Vous êtes sur la page 1sur 110

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique


Université Mohamed Seddik Benyahia – Jijel
Faculté des Sciences et de la Technologie

Département d’Architecture

Mémoire présenté pour l’obtention du diplôme de :


MASTER ACADEMIQUE
Filière :
ARCHITECTURE
Spécialité :
ARCHITECTURE HABITAT ET DURABILITE

Présenté par :
Asma SOUM
Moussa SEMOUD
Badreddine LAMARA

THEME :
EXPLOITATION DE L'ENERGIE PHOTOVOLTAÏQUE DANS
L'HABITAT INDIVIDUEL A JIJEL

Date de la Soutenance : 13/07/2019


Composition du Jury :

Riad BOURAOUI : MAA, au département d’architecture, université de Jijel, Président du jury


Rima KHELIFI : MAA, au département d’architecture, université de Jijel, Encadreur
Rima BABA : MAA, au département d’architecture, université de Jijel, Examinateur
Dédicace
Nous dédions cet humble et modeste travail avec
grand amour, sincérité et fierté :

A nos chers parents, source de tendresse, de noblesse et


d’affectation.

A nos très chers frères et tous les membres de nos


familles :

SEMOUD.

LAMARA.

SOUM.

A nos professeurs en témoignage a la fraternité avec


notre souhait de bonheur de santé et de succès.

A tous nos amies, et nos camarades à l’université de


JIJEL.

Merci à vous tous.

‫ ألن مقامهم أجّل و أعلى‬،‫إن الذين نحبهم ونعزهم مكانتهم ليست بين األسطر والصفحات‬
‫فالقلب‬
‫ والفؤاد لن ينساهم‬،‫سكناهم والذكر بذكراهم‬
Remerciements

A l’issue de ce travail, nous remercions avant tout DIEU, tout


puissant, de nous avoir donné volonté, courage et patience pour
.enfin arriver à notre but

: Nous tenons à exprimer nos sincères remerciements à

A notre encadreur Même : KHELIFI .R, pour avoir accepté de


.diriger avec beaucoup d’attention et de soin notre mémoire

Nous lui sommes très reconnaissantes pour sa bienveillance, ses


.précieux conseils, sa patience et sa disponibilité

Vous avez bien voulu nous confier ce travail riche d’intérêt et


.nous guider à chaque étape de sa réalisation

Vous nous avez toujours réservé le meilleur accueil, malgré vos


.obligations professionnelles

Vos encouragements inlassables, votre amabilité, votre


.gentillesse méritent toute admiration

Nous saisissons cette occasion pour vous exprimer notre


.profonde gratitude tout en vous témoignant notre respect

Nous adressons nos vifs remerciements aux membres du jury :


Vous nous faites l’honneur d’accepter avec une très grande
.amabilité de siéger parmi notre jury

Nous tenons aussi à remercier tous les enseignants du


département d’Architecture de l’Université de Jijel qui ont
.contribué à notre formation
Table des matières

Table des matières


Dédicaces
Remerciements
La liste des figures ...................................................................................................................... IV
La liste des tableaux ................................................................................................................... IX
Liste des abréviations .................................................................................................................. X
Introduction générale
1. Introduction .............................................................................................................................. 1
2. Problématique ........................................................................................................................... 2
3. Hypothèses ............................................................................................................................... 3
4. Objectifs ................................................................................................................................. 3
5. Méthodologie de recherche ..................................................................................................... 3
6. Structure du mémoire ............................................................................................................ 4
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts
1.1. Introduction ........................................................................................................................... 5
1.2. Habitat, notions et concepts .................................................................................................. 5
1.2.1. Définitions ........................................................................................................................ 5
1.2.2. Évolution du concept d'habitat ........................................................................................ 6
a. L’habitat préhistorique ........................................................................................................ 6
b. Habitat de l’antiquité ........................................................................................................... 6
c. Habitat de moyen-âge .......................................................................................................... 6
d. Habitat de la renaissance ..................................................................................................... 7
e. Les maisons du XVIIIe au début du XIXe ........................................................................... 7
f. L’habitat contemporain ........................................................................................................ 7
1.2.3. Typologie de l’habitat ..................................................................................................... 8
a. Habitat collectif .................................................................................................................. 8
b. Habitat semi collectif .......................................................................................................... 8
c. Habitat individuel ................................................................................................................ 9
1.2.4. Les types de disposition des maisons individuels ......................................................... 10
a. Maisons isolées ................................................................................................................... 10
b. Les maisons jumelées ......................................................................................................... 10
c. Les maisons en bande ........................................................................................................ 11
1.3. L’habitat individuel en Algérie............................................................................................ 11
1.3.1. Les origines de l’habitat individuel en Algérie ............................................................. 11

I
Table des matières

1.3.2. Les type d’habitats individuels en Algérie ................................................................... 12


a. L’habitat traditionnel ......................................................................................................... 12
b. L’habitat colonial .............................................................................................................. 13
c. L’habitat après l’indépendance .......................................................................................... 14
1.3.3. Les normes de l’habitat individuel en Algérie ............................................................. 14
a. Les règles d’urbanisme ...................................................................................................... 14
b. Situation de terrain ............................................................................................................. 16
c. Les règles générales pour la construction d'une maison individuelle ................................ 17
1.4. Le lotissement en Algérie ................................................................................................... 20
1.4.1. Définition du lotissement ............................................................................................. 20
1.4.2. Genèse et historique du lotissement en Algérie ........................................................... 20
a. l’auto construction illicite ................................................................................................ 21
b. De l’auto construction illicite à auto construction licite .................................................. 21
1.4.3. Les formes de lotissement en Algérie ........................................................................... 22
a. Différence fonctionnelle ................................................................................................... 22
b. Différence juridique ......................................................................................................... 22
1.4.4. Les éléments d’Organisation et de Conception du Lotissement .................................. 23
a. La Forme du terrain loti .................................................................................................... 23
b. Le Site .............................................................................................................................. 23
c. La Voirie .......................................................................................................................... 23
d. Le découpage parcellaire .................................................................................................. 25
e. les facteurs déterminants la forme de la parcelle ............................................................... 25
1.5. Conclusion ......................................................................................................................... 26
CHAPITRE II: L’énergie photovoltaïque : Future avenir énergétique dans le secteur
d’habitat :
2.1.Introduction ......................................................................................................................... 27
2.2. Les énergies renouvelables ................................................................................................. 27
2.2.1. Définition des énergies renouvelables .......................................................................... 27
2.2.2. Différente types des énergies renouvelables ................................................................. 27
a. L’énergie éolienne ............................................................................................................. 27
b. Energie géothermie ............................................................................................................ 28
c. Energie de la biomasse ...................................................................................................... 28
d. Energie hydraulique .......................................................................................................... 29
e. L’énergie solaire ................................................................................................................ 29

II
Table des matières

2.2.3. Comparaison des différents modes d’énergie renouvelable ......................................... 29


2.3. L’énergie solaire thermique ................................................................................................. 30
2.3.1. Définition de l’énergie solaire thermique .................................................................... 30
2.3.2. Principe de fonctionnement de l’énergie thermique ..................................................... 30
2.3.3. Différentes applications du solaire thermique ............................................................. 31
a. Le chauffe-eau solaire individuel ...................................................................................... 31
b. Système solaire combiné (SSC) ........................................................................................ 31
2.4. L’énergie solaire photovoltaïque ........................................................................................ 31
2.4.1. Définition et historique du photovoltaïque ................................................................... 31
2.4.2. Effet Photovoltaïque ...................................................................................................... 32
2.4.3. Les composante d'un générateur photovoltaïque .......................................................... 33
a. Les modules photovoltaïques ............................................................................................. 33
b. L’onduleur ......................................................................................................................... 34
c. Les organes de sécurité et de raccordement ...................................................................... 34
d. Les batteries d’accumulation ............................................................................................. 34
2.4.4. Différents types des panneaux solaires photovoltaïques............................................... 34
a. Les panneaux photovoltaïques en silicium ......................................................................... 35
b. Les panneaux photovoltaïques n’utilisant pas de silicium ................................................ 36
2.4.5. L’orientation optimale d’un panneau solaire photovoltaïque ...................................... 36
2.4.6. Les secteurs d’application de l’énergie photovoltaïque ............................................... 37
a. Les systèmes isolés ............................................................................................................ 37
b. Systèmes connectés au réseau électrique .......................................................................... 38
2.4.7. Systèmes photovoltaïques dans le secteur d’habitat ..................................................... 38
a. Habitat isolé ....................................................................................................................... 38
b. Habitat connecté au réseau ................................................................................................ 38
2.4.8. Intégration des panneaux photovoltaïque dans la toiture .............................................. 39
a. Les capteurs en toiture inclinée ......................................................................................... 39
b. Les capteurs en toiture plate .............................................................................................. 40
c. Les capteurs dans les façades ............................................................................................ 40
d. Les capteurs hors bâtiments .............................................................................................. 41
2.5. Exemple: (Smart Home) - Bousmaïl-Tipaza ...................................................................... 42
2.5.1. Présentation de la maison solaire pilote ....................................................................... 42
2.5.2. Présentation du système photovoltaïque ....................................................................... 43
2.5.3. Dimensionnement du système photovoltaïque ............................................................. 43

III
Table des matières

2.5.4. L’interprétation de l’exemple ........................................................................................ 44


2.6. Installation du système PV .................................................................................................. 44
2.6.1. Installation du générateur .............................................................................................. 44
2.6.2. Installation des batteries de stockage ............................................................................ 46
2.7. Maintenance d’énergies photovoltaïques ........................................................................... 47
2.8. Avantages et inconvénients de l’énergie photovoltaïque ................................................... 47
2.9. Conclusion ......................................................................................................................... 48
CHAPITRE III : Cas d’étude : Lotissement EL-YASSMINE à Mezghitane ; Simulation
numérique
3.1. Introduction ........................................................................................................................ 49
3.2. Présentation de la ville de Jijel ........................................................................................... 49
3.3. Présentation de lotissement « ELYASMINE » 20lots ....................................................... 50
3.3.1. Situation et limites ........................................................................................................ 50
3.3.2. Le type du bâti ............................................................................................................... 50
3.3.3. Trajectoire du soleil ...................................................................................................... 50
3.4. Etude de prototype .............................................................................................................. 51
3.4.1. Fiches techniques .......................................................................................................... 51
3.4.2. La composition .............................................................................................................. 51
3.4.3. Critères de choix de cas d’étude ................................................................................... 52
3.5. Dimensionnement d’un système photovoltaïque ............................................................... 52
3.5.1. Présentation d’outil de simulation numérique .............................................................. 52
3.5.2. Les principaux étapes du fonctionnement du PVSyst .................................................... 52
3.6. Les panneaux photovoltaïques disponibles sur le marché algérien .................................... 56
3.6.1. Caractéristiques des panneaux ...................................................................................... 56
3.6.2. Prix du panneau photovoltaïque en Algérie .................................................................. 57
3.6.3. La durée de vie .............................................................................................................. 57
3.6.4. Le choix des panneaux .................................................................................................. 57
3.7. Généralité sur le system isolé avec batteries ...................................................................... 58
3.8. Paramètres de simulation ................................................................................................... 55
3.8.1. Etape 01 : Site d’implantation ....................................................................................... 58
3.8.2. Etape 02 : Orientation des modules PV ........................................................................ 59
3.8.3. Etape 03 : Besoins d’utilisateur .................................................................................... 60
3.8.4. Etape 04 : Applications sur le système .......................................................................... 60
3.8.5. Etape 05 : La consommation journalière ...................................................................... 62

IV
Table des matières

3.8.6. Etape 06 : Le schéma d’installation .............................................................................. 62


3.8.7. Etape 07 : L’angle limite d’ombrage ............................................................................ 63
3.8.8. Etape 08 : Résultats de la simulation ............................................................................ 63
3.9. Devis quantitatif et estimatif .............................................................................................. 70
3.10. Comparaison des résultats ................................................................................................ 70
3.11. Conclusion ........................................................................................................................ 72
Conclusion général et recommandation ................................................................................. 73
Bibliographie ............................................................................................................................. 75
Annexes
Résume
Abstract
‫ملخص‬

V
Liste des figures

Liste des figures

N° Titre Page
1 Schéma explicatif d’évolution du d’habitat. 8
2 Plan de masse des 241 logements collectifs en France 8
3 Les 241 logements collectifs en France 8
4 Plan de masse des logements intermédiaire ZAC de la Grappinière en 9
France
5 Les logements intermédiaires ZAC de la Grappinière en France 9
6 Plan de situation de Maison Individuelle Près d’Edersee, Allemagne 9
7 Maison individuelle près d’edersee, allemagne 9
8 Plan de situation de maison isolée à La Roque-Sainte-Marguerite, 10
France
9 Maison isolée à La Roque-Sainte-Marguerite, France 10
10 Plan de situation de maison jumelé À vert saint Denis 10
11 Maison jumelé À vert saint Denis 10
12 Plan de masse de 15 Maisons individuelles à Colombelle 11
13 15 Maisons individuelles à Colombelle 11
14 Coupe sur La maison mozabite 12
15 La maison mozabite a l’intérieur 12
16 Plan de la maison kabyle 13
17 La structure de la maison kabyle 13
18 Les maisons de la casbah d’Alger 13
19 Plans d’une maison de la casbah 13
20 Maison coloniale à alignement 14
21 Maison « à véranda » 14
22 Lotissement de parc Ben Omar, Kouba 14
23 L’implantation par rapport à les limites séparative 15
24 Les règles d’implantations de maison 15
25 Règles d’implantation des maisons jumelées. 15
26 Règles d’implantation 16
27 Bonnes orientations sur Est-ouest 16
28 L'orientation favorable pour des rues différemment 17
29 Bonnes orientations sur rues Nord-Sud. Le coté Est de la rue est le plus 17
favorable
30 La liaison de l'entrée et hall d’entrée avec les autres espaces 17
31 La surface suffisante pour aménager une cuisine 18
32 La liaison de la salle a mangé avec les autres espaces 18
33 Le regroupement des salles du bain, WC, et la cuisine pour les raisons 19
économiques et techniques.
34 Meilleur orientation pour les différentes pièces 20
35 Le marquage de voie principale à une secondaire 23
36 Voie de desserte traitée simplement 24
37 La protection de l’accès des parcelles 24
38 Rue courbe 24
39 Rue coude 24
40 Le transit d’une rue tertiaire entre deux rues secondaires 24
41 Découpage parcellaire à partir d’un vécu quotidien 25
42 Une voie de desserte 25
43 Les servitudes de mitoyenneté 26

