Vous êtes sur la page 1sur 262

2018

Manuel 2
Administration de l’Église
2018

Manuel 2
ADMINISTRATION DE L’ÉGLISE

Publié par
l’Église de Jésus-­Christ des Saints des Derniers Jours
Salt Lake City, Utah
© 2010, 2018 par Intellectual Reserve, Inc.
Tous droits réservés
Imprimé aux États-­Unis d’Amérique
Approbation de l’anglais : 10/18.
Approbation de la traduction : 10/18.
Traduction de Handbook 2: Administering the Church, 2018
French
08702 140
Table des matières
Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . iv
1. La famille et l​’​Église dans le plan de Dieu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1
2. Principes de la prêtrise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
3. Dirigeants de l​’​Église de Jésus​-C
­ hrist . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
4. Conseil de paroisse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
5. L​’​œuvre du salut dans la paroisse et le pieu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21
6. Principes et direction de l​’​entraide . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37
7. Prêtrise de Melchisédek . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44
8. Prêtrise d​’​Aaron . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56
9. Société de Secours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74
10. Jeunes Filles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90
11. Primaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 107
12. École du Dimanche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 118
13. Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 124
14. Musique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 140
15. Organisation du pieu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 149
16. Membres seuls . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 153
17. Uniformité et adaptation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 161
18. Réunions de l​’​Église . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 167
19. Appels dans l​’É
​ glise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 192
20. Ordonnances et bénédictions de la prêtrise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 208
21. Quelques règles et directives de l​’​Église . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 223
Annexe : Liste des documents cités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 250

iii
Introduction
Le Seigneur nous a adressé cette exhortation : également des principes et des directives qui s’appli-
« C’est pourquoi, que chaque homme s’instruise de quent à diverses organisations de la paroisse.
son devoir et apprenne à remplir l’office auquel il est
Dans ces manuels, les chapitres et les sections sont
désigné, et ce, en toute diligence » (D&A 107:99).
numérotés afin que l’on puisse facilement trouver les
Les dirigeants de l’Église recherchent la révélation sujets ou s’y reporter. Au lieu d’être renvoyés à une
personnelle afin d’avoir l’aide dont ils ont besoin ou plusieurs pages, les dirigeants peuvent se repor-
pour apprendre les devoirs de leur appel et s’en ter à un sujet grâce à son numéro. Par exemple, lors
acquitter. d’une discussion sur l’œuvre missionnaire par les
membres, l’évêque peut demander aux membres
L’étude des Écritures et les enseignements des pro-
du conseil de paroisse de se reporter à la section
phètes modernes aide les dirigeants à comprendre
5.1.2 du Manuel 2. Le chiffre 5 renvoie au chapitre,
leurs devoirs et à s’en acquitter. Le Seigneur les a
le chiffre 1 à une partie du chapitre et le chiffre 2 à
exhortés à amasser continuellement dans leur esprit
une section.
les paroles de Dieu pour être réceptifs à l’influence
de l’Esprit (voir D&A 84:85).

Les dirigeants apprennent aussi leurs devoirs en étu- Mises à jour et compléments
diant les instructions des manuels de l’Église. Ces aux instructions
instructions peuvent faciliter la révélation si on les
utilise pour comprendre les principes, les règles et De temps en temps des mises à jour et des com-
les modalités à appliquer en recherchant la direction pléments aux informations de ces manuels seront
de l’Esprit. publiés dans des lettres, des notes d’information et
d’autres communications de la Première Présidence,
du Collège des Douze et de l’Épiscopat président.
Manuels pour les dirigeants Quand ils les recevront, les dirigeants devront noter
de l’Église les changements dans leur exemplaire des manuels.
Ils devront garder les manuels et ces compléments
L’Église fournit deux manuels aux dirigeants : ensemble.

Le Manuel 1 : Présidents de pieu et évêques Ce manuel


énonce les responsabilités générales des présidents Questions sur les instructions
de pieu et des évêques et donne des détails sur les
règles et les modalités. Les dirigeants qui se posent des questions sur les
informations fournies par les manuels ou sur des
Le Manuel 2 : Administration de l’Église Ce manuel sujets non évoqués devront s’adresser à leur autorité
d’instructions est destiné aux membres des conseils de présidente immédiate.
paroisse et de pieu. Les deux premiers chapitres énon-
cent le fondement doctrinal de l’œuvre de l’Église : le
salut des personnes et le scellement et l’exaltation des Application dans les branches,
familles par le pouvoir de la prêtrise. Les autres chapi-
tres contiennent des instructions pour administrer les
les districts et les missions
collèges de la prêtrise et les auxiliaires. Ils énoncent Dans les manuels, pour des raisons administratives,
les termes évêque et épiscopat recouvrent également les

iv 2018
In troduction

présidents de branche et les présidences de bran- • Présidence de mission (3 exemplaires)


che. Les termes président de pieu et présidence de pieu
• Présidence de pieu ou de district (3 exemplaires)
désignent également les présidents de district et les
présidences de district. Cependant les offices d’évê- • Greffier de pieu ou de district
que et de président de branche ne sont pas équiva- (1 exemplaire archivé)
lents en termes d’autorité et de responsabilité. Il en
• Secrétaire exécutif de pieu ou de district
va de même pour les offices de président de pieu et de
(1≈exemplaire)
président de district. Le poste d’évêque est un office
de la prêtrise et l’ordination à cet office n’est autorisée • Grand conseil (12 exemplaires)
que par la Première Présidence. Les présidents de
• Présidences des Jeunes Gens, de la Société de
pieu sont appelés par les Autorités générales et les
Secours, des Jeunes Filles, de la Primaire et
soixante-­dix d’interrégion.
de l’École du Dimanche de pieu (3 exemplai-
Ce qui touche aux paroisses et aux pieux s’applique res chacune)
ordinairement aussi aux branches, aux districts et
• Épiscopat ou présidence de branche
aux missions.
(3 exemplaires)

• Greffier de paroisse ou de branche


Prise de contact avec le (1 exemplaire archivé)
siège de l’Église ou le service • Secrétaire exécutif de paroisse ou de branche
administratif compétent (1 exemplaire)

Dans certains chapitres du présent manuel, il • Présidence de collège d’anciens (3 exemplaires)


est demandé de prendre contact avec le siège de
• Présidences des Jeunes Gens, de la Société de
l’Église ou avec le service administratif compétent.
Secours, des Jeunes Filles, de la Primaire et de
L’instruction de prendre contact avec le siège de
l’École du Dimanche de paroisse (3 exemplai-
l’Église concerne les dirigeants de la prêtrise et
res chacune)
les greffiers qui se trouvent aux États-­Unis et au
Canada. L’instruction de prendre contact avec le • Dirigeant de mission de paroisse (1 exemplaire)
service administratif compétent concerne les diri-
geants de la prêtrise et les greffiers qui se trouvent Ce manuel est destiné exclusivement aux officiers
en dehors des États-­Unis et du Canada. généraux et locaux de l’Église pour administrer ses
affaires. Il ne doit pas être reproduit ni donné à qui
que ce soit d’autre. La liste de distribution com-
Distribution prend un exemplaire archivé que chaque greffier de
pieu et de paroisse doit garder dans un endroit sûr.
Le Manuel 2 : Administration de l’Église devra être
Il peut s’y reporter s’il a besoin de renseignements
distribué comme suit :
sur les finances et les registres ainsi que sur le sou-
• Autorités générales, soixante-­dix d’interrégion, tien à apporter au président de pieu ou à l’évêque.
membres des présidences générales d’auxiliaires,
Quand un officier de l’Église qui détient un exem-
chefs des départements de l’Église, directeurs des
plaire de ce manuel est relevé, il le remet immédiate-
affaires temporelles (1 exemplaire chacun)
ment à son successeur ou à son autorité présidente.

v
1.

La famille et l’Église dans le plan de Dieu


1.1

Le plan de Dieu le Père pour sa famille éternelle

1.1.1 retourner en la présence de Dieu et à recevoir une


La famille prémortelle de Dieu plénitude de joie.

La famille est ordonnée de Dieu. C’est la cellule la


plus importante dans le temps et dans l’éternité. 1.1. 3
Avant même notre naissance sur terre, nous appar- L’expiation de Jésus-­Christ
tenions à une famille. Chacun de nous « est un fils
ou une fille d’esprit aimé de parents célestes » et « a Pour obtenir l’exaltation dans le royaume de Dieu,
une nature et une destinée divines » (« La famille : nous devons surmonter deux obstacles dans la
Déclaration au monde », Le Liahona, novembre 1995, condition mortelle : la mort et le péché. Étant donné
p. 102). Dieu est notre Père céleste ; nous avons vécu que nous ne pouvons surmonter aucun de ces deux
en sa présence et nous faisions partie de sa famille obstacles par nous-­mêmes, notre Père céleste a
dans la vie prémortelle. Nous y avons appris nos envoyé son Fils, Jésus-­Christ, pour qu’il soit notre
premières leçons et nous y avons été préparés pour Sauveur et Rédempteur. Le sacrifice expiatoire
la condition mortelle (voir D&A 138:56). du Sauveur a permis que tous les enfants de Dieu
surmontent la mort physique, ressuscitent et obtien-
nent l’immortalité. L’Expiation a également permis
1.1.2 que les personnes qui se repentent et le suivent
But de la condition mortelle surmontent la mort spirituelle, retournent en la pré-
sence de Dieu pour demeurer avec lui et obtiennent
Par amour pour nous, Dieu a préparé un plan pré-
la vie éternelle (voir D&A 45:3-­5).
voyant que nous venions sur la terre pour y recevoir
un corps et y être mis à l’épreuve afin de pouvoir
progresser et devenir plus semblables à lui. Ce plan 1.1.4
est appelé « le plan du salut » (voir Alma 24:14), Rôle de la famille dans le plan de Dieu
« le grand plan du bonheur » (Alma 42:8) et « le
plan de rédemption » (Alma 12.25 ; voir aussi les Le plan de notre Père céleste prévoyait que nous
versets 26–33). naissions dans une famille. Il a créé la famille
pour nous apporter le bonheur, pour nous aider à
L’objectif du plan de Dieu est de nous conduire à apprendre des principes corrects dans une ambiance
la vie éternelle. Dieu a déclaré : « Car voici mon d’amour et pour nous préparer à la vie éternelle.
œuvre et ma gloire : réaliser l’immortalité et la vie
éternelle de l’homme » (Moïse 1:39). La vie éter- Les parents ont la responsabilité essentielle d’aider
nelle est le plus grand don de Dieu à ses enfants leurs enfants à se préparer à retourner auprès de
(voir D&A 14:7). C’est l’exaltation dans le plus haut notre Père céleste. Ils s’acquittent de cette respon-
degré du royaume céleste. Par le plan du salut, nous sabilité en apprenant à leurs enfants à suivre Jésus-­
pouvons recevoir cette bénédiction, qui consiste à Christ et à vivre en accord avec son Évangile.

1
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

1.1.5 Ces principes sont enseignés depuis l’époque


Rôle de l’Église d’Adam. Quand nous comprenons et croyons ces
vérités et avons un témoignage ferme de Jésus-­
L’Église fournit l’organisation et les moyens néces-
Christ, nous nous efforçons d’obéir à ses comman-
saires pour enseigner l’Évangile de Jésus-­Christ à
dements et nous voulons permettre à notre famille
tous les enfants de Dieu. Elle apporte l’autorité de
et aux autres personnes d’avoir les mêmes bénédic-
la prêtrise d’accomplir les ordonnances du salut et
tions que nous (voir 1 Néphi 8:9-­37). Une fois que ce
de l’exaltation pour toutes les personnes qui sont
témoignage devient une fondation solide, les autres
dignes et qui sont disposées à les accepter.
éléments de la participation à la vie de l’Église sui-
vent naturellement.
1.2
Nous progressons spirituellement à mesure que
Retour auprès du Père nous nous rapprochons de Dieu par la prière,
l’étude des Écritures, la méditation et l’obéissance.
1.2 .1
Néphi a enseigné :
L’Évangile de Jésus-­Christ « Je vous demande si tout est fait lorsque vous êtes
Le plan du salut est la plénitude de l’Évangile. Il entrés dans ce sentier étroit et resserré ? Voici, je
comprend la Création, la Chute, l’expiation de Jésus-­ vous dis que non ; car vous n’êtes arrivés jusque là
Christ et toutes les lois, les ordonnances et la doctrine que par la parole du Christ, avec une foi ferme en
de l’Évangile. Il nous permet de connaître la joie dans lui, vous reposant entièrement sur les mérites de
la condition mortelle (voir 2 Néphi 2:25) ainsi que la celui qui est puissant à sauver.
bénédiction de la vie éternelle. C’est pourquoi, vous devez marcher résolument,
Par l’expiation de Jésus-­Christ, nous pouvons être avec constance dans le Christ, ayant une espérance
purifiés et sanctifiés du péché et nous préparer à d’une pureté parfaite et l’amour de Dieu et de tous
retourner en la présence de notre Père éternel. Pour les hommes ; c’est pourquoi, si vous marchez résolu-
recevoir cette bénédiction, nous devons suivre les ment, vous faisant un festin de la parole du Christ,
principes et ordonnances de l’Évangile (voir le 3e et persévérez jusqu’à la fin, voici, ainsi dit le Père :
article de foi). Nous devons : Vous aurez la vie éternelle » (2 Néphi 31:19-­20).

1. Exercer notre foi au Seigneur Jésus-­Christ, le Chacun de nous a la responsabilité devant Dieu d’ap-
Fils unique de Dieu. prendre et de respecter ses commandements et de
vivre conformément à l’Évangile. Nous serons jugés
2. Nous tourner vers Dieu par le repentir sincère, selon nos actes, les désirs de notre cœur et le genre
avoir un changement de cœur et confesser et de personne que nous serons devenus. Lorsque nous
abandonner les péchés. devenons de vrais disciples de Jésus-­Christ, nous
3. Recevoir l’ordonnance salvatrice du baptême éprouvons un grand changement et nous n’avons
pour la rémission des péchés. plus « de disposition à faire le mal » (Mosiah 5:2 ; voir
aussi Alma 5:12-­15 ; Moroni 10:32-­33). En mettant en
4. Être confirmés membres de l’Église et recevoir le pratique l’Évangile de Jésus-­Christ, nous apprenons
don du Saint-­Esprit par l’imposition des mains. ligne sur ligne et nous ressemblons davantage au
Sauveur en aimant et en servant autrui.
5. Persévérer jusqu’à la fin en respectant des allian-
ces sacrées.

2 2018
1. L a famill e e t l’ Égl ise da ns l e pla n de Dieu

1.2 .2 une obligation sacrée que tous doivent s’efforcer de


Rôle des dirigeants et des instructeurs recevoir. C’est le fondement de la famille éternelle.
de l’Église
Par nature, les esprits masculin et féminin se com-
Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires plètent l’un l’autre. Il est prévu que les hommes et
et les instructeurs s’efforcent d’aider les autres les femmes progressent ensemble vers l’exaltation.
à devenir de véritables disciples de Jésus-­Christ
Le Seigneur a commandé au mari et à la femme
(voir Mosiah 18:18-­30). Pour aider les personnes
de s’attacher l’un à l’autre (voir Genèse 2:24 ;
et les familles dans cet effort, ils :
D&A 42:22). Dans ce commandement, le mot s’at-
1. Enseignent la doctrine pure de l’Évangile de tacher signifie être complètement dévoué et fidèle à
Jésus-­Christ et en témoignent. quelqu’un. Les conjoints s’attachent à Dieu et l’un
à l’autre en se servant, en s’aimant et en respectant
2. Soutiennent les personnes et les familles dans
leurs alliances dans la fidélité complète l’un envers
leurs efforts pour respecter leurs alliances sacrées.
l’autre et envers Dieu (voir D&A 25:13).
3. Conseillent, soutiennent et donnent des occa-
Les conjoints doivent devenir un en fondant leur
sions de rendre service.
famille sur une vie juste. Une fois mariés, les saints
des derniers jours laissent derrière eux leur vie de
En outre, certains dirigeants de la prêtrise ont l’au-
célibataires et font de leur mariage leur priorité. Ils
torité de superviser l’accomplissement des ordon-
ne permettent à aucune autre personne ni à aucun
nances salvatrices de la prêtrise.
autre intérêt d’avoir la priorité sur le respect des
alliances qu’ils ont faites avec Dieu et l’un envers
1. 3 l’autre. Toutefois, les conjoints continuent d’aimer et
de soutenir leurs parents et leurs frères et sœurs tout
Fonder une famille éternelle
en se concentrant sur leur propre famille. De même,
La famille est essentielle au plan de Dieu, qui les parents sages sont conscients que leurs responsa-
permet aux relations familiales de perdurer au-­delà bilités familiales continuent pendant toute leur vie
de la tombe. Si nous les respectons fidèlement, les dans un esprit d’amour et d’encouragement.
ordonnances et les alliances sacrées du temple nous
L’unité dans le mariage nécessite un partenariat
aident à retourner en la présence de Dieu, unis éter-
complet. Par exemple, Adam et Ève ont travaillé
nellement à notre famille.
ensemble, ont prié et adoré Dieu ensemble, ont
fait des sacrifices ensemble, ont enseigné ensemble
1. 3.1 l’Évangile à leurs enfants et ont pleuré ensemble sur
Mari et femme leurs enfants égarés (voir Moïse 5:1, 4, 12, 27). Ils
étaient unis l’un à l’autre et à Dieu.
Seules les personnes qui auront respecté fidèlement
l’Évangile de Jésus-­Christ et qui auront été scellées
à un conjoint éternel pourront atteindre l’exaltation 1. 3.2
dans le plus haut degré du royaume céleste. Parents et enfants
Le scellement du mari et de la femme pour le temps « Le premier commandement que Dieu a donné à
et l’éternité par l’autorité de la prêtrise (également Adam et Ève concernait leur potentiel de parents,
appelé mariage au temple) est une bénédiction et en tant que mari et femme. […] Le commandement

3
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

que Dieu a donné à ses enfants de multiplier et de 1. 3. 3


remplir la terre reste en vigueur » (« La Famille : Membres de l’Église non mariés
Déclaration au monde »). En vertu du dessein divin,
Tous les membres, même ceux qui ne se sont jamais
l’homme et la femme sont tous deux essentiels pour
mariés ou qui n’ont pas de famille dans l’Église, doi-
amener des enfants dans la condition mortelle et
vent faire tout leur possible pour atteindre l’idéal de
fournir le meilleur cadre pour élever des enfants.
la famille éternelle. Cela signifie se préparer à être
L’abstinence sexuelle complète avant le mariage et la un conjoint digne et une mère ou un père aimant.
fidélité totale dans le mariage protègent la sainteté Dans certains cas, il faudra attendre l’au-­delà pour
de cette responsabilité sacrée. Parents et dirigeants obtenir ces bénédictions, mais le but suprême est le
de la prêtrise et des auxiliaires doivent faire tout leur même pour tous.
possible pour appuyer cet enseignement.
Les membres fidèles dont la situation ne leur permet
Les dirigeants de l’Église ont enseigné, au sujet du pas de se marier avec un conjoint pour l’éternité et
rôle du père et de la mère : « Le père doit présider d’avoir des enfants dans cette vie recevront dans l’éter-
sa famille dans l’amour et la droiture, et a la res- nité toutes les bénédictions promises, à condition de
ponsabilité de pourvoir aux besoins vitaux et à la respecter les alliances qu’ils ont contractées avec Dieu.
protection de sa famille. La mère a la responsabilité
essentielle de prendre soin de ses enfants. Dans ces
1.4
responsabilités sacrées, le père et la mère ont l’obli-
gation de s’aider en qualité de partenaires égaux » Le foyer et l’Église
(« La famille : Déclaration au monde »). Lorsqu’il
Dans les enseignements et les pratiques de l’Évangile
n’y a pas de père au foyer, la mère préside la famille.
rétabli, la famille et l’Église s’aident et se renforcent
Dieu a donné aux parents la responsabilité « d’élever mutuellement. Pour se qualifier pour les bénédictions
leurs enfants dans l’amour et la droiture, de subve- de la vie éternelle, les familles doivent apprendre la
nir à leurs besoins physiques et spirituels, et de leur doctrine et recevoir les ordonnances de la prêtrise qui
apprendre à s’aimer et à se servir les uns les autres, ne sont accessibles que dans l’Église. Pour être forte et
à observer les commandements de Dieu et à être dynamique, l’Église a besoin de familles justes.
des citoyens respectueux des lois, où qu’ils vivent »
Dieu a révélé un modèle de progression spirituelle
(« La famille : Déclaration au monde » ; voir aussi
pour les personnes et les familles grâce à des ordon-
Mosiah 4:14–15).
nances, un enseignement, des programmes et des
Les parents avisés apprennent à leurs enfants à activités qui sont centrés sur le foyer et soutenus
appliquer le pouvoir guérisseur, réconciliateur et par l’Église. Les organisations et les programmes de
fortifiant de l’Expiation dans leur famille. De même l’Église existent pour apporter des bénédictions aux
que le péché, les faiblesses de la condition mortelle, personnes et aux familles et ne sont pas des fins en
les blessures émotionnelles et la colère séparent les soi. Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires et
enfants de Dieu de leur Père, de même ces problè- les instructeurs s’efforcent d’aider les parents, non
mes peuvent aussi diviser les membres de la famille. de se substituer à eux ou de les remplacer.
Chaque membre de la famille a la responsabilité de
Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires doivent
s’efforcer de réaliser l’unité familiale. Les enfants qui
s’efforcer de renforcer la nature sacrée du foyer en
apprennent à s’efforcer de réaliser l’unité au foyer
s’assurant que toutes les activités de l’Église appor-
réussiront plus facilement à le faire à l’extérieur.
tent un soutien aux personnes et aux familles. Les

4 2018
1. L a famill e e t l’ Égl ise da ns l e pla n de Dieu

dirigeants de l’Église doivent veiller à ne pas surchar- Les parents ont toujours eu le commandement d’éle-
ger les familles en leur donnant trop de responsa- ver leurs enfants « en les corrigeant et en les instrui-
bilités dans l’Église. Les parents et les dirigeants de sant selon le Seigneur » (Éphésiens 6:4 ; Énos 1:1)
l’Église travaillent ensemble pour aider les person- et « dans la lumière et la vérité » (D&A 93:40). La
nes et les familles à retourner auprès de notre Père Première Présidence a proclamé :
céleste en suivant Jésus-­Christ.
« Nous demandons aux parents de consacrer tous
leurs efforts à instruire et à élever leurs enfants selon
1.4.1 les principes de l’Évangile, ce qui leur permettra de
Fortifier le foyer rester proches de l’Église. Le foyer est la base d’une
vie juste et rien ne peut le remplacer ni remplir sa
Les disciples du Christ sont invités à « se rassem-
fonction essentielle pour s’acquitter de cette respon-
bler », à se tenir « en des lieux saints » et à ne pas
sabilité donnée par Dieu.
être « ébranlés » (D&A 45:32 ; 87:8 ; 101:22 ; voir
aussi 2 Chroniques 35:5 ; Matthieu 24:15). Ces lieux Nous recommandons aux parents et aux enfants
saints comprennent les temples, le foyer et les égli- d’accorder toute la priorité à la prière en famille, à
ses. C’est la présence de l’Esprit et le comportement la soirée familiale, à l’étude et à l’enseignement de
des personnes qui se trouvent dans ces endroits qui l’Évangile et aux activités familiales saines. On ne
en font des « lieux saints ». doit pas permettre à d’autres impératifs ou activités,
aussi légitimes et justifiés soient-­ils, de prendre le pas
Où qu’ils vivent, les membres de l’Église doivent
sur les devoirs fixés par Dieu, dont seuls les parents et
faire de leur foyer un endroit dans lequel l’Esprit est
la famille peuvent s’acquitter correctement » (lettre de
présent. Tous les membres de l’Église peuvent faire
la Première Présidence du 11 février 1999).
des efforts pour que leur domicile soit un sanctuaire à
l’abri du monde. Chaque foyer de l’Église, grand ou Les parents ont la responsabilité fondamentale
petit, peut être « une maison qui sera une maison de d’aider leurs enfants à connaître notre Père céleste
prière, une maison de jeûne, une maison de foi, une et son Fils, Jésus-­Christ (voir Jean 17:3). Les pères
maison de connaissance, une maison de gloire, une et les mères de l’Église ont reçu le commandement
maison d’ordre, une maison de Dieu » (D&A 88:119). d’enseigner à leurs enfants la doctrine, les ordon-
Les membres de l’Église peuvent favoriser la présence nances et les alliances de l’Évangile ainsi que la
de l’Esprit dans leur foyer par des moyens simples tels façon de mener une vie juste (voir D&A 68:25-­28).
que les divertissements sains, la bonne musique et les Les enfants qui reçoivent cette éducation et cet
œuvres d’art inspirantes (par exemple un tableau du enseignement sont plus susceptibles d’être prêts,
Sauveur ou d’un temple). quand ils en auront l’âge, à recevoir les ordonnan-
ces de la prêtrise et à contracter et à respecter des
C’est le foyer fondé par des parents aimants et loyaux
alliances avec Dieu.
qui constitue le cadre dans lequel les besoins spiri-
tuels et physiques des enfants sont le mieux satisfaits. Le service pastoral (voir D&A 20:47, 51) et les pro-
Un foyer centré sur le Christ est, pour les adultes et grammes inspirés de l’Église, tels que la soirée fami-
les enfants, un bastion contre le péché et un refuge liale, ont pour but de fortifier les personnes et les
contre le monde. Il apporte la guérison des blessures familles. Comme pour tout, Jésus a montré l’exem-
émotionnelles et des autres souffrances ainsi qu’un ple en allant chez les gens pour prendre soin d’eux,
amour dévoué et sincère. les instruire et les bénir (voir Matthieu 8:14-­15 ;
9:10-­13 ; 26:6 ; Marc 5:35-­43 ; Luc 10:38-­42 ; 19:1–9).

5
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

1.4.2 1.4. 3
La soirée familiale Fortifier les personnes
Les prophètes modernes ont recommandé aux Les dirigeants de l’Église doivent accorder une
parents de tenir chaque semaine une soirée familiale attention particulière aux personnes qui n’ont pas
chez eux pour enseigner l’Évangile à leurs enfants, actuellement la bénédiction d’avoir une famille com-
témoigner de sa véracité et renforcer l’unité familiale. posée de membres forts dans l’Église. Il peut s’agir
Les dirigeants de pieu et de paroisse doivent veiller à des enfants et des jeunes dont les parents ne sont
n’organiser aucune réunion ni aucune activité le lundi pas membres de l’Église, d’autres personnes dont
soir, afin que la soirée familiale puisse avoir lieu. la famille est partiellement membre et des adultes
seuls de tout âge. Par alliance, ils sont membres de
La soirée familiale peut comporter une prière fami-
la famille éternelle de Dieu et celui-­ci les aime pro-
liale, un enseignement de l’Évangile, des témoignages,
fondément. On doit leur donner des occasions de
des cantiques et des chants de la Primaire ainsi que
service dans l’Église. Celle-­ci peut leur apporter un
des activités récréatives saines. (On trouvera des ren-
lien social sain et une fraternité qu’ils ne pourront
seignements sur l’utilisation de la musique au foyer
trouver nulle part ailleurs.
dans la partie 14.8.) Dans le cadre de la soirée fami-
liale ou séparément, les parents peuvent également Chaque membre de l’Église a autant de valeur
convoquer un conseil de famille pour fixer des buts, qu’un autre. Le plan éternel de Dieu permet à tous
résoudre des problèmes, coordonner les emplois du ses enfants fidèles de recevoir toutes les bénédic-
temps et soutenir et fortifier les membres de la famille. tions de la vie éternelle, en étant exaltés en famille
pour toujours.
La soirée familiale est un moment familial sacré et
privé qui est placé sous la direction des parents. Les
dirigeants de la prêtrise ne doivent pas donner des
directives sur ce que les familles doivent faire pen-
dant ce moment.

6 2018
2.

Principes de la prêtrise
La prêtrise est le pouvoir et l’autorité de Dieu. affaires temporelles telles que l’entraide et les finan-
Elle a toujours existé et continuera d’exister sans ces de la paroisse (voir D&A 107:68).
fin (voir Alma 13:7-­8 ; D&A 84:17-­18). C’est par la
La Prêtrise de Melchisédek est la prêtrise supérieure
prêtrise que Dieu a créé les cieux et la terre et qu’il
ou plus grande. Elle est présente et en fonction
les gouverne. C’est par ce pouvoir qu’il exalte ses
chaque fois que l’Église de Jésus-­Christ est sur la
enfants obéissants, réalisant « l’immortalité et la
terre dans sa plénitude. À l’origine, elle était appelée
vie éternelle de l’homme » (Moïse 1:39 ; voir aussi
« la Sainte Prêtrise selon l’ordre du Fils de Dieu ». Mais
D&A 84:35–38).
par respect ou vénération pour le nom de l’Être
Dans la condition mortelle, la prêtrise est le pou- suprême, afin d’éviter la répétition trop fréquente
voir et l’autorité que Dieu donne à l’homme pour de son nom, l’Église, dans les temps anciens, appela
accomplir tout ce qui est nécessaire pour le salut des cette prêtrise du nom de Melchisédek, ou Prêtrise de
enfants de Dieu. Toutes les personnes qui reçoivent Melchisédek » (D&A 107:3-­4). Melchisédek était un
l’Évangile peuvent recevoir les bénédictions de la grand prêtre éminent (voir D&A 107:2) qui vivait à
prêtrise. l’époque d’Abraham.

Voici des passages scripturaires importants sur la Par l’autorité de la Prêtrise de Melchisédek, les diri-
prêtrise que les dirigeants peuvent étudier : Alma 13 geants de l’Église guident cette dernière, dirigent la
et Doctrine et Alliances 13, 20, 84, 107, 121 et 124. proclamation de l’Évangile dans le monde entier et
administrent toute l’œuvre spirituelle de l’Église (voir
D&A 84:19-­22 ; 107:18). Le président de l’Église est le
2 .1
grand prêtre président de la Prêtrise de Melchisédek.
Autorité de la prêtrise Quand un homme reçoit la Prêtrise de Melchisédek,
La prêtrise comprend deux divisions : la Prêtrise il fait alliance d’être fidèle, de magnifier ses appels et
d’Aaron et la Prêtrise de Melchisédek. de vivre selon toute parole qui sort de la bouche de
Dieu et de ses serviteurs (voir D&A 84:33–44).
La Prêtrise d’Aaron est la moindre prêtrise ; c’est
« une annexe de la […] Prêtrise de Melchisédek »
(voir D&A 107:13-­14). Elle s’appelle la Prêtrise d’Aa- 2 .1.1
ron, parce qu’elle a été conférée à Aaron, frère de Clés de la prêtrise
Moïse, et à ses fils.
Les clés de la prêtrise sont l’autorité que Dieu a don-
La Prêtrise d’Aaron détient les clés du ministère née aux dirigeants de la prêtrise pour diriger, supervi-
d’anges, de l’Évangile de repentir et du baptême ser et gouverner l’utilisation de sa prêtrise sur la terre.
par immersion pour la rémission des péchés (voir L’exercice de l’autorité de la prêtrise est gouverné par
D&A 13:1 ; 84:26-­27 ; 107:20). Les frères qui détien- les frères qui en détiennent les clés (voir D&A 65:2 ;
nent la Prêtrise d’Aaron sont autorisés à administrer 81:2 ; 124:123). Les frères qui détiennent des clés de la
les « ordonnances extérieures » que sont le baptême prêtrise ont le droit de présider l’Église et de la diriger
et la Sainte-­Cène (voir D&A 107:14). L’évêque est au sein d’une juridiction.
le président de la Prêtrise d’Aaron dans la paroisse.
Jésus-­Christ détient toutes les clés de la prêtrise
Dans le cadre de cette responsabilité, il gère les
relatives à son Église. Il a conféré à chacun de ses

7
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

apôtres toutes les clés qui ont trait au royaume de symbolique, comme le baptême, la confirmation ou
Dieu sur la terre. Le doyen des apôtres, le président la Sainte-­Cène. Chaque ordonnance ouvre la voie
de l’Église, est la seule personne sur terre auto- à de grandes bénédictions spirituelles. Le symbo-
risée à exercer toutes les clés de la prêtrise (voir lisme aide les participants à se souvenir de l’amour
D&A 43:1–4 ; 81:2 ; 107:64–67, 91–92 ; 132:7). du Père, de l’expiation du Fils et de l’influence du
Saint-­Esprit.
Les soixante-­dix agissent sur désignation et par
délégation de l’autorité de la Première Présidence Les ordonnances ont toujours fait partie de l’Évan-
et du Collège des douze apôtres. Les présidents gile de Jésus-­Christ. Le baptême, par exemple, a
d’interrégion sont chargés de gérer les interrégions été institué à l’époque d’Adam et Ève et est pratiqué
avec l’autorisation de la Première Présidence et des dans l’Église du Seigneur aujourd’hui. Les membres
Douze. La présidence des soixante-­dix est mise à de l’Église ont reçu le commandement de s’assem-
part et reçoit les clés nécessaires pour présider les bler souvent pour prendre la Sainte-­Cène afin de
collèges des soixante-­dix. se souvenir toujours du Sauveur et de renouveler
les alliances et les bénédictions du baptême (voir
Le président de l’Église délègue les clés de la prê-
Moroni 6:6 ; D&A 59:8–9).
trise à d’autres détenteurs de la prêtrise afin qu’ils
puissent présider dans leur sphère de responsabilité. Pour toutes les personnes qui sont responsables, cer-
Des clés de la prêtrise sont conférées aux présidents taines ordonnances sont requises pour obtenir l’exal-
de temples, de missions, de pieux et de districts ; tation dans le royaume céleste. Il s’agit du baptême,
aux évêques, aux présidents de branches et aux pré- de la confirmation, de l’ordination à la Prêtrise de
sidents de collèges. Cette autorité présidente n’est Melchisédek (pour les hommes), de la dotation du
valable que pour les responsabilités désignées et temple et du scellement dans le temple. Les membres
dans les limites géographiques de l’appel de chaque de l’Église qui sont en vie reçoivent ces ordonnan-
dirigeant. Lorsqu’ils sont relevés de leur appel, les ces du salut et de l’exaltation pour eux-­mêmes. Les
dirigeants de la prêtrise ne détiennent plus les clés personnes décédées peuvent les recevoir par procu-
qui s’y rapportent. ration. Les ordonnances faites par procuration ne
deviennent valables que lorsque la personne décédée
Les conseillers des dirigeants de la prêtrise ne reçoi-
pour laquelle les ordonnances ont été accomplies
vent pas de clés. Ils sont mis à part et agissent dans
les accepte dans le monde des esprits et honore les
leur appel par désignation et délégation d’autorité.
alliances qui s’y rattachent.
Toutes les organisations auxiliaires de paroisse et
On trouvera, au chapitre 20, des renseignements
de pieu agissent sous la direction de l’évêque ou du
précis sur l’accomplissement des ordonnances et
président de pieu, qui détient les clés permettant
l’obtention des autorisations nécessaires.
de présider. Les présidents d’auxiliaires et leurs
conseillers ne reçoivent pas de clés. Ils reçoivent une
autorité déléguée pour agir dans leur appel. 2 .1. 3
Alliances
2 .1.2 Toutes les ordonnances nécessaires au salut et à
Ordonnances l’exaltation sont accompagnées d’alliances avec Dieu.
Une alliance est une promesse sacrée et durable faite
L’autorité de la prêtrise est nécessaire pour accom-
entre Dieu et ses enfants. Dieu définit les conditions
plir les ordonnances de l’Évangile. Une ordonnance
de l’alliance et ses enfants acceptent de s’y conformer.
est un acte physique sacré qui a une signification

8 2018
2. Pr incipe s de la pr ê t r ise

Dieu promet des bénédictions qui dépendent du rassembler Israël par l’œuvre missionnaire, à se sou-
respect fidèle de l’alliance par la personne. cier des pauvres et des nécessiteux et à rendre possi-
ble le salut des morts en construisant des temples et
Lorsqu’ils honorent et respectent leurs alliances,
en accomplissant des ordonnances par procuration.
les membres de l’Église sont grandement bénis
dans la condition mortelle et deviennent éligibles
pour l’exaltation (voir Exode 19:3–5 ; Juges 2:1 ; 3 2.3
Néphi 20:25–27 ; Moroni 10:33 ; D&A 42:78 ; 97:8).
La prêtrise et la famille
Pour préparer une personne à participer à une
Dans l’Église, chaque mari et chaque père doit
ordonnance, les parents, les autres membres de la
s’efforcer d’être digne de détenir la Prêtrise de
famille, les dirigeants de la prêtrise et des auxiliai-
Melchisédek. Avec sa femme comme partenaire
res et les instructeurs veillent à ce que la personne
égale, il préside en droiture et en amour sa famille,
comprenne les alliances qu’elle va contracter (voir
qu’il sert en tant que dirigeant spirituel. Il dirige
Mosiah 18:8-­11). Après l’ordonnance, ils l’aident à
la famille lors des prières régulières, de l’étude des
respecter ces alliances (voir Mosiah 18:23-­26).
Écritures et de la soirée familiale. Il œuvre avec sa
femme pour instruire leurs enfants et les aider à se
2 .2 préparer à recevoir les ordonnances du salut (voir
Objectif de l’Église D&A 68:25-­28). Il donne des bénédictions de la prê-
trise destinées à guider, à guérir et à réconforter.
L’Église de Jésus-­Christ des Saints des Derniers
Beaucoup de membres n’ont pas de détenteur fidèle
Jours a été organisée par Dieu pour qu’elle l’aide
de la prêtrise chez eux. Les dirigeants de l’Église
à accomplir son œuvre, qui est de réaliser le salut
doivent particulièrement veiller à ce que ces membres
et l’exaltation de ses enfants. L’Église invite tout le
soient aimés et soutenus et à ce que l’on prenne soin
monde à aller au Christ et à être rendu parfait en
d’eux d’une manière inspirée et attentive, notamment
lui (voir Moroni 10:32 ; voir également D&A 20:59).
en leur affectant des frères et sœurs de service pasto-
L’invitation à aller au Christ concerne toutes les
ral et en leur permettant de recevoir des bénédictions
personnes qui ont vécu ou qui vivront sur terre.
de prêtrise.
Lorsqu’une personne reçoit les ordonnances du
baptême et de la confirmation, elle devient membre
2 .4
de l’Église. Celle-­ci la soutient, ainsi que sa famille,
en étant un « refuge contre la tempête » des influen- Exercice de l’autorité
ces et de la méchanceté du monde (D&A 115:6). Elle
de la prêtrise
donne des occasions de rendre service, d’apporter
des bénédictions et de progresser. Les programmes
et les activités de l’Église soutiennent et fortifient les 2 .4.1

personnes et les familles. Réception de l’autorité

« Pour réaliser son objectif d’aider les personnes et On trouvera, à la section 20, paragraphe 7, des ren-
les familles à se qualifier pour l’exaltation, l’Église seignements sur l’ordination des frères aux offices
se concentre sur les responsabilités que Dieu lui a de la prêtrise. Pour avoir des renseignements sur
données : Ces dernières comprennent le fait d’aider l’appel, le soutien et la mise à part de membres pour
les membres à vivre l’Évangile de Jésus-­Christ, à un appel dans l’Église, voir le chapitre 19.

9
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

2 .4.2 2 .4.4
Délégation de l’autorité Présidence de conseils
Les dirigeants de la prêtrise peuvent déléguer Les conseils permettent aux dirigeants de s’assem-
l’autorité en chargeant des personnes de les aider à bler dans l’unité et la foi pour rechercher collec-
remplir un appel. On trouvera les renseignements tivement la volonté du Seigneur. Ils permettent
sur la délégation à la section 3.3.4. également de coordonner l’œuvre des collèges et
des auxiliaires. Au niveau local, les conseils prési-
dents sont, par exemple, les présidences de pieu,
2 .4. 3
les conseils de pieu, les épiscopats et les conseils
Exercice de l’autorité de la prêtrise de paroisse. On trouvera les renseignements sur
avec justice le fonctionnement des conseils à la section 4,
La prêtrise doit être exercée pour apporter des béné- paragraphe 1.
dictions aux autres. Les dirigeants efficaces de la prê-
trise président avec amour et gentillesse. Ils n’essayent
2 .4.5
pas d’imposer leur volonté aux autres. Au lieu de
Magnifier les appels dans la prêtrise
cela, ils tiennent conseil avec les autres et essayent de
parvenir à un consensus par la révélation. Le Seigneur Les détenteurs de la prêtrise magnifient leurs appels
a dit que le pouvoir de la prêtrise ne peut être exercé en servant les membres de leur famille et les autres
que selon la justice (voir D&A 121:36). C’est par la saints et en s’acquittant consciencieusement des res-
persuasion, la longanimité, la gentillesse, la douceur, ponsabilités qui leur ont été confiées. Le Seigneur
l’amour sincère et la bonté que la prêtrise est correcte- nous a conseillé : « C’est pourquoi, que chaque
ment exercée (voir D&A 121:36, 41-­42). Si un homme homme s’instruise de son devoir et apprenne à rem-
tente d’abuser du pouvoir de la prêtrise, « les cieux se plir l’office auquel il est désigné, et ce, en toute dili-
retirent ; l’Esprit du Seigneur est attristé, et lorsqu’il gence » (D&A 107:99). Les détenteurs de la prêtrise
est retiré, c’est la fin de la prêtrise ou de l’autorité de magnifient leurs appels en œuvrant en toute dili-
cet homme » (D&A 121:37). gence, en enseignant avec foi, en témoignant et en
élevant, en fortifiant et en aidant les personnes dont
ils sont responsables à s’engager dans la justice.

10 2018
3.

Dirigeants de l’Église de Jésus-­Christ


3.1

Manière de diriger du Sauveur


Tous les dirigeants de l’Église sont appelés à aider enseignements des prophètes modernes, en priant, en
les autres à devenir « de vrais disciples de […] Jésus-­ jeûnant et en s’humiliant devant le Seigneur. Grâce
Christ » (Moroni 7:48). Pour ce faire, ils s’efforcent à cette préparation, ils sont en mesure de recevoir
premièrement d’être des disciples fidèles du Sauveur, l’inspiration afin d’être guidées dans leur vie person-
en vivant chaque jour de manière à pouvoir retour- nelle, dans leurs responsabilités familiales et dans
ner vivre en la présence de Dieu. Ils peuvent ensuite leurs appels.
aider les autres à acquérir un témoignage fort et à se
rapprocher de notre Père céleste et de Jésus-­Christ.
3.2 .2
Les programmes et les activités de l’Église les aident
à atteindre ces buts. Participer aux conseils
Les dirigeants se réunissent en conseil sous la direc-
C’est par leur exemple que les dirigeants peuvent le
tion de l’officier président pour discuter des façons
mieux enseigner aux autres comment être de « vrais
d’aider les personnes et les familles. Guidés par le
disciples ». Cette manière d’agir (être un disciple
Saint-­Esprit, ils travaillent ensemble pour trouver
fidèle pour pouvoir aider les autres à le devenir) est
des moyens efficaces de servir les membres de leur
le but qui sous-­tend chaque appel de l’Église.
organisation. Les conseils de l’Église sont, par
Lorsqu’ils servent de cette manière, les dirigeants exemple, le conseil de paroisse, le conseil de pieu,
aident les membres de l’Église à avoir le désir d’être l’épiscopat et les présidences de collège et d’auxiliai-
dignes d’un mariage au temple et de recevoir la res. On trouvera des directives sur la participation
bénédiction d’une famille éternelle. aux conseils au chapitre 4.

3.2 3.2 . 3

Principes de l’art de diriger Servir les autres

selon l’Évangile Comme le Sauveur, les dirigeants cherchent à servir


les personnes et les familles, à la fois spirituellement
et temporellement. Ils se préoccupent de chaque
3.2 .1
personne, pas seulement de gérer une organisation.
Se préparer spirituellement Ils vont vers les nouveaux membres, les membres
Le Sauveur a exhorté l’apôtre Pierre en ces ter- non pratiquants et ceux qui peuvent se sentir seuls
mes : « Quand tu seras converti, affermis tes frères » ou qui ont besoin de réconfort.
(Luc 22:32). Lorsqu’ils sont convertis et qu’ils pro-
Les dirigeants servent les autres dans le but de les
gressent spirituellement, les dirigeants peuvent aider
aider à devenir de vrais disciples de Jésus-­Christ.
les autres à faire de même.
Ceux qui servent les autres :
Ils se préparent spirituellement en respectant les
commandements, en étudiant les Écritures et les

11
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

• Se souviennent de leur nom et font connaissance des efforts pour améliorer l’apprentissage et
avec eux (voir Moroni 6:4). l’enseignement.

• Les aiment sans les juger (voir Jean 13:34-­35).


3.2 .5
• Veillent sur eux et fortifient leur foi « un par un »,
comme le Sauveur l’a fait (3 Néphi 11:15 ;17:21).
Administrer la prêtrise ou les organisations
auxiliaires
• Nouent une amitié sincère avec eux et leur ren-
C’est quand ils suivent les directives données par
dent visite chez eux et ailleurs (voir D&A 20:47).
l’Église que les dirigeants sont le plus efficaces dans
En plus d’être des voisins attentionnés et de bons leurs efforts pour fortifier les autres. On trouvera,
citoyens, les membres de l’Église ont aussi la tâche aux chapitres 7 à 12, des directives sur l’administra-
précise de rendre service à des personnes et des famil- tion de la prêtrise et des organisations auxiliaires.
les en tant que frères et sœurs de service pastoral
(voir les sections 7.4 et 9.5). 3. 3

Autres instructions pour


3.2 .4
Enseigner l’Évangile de Jésus-­Christ
les dirigeants
Tous les dirigeants sont des instructeurs. Un ensei-
3. 3.1
gnement efficace incite les personnes à fortifier leur
Représenter le Seigneur et son Église
relation avec Dieu et à vivre en accord avec les princi-
pes de l’Évangile. Du fait que c’est le Seigneur qui les a appelés par l’in-
termédiaire de ses serviteurs désignés, les dirigeants
C’est l’exemple personnel des dirigeants qui consti-
de l’Église le représentent ainsi que son Église. En
tue leur enseignement le plus efficace. Les dirigeants
leur qualité de représentants du Sauveur, ils le pren-
enseignent également en rendant témoignage et en
nent en exemple. Il a déclaré : « C’est pourquoi, quelle
animant des discussions basées sur la doctrine lors
sorte d’hommes devriez-­vous être ? En vérité, je vous
des réunions de dirigeants, des classes et des activi-
le dis, tels que je suis » (3 Néphi 27:27).
tés. Ils fondent leur enseignement sur les Écritures
et les paroles des prophètes actuels. Ils savent que
« la prédication de la parole… [a] un effet plus 3. 3.2
puissant… que l’épée ou quoi que ce soit d’autre » Renforcer l’unité et l’entente
(Alma 31:5).
Le Seigneur a dit : « Soyez un ; et si vous n’êtes
En plus d’enseigner l’Évangile eux-­mêmes, les pas un, vous n’êtes pas de moi » (D&A 38:27). Les
dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires sont officiers présidents favorisent l’unité en demandant
responsables de la qualité de l’apprentissage et de conseil aux hommes et aux femmes qui œuvrent
l’enseignement au sein de leur organisation. Ils à leurs côtés. Les membres des présidences et des
s’assurent que l’enseignement dispensé dans leurs conseils favorisent l’unité en exprimant sincèrement
classes est utile, édifiant et doctrinalement correct. leurs sentiments et leurs idées, en communiquant
clairement et en s’écoutant les uns les autres.
On trouvera, à la section 5.5, des directives sur
l’enseignement de l’Évangile et la supervision

12 2018
3. Dir ige a n t s de l’ Égl ise de Jé sus - ­Chr is t

Lorsque les dirigeants des organisations de l’Église 3. 3.4


suivent leurs dirigeants de la prêtrise et que les Déléguer des responsabilités et assurer
membres des présidences et des conseils sont unis, le suivi
ils peuvent recevoir l’inspiration du Saint-­Esprit et
Les dirigeants ne peuvent pas et ne doivent pas
diriger selon la volonté du Seigneur.
tout faire eux-­mêmes. Ceux qui essayent d’en faire
trop s’épuisent (voir Exode 18:18) et les personnes
3. 3. 3 qu’ils servent aussi. Ils doivent déléguer aux autres
Préparer les autres à être dirigeants et les occasions de travailler, par exemple aux conseil-
instructeurs lers, aux greffiers et aux membres des conseils et
des comités.
Dans certaines paroisses, les dirigeants se reposent
continuellement sur un petit nombre de personnes Déléguer signifie plus que donner une tâche à quel-
pour les appels dans la prêtrise et les organisations qu’un. Cela comprend les éléments suivants :
auxiliaires. Cela peut surcharger les quelques per-
• Expliquer les objectifs de la tâche confiée, suggé-
sonnes qui sont toujours fidèles et priver les autres
rer des façons de l’accomplir et expliquer quand
d’expériences qui pourraient les aider à apprendre
elle doit être terminée. La personne à qui la tâche
et à progresser. Les dirigeants efficaces donnent à
est confiée doit comprendre et accepter la respon-
tous les membres des occasions de servir.
sabilité de l’accomplir et d’en faire rapport.
Lorsqu’ils réfléchissent, dans la prière, aux membres
• Prendre note par écrit de la tâche attribuée et
qui pourraient être appelés dirigeants ou instructeurs,
vérifier de temps en temps les progrès réalisés.
les officiers présidents doivent se souvenir que le
Seigneur qualifie les personnes qu’il appelle. Il n’est • Respecter les efforts de la personne désignée
pas nécessaire que les membres aient beaucoup d’ex- pour élaborer des plans et exécuter la tâche. Les
périence pour être instructeurs et dirigeants. Ils peu- dirigeants apportent les encouragements et l’aide
vent apprendre par expérience, en exerçant leur foi et nécessaires.
en travaillant diligemment, et en recevant des instruc-
• Demander à la personne de faire rapport de sa
tions et un soutien de la part de leurs dirigeants.
tâche. Après avoir reçu le rapport, le dirigeant
Les officiers présidents cherchent des moyens de accepte les efforts de la personne et la remercie
permettre aux nouveaux membres, aux membres des bonnes choses qu’elle a faites.
qui redeviennent pratiquants et aux jeunes adultes
seuls de servir. Les nouveaux membres et ceux qui
reviennent à l’Église sont pleins d’enthousiasme 3. 3.5
pour l’Évangile rétabli et sont souvent prêts à accep- Mettre en garde contre le péché,
ter des occasions de servir les autres et d’en appren- mais aimer le pécheur
dre davantage sur l’Église. Les jeunes adultes seuls
Les dirigeants doivent être fermes et intransigeants
ont besoin d’occasions de participer à l’œuvre du
dans leurs mises en garde contre les comportements
Seigneur et de progresser spirituellement.
pécheurs, mais miséricordieux et bienveillants envers
On trouvera, aux sections 19.1.1 et 19.1.2, des rensei- les personnes qui pèchent. Ils traitent les autres
gnements sur la façon de recommander des mem- comme le Sauveur le ferait. Ce faisant, ils aident les
bres pour des appels dans l’Église. membres à ressentir l’amour du Seigneur pour eux
tandis qu’ils appliquent l’Expiation dans leur vie.

13
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

3. 3.6 membres de la paroisse. Ils les planifient toujours


Encourager la révérence avec un objectif à l’esprit afin que leurs efforts soient
profitables aux personnes qu’ils servent. Lors de la
La révérence est une attitude calme et paisible
planification des activités, les dirigeants suivent les
d’adoration et de respect envers Dieu. Elle permet
principes énoncés aux sections 13.1 et 13.2. Pour
d’apprendre l’Évangile et de recevoir la révélation
planifier la formation et l’enseignement de l’Évan-
personnelle. La véritable révérence se dégage de
gile, ils suivent les principes énoncés à la section 5.5.
chaque personne individuellement.
Les dirigeants élaborent également des plans à
Les dirigeants peuvent favoriser une atmosphère de
long terme pour leur organisation. Par exemple,
révérence dans les assemblées de l’Église. Lors des
ils tiennent un calendrier annuel, fixent des buts et
réunions de Sainte-­Cène, des conférences de pieu et
évaluent périodiquement leurs progrès par rapport
d’autres réunions, ils montrent l’exemple en ayant
à ces buts.
une attitude respectueuse lorsqu’ils sont assis sur
l’estrade. Ils favorisent également la révérence en Avec l’aide de leur secrétaire, les dirigeants gardent
faisant le nécessaire pour qu’il y ait de la musique une trace écrite de leurs plans et font le suivi des
et des discours inspirants. Les instructeurs peuvent tâches à effectuer. Après avoir exécuté leurs plans,
encourager la révérence dans les salles de classe ils évaluent l’efficacité de leurs objectifs. Cette éva-
en préparant des leçons édifiantes, en préparant la luation les aide à mieux planifier à l’avenir.
pièce à l’avance, en utilisant des illustrations et de
la musique adéquates et en accueillant les membres
3. 3.9
d’une manière paisible et aimante. Les services de
culte et les leçons de l’Église sont meilleurs lorsque Utiliser les ressources de l’Église pour
tous les membres de la paroisse font un effort pour apprendre ses devoirs
être révérencieux. Les dirigeants utilisent les ressources suivantes pour
apprendre leurs devoirs et s’en acquitter :
3. 3.7 • Le présent manuel. Les présidences de pieu et les
Préparer un ordre du jour écrit épiscopats doivent bien connaître tout ce manuel.
des réunions Les autres dirigeants doivent bien connaître les
chapitres 1 à 6, les chapitres qui concernent leur
Lorsque les dirigeants discutent des façons de ser-
organisation et tout autre renseignement qui a
vir autrui, l’ordre du jour peut leur servir de guide.
trait à leurs responsabilités. Le manuel enseigne
Si l’ordre du jour est distribué avant les réunions
les principes et les pratiques qui peuvent les aider
du conseil ou de planification, les dirigeants sont
à être efficaces dans leur appel.
mieux préparés pour les discussions. On trouvera,
au chapitre 4 et aux chapitres 7 à 12, des directives • Rapports. Les greffiers et les secrétaires donnent
sur l’élaboration d’un ordre du jour pour les diffé- aux dirigeants des rapports qui montrent la
rentes réunions. progression des personnes et des groupes. Ces
renseignements les aident à comprendre quelles
personnes et quelles organisations ont besoin
3. 3.8
d’une attention particulière de leur part.
Planifier avec un objectif
• Les instructions des dirigeants locaux. Peu après
Les dirigeants planifient des activités, des leçons et
leur soutien, tous les nouveaux dirigeants doivent
d’autres actions pour apporter des bénédictions aux
recevoir une formation préalable concernant leur

14 2018
3. Dir ige a n t s de l’ Égl ise de Jé sus - ­Chr is t

appel. Les dirigeants qui assurent cette formation d’aider les personnes et les familles à se qualifier
préalable continuent de donner des instructions pour l’exaltation (voir D&A 84:19-­22). Inciter tous
et d’apporter leur soutien lors des réunions de les membres de la famille – parents et enfants – à
dirigeants et au moyen d’une communication étudier les Écritures, à prier régulièrement et à
personnelle. appliquer l’Évangile de Jésus-­Christ.

• La documentation de formation de l’Église. La Adultes : Inciter chaque adulte à être digne de


documentation de formation de l’Église. Cette recevoir les ordonnances du temple. Enseigner à
documentation est disponible dans la partie tous les adultes comment trouver leurs ancêtres
« Servir et enseigner » du site LDS​.org ou auprès et accomplir par procuration les ordonnances du
du siège de l’Église ou du service administratif temple en leur faveur.
compétent.
Jeunes : Préparer chaque jeune homme à rece-
• Les magazines et les autres publications de l’Église. voir la Prêtrise de Melchisédek, à recevoir les
ordonnances du temple et à être digne de faire
une mission à plein temps. Préparer chaque jeune
3.4 fille à être digne de contracter et de respecter des
Objectifs des dirigeants alliances sacrées et à recevoir les ordonnances du
temple. Fortifier les jeunes en les faisant partici-
La Première Présidence et le Collège des douze apô- per à des activités édifiantes.
tres demandent aux dirigeants d’avoir les objectifs
Tous les membres : Aider les dirigeants de la
suivants à l’esprit lorsqu’ils remplissent leur appel.
prêtrise et des auxiliaires, les conseils de paroisse,
Les dirigeants encouragent tous les membres à les missionnaires de paroisse et les missionnaires à
recevoir toutes les ordonnances essentielles de la plein temps à travailler en collaboration dans un
prêtrise, à respecter les alliances qui s’y rapportent effort concerté pour sauver les personnes, pour for-
et à se qualifier pour l’exaltation et la vie éternelle. tifier les familles et les unités de l’Église, pour ren-
Ils dirigent les efforts des collèges de la prêtrise, des dre plus pratiquants les détenteurs de la prêtrise et
auxiliaires et des conseils de pieu et de paroisse pour pour rassembler Israël par la conversion, le main-
obtenir les résultats suivants : tien des membres dans l’Église et la remotivation.
Enseigner aux membres à pourvoir à leurs besoins
Familles : Enseigner l’importance primordiale du
et à ceux de leur famille et à aider les pauvres et les
foyer et de la famille, cellule de base de l’Église.
nécessiteux à la manière du Seigneur.
Insister sur la mission qu’a la prêtrise supérieure

15
4.

Conseil de paroisse
4.1

Conseils de l’Église
L’Église du Seigneur est gouvernée par l’intermé- il ne révèle pas de renseignements qui doivent rester
diaire de conseils au niveau général ainsi qu’au confidentiels.
niveau de l’interrégion, du pieu et de la paroisse.
Ces conseils sont essentiels à l’ordre de l’Église.
4. 3
À chaque niveau, sous la direction des dirigeants
de la prêtrise qui détiennent les clés nécessaires, les
Comité exécutif de la prêtrise
dirigeants tiennent conseil pour le bien des person- Le comité exécutif de la prêtrise (CEP) de paroisse
nes et des familles. Les membres du conseil plani- est composé de l’épiscopat, du greffier de paroisse,
fient également l’œuvre de l’Église qui se rapporte à du secrétaire exécutif de paroisse, du chef de groupe
leurs responsabilités. Les conseils efficaces incitent des grands prêtres, du président du collège des
tous leurs participants à s’exprimer pleinement et anciens, du dirigeant de mission de paroisse et du
unissent leurs efforts pour répondre aux besoins président des Jeunes Gens.
des personnes, des familles et des organisations.
Le CEP se réunit régulièrement pour examiner
En sa qualité de grand prêtre président de la les affaires de la prêtrise. Généralement, il n’a pas
paroisse, l’évêque préside trois conseils qui sont liés besoin d’étudier les questions qui vont être abor-
entre eux : l’épiscopat, le comité exécutif de la prê- dées par le conseil de paroisse. Toutefois, il peut
trise et le conseil de paroisse. Ce chapitre explique être bénéfique que le CEP commence à discuter de
le rôle de chacun d’entre eux. certains points portés à l’ordre du jour du conseil
de paroisse. Par commodité, le CEP peut avoir lieu
juste avant la réunion du conseil de paroisse.
4.2

Épiscopat Selon les besoins, l’évêque peut inviter la présidente


de la Société de Secours à assister à certaines réu-
L’épiscopat est responsable de tous les membres, nions du CEP pour discuter de questions confi-
de toutes les organisations et de toutes les activités dentielles relatives à l’entraide et pour coordonner
de la paroisse. En général, l’épiscopat se réunit au l’enseignement au foyer et les visites d’enseignement.
moins une fois par semaine. Le greffier et le secré-
taire exécutif de paroisse assistent à la réunion. On
4.4
trouvera des idées de points d’ordre du jour à la
section 18.2.6. Conseil de paroisse
Les décisions de l’évêque sont plus éclairées et Le conseil de paroisse comprend l’épiscopat, le gref-
mieux appliquées lorsque prises après discussion fier de paroisse, le secrétaire exécutif de paroisse,
avec ses conseillers et, lorsque cela est approprié, le chef de groupe des grands prêtres, le président
avec le conseil de paroisse. Lors de ces discussions, du collège des anciens, le dirigeant de mission de
paroisse, la présidente de la Société de Secours, le

16 2018
4 . Conseil de pa roisse

président des Jeunes Gens, la présidente des Jeunes Les membres du conseil de paroisse s’efforcent de
Filles, la présidente de la Primaire et le président de rester informés des besoins, du bien-­être et de la
l’École du Dimanche. progression spirituelle des membres de leur orga-
nisation. Ils se tiennent également au courant des
Les membres du conseil de paroisse s’efforcent
difficultés particulières ou des changements de
d’aider les personnes à acquérir un témoignage,
situation que rencontrent les membres. Ces rensei-
à recevoir les ordonnances salvatrices, à respecter
gnements leur permettent de fortifier les personnes
leurs alliances et à devenir des disciples dévoués
qui ont le plus besoin de leur aide. Ils respectent
de Jésus-­Christ (voir Moroni 6:4-­5). Tous les mem-
cependant la vie privée des personnes et des famil-
bres du conseil de paroisse ont une responsabilité
les. Seul l’évêque s’occupe des questions de dignité
générale vis-­à-­vis du bien-­être des membres de la
personnelle.
paroisse. Les dirigeants de la prêtrise et des auxi-
liaires ont également la responsabilité spécifique de Les documents suivants peuvent aider les membres
veiller sur chaque membre de leur organisation et de du conseil de paroisse à suivre les progrès des mem-
fortifier chacun. bres et des amis de l’Église :

En règle générale, le conseil de paroisse dans son 1. Les rapports sur la participation des membres,
ensemble n’examine que les sujets (1) pour lesquels comme le rapport trimestriel de la paroisse sont
il est avantageux que les organisations se coordon- remplis par le greffier de paroisse. Ils contien-
nent, (2) pour lesquels la discussion et les efforts nent des renseignements sur l’assiduité à l’Église,
concertés du conseil seraient bénéfiques ou (3) qui le statut des ordonnances et les tendances pour
sont d’un intérêt général pour toute la paroisse. La les personnes, les groupes d’âge et la paroisse
plupart des questions spécifiques à un collège de dans son ensemble. Dans les paroisses qui utili-
la prêtrise ou à une organisation auxiliaire doivent sent le logiciel de tenue des registres de l’Église,
être traitées par les dirigeants de l’organisation le greffier peut également fournir d’autres rap-
concernée et non par le conseil de paroisse dans ports qui contiennent des renseignements utiles.
son ensemble. En outre, les membres du conseil de
2. Les rapports des instructeurs au foyer et des
paroisse peuvent aborder en privé avec l’évêque les
instructrices visiteuses.
sujets délicats ou confidentiels.
3. Le rapport « Progression des nouveaux mem-
bres et des membres qui reviennent à l’Église ».
4.5
Les membres du conseil de paroisse se servent
Œuvre du conseil de paroisse de ce document pour planifier des manières
précises d’instruire et de fortifier les nouveaux
4.5.1
membres depuis le moment de leur baptême et
de leur confirmation jusqu’à ce qu’ils reçoivent
Aider chacun à progresser
la dotation du temple. Les membres du conseil
La plus grande partie de l’œuvre des membres du de paroisse peuvent également l’utiliser pour
conseil de paroisse se fait en dehors de ses réunions. planifier la manière d’aider les membres peu pra-
Ils œuvrent en collaboration avec leurs conseillers, tiquants à se préparer à recevoir les ordonnances
avec les instructeurs au foyer, les instructrices visi- qui conviennent à leur âge, y compris celles
teuses et d’autres personnes, afin de répondre aux du temple.
besoins des membres relevant de leur organisation
ou d’autres personnes. 4. Le tableau de progression. Les missionnaires
à plein temps utilisent ce rapport pour noter

17
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

la progression de chaque ami de l’Église. Ils en se concertant, dans l’amour et la sollicitude pour
donnent ces renseignements au dirigeant de les personnes qu’ils servent.
mission de paroisse, qui les transmet au conseil
Les réunions du conseil de paroisse doivent se
de paroisse.
concentrer sur des sujets qui fortifient les personnes
et les familles. Le conseil consacre un minimum de
temps à établir le calendrier, à planifier les activités
4.5.2
et à traiter des autres questions administratives.
Fortifier la paroisse
Pendant la réunion, l’évêque explique chaque point à
Les membres du conseil de paroisse collaborent
aborder, mais normalement ne décide pas de la façon
pour accroître la force spirituelle et l’unité de la
de résoudre le problème avant d’avoir entendu la dis-
paroisse. Le conseil de paroisse supervise également
cussion. Il encourage la discussion sans la dominer.
la planification des activités de la paroisse. Elles doi-
Il pose des questions et peut demander à des mem-
vent être planifiées de manière à atteindre des buts
bres du conseil en particulier de donner leurs idées.
centrés sur l’Évangile. On trouvera de plus amples
Il écoute attentivement avant de prendre une déci-
renseignements sur les activités au chapitre 13.
sion. Ces discussions doivent favoriser l’inspiration.

Il est recommandé aux membres du conseil de parler


4.6
franchement, d’après leur expérience personnelle
Réunions du conseil de paroisse ainsi qu’en leur qualité de dirigeants d’organisation.
Hommes et femmes doivent avoir le sentiment que
Le conseil de paroisse se réunit régulièrement (au
leurs commentaires sont pris en compte et qu’ils par-
moins une fois par mois). La réunion dure générale-
ticipent pleinement à la discussion. L’évêque demande
ment de 60 à 90 minutes.
l’avis des dirigeantes de la Société de Secours, des
L’évêque préside la réunion. En cas d’absence, il Jeunes Filles et de la Primaire pour tous les sujets
peut charger un conseiller de la présider. Cependant, abordés par le conseil de paroisse. Le point de vue des
les décisions majeures ne peuvent être prises en femmes est parfois différent de celui des hommes et il
son absence. ajoute une perspective essentielle pour comprendre
les besoins des membres et y répondre.
Lorsque le dirigeant de mission de paroisse le
recommande, l’évêque peut de temps en temps invi- Après une discussion franche, l’évêque peut pren-
ter les missionnaires à plein temps à se joindre au dre une décision ou attendre d’en reparler avec ses
conseil de paroisse. conseillers. Une fois qu’il a pris une décision, les
membres du conseil doivent la soutenir dans un
esprit d’unité et d’entente.
4.6.1
Principes directeurs Si les membres du conseil ont des sentiments très
partagés sur une décision importante, l’évêque peut
La prêtrise et les dirigeants des auxiliaires, assistent attendre une autre réunion du conseil pour appro-
aux réunions du Conseil de paroisse à deux titres : fondir la question et rechercher la confirmation
(1) comme membres du Conseil pour aider l’évêque spirituelle et l’unité.
à répondre aux besoins et problèmes de la paroisse
et (2) comme représentants de leur organisation. Ces Les membres du conseil doivent garder confiden-
dirigeants recherchent l’inspiration du Saint-­Esprit tielle toute information privée ou délicate sur les
membres, les familles et les sujets abordés.

18 2018
4 . Conseil de pa roisse

4.6.2 cette revue. Pour plus de renseignements, voir la


Exemple d’ordre du jour section 5.1.2.

Sous la direction de l’évêque, le secrétaire exécutif 4. Maintien des convertis dans l’Église. Examiner
établit un ordre du jour pour la réunion du conseil les progrès de chaque nouveau membre dont
de paroisse. L’évêque invite les membres du conseil à le nom figure sur le rapport « Progression des
prendre contact avec le secrétaire exécutif pour met- nouveaux membres et des membres qui revien-
tre des points à l’ordre du jour. Le secrétaire exécu- nent à l’Église » ; planifier des façons de les aider
tif peut également proposer des points, entre autres à continuer de progresser (voir la section 5.2.3).
ceux des réunions précédentes qui nécessitent une
5. La remotivation. Examiner les progrès et l’in-
discussion supplémentaire ou un suivi. Il peut aussi
tégration des membres peu pratiquants dont
établir un calendrier des événements futurs de la
le nom figure sur le rapport « Progression des
paroisse pour que les membres du conseil l’étudient.
nouveaux membres et des membres qui revien-
On trouvera ci-­dessous une liste de points qui nent à l’Église » ; planifier des façons de les aider
peuvent être inscrits à l’ordre du jour. L’évêque ne à continuer de progresser (voir la section 5.3.2).
doit pas essayer d’aborder tous ces points à cha-
6. Œuvre de l’histoire familiale et du temple.
que réunion. Au lieu de cela, il donne un ordre de
Examiner les progrès faits par les membres qui
priorité aux différents points de l’ordre du jour de
se préparent à recevoir les ordonnances du tem-
chaque réunion afin que les sujets les plus impor-
ple. Si l’évêque en ressent le besoin, discuter de
tants soient traités en premier. Plutôt que d’aborder
la façon d’inciter les membres à participer plus
trop de sujets de façon superficielle, il est préférable
pleinement à l’œuvre de l’histoire familiale et du
de se concentrer sur quelques points qui pourront
temple. Vous trouverez plus de renseignements
apporter des bénédictions au plus de personnes et
dans la documentation suivante 5.4.2.
de familles possible. L’évêque se fie à l’inspiration
pour savoir quels sujets sont les plus importants à 7. Apprentissage et enseignement de l’Évangile.
un moment donné. Discuter de la façon d’améliorer l’apprentissage
et l’enseignement à l’église et au foyer (voir la
1. Brefs rapports sur les tâches attribuées lors de la
section 5.5.2).
dernière réunion.
8. Rapports sur l’œuvre du collège des anciens, du
2. Entraide spirituelle et temporelle. Discuter du
groupe des grands prêtres et des organisations
bien-­être spirituel et temporel de certaines per-
auxiliaires. Cette partie de la réunion doit être
sonnes et familles. Faire des plans pour les aider
brève afin que le conseil reste concentré sur les
à pourvoir à leurs besoins, y compris les besoins
personnes.
à long terme. Discuter de la façon de fortifier les
familles. Vous trouverez plus de renseignements 9. Calendrier et planification des activités afin
à la section 6.2.2. de répondre aux besoins spirituels, temporels
et sociaux des membres de la paroisse (voir le
3. Missionnaire. Élaborer le plan de mission de
chapitre 13).
paroisse et le revoir (voir la section 5.1.8). À l’aide
du tableau de progression, passer en revue les 10. Fonds perpétuel d’études (dans les régions où le
candidats au baptême et les amis de l’Église qui programme est approuvé). Examiner les progrès
progressent actuellement. L’évêque peut deman- des bénéficiaires du programme.
der au dirigeant de mission de paroisse de diriger
11. Dernières instructions de la part de l’épiscopat.

