𝜔2 𝑚
Avec : 𝜆 = 𝜔2

2
𝑘 𝑘2 𝑘2
𝜆 − 3𝜆 + 2 = 0 → ∆= 5 2
𝑚 𝑚 𝑚
𝑘 𝑘
𝜆1 = 0.382√𝑚 et 𝜆2 = 2.618√𝑚

Soit :
𝑘 𝑘
𝜔1 = 0.618√𝑚 et 𝜔2 = 1.618√𝑚 (2x0.75 pts)

2𝜋 2𝜋 𝑚
→ 𝑇𝑚𝑎𝑥 = 𝜔 = 0.618 √ 𝑘 ≤ 0.6 𝑠𝑒𝑐
1

Soit :
𝑚×4𝜋 2
𝑘 ≤ (0.6×0.618)2

A.N.
20×103 ×4𝜋2
𝑘≤ (0.6×0.618)2
→ 𝑘 ≤ 5742.6227 𝑘𝑁 (1.00 pts)

2. Section du poteau a :
La rigidité équivalente d’un étage :
24𝐸𝐼 𝑎4 4 𝑘ℎ3
𝑘= avec 𝐼 = 12 → 𝑎 = √ 2𝐸
ℎ3

A.N.
4 𝑘ℎ3 4 5742.6227×103 ×33
𝑎 = √ 2𝐸 = √ = 0.249519 → 𝑎 = 24.9519 ≈ 25 𝑐𝑚 (1.00 pts)
2×2×1010

1/4
Exercice 02 : (04.50 pts)

Pour déterminer la fréquence propre et le mode propre du premier mode de vibration par la méthode de Stodola
doivent calculer la matrice dynamique, cette matrice est obtenue en multipliant à droite la matrice de
flexibilité par la matrice de masse :
[𝐷] = [𝑓̌][𝑀]
A.N.
11 5 2 2 0 0 11 7.5 4
10−7 5 1
[𝐷] =
84
[5 5 2] × [0 3 0] × 10 = 4200 [ 5 7.5 4] 𝑠 2 (1.00 pts)
2 2 2 0 0 4 2 3 4
Puisque : {𝑥1 (6) } ≠ {𝑥1 (5) }, on serait obligé de continuer l’itération
7ème itération :
11 7.5 4 1.0000 17.0721 1.0000
1 1 17.0721
{𝑥̅1 (7) } = [𝐷]{𝑥1 (6) } = 4200 [ 5 ] {
7.5 4 0.6486 } = { 11.0721 } = {0.6485}
4200 4200
2 3 4 0.3019 5.1534 0.3019
1.0000
{𝑥1 (7) } = {0.6485} (0.50 pts)
0.3019
quand on compare : {𝑥1 (7) } ≠ {𝑥1 (6) }, on serait obligé de continuer l’itération
8ème itération :
1 11 7.5 4 1.0000 1 17.0714 17.0714 1.0000
{𝑥̅1 (8) } = [𝐷]{𝑥1 (7) } = [5 7.5 4] {0.6485} = {11.0714} = {0.6485}
4200 4200 4200
2 3 4 0.3019 5.1531 0.3019
1.0000
{𝑥1 (8) } = {0.6485} (0.50 pts)
0.3019
Il y a une convergence : {𝑥1 (8) } ≈ {𝑥1 (7) } (0.25 pts)
Donc la fréquence est obtenue par :
(𝑥𝑘1 (𝑠−1) )𝑚𝑎𝑥 𝑥11 (7) 1.0000
𝜔1 2 = (𝑠) ) = = 1 = 246.0255 → 𝜔1 = 15.6852 𝑟𝑎𝑑/𝑠𝑒𝑐 (0.50 pts)
(𝑥̅ 𝑘1 𝑚𝑎𝑥
𝑥̅ 11 (8) ×17.0714
4200
1 17.0714 4200
Ou bien : 𝜔 2
= → 𝜔1 2 = 17.0714 = 246.0255 → 𝜔1 = 15.6852 𝑟𝑎𝑑/𝑠𝑒𝑐
1 4200

Examinons l’intervalle de fréquence obtenu après un cycle :


𝑥𝑘1 (0) 𝑥𝑘1 (0)
( (1) ) < 𝜔1 2 < ( (1) )
𝑥̅𝑘1 𝑚𝑖𝑛
𝑥̅𝑘1 𝑚𝑎𝑥
𝑥11 (0) 1.0000
(𝜔1 2 )𝑚𝑖𝑛 = ( (1) ) = 1 = 186.6667 → (𝜔1 )𝑚𝑖𝑛 = 13.6626 𝑟𝑎𝑑/𝑠𝑒𝑐 (0.50 pts)
𝑥̅ 11 𝑚𝑎𝑥 ×22.50
4200

