Vous êtes sur la page 1sur 2

LE LOUP ET LE HÉRON

Un loup, ayant avalé un os, allait partout cherchant qui le débarrasserait de son mal. Il
rencontra un héron, et lui demanda moyennant salaire d’enlever l’os. Alors le héron descendit
sa tête dans le gosier du loup, retira l’os, puis réclama le salaire convenu. « Hé ! l’ami,
répondit le loup, ne te suffit-il pas d’avoir retiré ta tête saine et sauve de la gueule du loup, et
te faut-il encore un salaire ? »

Cette fable montre que le plus grand service qu’on puisse attendre de la reconnaissance des
méchants, c’est qu’à l’ingratitude ils n’ajoutent pas l’injustice.

Ésope (VIè s. av. J-C)


LE LOUP ET LA GRUE
Celui qui réclame à des méchants le prix d’un service, commet une double faute : d’abord
parce qu’il aide des gens indignes ; ensuite, parce qu’il ne peut plus s’en tirer impunément.

Comme un os mal avalé restait coincé dans le gosier d’un loup, vaincu par la grande douleur,
celui-ci se mit à attirer un par un, au moyen d’une récompense, tous ceux qui pourraient lui
ôter ce mal.
Finalement, une grue fut persuadée par son serment, et confiant à sa gueule la longueur de son
cou, fit au loup cette dangereuse opération.
Comme pour cela elle demandait avec insistance le salaire convenu :
« Tu es ingrate, lui dit-il, toi qui as retiré ta tête intacte de ma gueule, et tu demandes une
récompense ! »

PHÈDRE (Vers 14 av. J.-C. – vers 50 ap. J.-C.).

Texte original de Phèdre en latin :

Lupus et Gruis

Qui pretium meriti ab improbis desiderat,


bis peccat: primum quoniam indignos adiuuat,
impune abire deinde quia iam non potest.
Os deuoratum fauce cum haereret lupi,
magno dolore uictus coepit singulos
inlicere pretio ut illud extraherent malum.
Tandem persuasa est iureiurando gruis,
gulae quae credens colli longitudinem
periculosam fecit medicinam lupo.
Pro quo cum pactum flagitaret praemium,
'Ingrata es' inquit 'ore quae nostro caput
incolume abstuleris et mercedem postules'.
Le Loup et la Cigogne
Les Loups mangent gloutonnement.
Un Loup donc étant de frairie
Se pressa, dit-on, tellement
Qu'il en pensa perdre la vie :
Un os lui demeura bien avant au gosier.
De bonheur pour ce Loup, qui ne pouvait crier,
Près de là passe une Cigogne.
Il lui fait signe ; elle accourt.
Voilà l'Opératrice aussitôt en besogne.
Elle retira l'os ; puis, pour un si bon tour,
Elle demanda son salaire.
"Votre salaire ? dit le Loup :
Vous riez, ma bonne commère !
Quoi ? ce n'est pas encor beaucoup
D'avoir de mon gosier retiré votre cou ?
Allez, vous êtes une ingrate :
Ne tombez jamais sous ma patte. "

Jean de LA FONTAINE   (1621-1695)

Vous aimerez peut-être aussi