Vous êtes sur la page 1sur 27

Module: Access

Leçon 1: Introduction aux bases de données

Introduction

Dans les entreprises, on manipule souvent des données ayant la même structure. Prenons l'exemple de la liste des
membres du personnel : pour chaque personne, on enregistre le nom, le prénom, le sexe, la date de naissance,
l'adresse, la fonction dans l'entreprise, etc. Toutes ces données ont la même structure ; si elles sont gérées par des
moyens informatiques, on dit qu'elles constituent une base de données. On utilise aussi le sigle BDD, et le terme anglais
correspondant est Data Base.

Bien entendu, les bases de données existaient avant l'introduction de l'informatique, mais elles ne portaient pas encore
ce nom. Pour stocker l'information, on utilisait des fiches, regroupées dans des boites appelées fichiers. Initialement, les
fiches étaient triées manuellement. Le développement des bases de données gérées par des moyens informatiques a
rendu obsolètes ces anciennes techniques.

Définition :

une base de données est un ensemble structuré de données, géré à l'aide d'un ordinateur.

Il existe plusieurs types de bases de données (BD’s) qui se distinguent par la façon dont les données sont structurées.

•BD’s relationnelles, objet, hiérarchiques, réseau, …

•95% des BD’s sont relationnelles

Structure d’une BD relationnelle

 Une BD relationnelle est composée d’un ensemble de tables (ou relations).


 Une table est composée de
o Lignes qu’on appelle enregistrements (ou tuples)
o Colonnes représentant chacune un champ (ou un attribut).
 Chaque table a un nom.
 Chaque champ a un nom et un type
o Texte, numérique, date, …

1
Le logiciel (SGBD)

Les logiciels qui permettent de gérer des bases de données sont appelés « Systèmes de Gestion de Bases de
Données ».
 Access est un SGBD relationnel.
 MySQL, SQL Server, Postgres, Oracle, DB2, …
 Un SGBD permet de
 Créer une BD
 Modifier la structure des tables
 Interroger la BD
 Modifier la BD
 …

2
Module: Access

Leçon 3: Création d'une base de données

Création d’une nouvelle base de données

Pour créer une nouvelle base de donnés sous MS Access 2016 :


• Lancer MS Access 2016 en Double-cliquant sur son icône sur le bureau , ou en cliquant sur le bouton Démarrer
→ Tous les programmes → Microsoft office → MS Access 2016.
• Cliquer sur BASE DE DONNÉES DU BUREAU VIDE.
• Indiquer l’emplacement, le nom de la base de données, et cliquer sur CRÉER.

Les fichiers de bases de données créées sous MS Access 2013 portent communément l’extension .accdb. Ce sigle est
l’abréviation de « Access Data Base », c’est-à-dire « Base de données Access ».

La fenêtre principale de votre nouvelle base de données apparait. Celle-ci contient une table vide nommée Table1

Méthodes de création de table

Deux méthodes sont proposées pour créer une nouvelle table :


 Créer une table en Mode "Création"
Comme son nom l’indique, cette méthode vise à créer et définir précisément la structure de la table. C’est une étape
obligatoire avant la saisie des données. Le mode création correspond au dictionnaire de données : liste des champs avec
leur type et leur description. Cette mode de création ne s’applique pas seulement aux tables, il est employé aussi pour la
construction des requêtes, des formulaires et des états.

 Créer une table en Mode Feuille de Données

3
Cette méthode permet de créer une table en entrant directement les données (les enregistrements). Par défaut, les champs
sont nommés : Champ1, Champ2, etc.

 Passage du mode Création au mode Feuille de données, et inversement


On peut passer facilement du Mode Feuille de données au Mode Création, ou inversement en utilisant une de trois
méthodes suivantes:
Avec le ruban :
• Cliquer sur l’onglet ACCUEIL, puis sur le bouton Affichage.

• Choisir le mode souhaité : la grille pour le Mode Feuille de données ou l’équerre pour le Mode "Création".

