Vous êtes sur la page 1sur 3

UE STRATEGIE DE COMMUNICATION

D’ENTREPRISE
Thème 3:
Évoquer sur deux pages des situations périlleuses de l'entreprise
imputables à la création d’événements dans sa communication
événementielle.

Production :
DANHO Vanessa Marie-Suzanne
ATTO Adouchi Lorenne Sandra
KAMAGATE Zeinab

Professeur : M. LORGN

INTRODUCTION
L’événementiel fait référence à tout ce qui touche à la création, la gestion, l’organisation et la promotion
d’événements. Ces paramètres impliquent de fait une série de contraintes communes à tous les évènements
notamment une parfaite maîtrise du contenu et du temps ainsi que la gestion des risques liés à la sécurité
des personnes et des biens. A ce stade, l’entreprise n’a droit à aucune erreur. Quelles sont donc dans ces
conditions les situations périlleuses de l’entreprise dans sa communication évènementielle ? Nous
évoquerons donc trois cas de risques d’un projet évènementiel: les risques liés aux grands rassemblements,
à la conformité des installations d’accueil et enfin la sécurité alimentaire des personnes.

LES RISQUES LIES AUX GRANDS RASSEMBLEMENTS  : SECURITE DES BIENS, DES PERSONNES ET TROUBLES A
L’ORDRE PUBLIC 
Les caractéristiques principales d’un évènement culturel, sportif ou social sont l’aspect éphémère de la
manifestation et le rassemblement d’une population importante sur un même lieu : concerts, festivals,
soirées dansantes, grandes compétitions sportives, grèves, défilés et marches de protestations, meeting
politiques...
Les espaces d’accueil de ces rassemblements sont : les salles de spectacles, les places publiques, les plages,
les stades, les chapiteaux provisoires, les rues (défilés et marches de protestations), etc.
Les conséquences de ces deux aspects sont de multiplier les risques, principalement les risques d’accidents
corporels (incendie, panique et mouvements de foule, etc.) et les risques sanitaires pour les
personnes (asphyxies, malaises, évanouissements…). Mais aussi les risques matériels pour les installations et
les bâtiments à proximité (dégradation de matériel et de bâtiments par des mouvements et groupuscules
incontrôlés, bagarres, émeutes, etc.)
Les risques d’incidents pour l’entreprise créatrice de l’évènement sont accentués par le grand nombre de
personnes. Lors des rassemblements culturels, sportifs voire politiques, les espaces réservés peuvent
accueillir plusieurs milliers de personnes. L’affluence peut souvent dépasser les prévisions des organisateurs.
Exemples : les tristes incidents lors du match Côte d’Ivoire-Malawi et lors des feux d’artifices organisés pour
la Saint Sylvestre « Abidjan, ville des lumières ». Les bousculades et mouvements de foule ont provoqué le
décès de plusieurs personnes et fait de nombreux blessés.
Pour protéger les personnes, les biens et l’ordre public, l’évènement doit être bien encadré. L’organisateur
doit faire preuve de vigilance. De nombreuses situations périlleuses engagent la responsabilité de
l’entreprise créatrice de l’évènement.

LA CONFORMITE DES INSTALLATIONS D’ACCUEIL


La capacité d’accueil des sites doit être respectée ainsi que la conformité des matériaux et bâtiments. Cela
n’est pas souvent la préoccupation des organisateurs, ce qui conduit à des drames. En France, en 1992, le
drame du stade Furiani en Corse avec l’effondrement d’une tribune temporaire qui a fait 9800 places a fait
18 morts et 2800 blessés. Le risque d’effondrement d’un chapiteau monté pour un mariage serait très
dommageable pour l’image de l’entreprise. De telles situations mettent en lumière le manque de rigueur de
certains organisateurs et la non-application de la loi.
Quand le choix des matériaux n’a pas été effectué suivant leur résistance au feu ou lorsqu’on procède à des
branchements anarchiques ce qui pourrait conduire à des courts-circuits et donc à des incendies. En cas
d’incendie les matériaux utilisés dans les cloisons d’un stand ou encore dans la décoration peuvent brûler et
dégager des fumées toxiques faisant des victimes parmi le public, sans oublier les brûlures. L’entreprise
créatrice de l’évènement doit toujours veiller à ce que les matériaux et installations électriques soient
conformes à la réglementation.

