Vous êtes sur la page 1sur 4

Silhouettes

40 41

occupants, si la maison continue à se


Djaffar LESBET dégrader.
rente pétrolière par le biais de la redistribu-
tion des logements dits sociaux. Ces
derniers finissent dans les circuits du
liste des familles à évacuer selon des
critères établis et connus de tous et que
tout contrevenant soit esté en justice.
Sociologue-Urbaniste : Comment justifiez-vous cette marché parallèle.
démarche, contraire aux usages ? C'est là une attitude en rupture avec
Actuellement les critères d'évacuation les comportements d'assistés, qui
Je souhaitais que l'Etat récompense sont mal définis et surtout méconnus de la favorise l'esprit de sauvegarde au
les familles qui ont œuvré à la sauvegarde population concernée, personne ne sait détriment de celui de la démolition.
: Depuis que vous l'avez A l'aube des années 80 la Casbah de notre patrimoine. Celles qui habitent
quittée, la Casbah a connu bien des comptait 1700 maisons, 1200 maisons selon quel critère la famille " x " fait partie
des maisons dégradées doivent d'abord des heureux sinistrés à reloger. Il est plus : Autrement dit vous remettez
déboires, quel constat en faites-vous, vernaculaires et 500 immeubles (cons- s'investir dans la réhabilitation des
vous qui la connaissez si bien ? truits après l'occupation française sur les facile de connaître le mystère du trou noir en cause la gestion actuelle des
maisons qu'elles occupent, avant de que de percer les secrets qui entourent programmes de sauvegarde ?
emplacements de palais, mosquées et prétendre à un relogement. On peut
En effet, j'ai quitté la Casbah à l'âge de maisons particulières détruits). les critères de sélection de la Commission
rétorquer que le fait de dédensifier les d'attribution de logement. Je reste persuadé qu'aucun pro-
vingt ans. Je suis né à la Rue Bleue et j'y maisons en bon état peut engendrer un
suis resté jusqu'au départ de ma famille Actuellement, les chiffres les plus gramme ne peut être mis en œuvre
mécontentement de la population vivant Si on prend le temps d'expliquer à efficacement tant que le dysfonctionne-
pour l'Avenue du 1er Novembre, je voyais fantaisistes circulent sur le nombre dans des conditions difficiles.
encore tous les jours la Casbah depuis d'habitants. Cela varie suivant les circons- l'ensemble de la population la mise en ment des organismes chargés de la
notre fenêtre. tances; 70.000 pour les uns, 40.000 pour place du nouveau système en faisant état réhabilitation de la Casbah persiste.
Cette remarque est juste, mais des obligations, des devoirs et des
les autres. aujourd'hui encore, on continue d'évacuer
Pour ce qui est des différents projets compensations qui s'y rattachent, de Les offices créés et les directeurs
des familles occupant des maisons en façon à rendre le processus de reloge- nommés pour gérer la réhabilitation de la
de sauvegarde, le constat que je pourrais Or, il reste environ 800 maisons ruine, or, dans de nombreux cas, cet état
faire brièvement, c'est que la Casbah habitées à la Casbah, c'est-à-dire au ment transparent, on peut espérer un Casbah depuis l'indépendance ne se
des lieux est le produit d'actes délibérés comportement plus responsable des comptent plus. Les valses à la tête des
souffre d'absence de projet cohérent à maximum 25.000 habitants environ, que accomplis justement dans l'espoir pour
court, moyen et long terme. les institutions successives tentent de pouvoirs publics et des habitants qui offices ne traduisent qu'imparfaitement le
ces familles d'être relogées en urgence. s'engagent à respecter effectivement les très complexe système de désignation

N
atif de la gérer depuis plus d'un demi siècle.