Avec les icônes de la barre d’état :


• Sur la barre d’état, cliquez sur l’icône , pour passer au Mode Feuille de Données,
• Ou bien sur l’icône , pour passer au Mode Création.
Avec un clic droit sur l’onglet de la table :
• Faire un clic-droit sur l’onglet de la table et choisir le mode souhaité.

Création d'une table en mode création

Créer une table en mode création consiste à déterminer ses différents champs, leurs type de données et à paramétrer les
propriétés de chaque champs ainsi qu'à déterminer la clé primaire de cette table.
Pour créer une table vide en Mode Création", il faut suivre les étapes suivantes :

1) Lancer MS Access 2016, puis créer une nouvelle base de données vide et la nommer
"Bibiothéque". L’extension .accdb sera autematiquement ajoutée par Access.

2) Fermer la table Table1 qui est automatiquement ouverte en Mode Feuille de données soit :
en cliquant directement sur le bouton situé en haut à droit de l’onglet Table1, ou
en faisant un clic-droit sur Table1, puis en choisissant Fermer.

Lorsqu’on clique sur le bouton « Création de table », une fenêtre s’affiche et une nouvelle table nommée « Table1 »
s’ouvre en Mode Création. Celle-ci n’est pas encore créée (table vide), elle est simplement proposée à la création. La
nouvelle fenêtre comporte deux parties qui sont consacrées à la structuration de la table: la partie supérieure et la
partie inférieure.

4
Partie supérieure

Contient 3 colonnes nommées respectivement : Nom du champ, Type de données et Description (facultative).
• Nom du champ : Pour saisir le nom des différents champs. Le nom du champ doit commencer par une lettre et
peut compter jusqu'à 64 caractères à l’exception du point (.), du point d’exclamation (!), de l’apostrophe inverse (`) et des
crochets ([ ]). Il est conseillé d'éviter tous les caractères spéciaux et l’espace.

• Type de données : Pour sélectionner un type de données pour chaque champ lors de sa création. Il existe
plusieurs types de données, dont les principaux sont résumés dans le tableau suivant :

5
• Description (facultative) : Pour taper éventuellement un texte décrivant le contenu du champ. Ce texte s’affiche
sur la barre d’état lorsque vous sélectionnez son champ dans un formulaire.
Exemple :
La figure ci-aprés donne un aperçu du contenu de la partie superieure de la table à créér (table Livre) :

2) Partie inferieure :
Pour paramétrer et modifier les propriétés du champ en fonction du type de données sélectionné. Voici ci-dessous les
principales propriétés de champs apparait dans la partie « Propriétés du champ »: Le tableau ci-dessous donne une idée
générale sur les différents propriétés d’un champ sélectionné

6
Propriétés d’un champ de type texte

7
Propriétés du type Texte

Les plus utilisées :

 Taille du texte : en nombre de caractères maximum,


 Valeur par défaut : valeur prise par ce champs si l’utilisateur, lors de l’insertion d’un nouvel
enregistrement ne précise pas de valeur,
 Null interdit : Est-ce que l’utilisateur est obligé de donner une valeur pour ce champ ou pas,
 Indexé : permet d’optimiser la recherche sur ce champ. On peut utiliser cette propriété pour exiger
que les valeurs du champ doivent être uniques (sans doublons),
 Liste de choix : permet de préciser l’ensemble des valeurs correctes.

Propriétés du type numérique

Notion de clé primaire

 Une clé primaire dans une table est


 Un champ ou un ensemble de champs
 Qui permet d’identifier chaque ligne dans la table
 Deux enregistrements ne doivent pas avoir la même valeur pour la clé
 Par exemple: dans la table Album,
 le champ NumAlbum est une clé primaire car deux albums ne doivent pas avoir le même numéro.
 Le champ Année n’est pas une clé primaire car deux albums peuvent avoir la même année de sortie.