VI
Liste des figures

44 La géothermie 28
45 Concepteur & constructeur de centrale biomasse clés en main. 28
46 Mode de fonctionnement d’un panneau thermique. 30
47 Chauffe-eau solaire individuel - CESI. 31
48 Le ssc, système solaire combiné 31
49 Schéma explicatif de l'invention des panneaux photovoltaïques 32
50 Fonctionnement détaillé de l'effet photovoltaïque. 33
51 Schéma de panneau photovoltaïque. 34
52 PV En silicium Monocristallin 35
53 PV En silicium Polychristallin 35
54 PV En silicium Amorphe 35
55 Inclinaison, orientation et latitude des panneaux photovoltaïque 37
56 Structure d’un système PV autonome 38
57 Structure d’un système PV connecté au réseau 39
58 Intégration du capteur sur une toiture en pente 40
59 Mur rideau en façade 41
60 Protection solaire 41
61 allège de balcon 41
62 Plan de la maison solaire. 42
63 L’ensemble de la maison solaire pilote de l’UDES 42
64 Schéma de principe du système photovoltaïque alimentant la maison 43
solaire pilote
65 Système de fixation pour modules photovoltaïques sur tout type de 45
couverture
66 Système de fixation toiture 45
67 Situation de la wilaya de Jijel. 49
68 Localisation de terrain d’étude 50
69 Vue sur le terrain d’étude 50
70 Trajectoire du soleil de lotissement El-Yassmine 50
71 Situation de la maison 51
72 La maison étudiée 51
73 Vue sur plan RDC 51
74 Vue sur plan 1er et 2eme étages 51
75 Vue sur plan toiture 51
76 Orientation de La maison étudiée. 52
77 Organigramme du processus de simulation PVSYST 55
78 Cellule photovoltaïque monocristallin 56
79 Cellule photovoltaïque polycristallin 56
80 Système isolé avec batteries 58
81 Configuration du system. 58
82 Données géographiques de prototype 59
83 Données météorologiques de prototype. 59
84 Inclinaison des panneaux PV 60
85 La consommation annuelle de la maison 60
86 Les caractéristiques de panneau choisi. 61
87 Les caractéristiques de la batterie. 61
88 Une image indiquant le statut de toutes Les caractéristiques du système 62
89 Schéma simplifié du système PV isolé avec batterie 63
90 Angle limite d'ombrage pour des sheds 63
91 Paramètres de simulation 65
VII
Liste des figures

92 Définition des ombrages proches 66


93 Résultats principaux 67
94 Graphique spéciaux 68
95 Diagramme des pertes 69

VIII
Liste des tableaux

Liste des tableaux:

N° Titre Page
1 Tableau Comparaison des différents modes d’exploitation d’énergie 29
renouvelable.
2 Le tableau comparatif montre les différents types des panneaux solaires 36
photovoltaïques.
3 Les avantages et les inconvénients d’intégration des panneaux 40
photovoltaïques dans la toiture
4 Les avantages et les inconvénients d’installation des captures dans 41
façades
5 Les avantages et les inconvénients des captures hors bâtiments 42
6 Les caractéristiques des modules PV, batteries, onduleur utilisé 43
7 Prix des panneaux type Condor. 57
8 Rendement énergétique des deux types de cellules photovoltaïques. 57
9 Les caractéristiques d’onduleur et de régulateur. 62

IX
Liste des abréviations

Liste des abréviations


RGPH : Le Recensement Général de la Population et de L’Habitat.
COS : Coefficient d’occupation au sol.
CES : Coefficient d’emprise au sol.
MATUC : Ministère de l’aménagement du territoire, l’urbanisation et la construction.
DUC : La Direction de l'Urbanisme et de la Construction.
EDF : Électricité de France.
CESI : Le chauffe-eau solaire individuel.
SSC : Système solaire combiné.
Icc : Intensité de court-circuit.
PV : Photovoltaïque.
CIS : Séléniure de Cuivre et Indium.
CdTe : Tellurure de cadmium.
CIGS : Séléniure de Cuivre et Indium et de Gallium.
CdS : Sulfure de cadmium.
W/m² : Watt par mètre carré.
Wc/m² : Watt crête par mètre carré.
UDES : L’unité de Développement des Equipements Solaires.
Noct : Température de fonctionnement nominal des cellules.
Vmpp : Tension à puissance max.
Impp : Intensité à puissance max.
VCO : Tension circuit ouvert.
PVsyst : logiciel performant pour vos systèmes photovoltaïques.
kWh/an : Kilo Watt heure par année.
E.V.A :d'Ethylène Vinyle Acétate.
CDER :Centre de Développement des Energies Renouvelables.

X
INTRODUCTION GENERALE.
Introduction générale

1. Introduction :
Les nouvelles exigences environnementales et énergétiques, nous conduisent aujourd’hui à
repenser nos modes de consommation et d’exploitation en ressources naturelles (notamment les
ressources énergétiques), qui se raréfient sous l’action du changement climatique et nous
conduisent à des consommations de plus en plus rationnelles.
Aujourd’hui, on construit sans aucune considération énergétique, en effet, nos bâtiments
consomment de plus en plus d’énergie que nécessaire, cette situation nous a mené à agir vite
afin de réduire la consommation énergétique et de faire de réels progrès en faveur de la lutte
contre le changement climatique, par conséquent, nous devons passer à l’exploitation de
nouvelles ressources naturelles permettant ainsi de produire des énergies alternatives
renouvelables et respectueuses de l’environnement.
Le soleil est une source énergétique quasi illimitée, est à l’origine d’un nombre
impressionnant d’effet biologiques qui participent directement à la vie, il procure la chaleur,
permet la photosynthèse, la vision,… etc.
L’Algérie dispose d’importantes sources d’énergie renouvelables, en particulier l'énergie
solaire, où elle est située dans le ceinture solaire, qui fournit le taux de rayonnement le plus
élevé de planète et tout au long de l’année.
Dans ce contexte, Eyl Mazzega Marc Antoine, Directeur du Centre Energie de l’IFRI
(Institut français des relations internationales) affirme que :
«L’Algérie a d’autres richesses qui sont tout aussi potentiellement valorisantes et valorisables,
et probablement pourraient créer plus d’emplois, c’est le solaire et l’efficacité énergétique, qui
est l’énergie qui n’est pas consommée».1
De même le professeur Nawar Tabet (Expert algérien en génie physique et science des
matériaux.) Ajoute que :
«L'énergie solaire est l'énergie du futur. L'énergie solaire émise par le soleil sur l'Algérie en six
minutes suffit à consommer toute l'Algérie pendant un an».2
De nos jours, l’utilisation de l’énergie solaire photovoltaïque en Algérie est marquée par
une évolution constante, son domaine d’application prend en garde les ouvrages publiques
(routes, parc, écoles …) réalisés suivant un programme national pour énergie renouvelable
2011-2030, qui va être adopté dans l’avenir a des maisons individuelles.

1
Arezki Benali ,(2018). Développement des énergies renouvelables : L’Algérie pourrait s’inspirer du modèle sud-
africain, disponible sur : https://www.algerie-eco.com/2018/10/08/developpement-des-energies-renouvelables-
lalgerie .Consulté le:03Mars2019.
2
https://www.youtube.com/watch?v=g-YCoIT9ZHw&feature. Consulté le : 27Mars2019.

1
Introduction générale

Le plan de développement des investissements dans les énergies renouvelables allouées


aux zones côtières permet d’établir la capacité des énergies renouvelables en fonction de la
disponibilité des installations immobilières (Exploitation de tous les espaces tels que les toits,
les balcons, les bâtiments et autres espaces inutilisés).3Et au même temps de disponibilité des
panneaux photovoltaïques sur marché et du cout toujours élevé des factures d’électricité ;
l’utilisation de l’énergie photovoltaïque va être servis dans le domaine d’habitat.
2. Problématique :
Depuis le début de l’ère industrielle, les émissions de gaz à effet de serre liées à
l’exploitation des énergies fossiles ont considérablement augmenté, conduisant à une
évaluation des températures moyennes sur terre. Ce phénomène risque d’avoir d’importantes
conséquences en menaçant le climat, les écosystèmes et les sociétés humaines.
Dès la première crise pétrolière en 1973, Plusieurs effort ont été fournis, on cherchait un
nouveau mode de vie écologique qui prend en compte : la santé de l’homme, la protection de
l’environnement, l’utilisation rationnelle de l’énergie et la satisfaction des besoins énergétique
dans les prochaines années. Les approvisionnements énergétiques sont devenus avec le temps
un problème majeur, non seulement en raison des difficultés croissantes liées aux produits
pétroliers, mais aussi due à l'épuisement des ressources naturelles. Cela à permet par la suite la
naissance du développement durable comme étant une solution écologique pour la planète.4
Par ailleurs, Le secteur du bâtiment est le premier consommateur d'énergie en Algérie, il
absorbe 41% de la consommation totale d'énergie finale, a indiqué un responsable à l'Agence
nationale pour la promotion et la rationalisation de l'utilisation de l'énergie (APRUE)5.Le
CDER (Centre de Développement des Energies Renouvelables) recommande à cet effet,
l’ouverture du champ d’énergies renouvelables aux secteurs résidentiels, Il s’agit concrètement
d’installer des équipements solaires au niveau des toitures, À ce propos, le potentiel solaire
dans le quartier témoin est très appréciable.6
Donc l’Algérie doit faire face à un problème énergétique croissant lié à la demande de la
population .En effet, que ce soit dans le secteur de l'habitat, le secteur tertiaire ou autre, les
besoins en énergies fossiles ou renouvelables sont importants.
A l'instar des villes côtières algérienne, Jijel par sa situation géographique, est
particulièrement exposée au soleil, cela permet d’avoir un éclairage durant toute la journée

3
Ministère de l'Industrie et des Mines(2017) Secteur des énergies renouvelables disponible sur :
http://www.andi.dz/index.php/ar/les-energies-renouvelables. Consulté le : 24Mars2019.
4
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01168588/document. Consulté le : 30Juin2019.
5
http://www.aps.dz/economie/85470-le-secteur-du-batiment-premier-consommateur-d-energie-en-algerie.
Consulté le : 2 juin2019.
6
Ministère de l'Industrie et des Mines(2017) .Op.cit.
2
Introduction générale

quelque soit en hiver ou en été, raison pour laquelle il faut commencer à investir dans l’énergie
solaire.
Notre travail de recherche est basé sur l’investissement de l’énergie solaire dans l’habitat
individuelle en se servant de l’énergie photovoltaïque .Dès lors, deux premières questions se
dégagent :
 Comment peut-on assurer la production électrique en servant d’énergie photovoltaïque
dans l’habitat individuel ?
 L’intégration de l’énergie photovoltaïque dans les murs toitures ...Etc. peut-être une
réponse aux besoins énergétiques dans les habitats individuels?
3. Hypothèses :
La problématique que nous avons posée nous a incité à suggérer des hypothèses suivantes :
 L’utilisation de l’énergie solaire photovoltaïque dans des maisons individuelles à Jijel
répond aux différentes données climatiques dans cette ville.
 En outre nous pouvons obtenir des résultats satisfaisants s’il existe une cohérence entre
les intervenants dans les projets quelque soit maitre d’œuvre, maitre d’ouvrage, autorité
locale.
4. Objectif de l’étude :
 L’utilisation de l’énergie photovoltaïque comme premier choix dans le logement
individuel, et mettre les moyens et les outils nécessaires afin d’intégrer ce système
dans l’habitat individuel.
 Démontrer qu’il est rentable, écologiquement souhaitable, et socialement acceptable, de
développer l’énergie photovoltaïque dans l’habitat individuelle.
5. Méthodologie de recherche :
La méthodologie suivie pour répondre à la problématique citée précédemment et confirmer
notre hypothèse, s'organise en générale autour de deux parties principales :
 La partie théorique :
Cette approche sera focalisée sur la documentation et la collecte de données de
plusieurs références bibliographiques afin de vulgariser la notions de l'habitat et
d’approfondir nos connaissances concernant l'énergie photovoltaïque et leur
exploitation
 La partie pratique :
C’est l’approche opérationnelle de notre recherche, elle consiste à simuler notre cas
d’étude « lotissement el Yasmine à Jijel » à l’aide de logiciel PVSYST, qui nous

3
Introduction générale

permet d'avoir des informations sur le dimensionnement et la capacité d’une installation


photovoltaïque.
6. Structure du mémoire :

Introduction générale

Chapitre 1 : L’habitat individuel en Algérie : Notions et


Approche théorique

concepts

Chapitre 2 :L’énergie photovoltaïque : Futur avenir


énergétique dans le secteur de l’habitat.
Approche
pratique

Chapitre 3 : Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à


Mezghitane ; Simulation numérique

Conclusion générale

4
CHAPITRE 01 :
L’HABITAT INDIVIDUEL EN
ALGERIE : NOTIONS ET CONCEPTS.
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

1.1. Introduction :
Au cours du temps, depuis l'âge primitif jusqu'à nos jours, l'homme cherche à satisfaire un
besoin fondamental dans sa vie, celui d'un abri, passant par différents types et formes d'habitat.
De la grotte au gratte-ciel, de la notion d'individualité à celle de la collectivité, en effet
l'individualité persiste reflète une valeur stable d'indépendance et d’intimité.
Notre objet d’étude est « l'habitat individuel » particulièrement en Algérie cherchant à
travers ses différentes notions et définitions à avoir une idée globale sur ce type d'habitat en
Algérie, on se focalise essentiellement sur la période récente afin d’avoir le maximum
d’informations sur les lois et les réglementations inaugurées par l'état algérien.
1.2. Habitat, notions et concepts :
1.2.1. Définitions :
- Habitat: le mot habitat fait référence à l'endroit où les hommes (ou d'autres animaux) se
réfugient pour dormir, travailler ou tout simplement se protéger des intempéries et de la faune.
De manière plus scientifique, l'habitat est une zone plus ou moins étendue ou vivent les
animaux. Cet habitat peut être provisoire (une journée) ou plus long (une saison).
En géographie humaine, l'habitat désigne le mode d'occupation de l'espace par l'homme pour
des fonctions de logement. Il s'étend également à l'ensemble des conditions de logement.
L’habitat est défini comme « le lieu où l'on habite », cette définition est un peu restrictive, il est
toute l'aire que fréquente l'individu. L’habitat concerne aussi bien l'urbanisation que
l'aménagement de territoire ou l'architecture.1
- Habiter: Habiter c’est à la fois se loger mais aussi travailler, consommer des loisirs, se
déplacer, … en un mot vivre.2
Autrement dit, le concept "habiter" a pris une signification plus profonde, telle que le démontre
Ch. NORBERG-SCHULZ «l’homme habite lorsqu’il réussit à s’orienter dans un milieu ou à
s’identifier à lui ou tout simplement lorsqu’il expérimente la signification d'un milieu.
Habitation veut donc dire quelque chose de plus qu'un refuge».3
- Habitation: l’habitation est avant tout un lieu de vie, un lieu protégé de toutes les menaces
extérieures. Elle renvoie aux normes sociales qui permettent l’intégration.4
1.2.2. Évolution du concept d'habitat :

1
OTCHIA Samen, (2006). "Les déterminants de la qualité de l'habitat à Kinshasa. Approche par le modèle
Biprobit (ProbitBivarié)", disponible sur : https://www.memoireonline.com/12/07/818/m_determinants-qualite-
habitat-kinshasa-modele-biprobit6.html. Consulté le : 02 février 2014.
2
CAPA Franck Bartoli, (2005).Le Livre Blanc de L’Habitat, Communauté d'Agglomération du Pays Ajaccien.
P.03.
3
MELIOUH Fouzia et TABET AOUL Kheira, (2001), « L’habitat espaces et repères conceptuels», Courrier du
savoir N°01, p. 59-64.
4
NADÈGE Leroux, (2008). Qu'est-ce qu'habiter ? Les enjeux de l'habiter pour la réinsertion, n° 97, p, 14.
5
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

