Vous êtes sur la page 1sur 25

NABLI LOTFI Cours d’automatisme

Cours d’automatisme
Chapitre 1 : Système Automatisé de Production (SAP)

Chapitre 2 : Architecture des Automatismes

Chapitre 3 : Le GRAFCET et la Méthode GEMMA

Chapitre 4 : Analyse fonctionnelle et Analyse systémique

Génie Mécanique 2 1
NABLI LOTFI Cours d’automatisme
Introduction
Domaine des applications de l'automatique :
Il est très vaste et varié, mais l'observation de l'industrie contemporaine
conduit à une certaine classification qui se résume en deux grandes
familles selon les données que traitent ces systèmes :
* Les automatismes séquentiels
* Les asservissements
Ces deux parties de l'automatique sont nettement différentes, elles s'appuient
sur des notions théoriques qui n'ont que de lointains rapports entre elles et
les techniques qui permettent de les réaliser sont, aussi, très différentes.

Objectifs d’un système automatisé


➢ Éliminer les tâches répétitives et rébarbatives
➢ Simplifier le travail de l’homme
➢ Améliorer la sécurité
➢ Accroître la productivité
➢ Économiser les matières premières et l’énergie
➢ Assurer la qualité
➢ Gérer les installations
Génie Mécanique 2 2
NABLI LOTFI Cours d’automatisme

Chapitre 2 : Automatisme
La Partie Commande (PC) mémorise le savoir faire des opérateurs pour obtenir la
suite des actions à effectuer sur la matière d’oeuvre afin d’élaborer la valeur ajoutée.

Elle exploite un ensemble d’informations prélevées sur la Partie Opérative (PO) pour
élaborer la succession des ordres nécessaires pour obtenir les actions souhaitées.

CH2.1. Automatisation:

L’automatisation de la production consiste à

transférer des tâches de coordination,

auparavant exécutées par des opérateurs

humains, dans un ensemble d’objets

techniques appelé Partie Commande (PC).

Génie Mécanique 2 3
NABLI LOTFI Cours d’automatisme

CH2.2. Objectifs de l’automatisation

• L’automatisation permet à l’entreprise d’améliorer sa compétitivité


(coûts des produits, qualité, adaptabilité à la demande, ...). Elle a
pour objet d’associer moyens de production et moyens de
commande automatique qui permettent d’assurer la reproductibilité
du résultat de la manière la plus autonome possible (plus au moins
indépendant des interventions humaines). Elle s’exprime en termes
d’objectifs:

• Augmenter la productivité: fabriquer le maximum de produits


pendant le minimum de temps.

Génie Mécanique 2 4
NABLI LOTFI Cours d’automatisme

• Améliorer la flexibilité de production: cela consiste à


fabriquer le maximum de variétés de produits, avec le même
équipement.

• Ce qui nécessite l'utilisation de système de production ayant la


capacité de:

• s’adapter rapidement aux changements de caractéristiques


des produits à fabriquer, en reconfigurant la circulation des
produits et des opérations,

• répondre dans les plus brefs délais aux variations du volume


des commandes, sans créer des stocks inutiles.
Génie Mécanique 2 5
NABLI LOTFI Cours d’automatisme

• Améliorer la qualité des produits.

• Intégrer gestion et production:

• contrôler le flux de production,

• disposer de données technico-économiques sur la production,

• simuler des programmes de production.

• Améliorer les conditions de travail du personnel:

• supprimer la pénibilité,

• améliorer la sécurité.

• Permettre de réaliser des travaux dans des milieux hostiles et suppléer


l’homme dans des situations de conduite dangereuses (fond de mer,
centrales nucléaires, usines chimiques, domaine spatial,...).
Génie Mécanique 2 6
NABLI LOTFI Cours d’automatisme

CH2.3. Les moyens de l’automatisation


• Machines de transfert (ou systèmes rigides). Elles sont constituées par une
succession de postes où sont effectuées des taches élémentaires dans un ordre
immuable (constant): systèmes séquentiels à fonctionnement automatique.

• Cellules flexibles: Elles comportent qu’un ou deux machines de production à


commande numérique, connectées entre elles et gérés par ordinateurs.

• Lignes ou ilos de production flexibles: Ensemble de machines à commande


numérique associées par des systèmes de manutention et de transport constituant
une unité de production.

• Ateliers flexibles: Organisation complexe de cellules et de lignes de production


interconnectées et reliées par un système de manutention et de transport et entre
lesquelles les produits circulent dans un ordre variable.

Génie Mécanique 2 7
NABLI LOTFI Cours d’automatisme

CH2.4. Les moyens de flexibilité:


• La palettisation des pièces: consiste à immobiliser des produit grâce à des
portes pièces modulaires, sur des plateaux interchangeables qui peuvent
être réglés hors machine.