Conséquences de la déclaration d’une clé primaire

 Le système (Access) va refuser l’insertion d’un nouvel enregistrement si cela viole l’unicité de valeur
pour la clé primaire
 S’il y a déjà un enregistrement avec la même valeur pour la clé primaire, le système va refuser la
modification de la clé primaire si la nouvelle valeur existe déjà.

Déclaration d’une clé primaire

8
Notion de clé étrangère

 Un champ (ou ensemble de champs) est clé étrangère dans une table s’il fait référence à une clé
primaire dans une autre table.
 Par exemple
 le champ NumArtiste est clé primaire dans la table Artiste,
 ce champ est donc clé étrangère dans la table Album.

Conséquences de la déclaration d’une clé étrangère

 Le système va refuser l’insertion d’un album si son NumArtiste n’existe pas dans la table Artiste.
 Le système va refuser la suppression d’un artiste s’il existe dans la table Album des enregistrements
qui lui sont associés.
 Le système va refuser la modification d’un NumArtiste dans Album si la nouvelle valeur n’est pas
présente dans Artiste.
 Le système va refuser la modification d’un NumArtiste dans Artiste s’il y a déjà des albums qui sont
associés à l’ancienne valeur.

Création des clés étrangères

9
10
11
Module: Access

Leçon 2: Présentation de MS Access 2016

Définition

Microsoft Access est un logiciel permettant de créer, de gérer et d’exploiter efficacement les bases des données.

Etapes de mise en œuvre d'une base de données sous MS Access

La création et la gestion d’une base de données sous MS Access se fait en plusieurs étapes :
• Création d’une nouvelle base de données
• Création des tables de la base de données
• Création des relations entre ces tables.
• Création de requêtes pour interroger la base de données.
• Création des formulaires.
• Création d’états.

Présentation de l'interface de MS ACCESS 2016

Une fois votre nouvelle base de données créée, la fenêtre principale de MS Access 2016 s'ouvre :

La fenêtre Access est composée des éléments suivants :


1) Barre de titre : Indique le nom de la base de données active et les boutons Réduire, Niveau inférieur/ Agrandir et
Fermer.
12
2) Barre d’outils "Accès rapide" : Contient les outils les plus fréquemment utilisés.
3) Ruban : Regroupe 5 onglets. Chacun composé de groupes et de commandes.
• FICHIER : pour ouvrir, enregistrer, imprimer le contenu de la base de données et modifier les options Access.
• ACCUEIL : pour manipuler les enregistrements, mettre en forme les caractères…
• CREER : pour créer des objets (tables, requête, formulaires, états, etc.)
• DONNEES EXTERNES : pour importer ou exporter des données, etc.
• OUTILS DE BASE DE DONNEES : pour créer des relations, des macros, déplacer les données…

4) Volet de navigation : Affiche les principaux objets de la base de données (tables, requêtes, formulaires, états, macros
et modules).
5) Zone de travail : La zone de travail d'une nouvelle base de données contient une table vide nommée ‘Table1’ créée
automatiquement par MS Access 2013.
6) Onglets d’objet : Chaque nouvel objet ouvert s'affiche dans son propre onglet.
7) Barre d’état : Affiche des informations sur la sélection en cours, le mode d’affichage, etc.

Les objets de MS access 2016

Une base de données MS Access 2016 est composée de plusieurs types d'objets qui sont affichés dans le Volet de
navigation situé à gauche de la fenêtre. Le tableau ci-dessous présente les principaux objets et leurs fonctions

13
Module : Access

Leçon 4 : Création de formulaire

1. Créer un formulaire instantané

Un formulaire permet la gestion des enregistrements d’une table à travers un écran de saisie ; si ce formulaire
doit permettre de gérer uniquement certains enregistrements, il doit être basé sur une requête (la table ou la
requête sélectionnée est appelée la source du formulaire).

Nous allons voir dans ce titre comment créer rapidement un formulaire selon une présentation prédéfinie.

 Dans le volet de navigation, sélectionnez la table ou la requête sur laquelle vous souhaitez baser ce formulaire.