Depuis le passé, l’homme a toujours éprouvé un besoin de retrouver ,à la fin de son travail,
un lieu de repos ,lui procurant un peu de confort ,et un lieu de refuge, lui assurant également un
abri contre tous les dangers, ce lieu a évolué à travers l’histoire, et a pris de différentes formes,
tout en n'étant pas forcément ,fixe et unique.
a. L’habitat préhistorique :
- Premier forme d’habitat : Les cavernes : Est un espace naturel aménagé de façon
rudimentaire, elle protège ses habitants des intempéries et des animaux.
Le feu permettait de se chauffer, de cuire les viandes et de servir de moyen défensif contre les
animaux qui peuplaient la caverne avant que l’homme ne s’en empare.
- Les tentes en peaux (Habitat nomade) : Au début de la préhistoire, les hommes étaient
nomades. Ils se déplaçaient en fonction des saisons, des migrations du gibier. Il s'abrite à
l'entrée des grottes ou habite des huttes faites de branchages, ossements et peaux.
- Les habitations Troglodytiques (Habitat sédentaire) : Ces habitations sont avantageuses
car elles sont : fraîches, 13°C toute l’année, hiver comme été à l’abri de toute tempête. 5
b. Habitat de l’antiquité : Naissance des huttes
L'évolution de l'habitat est forte dans certains pays qui bordent la Méditerranée (Egypte,
Mésopotamie). Les maisons deviennent carrées et sont disposées les unes contre les autres pour
former des rues, c'est la naissance des villes.
- Les maisons gallo-romaines : Sont vastes et confortables, elles ont plusieurs pièces
(thermes, WC) disposées autour d’espaces à ciel ouvert et sont décorées (marbres, fresques,
mosaïque), l’utilisation de la pierre, brique, tuile et chauffage par le sol se généralise dans la
construction, à la campagne comme dans les villes. A la même époque, en gaule l'évolution de
l'habitat est moindre.
- La maison gauloise : La maison gauloise est faite de matériaux disponibles à proximité :
Structure et charpente en bois, murs en torchis, toit de paille qui descend presque jusqu'au sol.6
- L'habitation paysanne : La structure de la maison est en bois, complétée de torchis, avec un
toit en chaume. Chez les plus riches un soubassement en pierre protège bois et torchis de
l'humidité, Les ouvertures sont peu nombreuses et étroites.
c. Habitat de moyen-âge :
- Demeures modestes : Les maisons sont collées les unes aux autres, étroites et bâties en
hauteur pour gagner de la place. Chaque étage déborde au-dessus de l'étage inférieur, selon la
technique de l'encorbellement, La maison se composait d'un rez-de-chaussée en pierre de taille,

5
http://maurois-col.spip.ac-rouen.fr/IMG/pdf/evolutionhabitat.pdf. Consulté le : 20mars2019.
6
MEGANE Mercier, (2015).Evaluation des habitats à travers les âges, disponible sur :
https://slideplayer.fr/slide/2348329/. Consulté le 20 mars 2019.
6
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

et de poutres de bois, avec une charpente de poteaux de bois dite à colombage, Le rez-de-
chaussée de l’immeuble est souvent occupé par un artisan ou un commerçant. Dans les
villages. Les maisons sont construites en bois, complétée de torchis avec un toit de chaume. Le
foyer n’est plus au centre de la pièce et remplacé par une cheminée en appui sur le pignon. 7
- L'habitation d’élite : La motte castrale et l’habitat à plat : Fortifié, entouré de fossés et
doté d’une tour. La motte castrale est l’une des manifestations de l’habitat d’élite fortifié du
Moyen Âge, Il s’agit dans certains cas d’une élévation artificielle de terre, souvent entourée
d'un fossé, sur laquelle est construite une fortification.
d. Habitat de la renaissance (XVIe siècle) : En route vers la modernité et le luxe
Les maisons florentines étaient généralement appelées « palazzi » (palais) encore qu’on
n’ait commencé à bâtir de véritables palais que dans le deuxième tiers du XVe siècle. À partir
du XIIIe siècle, la forme des maisons est généralement à trois ou quatre niveaux, avec une ou
trois portes et des fenêtres l’une au-dessus de l’autre. On continua de bâtir ce genre de
demeures au XVe siècle, contiguës aux maisons voisines serrées dans des rues étroites où la
lumière pénétrait avec difficulté.8
e. Les maisons du XVIIIe au début du XIXe:
L'apparition de nouvelles formes du bâti que par la transformation du rapport entre les
habitants et l'espace habité. Dans les milieux aisés, le quartier perd son importance mais
l'appartement devient d'abord pour les bourgeois et plus tard pour les nobles.
Un abri fortement féminisé où l'on fuit la promiscuité des rues. Pour un nombre croissant
d'ouvriers et d'employés s'amorce une séparation encore timide, mais réelle entre travail et
domicile, qui changera également leur rapport à l'habitat.9
f. L’habitat contemporain :
Les habitats individuels et collectifs se veulent plus écologiques, l’habitat semi collectif est
considéré comme un outil de développement et de densification pour les collectivités locales.
Les nouvelles habitations dites « passives » se différencient de l'habitat traditionnel par les
matériaux et les techniques utilisés (chauffage, ventilation, climatisation…), c’est un habitat à
très faible consommation électrique. Donc l’habitat a connu une forte évolution soit dans les
matériaux, les techniques et les systèmes de construction.

7
http://blog.acversailles.fr/defitice95/public/Fichiers/Arts_au_fil_du_temps/Cycle_3/art_de_l_espace/Histoire_de_
l_habitat.pdf. Consulté le : 23Mars2019.
8
Apparence, (2018). Les maisons de la renaissance, disponible sur : https://www.aparences.net/art-et-
mecenat/renaissance-et-vie-privee/les-maisons-de-la-renaissance/. Consulté le : 25Mars2019.
9
David Garrioch, (1999). L’habitat urbain à Paris (XVIIIe-débutXIXesiécle), disponible sur :
https://journals.openedition.org/ch/384. Consulté le : 25Mars2019.

7
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

Les Habitat Habitat Maison gallo- Maison


cavernes nomade sédentaire romaine gauloise

Maison
paysanne

Habitat Les maisons du Les Maison


Demeures
écologique XVIIIe au maisons d’élite
modestes
début du XIXe florentines

Figure 01: schéma explicatif d’évolution du d’habitat.


Source : Auteur.

1.2.3. Typologie de l’habitat :


- On a distingué 3 types d’habitat :
a. Habitat collectif :
L’habitat collectif est l’habitat le plus dense, il se trouve en général en zone urbaine, se
développe en hauteur en général au-delà de R+4. Les espaces collectifs (espace de
stationnement, espace vert entourant les immeubles, cages d'escaliers, ascenseurs...) Sont
partagés par tous les habitants, l’individualisation des espaces commence à l’entrée de l’unité
d’habitation.10

Figure 02: plan de masse des 241 logements Figure 03:les 241 logements collectifs en France
collectifs en France Source : http://www.atelierthierryroche.fr
Source : http://www.atelierthierryroche.fr

b. Habitat semi collectif ou « intermédiaire »:


Il s’agit d’un ensemble d’habitations avec mitoyenneté verticale et/ou horizontale ne
dépassant pas R+3, Une partie du logement bénéficie d’un espace privé extérieur, si possible
sans vis-à-vis gênant et dans le prolongement direct du séjour (terrasse ou jardin de taille

10
BRAIVE Thomas, (2008). Enquête sur L’Habitat Groupé, Mémoire de fin d’année de formation continue sur la
Qualité Environnementale dans le Bâtiment, ENSA Lyon, p 07.

8
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

comparable à la surface d’une pièce confortable), les parties communes sont réduites et
conçues pour une gestion peu coûteuse, l’« intermédiaire » représente aussi la possibilité de
combiner, d’assembler, de superposer les logements entre eux tout en gardant une
ressemblance avec l’habitat individuel, il permet de moduler la densité, d’apporter une
diversité au paysage urbain, de créer une convivialité chez les habitants pour qui il est agréable
à vivre11,(voir la figure 05)

Figure 04 : Plan de masse des logements Figure 05 : Les logements intermédiaires ZAC de
intermédiaire ZAC de la Grappinière en France la Grappinière en France
Source : http://www.atelierthierryroche.fr Source : http://www.atelierthierryroche.fr

c. Habitat individuel :
L’habitat individuel représente plus de la moitié des logements dans le monde, avec des
typologies très différentes en fonction de l'ancienneté du bâtiment.12
Elle désigne une maison, une villa, un pavillon ou bien toute autre forme vernaculaire qui
est destinée à être habitée par une seule famille, ce type d’habitat se caractérise par un largeur
et un hauteur de la façade, un espace non bâti de la parcelle (jardin ou parc lorsqu'ils existent),
ainsi qu’une superficie intérieure de 120 m2 et le nombre de niveaux (généralement 1, 2 ou 3
étages) peuvent varier.13

Figure 06 : plan de situation de Maison Figure 07: Maison Individuelle Près


Individuelle Près d’Edersee, Allemagne d’Edersee, Allemagne
Source : http://www.homelidays.com Source : http://www.homelidays.com

11
SCP Barbeyer & Dupuis, (2003). « Étude action sur l'habitat intermédiaire » : rapport de synthèse, CAUE de la
Savoie. Lyon , p8.
12
https://construction-maison.ooreka.fr/astuce/voir/462205/habitat-individuel . Consulté le 03février2019.
13
https://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/habitat/57164 . Consulté le 04mars2019.
9
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

1.2.4. Les types de disposition des maisons individuels :


a. Maisons isolées :
Ce type de maison a souvent un plan identique, et tende à former un tout parce qu’elle est la
répétitivité du même élément.
Elle donne une cohérence à la composition urbaine grâce à la répétition de la forme et du
rythme, leur densité d’occupation au sol varie de 5 à 15 maison à l’hectare, c’est la une forme
de construction extravagante à la fois du point de vue utilisation du sol et des coûts, c’est
pourquoi il est conseillé de combiner les maisons isolées avec les immeubles collectif ou les
maisons en bande.14

Figure 08 : Plan de situation de maison isolée à La Figure 09 : Maison isolée à La Roque-Sainte-


Roque-Sainte-Marguerite, France Marguerite, France
Source : https://www.homelidays.com Source : https://www.homelidays.com

b. Les maisons jumelées :


Ce modèle est entouré sur les trois côtés : par un espace libre qui leur donne presque
l’illusion d’une maison isolée. La répétition d’un modèle unique donnera une impression
d’unité. Deux maisons couplées ont généralement de 12à 15 mètres de façade, ce qui est un peu
étroite par rapport à l‘élévation, et à la longueur moyenne des jardins individuels qui est de 0 à
45 mètres.

Figure 10 : Plan de situation de maison jumelé À Figure 11 : Maison jumelé À vert saint Denis
vert saint Denis Source : http://www.archilink.com
Source : http://www.archilink.com

14
KAHEL Kamel, (2006). Le lotissement résidentiel enjeux urbanistique et développement urbain durable,
mémoire de magister en urbanisme. Université de Constantine, p.13-14.

10
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

c. Les maisons en bande :


La maison en bande peut être soit un ensemble complet doté d’un caractère architectural,
soit un ensemble de maison toutes différentes les unes des autres, les deux facteurs communs à
tous les types, étant la mitoyenneté des maisons et l’alignement des façades. Construire sur une
trame étroite avec une ouverture de 4.5 à 9m, la bande présente l’avantage d’économie de
terrain et une densité d’occupation du sol15, (voir la figure 12)

Figure 12 : plan de masse de 15 Maisons Figure 13 :15 Maisons individuelles à


individuelles à Colombelle Colombelle
Source : http://www.archilink.com Source : http://www.archilink.com

1.3. L’habitat individuel en Algérie :


1.3.1. Les origines de l’habitat individuel en Algérie :
Les racines de la maison individuelle en Algérie se trouvent en partie dans la maison
traditionnelle, cette maison Algérienne a subi à travers le temps des modifications et des
bouleversements qui ont changé ses caractéristiques principales. Elle a subi également la
modification des relations entre intérieur et extérieur du logement. 16
Elle a été aussi soumise à travers l’histoire à une évolution notable suite aux changements
des usages contemporains de l’habitation qui tend vers tout ce qui est moderne. Une
confrontation claire entre le modernisme et le traditionnel par la mise en place d’un nouveau
système politique et culturel importé de l’Europe occidentale.
Dans les années 90, les statistiques indiquent clairement la prédominance de la maison
individuelle dans la structure du parc de logement. En effet, plus de la moitié (55,26%) des
habitations, sont des maisons individuelles. La maison traditionnelle et celui des immeubles ne
représentent respectivement que (19,87% et 16,78%) du total des maisons individuelles.
Cette supériorité numérique de la maison individuelle s’explique notamment par :
- L’héritage de la période coloniale d’un parc de logement constitué essentiellement de
maisons individuelles.

15
KAHEL Kamel. Ibid. p. 15.
16
BENZAOUI Amel, (2013). Le processus de création d’un habitat individuel de qualité cas de la ville d’ain
beida. Mémoire présenté en vue de l’obtention du diplôme de Magister en Architecture. Université badji mokhtar
Annaba. P.70.
11
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

- L’essor de l’auto construction illicite de la période des années 1970.


- Le nombre important de lotissements communaux réalisés durant les années 1970.
- L'exode rural massif dès les années 90.
La maison individuelle devra dans les années à venir jouer un rôle important dans la
résorption de la pénurie en logement et renforcer d’avantage sa première place dans la structure
du parc logement. Cette situation est confortée par les orientations politiques de l’Etat visant à
accorder une priorité à l’habitat individuel et autorisant ainsi le privé à lotir au même titre que
le secteur public.17
1.3.2. Les type d’habitats individuels en Algérie :
Les types d’habitat individuels en Algérie sont multiples, c’est le résultat de plusieurs
périodes et civilisations qui s’y sont succédées, soit antérieurs à la période de la colonisation
française ou hérités de cette période, soit plus récents comme résultat de l’urbanisation et de
l’industrialisation.
L’habitat individuel en Algérie peut être classifié en trois principales catégories:
a. L’habitat traditionnel :
Qu’il soit de type urbain ou rural, l’habitat traditionnel s’adapte aux régions climatiques de
sa localisation par l’architecture, les matériaux, la forme, l’implantation et les modes
d’occupation diurnes et nocturnes.
 La Maison mozabite (urbain) :
La maison du Mzab est caractérisée par sa simplicité et sa fonctionnalité. Elle ne comporte
aucun signe extérieur de richesse par principe d'égalité et de solidarité sociale. La maison se
compose de deux niveaux et d'une terrasse accessible18, (voir la figure 14)

Figure 14 : Coupe sur La maison mozabite Figure 15 : La maison mozabite à l’intérieur


Source : http://bioclimausud.over-blog.org Source : http://bioclimausud.over-blog.org

 La maison kabyle (rural) :

17
BENZAOUI Amel. Ibid. p.72.
18
https://www.slideshare.net/hafouu/larchitecture-mozabites. Consulté le: 02 Avril2019.
12
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

La maison est construite en pierres liées au mortier de terre, et recouverte de tuiles ou


d'une couche de terre que l'eau ne pourra traverser19, (voir la figure 17).

