Vous êtes sur la page 1sur 1

O B J E T

Le soufi et ses symboles


Morteza Vafaian, le guide qui nous a conduit parmi les
populations variées de l’est de l’Iran en 1998, est un soufi.
Par son intermédiaire, nous avons eu l’occasion de nous
approcher de cette communauté.

Nous avons dormi dans leurs maisons Pour rétablir l’idéal islamique de
et avons pu visiter un de leurs centres. pauvreté, des communautés ascétiques
La manière dont Morteza se compor- firent leur apparition dès le 8ème
tait avec ses compatriotes, sa langue, siècle. Leurs membres, considérés
ses gestes ont excités ma curiosité. Je comme les précurseurs des Soufi,
tenais à en savoir plus sur la soufisme. vivaient chichement et prêchaient le
Coran vêtus d’habits de laine. Le pre-
La soumission à Dieu mier Soufi et fondateur du mouvement
Les Soufis sont les mystiques de est Hassan al-Basri (640 –728), qui
l’Islam. Ils ne veulent pas seulement fonda une école à Basrah (Irak). des prédécesseurs. Cette période,
obéir extérieurement au Coran et sou- A la rigidité des premières généra- l’âge d’or du soufisme, vit fleurir un
mettre leur vie à ses préceptes. Ils tions succéda une époque d’émotion art poétique sans précédent. Il faut
veulent aussi en découvrir «l’intérieur» spirituelle pendant laquelle mûrit mentionner en particulier le poète
et aboutir à la soumission totale (Islam) l’idée de l’unité de l’être. Les soufis mystique Djalalou d-din Roumi (1207–
à Dieu. Cela signifie que remplir ses ivres et les faux derviches (arm: mot 1273), qui vivait à Konya et fonda
devoirs islamiques (les cinq colonnes persan pour moine mendiant ou soufi), l’ordre Maulawiyya, appelé «commu-
de l’Islam) et le respect de la loi (Sha- trompaient le peuple et exploitaient nauté des derviches tourneurs» qui
ri’a) ne suffisent pas. Le Soufi veut son ignorance. Evidement cela ne exprimaient leurs sentiments religieux
être le témoin immédiat de Dieu et contribuait pas à discréditer les oppo- par le chant et la danse.
cherche à atteindre l’unité avec Lui. sitions violentes qui se manifestaient Au cours des ans, de nombreux soufis
Le prophète Mahommet représente de toute manière dès que quelqu’un convaincus fondèrent de nouvelles
le modèle à suivre et est considéré était soupçonné d’hérésie. communautés ou créèrent de nouvel-
comme le premier Soufi qui mena une A l’époque suivante (12ème et 13ème les obédiences à l’intérieur des ordres
vie pénétrée totalement par Dieu. siècles), le soufisme fût reconnu par- existants. Actuellement, il existe plus
Depuis sa création, il y a plus de tout grâce aux écrits apologétiques de 70 tendances différentes.
mille ans, d’innombrables ordres
et communautés ont vu le jour, qui Les symboles du soufisme
ont toutes leurs propres règles. La «hache de guerre» incarne la
L’origine du mot soufi vient très volonté du derviche de se couper de
probablement de l’arabe «souf» = la réalité pour ne plus voir que Dieu.
laine. Ainsi, l’habit de laine blanche La «calebasse», utilisée au départ
que portaient les premiers adeptes comme panier à vivres, symbolise le
en signe d’humilité, serait à l’origine cœur, qui contient tout.
de leur nom. Une autre interpréta-
tion voudrait que soufi vienne de
l’arabe «safou» = pur.

L’histoire du soufisme
Le développement explosif de l’Islam
au temps des premiers califes concen-
tra des richesses énormes dans leurs
mains et cela provoqua l’apparition
de signes de décadence dans les
métropoles arabes.

t o r b a 1/99 7