19
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

4.6. 3 du conseil de paroisse. Il veille à ce que les rensei-


Mise en œuvre d’un plan d’action gnements utilisés par le conseil de paroisse soient
exacts et à jour. Il fournit les exemplaires les plus
Le conseil de paroisse recherche l’inspiration pour
récents du rapport « Progression des nouveaux
élaborer un plan d’action qui apportera des bénédic-
membres et des membres qui reviennent à l’Église ».
tions aux membres. La principale préoccupation du
Il donne également des renseignements statistiques
conseil est d’aider les personnes, non de gérer des
pertinents obtenus grâce au logiciel de tenue des
programmes.
registres de l’Église. Il prend l’initiative d’informer
Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires se l’épiscopat et les membres du conseil de paroisse des
servent de leurs propres réunions de dirigeants pour renseignements qu’il trouve dans ces sources sans
revoir les décisions du conseil de paroisse et obte- attendre qu’ils les lui demandent.
nir l’aide d’autres dirigeants et instructeurs de leur
Les autres responsabilités du greffier de paroisse
organisation afin d’accomplir les tâches qui leur ont
sont énoncées dans le Manuel 1, à la section 13.4.2.
été confiées lors du conseil. De même, le dirigeant de
mission de paroisse tient une réunion de coordination
missionnaire avec les missionnaires à plein temps et 4.6.5
les missionnaires de paroisse afin de mettre à exécu- Responsabilités du secrétaire exécutif
tion les décisions du conseil de paroisse. L’œuvre qui
s’effectue ainsi dans les organisations est le prolonge- Le secrétaire exécutif établit l’ordre du jour des
ment de l’esprit et de l’objectif du conseil de paroisse. réunions du conseil de paroisse comme indiqué à la
section 4.6.2. L’évêque peut également lui demander
Lorsqu’ils mettent en place un plan d’action, les de participer au suivi des tâches confiées aux mem-
membres du conseil doivent veiller à ne pas surchar- bres du conseil de paroisse. De plus, l’évêque peut
ger les personnes et les familles (voir Mosiah 4:27 ; lui demander d’obtenir, de la part des membres du
D&A 10:4). La priorité de chaque membre est sa conseil de paroisse, des rapports sur la situation des
famille. Le conseil de paroisse veille à préserver un amis de l’Église, des nouveaux membres, des mem-
bon équilibre entre les obligations familiales du bres qui reviennent à l’Église et sur d’autres questions.
membre et ses responsabilités dans l’Église.
Le secrétaire exécutif peut assurer une continuité
Régulièrement les membres du conseil de paroisse entre le conseil de paroisse et le comité exécutif de
évaluent chaque plan d’action et font rapport des la prêtrise.
tâches qui leur ont été confiées. Dans la plupart des
cas, il faudra, pour obtenir des progrès, une atten- Les autres responsabilités du secrétaire exécutif
tion et un suivi prolongés des tâches attribuées. de paroisse sont énoncées dans le Manuel 1, à la
section 13.4.4.

4.6.4
Responsabilités du greffier de paroisse
Le greffier de paroisse prend note des tâches
attribuées et des décisions prises lors des réunions

20 2018
5.

L’œuvre du salut dans la paroisse et le pieu


Les membres de l’Église de Jésus-­Christ sont appeler et mettre à part d’autres membres comme
envoyés « travailler dans sa vigne au salut de l’âme missionnaires de paroisse.
des hommes » (D&A 138:56). Cette œuvre de salut
L’évêque et ses conseillers font de l’œuvre mission-
comprend l’œuvre missionnaire par les membres, le
naire par les membres une priorité. Ils enseignent
maintien des convertis dans l’Église, la remotivation
régulièrement les principes de l’œuvre missionnaire.
des membres non pratiquants, l’œuvre de l’histoire
Ils incitent les membres de la paroisse à œuvrer
familiale et du temple ainsi que l’enseignement de
avec les missionnaires à plein-­temps pour trouver,
l’Évangile. Aidé par d’autres membres du conseil
instruire et baptiser des amis de l’Église. Ils donnent
de paroisse, l’épiscopat dirige cette œuvre dans la
l’exemple en trouvant des personnes et des familles
paroisse.
qui pourront recevoir l’enseignement des mission-
Bien que l’évêque conserve la responsabilité finale naires et en les y préparant.
dans les domaines suivants, le dirigeant de mission
L’évêque et ses conseillers aident les missionnaires
de paroisse coordonne l’œuvre missionnaire par les
à plein temps potentiels, y compris les sœurs et les
membres, le chef de groupe des grands prêtres coor-
couples, à se préparer à faire une mission.
donne l’œuvre de l’histoire familiale et du temple et
le président de l’École du Dimanche aide les autres
dirigeants de la paroisse à améliorer l’apprentis- 5.1.2
sage et l’enseignement de l’Évangile. L’évêque peut Conseil de paroisse
confier à l’un de ses conseillers de coordonner le
L’œuvre missionnaire par les membres est plus
maintien des convertis dans l’Église et à l’autre de
efficace lorsque les membres du conseil de paroisse
coordonner la remotivation. Chaque dirigeant de la
sont pleinement engagés dans l’effort missionnaire.
prêtrise ou d’auxiliaire aide à promouvoir l’œuvre
Dans les collèges et les auxiliaires, ils encouragent
du salut au sein de son organisation.
les membres à participer à l’œuvre missionnaire en :

1. Trouvant des personnes et en les préparant à


5.1
recevoir l’enseignement de l’Évangile.
L’œuvre missionnaire
2. Aidant les missionnaires lorsqu’ils enseignent
par les membres (si possible chez les membres).

3. Intégrant les amis de l’Église.


5.1.1
L’évêque et ses conseillers 4. Se préparant et préparant leurs enfants à faire
une mission à plein temps.
Sous la direction de l’évêque, le conseil de paroisse
élabore et met en place un plan de mission de Lors des réunions du conseil de paroisse, les mem-
paroisse, comme indiqué à la section 5.1.8. bres du conseil élaborent un plan de mission de
L’évêque appelle et met à part un détenteur de la paroisse et le revoient (voir la section 5.1.8). Ils
Prêtrise de Melchisédek comme dirigeant de mission passent en revue les candidats au baptême, d’autres
de paroisse. L’évêque et ses conseillers peuvent amis de l’Église et d’autres sujets tirés du tableau
de progression rempli par les missionnaires à plein

21
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

temps. Ils planifient des moyens d’aider chaque ami 5.1.4


à progresser. Ils font des recommandations sur les Les missionnaires de paroisse
instructeurs au foyer et les instructrices visiteuses
L’épiscopat et le dirigeant de mission de paroisse
possibles pour les amis de l’Église qui se préparent à
décident combien de missionnaires de paroisse sont
recevoir le baptême et la confirmation.
nécessaires dans la paroisse. Les missionnaires de
Lorsque le dirigeant de mission de paroisse le paroisse agissent sous leur direction. Les déten-
recommande, l’évêque peut de temps en temps invi- teurs de la prêtrise, les sœurs et les couples mariés
ter les missionnaires à plein temps à se joindre au peuvent être missionnaires de paroisse. Ils n’ont
conseil de paroisse. pas besoin d’avoir un ou une collègue missionnaire
désigné(e), mais ils ne doivent pas être seuls pour
rendre visite aux gens chez eux. Un homme et une
5.1. 3
femme ne peuvent faire de visite ensemble en tant
Le dirigeant de mission de paroisse que missionnaires de paroisse que s’ils sont mariés.
Sous la direction de l’évêque, le dirigeant de mission Les missionnaires de paroisse sont appelés pour
de paroisse a les responsabilités suivantes : une durée déterminée, par exemple deux ans. Ils
Il coordonne les efforts de la paroisse pour trouver n’ont normalement pas d’autre responsabilité dans
des amis de l’Église, les instruire et les baptiser. Il l’Église, si ce n’est celle d’instructeur au foyer ou
coordonne cette action avec celle des missionnaires d’instructrice visiteuse, de préférence auprès de
à plein temps et des missionnaires de paroisse. Lors familles partiellement membres ou non pratiquan-
des réunions du conseil de paroisse, l’évêque peut tes. Ils ne portent pas de badge.
lui demander d’animer les discussions sur l’œuvre Les missionnaires de paroisse trouvent et préparent
missionnaire. des personnes que les missionnaires à plein temps
Il dirige les réunions de coordination missionnaire pourront instruire. Ils participent également à l’inté-
et l’action des missionnaires de paroisse. gration et à l’instruction des amis de l’Église.

Chaque semaine, il donne aux missionnaires à plein Les missionnaires de paroisse rendent visite aux
temps autant d’occasions d’enseigner que possible. membres pour les inciter à rechercher des occa-
sions missionnaires, à penser à des personnes que
Avec l’aide des missionnaires à plein temps, il orga- les missionnaires pourraient instruire et à préparer
nise les services de baptême des convertis (voir la des personnes à recevoir cet enseignement.
section 20.3.4).

Il participe à la coordination de la confirmation des


5.1.5
nouveaux membres lors de la réunion de Sainte-­Cène.
La réunion de coordination missionnaire
Il participe, avec les missionnaires à plein temps,
Le dirigeant de mission de paroisse dirige une
à l’enseignement et à l’intégration des amis de
réunion de coordination missionnaire avec les mis-
l’Église.
sionnaires de paroisse et les missionnaires à plein
Il assiste au cours des Principes de l’Évangile et temps. Cette réunion se tient régulièrement. Si les
peut l’enseigner lorsque l’épiscopat le lui demande. missionnaires à plein temps servent dans plusieurs
paroisses, ils y assistent aussi souvent que la situa-
On peut appeler un détenteur de la Prêtrise de tion le permet.
Melchisédek comme dirigeant de mission de
paroisse adjoint.

22 2018
5. L’ œu v r e du s alu t da ns la pa roisse e t l e pieu

Lors de cette réunion, le dirigeant de mission de 5.1.7


paroisse coordonne l’action des missionnaires à Les services de baptême et les
plein temps et des membres de la paroisse. Le confirmations
dirigeant de mission de paroisse peut également
Un service de baptême doit être prévu dès qu’un ami
animer les discussions sur la mise en place du plan
de l’Église a pris l’engagement de se faire baptiser.
de mission de paroisse, fixer autant de rendez-­vous
On ne doit normalement pas le reporter au-­delà de
d’enseignement pour les missionnaires que possible
cette date à moins que la personne ne soit pas prête.
et prendre des dispositions pour que des membres
Il ne faut pas retarder le baptême des membres de la
soient présents aussi souvent que possible lors des
famille pour que le père puisse recevoir la prêtrise et
leçons données aux amis de l’Église.
accomplir lui-­même le baptême.

Les services de baptême donnent l’occasion de


5.1.6
trouver et d’encourager d’autres amis de l’Église.
Collaboration des membres et des On doit inciter les convertis à inviter les membres
missionnaires à plein temps de leur famille, d’autres parents et leurs amis. Les
Le président de mission détient les clés pour bapti- dirigeants de l’Église et les missionnaires peuvent
ser et confirmer les convertis. Sous sa direction, ce également inviter d’autres amis de l’Église qui reçoi-
sont les missionnaires à plein temps qui ont la res- vent les leçons missionnaires, des amis de l’Église
ponsabilité fondamentale d’enseigner l’Évangile aux potentiels et des dirigeants et des membres qui s’oc-
amis de l’Église. Les missionnaires à plein temps cuperont des nouveaux membres. D’autres membres
procèdent également à un entretien de baptême et de la paroisse peuvent également être présents.
de confirmation pour chaque candidat et autorisent
Les convertis sont confirmés au cours d’une réunion
l’accomplissement des ordonnances.
de Sainte-­Cène de leur paroisse de résidence, de
L’évêque fait connaissance avec tous les amis de préférence le dimanche suivant leur baptême.
l’Église et suit leurs progrès. Il n’a pas d’entretien
On trouvera, à la section 20.3, des directives concer-
avec eux en vue du baptême, mais les rencontre
nant les services de baptême et les confirmations, y
personnellement avant qu’ils se fassent baptiser. Il
compris ceux des enfants de huit ans.
supervise aussi les efforts des membres de la paroisse
pour les intégrer. Les amis de l’Église sont plus sus-
ceptibles de se faire baptiser et confirmer, et de rester 5.1.8
pratiquants quand ils ont des liens amicaux étroits Le plan de mission de paroisse
avec des membres de l’Église.
Sous la direction de l’évêque, le conseil de paroisse
Normalement, les collègues missionnaires à plein élabore un plan de mission de paroisse. Ce dernier
temps ne sont pas séparés dans le but de travailler doit être court et simple. Il doit comprendre des
avec les membres de la paroisse. Néanmoins, dans activités et des buts précis qui aideront les membres
le cas où ils feraient face à un grand nombre de des organisations de la prêtrise et des auxiliaires de
rendez-­vous d’enseignement, cela peut être envi- paroisse à participer à l’œuvre missionnaire par les
sagé. Dans ce cas précis, le dirigeant de mission de membres, au maintien des convertis dans l’Église et
paroisse s’assure que les personnes qui les accom- à la remotivation. Le conseil de paroisse coordonne
pagnent comprennent et acceptent les règles de la le plan de mission de paroisse avec les plans des mis-
mission. Il leur demande de ne jamais laisser un sionnaires à plein temps affectés à la paroisse. Les
missionnaire à plein temps sans collègue autorisé. étapes suivantes peuvent être utiles pour cela :

23
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

1. Évaluer les besoins et les ressources de la discussion peuvent être le nombre de missionnaires
paroisse dans l’œuvre missionnaire par les et leur lieu d’affectation, le rôle des membres dans
membres, le maintien dans l’Église et la remo- l’œuvre missionnaire, l’aide des missionnaires dans
tivation, y compris la disponibilité des mission- les efforts de maintien dans l’Église et de remotiva-
naires à plein temps. tion des non-­pratiquants, l’aide des missionnaires
dans la formation des membres locaux ainsi que les
2. Fixer des buts précis pour l’année à venir concer-
repas, le logement et le transport des missionnaires.
nant l’œuvre missionnaire par les membres, le
maintien dans l’Église et la remotivation.
Le membre du grand conseil affecté à l’œuvre
3. Décider de la manière d’atteindre ces buts. Les missionnaire
dirigeants peuvent prévoir des façons d’amélio-
rer la vision et l’attitude globales de la paroisse La présidence de pieu charge un membre du grand
concernant l’œuvre missionnaire. Ils peuvent conseil ayant l’esprit missionnaire de l’aider à super-
trouver des idées d’activités pour aider les mission- viser les efforts du pieu pour trouver des amis de
naires à plein temps à trouver, instruire et baptiser l’Église, les instruire, les baptiser et les confirmer. Ce
plus d’amis de l’Église. Ils peuvent aussi planifier membre du grand conseil peut animer des discussions
des façons de se lier d’amitié avec les nouveaux sur ces sujets lors des réunions du comité exécutif de
membres et de les fortifier et d’aider davantage les la prêtrise, du conseil du pieu, des dirigeants de la
membres non pratiquants à revenir à l’Église. prêtrise du pieu et d’autres réunions de pieu.

Le membre du grand conseil affecté à l’œuvre


Le conseil de paroisse examine régulièrement le plan
missionnaire donne une formation initiale aux diri-
de mission de paroisse et le modifie selon les besoins.
geants de mission de paroisse nouvellement appelés.
Il donne également une formation continue et des
5.1.9 encouragements à tous les dirigeants de mission
Les dirigeants de pieu de paroisse, individuellement et en groupe. Avec
l’accord du président de pieu, il peut former les diri-
Le président de pieu et ses conseillers geants de paroisse et les missionnaires de paroisse.

Le président de pieu et ses conseillers font de l’œuvre


missionnaire une priorité. Ils enseignent régulière- 5.2
ment la doctrine qui sous-­tend l’œuvre missionnaire
Maintien des convertis dans l’Église
et incitent les membres du pieu à œuvrer avec les
missionnaires à plein temps pour trouver, instruire et Les nouveaux membres de l’Église ont besoin du
baptiser des amis de l’Église. Ils donnent l’exemple soutien et de l’amitié de dirigeants de l’Église,
en trouvant des personnes et des familles qui pour- d’instructeurs au foyer, d’instructrices visiteuses et
ront recevoir l’enseignement des missionnaires et en d’autres membres. Ce soutien les aide à être pleine-
les y préparant. ment « convertis au Seigneur » (Alma 23:6).

Lors de son entretien régulier avec chaque évêque, le


président de pieu demande un rapport sur la progres- 5.2 .1
sion des amis de l’Église dans la paroisse de l’évêque. Besoins des nouveaux membres
Le président de pieu rencontre régulièrement le pré- Pour la plupart des personnes, la période de transi-
sident de mission pour coordonner l’action des mis- tion au cours de laquelle ils se joignent à l’Église est
sionnaires à plein temps dans le pieu. Les sujets de

24 2018
5. L’ œu v r e du s alu t da ns la pa roisse e t l e pieu

difficile. Cette transition implique souvent l’accepta- dignité. Ils ne doivent pas être membres depuis une
tion de nouveaux enseignements religieux et l’adop- période déterminée.
tion d’un nouveau mode de vie. Tous les membres
de l’Église, les nouveaux membres en particulier,
5.2 . 3
ont besoin de trois choses pour les aider à rester
pratiquants : d’amis, d’occasions de mûrir et de Conseil de paroisse
servir dans l’Église, et d’être nourris de la parole de Lors des réunions du conseil de paroisse, ses mem-
Dieu (voir Moroni 6:4). Sous la direction de l’épis- bres passent en revue les buts qu’ils se sont fixés
copat, les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires dans le cadre du plan de mission de paroisse concer-
aident les nouveaux membres dans ces domaines. nant le maintien des convertis dans l’Église (voir
la section 5.1.8). Ils discutent de la progression de
chaque nouveau membre et relèvent les domaines
5.2 .2
pour lesquels il peut avoir besoin de plus de soutien.
L’évêque et ses conseillers
Comme guide pour la discussion, ils peuvent se servir
L’évêque a la responsabilité générale du maintien du rapport « Progression des nouveaux membres et
des convertis dans l’Église. Pour aider les nouveaux des membres qui reviennent à l’Église ». Ils se concer-
membres à rester pratiquants dans l’Église, l’évêque tent sur les moyens d’aider les nouveaux membres à
et ses conseillers ont les responsabilités suivantes. ressentir l’amour des autres membres, la joie de servir
L’évêque peut charger l’un de ses conseillers de dans le royaume du Seigneur et la paix que procure le
coordonner ces efforts. respect des principes de l’Évangile.

Ils supervisent les efforts visant à s’assurer que l’on Le conseil de paroisse peut parler des façons dont
intègre chaque nouveau membre. le dirigeant de mission de paroisse peut collaborer
avec d’autres dirigeants de la prêtrise et des auxi-
Ils veillent à ce que chaque nouveau membre adulte
liaires pour fortifier les nouveaux convertis. Les
reçoive un appel ou d’autres occasions de service.
membres du conseil de paroisse peuvent également
Ils veillent à ce que les frères de douze ans et plus proposer des occasions de service qui pourraient
soient ordonnés à l’office de la Prêtrise d’Aaron être données aux nouveaux membres, par exemple
approprié peu après leur confirmation, normale- l’œuvre de l’histoire familiale et du temple.
ment sous une semaine. Ils s’assurent également
que ces frères ont des occasions d’exercer la prê-
5.2 .4
trise. Les frères qui sont dignes de se faire baptiser
et confirmer sont également dignes de recevoir la
Dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires
Prêtrise d’Aaron. Sous la direction de l’épiscopat, les dirigeants de
la prêtrise et des auxiliaires donnent aux nouveaux
L’évêque et ses conseillers supervisent l’action du
membres des possibilités qui leur permettront de
chef de groupe des grands prêtres et du président
mûrir spirituellement et de rester pratiquants dans
du collège des anciens pour aider les frères de dix-­
l’Église. Par exemple, la présidente de la Société de
huit ans et plus à se préparer à recevoir la Prêtrise
Secours est responsable d’aider les femmes adultes
de Melchisédek. Les frères récemment baptisés âgés
qui se convertissent. Étant donné qu’un homme
de dix-­huit ans et plus sont ordonnés anciens après
adulte converti est un ancien potentiel, la personne
avoir servi dans l’office de prêtre, acquis une com-
qui est responsable de l’aider dans sa progression est
préhension suffisante de l’Évangile et prouvé leur
soit le président du collège des anciens, soit le chef
de groupe des grands prêtres, selon ce que décide

25
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

l’épiscopat. Lorsque plusieurs membres d’une Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires (ou les
famille se joignent à l’Église, les dirigeants de la membres qu’ils ont désignés) notent chaque semaine
prêtrise et des auxiliaires coordonnent leurs efforts si les membres récemment baptisés qui appartien-
lors des réunions du conseil de paroisse. nent à leur collège ou à leur auxiliaire sont pré-
sents à la réunion de Sainte-­Cène. Ils chargent des
Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires peuvent
personnes de rendre visite à ceux qui n’étaient pas
aider les nouveaux membres de la façon suivante :
présents et de les inviter à venir la semaine suivante.
Ils aident les nouveaux membres à comprendre et à
appliquer la doctrine et les principes énoncés dans
5.2 .5
les leçons missionnaires.
Instructeurs au foyer et
Ils veillent à ce que les nouveaux membres appren- instructrices visiteuses
nent les pratiques de base de l’Église, telles que :
Les instructeurs au foyer et les instructrices visi-
comment rendre témoignage, payer la dîme et les
teuses ont la responsabilité importante de se lier
offrandes, respecter la loi du jeûne, faire un discours,
d’amitié avec les nouveaux membres. En concerta-
accomplir les ordonnances de la prêtrise, participer à
tion avec l’évêque, les dirigeants de la Prêtrise de
l’œuvre de l’histoire familiale, accomplir des baptê-
Melchisédek et de la Société de Secours prennent
mes et des confirmations pour les morts (là où c’est
un soin tout particulier à attribuer aux nouveaux
possible) et être instructeur au foyer ou instructrice
membres des instructeurs au foyer et des instructri-
visiteuse.
ces visiteuses dévoués.
Ils s’assurent que les nouveaux membres ont à leur
Lorsque le président de mission l’autorise, les mis-
disposition les Écritures, les magazines de l’Église et
sionnaires à plein temps peuvent participer à l’en-
tous les manuels dont ils peuvent avoir besoin pour
seignement au foyer ou aux visites d’enseignement
les leçons de l’Église auxquelles ils assistent.
pour les nouveaux membres.
Si les nouveaux membres remplissent les conditions
pour suivre le séminaire ou l’institut, les dirigeants de
5.2 .6
la prêtrise et des auxiliaires les aident à s’y inscrire.
Les missionnaires de paroisse et les
Lorsque les nouveaux membres remplissent les missionnaires à plein temps
conditions pour recevoir les ordonnances du tem-
ple, les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires les Ce sont principalement les dirigeants de la prêtrise
aident à se préparer, grâce au séminaire de prépara- et des auxiliaires qui ont la responsabilité d’aider les
tion au temple ou par un autre moyen. membres à rester dans l’Église, mais les missionnaires
de paroisse et les missionnaires à plein temps peuvent
Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires peu- participer à cet effort. Les missionnaires de paroisse
vent charger des membres qui ont de l’expérience donnent une nouvelle fois à tous les nouveaux mem-
de participer à l’intégration des nouveaux membres. bres les quatre premières leçons missionnaires (voir
Les dirigeants peuvent par exemple le demander à Prêchez mon Évangile, chapitre 3). Ils leur enseignent
des membres qui s’entendent bien avec les nouveaux également la leçon 5. Selon les besoins, les mission-
membres parce qu’ils ont le même genre d’intérêts ou naires à plein temps peuvent aider les missionnaires
parce qu’ils rencontrent des difficultés semblables. de paroisse.

26 2018
5. L’ œu v r e du s alu t da ns la pa roisse e t l e pieu

5.2 .7 Ils choisissent et donnent des leçons du manuel


L’influence des autres membres Les principes de l’Évangile. Dans leur enseignement,
de la paroisse ils utilisent souvent les Écritures, particulièrement
le Livre de Mormon. Ils adaptent les leçons aux
Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires recom-
besoins des participants et invitent ces derniers
mandent aux membres de la paroisse de fortifier les
à exprimer ce qu’ils pensent et à raconter leurs
nouveaux membres en leur montrant de l’amour et
expériences.
en se liant d’amitié avec eux. Les dirigeants peuvent
inciter les membres de la paroisse à inviter les conver- Ils créent une atmosphère qui favorise la présence
tis récents à assister avec eux à la soirée familiale, aux de l’Esprit, et rendent souvent témoignage.
réunions de l’Église, aux leçons et aux activités, en
Ils recommandent aux participants de lire régu-
assurant leur transport si nécessaire.
lièrement le Livre de Mormon et de donner leurs
impressions concernant leur lecture.
5.2 .8
Le cours des principes de l’Évangile
5.2 .9
Les nouveaux membres de dix-­huit ans et plus Les dirigeants de pieu
suivent le cours des principes de l’Évangile avec
les amis de l’Église. Ils assistent généralement à ce Le président de pieu et ses conseillers
cours pendant quelques mois. Lorsqu’ils sont prêts, Les membres de la présidence de pieu supervisent
ils assistent au cours de doctrine de l’Évangile. les efforts visant à fortifier les nouveaux membres
Le dirigeant de mission de paroisse assiste au cours dans le pieu. Ils instruisent et encouragent d’autres
des principes de l’Évangile. Il coordonne ce cours dirigeants dans ces efforts. Ils rencontrent les nou-
avec les autres efforts de maintien des convertis dans veaux membres lorsqu’ils rendent visite aux parois-
l’Église entrepris dans la paroisse. Un membre de ses. À l’occasion, ils peuvent faire une réunion pour
l’épiscopat peut lui demander de l’enseigner. Les les nouveaux membres lors de la conférence de pieu.
autres missionnaires de paroisse peuvent également Lors de son entretien régulier avec chaque évêque,
y assister. le président de pieu lui demande un rapport sur la
Les instructeurs au foyer, les instructrices visiteuses progression des nouveaux membres de sa paroisse.
et d’autres membres peuvent assister au cours pour Lors de sa réunion régulière avec le président de
participer à l’intégration des nouveaux membres. mission, le président de pieu peut faire un rap-
À l’occasion, l’instructeur peut inviter d’autres port sur la progression des nouveaux membres
membres de la paroisse à y assister, à raconter des dans le pieu.
expériences et à rendre témoignage. Par exemple,
l’instructeur peut demander à des membres de la
Les membres du grand conseil
paroisse de témoigner des bénédictions de la dîme,
de raconter comment ils ont surmonté des difficultés Les membres du grand conseil qui œuvrent avec les
ou de parler des bénédictions qu’ils ont eues grâce à dirigeants de la Prêtrise de Melchisédek et ceux qui
leurs appels dans l’Église. œuvrent avec les dirigeants de mission de paroisse
peuvent participer à l’enseignement et à l’intégra-
Les instructeurs de cette classe ont les responsabili-
tion des nouveaux membres. Ils peuvent également
tés suivantes :
participer aux efforts visant à aider les anciens

27
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

potentiels à se préparer à recevoir la Prêtrise de Ils dirigent les efforts des collèges de la prêtrise et des
Melchisédek. auxiliaires pour aider les membres non pratiquants
à raviver leur foi et pour veiller à ce que les membres
Les présidences d’auxiliaires de pieu qui reviennent à l’Église soient intégrés et soutenus.
Ils aident les frères qui reviennent à l’Église à avancer
Les présidences d’auxiliaires de pieu peuvent de dans la prêtrise et ils aident les frères et les sœurs à
temps en temps aider les dirigeants d’auxiliai- recevoir les ordonnances du temple ou à être de nou-
res de paroisse à instruire et à intégrer les nou- veau dignes d’entrer dans le temple.
veaux membres.
L’évêque peut charger l’un de ses conseillers de
coordonner les efforts de remotivation.
5. 3

Remotivation 5. 3.2

Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires de Conseil de paroisse


paroisse s’efforcent continuellement d’aider les Sous la direction de l’épiscopat, les membres du
membres non pratiquants à revenir à l’Église. Le conseil de paroisse passent en revue les buts qu’ils se
Sauveur a dit : « Vous continuerez à servir de telles sont fixés dans le cadre du plan de mission de paroisse
personnes ; car vous ne savez pas si elles ne revien- en matière de remotivation (voir la section 5.1.8). Ils
dront pas et ne se repentiront pas, et ne viendront font des recommandations au sujet de l’aide à appor-
pas à moi d’un cœur pleinement résolu, et je les ter aux membres non pratiquants de leur organi-
guérirai ; et vous serez le moyen qui leur apportera sation. En ayant continuellement connaissance des
le salut » (3 Néphi 18:32). besoins et de la situation des membres non prati-
Généralement, les membres non pratiquants croient quants, les membres du conseil de paroisse peuvent
toujours en l’Évangile, mais il se peut qu’ils connais- voir quand les familles et les personnes sont peut-­être
sent des situations difficiles qui les amènent à ne pas prêtes à accepter une invitation à recevoir des visiteurs
se sentir à l’aise à l’église. Ils ont également tendance de l’Église, à aller à une activité de l’Église ou à parti-
à avoir moins d’amis dans l’Église et il y a donc moins ciper à un séminaire de préparation au temple.
de chances qu’ils se sentent entre amis lorsqu’ils vont En s’aidant de la prière, le conseil de paroisse identi-
aux réunions de la paroisse. Les personnes qui revien- fie les membres non pratiquants qui sont le plus sus-
nent à l’Église le font souvent quand elles constatent ceptibles de revenir à l’Église. Ils décident également
qu’il manque quelque chose à leur vie. De ce fait, elles quels dirigeants et quels membres seraient les mieux
se rendent compte qu’elles doivent faire des change- à même d’affermir les membres non pratiquants et de
ments dans leur mode de vie. Dans ces moments-­là, se lier personnellement avec eux. Lorsque plusieurs
elles ont besoin de l’amour et de l’amitié de membres membres d’une famille sont non pratiquants, les diri-
de l’Église pratiquants et bienveillants qui les accep- geants coordonnent leurs efforts lors des réunions
tent comme elles sont et qui leur manifestent un du conseil de paroisse.
intérêt sincère.
Les rapports sur la progression de ces membres
sont régulièrement à l’ordre du jour des réunions du
5. 3.1 conseil de paroisse. Lorsque des membres revien-
L’évêque et ses conseillers nent à l’Église ou déclinent les invitations à y reve-
Ce sont l’évêque et ses conseillers qui ont la responsa- nir, le conseil de paroisse choisit d’autres personnes
bilité générale de la remotivation des non-­pratiquants. susceptibles d’être réceptives. Les dirigeants peuvent

28 2018
5. L’ œu v r e du s alu t da ns la pa roisse e t l e pieu

se servir du rapport « Progression des nouveaux la progression des membres non pratiquants de sa
membres et des membres qui reviennent à l’Église » paroisse. Le président de pieu et l’évêque discu-
pour faire le suivi de ces efforts. tent des plans et des buts qui ont été décidés par le
conseil de paroisse pour ces membres.

5. 3. 3 Lorsqu’ils se réunissent pour discuter de l’œuvre


Instructeurs au foyer et missionnaire, le président de pieu et le président de
instructrices visiteuses mission peuvent également aborder l’aide que les
missionnaires à plein temps peuvent apporter dans
En concertation avec l’évêque, les dirigeants de la les efforts auprès des membres non pratiquants.
Prêtrise de Melchisédek et de la Société de Secours
attribuent aux membres non pratiquants des instruc-
Les membres du grand conseil
teurs au foyer et des instructrices visiteuses dévoués.
Ces dirigeants concentrent leurs efforts sur les mem- Les membres du grand conseil qui œuvrent avec les
bres non pratiquants qui sont le plus susceptibles dirigeants de la Prêtrise de Melchisédek peuvent
d’accepter une invitation à revenir à l’Église. participer à l’enseignement et à l’intégration des
membres non pratiquants. Ils peuvent également
participer aux efforts visant à aider les anciens
5. 3.4
potentiels à se préparer à recevoir la Prêtrise de
Les missionnaires à plein temps et Melchisédek.
les missionnaires de paroisse
Le dirigeant de mission de paroisse, les missionnai- Les présidences d’auxiliaires de pieu
res à plein temps et les missionnaires de paroisse
Les présidences d’auxiliaires de pieu peuvent de
peuvent participer aux efforts de remotivation lors-
temps en temps aider les dirigeants d’auxiliaires de
que cela est approprié, surtout si leurs leçons aux
paroisse à instruire et à intégrer les membres non
membres non pratiquants peuvent créer des occa-
pratiquants.
sions d’instruire les amis et la famille non membres
de ces personnes.
5.4

5. 3.5 L’œuvre de l’histoire familiale


Le cours des principes de l’Évangile et du temple
Les membres peu pratiquants de dix-­huit ans et plus
Dans les temples, les membres de l’Église reçoivent
peuvent suivre le cours des principes de l’Évangile
des ordonnances et contractent des alliances sacrées
pendant l’École du Dimanche (voir la section 5.2.8).
qui sont essentielles à l’exaltation. Les membres de
l’Église vont également au temple pour accomplir
5. 3.6 ces ordonnances en faveur des personnes décédées
Les dirigeants de pieu qui ne les ont pas reçues.

Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires ensei-


Le président de pieu et ses conseillers
gnent aux membres de la paroisse les responsabilités
Lors de son entretien régulier avec chaque évêque, de base concernant l’œuvre de l’histoire familiale et
le président de pieu lui demande un rapport sur du temple, indiquées aux paragraphes suivants :

29
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

Ils incitent les membres à recevoir leurs propres veillent à ce que les points de doctrine et les béné-
ordonnances du temple et à aider les membres de dictions relatifs à l’œuvre de l’histoire familiale et
leur famille proche à les recevoir. Les dirigeants doi- du temple soient enseignés régulièrement lors des
vent aider les membres à comprendre que le but de la réunions de paroisse.
dotation est de se préparer à l’exaltation et pas sim-
Lorsqu’il s’entretient avec eux, l’évêque aide les
plement de se préparer au mariage ou à une mission.
membres à se préparer à recevoir les ordonnances
Les dirigeants incitent chaque membre doté à déte- du temple et à être dignes de continuer de s’y rendre
nir une recommandation à l’usage du temple et à s’y aussi souvent que leur situation le permet.
rendre aussi souvent que sa situation et les besoins
L’évêque et ses conseillers incitent les membres à
de sa famille le lui permettent. Les dirigeants inci-
trouver leurs ancêtres et à prendre des dispositions
tent également les adultes non dotés et les jeunes de
pour que les ordonnances du temple soient accom-
douze ans et plus, y compris les nouveaux membres,
plies pour eux.
à avoir une recommandation du temple à usage
limité et à se rendre souvent au temple pour se faire Les autres responsabilités de l’épiscopat concernant
baptiser et confirmer pour les morts. Ils ne fixent l’œuvre du temple sont énoncées dans le Manuel 1,
pas de quotas ni ne créent de système de rapports au chapitre 3.
d’assistance au temple. Chaque membre choisit son
niveau de participation à l’œuvre du temple.
5.4.2
Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires ensei- Conseil de paroisse
gnent aux membres à participer à l’œuvre de l’histoire
Au moins une fois par trimestre, lors d’une réunion
familiale en trouvant leurs ancêtres, en demandant,
du conseil de pieu, les dirigeants réfléchissent aux
si nécessaire, que les ordonnances du temple soient
questions relatives à l’œuvre de l’histoire familiale et
faites pour eux et en accomplissant eux-­mêmes, si
du temple de la manière suivante :
possible, ces ordonnances en leur faveur.
Ils discutent de façons d’aider les personnes et les
Les dirigeants aident les membres à comprendre
familles à recevoir les ordonnances du temple et à
qu’ils ne doivent pas demander que les ordonnances
s’y rendre aussi souvent que leur situation le permet.
du temple soient accomplies pour une personne qui
n’a pas de lien de parenté avec eux sans l’autorisation Dans la prière, ils réfléchissent aux membres de la
du parent vivant le plus proche de la personne. Les paroisse qui pourraient être invités à participer au
dirigeants aident également les membres à compren- séminaire de préparation au temple ou à œuvrer avec
dre qu’ils ne doivent pas faire ces demandes pour des les consultants de l’œuvre de l’histoire familiale et
personnes célèbres qui n’ont pas de lien de parenté du temple.
avec eux ni pour des personnes dont les renseigne-
ments ont été collectés lors de projets d’indexation Ils discutent de moyens d’aider les membres à parti-
non approuvés. ciper à l’œuvre de l’histoire familiale.

Ils peuvent discuter de façons d’utiliser l’œuvre de


l’histoire familiale pour trouver des personnes que
5.4.1
les missionnaires à plein temps pourront instruire et
L’évêque et ses conseillers
pour tendre la main aux nouveaux membres et aux
L’évêque et ses conseillers supervisent l’œuvre de membres non pratiquants.
l’histoire familiale et du temple dans la paroisse. Ils

30 2018
5. L’ œu v r e du s alu t da ns la pa roisse e t l e pieu

5.4. 3 local. On peut également leur demander de donner


Chef de groupe des grands prêtres un cours concernant l’œuvre de l’histoire familiale
dans la paroisse.
Le chef de groupe des grands prêtres coordonne les
actions du conseil de paroisse pour favoriser l’œuvre On trouvera davantage de renseignements sur les res-
de l’histoire familiale et du temple dans la paroisse. ponsabilités des consultants de l’œuvre de l’histoire
familiale et du temple dans le guide Family History
Le chef de groupe des grands prêtres coordonne l’ac-
Consultant’s Guide to Temple and Family History Work
tion des consultants de l’œuvre de l’histoire familiale
(Guide de l’œuvre de l’histoire familiale et du temple
et du temple. Si le pieu dispose d’un centre d’histoire
à l’intention des consultants de l’œuvre de l’histoire
familiale, il charge des consultants d’y servir comme
familiale et du temple), disponible sur le site LDS​.org.
personnel à la demande du consultant de l’œuvre de
l’histoire familiale et du temple de pieu. Si le pieu par-
ticipe à l’indexation de FamilySearch, il recommande 5.4.5
des personnes qui pourront être collaborateurs de Cours et documentation sur l’œuvre
l’indexation FamilySearch. de l’histoire familiale et du temple
Lorsque la paroisse n’a pas de chef de groupe des
Séminaires de préparation au temple
grands prêtres, ce rôle est rempli par le président du
collège des anciens ou par un autre détenteur de la Les séminaires de préparation au temple aident les
Prêtrise de Melchisédek désigné. membres à se préparer à recevoir les ordonnances
et les bénédictions du temple. Ils sont planifiés sous
la direction de l’évêque. Ils sont donnés à l’église ou
5.4.4
dans un foyer aussi souvent que nécessaire.
Consultants de l’œuvre de l’histoire
familiale et du temple Les séminaires de préparation au temple sont parti-
culièrement utiles pour les nouveaux membres, les
Sous la direction du chef de groupe des grands prê-
membres qui reviennent à l’Église et les membres
tres, les consultants de l’œuvre de l’histoire familiale
qui ont reçu leur dotation mais qui n’ont pas renou-
et du temple ont les responsabilités suivantes. Ils se
velé leur recommandation depuis longtemps. Ils
servent du Guide des membres pour l’œuvre de l’histoire
peuvent également être utiles pour les membres pra-
familiale et du temple comme documentation.
tiquants qui se préparent à recevoir leur dotation.
Ils aident les membres à trouver leurs ancêtres. Ils
Sous la direction de l’évêque, les membres du
aident les membres à préparer les renseignements
conseil de paroisse choisissent, dans la prière, des
dont ils disposent pour que les ordonnances du
membres à inviter à chaque séminaire.
temple soient accomplies pour leurs ancêtres. Ils
aident les membres qui n’ont pas accès à un ordina- L’épiscopat appelle un ou plusieurs instructeurs,
teur ou qui ne sont pas à l’aise avec l’informatique. qui peuvent être mari et femme. Les leçons et les
Quand c’est possible, ils apportent cette aide chez instructions pour organiser le cours se trouvent
les membres. dans Dotés d’en haut : Séminaire de préparation au
temple — Manuel de l’instructeur. Les participants au
Quand on le leur demande, ils font régulièrement
séminaire doivent recevoir leur exemplaire du livret
partie du personnel d’un centre d’histoire familiale
Se préparer à aller au saint temple.

31
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

Cours concernant l’œuvre de l’histoire familiale travail administratif ne doivent pas avoir accès aux
informations sur la population de l’Église ni sur les
On peut donner un cours concernant l’œuvre de
finances.
l’histoire familiale pendant l’École du Dimanche
ou à un autre moment qui convient mieux aux
membres. Ce cours est organisé sous la direction 5.4.6
de l’épiscopat et non sous la direction du président Les dirigeants de pieu
de l’École du Dimanche. L’instructeur se sert du
Guide de l’instructeur pour l’œuvre de l’histoire familiale Le président de pieu et ses conseillers
et du temple pour faire les leçons. L’instructeur est
Le président de pieu et ses conseillers supervisent
ordinairement un consultant de l’œuvre de l’his-
l’œuvre de l’histoire familiale et du temple dans le
toire familiale et du temple désigné par l’épiscopat.
pieu. Ils veillent à ce que les points de doctrine et les
Les leçons sont généralement données sous forme
bénédictions relatifs à cette œuvre soient enseignés
d’ateliers dans lesquels les membres font réellement
régulièrement lors des réunions du pieu.
des recherches d’histoire familiale.
Pendant ses entretiens avec eux, le président de pieu
Accès aux ressources d’histoire familiale aide les membres à se préparer à recevoir les ordon-
nances du temple et à être dignes de continuer de
disponibles en ligne
s’y rendre aussi souvent que leur situation le permet.
Les ressources d’histoire familiale de l’Église disponi-
bles en ligne aident les membres à trouver leurs ancê- Le président de pieu et ses conseillers incitent les
tres, à organiser leurs renseignements généalogiques membres à trouver leurs ancêtres et à prendre des
et à envoyer des demandes pour que les ordonnances dispositions pour que les ordonnances du temple
du temple soient accomplies pour ces membres de soient accomplies pour eux.
leur famille. La majorité de ces ressources est disponi- Les autres responsabilités de la présidence de pieu
ble grâce à FamilySearch, site Internet de généalogie concernant l’œuvre du temple sont énoncées dans le
de l’Église, sur familysearch​.org. Manuel 1, au chapitre 3.
Quand il y a des ordinateurs ayant un accès à Internet
dans un bâtiment de pieu ou de paroisse, ou quand Le ou les membres du grand conseil chargés de
des logiciels d’histoire familiale sont installés sur des l’œuvre de l’histoire familiale et du temple
ordinateurs de pieu ou de paroisse, la présidence de
La présidence de pieu peut désigner un ou plusieurs
pieu et l’épiscopat veillent à ce que ces ordinateurs
membres du grand conseil pour former les dirigeants
soient mis à la disposition des membres pour qu’ils
des groupes de grands prêtres et des collèges d’an-
puissent s’en servir à des heures raisonnables. Les
ciens à leurs responsabilités concernant l’œuvre de
consultants de l’œuvre de l’histoire familiale et du
l’histoire familiale et du temple. Selon les besoins, ces
temple peuvent aider à établir le calendrier d’utili-
membres du grand conseil coordonnent également
sation des ordinateurs et enseigner aux membres à
les efforts entrepris par le pieu dans le domaine de
s’en servir.
l’indexation FamilySearch et dans les centres d’his-
Les membres qui utilisent, pour l’œuvre de l’histoire toire familiale.
familiale, les ordinateurs de l’Église destinés au

32 2018
5. L’ œu v r e du s alu t da ns la pa roisse e t l e pieu

5.4.7 On trouvera davantage de renseignements sur les


Les ressources du pieu relatives à l’œuvre centres d’histoire familiale dans le Guide administra-
de l’histoire familiale et du temple tif de l’œuvre de l’histoire familiale, disponible sur le
site LDS​.org.
Le programme d’indexation de FamilySearch
dans le pieu
5.5
Pour l’indexation de FamilySearch, les participants
utilisent leur ordinateur pour avoir accès à des images
Enseigner l’Évangile
d’archives, par exemple des recensements, des regis- Un enseignement efficace de l’Évangile aide les
tres paroissiaux et des registres d’état civil. À partir de personnes à renforcer leur témoignage et leur foi en
ces images, ils créent des index informatiques qui sont notre Père céleste et en Jésus-­Christ. Il affermit les
ensuite consultables sur le site FamilySearch​.org. membres dans leurs efforts pour suivre les princi-
Les personnes, y compris celles qui ne sont pas pes de l’Évangile. Lorsqu’elle est enseignée avec un
membres de l’Église de Jésus-­Christ des Saints pouvoir spirituel, la parole de Dieu a un « effet plus
des Derniers Jours, peuvent faire de l’indexation puissant sur l’esprit du peuple que […] quoi que ce
FamilySearch individuellement. Cependant la pré- fût d’autre » (Alma 31:5). Les dirigeants de la prê-
sidence de pieu peut juger bénéfique que les mem- trise et des auxiliaires encouragent un enseignement
bres du pieu œuvrent ensemble dans le cadre d’un efficace dans leur organisation. Ils se rappellent que
programme d’indexation. Cette action peut donner les membres de l’Église assistent aux réunions dans
des occasions de service aux membres qui sont non le but de recevoir le pouvoir, la paix et l’inspiration
pratiquants ou qui ne peuvent pas quitter leur mai- que procure la parole de Dieu.
son. Les jeunes peuvent également y participer.

On trouvera des renseignements sur la mise en place 5.5.1

d’un programme d’indexation de FamilySearch dans L’évêque et ses conseillers


le Guide administratif de l’œuvre de l’histoire familiale, L’évêque et ses conseillers enseignent l’Évangile par
disponible sur le site LDS​.org. le pouvoir de l’Esprit et par leur exemple. Ils diri-
gent les efforts du conseil de paroisse pour s’assurer
Centres d’histoire familiale que l’enseignement dispensé dans la paroisse est
édifiant et doctrinalement correct.
Certains pieux ont des centres d’histoire familiale
qui existent principalement pour aider les membres
de l’Église à trouver leurs ancêtres et à prendre des 5.5.2
dispositions pour que les ordonnances du temple Conseil de paroisse
soient accomplies pour eux. Le public est également
le bienvenu et peut utiliser le matériel et la docu- Sous la direction de l’épiscopat, les membres du
mentation des centres d’histoire familiale. conseil de paroisse se consultent régulièrement sur la
manière d’améliorer l’apprentissage et l’enseignement
Dans ces centres, on peut avoir accès aux archives de l’Évangile dans la paroisse. L’évêque peut deman-
généalogiques microfilmées de l’Église, aux ressour- der au président de l’École du Dimanche d’animer
ces d’histoire familiale disponibles sur informatique ces discussions et de donner un enseignement.
et sur Internet (par exemple FamilySearch) et à des
formations concernant l’œuvre de l’histoire familiale.

33
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

5.5. 3 la documentation approuvée du programme de leur


Dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires classe et leur expliquent comment l’utiliser. Ils peu-
vent également parcourir avec eux l’article intitulé
Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires
« Préparation des leçons » aux pages 98 et 99 de
s’efforcent d’enseigner l’Évangile efficacement. Ils
L’enseignement, pas de plus grand appel. (Pour avoir la
sont aussi responsables des efforts pour améliorer
liste de la documentation approuvée du programme
l’apprentissage et l’enseignement dans leur organi-
ainsi que des instructions pour la commander, voir
sation. Dans ce domaine, ils peuvent consulter la
les dernières Instructions pour le programme.)
présidence de l’École du Dimanche de paroisse.

Apporter un soutien continu aux instructeurs


Recommander des membres à appeler comme
instructeurs Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires sou-
tiennent les instructeurs et se préoccupent d’eux.
Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires recom-
Après leur réunion de formation initiale, les diri-
mandent à l’épiscopat des membres de la paroisse à
geants rencontrent régulièrement chaque instructeur
appeler comme instructeurs dans leur organisation.
séparément pour connaître ses besoins, discuter des
Les dirigeants doivent recommander des instructeurs
besoins de ses élèves et revoir les principes énon-
qui s’efforceront de préparer des leçons qui inciteront
cés dans cette partie. Ils incitent les instructeurs à
les membres à vivre conformément aux principes de
se fixer des buts en s’appuyant sur l’article intitulé
l’Évangile. Dans ces recommandations, elles suivent
« Planifiez l’amélioration de votre enseignement »
les directives se trouvant aux sections 19.1.1 et 19.1.2.
aux pages 24 à 27 de L’enseignement, pas de plus
grand appel.
Former les instructeurs nouvellement appelés
Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires rencon- S’assurer que l’enseignement est édifiant
trent individuellement les instructeurs de leur organi- et doctrinalement correct
sation nouvellement appelés, de préférence avant leur
Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires obser-
première leçon. Lors de ces réunions, les dirigeants
vent soigneusement l’apprentissage et l’enseigne-
assurent la formation préalable des instructeurs de la
ment pendant les cours de l’École du Dimanche et
manière suivante :
les autres leçons. Les dirigeants qui n’assistent pas
Si nécessaire, ils aident les instructeurs à faire régulièrement à chaque classe, par exemple les prési-
connaissance avec les élèves. Ils donnent aux ins- dences de l’École du Dimanche et de la Primaire, s’or-
tructeurs la liste des élèves et leur recommandent ganisent avec les instructeurs pour assister de temps
d’apprendre leur nom. Ils leur recommandent égale- en temps à leur leçon. D’après ce qu’ils ont observé,
ment de se préoccuper des élèves. les dirigeants discutent avec les instructeurs de la
manière d’améliorer l’apprentissage dans leur classe.
Ils aident les instructeurs à comprendre comment
utiliser les manuels L’enseignement, pas de plus grand Les instructeurs utilisent les Écritures, les enseigne-
appel ou « Enseigner à la manière du Sauveur ». Ils ments des prophètes modernes et la documentation
donnent un exemplaire de ce livre à chaque instruc- approuvée pour le programme des cours qui est indi-
teur et lui présentent brièvement son contenu. quée dans les dernières Instructions pour le programme.
Ils aident les instructeurs à comprendre comment
Si nécessaire, ils aident les instructeurs à compren-
compléter la documentation du programme par les
dre comment on prépare une leçon. Ils leur donnent

34 2018
5. L’ œu v r e du s alu t da ns la pa roisse e t l e pieu

magazines de l’Église, particulièrement les numéros Favoriser un apprentissage diligent


de la conférence générale du magazine Le Liahona.
Les instructeurs et les dirigeants incitent les élèves à
être responsables de leur apprentissage de l’Évangile
5.5.4 dans leur étude personnelle, en famille et en classe. Ils
Les instructeurs et les dirigeants leur recommandent d’apporter, quand c’est possible,
leurs propres exemplaires des Écritures en classe.
Lorsqu’ils enseignent l’Évangile, les instructeurs et
Les instructeurs et les dirigeants donnent aux élèves
les dirigeants sont guidés par les principes suivants.
l’occasion de participer activement aux discussions et
ils les invitent à vivre conformément à l’Évangile et à
Aimer les personnes qu’on instruit recevoir les bénédictions promises.
Les instructeurs et les dirigeants font preuve
d’amour et de sollicitude sincères pour les person- 5.5.5
nes qu’ils instruisent. Ils apprennent leur nom. Ils Le président de l’École du Dimanche
examinent les listes de présences pour savoir quels
de paroisse et ses conseillers
élèves n’assistent pas régulièrement aux leçons. Ils
peuvent prendre contact avec eux en dehors de la Les membres de la présidence de l’École du
classe pour les inciter à participer aux leçons. Dimanche de paroisse se tiennent à la disposition
des autres dirigeants pour les aider dans les efforts
pour améliorer l’apprentissage et l’enseignement
Enseigner selon l’Esprit
de l’Évangile. On peut leur demander d’aider les
Les instructeurs et les dirigeants recherchent l’ins- dirigeants à former et à instruire les instructeurs et
piration du Saint-­Esprit lorsqu’ils préparent et don- à leur fournir un soutien continu.
nent les leçons. Ils demandent cette aide en priant
et en reconnaissant humblement qu’ils sont dépen-
dants du Seigneur. Pendant les leçons, ils favorisent 5.5.6

la présence de l’Esprit en témoignant des points de La documentation pour l’apprentissage


doctrine qu’ils enseignent. et l’enseignement disponible sur papier
et en ligne
Enseigner la doctrine Pour permettre aux membres d’améliorer leur
Pour enseigner la doctrine de l’Évangile et en témoi- apprentissage et leur enseignement de l’Évangile,
gner, les instructeurs et les dirigeants utilisent les l’Église fournit deux publications : L’enseignement,
Écritures, les enseignements des prophètes modernes pas de plus grand appel et le Guide de l’enseignement.
et la documentation approuvée pour le programme On peut se procurer ces documents sur papier et sur
des cours. La documentation du programme de cha- le site LDS​.org. D’autres documents sont également
que classe ou collège est indiquée dans les instructions disponibles sur LDS.org.
pour le programme en cours. Si nécessaire, instructeurs
et dirigeants complètent la documentation avec les 5.5.7
magazines de l’Église, particulièrement les numéros
Le cours : « Enseigner l’Évangile »
des conférences générales du magazine Le Liahona.
L’épiscopat et le conseil de paroisse peuvent décider
d’organiser de temps en temps le cours « Enseigner

35
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

l’Évangile » dans la paroisse. Ce cours peut profiter 5.5.8


aux instructeurs actuels et préparer les futurs ins- Le président de pieu et ses conseillers
tructeurs. Il a généralement lieu pendant l’École du
Le président de pieu et ses conseillers enseignent
Dimanche. Les leçons se trouvent aux pages 186 à 239
l’Évangile par le pouvoir de l’Esprit et par leur
de L’enseignement, pas de plus grand appel. L’épiscopat
exemple. Ils dirigent les efforts pour s’assurer que
charge la présidence de l’École du Dimanche de don-
l’enseignement dispensé dans le pieu est édifiant et
ner ce cours ou appelle un autre membre à le faire.
doctrinalement correct.

36 2018
6.

Principes et direction de l’entraide


6.1

Objectifs de l’entraide de l’Église


Les objectifs de l’entraide de l’Église sont d’aider de l’Église doivent tout d’abord demander l’aide
les membres à devenir autonomes, de s’occuper des de leur famille. Lorsque cette aide est insuffisante,
pauvres et des nécessiteux et de rendre service. l’Église est prête à apporter la sienne.

En 1936, la Première Présidence a énoncé un plan Les paragraphes suivants indiquent quelques-­uns
d’entraide pour l’Église. Elle a déclaré : « Notre but des domaines dans lesquels les membres doivent
principal était d’établir […] un système dans lequel devenir autonomes.
la malédiction de l’oisiveté serait éliminée, les maux
des allocations gouvernementales abolis et l’indé- Santé
pendance, l’industrie, l’économie et le respect de
soi réinstaurés parmi notre peuple. L’Église a pour Le Seigneur a commandé aux membres de prendre
but d’aider les personnes à se prendre en charge. Le soin de leur esprit et de leur corps. Ils doivent obéir
travail doit être remis à l’honneur comme principe à la Parole de Sagesse, avoir une alimentation nutri-
directeur de la vie des membres de notre Église » tive, faire régulièrement de l’exercice, maîtriser leur
(Conference Report, octobre 1936, p. 3). poids et dormir suffisamment. Ils doivent s’abstenir
des substances ou des pratiques nocives pour le
corps ou l’esprit et pouvant mener à la dépendance.
6.1.1 Ils doivent adopter de bonnes habitudes sanitaires
Autonomie et d’hygiène et recevoir les soins médicaux et dentai-
res nécessaires. Ils doivent aussi s’efforcer de cultiver
L’autonomie est la capacité, l’engagement et l’effort
de bonnes relations avec les membres de leur famille
de subvenir aux nécessités spirituelles et temporel-
et avec les autres personnes.
les de la vie pour soi-­même et sa famille. Lorsque
les membres sont autonomes, ils sont plus aptes à
rendre service et à s’occuper d’autrui. Études

Les membres de l’Église sont responsables de leur L’instruction apporte la compréhension et les
propre bien-­être spirituel et temporel. Ils ont la compétences permettant de devenir autonome. Les
bénédiction d’avoir le libre arbitre et c’est leur pré- membres de l’Église doivent étudier les Écritures
rogative et leur devoir de se fixer des objectifs pour et d’autres bons livres. Ils doivent améliorer leur
leur vie, de résoudre leurs problèmes et de s’efforcer capacité de lire, d’écrire et de calculer. Ils doivent
de devenir autonomes. Ils le font sous l’inspiration faire autant d’études qu’ils le peuvent, que ce soit
du Seigneur et avec le fruit de leur travail. dans l’enseignement général ou dans l’enseignement
professionnel, lorsque cela est possible. Cela leur
Lorsqu’ils font tout ce qu’ils peuvent pour pour- permettra de développer leurs talents, de trouver un
voir à leurs besoins, mais ne peuvent quand même emploi adéquat et d’apporter une contribution de
pas satisfaire leurs besoins de base, les membres valeur à leur famille, à l’Église et à la collectivité.

37
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

Emploi Dieu, prient quotidiennement, étudient les Écritures


et les enseignements des prophètes des derniers
Le travail est le fondement sur lequel reposent
jours, assistent aux réunions de l’Église et remplis-
l’autonomie et le bien-­être temporel. Les membres
sent des appels et des tâches dans l’Église.
doivent choisir et se préparer avec soin à un métier
ou à un travail indépendant convenable qui leur per-
mettra de pourvoir à leurs besoins personnels et à 6.1.2
ceux de leur famille. Ils doivent acquérir de la com- Efforts des membres pour prendre soin
pétence dans leur profession, être diligents et dignes des pauvres et des nécessiteux et pour
de confiance et fournir un travail honnête pour la rendre service
rémunération et les avantages qu’ils reçoivent.
Par l’intermédiaire de son Église, le Seigneur a
fourni un moyen de prendre soin des pauvres et des
Réserves au foyer
nécessiteux. Il a demandé aux membres de l’Église
Pour prendre soin d’eux-­mêmes et de leur famille, de donner généreusement en fonction de ce qu’ils
les membres doivent se constituer une réserve de ont reçu de lui. Il a déclaré : « Vous devez rendre
trois mois des aliments faisant partie de leur alimen- visite aux pauvres et aux nécessiteux, et leur appor-
tation habituelle. Lorsque la loi et leur situation ter du soulagement » (D&A 44:6). On encourage les
le leur permettent, ils doivent progressivement se membres de l’Église à rendre des services compatis-
constituer des réserves à plus long terme des pro- sants aux personnes qui sont dans le besoin. Ils doi-
duits qui constituent la base de l’alimentation. Ils vent « œuvrer avec zèle à une bonne cause » et servir
doivent aussi faire des réserves d’eau potable pour sans qu’on le leur demande ou qu’ils en reçoivent la
le cas où l’approvisionnement en eau serait pollué charge (voir D&A 58:26-­27).
ou interrompu. (Voir All Is Safely Gathered In : Family
Le Seigneur a instauré la loi du jeûne et des offrandes
Home Storage [Tout est rassemblé en sécurité : Réserves
de jeûne pour bénir son peuple et lui permettre d’ai-
au foyer], p. 3.)
der les personnes dans le besoin (voir Ésaïe 58:6-­12 ;
Malachie 3:8-­12). L’Église demande à ses membres
Finances qui jeûnent de faire une offrande de jeûne au moins
Pour devenir financièrement autonomes, les mem- équivalente à la valeur de la nourriture qu’ils auraient
bres doivent payer la dîme et les offrandes, éviter consommée. Ils doivent si possible être généreux et
les dettes non indispensables, établir un budget et donner plus. Les bénédictions qui découlent de la
le respecter. Ils doivent peu à peu se constituer une loi du jeûne sont, entre autres, la proximité avec le
réserve financière en économisant régulièrement une Seigneur, une force spirituelle accrue, le bien-­être
partie de leurs revenus. (Voir Préparez tout ce qui est temporel, une plus grande compassion et un plus
nécessaire : Finances familiales, p. 3.) grand désir de servir.

On trouve certaines occasions de prendre soin de


Force spirituelle personnes dans le besoin en remplissant des appels
La force spirituelle est essentielle au bien-­être tem- dans l’Église. Cependant, d’autres possibilités
porel et éternel. La force spirituelle des membres de existent dans les foyers des membres, dans les quar-
l’Église augmente lorsqu’ils affermissent leur témoi- tiers et les collectivités, comme celles coordonnées
gnage, font preuve de foi en notre Père céleste et par JustServe (aux États-­Unis et au Canada, voir
en Jésus-­Christ, obéissent aux commandements de JustServe​.org). Les membres peuvent aussi aider les

38 2018
6 . Pr incipe s e t dir ec t ion de l’ en t r a ide

pauvres et les nécessiteux de toutes les religions en 6.2


soutenant les actions humanitaires de l’Église, en Direction de l’entraide dans
participant aux interventions en cas de catastrophe
grâce au programme « Mains serviables » (si cela est la paroisse
possible), et au moyen d’actions individuelles pour
rendre service aux personnes dans le besoin. 6.2 .1

Subvenir aux besoins à la manière du Seigneur Évêque


rend humble le riche, élève le pauvre et sanctifie les L’évêque dirige l’entraide dans la paroisse. Il a le man-
deux (voir D&A 104:15-­18). J. Reuben Clark, fils, a dat divin de rechercher les pauvres et de prendre soin
enseigné : d’eux (voir D&A 84:112) Son but est d’aider les mem-
bres à se prendre en charge et à devenir autonomes.
« Le véritable objectif à long terme du plan d’en-
traide est de façonner la personnalité des membres Les conseillers de l’évêque, la présidente de la
de l’Église, des personnes qui donnent et de celles Société de Secours, le chef du groupe des grands
qui reçoivent, de sauver tout ce qu’ils ont de plus prêtres, le président du collège des anciens et d’au-
raffiné au plus profond d’eux-­mêmes et de faire tres membres du conseil de paroisse aident l’évêque
fleurir et fructifier les richesses latentes de l’esprit, à s’acquitter de ces responsabilités.
ce qui est, après tout, la mission, le but et la raison
L’évêque assure la confidentialité de l’entraide reçue
d’être de notre Église » (2 octobre 1936, lors d’une
par les membres. Il prend soin de protéger la vie pri-
réunion extraordinaire de présidents de pieu).
vée et la dignité des membres qui reçoivent de l’aide.
Lorsqu’il a le sentiment que d’autres dirigeants de la
6.1. 3 paroisse peuvent aider des membres dans le besoin,
Le magasin du Seigneur il peut leur communiquer des renseignements selon
les directives énoncées à la section 6.4.
Dans certains endroits, l’Église a mis en place des
bâtiments appelés magasins épiscopaux. Quand On trouvera d’autres renseignements sur les respon-
ils en reçoivent la permission de leur évêque, les sabilités de l’évêque en matière d’entraide, notam-
membres peuvent aller au magasin épiscopal pour ment les directives pour administrer l’aide apportée
se procurer de la nourriture et des vêtements. Mais grâce au fonds des offrandes de jeûne, dans le
le magasin du Seigneur n’est pas limité à un bâti- Manuel 1, à la section 5.2.
ment utilisé pour distribuer de la nourriture et des
vêtements aux pauvres. Il comprend aussi les offran-
6.2 .2
des des membres de l’Église en temps, en talents,
en compassion, en biens matériels et en moyens Conseil de paroisse
financiers qui sont mis à la disposition de l’évêque Lors des conseils de paroisse, l’évêque enseigne les
pour prendre soin des pauvres et des nécessiteux. principes de l’entraide et les responsabilités des mem-
Par conséquent, le magasin du Seigneur existe dans bres du conseil en matière d’entraide. Les membres du
chaque paroisse. Ces offrandes doivent être « versés conseil s’occupent de l’entraide spirituelle et tempo-
dans le magasin du Seigneur, […] chacun cherchant relle de la manière suivante :
l’intérêt de son prochain et faisant tout, l’œil fixé
uniquement sur la gloire de Dieu » (D&A 82:18–19). Ils tiennent conseil sur les manières d’aider les mem-
L’évêque en est l’agent. bres de la paroisse à comprendre et à suivre les prin-
cipes de l’entraide.

39
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

Ils font rapport des besoins d’entraide spirituelle 6.2 .4


et temporelle dans la paroisse en s’appuyant sur les Groupe des grands prêtres, collège des
visites personnelles et les rapports d’enseignement anciens et Société de Secours
au foyer et de visites d’enseignement. Quand des
L’entraide est au cœur de l’action du groupe des
renseignements sont trop confidentiels pour en
grands prêtres, du collège des anciens et de la
informer tout le conseil de paroisse, les dirigeants
Société de Secours. Lors des réunions des dirigeants
peuvent parler en privé avec l’évêque ou au cours
du groupe des grands prêtres, de la présidence du
d’une réunion du comité exécutif de la prêtrise (voir
collège des anciens et de la présidence de la Société
la section 6.2.3).
de Secours, les dirigeants planifient des façons d’en-
Ils planifient des façons d’aider certains membres seigner les principes d’autonomie et de service et de
de la paroisse à répondre à leurs besoins spirituels répondre aux besoins d’entraide. Sous la direction
et temporels, y compris les besoins à long terme. de l’évêque, ces dirigeants aident les membres à
Ils déterminent la façon d’aider les membres ayant devenir autonomes et à trouver des solutions aux
un handicap ou d’autres besoins particuliers. Ils problèmes d’entraide à court et long termes.
gardent ces discussions confidentielles (voir la
section 6.4). Besoins d’entraide à court terme
Ils coordonnent les actions pour que les membres En fournissant une aide à court terme, l’évêque peut
qui reçoivent l’aide de l’Église aient des occasions de donner des tâches aux dirigeants de la Prêtrise de
travailler ou de rendre service. Ils dressent et tien- Melchisédek ou de la Société de Secours.
nent à jour une liste de possibilités de travail intéres-
santes. Si des établissements d’entraide de l’Église Il charge normalement la présidente de la Société
existent dans la région, ceux-­ci peuvent fournir des de Secours de rendre visite aux membres qui ont
possibilités de travail et de formation aux personnes besoin d’une aide à court terme. Elle aide à évaluer
qui ont besoin de l’aide de l’Église. leurs besoins et suggère à l’évêque l’aide à apporter.
L’évêque peut lui demander de remplir un « Bon de
Ils dressent et tiennent à jour une liste des membres commande de l’évêque pour des produits de base »
de la paroisse dont les compétences pourraient être (Bishop’s Order for Commodities), qu’il approuvera
utiles pour répondre aux besoins immédiats, à long et signera.
terme ou causés par une catastrophe naturelle.
Le rôle de la présidente de la Société de Secours
Ils mettent au point et actualisent un plan écrit dans ces visites d’évaluation des besoins est expliqué
simple des mesures à prendre par le pieu en cas plus complètement à la section 9.6.1. Des rensei-
d’urgence (voir le Manuel 1, 5.2.11). Ils coordonnent gnements sur les autres responsabilités d’entraide
ce plan avec les plans similaires existant dans le pieu à court terme de la présidente de la Société de
et la collectivité. Secours et de ses conseillères sont donnés aux sec-
tions 9.6.2 et 9.6.3.
6.2 . 3
Comité exécutif de la prêtrise de paroisse Besoins d’entraide à long terme

Selon les besoins, le comité exécutif de la prêtrise Les difficultés à long terme telles qu’une mauvaise
de paroisse discute de cas d’entraide confidentiels. santé, un manque de formations, une instruction ou
L’évêque peut inviter la présidente de la Société de un emploi inadapté, des habitudes de vie et des dif-
Secours à assister à ces discussions. ficultés émotionnelles provoquent beaucoup de pro-
blèmes à court terme. Les dirigeants de la Prêtrise

40 2018
6 . Pr incipe s e t dir ec t ion de l’ en t r a ide

de Melchisédek et de la Société de Secours ont la S’ils apprennent des problèmes potentiels en rap-
responsabilité spéciale d’aider les membres à résou- port avec la dignité ou avec des situations familiales
dre ces problèmes. Leur objectif est de s’occuper des délicates, les dirigeants de la Prêtrise de Melchisédek
problèmes à long terme de manière à produire un et de la Société de Secours adressent les membres à
changement durable. l’évêque.

Quand ils apprennent l’existence de besoins à long


terme, les dirigeants de la Prêtrise de Melchisédek Instructeurs au foyer et instructrices visiteuses
et de la Société de Secours aident les personnes et L’aide en rapport avec le bien-­être spirituel et
les familles avec compassion. Ils utilisent les moyens temporel commence souvent par les instructeurs au
disponibles dans leurs organisations et dans la foyer et les instructrices visiteuses. Avec une gentil-
paroisse. Ils prient pour être guidés et savoir com- lesse et une amitié qui vont au-­delà des visites men-
ment apporter de l’aide. suelles, les instructeurs au foyer et les instructrices
Pour mieux comprendre comment apporter de visiteuses aident les personnes et les familles dans
l’aide, les dirigeants de la Prêtrise de Melchisédek le besoin. Ils rapportent les besoins des personnes
et de la Société de Secours rendent normalement auxquelles ils rendent visite à leurs dirigeants de la
visite aux membres qui ont des besoins d’entraide. prêtrise ou de la Société de Secours.
Ils peuvent utiliser l’imprimé « Analyse des besoins
et des moyens » ou en suivre les principes pour aider Demande d’aide aux membres des collèges et de
les membres à planifier des façons de répondre aux la Société de Secours et d’autres personnes
besoins d’entraide.
Les dirigeants de la Prêtrise de Melchisédek et de
Pour aider les membres à répondre à des besoins à la Société de Secours peuvent demander l’aide de
long terme, les dirigeants tiennent conseil avec l’évê- membres dont les compétences ou l’expérience
que. Dans certains cas, les dirigeants de la Prêtrise pourraient être utiles aux personnes dans le besoin.
de Melchisédek et de la Société de Secours agissent Les membres peuvent apporter une aide à court
ensemble. terme comme fournir des repas, prendre soin des
enfants ou donner des renseignements sur des
Faire rapport à l’évêque et rechercher possibilités d’emploi. Ils peuvent aussi fournir des
directives pour des besoins d’entraide à long terme
continuellement sa direction
comme la santé, l’hygiène, l’alimentation, la pré-
Le chef du groupe des grands prêtres, le président paration à un métier, pour trouver des possibilités
du collège des anciens et la présidente de la Société de formation, pour lancer une petite entreprise ou
de Secours font régulièrement rapport à l’évêque pour gérer les finances familiales.
des actions que leurs organisations et eux-­mêmes
mènent pour répondre aux besoins d’entraide à Après avoir demandé à d’autres personnes d’appor-
court et long termes dans la paroisse. Ils demandent ter de l’aide, les dirigeants restent en contact avec la
continuellement la direction de l’évêque pour mener personne ou la famille dans le besoin pour apporter
leurs actions d’entraide. de l’encouragement et pour aider d’autres manières
selon les besoins.
Si des personnes ou des familles ont des problè-
mes à court terme, qu’elles ou les dirigeants de la Les dirigeants peuvent aider l’évêque quand il
Prêtrise de Melchisédek et de la Société de Secours adresse des membres à des établissements d’entraide
sont dans l’incapacité de résoudre, ces derniers en de l’Église comme les magasins épiscopaux, les
informent immédiatement l’évêque. centres d’aide à la recherche d’emploi de l’Église,

41
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

Deseret Industries et les services familiaux de Cependant, ils n’assument pas la responsabilité de
l’Église (LDS Family Services). Ils peuvent aussi résoudre les problèmes liés à l’entraide au niveau
aider les membres à bénéficier de l’aide des organis- des paroisses.
mes publics municipaux ou nationaux.
Ils prévoient des façons d’enseigner les principes de
l’entraide aux dirigeants de pieu et de paroisse.
6.2 .5
Ils discutent des façons de faire connaître aux diri-
Spécialistes de l’entraide de paroisse geants de paroisse les personnes de leur pieu qui
Les spécialistes de l’entraide aident l’épiscopat et peuvent servir de spécialistes pour répondre aux
les dirigeants de la Prêtrise de Melchisédek et de la besoins d’entraide.
Société de Secours à s’acquitter de leurs devoirs en
Ils mettent au point et actualisent un plan écrit sim-
matière d’entraide.
ple des mesures à prendre par le pieu en cas d’ur-
L’épiscopat peut appeler un spécialiste de l’emploi gence (voir le Manuel 1, section 5.1.3). Ce plan doit
pour aider les membres à se préparer à un emploi être coordonné avec les plans similaires des autres
adéquat et à en trouver un. Il peut également appe- pieux lors du conseil de coordination et avec les plans
ler d’autres spécialistes de l’entraide pour aider les de la collectivité.
membres dans des domaines tels que les études, la
Ils prévoient des activités d’entraide, en prenant
formation, l’alimentation, l’hygiène, les réserves
soin de ne pas charger indûment les dirigeants de
au foyer, la santé, les finances familiales et le Fonds
paroisse.
perpétuel d’études.
Ils prévoient des façons de s’acquitter des tâches
d’entraide attribuées au pieu.
6. 3
Lorsqu’un membre de la présidence des soixante-­dix
Direction de l’entraide ou la présidence de l’interrégion le leur demande, ils
dans le pieu assurent la direction et le soutien d’un établissement
d’entraide.
6. 3.1 Si un évêque est chargé de gérer les demandes d’aide
Président de pieu aux personnes de passage ou sans-­abri, les membres
Le président de pieu supervise l’entraide dans le du conseil de pieu déterminent comment mettre les
pieu. On trouvera d’autres renseignements sur ressources du pieu à la disposition de cet évêque.
ses responsabilités en matière d’entraide dans le
Manuel 1, section 5.1. 6. 3. 3
Spécialistes de l’entraide de pieu
6. 3.2 Un membre de la présidence de pieu ou un membre
Conseil de pieu désigné du grand conseil peut appeler un spécia-
Lors des réunions du conseil de pieu, les dirigeants liste de l’emploi du pieu et d’autres spécialistes de
examinent comme suit les questions relatives au l’entraide. Les évêques et les autres dirigeants de
bien-­être spirituel et temporel : paroisse peuvent consulter ces spécialistes de pieu.
Ils peuvent aider à répondre aux besoins tels que
Ils relèvent les problèmes liés à l’entraide dans le ceux énumérés à la section 6.2.5.
pieu et cherchent des manières de les résoudre.