 Cliquez sur l’onglet Créer.

2. Créer un formulaire à l’aide de l’Assistant

À l’inverse d’un formulaire instantané (cf. titre précédent), l’Assistant Formulaire va vous permettre de
choisir les champs à intégrer au formulaire, leur disposition ou encore le style du formulaire.

 Sélectionnez éventuellement la table ou la requête sur laquelle vous souhaitez baser votre formulaire.

La table ou la requête pourra être sélectionnée ultérieurement dans l’Assistant Formulaire. 

 Cliquez sur l’onglet Créer.

 Dans le groupe Formulaires, cliquez sur le bouton Assistant Formulaire.

La fenêtre de l’Assistant Formulaire s’affiche à l’écran. Le nom de la table ou de la requête sélectionnée au


préalable est visible dans la liste Tables/Requêtes.

 Si la table ou la requête sélectionnée au préalable dans le volet de navigation ne convient pas, sélectionnez une
autre Tables/Requêtes dans la liste correspondante.

 Indiquez quels sont les champs de la table ou de la requête à insérer dans le formulaire :

 Pour chaque champ à insérer, sélectionnez-le dans la liste Champs disponibles, puis cliquez sur le
bouton.
 Pour insérer tous les champs, cliquez sur le bouton .

3. Créer un formulaire de navigation

Un formulaire de navigation réunit plusieurs formulaires et/ou états accessibles à l’aide d’onglets.

 Cliquez sur l’onglet Créer puis sur le bouton Navigation du groupe Formulaires.

Vous visualisez la liste des différents formulaires de navigation.

14
 Cliquez sur une des options proposées en fonction de l’endroit où vous souhaitez que les onglets soient
positionnés dans votre formulaire.

Access crée le formulaire de navigation et l’affiche en mode Page. Le volet Liste de champs s’affiche à
droite du formulaire qui est vide de tout champ. Vous visualisez une ou plusieurs zones d’onglets selon
l’option choisie. Dans notre exemple, l’option Onglets horizontaux ayant été choisie, les onglets seront
positionnés horizontalement en haut de la fenêtre du formulaire.

 Pour ajouter un formulaire ou un état au formulaire de navigation, cliquez sur le bouton [Ajouter


nouveau], saisissez le nom du formulaire ou de l’état à ajouter puis validez en appuyant sur la touche
[Entrée].

Le nom saisi doit être similaire à celui de l’objet à ajouter. À l’inverse, la page à onglet sera vide. Dans ce
cas, sachez qu’il sera toujours possible par la suite de choisir le formulaire ou l’état à ajouter à la page

15
4. Afficher un formulaire en mode Création

Le mode Création permet de modifier la structure du formulaire.

À partir du volet de navigation, faites un clic droit sur le nom du formulaire à modifier puis cliquez sur
l’option Mode création.

À partir de la fenêtre du formulaire affiché en mode Formulaire ou en mode Page, ouvrez la liste du bouton
Affichage de l’onglet Accueil puis cliquez sur l’option Mode Création ou cliquez sur le bouton Mode
Création visible à droite dans la barre d’état.

Les boutons Affichage de l’onglet Accueil et Mode Formulaire de la barre d’état permettent
d’accéder de nouveau au mode Formulaire. Outre la fenêtre du formulaire, il est possible que le volet
contenant la liste des champs ou la feuille des propriétés du formulaire soit visible à l’écran.

Pour afficher ou masquer la feuille des propriétés, dans l’onglet Création, cliquez sur le bouton Feuille de
propriétés du groupe Outils ou appuyez sur la touche [F4].

Pour afficher ou masquer le volet de la Liste de champs, dans l’onglet Création, cliquez sur le bouton
Ajouter des champs existants du groupe Outils.

Par défaut, un formulaire est constitué de trois sections :

l’En-tête de formulaire

la section Détail

le Pied de formulaire

Chaque élément inséré dans un formulaire est appelé contrôle


16
5. Modifier les propriétés d’un formulaire

Afficher la feuille de propriétés d’un formulaire

Dans le volet de navigation, faites un clic droit sur le nom du formulaire concerné puis cliquez sur l’option
Mode création.