Nombreux programmes ont été termes d'un nouveau contrat de société. des responsables (D.G.). De plus si ces
Poursuivre le relogement des
Casbah, Djaffar entamés et restent non achevés à ce jour, : Avez-vous œuvré à un pro- (auto)sinistrés est une grave erreur, cela a
changements rapides se limitaient à
par exemple Zoudj Aïyoune, opération 58 gramme de réhabilitation à la Casbah ? Jusque-là, pour certaines familles, l'identité du titulaire, cela ne serait pas très
Lesbet est un encouragé les démolitions volontaires de l'évacuation est le seul moyen (déplorable grave.
bâtisses, Dar El Ghoula, ou encore maisons qu'on voudrait justement sauver.
professionnel qui se dernièrement le vidage du quartier de Sidi Dans mon ouvrage sur la Casbah, et illégal) d'obtenir un logement dans un
Il faut mettre le prix, même élevé, même programme d'Etat. Il serait souhaitable Or, souvent, il en résulte une remise
distingue de par son franc- Ramdane de tous ses occupants, j'avais suggéré la nécessité de créer un douloureux, pour rompre ce cercle que périodiquement on affiche à la en cause fondamentale des actions en
officiellement pour des raisons sécuritai- office spécifique pour mener les actions
parler, surtout lorsqu'il res. J'assimile toutes ses interventions à d'une réhabilitation concertée. L'ancien
vicieux. municipalité ou à un endroit à créer, par cours dans l'unique but de marquer
exemple une maison d'information de la l'arrivée de l'un et signifier la fin de l'autre
s'agit pour lui de s'exprimer des opérations de relogement Wali d'Alger, ministre de l'habitat à : Selon vous les milliers de Casbah, qui serait accessible à tous, la règne.
spéculatif, elles ne riment à rien. Les l'époque, m'a demandé de prendre la
sur la vieille cité qui l'a vu pseudo programmes de réhabilitations direction de l'OFIRAC, organisme
logements attribués jusque-là n'ont
abouti à aucun résultat concret allant
naître. Chantre de la successifs, il faut sans cesse le rappeler, spécialement créé pour centraliser et dans le sens de la réhabilitation
Casbah, il est considéré par ont engendrés des trafics de logements à diriger l'ensemble des actions de espérée ?
répétition pour alimenter le marché réhabilitation de la Casbah d'Alger.
b o n n o m b r e d e parallèle sous couvert d'action sociales. L'Etat donne aux "sinistrés" des
responsables, locaux Je lui ai soumis un avant projet appartements dont le pas de porte se
: On vient de lire sur le journal préalable à mon acceptation, il m'a traité paie couramment en millions de dinars sur
notamment, comme un que sur les 60.000 bâtisses de la d'utopiste, parce que je préconisais de le marché parallèle. Il serait normal
outsider aux visions Casbah, il n'en resterait aujourd'hui reloger en priorité les familles habitant les d'exiger une modeste participation en
que 3. 000 ? maisons sur-occupées mais en bon état
utopistes. Une fois de plus, de conservation. Pour les autres un
échange d'un logement gratuit.
mais pas de trop, en des Cette information me semble calendrier d'intervention et d'évacuation Il faudrait bien qu'un jour on procède
littéralement stupide. Au plus fort de 1962, devait être affiché avant le lancement d'un
termes crus mais non durant l'opération Terre Brûlée menée par programme.
au décompte des logements "donnés"
aux sinistrés de la Casbah. Ils se chiffrent
dénués de passion, il défend les groupes fascistes de l'OAS, on avait par milliers et on peut dire sans risque
dans cet entretien celle qu'il atteint 100.000 habitants à la Casbah. Il devait comporter en clair sur une qu'un logement sur deux a été détourné.