Professeur : M. LORGN Page 2


LA SECURITE ALIMENTAIRE DANS UN EVENEMENT : CAS D’INTOXICATION ALIMENTAIRE
Dans de nombreux évènements, de la nourriture est servie, soit de façon gratuite, soit moyennant une
somme d’argent. Nous avons par exemple des buffets en accès libre lors d’une fête de village ou dégustation
de plats typiques : (le Paquinou en pays Baoulé, foires gastronomiques en pays Attié ; la fête des ignames en
pays Agni, l’Abissa à Grand-Bassam) ; un cocktail suivant une conférence de presse ; un dîner gala pour le
lancement de la nouvelle Beaufort Lager (marque de bière de Solibra) ; cocktail de dégustation de vins ; etc.
En cas d’intoxication alimentaire, l’organisateur est responsable de la qualité de la nourriture même s’il sous-
traite la production, la vente et la distribution des plats. Les preuves lui seront demandées en cas de plainte.
De plus les problèmes de santé publique actuels et d’hygiène (Ebola pour la viande de brousse, Fièvre Lassa,
mauvaise manipulation des aliments) n’arrangent rien quant à la réactivité du public consommateur qui est
de plus en plus averti grâce aux réseaux sociaux et aux nouveaux modes d’informations (presse en ligne,
communautés de consommateurs).
Une toxico-infection alimentaire collective suite à la consommation de repas durant l’évènement est
certainement une situation périlleuse pour l’entreprise. On constate l’apparition de plusieurs cas similaires,
de symptômes d’origine gastro-intestinale, dont on peut rapporter la cause à une même origine alimentaire
durant l’évènement. L’inobservation des règles élémentaires d’hygiène engage la responsabilité pénale et
civile de l’entreprise initiatrice de l’évènement.
Exemple fictif: lors d’un festival des glaces et du chocolat, des gâteaux au chocolat mal conservés sont servis
ou vendus au public et notamment à de nombreux enfants. Il en suit l’apparition de plusieurs cas
d’indigestion se manifestant par des diarrhées et des vomissements. Les consommateurs partagent alors
l’information sur les réseaux sociaux et de nombreux cas sont déclarés.
La situation se transforme en un scandale sanitaire qui conduit à l’intervention du ministère de la Sante et de
l’hygiène publique et à une plainte pour empoisonnement de plusieurs parents contre l’entreprise
organisatrice de l’évènement. Le scandale fait l’objet d’un reportage au journal télévisé.
L’entreprise chocolatière, qui espérait à travers ce festival faire la promotion de ses produits, sera durement
touchée par ce scandale. Condamnée à verser plusieurs millions en dommages et intérêt, son festival sera
interdit par les autorités et ses produits retirés du marché. Son image dégradée aux yeux du public, ses
ventes sont en chute libre, elle se retrouve au bord de la faillite.

CONCLUSION
Malgré ces disparités de structures, de budgets ou de contenu, l’organisation d’événements est toujours
soumise aux mêmes contraintes : planning, budget, promotion, sécurité… Dans le cas qui nous intéresse, la
sécurité, l’organisation d’événements constitue une mission complexe. Il faut donc que l’entreprise
s’investisse dans le suivi et la gestion des risques de ses projets évènementiels. La perfection n’existant pas,
il est important de faire un point complet après l’évènement, c’est-à-dire un debriefing qui consiste à en
évaluer la réussite (ou l’échec). Cette évaluation se fera d’une manière quantitative (affluence, recettes
comparées aux estimations) et qualitative en vérifiant la satisfaction clients, mais aussi celle des intervenants
et acteurs (bénévoles, exposants, sponsors, participants…) en évaluant la qualité des prestations (accueil,
services offerts, animation, organisation…).
OUI MAIS VOUS NE MENTIONNEZ PAS LES RISQUES MANAGERIAUX TELS QUE L’EVENEMENT N’EST PAS A
L’IMAGE DE L’ENTREPRISE note 13/20

Professeur : M. LORGN Page 3