42 2018
6 . Pr incipe s e t dir ec t ion de l’ en t r a ide

6.4 la paroisse soient au courant des besoins d’entraide


Confidentialité d’une personne ou d’une famille. Par exemple,
quand un membre est au chômage ou recherche un
Quand ils apprennent les besoins d’entraide des meilleur emploi, certaines personnes peuvent être en
membres et l’aide fournie, l’évêque et les autres diri- mesure de l’aider à trouver un emploi plus rapide-
geants de la paroisse préservent la confidentialité de ment. Dans de tels cas, l’évêque et les autres diri-
ces renseignements. Ils prennent soin de protéger la geants demandent généralement aux membres dans
vie privée et la dignité des membres qui reçoivent de le besoin la permission d’évoquer leur situation.
l’aide. Ils veillent à ne pas embarrasser les membres
Quand ils demandent à d’autres personnes d’aider,
qui ont besoin d’aide.
les dirigeants ne donnent que les renseignements
Parfois, cela peut s’avérer utile que tout le conseil nécessaires pour le faire. Ils leur demandent aussi
de paroisse et éventuellement d’autres membres de d’en respecter la confidentialité.

43
7.

Prêtrise de Melchisédek
7.1

Définition et buts de la Prêtrise de Melchisédek


La prêtrise est le pouvoir et l’autorité de Dieu. Elle Grand prêtre
est conférée à tous les membres masculins de l’Église
Les frères sont ordonnés grands prêtres quand ils
qui sont dignes. Les détenteurs des clefs de la prêtrise
sont appelés dans une présidence de pieu, un grand
dirigent l’administration des ordonnances de l’Évan-
conseil ou un épiscopat ou dans d’autres circons-
gile, la prédication de l’Évangile et le gouvernement
tances déterminées par le président de pieu. Les
du royaume de Dieu sur la terre.
droits et les responsabilités des grands prêtres sont
La Prêtrise de Melchisédek détient « les clefs de de présider et de détenir toute l’autorité des anciens
toutes les bénédictions spirituelles de l’Église » (voir D&A 107:10).
(D&A 107:18).
Les frères dans les districts ne sont pas ordonnés à
Pour plus de renseignements sur les buts et les clefs l’office de grand prêtre.
de la prêtrise, voir le chapitre 2.

7.1.2
7.1.1 Collèges de la Prêtrise de Melchisédek
Offices et devoirs de la Prêtrise
Un collège de la prêtrise est un groupe organisé
de Melchisédek de frères. Les buts principaux des collèges sont
Les offices de la Prêtrise de Melchisédek sont : de servir autrui, d’édifier l’unité et la fraternité et
ancien, grand prêtre, patriarche, soixante-­dix et d’enseigner aux membres la doctrine, les principes
apôtre. Chaque office de la prêtrise a des droits et et les devoirs.
des responsabilités de service, notamment l’autorité
Les apôtres et les soixante-­dix sont organisés en
d’administrer les ordonnances de la prêtrise. Ce cha-
collèges au niveau général de l’Église.
pitre contient des renseignements pour les dirigeants
des anciens et des grands prêtres. On trouvera les Chaque pieu a un collège de grands prêtres. La pré-
renseignements sur l’ordination aux offices d’ancien sidence de pieu est la présidence de ce collège. Ce
et de grand prêtre à la section 20.7. collège est composé des grands prêtres qui remplis-
sent actuellement les appels suivants : le président
Ancien de pieu et ses conseillers, les évêques du pieu et
leurs conseillers, les membres du grand conseil et
Les frères dignes peuvent recevoir la Prêtrise de les patriarches en exercice. Les greffiers, secrétaires
Melchisédek et être ordonnés anciens quand ils exécutifs et les présidences de branche ne sont pas
ont au moins dix-­huit ans. Les droits et les respon- membres du collège des grands prêtres.
sabilités des anciens sont révélés dans Doctrine et
Alliances 20:38-­45, 42:44, 46:2, et 107:11-­12. Les Le dimanche, les membres du collège des grands
anciens détiennent aussi l’autorité du diacre, de prêtres se réunissent avec le collège des anciens, s’ils
l’instructeur et du prêtre. ne sont pas affectés ailleurs.

44 2018
7. Pr ê t r ise de Melchisédek

Chaque paroisse a un ou plusieurs collèges d’an- Le président de pieu supervise l’octroi de la Prêtrise
ciens. Le collège des anciens comprend tous les de Melchisédek et l’ordination aux offices d’ancien
anciens et les anciens potentiels de la paroisse. et de grand prêtre (voir le Manuel 1, section 16.7.1).
Il comprend aussi les grands prêtres qui ne rem-
Le président de pieu appelle, dans chaque paroisse,
plissent pas actuellement les appels suivants : le
un ancien ou un grand prêtre comme président du
président de pieu et ses conseillers, les évêques et
collège des anciens. Avant d’appeler un nouveau
leurs conseillers, les membres du grand conseil et
président de collège d’anciens, le président de pieu
les patriarches en exercice. Les membres du collège
consulte l’évêque de la paroisse. L’évêque peut
des anciens, qu’ils soient anciens, soixante-­dix ou
recommander le frère à appeler.
grands prêtres, conservent leur office actuel de la
prêtrise. Le président de pieu, un conseiller ou un membre
du grand conseil désigné appelle les conseillers
Les membres d’une présidence de temple, de
dans la présidence du collège des anciens. Après
mission et de centre de formation des missionnai-
avoir consulté l’évêque, le président du collège des
res sont membres du collège des anciens de leur
anciens recommande des conseillers. Il recommande
paroisse.
des détenteurs de la prêtrise de Melchisédek pour
Si une paroisse compte un grand nombre de déten- remplir ces postes.
teurs de la Prêtrise de Melchisédek pratiquants, la
Toutes recommandations d’appel dans une prési-
présidence de pieu à la possibilité d’organiser un
dence de collèges d’anciens nécessitent l’approba-
autre collège d’anciens (voir D&A 107:89). Dans ce
tion de la présidence de pieu et du grand conseil.
cas-­là, la répartition dans chaque collège en termes
d’âge, d’expérience, d’office dans la prêtrise et de Quand une nouvelle présidence de collège est
force doit être équilibrée. appelée, un membre de la présidence de pieu ou
du grand conseil présente le soutien aux membres
Les anciens sont ordonnées grands prêtres lorsqu’ils
du collège.
sont appelés à remplir un appel dans une prési-
dence de pieu, un épiscopat (pour les exceptions, Le président de pieu met à part le nouveau prési-
voir « Dirigeants » dans le Manuel 1, section 9.1.6), dent de collège d’anciens et lui donne les clés affé-
un grand conseil ou à d’autres moments selon les rentes à son appel. Un membre de la présidence de
recommandations de l’évêque et l’accord du prési- pieu ou du grand conseil met à part les conseillers
dent de pieu. du président du collège des anciens.

On trouvera les renseignements sur les appels dans


7.2 les collèges d’anciens dans les branches de mission
dans le Tableau des appels au chapitre 19.
Direction de la Prêtrise de
Melchisédek de pieu
7.2 .2
Membres du grand conseil
7.2 .1
Présidence de pieu Sous la direction de la présidence de pieu, les mem-
bres du grand conseil aident à superviser l’œuvre de
Le président de pieu est le grand prêtre président du
l’Église dans le pieu. Leurs responsabilités en rap-
pieu. Ses conseillers et lui forment la présidence du
port avec les collèges d’anciens sont décrites dans la
collège des grands prêtres du pieu.
section 15.3.1.

45
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

7. 3 Ils reçoivent un enseignement de la présidence de


Direction de la Prêtrise de pieu, des membres désignés du grand conseil et de
l’évêque.
Melchisédek de paroisse
Ce chapitre explique comment administrer le collège Président du collège des anciens
des anciens de façon à fortifier les personnes et les Le président du collège des anciens a les responsabi-
familles. Les dirigeants de la Prêtrise de Melchisédek lités suivantes :
doivent fréquemment revoir le chapitre 3 qui énonce
les principes généraux de direction. Ces principes Il fait partie du conseil de paroisse. À ce titre, il
comprennent la préparation spirituelle, la partici- contribue à édifier la foi et à fortifier les personnes
pation aux conseils, le service et l’enseignement de et les familles (voir le chapitre 4).
l’Évangile de Jésus-­Christ. À l’aide de ce manuel, il enseigne leurs devoirs aux
membres du collège.
7. 3.1 Après avoir consulté l’évêque, il transmet le nom
Épiscopat des frères qu’il recommande comme conseillers
L’évêque est le grand prêtre président de la paroisse. dans la présidence du collège des anciens. Il soumet
Ses conseillers et lui travaillent en étroite collabo- aussi à l’évêque le nom des frères qu’il recommande
ration avec le président du collège des anciens pour pour remplir les appels de secrétaire, instructeurs
veiller sur les membres du collège et sur leur famille, et d’autres appels dudit collège. Lorsqu’il fait ces
fortifier le collège et s’assurer que l’œuvre de la prê- recommandations, il suit les directives des sections
trise s’accomplit. 19.1.1 et 19.1.2.

Le président du collège des anciens est sous la res- Il supervise les registres, les rapports, le budget
ponsabilité de la présidence de pieu. Cependant, en et les finances du collège. Le secrétaire du collège
tant que grand prêtre président de la paroisse, l’évê- l’aide dans ces responsabilités.
que se réunit aussi régulièrement avec le président
du collège des anciens. L’évêque tient conseil avec Président du collège des anciens et conseillers
lui et lui donne des directives sur la façon de servir
Le président du collège des anciens a les responsa-
et de bénir les membres de la paroisse en travaillant
bilités suivantes. Le président du collège des anciens
en harmonie avec toutes les organisations. Il lui
charge ses conseillers de superviser certaines de ces
demande de faire rapport de ses responsabilités,
responsabilités. Il n’est pas possible d’appeler plus
notamment de ce qui est accompli par les frères de
de deux conseillers.
service pastoral.
Ils recommandent aux membres du collège de rem-
plir leurs responsabilités de la prêtrise, notamment
7. 3.2
leurs devoirs de mari et de père. Les dirigeants de
Présidence du collège des anciens collège s’acquittent de cette responsabilité pendant
Les membres de la présidence du collège des anciens les réunions de collège et durant les entretiens qu’ils
président les membres du collège, tiennent conseil ont avec les membres du collège et les visites qu’ils
avec eux et les instruisent (voir D&A 107:89). Ils leur rendent.
dirigent les efforts du collège pour faire avancer
Ils coordonnent le service pastoral avec la pré-
l’œuvre du salut dans la paroisse (voir le chapitre 5).
sidence de la Société de Secours, organisent et

46 2018
7. Pr ê t r ise de Melchisédek

supervisent le travail des frères de service pastoral et Le président du collège des anciens désigne l’un
conduisent les entretiens de service pastoral. de ses conseillers pour coordonner les actions du
collège en faveur des frères jeunes adultes seuls de la
Ils supervisent les actions entreprises pour amélio-
paroisse. S’il y a, dans la paroisse, un comité de jeu-
rer l’apprentissage et l’enseignement de l’Évangile
nes adultes seuls, cet conseiller en fait partie. (Voir
dans le collège des anciens. Ils le font en suivant les
les sections 16.3.3 et 16.3.4.)
principes énoncés aux sections 5.5.3 et 5.5.4.

Ils coordonnent les actions du conseil de paroisse


7. 3. 3
pour encourager l’histoire familiale et l’œuvre du
temple dans la paroisse (voir la section 5.4.3). Ils
Secrétaire de collège d’anciens
coordonnent aussi les actions des consultants de Avec l’approbation de l’évêque, le président du
l’histoire familiale et du temple de la paroisse. collège des anciens ou l’un de ses conseillers appelle
et met à part un ancien ou un grand prêtre comme
Ils tiennent des réunions de présidence de collège
secrétaire du collège des anciens. Le secrétaire du
d’anciens.
collège a les responsabilités suivantes :
Sous la direction de l’évêque, et en collaboration
Il consulte les dirigeants du collège pour préparer
avec la présidence de la Société de Secours, ils plani-
l’ordre du jour des réunions de présidence. Il assiste
fient les façons de répondre aux besoins d’entraide
à ces réunions, prend des notes et assure le suivi
dans le collège (voir la section 7​.5 et le chapitre 6).
des tâches.
Ils rendent visite aux membres du collège ou ont
Il planifie les entretiens de service pastoral pour le
un entretien avec eux au moins une fois par an. Ils
président du collège des anciens et ses conseillers.
discutent des devoirs de la prêtrise et du bien-­être
des détenteurs de la prêtrise et de leur famille. Cette Chaque trimestre, il remplit un rapport d’assistance
visite ou entretien ne doit pas avoir lieu pendant à la réunion du collège et un rapport sur les entre-
un entretien de service pastoral, auquel assistent les tiens de service pastoral. Il le vérifie avec le prési-
deux membres de l’équipe. dent du collège des anciens et le transmet au greffier
de paroisse.
Ils peuvent organiser des groupes au sein du collège
pour accomplir l’œuvre du collège et pour remplir Si le collège planifie des activités qui nécessitent des
les tâches données lors de la réunion du conseil de dépenses, le secrétaire aide les dirigeants à préparer
paroisse (voir la section 7.3.5). un budget annuel et à les comptabiliser.

Ils aident les anciens potentiels à se préparer à rece-


voir la Prêtrise de Melchisédek (voir la section 7​.6). 7. 3.4

Avec l’approbation de l’évêque, ils peuvent occa- Instructeurs du collège des anciens
sionnellement planifier des activités. Ces activités Avec l’approbation de l’évêque, le président du col-
doivent respecter les directives du chapitre 13 et doi- lège des anciens ou l’un de ses conseillers appelle et
vent être coordonnées lors du conseil de paroisse. met à part un ou plusieurs détenteurs de la prêtrise
de Melchisédek comme instructeurs du collège.
Quand l’évêque le leur demande, ils agissent avec les
parents et les dirigeants des Jeunes Gens pour aider Les dirigeants de collège chargent les instructeurs
les frères de dix-­huit ans à se préparer à recevoir la d’enseigner la doctrine et d’animer les discussions
Prêtrise de Melchisédek et à réussir la transition entre pendant la réunion de la prêtrise. Les instructeurs
le collège des prêtres et celui des anciens. suivent les principes énoncés à la section 5.5.4.

47
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

7. 3.5 coordonner les activités qui n’ont pas lieu le diman-


Autres appels au sein du collège che. Il est aussi possible d’appeler des coordonna-
des anciens teurs adjoints.

Les appels indiqués dans cette section sont facultatifs.


L’évêque et le président du collège des anciens peu- Autres appels et responsabilités
vent décider que ces postes ne sont pas nécessaires, ou Selon les besoins, la présidence de collège des
ils peuvent ressentir que des appels supplémentaires anciens appelle ou affecte des membres du collège
le sont. La présidence du collège des anciens recom- pour aider à accomplir l’œuvre du salut. Par exem-
mande des frères pour ces appels. Avec l’approbation ple, elle consulte l’évêque concernant l’appel de
de l’évêque, le président du collège des anciens, ou membres pour fortifier les jeunes adultes seuls, faire
l’un de ses conseillers, fait ces appels. l’œuvre du temple et l’histoire familiale, et procla-
mer l’Évangile. Il n’est pas nécessaire d’appeler et
Secrétaires adjoints et secrétaires de mettre à part les frères qui ont une tâche limitée
de service pastoral dans le temps. Les frères qui dirigent ou ont des
affectations de longue durée sont appelés et mis à
La présidence du collège des anciens appelle un
part par un membre de la présidence du collège.
ou plusieurs secrétaires adjoints pour aider au
niveau des responsabilités du secrétariat (voir la
section 7​.3​.3). Les anciens potentiels peuvent être 7.4
appelés comme secrétaires adjoints.
Service
Si les membres de la présidence ont besoin d’une
Le Sauveur a montré par l’exemple ce que veut
aide supplémentaire pour les entretiens de service
dire servir en le faisant par amour pour son Père et
pastoral et la préparation du rapport trimestriel
pour les enfants de son Père (voir Jean 15:9-­10). Il
(voir section 7​.4), ils peuvent consulter leur évêque
a aimé, instruit, consolé, béni les personnes de son
concernant l’appel d’un ou plusieurs secrétaires de
entourage, prié pour elles et il a invité tout le monde
service pastoral. Les secrétaires de service pastoral
à le suivre (voir Marc 8:34). Les frères de service
ne font pas les entretiens de service pastoral. Les
pastoral cherchent à servir comme le Sauveur le
anciens potentiels peuvent être appelés comme
ferait. Pour ce faire, des frères de service pastoral
secrétaires de service pastoral.
sont affectés à chaque foyer afin de veiller sur la
famille ou les personnes qui en font partie (voir
Coordonnateurs et coordonnateurs adjoints D&A 20:47, 59).
des services
La présidence du collège des anciens enseigne aux
Selon les besoins, la présidence du collège des frères de service pastoral comment prendre soin des
anciens appelle un membre du collège pour coor- personnes et des familles et les fortifier. Les mem-
donner les services. Il est aussi possible d’appeler bres de la présidence peuvent dispenser cet ensei-
des coordonnateurs adjoints. gnement lors des entretiens de service pastoral ou
des réunions du dimanche.
Coordonnateurs et coordonnateurs adjoints
Le service pastoral est une responsabilité de la prê-
des activités
trise pour les instructeurs, les prêtres et les détenteurs
Selon les besoins, la présidence de collège des de la Prêtrise de Melchisédek. Par conséquent, les
anciens appelle un membre du collège pour frères de service pastoral sont affectés aux familles

48 2018
7. Pr ê t r ise de Melchisédek

par les dirigeants de la prêtrise. Ils ne sont ni appelés personnelles sont importantes lorsqu’elles peuvent
ni soutenus ni mis à part. être faites. Les frères de service pastoral peuvent
aider les personnes par téléphone, SMS, courriels,
Étant donné que la présidence de pieu et les épisco-
lettres, contacts à l’église, en assistant à des événe-
pats sont responsables de tous les membres du pieu
ments familiaux et en rendant service.
ou de la paroisse, ces frères ne sont généralement
pas chargés du service pastoral auprès de person- Pour répondre aux besoins individuels il faut
nes ou de familles précises. Les membres de grand commencer par réfléchir dans un esprit de prière
conseil et les patriarches en exercice peuvent l’être, et par discuter avec les familles et les personnes qui
en fonction de la situation locale et selon les direc- leur ont été attribuées. Les frères de service pasto-
tives du président de pieu. S’ils le sont, un membre ral écoutent afin de pouvoir comprendre comment
de la présidence du collège des anciens leur attribue mieux rendre service. Ils discutent de la fréquence
des personnes ou familles. et de la forme des contacts que les membres désirent
avoir. Ils parlent aussi du genre de message que les
Sous la direction de l’évêque, les membres du
membres aimeraient recevoir.
collège des grands prêtres de pieu, leur conjoint et
leur famille reçoivent les frères et sœurs de service Les frères de service pastoral peuvent être une
pastoral qui leur sont attribués par leur présidence source d’aide importante pour les membres. Voici
de collège et de Société de Secours. quelques suggestions :

1. Ils aident les membres à fortifier leur foi en notre


7.4.1 Père céleste et en Jésus-­Christ.
Responsabilités des frères 2. Ils aident les membres à se préparer à recevoir
de service pastoral leur prochaine ordonnance. Ils peuvent aider les
Les frères de service pastoral représentent le parents à veiller à ce que leurs enfants soient bénis,
Seigneur, l’évêque et les dirigeants du collège. Ils baptisés et confirmés. Ils peuvent aussi aider les
rendent « visite à chaque membre, l’exhortant à prier parents à veiller à ce que leurs fils reçoivent la
à haute voix et en secret et à remplir tous ses devoirs Prêtrise d’Aaron et la Prêtrise de Melchisédek et
de famille » (D&A 20:51). Ils sont affectés à des famil- soient ordonnés aux offices de la prêtrise aux âges
les et à des personnes pour « veiller sur [elles], être correspondants.
avec [elles] et […] les fortifier » (D&A 20:53). Ils doi-
3. Ils s’informent des passe-­temps et des besoins
vent avertir, expliquer, exhorter et enseigner et invi-
des membres, et leur témoignent de l’attention
ter tout le monde à aller au Christ (voir D&A 20:59).
lors des événements importants de leur vie.
Les frères de service pastoral cherchent à être guidés
4. Ils proposent leur aide lorsque des membres sont
par l’Esprit quand ils se soucient de leur prochain à
au chômage, malades, ou solitaires, déménagent
la manière du Christ. Ils échangent des conseils avec
ou ont d’autres besoins.
les personnes qui leur sont attribuées et cherchent
l’inspiration afin de savoir comment répondre au 5. Ils aident les membres à devenir autonomes.
mieux à leurs besoins selon le temps et les ressour-
ces disponibles.
7.4.2
Les frères de service pastoral font preuve de sou-
Coordonner le service pastoral
plesse dans leur façon de servir. Ils adaptent la
forme de contact, le service et les messages afin Le service pastoral est un effort conjoint du collège
de répondre aux besoins des membres. Les visites des anciens et de la Société de Secours. Sous la

49
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

direction de l’évêque et en s’aidant de la prière, le besoins rapportés lors des entretiens de service
collège des anciens et la Société de Secours coor- pastoral. Les membres du conseil de paroisse
donnent le service pastoral comme suit : élaborent des plans qui seront une aide et une
bénédiction pour les membres de la paroisse.
1. La présidence du collège des anciens fait des
recommandations à l’évêque concernant les équi-
pes de service pastoral ainsi que les personnes et
7.4. 3
les familles de la paroisse qui leur sont affectées.
Organiser le service pastoral pour
La présidence de la Société de Secours fait des
répondre aux besoins locaux
recommandations d’équipes de service pastoral
et d’affectations pour les sœurs de la Société En s’aidant de la prière, la présidence du collège des
de Secours. Les deux présidences discutent des anciens recommande à l’évêque les affectations des
affectations spécifiques avant de les recomman- personnes et familles de la paroisse aux frères de ser-
der à l’évêque. vice pastoral. Les membres de la présidence discu-
tent des points forts et des besoins des personnes et
2. Si c’est approprié, les frères et sœurs de service
des familles. Ils recommandent des frères de service
pastoral affectés à une personne ou une famille
pastoral dévoués pour les nouveaux membres, pour
peuvent discuter ensemble des actions à mener
les membres non pratiquants potentiellement récep-
pour répondre aux besoins. Lorsque c’est néces-
tifs et pour d’autres personnes telles que les mères
saire, ils peuvent prendre contact avec la pré-
ou les pères seuls, les veuves et les veufs.
sidence du collège ou de la Société de Secours
pour demander de l’aide ou des ressources. Lorsque l’évêque a donné son accord, un membre de
la présidence du collège des anciens se réunit avec
3. Les membres de la présidence du collège des
les frères de service pastoral pour les informer de
anciens ont des entretiens avec les frères de service
leurs affectations et pour aborder les points forts, les
pastoral au moins une fois par trimestre (voir la
besoins et les difficultés des personnes dont ils ont la
section 7​.4​.4).
charge. Cette conversation peut avoir lieu lors d’un
4. Les présidences du collège des anciens et de entretien de service pastoral ou lorsque le besoin se
la Société de Secours se réunissent trimestriel- présente.
lement pour discuter des points forts et des
Habituellement, la présidence du collège des
besoins des personnes et des familles suite aux
anciens répartit les frères par équipes de deux. Un
entretiens de service pastoral. Si nécessaire, ils
couple marié peut être affecté au service pastoral s’il
coordonnent aussi les tâches de service pastoral.
apparaît qu’il peut répondre plus efficacement aux
5. Après cette réunion, le président du collège des besoins d’une personne ou famille en particulier.
anciens et la présidente de la Société de Secours
Les instructeurs et les prêtres font équipe avec des
se réunissent avec l’évêque une fois par trimestre
détenteurs de la Prêtrise de Melchisédek. Après avoir
pour voir comment répondre aux besoins des per-
consulté les parents ou les dirigeants, un membre
sonnes et des familles. Ils peuvent aussi coordon-
de la présidence du collège des anciens présente les
ner les affectations de service pastoral et demander
affectations de service pastoral aux instructeurs et
que l’évêque approuve leurs recommandations.
aux prêtres.
6. Si nécessaire, au cours du conseil de paroisse, les
La règle selon laquelle deux adultes responsables
dirigeants du collège des anciens et de la Société
doivent être présents lorsque des jeunes sont impli-
de Secours abordent les points forts et les
qués ne s’applique pas à l’affectation des équipes

50 2018
7. Pr ê t r ise de Melchisédek

de service pastoral. Néanmoins, sous la direction instructeurs et les prêtres). Les entretiens peuvent
de l’évêque, les dirigeants doivent faire preuve de avoir lieu à n’importe quel moment du trimestre et
sagesse et rechercher l’inspiration lorsqu’ils deman- il n’est pas nécessaire qu’ils soient longs pour être
dent à un jeune de faire équipe avec un adulte. efficaces.

Les collègues adultes doivent éviter toute situa- De préférence, ces entretiens se font en personne et
tion qui pourrait être mal interprétée. Ils doivent avec les deux membres de l’équipe de service pasto-
faire preuve de prudence en ce qui concerne les ral. Des conjoints qui forment une équipe de service
situations isolées, seul-­à-­seul, pour que les jeunes pastoral peuvent se réunir, soit avec un dirigeant du
aient une expérience de service pastoral sereine et collège des anciens, soit avec une dirigeante de la
enrichissante. De plus, les dirigeants doivent faire Société de Secours, soit avec les deux.
preuve de sagesse en ne confiant pas aux jeunes
Les entretiens de service pastoral ont pour but de :
gens de foyers ou familles dont la situation est
délicate. 1. Parler des points forts, des besoins et des dif-
ficultés des personnes et des familles attribuées.
Lorsqu’un jeune fait équipe avec un adulte qui n’est
pas l’un de ses parents, les dirigeants doivent s’assu- 2. Déterminer en quoi le collège des anciens, la
rer que ses parents n’y voient aucune objection. Société de Secours, le conseil de paroisse et
d’autres personnes peuvent aider.
Dans les paroisses de jeunes adultes seuls, les
dirigeants du collège des anciens recommandent à 3. Enseigner et encourager les frères de service
l’évêque le nom des frères de service pastoral qu’ils pastoral.
souhaitent affecter à chaque membre de la paroisse.
Les membres seuls qui vivent en collocation peuvent Entre les entretiens, les frères de service pastoral
avoir les mêmes frères de service pastoral. Toutefois, communiquent d’autres informations selon les
ces frères doivent se soucier de chaque personne besoins, en personne ou par téléphone, SMS ou
individuellement et faire rapport sur chacune courriel. Ils ne donnent de renseignement confi-
séparément. dentiel qu’au président du collège des anciens ou
directement à l’évêque.
Avec l’approbation du président de mission, les diri-
geants peuvent demander aux missionnaires à plein Chaque trimestre, le président du collège des anciens
temps de participer au service pastoral pendant une et la présidente de la Société de Secours se réunis-
certaine période. Le président de mission donne son sent avec l’évêque pour voir comment répondre aux
approbation au président de pieu qui en informe les besoins des personnes et des familles. Si nécessaire,
évêques. Quand cette approbation est donnée, les ils coordonnent aussi les tâches de service pastoral.
missionnaires à plein temps rendent principalement Le président du collège des anciens ou la présidente
visite aux nouveaux membres, aux familles partielle- de la Société de Secours rapporte immédiatement à
ment membres et aux membres non pratiquants. l’évêque les besoins urgents.

7.4.4 7.5
Entretiens de service pastoral Entraide
Les membres de la présidence du collège des anciens
L’entraide est au cœur de l’œuvre du collège
ont des entretiens au moins une fois par trimestre
des anciens.
avec les frères de service pastoral (y compris les

51
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

Sous la direction de l’évêque, la présidence du 7.6.2


collège des anciens et celle de la Société de Secours Aider les anciens potentiels à se préparer
partagent les responsabilités d’entraide suivantes : à recevoir la Prêtrise de Melchisédek
Ils enseignent les principes de l’autonomie tempo- Aider les anciens potentiels à se préparer à recevoir
relle et spirituelle. la Prêtrise de Melchisédek doit faire partie des prio-
rités des dirigeants parce que cela fortifie les familles
Ils prennent soin des pauvres et des nécessiteux et
et prépare les couples pour le mariage au temple.
incitent les membres à rendre service.
Les anciens potentiels doivent être ordonnés dès
Ils aident les personnes et les familles à devenir qu’ils sont raisonnablement préparés, sans période
autonomes et à trouver des solutions aux problè- d’attente inutile.
mes d’entraide à court et à long terme.
Le président du collège des anciens veille à ce qu’on
On trouvera plus de renseignements sur ces respon- enseigne aux anciens potentiels les principes sui-
sabilités en matière d’entraide au chapitre 6. vants pour les préparer à recevoir la Prêtrise de
Melchisédek :

7.6 1. Le rétablissement de la prêtrise et des clés de la


prêtrise par l’intermédiaire de Joseph Smith, le
Anciens potentiels prophète.
Un ancien potentiel est un frère de l’Église âgé de 2. Le serment et l’alliance de la prêtrise
dix-­neuf ans ou plus qui ne détient pas la Prêtrise (voir D&A 84:33-­44).
de Melchisédek. Les frères mariés qui ont moins de
dix-­neuf ans et qui ne détiennent pas la Prêtrise de 3. Les responsabilités de mari et de père.
Melchisédek sont également anciens potentiels.
4. Les devoirs de l’ancien et les raisons d’être
des collèges de la prêtrise.
7.6.1
5. Les objectifs des ordonnances et des bénédic-
Responsabilité vis-­à-­vis des tions de la prêtrise et la manière de les accomplir
anciens potentiels (voir le chapitre 20 et le Guide de la famille).
La présidence du collège des anciens aide les anciens
Les dirigeants peuvent enseigner ces principes à un
potentiels à se préparer à recevoir la Prêtrise de
seul ancien potentiel ou bien ils peuvent organiser un
Melchisédek.
cours pour les anciens potentiels d’une paroisse, de
Ces dirigeants leur attribuent des frères de service plusieurs paroisses ou du pieu. Ils peuvent demander
pastoral dévoués. Si les anciens potentiels ont été à des frères de service pastoral de donner cet ensei-
ordonnés à l’office d’instructeur ou de prêtre, les gnement. Ils peuvent aussi proposer cet enseignement
dirigeants peuvent les affecter à une équipe de ser- pendant un séminaire de préparation au temple (voir
vice pastoral. la section 5.4.5). Selon les besoins, le président de
pieu demande à un membre du grand conseil d’ai-
Les dirigeants du collège demandent aux anciens
der les dirigeants du collège à s’acquitter de cette
potentiels d’assister aux réunions et aux activités
responsabilité.
du collège.

52 2018
7. Pr ê t r ise de Melchisédek

La documentation pour aider les anciens potentiels L’ordre du jour peut comprendre les points suivants :
à se préparer à recevoir la Prêtrise de Melchisédek
1. Planifier des façons de fortifier les membres du
peut comprendre ce qui suit :
collège et leur famille, notamment les anciens
1. Doctrine et Alliances, sections 20, 84, 107 et 121 potentiels.

2. Le Guide de la famille 2. Lire et commenter des passages d’Écritures et les


instructions des dirigeants de l’Église concernant
3. Devoirs et bénédictions de la prêtrise, Tome 1,
les responsabilités des dirigeants de la prêtrise.
leçons 1 à 4 et 9
3. Discuter des besoins temporels et spirituels des
4. Devoirs et bénédictions de la prêtrise, Tome 2,
personnes et des familles, et planifier ce qui est
leçons 1 à 6
nécessaire pour y répondre.
L’évêque consulte la présidence du collège des anciens 4. Revoir les points rapportés dans les entretiens de
et le conseil de paroisse pour déterminer quels anciens service pastoral sur les actions menées pour veil-
potentiels devraient recevoir cette préparation en ler sur les personnes et les familles de la paroisse
priorité. On peut faire suivre cette préparation aux et les servir. Discuter des tâches et actions de
détenteurs de la Prêtrise d’Aaron de dix-­huit ans qui service pastoral et faire des ajustements si néces-
ne l’ont pas encore reçue. saire. Prévoir des façons de mieux faire.

Pour aider un ancien potentiel à se préparer à recevoir 5. Planifier des réunions de collège et discuter des
la Prêtrise de Melchisédek, l’évêque suit les instruc- façons de les améliorer.
tions du Manuel 1, section 16.7.1.
6. Consulter les feuilles de présences et discuter de
la façon de motiver la participation aux réunions
7.7 de collège.
Réunions de dirigeants 7. Revoir les recommandations et les tâches don-
nées par l’évêque, le conseil de paroisse et la
7.7.1 présidence de pieu. Planifier ce qu’il faut faire
Réunion du conseil de paroisse pour suivre les conseils et accomplir les tâches.

Le président du collège des anciens fait partie du 8. Faire un plan pour faire grandir l’unité du collège,
conseil de paroisse (voir le chapitre 4). notamment par le service et d’autres activités.

7.7.2 7.7. 3
Réunion de présidence du collège Réunion des dirigeants de la prêtrise de pieu
des anciens
La présidence de pieu organise une réunion de
La présidence du collège des anciens tient réguliè- dirigeants de la prêtrise lors de chaque conférence
rement une réunion de présidence. Le président du de pieu (voir la section 18.3.1, point 2). Elle organise
collège préside et dirige ces réunions. Le secrétaire y aussi une autre réunion de dirigeants de la prêtrise
assiste, prend des notes et assure le suivi des tâches. de pieu durant l’année, pour qu’il y en ait trois par
Le membre du grand conseil chargé de la paroisse an. Les présidences de collèges d’anciens et leurs
peut y assister de temps en temps. secrétaires y assistent.

53
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

7.8 7.8.2

Réunions de collège Réunion du collège des grands prêtres


de pieu

7.8.1 La présidence de pieu organise au moins une fois par


Réunions de la prêtrise du dimanche an une réunion du collège des grands prêtres pour
tous les grands prêtres du collège. Pendant cette
Les réunions de la prêtrise du dimanche commen- réunion, les membres de la présidence enseignent la
cent par une période d’ouverture pour les déten- doctrine de l’Évangile (voir Alma 13:1-­6), les devoirs
teurs de la Prêtrise de Melchisédek et de la Prêtrise de chacun et traitent les affaires du collège. Il n’y a
d’Aaron sous la direction d’un membre de l’épisco- plus de réunion annuelle de tous les grands prêtres
pat (voir la section 18.2.4). ordonnés du pieu.
Après la période d’ouverture, les frères assistent à la
réunion de leur collège. Le but des réunions de col-
7.9
lège est de traiter les affaires du collège, d’apprendre
les devoirs de la prêtrise, de fortifier les personnes Enseignement de la façon
et les familles, d’étudier l’Évangile de Jésus-­Christ, d’accomplir les ordonnances et
de tenir conseil et de s’organiser pour répondre aux
besoins locaux. Les dirigeants planifient les réunions
de donner les bénédictions
en s’aidant de la prière pour atteindre ces objectifs. Les documents suivants fournissent des instruc-
À moins qu’un membre de la présidence de pieu tions sur l’accomplissement des ordonnances et des
ou de l’épiscopat (ou une autre autorité présidente) bénédictions :
ne soit présent, le président du collège des anciens 1. Chapitre 20 de ce manuel
préside la réunion du collège. Un membre de la
présidence du collège la dirige. 2. Guide de la famille, p. 18-­25

Le dimanche, les membres du collège des grands 3. Devoirs et bénédictions de la prêtrise, Tome 2, p. 42-­47
prêtres du pieu se réunissent avec le collège des
anciens, s’ils ne sont pas affectés ailleurs. À l’aide de ces publications, les dirigeants de la
prêtrise enseignent aux frères la façon d’accomplir
L’évêque peut inviter un détenteur de la Prêtrise les ordonnances et de donner les bénédictions. Les
d’Aaron de dix-­huit ans à assister aux réunions du dirigeants s’assurent que chaque détenteur de la
collège des anciens. prêtrise possède le Guide de la famille ou le manuel
Devoirs et bénédictions de la prêtrise, Tome 2, afin qu’il
Chaque mois, les dirigeants du collège planifient
ait son propre exemplaire de ces instructions.
les réunions du dimanche en fonction de ce qui est
défini pour l’année en cours dans Instructions pour le Les dirigeants ne doivent ni créer ni utiliser d’au-
programme d’étude. tres publications qui donnent des instructions pour
accomplir des ordonnances, des bénédictions ou
des prières, à moins que ces publications n’aient été
autorisées par la Première Présidence.

54 2018
7. Pr ê t r ise de Melchisédek

7.10 L’évêque demande également aux dirigeants du col-


Directives et règles lège des anciens d’aider à préparer les obsèques. On
trouvera des renseignements supplémentaires sur les
supplémentaires obsèques à la section 18.6.

Si possible, les membres décédés qui ont reçu leur


7.10.1
dotation doivent être enterrés dans les vêtements
Frères ayant des besoins particuliers du temple. Dans certains cas, l’évêque demande à
Les frères ayant des besoins particuliers sont ceux la présidente de la Société de Secours de désigner
qui sont malades, âgés, veufs, divorcés, incapables une femme dotée pour habiller ou superviser le
de quitter leur domicile ou endeuillés et les aidants bon habillage d’une femme dotée décédée. Ces
familiaux qui s’occupent en permanence des mem- dirigeants veillent à ce que cette tâche soit confiée à
bres de leur famille malades. Les membres du col- une personne qui se sent capable de la remplir. Les
lège des anciens doivent proposer leur aide. directives pour habiller les membres décédés sont
données dans le manuel d’Instructions pour habiller les
Les frères qui ont ces difficultés particulières ou
morts qui ont reçu leur dotation. Les dirigeants peu-
d’autres peuvent faire part de leurs problèmes au
vent se le procurer auprès des services de distribu-
président du collège. Celui-­ci doit écouter, offrir
tion de l’Église.
de l’amour et des encouragements, et préserver la
confidentialité. S’il découvre un éventuel risque Pour avoir des instructions supplémentaires sur la
de dignité ou des problèmes familiaux délicats, il façon de revêtir les membres décédés des vêtements
demande à la personne d’aller voir l’évêque. du temple, l’évêque peut se reporter à la section 3.4.9
du Manuel 1.
Vous trouverez des renseignements sur la manière
d’aider les frères ayant un handicap à la sec- Le président du collège des anciens, les frères de ser-
tion 21.1.26 et sur le site disabilities​.lds​.org. vice pastoral et d’autres frères continuent d’apporter
de l’aide et du réconfort aux personnes endeuillées
durant la période d’adaptation après le décès.
7.10.2
Proposition d’aide au moment d’un décès
7.10. 3
Quand un décès survient dans la paroisse, l’évê-
Instructions concernant les vêtements
que demande au président du collège des anciens
et sous-­vêtements du temple
de prendre contact avec la famille pour apporter
du réconfort, évaluer les besoins et proposer de Voir la section 21.1.42.
l’aide. Il demande la même chose à la présidente
de la Société de Secours. Les dirigeants du collège
7.10.4
d’anciens et de la Société de Secours coordonnent
ces efforts.
Financement des activités
Voir la section 13.2.8.

55
8.

Prêtrise d’Aaron
8.1

Définition et buts de la Prêtrise d’Aaron


La prêtrise est le pouvoir et l’autorité de Dieu. Il est « désigné pour veiller sur l’Église »
Elle est conférée à tous les membres masculins de (D&A 84:111). Il doit aussi « avertir, expliquer,
l’Église qui sont dignes. Les détenteurs des clefs de exhorter et enseigner et inviter tout le monde à
la prêtrise dirigent l’administration des ordonnances venir au Christ » (D&A 20:59). Il a aussi la respon-
de l’Évangile, la prédication de l’Évangile et le gou- sabilité de se lier d’amitié avec les membres de son
vernement du royaume de Dieu sur la terre. collège et les autres jeunes gens, de prévenir les
membres de l’Église des réunions, de prendre la
La Prêtrise d’Aaron détient « la clef du ministère
parole lors des réunions, de faire connaître l’Évan-
d’anges et de l’Évangile préparatoire ; lequel Évangile
gile et de témoigner.
est l’Évangile de repentir et de baptême, la rémission
des péchés » (D&A 84:26-­27 ; voir aussi D&A 13:1 ; Il aide l’évêque à « administrer […] les choses
107:20). La Prêtrise d’Aaron a aussi « le pouvoir d’ad- temporelles » (D&A 107:68). Cette responsabilité
ministrer les ordonnances extérieures » (D&A 107:14). comprend la collecte des offrandes de jeûne, pren-
dre soin des pauvres et des nécessiteux, entretenir
On trouvera d’autres renseignements concernant les
l’église et ses espaces verts et être messager de l’évê-
buts et les clefs de la prêtrise au chapitre 2.
que durant les réunions de l’Église.

Il participe à l’instruction du collège en étudiant


8.1.1
activement l’Évangile.
Offices et devoirs de la Prêtrise d’Aaron
Il aide l’épiscopat d’autres manières en rapport avec
Les offices de la Prêtrise d’Aaron sont : diacre, ins-
l’office de diacre. Il aide aussi les instructeurs « dans
tructeur, prêtre et évêque. Chaque office de la prêtrise
tous [leurs] devoirs dans l’Église […] si les circons-
a des droits et des responsabilités de service, notam-
tances l’exigent » (D&A 20:57).
ment l’autorité d’administrer les ordonnances de la
prêtrise. Vous trouverez les renseignements concer-
nant l’ordination aux offices de diacre, d’instructeur Instructeur
et de prêtre à la section 20.7. Un frère digne est ordonné instructeur quand il a
au moins quatorze ans. L’instructeur a toutes les
Diacre responsabilités du diacre. Il a également les respon-
sabilités suivantes :
Les frères dignes peuvent recevoir la Prêtrise d’Aa-
ron et être ordonnés diacres quand ils ont au moins Il prépare la Sainte-­Cène (voir la section 20.4.2).
douze ans. Le diacre a les responsabilités suivantes :
Il doit « toujours veiller sur les membres de
Il mène une vie juste et reste digne d’exercer la prê- l’Église […] être avec eux et […] les fortifier »
trise. Il donne le bon exemple à ses camarades du (D&A 20:53). Pour ce faire, il agit, entre autres,
collège et aux autres membres de l’Église. comme frère de service pastoral. Il fait équipe
avec un détenteur de la Prêtrise de Melchisédek.
Il distribue la Sainte-­Cène (voir la section 20.4.3).

56 2018
8 . Pr ê t r ise d ’A a ron

Il doit « veiller à ce qu’il n’y ait pas d’iniquité dans de servir autrui, d’édifier l’unité et la fraternité et
l’Église, ni de dureté réciproque, ni de mensonge, d’enseigner aux membres la doctrine, les principes
de calomnie ou de médisance » (D&A 20:54). Cette et les devoirs.
responsabilité signifie aussi être un artisan de paix
L’évêque organise les diacres en un collège pouvant
et un exemple d’intégrité et de droiture.
compter jusqu’à douze membres, les instructeurs
Il doit « veiller à ce que les membres de l’Église se en un collège pouvant compter jusqu’à vingt-­quatre
réunissent souvent et à ce que tous les membres membres et les prêtres en un collège pouvant compter
fassent leur devoir » (D&A 20:55). jusqu’à quarante-­huit membres (voir D&A 107:85-­87)
Si les membres d’un collège sont plus nombreux que
Il aide l’épiscopat d’autres manières en rapport avec
cela, l’évêque peut diviser le collège. Avant de le faire,
l’office d’instructeur.
il tient compte de la taille qu’auraient les collèges, de
la disponibilité des dirigeants et des effets que cela
Le prêtre aurait sur les membres du collège.
Un frère digne peut être ordonné prêtre quand il a Dans une paroisse ou une branche ayant peu de jeu-
au moins seize ans. Le prêtre a toutes les responsabi- nes gens, les collèges de la Prêtrise d’Aaron peuvent
lités du diacre et de l’instructeur. Il a également les se réunir pour l’enseignement et les activités.
responsabilités suivantes :

Il doit « prêcher, enseigner, expliquer, exhorter […]


8.1. 3
rendre visite à chaque membre et […] l’exhorter à
Buts de la Prêtrise d’Aaron
prier à haute voix et en secret et à remplir tous ses
devoirs de famille » (D&A 20:46-­47). Les jeunes gens sont dans une période de prépa-
ration et de croissance spirituelle. Par conséquent,
Quand l’évêque l’y autorise, il baptise, confère la
les parents, l’épiscopat et les autres dirigeants de la
Prêtrise d’Aaron et ordonne des diacres, des instruc-
Prêtrise d’Aaron aident chaque jeune homme à :
teurs et des prêtres (voir D&A 20:46, 48).
1. Se convertir à l’Évangile de Jésus-­Christ et à met-
Il peut administrer la Sainte-­Cène en officiant à
tre les enseignements en pratique.
la table de Sainte-­Cène et en faisant les prières de
Sainte-­Cène quand il y est autorisé (voir D&A 20:46, 2. Remplir fidèlement les appels de la prêtrise et à
77, 79 ; voir aussi la section 20.4.3 de ce manuel). s’acquitter des responsabilités des offices de la
prêtrise.
Il aide l’épiscopat d’autres manières, en conformité
avec l’office de prêtre. 3. Rendre des services appréciables.

4. Se préparer à recevoir la Prêtrise de Melchisédek


Évêque et les ordonnances du temple, et à en être digne.
La section 8​.3​.1 décrit les responsabilités de l’évêque 5. Se préparer à faire une mission à plein temps
concernant la Prêtrise d’Aaron. honorable.

6. Faire le plus d’études possible.


8.1.2
7. Se préparer à devenir un mari et un père digne.
Collèges de la Prêtrise d’Aaron
Un collège de la prêtrise est un groupe organisé 8. Respecter comme il convient les femmes, les
de frères. Les buts principaux des collèges sont jeunes filles et les enfants.

57
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

Les parents et les dirigeants aident les jeunes gens à les jeunes gens individuellement et leur famille. Les
atteindre ces objectifs lors des soirées familiales, de dirigeants de la Prêtrise d’Aaron revoient fréquem-
l’étude des Écritures en famille, des réunions, des ment le chapitre 3 qui énonce les principes généraux
activités et des entretiens, et en les encourageant de direction. Ces principes comprennent la prépara-
à remplir les conditions du programme « Devoir tion spirituelle, la participation aux conseils, le ser-
envers Dieu » (voir la section 8​.12). vice et l’enseignement de l’Évangile de Jésus-­Christ.

Les jeunes gens ne doivent pas réciter ces objectifs Dans ce chapitre, l’expression dirigeants de collège
lors de leurs réunions ou activités. désigne la présidence du collège des diacres, la pré-
sidence du collège des instructeurs et l’évêque et ses
assistants du collège des prêtres. Les membres de la
8.2
présidence des Jeunes Gens sont des consultants de
Rôle des parents et des dirigeants collège, non des dirigeants de collège.

de l’Église
8. 3.1
Les parents ont pour première responsabilité le
Épiscopat
bien-­être physique et spirituel de leurs enfants. (voir
D&A 68:25-­28). L’épiscopat et les autres dirigeants L’évêque supervise les collèges de la Prêtrise d’Aaron
de la Prêtrise d’Aaron soutiennent les parents, mais dans la paroisse. Ses conseillers et lui forment l’épis-
ne les remplacent pas dans cette responsabilité. Ils copat et la présidence de la Prêtrise d’Aaron de la
apportent du soutien comme suit : paroisse (voir D&A 107:13–15). Ils veillent sur cha-
que jeune homme et le fortifient en étroite collabo-
Ils aident les parents à préparer leurs fils à être
ration avec ses parents et avec les autres dirigeants.
ordonnés aux différents offices de la prêtrise, à
recevoir la dotation du temple, à faire une mission à
plein temps, à se marier au temple et à la paternité. Évêque

Ils encouragent la communication entre les jeunes L’évêque est le grand prêtre président de la paroisse.
gens et leurs parents. L’évêque est le président du collège des prêtres (voir
D&A 107:87-­88). Dans les branches, le président
Ils veillent à ce que les activités des collèges et de branche remplit le rôle de président du collège
les autres activités de jeunes n’imposent pas de des prêtres.
fardeaux excessifs aux familles ou ne fassent pas
concurrence aux activités familiales. Pour diriger le collège des prêtres, l’évêque est
entouré de deux assistants qui sont deux prêtres.
Les dirigeants doivent être particulièrement attentifs Bien qu’il délègue beaucoup de responsabilités à ses
aux jeunes gens qui viennent de foyers où il n’y a assistants, l’évêque agit personnellement et d’une
pas de bon soutien à la pratique de l’Évangile. manière active comme président de collège. Il favo-
rise l’épanouissement d’un esprit d’amour et d’unité
dans le collège. Il assiste régulièrement aux réu-
8. 3
nions de présidence et aux réunions dominicales du
Dirigeants de la Prêtrise d’Aaron collège et il les préside. Il participe aux projets de
de paroisse service et aux activités du collège. En son absence,
il désigne l’un de ses assistants pour assumer la
Ce chapitre traite de la façon d’administrer les responsabilité de la direction du collège. Lorsque
collèges de la Prêtrise d’Aaron de manière à fortifier l’évêque est relevé, ses assistants le sont également.

58 2018
8 . Pr ê t r ise d ’A a ron

L’évêque a un entretien avec les jeunes gens qui se L’évêque ou un conseiller qui en est chargé a un
préparent à être ordonnés à l’office de prêtre. Il a entretien avec les jeunes gens qui se préparent à être
aussi un entretien avec les frères de douze ans et ordonnés aux offices de diacre et d’instructeur.
plus nouvellement convertis afin qu’ils reçoivent la
L’évêque ou un conseiller qui en est chargé a régu-
Prêtrise d’Aaron (voir la section 5.2.2 et le Manuel 1,
lièrement un entretien avec le président du collège
section 16.7.2) et une recommandation pour le tem-
des diacres, le président du collège des instructeurs
ple à usage limité (voir le Manuel 1, sections 3.3.3 et
et les assistants du collège des prêtres. Lors de ces
3.3.5). Il a un entretien avec les nouveaux convertis
entretiens, le membre de l’épiscopat et le dirigeant
peu après leur confirmation, normalement dans la
de collège parlent des devoirs de la prêtrise, du pro-
semaine qui suit.
grès de chaque membre du collège et de la progres-
sion du collège dans son ensemble.
L’évêque et ses conseillers
Lors de la réunion de Sainte-­Cène, l’évêque et ses
L’évêque charge l’un de ses conseillers de supervi- conseillers mentionnent chaque jeune homme qui
ser le collège des diacres et l’autre, le collège des passe de la Primaire à la Prêtrise d’Aaron, qui va être
instructeurs. Ces conseillers favorisent l’épanouisse- ordonné à un office de la prêtrise et qui a terminé le
ment d’un esprit d’amour et d’unité dans le collège. programme du Devoir envers Dieu.
Ils assistent aussi souvent que possible aux réunions
de présidence du collège et aux réunions du diman- L’évêque et ses conseillers supervisent le scoutisme
che du collège. Ils participent aussi aux projets de quand il est autorisé par l’Église (voir la sec-
service et aux activités du collège. tion 8​.13​.4).

Avec l’aide des consultants de collège, l’évêque et ses L’évêque appelle et met à part le président des Jeunes
conseillers enseignent les techniques de direction Gens. Il peut charger ses conseillers d’appeler et de
aux dirigeants de collège et les aident à remplir leurs mettre à part les conseillers dans la présidence des
responsabilités. Jeunes Gens, le secrétaire des Jeunes Gens, les consul-
tants adjoints de collège et les autres personnes qui
L’évêque désigne l’un de ses conseillers pour super- s’occupent des jeunes gens.
viser, sous sa direction, l’organisation des Jeunes
Gens de paroisse. Ce conseiller discute régulière- L’évêque appelle ses assistants dans le collège des
ment de ce qui concerne les Jeunes Gens avec la pré- prêtres. Il charge un de ses conseillers d’appeler les
sidence des Jeunes Gens de paroisse. Il fait rapport présidences et les secrétaires des collèges de diacres
à ce sujet lors des réunions de l’épiscopat. et d’instructeurs ou il le fait lui-­même. Les membres
de l’épiscopat prient et se consultent pour détermi-
L’évêque a au moins une fois par an un entretien ner qui appeler à ces postes. Ils ne choisissent pas
avec tous les jeunes gens. Si possible, il a un entre- les dirigeants simplement en fonction de l’âge ou de
tien semestriel avec chaque jeune fille de seize et l’ancienneté dans le collège. L’évêque et ses conseil-
dix-­sept ans. Si ce n’est pas possible, il charge un lers peuvent consulter les membres de la présidence
conseiller de faire certains de ces entretiens. Six des Jeunes Gens de paroisse quand ils recherchent
mois après son entretien annuel avec l’évêque, cha- l’inspiration pour savoir qui appeler.
que jeune homme de douze à quinze ans a un entre-
tien avec le conseiller dans l’épiscopat qui supervise Quand un membre de l’épiscopat appelle un jeune
son collège. Les évêques et leurs conseillers trouve- homme comme président du collège des diacres
ront les directives pour les entretiens avec les jeunes ou du collège des instructeurs, il lui demande de
dans le Manuel 1, à la section 7.1.7. recommander qui appeler comme conseillers et

59
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

secrétaire. Le membre de l’épiscopat conseille au et les assistants de l’évêque dans le collège des prê-
président de collège de prier pour s’acquitter de tres ne détiennent pas de clefs de la prêtrise.
cette responsabilité, en cherchant à être guidé par le
Les présidences des collèges de la Prêtrise d’Aaron et
Seigneur pour savoir qui recommander. Toutefois,
les assistants de l’évêque dans le collège des prêtres
le membre de l’épiscopat aide aussi le président de
veillent sur les membres de leur collège et se lient
collège à comprendre que la responsabilité finale
d’amitié avec eux et avec les autres jeunes gens ayant
de recevoir l’inspiration concernant les personnes à
l’âge de faire partie de leur collège. Ils veillent parti-
appeler repose sur l’épiscopat.
culièrement sur les nouveaux membres, les membres
Un membre de l’épiscopat demande la permission non pratiquants et ceux qui ont un handicap ou des
aux parents du jeune homme avant de demander à besoins particuliers. Les dirigeants de collège s’effor-
celui-­ci de remplir l’un de ces appels. cent de développer l’amour et la fraternité parmi les
membres du collège.
Après avoir fait ces appels, un membre de l’épiscopat
présente les dirigeants de collège et demande un vote Les dirigeants de collège de la Prêtrise d’Aaron four-
de soutien lors de leur réunion de collège. Puis l’évê- nissent aux membres de leur collège des occasions
que ou le conseiller qui en est chargé met les jeunes de remplir des tâches de prêtrise, de diriger et de
gens à part. L’évêque met à part ses assistants dans progresser spirituellement.
le collège des prêtres. Il met aussi à part le président
Ils tiennent régulièrement des réunions de prési-
du collège des diacres et le président du collège des
dence de collège.
instructeurs parce que lui seul peut leur donner les
clefs de leur appel. Il peut charger ses conseillers de Ils dirigent les réunions de collège du dimanche.
mettre à part les conseillers dans les présidences de
Ils aident à planifier les activités de collège, notam-
collège des diacres et des instructeurs et les secrétai-
ment les activités d’échange.
res de collège.
Ils aident les membres du collège à se fixer et à
Un membre de l’épiscopat annonce ces appels lors
atteindre des objectifs dans le programme du Devoir
d’une réunion de Sainte-­Cène, mais ne demande pas
envers Dieu.
de vote de soutien.
Ils peuvent, à l’occasion, enseigner l’Évangile lors
des réunions de collège du dimanche, avec l’aide du
8. 3.2
consultant de leur collège.
Présidences de collège et assistants de
l’évêque dans le collège des prêtres Le président du collège des diacres, le président
du collège des instructeurs et l’un des assistants du
Les dirigeants de collège de la Prêtrise d’Aaron « siè-
collège des prêtres font partie du comité épiscopal
gent en conseil » avec les membres de leur collège,
des jeunes (voir la section 18.2.9).
« leur enseignant les devoirs de leur office » (voir
D&A 107:85-­86). Ils recherchent l’inspiration pour
remplir leurs responsabilités. Ils sont aussi instruits 8. 3. 3
et guidés par l’épiscopat et les consultants de collège. Secrétaires de collège
Les présidents des collèges de la Prêtrise d’Aaron
Les secrétaires de collège ont les responsabilités
détiennent les clefs de la prêtrise pour diriger l’œu-
suivantes :
vre des collèges qu’ils président. Les conseillers dans
les présidences de collège de diacres et d’instructeurs Ils notent, vérifient l’assistance et transmettent les
renseignements au secrétaire des Jeunes Gens.

60 2018
8 . Pr ê t r ise d ’A a ron

Ils consultent les dirigeants de collège pour pré- premier conseiller est consultant du collège des
parer l’ordre du jour des réunions de présidence. instructeurs et le deuxième conseiller est consultant
Ils assistent à ces réunions, prennent des notes et du collège des diacres. Ils ont les responsabilités
assurent le suivi des tâches. suivantes :

Ils peuvent aider les dirigeants et les consultants de Ils guident les collèges de la Prêtrise d’Aaron dans
collège à planifier des activités. l’accomplissement de leurs devoirs de la prêtrise.

Ils font la connaissance de chaque jeune homme et


8. 3.4 se tiennent au courant de ses talents, de ses centres
Présidence des Jeunes Gens de paroisse d’intérêt et de ses difficultés. Ils cherchent des façons
(consultants des collèges de la Prêtrise de fortifier les jeunes gens individuellement, les aident
d’Aaron) à faire grandir leur témoignage et les encouragent à
participer aux réunions et activités de leur collège. Ils
La présidence des Jeunes Gens de paroisse se com- prêtent particulièrement attention aux jeunes gens
pose d’un président et de deux conseillers. Ils sont qui sont nouveaux membres et à ceux qui ne sont pas
consultants des collèges de la Prêtrise d’Aaron. Ils pratiquants.
agissent sous la direction de l’épiscopat. Ils reçoivent
aussi une formation initiale et un soutien continu de Ils soutiennent chaque jeune homme dans sa famille.
la présidence des Jeunes Gens de pieu. Ils aident les jeunes gens à atteindre les objectifs
énoncés à la section 8​.1​.3. Ils les aident notamment
Président des Jeunes Gens de paroisse à se fixer et à atteindre des objectifs dans le pro-
gramme du Devoir envers Dieu.
Le président des Jeunes Gens a les responsabilités
suivantes : Pour remplir les tâches confiées lors des réunions du
conseil de paroisse, ils peuvent aider les présidences
Il fait partie du conseil de paroisse. À ce titre, il
de collège à organiser des comités de service.
contribue à édifier la foi et à fortifier les person-
nes et les familles (voir chapitre 4). Il est aussi Ils peuvent consulter les parents et les dirigeants de
membre du comité épiscopal des jeunes (voir la la prêtrise à propos des besoins des jeunes gens.
section 18.2.9).
Ils donnent régulièrement la leçon lors des réunions
À l’aide de ce manuel, il enseigne leurs devoirs aux de collège du dimanche, bien qu’ils puissent partager
autres dirigeants de Jeunes Gens. cette responsabilité avec des consultants adjoints. Ils
supervisent les actions entreprises pour améliorer
Il supervise les registres, les rapports, le budget et
l’apprentissage et l’enseignement de l’Évangile dans
les finances de l’organisation des Jeunes Gens de
les collèges. Dans ces recommandations, ils suivent les
paroisse. Le secrétaire des Jeunes Gens l’aide dans
directives qui se trouvent aux sections 5.5.3 et 5.5.4.
cette responsabilité.
Ils assistent aux réunions de présidence de collège de
Le président des Jeunes Gens de paroisse et ses la Prêtrise d’Aaron et donnent les directives nécessai-
conseillers res. Ils aident l’épiscopat à enseigner les techniques
de direction et les qualités d’un bon dirigeant aux
Le président des Jeunes Gens et ses conseillers sont présidences de collège et aux assistants du collège
consultants des collèges de la Prêtrise d’Aaron. Le des prêtres (voir la section 8​.14).
président est consultant du collège des prêtres, le

61
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

Ils agissent avec les dirigeants de collège pour Il aide la présidence des Jeunes Gens à préparer un
planifier et assurer le déroulement des activités de budget annuel et à comptabiliser les dépenses.
collège, notamment des activités d’échange.

Ils aident l’épiscopat et les dirigeants de collège à 8. 3.6


édifier l’unité des collèges. Consultants adjoints des collèges de la
Ils tiennent les réunions de présidence des Jeunes Prêtrise d’Aaron
Gens. Ils se réunissent aussi régulièrement avec le L’épiscopat appelle des consultants adjoints de collège
conseiller dans l’épiscopat qui supervise l’organisa- pour aider la présidence des Jeunes Gens à s’acquitter
tion des Jeunes Gens. de ses responsabilités. Les consultants adjoints de
collège donnent certaines des leçons lors des réunions
Dans les régions où le scoutisme est autorisé par
de collège du dimanche. Ils aident également lors des
l’Église, les membres de la présidence des Jeunes Gens
activités, notamment les activités d’échange.
sont généralement appelés à remplir les fonctions de
dirigeants scouts, mais ils peuvent être appelés à être Dans les régions où le scoutisme est autorisé par
dirigeants scouts adjoints (voir la section 8​.13​.4). l’Église, les consultants adjoints de collège sont
généralement appelés à remplir les fonctions de diri-
geants scouts adjoints, mais ils peuvent être appelés
8. 3.5
à être dirigeants scouts (voir la section 8​.13​.4).
Secrétaire des Jeunes Gens de paroisse
Le secrétaire des Jeunes Gens a les responsabilités
8. 3.7
suivantes :
Entraîneurs sportifs
Il consulte la présidence des Jeunes Gens pour
L’épiscopat appelle des hommes comme entraî-
préparer l’ordre du jour des réunions de présidence.
neurs pour les équipes sportives des Jeunes Gens.
Il assiste à ces réunions, prend des notes et assure le
Les entraîneurs travaillent sous la direction de la
suivi des tâches.
présidence des Jeunes Gens. On trouvera les rensei-
Il instruit les secrétaires de collège et supervise la gnements sur les activités sportives de l’Église à la
manière dont ils notent l’assistance au collège. Au section 13.6.21.
moins une fois par trimestre, il compile les rensei-
gnements sur l’assistance, les vérifie avec le prési-
8.4
dent des Jeunes Gens et les transmet au greffier de
paroisse. Servir en tant que frères
Il veille à ce que l’épiscopat et la présidence des de service pastoral
Jeunes Gens sachent quels jeunes gens n’assistent
pas régulièrement aux réunions et lesquels auront Le service pastoral est une responsabilité de la prê-
bientôt l’âge d’être ordonnés à un autre office dans trise pour les instructeurs, les prêtres et les déten-
la prêtrise. teurs de la Prêtrise de Melchisédek. On trouvera les
renseignements détaillés sur ce service, notamment
Il peut être chargé de noter la progression de cha- les instructions sur les tâches des détenteurs de la
que jeune homme dans le programme « Devoir Prêtrise d’Aaron, à la section 7.4.
envers Dieu ».

62 2018
8 . Pr ê t r ise d ’A a ron

La règle selon laquelle deux adultes responsables doi- 8.6


vent être présents lorsque des jeunes sont impliqués Préparation des garçons de dix et
ne s’applique pas à l’affectation des équipes de service
pastoral. Néanmoins, sous la direction de l’évêque, les onze ans à recevoir la prêtrise
dirigeants doivent faire preuve de sagesse et recher-
cher l’inspiration lorsqu’ils demandent à un jeune de 8.6.1
faire équipe avec un adulte (voir 7.4.3). Parents et frères de service pastoral
Dans une équipe, les adultes doivent éviter toute Ce sont les parents des garçons de dix et onze ans
situation qui pourrait être mal interprétée. Ils doi- qui ont la responsabilité fondamentale de les aider à
vent faire preuve de prudence en ce qui concerne se préparer à recevoir la Prêtrise d’Aaron. Les autres
les situations isolées, seul-­à-­seul, pour que les membres de la famille et les frères de service pastoral
jeunes gens aient une expérience de service pasto- apportent leur aide. Le soutien des frères de service
ral sereine et enrichissante. De plus, les dirigeants pastoral peut être particulièrement important dans
doivent faire preuve de sagesse en ne confiant pas les foyers où le père est absent ou n’est pas prati-
aux jeunes gens des foyers ou des familles dont la quant dans l’Église.
situation est délicate.

Lorsqu’un jeune fait équipe avec un adulte qui n’est 8.6.2


pas l’un de ses parents, les dirigeants doivent s’assu- Dirigeantes et instructeurs de la Primaire
rer que ses parents n’y voient aucune objection.
Les dirigeantes et les instructeurs de la Primaire sou-
tiennent les familles en aidant les garçons de dix et
8.5 onze ans à se préparer à recevoir la Prêtrise d’Aaron.
Collecte des offrandes de jeûne Chaque année, sous la direction de l’épiscopat, la
présidence de la Primaire organise une réunion
Lorsque la paroisse est concentrée géographique-
appelée Préparation au temple et à la prêtrise (voir
ment et que les conditions de sécurité le permet-
la section 11.5.5). La présidence du collège des dia-
tent, l’évêque peut demander aux détenteurs de la
cres et la présidence des Jeunes Gens peuvent être
Prêtrise d’Aaron, en particulier aux diacres, d’aller
invitées à y participer.
tous les mois chez les membres pour leur permettre
de contribuer aux offrandes de jeûne.
8.7
Les détenteurs de la prêtrise doivent aller par deux
collecter les offrandes de jeûne. Si nécessaire, des Préparation des membres des
détenteurs de la Prêtrise de Melchisédek peuvent
accompagner les détenteurs de la Prêtrise d’Aaron.
collèges à faire une mission à
plein temps
Les membres ne doivent pas remettre d’autres dons,
comme la dîme, aux personnes qui collectent les Le Seigneur attend de chaque jeune homme capable
offrandes de jeûne. qu’il se prépare aux plans spirituel, physique, men-
tal, émotionnel et financier à accomplir une mission
Les personnes qui collectent les offrandes de jeûne les
à plein temps. Plus tôt un jeune homme décide de
remettent rapidement à un membre de l’épiscopat.
faire une mission, plus il y a de chances qu’il la fasse.

63
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

Chaque jeune homme doit se préparer en affermis- Ils incitent les jeunes gens à étudier quotidienne-
sant son témoignage et sa relation avec le Seigneur. ment les Écritures par eux-­mêmes, particulièrement
Il doit aussi se préparer en étudiant les Écritures, le Livre de Mormon. Ils les incitent aussi à étudier
particulièrement le Livre de Mormon. Le programme Prêchez mon Évangile.
du Devoir envers Dieu propose beaucoup d’objectifs
Ils enseignent aux jeunes gens et à leurs parents les
et d’activités qui peuvent aider les jeunes gens à se
conditions à remplir pour faire une mission à plein
préparer au service missionnaire.
temps. Ces conditions comprennent la connaissance
Ce sont les parents qui ont la responsabilité prin- et le témoignage de l’Évangile, la dignité person-
cipale d’aider leurs fils à se préparer à faire une nelle, la santé physique, la maturité sociale et émo-
mission à plein temps. Les autres membres de la tionnelle et la préparation financière. Les dirigeants
famille, les membres de l’épiscopat, les présidences adultes aident les jeunes gens à se fixer des objectifs
et consultants de collège de la Prêtrise d’Aaron, pour remplir ces conditions.
les frères de service pastoral et d’autres personnes
Ils incitent les jeunes gens à assister au séminaire.
aident les parents à le faire.
Ils fournissent aux instructeurs et aux prêtres des
Aider les membres des collèges à se préparer au ser-
occasions de servir, notamment des tâches de ser-
vice missionnaire est une priorité pour les membres
vice pastoral.
de l’épiscopat et les consultants de collège. Cette pré-
paration commence au collège des diacres et continue Ils donnent aux jeunes gens la possibilité d’ensei-
tout au long des années de chaque jeune homme gner l’Évangile lors des réunions de collège et à
dans la Prêtrise d’Aaron. Les dirigeants cherchent des d’autres occasions.
manières d’inclure la préparation missionnaire dans
Ils incitent les jeunes gens à parler de l’Évangile à
les réunions de collège, les réunions de présidence,
leurs amis et aux membres de leur famille.
les activités de collège et à d’autres occasions.
Ils donnent aux jeunes gens l’occasion de rencontrer
Les membres de l’épiscopat et les consultants de
d’anciens missionnaires exemplaires et d’être instruits
collège aident les jeunes gens à se préparer à faire
par eux tant dans des cadres officiels que dans des
une mission à plein temps, comme suit :
cadres informels.
Ils fournissent aux membres des collèges, lors
Pour cette préparation, l’épiscopat et les consul-
des réunions et des activités de collège, des occa-
tants de collège recommandent aux jeunes gens en
sions de ressentir et de reconnaître l’influence du
âge d’être prêtres de suivre le cours de préparation
Saint-­Esprit.
missionnaire. Selon le nombre de ces jeunes gens,
Ils enseignent aux jeunes gens la doctrine de base ce cours peut être organisé par l’épiscopat au niveau
enseignée par les missionnaires, comme l’expiation de la paroisse ou par la présidence de pieu au niveau
de Jésus-­Christ, le rétablissement de l’Évangile par du pieu. Pour ce cours, on utilise principalement les
l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète, le plan Écritures, le Manuel du missionnaire et Prêchez mon
du salut, le baptême et le don du Saint-­Esprit. Ils Évangile.
peuvent utiliser le manuel Prêchez mon Évangile pour
Les évêques trouveront des instructions supplémen-
enseigner ces points de doctrine.
taires dans le Manuel 1, à la section 4.2.