Même au quinzième siècle, différentes fiche, l'adresse de la maison, son état, un Par qui ? Pour le compte de qui ?
voudrait voir renaître de ses sources estiment le nombre de maisons à diagnostic avec le délai des travaux à
cendres à travers des projets cinq mille. Je pense que le « journaliste » réaliser par les occupants avant Tant qu'on ne se penche pas sur cette
qui a rapporté cela, a confondu le nombre l'évacuation des familles excédentaires question, on a peu de chances de casser
d'habitants et celui des maisons. Ce qui vers un appartement, une fois la maison la logique infernale : démolition =
montre la légèreté avec laquelle on traite remise en bon état. Par contre, il y aurait attribution/rétribution, avec partage de la
toujours et encore un sujet aussi grave. évacuation sans relogement de tous les
Silhouettes

42 43

conducteur en attendant son remplaçant. cœur d'un secteur sauvegardé, classé II- Les maisons doivent être situées à récupérables devrait être dressé avant la toute la famille est reconduite au village de
Tant que le bus ne s'arrête pas au bord du monument national et par la suite sur la proximité des chantiers en cours afin de démolition. L'entreprise devrait être tenue naissance du père.
trottoir, tous les espoirs restent permis liste du patrimoine mondial, sans que l'on ne pas disperser les faibles moyens pour responsable des pertes des Cette forme d'expulsion et de
pour arriver à une destination quelconque. puisse le stopper ni obtenir, par la suite, sa existants. matériaux récupérables, occasionnées ségrégation urbaine n'a pas soulevé
démolition. par les maladresses de son personnel. d'indignation. Cela a été perçu par les uns
Or, chaque chauffeur se garde de III- Les maisons participent à la comme une mesure salutaire et par
désigner la finalité de son parcours. A la Actuellement, tout se passe comme stabilité d'un îlot, c'est-à-dire que désor- : Vous ne pouvez pas nier que d'autres comme une action courageuse.
longue, les énergies se dispersent et les si la réduction des moyens doit nécessai- mais on préserve toute maison dont la certaines bâtisses de la Casbah Pour une fois, l'Etat a osé s'attaquer à
budgets ne suivront plus (carburant). Les rement être compensée par une augmen- démolition risque d'entraîner accusent un état de vétusté avancé et "l'origine du mal".
voyageurs seront bientôt appelés à la tation du laisser-faire. l'effondrement d'autres. Si ce principe cela nécessite l'intervention des
rescousse. Dès lors, tous ceux encore avait été appliqué plus tôt, il aurait pouvoirs publics ? Le passé de la Casbah, espace de
intéressés par la poursuite du voyage : Donc selon vous ce n'est certainement sauvé la rue du Nil, plus Vous avez raison, je me suis souvent résistance, hante encore les esprits de
devront pousser le bus ; certains le feront, pas un problème de budget ou de connue sous le nom de Zenkat el Meztoul demandé pourquoi la Casbah n'a pas été nos dirigeants, alors que les conditions
mais cette fois, ils exigeront qu'on leur moyens ? (rue l'Allumé). incluse dans l'opération dite de « dégour- politiques et économiques ne sont plus
précise la destination finale du bus et le bisation » ? les mêmes.
chauffeur sera tenu de respecter le trajet Je ne pense pas que les difficultés Les candidats s'engagent à réaliser
au risque de devoir rendre des comptes que connaît la sauvegarde de la Casbah les projets dans des délais impartis Celle-ci avait pour objectif principal la De plus, le contenu social tant craint
aux passagers. Les voyageurs pourront relèvent d'une question budgétaire. On assortis de contraintes architecturales afin suppression des zones d'habitat insalu- a quitté la Casbah dans sa majorité. Les
vérifier à chaque instant, si le chauffeur suit peut entamer le processus de réhabilita- de préserver autant que possible bres. C'est dans ce cadre qu'ont été artisans, tant redoutés de la bataille
bien l'itinéraire souhaité par tous. tion sans les financements de l'Etat et afin l'harmonie de la Casbah. J'ai remarqué évacuées des milliers de familles qui d'Alger, "vivent" leur retraite dans les cages
I l e n r é s u l t e u n e i d e n t i f i c a- de limiter les interventions à caractère que les projets de réhabilitation compren- habitaient dans les bidonvilles des d'H.L.M. En quoi la Casbah serait-elle
tion/confusion entre le programme et le La situation de la Casbah est telle spéculatif. Il serait opportun de solliciter, nent une partie plus ou moins importante environs d'Alger ou dans des immeubles différente de ces autres lieux d'habitation
Directeur comme si chacun des respon- qu'on ne peut plus se payer le luxe de dans un premier temps, les chargés de de démolition qui es t paradoxalement vétustes du centre de la ville, vers le lieu sous intégrés? Les troubles émanant de
sables véhiculait une politique de changer d'orientation et de priorité à communication des grandes entreprises prioritaire, c'est toujours pour cette partie d'origine administratif du chef de ménage. la Casbah sont plus craints pour leur
réhabilitation personnelle. Or aucun ne chaque fois que l'office change de internationales ayant des marchés en annexe (démolitions) qu'on obtient le signification d'hier qu'ils ne représentent
s'est distingué par une approche originale directeur ou que la ville d'Alger change de Algérie ou souhaitant en avoir, et plus tard budget dans les délais les plus brefs. Les Ces mesures extrêmes ont été un réel danger aujourd'hui.