𝑥31 (0) 1.0000


(𝜔1 2 )𝑚𝑎𝑥 = ( ) = 1 = 466.6667 → (𝜔1 )𝑚𝑎𝑥 = 21.6025 𝑟𝑎𝑑/𝑠𝑒𝑐 (0.50 pts)
𝑥̅ 31 (1) 𝑚𝑖𝑛 ×9.00
4200

La fréquence obtenue n’est donc pas satisfaisante avec un seul cycle, en raison du mauvais choix du vecteur
initial. Une très bonne approximation peut cependant être obtenue après le premier cycle en utilisant le procédé
de la moyenne pondérée :
1 0 0 1
𝑇 4200×{22.50 16.50 9.00}2×105 [0 1.5 0]{1}
{𝑥̅ 1 (1) } [𝑚]{𝑥1 (0) } 0 0 2 1 65.25×4200
𝜔1 2 = 𝑇 = 1 0 0 22.50 = = 254.5455
{𝑥̅ 1 (1) } [𝑚]{𝑥̅ 1 (1) } 1 1076.625
5
4200×{22.50 16.50 9.00}2×10 [0 1.5 0]4200{16.50}
0 0 2 9.00

Donc la pulsation fondamentale de Stodola est :


𝜔1 2 = 254.5455 → 𝜔1 = 15.9545 𝑟𝑎𝑑/𝑠𝑒𝑐 (0.75 pts)

2/4
Exercice 03 : (11.00 pts)

1. Détermination des matrices de masse [𝑀], de rigidité [𝑘] et de flexibilité [𝑓̌] :


1 0
Matrice de masse : [𝑀] = 𝑚 [ ] (0.50 pts)
0 1
1 −1
Matrice de rigidité : [𝑘] = 𝑘 [ ] (0.50 pts)
−1 3
3 1
1 2 2
Matrice de flexibilité : [𝑓̌] = [ 1] (0.50 pts)
𝑘 1
2 2
2. Vérification :
3 1 3 1

[𝑘] × [𝑓̌] = 𝑘 [ 1 −1] × [21


1 2 1 0 1 1 −1 1 0
1] =[ ] ; [𝑓̌] × [𝑘] = 𝑘 [21 2
1] ×𝑘[ ]=[ ]
−1 3 𝑘 0 1 −1 3 0 1
2 2 2 2

Alors : [𝑘] × [𝑓̌] = [𝑓̌] × [𝑘] = [𝐼] (1.00 pts)

3. Détermination des fréquences propres et les modes propres :


Pour déterminer les fréquences propres doivent résoudre :
𝑑𝑒𝑡([𝑘] − 𝜔2 [𝑚]) = 0
En remplaçant [𝑀] et [𝑘], on obtient :
2
|[ 𝑘 − 𝜔 𝑚 −𝑘 ]| = 0
−𝑘 3𝑘 − 𝜔2 𝑚
Évaluer ce déterminant, simplifier et égaliser à zéro conduit à l'équation du deuxième degré suivante :
𝜔4 𝑚2 − 4𝑘𝑚𝜔2 + 2𝑘 2 = 0
Avec : 𝜆 = 𝜔2
𝜆2 𝑚2 − 4𝑘𝑚𝜆 + 2𝑘 2 = 0
𝑘 𝑘
Les deux racines de cette équation sont : 𝜆1 = 0.5858 𝑚, 𝜆2 = 3.4142 𝑚.

𝑘 𝑘
Donc, les fréquences sont : 𝜔1 = 0.7654 √𝑚 𝑟𝑎𝑑/𝑠𝑒𝑐, 𝜔2 = 1.8478√𝑚 𝑟𝑎𝑑/𝑠𝑒𝑐. (2x0.75 pts)

Sou forme vecteur :


𝜔1 𝑘 0.7654
{𝜔 } = √ { } 𝑟𝑎𝑑/𝑠𝑒𝑐
2 𝑚 1.8478
Les modes propres :
𝑘
Pour 𝜔1 = 0.7654 √𝑚 𝑟𝑎𝑑/𝑠𝑒𝑐 :
𝑘 − 0.5858k −𝑘 ∅ 0
[ ] { 11 } = { }
−𝑘 3𝑘 − 0.5858k ∅21 0
0.4142𝑘∅11 − 𝑘∅21 = 0……………… (1)
−𝑘∅11 + 2.4142𝑘∅21 = 0……………. (2)
d’où : ∅11 = 1
Donc le 1er mode de vibration :
∅ 1.0000
∅1 = { 11 } = { } (1.00 pts)
∅21 0.4142