64 2018
8 . Pr ê t r ise d ’A a ron

8.8 présidentes des classes des Jeunes Filles et des prési-


Conférer la Prêtrise de dents des Jeunes Gens et des Jeunes Filles. On trou-
vera davantage de renseignements à la section 18.2.9.
Melchisédek aux jeunes
gens de dix-­huit ans 8.9. 3

À partir de dix-­huit ans, les frères dignes peuvent Réunion de présidence de collège
recevoir la Prêtrise de Melchisédek et être ordonnés Chaque présidence de collège tient régulièrement
anciens. En fonction de la situation personnelle, une réunion de présidence. L’évêque assiste régu-
comme le témoignage et la maturité du jeune homme, lièrement à la réunion de présidence du collège des
la fin des études secondaires, le désir de rester avec les prêtres et la préside, et l’un de ses assistants la dirige.
jeunes de son âge et les études universitaires, l’évê- Le président du collège des diacres et le président du
que détermine si un jeune homme doit être ordonné collège des instructeurs dirigent leurs réunions de
ancien peu après son dix-­huitième anniversaire ou s’il présidence et ils les président sauf si un membre de
va rester plus longtemps au collège des prêtres. Avant l’épiscopat y assiste. Les consultants et les secrétaires
de prendre cette décision, l’évêque consulte le jeune de collège assistent aussi à ces réunions. Les secrétai-
homme et ses parents. Lorsqu’ils ont atteint l’âge de res prennent des notes et assurent le suivi des tâches.
dix-­neuf ans ou avant de quitter leur foyer pour faire
des études, aller à l’armée ou travailler à plein temps, L’ordre du jour peut comprendre les points suivants :
tous les frères dignes doivent être ordonnés anciens. 1. Planifier des façons de fortifier les membres du
Les dirigeants des Jeunes Gens et les dirigeants du collège, notamment les nouveaux membres et
collège des anciens agissent ensemble pour que la les membres non pratiquants. Planifier aussi des
transition entre les Jeunes Gens et le collège des façons de se lier d’amitié avec des jeunes gens
anciens soit réussie pour chaque jeune homme. d’autres confessions.

2. Lire et commenter des passages d’Écritures et les


8.9 instructions des dirigeants de l’Église concernant
les responsabilités des dirigeants de la prêtrise.
Réunions de dirigeants
3. Planifier de rendre visite aux membres du col-
lège, selon les besoins.
8.9.1
Réunion du conseil de paroisse 4. Discuter des manières d’aider chaque jeune
homme à réussir le programme du Devoir
Le président des Jeunes Gens fait partie du conseil
envers Dieu.
de paroisse (voir le chapitre 4).
5. Planifier les réunions et les activités de collège.

8.9.2 6. Réfléchir aux points à aborder lors de la réu-


Réunion du comité épiscopal des jeunes nion du comité épiscopal des jeunes (voir la
section 18.2.9).
L’évêque préside le comité épiscopal des jeunes. Ce
comité se compose de l’épiscopat, d’un des assistants 7. Recevoir des membres de l’épiscopat ou des
de l’évêque dans le collège des prêtres, des prési- consultants de collège une formation sur la
dents des collèges des instructeurs et des diacres, des manière de diriger.

65
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

Dans les régions où le scoutisme est autorisé par 6. Examiner les registres de présences. Planifier des
l’Église, la réunion de présidence de collège peut façons d’aider les jeunes gens nouveaux membres
être utilisée pour planifier les actions de la troupe et les non-­pratiquants à participer.
scoute du collège lorsque les points précédents ont
7. Examiner le budget et les dépenses des
été abordés. Si les dirigeants scouts jeunes et adultes
Jeunes Gens.
ne sont pas encore présents, c’est à ce moment qu’on
les invite à assister à la réunion. Les jeunes gens
Le conseiller dans l’épiscopat qui supervise l’orga-
d’autres confessions qui ont des appels de direction
nisation des Jeunes Gens assiste occasionnellement
dans le groupe de scoutisme peuvent participer à la
à la réunion de la présidence des Jeunes Gens pour
réunion. Le président de collège continue à présider
qu’on lui fasse rapport et pour faire des recom-
cette partie de la réunion. Il peut inviter un jeune
mandations. La présidence des Jeunes Gens invite
dirigeant scout à la diriger. Les consultants de col-
également les dirigeants et les consultants adjoints
lège veillent à ce que chaque activité scoute soit en
de collège à être présents, si c’est nécessaire.
accord avec les objectifs énoncés à la section 8​.1​.3.

8.9.5
8.9.4
Réunion des dirigeants de la prêtrise
Réunion de la présidence des Jeunes Gens
de pieu
de paroisse
La présidence de pieu organise une réunion de
La présidence des Jeunes Gens tient régulièrement
dirigeants de la prêtrise lors de chaque conférence
une réunion de présidence. La présidente préside et
de pieu (voir la section 18.3.1, point 2). Elle orga-
dirige ces réunions. La secrétaire y assiste, prend des
nise aussi une autre réunion de dirigeants de la
notes et assure le suivi des tâches.
prêtrise de pieu durant l’année, pour qu’il y en ait
L’ordre du jour peut comprendre les points suivants : trois par an.

1. Évaluer la manière dont les jeunes gens de Les présidences et les secrétaires de Jeunes Gens de
chaque collège atteignent les objectifs énoncés paroisse assistent à ces réunions. Les présidences de
à la section 8​.1​.3. Planifier des façons d’aider collège de diacres et d’instructeurs et les assistants
individuellement les jeunes gens à atteindre de collège de prêtres peuvent y être invités occasion-
plus complètement ces objectifs. nellement, par exemple quand l’ordre du jour de la
réunion contient des sujets qui seront particulière-
2. Lire et commenter des passages d’Écritures et les
ment utiles pour eux et pour leurs appels.
instructions des dirigeants de l’Église concernant
les responsabilités des dirigeants de la prêtrise.
8.10
3. Planifier l’enseignement de leurs devoirs aux
dirigeants de collège. Principes
4. Discuter de l’efficacité des activités de collège. Les principes donnent des directives sûres pour
Trouver des moyens de faire participer les jeunes fortifier et guider les membres de l’Église. En res-
gens à l’organisation d’activités de valeur. pectant les principes de l’Évangile, les jeunes gens
rendront grandement service à l’Église et au monde.
5. Discuter de l’enseignement de l’Évangile lors des
Ils seront également dignes de recevoir les ordon-
réunions de collège du dimanche et planifier les
nances du temple.
façons de l’améliorer.

66 2018
8 . Pr ê t r ise d ’A a ron

Dans le livret Jeunes, soyez forts, la Première Présidence Les objectifs des réunions de collège sont de traiter
explique les principes de l’Évangile et enseigne aux les affaires du collège, d’apprendre les devoirs de la
jeunes comment les appliquer. Chaque jeune homme prêtrise et d’étudier l’Évangile de Jésus-­Christ. Les
doit avoir un exemplaire de Jeunes, soyez forts. Il doit dirigeants et les consultants de collège planifient les
revoir fréquemment les principes et évaluer la manière réunions en s’aidant de la prière pour atteindre ces
dont il les respecte. objectifs. Ils recommandent aux membres du collège
d’apporter, là où c’est possible, leurs propres exem-
Les consultants et consultants adjoints de collège doi-
plaires des Écritures en classe. Selon les besoins, pour
vent étudier les principes énoncés dans le livret et les
certaines leçons, les dirigeants peuvent aussi deman-
vivre de manière exemplaire. Ils doivent trouver des
der aux jeunes gens d’apporter d’autres documents
manières d’enseigner et de souligner souvent ces prin-
approuvés par l’Église.
cipes dans les leçons et lors des activités d’échange,
des camps, des conférences de la jeunesse et d’autres Les présidents de collège président les réunions
activités. de collège s’il n’y a pas d’autorité présidente supé-
rieure. Un membre de la présidence du collège ou
Les membres de l’épiscopat et les consultants de
un assistant du collège des prêtres les dirige. Si des
collège peuvent recommander aux parents d’étudier
collèges sont rassemblés, les assistants du collège
les principes de l’Évangile, de les vivre de manière
des prêtres, le président du collège des instructeurs
exemplaire et d’en discuter avec leurs fils. Ils peu-
et le président du collège des diacres dirigent à
vent aussi recommander aux jeunes gens d’utiliser
tour de rôle.
le livret Jeunes, soyez forts pour des leçons de soirée
familiale et des discours. Les leçons des réunions de collège sont habituel-
lement données par les consultants ou consultants
adjoints de collège. Ces frères peuvent se partager
8.11
cette responsabilité selon les besoins. Les membres
Réunions de collège du dimanche de l’épiscopat, les dirigeants de collège et les autres
membres des collèges peuvent participer de temps
Les réunions de la prêtrise du dimanche commen- en temps à l’enseignement. Quand des dirigeants ou
cent par une période d’ouverture pour les déten- membres des collèges enseignent, les consultants les
teurs de la Prêtrise de Melchisédek et de la Prêtrise aident à se préparer. Les personnes qui enseignent
d’Aaron sous la direction d’un membre de l’épisco- doivent suivre les principes de la section 5.5.4
pat (voir la section 18.2.4).
Les adultes qui détiennent un office de la Prêtrise
Après la période d’ouverture, les détenteurs de la d’Aaron sont membres du collège correspondant.
prêtrise assistent à la réunion de leur collège. Les Toutefois, ils se réunissent avec les anciens pour la
collèges de la Prêtrise d’Aaron se réunissent norma- leçon du dimanche. L’évêque peut aussi inviter les
lement séparément. Toutefois, lorsqu’il y a peu de détenteurs de la Prêtrise d’Aaron de dix-­huit ans à
jeunes gens dans une paroisse ou une branche, les assister aux réunions du collège des anciens.
collèges peuvent se rassembler pour la leçon. Même
lorsque les collèges se rassemblent, chacun doit À la demande de l’épiscopat, les jeunes gens et les
être organisé et des dirigeants doivent être appelés jeunes filles peuvent occasionnellement se réunir
et soutenus pour chaque collège. Lorsque cela est durant la période des réunions de collèges.
possible, chaque collège doit se réunir séparément et
doit avoir une présidence complète et un secrétaire.

67
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

8.12 desquelles règnent le respect et le soutien mutuels,


Programme du « Devoir envers et des occasions d’apprentissage en commun. Les
activités d’échange doivent donner aux jeunes des
Dieu ». occasions variées de se rendre mutuellement service
et de se développer spirituellement, socialement,
Il est recommandé à tous les détenteurs de la Prêtrise
physiquement et intellectuellement.
d’Aaron de participer au programme du « Devoir
envers Dieu ». Ce programme leur donne des occa- L’activité d’échange a en général lieu une fois par
sions de se fortifier spirituellement, d’apprendre et semaine. Si les déplacements ou d’autres difficultés
de remplir leurs devoirs de la prêtrise, de se préparer rendent la chose impossible, l’activité d’échange peut
à recevoir la Prêtrise de Melchisédek et à faire une avoir lieu moins souvent, mais au moins une fois par
mission à plein temps, de conserver une bonne santé mois. Elle doit durer de une heure à une heure et
et d’améliorer leurs relations avec autrui. demie et doit avoir lieu un autre jour que le diman-
che et un autre soir que le lundi.
Les parents et les dirigeants incitent les jeunes gens
à participer au programme dès qu’ils sont ordonnés Sous la direction de l’épiscopat, la présidence des
à leur premier office de la prêtrise. Les jeunes gens Jeunes Gens supervise les activités d’échange pour
continuent de se fixer des objectifs tout au long de les jeunes gens.
leurs années dans la Prêtrise d’Aaron.
Les présidences de Jeunes Gens et de Jeunes Filles
peuvent utiliser les activités d’échange pour pré-
8.13 parer les activités de pieu ou multipieux (voir la
Activités section 13.3).

Les dirigeants et les consultants de collège planifient Thème annuel des activités d’échange
des activités basées sur les besoins et les centres d’in-
térêt des membres du collège. Ils s’efforcent particu- Tous les ans, la Première Présidence annonce le
lièrement d’aller vers tous les jeunes gens, notamment thème des activités d’échange. Les dirigeants mettent
ceux qui viennent de se joindre à l’Église et ceux qui l’accent sur ce thème durant la période d’ouverture
ne sont pas pratiquants. Les activités peuvent aider les des activités d’échange et lors des autres activités
jeunes gens à atteindre leurs objectifs du programme des jeunes.
du Devoir envers Dieu. Les dirigeants de collège
doivent participer le plus possible à la planification et Activités préliminaires
à la réalisation des activités.
L’activité d’échange commence habituellement par
Les projets d’activités de collège doivent être approu- une brève période d’ouverture sous la présidence
vés par un membre de l’épiscopat et suivre les directi- d’un membre de l’épiscopat. Les assistants du col-
ves du chapitre 13. lège des prêtres et les membres de la présidence de
la classe des Lauréoles dirigent à tour de rôle. Les
dirigeants adultes préparent les jeunes dirigeants à
8.13.1 cette responsabilité.
Activités d’échange
La période d’ouverture se compose d’un cantique et
La plupart des activités de collège se déroulent à d’une prière ; il peut aussi y avoir des morceaux de
un moment appelé Activités d’échange. Le terme musique et des occasions pour les jeunes de montrer
échange suggère des expériences collectives au cours leurs talents et de rendre leur témoignage.

68 2018
8 . Pr ê t r ise d ’A a ron

Activités de collège et de classe ou activités 8.13. 3


mixtes Soirée des principes
Après la période d’ouverture, les collèges de la La soirée des principes est une activité particulière
Prêtrise d’Aaron et les classes des Jeunes Filles ont qui met l’accent sur les valeurs morales et les objectifs
en général des activités séparées. Lorsqu’il y a peu éternels. Elle incite les jeunes gens à mettre en prati-
de jeunes gens dans une paroisse ou une branche, que les principes énoncés dans Jeunes, soyez forts, qui
tous les jeunes gens peuvent se rassembler pour les les rapprocheront du Sauveur.
activités. Les activités peuvent aussi être planifiées
Cette soirée a lieu une fois par an, ou plus souvent
pour regrouper n’importe quels collèges et classes.
si nécessaire, lors d’une activité d’échange. Elle
Des activités mixtes pour tous les jeunes gens et peut également se tenir au niveau d’un collège, de
jeunes filles ont normalement lieu une fois par la paroisse, de plusieurs paroisses ou du pieu. Selon
mois. Les membres du comité épiscopal des jeunes la façon dont le sujet est présenté, cette activité
mettent au calendrier, planifient et examinent ces peut concerner tout regroupement de collèges de
activités dans leurs réunions. Les activités ont lieu la Prêtrise d’Aaron. Elle peut aussi concerner les
sous la direction de l’épiscopat. mères, les pères, les mères et les pères ensemble, et
les jeunes filles.
Voici quelques exemples d’activités qui convien-
nent : projets de service, musique, danse, théâtre,
manifestations culturelles et sportives, découverte 8.13.4
de métiers et activités de plein air. Scoutisme
Dans les régions où le scoutisme est autorisé par
8.13.2 l’Église, les collèges participent à des activités de scou-
Discussions des jeunes avec l’épiscopat tisme durant les activités d’échange. Le scoutisme doit
aider les jeunes gens à mettre en pratique les principes
Les discussions des jeunes avec l’épiscopat sont plani-
de l’Évangile qu’ils apprennent le dimanche.
fiées et réalisées par celui-­ci. Ces discussions, qui ont
lieu de temps en temps, donnent l’occasion à l’épisco- Chaque membre de l’épiscopat supervise le pro-
pat de traiter de sujets qui intéressent les jeunes et les gramme de scoutisme pour le collège de la Prêtrise
fortifient spirituellement. Les sujets abordés dans les d’Aaron dont il a la charge. Les membres de la pré-
guides Jeunes, soyez forts et Ancrés dans la foi convien- sidence des Jeunes Gens sont en général dirigeants
nent particulièrement. De temps en temps, l’épiscopat scouts. L’épiscopat peut aussi appeler les consul-
y invite des intervenants. Ceux-­ci sont généralement tants adjoints de collège comme dirigeants scouts,
des membres de la paroisse ou du pieu. auquel cas les membres de la présidence des Jeunes
Gens sont alors appelés comme dirigeants scouts
Les discussions des jeunes avec l’épiscopat se tien-
adjoints.
nent soit avec tous les jeunes soit avec ceux d’un
certain groupe d’âge. Elles se déroulent lors d’activi- Dans chaque collège, l’évêque nomme généralement
tés d’échange, le dimanche ou pendant les réunions le président du collège, ou l’un de ses assistants dans
de collège et les classes des Jeunes Filles ou à tout le collège des prêtres, à remplir l’appel de jeune diri-
autre moment qui n’impose pas une charge indue geant dans le programme de scoutisme. Il peut toute-
aux familles. L’épiscopat décide de leur fréquence. fois nommer d’autres jeunes gens comme dirigeants
Elles sont programmées au cours du comité épisco- scouts de jeunes.
pal des jeunes.

69
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

Dans les régions où le scoutisme est autorisé par 8.13.7


l’Église, les jeunes gens de douze à quinze ans Financement des activités
doivent y être inscrits. Les jeunes gens de seize et
Le financement des activités de la Prêtrise d’Aaron,
dix-­sept ans doivent y être inscrits s’ils sont en train
dont des activités de scoutisme dans les régions où
d’acquérir des distinctions ou si le président de pieu
il est autorisé par l’Église, doit être assuré par le
ou l’évêque décide de patronner un programme de
budget de paroisse (voir la section 13.2.8).
scoutisme pour les jeunes gens de cet âge-­là.

Tous les dirigeants scouts adultes doivent s’ins- Financement d’un camp annuel ou d’une
crire avant de prendre leurs fonctions et doivent activité similaire
être bien formés à leurs responsabilités. Aux États-­
Unis, les dirigeants adultes inscrits sont couverts Si le budget de paroisse ne dispose pas des fonds
par l’assurance de Responsabilité des « Boy Scouts nécessaires pour payer un camp scout annuel de
of America ». longue durée ou une activité similaire pour les
jeunes gens, les dirigeants demanderont aux parti-
L’Église paye tout ou partie des frais d’inscription cipants d’en financer une partie ou la totalité. Si les
des jeunes gens et des dirigeants adultes au scou- fonds apportés par les participants ne suffisent pas,
tisme. L’Église paye aussi l’enregistrement de l’unité. l’évêque peut autoriser une activité de levée de fonds
Les frais d’inscription et d’enregistrement sont payés de groupe par an dans le respect des règles de la
par le compte-­chèques général du pieu. L’Église section 13.6.8.
fournit ces fonds en plus de l’allocation budgétaire.
Les dépenses ou les déplacements pour un camp
L’épiscopat organise un comité scout de paroisse annuel ou une activité similaire doivent être raison-
pour veiller à ce que le scoutisme fonctionne conve- nables. Le manque de fonds personnels ne doit pas
nablement comme activité de soutien pour les collè- empêcher un membre d’y participer.
ges de la Prêtrise d’Aaron.

Quand il y a peu de jeunes gens, on peut organiser Financement du matériel et des fournitures
une troupe scoute pour plusieurs paroisses et bran-
Si possible, le matériel et les fournitures dont la
ches et dans certains cas pour tout un pieu ou district.
paroisse a besoin pour les camps annuels des jeunes
Vous trouverez les renseignements sur le finance- sont achetés avec son budget. Si les fonds apportés
ment du scoutisme à la section 8​.13​.7. Vous trouve- par les participants ne suffisent pas, l’évêque peut
rez les autres renseignements sur le scoutisme dans autoriser une activité de levée de fonds de groupe
le Manuel d’instructions du scoutisme. par an dans le respect des règles de la section 13.6.8.

Le matériel et les fournitures achetés avec les fonds


8.13.5 de l’Église, qu’ils proviennent de l’allocation budgé-
Activités de pieu et multipieu taire de paroisse ou d’une activité de levée de fonds,
sont réservés à l’usage de l’Église. Ils ne sont en
Voir la section 13.3. aucun cas destinés à l’usage de personnes privées ou
de familles.
8.13.6 Les fonds de l’Église ne doivent pas être utilisés
Conférence de la jeunesse pour acheter des uniformes.
Voir la section 13.4.

70 2018
8 . Pr ê t r ise d ’A a ron

8.14 8.15.2

Enseignement des techniques Membre du grand conseil chargé


des Jeunes Gens de pieu
de direction et des qualités
Le président de pieu charge un membre du grand
de dirigeant conseil de travailler avec la présidence des Jeunes
Les consultants et consultants adjoints de collège Gens de pieu. Les responsabilités du membre du
enseignent les techniques de direction et les qualités grand conseil sont décrites à la section 15.3.
de dirigeant en travaillant avec les présidences de
collège et le comité épiscopal des jeunes, en aidant 8.15. 3
les jeunes gens à planifier et à réaliser des activités
Présidence des Jeunes Gens de pieu
et en les aidant à se rendre mutuellement service. À
ce sujet, les consultants et les consultants adjoints Les responsabilités de la présidence des Jeunes Gens
doivent se reporter au chapitre 3 de ce manuel. de pieu sont décrites à la section 15.4.1.

8.15 8.15.4
Secrétaire des Jeunes Gens de pieu
Direction de la Prêtrise d’Aaron
Les responsabilités du secrétaire des Jeunes Gens de
de pieu pieu sont décrites à la section 15.4.2.

8.15.1
8.15.5
Présidence de pieu
Comité de la Prêtrise d’Aaron et des Jeunes
Les membres de la présidence de pieu supervisent
Filles de pieu
la Prêtrise d’Aaron dans le pieu. Dans le cadre de
cette responsabilité, ils enseignent aux évêques leur Le président de pieu demande à un conseiller de pré-
devoir de présider la Prêtrise d’Aaron dans leur sider le comité de la Prêtrise d’Aaron et des Jeunes
paroisse. Filles de pieu. Les autres membres du comité sont les
membres du grand conseil chargés des organisations
Le président de pieu charge l’un de ses conseillers des Jeunes Gens et des Jeunes Filles de pieu, la pré-
de superviser l’organisation des Jeunes Gens de pieu sidence et le secrétaire des Jeunes Gens de pieu et la
et le scoutisme dans le pieu (ou les autres activités présidence et la secrétaire des Jeunes Filles de pieu.
de pieu pour les jeunes gens dans les régions où le
scoutisme n’est pas autorisé par l’Église). Dans les Selon les besoins, la présidence de pieu demande
régions où le scoutisme est autorisé par l’Église, ce à des jeunes d’assister aux réunions du comité. Les
conseiller doit être bien formé à ses responsabilités jeunes doivent être inclus autant que possible dans
en matière de scoutisme. la planification et la réalisation des activités comme
les conférences de la jeunesse, les bals, les veillées
Vous trouverez de plus amples renseignements sur spirituelles et les événements multipieux. Les jeunes
les responsabilités de la présidence de pieu à la sec- participer également à des discussions sur les dif-
tion 15.1. Vous trouverez de plus amples renseigne- ficultés rencontrées par les jeunes du pieu.
ments sur le scoutisme dans le Manuel d’instructions
du scoutisme.

71
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

8.16 8.17

Adaptation de l’organisation des Directives et règles


Jeunes Gens aux besoins locaux supplémentaires
Dans une paroisse ou une branche ayant peu de
8.17.1
jeunes gens, les collèges de la Prêtrise d’Aaron ont
la possibilité de se réunir pour les leçons (voir la Jeunes de moins de quatorze ans aux
section 8​.11). Ils peuvent également se réunir pour conférences de la jeunesse et aux bals
les activités. Les jeunes de moins de quatorze ans ne participent
S’il y a peu de dirigeants adultes dans une paroisse habituellement pas aux conférences de la jeunesse ni
ou une branche, la présidence des Jeunes Gens peut aux bals qui ont lieu à d’autres moments que l’acti-
enseigner les leçons du dimanche et gérer le pro- vité d’échange régulière (voir la section 13.6.14). Les
gramme d’activités sans consultant adjoint. Dans camps avec nuitées et les camps scouts de longue
une toute petite unité, le président des Jeunes Gens durée sont des exceptions à cette directive.
peut être le seul dirigeant adulte dans l’organisation
des Jeunes Gens. Dans ce cas, il donne les leçons du
8.17.2
dimanche et supervise les activités pour tous les jeu-
Ancrés dans la foi : Manuel de référence sur
nes gens. Lorsque cela est possible, des conseillers et
l’Évangile
un secrétaire doivent être appelés.
L’Église a publié Ancrés dans la foi : Manuel de référence
Comme il est bénéfique pour les jeunes de se retrou-
sur l’Évangile pour accompagner l’étude des Écritures
ver dans de plus grands groupes, les jeunes gens et
et des enseignements des prophètes modernes. Les
les jeunes filles de deux ou plusieurs petites parois-
membres de l’épiscopat ou les consultants de collège
ses ou branches peuvent se réunir occasionnelle-
s’assurent que chaque jeune homme en a un exem-
ment pour des activités communes. Si des paroisses
plaire. Les jeunes gens utilisent ce livre pour étudier
ou branches voisines ont peu de jeunes gens, les
et appliquer les principes de l’Évangile, préparer des
évêques et présidents de branche autorisent les jeu-
discours, donner des cours et répondre à des ques-
nes gens à se réunir pour des activités hebdomadai-
tions sur l’Église.
res. Lorsque ces options sont envisagées, les évêques
et présidents de branche prennent en compte la
distance et le coût des déplacements. 8.17. 3
Jeunes gens d’autres confessions
Dans un petit pieu ou un petit district, le président
des Jeunes Gens peut être le seul dirigeant des Les jeunes gens d’autres confessions qui acceptent de
Jeunes Gens de pieu ou de district. Lorsque cela respecter les principes de l’Église doivent être cordia-
est possible, des conseillers et un secrétaire doivent lement accueillis et invités à participer aux activités
être appelés. des jeunes. Les dépenses liées à leur participation doi-
vent être prises en charge comme pour les jeunes gens
Vous trouverez des renseignements généraux sur
qui sont membres de l’Église. Quand ces jeunes gens
l’adaptation aux besoins locaux au chapitre 17.
participent au scoutisme, leurs parents peuvent faire
des dons pour participer au financement des activités.

72 2018
8 . Pr ê t r ise d ’A a ron

8.17.4 responsables doivent être présents. Ces deux adultes


Jeunes gens ayant un handicap peuvent être deux hommes, deux femmes ou un cou-
ple marié. S’il n’est pas possible d’avoir au moins deux
Les jeunes gens ayant un handicap font normale-
adultes dans une classe, les dirigeants doivent envisa-
ment partie de leur collège. Des exceptions peuvent
ger de regrouper des classes.
être faites avec l’approbation des parents et de
l’épiscopat. La règle selon laquelle deux adultes responsables
doivent être présents lorsque des jeunes sont impli-
Vous trouverez les renseignements sur la manière de
qués ne s’applique pas à l’affectation des équipes de
comprendre, d’intégrer et d’instruire les jeunes gens
service pastoral. Néanmoins, les dirigeants doivent
ayant un handicap à la section 21.1.26 et sur le site
faire preuve de sagesse et rechercher l’inspiration
disabilities​.lds​.org.
lorsqu’ils demandent à un jeune de faire équipe avec
un adulte (voir 7.4.3).
8.17.5
Deux adultes responsables
Lorsque des adultes instruisent des enfants ou des jeu-
nes dans le cadre de l’Église, au moins deux adultes

73
9.

La Société de Secours
La Société de Secours est une auxiliaire de la prêtrise. (Enseignements : Joseph Smith, p. 486). La partie la
Toutes les organisations auxiliaires sont destinées plus importante du travail de la Société de Secours
à aider les membres de l’Église à faire grandir leur de nos jours est « de veiller au bien-­être spirituel
témoignage de notre Père céleste, de Jésus-­Christ et et au salut […] de toutes les sœurs de l’Église »
de l’Évangile rétabli. Grâce à l’action des auxiliaires, (Enseignements des présidents de l’Église : Joseph F.
les membres reçoivent instruction, encouragement et Smith, 1998, p. 186).
soutien dans leurs efforts pour vivre conformément
La Société de Secours a été « organisée, autorisée,
aux principes de l’Évangile.
instituée et ordonnée par Dieu » ( Joseph F. Smith,
dans Enseignements : Joseph F. Smith, p. 185). Elle fonc-
9.1 tionne sous la direction des dirigeants de la prêtrise.

Aperçu de la Société de Secours


9.1. 3

9.1.1 Devise et emblème


Objectifs La devise de la Société de
Secours est « La charité ne périt
La Société de Secours contribue à préparer les fem-
jamais » (1 Corinthiens 13:8).
mes aux bénédictions de la vie éternelle en accrois-
Ce principe est représenté dans
sant leur foi en notre Père céleste, en Jésus-­Christ
son emblème :
et en son expiation, en fortifiant les personnes, les
familles et les foyers au moyen des ordonnances et
des alliances, et en œuvrant dans l’unité pour aider 9.1.4
les personnes nécessiteuses. La Société de Secours Membres
accomplit ces objectifs par les réunions du diman-
Toutes les femmes adultes de l’Église sont membres
che, par les autres réunions de la Société de Secours,
de la Société de Secours.
par le service pastoral et par l’entraide et les services
compatissants. Une jeune fille passe normalement à la Société de
Secours à son dix-­huitième anniversaire ou dans
l’année qui suit. À dix-­neuf ans, toutes les jeunes
9.1.2
filles doivent participer pleinement à la Société de
Historique Secours. Pour des raisons particulières, comme
Joseph Smith, le prophète, a organisé la Société le témoignage personnel, la maturité, la fin des
de Secours le 17 mars 1842. Il a enseigné que la études secondaires, le désir de rester avec les jeu-
Société de Secours était organisée pour « soulager nes de son âge et l’entrée à l’université, une jeune
les pauvres, les démunis, la veuve et l’orphelin, et fille peut entrer à la Société de Secours avant son
pour accomplir toutes sortes de bonnes œuvres » dix-­huitième anniversaire ou rester plus longtemps
(Enseignements des présidents de l’Église : Joseph chez les Jeunes Filles. Chaque jeune fille en discute
Smith, 2007, p. 485). De plus, il a enseigné que la avec ses parents et avec l’évêque pour décider de ce
Société de Secours est « non seulement destinée à qui l’aidera le mieux à rester pleinement pratiquante
secourir les pauvres, mais aussi à sauver des âmes » dans l’Église.

74 2018
9. Société de Secours

Les dirigeantes des Jeunes Filles et de la Société de l’appel et la mise à part des conseillères dans la pré-
Secours collaborent pour assurer la réussite du pas- sidence de la Société de Secours de paroisse, d’une
sage de chaque jeune fille à la Société de Secours. secrétaire de la Société de Secours de paroisse et
d’autres sœurs pour remplir des appels à la Société
Les sœurs adultes qui travaillent à la Primaire, aux
de Secours. Il peut charger ses conseillers d’appeler
Jeunes Filles ou dans d’autres appels qui les empê-
ces sœurs et de les mettre à part.
chent d’assister aux réunions du dimanche de la
Société de Secours continuent à être membres de la L’évêque rencontre régulièrement la présidente pour
Société de Secours. Des sœurs de service pastoral parler de la Société de Secours et de l’entraide.
leur sont affectées et elles font partie d’une équipe de
sœurs de service pastoral. On peut aussi leur deman-
SECTION 9.2 .2
der de rendre des services compatissants et de donner
un cours à d’autres réunions de la Société de Secours Présidence de la Société de Secours
quand cela ne leur impose pas un trop lourd fardeau. de paroisse

Les femmes de moins de dix-­huit ans qui sont mariées La présidence de la Société de Secours de paroisse
sont aussi membres de la Société de Secours. On trou- se compose d’une présidente et de deux conseillè-
vera d’autres exceptions à la section 10.12.4. res. Elles donnent la direction spirituelle aux efforts
pour fortifier les sœurs et leur famille. Elles agissent
Les femmes d’autres confessions qui assistent à la sous la direction de l’épiscopat. Elles reçoivent aussi
Société de Secours sont accueillies chaleureusement une formation initiale et un soutien continu de la
et invitées à y participer. présidence de la Société de Secours de pieu.

9.2 Présidente de la Société de Secours de paroisse

Direction de la Société de Secours La présidente de la Société de Secours a les respon-


sabilités suivantes :
de paroisse
Elle fait partie du conseil de paroisse. À ce titre, elle
Ce chapitre montre comment administrer la Société contribue à édifier la foi et à fortifier les personnes
de Secours d’une manière qui fortifiera les person- et les familles (voir le chapitre 4).
nes, les familles et les foyers. Les dirigeantes de la
Société de Secours revoient fréquemment le chapi- Elle rencontre régulièrement l’évêque pour lui faire
tre 3 qui décrit les principes généraux de direction. rapport et pour parler de la Société de Secours et de
Ces principes comprennent la préparation spiri- l’entraide.
tuelle, la participation aux conseils, le service et À la demande de l’évêque, elle rend visite aux mem-
l’enseignement de l’Évangile de Jésus-­Christ. bres pour évaluer les besoins d’entraide et suggérer
des façons d’y répondre (voir la section 9​.6​.1). En
9.2 .1 l’absence de la présidente, l’évêque peut charger
Épiscopat une conseillère dans la présidence de la Société de
Secours de répondre à un besoin urgent.
L’évêque et ses conseillers assurent la direction de la
prêtrise pour la Société de Secours. Elle recommande à l’épiscopat les sœurs à appeler
comme dirigeantes de la Société de Secours. Elle
L’évêque appelle et met à part une sœur comme recommande aussi des sœurs à appeler comme
présidente de la Société de Secours. Il supervise instructrices et pour remplir d’autres appels à la

75
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

Société de Secours, selon les besoins. Quand elle fait Elles rendent visite à chaque sœur de la Société de
ces recommandations, elle suit les directives énon- Secours ou ont un entretien avec elles au moins une
cées aux sections 19.1.1 et 19.1.2. fois par an. Elles discutent du bien-­être des sœurs et
de leur famille. Ces rencontres ne doivent pas avoir
Elle coordonne les actions d’entraide de la Société
lieu pendant un entretien de service pastoral où une
de Secours de paroisse dans les situations d’urgence.
coéquipière est aussi présente.
Elle enseigne, à l’aide de ce manuel, leurs devoirs
La présidente de la Société de Secours charge l’une
aux autres dirigeantes et aux instructrices de la
de ses conseillères de coordonner les actions de la
Société de Secours.
Société de Secours visant à aider les jeunes adultes
Elle supervise les registres, les rapports, le budget et seules de la paroisse. S’il y a, dans la paroisse, un
les finances de la Société de Secours de paroisse. La comité de jeunes adultes seuls, cette conseillère en
secrétaire de la Société de Secours l’aide dans cette fait partie. (Voir les sections 16.3.3 et 16.3.4.)
responsabilité.

9.2 . 3
Présidente et conseillères de la Société Secrétaire de la Société de Secours
de Secours de paroisse de paroisse
La présidente de la Société de Secours et ses conseillè-
La secrétaire de la Société de Secours a les responsa-
res œuvrent ensemble pour s’acquitter des responsabi-
bilités suivantes :
lités suivantes. La présidente de la Société de Secours
charge ses conseillères de superviser certaines de ces Elle consulte la présidence de la Société de Secours
responsabilités. Il n’est pas possible d’appeler plus de pour préparer l’ordre du jour des réunions de prési-
deux conseillères. dence. Elle assiste à ces réunions, prend des notes et
assure le suivi des tâches.
Elles coordonnent le service pastoral avec la prési-
dence du collège des anciens, organisent et super- Elle planifie les entretiens de service pastoral
visent le travail des sœurs de service pastoral et pour la présidente de la Société de Secours et ses
conduisent les entretiens de service pastoral. conseillères.

Elles supervisent les actions entreprises pour amé- Chaque trimestre, elle remplit un rapport d’assis-
liorer l’apprentissage et l’enseignement de l’Évangile tance à la réunion du dimanche et un rapport sur les
à la Société de Secours. Pour ce faire, elles suivent entretiens de service pastoral. Elle le vérifie avec la
les directives se trouvant aux sections 5.5.3 et 5.5.4. présidente de la Société de Secours et le transmet au
greffier de paroisse.
Sous la direction de l’évêque, et en collaboration
avec la présidence du collège des anciens, elles pla- Elle veille à ce que la présidence de la Société de
nifient les façons de répondre aux besoins d’entraide Secours sache quelles jeunes filles vont entrer à la
dans le collège (voir la section 9​.6 et le chapitre 6). Société de Secours.

Elles planifient et dirigent les réunions de la Société Elle aide la présidence de la Société de Secours à
de Secours. préparer un budget annuel et à comptabiliser les
dépenses.
Elles tiennent des réunions de présidence de la
Société de Secours.

76 2018
9. Société de Secours

9.2 .4 Coordonnatrice et comité des réunions


Instructrices de la Société de Secours de la Société de Secours
Les instructrices de la Société de Secours ensei- Il est possible d’appeler une sœur pour aider la
gnent la doctrine et dirigent les discussions qui leur présidence de la Société de Secours à coordonner le
sont attribuées par la présidence de la Société de calendrier des réunions de la Société de Secours qui
Secours. Elles suivent les principes énoncés dans la ne se tiennent pas le dimanche. Ces réunions peu-
section 5.5.4. vent inclure des activités de service, des leçons, des
projets, des conférences ou des ateliers. La présidence
de la Société de Secours demande l’appel d’un comité
9.2 .5
pour aider la coordonnatrice. Les membres des comi-
Autres appels de la Société de Secours
tés ont des domaines de responsabilité spécifiques.
de paroisse
Les appels indiqués dans cette section sont faculta- Directrices de musique et pianistes
tifs. L’évêque et la présidente de la Société de Secours
Des sœurs peuvent être appelées comme directri-
peuvent décider de ne pas remplir tous les postes, ou
ces de musique et pianistes pour les réunions de la
ils peuvent déterminer quels appels supplémentai-
Société de Secours. Une musique appropriée favo-
res sont nécessaires. La présidence de la Société de
rise la présence de l’Esprit durant les réunions de la
Secours recommande les sœurs pour ces appels.
Société de Secours.

Secrétaires adjointes et secrétaires de service


Autres appels et responsabilités
pastoral
Selon les besoins, la présidence de la Société de
La présidence de la Société de Secours peut recom-
Secours affecte des sœurs ou recommande leur appel
mander d’appeler une ou plusieurs secrétaires
pour aider à accomplir l’œuvre du salut. Par exemple,
adjointes pour aider au niveau des responsabilités
elle consulte l’évêque concernant l’appel de sœurs
du secrétariat (voir la section 9​.2​.3).
pour aider à fortifier les jeunes adultes seules, faire
Si la présidence a besoin d’une aide supplémentaire l’œuvre du temple et l’histoire familiale, et proclamer
pour les entretiens de service pastoral et la prépa- l’Évangile. Il n’est pas nécessaire d’appeler et de met-
ration du rapport trimestriel (voir section 9​.5), elle tre à part les sœurs qui ont une tâche limitée dans le
peut consulter l’évêque concernant l’appel d’une ou temps. Les sœurs qui dirigent ou ont des affectations
plusieurs secrétaires de service pastoral. Les secré- de longue durée sont appelées et mises à part par un
taires de service pastoral ne font pas d’entretiens de membre de l’épiscopat.
service pastoral.

9. 3
Coordonnatrice et coordonnatrices adjointes
des services compatissants Réunions de dirigeants
Une sœur peut être appelée à aider la présidence de
9. 3.1
la Société de Secours à déterminer les besoins et à
coordonner les services compatissants. Il est aussi Réunion du conseil de paroisse
possible d’appeler des coordonnatrices adjointes. La présidente de la Société de Secours fait partie du
conseil de paroisse (voir le chapitre 4).

77
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

9. 3.2 9. 3. 3
Réunion de présidence de la Société de Réunion des dirigeantes de la Société
Secours de paroisse de Secours de pieu
La présidence de la Société de Secours tient régu- La réunion des dirigeantes de la Société de Secours
lièrement une réunion de présidence. La présidente de pieu a généralement lieu une fois par an, comme
préside et dirige ces réunions. La secrétaire y assiste, expliqué à la section 18.3.11. Les présidences et
prend des notes et assure le suivi des tâches. secrétaires de Société de Secours de paroisse y assis-
tent. D’autres sœurs ayant des appels à la Société de
L’ordre du jour peut comprendre les points suivants :
Secours peuvent y être invitées selon les besoins.
1. Planifier des manières d’organiser, d’instruire et
d’inspirer les sœurs dans l’œuvre de la Société
9.4
de Secours.
Réunions de la Société
2. Examiner les recommandations et les tâches don-
nées par l’évêque, notamment les tâches données de Secours de paroisse
lors des réunions du conseil de paroisse. Planifier
ce qu’il faut faire pour suivre les conseils et 9.4.1
accomplir les tâches. Réunions du dimanche de la Société
3. Planifier les manières d’aider les sœurs de la de Secours
Société de Secours et leur famille à répondre La Société de Secours contribue à préparer les fem-
aux besoins d’entraide. Cela peut comprendre mes aux bénédictions de la vie éternelle en accrois-
la planification des services compatissants. sant leur foi en notre Père céleste, en Jésus-­Christ
4. Revoir les points rapportés dans les entretiens et en son expiation, en fortifiant les personnes, les
de service pastoral sur les actions menées pour familles et les foyers au moyen des ordonnances
veiller sur les sœurs de la Société de Secours et et des alliances, et en œuvrant dans l’unité pour
leur famille, et les servir. Prêter particulièrement aider les nécessiteux. Les dirigeantes planifient les
attention aux besoins des nouveaux membres réunions du dimanche en s’aidant de la prière pour
de la Société de Secours et aux jeunes adul- atteindre ces objectifs.
tes seules. Un membre de la présidence de la Société de
5. Planifier les réunions du dimanche et les autres Secours dirige les réunions du dimanche. Chaque
réunions de la Société de Secours et planifier les réunion commence par un cantique et une prière,
façons de les améliorer. les annonces et la présentation de nouvelles conver-
ties, d’amies de l’Église et de visiteuses. Pendant
6. Réfléchir aux sœurs à appeler à servir à la cette réunion, les sœurs traitent leurs affaires, étu-
Société de Secours et préparer les recom- dient l’Évangile de Jésus-­Christ, tiennent conseil et
mandations que la présidente de la Société s’organisent pour répondre aux besoins locaux. La
de Secours fera à l’épiscopat. Réfléchir aussi réunion se termine par un cantique et une prière.
à des sœurs auxquelles confier des tâches à
court terme. Chaque mois, la présidence de la Société de Secours
planifie les réunions du dimanche en fonction de ce

78 2018
9. Société de Secours

qui est défini pour l’année en cours dans Instructions Fréquence et lieu des réunions
pour le programme d’étude.
À l’aide de la prière, la présidence de la Société de
Secours réfléchit à la fréquence à laquelle elle doit
9.4.2 tenir des réunions supplémentaires de la Société
Réunions supplémentaires de la Société de Secours et à l’endroit où elles se tiendront.
de Secours Lorsqu’une décision est prise, la présidente de
la Société de Secours demande l’approbation de
Pour compléter l’enseignement des réunions du l’évêque.
dimanche, les sœurs de la Société de Secours peu-
vent participer à des réunions supplémentaires. Ces Ces réunions se tiennent généralement à un autre
réunions peuvent être des activités de service, des moment que le dimanche ou le lundi soir. Elles se
leçons, des projets, des conférences ou des ateliers. tiennent généralement une fois par mois, mais la
Lors de ces réunions, les sœurs s’instruisent et s’ac- présidence de la Société de Secours peut recomman-
quittent des responsabilités caritatives et pratiques der de les tenir plus ou moins souvent. Des efforts
de la Société de Secours. Elles acquièrent et mettent doivent être faits pour qu’il y ait au moins une réu-
en pratique des connaissances qui les aideront à nion par trimestre.
faire grandir leur foi et leur justice personnelle, à Pour déterminer la fréquence, le lieu et la durée des
fortifier leur famille et à faire de leur foyer un centre réunions supplémentaires, l’évêque et la présidence
de force spirituelle, et à aider les personnes dans le de la Société de Secours tiennent compte de la
besoin. Elles apprennent et appliquent les principes disponibilité des sœurs, de leur situation familiale,
de la prévoyance et de l’autonomie temporelle. En des distances et des frais de transport, du coût pour
s’instruisant mutuellement et en œuvrant ensemble, la paroisse, de la sécurité et d’autres circonstan-
elles font aussi grandir leur fraternité et leur unité. ces locales.
Toutes les sœurs de la Société de Secours, y compris
celles qui servent aux Jeunes Filles et à la Primaire Planification des réunions
et celles qui ne sont pas pratiquantes, sont invitées
Les dirigeantes de la Société de Secours prient et
à y assister. Les sœurs y invitent leurs amies d’autres
réfléchissent ensemble aux sujets qui fortifieront
confessions.
les sœurs et leur famille et aux meilleures manières
Il ne faut pas donner aux sœurs le sentiment que d’enseigner ces sujets.
l’assistance à ces réunions est obligatoire.
La présidente de la Société de Secours s’assure que
La présidente de la Société de Secours supervise les projets de toutes les réunions de la Société de
toutes les réunions de la Société de Secours. Dans Secours sont approuvés par l’évêque. Elle s’assure
le cadre de cette responsabilité, elle s’entretient aussi que tous les projets sont en accord avec les
régulièrement avec l’évêque de la manière dont ces directives du chapitre 13.
réunions peuvent répondre aux besoins des person-
La présidente de la Société de Secours supervise
nes et des familles de la paroisse.
ces réunions, mais elle peut demander à l’une de
La présidente de la Société de Secours supervise ses conseillères d’assumer la responsabilité de les
toutes les réunions, mais il n’est pas nécessaire planifier et de les tenir. Elle peut également recom-
qu’elle assiste à chacune d’entre elles. Il doit cepen- mander qu’une autre sœur soit appelée comme
dant y avoir au moins un membre de la présidence coordonnatrice des réunions de la Société de
de la Société de Secours à chaque réunion.

79
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

Secours pour remplir cette responsabilité (voir la handicap, soutien des mères avec des bébés, par-
section 9​.2​.5). ticipation à des œuvres humanitaires et à celles
de la collectivité.
Un sujet peut être traité en une seule réunion ou
en plusieurs leçons ou activités. Généralement, les L’œuvre de l’histoire familiale et du temple : collecte
instructrices doivent être des membres de la paroisse et conservation des renseignements d’histoire
ou du pieu. Chaque année, une réunion peut com- familiale, rédaction d’histoires familiales, prépa-
mémorer la fondation de la Société de Secours et ration au temple et accomplissement de l’œuvre
porter sur son histoire et ses objectifs. du temple.

Lors de la planification de ces réunions, les diri- La proclamation de l’Évangile : efforts missionnaires
geantes de la Société de Secours portent une atten- des membres, intégration des nouveaux membres
tion toute particulière aux sujets que l’évêque leur et des non-­pratiquants, ouverture vers le voisinage,
a demandé d’aborder pour répondre aux besoins remotivation et maintien dans l’Église, accueil des
locaux. Les dirigeantes donnent aussi la priorité aux nouvelles sœurs à la Société de Secours et prépara-
sujets suivants : tion pour faire une mission à plein temps.

Le mariage et la famille : se préparer au mariage


et à la famille, fortifier le mariage, la maternité, Classe pour les enfants
l’éducation des jeunes enfants, préparer les jeunes Il peut y avoir une classe pour les enfants pour
à leurs responsabilités futures, inciter à tenir la permettre aux mères de jeunes enfants d’assister
soirée familiale et à la préparer et resserrer les aux réunions tenues d’autres jours que le diman-
liens avec les membres de la famille élargie. che. Avec l’accord de l’épiscopat, la présidence de
Les arts ménagers : apprendre et améliorer les la Société de Secours demande à des sœurs de la
techniques pour le soin du foyer et de la famille, Société de Secours ou à d’autres membres de la
comme le nettoyage et le rangement, l’ornementa- paroisse de superviser et de donner ce cours. Si des
tion de la maison, la cuisine et la couture. sœurs de la Société de Secours donnent ce cours,
la présidence de la Société de Secours confie cette
L’autonomie et la prévoyance : finances (tenir un responsabilité à des sœurs et organise une rotation
budget, sortir des dettes et améliorer ses qualifica- pour que toutes les sœurs puissent avoir l’occasion
tions professionnelles), instruction et apprentissage d’assister aux réunions. Si des hommes donnent ce
de la lecture (étude des Écritures et apprentissage cours, la présidence de la Société de Secours suit les
de l’Évangile, enseignement de la lecture, cours directives de la section 11.8.1.
particuliers pour les enfants et les jeunes, choix
de livres pour enfants, utilisation d’ordinateurs et Les instructeurs de la classe des enfants planifient
d’autres technologies, ouverture à la culture), santé des activités convenant à l’âge des enfants qu’ils
(santé, forme physique, prévention et guérison de instruisent sur notre Père céleste et Jésus-­Christ.
la dépendance, santé sociale et émotionnelle et Ils peuvent utiliser les manuels et le matériel de la
prévention de la maladie), jardinage, production Primaire pour les instruire.
et réserve de nourriture et préparation en vue des Si l’on donne de la nourriture aux enfants pendant
situations d’urgence. le cours, les dirigeantes consultent d’abord les
Les services compatissants : soin des malades, des parents de chaque enfant pour s’assurer qu’il n’y a
personnes âgées, des personnes incapables de pas d’interdits alimentaires dus à des problèmes de
quitter leur domicile, des personnes ayant un santé tels que le diabète ou une allergie.

80 2018
9. Société de Secours

9.5 comment répondre au mieux à leurs besoins selon le


Service temps et les ressources disponibles,.

Les sœurs de service pastoral font preuve de sou-


Le Sauveur a montré par l’exemple ce que veut
plesse dans leur façon de servir. Elles adaptent la
dire servir en le faisant par amour pour son Père et
forme de contact, le service et les messages afin de
pour les enfants de son Père (voir Jean 15:9-­10). Il
répondre aux besoins des sœurs. Les visites person-
a aimé, instruit, consolé, béni les personnes de son
nelles sont importantes lorsqu’elles peuvent être
entourage, prié pour elles et il a invité tout le monde
faites. Les sœurs de service pastoral peuvent aider
à le suivre (voir Marc 8:34). Les sœurs de service
les personnes par téléphone, SMS, courriels, lettres,
pastoral cherchent à servir comme le Sauveur le
contacts à l’église, en assistant à des événements
ferait. Pour ce faire, des sœurs de service pastoral
familiaux et en rendant service.
sont affectées à chaque sœur adulte afin de veiller
sur elle. Pour répondre aux besoins individuels elles com-
mencent par réfléchir dans un esprit de prière et par
Les membres de la présidence de la Société de
discuter avec les sœurs qui leur ont été attribuées.
Secours enseignent aux sœurs de service pastoral
Les sœurs de service pastoral écoutent afin de pou-
comment prendre soin et se souvenir les unes des
voir comprendre comment mieux rendre service.
autres, veiller les unes sur les autres et se fortifier
Elles discutent de la fréquence et de la forme des
mutuellement. Les membres de la présidence dis-
contacts que les sœurs désirent avoir. Elles parlent
pensent cet enseignement lors d’un entretien de ser-
aussi du genre de message que les sœurs aimeraient
vice pastoral, d’une réunion du dimanche ou d’une
recevoir.
autre réunion de la Société de Secours.
Les sœurs de service pastoral sont une source d’aide
Les sœurs de service pastoral ne sont ni soutenues
importante pour les personnes dont elles ont la
ni mises à part.
charge. Voici quelques suggestions :

1. Elles aident les sœurs à fortifier leur foi en notre


9.5.1
Père céleste et en Jésus-­Christ.
Responsabilités des sœurs
de service pastoral 2. Elles aident les sœurs et leur famille à se prépa-
rer à recevoir leur prochaine ordonnance. Elles
Les sœurs de service pastoral représentent le
aident les parents à veiller à ce que leurs enfants
Seigneur, l’évêque et les dirigeantes de la Société
soient bénis, baptisés et confirmés. Elles aident
de Secours. Dans le service pastoral, les sœurs
également les parents à veiller à ce que leurs fils
s’efforcent, à l’aide de la prière, de servir comme
reçoivent la Prêtrise d’Aaron et la Prêtrise de
le Seigneur le ferait, de « consoler [celles] qui
Melchisédek et soient ordonnés aux offices de la
ont besoin de consolation » et d’aider chacune
prêtrise aux âges correspondants.
d’elles à devenir un vrai disciple de Jésus-­Christ
(Mosiah 18: ; voir aussi Jean 13:35). 3. Elles s’informent de ce qui intéresse chaque sœur
et de ses besoins et ont une attention pour elles
Les sœurs de service pastoral cherchent à être gui-
lors de chaque événement de leur vie.
dées par l’Esprit dans leurs efforts pour s’occuper
de leur prochain à la manière du Christ. Elles échan- 4. Elles proposent leur aide lorsque des sœurs et
gent des conseils avec les personnes qui leur sont leur famille sont au chômage, malades, ou soli-
attribuées et cherchent l’inspiration afin de savoir taires, déménagent ou ont d’autres besoins.

81
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

5. Elles aident les sœurs et leur famille à devenir se réunissent avec l’évêque une fois par trimes-
autonomes. tre pour voir comment répondre aux besoins
des personnes et des familles. Ils coordonnent
également les affectations de service pastoral
9.5.2 et demandent que l’évêque approuve leurs
Coordonner le service pastoral recommandations.

Le service pastoral est un effort conjoint du collège 6. Si nécessaire, au cours du conseil de paroisse, les
des anciens et de la Société de Secours. Sous la dirigeants du collège des anciens et de la Société
direction de l’évêque et avec l’aide de la prière, le de Secours abordent les points forts et les besoins
collège des anciens et la Société de Secours coor- rapportés lors des entretiens de service pastoral.
donnent le service pastoral comme suit : Les membres du conseil de paroisse élaborent
des plans qui seront une aide et une bénédiction
1. La présidence du collège des anciens fait des
pour les membres de la paroisse.
recommandations à l’évêque concernant les équi-
pes de service pastoral ainsi que les personnes et
les familles de la paroisse qui leur sont affectées.
9.5. 3
La présidence de la Société de Secours fait des
Organiser le service pastoral pour
recommandations d’équipes de service pastoral
et d’affectations pour les sœurs de la Société
répondre aux besoins locaux
de Secours. Les deux présidences discutent de À l’aide de la prière, la présidence de la Société de
chaque affectation spécifique avant de la recom- Secours recommande à l’évêque les affectations des
mander à l’évêque. sœurs de service pastoral en vue de prendre soin des
sœurs de la paroisse. Les membres de la présidence
2. Si c’est approprié, les frères et sœurs de service
discutent des points forts et des besoins des sœurs
pastoral affectés à une personne ou une famille
et de leur famille. Elles recommandent des sœurs de
peuvent discuter ensemble des actions à mener
service pastoral dévouées aux sœurs nouvellement
pour répondre aux besoins. Lorsque c’est néces-
membres, aux sœurs non pratiquantes potentielle-
saire, ils peuvent prendre contact avec la pré-
ment réceptives et à d’autres personnes telles que les
sidence du collège ou de la Société de Secours
mères seules et les veuves.
pour demander de l’aide ou des ressources.
Lorsque l’évêque a donné son accord, un membre
3. Les membres de la présidence de la Société de
de la présidence de la Société de Secours se réunit
Secours ont des entretiens avec les sœurs de
avec les sœurs de service pastoral pour les informer
service pastoral au moins une fois par trimestre
de leurs affectations et pour aborder les points forts,
(voir la section 9​.5​.4).
les besoins et les difficultés des personnes dont elles
4. Les présidences du collège des anciens et de ont la charge. Cette conversation peut avoir lieu
la Société de Secours se réunissent trimestriel- lors d’un entretien de service pastoral ou lorsque le
lement pour discuter des points forts et des besoin se présente.
besoins des personnes et des familles suite aux
Habituellement, la présidence de la Société de
entretiens de service pastoral. Si nécessaire, ils
Secours répartit les sœurs par équipes de deux. Un
coordonnent aussi les tâches de service pastoral.
couple marié peut être affecté au service pastoral s’il
5. Après cette réunion, le président du collège des apparaît qu’il peut répondre plus efficacement aux
anciens et la présidente de la Société de Secours besoins d’une sœur en particulier et de sa famille.

82 2018
9. Société de Secours

Les Églantines et les Lauréoles pourront faire visites de service pastoral aux nouveaux membres,
partie d’une équipe avec des sœurs de la Société aux familles partiellement membres et aux membres
de Secours. Les parents et les dirigeantes tiennent non pratiquants.
conseil avec chaque Églantine et Lauréole qui peut
alors intégrer une équipe de sœurs de service pas-
9.5.4
toral si elle est disposée à servir et en mesure de le
faire. Une personne de la présidence de la Société de Entretiens de service pastoral
Secours présente les affectations de service pastoral Les membres de la présidence de la Société de
aux Églantines et aux Lauréoles. Secours font des entretiens au moins une fois par tri-
mestre avec les sœurs de service pastoral (y compris
Une Églantine ou une Lauréole inclue dans une
les Églantines et les Lauréoles). Les entretiens peu-
équipe avec une sœur adulte n’est pas visitée par une
vent avoir lieu à n’importe quel moment du trimestre
équipe de sœurs de service pastoral. C’est l’équipe
et il n’est pas nécessaire qu’ils soient longs pour être
qui s’occupe de sa famille dans le cadre du service
efficaces.
pastoral qui s’en charge. Les dirigeantes des Jeunes
Filles veillent également sur elle. De préférence, ces entretiens se font en personne et
avec les deux membres de l’équipe de service pasto-
La règle selon laquelle deux adultes responsables doi-
ral. Des conjoints qui forment une équipe de service
vent être présents lorsque des jeunes sont impliqués
pastoral peuvent se réunir, soit avec un dirigeant du
ne s’applique pas à l’affectation des équipes de service
collège des anciens, soit avec une dirigeante de la
pastoral. Néanmoins, sous la direction de l’évêque, les
Société de Secours, soit avec les deux.
dirigeantes doivent faire preuve de sagesse et recher-
cher l’inspiration lorsqu’elles demandent à une jeune Les entretiens de service pastoral ont pour but de :
de faire équipe avec une adulte.
1. Parler des points forts, des besoins et des dif-
Les collègues adultes doivent éviter toute situation ficultés des sœurs attribuées et de leur famille.
qui pourrait être mal interprétée. Elles doivent faire
2. Déterminer en quoi le collège des anciens, la
preuve de prudence en ce qui concerne les situations
Société de Secours ou le conseil de paroisse
isolées, seule-­à-­seule, pour que les jeunes aient une
peuvent aider.
expérience de service pastoral sans risque et enrichis-
sante. De plus, les dirigeantes doivent faire preuve de 3. Instruire et encourager les sœurs de service
sagesse en ne confiant pas aux jeunes filles de foyers pastoral.
ou familles dont la situation est délicate.
Entre les entretiens, les sœurs de service pastoral
Lorsqu’une jeune fille fait équipe avec une sœur
communiquent d’autres informations selon les
adulte qui n’est pas l’un de ses parents, les diri-
besoins, en personne, par téléphone, SMS ou cour-
geantes doivent s’assurer que ses parents n’y voient
riel. Elles ne donnent de renseignement confidentiel
aucune objection.
qu’à la présidente de la Société de Secours ou direc-
Avec l’approbation du président de mission, les diri- tement à l’évêque.
geantes peuvent demander aux missionnaires à plein
Chaque trimestre, le président du collège des
temps de participer au service pastoral pendant une
anciens et la présidente de la Société de Secours
certaine période. Le président de mission donne son
se réunissent avec l’évêque pour voir comment
approbation au président de pieu qui en informe les
répondre aux besoins des personnes et des familles.
évêques. Quand cette approbation est donnée, les
Si nécessaire, ils coordonnent aussi les tâches de
missionnaires à plein temps font principalement des

83
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

service pastoral. Le président du collège des anciens examine les renseignements fournis par l’évêque sur
ou la présidente de la Société de Secours rapporte la famille et demande au Seigneur de la guider.
immédiatement à l’évêque les besoins urgents.
Elle évalue les moyens de la famille et dresse la liste
détaillée des besoins de base de la famille en nourri-
9.6 ture et en vêtements. Elle donne cette liste à l’évê-
que. Elle peut aussi remplir un « Bon de commande
Entraide et services compatissants de l’évêque pour des produits de base » que celui-­ci
L’entraide et les services compatissants sont l’essence examinera et approuvera. Elle fait tout cela avec tact
de l’œuvre de la Société de Secours. et compréhension, aidant les personnes qui reçoi-
vent de l’aide à garder leur estime personnelle et
Sous la direction de l’évêque, la présidence de la leur dignité.
Société de Secours et celle du collège des anciens
partagent les responsabilités d’entraide suivantes : Elle fait rapport à l’évêque de la situation générale
de la famille. Elle fait rapport de tout besoin en ce
Ils enseignent les principes de l’autonomie tempo- qui concerne la nourriture (pour l’alimentation nor-
relle et spirituelle. male, pas pour les réserves), les vêtements, la gestion
Ils prennent soin des pauvres et des nécessiteux et du foyer, la santé et le bien-­être social et émotionnel.
incitent les membres à rendre service. Elle fait part de son évaluation des capacités de tra-
vail des membres de la famille et de leurs possibilités
Ils aident les personnes et les familles à devenir de trouver du travail.
autonomes et à trouver des solutions aux problèmes
d’entraide à court et long terme. L’évêque aide la famille à élaborer un plan pour
parvenir à l’autonomie. Il consulte aussi la prési-
On trouvera plus de renseignements sur ces respon- dente de la Société de Secours concernant d’autres
sabilités en matière d’entraide au chapitre 6. possibilités d’aider la famille. Dans certains cas, le
Les sections suivantes soulignent les responsabilités plus utile pourra être (1) d’aider une sœur à gérer
qui s’appliquent spécifiquement à la présidente de la ses revenus et ses moyens et (2) d’enseigner des arts
Société de Secours et à ses conseillères. ménagers comme le nettoyage, la couture, l’organi-
sation, la planification des menus, la conservation
des aliments et un mode de vie sain.
9.6.1
La présidente de la Société de Secours et les person-
Visites d’évaluation des besoins
nes qui l’assistent gardent strictement confidentielles
d’une famille
toutes les informations qu’elles reçoivent au cours
L’évêque demande normalement à la présidente de la de la visite ou de la part de l’évêque.
Société de Secours de rendre visite aux membres qui
ont besoin de l’assistance de l’entraide pour pou-
9.6.2
voir évaluer leurs besoins et suggérer des façons d’y
répondre. S’il n’y a pas de femme dans un foyer dans Service compatissant
lequel elle doit se rendre, elle y va avec l’une de ses Toutes les sœurs de la Société de Secours ont la res-
conseillères, la secrétaire de la Société de Secours ou ponsabilité d’être conscientes des besoins d’autrui.
la coordinatrice des services compatissants. Elles utilisent leur temps, leurs compétences et leurs
Pour préparer une visite d’évaluation des besoins talents, apportent leur soutien spirituel et émotion-
d’une famille, la présidente de la Société de Secours nel et prient avec foi pour aider autrui.

84 2018
9. Société de Secours

Avec l’aide des sœurs de service pastoral et d’autres 9.7


personnes de la paroisse, la présidence de la Société Renforcement des jeunes sœurs
de Secours détermine quelles sont les personnes
qui ont des besoins particuliers en raison de leur de la Société de Secours
grand âge, de maladie physique ou émotionnelle,
d’un handicap, de situations d’urgence, de naissan- 9.7.1
ces, de décès, d’isolement ou d’autres difficultés. La Collaboration avec la présidence
présidente de la Société de Secours fait rapport à des Jeunes Filles
l’évêque de ce qu’elle a appris. Sous sa direction, elle
coordonne l’assistance. Elle évalue les compétences La transition de l’adolescence à l’état de femme adulte
et la situation de toutes les sœurs pour déterminer est une période déterminante dans la vie des jeunes
qui peut apporter de l’aide. filles. La présidence de la Société de Secours déter-
mine avec la présidence des Jeunes Filles les moyens
Elle demande à une conseillère, à une coordon- de soutenir les parents dans leurs efforts pour aider
natrice des services compatissants ou à une sœur les jeunes filles à réussir la transition vers la Société
de service pastoral d’aider à coordonner cette de Secours.
assistance. Elle peut aussi former un comité pour
aider. Les sœurs aident en fournissant des repas, en Les suggestions suivantes peuvent être utiles :
prenant soin d’enfants ou en faisant du ménage, en La présidente de la Société de Secours peut rendre
aidant des sœurs à acquérir une meilleure instruc- visite aux classes des Jeunes Filles pour présenter un
tion, en assurant le transport pour une assistance aperçu de la Société de Secours.
médicale nécessaire et en répondant à d’au-
tres besoins. Les jeunes filles et les sœurs de la Société de Secours
peuvent occasionnellement planifier une réunion ou
une activité commune.
9.6. 3
Avec l’autorisation du président de pieu et si la place
Alphabétisation
le permet, les Jeunes Filles et la Société de Secours
Savoir lire et écrire aide les membres à trouver un peuvent avoir une période d’ouverture commune un
emploi et développe l’autonomie matérielle. Cela leur dimanche par mois. Pour s’assurer que les jeunes fil-
permet aussi d’accroître leur connaissance de l’Évan- les et les sœurs de la Société de Secours ont suffisam-
gile et leur autonomie spirituelle. Chaque paroisse ment de temps pour l’apprentissage et l’enseignement
met en place un programme d’alphabétisation en de l’Évangile, la présidence de la Société de Secours
fonction de ses besoins et de ses moyens. Quand des et la présidence des Jeunes Filles planifient des pério-
membres ne possèdent pas les rudiments de la lecture, des d’ouverture bien organisées et brèves. La prési-
la présidence de la Société de Secours détermine avec dence de la Société de Secours et la présidence de la
l’évêque et le conseil de paroisse les manières concrè- classe des Lauréoles se partagent la responsabilité
tes d’aider ces membres à acquérir ces aptitudes. Les de diriger.
dirigeants et les instructeurs désignés peuvent utiliser
le cours d’alphabétisation de l’Église qui se compose On peut demander à de jeunes sœurs de la Société
du manuel de l’élève et du manuel de l’instructeur de Secours d’aider les jeunes filles qui ont besoin de
Vous aurez ma parole ainsi que d’un DVD de formation soutien pour accomplir leur Progrès Personnel et
des instructeurs. De plus, les dirigeantes de la Société pour rester pratiquantes dans l’Église.
de Secours peuvent consacrer quelques réunions à de
l’alphabétisation.

85
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

9.7.2 9.8
Responsabilité vis-­à-­vis des Jeunes Direction de la Société de Secours
Adultes Seules
de pieu
La présidence de la Société de Secours a la respon-
sabilité de veiller sur les jeunes adultes seules. Les
9.8.1
dirigeantes enseignent les objectifs de la société aux
jeunes adultes seules et leur donnent des occasions Présidence de pieu
de participer à l’œuvre de la Société de Secours. Le président de pieu supervise la Société de Secours
Elles leur donnent des tâches de service pastoral à de pieu. Il se réunit régulièrement (généralement
faire. Elles leur donnent d’autres occasions de service une fois par mois) avec la présidente ou la présidence
importantes et les recommandent pour recevoir des de la Société de Secours de pieu. Il apporte la direc-
appels à la Société de Secours. tion de la prêtrise dans leur discussion sur les ques-
tions relatives aux sœurs de la Société de Secours et
La présidence de la Société de Secours recommande à
à leur famille. Ces questions peuvent comprendre les
l’évêque le nom des sœurs de service pastoral qu’elle
besoins d’entraide, la progression et les besoins des
souhaitent affecter à chaque sœur jeune adulte seule.
sœurs du pieu ainsi que les réunions, l’enseignement
Si une jeune adulte seule vit chez ses parents, la pré-
et les activités de la Société de Secours.
sidence de la Société de Secours détermine avec elle
si elle doit avoir ses propres sœurs de visite pastorale On trouvera d’autres renseignements sur les res-
ou si celles de sa mère doivent lui rendre visite à ponsabilités de la présidence de pieu relatives aux
elle aussi. organisations auxiliaires à la section 15.1.

9.7. 3 9.8.2
Classe de Société de Secours distincte Présidence de la Société de Secours
pour les Jeunes Adultes Seules de pieu
S’il y a suffisamment de jeunes adultes seules dans Les responsabilités des présidences des auxiliaires
une paroisse, l’évêque peut autoriser l’organisa- de pieu sont indiquées à la section 15.4.1. La prési-
tion d’une classe de Société de Secours distincte dence de la Société de Secours de pieu a les respon-
pour certaines discussions du dimanche et pour sabilités suivantes :
des activités occasionnelles. Si, dans une paroisse,
Sous la direction de la présidence de pieu, elle plani-
une sœur est dirigeante des jeunes adultes seules
fie et tient chaque année une ou deux réunions pour
(voir la section 16.3.3), elle peut être la dirigeante
toutes les sœurs de la Société de Secours du pieu.
de classe. Les discussions sont conduites par des
Ces réunions peuvent être des activités de service, des
membres de la classe qui consultent la présidence
leçons, des projets, des conférences ou des ateliers.
de la Société de Secours et se concentrent sur
Elles ne doivent pas avoir lieu en même temps que la
les besoins des jeunes sœurs. Elles utilisent les
session générale des femmes de la conférence géné-
Écritures, les enseignements des prophètes moder-
rale. Selon les besoins, la présidence de la Société
nes et la documentation officielle de l’Église pour
de Secours de pieu forme des comités pour l’aider.
la Société de Secours.