du problème. La nomination est le produit wali. L'engagement doit être celui de l'Etat, les sociétés nationales (après leur opérations de démolition ne souffrent jugées nécessaires pour préserver la
d'une cooptation de circonstances et la dont les différentes instances administrati- restructuration définitive) pour trouver le d'aucun retard et sont toujours entière- capitale et les autres villes algériennes de Un nouvel élan se dessine. On
plupart du temps sans lien direct avec ves sont là, entre autre, pour le poursuivre financement des projets. ment exécutées. la menace que fait peser sur les centres compte près d'une centaine de deman-
l'une des phases du programme de et non pas pour le remettre partiellement urbains une trop forte concentration de des de permis de construire à la Casbah.
réhabilitation en cours. ou totalement en cause dans le but de Les maisons réhabilitées devien- Un autre problème récurant. Les population pauvre dans des espaces non Des minis chantiers privés se mettent en
personnaliser l'action de la nouvelle draient des supports publicitaires des matériaux ne sont pratiquement jamais réglementés et dont l'évolution échappe à place. Certains particuliers entrepren-
Une métaphore pour illustrer mon autorité. Le fonctionnement doit cesser entreprises, renouant ainsi avec les récupérés lors des démolitions ordon- tout contrôle. nent, sans l'aide de l'Etat, la rénovation de
propos : supposons un instant que la d'être assumé par des "responsables" pratiques sociales de la Casbah. Les nées. La maison et tout ce qu'elle contient leur maison. Est-ce que ce regain traduit
direction des transports urbains d'Alger anonymes. De même les critères maisons portent le nom du propriétaire : finit dans la décharge publique. Il y a eu La Casbah répond à cet ensemble une volonté de sauvegarder leur cité ou
remplace souvent les conducteurs de d'évacuation et d'attribution de logement 1 Dar Fert'choukh, Dar Djamel, Dar parfois des tentatives de récupération et de critères. De plus, elle se densifie alors une simple opération spéculative dans
bus sur un même trajet. L'habileté des doivent cesser d'être un secret. Boughosmar, etc,.. Mais il faudrait veiller à de stockage. Des terrains vagues ont été que sa capacité d'accueil se restreint par une ville dominée par une crise du
techniciens influe certainement sur le ce que ce programme concerne les aménagés à cet effet. la vétusté et les effondrements succes- logement particulièrement aiguë ?
