Vous êtes sur la page 1sur 17

Revue

Construction Référence

Métallique PON-REG 1-2000

CHEMIN DE ROULEMENT DE PONT ROULANT


GALETS, RAILS DE ROULEMENT ET PRESSION DE HERTZ
par Ph. Lequien

1. – INTRODUCTION

L’objectif de cette Note Technique est de faire le point sur les documents techniques de
référence (Recommandations techniques, Règles de l’art, normes françaises ou euro-
péennes) qui peuvent être utilisés pour évaluer la charge capable verticale par galet de
roulement d’un pont roulant à partir de la pression de contact de Hertz à l’interface rail
galet de roulement. Cette évaluation fait intervenir des connaissances de résistance des
matériaux à l’interface rail galet de roulement, ainsi que des modèles de vérification de
la résistance du rail et du galet de roulement. Nous avons comparé les modèles connus
issus des documents anciens tels que les Recommandations du CTICM [4], les cahiers 1
à 8 des Règles de la F.E.M.1.001 [2] ou plus récents comme la prénorme européenne
Eurocode 3 Partie 6 [1], et le cahier 9 de la F.E.M.1.001 [3]. Le domaine d’application de
ces modèles est celui des installations industrielles courantes équipées de pont roulants
légers, moyens ou lourds, et nous excluons donc les équipements particuliers pour les-
quels des études très spécifiques peuvent être nécessaires.

Cette Note Technique comprend en premier un rappel théorique de la résistance des


matériaux à l’interface rail galet de roulement, suivi de l’exposé des méthodes de vérifi-
cation des documents techniques de référence. Tout au long de ce document nous nous
baserons sur la documentation technique mise à disposition par les différents fabricants
et fournisseurs.

Un exemple de dimensionnement avec les valeurs comparatives des résultats suivant


ces différents modèles complète ce document.

Nous remercions les sociétés GANTRY RAILING Limited (GANTRAIL), JEAN D’HUART,
et MANNESMANN DEMAG pour leur contribution à cette Note Technique.

PH. LEQUIEN – Ingénieur au CTICM

CENTRE TECHNIQUE INDUSTRIEL Domaine de Saint-Paul, 78470 Saint-Rémy-lès-Chevreuse


Tél.: 01-30-85-25-00 - Télécopieur 01-30-52-75-38
DE LA CONSTRUCTION MÉTALLIQUE
Construction Métallique, n° 1-2000
46 Rubrique TECHNIQUE ET APPLICATIONS

PON-REG 1-2000

2. – PRESSIONS DE CONTACT ENTRE SURFACES COURBES

RELATIONS DE HERTZ

L’interface rail galet de roulement d’un pont roulant courant (voir la figure 1 ci-dessous)
génère des pressions perpendiculaires aux surfaces en contact du rail et du galet de
roulement. Les expressions théoriques de ces pressions de contact ont été établies
autrefois par Hertz [7] dans le cas général des surfaces courbes. Rappelons ces relations
dans le cas d’un cylindre sur un plan et avec les notations traditionnelles des règles de
la F.E.M.1.001.

2 L’hypothèse des relations de Hertz est la suivante: « Si deux corps à surfaces courbes
sont pressés l’un contre l’autre, il y a contact sur une surface de pression elliptique ».
Les solutions exactes ont été établies par Hertz sous les conditions suivantes :

a) Les dimensions de la surface de pression sont très faibles par rapport aux dimen-
sions des deux corps (y compris le rayon de courbure).

b) Dans les surfaces sous pression, ne se produisent que des contraintes de compres-
sion et pas de contraintes de cisaillement.

Dans le cas particulier d’un cylindre (surface de roulement du galet) et d’une plaque
plane (surface du champignon du rail), la surface de contact pour une charge verticale
P = 0 est une ligne droite. Par suite, pour une charge P non nulle, la surface de contact
est un rectangle de largeur a et de longueur b ( largeur du galet avec a  b ). La pres-
sion de contact se répartit sur la largeur suivant une ellipse.
4P
L’expression de la pression de contact maximale est : pmax = –––––––
πab

galet
de
roulement
pmax ou σcg

P E1 ν1

R
pmax

rail E2 ν2

surface de contact détail de répartition


de la pression

a b

élévation du rail

Fig. 1 - Pression de contact de Hertz rouleau sur surface plane

Construction Métallique, n° 1-2000


Rubrique TECHNIQUE ET APPLICATIONS 47

PON-REG 1-2000

En outre l’expression de la valeur maximale de la pression de contact pmax (formule


homogène) ou σcg (formule non homogène à appliquer uniquement en KN et cm) est :

pmax =
4P
–––––––
πab
et σcg = 0,564  P
–––––––
Rbw
avec w=
1 – ν12 1 – ν22
––––––––– + –––––––––
E1 E2

σcg2 P
ou encore = –––––––––
––––––––––
0,636 Dbw

pmax = σcg pression de contact maximale de Hertz, en kN/cm2


3
E1, E2 modules de Young des deux matériaux, en kN/cm2

E = 210 000 MPa = 21 000 KN/cm2 module de Young de l’acier

ν1, ν2 coefficients de Poisson des deux matériaux

R rayon du galet, en cm

D diamètre du galet, en cm

P charge au galet, en kN

a, b dimensions du rectangle de contact, en cm

Attention, cette dernière formulation n’est pas homogène, en effet le facteur 0,564
dépend des unités utilisées. Nous l’avons conservé car c’est celui qui figure le plus sou-
vent dans les règlements et autres documentations.