86 2018
9. Société de Secours

Occasionnellement, ces activités incluent les jeunes 9.9.1


filles et les fillettes de huit ans et plus. Les présidences Plus d’une Société de Secours dans
de la Société de Secours de pieu, des Jeunes Filles de une paroisse
pieu et de la Primaire de pieu doivent tenir conseil
Dans des cas particuliers, l’évêque et le président
ensemble dans le but de recommander des activités
de pieu autorisent la création de plus d’une Société
de ce genre à la présidence de pieu.
de Secours dans une paroisse. Ces cas particuliers
Les membres de la Société de Secours de pieu s’as- sont ceux de paroisses avec des maisons de retraite,
surent que les présidentes de paroisse comprennent de paroisses de jeunes adultes seuls, de paroisses
les principes d’entraide et leur rôle d’aide à l’évêque ayant un grand nombre de mères seules et de veu-
en matière d’entraide. ves, de paroisses ayant un grand nombre de sœurs
participant à la Société de Secours, et de paroisses
Elles soutiennent les jeunes adultes seules du pieu.
recouvrant une grande zone géographique. Le but
Si le pieu dispose d’un comité des jeunes adultes
de la création de plus d’une Société de Secours est
seuls, un membre de la présidence fait partie du
de mieux veiller sur les sœurs et leur famille et de
comité (voir la section 16.3.2).
mieux les fortifier.
La présidente de la Société de Secours de pieu
Dans une paroisse qui compte plus d’une Société de
supervise les actions d’entraide de la Société de
Secours, les dirigeantes de chaque présidence admi-
Secours de pieu. Elle s’occupe aussi de coordonner
nistrent tout le programme pour leurs membres. La
les actions de la Société de Secours de pieu dans les
répartition en terme d’âge et d’expérience entre cha-
situations d’urgence.
que Société de Secours doit être équilibrée. Chaque
présidente de Société de Secours a une voix égale aux
9.8. 3 réunions du conseil de paroisse et travaille individuel-
Secrétaire de la Société de Secours de pieu lement avec l’évêque concernant les cas d’entraide et
les efforts pour fortifier les sœurs et leur famille.
Les responsabilités de la secrétaire de la Société de
Secours de pieu sont décrites à la section 15.4.2.
9.9.2
La Société de Secours dans les petites unités
9.9
Dans une petite paroisse ou branche, les membres
Adaptation de l’organisation de la présidence de la Société de Secours peuvent
de la Société de Secours aux être les seules dirigeantes et instructrices. Dans une
besoins locaux toute petite unité, la présidente de la Société de
Secours peut être la seule dirigeante de la Société
Les directives suivantes sont fournies pour aider les de Secours. Des conseillères, une secrétaire, des ins-
paroisses et les pieux à adapter l’organisation de la tructrices et les autres personnes indiquées dans ce
Société de Secours aux besoins locaux. On trouvera chapitre doivent être appelées quand c’est possible.
des renseignements généraux sur l’adaptation aux
Dans une toute petite branche sans présidente
besoins locaux au chapitre 17.
des Jeunes Filles ni présidente de la Primaire, la

87
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

présidente de la Société de Secours peut aider les l’Église, leur présentation et leurs vêtements doivent
parents à organiser l’instruction des jeunes filles montrer leur respect pour le Seigneur. Les dirigean-
et des enfants jusqu’à ce que des présidentes des tes de la Société de Secours aident aussi les sœurs à
Jeunes Filles et de la Primaire soient appelées. comprendre que, lorsqu’elles vont au temple, elles
doivent porter des vêtements qui conviennent à la
Dans un petit pieu ou un petit district, la prési-
maison du Seigneur. En ces occasions, elles ne doi-
dente de la Société de Secours peut être la seule
vent pas porter de vêtements décontractés, de tenue
dirigeante de la Société de Secours de pieu ou de
de sport ou de bijoux voyants.
district. Lorsque cela est possible, des conseillères
et une secrétaire doivent être appelées.
9.10. 3
Proposition d’aide au moment d’un décès
9.10

Directives et règles Quand un décès survient dans la paroisse, l’évê-


que peut demander à la présidente de la Société
supplémentaires de Secours de prendre contact avec la famille pour
apporter de la consolation, évaluer les besoins et
9.10.1 proposer de l’aide. Il peut demander la même chose
Sœurs ayant des besoins particuliers au président du collège des anciens. Les dirigeants
du collège d’anciens et de la Société de Secours
Les sœurs ayant des besoins particuliers sont celles coordonnent ces efforts.
qui sont malades, âgées, veuves, divorcées, incapa-
bles de quitter leur domicile ou endeuillées et celles Lors de la préparation des obsèques, l’évêque peut
qui soignent des membres de leur famille souffrant aussi demander aux dirigeantes de la Société de
de maladie chronique. D’autres membres de la Secours de rendre service en aidant pour les fleurs,
Société de Secours doivent proposer leur aide. les repas, en s’occupant des enfants et en fournissant
un repas simple aux membres de la famille après le
Les sœurs qui ont ces difficultés particulières et service funèbre. On trouvera des renseignements
d’autres peuvent faire part de leurs problèmes à la supplémentaires sur les obsèques à la section 18.6.
présidente de la Société de Secours. Celle-­ci doit
écouter, offrir de l’amour et de l’encouragement et Si possible, les membres décédés qui étaient dotés
respecter les confidences. Si elle découvre un risque seront enterrés dans les vêtements du temple. Dans
de problèmes de dignité ou des problèmes familiaux certains cas, l’évêque peut demander à la présidente
délicats, elle adresse les sœurs à l’évêque. de la Société de Secours de désigner une femme
dotée pour habiller ou superviser le bon habillage
On trouvera les renseignements sur la manière d’ai- d’une femme dotée décédée. L’évêque et la prési-
der les sœurs ayant un handicap à la section 21.1.26 dente de la Société de Secours veillent à ce que cette
et sur le site disabilities​.lds​.org. tâche soit confiée à une personne qui se sent capable
de la remplir. Les directives pour habiller les mem-
9.10.2 bres décédés sont données dans le manuel d’Instruc-
tions pour habiller les morts qui ont reçu leur dotation.
Règles vestimentaires
Les dirigeants peuvent se les procurer auprès des
La présidence de la Société de Secours enseigne aux services de distribution de l’Église.
sœurs qu’elles doivent avoir une tenue soignée et des
vêtements pudiques. Les membres de la présidence Pour obtenir des instructions supplémentaires sur la
aident les sœurs à comprendre qu’aux réunions de façon de revêtir les membres décédés des vêtements

88 2018
9. Société de Secours

du temple, l’évêque peut se reporter à la section 9.10.5


3.4.9 du Manuel 1. Instructions concernant les vêtements
et sous-­vêtements du temple
La présidente de la Société de Secours, les sœurs de
service pastoral et d’autres sœurs continuent d’ap- Voir la section 21.1.42.
porter de l’aide et de la consolation aux personnes
endeuillées durant la période d’adaptation après
9.10.6
le décès.
Finances
Voir la section 13.2.8.
9.10.4
Jeunes filles enceintes non mariées
ou filles mères
Voir la section 10.12.4.

89
10.

Jeunes Filles
L’organisation des Jeunes Filles est une auxiliaire de 10.1.2
la prêtrise. Toutes les auxiliaires sont là pour aider Thème des Jeunes Filles
les membres de l’Église à faire grandir leur témoi-
Le thème des Jeunes Filles est une base qui aide
gnage de notre Père céleste, de Jésus-­Christ et de
chaque jeune fille à atteindre les objectifs indiqués
l’Évangile rétabli. Grâce à l’action des auxiliaires, les
ci-­dessus.
membres reçoivent instruction, encouragement et
soutien dans leurs efforts pour vivre conformément Les Jeunes Filles et leurs dirigeantes adultes répè-
aux principes de l’Évangile. tent le thème au début des réunions du dimanche et
lors d’autres réunions des Jeunes Filles. Le thème est
le suivant :
10.1
« Nous sommes les filles de notre Père céleste qui
Aperçu de l’organisation nous aime et que nous aimons. Nous serons ‘les
des Jeunes Filles témoins de Dieu en tout temps, et en toutes cho-
ses, et dans tous les lieux’ (Mosiah 18:9) en nous
10.1.1
efforçant d’atteindre les idéaux des Jeunes Filles,
qui sont :
But et objectifs de l’organisation
des Jeunes Filles la foi,

Le but de l’organisation des Jeunes Filles est d’ai- la nature divine,


der chaque jeune fille à être digne de contracter et
la valeur personnelle,
de respecter des alliances sacrées et à recevoir les
ordonnances du temple. Pour atteindre ce but, les la connaissance,
dirigeantes des Jeunes Filles guident chaque jeune
le choix et la responsabilité,
fille pour qu’elle atteigne les objectifs suivants :
le dévouement,
1. Renforcer sa foi en notre Père céleste et en Jésus-­
Christ et le témoignage qu’elle a d’eux. l’intégrité et

2. Comprendre son identité de fille de Dieu. la vertu.

« Nous croyons qu’en acceptant ces idéaux et en


3. Être digne en obéissant aux commandements et
les pratiquant, nous nous préparerons à fortifier le
en se conformant aux principes de l’Évangile.
foyer et la famille, à faire et à garder des alliances
4. Recevoir l’inspiration du Saint-­Esprit, la recon- sacrées, et à recevoir les ordonnances du temple et
naître et se reposer sur elle. les bénédictions de l’exaltation. »

5. Se préparer à ses futurs rôles de fille, d’épouse,


de mère et de dirigeante. 10.1. 3

6. Comprendre et respecter les alliances Devise et logo des Jeunes Filles


du baptême. La devise des Jeunes Filles est : « Défendre la vérité
et la justice ».

90 2018
10. Jeune s F ill e s

Choix et responsabilité (orange) : Je choisirai le bien,


Le logo des Jeunes Filles est
et pas le mal, et j’accepterai la responsabilité de
une torche entourée de la
mes choix (voir Josué 24:15).
devise des Jeunes Filles. La
torche représente la lumière Dévouement ( jaune) : J’aiderai autrui et j’édi-
du Christ qui peut rayonner à fierai le royaume en servant avec justice (voir
travers chaque jeune fille. Les 3 Néphi 12:16).
jeunes filles sont invitées à se
Intégrité (violet) : J’aurai le courage moral de met-
lever et à briller afin que leur
tre mes actions en accord avec ma connaissance
lumière soit une bannière pour
du bien et du mal (voir Job 27:5).
les nations (voir D&A 115:5).
Vertu (or) : Je me préparerai à entrer dans le temple
et je resterai pure et digne. Mes pensées et mes
10.1.4 actes seront fondés sur des principes moraux éle-
Idéaux des Jeunes Filles vés (voir Proverbes 31:10).
Les idéaux des Jeunes Filles sont des vertus chré-
tiennes. L’enseignement de l’Évangile le dimanche, 10.1.5
les activités d’échange et les autres activités aident Classes des Jeunes Filles
chaque jeune fille à mettre ces idéaux en pratique.
Les jeunes filles d’une paroisse sont réparties en
Les déclarations et les références scripturaires sui- trois classes en fonction de leur âge : les Abeilles
vantes permettent de comprendre le sens de chaque (12 et 13 ans), les Églantines (14 et 15 ans) et les
idéal. Les dirigeantes doivent se servir de ces déclara- Lauréoles (16 et 17 ans).
tions dans les leçons. Elles recommandent aux jeunes
filles de mettre ces vérités en pratique et de s’en servir Lorsqu’une jeune fille entre dans un nouveau
dans leurs discours et leurs exposés. groupe d’âge, ses nouvelles dirigeantes et sa prési-
dence de classe des Jeunes Filles l’accueillent.
Pour aider les jeunes filles à se rappeler les idéaux,
une couleur a été attribuée à chacun de ceux-­ci.
Abeilles, douze et treize ans
Foi (blanc) : Je me réjouis d’être fille d’un Père
Lorsqu’une jeune fille atteint
céleste qui m’aime. Je suis une fille de notre Père
l’âge de douze ans, l’évêque
céleste qui m’aime. J’ai foi en son plan éternel,
a un entretien avec elle. Elle
qui est centré sur Jésus-­Christ, mon Sauveur
passe de la Primaire aux Jeunes
(voir Alma 32:21).
Filles et commence à assister
Nature divine (bleu) : J’ai hérité de qualités divines aux réunions des Jeunes Filles
que je m’efforcerai de cultiver (voir 2 Pierre 1:4–7). pendant la période d’échange de la Primaire (voir
11.4.3). Elle est membre de la classe des Abeilles.
Valeur personnelle (rouge) : J’ai une valeur inesti-
mable et j’ai ma mission divine personnelle que je Pour les premiers pionniers de l’Église, l’abeille était
m’efforcerai de remplir (voir D&A 18:10). un symbole d’entente, de coopération et de travail.
Lorsque les jeunes filles de l’Église ont été organi-
Connaissance (vert) : Je rechercherai continuelle-
sées en groupe, on les a appelées les Abeilles.
ment des occasions d’apprendre et de progresser
(voir D&A 88:118). Aujourd’hui, en tant que membre de la classe des
Abeilles, la jeune fille fortifie sa foi en son Père

91
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

céleste et en Jésus-­Christ et apprend à travailler avec Jeunes filles de dix-­huit ans


les autres dans la bonne entente et la coopération.
Une jeune fille passe normalement à la Société de
Elle doit maintenant défendre la vérité et la justice
Secours à son dix-­huitième anniversaire ou dans
et se lever et briller (voir D&A 115:5).
l’année qui suit. À dix-­neuf ans, toutes les jeunes
filles doivent participer pleinement à la Société de
Églantines, quatorze et quinze ans Secours. Pour des raisons particulières, comme
Une jeune fille devient mem- le témoignage personnel, la maturité, la fin des
bre de la classe des Églantines études secondaires, le désir de rester avec les jeu-
lorsqu’elle atteint l’âge de nes de son âge et l’entrée à l’université, une jeune
quatorze ans. fille peut entrer à la Société de Secours avant son
dix-­huitième anniversaire ou rester plus longtemps
Le nom Églantine est l’équiva- chez les Jeunes Filles. Chaque jeune fille en discute
lent français de l’anglais Mia Maid, qui fait allusion avec ses parents et avec l’évêque pour décider de ce
à la « Mutual Improvement Association » (Société qui l’aidera le mieux à rester pleinement pratiquante
d’amélioration mutuelle), autrefois le nom du pro- dans l’Église.
gramme pour les jeunes de l’Église. Maid veut dire
jeune fille. La Société d’amélioration mutuelle avait Les dirigeantes des Jeunes Filles et de la Société de
choisi la rose comme emblème de son organisation Secours collaborent pour assurer la réussite du pas-
et les Églantines l’ont gardé aujourd’hui comme sage de chaque jeune fille à la Société de Secours.
symbole d’amour, de foi et de pureté.

Aujourd’hui, en tant que membre de la classe des 10.2


Églantines, la jeune fille fortifie son témoignage de Rôle des parents et des dirigeants
son Père céleste et de Jésus-­Christ, accepte et appli-
que les idéaux des Jeunes Filles et apprend ce que de l’Église
sont l’amour, la foi et la pureté. Les parents ont pour première responsabilité le
bien-­être physique et spirituel de leurs enfants.
Lauréoles, seize et dix-­sept ans (voir D&A 68:25-­28). L’épiscopat et les dirigeantes
des Jeunes Filles les soutiennent, mais ne rempla-
Une jeune fille devient mem-
cent pas les parents dans cette responsabilité. Ils
bre de la classe des Lauréoles
apportent du soutien comme suit :
lorsqu’elle atteint l’âge de
seize ans. Ils appuient les parents dans ce qu’ils font pour
aider leur fille à se préparer à recevoir les bénédic-
Pendant des siècles, les feuilles
tions du temple en suivant les directives figurant à la
de laurier ont symbolisé l’hon-
section 10.1.1.
neur et l’accomplissement par-
ticulièrement lorsqu’elles sont tressées en couronne. Ils favorisent la communication entre les jeunes
filles et leurs parents.
Aujourd’hui, en tant que membre de la classe des
Lauréole, la jeune fille se prépare à contracter et Ils veillent à ce que les activités des Jeunes Filles
à respecter des alliances sacrées et à recevoir les et les autres activités des jeunes n’imposent pas un
ordonnances du temple. fardeau indu aux familles et ne font pas concurrence
aux activités familiales.

92 2018
10. Jeune s F ill e s

Les dirigeants doivent être particulièrement attentifs Il charge le conseiller qui s’occupe des Diacres de
aux jeunes filles qui viennent de foyers où il n’y a s’occuper des Abeilles et celui qui s’occupe des
pas de soutien ferme à la pratique de l’Évangile Instructeurs de s’occuper des Églantines.

L’évêque charge l’un de ses conseillers de supervi-


10. 3 ser l’organisation des Jeunes Filles de paroisse. Ce
conseiller rencontre régulièrement la présidence des
Direction des Jeunes Filles Jeunes Filles. Il fait rapport des questions relatives
de paroisse aux Jeunes Filles lors des réunions d’épiscopat.

Ce chapitre montre comment administrer l’or- L’évêque a au moins une entrevue annuelle avec cha-
ganisation des Jeunes Filles de façon à fortifier que jeune fille. Si possible, il a une entrevue semes-
individuellement les jeunes filles et leur famille. trielle avec chaque jeune fille de seize et dix-­sept
Les dirigeantes des Jeunes Filles revoient souvent ans. Si ce n’est pas possible, il charge un conseiller
le chapitre 3 qui énonce les principes généraux de de faire certaines de ces entrevues. Six mois après
direction. Ces principes comprennent la préparation l’entrevue annuelle de chaque jeune fille de douze
spirituelle, la participation aux conseils, le service et à quinze ans avec l’évêque, le conseiller de l’évêque
l’enseignement de l’Évangile de Jésus-­Christ. qui supervise sa classe a une entrevue avec elle.

Dans ces entrevues, l’évêque et son conseiller suivent


10. 3.1 les directives du Manuel 1, 7.1.7. Ils peuvent aussi
Épiscopat consulter la feuille de suivi du progrès personnel des
Jeunes Filles pour les dirigeantes, qu’ils reçoivent de
L’évêque et ses conseillers assurent la direction de
la secrétaire des Jeunes Filles de paroisse.
la prêtrise pour l’organisation des Jeunes Filles. Ils
veillent sur les jeunes filles et les fortifient indivi- L’évêque et ses conseillers rendent hommage à chaque
duellement en collaborant avec les parents et les jeune fille en réunion de Sainte-­Cène quand elle passe
dirigeantes des Jeunes Filles dans cet effort. de la Primaire aux Jeunes Filles, quand elle passe dans
un nouveau groupe d’âge et quand elle reçoit la dis-
tinction de la jeune fille accomplie. Lorsqu’une jeune
Évêque
fille passe dans un nouveau groupe d’âge, un membre
L’évêque appelle et met à part une sœur comme pré- de l’épiscopat lui remet un certificat.
sidente des Jeunes Filles. Il supervise aussi l’appel
et la mise à part des autres dirigeantes des Jeunes Les membres de l’épiscopat réfléchissent et prient
Filles. Il peut charger ses conseillers d’appeler et de ensemble pour choisir qui appeler comme prési-
mettre à part ces dirigeantes. dentes de classe. Ils ne choisissent pas les dirigean-
tes simplement en fonction de leur âge ou de leur
L’évêque a une entrevue avec chaque jeune fille ancienneté dans la classe. La présidence des Jeunes
qui termine le programme Mon progrès personnel Filles peut recommander des jeunes filles comme
(voir 10.7.3). présidentes de classe (voir 19.1.1 et 19.1.2).

Lorsqu’un membre de l’épiscopat appelle une jeune


L’évêque et ses conseillers
fille comme présidente de classe, il lui demande de
L’évêque et ses conseillers participent régulièrement recommander des personnes comme conseillères et
aux réunions, aux projets de service et aux activités secrétaire. Il lui conseille d’aborder cette responsa-
des Jeunes Filles. L’évêque s’occupe des Lauréoles. bilité par la prière, en cherchant à être guidée par le

93
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

Seigneur pour savoir qui recommander. Cependant, et les familles (voir chapitre 4). Elle fait également
le membre de l’épiscopat aide aussi la présidente partie du comité épiscopal des jeunes (voir 18.2.9).
de classe à comprendre que la responsabilité ultime
Elle recommande à l’épiscopat les sœurs à appeler
de recevoir l’inspiration concernant la personne à
à servir dans l’organisation des Jeunes Filles. En
appeler appartient à l’épiscopat.
faisant ces recommandations, elle suit les directives
Un membre de l’épiscopat demande la permission des sections 19.1.1 et 19.1.2.
aux parents de la jeune fille avant de lui demander
Elle enseigne, à l’aide de ce manuel, leurs devoirs
de remplir l’un de ces appels.
aux autres dirigeantes des Jeunes Filles.
Après les avoir appelées, le membre de l’épiscopat
Elle supervise les registres, les rapports, le budget
présente les jeunes filles à leur classe pour un vote
et les finances de l’organisation des Jeunes Filles de
de soutien. Puis l’évêque ou un conseiller désigné
paroisse. La secrétaire des Jeunes Filles l’aide dans
met les jeunes filles à part. Un membre de l’épisco-
ces responsabilités.
pat annonce ces appels lors d’une réunion de Sainte-­
Cène, mais ne demande pas de votre de soutien.
La présidente des Jeunes Filles de paroisse
La dirigeante des Jeunes Filles peut parler à l’évêque et ses conseillères
de changements nécessaires dans les présidences
de classe. La présidente des Jeunes Filles et ses conseillères ont
les responsabilités suivantes :

10. 3.2 Elles apprennent à connaître chaque jeune fille, ses


talents, ses centres d’intérêt et ses difficultés. Elles
Présidence des Jeunes Filles de paroisse
recherchent les moyens de fortifier chaque jeune fille,
La présidence des Jeunes Filles de paroisse est l’aident à faire grandir son témoignage et l’encoura-
composée d’une présidente et de deux conseillères. gent à être active dans l’organisation des Jeunes Filles.
Ils agissent sous la direction de l’épiscopat. Elles Elles prêtent une attention particulière aux jeunes
reçoivent aussi une formation initiale et un soutien filles qui sont membres depuis peu ou qui ne sont pas
constant de la présidence des Jeunes Filles de pieu. pratiquantes.
Chaque membre de la présidence des Jeunes Filles Elles soutiennent chaque jeune fille dans sa famille.
de paroisse est responsable de l’une des classes des
Jeunes Filles, comme suit : Elles aident les jeunes filles à travailler à leur Progrès
personnel. Il leur est également demandé de travailler
Présidente : Lauréoles elles-­mêmes à leur progrès personnel.
Première conseillère : Églantines Elles peuvent consulter les parents et les dirigeants
Deuxième conseillère : Abeilles de la prêtrise pour connaître les besoins des jeu-
nes filles.
Présidente des Jeunes Filles de paroisse Elles veillent à ce que le programme des Jeunes
La présidente des Jeunes Filles a les responsabilités Filles de paroisse soit organisé et fonctionne correc-
suivantes : tement. Pour ce faire, elles supervisent et forment
les consultantes et les spécialistes des Jeunes Filles
Elle fait partie du conseil de paroisse. À ce titre, elle de paroisse.
contribue à édifier la foi et à fortifier les personnes

94 2018
10. Jeune s F ill e s

Elles donnent souvent la leçon du dimanche bien qui vont bientôt passer dans une autre classe des
qu’elles puissent partager cette responsabilité avec Jeunes Filles.
les consultantes des Jeunes Filles. Elles supervisent
Elle utilise la feuille de suivi pour les dirigeantes pour
les efforts pour améliorer l’apprentissage et l’en-
consigner les progrès de chaque jeune fille qui parti-
seignement de l’Évangile dans l’organisation des
cipe à Mon progrès personnel et aux autres activités
Jeunes Filles. Pour ce faire, elles suivent les directi-
et qui remplit un appel de dirigeante. Lorsqu’une
ves se trouvant aux sections 5.5.3 et 5.5.4.
entrevue est prévue pour une jeune fille avec un mem-
Elles assistent aux réunions de présidence de classe bre de l’épiscopat, la secrétaire peut lui remettre un
et donnent des conseils selon les besoins. exemplaire de la feuille de suivi de cette jeune fille.

Elles collaborent avec les présidences de classe lors Elle aide la présidence des Jeunes Filles à élaborer un
de la planification et de l’exécution des activités, budget annuel et à justifier les dépenses effectuées.
notamment les soirées d’activités. Elles aident les
présidences de classe à édifier l’unité entre les jeu-
10. 3.4
nes filles.
Consultantes des Jeunes Filles de paroisse
Elles enseignent des techniques de direction et des
L’épiscopat peut appeler des consultantes des Jeunes
qualités de dirigeant aux présidences de classe et
Filles pour aider la présidence des Jeunes Filles dans
aux autres dirigeantes de l’organisation des Jeunes
ses responsabilités. Chaque consultante travaille
Filles (voir 10.9).
avec un groupe d’âge déterminé et œuvre sous la
Elles tiennent des réunions de présidence des direction de la sœur de la présidence chargée de ce
Jeunes Filles. Elles rencontrent aussi régulièrement groupe d’âge. Les consultantes ont les responsabili-
le conseiller de l’évêque qui supervise l’organisation tés suivantes :
des Jeunes Filles.
Elles aident la présidence des Jeunes Filles et les pré-
sidences de classe à planifier et à tenir les activités,
10. 3. 3 notamment les activités d’échange.
Secrétaire des Jeunes Filles de paroisse
Elles peuvent donner les leçons du dimanche. Elles
La secrétaire des Jeunes Filles a les responsabilités peuvent aussi aider à enseigner les techniques de
suivantes : direction aux présidences de classe.

Elle consulte la présidence des Jeunes Filles pour Elles peuvent aider à consigner les progrès de
l’élaboration de l’ordre du jour des réunions de pré- chaque jeune fille dans le programme Mon progrès
sidence. Elle assiste à ces réunions, prend des notes personnel.
et assure le suivi des tâches.
Elles assistent aux réunions de la présidence des
Elle forme les secrétaires de classe et supervise la Jeunes Filles de paroisse lorsqu’elles y sont invitées.
tenue des registres de présences. Au moins une fois
par trimestre, elle compile les renseignements sur les
10. 3.5
présences, les examine avec la présidente des Jeunes
Filles et les transmet au greffier de paroisse. Présidences de classe des Jeunes Filles
Une présidence de classe est normalement appe-
Elle veille à ce que l’épiscopat et la présidence des
lée pour chaque classe des Jeunes Filles. Dans une
Jeunes Filles sachent quelles sont les jeunes filles qui
paroisse ou une branche où il y a peu de jeunes
n’assistent pas régulièrement aux réunions et celles

95
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

filles, il est possible d’appeler une présidence de Elles assistent à ces réunions, prennent des notes et
classe pour plusieurs groupes d’âge jusqu’à ce que assurent le suivi des tâches.
les jeunes filles puissent être organisées dans leurs
Elles peuvent aider les présidences de classe et les
classes respectives.
dirigeantes des Jeunes Filles à planifier les activités.
Les présidences de classe ont les responsabilités
suivantes :
10. 3.7
Elles veillent sur les jeunes filles de la classe et les Spécialistes des activités des Jeunes Filles
intègrent, particulièrement les nouvelles converties de paroisse
ou celles qui ne sont pas pratiquantes et celles qui
ont un handicap ou ont d’autres besoins particu- L’épiscopat peut appeler des spécialistes pour colla-
liers. Elles prient pour elles, passent du temps avec borer temporairement à la planification et à l’exé-
elles et deviennent leurs véritables amies. cution d’activités spécifiques. Il peut, par exemple,
appeler des spécialistes pour aider à des activités
Elles aident les membres de la classe à devenir des comme les camps de Jeunes Filles, les conférences
amies proches, à apprendre à diriger et à pratiquer de la jeunesse et les activités sportives. Ces spécialis-
Évangile tes travaillent sous la direction de la présidence des
Jeunes Filles de paroisse.
Elles aident chaque jeune fille à savoir qu’elle est la
bienvenue lorsqu’elle devient membre de leur classe.
10. 3.8
Elles soutiennent les efforts des membres de la classe
dans le programme Mon progrès personnel. Directrice de la musique et pianiste des
Jeunes Filles
Elles tiennent régulièrement des réunions de prési-
dence de classe. L’épiscopat peut appeler une directrice de la musi-
que et une pianiste des Jeunes Filles. Il peut donner
Elles dirigent les réunions du dimanche pour ces appels à des femmes adultes ou à des jeunes filles.
leur classe.
La directrice de la musique choisit et dirige les canti-
Elles aident à planifier les activités, notamment les ques de la période d’ouverture du dimanche. Elle peut
activités d’échange. aussi aider les jeunes filles à apprendre des morceaux
Les présidentes de classe font partie du comité épis- de musique et à développer leurs talents musicaux.
copal des jeunes (voir 18.2.9). La pianiste joue la musique de prélude et de postlude
et l’accompagnement des cantiques aux réunions
10. 3.6
des Jeunes Filles.

Secrétaires de classe des Jeunes Filles


Les secrétaires de classe ont les responsabilités 10.4

suivantes : Réunions de dirigeants


Elles compilent et examinent les renseignements sur
les présences et les transmettent à la secrétaire des 10.4.1
Jeunes Filles. Réunion du conseil de paroisse
Elles consultent la présidence de classe pour éla- La présidente des Jeunes Filles fait partie du conseil
borer l’ordre du jour des réunions de présidence. de paroisse (voir chapitre 4).

96 2018
10. Jeune s F ill e s

10.4.2 7. Examiner le budget et les dépenses des


Réunion du comité épiscopal des jeunes Jeunes Filles.

L’évêque préside le comité épiscopal des jeunes. Ce


La présidence des Jeunes Filles peut inviter les
comité se compose de l’épiscopat, d’un des assis-
consultantes et les spécialistes à assister à ces réu-
tants de l’évêque dans le collège des prêtres, des pré-
nions, si nécessaire.
sidents des collèges des instructeurs et des diacres,
des présidentes des classes des Jeunes Filles et des
présidents des Jeunes Gens et des Jeunes Filles. On 10.4.4
trouvera plus de renseignements à la section 18.2.9. Réunion avec un conseiller de l’évêque
La présidence des Jeunes Filles rencontre régu-
10.4. 3 lièrement le conseiller de l’évêque qui supervise
Réunion de présidence des Jeunes Filles l’organisation des Jeunes Filles. Dans ces réunions
de paroisse ils discutent des progrès et des besoins de chaque
jeune fille. Les membres de la présidence des Jeunes
La présidence des Jeunes Filles se réunit régulière-
Filles font rapport, font des recommandations et
ment. Le président préside et dirige ces réunions. Le
revoient les plans des réunions et des activités. Le
secrétaire y assiste, prend des notes et assure le suivi
cas échéant, les consultantes des Jeunes Filles et les
des tâches.
présidences de classe peuvent être invitées à assister
L’ordre du jour peut comprendre les points suivants : à cette réunion pour faire rapport et recevoir un
enseignement.
1. Évaluer la façon dont les jeunes filles de chaque
classe accomplissent les objectifs indiqués dans
10.1.1. Prendre des dispositions pour aider cha- 10.4.5
que jeune fille à mieux accomplir ces objectifs. Réunion de présidence de classe
2. Lire et commenter les passages d’Écriture et les Chaque présidence de classe tient régulièrement
instructions des dirigeants de l’Église qui concer- une réunion de présidence. La présidente de classe
nent leur appel. dirige la réunion. Le secrétaire y assiste, prend des
notes et assure le suivi des tâches. La sœur membre
3. Prendre des dispositions pour instruire les prési-
de la présidence des Jeunes Filles et la consultante
dences de classe de leurs devoirs.
de classe qui sont responsables de la classe y assis-
4. Discuter de l’efficacité des activités des Jeunes tent aussi.
Filles. Discuter de la façon de faire participer les
L’ordre du jour peut comprendre les points suivants :
jeunes filles à l’élaboration d’activités qui contri-
buent à leur faire intégrer à leur vie les idéaux 1. Prendre des dispositions pour fortifier les
des Jeunes Filles. membres de la classe, notamment les nouvelles
converties et les non-­pratiquantes. Prendre aussi
5. Discuter de l’enseignement de l’Évangile dans
des dispositions pour intégrer les jeunes filles
les cours du dimanche et planifier des façons de
d’autres confessions.
l’améliorer.
2. Lire et discuter des passages d’Écriture et des
6. Examiner les registres de présence. Prendre des
instructions des dirigeants de l’Église qui concer-
dispositions pour aider les jeunes filles nouvelles
nent leurs responsabilités.
converties et non pratiquantes à participer.

97
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

3. Prévoir de rendre visite aux membres de la classe exemplaire. Elles doivent trouver des moyens de
selon les besoins. souvent enseigner et souligner ces principes dans les
leçons, les activités d’échange, les camps, les confé-
4. Discuter des manières d’aider chaque jeune fille à
rences de la jeunesse et les autres activités.
réussir dans Mon progrès personnel.
Les membres de l’épiscopat et les dirigeantes des
5. Planifier les réunions et les activités de classe.
Jeunes Filles peuvent recommander aux parents
6. Réfléchir aux points à aborder lors de la réu- d’étudier les principes des l’Évangile, de les vivre de
nion du comité épiscopal des jeunes (voir la manière exemplaire et d’en discuter avec leurs filles.
section 18.2.9). Ils peuvent aussi recommander aux jeunes filles
d’utiliser Jeunes, soyez forts pour préparer des leçons
7. Recevoir une formation de dirigeante de la part
de soirée familiale et des discours.
des dirigeantes des Jeunes Filles.

10.6
10.4.6
Enseignement de l’Évangile
Réunion des dirigeantes des Jeunes Filles
de pieu le dimanche
La réunion des dirigeantes des Jeunes Filles de Les jeunes filles se réunissent tous les dimanches
pieu a généralement lieu une fois par an, comme pour accroître leur compréhension de l’Évangile, se
expliqué à la section 18.3.11. Les présidences et les rendre compte que l’Évangile répond à leurs ques-
secrétaires des Jeunes Filles de paroisse y assistent. tions quotidiennes, avoir des occasions de ressentir
Les consultantes, les spécialistes et le membre de l’Esprit et pour fortifier et rendre leur témoignage.
l’épiscopat chargé des Jeunes Filles peuvent y être
invités, si nécessaire.
10.6.1
Période d’ouverture
10.5
Si possible, toutes les jeunes filles se réunissent
Principes pour une brève période d’ouverture avant les cours
du dimanche. La présidence des Jeunes Filles de
Les principes donnent des directives sûres pour for-
paroisse supervise cette partie de la réunion et un
tifier et guider les membres de l’Église. Si les jeunes
membre de la présidence d’une des classes la dirige.
filles suivent les principes de l’Évangile, elles seront
très utiles à l’Église et au monde. Elles seront égale- Pendant la période d’ouverture, les dirigeantes
ment dignes de recevoir les ordonnances du temple. créent une atmosphère qui favorise la présence de
l’Esprit pour les leçons qui vont suivre. La période
Dans le livret Jeunes, soyez forts, la Première Présidence
d’ouverture comprend une bienvenue, un cantique,
explique les principes de l’Évangile et enseigne aux
une prière, la récitation du thème des Jeunes Filles
jeunes comment les appliquer. Chaque jeune fille doit
et les annonces.
avoir un exemplaire de Jeunes, soyez forts. Elle doit
souvent revoir les principes et voir si elle les appli- Lorsque le président de pieu l’autorise, la période
que bien. d’ouverture des Jeunes Filles et celle de la Société de
Secours peuvent être conjointes un dimanche par
Les dirigeantes des Jeunes Filles doivent étudier
mois (voir 9.7.1).
les principes du livret et les vivre de manière

98 2018
10. Jeune s F ill e s

10.6.2 10.7
Cours Mon progrès personnel
Après la période d’ouverture, les jeunes filles se réu-
Mon progrès personnel est un programme d’ac-
nissent pour recevoir un enseignement de l’Évangile.
complissement conçu pour aider les jeunes filles à
Elles se séparent habituellement en classe par groupe
affermir leur témoignage de Jésus-­Christ, se prépa-
d’âge. Toutefois, les dirigeantes peuvent envisager
rer à leurs rôles à venir et se préparer à être dignes
les solutions suivantes si nécessaire :
de contracter les alliances sacrées du temple et à les
1. Dans une paroisse comptant un grand nombre de respecter.
jeunes filles, on peut organiser plus d’une classe
Les objectifs du programme sont expliqués dans le
par groupe d’âge, et appeler une consultante et
livret Mon progrès personnel. Les jeunes filles, avec
une présidence de classe pour chaque classe.
l’aide de leurs parents et de leurs dirigeantes des
2. Dans une paroisse ou une branche comptant Jeunes Filles, se fixent et atteignent des objectifs
peu de jeunes filles, les groupes d’âge peuvent basés sur les idéaux des Jeunes Filles.
être réunis pour l’enseignement de l’Évangile
Après y avoir bien réfléchi, les parents et les diri-
le dimanche et on peut ne pas avoir besoin de
geantes peuvent apporter des modifications au
consultantes.
programme pour aider les jeunes filles qui ont des
3. Dans toutes les paroisses, toutes les jeunes filles besoins particuliers. Par exemple, ils peuvent réflé-
peuvent se réunir une fois par mois pour une chir aux besoins des jeunes filles ayant un handicap
leçon conjointe. ou ayant des possibilités d’apprentissage limitées,
des jeunes filles qui se joignent à l’Église ou devien-
Les leçons sont habituellement données par les nent pratiquantes après leurs seize ans et des jeunes
membres de la présidence des Jeunes Filles ou par filles qui ne sont pas membres de l’Église. Avant de
les consultantes. Les membres de la présidence et les faire toute modification ou exception pour une per-
consultantes peuvent se répartir cette responsabilité sonne, les dirigeantes doivent bien réfléchir à l’effet
selon les besoins. Des jeunes filles peuvent de temps que cela peut avoir sur les autres jeunes filles.
en temps participer à l’enseignement. Lorsque des
jeunes filles enseignent, un membre de la prési-
dence des Jeunes Filles ou une consultante les aide 10.7.1

à préparer la leçon. On peut aussi parfois demander Activités de « Mon progrès personnel »
à des dirigeants de la prêtrise et à d’autres membres aux activités d’échange
fidèles de la paroisse d’enseigner une leçon. Les per- Les dirigeantes des Jeunes Filles et les présidences
sonnes qui enseignent doivent suivre les principes de classe peuvent planifier des activités d’échange
de la section 5.5.4 sur « Mon progrès personnel » (voir 10.8.1). Par
Les dirigeantes demandent à toutes les jeunes filles exemple, toutes les jeunes filles peuvent aider à
d’apporter leurs Écritures, si possible. Selon les la réalisation du projet de l’une d’entre elles. Ces
besoins de chaque leçon, les dirigeantes peuvent activités de groupe doivent être bien choisies et
aussi demander aux jeunes filles d’apporter de la planifiées à l’aide de la prière pour permettre au
documentation approuvée par l’Église. programme « Mon progrès personnel » de rester
celui de chaque jeune fille.
Les jeunes filles et les jeunes gens peuvent parfois se
réunir , à la demande de l’épiscopat.

99
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

10.7.2 Évêque
Emblèmes, certificats et distinction
Lorsqu’une jeune fille a complètement terminé le
Les dirigeantes de paroisse peuvent se procurer les programme « Mon progrès personnel », l’évêque
certificats et les distinctions « Mon progrès person- a une entrevue avec elle. Cela peut faire partie de
nel » auprès des services de distribution de l’Église. l’entrevue qu’il a avec elle tous les six mois. Pour
Elles utilisent le budget de paroisse pour les acheter. guide, il peut utiliser les principes de Jeunes, soyez
forts. Il peut aussi vérifier son assistance à la réunion
de Sainte-­Cène et au séminaire (là où il est en place)
10.7. 3
et sa lecture du Livre de Mormon. Lorsqu’il estime
Responsabilités des dirigeantes vis-­à-­vis qu’elle est prête à recevoir la distinction de la jeune
de « Mon progrès personnel » fille accomplie, il signe son livret « Mon progrès per-
sonnel ». Il peut lui remettre la distinction au cours
Dirigeantes de Jeunes Filles
d’une réunion de Sainte-­Cène.
Quand une jeune fille a douze ans, la deuxième
conseillère dans la présidence des Jeunes Filles et
10.8
la consultante de la classe des Abeilles prennent
des dispositions pour rencontrer la jeune fille et ses Activités et manifestations
parents. Un membre de la présidence de la classe
des Abeilles peut aussi assister à cette réunion. Les dirigeantes des Jeunes Filles, ainsi que les prési-
dences de classe, planifient des activités en fonction
Les dirigeantes remettent à la jeune fille, le livret des besoins et des centres d’intérêt des jeunes filles.
Mon progrès personnel, et lui expliquent ainsi qu’à Elles s’efforcent particulièrement d’aller vers toutes
ses parents le programme. Elles recommandent aux les jeunes filles, notamment celles qui se sont jointes
parents de l’aider à choisir et à accomplir les acti- à l’Église récemment et celles qui ne sont pas prati-
vités et projets de « Mon progrès personnel ». Elles quantes. Les activités peuvent aider les jeunes filles
expliquent que sa mère peut aussi travailler aux à atteindre leurs objectifs dans le programme « Mon
activités du programme « Mon progrès personnel » progrès personnel ». Les présidences de classe doi-
et obtenir une distinction. D’autres femmes peuvent vent participer le plus possible à la planification et à
aussi aider et faire elles-­mêmes le programme. la réalisation des activités.
Les dirigeantes des Jeunes Filles donnent un exem- La planification des activités des Jeunes Filles doit
plaire des livrets Jeunes, soyez forts et Ancré dans la foi être approuvée par un membre de l’épiscopat et doit
(si l’évêque ne l’a pas déjà fait). Elles lui remettent suivre les directives du chapitre 13.
aussi un pendentif comportant le logo des Jeunes
Filles qui peut être commandé aux services de distri-
bution de l’Église. 10.8.1
Activités d’échange
Les dirigeantes des Jeunes Filles donnent aussi cette
formation initiale aux jeunes filles qui entrent dans La plupart des activités des Jeunes Filles ont lieu
l’organisation après douze ans. pendant ce que l’on appelle les activités d’échange.
Le terme échange suggère des expériences collec-
D’autres instructions pour les parents et les diri- tives au cours desquelles règnent le respect et le
geantes sont données dans le livret Mon progrès soutien mutuels, et des occasions d’apprentissage
personnel.

100 2018
10. Jeune s F ill e s

en commun. Les activités d’échange doivent donner Activités de collège et de classe ou activités
aux jeunes des occasions variées de se rendre mutuel- mixtes
lement service et de se développer spirituellement,
Après la période d’ouverture, les collèges de la
socialement, physiquement et intellectuellement.
Prêtrise d’Aaron et les classes des Jeunes Filles ont
L’activité d’échange a en général lieu une fois par en général des activités séparées. Lorsqu’il y a peu
semaine. Si les déplacements ou d’autres difficultés de jeunes filles dans une paroisse ou une branche,
rendent la chose impossible, l’activité d’échange toutes les jeunes filles peuvent être réunies pour les
peut avoir lieu moins souvent, mais au moins une activités. Les activités peuvent aussi être planifiées
fois par mois. Elle doit durer de une heure à une pour regrouper n’importe quels collèges et classes.
heure et demie et doit avoir lieu un autre jour que le
Des activités mixtes pour tous les jeunes gens et
dimanche et un autre soir que le lundi.
jeunes filles ont normalement lieu une fois par
Sous la direction de l’épiscopat, la présidence des mois. Les membres du comité épiscopal des jeunes
Jeunes Filles supervise l’activité d’échange pour les mettent au calendrier, planifient et examinent ces
jeunes filles. activités dans leurs réunions. Les activités ont lieu
sous la direction de l’épiscopat.
Les présidences des Jeunes Gens et des Jeunes Filles
peuvent de temps en temps utiliser les activités Voici quelques exemples d’activités qui convien-
d’échange pour préparer les activités de pieu ou nent : projets de service, musique, danse, théâtre,
multipieux (voir 13.3). manifestations culturelles et sportives, découverte
de métiers et activités de plein air.
Thème annuel des activités d’échange
Tous les ans, la Première Présidence annonce le 10.8.2
thème des activités d’échange. Les dirigeants mettent Discussions des jeunes avec l’épiscopat
l’accent sur ce thème durant la période d’ouverture
Les discussions des jeunes avec l’épiscopat sont
des activités d’échange et lors des autres activités
planifiées et réalisées par celui-­ci. Ces discussions,
des jeunes.
qui ont lieu de temps en temps, donnent l’occasion
à l’épiscopat de traiter de sujets qui intéressent les
Activités préliminaires jeunes et les fortifient spirituellement. Les sujets
L’activité d’échange commence habituellement par abordés dans les guides Jeunes, soyez forts et Ancrés
une brève période d’ouverture sous la présidence dans la foi conviennent particulièrement. L’épiscopat
d’un membre de l’épiscopat. Les assistants du col- peut de temps en temps inviter des intervenants.
lège des prêtres et les membres de la présidence de Ceux-­ci sont généralement des membres de la
la classe des Lauréoles dirigent à tour de rôle. Les paroisse ou du pieu.
dirigeants adultes préparent les jeunes dirigeants à Les discussions des jeunes avec l’épiscopat peu-
cette responsabilité. vent avoir lieu avec tous les jeunes ou uniquement
La période d’ouverture se compose d’un cantique et avec ceux d’un certain groupe d’âge. Elles peuvent
d’une prière ; il peut aussi y avoir des morceaux de se dérouler pendant les activités d’échange, le
musique et des occasions pour les jeunes de montrer dimanche au moment des réunions de collège et
leurs talents et de rendre leur témoignage. des classes des Jeunes Filles ou à un autre moment
qui n’impose pas une charge indue aux familles.

101
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

L’épiscopat décide de leur fréquence. Elles sont pro- 10.8.4


grammées au cours du comité épiscopal des jeunes. Jeunes filles dans l’Excellence
Jeunes filles dans l’Excellence est une manifestation
10.8. 3 au cours de laquelle les jeunes filles sont félicitées
Rentrée des Jeunes Filles pour les bonnes choses qu’elles accomplissent. C’est
une cérémonie du programme Mon progrès person-
La « Rentrée des Jeunes Filles » est une manifesta- nel. Chaque jeune fille raconte une expérience ou
tion annuelle pour les jeunes filles et leurs parents, un projet sur un idéal qu’elle a mené à bien pen-
les dirigeants de la prêtrise et les dirigeantes des dant l’année et qui est une preuve d’excellence. Son
Jeunes Filles. Les jeunes filles qui vont avoir douze exposé peut montrer les talents et les compétences
ans dans l’année sont aussi invitées à y assister avec qu’elle a acquises grâce à ses objectifs dans le pro-
leurs parents. Elle peut avoir lieu au début de l’an- gramme Mon progrès personnel. Les dirigeantes des
née scolaire ou de l’année civile. Elle peut avoir lieu Jeunes Filles demandent aux parents d’y assister.
pendant l’activité d’échange.
Au début de l’année, les dirigeantes recommandent
Cette manifestation aide les jeunes filles et leurs à chaque jeune fille de réfléchir sérieusement aux
parents à découvrir le programme des Jeunes Filles. idéaux sur lesquelles elle pourrait se concentrer
Elle comporte une explication de Mon progrès pour cette manifestation. Elle peut travailler avec
personnel et une présentation du thème, du logo et un membre de sa famille, une autre jeune fille ou
de la devise des Jeunes Filles ainsi que de la mission d’autres personnes à ces projets dont la réalisation
et du symbole de chaque groupe d’âge (voir 10.1). peut prendre plusieurs mois.
Elle doit aussi aider les jeunes filles et leurs parents
à planifier les manifestations de l’année à venir. Cette manifestation a habituellement lieu au niveau
de la paroisse, pendant l’activité d’échange, mais elle
La Rentrée des Jeunes Filles donne l’occasion aux peut aussi avoir lieu au niveau du pieu. Les diri-
dirigeantes d’exprimer de l’amour pour les jeunes geantes adultes font participer les jeunes filles à sa
filles, de recommander aux parents d’aider leurs planification. La date et programme de la manifesta-
filles à suivre le programme Mon progrès personnel, tion doivent être annoncés au début de l’année.
de présenter les jeunes filles qui vont avoir douze
ans dans l’année et d’accueillir les jeunes filles qui
se sont jointes à l’Église ou qui ont emménagé dans 10.8.5
la paroisse. C’est le moment de saluer les accomplis- Activité des principes
sements des jeunes filles dans le programme Mon
La soirée des principes est une activité particulière
progrès personnel. La présidence des Jeunes Filles
qui met l’accent sur les valeurs morales et les objec-
demande à un membre de l’épiscopat de faire le
tifs éternels. Elle encourage les jeunes filles à mettre
discours de conclusion.
en pratique les principes énoncés dans Jeunes, soyez
Les présidences de classe planifient le programme forts, qui les rapprocheront du Sauveur.
sous la direction de la présidence des Jeunes Filles.
Cette manifestation a lieu une fois par an, ou plus
La présidence des Jeunes Filles peut demander l’aide
souvent si nécessaire, pendant l’activité d’échange.
de spécialistes (par exemple, pour diriger un chœur
Elle peut avoir lieu au niveau de la classe, de la
ou un groupe instrumental, faire répéter les interve-
paroisse, de plusieurs paroisses ou du pieu. En fonc-
nants ou mettre en scène un sketch). Un membre de
tion de la façon dont le sujet est présenté, elle peut
la présidence de la classe des Lauréoles peut diriger.
être prévue pour toute combinaison de groupes

102 2018
10. Jeune s F ill e s

d’âge. Elle peut aussi concerner les mères, les pères, 10.8.9
les parents ensemble et les jeunes gens. Financement des activités et des
manifestations
10.8.6 Le financement des activités et des manifestations
Camp des Jeunes Filles des Jeunes Filles doit être assuré par le budget de
paroisse (voir 13.2.8).
L’Église recommande l’organisation d’un camp
annuel ou d’une activité similaire pour les jeunes
filles. Pour la planification de cette activité, les Financement des camps annuels ou des activités
dirigeantes des Jeunes Filles utilisent le Manuel de similaires
la campeuse et Camp des Jeunes Filles : Guide pour les Si le budget de paroisse n’a pas les fonds nécessai-
dirigeants de la prêtrise et les dirigeantes des Jeunes Filles. res pour financer un camp annuel des Jeunes Filles
Les camps peuvent être organisés au niveau de la ou une activité similaire, les dirigeantes peuvent
paroisse ou du pieu. Sous la direction des dirigeants demander aux participantes d’en payer une partie
de la prêtrise, les présidences des Jeunes Filles de ou l’intégralité. Si les fonds apportés par les parti-
pieu et de paroisse décident de l’ampleur du pro- cipants ne suffisent pas, l’évêque peut autoriser une
gramme de camps des Jeunes Filles. activité de levée de fonds de groupe par an dans le
respect des règles de la section 13.6.8.
Les dirigeants de la prêtrise peuvent appeler des
spécialistes des Jeunes Filles de paroisse et de pieu Les dépenses ou les déplacements pour un camp
comme dirigeantes de camp. Les dirigeantes de camp annuel ou une activité similaire ne doivent en aucun
organisent et dirigent le programme des camps sous cas être excessifs. Le manque de fonds personnels
la direction de la présidence des Jeunes Filles. Elles ne doit pas non plus empêcher un membre d’y
peuvent travailler avec les dirigeantes de paroisse et participer.
le comité d’activités de pieu pour prendre les dispo-
sitions nécessaires pour le matériel, le transport et Financement du matériel et des fournitures
toute autre aide.
Si possible, le matériel et les fournitures dont la
On trouvera des renseignements sur le financement paroisse a besoin pour les camps annuels des jeunes
des camps à la section 10.8.9. Vous trouverez des sont achetés avec son budget. Si les fonds apportés
renseignements sur la sécurité pendant les camps à par les participants ne suffisent pas, l’évêque peut
la section 13.6.20 et dans le Manuel de la campeuse. autoriser une activité de levée de fonds de groupe
par an dans le respect des règles de la section 13.6.8.

10.8.7 Le matériel et les fournitures achetés avec les


Activités de pieu et multipieux fonds de l’Église, qu’ils proviennent de l’allocation
budgétaire de paroisse ou d’une activité de levée de
Voir la section 13.3. fonds, sont réservés à l’usage de l’Église. Ils ne sont
pas destinés à l’usage de personnes privées ou de
10.8.8
familles.
Conférence de la jeunesse
Voir la section 13.4.

103
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

10.9 10.10. 3

Enseignement des techniques Présidence des Jeunes Filles de pieu

de direction et des qualités Les responsabilités de la présidence des Jeunes Filles


de pieu sont indiquées à la section 15.4.1.
de dirigeant
Les dirigeantes des Jeunes Filles enseignent des 10.10.4
techniques de direction et des qualités de dirigeant Secrétaire des Jeunes Filles de pieu
en travaillant avec les présidences de classe, les
dirigeantes de camp et les autres jeunes filles ayant Les responsabilités de la secrétaire des Jeunes Filles
un appel de dirigeante. Cet enseignement a lieu de pieu sont indiquées à la section 15.4.2.
pendant que les dirigeantes aident les jeunes filles
à planifier et à mener à bien des activités et qu’el- 10.10.5
les participent ensemble aux projets de service du
Comité de la Prêtrise d’Aaron et des Jeunes
programme Mon progrès personnel. Pour ce faire,
Filles de pieu
les dirigeantes peuvent consulter le chapitre 3 de
ce manuel. Le président de pieu demande à un conseiller de pré-
sider le comité de la Prêtrise d’Aaron et des Jeunes
Filles de pieu. Les autres membres du comité sont les
10.10
membres du grand conseil chargés des organisations
Direction des Jeunes Filles de pieu des Jeunes Gens et des Jeunes Filles de pieu, la pré-
sidence et le secrétaire des Jeunes Gens de pieu et la
présidence et la secrétaire des Jeunes Filles de pieu.
10.10.1
Présidence de pieu Selon les besoins, la présidence de pieu peut deman-
der à des jeunes d’assister aux réunions du comité.
Les membres de la présidence de pieu supervisent
Les jeunes doivent être inclus autant que possible
l’organisation des Jeunes Filles dans le pieu. Dans le
dans la planification et la réalisation des activités
cadre de cette responsabilité, ils enseignent aux évê-
comme les conférences de la jeunesse, les bals, les
ques leurs responsabilités vis-­à-­vis des jeunes filles.
veillées spirituelles et les événements multipieux.
Le président de pieu charge l’un de ses conseillers de Les jeunes peuvent aussi participer à des discussions
superviser l’organisation des Jeunes Filles de pieu. sur les difficultés rencontrées par les jeunes du pieu.

On trouvera d’autres renseignements sur les res-


ponsabilités de la présidence de pieu relatives aux 10.10.6
organisations auxiliaires à la section 15.1. Spécialistes des activités des Jeunes Filles
de pieu
10.10.2 La présidence de pieu peut charger des membres du
Membre du grand conseil chargé pieu de travailler temporairement comme spécialis-
des Jeunes Filles de pieu tes des Jeunes Filles pour aider à planifier et à mener
à bien des activités ou des programmes de pieu. Des
Le président de pieu peut charger un membre du
spécialistes peuvent être chargés d’activités comme
grand conseil de travailler avec la présidence des
des camps de Jeunes Filles, des manifestations et
Jeunes Filles de pieu. Les responsabilités du mem-
des activités sportives de pieu ou multipieux. Ils
bre du grand conseil sont décrites à la section 15.3.

104 2018
10. Jeune s F ill e s

travaillent sous la direction de la présidence des Filles du pieu ou du district. Lorsque cela est possible,
Jeunes Filles de pieu. des conseillères et une secrétaire doivent être appelées.

On trouvera des renseignements généraux sur


10.11 l’adaptation aux besoins locaux au chapitre 17.

Adaptation de l’organisation des


Jeunes Filles aux besoins locaux 10.12

Directives et règles
Lorsqu’il y a peu de jeunes filles dans une paroisse
ou une branche, elles peuvent toutes être réunies supplémentaires
pour les cours (voir les sections 10.3.5 et 10.6.2).
Elles peuvent aussi être réunies pour les activités. 10.12 .1

Si le nombre de dirigeantes adultes est limité dans Jeunes de moins de quatorze ans aux
une paroisse ou une branche, la présidence des conférences de la jeunesse et aux bals
Jeunes Filles peut donner les cours du dimanche Les jeunes de moins de quatorze ans ne participent
et gérer le programme d’activités sans consultante. habituellement pas aux conférences de la jeunesse ni
Dans une très petite unité, la présidente des Jeunes aux bals qui ont lieu à d’autres moments que l’acti-
Filles peut être la seule dirigeante adulte de l’orga- vité d’échange régulière (voir la section 13.6.14). Le
nisation des Jeunes Filles. Dans ce cas, elle donne camp annuel des Jeunes Filles est une exception à
les cours du dimanche et supervise les activités pour ces directives.
toutes les jeunes filles. Lorsque cela est possible, des
conseillères et une secrétaire doivent être appelées.
10.12 .2
Dans une très petite branche qui n’a pas de prési-
Jeunes filles d’autres confessions
dente des Jeunes Filles, la présidente de la Société
de Secours peut aider les parents à organiser l’ins- Les jeunes filles d’autres confessions qui acceptent de
truction des jeunes filles jusqu’à ce qu’une prési- respecter les principes de l’Église doivent être accueil-
dente des Jeunes Filles soit appelée. lies chaleureusement et inviter à participer aux activi-
tés pour les jeunes. Elles peuvent également participer
Comme il est souvent bénéfique pour les jeunes de
au programme Mon progrès personnel et gagner la
se retrouver dans de plus grands groupes, les jeunes
distinction. Le coût de leur participation doit être
gens et les jeunes filles de deux ou plusieurs petites
traité de la même manière que pour les jeunes filles
paroisses ou branches peuvent se réunir occasion-
qui sont membres de l’Église.
nellement pour des activités communes. Si des
paroisses ou des branches voisines ont peu de jeunes
filles, les évêques et présidents de branche peuvent 10.12 . 3
autoriser les jeunes filles à se réunir pour les activi- Jeunes filles ayant un handicap
tés hebdomadaires. Lorsque ces options sont envisa-
Les jeunes filles ayant un handicap font partie
gées, les évêques et présidents de branche prennent
de leur classe habituelle. Des exceptions peuvent
en compte la distance et le coût des déplacements.
être faites avec l’approbation des parents et de
Dans un petit pieu ou un district, la présidente des l’épiscopat.
Jeunes Filles peut être la seule dirigeante des Jeunes
On trouvera des renseignements sur la façon de
comprendre, d’intégrer et d’instruire les jeunes filles

105
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

ayant un handicap à la section 21.1.26 et sur le site où elle peut être instruite et aidée dans ses nou-
disabilities​.lds​.org. velles responsabilités. Elle ne fait plus partie des
Jeunes Filles.

10.12 .4 Si une jeune fille de moins de dix-­sept ans a un


Jeunes filles enceintes non mariées enfant en dehors des liens du mariage et choisit de
ou filles mères le garder, il appartient à elle, à ses parents et à l’évê-
que de décider, en s’aidant de la prière, si elle doit
Si une jeune fille non mariée est enceinte, il appar- rester dans l’organisation des Jeunes Filles. Si elle
tient à elle, à ses parents et à l’évêque de décider, en fait partie d’une classe et assiste aux activités, elle ne
s’aidant de la prière, si elle prendra part aux classes doit pas emmener son enfant.
et aux activités des Jeunes Filles.
On trouvera des renseignements sur les règles de
Si une jeune fille de dix-­sept ans ou plus a un l’Église qui déconseillent aux jeunes filles de garder
enfant en dehors des liens du mariage et décide de un enfant né en dehors des liens du mariage à la
le garder, elle est accueillie à la Société de Secours, section 21.4.12.

106 2018
11.

Primaire
La Primaire est une auxiliaire de la prêtrise. Toutes les familles. Les dirigeantes de la Primaire revoient sou-
auxiliaires sont là pour aider les membres de l’Église à vent le chapitre 3 qui énonce les principes généraux
faire grandir leur témoignage de notre Père céleste, de de direction. Ces principes comprennent la prépara-
Jésus-­Christ et de l’Évangile rétabli. Grâce à l’action tion spirituelle, la participation aux conseils, le ser-
des auxiliaires, les membres reçoivent instruction, vice et l’enseignement de l’Évangile de Jésus-­Christ.
encouragement et soutien dans leurs efforts pour
vivre conformément aux principes de l’Évangile.
11.2 .1
Épiscopat
11.1
L’évêque et ses conseillers assurent la direction de la
Thème et objectifs de la Primaire prêtrise pour la Primaire.

La Primaire concerne les enfants de dix-­huit mois


à onze ans. Le thème de la Primaire est : « Tous tes L’évêque et ses conseillers
fils seront disciples du Seigneur, et grande sera la L’évêque appelle et met à part une sœur comme pré-
prospérité de tes fils » (3 Néphi 22:13). Les objectifs sidente de la Primaire. Il supervise l’appel et la mise
de la Primaire sont d’aider les enfants à : à part de tout le reste du personnel de la Primaire. Il
peut charger ses conseillers d’appeler et de mettre à
1. Ressentir l’amour que notre Père céleste a
part ces autres personnes.
pour eux.
L’évêque ou un conseiller désigné a un entretien
2. Apprendre et comprendre l’Évangile de
pour le baptême et la confirmation d’enfants de huit
Jésus-­Christ.
ans qui sont membres inscrits et d’enfants de huit
3. Ressentir et reconnaître l’influence du ans qui ne sont pas membres inscrits, mais dont
Saint-­Esprit. au moins l’un des parents ou le tuteur est mem-
bre. Les missionnaires à plein temps instruisent et
4. Se préparer à contracter et à respecter des
ont un entretien avec les enfants de huit ans dont
alliances sacrées.
les parents ne sont pas membres et les enfants qui
Les parents ont pour première responsabilité le auront neuf ans ou plus au moment du baptême.
bien-­être physique et spirituel de leurs enfants. (voir L’évêque ou un conseiller désigné a une entrevue
D&A 68:25-­28). L’épiscopat, les dirigeantes et les ins- avec les enfants avant qu’ils aient douze ans et quit-
tructeurs de la Primaire les soutiennent, mais ne les tent la Primaire.
remplacent pas dans cette responsabilité.

Conseiller chargé de superviser la Primaire


11.2 de paroisse
Direction de la Primaire L’évêque charge l’un de ses conseillers de superviser

de paroisse la Primaire de paroisse. Ce conseiller a les responsa-


bilités suivantes :
Ce chapitre montre comment administrer la
Primaire de façon à fortifier les personnes et les

107
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

Il rencontre régulièrement la présidence de la Elle supervise les registres, les rapports, le budget et
Primaire de paroisse. Il fait rapport de sujets de la les finances de la Primaire de paroisse. La secrétaire
Primaire lors de la réunion d’épiscopat. de la Primaire l’aide dans ces responsabilités.

Il dirige les efforts pour préparer le programme


annuel des enfants à la réunion de Sainte-­Cène. La présidente de la Primaire de paroisse
et ses conseillères
En coordination avec la présidence de la Primaire,
il dirige la planification de la réunion appelée Les membres de la présidence de la Primaire de
Préparation au temple et à la prêtrise (voir la sec- paroisse travaillent ensemble pour remplir les res-
tion 11​.5​.5). ponsabilités suivantes. La présidente de la Primaire
peut charger ses conseillères de superviser certaines
Il coordonne les efforts pour que les membres de d’entre elles.
l’épiscopat donnent de brefs messages aux enfants à
la période d’échange. Elles apprennent le nom des enfants et se mettent
au courant de leurs talents, de leurs centres d’intérêt
Là où le scoutisme est autorisé par l’Église, il et de leurs difficultés. Elles recherchent les moyens
supervise le scoutisme pour les garçons de huit à de fortifier chaque enfant et l’aident à participer à la
onze ans. Primaire.

Elles donnent une formation initiale aux instructeurs


11.2 .2 nouvellement appelés et supervisent les efforts pour
Présidence de la Primaire de paroisse améliorer l’enseignement et l’apprentissage de l’Évan-
gile à la Primaire. Dans ces recommandations, elles
La présidence de la Primaire de paroisse consiste en
suivent les directives se trouvant aux sections 5.5.3 et
une présidente et deux conseillères. Elles agissent
5.5.4. Elles aident aussi les instructeurs de la Primaire
sous la direction de l’épiscopat. Elles reçoivent une
et les responsables de la garderie en (1) conversant
formation initiale et un soutien constant de la prési-
avec eux de temps en temps pour répondre à leurs
dence de la Primaire de pieu.
questions et à leurs préoccupations et pour discuter
des moyens de servir les enfants ; (2) en les aidant à
Présidente de la Primaire de paroisse être révérencieux pendant les périodes d’échange, les
La présidente de la Primaire a les responsabilités leçons et les pauses (3) et en s’arrangeant pour visiter
suivantes : leurs classes.

Elle fait partie du conseil de paroisse. À ce titre, elle Elles planifient la période d’échange et supervisent
contribue à édifier la foi et à fortifier les personnes les programmes, les activités et les manifestations
et les familles (voir chapitre 4). indiqués à la section 11​.5.

Elle recommande à l’épiscopat les membres de la Elles tiennent des réunions de présidence de la
paroisse à appeler comme dirigeantes et instructeurs Primaire. Elles rencontrent aussi régulièrement le
de la Primaire. En faisant ces recommandations, elle conseiller de l’évêque qui supervise la Primaire.
suit les directives des sections 19.1.1 et 19.1.2.

Elle enseigne, à l’aide de ce manuel, leurs devoirs 11.2 . 3


aux dirigeantes et aux instructeurs de la Primaire. Secrétaire de la Primaire de paroisse
Elle supervise l’utilisation du livret La foi en Dieu La secrétaire de la Primaire de paroisse a les respon-
selon les indications de la section 11.5.1. sabilités suivantes :

108 2018
11. Pr ima ir e

Elle consulte la présidence pour établir l’ordre Les membres de la présidence de la Primaire aident
du jour des réunions de présidence. Elle assiste les directeurs de la musique et les pianistes de la
à ces réunions, prend des notes et assure le suivi Primaire de paroisse à comprendre ce que la musi-
des tâches. que apporte à la Primaire. Les mélodies, les paroles
et les messages des chants de la Primaire peuvent
Au moins une fois par trimestre, elle collecte les ren-
enseigner la doctrine de l’Évangile aux enfants et
seignements sur les présences, les examine avec la
rester dans leur cœur tout au long de leur vie.
présidente de la Primaire et les transmet au greffier
de paroisse. À la Primaire, la musique doit favoriser la révé-
rence, enseigner l’Évangile et aider les enfants à
Elle veille à ce que la présidente de la Primaire et le
ressentir l’influence du Saint-­Esprit et la joie de
secrétaire exécutif de paroisse sachent qui sont les
chanter. Pendant que les enfants chantent certains
enfants qui pourront bientôt se faire baptiser et qui
chants, le directeur de la musique leur donne des
passeront bientôt de la Primaire à la Prêtrise d’Aa-
occasions de bouger et de s’étirer.
ron ou aux Jeunes Filles.
Le recueil Chants pour les enfants et le programme
Elle aide la présidence de la Primaire à élaborer un
annuel des périodes d’échange sont la documentation
budget annuel et à justifier les dépenses effectuées.
de base de la musique de la Primaire. Le recueil de
Elle aide les enfants, les instructeurs et les parents cantiques et les chants tirés du Friend et du Liahona
à la demande de la présidence de la Primaire. Par sont aussi appropriés. De temps en temps, les enfants
exemple, elle aide à surveiller les classes et à mainte- peuvent chanter des chants patriotiques ou de fête
nir la révérence pendant la période d’échange. Elle convenant au dimanche et à l’âge des enfants. Toute
charge également les enfants de faire un discours autre musique à la Primaire doit être approuvée par
aux prochaines périodes d’échange et informe leurs l’épiscopat.
parents de cette tâche.
Pour plus d’informations sur l’enseignement de
la musique aux enfants, voir le recueil Chants pour
11.2 .4 les enfants, p. 300-­304. Voir aussi le chapitre 14 de
Directeur(s) de la musique et pianiste(s) ce manuel, le programme annuel des périodes
de la Primaire de paroisse d’échange et « Music Callings and Resources »
(Appels et documentation de musique) à la section :
Sous la direction de la présidence de la Primaire, Serving in the Church (Servir dans l’Église) du
les directeurs de la musique et les pianistes de la site LDS​.org.
Primaire ont les responsabilités suivantes :

Ils prévoient, enseignent et dirigent la musique pour


11.2 .5
les périodes d’échange, notamment les chants qui
Instructeurs de la Primaire et responsables
feront partie du programme des enfants à la réunion
de la garderie
de Sainte-­Cène.
Les instructeurs de la Primaire et les responsables de
Ils apportent, sur demande, leur aide à la garderie et
la garderie travaillent auprès d’enfants de groupes
dans les autres classes de la Primaire.
d’âge spécifiques. Ces instructeurs et ces responsa-
Ils organisent et dirigent, sur demande, un chœur bles suivent les principes indiqués à la section 5.5.4.
d’enfants.

109
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

Les instructeurs de la Primaire et les responsables 2. Lire et commenter les passages d’Écritures et les
de la garderie restent avec les enfants pendant toute instructions des dirigeants de l’Église qui concer-
la durée de la Primaire le dimanche, notamment nent leur appel.
pendant la période d’échange et les pauses. Pendant
3. Discuter de l’efficacité de la Primaire le diman-
la période d’échange, ils s’assoient avec la classe dont
che, notamment de la musique. Discuter aussi de
ils sont chargés, chantent avec les enfants et les aident
l’efficacité des activités en semaine. Prévoir des
à participer avec révérence.
façons de les améliorer.

4. Prendre des dispositions pour instruire le per-


11.2 .6
sonnel de la Primaire de ses responsabilités.
Dirigeants des journées d’activités
et dirigeants scouts 5. Examiner les registres de présence. Prendre des
dispositions pour aider les enfants qui viennent
Si une Primaire de paroisse a des journées d’activité
d’entrer à la Primaire et ceux dont la famille n’est
et des activités de scoutisme pour les enfants de huit
pas pratiquante.
à onze ans, elles peuvent être planifiées et dirigées
par les instructeurs de ces enfants ou par d’autres 6. Examiner le budget et les dépenses de la Primaire.
dirigeants appelés par l’épiscopat pour remplir ces
responsabilités (voir les sections 11​.5​.2 et 11​.5​.3). La présidence de la Primaire peut inviter d’autres
membres du personnel de la Primaire à assister à ces
réunions, si nécessaire.
11. 3

Réunions de dirigeants 11. 3. 3


Réunion avec un conseiller de l’évêque
11. 3.1
La présidence de la Primaire rencontre régulièrement
Réunion du conseil de paroisse
le conseiller de l’évêque qui supervise l’organisation
La présidente de la Primaire fait partie du conseil de la Primaire. Dans ces réunions ils discutent des
de paroisse (voir chapitre 4). progrès et des besoins de chaque enfant. Les membres
de la présidence de la Primaire font rapport, font des
recommandations et revoient les plans des réunions et
11. 3.2
des activités. Lorsque c’est approprié, d’autres mem-
Réunion de présidence de la Primaire bres du personnel de la Primaire peuvent être invités
de paroisse à assister à cette réunion pour faire rapport et recevoir
La présidence de la Primaire se réunit régulière- des instructions.
ment. La présidente préside et dirige ces réunions.
La secrétaire y assiste, prend des notes et assure le
11. 3.4
suivi des tâches.
Réunion des dirigeants de la Primaire
L’ordre du jour peut comprendre les points de pieu
suivants :
La réunion des dirigeants de la Primaire de pieu a
1. Prévoir des façons de fortifier chaque enfant généralement lieu une fois par an, comme expliqué
et chaque instructeur de la Primaire. à la section 18.3.11. Les présidences et les secrétaires

110 2018
11. Pr ima ir e

de la Primaire de paroisse y assistent. D’autres Les enfants et les instructeurs qui assistent à la
dirigeants et instructeurs de la Primaire ainsi que le période d’échange et à la leçon ont une pause de
membre de l’épiscopat chargé de la Primaire peu- dix minutes entre ces deux sessions. Pendant cette
vent y être invités, selon les besoins. pause, ils se préparent à la session suivante. Les
enfants peuvent aller aux toilettes ou prendre un
verre d’eau. Les instructeurs surveillent les enfants
11.4
pendant toute la pause.
Primaire du dimanche Les tableaux suivants indiquent trois options d’ho-
raire pour la Primaire du dimanche. Lorsqu’elles
11.4.1 envisagent l’option à suivre, les dirigeantes de la
Calendrier Primaire veillent à ce que les enfants les plus âgés
assistent à la période d’échange en même temps que
Le dimanche, la Primaire a habituellement lieu
les réunions de la Prêtrise d’Aaron et les classes des
pendant une heure et quarante minutes pendant que
Jeunes Filles. Cela permettra une transition aisée
les adultes et les jeunes assistent aux réunions de la
pour les enfants lorsqu’ils auront douze ans.
prêtrise, de la Société de Secours, aux classes des
Jeunes Filles et à l’École du Dimanche. Option 1 : Les enfants les plus jeunes et les plus âgés
se rassemblent en deux groupes pour la période
Les enfants de la garderie restent dans leur classe
d’échange. Pendant les cinquante premières minutes,
pendant toute cette période, comme indiqué dans
un groupe se rassemble pour la période d’échange
le manuel de la garderie Voyez vos petits enfants. Les
pendant que l’autre se sépare en classes pendant
autres enfants assistent à deux sessions. Dans l’une,
quarante minutes et a une pause de dix minutes. Puis
ils se réunissent pendant cinquante minutes pour
les deux groupes permutent, avec une pause de dix
la période d’échange. Dans l’autre, ils se séparent
minutes pour le premier groupe avant que les cours
en plus petites classes pour une leçon de quarante
ne commencent.
minutes donnée par leur instructeur ou instructrice
de la Primaire.

