Vous êtes sur la page 1sur 4

Module : Université de Sousse Niveau : 3ème année

Décisions Financières Filière : LFC


TD1 : Année Universitaire :
Choix d’investissements en Institut des Hautes Études 2020-2021
avenir certain Commerciales de Sousse

Exercice 1 :
Le chef de l’entreprise ABC vous demande de l’aider à déterminer les cash-flows nets des
deux projets A et B selon deux méthodes différentes.
Il vous fournit les informations suivantes :
En dinars
Eléments A B
Investissement Initial 10 000 20 000
Recettes d’exploitation annuelles 5 000 10 000
Dépenses d’exploitation annuelles 2 000 5 000
(hors amortissement)
Durée de vie 4 ans 4 ans

Le taux d’imposition est de 25% et le mode d’amortissement appliqué est linéaire.

Exercice 2 :
Un projet d’entrepôt coûtant 600 000 dinars en terrain et 550 000 dinars en bâtiments
amortissables linéairement sur 20 ans devrait permettre d’épargner un loyer annuel se
chiffrant à environ 200 000 dinars et ajouter 40 000 dinars aux dépenses annuelles
d’exploitation de l’entreprise « Gamma ».
L’entreprise « Gamma » a l’habitude d’évaluer ses projets à long terme sur un horizon de 10
ans. Le taux d’imposition est de 25% et le coût du capital est de 11%.
Dans le cas de la réalisation de ce projet, on estime que le terrain envisagé vaudra le double
dans 10 ans, alors que les bâtiments devraient valoir à peu près leur solde non amorti.
T.A.F : Déterminez les cash-flows nets du projet selon la méthode des flux monétaires.

Exercice 3 :
La direction de recherche et développement de la société « LMS » a mis au point un produit
plus performant. Le lancement de ce nouveau produit nécessite l’acquisition d’une nouvelle
machine pour une valeur de 60 000 dinars. La durée de vie de ce projet serait de 4 ans et à ce
terme le projet aurait une valeur estimée à 41 500 dinars (y compris la récupération du besoin
en fonds de roulement). L’exploitation du projet nécessiterait une augmentation du besoin en
fonds de roulement égale à 10% du chiffre d’affaires généré par ce nouveau projet.

1
Les prévisions relatives aux dépenses et recettes d’exploitation sont présentées dans le tableau
qui suit :

En dinars
ère ème ème
Recettes et dépenses 1 et 2 années 3 et 4ème années
Chiffre d’affaires 120 000 145 000
Matières premières 40 000 45 0000
Main d’œuvre directe 30 000 35 000
Autres frais (y compris l’amortissement) 20 000 25 000

La nouvelle machine est amortissable linéairement sur 5 ans. Sachant que le taux d’impôt sur
les sociétés est de 25% et le coût du capital est de 12% :

1- Calculer le coût de l’investissement initial.


2- Déterminez la valeur du BFR récupéré et la valeur de revente de la machine à la fin de
la durée de vie du projet.
3- Déterminez les cash-flows nets selon la méthode des flux monétaires.

Exercice 4 :
La société « JEM » a acheté, il y a deux ans, une machine de 36 000 dinars, de durée de vie 12
ans et de valeur résiduelle nulle. Le directeur financier pense la remplacer par une nouvelle
machine plus efficiente. L’ancienne machine peut être vendue aujourd’hui à 25 000 dinars.
La nouvelle machine coûte 55 000 dinars, a une durée de vie de 10 ans et une valeur
résiduelle nulle. La société utilise l’amortissement linéaire pour ses immobilisations.
La nouvelle machine entraînerait une augmentation des ventes annuelles de 12 000 dinars et
une diminution des coûts annuels de production de 5 000 dinars.
Le directeur financier estime qu’avec la nouvelle machine, les comptes clients en moyenne,
augmenteraient de 1 000 dinars, les comptes stocks de 1 200 dinars en moyenne et les
comptes fournisseurs de 700 dinars en moyenne. Tous ces comptes seront ajustés à leur
nouveau niveau au début de la première année et seront ramenés à leur ancien niveau à la fin
de la 10ème année.
Le taux d’actualisation est de 20% et le taux d’imposition est de 25%.
T.A.F : Faut-il remplacer l’ancienne machine ?