Figure 16: plan de la maison kabyle Figure 17 : la structure de la maison kabyle


Source : Source :
http://cdha.fr/sites/default/files/kcfinder/files/Club_ http://cdha.fr/sites/default/files/kcfinder/files/Club
Kabylie/La_maison_kabyle_CG_090314.pdf
 La maison de la casbah :
L’architecture domestique de la Casbah est représentative d’un habitat humain traditionnel
représentatif de la culture musulmane profondément méditerranéenne, la typologie est stable
entre le palais et la demeure du modeste artisan. La maison de la casbah apparait groupée,
mitoyenne, elle ne présente qu’une seule façade. On estime que ce mode de regroupement des
habitations remonte à l’époque Ziride20, (voire les figures 18 ,19).

Figure18 : les maisons de la casbah d’Alger Figure 19 : plans d’une maison de la casbah
Source : http://lebonusage.over-blog.com Source : http://archilmd2012-2013.blogspot.com

b. L’habitat colonial :
L’habitat colonial est un espace conforme à l’intérieur de la maison occidentale, ce type
d’habitat a été projeté et construit à l’époque coloniale, il répond dans sa structuration à une
logique d’organisation des espaces ; celle de repartir des fonctions précises dans des espaces
nettement différenciés, chaque espace est spécialisé pour accueillir une fonction.21

19
GENEVOIS, H, (1962). L'habitation kabyle, F.D.B-Fort National, Tizi-Ouzou, p, 9.
20
https://azititou.wordpress.com/2012/01/23/larchitecture-de-la-vielle-casbah-dalger/. Consulté le : 2 avril 2019.
21
http://journals.openedition.org/anneemaghreb/2113. Consulté le : 3 avril 2019.
13
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

Figure20: maison coloniale à alignement Figure21: maison « à véranda »


Source : https://journals.openedition.org Source: https://journals.openedition.org

c. L’habitat après l’indépendance :


Des villas Individuelles construites pour
leur majorité dans des lotissements selon des
styles d’architecture très diversifiés.
Ainsi que des constructions individuelles,
réalisées en milieu rural en raisons de limiter
l’exode des paysans vers les villes. Figure 22 : lotissement de parc Ben Omar, Kouba
Source : http://saranac.skyrock.com

1.3.3. Les normes de l’habitat individuel en Algérie :


a. Les règles d’urbanisme :
Une règle d’urbanisme crée les conditions de l’acceptation ou de refus d’une autorisation
qui engage la responsabilité de l’autorité à l’égard d’un acte très important de la vie de citoyen
,elle doit être incontestable et ne pas être sujette à l’interprétation ou appréciation et ne comble
ainsi formulation floue ,elle assurera ainsi une sécurité juridique à l’ensemble des partenaires
.La force de l’ensemble des règlement dépend de la légalité de chacune des règles qui
composent .22
Leur combinaison varie suivant la forme urbaine recherchée. Les règles ayant l’effet le plus
important sur la forme urbaine sont suivant les types :
 Type 1 (maison isolé) :
- La construction devra s’implanter à 4m minimum de la limite de voirie.
- La façade arrière de la construction ne pourra être à plus de 15 m de la limite de voirie.
- La construction devra s’implanter soit en limite séparative soit à 4m minimum de la limite
séparative.
22
Ministre de l’urbanisme et de la construction, (2005). L’aménagement des lotissements, Office des publications
universitaires, Ben Aknoun(Alger).p.80.
14
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

- La hauteur mesurée à partir du sol existant.


- La hauteur ne peut excéder 13m.
- Elle pourra toutefois atteindre 15 m dans la limite d’une surface de 10m2.
- La hauteur des clôtures est fixée à 2.10 m minimum. L’emprise au sol maximum 30%

Figure 23 : l’implantation par rapport à les limites Figure 24 : les règles d’implantations de maison.
séparative Source : L’aménagement des lotissements, p79.
Source : L’aménagement des lotissements, p80.
 Type 2 (maison jumelé) :
- La construction devra s’implanter à 4m minimum de la limite de voirie.
- La construction devra s’implanter soit en limite séparative soit à 4m minimum de la limite
séparative.
- L’emprise au sol ne pourra excéder 50%.
- La hauteur mesurée à partir du sol existant.
- La hauteur ne peut excéder 12m.
Elle pourra toutefois atteindre 14 m dans la limite d’une surface de 10m2.
- La clôture devra être d’une couleur en harmonie avec celle des bâtiments situés à
l’alignement.
- L’espace compris entre la construction et la clôture en façade sur rue doit être planté moins
deux arbres. (Voir la figure 25).

Figure 25: Règles d’implantation des maisons jumelées.


Source : l’aménagement des lotissements p82.
15
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

 Type 3 (maison en bande) :


- Les constructions seront implantées sur les deux limites séparatives.
- L’emprise au sol maximum 60%.
- La hauteur ne peut excéder 6m.
- Elle pourra toutefois atteindre 8 m dans la limite d’une surface de 10m².23

Figure 26: Règles d’implantation


Source : l’aménagement des lotissements, p87

b. Situation de terrain:
- Le terrain au Sud de la route: est à préférer en générale, par ce que de ce fait, toutes les
pièces secondaires et l'entrée donnent ou Nord sur la route.
Toutes les salles de séjour et chambres à coucher se situent alors sur cotés calmes et
ensoleillés (Est, Sud, Ouest) à l'écart de route, avec sortie et vue sur le jardin.
- Le terrain se trouve au Nord de la route : le bâtiment devrait être construit tout au fond,
malgré une voie d'accès longue et coûteuse Pour profiter d'un jardin ensoleillé sur la devant.
-De tels terrains conviennent à des façades représentation vues de la route.

Figure 27: bonnes orientations sur Est-ouest


Source : ERNST Neufert, 7iéme édition.p.228

- Au bord des routes orientées Nord-Sud, ce sont donc les terrains situées à l'Est qui ont la
situation plus favorable.

23
Ministre de l’urbanisme et de la construction. Ibid. p.32.
16
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

- De plus il faut disposer les terrains situées à 1'Ouest de sorte à pouvoir conserver
l'ensoleillement Sud propice, et une vue libre dégagée depuis la terrasse.
- En ce qui concerne l'orientation favorable pour d'autres directions de routes.24

Figure 28:l'orientation favorable pour des rues Figure 29 : bonnes orientations sur rues Nord-Sud.
différemment Le coté Est de la rue est le plus favorable.
Source : ERNST Neufert, 7iéme édition.p.228 Source : ERNST Neufert, 7iéme édition.p.228

c. Les règles générales pour la construction d'une maison individuelle :


 1'entrée d’habitations :
- L'accès au hall se situe de préférence à l'opposé la direction prédominante du vent, mais
toujours bien visible depuis la rue ou le portail du jardin.
- La liaison directe, cuisine, escalier, WC. Voir la figure 30.

Figure 30: La liaison de l'entrée et hall d’entrée avec les autres espaces.
Source : ERNST Neufert, 7iéme édition.p.201

 Les Couloirs :
-Pour les couloirs à faible circulation avec un accès d’un seul côté, une largeur de 0.9 au mieux
1.0 m est suffisante.
-Les mêmes couloirs avec forte circulation doivent avoir une largeur de 1.30 – 1.40 m que 02
personnes puissent se croiser sans difficulté.

24
ERNST Neufert, (1996). les éléments de projets de construction, DUNOD, 7iéme édition, paris, p.234.
17
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

- Les couloirs à forte circulation avec accès de 02 coté demandent une largeur de 1.60 m pour
le croisement de 02 personnes et ≥ 2m pour 3 personnes.
 Les normes des pièces habitables :
 La cuisine :
- La bonne orientation de la cuisine est Nord-est ou Nord-Ouest.
- De la cuisine il faut si possible avoir une vue sur la porte du jardin, là l'entrée le terrain de
jeux des enfants et la véranda.
- On doit rechercher une bonne liaison avec les autres locaux, le vestibule, la salle à manger et
tous les locaux services.
- La surface minimale d'une cuisine à 8 - 10 m2.
- La surface minimale d'une cuisine avec coin repas à12 -14 m2.

Figure 31: la surface suffisante pour aménager une cuisine.


Source : ERNST Neufert, 7iéme édition.p.209

 Salle à manger :
- Orientation des salles à manger vers Ouest, la place pour le petit déjeuner vers l'Est.
Une sortie sur la terrasse est avantageuse.
- Situer les espaces libres à des endroits ensoleillés à l'abri du vent , devant la salle à
- Mange ou des pièces d'habitation (vent provenant habituellement du Nord-Ouest, donc
orientation Est à Nord-Est.

Figure 32: la liaison de la salle a mangé avec les autres espaces.


Source : ERNST Neufert, 7iéme édition.p.211

18
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

 Les chambres à coucher:


- Les chambres à coucher orientation vers le coté calme et ensoleillées. Il faut si possible
orienter vers le jardin.
- Dans une chambre à coucher il faut au moins un miroir dans lequel. La meilleure solution est
une armoire ou un placard.
- Pour les placards contre un mur extérieur, veillé à l'isolation et à une bonne ventilation pour
éviter toute condensation, la même ventilation est nécessaire pour les locaux de rangement.
- Le lit déterminant pour dormir confortablement, la longueur du lit se calcule individuellement
en ajoutant 25 cm à sa propre taille.
- Prévoir autour du lit un espace ce d'au moins 60 cm, ou mieux encore de 75 cm.
- L'armoire est placée parallèlement au lit, il doit rester suffisamment d'espace libre.
- On a besoin d'environ 1 m de rangement par personne.
- Vieller à l'isolation thermiques et à l'aération pour les placards adossés à un mur extérieur de
façon à éviter la formation d'humidité par condensation l'aération est aussi nécessaire pour les
placards dans des réduits.
 Salle de bains :
- Salle de bains et WC devraient être orienté vers le Nord.
- En règle générale ils devraient bénéficier de lumière et d’aération naturelle.
- Le revêtement des murs et du plafond doivent pouvoir absorber et évacuer suffisamment
d'humidité de l'air (choisir des revêtements de sol antidérapants).
- Pour des raisons économiques et techniques, salle de bains et WC ainsi que salle de bains et
cuisine doivent être agencés de sorte à regrouper leurs conduites.
- La salle de bains et les WC peuvent être accessibles des chambres si un autres WC ou une
autre salle de bains avec cuvette WC est accessible du couloir.

Figure 33: le regroupement des salles du bain, WC, et la cuisine pour les raisons économiques et
techniques.
Source : ERNST Neufert, 7iéme édition.p.219

19
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

 Disposition des pièces :


- Il faut autant que possible orienter toutes
les salles de séjour et chambres vers le
jardin et les côtés ensoleillés, les locaux de
service vers la rue.
- Déterminer exactement la meilleure
disposition de chaque pièce par rapport au
soleil selon une heure et une saison précisé
et par conséquent l'orientation du bâtiment
et sa distance avec les constructions
voisines, arbres, etc. Figure 34:meilleur orientation pour les différentes
pièces
- Attention à la direction principale du vent. Source : ERNST Neufert, 7iéme édition.p.228
Cotés généralement défavorables pluvieux et ventés.25
 Règles de Mise en conformité des constructions et leur achèvement :
La loi 08-15 du 20 juillet 2008 fixant les règles de mise en conformité des
constructions et leur achèvement (voir annexe)
1.4. Le lotissement en Algérie :
1.4.1. Définition du lotissement :
Le lotissement c’est l’opération, qui consiste à diviser une propriété ( parcelle) d’un seul
tenant en plus de deux lots destinés à la construction , le propriétaire public ou privé divise sa
parcelle en deux ou plusieurs parcelles qu'il cède comme des terrains à bâtir , selon les règles
d’urbanisme en vigueur des droits de construire précis ( cos et ces ) pour des habitations ou des
activités (industrie , commerce ) le lotissement a un programme d’équipement et un schéma
d’organisation :il génère des espaces publics et des espaces privés.26
1.4.2. Genèse et historique du lotissement en Algérie:
La pratique du lotissement en Algérie apparaît après l’indépendance comme un outil
opérationnel suite à la croissance urbaine et le besoin en logements, surtout c’est le type le
mieux adapté pour notre mode de vie.
Durant les premières années de la crise du logement, la priorité a été accordée au programme
d’habitat collectif. Les résultats obtenus en matière de livraison de logement ont été faibles
Face à ce phénomène et pour assurer la satisfaction des besoins, des initiatives par des
programmes de l’habitat individuel ont été encouragées à partir de 1974.

25
ERNST Neufert, (1996), Ibid. p, 207, 214, 217, 2018, 225,230.
26
MAOUIA Saïdouni, (1999). Eléments d’introduction à l’urbanisme : histoire, méthodologie, réglementation,
casbah, p.190.
20
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

Mais le problème du retard pour le commencement des opérations des lotissements


communaux a supporté l’apparition d’une forme habitat individuel qui est habitat individuel
auto-construction illicite.
a. l’auto construction illicite :
Selon les chiffres publiés par le ministère de l’aménagement du territoire, l’urbanisation et
la construction (MATUC) :
Dans la période 1966 -1977, parmi les 337.339 logements qui ont été construits, 214.000
logements sont réalisés par les particuliers et essentiellement de façon illicite. Et occupant des
terrains marginaux.
b. De l’auto construction illicite à auto construction licite :
La politique nationale en matière d’habitat privé destinée, à endiguer l’auto construction
illicite, qui a pris un essor spectaculaire pendant les années 1970, et à encourager d’autre part
les citoyens à participer dans l’effort de l’auto construction à travers le logement privé légal.
 L’État a décidé en 1982 de :
-Assouplir les procédures administratives en matière de réserves foncières.
-Renforcer les moyens d’études et de réalisation de lotissements par la constitution notamment
d’entreprises de viabilisation.
- Prise en charge entière par l’État des frais d’aménagement des terrains cédés aux citoyens.
- Ces mesures ont été prises pour concrétiser aussi l’objet fixé par le premier plan quadriennal
(1980-1984), qui prévoyait l’attribution de 250.000 lots pour la construction individuelle
privée.
C’est à partir de ce moment-là que l’auto construction illicite commença à se ralentir et
les constructeurs, en particulier les plus aisés se tournent vers les lotissements communaux
officiels.27
 A partir des années 90 :
La libéralisation du marché foncier par la loi n°90-25 du 18 novembre 1990 portant
orientation foncière qui met fin aux dispositions des réserves foncières communales.
La responsabilité de l’Etat dans l’élaboration des instruments juridiques et son encouragement
pour Le secteur privé, ont donné lieu à la création d’un nombre important de lotissements sous
plusieurs formes et aux divers caractères : promotionnel/social, à propriété privé/étatique.