Si besoin, affichez la Feuille de propriétés du formulaire : dans l’onglet Création, cliquez sur le bouton
Feuille de propriétés du groupe Outils (ou [F4]) puis sélectionnez l’option Formulaire dans la liste Type
de sélection visible dans la partie supérieure de la feuille de propriétés.

Après avoir affiché la Feuille de propriétés, vous pouvez également faire un double clic sur la case située à
l’intersection des règles horizontale et verticale ( ) pour afficher les propriétés du formulaire dans le
volet Feuille de propriétés.

Les propriétés du formulaire apparaissent dans une fenêtre ; elles sont regroupées par type, chaque type
correspondant à une page de la fenêtre à laquelle vous accédez en cliquant sur l’onglet. La page Toutes
regroupe toutes les propriétés, quel que soit leur type.

Cliquez sur l’onglet contenant la ou les propriétés à modifier puis effectuez vos modifications dans la ou les
zones correspondantes.

6. Créer un formulaire contenant un sous-formulaire

Les sous-formulaires sont destinés à afficher simultanément des données de deux tables reliées par
l’intermédiaire d’une relation de type "un-à-plusieurs" : le formulaire principal représente le côté "un" de la
relation tandis que le sous-formulaire représente le côté "plusieurs". Le sous-formulaire peut être représenté
sous forme de feuille de données ou de formulaire classique. Sur l’exemple qui suit, il permet d’afficher les
livres commandés par client.

17
Cette technique consiste à faire glisser un formulaire (sous-formulaire) dans un autre formulaire (formulaire
principal) en mode création

 
Les requêtes interrogent les informations contenues dans les champs d'une ou plusieurs
tables. Elles peuvent être consultées à l'écran, imprimées telles quelles, ou donner lieu à la
création d'un état.

Une requête peut être basée sur une seule table, ou sur plusieurs, dans ce cas, il est
nécessaire que ces tables soient liées entre elles.

18
Les requêtes :
création d'une requête
Sélectionnez l'onglet Créer la commande Création de requête dans le groupe Requêtes.
Une fenêtre apparaît qui permet de sélectionner les tables devant être interrogées par la requête.

On se retrouve alors avec la boîte de création de requête ci-dessus

La ligne Tri permet de classer les enregistrements en ordre croissant ou décroissant.

La ligne Afficher permet d'afficher ou non un champ dans les résultats de la requête.

La ligne Critères permet de sélectionner les enregistrements qui se retrouveront dans la requête.

La requête ci-contre sélectionne les adhérents dont le nom commence par « a » de la section
exploitant.

Différentes sortes de requêtes

Les boutons ci-dessous sont accessibles dans les Outils de requête qui apparaissent quand on édite une
requête.

La requête Sélection est le type de requête le plus courant. Elle


requête sélection
récupère des données issues dans une ou plusieurs tables, suivant
un ou plusieurs critères de sélection, et affiche les résultats sous la
forme d'une feuille de données.

19
requête création de Elle crée une nouvelle table reprenant totalement ou partiellement les
table données d'autres tables

Elle apporte des changements globaux à un groupe


requête mise à jour d'enregistrements dans une ou plusieurs tables. Par exemple,
augmenter de 3 % les prix d'une catégorie d'article.

requête ajout
Elle ajoute un groupe d'enregistrements d'une table ou plusieurs à la
fin d'une autre table.

requête suppression
Elle supprime définitivement un groupe d'enregistrements d'une ou
plusieurs tables.

quelques boutons

Le bouton Exécuter permet d'obtenir les résultats d'une requête sous forme d'une feuille
de données avant d'enregistrer celle-ci.

Le bouton Afficher la table permet d'ajouter une table supplémentaire à une requête déjà
existante.