respect des horaires. Les chauffeurs : Quelle est votre appréciation maisons vidées de leurs occupants, car sifs. Ceux qui hérissent des bidonvilles
successifs cherchent à joindre les mêmes sur les projets réalisés ? les expropriations avec relogement Les matériaux restés longtemps aux portes de la capitale sont coupables Par ailleurs, la réduction de la
destinations avec plus ou moins de risquent de favoriser les squatters et stockés, sans destination précise, de détériorer l'image de marque de la cité construction des logements de l'Etat et les
régularité. Mais imaginons un instant que Aucun programme n'a débouché sur réactiver le processus des dégradations finissent par "disparaître". Certaines et pour cela, ils sont jugés indignes de prix pratiqués sur le marché dit "libre" ont
chaque changement de chauffeur se un contrôle de la qualité des travaux volontaires. entreprises les récupèrent pour elles demeurer dans la première ville du pays et ôté les dernières illusions aux prétendants
traduise par une modification de entrepris. Une évaluation objective aurait mêmes, ces matériaux étant très renta- peu fortunés. Ceux qui ont les moyens de
l'itinéraire, le bus et ses voyageurs évité de refaire les mêmes hérésies qui ont Les projets porteront sur les bâtisses bles. Il arrive qu'elles facturent la dépose consolider leur présence à la Casbah, le
n'atteindront jamais la destination fixée. remplacé d'authentiques maisons devant être évacuées; celles-ci seront des matériaux tels que rondins, faïences, font maintenant sans hésiter.
On trouverait cela absolument inadmis- vernaculaires, comme cela s'est produit choisies en fonction de critères de vétusté colonnes etc,... puis les refacturent de
sible et chaque voyageur protesterait au N° 49 de la rue Sidi Driss Hamidouche et classées en trois catégories ; ce nouveau à l'Etat lorsqu'elles les utilisent C'est pourquoi il faudrait mettre en
avec juste raison. (à l'angle de la rue Barberousse). répertoire de considération retient la valeur dans un programme de réhabilitation. place des mesures d'accompagnement
architecturale ou urbaine. Cette disposi- Pour mettre fin à ces pratiques, qui pour ces premières initiatives. Un
Toute chose égale par ailleurs, c'est Le propriétaire d'une maison tion permet d'éviter la démolition d'édifice déshabillent la Casbah pour farder les dispositif souple et approprié pourra
ce qui se passe à chaque fois que l'on effondrée a réalisé sur sa parcelle, une faisant partie d'un ensemble, que cela soit villas huppées des alentours de la orienter, aider et contrôler l'intervention des
change de Directeur Général à vulgaire construction douteuse: balcon à des maisons vernaculaires ou de capitale, il faudrait que les projets de particuliers sinon, on risque d'être
l'organisme chargé de la réhabilitation. chaque niveau, entre autres, détail constructions ajoutées durant la période démolition cessent d'être perçus comme rapidement confronté aux problèmes de
La seule différence, c'est que les totalement inconnu à la Casbah. Cette coloniale : l'ablation d'une verrue, mais comme une la multipropriété (nombre important
voyageurs - tous les citoyens concernés chose est intéressante car elle est action de sauvegarde du maximum d'héritiers). Les chantiers publics ont pu
par le programme de sauvegarde - ne se révélatrice du dysfonctionnement des I- Les maisons doivent être évacuées d'éléments sains pouvant être utilisés contourner cette difficulté juridique sans
plaignent pas (pour l'instant). Rouler institutions. Un individu a réussi à cons- de leurs occupants afin de pouvoir dans les programmes de réhabilitation en jamais avoir eu besoin de la lever,
semble être l'unique préoccupation du truire un immeuble de mauvais goût au entreprendre rapidement les travaux. cours. Un inventaire précis des matériaux intervenant généralement sur des
Silhouettes

44 45

leur grande majorité de condition dans le délai d'une année, sous peine Je propose la relance d'une dyna- C'est pourquoi ils ne peuvent receler un
maisons évacuées et dans la plupart des modeste et pourtant, ils ont toujours su d'en être exproprié. C'est ce qui explique mique, sachant d'abord que la Casbah jargon boursier, ni accepter le texte du
cas abandonnées par leur(s) proprié- préserver leur cadre de vie de la dégrada- pourquoi la Casbah était régulièrement d'avant, c'est fini, il faudra ensuite repenser premier plumitif venu. Le contenu doit
taire(s). tion. entretenue. les logements. refléter l'esprit du lieu, s'inspirer du milieu
architectural tout en introduisant de
L'autorité publique dispose de C'est pourquoi le maintien de cette : Mais, pour parler concrète- La Casbah ne saurait redevenir un nouvelles normes d'hygiène et de confort
certains pouvoirs que l'intervenant privé catégorie d'habitants dans la Casbah est ment, quel serait alors le rôle de l'Etat ? haut lieu de tourisme, je ne le pense pas. Il dans les futures réalisations.