27
KHALFAOUI Mustapha Kamel, (2012). La conformité de l’habitat individuel des lotissements dans la ville de
khenchela cas du lotissement ennasr. Mémoire de magister en établissements humains aux milieux arides et
semi arides, université Mohamed khider, Biskra. p .81-82.
21
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

Les lotissements sont construits par les habitants selon leurs moyens pécuniaires avec
l’intervention de l’Etat dans la viabilisation des lots par l’installation des conduites
d’alimentation d’eau potable (AEP), les collecteurs d’assainissement, et la création des voies.28
1.4.3. Les formes de lotissement en Algérie :
Il existe plusieurs formes de lotissement, la classification se fait selon :
a. Différence fonctionnelle :
 Lotissement résidentiel : Le lotissement résidentiel est comme son nom l’indique, un
lotissement réservé à la fonction résidentielle, il comporte donc des logements et
seulement des activités nécessaires à la vie quotidienne de la population qui y réside.
 Lotissement jardin :c’est un lotissement réservé à un espace vert ; les lotissements
jardin peuvent être transformés en lotissements à usage d’habitation dans le cas où ils
se trouvent à l’intérieur d’une zone affectée à l’habitation par un plan d’occupation des
sols rendus public ou par un document d’urbanisme en tenant lieu.
 Lotissement industriel : c’est un lotissent réservé à une zone industrielle ‘’la division
en lots rarement connue à l’avance par l’aménageur, il assure en traçant la voirie, une
division soit en modules regroupages pour une même entreprise, soit en blocs qui
seront ensuite divisés en lots selon la demande des industriels.
b. Différence juridique :
En Algérie le lotissement est soit étatique, donc social ou promotionnel, soit privé :
 Lotissement Etatique : Actuellement deux organismes se divisent la création des
opérations de lotissements, l’agence foncière et l’agence nationale d’amélioration et de
développement du logement. Avant la création des agences foncières en 1990, le
lotissement était du ressort de l’APC, c’est ce qu’on appelait le lotissement communal.
 Lotissement Social : Le lotissement social est un lotissement fait principalement par
l’agence foncière ; son terrain d’assiette appartient soit à la commune soit au domaine.
Il est transféré à l’agence foncière à un prix symbolique et revendu aux particuliers
aussi à un prix symbolique sans aucun bénéfice, sa viabilisation est à la charge de l’état
(la DUC).
 Lotissement promotionnel : Le lotissement promotionnel est créé soit par un
particulier, soit par l’agence nationale d’amélioration et de développement du logement
(AADL) et l’agence foncière ; donc, dans ce cas il est essentiellement privé et peut-être
étatique, son terrain d’assiette appartient principalement au domaine. IL est vendu à
l’agence foncière au prix du marché et revendu aux particuliers à un prix spéculatif qui

28
BENZAOUI Amel. Op.cit. p.70.
22
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

dépend de la position du lot par rapport aux voies, ainsi que de sa superficie. Sa
viabilisation est à la charge du demandeur.
 Le lotissement privé : c’est un lotissement dont le terrain appartient à un particulier
qui est chargé d’exécuter les travaux de viabilisations avant tout acte de vente ou de
promesse de vente.29
1.4.4. Les éléments d’organisation et de conception du lotissement :
D'après Zucchelli, Les éléments considérés comme nécessaires pour la détermination du
schéma d’organisation et de configuration d’un lotissement sont : la forme du terrain à lotir, le
site, le découpage parcellaire, les voiries, et les servitudes de mitoyenneté, Les facteurs
déterminants la forme de la parcelle (COS, CES), et les règles d’implantation seront conçus en
harmonie avec le tissu Choi.30
a. La Forme du terrain loti :
La projection d’un lotissement est conditionnée par caractéristiques géométriques du terrain
; dans le cas où le terrain a déjà été démembré, une opération de remembrement doit être
entreprise afin de régulariser sa forme.
b. Le Site :
Le site est à la fois facteur de conditionnement et stimulation dans la recherche des solutions
d’aménagement du terrain et dans la définition de la conception de l’ensemble.
c. La Voirie :
La voirie des lotissements, rues, ruelles,
impasses et chemins, a évidemment une
fonction de circulation mécanique mais ce
n'est pas sa seule fonction. Elle a aussi un
rôle d'espace de prospect, circulation
stationnement, jeux des enfants dans de
nombreux cas. Figure 35: Le marquage de voie principale à une
secondaire
- Jonction à la voirie existante ou future : Source : l’aménagement de lotissement, p.28

La jonction est souvent considérée comme un lieu de conflit entre deux ou plusieurs
opérations, il semble nécessaire d'en réduire le nombre ainsi que de définir la localisation des
points de raccordement avec le tissu déjà existant, pour raison de diminuer la possibilité de

29
HARBOUCHE Fayçal,(2012). La réglementation dans les lotissements, Mémoire de Magistère, université de
Ferhat Abbas, Sétif, p56-57.
30
ZUCCHELLI Alberto, (1984). Introduction à l’urbanisme opérationnel et à la composition urbaine, Edition
OPU, Alger, p86.
23
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

transit, et amener les conducteurs à réduire la vitesse de leur véhicule, a facilité l'accès et le
repérage.
- Voirie de distribution : les rues : La voirie de distribution a pour rôle de relier les éléments
de desserte, et de faciliter la cohabitation des piétons et des voitures pouvant rouler dans le
lotissement.

Figure 36:Voie de desserte traitée simplement Figure 37:La protection de l’accès des parcelles.
Source : l’aménagement de lotissement .p. 33 Source : l’aménagement de lotissement, p.31

Figure 38:Rue courbe Figure 39:Rue coude


Source : l’aménagement de lotissement, p.30 Source : l’aménagement de lotissement, p.30

- Voirie de desserte : les ruelles : La voirie de desserte est un espace collectif ouvert à
proximité du logement. La voirie de desserte a pour rôle essentiel de permettre d'accéder aux
habitations; c'est un lieu privilégié de rencontres et de jeux.31

31
L’aménagement des lotissements, op.cit. p, 27, 29,32.
24
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

Figure 40:Le transit d’une rue tertiaire entre deux rues secondaires
Source : l’aménagement de lotissement, p.34

d. Le découpage parcellaire :
La formation d'un parcellaire d'urbanisation, c'est le résultat soit du regroupement de
plusieurs parcelles voisines, ou la division d'une parcelle en plusieurs lots. Et tant que trame
foncière, le parcellaire forme le cadre obligé de toute opération d'urbanisation.

Figure 41:Découpage parcellaire à partir d’un vécu Figure 42:Une voie de desserte
 Caractéristique du parcellaire :
quotidien Source : l’aménagement de lotissement, p.33.
Source : l’aménagement de lotissement, p.33

 Maison isolé : superficie inférieur à 450 m².


 Maison jumlée : une surface moyenne de 240 m².
 Maison en bande : la surface du parcelle environ de 150 m².
e. Les facteurs déterminants la forme de la parcelle (COS, CES) :
 Le rapport entre la Surface Construite et la Surface de la Parcelle :
Le coefficient d’occupation du sol (C.O.S) exprime la densité des constructions par la
détermination du rapport entre la surface planché totale et la surface de la parcelle.
Surface planché totale
C.O.S = -----------------------------------------
Surface résidentielle nette

25
Chapitre 1 : l’habitat individuel en Algérie : notions et concepts

Le COS joue donc un rôle actif pour la détermination de la densité des constructions et
même leur forme et leur taille.
Le coefficient d’emprise au sol (C.E.S) qui présente le rapport entre la surface au sol de la
construction et la surface foncière. Le CES est toujours compris entre les valeurs 0 et 1.
- un COS = 240/200 = 1,2 valeur optimum.
- un CES = 120/200 = 0,6 valeur de référence dans plusieurs cas pratique.
 Les servitudes de mitoyenneté :
En matière d’implantation de la construction sur la parcelle, des règles normatives générales
s’imposent en précisant :
- Distances minimales des limites séparatives entre les constructions contigües
- Distances nécessaires pour respecter les servitudes de vie à vis
- Éloignement des constructions par rapport à l’axe de la route.32
En raison de certaines caractéristiques propres à chaque lotissement (site, terrain…) les
règles particulières figurant dans le cahier des charges, peuvent varier en plus du seuil fixé par
la normative générale.

Figure 43:Les servitudes de mitoyenneté


Source : l’aménagement de lotissement, p.80

1.5. Conclusion :
Pour conclure on peut dire que l’habitat en Algérie a été de tous temps une préoccupation
majeure, aussi bien du citoyen que des pouvoirs publics, cependant l’effort a été porté sur la
quantité de logements au détriment de la qualité de l’habitat.
Donc le lotissement a été l’une des réponses et formules qui répondent à cette crise et l’un des
cadres les plus appropriés à la participation des citoyens dans l’opération de construction.
Néanmoins la production de lotissement en Algérie a connu plusieurs problèmes du non-
respect des règles de construction, ainsi que les éléments nécessaires d'organisation et de
conception de ce dernier. Pour cela l’état Algérien essaye toujours de résoudre les différents
problèmes rencontrés par ce secteur par mettre des lois et règles qui sont dans l’ensemble nom
satisfaisantes aux besoins de la population.

32
MUSTAPHA KAMEL Khalfaoui, Op.cit.p.104-105.
26
CHAPITRE 02 :
L’ENERGIE PHOTOVOLTAÏQUE :
FUTUR AVENIR ENERGETIQUE
DANS LE SECTEUR DE L’HABITAT.
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

2.1. Introduction :
Dès la première crise pétrolière de 1973, Plusieurs efforts ont été fournis, afin de garantir
une vie écologique et durable, la naissance du développement durable était défini en 1987 dans
le rapport Brundtland, dont son objectif primaire est de protéger les ressources naturelles et
énergétiques de la planète ainsi qu’encourager l’emploi des nouvelles sources énergétiques
renouvelables.
Les énergies renouvelables (énergie solaire, géothermique, biomasse, éolienne, hydraulique,
etc.) Sont considérés comme étant des énergies illimitées et sont inépuisables, propres et
peuvent être utilisées de manière autogérées (puisqu’elles peuvent être utilisées dans le même
lieu où elles sont produites) contrairement aux énergies fossiles. En raison de la disponibilité
mondiale de l’énergie solaire, le photovoltaïque est une solution intéressante pour la production
d’électricité, aussi bien raccordée au réseau que hors réseau.
Dans ce chapitre nous allons présenter les différentes formes d’énergies renouvelables et
plus précisément l’énergie solaire et l’énergie photovoltaïque dans le secteur d’habitat, ainsi
nous allons présenter les différents composants, méthodes d’installations et modes
d’exploitations.
2.2. Les énergies renouvelables :
2.2.1. Définition des énergies renouvelables :
Par définition, les énergies dites renouvelables, sont potentiellement inépuisables. La nature
peut les reconstituer assez rapidement, contrairement au gaz, au charbon et au pétrole, dont les
réserves, constituées limitées après des millions d'années. Les énergies solaires, éoliennes,
hydrauliques, géothermiques et de biomasse en sont les formes les plus courantes.33
2.2.2. Différente types des énergies renouvelables :
Le terme énergie renouvelable est employé pour désigner des énergies qui, à l'échelle
humaine au moins, sont inépuisables et disponibles en grande quantité. Ainsi il existe cinq
grands types d'énergies renouvelables :
a. Energie éolienne:
L'énergie éolienne est une source d'énergie qui dépend du vent. Le soleil chauffe
inégalement la Terre, ce qui crée des zones de températures et de pression atmosphérique
différentes tout autour du globe. De ces différences de pression naissent des mouvements d'air,

33
AMARDJIA ADNANI Hania, (2007). Algérie énergie solaire et hydrogène, office des publications
universitaires, édition n° 4896, place centrale de Ben-Aknoun(Alger). p.48.
27
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

appelés vent. Cette énergie permet de fabriquer de l'électricité dans des éoliennes, appelées
aussi aérogénérateurs, grâce à la force du vent.34
b. La géothermie :
La géothermie est une énergie renouvelable,
écologique et disponible à volonté. Le chauffage
puise la chaleur géothermique naturelle dans la
terre pour la transformer en chaleur utilisable dans
la maison sous forme de chauffage, par
l'intermédiaire d'un générateur, cette énergie est
considérée comme quasiment inépuisable.35
Car elle est renouvelée en permanence grâce au Figure 44 : La géothermie.
Source : http://www.auvergne-forage.com.
captage des calories naturellement stockées dans
le sol et régénérées par le rayonne- ment solaire, les pluies, le vent et la conductivité
thermique du sol, ces calories sont ensuite amenées à un plancher chauffant bas température
via une pompe à chaleur ( voir la figure 44), le compresseur de la pompe à chaleur
géothermique a besoin d'énergie électrique, fournie par un moteur électrique.
c. Biomasse:
Grâce à la photosynthèse, les plantes utilisent l’énergie solaire pour capturer le gaz
carbonique et le stocker sous forme d’hydrates de carbone, tout en assurant leur croissance.
Les premiers hommes ignoraient bien sûr ce processus physico-chimique, mais ils ont vite
compris l’intérêt de la « biomasse » pour se chauffer. Employée pour désigner toute la matière
vivante, ce terme de biomasse s’applique depuis peu à l’ensemble des végétaux employés
comme sources d’énergie. Le bois de feu est bien sûr la plus ancienne de ces sources. 36

Figure 45 : Concepteur & constructeur de centrale biomasse clés en main.


Source : https://www.entrepose.com.
34
EDF, (2019). L’énergie est notre avenir, économisons-la !, disponibles sur : https://www.edf.fr/groupe-
edf/espaces-dedies/l-energie-de-a-a-z/tout-sur-l-energie/produire-de-l-electricite/qu-est-ce-que-l-energie-eolienne.
Consulté le 01 Mai2019.
35
BRIGITTE Vu, (2007). Choisir une énergie renouvelable adaptée à sa maison, eyrolles, paris, p43.
36
Direction des Énergies Nouvelles et Renouvelables, (2007). guide des énergies renouvelables, Alger. p.19.
28
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

d. L’énergie hydraulique :
L’énergie hydraulique utilise l’énergie des cours d’eau ou des chutes pour transformer la
force motrice de l’eau en électricité. L’eau, par son poids et sa vitesse, actionne une turbine et
transforme l’énergie hydraulique en énergie mécanique. La turbine entraîne à son tour une
génératrice qui transforme l’énergie mécanique en électricité.37
e. L’énergie solaire :
Ce terme désigne l’énergie fournie par les rayons du soleil. Le soleil est la source d’énergie
la plus puissante et cette énergie est gratuite, il n’y a qu’à l’exploiter, les technologies sont
réparties entre actives et passives, les technologies actives transforment l’énergie solaire en une
forme électrique ou thermique que nous pouvons utiliser directement.
Les technologies actives transforment l’énergie solaire en une forme électrique ou thermique
que nous pouvons utiliser directement (chauffe-eau chaude sanitaire), c’est le cas des cellules
photovoltaïques qui transforment la lumière du soleil directement en énergie électrique, ainsi
que les technologies passives consistent à bien orienter les bâtiments par rapport au soleil ou à
utiliser des matériaux spéciaux et des modèles architecturaux qui permettent d’exploiter
l’énergie solaire.38
2.2.3. Comparaison des différents modes d’exploitation d’énergies renouvelables :
Energie Avantages Inconvénients

Éolienne -Pas de production de déchets ni -Energie intermittente


d'utilisation de carburants, ni de -Rendement dépendant du vent
dégradations du milieu (énergie -Etape de fabrication polluante
propre et renouvelable). utilisant des lanthanides.
-Capable de fournir en électricité
des sites isolés.
Géothermie -Energie propre et renouvelable -Risque d'exploitation excessive.
-Théoriquement intarissable. -Dépend d’un point chaud.
Biomasse -Le captage du CO2. -Investissement lourd.
-Biodégradable (dépourvus d'effet -Apport limité (soucis de
dommageable sur le milieu déforestation).
naturel). -Rendement énergétique faible.