Le bouton Totaux permet d'afficher une ligne d'opérations (somme, moyenne, écart type
etc.) dans la grille d'édition de la requête.

20
Création des états dans Access
Les états offrent un moyen d’afficher, de mettre en forme et de synthétiser les informations de votre base de
données Microsoft Access.

I) Sections d’un état

La structure d’un état est divisée en sections que vous pouvez afficher en mode Création. Pour créer de
meilleurs états, vous devez comprendre le principe de fonctionnement de chaque section.

La liste suivante présente un résumé des différents types de section et de leurs usages :

Comment s’affiche la
Section Où la section peut être utilisée
section à l’impression
En-tête Dans la partie supérieure de l’en-tête d’un état regroupe les informations habituelles d’une page de
d’état l’état. garde, telles que logo, titre ou date.
En-tête de Un en-tête de page est utile, par exemple, pour répéter le titre de l’état
En haut de chaque page.
page dans chaque page.
Vous pouvez utiliser l’en-tête de groupe pour imprimer le nom du
groupe. Par exemple, dans un état regroupé par produit, utilisez l’en-
tête de groupe pour imprimer le nom du produit.
En-tête de Au début de chaque nouveau
Lorsque vous placez un contrôle calculé qui utilise la fonction
groupe groupe d’enregistrements.
d’agrégation Somme dans l’en-tête de groupe, la somme est calculée
pour le groupe actuel. Un état peut contenir plusieurs sections d’en-tête
de groupe, selon le nombre de niveaux de regroupements que vous
avez ajoutés.
Apparaît une fois pour
C’est l’endroit où vous placez les contrôles qui constituent le corps
Détail chaque ligne de la source
principal de l’état.
d’enregistrement.
Pied de À la fin de chaque groupe Vous pouvez utiliser un pied de groupe pour imprimer des
groupe d’enregistrements. informations de synthèse sur un groupe.
Pied de Vous pouvez utiliser un pied de page pour imprimer les numéros de
À la fin de chaque page.
page page.
Au bas de l’état.
Pied Vous pouvez utiliser le pied d’état pour imprimer les totaux de l’état
d’état ou d’autres informations de synthèse pour l’ensemble de l’état.

II) Créer un état dans Access

Vous pouvez créer des états pour votre base de données de bureau Access en respectant les étapes suivantes :

Étape 1 : choisir une source d’enregistrement

La source d’enregistrement d’un état peut être une table, une requête.

Étape 2 : choisir un outil d’état

Les outils d’état sont situés sous l’onglet Créer, dans le groupe États. Le tableau suivant décrit les options :

21
Outil Description
Permet de créer un état simple sous forme de tableau contenant tous les champs de la source
État
d’enregistrement que vous avez sélectionnée dans le volet de navigation.
Création Permet d’ouvrir un état vierge en mode Création auquel vous pouvez ajouter les champs et
d’état contrôles nécessaires.
Assistant Permet d’afficher un Assistant comportant plusieurs étapes dans lequel vous pouvez spécifier des
État champs, les niveaux de regroupement/tri et des options de disposition.

Étape 3 : créer l’état

1. Cliquez sur le bouton correspondant à l’outil que vous souhaitez utiliser. Si un Assistant s’affiche,
suivez les étapes décrites dans celui-ci, puis cliquez sur Terminer dans la dernière page.
Access affiche l’état en mode Page.
2. Mettez en forme l’état pour obtenir l’apparence désirée :
o Redimensionnez les champs et les étiquettes en les sélectionnant et en faisant glisser les bords
jusqu’à la taille désirée.
o Déplacez un champ en le sélectionnant (avec son étiquette, le cas échéant), puis en le faisant
glisser jusqu’au nouvel emplacement.
o Cliquez avec le bouton droit sur un champ, puis utilisez les commandes du menu contextuel
pour fusionner ou fractionner des cellules, supprimer ou sélectionner des champs et effectuer
d’autres tâches de mise en forme.