Dans le cas de deux matériaux de caractéristiques mécaniques élastiques identiques, on


1,82
a E = E1 = E2 et ν = ν1 = ν2 . Dans le cas de l’acier, ν = 0,3 , d’où w = ––––––– et l’expres-
E
sion de σcg devient alors :

σcg =
0,564
–––––––––––––––––––

2(1 – ν2)

PE
–––––
Rb
0,564
= ––––––––––– 

1,82
2  PE
–––––
Db
soit σcg = 0,59  PE
–––––
Db

σcg2 P
ou encore = ––––– = k
–––––––––––
0,35E Db

On appelle k coefficient empirique ou encore « pression diamétrale ».

On peut aussi en déduire l’expression suivante de la demi-largeur a/2 du rectangle de


contact :

a/2 = 1,52  PD


––––– = 0,0105
bE

PD
–––––
b

Construction Métallique, n° 1-2000


48 Rubrique TECHNIQUE ET APPLICATIONS

PON-REG 1-2000

3. – MODELES DE CALCUL D’ANCIENS DOCUMENTS TECHNIQUES

DE RÉFÉRENCE

3,1. – « Règles pour le calcul des appareils de levage » de la F.E.M

Les « Règles pour le calcul des appareils de levage » - F.E.M. 1.001 - Section 1 - « Appa-
reils lourds de levage et de manutention » - cahiers 1 à 8 et cahier 9 (voir les références
[2] et [3] ), présentent au cahier 4 § 4.2.4 un modèle de calcul de l’interface rail galet de
roulement.
4 Afin de comparer ce modèle de calcul à ceux d’autres documents techniques, reprenons
l’essentiel de ce modèle.

Le principe est de limiter la charge à l’interface rail galet de roulement en vérifiant que la
charge de calcul moyenne réglementaire calculée pour plusieurs cas de sollicitations et
appliquée par le galet P est inférieure à une valeur fonction des caractéristiques dimen-
sionnelles et mécaniques du rail et du galet, de la vitesse de rotation du galet et du
groupe du mécanisme de translation du pont. On retrouve en fait l’expression de la
pression diamétrale calculée pour les 3 cas de sollicitations courants envisagés dans les
Règles de la F.E.M.1.001. Soit donc les deux critères à vérifier suivants :

PmoyIII PmoyIII
 PL C1max C2max
–––––––––– soit  1,38 PL  1,4 PL
––––––––––
bD bD

PmoyI, II
et ––––––––––  P C C
L 1 2
bD

PminIII + 2Pmax III


où Pmoy III = –––––––––––––––––––––––––
3

charge moyenne au galet, cas de sollicitations cas III, cas du pont roulant hors service
(voir F.E.M.1.001 cahier 2 §2.3), en N avec Pmin III et Pmax III charges mini et maxi au galet,
du cas III, cas du pont roulant hors service

PminI, II + 2Pmax I, II
Pmoy I,II = –––––––––––––––––––––––––––
3

charge moyenne au galet, pont roulant en service normal, cas I, pont roulant en service
sans vent et cas II, pont roulant en service avec vent (voir F.E.M.1.001 cahier 2 §2.3 ), en N

avec
Pmin I, II et Pmax I, II charges mini et maxi au galet, cas I et cas II

b largeur utile du rail, en mm

- si surface du champignon du rail plate b =  – 2r


4
- si surface du champignon du rail convexe b=– r
–––
3
r rayon d’arrondi extérieur du champignon du rail, en mm

 largeur du champignon du rail, en mm

D diamètre du galet de roulement, en mm

PL pression limite fonction du matériau du galet et du rail, en MPa

Construction Métallique, n° 1-2000


Rubrique TECHNIQUE ET APPLICATIONS 49

PON-REG 1-2000

C1 coefficient fonction de la vitesse de rotation du galet

C1 max valeur maximale de C1 prise égale à 1,2

C2 coefficient fonction du groupe du mécanisme de translation du pont

C2 max valeur maximale de C2 prise égale à 1,15

Le cahier 4 et le tout dernier cahier 9 indiquent les valeurs des coefficients PL, C1 et C2.