n'a pas. Par exemple, le pouvoir aussi nécessaire que la venue de familles Notamment pour les propriétaires qui faudra favoriser l'implantation des
d'exproprier pour cause d'utilité publique. solvables. n'ont simplement pas les moyens, non commerces indispensables à la vie du Les différentes approches descripti-
L'évacuation des maisons mitoyennes pas la volonté d'agir ? quartier. Dans une Casbah enfin réhabi- ves ou critiques du processus discontinu
risquant de s'effondrer sur un chantier Les anciennes familles de la Casbah litée les loyers seront certainement élevés de réhabilitation de la Casbah depuis
voisin, épargne à celui-ci des mois de sont les irremplaçables pionniers pour Je crois qu'il ne faut pas perdre de mais étudiés et en rapport avec la fonction maintenant trente ans, ont constamment
retard et au propriétaire une longue remettre en vigueur et transmettre les vue le schéma de départ. Il faut savoir que du nouvel habitant et son rôle dans le mis l'accent sur les insuffisances de
bataille juridique. modes d'entretien et de sauvegarde pour chaque cas de figure, il devrait exister processus d'entretien et de sauvegarde moyens et le manque de personnel
habituels. Il faudrait étudier les maisons de un programme approprié. Pour les plus de notre patrimoine. qualifié.
De plus, le propriétaire d'une maison la Casbah au cas par cas et proposer la dégradées, par exemple, je propose une
occupée n'a aucun moyen de reloger les solution adéquate. Il est possible de indemnisation pour le foncier, le reste des : Que faut-il faire maintenant Aux architectes on a plus souvent
familles devant être évacuées afin et que nous devrons respecter. Il ne faut demandé d'exécuter (docilement) les
sauver toutes les maisons encore debout, dépenses incombe au propriétaire. selon vous ?
d'engager les réparations lourdes dans sa pas occulter, par ailleurs, le fait que la projets inachevés, qu'on a sollicité leur
c'est là l'objectif principal, mais il est Ecoutez, il faut partir d'un principe : de quel
maison. Casbah n'est plus aujourd'hui un quartier capacité de réflexion sur un programme
illusoire et dangereusement démago- droit est-ce qu'un habitant (propriétaire) Il faut avant tout sensibiliser les gens.
très sollicité. Et qu'à contrario des autres d'ensemble.
gique de prétendre maintenir tous les d'une maison à la Casbah, aurait plus de Vu que bon nombre de palais et de
: Mais entre temps les mai- médinas, méditerranéennes en
habitants actuels dans la Casbah. droit qu'un autre qui habite par exemple un mosquées sont en cours de restauration,
sons de la Casbah se dégradent, l'occurrence, à la Casbah il n'y a qu'une La réhabilitation de la Casbah a été
Aujourd'hui la question n'est plus qui doit bidonville ? j'ai proposé au responsable de toutes ces
alors que faire, selon vous ? seule rue qui vaut de l'or. Et cela a toujours conduite avec la même logique imposée
habiter la Casbah, mais quelle maison opérations de donner des conférences à
été le cas : le célèbre épicier Manou et le aux entreprises publiques. Le nombre de
peut-on encore sauver ? Tout en se : Il faut quand même admettre tout le personnel de l'entreprise qui
Les dégradations qui marquent les renommé coiffeur T'chaïda étaient des salariés ne traduit ni la capacité d'emploi
donnant les moyens de pouvoir inverser la qu'un propriétaire d'une maison de la interviennent in situ. Le maçon, l'ouvrier et
façades reflètent-elles l'impossibilité commerçants de quartier, ils n'ont pas fait de l'usine, ni ne correspond aux besoins
proposition plus tard. Casbah, en l'occurrence, a plus de le riverain sont, à juste titre, en droit de
économique du propriétaire d'y faire face? fortune, leur seule richesse était leur d'une meilleure productivité. Il faut assurer
droits qu'un locataire ? connaître l'histoire de leur patrimoine, voire