37
Dimitrios A. Géorgakèllos, (2005). Les éléments nécessaires pour la gestion d’un projet de microcentrale
hydroélectrique Etude de cas d’une PCH en Grèce, disponible sur :
https://www.cder.dz/vlib/revue/pdf/v009_n1_texte_7.pdf .consulté le : 1 mai 2019.
38
http://www.2020energy.eu/sites/default/files/pdf/sources_d_energie_renouvelable.pdf .consulté le : 2 mai 2019.
29
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

Hydraulique -Energie propre et renouvelable -Sites exploitables limitées.


-Bon rendement -Energie diffuse et intermittente.
-Nécessite un fort investissement.
Solaire -Energie propre et renouvelable. -Energie chère.
-Permet d’électrifier des sites -Energie intermittente.
isolés. -Dépend du climat.
Tableau 01 : Comparaison des différents modes d’exploitation d’énergie renouvelable.
Source : https://www.sauvonsleclimat.org

2.3. L’énergie solaire thermique:


2.3.1. Définition de l’énergie solaire thermique :
L'énergie solaire thermique est la transformation instantanée de l’énergie des rayons solaires
en énergie thermique (Cette transformation peut être utilisée directement pour chauffer un
bâtiment ou indirectement comme la production de vapeur d’eau pour entraîner des
turboalternateurs et ainsi obtenir de l’énergie électrique).
Le solaire thermique est basé sur l’utilisation de la chaleur transmise par rayonnement. A l’aide
des progrès technologiques, les techniques de captation directe d’une partie de l’énergie solaire
sont nettement améliorées afin de rendre les systèmes solaires plus rentables.39
2.3.2. Principe de fonctionnement de l’énergie thermique:
Le soleil chauffe le panneau renfermant des
tubes dans lesquels circule un fluide caloporteur.
Ce liquide porté à haute température transmet sa
chaleur à on eau chaude sanitaire par un
échangeur de chaleur contenu dans on boiler. Ce
boiler est spécifique au système de panneau
solaire car il dispose de deux circuits, le circuit
d'alimentation en chaleur du panneau solaire et un
circuit raccordé à la chaudière ou à la pompe à
chaleur. Ainsi, en cas de manque de soleil et de
besoin en eau chaude sanitaire, le module de
gestion de système automatiquement faire chuter
le circuit du boiler vers la chaudière classique ou Figure 46 : Mode de fonctionnement d’un panneau
thermique.
la pompe à chaleur.40 (Voir la figure 46). Source : http://www.tpepanneauxsolaires.fr

39
HAMIDAT Abderrahmane, (2012). Le solaire thermique en Algérie: Histoire et perspectives, Bulletin des
Énergies Renouvelables - N° 22. P. 01.
40
https://panneau-solaire.ooreka.fr/comprendre/panneau-solaire-thermique.Consulté le: 16 Avril 2019.
30
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

2.3.3. Différentes applications du solaire thermique :


a. Le chauffe-eau solaire individuel :
Le chauffe-eau solaire individuel ou CESI
est une installation solaire dédiée à
l'habitation individuelle avec un ensemble
simple, composé d'un capteur à eau chaude,
d'un ballon de stockage avec appoint
électrique ou chaudière, et des liaisons de
tubes nécessaires. Des panneaux thermiques
captent les rayons du soleil pour chauffer
l’eau. À l’intérieur, des tubes en cuivre
recouverts d’un absorbeur reçoivent le
Figure 47 :Chauffe-eau solaire individuel - CESI.
rayonnement solaire et s’échauffent.41 Source : https://www.ecoenergiesolutions.com

b. Système solaire combiné (SSC) :


Aussi appelé Combi solaire, c’est une
installation se sert du rayonnement solaire
pour couvrir une partie des besoins en
chauffage et en eau chaude sanitaire. Comme
son nom l'indique, le Système solaire
combiné (SSC), associe chauffage de l'eau
sanitaire et chauffage de l'habitat. De même,
le caloporteur transmet sa chaleur au réseau
d'eau de chauffage stockée dans un ballon et
par le biais d'un échangeur thermique. C'est
ensuite que l'eau de chauffage qui circule
Figure 48: Le SSC, Système Solaire Combiné. dans les radiateurs permet de réchauffer l'air
Source: http://www.econologie-maison.fr
ambiant.10 (Voir la figure 48).
2.4. L’énergie solaire photovoltaïque :
2.4.1. Définition et historique du photovoltaïque :
Le mot photovoltaïque vient des grecques photos qui veut dire lumière, et de volta du nom
du physicien italien qui découvrit la pile électrique en 1800.
L'énergie photovoltaïque est une conversion directe du rayonnement solaire en électricité à
partir de la cellule photovoltaïque.

41
LOIGEROT Jacques, (2012). Note de veille : énergie solaire thermique, p, 06.
31
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

- En 1839, Antoine Becquerel découvre la réaction photovoltaïque, en irradiant une électrode


en argent dans un électrolyte, il obtint une tension électrique.42
- En 1913, William Coblentz dépose le 1er brevet pour la cellule photovoltaïque qui convertie
l'énergie solaire en énergie électrique. En 1916, Robert Millikan en étant le 1er à produire de
l'électricité à courant continu avec une cellule photovoltaïque.43
-En 1954, trois chercheurs américains Chapin, Pearson et Prince, mettent au point une cellule
photovoltaïque à haut rendement environ 6%. Dès 1958 une cellule avec un rendement de 9%
est mise au point et les premiers satellites alimentés par des cellules solaires sont envoyés dans
l'espace.
-1973 : le premier choc pétrolier incite à proposer des solutions innovantes pour résoudre le
problème de la dépendance énergétique au pétrole, la première maison alimentée par des
cellules photovoltaïques construite à l'Université du Delaware. En 1990 les panneaux (qui
regroupent plusieurs cellules) sont installés dans cette maison-test.
- En 2007, l'Europe comptait près de 3,4 gigawatts crête de puissance photovoltaïque connectée
au réseau, ce qui correspond à l'alimentation en électricité de plus d'un million de ménages.44

1839 1913 1916 1954 1958


Découvert 1er brevet pour La première Cellule Rendement
l'effet la cellule production photovoltaïque à 9%.
Photovoltaïque. photovoltaïque. l'électricité. Haut rendement6%.

2007 1995-2001 1990 1973


L’Europe comptait près de 3,4 Mis en vente Première Maison Première maison
gigawatts crête de puissance dans le alimentée par des alimentée par des
photovoltaïque. commerce. panneaux. cellules.

Figure 49 : Schéma explicatif de L'invention des panneaux photovoltaïques.


Source : Auteur.

2.4.2. Effet Photovoltaïque :


Le principe d’une cellule photovoltaïque est basé sur l’effet photovoltaïque, Il est appuyé sur
la transformation de l’énergie solaire en énergie électrique, la cellule solaire étant l’élément
essentiel du processus de cette transformation.45

42
Michel Tissot, (2008). Le guide de l'énergie solaire et photovoltaïque, Eyrolles, paris (France). p. 86.
43
http://tpe-panneauxphotovoltaiques.e-monsite.com/pages/panneaux-photovoltaiques/l-histoire-du-panneaux-
photovoltaiques/l-invention-des-panneaux-photovoltaiques.html.Consulté le: 17Avril2019.
44
Michel Tissot. Op.cit. p. 88.
45
BENMOUSSA Fouad, (2010). Optimisation des paramètres d’un modèle électrique d’une cellule
photovoltaïque, mémoire de magister automatique et traitement du signal. Université AMIRA-BEJAIA. p.4.
32
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

Les cellules photovoltaïques ou


photopiles sont fabriquées à partir de
matériaux semi-conducteurs, ces matériaux
ont des propriétés de conduction électrique
intermédiaire entre celles des métaux et des
isolants, dont ils ont la propriété de
convertir la lumière qu'ils reçoivent en
charges électriques, une cellule PV est
constituée de deux couches en silicium:
-Le dopage de type N (phosphore), qui
consiste à produire un excès d'électrons, qui Figure 50 : Fonctionnement détaillé de l'effet
photovoltaïque.
sont négativement chargés. Source : http://www.sigma-tec.fr
-Le dopage de type P (bore), qui consiste à produire un déficit d'électrons, donc un excès de
trous, considérés comme positivement chargés.46
-Lorsque les photons tombent sur la surface du semi-conducteur, ils transmettent leur énergie
aux atomes de la jonction PN de telle sorte que les électrons de ces atomes se libèrent et créent
des électrons (charges N) et des trous (charges P). Ceci crée alors une différence de potentiel
entre les deux couches. Cette différence de potentiel est apparue entre les bornes positives et
négatives de la cellule. La tension maximale de la cellule dépend de la technologie de
fabrication. Le courant maximal qui se produit lorsque les bornes de la cellule sont court-
circuitées, il est appelé courant de court-circuit Icc et dépend fortement du niveau
d’éclairement.47
2.4.3. Les composante d'un générateur photovoltaïque :
Une installation photovoltaïque est constituée de quatre composants principaux : les modules
photovoltaïques en série-parallèle, l’onduleur qui transforme l'énergie électrique continue
provenant des modules en énergie électrique alternative, les câbles qui transportent l’électricité
à courant continu entre les modules photovoltaïques et l’onduleur, les câbles qui transportent
l’électricité à courant alternatif entre l’onduleur et le réseau.
a. Les modules photovoltaïques :
Un module photovoltaïque c’est un ensemble de photopiles assembles pour générer une
Puissance électrique suffisante lors de son exposition à la lumière.

46
http://www.optique-ingenieur.org/fr/cours/OPI_fr_M05_C02/co/Contenu_04.html.Consulté le: 19Avril2019.
47
BENMOUSSA Fouad .Op.cit. p.4.
33
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

Les modules peuvent être assembles en panneaux, eux-mêmes interconnectes pour former un
champ de modules .Dans une installation, l’ensemble des champs de modules constitue le
champ photovoltaïque (générateur PV).
b. L'onduleur :
L'onduleur transforme le courant électrique
continu produit par les cellules PV en courant
électrique alternatif. Les onduleurs
fonctionnent un peu plus de 9 ans sans panne,
mais actuellement ils ont plus de 20 ans de
durée de vie.48
c. Les organes de sécurité et de
raccordement :
Ils assurent des fonctions de protection vis-
à-vis de l'utilisateur et du réseau, et peuvent
être intégrés dans l'onduleur. Les câbles
électriques extérieurs (entre modules, des
modules vers l'onduleur) devront être à double
Figure 51 : Schéma de panneau photovoltaïque.
isolation et résistant aux Ultraviolet, avec de Source : https://www.insunwetrust.solar

bon dimensionnement des sections pour que les pertes ne dépassent pas les 2.
d. Les batteries d’accumulation :
Batterie pour les besoins électriques en sites isolés, elles assurent une sauvegarde de
l'alimentation électrique de certains équipements en cas de défaut du réseau.49
2.4.4. Différents types des panneaux solaires photovoltaïques :
Il existe deux grandes familles de panneaux photovoltaïques : les panneaux en silicium et ceux
n’en contenant pas :

48
BOUSSAID MOHAMMED, (2012). Modélisation des phénomènes de vieillissement des modules
Photovoltaïques, mémoire de magister Physique Electronique et Modélisation. Université ABOU-BAKR
BELKAÏD – TLEMCEN .p.20.
49
BENAMRA Mostefa, (2013), Intégration des systèmes solaires photovoltaïques dans le bâtiment : Approche
architecturale, Mémoire présenté en vue de l’obtention Du diplôme de Magister. Université Mohamed Khider –
Biskra .p.94.
34
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

Familles 01 a. Les panneaux photovoltaïques en silicium :


Monocristallin Polychristallin Amorphe
Définition Les cellules Les cellules Les cellules amorphes,
monocristallines sont polycristallines sont produites à partir d'un
faites d'un seul bloc de élaborées à partir d'un "gaz de silicium", par
silicium fondu, sont bloc de silicium un procédé de
donc très pures. Elles cristallisé en forme de vaporisation sous vide
sont en général cristaux multiples. Elles projeté sur du verre, du
octogonales et d'une sont de couleur gris plastique souple ou du
couleur uniforme, gris bleuté. On peut voir les métal. On les reconnait
ou bleu marine. orientations différentes à leur couleur gris
des cristaux. foncé uniforme.50
Caractéristique -Très bon rendement -Bon Rendement -Rendement électrique
s électrique : 15 à 20 %. électrique : 12 à 17 %. faible : 5 à 7 %.
-Gamme d’éclairement - Gamme d’éclairement -20 lux à 1 000 W/m²
: 100 à 1 000 W/m². : 200 à 1 000 W/m². (en extérieur).
- Puissance des - Puissance des - Puissance des
panneaux : 100 à 150 panneaux : 100 Wc/m2. panneaux : 50
Wc/m2. Wc/m2.51
-Durée de vie : 30 ans -Durée de vie : 30ans -Durée de vie : 20ans
Image

Figure 52 : PV En silicium Figure 53 : PV En silicium Figure 54 : PV En silicium

Monocristallin Polychristallin Amorphe

Source : https://slideplayer.fr/slide/513306/

50
https://www.future-tech.fr/panneaux-solaires,fr,8,48.cfm.Consulté le: 25Avril2019.
51
MUSTAPHA BELARBI, (2015).Contribution à l'étude d'un générateur solaire pour site autonome, Thèse de
Doctorat Es-sciences spécialité électronique. Université MOHAMED BOUDIAF ORAN. P. 53 ,36.
35
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

Familles 02 b. Les panneaux photovoltaïques n'utilisant pas de Silicium :

Tellurure de cadmium (CdTe) CuInSe2(CIS) et CuInGaSe (CIGS)

Définition CdTe mince pellicule Les photopiles utilisant ces matériaux


photovoltaïque est l'une des sont produites en couche mince par
principales minces des méthodes chimiques ou de dépôt
photovoltaïques technologies de sous vide, sur une sous-couche de CdS
film en cours de (sulfure de cadmium). Elles ont d’assez
commercialisation.52 bonnes propriétés électroniques

Caractéristique -Rendement du panneau : 8-10 %. - Rendement du panneau : 10-12 %.


s - Puissance du panneau : 70 à 90 -Puissance du panneau : 5 à 150 Wc.
W -Usages : alimentations de faible et
- Usage : centrales solaires moyenne puissance en extérieur, habitat
principalement. raccordé au réseau.53
Tableau 02 : Le tableau comparatif montre les différents types des panneaux solaires photovoltaïques.
Source : Auteur.