TABLEAU 1
Valeurs de PL
(tableau T.9.12.a du cahier 9 des règles F.E.M.1.001)
5
Résistance à la traction Résistance
du métal du galet PL minimale de l’acier
de roulement (MPa) du rail
(MPa) (MPa)

fu  500 5,00 350

fu  600 5,60 350

fu  700 6,50 510

fu  800 7,20 510

fu  900 7,80 600

fu  1000 8,50 700

TABLEAU 2
Valeurs du coefficient C1
(tableau T.4.2.4.1.b du cahier 4 des règles F.E.M.1.001)

Valeurs de C1 en fonction de la vitesse de translation du pont roulant en m/min


D Diamètre
galet (mm)
10 12,5 16 20 25 31,5 40 50 63 80 100 125 160 200 250

200 1,09 1,06 1,03 1 0,97 0,94 0,91 0,87 0,82 0,77 0,72 0,66

250 1,11 1,09 1,06 1,03 1 0,97 0,94 0,91 0,87 0,82 0,77 0,72 0,66

315 1,13 1,11 1,09 1,06 1,03 1 0,97 0,94 0,91 0,87 0,82 0,77 0,72 0,66

400 1,14 1,13 1,11 1,09 1,06 1,03 1 0,97 0,94 0,91 0,87 0,82 0,77 0,72 0,66

500 1,15 1,14 1,13 1,11 1,09 1,06 1,03 1 0,97 0,94 0,91 0,87 0,82 0,77 0,72

630 1,17 1,15 1,14 1,13 1,11 1,09 1,06 1,03 1 0,97 0,94 0,91 0,87 0,82 0,77

710 1,16 1,14 1,13 1,12 1,1 1,07 1,04 1,02 0,99 0,96 0,92 0,89 0,84 0,79

800 1,17 1,15 1,14 1,13 1,11 1,09 1,06 1,03 1 0,97 0,94 0,91 0,87 0,82

900 1,16 1,14 1,13 1,12 1,1 1,07 1,04 1,02 0,99 0,96 0,92 0,89 0,84

1000 1,17 1,15 1,14 1,13 1,11 1,09 1,06 1,03 1 0,97 0,94 0,91 0,87

1120 1,16 1,14 1,13 1,12 1,1 1,07 1,04 1,02 0,99 0,96 0,92 0,89

1250 1,17 1,15 1,14 1,13 1,11 1,09 1,06 1,03 1 0,97 0,94 0,91

Construction Métallique, n° 1-2000


50 Rubrique TECHNIQUE ET APPLICATIONS

PON-REG 1-2000

TABLEAU 3
Valeurs du coefficient C2 (tableau T.9.12.b du cahier 9 des règles F.E.M.1.001)

Classification en
C2
groupe de mécanisme

M1 et M2 1,25

M3 et M4 1,12

M5 1,00

M6 0,90
6 M7 et M8 0,80

La définition précise et la façon d’évaluer le groupe du mécanisme M sont décrites dans


le cahier 2 aux § 2.1.3.2 à 2.1.3.4.

Remarques : La remarque 2 du cahier 2 § 4.2.4.2 de la F.E.M.1.001 rappelle la formule de

σcg2 P
la pression de contact de Hertz, σcg suivante : = ––––– = k
––––––––––
0,35E bD

où σcg contrainte de compression de contact de Hertz à l’interface galet rail, en MPa

k coefficient empirique ou « pression diamétrale »

E module de Young du métal, en MPa

P charge du galet, en N

b et D dimensions définies précédemment, en mm

Compte tenu de cette remarque, on peut donc exprimer les critères du cahier 4 § 4.2.4
de la F.E.M.1.001 sous la forme d’une limitation de la pression de contact de Hertz σcg à
l’interface rail galet, c’est-à-dire, en reprenant les deux inégalités :

σcg, casIII2 σcg, casI, II2


–––––––––––––  1,38PL et ––––––––––––––  PL C1 C2
0,35E 0,35E

soit encore σcg, casI, III  0,695 


EPL

et σcg,cas I, II  0,59 


EPLC1C2

où σcg,cas I, III pression de contact de Hertz avec le cas de sollicitation cas III

σcg,cas I,II pression de contact de Hertz avec les cas de sollicitations cas I et cas II

PL, C1 et C2 paramètres définis précédemment

Commentaires

• La méthode de calcul est présentée comme une méthode pour choisir un galet de rou-
lement, néanmoins, avec le nouveau tableau T.9.12.a du cahier 9, elle fait aussi interve-
nir les caractéristiques mécaniques du rail de roulement. On notera que les formules
de la pression de contact de Hertz données au § 2 de cette Note Technique sont celles
des règles de la F.E.M.1.001.

