Vous êtes sur la page 1sur 3

Première partie 

; QCM
Choisir dans chaque cas la bonne réponse.
Remarque :
 Toute réponse exacte rapporte un point ( +1 )
 Toute réponse inexacte entraîne le retrait d’un point ( -1 )
 Abstention ( 0 )

1) Un alcane possède 2,5 fois plus d’atomes d’hydrogène que d’atomes de carbone. Il s’agit du :
a) butane b) propane c) pentane

2) Le travail minimal à fournir pour dresser en position verticale un poteau de longueur L = 4 m, de


masse m = 30 kg reposant sur le sol horizontal est : on prendra g = 9,8 N/kg.
a) - 588 J b) 800 J c) 588 J

3) Une casserole en cuivre (de masse 450g) de capacité thermique massique


Ccuivre = 384 J.Kg-1.°C-1, contient 0,5 L d’eau de capacité thermique massique
Ceau = 4180 J.Kg-1.°C-1. La capacité calorifique de l’ensemble est ;
a) 4800 J.°C-1 b) 2262,8 J.°C-1 c) 1828 J.°C-1

4) Une boule (de moment d’inertie J = mR2 ) de masse m = 1,0 kg et de rayon R = 4,0 cm roule sans
glisser sur une table horizontale. Son centre d’inertie se déplace en ligne droite à la vitesse
V = 1,5 m/s. L’énergie cinétique de cette boule est :
a) 1,58 J b) 20 J c) 2.10-2 J

5) Un hydrocarbure A renferme en masse 6 fois plus de carbone que d’hydrogène. La densité de


vapeur de cet hydrocarbure est 1,931. Il s’agit de :
a) C2H6 b) C2H4 c) C4H8

6) Un vis de presse à main de longueur L = 30 cm est mise en mouvement de rotation par deux
forces d’intensité commune F1 = F2 = 20 N s’exerçant aux extrémités de la vis. Les deux forces
sont constamment orthogonales à la vis. Le travail fourni pour une rotation de N = 5 tours est :
a) 188,5 J b) 55,8 J c) 304,5 J

7) La quantité de chaleur libérée par 1 kg d’eau pour passer de l’état solide à l’état liquide sans
changement de température est :
a) 4,180 KJ b) 335 KJ c) 418 KJ

8) Un précipité blanc se forme quand on ajoute quelques gouttes d’une solution de soude (NaOH)
concentrée dans une solution de chlorure d’étain (II) (SnCl2). Il s’agit de :
a) NaCl b) Sn(OH)2 c) Zn(OH)2

9) Dans un calorimètre de capacité calorifique μ = 140 J.°C-1, On verse une masse m1 = 200g de
capacité thermique massique Ceau = 4180 J.Kg-1.°C-1. On relève la température à l’équilibre
1 = 20°C. On introduit alors une masse m2 = 60g de glace prise à 0°C. La température à l’équilibre
est :
a) 0°C b) 15°C c) – 5°C
10) Une charge ponctuelle q = - 2nC est déplacée d’un point A de potentiel VA = 100 V à un point B
de potentiel VB = - 60 V. Le travail effectué par la force électrostatique qui s’exerce sur la charge
est :
a) – 3,2.10-7 J b) 2,8.10-7 J c) 3,2.10-7 J

Deuxième partie :

Répondre par vrai ou faux aux questions suivantes en écrivant V ou F dans la case prévue.
Remarque :
 Toute réponse exacte rapporte un point ( +1 )
 Toute réponse inexacte entraîne le retrait d’un point ( -1 )
 Abstention ( 0 )

1) L’unité légale de vitesse de rotation est le tour par minute. 


2) Lorsqu’une force ne travaille pas, on peut en conclure que son point d’application ne se déplace
pas. 
3) Le phénomène de conduction est un transfert d’énergie par chaleur qui s’effectue sans transport de
matière. 
4) L’énergie cinétique de rotation d’un solide dépend de son sens de rotation autour de l’axe. 
5) Une oxydation est une réaction chimique au cours de laquelle, il y a perte d’un ou de plusieurs
électrons. 
6) La chloration du méthane est une réaction photochimique. 
7) Une force conservative est une force dont le vecteur force est constant. 
8) L’énergie mécanique d’un système est définie à une constante prés. 
9) La réaction entre le benzène et le dichlore en présence de lumière est une réaction d’addition. 
10) L’énergie potentielle d’une charge de valeur positive est positive. 