Période d’échange Pause Classes


50 minutes 10 minutes 40 minutes
Classes Pause Période d’échange
40 minutes 10 minutes 50 minutes

Option 2 : Tous les enfants se rassemblent d’abord


Classes Pause Période
pour la période d’échange. Puis ils ont une pause et
40 minutes 10 minutes d’échange
vont dans leurs classes.
50 minutes

Période Pause Classes


d’échange 10 minutes 40 minutes 11.4.2
50 minutes Période d’échange

Option 3 : Tous les enfants vont d’abord dans leurs La période d’échange donne l’occasion aux enfants
classes. Puis ils ont une pause et se rassemblent pour d’apprendre l’Évangile de Jésus-­Christ et de res-
la période d’échange. sentir l’influence du Saint-­Esprit. La présidence de

111
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

la Primaire suit le programme pour les périodes possible, leur exemplaire personnel des Écritures à
d’échange qui est envoyé chaque année à la paroisse. l’église.
Des exemplaires supplémentaires sont disponibles
On trouvera les renseignements sur l’adaptation des
auprès des Services de distribution de l’Église et
classes aux besoins locaux à la section 11​.7.
sous la rubrique « Primaire » de la section Servir et
Enseigner du site LDS​.org.
Classe de la garderie
Les membres de la présidence dirigent la période
d’échange à tour de rôle. Cette période comprend Les enfants peuvent commencer à assister à la classe
normalement les éléments suivants : de la garderie dès qu’ils ont dix-­huit mois. Ils y res-
tent jusqu’à ce qu’ils puissent assister à la classe des
1. Une musique de prélude, un chant ou un canti- Rayons de soleil, comme indiqué dans le tableau de
que respectueux que les enfants connaissent et la prochaine rubrique.
une prière d’ouverture par l’un des enfants.

2. Un ou plusieurs des éléments suivants : un pas- Classes de la Primaire


sage d’Écritures choisi et lu par l’un des enfants,
Les enfants commencent à assister à un nouveau
la mémorisation d’un article de foi, un bref
cours de la Primaire le premier dimanche de chaque
message d’un membre de l’épiscopat, un ou deux
année calendaire. Ils sont normalement répartis en
chants d’activité et des discours d’enfants sur le
classes en fonction de leur âge au 1er janvier, comme
thème du mois.
indiqué dans le tableau suivant.
3. Un enseignement sur l’Évangile par la présidence
de la Primaire. Cette partie dure environ quinze Âge au 1er janvier Classe
minutes. Quand elles se préparent à enseigner, les 3 Rayons de soleil
membres de la présidence utilisent les Écritures
4 CLB 4
et suivent les directives en cours pour la période
d’échange. 5 CLB 5
6 CLB 6
4. Une période de chants dirigée par un directeur
de la musique. Cette partie dure une vingtaine 7 CLB 7
de minutes (voir le programme des périodes 8 Cœurs Vaillants 8
d’échange de l’année). 9 Cœurs Vaillants 9
5. Une prière de clôture par l’un des enfants, suivi 10 Cœurs Vaillants 10
d’un postlude musical. 11 Cœurs Vaillants 11

11.4. 3 Enfants de douze ans


Cours Les enfants quittent la Primaire quand ils atteignent
Comme indiqué dans les directives suivantes, les l’âge de douze ans. Les dirigeants peuvent leur don-
enfants sont normalement répartis selon leur âge ner un certificat d’avancement.
en classes de la Primaire. Pendant la période d’échange, les enfants qui vien-
Les parents, les dirigeants et les instructeurs nent d’avoir douze ans assistent à la réunion de leur
recommandent aux enfants plus âgés d’apporter, si collège de la Prêtrise d’Aaron ou à leur classe des
Jeunes Filles.

112 2018
11. Pr ima ir e

Pendant la période de cours de la Primaire, ceux qui instructeurs utilisent les livrets de La foi en Dieu
viennent d’avoir douze ans assistent normalement comme documentation pour ces journées d’activités,
à leur classe des Cœurs vaillants 11 de la Primaire pour soutenir le travail fait chez eux par les enfants
jusqu’à la fin de l’année. Cependant, l’évêque, les et les parents pour remplir les conditions du pro-
présidentes de la Primaire et des Jeunes Filles et gramme de La foi en Dieu.
les présidents des Jeunes Gens et de l’École du
Les journées d’activités se tiennent maximum deux
Dimanche peuvent se concerter pour déterminer si
fois par mois. Elles peuvent se tenir à l’église ou dans
ces enfants de douze ans gagneraient à assister au
un foyer. Lorsqu’ils décident de la fréquence et du
cours de l’École du Dimanche pour les jeunes de
lieu des journées d’activités, les dirigeants prennent en
douze et treize ans. Pour prendre cette décision, les
compte les contraintes de temps imposées aux familles
dirigeants réfléchissent aux besoins des enfants et à
des enfants, les distances et le coût des déplacements,
la période de l’année où chaque enfant aura douze
la sécurité des enfants et les autres circonstances loca-
ans. Leur décision s’applique à tous les jeunes gens
les. Ils veillent à ce que les journées d’activités suivent
et jeunes filles qui auront douze ans cette année-­là.
les directives de la section 11​.8​.1 et du chapitre 13.

Les instructeurs des enfants de la Primaire dirigent


11.5
les journées d’activités à moins que l’épiscopat n’ap-
Programmes, activités et fêtes pelle des dirigeants spécialement pour les journées
de la Primaire d’activité.

11.5.1 11.5. 3

Programme La foi en Dieu Activités de scoutisme


Le programme de La foi en Dieu aide les garçons et Là où le scoutisme est autorisé par l’Église, les acti-
les fillettes de huit à onze ans à vivre les principes de vités de scoutisme remplacent les journées d’activi-
l’Évangile, à acquérir un témoignage et à se prépa- tés pour les garçons de huit à onze ans. Pour garder
rer à être des détenteurs de la Prêtrise d’Aaron et des l’accent sur l’Évangile pendant les activités de scou-
jeunes filles justes. Ce programme incite aussi les tisme, les dirigeants utilisent, entre autres, le livret
enfants à apprendre les Articles de foi par cœur. La foi en Dieu pour les garçons. Lorsqu’ils remplissent
les conditions du livret, les garçons reçoivent égale-
La présidente de la Primaire de paroisse veille à ment les distinctions religieuses du scoutisme.
ce que chaque enfant reçoive un exemplaire de La
foi en Dieu pour les filles ou de La foi en Dieu pour les Les instructeurs des enfants de la Primaire peuvent
garçons lorsqu’il a huit ans. Elle aide les parents à être dirigeants scouts ou bien l’évêque peut appeler
comprendre qu’ils peuvent utiliser ces livrets comme d’autres personnes à cette fonction. Ils veillent à ce
documentation pour des activités individuelles avec que les journées d’activités suivent les directives de
chaque enfant et avec toute la famille. la section 11​.8​.1 et du chapitre 13.

La présidence de la Primaire veille à ce que tous les


11.5.2 garçons de huit à onze ans soient inscrits dans le
Journées d’activités programme scout et que tous les dirigeants scouts
y soient inscrits et reçoivent la formation adéquate.
Lorsque cela est possible, la Primaire peut orga- On trouvera des renseignements supplémentaires
niser des journées d’activités pour les garçons et sur le scoutisme, notamment des directives pour
les fillettes de huit à onze ans. Les dirigeants et les

113
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

planifier les camps de jour annuels, dans le Manuel 11.5.5


du scoutisme de l’Église et le Day Camp Guide for Préparation à la prêtrise et aux
Eleven-­Year-­Old Scouts (Guide des camps de jour ordonnances du temple
pour les scouts de onze ans).
Chaque année, la présidence de la Primaire, sous
L’Église n’a pas adopté le programme Tiger Cub la direction de l’épiscopat, prépare une réunion
(aux États-­Unis) ni le programme Beaver (au appelée Préparation à la prêtrise et aux ordonnances du
Canada) pour les enfants en âge d’assister à la temple. La réunion a lieu pour les filles et les garçons
Primaire. de onze ans. Les parents sont également invités. Le
but de cette réunion est d’aider ces enfants à com-
prendre les bénédictions qui découlent du service
11.5.4
de la prêtrise, du service au temple, et du fait de
Programme des enfants à la réunion contracter et de respecter des alliances sacrées.
de Sainte-­Cène
Les sujets abordés lors de la réunion peuvent inclure :
Le programme annuel des enfants à la réunion de
Sainte-­Cène leur donne l’occasion de présenter ce • L’enseignement des buts, des responsabilités, des
qu’ils ont appris à la Primaire. Il a normalement lieu ordonnances et des bénédictions de la prêtrise.
au cours du quatrième trimestre de l’année.
• Aider les garçons à renforcer leur engagement à
La présidence de la Primaire et le ou les directeurs se préparer à recevoir la prêtrise.
de la musique planifient et préparent la réunion
• Aider les garçons et les filles à comprendre leurs
sous la direction de l’évêque. Ils suivent les directi-
possibilités de participer à l’œuvre du salut.
ves du programme annuel des périodes d’échange et
l’adaptent, si nécessaire, pour répondre à la situa- • Encourager les enfants à se préparer à recevoir une
tion des enfants. recommandation à usage limité pour le temple
lorsqu’ils auront douze ans et à participer digne-
Pendant la réunion de Sainte-­Cène, le programme a
ment aux baptêmes par procuration si leur situa-
lieu après la distribution de la Sainte-­Cène et peut
tion le permet.
prendre tout ou partie du temps. Tous les enfants de
la Primaire de trois à onze ans chantent les chants Un membre de l’épiscopat doit diriger la réunion et
qu’ils ont appris pendant les périodes d’échange. au moins un membre de la présidence de la Primaire
Les enfants peuvent aussi participer en lisant ou en doit y assister. D’autres dirigeants, notamment des
récitant des passages d’Écritures, en faisant des dis- membres des présidences du collège des diacres, de
cours, en chantant en petits groupes et en rendant celle de la classe des abeilles et des présidences des
leur témoignage. Un dirigeant adulte de la Primaire Jeunes Gens et des Jeunes Filles, peuvent également
peut aussi donner un bref message. y assister.
Conformément au caractère sacré des réunions de Si dans une paroisse il y a très peu de garçons de
Sainte-­Cène, le programme ne doit pas compor- onze ans, la réunion peut avoir lieu, sous la direction
ter d’aides visuelles, de costumes ou de montages de la présidence de pieu, avec d’autres paroisses ou
multimédia. au niveau de tout le pieu. Selon les besoins locaux,
elle peut avoir lieu un dimanche soir, pendant
une réunion de la Primaire le dimanche ou à tout
autre moment.

114 2018
11. Pr ima ir e

11.6 l’enseignement donné lors des réunions de forma-


Direction de la Primaire de pieu tion des dirigeantes de la Primaire. Il ou elle peut
aussi prodiguer une formation individuelle aux
présidences, aux directeurs de la musique et aux pia-
11.6.1 nistes de la Primaire. Sur demande, le directeur de
Présidence de pieu la musique de la Primaire de pieu organise et dirige
Les responsabilités de la présidence de pieu concer- un chœur d’enfants de pieu.
nant les organisations auxiliaires du pieu sont indi- La formation doit comporter la démonstration de
quées à la section 15.1. moyens efficaces d’enseigner l’Évangile aux enfants
par la musique. La documentation comprend le livre
11.6.2
Chants pour les enfants, pages 300-­304. Voir aussi le
chapitre 14 de ce manuel, le programme annuel des
Membre du grand conseil chargé
périodes d’échange et la Documentation et les appels
de la Primaire de pieu
de la musique à la section Inspiration et nouvelles du
Le président de pieu peut charger un membre du site LDS​.org.
grand conseil de travailler avec la présidence de la
Primaire de pieu. Les responsabilités du membre du
11.7
grand conseil sont décrites à la section 15.3. En plus
de ces responsabilités, il aide à mettre en œuvre le Adaptation de l’organisation de
programme du scoutisme pour les garçons âgés de
huit à onze ans où cela est autorisé par l’Église (voir
la Primaire aux besoins locaux
le manuel de scoutisme de l’Église). Dans une paroisse qui a beaucoup d’enfants d’un
groupe d’âge, les dirigeants de la Primaire peuvent
organiser plusieurs classes pour ces enfants. Cette
11.6. 3
adaptation peut être d’autant plus utile pour les
Présidence de la Primaire de pieu
paroisses qui ont de nombreux enfants en âge d’aller
Les responsabilités de la présidence de la Primaire à la garderie.
de pieu sont indiquées à la section 15.4.1.
Dans une paroisse ayant peu d’enfants, les dirigean-
tes de la Primaire peuvent créer une classe avec deux
11.6.4 groupes d’âge ou davantage.
Secrétaire de la présidence de la Primaire
Dans une petite paroisse ou branche, les membres de
de pieu la présidence de la Primaire peuvent être les seules
Les responsabilités de la secrétaire de la Primaire de dirigeantes et instructrices de la Primaire. Dans une
pieu sont indiquées à la section 15.4.2. très petite unité, la présidente de la Primaire peut être
la seule dirigeante et instructrice de la Primaire. Dans
ce cas, elle dirige la période d’échange et donne une
11.6.5
leçon pour tous les enfants. Lorsque cela est possible,
Directrice de la musique de la Primaire d’autres dirigeants et instructeurs doivent être appe-
de pieu lés dans l’ordre suivant :
Sous la direction de la présidence de la Primaire 1. Conseillères dans la présidence de la Primaire
de pieu, un directeur ou une directrice de la
musique de la Primaire de pieu peut participer à 2. Directeurs de la musique

115
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

3. Instructeurs de la Primaire et responsables de la musique, pianistes, dirigeants des journées d’acti-


garderie vité et dirigeants scouts. Ils peuvent aussi aider à la
garderie. Voir aussi la section 11​.8​.8.
4. Secrétaire

5. Dirigeants des journées d’activités et dirigeants


11.8.2
du scoutisme (le cas échéant)
Services de baptême pour les enfants
Dans une très petite branche qui n’a pas de prési- inscrits de huit ans
dente de la Primaire, la présidente de la Société de Voir 20.3.4.
Secours peut aider les parents à organiser l’ensei-
gnement de leurs enfants jusqu’à ce qu’une prési-
dente de la Primaire soit appelée. 11.8. 3
Témoignages à la Primaire
Dans un petit pieu ou un petit district, la présidente
de la Primaire peut être la seule dirigeante de la Les parents, les dirigeants de la Primaire et les
Primaire de pieu ou de district. Lorsque cela est pos- instructeurs rendent des témoignages simples et
sible, d’autres dirigeants doivent être appelés dans directs lorsqu’ils enseignent pour aider les enfants
l’ordre suivant : à apprendre ce qu’est un témoignage et comment
l’exprimer.
1. Conseillères dans la présidence de la Primaire
de pieu ou de district Les réunions de témoignage sont déconseillées à la
Primaire. Cependant, les parents, les dirigeants de la
2. Directeur de la musique Primaire et les instructeurs peuvent donner d’autres
3. Secrétaire occasions de témoigner. Par exemple, les enfants
peuvent témoigner lorsqu’ils font une leçon à la
On trouvera des renseignements généraux sur soirée familiale ou un discours pendant la période
l’adaptation aux besoins locaux au chapitre 17. d’échange. Ces occasions aident les enfants à se pré-
parer à rendre témoignage à la réunion de jeûne et
de témoignages quand ils sont suffisamment grands
11.8
pour le faire sans l’aide de leurs parents, leur frère,
Directives et règles leur sœur ou quelqu’un d’autre.

supplémentaires
11.8.4

11.8.1 Incitation à la révérence


Hommes travaillant à la Primaire La révérence est une expression d’amour et de
Lorsqu’ils envisagent d’appeler des membres pour respect envers notre Père céleste et Jésus-­Christ. Les
travailler à la Primaire, l’épiscopat et la présidence dirigeants de la Primaire et les instructeurs aident
de la Primaire doivent se rappeler l’influence posi- les enfants à comprendre ce qu’est la révérence et
tive des hommes dignes de la paroisse. Les enfants, comment agir avec révérence. Ils incitent à la révé-
en particulier ceux qui n’ont pas des détenteurs de la rence par l’exemple. Ils incitent aussi à la révérence
prêtrise dignes chez eux, ont besoin de voir l’exem- en venant à l’église, prêts à enseigner en s’appuyant
ple de détenteurs de la prêtrise justes et aimants. Les sur les Écritures et à utiliser des aides visuelles et
hommes peuvent être instructeurs, directeurs de la des activités d’apprentissages qui sollicitent l’in-
fluence du Saint-­Esprit.

116 2018
11. Pr ima ir e

11.8.5 11.8.7
Représentation de la Divinité dans Finances
les jeux de rôle Toutes les activités en lien avec la Primaire, y compris
Les dirigeants et les instructeurs préservent la la garderie, les journées d’activités et le scoutisme sont
révérence avec soin lorsqu’ils choisissent de mettre financées par le budget de paroisse. Les fournitures
en place des jeux de rôle, particulièrement lorsqu’ils achetées pour les activités, les leçons ou les réunions
font jouer des événements sacrés. Dieu le Père et de la Primaire appartiennent à la paroisse. Le person-
le Saint-­Esprit ne doivent en aucun cas être repré- nel de la Primaire ou les membres de leur famille ne
sentés. Le Sauveur ne doit pas être représenté par doivent en aucun cas en faire un usage personnel.
des enfants, sauf dans une crèche. On trouvera des
Si le budget de paroisse n’a pas les fonds nécessaires
directives supplémentaires à la section 13.6.15.
pour financer un camp de jour annuel ou une acti-
vité similaire pour les enfants de huit à onze ans, les
11.8.6 dirigeants peuvent demander aux participants d’en
Enfants ayant des besoins particuliers payer une partie ou l’intégralité. Les dépenses ou
les déplacements pour un camp de jour annuel ou
Lorsqu’un enfant a une maladie de longue durée, une activité similaire doivent être raisonnables. Le
un handicap ou d’autres besoins particuliers, les manque de fonds personnels ne doit pas non plus
dirigeants de la Primaire consultent les dirigeants de empêcher un membre d’y participer.
la prêtrise et les parents de l’enfant pour voir quelle
aide apporter. Les fonds de l’Église ne doivent pas être utilisés
pour acheter des uniformes pour des personnes.
Les enfants ayant un handicap doivent faire partie
de leur classe de la Primaire. Si nécessaire et si possi- On trouvera des renseignements supplémentaires
ble, un instructeur supplémentaire peut être appelé sur le financement des activités à la section 13.2.8.
pour assister au cours avec eux ou pour les instruire
séparément. Si la maladie ou le handicap oblige l’en-
11.8.8
fant à rester chez lui, les instructeurs de la Primaire
Deux adultes responsables
peuvent aider les membres de sa famille à lui donner
les leçons de la Primaire. L’enfant est inscrit à la Lorsque des adultes instruisent des enfants ou des
Primaire avec son groupe d’âge et l’instructeur l’in- jeunes dans le cadre de l’Église, au moins deux adul-
dique comme présent quand une leçon est donnée. tes responsables doivent être présents. Ces deux adul-
tes peuvent être deux hommes, deux femmes ou un
Les enfants qui ont un handicap ou des besoins par-
couple marié. S’il n’est pas possible d’avoir au moins
ticuliers quittent normalement la Primaire lorsqu’ils
deux adultes dans une classe, les dirigeants doivent
ont douze ans.
envisager un regroupement de classes.
On trouvera les renseignements sur la façon de
comprendre, d’intégrer et d’instruire les enfants
ayant un handicap à la section 21.1.26 et sur le site
disabilities​.lds​.org.

117
12 .

École du Dimanche
L’École du Dimanche est une auxiliaire de la conseils, le service et l’enseignement de l’Évangile
prêtrise. Toutes les auxiliaires sont là pour aider de Jésus-­Christ.
les membres de l’Église à faire grandir leur témoi-
gnage de notre Père céleste, de Jésus-­Christ et de
12 .2 .1
l’Évangile rétabli. Grâce à l’action des auxiliaires, les
membres reçoivent instruction, encouragement et Épiscopat
soutien dans leurs efforts pour vivre conformément L’évêque et ses conseillers assurent la direction de la
aux principes de l’Évangile. prêtrise pour l’École du Dimanche.

L’évêque appelle et met à part le président de l’École


12 .1 du Dimanche. Il supervise aussi l’appel et la mise à
Objectifs de l’École du Dimanche part du reste du personnel de l’École du Dimanche.
Il peut charger ses conseillers d’appeler et de mettre
Tous les membres de l’Église de Jésus-­Christ des à part ces autres personnes.
Saints des Derniers Jours de douze ans et plus sont
L’évêque charge l’un de ses conseillers de superviser
membres de l’École du Dimanche. Les personnes
l’École du Dimanche de paroisse, notamment la
d’autres religions sont aussi chaleureusement invi-
bibliothèque d’église. Ce conseiller rencontre régu-
tées à assister et à participer aux cours de l’École du
lièrement la présidence de l’École du Dimanche.
Dimanche. Les objectifs de l’organisation de l’École
Il fait rapport, en réunion d’épiscopat, de l’École
du Dimanche sont :
du Dimanche et de ce qui concerne la bibliothèque
1. Affermir la foi des personnes et des familles en d’église.
notre Père céleste et en Jésus-­Christ par l’ensei-
gnement, l’apprentissage et l’intégration.
12 .2 .2
2. Aider les membres de l’Église à « [s’]enseigner Présidence de l’École du Dimanche
les uns aux autres la doctrine du royaume » de paroisse
(D&A 88:77) à l’église et chez eux.
Les membres de la présidence de l’École du
Dimanche de paroisse sont des détenteurs de la
12 .2 prêtrise. Quand c’est possible, le président détient la
Direction de l’École du Dimanche Prêtrise de Melchisédek. Ils agissent sous la direction
de l’épiscopat. Ils reçoivent une formation initiale et
de paroisse un soutien constant de la présidence de l’École du
Dimanche de pieu.
Ce chapitre montre comment administrer l’École
du Dimanche de façon à fortifier les personnes et
les familles. Les dirigeants de l’École du Dimanche Président de l’École du Dimanche de paroisse
revoient souvent le chapitre 3 qui énonce les princi- Le président de l’École du Dimanche a les responsa-
pes généraux de direction. Ces principes compren- bilités suivantes :
nent la préparation spirituelle, la participation aux

118 2018
12. Écol e du Dima nche

Il fait partie du conseil de paroisse. À ce titre, il une formation constantes et (3) proposer un budget
contribue à édifier la foi et à fortifier les personnes annuel pour la bibliothèque après avoir consulté le
et les familles (voir chapitre 4). Il vient au conseil de bibliothécaire de paroisse.
paroisse, prêt à suggérer des façons dont les membres
Ils tiennent des réunions de présidence de l’École
peuvent améliorer l’apprentissage et l’enseignement à
du Dimanche. Ils assistent aussi aux réunions avec
l’église et chez eux. Sur invitation de l’évêque, il dis-
le conseiller de l’évêque qui supervise l’École du
pense une formation au cours du conseil de paroisse
Dimanche.
pour aider à améliorer l’apprentissage et l’enseigne-
ment de l’Évangile dans la paroisse. Le président de l’École du Dimanche charge ses
conseillers de superviser certains domaines de
Il recommande à l’épiscopat les membres de la
responsabilité. Par exemple, il peut déléguer la res-
paroisse à appeler comme conseillers dans la pré-
ponsabilité de l’organisation des classes de l’École
sidence de l’École du Dimanche, instructeurs de
du Dimanche pour les différents groupes d’âge,
l’École du Dimanche, bibliothécaire et bibliothécai-
celle de la formation initiale des instructeurs, celle
res adjoints de paroisse. Si nécessaire, il recommande
de la supervision de la bibliothèque d’église et celle
aussi un membre de la paroisse comme secrétaire de
d’aider les instructeurs de l’École du Dimanche à
l’École du Dimanche. En faisant ces recommanda-
prévoir des instructeurs suppléants lorsque c’est
tions, il suit les directives des sections 19.1.1 et 19.1.2.
nécessaire. Les conseillers lui font fréquemment
Il enseigne, à l’aide de ce manuel, leurs devoirs aux rapport de leurs efforts.
autres dirigeants de l’École du Dimanche.

12 .2 . 3
Le président de l’École du Dimanche de
Instructeurs de l’École du dimanche
paroisse et ses conseillers
Les instructeurs de l’École du Dimanche donnent
Les membres de la présidence de l’École du le cours dont ils sont chargés par l’épiscopat et la
Dimanche de paroisse travaillent ensemble pour présidence de l’École du Dimanche. Ils suivent les
remplir les responsabilités suivantes : principes énoncés dans la section 5.5.4.
Ils supervisent les efforts pour améliorer l’enseigne-
ment et l’apprentissage de l’Évangile à l’École du
12 .2 .4
Dimanche. Dans ces recommandations, ils suivent les
Secrétaire de l’École du Dimanche
directives se trouvant aux sections 5.5.3 et 5.5.4. Ils
de paroisse
aident aussi les instructeurs de l’École du Dimanche
en (1) conversant avec eux de temps en temps pour Si nécessaire, l’épiscopat peut appeler un frère
répondre à leurs questions et à leurs préoccupations comme secrétaire de l’École du Dimanche de
et en discutant des façons de servir les élèves et en paroisse. Celui-­ci peut recevoir les responsabilités
(2) s’organisant pour visiter leur classe. suivantes :

Ils servent de spécialistes dans les efforts de la Il consulte la présidence pour élaborer l’ordre
paroisse pour améliorer l’enseignement et l’appren- du jour des réunions de présidence. Il assiste aux
tissage de l’Évangile (voir la section 12.5). réunions de présidence, prend des notes et assure le
suivi des tâches.
Ils supervisent la bibliothèque d’église, ce qui
comprend (1) dispenser une formation initiale aux Il compile les renseignements sur les présences
nouveaux bibliothécaires (2) fournir une aide et et les examine avec le président de l’École du

119
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

Dimanche pour déterminer les façons d’inciter les 1. Lire et commenter les passages d’Écriture et les
membres à participer à l’École du Dimanche. Les instructions des dirigeants de l’Église qui concer-
instructeurs doivent recevoir un exemplaire de ces nent leur appel.
renseignements.
2. Discuter de l’efficacité des cours de l’École du
Dimanche et planifier des façons d’aider les ins-
12 .2 .5 tructeurs et les élèves à s’améliorer.
Présidents de classe de l’École 3. Prévoir des façons de répondre aux demandes
du Dimanche d’aide pour améliorer l’apprentissage et l’en-
Avec l’accord de l’épiscopat, la présidence de l’École seignement dans les autres organisations de la
du Dimanche peut demander à des membres d’être prêtrise ou des auxiliaires.
présidents de classe de l’École du Dimanche. Le pré-
4. Examiner les registres de présence. Prévoir des
sident de classe peut être un homme ou une femme.
façons d’améliorer la participation à l’École du
On peut leur demander de souhaiter brièvement
Dimanche.
la bienvenue au début du cours, de présenter les
nouveaux membres de la classe et les visiteurs et de
demander à des membres de faire les prières d’ou- 12 . 3. 3
verture et de clôture pour la classe. On peut aussi
Réunion avec un conseiller de l’évêque
leur demander de participer au suivi des présences
et à l’intégration des membres de la classe qui ne La présidence de l’École du Dimanche se réunit
viennent pas régulièrement. régulièrement avec le conseiller de l’évêque qui
supervise l’École du Dimanche. Dans ces réunions
ils tiennent conseil à propos de l’apprentissage et
12 . 3 de l’enseignement à l’École du Dimanche et dans la
Réunions de dirigeants paroisse. Les membres de la présidence de l’École
du Dimanche font rapport, font des recomman-
dations et revoient les plans des réunions et des
12 . 3.1
activités.
Réunion du conseil de paroisse
Le président de l’École du Dimanche fait partie
12 . 3.4
du conseil de paroisse (voir chapitre 4).
Réunion des dirigeants de l’École
du Dimanche de pieu
12 . 3.2
La réunion des dirigeants de l’École du Dimanche
Réunion de présidence de l’École du
de pieu a généralement lieu une fois par an, comme
Dimanche de paroisse expliqué à la section 18.3.11. Les présidences et les
La présidence de l’École du Dimanche se réunit secrétaires de l’École du Dimanche de paroisse y
régulièrement. Le président préside et dirige ces assistent. Les instructeurs de l’École du Dimanche
réunions. Le secrétaire peut y assister, prendre des et le membre de l’épiscopat chargé de l’École du
notes et assurer le suivi des tâches. Dimanche peuvent y être invités, selon les besoins.

L’ordre du jour peut comprendre les points suivants :

120 2018
12. Écol e du Dima nche

12 .4 12 .4. 3

Classes de l’École du Dimanche Aide aux élèves ayant un handicap


On trouvera des renseignements sur la façon de
Les cours de l’École du Dimanche se tiennent entre
comprendre, d’intégrer et d’instruire les membres
la réunion de Sainte-­Cène et le temps réservé pour
ayant un handicap à la section 21.1.26 et sur le site
les réunions de la prêtrise, de la Société de Secours
disabilities​.lds​.org.
et des Jeunes Filles. Les cours durent quarante minu-
tes. On fait une prière d’ouverture et de clôture dans
chaque classe. Il n’est pas nécessaire qu’il y ait un 12 .5
cantique d’ouverture ou de clôture.
Amélioration de l’apprentissage et
L’École du Dimanche comporte des classes pour de l’enseignement dans la paroisse
les adultes et des classes pour les jeunes. Les cours
approuvés, y compris certains cours facultatifs, Les membres de la présidence de l’École du
sont indiqués dans les Instructions pour le programme Dimanche de paroisse servent de spécialistes pour
de l’année. améliorer l’apprentissage et l’enseignement dans la
paroisse. À la demande de l’épiscopat ou des diri-
geants de la prêtrise ou des organisations auxiliaires,
12 .4.1
ils donnent des conseils, une formation et du sou-
Classes pour les jeunes tien. Ils aident les dirigeants à donner une forma-
La présidence de l’École du Dimanche répartit les tion initiale aux instructeurs nouvellement appelés
jeunes de 12 à 18 ans en classes en fonction de leur et à améliorer l’apprentissage et l’enseignement de
âge au 1er janvier. Par exemple, la présidence peut l’Évangile dans leurs organisations.
organiser une classe pour tous les jeunes gens et
jeunes filles de quatorze et quinze ans au 1er janvier.
12 .6
Les jeunes restent dans la même classe jusqu’à
l’année suivante. Bibliothèque d’église
On trouvera des renseignements sur l’École du Chaque église doit avoir une bibliothèque avec de la
Dimanche pour les jeunes gens et les jeunes filles documentation et du matériel pour aider les mem-
qui atteignent l’âge de douze ans à la section 11.4.3. bres à apprendre et à enseigner l’Évangile. La prési-
dence de l’École du Dimanche de paroisse supervise
la bibliothèque d’église.
12 .4.2
Classes pour les Jeunes Adultes seuls Les bibliothèques d’église varient selon la place
disponible. Elles peuvent comporter tout ou cer-
Une paroisse qui a suffisamment de jeunes adultes
tains des articles suivants : Écritures, magazines,
seuls peut organiser une classe distincte pour eux
images et supports audiovisuels publiés par l’Église,
pendant l’École du Dimanche. Les instructeurs
ainsi que des craies, des effaceurs, des crayons, du
utilisent les Écritures et les manuels approuvés de
papier, des téléviseurs, des lecteurs de DVD et un
l’École du Dimanche, en mettant particulièrement
photocopieur.
l’accent sur les besoins des jeunes adultes seuls.
La présidence de pieu peut donner l’autorisation
aux paroisses, aux classes d’institut et aux centres

121
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

d’histoire familiale d’utiliser la documentation et le 12 .6. 3


matériel des bibliothèques d’église. Règles de la bibliothèque d’église
On trouvera les règles relatives à la bibliothèque
12 .6.1 d’église sous la rubrique « Sunday School » (École
Bibliothécaire et bibliothécaires adjoints du Dimanche) à la section Church (Église) du
de paroisse site LDS​.org.

Le bibliothécaire de paroisse aide les dirigeants,


les instructeurs et les autres membres à apprendre 12 .7
comment avoir accès au matériel, aux fournitures et Direction de l’École du Dimanche
à l’équipement disponibles et comment les utiliser.
Il prépare l’horaire du personnel de la bibliothèque. de pieu
Cet horaire doit permettre à tous les bibliothécai-
res d’assister à la réunion de Sainte-­Cène tous les 12 .7.1
dimanches et d’assister soit à une classe de l’École Présidence de pieu
du Dimanche soit à une réunion de la Prêtrise de
Les responsabilités de la présidence de pieu concer-
Melchisédek ou de la Société de Secours chaque
nant les organisations auxiliaires du pieu sont indi-
dimanche.
quées à la section 15.1.
Selon les besoins, le bibliothécaire de paroisse
Le conseiller du président de pieu qui supervise
travaille avec les autres paroisses ou organisations
l’École du Dimanche supervise aussi les bibliothèques
pour coordonner l’utilisation de la bibliothèque.
d’église du pieu.
Il organise et entretient le matériel et l’équipement
de la bibliothèque et utilise un système simple pour
permettre aux membres d’emprunter la documenta- 12 .7.2
tion et le matériel. Membre du grand conseil chargé de l’École
Les bibliothécaires adjoints travaillent sous la direc- du Dimanche de pieu
tion du bibliothécaire de paroisse et partagent une Le président de pieu peut charger un membre du
bonne partie de ses responsabilités. grand conseil de travailler avec la présidence de
l’École du Dimanche de pieu. Les responsabilités
du membre du grand conseil sont décrites à la
12 .6.2
section 15.3.
Direction de la bibliothèque d’église dans
un bâtiment accueillant plusieurs paroisses
12 .7. 3
Dans un bâtiment qui accueille plusieurs paroisses,
en général les paroisses se partagent la même Présidence de l’École du Dimanche de pieu
bibliothèque. Si c’est le cas, l’évêque gérant est Les membres de la présidence de l’École du
responsable de la coordination de la bibliothèque. Dimanche de pieu sont des détenteurs de la prê-
Il peut nommer un comité pour coordonner trise. Quand c’est possible, le président détient la
l’utilisation de la bibliothèque et gérer les fonds Prêtrise de Melchisédek. Leurs responsabilités de
du budget qui lui sont alloués. Un membre dirigeants d’auxiliaire de pieu sont indiquées à la
de la présidence de l’École du Dimanche et le section 15.4.1. Ils ont également les responsabilités
bibliothécaire de chaque paroisse doivent faire suivantes :
partie du comité.

122 2018
12. Écol e du Dima nche

Ils servent de spécialistes pour améliorer l’apprentis- 12 .8


sage et l’enseignement de l’Évangile dans le pieu. Adaptation de l’organisation
Ils coordonnent l’utilisation des bibliothèques de l’École du Dimanche aux
d’église du pieu. Ce qui inclut :
besoins locaux
1. participer, à la demande des présidences de
l’École du Dimanche de paroisse, à la formation Dans une petite paroisse ou branche, les membres
initiale des bibliothécaires de paroisse nouvelle- de la présidence de l’École du Dimanche peuvent
ment appelés. aussi être instructeurs. Il est possible de regrouper
les classes de jeunes, si nécessaire. Dans une très
2. diriger d’autres réunions de formation pour les petite unité, le président de l’École du Dimanche
bibliothécaires et les bibliothécaires adjoints de peut être le seul dirigeant et instructeur de l’École
paroisse dans le pieu. du Dimanche. Dans ce cas, il donne un cours de
3. veiller à ce que les bibliothèques d’église aient la l’École du Dimanche pour tous les membres de
documentation et le matériel nécessaires. douze ans et plus. Lorsque cela est possible, d’au-
tres dirigeants et instructeurs doivent être appelés.
4. veiller à ce que les dirigeants de pieu aient la
documentation et le matériel de bibliothèque Dans un petit pieu ou un district, le président de
d’église nécessaires. l’École du Dimanche peut être le seul dirigeant
de l’École du Dimanche du pieu ou du district.
Lorsque cela est possible, des conseillers doivent
12 .7.4 être appelés. Un secrétaire de l’École du Dimanche
Secrétaire de l’École du Dimanche de pieu de pieu peut aussi être appelé.

Si nécessaire, la présidence de pieu peut appeler un On trouvera des renseignements généraux sur
frère comme secrétaire de l’École du Dimanche de l’adaptation aux besoins locaux au chapitre 17.
pieu. Les responsabilités du secrétaire de l’École du
Dimanche de pieu sont indiquées à la section 15.4.2.

123
13

Activités
13.1

Buts des activités de l’Église


Les activités de paroisse, de pieu et multipieux réunis- 8. Faire participer à l’œuvre missionnaire, au main-
sent les membres de l’Église en tant que « concitoyens tien et au retour des membres dans l’Église, à
des saints » (Ephésiens 2:19). En plus de détendre et l’œuvre de l’histoire familiale et du temple.
de distraire, elles doivent édifier le témoignage, for-
tifier les familles et favoriser l’unité et la progression
13.2
personnelle.

Elles renforcent les membres en leur donnant le sen-


Planification des activités
timent qu’ils font partie d’un groupe où l’on se sou-
tient mutuellement. Elles doivent aider les membres 13.2 .1
à se sentir en phase avec les personnes de leur âge, Responsabilité de la planification
leurs dirigeants et leur famille. Elles doivent aussi des activités
aider les membres à voir qu’en vivant l’Évangile, on
Avant de planifier une activité, les dirigeants réflé-
connaît « la joie des saints » (Énos 1:3).
chissent aux besoins spirituels et temporels des
Elles doivent être planifiées de manière à atteindre membres. Ils recherchent l’inspiration de l’Esprit
des buts centrés sur l’Évangile. En plus des buts afin de savoir quel genre d’activité contribuerait à
généraux mentionnés ci-­dessus, elles ont les objec- répondre à ces besoins. Une planification soigneuse
tifs suivants : est nécessaire pour s’assurer que les activités attein-
dront des buts centrés sur l’Évangile et répondront
1. Faire participer à des projets de service qui font
aux besoins des participants.
du bien aux autres et tissent des liens avec la
collectivité. Sous la direction de l’épiscopat, le conseil de paroisse
supervise la planification des activités de la paroisse.
2. Faire cultiver les talents et le goût pour l’art.
Quand une activité est destinée à une organisation
3. Améliorer la condition physique et inculquer ou un groupe de la paroisse en particulier, elle est
l’esprit sportif. planifiée sous la direction des dirigeants de la prê-
trise ou des auxiliaires qui sont responsables de cette
4. Faire acquérir de l’instruction et de la formation
organisation ou de ce groupe. Quand une activité est
professionnelle.
destinée à l’ensemble de la paroisse, l’épiscopat peut
5. Fêter des occasions spéciales et commémorer des en confier la responsabilité à une ou plusieurs orga-
événements historiques de l’Église ou locaux. nisations représentées au conseil de paroisse. Il peut
aussi confier la responsabilité d’une activité à d’autres
6. Faire acquérir des techniques de direction. personnes ou à un comité travaillant sous la direction
7. Développer l’autonomie. du conseil de paroisse. Normalement, ces tâches sont
confiées pour le temps d’une activité précise.

Sous la direction de la présidence, le conseil de pieu


supervise la planification des activités du pieu. On

124 2018
13. Ac t i v i t é s

trouvera de plus amples renseignements sur les acti- principes similaires. Elles doivent être édifiantes et
vités à la section 13.3. mettre en exergue ce qui est « vertueux ou aimable
[…] ce qui mérite l’approbation ou est digne de
louange » (13e article de foi). Elles ne doivent rien
13.2 .2
comporter d’immoral ou de suggestif, ou qui fasse
Fortifier la famille paraître le mal acceptable et normal. Les dirigeants
Les dirigeants veillent à ce que les activités ne veillent à ce que toutes les distractions soient confor-
fassent pas concurrence à la famille, mais la forti- mes aux enseignements du Sauveur.
fient. Certaines activités peuvent être centrées sur la
Les vêtements et la tenue doivent être pudiques, de
famille, en donnant aux membres des familles l’oc-
bon goût et convenables pour l’activité. L’épiscopat
casion d’y participer ensemble. Les activités doivent
ou la présidence de pieu fixent les règles vestimen-
soutenir les parents en enseignant à leurs enfants à
taires pour les activités. Les dirigeants qui planifient
être des disciples fidèles du Christ.
une activité peuvent recommander des règles vesti-
Les dirigeants veillent aussi à ce que les activités ne mentaires conformes aux principes de l’Évangile.
deviennent pas si nombreuses qu’elles font peser un
Les produits contraires à la Parole de Sagesse ne
fardeau indu sur les membres.
sont autorisés ni aux activités de l’Église ni dans ses
propriétés. Les personnes qui sont manifestement
13.2 . 3 sous l’emprise de l’alcool ou d’autres drogues ne
Encourager la participation doivent pas être admises aux activités de l’Église.

Quand on planifie des activités, on doit s’efforcer d’y Pour avoir plus de renseignements sur les principes
faire participer activement les personnes, car on en de l’Église, voir Jeunes, soyez forts.
tire généralement plus de bénéfices en participant
qu’en observant uniquement. Un moyen d’encoura-
13.2 .5
ger la participation est de faire appel aux compéten-
Sécurité
ces et aux talents des membres pour l’activité.
Voir la section 13.6.20.
Quand on planifie une activité, on doit faire un effort
particulier pour aller vers les nouveaux membres, les
membres non pratiquants, les jeunes, les adultes seuls, 13.2 .6
les personnes ayant un handicap et les personnes Équilibre et variété
d’autres confessions. Les dirigeants doivent être sensi-
Les dirigeants doivent planifier un programme équi-
bles aux situations particulières des participants, telles
libré d’activités variées. Les membres doivent avoir
que des capacités physiques restreintes, des problèmes
des occasions de participer à des activités qui les
familiaux et des différences culturelles et linguistiques.
intéressent. Ils doivent aussi avoir des occasions de
soutenir les autres dans ce qui les intéresse. Le fait
13.2 .4 de planifier un calendrier annuel aide les dirigeants
Principes à proposer un programme équilibré d’activités de
service, culturelles, artistiques et physiques sans
Les activités de l’Église doivent respecter et ensei-
prendre trop du temps des membres.
gner ses principes. Elles doivent fournir un cadre
sain où les participants peuvent se lier d’amitié Aux paragraphes suivants, on trouvera des exemples
avec d’autres personnes ayant des croyances et des de bonnes activités.

125
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

Service 13.2 .7
Programmation des activités
Les activités de service donnent aux membres l’oc-
casion de montrer de l’amour aux personnes dans le Les activités doivent être planifiées suffisamment
besoin, membres de l’Église ou non, et de ressentir longtemps à l’avance. Elles doivent être inscrites au
de la joie à les aider. Il peut s’agir de rendre visite calendrier du pieu ou de la paroisse. Les dirigeants
aux personnes malades ou seules, d’accomplir des doivent tenir les parents informés des activités orga-
tâches d’entraide, d’embellir les bâtiments et les nisées pour les enfants et les jeunes.
jardins de l’Église ou de participer à des projets de
Si une activité doit se tenir dans un lieu de culte
la collectivité.
ou un autre bâtiment de l’Église, les planificateurs
réservent les locaux afin d’éviter les incompatibilités
Art et culture avec d’autres activités ou réunions. Pour chaque
Les activités artistiques et culturelles donnent aux église, il y a un évêque gérant désigné par la prési-
membres des occasions de développer leurs talents dence de pieu. Il supervise l’utilisation des locaux,
et de s’adonner à leurs passe-­temps. Elles favorisent bien qu’il désigne habituellement quelqu’un d’autre
aussi la créativité, la confiance, la communication et pour établir le calendrier d’occupation.
la collaboration. Il peut s’agir de soirées de talent Le lundi soir est réservé à la soirée familiale (voir la
ou de spectacles chorégraphiques, musicaux et section 13.6.10).
théâtraux. Il peut aussi s’agir de commémorations
d’événements de l’histoire de l’Église, au niveau
local ou général. 13.2 .8
Financement des activités
Sport, récréation, santé et condition physique Les dirigeants veillent à ce que les dépenses pour
On trouvera des renseignements sur les activités les activités soient conformes aux règles de l’Église
sportives de l’Église à la section 13.6.21. en vigueur en matière de budget et de finances. Les
principes suivants doivent être respectés.
Les activités récréatives peuvent varier en fonction
des ressources dont on dispose dans la région. Il La plupart des activités doivent être simples, écono-
pourra s’agir de commémorations historiques, de miques et engendrer peu, voire même aucuns frais.
camping, de randonnées ou de pratique de passe-­ Les dépenses doivent être approuvées par la prési-
temps. Souvent, on peut planifier les activités récréa- dence de pieu ou l’épiscopat avant qu’on ne les fasse.
tives de façon à ce que les membres de la famille Le budget de pieu ou de paroisse doit être utilisé
puissent y participer ensemble. pour payer toutes les activités, tous les programmes
On recommande aux membres, en tant que person- et toutes les fournitures. Les membres ne doivent
nes, familles et groupes de l’Église, de participer à pas payer d’inscription pour participer. Ils ne doi-
des activités bonnes pour la santé et la condition vent pas non plus payer de matériel, de fournitures,
physique. Il peut s’agir de marche, de course à pied, de location, de droits d’entrée ou de longs déplace-
d’aérobic et d’autres programmes d’exercices, de ments. On peut organiser des activités pour lesquel-
cours sur la santé et de cours de mise en forme (voir les les membres apportent de la nourriture si cela ne
la section 13.6.25, point 2). constitue pas une trop lourde charge pour eux.

On trouvera ci-­après les exceptions possibles à la règle


de financement énoncée au paragraphe précédent. Si

126 2018
13. Ac t i v i t é s

le budget de paroisse ne suffit pas à payer les activités Le matériel et les fournitures achetés avec les fonds
suivantes, les dirigeants peuvent demander aux parti- de l’Église, qu’ils proviennent de l’allocation budgé-
cipants de les payer en partie ou en totalité : taire de paroisse ou d’une activité de levée de fonds,
sont réservés à l’usage de l’Église. Ils ne sont pas des-
1. Un camp scout prolongé ou une activité
tinés à l’usage de personnes privées ou de familles.
similaire pour les jeunes gens par an.
Les fonds de l’Église ne doivent pas être utilisés
2. Un camp ou une activité similaire pour les
pour acheter des uniformes pour des personnes.
jeunes filles par an.

3. Un camp de jour ou une activité similaire


13. 3
pour les enfants de la Primaire de huit à onze
ans par an. Activités de pieu, multipieux
4. On trouvera des activités facultatives dans la et interrégionales
partie 13.5.
13. 3.1
Si les fonds apportés par les participants ne suffisent
Directives générales
pas, l’évêque peut autoriser une activité de levée de
fonds de groupe par an dans le respect des règles de La plupart des activités ont lieu au niveau de la
la section 13.6.8. paroisse. Cependant, il est recommandé aux diri-
geants locaux de tenir périodiquement des activités
Les dépenses ou les déplacements pour un camp de pieu et multipieux quand elles sont mieux à
annuel ou une activité similaire ne doivent en aucun même d’atteindre les buts énoncés à la section 13.1.
cas être excessifs. Le manque de fonds personnels
ne doit pas non plus empêcher un membre d’y Les activités de pieu et multipieux sont particulière-
participer. ment bénéfiques pour les jeunes et les jeunes adultes
seuls. Elles sont particulièrement importantes dans
On trouvera une exception possible en matière de les régions où il y a peu de jeunes membres ou dans
financement de grandes manifestations multipieux celles où ils rencontrent rarement de grands groupes
ou d’interrégion pour les jeunes adultes seuls à la de membres. Les activités de pieu et multipieux bien
section 16.3.7. planifiées peuvent donner aux jeunes membres de
On trouvera des règles sur le financement des dépla- la fierté d’appartenir à l’Église, un cercle plus large
cements liés à ces activités à la section 13.6.24. d’amis et des occasions de rencontrer quelqu’un
qu’ils pourront épouser au temple.

13.2 .9 Les jeunes adultes seuls doivent avoir des activités


Financement du matériel et des multipieux simples et variées à fréquence modérée, à
condition de pouvoir le faire sans dépense excessive
fournitures
de temps et d’argent. On peut aussi organiser pério-
Si possible, le matériel et les fournitures dont la diquement des manifestations plus grandes pour les
paroisse a besoin pour les camps annuels des jeunes jeunes adultes seuls.
sont achetés avec son budget. Si les fonds apportés
par les participants ne suffisent pas, l’évêque peut Toutes les activités de pieu doivent être approu-
autoriser une activité de levée de fonds de groupe vées par la présidence de pieu ; elles sont coor-
par an dans le respect des règles de la section 13.6.8. données dans les réunions du conseil de pieu. Les
dirigeants de pieu informent longtemps à l’avance

127
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

les dirigeants de paroisse des activités de pieu. Ils sections 13.2.4 et 13.6.24). Ces activités demandent
s’assurent également que les activités de pieu com- de l’efficacité de la part des dirigeants, une planifica-
plètent les activités de paroisse et ne leur font pas tion soigneuse et des moyens adéquats.
concurrence.

Si des présidents de pieu estiment qu’une activité 13. 3.2


multipieux serait bénéfique aux membres de leur Comité d’activités de pieu
pieu, ils peuvent demander à un membre de la
Les activités de pieu se planifient conformément
présidence des soixante-­dix ou à la présidence de
aux règles de la partie 13.2. La présidence de pieu
l’interrégion de l’autoriser. Des occasions spéciales
peut organiser un comité d’activités de pieu pour
comme les jours fériés ou la commémoration d’un
aider le conseil de pieu et les dirigeants des auxi-
événement local important peuvent être l’occa-
liaires de pieu à les planifier. Ce comité d’activités
sion d’organiser ces activités. Les conférences de
de pieu est composé d’un président (un membre du
la jeunesse (voir la section 13.4), les activités de
grand conseil), d’un ou plusieurs directeurs d’acti-
service, culturelles, artistiques, sportives ou récréati-
vités de pieu, et de spécialistes d’activités de pieu (si
ves peuvent être multipieux. Ces activités se coor-
nécessaire).
donnent souvent lors des réunions du conseil de
coordination. En plus d’aider à planifier les activités de pieu, les
membres du comité d’activités de pieu peuvent
Avant de proposer une activité multipieux, les pré-
conseiller, soutenir et former les dirigeants de
sidents de pieu voient si c’est le meilleur moyen de
paroisse dans leurs efforts pour planifier des activi-
répondre aux besoins qu’ils ont relevés. Ils réfléchis-
tés de paroisse.
sent aussi au coût, au temps et aux déplacements que
l’activité exigerait. De plus, ils prennent en compte À la différence des comités temporaires qui plani-
les facteurs de sécurité et la disponibilité des moyens fient les activités de paroisse, le comité d’activités
nécessaires. de pieu planifie généralement plus qu’une activité
unique de pieu.
Un membre de la présidence des soixante-­dix ou
la présidence de l’interrégion peut charger des
soixante-­dix d’interrégion ou des présidents de pieu Président du comité d’activités de pieu
de présider des comités qui planifient et mettent en Si la présidence de pieu organise un comité d’ac-
œuvre des activités multipieux ou d’interrégion. Les tivités de pieu, elle nomme un membre du grand
présidences de pieu peuvent appeler des membres de conseil président de ce comité. À la demande de
leur pieu à faire partie de ces comités. Ces membres la présidence de pieu, le président du comité peut
font rapport à leur présidence de pieu. avoir les responsabilités suivantes :
Le financement de la plupart des activités multipieux Élaborer et tenir à jour le calendrier des activités de
est assuré par l’allocation budgétaire des pieux qui y pieu qui sont approuvées par la présidence du pieu.
participent. Le financement des activités plus gran-
des, par exemple des célébrations culturelles liées à Superviser les membres du comité pour la planifica-
la consécration des temples, peut être assuré par des tion des activités du pieu.
fonds de l’interrégion ou de l’Église, sur approbation. Recommander à la présidence de pieu un budget
Les activités de pieu, multipieux et d’interré- détaillé des activités de pieu avant le début de cha-
gion doivent respecter les principes et les règles que année. Ce budget ne couvre pas les activités qui
de l’Église en matière de déplacements (voir les sont planifiées par les auxiliaires de pieu.

128 2018
13. Ac t i v i t é s

Être une ressource pour les dirigeants des auxiliaires apprendre à diriger en aidant à planifier les confé-
de pieu quand ils planifient des activités. rences de la jeunesse.

Tenir à jour la liste des talents et des centres d’inté- Les conférences de la jeunesse de paroisse sont
rêt des membres du pieu. Pour constituer et tenir à planifiées et réalisées par le comité épiscopal des
jour cette liste, il peut être assisté par les membres jeunes sous la direction de l’épiscopat. Ce dernier
du grand conseil affectés aux paroisses du pieu. Il fait approuver par le président de pieu les plans de
peut utiliser à cet effet l’imprimé « Enquête sur les la conférence de la jeunesse.
talents et les centres d’intérêt ».
Les conférences de jeunesse de pieu sont planifiées
et réalisées par le comité de la Prêtrise d’Aaron et
Directeurs et spécialistes des activités de pieu des Jeunes Filles sous la direction de la présidence
Un membre de la présidence de pieu, ou un membre de pieu. Il faut inviter les jeunes à aider le plus
du grand conseil désigné peut appeler des direc- possible le comité à planifier les conférences de la
teurs d’activités de pieu. Ils font partie du comité jeunesse de pieu. Selon les besoins, la présidence
des activités de pieu sous la direction du président de pieu peut demander à des jeunes d’assister aux
du comité. Les directeurs d’activités de pieu peu- réunions du comité.
vent aider à planifier et à organiser des activités de Les conférences de la jeunesse sont financées par
service, culturelles, artistiques, sportives, etc. le budget de pieu ou de paroisse. On ne doit pas
Un membre de la présidence de pieu, ou un mem- demander aux membres de payer quoi que ce soit
bre du grand conseil désigné peut aussi appeler pour les conférences de la jeunesse.
des spécialistes de comité d’activités de pieu. Ces Pour la planification d’une conférence de la jeu-
spécialistes ne sont ni soutenus ni mis à part. Ils nesse, les dirigeants et les jeunes doivent observer
servent sous la direction du président du comité les règles de ce chapitre et les directives suivantes :
d’activités de pieu.
1. Choisir un thème évangélique, par exemple un
passage d’Écriture, qui inspirera les jeunes et
13.4 les aidera à comprendre le but que poursuit la
Conférence de la jeunesse conférence. On peut adopter le thème annuel des
activités d’échange comme thème de la conférence
Les Jeunes Gens et les Jeunes Filles de quatorze à de la jeunesse. L’épiscopat ou la présidence de
dix-­huit ans sont invités à participer ensemble à une pieu doit approuver le thème.
activité ou une série d’activités appelées conférence
de la jeunesse. Les conférences de la jeunesse se 2. Planifier des activités comme des réunions spi-
tiennent généralement une fois par an au niveau de rituelles, des réunions de groupe, des expérien-
la paroisse ou du pieu. Elles peuvent aussi se tenir à ces d’apprentissage et des projets de service en
un niveau multipieux ou interrégional. rapport avec le thème.

Les buts des conférences de la jeunesse sont de 3. Faire approuver tous les orateurs et toutes les
fortifier la foi des jeunes en Jésus-­Christ, de renfor- activités par l’épiscopat ou la présidence de
cer leur témoignage, de développer leurs talents, de pieu. Les orateurs doivent être des membres de
leur permettre de se faire de nouveaux amis et de l’Église qui enseignent selon l’Esprit. On ne fera
s’amuser avec des jeunes qui ont les mêmes croyan- pas appel à des orateurs qui divertissent avant
ces et les mêmes principes. Les jeunes peuvent aussi tout, et ne font qu’accessoirement mention de
l’Évangile. On ne fera pas non plus appel à des

129
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

orateurs qui doivent parcourir de longues distan- pour couvrir le coût de ces activités si (1) elles sont
ces. Pour d’autres directives sur les orateurs, voir entièrement facultatives (2) le coût n’est pas trop
la section 21.1.20. élevé et (3) elles ne servent pas à une levée de fonds.
On peut utiliser le budget pour aider les personnes
4. Éviter de prévoir pour le dimanche des activi-
qui veulent y assister, mais ne sont pas en mesure
tés qui ne conviennent pas au jour du sabbat.
de payer.
Les réunions de témoignage, les discussions de
l’épiscopat avec les jeunes et autres réunions
semblables sont autorisées. Toutefois, il ne doit 13.6
pas se tenir de réunion de Sainte-­Cène (et l’on
ne doit pas bénir et distribuer la Sainte-­Cène)
Règles et directives
en dehors des limites de la paroisse ou du pieu Les dirigeants doivent veiller au respect des règles
que président les dirigeants de la prêtrise. Toute et directives suivantes dans toutes les activités de
exception à cette règle doit être approuvée par l’Église.
un membre de la présidence des soixante-­dix
ou par la présidence de l’interrégion. Il ne doit
pas y avoir de voyage en groupe le dimanche 13.6.1

pour se rendre à la conférence de la jeunesse ou Prévention des accidents et conduite


en revenir. à tenir en cas d’accident

5. Veiller à ce qu’il y ait à tout moment une Voir la section 13.6.20.


supervision suffisante par des adultes (voir la
section 13.6.2).
13.6.2
Supervision par les adultes
Il est demandé aux membres de l’épiscopat ou de
la présidence de pieu d’assister le plus possible à la Les activités pour les enfants, les jeunes et les jeunes
conférence. Il est recommandé aux présidences de adultes seuls doivent être placées sous la supervision
Jeunes Gens et de Jeunes Filles d’assister à toute la d’un nombre suffisant d’adultes responsables. Le
conférence. nombre d’adultes nécessaire est fonction de la taille
du groupe, du niveau de compétence du groupe
(pour les activités qui requièrent certaines compéten-
13.5
ces), du cadre auquel il faut s’attendre et du degré
Activités facultatives général de difficulté de l’activité. On doit recomman-
der aux parents d’apporter leur aide.
Les unités peuvent patronner des activités facul-
tatives qui sont animées par des organismes liés à
l’Église. Il peut s’agir de représentations par des 13.6. 3
troupes d’universités de l’Église, de spectacles spé- Activités commerciales ou politiques
ciaux pour les jeunes et de manifestations culturelles
Les activités qui utiliseraient les locaux de l’Église
périodiques importantes. Avec l’autorisation d’un
dans un but commercial ou politique quelconque
membre de la présidence des soixante-­dix ou de
sont interdites. On trouvera les règles relatives à
la présidence de l’interrégion, on peut demander
l’utilisation des bâtiments et des autres biens de
aux membres une modeste contribution financière
l’Église à la section 21.2.

130 2018
13. Ac t i v i t é s

13.6.4 stroboscopiques et psychédéliques qui clignotent au


Documentation protégée par copyright rythme de la batterie ne sont pas acceptables. On
peut avoir un éclairage au sol, dans les coins de la
Voir la section 21.1.12.
salle ou des spots qui éclairent les décorations aux
murs et au plafond.
13.6.5
Lois sur le couvre-­feu
13.6.7
Les activités doivent respecter la loi publique sur le Réunions spirituelles pour les participants
couvre-­feu. aux activités
On peut organiser une brève réunion spirituelle
13.6.6 dans le cadre d’une activité. Elle comporte généra-
Bals et musique lement une prière, un cantique ou un morceau de
musique, quelques propos d’un dirigeant et une
Dans tous les bals, la tenue vestimentaire, la présen-
pensée spirituelle, un témoignage ou un passage
tation personnelle, l’éclairage, le style de danse, les
d’Écriture par un ou plusieurs participants. Cette
paroles et la musique doivent contribuer à créer un
réunion peut favoriser la présence de l’Esprit et per-
cadre où l’Esprit du Seigneur pourra être présent
mettre de ne pas perdre de vue le but de l’activité.
(voir Jeunes, soyez forts). Les personnes responsables
des bals doivent suivre scrupuleusement les règles
énoncées ci-­après. 13.6.8

Les dirigeants se servent de l’imprimé « Performance Activités de collecte de fonds


Contract » (contrat de représentation) quand ils Les activités de collecte de fonds ne sont, en général,
engagent un groupe de musique, un orchestre ou un pas approuvées du fait que les dépenses liées aux
disc–jockey. Ce contrat permet de s’assurer que le activités de pieu et de paroisse sont réglées avec les
comportement et la musique conviennent aux bals fonds budgétaires. À titre exceptionnel, le président
de l’Église. Les personnes qui jouent de la musique de pieu ou un évêque peut autoriser chaque année
ou la fournissent ne doivent pas employer de paroles une activité de collecte de fonds. Cette activité de
de chansons inconvenantes ni s’habiller ou parler collecte de fonds ne peut être organisée qu’aux fins
de manière impudique. Les dirigeants doivent faire suivantes :
passer des auditions et établir des contrats écrits fer-
1. Pour contribuer au financement d’un camp
mes et clairs par lesquels les personnes qui jouent ou
annuel ou d’une activité similaire comme indi-
fournissent la musique s’engagent à suivre les règles
qué à la section 13.2.8.
de l’Église à ses activités.
2. Pour contribuer à l’achat de matériel dont l’unité
Les percussions rythmant la musique, qu’elle soit
a besoin pour les camps annuels, comme indiqué
instrumentale ou vocale, ne doivent pas couvrir la
à la section 13.2.9.
mélodie. Le volume doit permettre à deux person-
nes se tenant côte à côte de s’entendre quand elles
Si l’on fait une activité de collecte de fonds, elle doit
tiennent une conversation normale.
apporter une valeur ajoutée ou un service. Cela doit
L’éclairage doit être assez fort pour permettre de être une expérience positive qui contribue à l’unité.
voir l’extrémité opposée de la salle. Les éclairages

131
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

Les contributions aux activités de collecte de fonds Assurance individuelle santé et accidents
sont volontaires. Les dirigeants de la prêtrise doi-
Dans beaucoup de régions du monde, les membres
vent bien veiller à ce que les membres ne se sentent
de l’Église peuvent avoir une assurance santé et acci-
pas obligés de verser de l’argent.
dents dans le cadre de leur emploi, souscrite person-
Les pieux et les paroisses qui parrainent des activités nellement ou par l’intermédiaire d’un programme
de collecte de fonds ne doivent pas en faire la publi- gouvernemental. Si une telle couverture existe, les
cité ni lancer des appels en dehors de leurs limites. membres ont la responsabilité de s’informer des
Ils ne doivent pas non plus vendre des produits ou prestations disponibles qu’elle offre en cas de bles-
des services de porte-­à-­porte. sure lors d’une activité de l’Église.

Exemples d’activités de collecte de fonds qui ne sont


pas autorisées : Programme d’assistance médicale des activités
de l’Église
1. Les activités qui seraient imposables.
Aux États-­Unis et au Canada, le programme d’as-
2. Les activités rémunérées et réalisées par des sistance médicale des activités de l’Église fournit
employés ou des personnes sous contrat. une indemnité secondaire pour les frais médicaux
3. Les divertissements pour lesquels le pieu ou la et dentaires ainsi qu’une indemnité particulière en
paroisse rémunère les participants pour leur ser- cas de décès ou de mutilation. Ce programme est
vice, lorsque l’entrée est payante et que l’inten- conçu avant tout pour compléter, et non pour rem-
tion de l’activité est de lever des fonds. placer l’assurance individuelle santé et accidents de
la personne.
4. La vente de biens ou de services commer-
ciaux, notamment d’articles pour les réserves Les membres qui organisent, dirigent et supervisent
alimentaires. les activités dans ces pays doivent être au courant
du programme d’assistance médicale pour les acti-
5. Les jeux de hasard, comme les tombolas, les vités de l’Église, ainsi que de ses restrictions et de
loteries et les lotos. ses limites. Le programme est décrit dans le Church
Activity Insurance Handbook, que l’on peut se procu-
Toute exception à ces instructions doit recevoir rer en prenant contact avec :
l’approbation d’un membre de la présidence des
soixante-­dix ou de la présidence de l’interrégion. Deseret Mutual Benefit Administrators
P.O. Box 45530
Le Friends of Scouting Fund Drive (levée de fonds Salt Lake City, UT 84145-­0530, États-­Unis
des amis du scoutisme) aux États-­Unis continuera, Téléphone : 1-­801-­578-­5650 ou 1-­800-­777-­1647
sous la forme de demande indépendante d’aide Adresse électronique : churchactivity@​dmba​.com
facultative. Site Internet : www​.dmba​.com/​churchactivity

13.6.9 Assurance responsabilité civile


Assurance Là où c’est possible, les personnes qui supervi-
sent les activités doivent se protéger en ayant une
Assurance automobile
assurance responsabilité civile couvrant un nombre
Voir la section 13.6.24. raisonnable de risques. Il est possible d’avoir une
couverture responsabilité civile dans le cadre d’une

132 2018
13. Ac t i v i t é s

assurance habitation ou au moyen d’autres polices Le dimanche. (1) On peut organiser des bals et des
d’assurance. activités semblables le samedi 30 décembre, en respec-
tant les directives du paragraphe précédent. (2) Au
lieu que ce soient les unités de l’Église qui organisent
13.6.10
des fêtes, on pourrait encourager les familles à fêter le
Lundi soir Nouvel An ensemble chez elles. Les activités doivent
Dans toute l’Église, le lundi soir est consacré à la convenir au jour du sabbat. (3) Des veillées spéciales
soirée familiale. Aucune activité, aucune réunion, pourront être organisées le dimanche soir à une heure
aucun service de baptême, aucun jeu, ni aucune raisonnable.
répétition de l’Église ne doit avoir lieu le lundi après
Lundi. Il est recommandé à toutes les familles de
18 heures. On doit éviter tout autre empiétement
tenir la soirée familiale avant de participer à des
sur la soirée familiale. On peut faire une exception
festivités publiques. Aucune activité organisée par
lorsque la Saint-­Sylvestre a lieu le lundi (voir la
l’Église pour le réveillon du Nouvel An ne doit
section 13.6.11).
avoir lieu avant 21 heures. Le président de pieu ou
Les dirigeants veillent à ce que les bâtiments et les l’évêque peut autoriser, dans ce cas, l’utilisation des
autres locaux de l’Église soient fermés le lundi soir. bâtiments de l’Église le lundi soir.
On ne doit pas organiser de réceptions ni d’activi-
tés semblables le lundi soir dans des bâtiments de
13.6.12
l’Église. Il est également recommandé aux membres
Activités de nuit
de ne pas organiser de réception dans d’autres bâti-
ments le lundi soir. Une autorisation parentale est nécessaire pour tou-
tes les activités pour les jeunes qui comprennent une
Lorsque c’est réalisable, les membres pourraient
nuitée (voir la section 13.6.13).
recommander aux dirigeants de la collectivité et du
système éducatif d’éviter d’organiser le lundi soir Les activités comprenant au moins une nuitée pour
des activités qui nécessitent que les enfants ou les des groupes mixtes de jeunes gens et de jeunes filles
parents soient hors de chez eux. ou pour des groupes mixtes d’adultes seuls ne sont
autorisées qu’avec l’approbation du président de pieu
et de l’évêque. On organise ces activités rarement, par
13.6.11
exemple pour une conférence de la jeunesse ou un
Fêtes de la Saint-­Sylvestre voyage au temple.
Lorsque le réveillon du Nouvel An tombe un samedi,
Pour les activités qui comprennent une nuit, les diri-
un dimanche ou un lundi et que l’on prévoit des acti-
geants prennent des dispositions pour que les parti-
vités de l’Église, les dirigeants doivent respecter les
cipants hommes et femmes ne dorment pas dans le
directives suivantes.
voisinage immédiat les uns des autres. Les dirigeants
Samedi. Le président de pieu prévoit un autre diman- hommes et femmes doivent dormir dans des locaux
che pour observer le jour de jeûne. Les bals et les séparés. Les couples mariés peuvent occuper la
activités de ce genre prennent fin à minuit, mais on même chambre, s’il y en a de disponibles.
peut servir ensuite une collation ou un repas. On ne
Lorsqu’ils logent sous une tente, les jeunes ne
doit pas garder les participants au-­delà d’une heure
peuvent pas loger sous la même tente qu’un adulte
raisonnable pour qu’ils puissent se rendre aux réu-
à moins (1) que celui-­ci ne soit leur père, leur mère,
nions du dimanche.
leur tuteur ou leur tutrice ou (2) qu’il y ait sous

133
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

la tente au moins deux adultes du même sexe que Les parents ou les tuteurs donnent cette autorisa-
les jeunes. tion en signant l’imprimé « Autorisation des parents
ou du tuteur et décharge médicale ». Pour chaque
Si des dirigeants adultes et des jeunes partagent un
activité qui nécessite une autorisation écrite, la per-
autre logement pour la nuit, par exemple un chalet,
sonne qui la dirige doit avoir un imprimé signé pour
il doit y avoir au moins deux adultes dans le loge-
chaque participant.
ment et ils doivent être du même sexe que les jeunes.

Il doit y avoir au moins deux dirigeants adultes


13.6.14
pour toutes les activités comportant une nui-
tée ou plus.
Participation des jeunes de moins
de quatorze ans
Lors des activités de nuit, un nombre suffisant de
Les jeunes de moins de quatorze ans ne participent
dirigeants de la prêtrise adultes doit être présent à
habituellement pas aux conférences de la jeunesse ni
tout moment pour apporter soutien et protection.
aux bals qui ont lieu à d’autres moments que l’acti-
Dans le cas des activités des Jeunes Filles, les diri-
vité d’échange régulière.
geants de la prêtrise doivent loger dans des locaux
séparés des jeunes filles. Les membres de l’épiscopat ou de la présidence de
pieu décident si les jeunes de moins de quatorze ans
Les dirigeants remplissent un imprimé intitulé
peuvent participer à d’autres activités. Les dirigeants
« Plan d’activité » pour toutes les activités compor-
tiennent compte de facteurs tels que l’heure tardive,
tant une nuitée ou plus.
le sujet de la discussion, la nature de l’activité et la
Les activités de nuitée dans l’église ou sur son ter- maturité des participants.
rain ne sont pas autorisées.

Les activités où l’on passe la nuit dans des bâtiments 13.6.15


commerciaux comme les complexes sportifs ou les Représentation de la Divinité
gymnases ne sont pas autorisées. Avec l’approba-
tion des dirigeants de la prêtrise, on peut organiser Dieu le Père et le Saint-­Esprit ne doivent pas être
des bals ou d’autres activités dans des bâtiments représentés dans les réunions, les pièces de théâtre
commerciaux après leur heure de fermeture, si les ou les comédies musicales.
activités prennent fin à minuit. Si l’on représente le Sauveur, on doit le faire avec
le respect et la dignité les plus extrêmes. On ne
confiera le rôle qu’aux frères qui ont une personna-
13.6.13
lité saine. Celui qui représente le Sauveur ne doit ni
Autorisation parentale
chanter ni danser. Lorsqu’il parle, il ne doit utiliser
Les parents ou les tuteurs doivent être informés et que des citations directes des Écritures qui repren-
donner leur approbation lorsque les jeunes parti- nent les paroles du Sauveur.
cipent à une activité de l’Église. Une autorisation
À la fin de la représentation, le frère ne doit pas
écrite est nécessaire si une activité implique de
porter le costume dans les couloirs ni ailleurs. Il
voyager en dehors de la région locale (déterminée
doit remettre immédiatement sa tenue de ville.
par les dirigeants locaux) ou de loger pour la nuit.
Les dirigeants peuvent également demander une Le Sauveur ne doit pas être représenté par des
autorisation écrite pour d’autres activités s’ils le enfants dans une pièce de théâtre, à l’exception
jugent nécessaire. d’une crèche vivante.