Construction Métallique, n° 1-2000


Rubrique TECHNIQUE ET APPLICATIONS 51

PON-REG 1-2000

3,2. – « Recommandations pour le calcul et l’exécution des chemins de roulement


de ponts roulants » du CTICM

Les « Recommandations pour le calcul et l’exécution des chemins de roulement de


ponts roulants » [4], présentent au Tableau III de la 3e Partie un tableau de valeurs de
charges verticales admissibles sur les galets en fonction des dimensions des galets et
des rails. Ces valeurs ont été établies sur les bases suivantes : Le galet et le rail sont
supposés tous les deux en acier de résistance minimale à la rupture égale à 70 kg/mm2.
Les valeurs des différentes dimensions et de la charge admissible P sont telles que la
valeur de la « pression diamétrale ».

k=
P
–––––––––––––––– est égale à 60 kg/cm2 (soit exactement 5,9 MPa), ce qui correspond à la
7
(K – 2r1)D

valeur de la pression de contact de Hertz σcg = 0,59  PE


––––––––––––––––
(K – 2r1)D
d’environ 70 kg/mm2

(soit exactement 658 MPa). Ces charges admissibles sur les galets étaient voisines de
celles qui figuraient dans les DIN allemandes 536 et 15070. Elles ont été calculées en
application de la formule de la pression de contact de Hertz indiquée dans les règles de
la F.E.M.1.001.

Soit par exemple avec les valeurs de la première ligne du tableau ci-après :

P 6,7 × 10 3 × 9,81
k= –––––––––––––––– = –––––––––––––––––––––––––– = 5,92 MPa
(K – 2r1)D 37 × 300

et σcg = 0,59 


6,7 × 10 3 × 9,81 × 210 000
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
37 × 300
= 658 MPa

(valeur très voisine de 70 kg/mm2 = 687 MPa)

Reprenons le Tableau 4 pages suivantes.

Construction Métallique, n° 1-2000


52 Rubrique TECHNIQUE ET APPLICATIONS

PON-REG 1-2000

TABLEAU 4
Charges admissibles sur les galets
(Tableau III - Recommandations pour le calcul et l’exécution des chemins de roulement
de ponts roulants - 3e Partie)

Diamètre Hauteur Largeur du Largeur utile Section Charge maximale


des galets du rail champignon du champignon diamétrale sur un galet
D H K K – 2r1 D(K – 2r1) P
mm mm mm mm mm tonnes

300 55 45 37 111 6,7


65 55 45 135 8,1
8 400 65 55 45 180 10,8
75 65 53 212 12,7

500 75 65 53 265 15,9


85 75 59 295 17,7

600 75 65 53 318 19,0


85 75 59 354 21,2
95 100 80 480 28,8

800 85 75 59 472 28,3


95 100 80 640 38,4
105 120 100 800 48,0

1 000 95 100 80 800 48,0


105 120 100 1 000 60,0

3,3. – Quelques « Règles de l’art » des fabricants ou fournisseurs

La note technique de la société GANTRY RAILING LTD (GANTRAIL) [6] consacrée au


choix des rails recommande et indique quelques « Règles de l’art » maison, simples,
destinées aux prescripteurs et utilisateurs pour le choix des rails de roulement et qui
peuvent donc s’avérer très utiles et complémentaires des modèles de calcul précédents.
Nous avons retenu les règles suivantes :

• Les résistances des aciers des rails sont comprises entre 550  fur  1 100 MPa . En
l’absence d’indications particulières, les nuances basses sont livrées par défaut. Pour
accroître la durée de vie du rail, il est recommandé, en principe, d’augmenter sa résis-
tance.

• Du fait de l’usure rapide de la surface de roulement du rail, la largeur utile du champi-


gnon peut être prise égale à 0,95 fois la largeur du champignon au lieu des valeurs
communément prescrites dans les différents documents techniques de référence.

• Une méthode simple de dimensionnement de la largeur du champignon du rail par


rapport à la charge au galet est :

– cas des rails de ponts lourds 2,5 mm / tonne

– cas des rails de ponts normaux et légers 1,7 mm / tonne

Construction Métallique, n° 1-2000


Rubrique TECHNIQUE ET APPLICATIONS 53

PON-REG 1-2000

• Une autre formule de dimensionnement recommandée dans l’ouvrage « Kempe’s Year


1 580 × P
Book » pour les rails de ponts lourds est : br = ––––––––––––––– :
D
où br largeur du champignon du rail, en mm, (notation Eurocode 3 Partie 6)

P charge au galet, en tonnes

D diamètre du galet, en mm

On peut remarquer que cette formule correspond en fait à une limitation classique de la
pression diamétrale k, soit en changeant la formule précédente :

P 1 9
k= –––––– = –––––––– = 6,3 × 10 –4 t/mm2, soit encore 6,3 MPa.
br D 1 580

• Par ailleurs, l’écrasement de l’âme du rail doit être empêchée, surtout dans le cas de
rail légers, c’est à dire à l’âme la moins épaisse (cas des rails Vignole). On recom-
mande dans ce cas de limiter la contrainte locale verticale dans l’âme à 130 MPa, en
supposant une transmission de la charge à 45°, c’est-à-dire en vérifiant les conditions :

r1 = r r = r
P
– rail Rodange :
P
–––––––––––––––––––  130 MPA
K
25 mm K = br =  tw(25 + 2h1)
r1 h1
H/2