• La robotisation: mettre en œuvre des robots de manutention


programmables, polyvalents, dotés de plusieurs degrés de liberté et
capables de faire des mouvements très variés.

5. Compétitivité et flexibilité:

• La compétitivité de l’entreprise se joue en deux temps:

• gagner un marché par des produits moins chers et de meilleure qualité,

• conserver le marché par des produits irréprochables en évolution et


toujours concurrentiels.
Génie Mécanique 2 8
NABLI LOTFI Cours d’automatisme

• La compétitivité est fondée sur:

➢ La qualité

➢ Les coûts: compromis entre le coûts du produit, sa qualité, la quantité, les

délais des demandes

➢ L’innovation: recherche et adaptation de nouvelles technologies

➢ La flexibilité: capacité à effectuer des opérations différentes lors du

changement de processus opératoire ou de conditions.

➢ Le management: organisation structurée de l’entreprise permettant le travail en

groupe (responsabilité repartie, précise, communication,...).

Génie Mécanique 2 9
NABLI LOTFI Cours d’automatisme

➢ Les objectifs à retenir pour assurer une meilleure compétitivité: zéro

stock, zéro délais, zéro défaut, zéro panne, zéro papier,...

➢ Les conditions d’évolution du système de production:

➢ Les techniques (automatisation, ateliers flexibles,...).

➢ Les conditions économiques (marketing,...).

➢ Les conditions sociales (évolution des qualifications).

• Fin cours 1

Génie Mécanique 2 10
NABLI LOTFI Cours d’automatisme

CH2.5. Représentation du fonctionnement d’un automatisme

• Le langage naturel : les fonctions de l’automatisme sont énumérées


textuellement au moyen du langage quotidien qui est interprétable de
différentes manières selon les individus. Ceci engendre souvent des cahier
des charges ambigus et difficiles à exploiter.
• Le langage à contact ou le diagramme en échelle (Ladder) : ils sont basés
sur la représentation électrique des systèmes.
• Le langage booléen : il utilise les logigrammes.
• Le langage temporel : il utilise les chronogrammes.
• Les organigrammes : ils sont plus facilement applicables à l’informatique.
• Le GEMMA : il permet de spécifier les différents modes de fonctionnement
d’un système.
• Les réseaux de Pétri : ils sont bien adaptés à l’étude des systèmes
complexes.
• Analyse fonctionnelle : MÉTHODE FAST,
• Analyse Systémique : MÉTHODE SADT.

Génie Mécanique 2 11
NABLI LOTFI Cours d’automatisme

CH2.5. Organisation d'un système automatisé


Un système automatisé comprend une partie opérative (PO) et une partie commande (PC) qui

dialoguent ensemble.

• La PO regroupe l’ensemble des opérateurs techniques qui assurent et contrôlent la

production des effets utiles pour lesquels le système automatisé a été conçu. C’est la PO

qui agit directement sur la matière d’oeuvre pour lui apporter sa valeur ajoutée. La PC est

l’ensemble des moyens de traitement de l’information qui génère la loi de commande et la

coordination des taches (de la succession des actions de la PO, à la place de l’opérateur et à

partir de programmes préétablis.

• Les échanges d’information entre la PC et la PO sont de deux types:

-émission d’une loi de commande vers les préactionneurs de la PO,

-réception des comptes rendus de la PC par l’intermédiaire de capteurs.


Génie Mécanique 2 12
NABLI LOTFI Cours d’automatisme

Génie Mécanique 2 13
NABLI LOTFI Cours d’automatisme
• Fonctionnalité de la PC:
La PC d'un système automatisé est destinée à traiter les informations afin d'assurer les
fonctionnalités suivantes:

tableau

Génie Mécanique 2 14
NABLI LOTFI Cours d’automatisme

1- Réalisation matérielle de la PC:

• en logique câblée (séquenceurs)


• avantages: structure flexible (ou
• technologie électronique
souple)
• technologie électrique • Automates Programmables Industriels
• technologie pneumatique (API)
• inconvénients: structure figée • µ-ordinateurs industriels
• en logique programmée • cartes électroniques à µp où à µ-
contrôleurs

2- Les différents types de commande :


• Commande séquentielle: variables booléennes
• Commande continue: asservissement et régulation de processus continu
3- Organisation de la PC:
• Commande centralisée : Elle gère seule la totalité du SA à partir d’un
unique système de traitement.
• Commande répartie : association de commandes autonomes.
Génie Mécanique 2 15
NABLI LOTFI Cours d’automatisme

Structure de la Partie Opérative (PO):


• La PO est l’ensemble des moyens techniques qui effectuent directement le
processus de traitement de la matière d’oeuvre, à partir des ordres fournis
par la PC.
• Pour fonctionner, la PO nécessite un apport d’énergie. Celle-ci est, d’une
part, répartie et transformée par des actionneurs, et d’autre part, utilisée
pour effectuer directement l’opération par des effecteurs.
• a) Représentation fonctionnelle:

fig 4

Génie Mécanique 2 16
NABLI LOTFI Cours d’automatisme

Exemple: contrôle du flux d'un liquide par une électrovanne.