Troisième partie :
Exercice 1 :
Une balle en caoutchouc de 200g tombe d’une hauteur h0 = 10 m.
1) Quelle est sa vitesse à l’arrivée au sol ? On prendra g = 9,8 N/kg.
2) Le cœfficient de restitution défini par
e = est de . Donner l’expression de la hauteur h1 atteinte par la balle après le premier rebond en
fonction de e et de h0.
3) En supposant que le cœfficient de restitution est le même pour les différents chocs successifs,
donner l’expression de la hauteur h2 atteinte par la balle après le deuxième rebond en fonction de e et
de h1, puis en fonction de e et de h0.
4) Montrer que, pour le nième rebond, la hauteur atteinte par la balle est hn = e2n h0. En déduire hn en
fonction de n.
5) Que devient cette hauteur quand n  + ?
Quelle est alors la quantité de chaleur libérée au cours de l’ensemble des rebonds.

Exercice 2 :
Entre deux plaques P1 et P2 d’un condensateur vertical, il règne un champ électrostatique uniforme
E;\s\up7((d’intensité E = 104 V/m.
1) Représenter le vecteur E;\s\up7((. Calculer la différence de potentiel VP1 – VP2.
2) Soit deux points B et M (voir figure ci-dessous). Calculer la différence de potentiel VB – VM.
3) Un proton pénètre dans cet espace au point O avec une vitesse initiale horizontale vo;\s\up7((.
Calculer v0 si son énergie cinétique au point M vaut EcM = 6.10-16 J.
4) On considère un point A tel que OA = a = 15 cm et (OM;\s\up7((,OA;\s\up7(() =  = 60°
a) Déterminer le potentiel au point A.
b) Un autre proton pénètre en O avec une vitesse initiale v’o = 500 km/s, orientée dans le sens
de OA;\s\up7((. Calculer son énergie cinétique lorsqu’il atteint le point A. Exprimer le
résultat en joule puis en électron-volt. En déduire sa vitesse au point A.
5) A quelle distance d’ de la plaque positive se trouve l’équipotentielle 500 V ? Tracer cette ligne.
NB : On choisit la plaque P2 comme origine des potentiels.
Données : masse du proton m = 1,67.10-27 kg ; charge du proton e = 1,6.10-19 C ; distance des
deux plaques d = 20 cm
d
+ -
+ -
+ •B
+ A -
+  -
+O •M
+ -
+ -
P1 P2

Exercice 3 :
1) Au laboratoire on réalise les expériences suivantes :
─ Une lame d'argent plongée dans une solution de chlorure d'or (Au) se recouvre d'or ;
─ Une lame de cuivre plongée dans une solution de nitrate d'argent (AgNO3) se recouvre
d'argent ;
─ Une lame de fer plongée dans une solution de sulfate de cuivre (II) (CUSO4) se recouvre de
cuivre.
a) Interpréter ces différentes réactions et en déduire une classification qualitative des couples
Ag /Ag ; Au / Au et Fe / Fe suivant le pouvoir croissant de leurs oxydants. On
+ 3+ 2+

écrira les équations bilans des réactions qui ont lieu.


b) Sachant que l'acide chlorhydrique dilué attaque le fer et non le cuivre, placer le couple
H30+/H2 dans la classification précédente.
2) Dans un bêcher contenant V = 100 ml d'une solution de sulfate de cuivre (II) de concentration
molaire C = 2. 10-2 mol/l, on plonge une lame de plomb, il se forme un dépôt de cuivre sur la lame et
la solution est progressivement décolorée.
a) Ecrire l'équation-bilan de la réaction et déterminer la masse de plomb qui a été consommée
lorsque la solution est totalement décolorée.
b) Comment peut-on mettre en évidence les ions apparus lors de la réaction?
Données : Cu : 63,5 g/mol ; Pb : 207,2g/mol