45° 45°
h1 H H – rail Vignoble :
H/2
P
–––––––––––––––––––––  130 MPA

 
tw tw
H
25 mm + ( 2 × h1) tw 25 + 2 –––
H
ou 25 mm + ( 2 × –– ) rail Rodange rail Vignole
2
2

Fig. 2 – Vérification de l’écrasement de l’âme «Règles de l’art »

où P charge transmise par le galet, en N

tw épaisseur de l’âme du rail, en mm, (notation Eurocode 3 Partie 6), en mm

h1 hauteur du champignon du rail, en mm

K largeur du champignon du rail (notation DIN 536, septembre 1991), ou br (nota-


tion Eurocode 3 Partie 6), ou  (notation F.E.M.1.001), en mm

H hauteur du rail, en mm

r1 rayon d’arrondi extérieur du champignon du rail (notation DIN 536, septembre


1991), ou rr (notation Eurocode 3 Partie 6), ou r (notation F.E.M.1.001), en mm

On peut remarquer que dans cette règle, la valeur limite de 130 MPa ne fait pas l’objet
d’une justification, qu’elle ne dépend pas d’ailleurs de la nuance d’acier du rail et que la
position de la section d’âme à vérifier n’est pas précisément indiquée.

Construction Métallique, n° 1-2000


54 Rubrique TECHNIQUE ET APPLICATIONS

PON-REG 1-2000

4. – MODELE DE CALCUL DE L’EUROCODE 3 PARTIE 6

La prénorme européenne Eurocode 3 Partie 6 [1], consacrée aux dimensionnements des


chemins de roulement présente dans son § 8.8 un modèle de vérification des forces à
l’interface rail galet de roulement de pont roulant.

Afin de comparer ce nouveau modèle de calcul à celui des autres documents techniques
de référence présentés ci-avant, reprenons l’essentiel de ce nouveau modèle.

Le principe est de limiter la charge à l’interface rail galet de roulement en vérifiant que la
charge de calcul appliquée par le galet Fwd est inférieure à la charge capable du rail
10 Fw,Cd, cette dernière étant fonction des caractéristiques dimensionnelles et mécaniques
du rail et du galet ainsi que de l’intensité d’utilisation, soit le critère Fwd  Fw,Cd avec :

Fwk, min + 2Fwk, max


Fwd = –––––––––––––––––––––––––––––
3

où Fwk,min charge caractéristique minimale pont roulant totalement chargé, sans


coefficient de pondération ni coefficient d’amplification dynamique

Fwk,max charge caractéristique maximale durant l’utilisation normale du pont rou-


lant, sans coefficient de pondération ni coefficient d’amplification dyna-
mique

20 000
et avec Fw,Cd = βr br,eff dcw n–––––––––––
cw
2/3 

 
Fw, Cd 20 000
ou encore = βr –––––––––––
––––––––––––––
br, eff dcw ncw2/3

où Fw,Cd charge capable du rail, en N

βr coefficient de résistance du rail sans unités

6(fur + 200)
– si fur  500 MPa alors βr = –––––––––––––––––––
750
fyr
 460 
2
– si fyr  460 MPa alors βr = 6 ––––––

fyr limite d’élasticité de l’acier du rail, et 500  fyr  1 200 MPa

fur résistance en traction de l’acier du rail, en MPa

br,eff largeur efficace du champignon du rail, en mm

– si surface du champignon du rail plate br,eff = br – 2rr


4
– si surface du champignon du rail convexe br,eff = br – –– rr
3
br largeur du champignon du rail, en mm

rr rayon d’arrondi extérieur du champignon du rail, en mm

dcw diamètre du galet de roulement, en mm

Construction Métallique, n° 1-2000


Rubrique TECHNIQUE ET APPLICATIONS 55

PON-REG 1-2000

ncw nombre de cycle de chargement du galet


Lr
ncw = –––– Cnw et 8 × 105  ncw  38 × 105
Lc
Lr durée de vie de calcul du rail

Lc durée de vie de calcul du pont roulant, par exemple 25 ans

C nombre de cycle de chargement du pont roulant

nw nombre de galets en circulation sur le rail

L’Eurocode 3 Partie 6 donne les valeurs de C en fonction de l’utilisation et de la Classe


d’utilisation du pont roulant.
11
TABLEAU 5
Valeurs du coefficient C
(Table 8.1 - §8.8.4 de l’Eurocode 3 Partie 6)

Fréquence d’utilisation Classe d’utilisation Nombre maxi de cycle


du pont roulant du pont roulant de chargement du pont roulant C

U0 1,60 × 104

U1 3,15 × 104
usage non fréquent
U2 6,30 x 104

U3 1,25 x 105

usage assez fréquent U4 2,50 × 105

usage fréquent U5 5,00 × 105

usage très fréquent U6 1,00 × 106

U7 2,00 x 106
usage continu ou quasi
U8 4,00 × 106
continu
U9 8,00 × 106

La définition et la méthode d’évaluation de la Classe d’utilisation du pont roulant sont


données dans l’Eurocode 1 Partie 5 au § 2.12.