2.4.5. L’orientation optimale d’un panneau solaire photovoltaïque :


L’orientation optimale d’un panneau solaire photovoltaïque est bien le sud, là où le soleil
sera à son zénith (la position la plus haute dans le ciel) au milieu de la journée.
Nous aurons une petite perte de rendement si nous ne sommes pas dans l'axe sud, mais cette
perte pourrait rester probable:
- 4 à 5% en orientation sud-est ou sud-ouest.
- 10 à 20% en orientation est ou ouest.
Aussi, nous devons tenir compte de trois facteurs déterminants :
-L’ombre : Il faut évitez les ombres portées sur les panneaux.
-L’inclinaison des panneaux : Le toit doit être orienté au sud avec une inclinaison de 15 à 35
degrés.
-L'orientation : Pour une utilisation optimale, les panneaux doivent être orientés au sud. Vous
trouverez ci-dessous un tableau qui vous simplifiera la tâche dans l’inclinaison de vos
panneaux dès lors que cela est possible. Il vous indique le taux de productivité optimum selon
l’inclinaison qui dépend de votre orientation.54

52
http://www.eaglabs.fr/cm/cdte.html.Consulté le: 27Avril2019.
53
ANNE LABOURET • PASCAL CUMUNEL JEAN-PAUL BRAUN • BENJAMIN FARAGGI, (2010), Cellules
solaires Les bases de l’énergie photovoltaïque, 5e édition, Rachid Maraï, paris. p. 44, 45,46.
54
https://www.kitsolaire-autoconsommation.fr/post/bien-exposer-son-kit-solaire.html.Consulté le: 28Avril2019
36
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

Figure 55 : Inclinaison, orientation et latitude des panneaux photovoltaïque.


Source : https://www.kitsolaire-autoconsommation.fr

2.4.6. Les secteurs d’application de l’énergie photovoltaïque :


De façon générale, les secteurs d'application peuvent être classés en deux grandes sections :
a. Les systèmes isolés :
-Télécommunications : Exemple : téléphonie mobile, répéteurs radio et télévision, bornes
d'appel d'urgence, télécommande, contrôle des réseaux d'arrosage à distance, radars, téléphonie
rurale par satellite, cabines téléphoniques publiques, centrales de commutation, liaisons radio,
Systèmes TRUNKING.
-Électrification rurale : habitat temporaire, habitat permanent, électrification de refuges et
auberges de montagne, postes de soins de premier niveau (éclairage, conservation de
médicaments et vaccins dans des réfrigérateurs), écoles et établissements communaux, postes
de police et de frontière, installations religieuses (ermitages, missions, etc.)
-Applications agricoles : pompage d'eau (avec batterie), pompage d'eau à entraînement direct
(sans batterie), électrification de bâtiments industriels, contrôle de l'irrigation, serres
(Automatisation des fenêtres et de l'éclairage).
-Applications pour l'élevage : pompages d'eau pour l'abreuvement du bétail, électrification de
fermes (éclairage, moteurs, tondeuses, etc.), systèmes de traite et de refroidissement du lait.
-Éclairage : panneaux publicitaires, lampadaires pour l'éclairage public, arrêts de bus,
éclairage de tunnels, grottes, etc.
-Signalisation :
-Phares et bouées de signalisation maritime.
-Radiophares et radiobalises à usage aéronautique.
-Signalisation routière de virages, obstacles, ronds-points…etc, dans les villes et sur les routes.
-Indicateurs de l'heure et la température sur la voie publique.

37
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

-Contrôle : Débitmètres et anémomètres, contrôles et stations météorologiques et sismiques,


caméras de TV pour la surveillance et la mesure du trafic routier, monitorage et automatisation
de portes, stations de mesure environnementale, contrôle de gazoducs et d'oléoducs, contrôle et
maîtrise à distance du fonctionnement des barrages, protection cathodique.55
b. Systèmes connectés au réseau électrique :
- Bâtiment raccordé au réseau : il est possible de raccorder des systèmes photovoltaïques
au réseau, au moyen de panneaux implantés sur une habitation ou sur un local industriel, et
l’électricité ainsi produite peut être revendue à la compagnie de distribution d’électricité.56
- Centrales solaires : Utilisent le rayonnement solaire pour produire de l'électricité, il existe
différents types de centrales solaires mais toutes sont basées sur le même principe.57
2.4.7. Le Système photovoltaïque dans le secteur d’habitat :
a. Habitat isolé :
C’est un système autonome, le rôle des
systèmes est d’alimenter un ou plusieurs
consommateurs situés dans une zone isolée Onduleur

du réseau électrique ne pouvant être Régulateur


Panneaux photovoltaïque.

raccordées au réseau.
-Les panneaux photovoltaïques produisent
un courant électrique continu.
Batteries
-Le régulateur optimise la charge et la
décharge de la batterie suivant sa capacité
et assure sa protection.
-L’onduleur transforme le courant continu Figure 56 : structure d’un système PV autonome.
Source : http://ww2.acpoitiers.fr.
en alternatif.
-Les batteries sont chargées de jour pour pouvoir alimenter la nuit.58
b. Habitat connecté au réseau :
-La maison branchée, injection de la totalité de la production : Toute l’énergie électrique
produite par les capteurs photovoltaïques est envoyée pour être revendue sur le réseau de
distribution.

55
http://www.atersa.com/fr/nous-connaitre/applications-energie-solaire-photovoltaique/.Consulté le: 30Avril2019.
56
ANNE LABOURET • PASCAL CUMUNEL JEAN-PAUL BRAUN • BENJAMIN FARAGGI. Op.cit. p.83.
57
http://dspace.univ-tlemcen.dz/bitstream/112/468/1/chapitreI.pdf. Consulté le: 02Mai2019.
58
MISSOUM MOHAMMED, (2011),.Contribution de l'énergie photovoltaïque dans la performance énergétique
de l’habitat à haute qualité énergétique en Algérie, Mémoire Pour l’obtention du diplôme de Magistère en génie
mécanique. Université HASSIBA BENBOUALI DE CHLEF .p. 44.
38
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

Cette solution est réalisée avec le raccordement au réseau public en deux points : le premier est
raccordement du consommateur qui reste identique avec son compteur de consommation, le
deuxième représente un nouveau branchement permettant d’injecter l’intégralité de la
production dans le réseau, et le dernier dispose de deux compteurs : l’un pour la production,
l’autre pour la non-consommation (permet de vérifier qu’aucun soutirage frauduleux n’est
réalisé).
-La maison branchée injection du surplus : Cette solution est réalisée avec le raccordement
au réseau public en un point : l’utilisateur consomme l’énergie qu’il produit avec le système
solaire et l’excédent est injecté dans le réseau. Quand la production photovoltaïque est
insuffisante, le réseau public fournit l’énergie nécessaire avec l'ajout compteur existant.59
Maison branchée, avec injection totale La maison branchée injection
de la totalité de la production du surplus

Panneaux photovoltaïque. Panneaux photovoltaïque.


Onduleur Onduleur

Figure 57 : structure d’un système PV connecté au réseau.


Source : http://accompagnement-projets.hespul.org.

2.4.8. Intégration des panneaux photovoltaïques dans la toiture :


a. Les capteurs en toiture inclinée :
Accueillent des panneaux fixés directement dans le plan du toit. Les systèmes de fixation
sont alors choisis en fonction du type de recouvrement (ardoises, tuiles, tôles ondulées etc.).
Les modules peuvent être surimposés ou intégré à la toiture.60
Afin de réussir une intégration, on veille à respecter quelques bases :
-Aligner le champ de capteurs avec les éléments constitutifs du bâtiment (baies vitrées… etc.).
-Intégrer soigneusement les passages des câbles ou tuyauteries.

59
http://ww2.ac-poitiers.fr/electrotechnique/IMG/pdf/energie_solaire_photovoltaique.pdf. Consulté le:
04Mai2019.
60
Direction d’énergie, (2013). Guide administratif & technique pour l’installation, Bruxelles. p.08.
39
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

-Une incorporation des capteurs dans la toiture.


Quelques exemples :

Figure 58 : intégration du capteur sur une toiture en pente.


Source : http://thesis.univ-biskra.dz/152/1/archi_m1_2013.pdf.

Quelques Avantages et Inconvénients :


Avantages Inconvénients
-S’intègre parfaitement avec les éléments de -Les risques d'infiltrations d'eaux pluviales
couverture. lorsque la pente du toit est inférieure à 30 %.
- Plus facile à installer dans le cas d’une -Problèmes d’échauffement avec certains
construction neuve. panneaux trop collés à la toiture et pas assez
-Permet une certaine ventilation des ventilés.
modules photovoltaïque par l’arrière. -Intervention parfois lourde sur la toiture.
-Meilleur rendu visuel. -Impact visuel important dans certains sites
patrimoniaux.
Tableau 03 : Les avantages et les inconvénients d’intégration des panneaux photovoltaïques dans la toiture
Source : auteur

b. Les capteurs en toiture plate :


Généralement on utilise cette solution dans le collectif, mais elle est réussie.
Les panneaux sont disposés sur un châssis dont l'orientation et l'inclinaison auront été
optimisées en fonction de l'usage :
- A reculer suffisamment les panneaux de l'acrotère afin de limiter l'impact visuel.
- On doit les implantée de telle façon à respecter la symétrie avec les composantes du bâtiment,
si on n'a pas d'acrotère.
- L'accrochage doit être conforme avec les directives techniques, pour résister aux intempéries
(neige et vent), préserver l'étanchéité, considérez l'ombre porté…
-Prévoir un habillage latéral pour masquer la structure métallique.61
c. Les capteurs dans les façades :

61
BENAMRA Mustafa.Op.cit. p.111.
40
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

L’installation verticale de panneaux en façade permet de contribuer à l’expression


architecturale du bâtiment en créant ou s’adaptant à des modénatures : balcons, garde-corps…
La trame des panneaux doit être adaptée au rythme des pleins et des vides de la façade et des
éventuels décalages de profondeur.
Quelques exemples :

Figure 59 : Mur rideau en façade Figure 60 : Protection solaire Figure 61: allège de balcon
Source : http://document.environnement.brussels/opac_css

Quelques Avantages et Inconvénients :


Avantages Inconvénients
- Limitation des risques de surchauffe pour -Réseaux à intégrer dans la structure du
le thermique. bâtiment.
- Participation à l’expression architecturale -Inclinaison verticale moins performante en
du bâtiment. termes de rendement.62
- Intégration à la structure propre de la
construction.
Tableau 04 : Les avantages et les inconvénients d’installation des captures dans façades.
Source : http://thesis.univ-biskra.dz/152/1/archi_m1_2013.pdf

d. Les capteurs hors bâtiments:


-Capteurs au sol : Cette solution peut être envisagée lorsque des murets de soutènement
existent ou doivent être construits, surtout si leur visibilité depuis l’espace public ne nuit pas à
la perception globale du hameau ou du village.
Le paysage environnant peut influer sur le rendement des capteurs après d'éventuelles
poussées de la végétation lui causant des masques.
-Capteurs sur annexes d’habitation : les capteurs solaires peuvent trouver leur place
naturellement comme éléments de composition des annexes de l'habitation, et qui devront être
proches du bâtiment principal (serres, garages, abris, etc.).63

62
Direction Performance Solaire et Industrie Locale, (2011). Guide solaire & habitat l’intégration des
équipements, Hautes-Alpes. p.20.
41
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

Quelques Avantages et Inconvénients :


Avantages Inconvénients
- Entretien facile. -Distance par rapport à l’installation
-Orientation optimale. intérieure.
-Intégration au paysage et aux abords de la -Risque de chocs et dégradations matériels.
construction. -Problème des masques actuels ou futurs liés
-Coût souvent inférieur car pas à la végétation environnante.
d’intervention sur l’enveloppe du bâtiment. -Risque de salissures.64
Tableau 05 : Les avantages et les inconvénients des captures hors bâtiments.
Source : Auteur.

2.5. Example: (Smart Home) - Bousmaïl-Tipaza:


2.5.1. Présentation de la maison solaire pilote :
La maison solaire pilote est
installée au sein de l’Unité de
Développement des Equipements
Solaires (UDES) situé à Bou-Ismail
(longitude 2.72°, latitude36.66).
Cette habitation est du type F2 et
occupe une superficie de 57 m2. Elle
est orientée plein sud. Les pièces à
vivre sont dotées de larges baies
Figure 62 : Plan de la maison solaire.
vitrées pour bénéficier de la lumière Source : UDES

du jour.
Elle comporte une chambre, un
salon, une cuisine, un hall, des
sanitaires et une salle de bain. Cette
maison a été réalisée en utilisant des
matériaux assurant une bonne
isolation thermique.

Figure 63 : L’ensemble de la maison solaire pilote de l’UDES.


Source : UDES

63
BENAMRA Mustafa. Op.cit. p.115.
64
Direction Performance Solaire et Industrie Locale. Op.cit. p.21.

42
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

2.5.2. Présentation du système photovoltaïque


Le système photovoltaïque alimentant la maison solaire pilote est constitué d’un générateur
photovoltaïque, d’un onduleur qui assure la conversion du courant continu en alternatif, d’un
banc de batteries et d’un gestionnaire d’énergie qui assure un bon équilibre entre la production
et la consommation au sein de la maison. (Voir la figure 64)

Figure 64 : Schéma de principe du système photovoltaïque alimentant la maison solaire pilote.


Source : UDES

2.5.3. Dimensionnement du système photovoltaïque :


Le système photovoltaïque constitué d’un champ PV d’une taille de 3.2 kWc composé de
16 modules en silicium monocristallin de 200W réparti en deux guirlandes (strings) de 8
modules en série chacune et elles-mêmes mises en parallèle, d’un banc de quatre batterie d’une
capacité totale de 12 kWh et d’un onduleur de réseau d’une puissance nominale de 3,6kW et
d’un onduleur chargeur de batteries et de gestion de sources de 6kW.
Les caractéristiques des équipements utilisés sont indiquées dans le tableau suivant :
Modules Photovoltaïques
Puissance (Pmax) 200W
Tolérance de puissance ** +/- 3%
Rendement du module au m2 14,95 (%)
Type de cellules Monocristallines
Nombre de cellules 72 (6 x12)
Dimension des cellules 125 x 125 (mm)
Dimension de module 1580 x 808 x 45(mm)
Température de fonctionnement nominal des 45 +/- 2°C
cellules (Noct)
Tension à puissance max Vmpp 36.5(V)

43
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

Intensité à puissance max Impp 5.21(A)


Tension circuit ouvert (VCO) 44.5(V)
Batteries en Gel 250Ah
Capacité 250Ah
Tension 12V
Plage de température idéale d’utilisation -20°C – 25°C
Dimensions 520 mm x 268 mm x 220 mm
Poids 76,2 Kg
Onduleur de réseau
Puissance 3.6kW
Tension 230V /400V
Fréquence 50 Hz
Onduleur chargeur de batterie
Tension d’entrée 48V
Tension de sortie 127V – 230V
Fréquence (Hz) 50 – 60
Puissance nominale 6kW

Tableau 06 : Les caractéristiques des modules PV, batteries, onduleur utilisé.


Source : UDES.