D’après cet exemple, on remarque que:


la première boite sert de convertisseur d’énergie. Elle est appelée actionneur ,
la seconde boite est adaptée à une action précise. C’est l’effecteur .

Génie Mécanique 2 17
NABLI LOTFI Cours d’automatisme
b) Les actionneurs:
Les actionneurs de la PO ont pour but de convertir une énergie d’entrée sous une certaine
forme en une énergie sous une forme différente adaptée à l’opération à effectuer.

Les actionneurs peuvent être classés selon:


Le type d’énergie:
Les actionneurs électriques (énergie: électrique)
Les actionneurs pneumatiques (énergie: air comprimé)
Les actionneurs hydrauliques (énergie: huile sous pression)
Les actionneurs mécaniques (énergie: mécanique)
Dans la majorité des cas, ces actionneurs modifient la nature de l’énergie reçue en énergie
mécanique.
La manière de mise en oeuvre:
Les actionneurs de type Tout ou Rien (TOR): ils n’ont que deux états possibles (repos ou
action). Génie Mécanique 2 18
NABLI LOTFI Cours d’automatisme
Exemple: vérin pneumatique.
Les actionneurs proportionnels: ils restituent énergie de sortie de façon modulée,
proportionnellement au signal de commande reçu..
Exemple: moteur électrique à courant continu: restitue une énergie mécanique de rotation
selon la tension appliquée et le courant qui le traverse.
Tableau de classification des actionneurs courants:

Génie Mécanique 2 19
NABLI LOTFI Cours d’automatisme

Dialogue PC-PO:

La structure d'un SAP fait apparaître des éléments de


liaisons informationnelles entre la PC et la PO.

Génie Mécanique 2 20
NABLI LOTFI Cours d’automatisme

a) Les préactionneurs:
Ils reçoivent des signaux de faible énergie adressés par la PC et les transforment en
grandeurs physiques capables d’obtenir l’effet désiré des actionneurs situés sur la PO.

Génie Mécanique 2 21
NABLI LOTFI Cours d’automatisme

b) Les capteurs:
Ils sont des outils qui transforment une grandeur physique (force, vitesse, position
pression, débit, intensité, etc...) en un signal logique ou analogique porteur d’une
information exploitable par la PC.
Le rôle des capteurs consiste donc à saisir une information d’état de la PO (ou de
la m.oe.) et la transformer en un signal transportable (flux énergie) et
compréhensible par la PC.
La structure d’un capteur peut être représentée par le schéma suivant:

Génie Mécanique 2 22
NABLI LOTFI Cours d’automatisme

Un capteur est généralement composé de deux parties:


Corps d’épreuve: soumis à la grandeur à mesurer et qui la transforme en
une autre grandeur intermédiaire sensible par le détecteur.
Exemple: les pression, forces, couples sont généralement appliquées à un
corps élastique telle que membrane, soufflet, ...qu’ils déforment.
Elément sensible: convertit la grandeur physique intermédiaire en une
grandeur mesurable (signal électrique).
Les capteurs peuvent être classés en trois catégories:
➢ Capteurs Tout ou Rien (logique): Ils ont deux état o ou 1 (vraie ou faux).
Exemple: capteurs de présence
par contact direct (Elec, Méc ou PN): capteurs de position, butée de fin de
course, capteurs de fuite,...
sans contact direct (détecteurs de proximité): capacitifs, inductifs, photo-
électroniques, infrarouge,...
Génie Mécanique 2 23
NABLI LOTFI Cours d’automatisme

➢ Capteurs analogiques: Ils fournissent un signal proportionnel à la grandeur


physique.

Exemple: capteurs de position angulaire.

➢ Capteurs numériques: appelés codeurs ou compteurs.

Exemple: codeurs de déplacement à impulsions incrémentaux: ils produisent


une série d’impulsions dont le nombre est proportionnel à la position et leur
fréquence est proportionnelle à la vitesse..

Génie Mécanique 2 24
NABLI LOTFI Cours d’automatisme

Merci de votre attention ...


A vous de travailler…

Génie Mécanique
25
2 25