Exercice 5 :
Une entreprise a acquis il y a un an une machine, destinée à améliorer la fabrication de l’un de
ses produits, d’une valeur de 6 000 dinars, d’une durée de vie de 6 ans et de valeur résiduelle
nulle. Elle est amortie linéairement et elle rapportera 4 000 dinars si elle est vendue
maintenant. Cependant, l’entreprise apprend qu’une nouvelle machine vient d’apparaitre sur
le marché et cette dernière permet des performances encore plus satisfaisantes. Elle coûte
12 000 dinars, sa durée de vie est de 5 ans et serait amortie linéairement. Elle pourrait être
vendue à la fin de sa durée de vie pour 1 000 dinars.

2
L’entreprise espère produire annuellement 100 000 unités de son produit pendant les cinq
prochaines années. Le prix de vente unitaire est fixé à 1 200 dinars.
Le matériel actuellement en service entraînerait un prix de revient unitaire se décomposant
ainsi :
• Main d’œuvre directe : 0,360 dinar par unité ;
• Matières premières : 0,420 dinar par unité ;
• Frais généraux répartis : 0,120 dinar par unité (hors amortissements)
La nouvelle machine permettrait de réduire le coût de main d’œuvre directe à 0,350 dinar par
unité et les frais généraux à 0,100 dinar par unité. Le besoin en fonds de roulement est le
même pour l’ancienne et la nouvelle machine, et il est évalué à 20% du chiffre d’affaires.
Le taux d’imposition sue les bénéfices est de 25% et le coût du capital est de 12%.
T.A.F : Cette entreprise doit-elle acheter la nouvelle machine ?

Exercice 6 :
L’entreprise envisage un projet nécessitant un investissement initial de 347 000 dinars.
La durée de vie de ce projet est de 5 ans. Les cash-flows annuels prévus s’élèvent à 100 000
dinars pour les deux premières années et à 154 000 dinars pour le reste des années.
T.A.F :
Sachant que le taux d’actualisation est de 10%, calculez :
1- La Valeur Actuelle Nette du projet
2- L’indice de rentabilité du projet
3- Le taux de rendement interne du projet
4- Le délai de récupération du capital investi
5- Commentez les résultats trouvés.

Exercice 7 :
Pour faire face à une capacité de production insuffisante, une entreprise envisage d’investir
dans un nouvel équipement. En effet le directeur marketing estime que le marché pourrait
absorber 4 000 unités supplémentaires pour un prix de vente unitaire moyen de 2 700 dinars.
Le directeur financier étudie la rentabilité de deux projets X et Y. Le projet X consiste à
acquérir un matériel M1, et le projet Y consiste à acquérir un deuxième type de matériel M2.
Les deux matériels ont une capacité de production de 4 000 unités par an sur une durée de 6
ans. Ces matériels seraient amortis en linéaire sur 6 ans.
L’investissement entraîne une augmentation du besoin en fonds de roulement de 10% de
l’accroissement du chiffre d’affaires. Les autres caractéristiques des projets sont données dans
le tableau suivant :

3
En millier de dinars
Projet X(acquérir M1) Projet Y(acquérir M2)
Investissement Initial 5 700 3 600
Coûts fixes annuels 1 800 4 000
Coûts variables unitaires 1,500 1,200
Valeur de revente du matériel à la fin de 200 0
sa durée de vie

Sachant que les deux projets X et Y sont mutuellement exclusifs, que le taux d’imposition sur
les bénéfices est de 25% et que le taux d’actualisation est de 14% :
1- Déterminez les cash-flows nets des deux projets X et Y selon la méthode des flux
monétaires.
2- Le directeur financier vous demande de l’aider à faire le choix entre les deux projets X
et Y et vous propose d’utiliser les critères de choix d’investissement suivants et de
faire les interprétations nécessaires :
• Délai de récupération (DR)
• Valeur Actuelle Nette (VAN)
• Indice de Rentabilité (IR)
• Taux de Rendement Interne (TRI)