3/4
𝑘
Pour 𝜔2 = 1.8478√𝑚 𝑟𝑎𝑑/𝑠𝑒𝑐 :
𝑘 − 3.4142k −𝑘 ∅ 0
[ ] { 12 } = { }
−𝑘 3𝑘 − 3.4142k ∅22 0
−2.4142𝑘∅12 − 𝑘∅22 = 0……………….. (3)
−𝑘∅12 − 0.4142𝑘∅22 = 0……………….. (4)
d’où : ∅12 = 1
Donc le 2ème mode de vibration :
∅ 1.0000
∅2 = { 12 } = { } (1.00 pts)
∅22 −2.4142
4.Vérification des propriétés d’orthogonalités :
On peut vérifier que les modes propres correspondant à différentes fréquences propres satisfont aux conditions
d'orthogonalité par les 2 équations suivantes :
m 0 1.0000
{∅1 }𝑇 [𝑚]{∅2 } = 0 → {1.0000 0.4142 } [ ]{ } = 0…………..…Vérifiée (0.50 pts)
0 m −2.4142
{∅1 }𝑇 [𝑘]{∅2 } = 0 → {1.0000 0.4142 } [ 𝑘 −𝑘] { 1.0000 } = 0……………Vérifiée (0.50 pts)
−𝑘 3𝑘 −2.4142
5. Détermination des expressions de 𝑥1 (𝑡) et 𝑥2 (𝑡) :
La solution de ce système d'équations différentielles est de la forme :
1.0000 1.0000 1.0000 1.0000
𝑥(𝑡) = A1 { } cosω1 t + B1 { } sinω1 t + A2 { } cosω2 t + B2 { } sinω2 t (0.50 pts)
0.4142 0.4142 −2.4142 −2.4142
𝑥1 (𝑡) = A1 cosω1 t + B1 sinω1 t + A2 cosω2 t + B2 sinω2 t ……………………………………… (1)
𝑥2 (𝑡) = 0.4142A1 cosω1 t + 0.4142B1 sinω1 t − 2.4142A2 cosω2 t − 2.4142B2 sinω2 t ……… (2)
En introduisant les conditions initiales (𝑥1 (0) = 0, 𝑥2 (0) = 𝑥0 , 𝑥̇ 1 (0) = 𝑥̇ 2 (0) = 0) pour déterminer les
constants, on obtient :
de l’Eq. (1) : A1 + A2 = 0 et de l’Eq. (2) : 0.4142A1 − 2.4142A2 = 𝑥0
0𝑥 0 𝑥
Alors : A1 = 2.8284 et A2 = − 2.8284 (2x0.50 pts)
En dérivant :
𝑥̇ 1 (𝑡) = −A1 ω1 sinω1 t + B1 ω1 cosω1 t − A2 ω2 sinω2 t + B2 ω2 cosω2 t ………………………………….. (3)
𝑥̇ 2 (𝑡) = −0.4142𝐴1 𝜔1 𝑠𝑖𝑛𝜔1 𝑡 + 0.4142𝐵1 𝜔1 𝑐𝑜𝑠𝜔1 𝑡 + 2.4142𝐴2 𝜔2 𝑠𝑖𝑛𝜔2 𝑡 − 2.4142𝐵2 𝜔2 𝑐𝑜𝑠𝜔2 𝑡 …. (4)
de l’Eq. (3) : B1 𝜔1 + B2 𝜔2 = 0 et de l’Eq. (4) : 0.4142B1 𝜔1 − 2.4142B2 𝜔2 = 0
Alors B1 = B2 = 0 (2x0.50 pts)
La réponse est donnée par :
𝑘 𝑘
𝑥1 (𝑡) = 0.3536𝑥0 (𝑐𝑜𝑠0.7654 √𝑚 𝑡 − 𝑐𝑜𝑠1.8478 √𝑚 𝑡) (0.50 pts)

𝑘 𝑘
𝑥2 (𝑡) = 𝑥0 (0.1464𝑐𝑜𝑠0.7654 √𝑚 𝑡 + 0.8536𝑐𝑜𝑠1.8478 √𝑚 𝑡) (0.50 pts)

4/4 Dr. Nadhir Toubal Seghir

Vous aimerez peut-être aussi