Où traduisent-elles son désintérêt ? réputation. C'est pour vous dire qu'a et perpétuer le droit au salaire, sans
Pour les maisons en très mauvais leur Histoire. Il est important de résumer
l'intérieur de la Casbah, le rayon d'activité référence aucune aux capacités producti-
état, je propose aux propriétaires deux Parfaitement. Sa parcelle a un coût sur une pancarte l'historique de ces
Que ce soit l'un ou l'autre cas, cette reste à l'échelle du quartier. ves. Ainsi, il est difficile de parler d'échec
solutions : Le confortement à ses frais ou foncier. Il n'est bien sûr pas question de le bâtisses. De cette façon, on valorise déjà
attitude négative voue, dans un plus ou le désistement au profit de l'Etat. léser. En tout état de cause, je ne donne- le travail qui se fait. La ville est avant tout d'une ou des réhabilitation (s) menée(s)
moins court terme, la maison à la démoli- : Vous insinuez par là que puisque l'objectif, tel qu'il apparaît, était
rais pas cinq appartements, par exemple, une épaisseur historique. A ce titre, il est
tion et oblige les occupants, quel que soit l'avenir de la Casbah ne saurait être d'assurer un plan de charges aux bureaux
: Les propriétaires et leurs pour cinq héritiers. Non. En fait, ce que je aussi important de récolter l'ensemble des
leur statut, à sortir de la Casbah. florissant ? Alors à quelle population d'études (dont on respecte rarement les
héritiers, parlons-en, justement. récuse, c'est la prise d'otages. Dans de documents ayant trait à la Casbah, à la vie
la destineriez-vous pour qu'il n'en soit
Pourquoi, à votre avis, ont-ils tous nombreux cas les occupants ont à bon dans la cité.
Concrètement on aboutit au départ pas ainsi ?
laissé leurs maisons pour aller vivre escient dégradé les maisons.
des familles insolvables dans les pires ailleurs ? C'est une autre option pour attirer du
conditions et surtout avec à la clef, la J'avais à l'époque proposé à des
: Vous êtes favorable à quelle monde. Imaginez que les choses soient
destruction du patrimoine architectural amis (anciens de la Casbah) de revenir. Ils
Pour cela, il faudrait revoir les alternative ? ainsi organisées : dans différentes
qu'on voulait justement sauvegarder. étaient prêts à se défaire de leur apparte-
dossiers. Mais le problème qui se pose maisons, il y aurait par spécificité tantôt les
Cette logique simpliste et implacable ment en ville pour se réinstaller dans la
aujourd'hui est celui des héritiers Je pense que si nous voulons que ustensiles de cuisine d'antan, les tenues
risque de vider la Casbah de tous ses Casbah. Une enseignante a été disposée
précisément. Ces derniers, quand ils sont les choses changent, nous devons avoir de la mariée, les luminaires et autres
anciens habitants. Ces derniers sont dans à laisser sa villa située sur les hauteurs
mis au pied du mur, refusent d'investir le courage de commencer par démolir les plafonniers (t'ria), Banque El Kouba,etc.
huppées d'Alger.
pour la restauration de leur maison. En villas et autres verrues qui sont construites Jusqu'à aujourd'hui, tout cela n'existe pas.
plus, ils sont en général très nombreux dans la Casbah. Il y a des R+5 du côté de J'ajouterais que quand le Directeur, à
Ces personnes redonneraient vie au
mais dès qu'il s'agit de s'impliquer Bab El Djedid,… Toutefois, même s'il y en 'l’époque, d'Algerie Actualité m'avait
mode d'emploi et d'entretien qui était en
financièrement, tout le monde se rétracte. avait qu'une seule, si on ne la démolit pas, demandé d'écrire un papier sur le
vigueur à la Casbah. Mais ce qui reste vrai,
Sinon, ils refusent de la reconstruire telle personne ne croira en ce que vous vouliez classement de la Casbah, je lui avais
c'est que la Casbah ne saurait redevenir
qu'elle était, selon les critères d'un site faire. répondu que j'étais contre le classement.