Commentaires :

• Les caractéristiques mécaniques du galet de roulement ainsi que sa vitesse de rotation


n’interviennent pas (ou du moins n’apparaissent pas) dans ce modèle de calcul. Ce
modèle est donc essentiellement une vérification de résistance côté rail de roulement.

• L’expression de la pression de contact de Hertz σcg ou de la pression diamétrale k


n’est pas explicitement donnée, néanmoins nous pouvons établir l’expression sui-
vante, ceci afin de comparer avec les autres documents techniques de référence :

20 000
k = βr n
–––––––––––
cw
2/3 
• Nous pouvons noter que cette méthode s’applique à des rails de nuance fyr  500 MPa,
elle ne pourra donc pas s’appliquer systématiquement au cas des rails en méplat de

Construction Métallique, n° 1-2000


56 Rubrique TECHNIQUE ET APPLICATIONS

PON-REG 1-2000

nuance basse utilisés pour les voies de roulement de pont léger. Par ailleurs il peut être
surprenant, bien qu’il soit dans le document d’origine, de référer les valeurs du coeffi-
cient βr à la fois aux valeurs fyr et fur du rail.

5. – EXEMPLE DE DIMENSIONNEMENT

Nous allons calculer les valeurs de la « pression diamétrale » k capable sur un rail de
type Rodange A65, avec les différentes méthodes des règles de construction exposées
12 précédemment.

5,1. – Calcul à partir des « Recommandations pour le calcul et l’exécution des


chemins de roulement de ponts roulants »

D’après le tableau 4 de cette note d’application, nous avons les dimensions suivantes :

K = 65 mm

H = 75 mm

K – 2r1 = 53 mm

D = 400 mm

Nous en déduisons les valeurs des pressions suivantes :

P 12,7 × 10 3 × 9,81
k= –––––––––––––––– = –––––––––––––––––––––––––––– = 5,87 MPa
(k – 2r1)D 53 × 400

σcg = 0,59  


PE
––––––––––––––––
(K – 2r1)D = 0,59
12,7 × 10 3 × 9,81 × 210 000
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
53 × 400
= 655 MPa

Compte tenu de ces valeurs, il faut un rail de nuance au moins égale à 70, d’après le
tableau 7 de cette note d’application.

Nous remarquons que la définition de la charge P n’est pas clairement indiquée dans
les recommandations. Néanmoins il est d’usage de la considérer avec ses coefficients
d’amplification dynamique et de pondération.

5,2. – Calcul à partir des « Règles pour le calcul des appareils de levage » -
F.E.M. 1.001 - Section 1 - « Appareils lourds de levage et de manutention » -
cahiers 1 à 8 et cahier 9

Nous connaissons pour un rail A65 de nuance 70, la valeur de la résistance en traction
mini fur = 680 MPa. Pour un galet en acier forgé de résistance fu  900 MPa, nous pou-
vons adopter une valeur de PL = 7,8 MPa.

Construction Métallique, n° 1-2000


Rubrique TECHNIQUE ET APPLICATIONS 57

PON-REG 1-2000

On suppose la vitesse de translation du pont roulant : 10 m/min  v  50 m/min, soit


pour un galet de diamètre D = 400 mm, un coefficient 0,97  C1  1,14.

L’utilisation du pont roulant peut justifier un classement de mécanisme allant de M1 à


M8, soit un coefficient :

0,8  C2  1,25.

Compte tenu de l’intervalle de ces valeurs possibles, nous pouvons calculer la valeur de
la « pression diamétrale » k à partir de l’inégalité suivante :

σcg2 PmoyI, II
= ––––––––––– = k  PL C1 C2
––––––––––
0,35E bD 13
soit pour k l’intervalle des valeurs suivant :

7,8 × 0,97 × 0,8  k  7,8 × 1,14 × 1,25

soit 6,1  k  11,1 MPa

La valeur basse de k correspond à une utilisation sévère et la valeur haute à une utilisa-
tion peu sévère. Par ailleurs, nous devons théoriquement connaître le spectre des
charges appliquées au galet (facteur de spectre km et classe de spectre de sollicitation L1
à L4) pour évaluer correctement le groupe de mécanisme (M1 à M8), donc la valeur de C2
et de k.

Nous constatons cependant que la valeur de k indiquée dans les « Recommandations


pour le calcul et l’exécution des chemins de roulement de ponts roulants » correspond,
à peu près, à la valeur minimale de k calculée avec les règles F.E.M.1.001 et place donc,
a priori, en sécurité. Il faudra juste s’assurer que les charges seront évaluées, dans le cas
des règles F.EM.1.001, avec le coefficient de pondération des cas I et II de combinaisons
des sollicitations (coefficient γm) et de façon similaire dans le cas des Recommandations
du CTICM.