134 2018
13. Ac t i v i t é s

13.6.16 13.6.19
Prières lors des activités Respect du jour du sabbat
Toutes les activités doivent commencer et, lorsque Dans le cadre de l’Église, on ne doit pas organiser
cela convient, se terminer par une prière. d’activité sportive (match, entraînement, voyage,
etc.) ni d’activité récréative (camping, randonnée,
etc.) le dimanche. Les groupes de jeunes et autres ne
13.6.17
doivent pas non plus se rendre à un camp ou à une
Location, pour des activités, de locaux conférence de la jeunesse ou en revenir le dimanche.
n’appartenant pas à l’Église
Lorsque la sécurité ou le coût du transport consti-
Lorsque les locaux appartenant à l’Église ne suffi- tuent de réels problèmes, les dirigeants peuvent
sent pas pour des activités de pieu ou multipieux, organiser certaines activités pour les jeunes le
on peut louer des locaux avec l’accord de l’évêque dimanche. Ces activités doivent être séparées du
ou du président de pieu et des représentants des programme des réunions du dimanche et être en
biens immeubles de l’Église. accord avec l’esprit du sabbat.
Lorsqu’elles louent des locaux n’appartenant pas à
l’Église, il est parfois demandé aux unités locales
13.6.20
de prouver qu’elles sont assurées en responsabilité
Consignes de sécurité, réaction en cas
civile. L’évêque ou le président de pieu peut obtenir
d’accident et signalement d’accident
cette attestation d’assurance auprès de la division de
la gestion des risques au siège de l’Église ou auprès
Consignes de sécurité
du service administratif compétent. Les demandes
doivent porter le nom et l’adresse du demandeur Les activités doivent comporter le moins possi-
(normalement le propriétaire du local), la descrip- ble de risques de blessure ou de maladie pour les
tion et l’emplacement du local, la couverture exigée participants. Elles doivent également comporter le
et d’autres renseignements utiles. Les dirigeants doi- moins possible de risques de dégâts pour les biens.
vent prendre leurs dispositions longtemps à l’avance Pendant les activités, les dirigeants font tout leur
pour qu’il y ait suffisamment de temps pour l’établis- possible pour assurer la sécurité. Par une planifi-
sement et l’envoi des attestations. cation efficace et le respect des consignes de sécu-
rité, ils peuvent réduire au minimum les risques
d’accident.
13.6.18
Signalement de sévices Les activités doivent comprendre une formation et
une supervision convenables. Elles doivent éga-
Si un dirigeant apprend que quelqu’un est victime lement être adaptées à l’âge et à la maturité des
de sévices physiques, sexuels ou émotionnels au participants.
cours d’une activité de l’Église, il doit immédiate-
ment prendre contact avec l’évêque. Les évêques Les dirigeants doivent être prêts pour les situations
trouveront des instructions supplémentaires dans d’urgence qui pourraient se produire. Ils doivent
le Manuel 1, à la section 17.3.2. également savoir à l’avance comment contacter la
police et les services d’urgence.

135
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

Réaction en cas d’accident si elle est attendue, le président de pieu (ou l’évêque
sous sa direction) prend rapidement l’une des mesu-
Si un accident ou une blessure survient sur une
res suivantes :
propriété de l’Église ou pendant une activité patron-
née par l’Église, les dirigeants suivent les directives 1. Aux États-­Unis ou au Canada, il avertit la divi-
suivantes lorsqu’elles s’appliquent : sion de la gestion des risques au siège de l’Église
(1-­801-­240-­4049 ou 1-­800-­453-­3860, poste 2-­4049 ;
1. Assurer les premiers soins. Si une personne a
après les heures de bureau ou le week-­end, télé-
besoin d’autres soins médicaux que les simples
phonez au 1-­801-­240-­1000 ou au 1-­800-­453-­3860
premiers secours, il faut contacter les services
et l’opérateur prendra immédiatement contact
médicaux d’urgence, l’évêque ou le président
avec quelqu’un).
de pieu et les parents, tuteurs ou autres pro-
ches parents. 2. En dehors des États-­Unis et du Canada, il avertit
le bureau de l’interrégion.
2. En cas de disparition ou d’issue fatale, informer
immédiatement la police locale et coopérer plei-
Les dirigeants signalent aussi au gestionnaire des
nement avec elle.
biens immeubles, les dommages et les dégâts occa-
3. Apporter un soutien émotionnel. sionnés aux bâtiments ou aux propriétés de l’Église.

4. Ne pas recommander ni déconseiller d’action


judiciaire contre l’Église et ne pas prendre d’en-
Assurance et questions
gagement en son nom. En cas de blessure occasionnée lors d’une activité
ou d’une manifestation patronnée par l’Église ou
5. Relever et conserver les noms et les coordonnées
lors de l’accomplissement d’une tâche de l’Église, les
des témoins, collecter des comptes rendus de ce
dirigeants doivent déterminer si le programme d’as-
qui s’est passé et des photos.
sistance médicale des activités de l’Église s’applique.
On trouvera des renseignements sur l’assurance à la
Signalement d’accidents section 13.6.9.

L’évêque ou le président de pieu doit être rapide- Le président de pieu (ou l’évêque sous sa direction)
ment informé si : transmet les questions relatives à la sécurité ou aux
plaintes contre l’Église à la division de la gestion des
1. Un accident, une blessure ou une maladie sur-
risques ou au bureau de l’interrégion.
vient sur une propriété de l’Église ou pendant
une activité patronnée par l’Église.
13.6.21
2. Une personne qui participait à une activité
patronnée par l’Église disparaît.
Sport
Les activités sportives de l’Église donnent des
3. Des dégâts sont occasionnés à des biens privés,
occasions d’avoir des activités physiques saines et
publics ou de l’Église lors d’une activité patron-
favorisent la camaraderie et l’esprit sportif. Dans le
née par cette dernière.
cadre des activités sportives de l’Église, l’accent est
Si une personne a été grièvement blessée ou a dis- mis sur la participation, l’esprit sportif et l’acquisi-
parue, si des biens ont été gravement endommagés tion de techniques et non sur la compétition. Tous
ou si l’on menace de mener une action en justice ou les joueurs de l’équipe doivent régulièrement avoir
l’occasion de participer.

136 2018
13. Ac t i v i t é s

La présidence de pieu approuve les règles des scolaires comprennent celles des établissements
activités sportives patronnées par l’Église dans son d’enseignement secondaire et d’enseignement supé-
pieu. Si l’on organise des activités sportives interré- rieur, y compris les établissements de premier cycle
gionales ou multipieux, un membre de la présidence universitaire. Cette directive ne s’applique pas aux
des soixante-­dix ou la présidence de l’interrégion sportifs qui participent à des compétitions internes
approuve les règles pour toutes les unités qui partici- à l’établissement. Si deux calendriers de matchs se
pent. On peut consulter les règles sportives utilisées font concurrence ou se chevauchent, on considère
en milieu scolaire et dans la collectivité. qu’ils font partie de la même saison. Les dirigeants
recommandent aux jeunes qui appartiennent à une
Si on les tient au niveau multipieux, les activités spor-
équipe scolaire de s’impliquer dans les programmes
tives sont administrées par des spécialistes des sports
sportifs de l’Église, mais pas en tant que joueurs.
appelés par le président de pieu gérant désigné par
un membre de la présidence des soixante-­dix ou par Les tenues d’équipe doivent être simples, bon mar-
la présidence de l’interrégion. Les tournois sportifs ché, pudiques et adaptées à l’activité. Les T-­shirts ou
au niveau de l’interrégion ne sont pas autorisés. les maillots réversibles de couleur sont habituelle-
ment suffisants. Les uniformes doivent être achetés
Il n’est pas nécessaire d’être membre de l’Église
avec le budget du pieu ou de la paroisse.
pour participer aux activités sportives parrainées
par l’Église. Cependant, les participants doivent Il est déconseillé de remettre des distinctions ou des
vivre dans les limites du pieu et accepter de suivre trophées à une équipe ou à une personne.
les principes et les règles de l’Église.

La présidence de pieu fixe les règles spécifiant l’âge 13.6.22


auquel les joueurs peuvent participer aux activités Activités imposables
sportives de l’Église. Ces directives doivent tenir
Les dirigeants veillent à ce que les activités ne met-
compte de la culture locale, de la situation géo-
tent pas en danger le statut d’exemption fiscale de
graphique, du système scolaire et des règles des
l’Église. On trouvera des directives à la section 21.2.
organisations sportives. Ces décisions doivent être
prises avant le début d’une saison pour que tous les
participants comprennent les règles en matière d’âge 13.6.23
et les autres conditions à remplir. Voyages au temple
Les écoles, les États, les provinces et les organisa- Les voyages au temple sont organisés au niveau de
tions sportives nationales fixent souvent des règles la paroisse ou du pieu dans les limites du secteur du
à propos de la participation à une équipe scolaire temple attribué. Il est déconseillé aux paroisses et
et à une équipe de l’Église dans la même saison aux pieux d’organiser des visites au temple en dehors
sportive. Les dirigeants de l’Église et les partici- du secteur du temple qui leur est affecté. Ces voyages
pants aux activités sportives de l’Église veillent à nécessitent l’approbation de la présidence de pieu.
respecter ces règles. La violation de ces règles peut Les voyages au temple qui comprennent au moins
avoir comme résultat la perte d’admissibilité des une nuitée sur place nécessitent également l’approba-
équipes scolaires et des joueurs. tion de la présidence de pieu.
Aux États-­Unis et au Canada, une personne qui Les voyages au temple doivent respecter les règles en
est membre d’une équipe scolaire ne peut géné- matière de déplacement énoncées à la section 13.6.24.
ralement pas faire le même sport la même saison Les voyages au temple comportant au moins une
dans le programme sportif de l’Église. Les équipes

137
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

nuitée sur place doivent également respecter les dérouler sous la surveillance d’adultes responsables
règles énoncées à la section 13.6.12. (voir la section 13.6.2).

Lorsque cela possible, les groupes de l’Église


13.6.24 doivent avoir recours à des sociétés de transport
Déplacements déclarées et couvertes par une assurance.

Les membres qui voyagent avec des groupes patron- Lorsqu’un groupe de l’Église voyage dans des véhi-
nés par l’Église doivent avoir l’approbation de l’évê- cules de tourisme privés, chaque véhicule doit être
que ou du président de pieu. Les déplacements pour convenablement entretenu et chaque personne doit
des activités ne doivent pas représenter un fardeau attacher sa ceinture de sécurité. Chaque conducteur
trop lourd pour les membres. doit être un adulte responsable ayant son permis de
conduire. Tous les véhicules et tous les conducteurs
Les activités nécessitant de longs déplacements
doivent être couverts par une assurance automobile
sont déconseillées. S’il estime que ce déplacement
suffisante.
peut être justifié, le président de pieu ou l’évêque
réfléchit, dans la prière, aux bienfaits spirituels Les organisations de l’Église ne peuvent ni posséder
potentiels de l’activité, au coût du voyage et aux ni acheter de voiture ou d’autocar pour les voyages
conséquences sur la famille, avant de l’approuver. en groupe.

Si un voyage de longue distance est approuvé pour Un homme et une femme ne doivent pas voyager
une activité, il ne doit pas être aux frais des mem- seuls ensemble pour des activités, des réunions ou
bres. On ne doit pas non plus retenir d’une année des tâches de l’Église à moins d’être mariés ou d’être
sur l’autre d’importantes parties de l’allocation tous les deux célibataires.
budgétaire du pieu ou de la paroisse pour couvrir
des frais de déplacement.
13.6.25
Les pratiques en matière de déplacement et l’ap- Activités non approuvées
plication des directives de cette partie doivent
Les unités de l’Église ne peuvent patronner les
être cohérentes parmi les unités du même conseil
activités suivantes. Les dirigeants, les parents et
de coordination. Les présidents de pieu peuvent
les autres personnes qui organisent des activités
discuter de la cohérence des pratiques en matière
de l’Église ou y participent doivent connaître ces
de déplacement et se mettre d’accord pendant les
restrictions.
réunions du conseil de coordination.
1. Les activités qui présentent un niveau élevé de
Les dirigeants remplissent un imprimé intitulé « Plan
risque de blessure ou de maladie ou qui engen-
d’activité pour les activités qui impliquent de voya-
drent un coût ou un déplacement inhabituel
ger en dehors de la région ».
(voir les sections 13.6.20 et 13.6.24).
Lorsqu’une activité de l’Église pour les jeunes
2. Les programmes d’exercices physiques dont la
implique de voyager en dehors du voisinage local
musique, les paroles, la tenue vestimentaire ou
ou de loger pour la nuit, les parents doivent don-
d’autres éléments ne sont pas en accord avec les
ner une autorisation écrite pour que leurs enfants y
principes de l’Église.
participent (voir la section 13.6.13). L’activité doit se

138 2018
13. Ac t i v i t é s

3. Les activités qui impliquent de porter des mas- Si un évêque se demande si une activité est conve-
ques, à part pour les pièces de théâtre. nable, il pose la question au président de pieu. Les
présidents de pieu peuvent adresser leurs questions
4. Les bals de débutantes ou les élections de rois ou
à un membre de la présidence des soixante-­dix ou à
de reines.
la présidence de l’interrégion.
5. Toute autre activité qui n’est pas en accord avec
les directives du présent chapitre.

139
14

Musique
14.1

But de la musique dans l’Église


Dans une révélation donnée à Joseph Smith, le Ils s’entretiennent régulièrement avec le président
prophète, le Seigneur a dit : « Car mon âme met de la musique de paroisse pour veiller à ce que les
ses délices dans le chant du cœur ; oui, le chant des morceaux de musique et les instruments utilisés dans
justes est une prière pour moi, et il sera exaucé par les réunions de l’Église soient appropriés (voir les
une bénédiction sur leur tête » (D&A 25:12). directives énoncées à la section 14.4.2).

La Première Présidence a déclaré : Ils soutiennent l’organisation d’un chœur de


paroisse en incitant les membres à y participer et
« La musique édifiante joue un rôle essentiel dans nos
en permettant au chœur de répéter sans que d’au-
réunions de l’Église. Les cantiques favorisent la pré-
tres activités ou réunions de paroisse aient lieu en
sence de l’Esprit du Seigneur, créent une atmosphère
même temps.
de recueillement, unissent les membres et nous offrent
un moyen d’adresser des louanges au Seigneur. Ils incitent les membres à participer aux chants de
l’assemblée.
« C’est dans les cantiques que l’on trouve quelques-­
uns des plus grands sermons. Les cantiques nous Ils incitent les membres à utiliser une musique édi-
incitent à nous repentir et à faire de bonnes œuvres, fiante chez eux (voir la section 14.8).
édifient le témoignage et la foi, apportent le récon-
fort à ceux qui sont las, la consolation aux affligés et
14.2 .2
nous donnent l’inspiration nécessaire pour endurer
jusqu’à la fin » (Cantiques, vii). Consultant de la musique de paroisse
Un membre de l’épiscopat a le rôle de consultant de
la musique de paroisse. Il supervise le programme
14.2
de musique de la paroisse, conseille le président de la
Dirigeants de la musique musique de paroisse et représente le programme de
de paroisse musique dans les réunions de dirigeants.

14.2 .1 14.2 . 3
Épiscopat Président de la musique de paroisse
L’évêque et ses conseillers supervisent la musi- Cet appel peut être rempli par un homme ou par
que dans la paroisse. Ils ont les responsabilités une femme. Sous la direction du consultant de la
suivantes : musique de paroisse, le président de la musique de
paroisse a les responsabilités suivantes :
Ils appellent et mettent à part des membres de la
paroisse pour les appels liés à la musique, comme Servir de spécialiste auprès de l’épiscopat en matière
énoncé dans cette partie. de musique.

140 2018
14 . Musique

Prendre des dispositions pour qu’il y ait une musi- 14.2 .6


que appropriée aux réunions de Sainte-­Cène et aux Directeur et accompagnateur du chœur
autres réunions de la paroisse. de paroisse
Servir de spécialiste aux dirigeants des auxiliaires Le directeur du chœur recommande la musique que
de paroisse pour donner une formation musicale le chœur chantera, le fait répéter et le dirige (voir la
et répondre, quand on le leur demande, à d’autres section 14.4.5).
besoins en matière de musique.
L’accompagnateur du chœur de paroisse joue la
Recommander et superviser les programmes musique qui accompagne les répétitions et les pro-
de formation musicale dans la paroisse (voir la ductions du chœur.
section 14.7).

Recommander et mettre en application, quand on le 14.2 .7


leur demande, des activités de musique de paroisse. Directeur de la musique et pianiste ou
Recommander les membres qui rempliront des organiste de la prêtrise
appels dans la musique de paroisse, à la demande Le directeur de la musique de la prêtrise recom-
du consultant de la musique de paroisse. Superviser mande et dirige les cantiques pour la période d’ou-
l’action des personnes qui ont un appel dans la verture des réunions de la prêtrise.
musique de paroisse.
Le pianiste ou l’organiste joue le prélude et le post­
Si nécessaire, le président de la musique de paroisse lude et accompagne les cantiques.
reçoit une formation et un soutien de la part du
président de la musique de pieu.
14. 3

14.2 .4
Adaptation de la musique de
Directeur de la musique de paroisse la paroisse à la situation et aux
Sous la direction du président de la musique de ressources locales
paroisse, le directeur de la musique recommande
Les directives du présent chapitre peuvent être
et dirige les cantiques chantés par l’assemblée à la
adaptées en fonction des besoins locaux. Par exem-
réunion de Sainte-­Cène et aux autres réunions de
ple, dans une petite branche, le président de la musi-
paroisse quand on le lui demande. Une personne
que de paroisse peut également diriger le chœur et
peut être à la fois président et directeur de la musi-
battre la mesure lors des réunions de Sainte-­Cène
que de paroisse.
et des réunions de la prêtrise ou des auxiliaires. Un
pianiste peut jouer aux réunions de Sainte-­Cène,
14.2 .5 accompagner le chœur et jouer aux réunions de la
Organiste ou pianiste de paroisse prêtrise ou des auxiliaires.

L’organiste ou le pianiste de paroisse joue le prélude Les ressources suivantes peuvent être utiles lorsque
et le postlude et accompagne les cantiques de la réu- personne ne sait jouer du piano :
nion de Sainte-­Cène et, quand on le lui demande,
1. Les CD des cantiques et des chants pour les
des autres réunions de paroisse.
enfants sont indiqués dans le Catalogue de docu-
mentation et fournitures de l’Église et l’on peut se

141
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

les procurer auprès des services de distribution 14.4.2


de l’Église. Directives concernant le choix d’une
musique qui convient aux services de
2. On peut télécharger les cantiques et les chants
pour les enfants sous format MP3 à partir du site
culte de l’Église
Web de musique de l’Église (music​.lds​.org). Toute la musique de l’Église doit suivre les directi-
ves suivantes.
3. Certaines églises sont équipées de pianos
électroniques qui peuvent jouer des cantiques Les cantiques constituent la musique de base des
préprogrammés. services de culte et la norme pour les chants inter-
prétés par l’assemblée. En plus, on peut sélectionner
Une formation musicale et des claviers peuvent être d’autres morceaux de musique appropriés pour
mis à la disposition des personnes qui ont un appel le prélude, le postlude, la musique chantée par le
dans la musique ou qui pourront être appelées à chœur et les interprétations musicales spéciales. Si
l’avenir (voir la section 14.7). l’on utilise d’autres morceaux de musique que les
cantiques, ils doivent être en accord avec l’esprit des
cantiques. Les textes doivent être corrects du point
14.4
de vue doctrinal. (Voir « Cantiques pour l’assem-
Musique dans la paroisse blée », Cantiques, p. 246-­247.)

La musique appropriée constitue une partie essen- La musique profane ne doit pas remplacer la musique
tielle des réunions de l’Église, particulièrement des sacrée lors des réunions de l’Église. Certains mor-
réunions de Sainte-­Cène. Une musique bien choisie ceaux d’orientation religieuse, mais de style populaire
et bien interprétée peut considérablement ajouter au ne conviennent pas pour les réunions de Sainte-­Cène.
recueillement. La musique doit être révérencieuse et En outre, beaucoup de morceaux de musique sacrée
convenir à l’esprit de la réunion. Les dirigeants de la convenant pour les concerts et les récitals ne convien-
prêtrise déterminent ce qui convient. nent pas pour les services de culte de l’Église.

La musique des réunions de l’Église ne doit pas attirer


14.4.1 l’attention sur elle-­même ni servir à de la démonstra-
Planification de la musique pour les tion. Cette musique est destinée au culte ; ce n’est pas
services de culte de l’Église un spectacle.

Les membres qui ont un appel dans la musique de Dans les réunions de l’Église, la norme est d’utiliser,
paroisse travaillent ensemble pour choisir une musi- comme instruments de musique, l’orgue, le piano ou
que qui convient au service de culte. Lorsque cela des équivalents électroniques. Si l’on utilise d’autres
est possible, l’évêque et ses conseillers choisissent les instruments, leur utilisation doit être en accord avec
thèmes des réunions bien à l’avance. Cela permet au l’esprit de la réunion. Les instruments qui ont une
président de la musique, au directeur de la musique sonorité forte ou qui sont moins adaptés au culte,
et au directeur du chœur de prévoir des cantiques, comme c’est le cas pour la plupart des cuivres et des
des morceaux de musique et des interprétations du percussions, ne conviennent pas pour une réunion
chœur qui complètent et appuient les thèmes des de Sainte-­Cène.
réunions. Cela permet également à l’épiscopat d’ap-
Lors des réunions de Sainte-­Cène et des autres
prouver les choix musicaux à l’avance.
réunions de paroisse, on a normalement recours à
une musique d’accompagnement en direct. Si l’on

142 2018
14 . Musique

ne dispose pas de piano, d’orgue ou de personne 14.4.4


pour accompagner la musique, on peut utiliser des Réunions de Sainte-­Cène
enregistrements appropriés (voir la section 14.3).
L’épiscopat approuve la musique de la réunion de
Habituellement, les paroles de la musique des Sainte-­Cène. La musique et les paroles doivent être
réunions de l’Église doivent être chantées dans la sacrées, empreintes de dignité et convenir à tous
langue de l’assemblée. égards à la réunion de Sainte-­Cène. La musique de
la réunion de Sainte-­Cène est destinée au culte. Ce
ne doit pas être un spectacle qui attire l’attention sur
14.4. 3
lui-­même.
Parties musicales des services de culte
de l’Église Les cantiques d’ouverture et de clôture sont habi-
tuellement chantés par l’assemblée (voir « Choix
Prélude et postlude des cantiques », Cantiques, p. 246). En plus de chan-
ter des cantiques connus et appréciés, il est recom-
Une musique douce de prélude et de postlude crée
mandé aux membres d’apprendre de nouveaux
une atmosphère de recueillement qui favorise la
cantiques ou d’en chanter de moins connus. Les
présence de l’Esprit dans les réunions de l’Église.
dirigeants de la musique doivent essayer de trouver
L’organiste ou le pianiste joue habituellement, pen-
un bon équilibre entre les cantiques bien connus et
dant cinq à dix minutes, avant et après la réunion,
ceux qui le sont moins » (voir la partie « Réunions
des cantiques ou d’autres morceaux de musique
de Sainte-­Cène », Cantiques, section 246-­247).
appropriés. Ces cantiques peuvent aider l’assem-
blée à penser aux enseignements de l’Évangile. Le cantique de Sainte-­Cène est toujours chanté par
l’assemblée. Il doit parler de la Sainte-­Cène elle-­
Chants par l’assemblée même ou du sacrifice du Sauveur. Ce cantique ne
peut pas être remplacé par un solo vocal ni par une
Les cantiques enrichissent la plupart des réunions musique instrumentale. On ne doit pas jouer de
de l’Église. La musique donne aux membres un musique pendant la prière de Sainte-­Cène ni pen-
moyen essentiel de participer aux services de culte dant que l’on distribue la Sainte-­Cène ni comme
de l’Église. Les chants par l’assemblée ont la faculté postlude après la distribution.
unique et souvent insuffisamment utilisée d’unifier
les membres lorsqu’ils adorent Dieu ensemble. Un morceau de musique spécial ou un cantique par
l’assemblée peuvent être prévus après la Sainte-­Cène
Si la situation l’indique, un dirigeant de la prêtrise ou entre les orateurs (voir « Morceaux de musique
peut demander à l’assemblée de se lever pour chanter spéciaux », à la section 14.4.3).
un cantique d’intermède ou un hymne national (voir
« Cantiques pour l’assemblée », Cantiques, p. 246–247). S’il y a un morceau de musique spécial, celui-­ci doit
être simple, révérencieux et suffisamment bref pour
laisser du temps à un message oral. Les réunions de
Morceaux de musique spéciaux
Sainte-­Cène ne doivent pas être confiées à des grou-
Des morceaux de musique peuvent être interpré- pes musicaux extérieurs. Les récitals, les concerts
tés par des chœurs, des solistes vocaux et instru- et l’apparat ne conviennent pas à la réunion de
mentaux et de petits groupes. On peut utiliser les Sainte-­Cène.
cantiques et d’autres morceaux appropriés (voir la
section 14.4.2).

143
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

14.4.5 instructeurs à utiliser les cantiques pour améliorer


Chœurs l’enseignement en classe.

Chaque paroisse doit s’efforcer d’avoir un chœur de


paroisse actif qui chante au moins une fois par mois 14.5
à la réunion de Sainte-­Cène. Les membres de la
paroisse peuvent participer bénévolement au chœur,
Dirigeants de la musique de pieu
ou bien l’épiscopat peut les inviter ou les appeler à
participer. 14.5.1
Présidence de pieu
Dans une très petite branche, le chœur peut être
composé de l’assemblée entière. Dans une grande Le président de pieu et ses conseillers supervisent la
paroisse qui a beaucoup de ressources, l’épiscopat musique dans le pieu. Ils appellent et mettent à part
peut appeler des officiers de chœur, par exemple des membres du pieu pour les appels liés à la musi-
un président, un secrétaire, un bibliothécaire et des que dans le pieu, comme énoncé dans cette partie.
chefs de pupitre.

Il est recommandé aux chœurs de l’Église d’utiliser 14.5.2


le recueil de cantiques comme source principale, Conseiller musical de pieu
parce que les cantiques enseignent les vérités de
La présidence de pieu désigne un membre du
l’Évangile rétabli. Les œuvres pour chorales et es
grand conseil comme consultant de la musique de
arrangements de cantiques appropriés peuvent éga-
pieu. Sous la direction de la présidence, il super-
lement être utilisés (voir la section 14.4.2).
vise le programme de musique du pieu, conseille
On trouvera des renseignements sur l’utilisation des le président de la musique de pieu et représente
cantiques pour les chœurs dans Cantiques, p. 247-­249. le programme de musique dans les réunions du
On trouvera des renseignements supplémentaires conseil de pieu.
sur la direction des chœurs dans Cours de direction,
Avec l’approbation de la présidence de pieu, le
pages 73-­83.
consultant de la musique de pieu peut appeler et
On ne procède pas à des auditions pour la consti- mettre à part des membres pour remplir des appels
tution de chœurs de paroisse et de pieu. Les répéti- relatifs à la musique de pieu.
tions ne dépassent habituellement pas une heure.

En plus du chœur de paroisse, on peut inviter des 14.5. 3


chœurs de la Société de Secours, de la prêtrise, des Président de la musique de pieu
jeunes, des enfants et des familles à chanter des can-
Cet appel peut être rempli par un homme ou par
tiques et d’autres morceaux de musique appropriés
une femme. Sous la direction de la présidence de
pendant les réunions de l’Église.
pieu, le président de la musique de pieu a les res-
ponsabilités suivantes :
14.4.6
Servir de spécialiste auprès de la présidence de pieu
Utilisation de la musique en classe
en matière de musique.
Chanter un cantique peut être un bon moyen d’in-
Prendre des dispositions pour la musique et les
troduire ou d’appuyer les principes de l’Évangile
musiciens lors des sessions de la conférence de pieu
enseignés en classe. Les dirigeants doivent inciter les

144 2018
14 . Musique

et lors d’autres réunions et manifestations de pieu, cantique de l’Église ou un arrangement de cantique.


sur demande. Le chœur peut être composé de chœurs de paroisse
ou bien il peut s’agir d’un chœur d’enfants, de
Si nécessaire, former et soutenir les présidents de
jeunes, de détenteurs de la prêtrise, de sœurs de la
la musique de paroisse et servir de spécialiste aux
Société de Secours ou de familles.
dirigeants d’auxiliaire de pieu.
On trouvera des directives sur le choix de la musi-
Recommander et superviser les programmes de for-
que à la section 14.4.2.
mation musicale dans le pieu (voir la section 14.7).

Recommander et mettre en application des activités


14.6.2
musicales de pieu si on le lui demande.
Chœurs de pieu et multipieux
Avec l’approbation des dirigeants de la prêtrise, on
14.5.4
peut organiser des chœurs de pieu ou multipieux
Spécialistes de la musique de pieu pour les conférences de pieu, les conférences régiona-
On peut appeler des spécialistes de la musique de les ou pour d’autres occasions telles qu’une commé-
pieu, notamment un organiste de pieu, selon les moration ou une fête publique. Après s’y être produit,
besoins. Ces spécialistes peuvent être chargés de le chœur est dissous jusqu’à ce que d’autres occasions
s’occuper de la musique pour une réunion de pieu se présentent. Ces chœurs ne doivent pas empêcher
donnée, chaque fois que cette réunion a lieu. On les membres de faire partie d’un chœur de paroisse.
peut également leur demander d’assurer une forma-
Les chœurs permanents dirigés par un membre
tion musicale (voir la section 14.7) ou de s’occuper
de l’Église et composés principalement de mem-
de la musique pour les activités de pieu.
bres ne sont pas patronnés par l’Église. Le nom de
ces chœurs ne doit pas comporter de mentions de
14.6 l’Église telles que « SDJ », « saints des derniers jours »
ou « mormons ». Si les dirigeants du pieu l’approu-
Musique dans le pieu vent, les chœurs de la collectivité peuvent utiliser les
bâtiments de l’Église pour répéter et se produire, à
14.6.1 condition qu’ils respectent les principes et les règles
Conférences de pieu de l’Église en matière d’activités et de finances.

Pour la conférence de pieu, la musique doit avoir


pour but d’affermir la foi et le témoignage. L’autorité 14.7
présidente de la conférence de pieu examine, au début
de la période de planification, tous les morceaux de
Formation musicale
musique proposés. L’acquisition des rudiments de la musique permet
La musique pour la session générale de la confé- aux membres d’utiliser leurs talents pour servir
rence de pieu comporte normalement quatre mor- dans l’Église. Avec l’approbation des dirigeants de
ceaux. L’assemblée chante les cantiques d’ouverture la prêtrise, les présidents de la musique de pieu et
et d’intermède. Un chœur peut chanter les deux de paroisse peuvent organiser des cours, des sémi-
autres morceaux, peut-­être immédiatement avant le naires et des ateliers de formation à la musique. On
premier orateur et à la fin de la réunion. Au moins peut mettre en place des programmes de formation
l’un des morceaux chantés par le chœur doit être un à la musique pour les personnes qui remplissent ou
qui pourraient être amenées à remplir des appels en

145
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

lien à la musique. Les participants peuvent être les 14.8


directeurs de la musique, les directeurs de chœur, Musique au foyer
les pianistes et les organistes de pieu et de paroisse.
D’autres adultes et jeunes intéressés, entre autres les Les dirigeants de la prêtrise et les dirigeants de la
futurs missionnaires, pourraient également y partici- musique recommandent aux membres de l’Église
per. On ne fait pas payer les formations patronnées d’utiliser une musique édifiante chez eux, d’avoir
par l’Église. un exemplaire du recueil de cantiques et du livre
Chants pour les enfants et de les chanter en famille.
Un programme de formation musicale annuel
La Première Présidence a dit à propos de la musi-
pourra comporter des cours de direction de la musi-
que au foyer :
que, une formation pour les directeurs de chœur,
des cours de paroisse pour instruments à clavier et, « Les cantiques peuvent susciter au sein de la famille
au niveau de la paroisse ou du pieu, des cours d’or- un esprit de beauté et de paix et inspirer amour
gue. Les présidents de la musique peuvent consulter et unité.
les dirigeants de la prêtrise et recommander des ins-
« Apprenez à vos enfants à aimer les cantiques.
tructeurs qualifiés pour assurer cette formation. Si
Chantez-­les le jour du sabbat, pendant la soirée
un spécialiste de la musique de pieu n’est pas appelé
familiale, pendant l’étude des Écritures, au moment
pour assurer la formation, les directeurs de chœur
de la prière. Chantez-­les en travaillant, en jouant et
de paroisse peuvent se réunir pour échanger des
en voyageant ensemble. Chantez-­les comme ber-
idées ou bien la présidence de pieu peut demander
ceuse pour édifier la foi et le témoignage chez les
de l’aide à l’extérieur du pieu.
petits’ (Cantiques, page viii). »
La documentation du cours de direction et du
Les membres peuvent utiliser les enregistrements
cours de clavier donne des connaissances musica-
produits par l’Église pour accompagner les chants
les de base. Le manuel Cours de direction donne un
et pour apprendre les cantiques et les chants de
enseignement de base pour organiser et diriger des
la Primaire. Vous trouverez la liste de ces enregis-
chœurs. Cette documentation est indiquée dans le
trements dans le Catalogue de la documentation de
Catalogue de documentation et fournitures de l’Église et
l’Église publié annuellement. Les membres peuvent
l’on peut se la procurer auprès des services de distri-
également consulter le site Web de musique de
bution de l’Église.
l’Église (music​.lds​.org) pour apprendre et écouter
Quand il n’y a pas d’autre possibilité raisonna- la musique de l’Église, acquérir des connaissances
ble, les dirigeants de la prêtrise peuvent autoriser musicales de base et trouver d’autres ressources
l’utilisation des pianos et des orgues de l’Église utiles relatives à la musique.
pour l’étude, les cours privés payants et les récitals
Les parents doivent inciter leurs enfants à étudier la
auxquels participent les membres des unités qui uti-
musique, pour leur permettre d’utiliser leurs talents
lisent le lieu de réunion. On ne doit pas faire payer
pour servir dans l’Église.
l’entrée aux récitals.
L’épiscopat peut à l’occasion demander à des mem-
Les présidents de la musique de paroisse cherchent
bres de faire un discours à la réunion de Sainte-­Cène
à donner aux musiciens en formation des occasions
sur l’utilisation de la musique au foyer. De temps en
d’utiliser leurs talents et les incitent à continuer de
temps une famille peut chanter, en intermède à la
s’améliorer.
réunion de Sainte-­Cène, l’un de ses cantiques ou de
ses chants de la Primaire préférés.

146 2018
14 . Musique

14.9 L’utilisation simultanée du piano et de l’orgue ne


Autres règles et directives constitue pas la norme pour les réunions de l’Église.
Cependant, ces instruments peuvent être utilisés
concernant la musique ensemble de temps en temps.

On peut utiliser un clavier musical électronique por-


14.9.1
tatif lorsque l’on ne dispose ni de piano ni d’orgue.
Autre musique dans la salle de culte
En semaine, on peut jouer de la musique culturelle Comment se procurer des instruments
et récréative dans la salle de culte. Cependant, c’est de musique
généralement la salle culturelle qui est le cadre le plus
approprié pour ce genre de musique. Les dirigeants Les bâtiments de l’Église sont habituellement équi-
locaux de la prêtrise décident du genre de musique pés d’un orgue, de pianos ou de claviers musicaux
qui convient dans la salle de culte. Les applaudisse- électroniques. Pour obtenir des renseignements sur
ments ne sont généralement pas de mise dans la salle l’acquisition ou le remplacement d’instruments, les
de culte. dirigeants de la prêtrise peuvent consulter la division
des achats au siège de l’Église ou le service adminis-
tratif compétent.
14.9.2
Comment se procurer des partitions Entretien des instruments de musique
de musique et les utiliser
L’évêque gérant de chaque église et le représentant des
Les nouvelles églises reçoivent une dotation ini- biens immeubles de pieu (membre du grand conseil)
tiale de recueils de cantiques. On peut acheter doivent veiller à ce que les pianos et les orgues soient
d’autres recueils de cantiques, des partitions pour accordés, entretenus et réparés quand c’est nécessaire.
le chant choral et autres avec le budget du pieu ou
de la paroisse. Les dirigeants de la prêtrise peuvent
demander aux présidents de la musique de pieu et 14.9.4

de paroisse de proposer un budget annuel pour cela. Directives concernant le copyright


Les partitions achetées avec le budget sont habituel- Voir la section 21.1.12.
lement conservées à la bibliothèque et appartiennent
à toutes les unités qui la partagent. Le président de la
musique de pieu ou de paroisse peut aider les biblio- 14.9.5
thécaires à créer un index de ces partitions. Musique pour les mariages
Une cérémonie de mariage qui a lieu dans un foyer
14.9. 3 ou dans un bâtiment de l’Église peut comprendre
Pianos, orgues et claviers un prélude, des cantiques, des morceaux de musi-
que spéciaux et un postlude. Le mariage civil doit
Lorsque l’on dispose d’un orgue, on l’utilise norma- être célébré d’une manière simple, classique et sans
lement pour la musique de prélude et de postlude cérémonial pompeux. Quand une cérémonie de
et pour l’accompagnement des cantiques. On peut mariage a lieu dans un bâtiment de l’Église, il n’est
utiliser un piano lorsque l’on ne dispose pas d’orgue pas convenable de jouer une marche nuptiale.
ou d’un organiste.

147
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

14.9.6 14.10
Musique pour les obsèques Ressources musicales en ligne
Voir la section 18.6.5.
On trouvera des ressources supplémentaires sur
le site Web de musique de l’Église (music​.lds​.org)
14.9.7 et dans « Music Callings and Resources » (appels
Musique pour les services de baptême et documentation relatifs à la musique) dans la
partie Serving in the Church (servir dans l’Église)
Voir « Éléments qui composent un service de bap-
de LDS​.org.
tême », à la section 20.3.4.

148 2018
15

Organisation du pieu
La présidence de pieu et les autres dirigeants de pieu auxiliaires qu’ils sont chargés de superviser. Lors de
agissent ensemble pour instruire et soutenir les diri- ces réunions, les participants se consultent au sujet
geants de paroisse. Ce chapitre décrit l’organisation de la progression et des besoins des membres des
générale du pieu et explique la relation entre auxi- organisations.
liaires de pieu et auxiliaires de paroisse. On trouvera
Les membres de la présidence de pieu rencontrent
des instructions détaillées pour le président de pieu
également de manière régulière les comités et les
dans le Manuel 1.
spécialistes des autres programmes qu’ils sont char-
gés de superviser.
15.1

Présidence de pieu 15.1. 3


Présidence des conseils et des comités
15.1.1 de pieu
Appel et mise à part des dirigeants de pieu Le président de pieu préside le comité exécutif de
Le président de pieu et ses conseillers appellent et la prêtrise de pieu et le conseil de pieu. Il préside
mettent à part les dirigeants de pieu comme indiqué également les commissions disciplinaires de pieu.
dans le tableau des appels du chapitre 19. Il charge ses conseillers de présider le comité de
la Prêtrise d’Aaron et des Jeunes Filles de pieu, le
comité des jeunes adultes seuls de pieu et le comité
15.1.2 des adultes seuls de pieu (lorsqu’il est organisé).
Supervision de l’action des auxiliaires
et des programmes de pieu
15.2
Le président de pieu supervise personnellement la
Société de Secours de pieu. Il charge ses conseillers
Greffier de pieu, greffiers de pieu
de superviser les autres organisations auxiliaires adjoints et secrétaire exécutif
de pieu : les Jeunes Gens (y compris le scoutisme
de pieu
lorsqu’il est autorisé), les Jeunes Filles, la Primaire
et l’École du Dimanche. Ces conseillers veillent à ce Les responsabilités du greffier de pieu, des greffiers
que les membres des présidences d’auxiliaire de pieu de pieu adjoints et du secrétaire exécutif de pieu
soient instruits de leurs devoirs. sont énoncées dans le Manuel 1, aux sections 13.3.2
à 13.3.4.
Le président de pieu charge également ses conseil-
lers de superviser les efforts concernant les activités
de pieu, les jeunes adultes seuls, les adultes seuls (le 15. 3
cas échéant), les magazines de l’Église, la communi-
cation (le cas échéant), la musique, le séminaire et
Grand conseil
l’institut ainsi que les biens immeubles. La présidence de pieu appelle douze grands prê-
Les membres de la présidence de pieu rencontrent tres pour former le grand conseil de pieu (voir
régulièrement la présidence des organisations D&A 102:1). Si un ancien est appelé à faire partie

149
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

du grand conseil, il doit être ordonné grand prêtre prêtres, ainsi qu’aux réunions de la présidence du
avant d’être mis à part. collège des anciens et à celles des dirigeants du
groupe des grands prêtres. Ils assistent également
Sous la direction de la présidence de pieu, les mem-
aux réunions de l’épiscopat, du comité exécutif de la
bres du grand conseil aident à superviser l’œuvre
prêtrise et du conseil de paroisse s’ils y sont invités
de l’Église dans le pieu. Ils ont les responsabilités
ou si on le leur demande.
consultatives et administratives décrites aux para-
graphes suivants. La présidence de pieu charge des membres du
grand conseil de travailler avec les auxiliaires et les
programmes de pieu indiqués à la section 15.1.2 (à
15. 3.1
l’exception des magazines de l’Église si le secrétaire
Représenter la présidence de pieu exécutif de pieu ou quelqu’un d’autre en est chargé).
Les membres du grand conseil donnent leur avis Lorsqu’un membre de la présidence de pieu a une
sur les décisions de la présidence de pieu d’ordon- réunion avec une présidence d’auxiliaire de pieu,
ner des frères aux offices d’ancien et de grand prêtre le membre du grand conseil désigné y assiste. Les
et soutiennent ces décisions. Le président de pieu membres du grand conseil assistent également aux
peut autoriser les membres du grand conseil à le réunions des dirigeants d’auxiliaire de pieu pour les
représenter lorsque des hommes sont ordonnés aux auxiliaires qu’ils sont chargés de superviser.
offices d’ancien et de grand prêtre.
La présidence de pieu désigne des membres du
Les membres du grand conseil donnent également grand conseil pour participer à la supervision de
leur avis sur les décisions de la présidence de pieu l’œuvre missionnaire ainsi que de l’œuvre de l’his-
de confier des appels à des membres et soutiennent toire familiale et du temple dans le pieu (voir les
ces décisions. Pour certains appels, le président de sections 5.1.9 et 5.4.6).
pieu peut autoriser les membres du grand conseil
La présidence de pieu peut charger des membres
à le représenter pour donner ces appels, présenter
du grand conseil de la représenter en faisant un
les membres au soutien et les mettre à part, comme
discours aux réunions de Sainte-­Cène ou à d’autres
indiqué au chapitre 19.
occasions. La présidence de pieu détermine la fré-
Pour l’aider à superviser la Prêtrise de Melchisédek, quence de ces discours. Il n’est pas nécessaire que les
la présidence de pieu charge un membre du grand membres du grand conseil prennent chaque mois la
conseil de la représenter dans chaque collège parole à la réunion de Sainte-­Cène.
d’anciens, groupe de grands prêtres, paroisse et
branche du pieu. Dans ce rôle, les membres du
15. 3.2
grand conseil donnent une formation initiale aux
Faire partie des conseils et des comités
dirigeants de groupe de grands prêtres et aux prési-
dences de collège d’anciens. Ils donnent également
de pieu
à ces dirigeants des encouragements, un soutien et Tous les membres du grand conseil font partie
une formation continus, notamment des enseigne- du comité exécutif de la prêtrise de pieu et du
ments basés sur les chapitres 1 à 7 de ce manuel. conseil de pieu.
Ils rencontrent ces dirigeants régulièrement pour
Sous la direction de la présidence de pieu, les mem-
connaître leurs besoins, leur enseigner leurs devoirs
bres du grand conseil prennent part aux commissions
et leur transmettre les messages de la présidence de
disciplinaires de pieu (voir Manuel 1, chapitre 6).
pieu. De temps en temps, ils assistent aux réunions
du collège des anciens et du groupe des grands

150 2018
15. Org a nis at ion du pieu

La présidence de pieu peut charger des membres de tâches qui doivent être faites au niveau de la
du grand conseil de faire partie d’autres comités, paroisse ou de la famille.
si nécessaire. Par exemple, les membres du grand
Les présidences d’auxiliaire de pieu ont les respon-
conseil chargés de travailler avec les collèges d’an-
sabilités suivantes :
ciens et les groupes de grands prêtres peuvent se
réunir en un comité de la Prêtrise de Melchisédek. Elles donnent une formation initiale aux présiden-
Les membres du grand conseil chargés de travailler ces d’auxiliaire de paroisse nouvellement appelées.
avec la Prêtrise d’Aaron peuvent se réunir en un Elles donnent également aux présidences et aux
comité de la Prêtrise d’Aaron. instructeurs d’auxiliaire de paroisse des encourage-
ments, un soutien et une formation continus. Elles
Le grand conseil ne se réunit que si un membre de
doivent baser une partie de leurs enseignements sur
la présidence de pieu est présent.
les chapitres 1 à 6 de ce manuel et sur le chapitre qui
concerne leur organisation auxiliaire. Elles rencon-
15.4 trent régulièrement ces dirigeants pour connaître
leurs besoins, parler des besoins des membres qu’ils
Auxiliaires de pieu servent et transmettre les messages de la présidence
Les organisations des Jeunes Gens, de la Société de pieu. De temps en temps, elles assistent aux réu-
de Secours, des Jeunes Filles, de la Primaire et nions et aux classes de paroisse selon les dispositions
de l’École du Dimanche sont des auxiliaires de la prises avec les dirigeants de la paroisse.
prêtrise. Chaque auxiliaire a une présidence qui sert
Elles instruisent les dirigeants d’auxiliaire de paroisse
sous la direction de la présidence de pieu. Les mem-
lors des réunions de dirigeants d’auxiliaire de pieu,
bres de la présidence des Jeunes Gens de pieu sont
qui ont généralement lieu une fois par an. Si la situa-
des détenteurs de la Prêtrise de Melchisédek. Les
tion locale et la durée des trajets n’imposent pas aux
membres de la présidence de l’École du Dimanche
dirigeants de fardeaux excessifs, la présidence de pieu
sont également des détenteurs de la prêtrise. Si pos-
peut autoriser une deuxième réunion de dirigeants
sible, ils détiennent la Prêtrise de Melchisédek. Les
chaque année. (Voir 18.3.11.) Les évêques peuvent
membres de la présidence de la Société de Secours,
demander des formations supplémentaires pour les
des Jeunes Filles et de la Primaire sont des femmes.
présidences d’auxiliaire de paroisse.
Le présent chapitre énonce les responsabilités que
Les membres des présidences d’auxiliaire tiennent
les dirigeants d’auxiliaire de pieu ont en commun.
régulièrement conseil lors de leurs propres réunions
Les présidences de la Société de Secours et de
de présidence. Ils rencontrent également de manière
l’École du Dimanche ont, en plus, des responsa-
régulière le membre de la présidence de pieu qui
bilités qui sont propres à leur organisation. Ces
supervise leur action et le membre du grand conseil
responsabilités sont énoncées respectivement aux
chargé de leur organisation.
sections 9.8.2 et 12.7.3.
Les présidents d’auxiliaire font partie du conseil de
pieu. En tant que membres de ce conseil, ils parti-
SECTION 15.4.1 cipent aux efforts pour édifier la foi et fortifier les
Présidences d’auxiliaire de pieu personnes et les familles du pieu.
Les principales responsabilités des présidences Sous la direction de la présidence de pieu, les prési-
d’auxiliaire de pieu sont d’aider la présidence de dences de la Société de Secours, des Jeunes Filles et
pieu et d’instruire et de soutenir les présidences de la Primaire en tenant conseil ensemble peuvent
d’auxiliaire de paroisse. Elles n’accomplissent pas

151
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

planifier une ou deux assemblées des femmes du 15.5


pieu par an pour toutes les femmes et les filles de Spécialistes de pieu
huit ans et plus, conjointement avec la session géné-
rale des femmes. La présidence de pieu peut appeler et mettre à part
des spécialistes dans le domaine des activités (voir la
Les présidents d’auxiliaire font des recommanda-
section 13.3.2), de la musique (voir la section 14.5.4),
tions à la présidence de pieu au sujet des membres
de l’entraide (voir la section 6.3.3) et d’autres initia-
qui peuvent être appelés dans leur organisation.
tives pour aider les membres du pieu.
Dans ces recommandations, elles suivent les directi-
ves se trouvant aux sections 19.1.1 et 19.1.2. La présidence de pieu peut aussi appeler et mettre à
part des spécialistes de la communication pour amé-
liorer la perception que les personnes ont de l’Église
15.4.2
et pour créer des liens d’amitié et de compréhension
Secrétaires d’auxiliaire de pieu dans la collectivité. On trouvera des renseignements
Sous la direction des présidents d’auxiliaire de pieu, sur les spécialistes de la communication dans la
les secrétaires d’auxiliaire de pieu ont les responsa- partie « Servir et enseigner » du site LDS​.org. Ces
bilités suivantes : spécialistes remplissent leurs fonctions sous la direc-
tion du directeur de la communication de pieu.
Ils dressent l’ordre du jour des réunions de
présidence.
15.6
Ils assistent aux réunions de présidence, prennent
des notes et assurent le suivi des tâches. Adaptation aux besoins locaux
Ils tiennent les autres registres et préparent les rap- Si les distances, les coûts de transport, les moyens
ports demandés par la présidence. de communication ou le nombre de dirigeants
disponibles rendent difficile l’administration des
Ils aident à préparer le budget annuel de leur auxi-
programmes de pieu, la présidence de pieu peut
liaire et à comptabiliser les dépenses.
adapter les directives du présent chapitre. Ce fai-
Ils forment, sur demande, les secrétaires d’auxiliaire sant, elle veille à ce que les dirigeants de paroisse
de paroisse. Cette formation peut comprendre un reçoivent la formation dont ils ont besoin.
enseignement sur la manière d’enregistrer les pré-
On trouvera, au chapitre 17, des renseignements
sences et d’en faire rapport.
généraux sur l’adaptation des appels et des orga-
nisations de l’Église. On trouvera des instructions
spécifiques aux collèges de la prêtrise et aux orga-
nisations auxiliaires aux sections 8.16, 9.9.2, 10.11,
11.7 et 12.8.

152 2018
16.

Membres seuls
Les hommes et femmes célibataires, qui ont divorcé et de leur paroisse classiques. Ces pieux et ces
ou qui sont veufs ou veuves constituent une partie paroisses peuvent proposer tout un éventail d’expé-
importante de la population de l’Église. Les diri- riences dans l’Église et des occasions de servir, d’en-
geants de la prêtrise et des auxiliaires se préoccu- seigner, de diriger et de fréquenter des personnes
pent de ces membres et les incluent dans l’œuvre de tout âge. Les paroisses classiques peuvent aussi
de l’Église. On doit donner aux membres seuls qui appuyer le rôle important de la famille et du foyer
sont dignes des occasions d’occuper des appels de dans le plan de l’Évangile. Exceptionnellement, les
dirigeants et d’instructeurs, y compris dans la prési- dirigeants de la prêtrise peuvent recommander la
dence du collège des anciens, la direction du groupe création d’un pieu de jeunes adultes seuls conformé-
des grands prêtres et les présidences d’auxiliaire. ment aux directives données dans le Manuel 1, à la
section 9.1.9.
Les dirigeants soutiennent les membres seuls en les
aidant à se rapprocher du Seigneur, à fortifier leur Les dirigeants doivent faire des efforts particuliers
témoignage et à assumer la responsabilité de leur pour comprendre les besoins des adultes seuls et y
propre bien-­être spirituel, social et temporel. répondre. Ils doivent avoir conscience que les adul-
tes seuls se trouvent dans des situations différentes
En veillant sur les membres seuls, les dirigeants
et ont des intérêts variés. Ils doivent aussi être sensi-
cherchent à fortifier la vie de famille, non à la
bles au fait que les adultes seuls ne se sentent parfois
concurrencer ou à la diminuer. Ils enseignent l’im-
pas à leur place lorsqu’ils assistent à des activités et
portance du mariage et du rôle de parent. Même
à des cours orientés sur la famille.
lorsque les jeunes adultes seuls n’habitent plus avec
leurs parents, les dirigeants de l’Église les incitent à
honorer leurs parents et à entretenir leurs relations 16.1.1
avec eux. Les dirigeants soutiennent également les Dirigeants des adultes seuls de pieu
parents seuls dans leurs efforts pour instruire et
La présidence de pieu s’efforce de comprendre les
éduquer leurs enfants.
besoins des adultes seuls et de proposer des moyens
Les membres seuls sont répartis en deux grou- d’y répondre. La présidence de pieu peut détermi-
pes : les adultes seuls (âgés de trente et un ans et ner que les adultes seuls du pieu ont besoin d’occa-
plus) et les jeunes adultes seuls (âgés de dix-­huit à sions de se réunir pour rendre service, apprendre
trente ans). l’Évangile et se rencontrer au-­delà de ce que leur
apporte leur paroisse.

16.1 Le président de pieu peut charger l’un de ses conseil-

Comment s’occuper des lers de superviser l’action menée en faveur des adultes
seuls dans le pieu. Le président de pieu peut égale-
membres adultes seuls (âgés ment charger un membre du grand conseil d’aider
de trente et un ans et plus) dans cette action. Le même membre de la présidence
de pieu et le même membre du grand conseil peuvent
Les dirigeants recommandent aux membres seuls être chargés de travailler avec les jeunes adultes seuls
âgés de trente et un ans et plus de participer aux également.
activités et aux programmes habituels de leur pieu

153
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

16.1.2 16.1.5
Comité des adultes seuls de pieu Groupes de soirée familiale
La présidence de pieu peut organiser un comité Les épiscopats peuvent organiser un ou plusieurs
d’adultes seuls de pieu. Un conseiller dans la prési- groupes de soirée familiale pour les adultes seuls
dence de pieu préside ce comité. Celui-­ci comprend qui n’ont pas d’enfants au foyer et qui n’habitent
également un membre du grand conseil, un membre pas avec leurs parents. Toutefois, ces groupes ne
de la présidence de la Société de Secours de pieu sont pas appelés « familles ».
et plusieurs adultes seuls. Normalement, ce comité
est organisé indépendamment du comité des jeunes
16.2
adultes seuls de pieu.

Le comité se réunit selon les besoins. Les membres


Comment s’occuper des
du comité peuvent prévoir des façons de donner aux membres jeunes adultes seuls
adultes seuls des occasions de se réunir pour rendre (âgés de dix-­huit à trente ans)
service, apprendre l’Évangile et se rencontrer au-­
delà des limites de leur paroisse. Les dirigeants de pieu et de paroisse s’efforcent
continuellement de découvrir et de localiser les jeu-
nes adultes seuls et de s’occuper d’eux comme suit :
16.1. 3
Activités multipieux Ils aident les jeunes adultes seuls à trouver et à inté-
grer les personnes de leur groupe d’âge qui sont non
Lorsque des activités multipieux peuvent donner
pratiquantes.
aux adultes seuls des occasions de servir, de diriger
et de se rencontrer, les soixante-­dix d’interrégion Ils donnent aux jeunes adultes seuls des occasions
travaillent avec les présidents de pieu à la mise en de se réunir pour rendre des services utiles, appren-
place de comités pour planifier et organiser ces dre l’Évangile et avoir des activités sociales. L’un des
activités. buts principaux de ces activités est d’aider les jeunes
adultes seuls à trouver un conjoint et à se préparer
à se marier au temple et à élever des enfants dans
16.1.4 la justice.
Participation aux activités
des adultes seuls Ils soutiennent les jeunes adultes seuls dans leurs
efforts pour atteindre des buts personnels élevés et
La participation aux activités des adultes seuls est pour prendre des décisions concernant le mariage,
réservée aux membres adultes seuls, aux officiers les études, le parcours professionnel et les finances.
de l’Église désignés et aux non-­membres adultes
seuls qui sont disposés à respecter les principes de Ils s’assurent que tous les jeunes adultes seuls ont un
l’Église. Les personnes qui sont séparées de leur exemplaire de Ancrés dans la foi : Manuel de référence
conjoint ou sont en instance de divorce ne peuvent sur l’Évangile. Il est recommandé aux jeunes adultes
y participer que lorsque le jugement de divorce seuls d’utiliser ce livre pour étudier les principes de
est rendu. l’Évangile, préparer des discours, donner des cours
et répondre à des questions sur l’Église.

154 2018
16 . Memb r e s seul s

16. 3 comprend également le membre du grand conseil


Jeunes adultes seuls dans les chargé des jeunes adultes seuls, un membre de la
présidence de la Société de Secours de pieu, un
pieux et les paroisses classiques couple appelé comme consultant des jeunes adul-
tes seuls et les dirigeants des jeunes adultes seuls
16. 3.1 de chaque paroisse. Si des paroisses n’ont pas de
Dirigeants de pieu dirigeants des jeunes adultes seuls, on peut appeler
d’autres jeunes adultes seuls dignes à faire partie du
La direction de la présidence de pieu est particu-
comité. Normalement, le comité est organisé indé-
lièrement importante dans les efforts pour prendre
pendamment du comité des adultes seuls de pieu.
soin des jeunes adultes seuls. Ces derniers sont très
mobiles. Ils peuvent être inégalement répartis dans Le comité se réunit selon les besoins. Les membres
les paroisses du pieu et il peut être difficile de les du comité peuvent prévoir des façons de donner
trouver. Du fait de ces difficultés, il est souvent avan- aux jeunes adultes seuls des occasions de se réunir
tageux que les occasions de se rencontrer, d’appren- pour rendre service, apprendre l’Évangile (voir le
dre l’Évangile et de servir se présentent au niveau Manuel 1, 11.2.2) et se rencontrer au-­delà des limites
du pieu ou multipieux. de leur paroisse (voir la section 16.3.5). Lorsqu’ils
planifient les activités des jeunes adultes seuls, ils
Lors de son entretien régulier avec chaque évêque,
restent concentrés sur la progression spirituelle et le
le président de pieu demande un rapport sur la pro-
service, pas seulement sur les expériences sociales.
gression des jeunes adultes seuls de la paroisse.
Dans les régions où les programmes de l’institut ne
Le président de pieu charge l’un de ses conseillers de sont pas accessibles, ce comité peut répondre aux
superviser l’action menée en faveur des jeunes adul- besoins qui seraient normalement pris en charge par
tes seuls dans le pieu. Le président de pieu charge le conseil consultatif de l’institut.
également un membre du grand conseil d’aider dans
Le comité s’assure que les comités de jeunes adultes
cette action.
seuls de paroisse fonctionnent bien dans les parois-
En s’aidant de la prière, les dirigeants du pieu ses où ils sont organisés.
réfléchissent aux programmes et aux activités qui
répondront le mieux aux besoins des jeunes adultes
16. 3. 3
seuls du pieu. On trouvera différentes possibilités à
Dirigeants de paroisse
la section 16.3.5.

Quoique la plupart des jeunes adultes seuls vivent Épiscopat


dans les limites d’une paroisse classique (beaucoup Pour comprendre les besoins des jeunes adultes
chez leurs parents), les dirigeants de la prêtrise seuls de la paroisse et y répondre, un membre de
peuvent recommander l’organisation d’une paroisse l’épiscopat a un entretien au moins une fois par an
de jeunes adultes seuls lorsque la situation le rend avec chaque jeune adulte seul. L’épiscopat travaille
souhaitable (voir la section 16.4). en collaboration avec le conseil de paroisse pour
trouver des appels utiles pour tous les jeunes adul-
16. 3.2
tes seuls. L’épiscopat peut également organiser un
comité des jeunes adultes seuls de paroisse.
Comité des jeunes adultes seuls de pieu
Un conseiller dans la présidence de pieu préside le Un conseiller dans l’épiscopat supervise les jeunes
comité des jeunes adultes seuls de pieu. Ce comité adultes seuls de la paroisse. Il reçoit des rapports

155
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

réguliers de la part du conseiller dans la présidence Consultants des jeunes adultes seuls
du collège des anciens et de la conseillère dans la
L’épiscopat peut appeler un couple digne comme
présidence de la Société de Secours qui sont char-
consultant des jeunes adultes seuls de paroisse. Ces
gés de travailler avec les jeunes adultes seuls de la
consultants font rapport à un conseiller dans l’épisco-
paroisse. Il peut parler de jeunes adultes seuls en
pat. Ils font partie du comité des jeunes adultes seuls
particulier lors de la réunion du conseil de paroisse.
de paroisse s’il est constitué. On peut également leur
demander de faire partie du comité des jeunes adultes
Conseillers du collège des anciens et de la Société seuls du pieu. Ils aident les jeunes adultes seuls à avoir
de Secours chargés des jeunes adultes seuls des occasions de se réunir pour se lier d’amitié, rendre
Le président du collège des anciens désigne l’un service et apprendre l’Évangile.
de ses conseillers et la présidente de la Société de
Secours l’une de ses conseillères pour diriger les 16. 3.4
efforts de leur organisation pour veiller sur les
Comité des jeunes adultes seuls de paroisse
jeunes adultes seuls. Ces conseillers discutent de
temps en temps avec les jeunes adultes seuls pour Dans une paroisse qui compte un nombre suffisant de
leur apporter encouragement et aide. Ils donnent au jeunes adultes seuls, le président de pieu et l’évêque
conseiller de l’épiscopat désigné des renseignements peuvent juger nécessaire la création d’un comité des
sur les jeunes adultes seuls d’après les contacts que jeunes adultes seuls de paroisse. Un conseiller dans
les instructeurs au foyer et les instructrices visiteu- l’épiscopat préside le comité. Les autres membres
ses ont pris avec les jeunes adultes seuls et d’après du comité sont le conseiller du collège des anciens
leurs propres visites. Ils font également rapport au et la conseillère de la Société de Secours chargés des
président du collège des anciens et à la présidente jeunes adultes seuls, les dirigeants des jeunes adultes
de la Société de Secours. Ces derniers peuvent faire seuls et le couple appelé comme consultant des jeunes
rapport de ces efforts lors de la réunion du conseil adultes seuls.
de paroisse. Ce comité se réunit selon les besoins. Les membres
du comité discutent des façons d’aider les jeunes
Dirigeants des jeunes adultes seuls adultes seuls à participer à des activités permettant
de rendre service, de diriger, d’apprendre l’Évangile
Dans une paroisse qui compte un nombre suffisant
et de se rencontrer. Ils recherchent également les
de jeunes adultes seuls, l’épiscopat peut appeler un
jeunes adultes seuls non pratiquants et les aident à
jeune adulte seul et une jeune adulte seule comme
s’intégrer.
dirigeants des jeunes adultes seuls. Ces dirigeants
font rapport à un conseiller dans l’épiscopat. Ils
font également partie du comité des jeunes adultes 16. 3.5
seuls de paroisse s’il a été constitué. Ils rencontrent Réunions, classes et activités
régulièrement la présidence du collège des anciens
(pieu et paroisse)
ou la présidence de la Société de Secours pour
veiller à ce que l’attribution des instructeurs au foyer On doit proposer aux jeunes adultes seuls, diverses
et des instructrices visiteuses permette de répondre activités d’apprentissage de l’Évangile, de service,
aux besoins des jeunes adultes seuls. On peut leur mais également des activités culturelles et sociales
demander de faire partie du comité des jeunes adul- qui peuvent avoir lieu au niveau de la paroisse, du
tes seuls du pieu. pieu ou de plusieurs pieux. Ces activités peuvent être
des visites au temple, des séminaires de préparation

156 2018
16 . Memb r e s seul s

à la prêtrise ou au temple, des actions missionnaires, comité des jeunes adultes seuls de la paroisse ou du
des services à la collectivité, des chœurs, des manifes- pieu. Les dirigeants locaux déterminent la nature du
tations culturelles, des bals et du sport. service du comité. Le service se concentre souvent
sur les programmes de l’Église comme l’entraide,
Avec l’aide du comité des jeunes adultes seuls du
l’œuvre de l’histoire familiale, la communication,
pieu et des dirigeants de la paroisse, la présidence
l’œuvre missionnaire, les efforts de remotivation
de pieu met en place les réunions, les classes et les
parmi les jeunes adultes seuls non pratiquants ou
activités qui répondront au mieux aux besoins des
l’aide apportée pour les bâtiments ou les projets de
membres jeunes adultes seuls. Ils décident éga-
l’Église. Ce service peut également se concentrer sur
lement si les activités auront lieu au niveau de la
les besoins humanitaires, au niveau local ou dans
paroisse, du pieu ou d’une combinaison des deux.
d’autres régions. Les comités de service donnent des
Les activités des jeunes adultes seuls doivent être occasions de se faire des amis et de rencontrer des
conformes aux règles et aux directives du chapi- conjoints potentiels. Ils enseignent aussi à diriger et
tre 13. La participation à ces activités est réservée à vivre en société.
aux membres jeunes adultes seuls, aux officiers de
l’Église désignés et aux non-­membres jeunes adultes Groupes de soirée familiale
seuls qui sont disposés à respecter les principes de
l’Église. Les personnes qui sont séparées de leur Les dirigeants de la prêtrise peuvent organiser un ou
conjoint ou sont en instance de divorce ne peuvent plusieurs groupes de soirée familiale pour les jeunes
y participer que lorsque le jugement de divorce adultes seuls qui n’habitent pas avec leurs parents
est rendu. et qui n’ont pas d’enfant au foyer. Si c’est possible,
les dirigeants de la prêtrise désignent un détenteur
Lorsqu’ils planifient les activités des jeunes adultes de la prêtrise qui est jeune adulte seul pour diriger
seuls, les dirigeants de paroisse et de pieu peuvent chaque groupe. Dans les pieux qui comptent peu de
réfléchir aux possibilités suivantes : jeunes adultes seuls, les dirigeants de pieu peuvent
organiser des groupes de soirée familiale interparois-
Trouver et inviter ses. Les dirigeants des groupes de soirée familiale
rendent des comptes aux dirigeants de la prêtrise
Étant donné que beaucoup de jeunes adultes seuls
désignés. Toutefois ces groupes ne sont pas appelés
changent souvent de domicile, le pieu peut organi-
« familles ».
ser de temps en temps des activités destinées à trou-
ver les jeunes adultes seuls du pieu et à les intégrer.
Ces activités peuvent être faites en relation avec les Classes de l’École du Dimanche
efforts des pieux voisins. Guidés par les comités des Les paroisses qui ont suffisamment de jeunes adul-
jeunes adultes seuls de paroisse et de pieu, les jeunes tes seuls peuvent organiser une classe d’École du
adultes seuls pratiquants sont la source d’aide la Dimanche séparée pour eux (voir la section 12.4.2).
plus précieuse dans ces efforts. Le personnel de
l’institut peut également aider de temps en temps.
Classes d’étude de l’Évangile en semaine
Il est recommandé aux jeunes adultes seuls
Comités de service des jeunes adultes seuls
de s’inscrire aux cours de l’Institut (voir le
On doit fréquemment appeler les jeunes adul- Manuel 1, 11.2.2).
tes seuls à œuvrer ensemble dans des comités de
service. Ces comités font rapport à un dirigeant de S’il n’y a pas de cours de l’institut, les dirigeants
paroisse ou de pieu désigné par l’épiscopat ou par le locaux peuvent prendre contact avec le bureau

157
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

interrégional des séminaires et instituts de religion d’exception, lorsque de grandes manifestations mul-
pour avoir de l’aide. Si nécessaire, les dirigeants tipieux ou interrégionales ont lieu, on peut deman-
locaux peuvent organiser d’autres occasions d’étu- der de temps en temps aux jeunes adultes seuls de
dier l’Évangile en groupe pendant la semaine. payer certains frais eux-­mêmes. Les dirigeants doi-
vent toutefois veiller à ce que tous les jeunes adultes
seuls aient la possibilité d’y participer sans que cela
16. 3.6
leur impose des frais excessifs.
Activités multipieux et interrégionales
Les activités multipieux et interrégionales peuvent
16.4
donner aux jeunes adultes seuls des occasions de
se rencontrer, de diriger et de rendre service sans Paroisses de jeunes adultes seuls
quitter le giron ecclésiastique de leur évêque.
Lorsque la situation locale et le nombre de mem-
Les soixante-­dix d’interrégion travaillent avec les bres jeunes adultes seuls le rendent souhaitable,
présidents de pieu pour mettre en place des comi- les dirigeants de la prêtrise peuvent recommander
tés multipieux afin d’organiser ces activités. Ces la création d’une paroisse de jeunes adultes seuls
soixante-­dix d’interrégion agissent sous la direction conformément aux directives données dans le
d’un membre de la présidence des soixante-­dix ou Manuel 1, à la section 9.1.6.
de la présidence de l’interrégion. Les comités multi-
Les membres susceptibles d’appartenir à la paroisse
pieux doivent comprendre des dirigeants des jeunes
de jeunes adultes seuls peuvent choisir, en consulta-
adultes seuls.
tion avec leurs parents, d’en faire partie ou de rester
Les comités multipieux doivent prévoir des activi- dans leur paroisse traditionnelle. Le président de
tés variées, simples et peu coûteuses, qui permet- pieu peut autoriser la paroisse de jeunes adultes
tent beaucoup de contacts sociaux. Ces comités se seuls à rechercher et à intégrer les autres membres
coordonnent avec les paroisses de jeunes adultes jeunes adultes seuls du pieu qui sont non prati-
seuls et les instituts de religion pour trouver un juste quants. Ceux qui deviennent pratiquants peuvent
équilibre entre les activités et pour éviter les doubles alors choisir de faire partie de la paroisse de jeunes
emplois et les conflits de planification. adultes seuls ou de leur paroisse classique.

On trouvera à la section 13.3.1 des directives supplé- Avec l’approbation du président de pieu, l’évêque
mentaires sur la manière d’organiser ces activités. d’une paroisse de jeunes adultes seuls peut organi-
ser une deuxième Société de Secours pour les jeunes
adultes seules et un deuxième collège des anciens
16. 3.7
pour les jeunes adultes seuls afin de leur donner des
Financement des activités occasions supplémentaires de servir et de se côtoyer.
Normalement, le financement des activités des jeu-
L’appartenance à une paroisse de jeunes adultes
nes adultes seuls est assuré par le budget du pieu ou
seuls est temporaire. Les dirigeants préparent ces
de la paroisse. Lorsque des activités multipieux ou
derniers à retourner dans une paroisse classique
interrégionales ont lieu, le dirigeant de la prêtrise
lorsqu’ils se marient ou qu’ils atteignent l’âge de
responsable veille à ce qu’une allocation équitable
trente et un ans. Ce retour à une paroisse classi-
soit répartie parmi les pieux pour leur financement.
que nécessite une communication suffisante et sa
Le financement des activités doit être conforme préparation doit laisser assez de temps au nouvel
aux règles énoncées à la section 13.2.8. À titre évêque pour prévoir un appel qui aidera chaque

158 2018
16 . Memb r e s seul s

jeune adulte seul à se sentir intégré et utile dans la le sentiment que les responsabilités actuelles dans
nouvelle paroisse. l’Église ou la situation familiale d’un membre ren-
draient un tel appel peu judicieux ou inadapté.

16.5

Pieux de jeunes adultes seuls 16.6. 3


Groupes de soirée familiale
Les dirigeants de la prêtrise peuvent recommander
L’épiscopat d’une paroisse de jeunes adultes seuls
la création d’un pieu de jeunes adultes seuls confor-
peut organiser des groupes de soirée familiale
mément aux directives données dans le Manuel 1, à
comme indiqué à la section 16.3.5.
la section 9.1.7. Cette section donne également des
directives sur les membres qui composent ces pieux
et sur leurs dirigeants. 16.6.4
Enseignement au foyer et visites
d’enseignement
16.6

Directives et règles concernant les Pour ce qui est de l’enseignement au foyer et des visi-
tes d’enseignement, chaque membre de la paroisse
paroisses et les pieux de jeunes ou du pieu de jeunes adultes seuls est considéré
adultes seuls comme une famille.