ce qu'elle était avant. Et programmer un
classé sur la liste du patrimoine mondial. Il était stupéfait. Car, on ne classe pas une
style de vie dans la Casbah, ce n'est pas
La Casbah est classée, à la idée, on classe un projet, et des projets il
sérieux. Par contre ce que l'on pourrait
Au XVIe siècle, il y avait une disposi- demande du gouvernement algérien, ne n'y en avait pas ! Et jusqu'à aujourd'hui, la
faire, c'est réorganiser en premier lieu les
tion du Dey d'Alger ; la ville subissait l'oublions pas, et sur la base d'un engage- démarche n'est pas claire !
choses, comme par exemple le ramas-
régulièrement les assauts des puissan- ment assorti d'une volonté de sauve-
sage des ordures. Je peux vous dire qu'Ali
ces espagnoles, hollandaises, etc…- qui garde. Le classement implique le respect La Casbah doit être considérée
La Pointe et le petit Omar qui était un
faisait obligation au propriétaire d'une d'un cahier des charges de site figurant comme un livre, ses terrains vagues ne
copain de quartier, qu’ils reposent en paix,
maison effondrée ou touchée par les sur la liste du patrimoine universel et que seraient que des feuilles blanches dont le
sont enterrés sur un tas d'ordures.
obus de reconstruire ou réparer sa maison nous nous sommes engagé à respecter, texte a été effacé par l'usure du temps.
Silhouettes

46
orientations), aux entreprises de la wilaya, de la Casbah, mais avant de se
et de garantir le salaire des effectifs lancer dans une aventure à risque,
pléthoriques. elles souhaitent connaître les
intentions effectives des nouvelles
Mais maintenant que les caisses de autorités sur le devenir de la
l'Etat sont vides, une remise en cause de Casbah.
la gabegie organisée s'impose et impose
une toute autre logique, qui est certes C'est pourquoi je suis persua-
inhabituelle et difficilement adaptable aux dé qu'on ne peut sérieusement
structures en place. espérer relancer le programme de sation donne au wali une grande initiative
Hier, l'environnement politique était sauvegarde de la Casbah que si, au pour régler un problème de plus en plus
peu disposé à accepter un changement préalable, on respecte les engage- urgent et auquel les associations de
qui remettrait en cause l'invulnérabilité des ments pris et ce, indépendamment sauvegarde de la Casbah et les autorités
institutions ou qui obligerait une autorité à des changements administratifs qui sont maintenant sensibilisées.
répondre de ses actes devant une interviennent par la suite à quelque
institution autre que dont elle relève. niveau que ce soit de la hiérarchie. Le bilan des vingt dernières années
Qu'en sera-t-il demain ? est très lourd. On a rénové en moyenne
Les nouvelles orientations deux maisons pour 100 démolies ou
Aujourd'hui, le nouveau paysage devraient laisser les particuliers effondrées. Peut-on inverser cette
politique et économique issu des grands prendre le maximum d'initiatives tendance qui semble maintenant
bouleversements qu'a connus dernière- dans un cadre clairement défini et inéluctable ?
ment le pays, n'a plus (matériellement et accepté par tous.
politiquement) les moyens de faire des Peut-on relever ce défi ? Oui, mais
promesses inconsidérées, d'échafauder La Casbah dépend de la cela dépend des mesures radicales qui
des projets de circonstances ou de wilaya d'Alger, cela réduit d'autant la seront prises par l'ensemble des parties
décréter des programmes éphémères. Il distance entre l'autorité et le terrain, prenantes, pour transformer les attentes
en a résulté un certain immobilisme des et permet une meilleure coordina- en un véritable programme d'action.
structures étatiques laissant place à un tion des opérateurs. La décentrali-
dynamisme naissant de quelques
associations œuvrant pour la sauvegarde