5,3. – Calcul à partir de l’Eurocode 3 Part 6

Nous pouvons évaluer la valeur de la « pression diamétrale » k à partir de la valeur du


paramètre βr et de l’intervalle des valeurs de ncw autorisé et qui est variable entre
l’usage fréquent et continu du pont roulant :

20 000
k = βr n–––––––––––
cw
2/3 
6(fur + 200) 6(680 + 200)
avec fur = 680 MPa d’où βr = –––––––––––––––––– = ––––––––––––––––––––– = 7,04 MPa
750 750

et 8 × 105  ncw  38 × 105

20 000 20 000
d’où 7,04 ×  
(38 × 10 ) 
 k  7,04 × 
–––––––––––––––––––––––––
3 5 2 (8 × 10 ) 

–––––––––––––––––––––
3 5 2

soit 5,8  k  16,4 MPa

Construction Métallique, n° 1-2000


58 Rubrique TECHNIQUE ET APPLICATIONS

PON-REG 1-2000

La valeur basse de k correspond à une utilisation peu sévère (usage fréquent) et la


valeur haute à une utilisation sévère (usage continu) du pont roulant. En effet, dans
l’Eurocode 3 Partie 6, compte tenu de la limitation des valeurs de ncw prescrites dans le
code (soit 8 × 105  ncw  38 × 105), nous observons, par exemple, dans le cas d’un som-
mier à deux galets (nw = 2) d’un pont roulant (d’un durée de vie Lc = 25 ans) circulant sur
un rail (garanti en décennale Lr = 10 ans), un intervalle de valeurs du paramètre C de :
6,4 × 105  C  30,4 × 105.

La valeur basse de C correspond aux classes U5, U6 (usage fréquent) et la valeur haute
de C aux classes U7, U8 (usage continu).

Par ailleurs, dans l’Eurocode 3 Partie 6, la définition de la classe d’utilisation du pont


14 roulant (U1 à U9) fait intervenir le spectre des charges appliquées au galet (classe du
spectre de charge Q0 à Q5 fonction du coefficient de spectre de charge kQ, défini dans
l’Eurocode 1 Partie 5) comme c’est également le cas dans les règles F.E.M.1.001 pour la
définition précise du groupe de mécanisme M1 à M8.

Nous observons finalement que les valeurs de k semblent plus favorables avec l’Euro-
code 3 Partie 6 que avec les autres documents techniques de référence. Mais par
ailleurs, les charges appliquées au galet, soit la charge moyenne Pmoy I,II issue des règles
F.E.M.1.001 ou la charge de calcul Fwd issue de l’Eurocode 3 Part 6 ne se calculent pas
de la même façon, aux valeurs des coefficients de pondération près. Aujourd’hui, sans
plus de justificatifs techniques, les charges calculées avec la FEM sont usuellement pon-
dérées, alors que la syntaxe des charges calculées avec l’Eurocode 3 Partie 6 (charges
« caractéristiques ») suppose qu’elles peuvent être calculées sans pondération.

6. – BIBLIOGRAPHIE

[1] ENV 1993-6 : 1999 – Eurocode 3 « Design of steel structures » – Part 6 : Crane sup-
porting structures – June 1999.

[2] Règles pour le calcul des appareils de levage - F.E.M. 1.001 – Section 1 – Appareils
lourds de levage et de manutention – Cahiers 1 à 8 – FÉDÉRATION EUROPÉENNE
DE LA MANUTENTION (F.E.M.) – 3e Édition - 1987.

[3] Règles pour le calcul des appareils de levage - F.E.M. 1.001 – Section 1 – Appareils
lourds de levage et de manutention – Cahier 9 (suppléments et commentaires aux
cahiers 1 à 8) – FÉDÉRATION EUROPÉENNE DE LA MANUTENTION (F.E.M.) –
3e Édition révisée - 1998

[4] Recommandations pour le calcul et l’exécution des chemins de roulement de


ponts roulants – 3e partie – Dispositions constructives – Revue Construction Métal-
lique N° 1 - 1973 – CTICM.

[5] Krane und Kranbahnen – B.G.Teubner Stuttgart 1988 – pages 136 - 138.

[6] Crane rail selection – Technical guidance note number 08 – GANTRY RAILING LTD
(GANTRAIL) – TGN08 ISSUE WSF 2/95.

[7] Hertz, Ges. Werke, vol 1, Leipzig 1894, Barth.

Construction Métallique, n° 1-2000


Rubrique TECHNIQUE ET APPLICATIONS 59

PON-REG 1-2000

[8] Catalogue « Rails Rodange » – JEAN D’HUART & Cie – juillet 1989.

[9] Catalogue « Rails Vignole » – JEAN D’HUART & Cie.