III) Appliquer un regroupement, un tri ou ajouter des totaux

La méthode la plus rapide pour appliquer un regroupement, un tri ou ajouter des totaux à un état de base de
données de bureau consiste à cliquer avec le bouton droit sur le champ auquel vous souhaitez appliquer une de
ces fonctionnalités, puis de cliquer sur la commande désirée dans le menu contextuel.

Lorsque l’état est ouvert en mode Page ou Création, vous pouvez également appliquer un regroupement, un tri
ou ajouter des totaux à l’aide du volet Regrouper, trier et total :

1. Si le volet Regrouper, trier et total n’est pas encore ouvert, sous l’onglet Création, dans le groupe
Regroupement et totaux, cliquez sur Regrouper et trier.

2. Cliquez sur Ajouter un groupe ou Ajouter un tri, puis sélectionnez le champ pour lequel vous
souhaitez un regroupement ou un tri.

3. Cliquez sur Autres sur une ligne de tri ou de regroupement pour définir des options supplémentaires et
ajouter des totaux.

IV) Personnalisation des couleurs et des polices

Essayez les options d’un modèle d’application pour personnaliser la couleur et les polices.

 Ouvrez un état en mode Page en cliquant dessus avec le bouton droit dans le volet de navigation, puis en
cliquant sur Mode Page.

 Dans les options des Outils de présentation d’état, sous l’onglet Création, cliquez sur Thèmes et
pointez le curseur sur les différents thèmes de la galerie pour visualiser les effets. Cliquez sur un thème
pour le sélectionner, puis enregistrez votre état.

 Utilisez les galeries Couleurs ou Polices pour définir les couleurs ou les polices indépendamment.
I)

22
II) Ajouter un logo ou une image d’arrière-plan

Vous pouvez ajouter un logo ou une image d’arrière-plan à un état, et si vous mettez à jour l’image, la mise à
jour s’effectue automatiquement à chaque fois que l’image est utilisée dans la base de données.

Pour ajouter ou supprimer une image :

1. Dans le volet de navigation, cliquez avec le bouton droit sur l’état, puis cliquez sur Mode Page.
2. Dans l’état, cliquez à l’endroit où ajouter l’image, puis sous l’onglet Création, dans le groupe En-
tête/Pied de page, cliquez sur Logo.
3. Recherchez l’image et cliquez sur Ouvrir. Access l’ajoute à l’état.
4. Pour supprimer l’image, cliquez dessus avec le bouton droit, puis cliquez sur Supprimer dans le menu
contextuel.

Pour ajouter une image d’arrière-plan :

1. Dans le volet de navigation, cliquez avec le bouton droit sur l’état, puis cliquez sur Mode Page.
2. Sous l’onglet Format, dans le groupe Arrière-plan, cliquez sur Image d’arrière-plan.
3. Sélectionnez une image dans la liste Bibliothèque d’images ou cliquez sur Parcourir, sélectionnez une
image, puis cliquez sur OK.

III) Afficher l’aperçu d’un état et l’imprimer

 Afficher l’aperçu d’un état

1. Cliquez avec le bouton droit sur l’état dans le volet de navigation et cliquez sur Aperçu avant
impression. Vous pouvez alors utiliser les commandes de l’onglet Aperçu avant impression pour
effectuer l’une des opérations suivantes :

o Imprimer l’état

o ajuster la taille de la page ou la disposition ;

o effectuer un zoom avant ou arrière ou afficher plusieurs pages à la fois ;

o Actualiser les données de l’état

o Exporter l’état dans un autre format de fichier

2. Cliquez sur Fermer l’aperçu avant impression.

 Imprimer un état

Pour imprimer un état sans en afficher l’aperçu :

 Cliquez avec le bouton droit sur l’état dans le volet de navigation et cliquez sur Imprimer. L’état est
envoyé sur votre imprimante par défaut.

 Pour ouvrir une boîte de dialogue dans laquelle vous pouvez sélectionner une imprimante, indiquer le
nombre de copies et définir d’autres paramètres, cliquez sur Imprimer.