16.6.1 16.6.5
Programmes de l’Église Certificats de membre des dirigeants
Les paroisses de jeunes adultes seuls suivent autant Le certificat de membre des membres de l’épiscopat
que possible le programme normal de l’Église. Les d’une paroisse de jeunes adultes seuls et de leur
présidents de pieu et les évêques des pieux et parois- famille reste normalement dans leur paroisse d’ori-
ses de jeunes adultes seuls suivent les principes et gine. Il en va de même pour les membres qui font
les instructions énoncés dans le présent manuel et partie de la présidence de pieu, du grand conseil et
dans le Manuel 1. Cela comprend les instructions sur de la présidence de la Société de Secours de pieu
l’entraide, les finances et le budget. d’un pieu de jeunes adultes seuls. Ces dirigeants et
leur famille paient la dîme et les offrandes par l’in-
termédiaire de leur paroisse d’origine. Ils s’adressent
16.6.2
également aux dirigeants de leur paroisse et de leur
Coopération quand les membres reçoivent pieu d’origine pour avoir un entretien en vue d’une
un appel dans les unités de jeunes recommandation à l’usage du temple.
adultes seuls
Les officiers des pieux et des paroisses traditionnels
16.6.6
doivent collaborer pleinement quand des dirigeants
Certificats de membre des jeunes
de la prêtrise habilités demandent à leurs membres
adultes seuls
de remplir des appels de dirigeants dans les pieux
et les paroisses de jeunes adultes seuls. Cependant, Les certificats de membre des jeunes adultes seuls
ces officiers de pieu et de paroisse doivent consul- doivent être dans la paroisse dont ils sont membres.
ter les dirigeants de la prêtrise habilités s’ils ont Les dirigeants et les greffiers accordent une attention

159
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

particulière à tenir les certificats à jour. Pour éviter 16.6.11


des retards et pour ne pas perdre la trace des certi- Durée du mandat
ficats ou des personnes, le greffier peut aussi tenir
Normalement, la durée du service des frères qui sont
un registre officieux sur les jeunes adultes seuls qui
appelés à faire partie de la présidence de pieu, du
déménagent souvent.
grand conseil ou de l’épiscopat dans un pieu ou une
paroisse de jeunes adultes seuls ne dépasse pas trois
16.6.7 à cinq ans pour les appels qui les empêchent d’être
Recommandations missionnaires dans leur paroisse d’origine. Cette limite inclut le
service cumulé dans différents appels.
Les présidents de pieu et les évêques trouveront
des renseignements sur les recommandations mis-
sionnaires dans le Manuel 1, aux sections  4.3, 4.4, 16.6.12
4.5, et 4.7. Jeunes parents seuls
Les jeunes parents seuls élevant leurs enfants res-
16.6.8 tent normalement dans leur paroisse traditionnelle
Ordinations à la prêtrise pour que les enfants profitent de la Primaire et des
programmes pour les jeunes. Les parents peuvent
Voir la section 20.7. toutefois participer aux activités de la paroisse de
jeunes adultes seuls.
16.6.9
Vacances 16.7
Lorsque cela est possible, les paroisses de jeunes Utilisation des couples
adultes seuls doivent continuer de fonctionner pen-
dant les vacances scolaires. Une paroisse de jeunes
missionnaires d’âge mûr
adultes seuls qui compte peu de membres pendant avec les Jeunes Adultes Seuls
les vacances peut se réunir avec une paroisse de jeu-
nes adultes seuls voisine. Dans ce cas, les paroisses Quand cela est nécessaire, on peut appeler des
tiennent des registres, des rapports d’assistance et couples missionnaires (des missionnaires de service
des finances séparés. de l’Église locaux ou à plein temps) pour aider aux
efforts de maintien dans l’Église et de sauvetage. Ils
encouragent le service, prennent en charge les ins-
16.6.10 criptions à l’institut, aident à organiser les activités
Recommandations à l’usage du temple sociales et ont un rôle de mentor auprès des jeunes
adultes pendant cette importante période de leur vie.
Dans la plupart des cas, le président de pieu a
un entretien avec les membres qui reçoivent leur On trouvera des renseignements concernant les
dotation personnelle et ceux qui envisagent de se possibilités de mission pour les couples sur le site
marier au temple. À titre d’exception, dans un pieu Internet LDS​.org. Pour avoir des renseignements
de jeunes adultes seuls, le président de pieu peut sur l’utilisation des bâtiments de l’Église dans les
autoriser ses conseillers à avoir un entretien avec les situations d’urgence, voir la section lds​.org/​csm.
personnes qui vont recevoir leur dotation ou qui (Voir le Manuel 1, 4.11.1 et 4.12.1.)
vont se marier au temple.

160 2018
17.

Uniformité et adaptation
Les membres de l’Église connaissent des situations 17.1.1
politiques, sociales et économiques très variées. Les Les Écritures
paroisses et les branches varient également en taille
Les ouvrages canoniques de l’Église sont la Bible, le
et en nombre de dirigeants potentiels. Ces situations
Livre de Mormon, les Doctrine et Alliances et la Perle
peuvent contraindre les dirigeants locaux à adapter
de Grand Prix. Dans beaucoup de langues, l’Église
certains programmes de l’Église. En règle générale,
a approuvé une édition de la Bible à utiliser dans les
ces adaptations concernent les auxiliaires, les réu-
réunions et les classes de l’Église. De même, on doit
nions de dirigeants et les programmes d’activités. Les
utiliser la dernière édition autorisée des trois autres
directives du présent chapitre sont destinées à aider
livres d’Écritures de l’Église. On ne doit promouvoir
les dirigeants de la prêtrise à décider quelles adapta-
ou utiliser dans l’Église aucun autre ouvrage comme
tions se justifient et lesquelles ne se justifient pas.
Écriture.
Quelle que soit leur taille ou leur situation, toutes
les paroisses et les branches peuvent bénéficier de la
17.1.2
même abondance de l’Esprit du Seigneur. Il a pro-
Commandements et principes
mis : « Là où deux ou trois sont assemblés en mon
nom, je suis au milieu d’eux » (Matthieu18:20). Les commandements du Seigneur et les principes
de dignité de l’Église sont donnés dans les Écritures
et les communications officielles de la Première
17.1
Présidence. Les dirigeants locaux ne doivent pas
Lorsque l’uniformité est exigée modifier ces commandements ni ces principes. Les
dirigeants locaux ne doivent pas non plus enseigner
Pour savoir quelles adaptations peuvent se justifier, leurs propres règles ou interprétations concernant
les dirigeants doivent d’abord comprendre les points les commandements.
de doctrine, les ordonnances et les pratiques qui
sont établis par les Écritures et les enseignements Les principes de dignité pour l’assistance au temple
des prophètes et des apôtres modernes. Ceux-­ci sont détaillés dans les questions de l’entretien qui
doivent être les mêmes dans toute l’Église. se trouvent dans le carnet de recommandations à
l’usage du temple. Les dirigeants locaux ne doivent
Les présidents de pieu, les évêques et les autres pas les modifier.
dirigeants locaux ont l’obligation sacrée de préser-
ver l’uniformité et la pureté de l’Église dans tous
les domaines indiqués ci-­dessous. Cette nécessité 17.1. 3
d’uniformité est fondée sur le principe scripturaire Pureté de la doctrine
selon lequel il y a « un seul Seigneur, une seule
La doctrine de l’Église est énoncée dans les Écritures
foi, un seul baptême » (Éphésiens 4:5 ; voir aussi
et les enseignements des prophètes et des apôtres
Mosiah 18:21).
modernes. Le Seigneur a enseigné : « De plus, les

161
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

anciens, prêtres et instructeurs de l’Église enseigne- nécessaire si une église a été endommagée par un
ront les principes de mon Évangile qui sont dans incendie, une inondation ou une tempête. Dans une
la Bible et le Livre de Mormon, lequel contient la telle situation, le président de pieu demande l’avis de
plénitude de l’Évangile » (D&A 42:12 ; voir aussi la présidence d’interrégion ou du soixante-­dix d’inter-
D&A 52:9, 36). région qui préside son conseil de coordination.

Tous les dirigeants doivent veiller à ce que la vraie Les dirigeants des très petites branches peuvent
doctrine soit enseignée dans l’Église. Si quelqu’un adapter l’horaire du dimanche selon les directives de
enseigne un point de doctrine qui est faux ou basé leurs dirigeants, à l’aide du Manuel du programme de
sur des suppositions, les dirigeants doivent corriger base d’unité.
cet enseignement rapidement et avec tact. On peut
généralement corriger les erreurs en privé, mais les
17.1.5
erreurs importantes ou répétées peuvent nécessiter
une correction publique. Conférences
Chaque pieu tient deux conférences de pieu au
S’ils ne savent pas avec certitude quels points de
cours de l’année à la date fixée par le président du
doctrine ou enseignements sont corrects sur un sujet
Collège des Douze (voir la section 18.3.1).
donné, les dirigeants locaux peuvent demander l’aide
de leur autorité présidente directe. Chaque année, la présidence de pieu planifie,
organise et préside une conférence de paroisse ou
branche pour toutes les paroisses ou branches du
17.1.4
pieu (voir la section 18.2.5). Le président de district
Réunions de Sainte-­Cène et horaire
fait de même pour toutes les branches du district.
des réunions du dimanche
La tenue des réunions de Sainte-­Cène est une
17.1.6
obligation mentionnée dans les Écritures (voir
Œuvre du temple
D&A 59:9). On trouvera des instructions sur les
réunions de Sainte-­Cène à la section 18.2.2. On L’œuvre sacrée qui se déroule dans les temples se
trouvera l’horaire des réunions dominicales à la fait sous l’autorité directe du président de l’Église.
page 153. La Première Présidence et le Collège des Toutes les questions relatives à l’œuvre du temple
Douze ont fixé cet horaire. Les dirigeants locaux ne doivent être traitées selon les instructions données
doivent pas le modifier. dans le Manuel 1, au chapitre 3. Ces questions
peuvent être par exemple les recommandations à
Dans des situations extrêmes, les dirigeants locaux
l’usage du temple, les scellements, les mainlevées
peuvent annuler les réunions du dimanche. Cela
de scellement et les annulations de scellement. Si le
doit cependant être rare. Les cas qui peuvent justi-
président de pieu rencontre une question à laquelle
fier l’annulation des réunions sont par exemple les
il ne peut pas répondre, il l’adresse au bureau de la
mesures de sécurité d’urgence et les intempéries gra-
Première Présidence.
ves. Si possible, l’évêque doit consulter le président
de pieu avant d’annuler les réunions. Les dirigeants locaux veillent à ce qu’on ne discute
pas, dans les réunions de l’Église, en termes précis,
Une situation locale inhabituelle nécessite parfois
de la phraséologie du temple ainsi que des ordon-
de modifier l’horaire du dimanche pour une période
nances et des alliances sacrées du temple.
plus longue. Par exemple, un changement peut être

162 2018
17. Unif or mi t é e t a da p tat ion

17.1.7 l’Église. Celle-­ci comprend les manuels, les maga-


Commissions disciplinaires zines et la documentation d’enseignement supplé-
mentaire qui sont publiés par l’Église. On ne doit
On trouvera des instructions sur les commissions
pas concevoir de nouveaux manuels ni de nouveaux
disciplinaires dans le Manuel 1, au chapitre 6. Les
cours au niveau local.
dirigeants ne doivent pas s’écarter de ces instruc-
tions, et cela vaut pour les exigences concernant Lorsqu’ils le jugent nécessaire, les évêques et les
l’envoi des rapports. Si le président de pieu rencon- présidents de branche peuvent de temps en temps
tre une question à laquelle il ne peut pas répondre, enseigner ou autoriser une leçon spéciale pour la
il l’adresse au bureau de la Première Présidence. prêtrise ou pour une auxiliaire.

17.1.8 17.2
Registres et rapports Situations qui peuvent donner
La tenue des registres de l’Église est une obligation
lieu à une adaptation locale
mentionnée dans les Écritures (voir D&A 20:81-­83).
Les registres et les rapports requis sont indiqués dans Les présidents de pieu, les évêques et les présidents
le Manuel 1, au chapitre 13. La Première Présidence de branche sont autorisés à faire des adaptations
peut les modifier de temps en temps. simples à certains programmes de l’Église. Lorsque
c’est nécessaire, ces adaptations peuvent être faites
Les registres et les rapports de l’Église sont remplis
comme suit :
à l’aide des systèmes informatiques de l’Église ou
sous forme écrite, selon la région. Les dirigeants 1. Dans le nombre de personnes appelées dans
veillent à ce que les registres et rapports soient les auxiliaires et dans leur programme
exacts et remis à temps.
2. Dans la forme et la fréquence des réunions
de dirigeants
17.1.9
3. Dans la forme et la fréquence des activités
Ordonnances
Les instructions pour accomplir les ordonnances de Lorsqu’ils réfléchissent aux adaptations qui peu-
la prêtrise sont données au chapitre 20. Ces instruc- vent être nécessaires, les membres de la présidence
tions ne doivent pas être modifiées. L’âge minimum de pieu, de l’épiscopat ou de la présidence de bran-
pour recevoir les ordonnances, par exemple le bap- che se consultent et demandent également l’avis du
tême et l’ordination aux offices de la Prêtrise d’Aa- conseil de pieu, de paroisse ou de branche. Si la
ron, ne doit être modifié en aucun cas. situation peut justifier une adaptation majeure ou
inhabituelle, ils consultent également leur autorité
présidente directe. Les dirigeants doivent toujours
17.1.10 rechercher la direction de l’Esprit pour faire des
Programme d’étude adaptations.
Dans les classes qui ont lieu pendant l’horaire des Les dirigeants peuvent tenir compte des facteurs
réunions du dimanche, on doit utiliser la docu- suivants lorsqu’ils décident des adaptations qui peu-
mentation du programme d’étude approuvée par vent être appropriées.

163
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

17.2 .1 Même lorsque la plupart des membres disposent


Situation familiale d’une voiture, les dirigeants doivent être sensibles
au coût des déplacements sur de longues distances.
Lorsqu’ils donnent un appel, prévoient des réu-
Dans certains cas, par exemple pour traiter les affai-
nions de dirigeants et planifient des activités, les
res du grand conseil, les dirigeants peuvent utiliser
dirigeants prennent en compte la situation familiale
les conférences téléphoniques, les messageries élec-
des membres. Le service dans l’Église et la partici-
troniques et l’Internet pour réduire le nombre de
pation à la vie de celle-­ci comportent toujours une
transports coûteux. Lorsqu’ils utilisent ces technolo-
part de sacrifice. Cependant, les familles fortes sont
gies, les dirigeants doivent veiller tout particulière-
indispensables à l’Église et l’on ne doit pas deman-
ment au respect de la confidentialité.
der aux membres de faire des sacrifices familiaux
excessifs pour servir ou soutenir des programmes Aux différentes étapes de leur vie, les membres ont
ou des activités. souvent un accès très différent aux transports. Par
exemple, les jeunes adultes seuls sont souvent plus
L’une des situations familiales à prendre en compte
mobiles que les couples avec des enfants et ils ont
lorsque l’on songe à appeler un membre est le ou les
parfois les moyens nécessaires pour faire de plus
appels auxquels son conjoint est déjà appelé. On ne
grandes distances. Les jeunes adultes seuls doivent
doit pas surcharger certaines familles de responsabili-
avoir des activités multipieux simples et variées à
tés de l’Église. Un autre élément à prendre en compte
fréquence modérée, à condition de pouvoir le faire
est le temps général que les membres doivent passer
sans dépense excessive de temps et d’argent (voir la
à subvenir aux besoins de leur famille et à s’occuper
section 13.3.1).
d’autres affaires personnelles. Dans certaines régions
du monde, des membres sont obligés d’avoir deux Dans certaines parties du monde, le téléphone est
ou trois emplois. Ce sont des situations légitimes que cher et beaucoup de membres n’en ont pas. De
les dirigeants doivent prendre en compte dans leur même, les messageries électroniques et l’accès à
réflexion au sujet des appels, des réunions de diri- Internet sont rares dans certaines régions. Si ces
geants et de la planification des activités. technologies sont chères ou ne sont pas généra-
lement accessibles, les dirigeants doivent faire les
adaptations nécessaires.
17.2 .2
Transport et communication Lorsque les trajets sont difficiles ou coûteux et que
les moyens de communication sont insuffisants, il
Certains pieux ou certaines paroisses s’étendent sur
est plus difficile de faire l’enseignement au foyer et
de grandes régions, ce qui oblige les membres à faire
les visites d’enseignement. En pareil cas, les diri-
de longues distances pour se rendre aux réunions et
geants peuvent faire les adaptations énoncées dans
aux activités. Lorsqu’ils évaluent la nécessité de faire
les sections 7.4.3 et 9.5.3.
des réunions et des activités, les dirigeants tiennent
compte du temps et des frais de transport nécessai-
res pour les membres. 17.2 . 3

Dans beaucoup de régions du monde, les voitures


Collèges ou classes de petite taille
ne sont pas courantes et les trajets se font à pied, à
Anciens et grands prêtres
vélo, en bus et en tramway. Lorsque les distances
sont grandes, les dirigeants peuvent devoir adapter Si, dans une paroisse, il y a très peu d’anciens ou de
les programmes de l’Église et les réunions de diri- grands prêtres qui sont en mesure d’assister à la réu-
geants pour faciliter la participation des membres. nion de la prêtrise le dimanche, ils se réunissent tous

164 2018
17. Unif or mi t é e t a da p tat ion

ensemble. Cependant, il ne faut en aucun cas organi- gens et les jeunes filles de deux ou plusieurs petites
ser un seul collège de la Prêtrise de Melchisédek. Du paroisses ou branches peuvent se réunir occasionnel-
moment qu’il y a des anciens et des grands prêtres lement pour des activités communes. Si des paroisses
ordonnés dans une paroisse, il faut organiser à la fois ou branches voisines ont peu de jeunes gens ou de
un collège d’anciens et un groupe de grands prêtres. jeunes filles, les évêques et présidents de branche
peuvent autoriser les jeunes à se réunir pour des acti-
Il n’y a pas de collège de grands prêtres dans un dis-
vités hebdomadaires. En réfléchissant à ces possibi-
trict, il n’y a donc pas de groupe de grands prêtres
lités, les dirigeants prennent en compte des facteurs
dans les branches d’un district. Les grands prêtres
tels que les distances et le coût du transport.
qui vont dans ces branches se réunissent avec le
collège d’anciens. Les activités périodiques de pieu ou multipieux sont
particulièrement importantes lorsque les paroisses
Jeunes Gens et Jeunes Filles ou les branches ont un petit nombre de jeunes (voir
la section 13.3 et 13.4).
Dans une paroisse ou une branche ayant peu de
jeunes gens, les collèges de la Prêtrise d’Aaron peu- Dans un petit pieu ou un petit district, le prési-
vent se réunir pour l’instruction et les activités (voir dent des Jeunes Gens peut être le seul dirigeant
la section 8.11 et 8.13.1). Cependant, les différents des Jeunes Gens de pieu ou de district. Il en va de
collèges doivent quand même être organisés et des même pour la présidente des Jeunes Filles de pieu
dirigeants doivent être appelés et soutenus pour ou de district. Quand c’est possible, des conseillers
chaque collège. et un secrétaire doivent être appelés pour chaque
organisation.
Dans une paroisse ou une branche ayant peu de
jeunes filles, elles peuvent se réunir pour l’enseigne-
Primaire
ment et les activités (voir la section 10.6.2 et 10.8.1).
Une présidence de classe peut être appelée pour Dans une paroisse ou une branche ayant peu d’en-
chaque groupe d’âge ou bien une seule présidence fants, la présidence de la Primaire peut juger bon
peut être appelée pour les groupes d’âge combinés d’organiser moins de classes, en regroupant des
jusqu’à ce que les jeunes filles puissent être réparties groupes d’âge.
dans leurs classes respectives.
Dans une petite paroisse ou branche, les membres de
S’il y a peu de dirigeants adultes, la présidence des la présidence de la Primaire peuvent être les seules
Jeunes Gens peut donner les leçons du dimanche dirigeantes et instructrices de la Primaire. Dans une
et gérer le programme d’activités sans consultants toute petite unité, la présidente de la Primaire peut
adjoints. La présidence des Jeunes Filles peut faire être la seule dirigeante de cette organisation. Dans
de même pour les jeunes filles. Dans une toute petite ce cas, elle dirige la période d’échange et donne une
unité, le président des Jeunes Gens et la présidente leçon pour tous les enfants. Lorsque cela est possible,
des Jeunes Filles peuvent être les seuls dirigeants davantage de dirigeants et instructeurs doivent être
adultes de leur organisation. Dans ce cas, ils donnent appelés comme indiqué à la section 11.7.
les leçons du dimanche et supervisent les activités
Dans un petit pieu ou un petit district, la présidente
pour tous les jeunes gens ou toutes les jeunes filles.
de la Primaire peut être la seule dirigeante de la
Quand c’est possible, des conseillers et un secrétaire
Primaire de pieu ou de district. Lorsque cela est
doivent être appelés pour chaque organisation.
possible, d’autres dirigeants doivent être appelés
Comme il est souvent bénéfique pour les jeunes de comme indiqué à la section 11.7.
se retrouver dans de plus grands groupes, les jeunes

165
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

17.2 .4 Société de Secours peut aider les parents à organi-


Nombre de dirigeants potentiels ser l’enseignement des jeunes filles et des enfants
jusqu’à ce que des présidentes des Jeunes Filles et de
Lorsqu’il n’y a pas assez de membres qualifiés pour
la Primaire soient appelées.
remplir tous les appels de dirigeants, les officiers pré-
sidents peuvent ne remplir que ceux qui sont les plus Les dirigeants des toutes petites branches suivent les
indispensables. En plus d’appeler des membres prati- directives énoncées dans le Manuel du programme de
quants et expérimentés à des appels de dirigeants, les base d’unité.
officiers présidents doivent rechercher l’inspiration
pour trouver d’autres dirigeants potentiels parmi les
17.2 .5
nouveaux membres, les membres inexpérimentés et
les membres non pratiquants susceptibles de revenir Sécurité
à l’Église. Il n’est pas nécessaire que les membres de Certaines régions du monde sont caractérisées par
l’Église soient expérimentés ou hautement qualifiés un taux de criminalité très élevé ou une instabilité
pour recevoir un appel. Le fait d’avoir un appel est politique. S’ils pensent qu’il n’est pas sage que les
pour eux une façon importante de servir et de pro- membres se déplacent le soir, les dirigeants locaux
gresser spirituellement. peuvent annuler les activités qui ont lieu en soirée.
S’il n’y a pas assez de membres pour remplir les Cela peut vouloir dire qu’il faudra réduire le nom-
appels de dirigeants, les officiers présidents peuvent bre d’activités de l’Église ainsi que prévoir certaines
organiser leur pieu, leur paroisse ou leur branche activités le week-­end.
à une échelle plus petite. Ils peuvent par exemple Lorsque la sécurité ou le coût du transport consti-
n’appeler qu’un président et un conseiller pour cer- tuent de réels problèmes, les dirigeants peuvent
taines organisations, demander au conseiller d’avoir organiser certaines activités pour les jeunes le
également les fonctions de secrétaire et simplifier dimanche. Ces activités doivent être séparées du
certains programmes. programme des réunions du dimanche et être en
Dans une toute petite branche sans présidente des accord avec l’esprit du sabbat.
Jeunes Filles ni de la Primaire, la présidente de la

166 2018
18.

Réunions de l’Église
Ce chapitre résume les renseignements sur les réu- L’officier président dirige la réunion ou demande à
nions de l’Église. Les réunions qui sont propres à un conseiller ou à quelqu’un d’autre de le faire sous
une organisation, comme les réunions de collège, de sa direction.
la Société de Secours, des Jeunes Gens, des Jeunes
Les réunions ne doivent pas durer plus longtemps
Filles, de la Primaire et de l’École du Dimanche,
que nécessaire.
sont décrites dans le chapitre de ce manuel consacré
à cette organisation. Les dirigeants doivent s’assurer que les réunions du
dimanche ne sont pas trop nombreuses afin que les
Outre les réunions décrites dans les manuels, les auto-
parents et les enfants aient suffisamment de temps
rités présidentes peuvent convoquer à l’occasion d’au-
pour être ensemble ce jour-­là. Là où c’est possible,
tres réunions et définir leur composition et leur but.
les dirigeants doivent éviter de planifier, pour le
dimanche, des réunions autres que celles prévues
18.1 dans le programme normal de trois heures des réu-
nions du dimanche, les réunions de dirigeants tôt le
Directives pour planifier et diriger matin et les réunions occasionnelles le soir.
les réunions
Les dirigeants planifient et dirigent les réunions 18.2
« selon qu’ils sont conduits par le Saint-­Esprit,
Réunions de paroisse
conformément aux commandements et aux révéla-
tions de Dieu » (D&A 20:45 ; voir aussi Moroni 6:9 ; L’évêque supervise les réunions de paroisse. Il les pré-
D&A 46:2). side à moins qu’un membre de la présidence de pieu,
un soixante-­dix d’interrégion ou une Autorité géné-
Les dirigeants préparent un ordre du jour pour cha-
rale soient présents. Ses conseillers peuvent diriger
que réunion ou demandent à quelqu’un d’autre de
les réunions de paroisse et les présider s’il est absent.
le préparer sous leur direction. L’ordre du jour aide
Les autorités présidentes et les membres du grand
les participants à se concentrer sur les objectifs de la
conseil en visite doivent être invités à s’asseoir sur
réunion et à utiliser le temps efficacement. Les dif-
l’estrade. Les membres du grand conseil ne président
férents points doivent être mis par ordre de priorité
pas lorsqu’ils assistent à des réunions de paroisse.
pour que les sujets les plus importants soient traités
en premier. Si l’évêque et ses conseillers sont tous absents, le
président de pieu désigne un frère pour présider la
Les réunions de dirigeants doivent avoir pour but
réunion de Sainte-­Cène. Normalement il désigne le
de fortifier les personnes et les familles. Le temps
président du collège des anciens mais il peut autori-
consacré à établir le calendrier, à planifier le pro-
ser un autre détenteur de la prêtrise à présider.
gramme et à traiter d’autres questions administrati-
ves doit être réduit au minimum.
18.2 .1
Les directives sur la manière de travailler en conseil
sont données à la section 4.6.1. Horaire des réunions du dimanche
Les réunions du dimanche donnent aux membres
l’importante occasion de prendre la Sainte-­Cène,

167
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

d’adorer Dieu, d’apprendre l’Évangile et leur devoir Planification et direction de la réunion


et de rendre service. Les non-­membres intéressés de Sainte-­Cène
peuvent assister à ces réunions.
Les membres de l’épiscopat planifient les réunions
Les paroisses doivent tenir les réunions suivantes, le de Sainte-­Cène et les dirigent d’une manière respec-
dimanche, sur une période de trois heures (on trou- tueuse et digne. Ils supervisent l’accomplissement
vera les options d’horaires dans le tableau « Horaires de l’ordonnance de la Sainte-­Cène, choisissent les
des réunions du dimanche » à la page 153 : sujets des discours et la musique, choisissent les par-
ticipants et leur donnent des instructions et invitent
1. Réunion de Sainte-­Cène
des membres à faire les prières d’ouverture et de
2. Réunion de la prêtrise (pour tous les détenteurs clôture. Il n’est pas nécessaire d’avoir une réunion
de la prêtrise, anciens potentiels et jeunes gens de prière avant la réunion de Sainte-­Cène.
non ordonnés en âge de détenir la Prêtrise d’Aa-
L’épiscopat veille à ce que les réunions de Sainte-­
ron ; voir la section 18​.2​.4)
Cène commencent et finissent à l’heure. Les réu-
3. Société de Secours (pour toutes les femmes de nions ne doivent pas être surchargées. Voici un
dix-­huit ans et plus et pour les femmes plus jeu- exemple d’ordre du jour :
nes qui sont mariées)
1. Prélude (voir les directives à la section 14.4.3)
4. Jeunes Filles (pour les jeunes filles de douze à
2. Bienvenue
dix-­huit ans)
3. Mention des autorités présidentes ou des mem-
5. Primaire (pour les enfants de trois à onze ans ;
bres du grand conseil en visite, qui sont présents
également pour les enfants de dix-­huit mois à
deux ans si une garderie est organisée et si les 4. Annonces (si c’est possible, la plupart des annon-
parents veulent que leurs enfants y assistent) ces seront imprimées pour ne pas empiéter sur
le temps de la réunion ; l’épiscopat fait briève-
6. École du Dimanche (pour toutes les personnes
ment les annonces essentielles avant le cantique
de douze ans et plus ; vous trouverez les rensei-
d’ouverture)
gnements sur l’assistance à l’École du Dimanche
des jeunes gens et des jeunes filles de douze ans à 5. Cantique et prière d’ouverture
la section 11.4.3)
6. Affaires de paroisse et de pieu telles que :

a. Soutien et relève d’officiers et d’instructeurs


18.2 .2 (voir les sections 19.3 et 19.5)
Réunion de Sainte-­Cène
b. Mention des enfants de huit ans qui ont été
Buts de la réunion de Sainte-­Cène baptisés et confirmés (voir « Présentation
des nouveaux membres » à la page 140)
Chaque réunion de Sainte-­Cène doit être une expé-
rience spirituelle au cours de laquelle les membres c. Soutien des frères qui vont recevoir la
de l’Église renouvellent leurs alliances du baptême Prêtrise d’Aaron ou y être avancés (voir
en prenant la Sainte-­Cène. Les autres objectifs de la le Manuel 1, section 16.7.2)
réunion de Sainte-­Cène sont d’adorer Dieu, d’ensei- d. Mention des jeunes filles qui passent à
gner l’Évangile, d’accomplir des ordonnances, de la classe supérieure
diriger les affaires de la paroisse et de fortifier la foi
et le témoignage.

168 2018
18 . Réunions de l’ Égl ise

e. Annonce des nouveaux membres de la bénédiction et la distribution de la Sainte-­Cène sont


paroisse (voir « Présentation des nouveaux données à la section 20.4.
membres » à la page 140)

7. Bénédiction d’enfants (habituellement lors de Choix des sujets des discours et de la musique
la réunion de jeûne et de témoignage), confir- L’épiscopat choisit les sujets des discours et la musi-
mation des nouveaux membres et don du que des réunions de Sainte-­Cène. Les discours et la
Saint-­Esprit musique doivent porter sur des sujets de l’Évangile
8. Cantique et ordonnance de la Sainte-­Cène qui aident les membres à édifier leur foi et leur
témoignage.
9. Discours sur l’Évangile, cantiques par l’assem-
blée et morceaux de musique spéciaux
Choix et formation des participants
10. Cantique et prière de clôture Choix des participants. L’épiscopat choisit les mem-
11. Postlude bres qui vont prendre une part active à la réunion
de Sainte-­Cène. Ce sont les membres de la paroisse
Parfois, des choses inattendues se produisent pen- qui doivent avoir le plus d’occasions de participer. Si
dant la réunion que l’officier préside et qu’il estime l’épiscopat invite des membres provenant de l’exté-
devoir clarifier. Lorsque cela arrive, il doit faire toute rieur de la paroisse à prendre la parole, il faut respec-
mise au point nécessaire, en veillant à n’embarrasser ter les directives de la section 21.1.20.
personne.
Les membres de l’épiscopat invitent régulièrement les
jeunes de douze à dix-­huit ans à prendre la parole à
Moment précédant la réunion de Sainte-­Cène la réunion de Sainte-­Cène. Les jeunes doivent par-
Les dirigeants montrent l’exemple en ayant une ler brièvement (environ cinq minutes chacun) sur
attitude respectueuse pendant le moment précé- les sujets de l’Évangile qui leur ont été désignés. Ils
dant la réunion de Sainte-­Cène. L’épiscopat et les doivent préparer leur discours, bien que l’épiscopat
orateurs doivent être à leur place au moins cinq puisse recommander aux parents de les aider.
minutes avant le début de la réunion. Il faut alors L’épiscopat demande habituellement aux mission-
s’abstenir de discuter ou de transmettre des messa- naires de faire un discours à la réunion de Sainte-­
ges. L’exemple de recueillement incite l’assemblée à Cène juste avant leur départ et à leur retour (voir le
se préparer spirituellement au culte. Manuel 1, sections 4.8.1 et 4.10.3). Il fait clairement
On doit enseigner aux membres à utiliser ce moment comprendre que cette réunion est une réunion de
pour prier et méditer afin de se préparer spirituelle- Sainte-­Cène normale et qu’elle ne doit pas être une
ment à la Sainte-­Cène. réunion pour fêter le départ ou le retour du mission-
naire. L’épiscopat planifie et dirige cette réunion.
L’épiscopat recommande aux familles d’arriver à On ne demande pas aux membres de la famille et
l’heure et de s’asseoir ensemble. aux amis du missionnaire de prendre la parole.
Cependant, on peut demander à d’autres mission-
Bénédiction et distribution de la Sainte-­Cène naires sur le point de partir ou venant de rentrer et à
d’autres membres de prendre la parole.
L’épiscopat s’assure que la Sainte-­Cène est bénie et
distribuée de manière respectueuse et ordonnée. La L’épiscopat prévoit de laisser la parole aux membres
table de Sainte-­Cène doit être préparée avant le début du grand conseil désignés par le président de pieu.
de la réunion. Les instructions sur la préparation, la Le président de pieu détermine la fréquence de ces

169
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

tâches. Il n’est pas nécessaire que les membres du Les membres qui participent à la réunion de Sainte-­
grand conseil prennent chaque mois la parole à la Cène doivent rester jusqu’à la fin.
réunion de Sainte-­Cène.

L’épiscopat prévoit une réunion de Sainte-­Cène par Musique


an à laquelle les enfants de la Primaire prennent Voir les sections 14.4.3 et 14.4.4.
part (voir la section 11.5.4).

De temps en temps, l’épiscopat demande aux Présentation des nouveaux membres


missionnaires à plein temps qui travaillent dans la
Lorsqu’une paroisse reçoit des certificats de membre
région de faire un discours.
et lorsque des convertis se font baptiser et confirmer,
L’épiscopat ne peut pas confier la réunion de Sainte-­ un membre de l’épiscopat souhaite la bienvenue aux
Cène aux auxiliaires ou à des groupes musicaux nouveaux membres et les présente lors de la réunion
venus de l’extérieur. Toutefois, il demande aux auxi- de Sainte-­Cène suivante. Il lit le nom de chaque per-
liaires de participer à la réunion sous sa direction. sonne, l’invite à se lever et demande aux membres
de l’assemblée d’indiquer en levant la main qu’ils
Les membres de l’épiscopat doivent demander suffi- acceptent la personne comme membre à part entière
samment longtemps à l’avance aux membres de faire de la paroisse. Les membres d’une même famille
des discours lors des réunions de Sainte-­Cène. sont présentés ensemble. Si un membre connaît une
Formation des participants. Les membres de l’épisco- raison pour laquelle une personne ne doit pas être
pat donnent des directives aux personnes qui pren- intégrée comme membre à part entière, il doit en
nent une part active à la réunion de Sainte-­Cène. Ils parler en privé à l’évêque.
rappellent les buts de la réunion et expliquent que Lorsque des enfants qui sont membres inscrits se
tous les discours et toute la musique doivent être en font baptiser et confirmer, un membre de l’épiscopat
accord avec la nature sacrée de la Sainte-­Cène. annonce le baptême et la confirmation de chaque
Quand il demande à un membre de faire un dis- enfant à la réunion de Sainte-­Cène. Ces enfants
cours, le membre de l’épiscopat explique clairement ne sont pas présentés pour être acceptés dans la
le sujet à traiter et le temps dont dispose l’orateur. Il paroisse, car ils sont déjà membres.
lui recommande d’enseigner la doctrine de l’Évan-
gile, de raconter des expériences qui fortifient la Aides visuelles et documentation audiovisuelle
foi, de témoigner des vérités divinement révélées et
Voir les sections 18​.4 et 21.1.5.
d’utiliser les Écritures (voir D&A 42:12 ; 52:9). Les
orateurs doivent enseigner dans un esprit d’amour
après s’être préparés dans un esprit de prière. Ils Service de Sainte-­Cène dans des situations
ne doivent pas parler de sujets qui portent sur des inhabituelles
conjectures, prêtent à controverse ou sont en désac- Tous les membres ont besoin des bénédictions spi-
cord avec la doctrine de l’Église. rituelles qu’apporte la Sainte-­Cène. Si des membres
Afin d’assurer une atmosphère de révérence dans ne peuvent pas être présents à la réunion de Sainte-­
nos réunions de Sainte-­Cène, quand des orateurs Cène parce qu’ils doivent garder la chambre ou
utilisent des Écritures dans leur discours, ils ne bien sont dans une maison de repos ou à l’hôpital,
doivent pas demander aux membres de l’auditoire l’évêque désigne alors des détenteurs de la prêtrise
d’ouvrir leurs livres à l’endroit de l’Écriture citée. pour préparer, bénir et distribuer la Sainte-­Cène à
ces membres.

170 2018
18 . Réunions de l’ Égl ise

Il se peut que des membres ne soient pas en mesure Il est préférable d’apprendre aux petits enfants à
d’assister à la réunion de Sainte-­Cène parce qu’ils sont rendre leur témoignage en soirée familiale ou à l’oc-
loin de l’église. À titre exceptionnel, l’évêque permet casion d’un discours à la Primaire, jusqu’à ce qu’ils
qu’un service de Sainte-­Cène ait lieu en dehors de soient suffisamment grands pour le faire, sans aide,
l’église. Il ne peut autoriser un tel service que sur le à la réunion de jeûne et de témoignages.
territoire de sa paroisse. Le frère que l’évêque auto-
rise à diriger le service doit détenir la Prêtrise de
18.2 .4
Melchisédek ou être prêtre dans la Prêtrise d’Aaron.
Il doit aussi être digne de bénir et de distribuer la Réunion de la prêtrise
Sainte-­Cène. Le détenteur de la prêtrise qui dirige Tous les détenteurs de la prêtrise assistent ensemble
le service fait rapport à l’évêque quand le service à une brève période d’ouverture avant de se séparer
a eu lieu. pour les réunions de collège. Les anciens potentiels
et les jeunes gens non ordonnés en âge de détenir la
Quand ils voyagent ou résident temporairement loin
Prêtrise d’Aaron peuvent également y assister. C’est
de leur paroisse d’origine, les membres doivent faire
un membre de l’épiscopat qui dirige.
un effort sincère pour assister à la réunion de Sainte-­
Cène et aux autres réunions du dimanche dans une La période d’ouverture comporte un cantique et une
paroisse ou une branche de l’Église. prière d’ouverture. On y traite des éventuelles affai-
res de la prêtrise, on y donne des instructions, un
On ne doit pas organiser de service de Sainte-­
enseignement et de brèves annonces. On y présente
Cène dans le cadre de réunions de famille ou d’au-
également les nouveaux membres, amis de l’Église
tres sorties.
et visiteurs. La période d’ouverture ne doit pas
être utilisée pour faire de longues annonces ou des
18.2 . 3 rapports. Il faut réserver un maximum de temps aux
Réunion de jeûne et de témoignages réunions de collège.

Habituellement, la réunion de Sainte-­Cène du L’évêque demande au président du collège des


premier dimanche du mois est une réunion de jeûne anciens, aux assistants du collège des prêtres, au
et de témoignages. Du fait de la conférence générale président du collège des instructeurs et au président
ou de la conférence de pieu, il peut être nécessaire du collège des diacres de s’asseoir avec l’épiscopat
de tenir la réunion de jeûne et de témoignages un durant la période d’ouverture.
autre dimanche.
Après la période d’ouverture, les détenteurs de la
Au cours de cette réunion et sous la direction de prêtrise se séparent pour assister à la réunion de
l’évêque, on bénit les enfants et on accomplit les leur collège. Pendant cette réunion, ils traitent leurs
confirmations avant la bénédiction et la distribution affaires, apprennent leurs devoirs de prêtrise, forti-
de la Sainte-­Cène. fient les personnes et les familles, étudient l’Évangile
de Jésus-­Christ, tiennent conseil et s’organisent
Après la Sainte-­Cène, le membre de l’épiscopat qui
pour répondre aux besoins locaux. Les membres
dirige rend brièvement témoignage. Il invite ensuite
de l’épiscopat assistent aux réunions des collèges de
les membres à rendre un témoignage venant du
la Prêtrise d’Aaron, bien qu’ils assistent de temps
cœur et à raconter des expériences qui fortifient la
en temps aux classes des Jeunes Filles. Parfois, ils
foi. L’épiscopat recommande aux membres de ren-
demandent aux collèges de la Prêtrise d’Aaron ou à
dre un témoignage bref afin que plus de personnes
tous les détenteurs de la prêtrise de tenir une réu-
aient l’occasion de le faire.
nion commune.

171
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

Aucune autre réunion ne doit être prévue durant la la paroisse. Cette réunion peut se tenir le dimanche
réunion de la prêtrise. de la conférence de paroisse ou à un autre moment.

Vous trouverez plus de renseignements sur les réu-


nions de collège aux sections 7.8 et 8.11. 18.2 .6
Réunion de l’épiscopat
18.2 .5 En général, l’épiscopat se réunit au moins une fois
Conférence de paroisse par semaine. Le greffier et le secrétaire exécutif assis-
tent à cette réunion ; le greffier note les tâches et les
La présidence de pieu met au calendrier et dirige
décisions. Selon les besoins, l’évêque invite d’autres
une fois par an une conférence de paroisse dans cha-
personnes à assister à la réunion. Par exemple, un
que paroisse. Les membres de la présidence de pieu,
sujet délicat peut être abordé lors d’une réunion
du grand conseil et des auxiliaires de pieu pren-
d’épiscopat élargie incluant le président du collège
nent part aux sessions de la conférence de paroisse
des anciens, la présidente de la Société de Secours,
suivant les directives du président de pieu. Les buts
ou les deux.
de la conférence de paroisse sont de renforcer la foi
et le témoignage, de donner un enseignement sur Lors d’une réunion d’épiscopat, les membres de
l’Évangile, de traiter les affaires de la paroisse et l’épiscopat tiennent conseil sur les affaires de la
d’évaluer l’activité. paroisse. Ils planifient des façons de fortifier les
personnes et les familles. Ils évaluent les collèges, les
La session principale de la conférence de paroisse a
auxiliaires, les programmes et les activités. Ils pla-
lieu pendant la réunion de Sainte-­Cène. Normalement
nifient aussi des façons de mettre en application les
le déroulement est semblable à celui des autres réu-
instructions données par les Écritures, les dirigeants
nions de Sainte-­Cène. Le président de pieu préside
de l’Église et les manuels.
la réunion et habituellement la présidence de pieu
la planifie. En général un membre de l’épiscopat Au cours de cette réunion, les membres de l’épiscopat
la dirige. Avant la Sainte-­Cène, un membre de la recherchent quels membres appeler pour la paroisse.
présidence de pieu ou un membre du grand conseil Ils déterminent aussi quels sont les membres qui,
utilise l’imprimé Soutien des officiers (rempli par un ayant atteint l’âge, peuvent recevoir des ordonnances,
greffier de paroisse) pour proposer les noms des offi- notamment les ordinations à la prêtrise, et décident
ciers de l’Église, du pieu et de la paroisse au soutien des frères à recommander au président de pieu pour
des membres de la paroisse. Après la distribution de être ordonnés anciens et grands prêtres et pour rem-
la Sainte-­Cène, l’évêque et le président de pieu sont plir une mission.
normalement parmi les orateurs.
Parmi les autres points à l’ordre du jour de cette réu-
Lors de la conférence, la paroisse tient habituel- nion, on trouve les rapports sur les tâches données,
lement la réunion de la prêtrise et les réunions la planification de réunions, l’examen du calendrier
d’auxiliaires comme d’habitude. Les dirigeants de et du budget de la paroisse.
pieu peuvent donner un enseignement et de l’aide
au cours de ces réunions.
18.2 .7
Dans le cadre de la conférence de paroisse, la prési- Réunion du comité exécutif de la prêtrise
dence de pieu rencontre l’épiscopat pour examiner de paroisse
la progression des personnes et des organisations de
Le comité exécutif de la prêtrise de paroisse (CEP)
n’existe plus. Les points qui faisaient partie de

172 2018
18 . Réunions de l’ Égl ise

l’ordre du jour des réunions du CEP sont dorénavant d’aider les jeunes à suivre et à promouvoir les
intégrés à celui des réunions du conseil de paroisse. principes de l’Église.
Un sujet délicat peut être aussi abordé lors d’une
2. Planifier les façons d’inciter les jeunes à parti-
réunion d’épiscopat élargie incluant le président du
ciper aux réunions et aux activités de l’Église,
collège des anciens, la présidente de la Société de
notamment au séminaire. Planifier les efforts
Secours, ou les deux.
d’intégration des jeunes non pratiquants, récem-
ment baptisés et amis de l’Église, et faire rapport
18.2 .8 de ce qui a été fait.
Réunion du conseil de paroisse 3. Mettre au calendrier et planifier des activités des
Voir la section 4.6. jeunes correspondant aux besoins relevés. Ces
activités comprennent les activités mixtes de la
Prêtrise d’Aaron et des Jeunes Filles et les confé-
18.2 .9
rences de la jeunesse de paroisse. Les dirigeants
Réunion du comité épiscopal des jeunes adultes doivent faire participer le plus possible
L’évêque préside le comité épiscopal des jeunes. les jeunes à la planification et à la réalisation de
Celui-­ci se compose des membres de l’épiscopat, ces activités.
d’un des assistants de l’évêque pour le collège des 4. Évaluer les activités passées pour voir si les
prêtres, des présidents des collèges d’instructeurs objectifs poursuivis ont été atteints.
et de diacres, des présidentes de classe des Jeunes
Filles et des présidents des Jeunes Gens et des Ces réunions de comité doivent donner aux jeunes
Jeunes Filles. des occasions de diriger et d’être instruits.
L’épiscopat invite d’autres personnes à assister
aux réunions du comité, selon les besoins. Il peut 18.2 .10
s’agir de l’autre assistant du collège des prêtres, des
Réunion du comité des Jeunes Adultes
conseillers ou conseillères dans les présidences de
Seuls de paroisse
collège et de classe, des secrétaires de collège et de
classe, des conseillers ou conseillères dans les pré- Voir la section 6.13.4.
sidences de Jeunes Gens et de Jeunes Filles, et des
secrétaires des Jeunes Gens et des Jeunes Filles.
18.2 .11
Le comité se réunit habituellement une fois par Réunion de coordination missionnaire
mois. L’évêque dirige cette réunion ou demande à
Voir la section 5.1.5.
l’un de ses conseillers, à l’un de ses assistants dans
le collège des prêtres ou à la présidente de la classe
des Lauréoles de la diriger. Avant chaque réunion, 18. 3
l’évêque examine et approuve l’ordre du jour avec la
personne qui va diriger. L’ordre du jour peut com-
Réunions de pieu
prendre les points suivants : Le président de pieu supervise les réunions de pieu.
Il les préside, à moins qu’une Autorité générale ou
1. Déterminer les besoins et les centres d’intérêt de
un soixante-­dix d’interrégion ne soit présent. Ses
chaque jeune de la paroisse. Planifier les façons
conseillers peuvent diriger les réunions de pieu et ils
de répondre à ces besoins. Planifier les façons
peuvent les présider s’il est absent. Les réunions de

173
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

pieu ne doivent pas être tenues en même temps que Si des officiers de pieu sont appelés ou relevés entre
les réunions de paroisse du dimanche. les conférences de pieu, leur nom doit être proposé
pour un vote de soutien ou une expression de remer-
ciement lors de la conférence de pieu suivante à moins
18. 3.1
que cela n’ait été fait lors d’une réunion générale de
Conférence de pieu la prêtrise de pieu (pour les appels indiqués dans le
Chaque pieu tient deux conférences de pieu au Tableau des appels aux pages 171-­179) ou lors des
cours de l’année à la date fixée par le président du réunions de Sainte-­Cène de paroisse (comme indiqué
Collège des Douze. Dans la plupart des régions du à la section 19.3).
monde, le président de pieu préside une conférence
Les frères qui ont été recommandés pour être
de pieu et un soixante-­dix d’interrégion ou une
ordonnés aux offices d’ancien et de grand prêtre
Autorité générale désignée préside l’autre.
sont normalement présentés pour un vote de sou-
Dans certaines conférences de pieu, une diffusion tien lors d’une conférence de pieu ou d’une réunion
par satellite peut être incorporée à la session géné- générale de la prêtrise de pieu. Les instructions sont
rale du dimanche. Cette diffusion comportera un données dans le Manuel 1, à la section 16.7.1.
enseignement par des Autorités générales. Quand
Chaque conférence de pieu se compose normale-
on utilise une diffusion par satellite, celle-­ci rem-
ment des réunions suivantes :
place la conférence de pieu qu’aurait présidée un
soixante-­dix d’interrégion ou une Autorité générale. 1. Une réunion entre le soixante-­dix d’interrégion
ou l’Autorité générale (s’il y en a un de désigné)
Quand un nouveau président de pieu doit être
et la présidence de pieu, le greffier et le secrétaire
appelé avant la date habituelle prévue pour la confé-
exécutif de pieu.
rence de pieu, une conférence de pieu spéciale peut
être tenue. 2. Une réunion des dirigeants de la prêtrise à
laquelle assistent le soixante-­dix d’interrégion
L’objectif principal des conférences de pieu est
ou l’Autorité générale (s’il y en a un de désigné)
de fortifier la foi et le témoignage. Tous les dis-
et les frères indiqués à la section 18​.3​.3. Cette
cours et toute la musique doivent être planifiés
réunion se tient le samedi ou le dimanche selon
dans ce sens.
la décision de l’autorité présidente.
La conférence a également pour but de traiter les
3. Une session du samedi soir pour tous les mem-
affaires du pieu. Chaque année, lors de l’une des
bres du pieu âgés de dix-­huit ans et plus. Les
conférences de pieu, un membre de la présidence
présidents de temple, les patriarches de pieu et
de pieu propose les officiers généraux, d’interré-
les présidents de mission à plein temps ou leurs
gion et de pieu au soutien des membres en utilisant
représentants qui assistent à la session doivent
l’imprimé Soutien des officiers. Il lit aussi les noms
être assis sur l’estrade. En fonction de la situa-
des officiers de pieu qui ont été relevés pour que
tion locale et avec l’approbation de l’autorité
l’assemblée les remercie de leurs services. Ce soutien
présidente, cette session se tient le dimanche.
a lieu au cours de la première conférence de pieu
de l’année, à moins qu’une émission satellite y soit 4. Une session générale tenue le dimanche pour
incorporée. Dans ce cas, le soutien a lieu lors de la tous les membres et tous les non-­membres inté-
deuxième conférence de pieu. ressés. Les présidents de temple, les patriarches
de pieu et les présidents de mission à plein temps
ou leurs représentants qui assistent à la session

174 2018
18 . Réunions de l’ Égl ise

doivent être assis sur l’estrade. Si les locaux ne 18. 3.2


permettent pas d’accueillir tout le monde lors Réunion générale de la prêtrise de pieu
de la même session, il est possible de tenir plus
La présidence de pieu convoque une réunion géné-
d’une session générale le dimanche. Les enfants
rale de la prêtrise de pieu par an. Tous les détenteurs
de la Primaire assistent à cette session avec leur
de la Prêtrise d’Aaron et de la Prêtrise de Melchisédek
famille, et non à une réunion séparée.
du pieu doivent y assister.

L’enseignement lors de toutes les sessions de la La présidence de pieu utilise ces réunions pour
conférence de pieu se fait sous la direction de l’auto- instruire et inspirer les détenteurs de la prêtrise. Elle
rité présidente. Quand un soixante-­dix d’interrégion choisit, à l’aide de la prière, les sujets et les orateurs
ou une Autorité générale doit présider, il demande pour ces réunions.
au président de pieu de suggérer des sujets. Lorsque
Au cours de ces réunions, la présidence de pieu traite
c’est le président de pieu qui préside, ce sont ses
aussi les affaires de la prêtrise du pieu, comme :
conseillers et lui qui choisissent les sujets.
1. La présentation du nom des frères qui ont été
Si nécessaire, les sessions de la conférence peuvent
recommandés pour être ordonnés aux offices
être diffusées dans d’autres endroits du pieu.
d’ancien et de grand prêtre, pour le vote de sou-
tien (voir le Manuel 1, section 16.7.1).
Planification et direction de la conférence
de pieu 2. La présentation du nom des officiers de pieu
nouvellement appelés, pour le vote de soutien
L’officier président dirige toute la planification de la (vous trouverez, dans le Tableau des appels, au
conférence. Il approuve, longtemps avant la confé- chapitre 19, les directives concernant les person-
rence, tous ceux qui vont prendre la parole et tous nes que l’on doit proposer à ce soutien).
les morceaux de musique.

Le président de pieu dirige la session générale du


dimanche. Ses conseillers peuvent diriger les autres 18. 3. 3

réunions de la conférence. Réunion des dirigeants de la prêtrise de pieu

Le président de pieu fait un discours à la session La présidence de pieu organise une réunion de
générale du dimanche de la conférence. Ses conseil- dirigeants de la prêtrise lors de chaque conférence
lers font un discours au cours des sessions de confé- de pieu (voir la section 18​.3​.1, point 2). Elle organise
rence selon les directives de l’autorité présidente. aussi une autre réunion de dirigeants de la prêtrise
de pieu durant l’année, pour qu’il y en ait trois par
Lors de la planification, on prend des dispositions an. Les objectifs de ces réunions sont d’enseigner
pour qu’il y ait un nombre suffisant de places leurs devoirs aux dirigeants de la prêtrise, d’amélio-
assises, d’huissiers et de places de stationnement. rer leurs capacités et de fortifier leur foi.
Les dirigeants de pieu chargent les collèges de la
prêtrise, y compris les anciens potentiels, d’assurer Les frères qui assistent à cette réunion sont les mem-
ces services. bres de la présidence de pieu et du grand conseil, le
greffier de pieu (et les greffiers adjoints si nécessaire),
le secrétaire exécutif de pieu, la présidence des Jeunes
Musique de la conférence de pieu
Gens de pieu (et le secrétaire si nécessaire), les épisco-
Voir la section 14.6.1. pats, les greffiers de paroisse (et les greffiers adjoints
si nécessaire), les secrétaires exécutifs de paroisse, les

175
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

présidences et les secrétaires de collège d’anciens, les plus de réunion annuelle de tous les grands prêtres
dirigeants de mission de paroisse et les présidences ordonnés du pieu.
de Jeunes Gens de paroisse (et les secrétaires et les
consultants adjoints si nécessaire). Selon les besoins,
18. 3.5
le président de pieu invite d’autres personnes à être
présentes. Réunion de la présidence de pieu
La présidence de pieu se réunit régulièrement. Le
La structure de cette réunion est souple de manière
greffier et le secrétaire exécutif assistent à cette réu-
à fournir l’enseignement le plus efficace possible.
nion ; le greffier note les tâches et les décisions. Le
Tous les frères peuvent rester ensemble pour toute
président de pieu invite d’autres personnes à être
la réunion, ou après s’être réunis pour les affaires du
présentes, selon les besoins.
pieu et un enseignement général, la présidence de
pieu leur demande de se séparer en groupes pour Durant cette réunion, les membres de la présidence
tenir conseil et recevoir un enseignement spécifique de pieu tiennent conseil sur les affaires du pieu. Ils
à leurs tâches. Par exemple : planifient des façons de fortifier les personnes et les
familles. Ils évaluent les paroisses, les collèges d’an-
Les épiscopats avec les autres dirigeants de la
ciens, les auxiliaires, les programmes et les activités.
Prêtrise d’Aaron.
Ils planifient aussi des façons de mettre en applica-
Les dirigeants de collège d’anciens. tion les instructions données par les Écritures, les
dirigeants de l’Église et les manuels.
Le membre du grand conseil chargé de l’œuvre
missionnaire ou un membre de la présidence de Au cours de cette réunion, les membres de la prési-
pieu avec les dirigeants de mission de paroisse. dence de pieu décident des membres à appeler à des
appels dans l’Église. Ils examinent aussi les noms
Le secrétaire exécutif de pieu avec les secrétaires
des membres recommandés par les évêques pour
exécutifs de paroisse.
faire une mission et des frères proposés pour être
Le greffier de pieu se réunit généralement avec les ordonnés anciens ou grands prêtres.
greffiers de paroisse.
Parmi les autres points à l’ordre du jour de cette
Dans ces groupes, la présidence de pieu enseigne réunion, on y trouve les rapports sur les tâches
ou demande aux membres du grand conseil, à la données, la planification de réunions, l’examen du
présidence des Jeunes Gens de pieu ou à d’autres calendrier et du budget du pieu.
personnes de l’aider.

18. 3.6
18. 3.4 Réunion du grand conseil
Réunion du collège des grands prêtres
Le président de pieu préside la réunion du grand
de pieu conseil à laquelle assistent la présidence du pieu, le
La présidence de pieu organise au moins une fois grand conseil, le greffier et le secrétaire exécutif de
par an une réunion du collège des grands prêtres pieu. Selon les besoins, le président de pieu invite
pour tous les membres du collège des grands prêtres d’autres personnes à être présentes.
du pieu. Pendant cette réunion, ils leur enseignent
Le grand conseil se réunit deux fois par mois, lors-
la doctrine de l’Évangile (voir Alma 13:1-­6), leurs
que c’est possible. L’ordre du jour peut comprendre
devoirs, et traitent les affaires du collège. Il n’y a
les points suivants :

176 2018
18 . Réunions de l’ Égl ise

1. Recevoir un enseignement de la présidence de Le conseil de pieu se réunit deux à quatre fois par
pieu sur la doctrine et les devoirs de la prêtrise. an selon les besoins. L’ordre du jour peut compren-
dre les points suivants :
2. Recevoir un enseignement sur les tâches en rap-
port avec la Prêtrise de Melchisédek, la Prêtrise 1. Recevoir un enseignement de la présidence de
d’Aaron et les paroisses. pieu sur la doctrine et les devoirs.

3. Faire rapport des tâches données aux paroisses 2. Tenir conseil sur la façon de fortifier les person-
et aux collèges d’anciens. Faire rapport, selon les nes et les familles, résoudre les problèmes qui
besoins, sur les auxiliaires de pieu. se posent dans le pieu et progresser dans des
domaines tels que la façon de diriger, le maintien
4. Demander aux membres du grand conseil de
des nouveaux membres dans l’Église, la remoti-
soutenir les décisions de la présidence de pieu
vation des non-­pratiquants et l’enseignement de
concernant l’ordination de frères aux offices
l’Évangile.
d’ancien et de grand prêtre et concernant
des appels. 3. Décider d’actions et rendre compte des efforts
dans le domaine de l’œuvre missionnaire et
5. Tenir conseil sur la façon de fortifier les person-
dans celui du temple et de l’histoire familiale
nes et les familles, résoudre les problèmes qui
dans le pieu.
se posent dans le pieu et progresser dans des
domaines tels que la façon de diriger, le service 4. Tenir conseil sur les sujets d’entraide. Déterminer
pastoral, l’œuvre missionnaire par les membres, la façon d’inciter les membres à être autonomes.
le maintien des nouveaux membres dans l’Église, Veiller à ce que les ressources d’entraide du pieu
la remotivation des non-­pratiquants, l’œuvre soient mises à la disposition des paroisses, si
de l’histoire familiale et du temple, l’entraide et nécessaire. Définir et tenir à jour un plan écrit
l’enseignement de l’Évangile. simple des mesures à prendre par le pieu en cas
d’urgence. Vous trouverez des renseignements
6. Faire rapport d’autres tâches.
supplémentaires dans « Présider l’action d’en-
7. Écouter le rapport des membres rentrant traide du conseil de pieu » dans le Manuel 1, à la
de mission. section 5.1.1.

8. Planifier les réunions de dirigeants de la prê- 5. Faire rapport sur les auxiliaires du pieu et
trise de pieu. sur les activités et programmes de pieu, selon
les besoins.

6. Coordonner la planification des programmes et


18. 3.7
des activités de pieu.
Réunion du conseil de pieu
7. Examiner la progression du Fonds perpétuel
Le président de pieu préside le conseil de pieu. Ce
d’études, là où le programme est approuvé.
conseil est composé des membres de la présidence de
pieu et du grand conseil, du greffier et du secrétaire
exécutif de pieu, des présidents des Jeunes Gens,
18. 3.8
de la Société de Secours, des Jeunes Filles, de la
Réunion avec les épiscopats
Primaire et de l’École du Dimanche de pieu. Selon
les besoins, le président de pieu invite d’autres per- La présidence de pieu rencontre les épiscopats pour
sonnes à être présentes. leur enseigner leurs devoirs, examiner les règles de

177
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

l’Église et tenir conseil. Ces réunions se tiennent une 18. 3.10


à quatre fois par an selon les besoins. Réunion du conseil d’entraide des évêques
de pieu
La présidence de pieu, tous les épiscopats, le gref-
fier et le secrétaire exécutif de pieu assistent à cette On trouvera des renseignements sur le conseil d’en-
réunion. S’il le désire, le président de pieu limite la traide des évêques de pieu dans le Manuel 1, à la sec-
réunion aux seuls évêques. tion 5.3.

18. 3.9 18. 3.11


Réunion du comité de la Prêtrise d’Aaron Réunions des dirigeants des auxiliaires
et des Jeunes Filles de pieu de pieu
Le président de pieu demande à un conseiller de pré- Les présidences de la Société de Secours, des Jeunes
sider le comité de la Prêtrise d’Aaron et des Jeunes Filles, de la Primaire et de l’École du Dimanche de
Filles de pieu. Les autres membres du comité sont les pieu planifient et dirigent chacune une réunion de
membres du grand conseil chargés des organisations dirigeants d’auxiliaire de pieu par an. Si la situation
des Jeunes Gens et des Jeunes Filles de pieu, la pré- locale et la durée des trajets n’imposent pas aux
sidence et le secrétaire des Jeunes Gens de pieu et la dirigeants de fardeaux excessifs, la présidence de
présidence et la secrétaire des Jeunes Filles de pieu. pieu autorise une deuxième réunion chaque année.
Selon les besoins, la présidence de pieu demande Chaque organisation fixe la date de sa propre réu-
à des jeunes d’assister aux réunions du comité. Le nion à moins que la présidence de pieu ne décide de
membre du grand conseil qui fait office de président regrouper toutes les réunions au même moment et
du comité d’activités de pieu et d’autres personnes au même endroit.
peuvent aussi y être invités.
Le membre du grand conseil chargé de l’organi-
Ce comité se réunit selon les besoins pour planifier sation auxiliaire préside la réunion à moins qu’un
les activités mixtes patronnées par le pieu pour les membre de la présidence de pieu n’y assiste. Toutes
jeunes gens et les jeunes filles. Les jeunes doivent les présidences et tous les secrétaires d’auxiliaire de
être inclus autant que possible dans la planification paroisse sont invités à y assister. Les autres diri-
et la réalisation des activités comme les conféren- geants, instructeurs et consultants d’auxiliaire de
ces de la jeunesse, les bals, les veillées spirituelles paroisse, ainsi que les membres des épiscopats peu-
et les événements multipieux. Les jeunes peuvent vent être invités à y assister, selon les besoins.
aussi participer à des discussions sur les difficultés
Les objectifs de ces réunions sont d’enseigner leurs
rencontrées par les jeunes du pieu.
devoirs aux dirigeants des auxiliaires, de les ins-
Les activités de pieu doivent compléter les activités truire dans les domaines de l’enseignement et de la
de paroisse et ne pas entrer en concurrence avec direction et de fortifier leur foi. Elles peuvent aussi
elles. Elles sont coordonnées lors des réunions du servir à coordonner les activités, à faire rapport et à
conseil de pieu. Les dirigeants de paroisse doivent échanger des idées.
être avertis bien à l’avance de ces activités.
La structure de ces réunions est souple de manière à
fournir l’enseignement le plus efficace possible. Les
dirigeants d’une organisation auxiliaire peuvent se

178 2018
18 . Réunions de l’ Égl ise

réunir tous ensemble pour être instruits et partager 18.5


des idées, ou ils peuvent se réunir en plus petits Prières dans les réunions
groupes pour discuter des fonctions particulières à
leur organisation. Si toutes les organisations auxi- de l’Église
liaires se réunissent au même moment, elles peuvent
Hommes et femmes peuvent faire les prières d’ou-
se rassembler pour des instructions générales puis se
verture et de clôture dans les réunions de l’Église.
séparer pour recevoir les instructions des dirigeants
de leur organisation. Les prières doivent être brèves, simples et pronon-
cées sous la direction de l’Esprit. Tous les membres
La présidence des Jeunes Gens de pieu ne fait pas
sont invités à prononcer un amen audible à la fin de
de réunion de dirigeants d’auxiliaire de pieu. Les
la prière.
présidences de Jeunes Gens de pieu et de paroisse
assistent aux réunions de dirigeants de la prêtrise de Les membres doivent exprimer leur respect envers
pieu (voir la section 18​.3​.3). notre Père céleste en utilisant le langage spécial de la
prière qui convient dans la langue qu’ils parlent. Le
langage spécial de la prière prend différentes formes
18. 3.12
selon la langue. Dans certaines langues, on emploie
Réunion du comité des Jeunes Adultes des mots intimes ou familiers uniquement utilisés
Seuls de pieu quand on s’adresse aux membres de sa famille ou à
Voir la section 16.3.2. des amis très proches. D’autres langues emploient
des mots exprimant un grand respect. Cependant, le
principe est le même : les membres doivent prier en
18. 3.13 employant des mots que les personnes parlant cette
Réunion du comité des Adultes Seuls langue associent avec l’amour, le respect, la révérence
de pieu et la proximité. Par exemple, en anglais, les membres
doivent employer les pronoms Thee, Thy, Thine, et
Voir la section 16.1.2.
Thou quand ils s’adressent à leur Père céleste.

L’épiscopat doit éviter l’habitude de demander à


18.4
des conjoints de faire tous les deux une prière à la
Aides visuelles et documentation même réunion. Cela transmet involontairement un
audiovisuelle dans les réunions message d’exclusion aux personnes seules. Les mem-
bres que l’on ne sollicite pas souvent doivent être
de l’Église parmi les personnes à qui l’on demande de prier. Si
nécessaire, le membre de l’épiscopat demande aux
Les membres ne doivent pas utiliser d’aides visuelles
personnes qui font les prières de ne pas sermonner
pour leurs discours de réunion de Sainte-­Cène ou de
ni faire de longue prière.
conférence de pieu. Ces méthodes d’enseignement
sont plus adaptées au cadre d’une classe ou des Il ne faut pas demander à la personne qui fait
réunions de dirigeants. la prière de lire une Écriture à haute voix avant
la prière.
Vous trouverez des directives sur l’utilisation de la
documentation audiovisuelle à la section 21.1.5.

179
M a nuel 2 : A dminis t r at ion de l’ Égl ise

18.6 d’autres cultures, la plupart de ces objectifs peuvent


Services funèbres et autres être accomplis par un rassemblement familial, une
réunion devant la tombe du défunt, ou dans un
réunions après un décès autre cadre digne et solennel.

Les dirigeants et les membres de l’Église s’effor- Beaucoup de religions et de cultures ont des rituels,
cent de faire des réunions associées au décès d’une des ordonnances et des coutumes associés à la mort
personne un moment digne, solennel et spirituel et au deuil. L’Évangile rétabli de Jésus-­Christ n’a
pour tous les participants. Ces réunions se tiennent pas de tels rituels ou ordonnances. Les dirigeants de
généralement sous la direction de l’évêque. l’Église ne doivent pas intégrer de rituels d’autres
religions ou groupes dans les réunions de l’Église
Les réunions associées aux décès sont très différen-
pour les membres décédés.
tes dans le monde suivant les religions, les cultu-
res, les traditions et les obligations légales. Même Les membres de l’Église doivent faire preuve de res-
les réunions pour les membres de l’Église varient pect pour les rituels et les pratiques des autres reli-
selon les régions du monde. Cette section énonce gions. Mais il leur est conseillé de ne pas se joindre
les principes généraux que les dirigeants doivent à des rituels, pratiques ou traditions qui pourraient
suivre pour les obsèques ou autres réunions pour les empêcher de respecter les commandements ou
des membres décédés, quelle que soit la tradition de vivre les principes de l’Évangile rétabli.
ou la culture. Elle contient aussi des directives pour
Concernant le deuil et les services funèbres, il est
déterminer à quelles traditions locales associées au
conseillé aux membres d’éviter les pratiques ou
décès et au deuil il convient ou non de participer.
traditions dont le coût ou la durée causeraient
des difficultés aux vivants ou les empêcheraient
18.6.1 de poursuivre leur vie. Ce sont par exemple les
Décès et deuil pratiques qui nécessitent des déplacements très
longs, le port de vêtements de deuil spéciaux, des
La mort est une partie essentielle du plan du salut
faire-­part recherchés, des dons d’argent à la famille,
de notre Père céleste (voir 2 Néphi 9:6). Chacun
des cérémonies funèbres complexes et longues et
doit mourir pour recevoir un corps ressuscité, rendu
l’organisation de commémorations excessives après
parfait. Les enseignements et les témoignages sur le
les funérailles.
plan du salut, particulièrement sur l’expiation et la
résurrection du Sauveur, sont la raison d’être essen- Dans la plupart des pays, il y a des dispositions léga-
tielle des réunions associées au décès d’un membre les à respecter lors d’un décès. Les dirigeants et les
de l’Église. membres de l’Église doivent connaître ces disposi-
tions et les respecter.
Au moment d’un décès, les vivants ont besoin d’être
consolés. En tant que disciples de Jésus-­Christ, les
dirigeants et les membres de l’Église pleurent avec 18.6.2
ceux qui pleurent et consolent ceux qui ont besoin Planification et aide
de consolation (voir Mosiah 18:9).
Quand un membre de l’Église décède, l’évêque rend
Dans de nombreuses cultures, les services des pom- visite à la famille pour la consoler et lui proposer
pes funèbres, l’exposition du corps et les obsèques l’aide de la paroisse. Il peut demander à ses conseillers
sont de coutume pour aider à consoler les vivants de l’accompagner. L’évêque propose son aide pour
et à rendre hommage à la personne décédée. Dans avertir du décès les membres de la famille, les amis et

180 2018
18 . Réunions de l’ Égl ise

les proches du défunt. Il propose également de l’aide Les dirigeants doivent ouvrir l’église aux entrepre-
pour la planification des obsèques, l’élaboration de neurs de pompes funèbres au moins une heure avant
faire-­part appropriés et l’envoi d’une annonce nécro- le moment fixé pour l’exposition du corps et le
logique aux journaux. S’il doit y avoir une exposition service funèbre.
du corps avant le service funèbre, l’annonce nécrologi-
que doit en indiquer les horaires de début et de fin.
18.6.4
L’évêque propose son aide pour les démarches Service funèbre
auprès des pompes funèbres et du cimetière, selon
Si l’on organise un service funèbre pour un membre
les lois et les coutumes locales. Si nécessaire, il pro-
dans un bâtiment de l’Église, c’est l’évêque qui le
pose l’aide de la paroisse pour assurer localement le
dirige. S’il a lieu dans un foyer, dans un funérarium
transport pour la famille.
ou auprès de la tombe du défunt, la famille peut
L’évêque avertit le président du collège des anciens demander à l’évêque de le diriger. Un conseiller
pour qu’il puisse, avec d’autres frères, notamment de l’évêque peut le diriger si l’évêque ne peut pas<