ANNEXE. – CATALOGUE DES RAILS POUR PONT ROULANT

Annexe A : Rails pour pont roulant lourd

Les rails normaux pour pont roulant lourd de la série A45, A55, ... connus aussi sous les
réf. N°1, 2, ...ou Burbach KS 22, KS 32, ...sont laminés et livrés depuis 1992 suivant la
15
nouvelle norme DIN 536 de septembre 1991. Ces rails se caractérisent en particulier par
une surface supérieure du champignon convexe ou bombée.

K = br = 

r1 = rr = r h1
H

tw = S

Fig. 3 - Dimensions du rail Rodange

Indiquons dans les tableaux 6 et 7 ci-après les caractéristiques dimensionnelles des rails
normaux suivant la DIN 536 ainsi que les valeurs des caractéristiques mécaniques indi-
quées par le fabricant (fabrication usine de Rodange, Société de vente TRADE ARBED
RAILS, agent France JEAN D’HUART & Cie) dans son catalogue « Rails Rodange » Édi-
tion juillet 1989 [8].

TABLEAU 6
Dimensions des rails Rodange (notations DIN 536 - F.E.M.1.001 - Eurocode 3 Partie 6)

Rail H K (ou b ou br) S ou tw h1 r1 (ou r ou rr)


(nouvelle et ancienne désignation) mm mm mm mm mm
A45 KS22 55 45 24 24 4

A55 KS32 65 55 31 28,5 5

A65 KS43 75 65 38 34 6

A75 KS56 85 75 45 39,5 8

A100 KS75 95 100 60 45,5 10

A120 KS101 105 120 72 55,5 10

Construction Métallique, n° 1-2000


60 Rubrique TECHNIQUE ET APPLICATIONS

PON-REG 1-2000

TABLEAU 7
Caractéristiques mécaniques des rails normaux de pont roulant

Limite d’élasticité Résistance en traction


Nuance Dureté Brinell
fyr fur
acier HB
MPa MPa

52-3*  355 510-610 150-190

60  315 590-735 175-220

70  355 680-830 205-250

16 80  390 780-930 235-280

90  440 880-1030 265-310

70-V*  450 680-830 205-250

80-V  490 780-930 235-280

90-V  550 880-1030 265-310


* Utilisation spéciale, soudabilité et ductilité accrue
V Adjonction de vanadium pour augmentation de fyr

Commentaires :

• On remarque que l’ensemble des nuances d’acier des rails proposés ci-dessus satis-
font au domaine d’application de la nouvelle méthode de l’Eurocode 3 Partie 6
(500  fyr  1200 MPa ).

• On considère les nuances 60, 70 et 80 courantes et la nuance 90 résistante à l’usure.

Annexe B. – Rails pour pont roulant moyen

Bien que non conçus pour les ponts roulants car plus sensibles aux efforts horizontaux,
on constate que les rails légers et lourds de la série Vignole [9] peuvent être utilisés
pour certains ponts roulants. Ils sont proposés en deux nuances :

– les rails légers, en acier de résistance fur = 540 MPa

– les rails lourds, en acier de résistance fur = 670 MPa

K = br = 

h1
r1 = rr = r

tw = S H

Fig. 4 – Dimensions du rail Vignole

Construction Métallique, n° 1-2000


Rubrique TECHNIQUE ET APPLICATIONS 61

PON-REG 1-2000

Indiquons dans le tableau 8 ci-dessous les caractéristiques dimensionnelles de ces rails


indiquées par la société JEAN D’HUART & Cie dans son catalogue « Rails Vignole » [9].

TABLEAU 8
Dimensions des rails Vignole

H K (ou b ou br) S ou tw h1 r1 (ou r ou rr)


Rail mm mm mm mm mm

S7 à S18
Rails légers 100 44 10
S20

26 110 50 10
valeurs 17
30 125,5 56 11
non communiquées
Rails lourds 36 128 58,2 13

46 145 62 15

50 153 65 15,5

Commentaires :

• On remarque que l’ensemble des nuances d’acier des rails proposés ci-dessus satis-
font aussi au domaine d’application de la nouvelle méthode de l’Eurocode 3 Partie 6
(500  fyr  1 200 MPa ).

Annexe C. – Rails pour pont roulant léger

Les rails ordinaires suivant la figure 5 ci-dessous s’emploient fréquemment pour les
chemins de roulement de ponts roulant légers constitués par des laminés. On les fournit
soit carrés, soit avec les coins supérieurs arrondis ou chanfreinés, soit encore avec la
surface de roulement bombée.
K = br = 

r1 = rr = r

carré coins chanfreinés coins arrondis surface bombée

Fig. 5 – Rails en méplat

Ces rails peuvent se trouver dans des nuances différentes. Les premières nuances pou-
vant être relativement basses par rapport aux nuances courantes des rails laminés spé-
ciaux pour pont roulant.

Construction Métallique, n° 1-2000