23
24
Exercice Access : gestion des salariés
La société Nouara souhaite informatiser la gestion de ses salariés. Cette base devra enregistrer toutes les
informations par salarié et les informations concernant les arrêts maladie des salariés.

Il vous est demandé :

1. D’ouvrir Access et de créer une base de données dans le dossier sous le nom : Base Nouara
2. De créer les deux tables précédentes et de les mettre en relation dans une relation de type (1 – n)
3. de saisir les données suivantes dans les 2 tables (ne rien saisir dans les champs vides)

Salariés
Matricule Noms Statut Salaire
001 Kadi Technicien 30 000 DA
002 Slimi Cadre 50 000 DA
003 Ghani Technicien 35 000 DA
004 Mellal Cadre 60 000 DA
005 Sab Technicien 25 000 DA
006 Cherifi Cadre 40 000 DA

Arrêts
Matricule Noms Date début Date fin Cause
002 Sab 07-01-2020 14-01-2020 Arrêt maladie
004 Mellal 15-02-2020 30-02-2020 Arrêt maladie
004 Mellal 08-04-2020 15-04-2020 Arrêt maladie
005 Kadi 01-01-2020 03-01-2020 Décès
005 Kadi 10-04-2020 17-04-2020 Arrêt maladie

1. de créer une requête qui affiche tous les champs de la table Arrêt et qui calcul la durée de l’arrêt.
Sauvegarder la requête sous le nom Durée des arrêts
2. d’Imprimer le résultat de la requête
3. de réaliser une requête qui affiche tous les champs de la table arrêts et qui projette uniquement les
personnes qui ont eu des arrêts maladie. Sauvegarder la requête sous le nom Arrêts maladie
25
4. d’Imprimer le résultat de la requête
5. De créer un formulaire qui affiche en formulaire les informations de la tables salariès et en sous
formulaires les informations concernant les arrêts.
6. Imprimer la fiche du salarié Kadi

26
TP Access: la base de données ZOO - intro
La base de données ZOO : conception et implémentation
 

Dans le répertoire …, vous trouverez un fichier Zoo.mdb qui correspond à une base de données Access.

1 – Quel est le schéma relationnel de cette base ?

2 – Ajouter la poule Cocotte à la table ANIMAL. Cette poule a 1 an, elle a pour menu  8M et est originaire de
l'Asie.

Cocotte et Chantecler viennent d'avoir un poussin : Cuicui qui a donc 0 an, a pour repas uniquement des
légumes en quantité 1 et est originaire d'Europe (on considère que l'origine est donnée par le père).

Mettre à jour la base en conséquence.

3 – Poser les requêtes suivantes grâce au QBE :

3.1 - Lister le nom et  l'âge de tous les animaux.

3.2 - Donner les caractéristiques de l'animal appelé HECTOR.

3.3 - Donner les origines distinctes de toutes les familles.

3.4 - Donner les noms des singes de plus de 10 ans et originaire d'Afrique.

3.5 - Donner les noms des singes ainsi que des animaux de plus de 8 ans.

3.6 - Donner les races des animaux dont le numéro de menu est 1 et l'âge est supérieur à 10.

3.7 - Donner les menus plus 2 fois moins riches en viande qu'en légume?

3.8 - Donner l'âge et l'origine des animaux qui sont amis de l'homme.

3.9 - Numéro de menu et quantité de viande pour les animaux qui ont une attitude amicale envers l'homme.

3.10 - Donner les noms des animaux qui sont grands parents.

3.11 - Quantité de viande totale pour tous les menus.

3.12 - Nombre d'enfants pour chaque numéro d'animal.

3.13 - Lister les animaux qui dont on connaît les deux parents.

3.14 - Donner la moyenne de la quantité de viande servie dans les menus.

3.15 - Donner les numéros et la composition des menus plus riches en viande que la moyenne (se servir de la
requête précédente pour faire cette requête).

27

Vous aimerez peut-être aussi