2.5.4. L’interprétation de l’exemple :


Cette maison se distingue par l’optimisation de certains paramètres de construction dans
le but de minimiser la consommation énergétique (chauffage, climatisation et éclairage). Ainsi,
lors de la conception des dispositions ont été prises (orientation, isolation, ..) de telle sorte à:
-Minimiser les pertes de chaleur vers l’extérieur (par renouvellement d’air).
-Minimiser les apports gratuits d’énergie (apport interne, apport par des parois vitrées…etc).
-N’utiliser le chauffage d’appoint qu’au moment où les autres sources de chaleur ne suffisent
plus.
-Utiliser des lampes à basse consommation au lieu des lampes à incandescence Halogènes qui
consomment plus d’énergie.
 Sur la base de cet exemple, nous avons déduit les caractéristiques des panneaux
photovoltaïques sur lesquels nous allons travailler dans le troisième chapitre.
2.6. Installation du système PV:
2.6.1. Installation du générateur :
a. Orientation et l’inclinaison:

44
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

-Il est important que les modules soient orientés plein sud pour capter l’énergie quotidienne
maximale, quelle que soit la saison.
-L’inclinaison est le second paramètre important, elle est principalement choisie en fonction du
profil de consommation tout au long de l’année.
b. Les masques :
-Il est extrêmement important d’évité d’occulter une partie du générateur PV par un masque.
En effet, une ombre portée, même étroite, peut perturber le fonctionnement du système
photovoltaïque :
-En provoquant l’éventuelle destruction d’un ou plusieurs modules si la protection électrique
du générateur est insuffisante.
-En occasionnant une perte énergétique en fonction de l’importance et de l’évolution du
masque au cours de la journée (et des saisons) et du groupement série parallèle des modules.
c. Montage des modules en rangs parallèles :
-L’occultation d’une série de modules peut provenir de l’installation du générateur lui- même.
-L’écartement entre rangées doit tenir compte de ce facteur, la situation la plus défavorable
étant atteinte le jour du solstice d’hiver.
d. Fixation des modules :
-La fixation des modules doit assurer
correctement les fonctions suivantes :
-Maintien de l’orientation contre le vent et les
autres intempéries, contre les agressions
Figure 65 : Système de fixation pour modules
mécaniques. photovoltaïques sur tout type de couverture
Source : https://www.renusol.com
-Protection contre les salissures, et agressions
venant du sol.
-Ventilation des modules afin de limiter leur
échauffement, les performances des modules
diminuent quand la température moyenne des
cellules augmente.
-Rigidité de l’ensemble des modules.
De plus, le système de fixation lui-même est Figure 66 : Système de fixation toiture
exposé aux intempéries et doit pouvoir leur Source : https://www.future-tech.fr

résister, sa durée de vie doit être au moins égale à celle des modules eux-mêmes.
-Les modules sont généralement entourés d’un cadre rigide en aluminium anodisé comprenant
des trous de fixation. Pour tout type de générateur, la structure classique consiste en un châssis

45
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

avec une base plane pouvant recevoir des écrous de fixation eux-mêmes liés à une armature
rigide (exemple : chape de béton).
-Les supports sont en général réalisés en aluminium anodisé ou en acier inoxydable.
-Toute la boulonnerie de fixation est en général en acier inoxydable.
-La structure recevant les supports doit :
-Pouvoir résister aux conditions climatiques, en particulier aux vents.
-Permettre une bonne ventilation des modules : l’arrière des modules doit donc être
suffisamment dégagé pour permettre la circulation de l’air
-Isoler les modules du sol. Il est conseillé d’adopter une distance minimum de 0,6 à 0,8 m entre
le sol et le bas des modules65.
2.6.2 Installation des batteries de stockage :
-Les accumulateurs, de par leurs constituants, sont des éléments présentant un certain nombre
de dangers (toxicité, risque d’explosion). Ainsi que leur rendement est lié directement à leurs
températures de fonctionnement (Il faut qu’ils soient aérés).
-Une attention particulière doit donc être portée au local où sont entreposés les accumulateurs
et à leur installation dans ce local.
a. Local des accumulateurs :
Il doit assurer les fonctions suivantes :
-Isoler les accumulateurs des intempéries et des éléments extérieurs (pluie, neige, soleil.) ;
-Permettre une inspection périodique commode des accumulateurs.
-Etre correctement ventilé, les accumulateurs dégageant des gaz qui peuvent former un
mélange explosif.
-Maintenir une température ambiante la plus proche possible de 20 °C et en tout cas compris
entre 0 et 45 °C.
b. Installation des accumulateurs :
Elle doit assurer les fonctions suivantes :
-Isoler les accumulateurs du sol.
-Permettre une inspection facile des niveaux et connexions, et l’addition d’électrolyte dans
chaque accumulateur.
-Permettre d’assurer des connexions électriques fiables, simples donc courtes, entre les
accumulateurs.
- Isoler électriquement les accumulateurs du sol.

65
https://www.editions-ellipses.fr/nergie-solaire-photovoltaque-physique-technologie-conversion-photovoltaque-
p-122.html. Consulté le 06juin2019.

46
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

2.7. Maintenance d’énergies photovoltaïques :


Les composants photovoltaïques nécessiteront des opérations de maintenance et surtout des
pour s’assurer du bon fonctionnement du système.
a .Modules :
L’entretien des modules se fera chaque fois pour assurer que rien ne gêne l’arrivée du
rayonnement et que l’énergie produite est transmise au régulateur. On fera donc :
-Le nettoyage de la face avant des modules à l’eau claire tous les 3 à 6 mois environ pour
enlever les salissures, le sable, les éventuels nids.
-Une vérification des supports : surveillance des corrosions éventuelles, serrage des fixations
mécaniques.
- L’élagage de la végétation tout autour si elle a poussé.
- La vérification des connexions.
b. Batteries :
Les opérations de maintenance et les contrôles sur les batteries doivent être effectués avec
de l’outillage isolé et en observant les règles de sécurité pour éviter tout court-circuit.
On fera donc des opérations de maintenance et les contrôles suivants :
-La mesure de la tension de chaque élément et report des valeurs dans un tableau.
-Le contrôle de l’aspect : bac normale, non déformé, bornes propres (sinon les nettoyer).
- L’entretient des connexions et nettoyage des contacts
- Le contrôle visuel des niveaux d’électrolyte : ajoute de l’eau distillée si nécessaire (il y a deux
indicateurs de niveau MAX et MIN).
- La mesure de la densité de l’électrolyte de chaque élément.
c. Régulateurs :
-Les nécessitent en principe très peu d’entretien.
-Les éléments à contrôler sont la fixation du régulateur, la tenue des câbles, les paramètres de
fonctionnement ne devant pas changer dans le temps, sauf après une surcharge occasionnée,
par exemple par un impact de foudre proche du système, dans un tel cas on surveillera que le
fonctionnement de fin de charge est correct et que la charge s’arrête.66
2.8. Avantages et inconvénients de l’énergie photovoltaïque
Inconvénients
-Investissements d’un coût élevé parce que la fabrication du module photovoltaïque relève de
la haute technologie.
-S’il faut stocker l’énergie avec des batteries, le coût de l’installation augmente.

66
TCHANA nkouimi, (2010). Outil d’aide au dimensionnement des systèmes photovoltaïques domestiques.
Mémoire de fin d’étude pour l’obtention du diplôme d’ingénieur. Université de YAOUNDE .p.44 ,45.
47
Chapitre 2: l’énergie photovoltaïque : future avenir énergétique dans le secteur d’habitat

-Le rendement réel de conversion d'un module est faible.


-Le rendement électrique diminue avec le temps (20% de moins au bout de 20 ans).
-Les générateurs photovoltaïques ne sont compétitifs par rapport aux générateurs diesel que
pour des faibles demandes d’énergie en régions isolées.
Avantages
-La production de cette électricité renouvelable est propre, elle est non polluante.
-Les panneaux n'ont besoin d'aucun raccordement à une autre source d'énergie où à un
approvisionnement en carburant.
-L’énergie photovoltaïque est exploitable aussi bien en montagne dans un village isolé que
dans le centre d’une grande ville.
-Les composants des panneaux se prêtent à une utilisation innovante et esthétique en matière
d’intégration architecturale (implantés sur ou en éléments de toiture ou de façade, sous forme
de brise-soleil, en verrière…)
-Les panneaux photovoltaïques peuvent être combinés avec d'autres sources d'énergie.
-L'électricité produite par les panneaux photovoltaïque a pour qualité sa fiabilité, la durée de
vie des capteurs supérieure à 25 ans, son autonomie, son faible impact sur l’environnement.67
2.9. Conclusion :
Le recours aux énergies renouvelables est impératif pour un pays comme l’Algérie, qui
dispose d’un climat favorable pour le développement et l’expansion du secteur des énergies
renouvelables. Et Compte tenu de L’augmentation du coût des énergies classiques dans la
production d’électricité d’une part, et la limitation de leurs ressources d’autre part, on
considère de l’énergie photovoltaïque comme étant une solution parmi les options énergétiques
renouvelables , qui peut être un véritable matériau de construction, esthétique et de haute
technologie, et permet l’intégration d’un moyen de production d’électricité sur le lieu même de
sa consommation. Après avoir donné quelques généralités sur les énergies renouvelables et
quelques définitions fondamentales sur leurs types, nous avons présenté dans ce chapitre les
différents systèmes mis en œuvre dans l’habitat, plus précisément les systèmes solaires
photovoltaïques, dans la suite de notre travail, nous avons discuté des composants de ce
système et de son fonctionnement, On se basant dans notre travail sur un exemple vivant
(smart home a Tipaza).

67
SLAMA Fateh, (2011). Modélisation d’un système multi générateurs photovoltaïques interconnectés au réseau
électrique. Mémoire pour obtenir le diplôme De Magister En Electrotechnique. Université FERHAT ABBAS -
SETIF. p.14.
48
CHAPITRE 03 :
CAS D’ETUDE : LOTISSEMENT EL-
YASMINE A MEZGHITANE ;
SIMULATION NUMERIQUE.
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

3.1. Introduction :
Avec le temps, l’énergie solaire photovoltaïque a pris une place pré-mondiale dans la
production de l’électricité, ce système solaire photovoltaïque est basé sur plusieurs éléments
permettant son fonctionnement.
Pour produire de l’électricité à partir de cette énergie inépuisable, il faut faire une étude précise
et approfondi, c’est ainsi qu’un bon dimensionnement doit être bien calculé pour garantir un
bon rendement.
Dans ce chapitre nous allons se servir du logiciel PVsyst, dont on va présenter par la suite
les différentes étapes de son fonctionnement, ainsi les résultats de la simulation numérique
pratiquée sur une maison individuelle se trouvant dans le lotissement El-Yasmine à Jijel, ce
logiciel nous permet d'avoir des informations sur le dimensionnement et la capacité d’une
installation photovoltaïque.
3.2. Présentation de la ville de Jijel :
S'étalant sur une superficie de 2.396,63 km², avec une façade maritime de 120 Kms, la
wilaya de Jijel est située au Nord – Est de l’Algérie, entre les méridiens 5° 25 et 6°30 Est d de
Greenwich, et entre les parallèles 36°10 et 36°50, hémisphère Nord68.
La région appartient au domaine Nord atlantique. Elle est délimitée :
- Au Nord par la Mer Méditerranée.
- Au Sud par les wilayas de Mila, Constantine et Sétif.
- À l’Est par la wilaya de Skikda.
- À l’ouest par la wilaya de Bejaia. (Voir la figure67)

Figure 67 : Situation de la wilaya de Jijel.


Source : Google Earth Pro.

68
Wilaya de Jijel. (2019). «Représentation de la wilaya ».Jijel. Disponible sur : http://www.wilaya-
jijel.dz/jijel/index.php/presentation/pres, consulté le : 10 Mai 2019.
49
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

3.3. Présentation du lotissement « ELYASMINE » 20lots :


3.3.1. Situation et limites :
Le lotissement « El Yasmine» existe dans la POS N° 22 de l’agglomération secondaire de
OuledBounnar «Mazghitane» et située sur l’axe routier Jijel- Bejaia « la sortie Ouest ». Ce
lotissement s’étend sur superficie de 13476.84 m² et limité par :
Au Nord et Est : RN°43;Au Sud : logements collectifs ; A l’Ouest : la terre végétal.

Figure 68 : Localisation de terrain d’étude. Figure 69 : Vue sur le terrain d’étude.


Source : Google Earth. Source : L’auteur.

3.3.2. Le type du bâti :


Le site contient 20 maisons individuelles récentes, il est réalisé sous forme de villas de
différents niveaux (R+2, R+3) avec garage particulier, et sans commerces ou services au RDC.
Les villas sont construites par des matériaux locaux avec toit terrasse plat ou toiture inclinée en
tuiles, et des façades riches.
3.3.3. Trajectoire du soleil :
La position du soleil est définie par deux angles : la hauteur HS (angle entre le soleil et le
plan horizontal du lieu) et son Azimut AZ (angle avec la direction du sud, compté
négativement vers l’est). La figure suivante présente la hauteur du soleil dans le ciel en
fonction de l’azimut au lotissement El-Yasmine au cours d’une année.

Figure 70 : Trajectoire du soleil de lotissement El-Yasmine.


Source : PVSYST.

50
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

3.4. Etude de prototype :


3.4.1. Fiches techniques:
-Catégorie: Villa. -Année construction:2001.
-Situation : Lotissement El Yasmine wilaya de Jijel
-Surface terrain:380m2. -Surface habitable:149 m2.

Figure 71 : Situation de la maison. Figure 72:La maison étudiée.


Source : Google Earth, 2019. Source : auteur.

3.4.2. La composition :
Le volume de forme carrée, composé d’une RDC + 2 étages, répartis comme suit :
-Le RDC se composer de :1 pièce + Cuisine + séjour + salle à manger+ bloc sanitaire +dépôt

Figure 73 : Vue sur plan RDC. Figure 74 : Vue sur plan 1er et 2eme étages.
Source : L’auteur. Source : L’auteur.

- Le premier étage se compose de : 1


pièce+ Cuisine + séjour + salle à manger
+bloc sanitaire.
-Le deuxième étage se compose de :
3piéces+cuisine+séjour+bloc sanitaire.
-Une terrasse accessible, tuile inclinée sur
la cage d’escalier.
-Surface de terrasse : 165 m² Figure 75 : Vue sur plan toiture.
Source : L’auteur.
-La hauteur : 10.2m.
51
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

3.4.3. Critères de choix de cas d’étude :


Avant de choisir cette maison, nous avons pris en compte plusieurs facteurs :
-L’exposition directe de la toiture aux rayons solaire, et l’absence des obstacles matériels et
naturels comme montre la figures 76.
-La grande surface disponible qui assure de
bonnes conditions de montage, aussi
circulation pour la maintenance des
panneaux.
-La toiture plate qui offre de bonnes
conditions pour le montage des supports de
fixation, ainsi que une bonne orientation des
panneaux.

Figure 76 : Orientation de La maison étudiée.


Source : PVSYST.

3.5. Dimensionnement d’un système photovoltaïque:


Le dimensionnent d’une installation solaire PV est effectué par deux méthodes, soit
manuellement à l’aide des formules définis, soit par logiciel. L’installation dimensionnée
manuellement reste une installation qui manque de fiabilité, alors que le logiciel PVsyst offre à
l’étude de projet de dimensionnement d’une installation PV de haute précision.
3.5.1. Présentation d’outil de simulation numérique(PVSyst) :
PVSYST est un logiciel de dimensionnement de panneaux solaires permettant d'obtenir
diverses informations telles que la production d'énergie, l'irradiation et le coût de l'installation,
la surface nécessaire, ou la production annuelle d'énergie. Un mode avancé permet d'obtenir
beaucoup plus d'informations pour une étude très complète. Il est conçu pour être utilisé par les
architectes, les ingénieurs et les chercheurs.69
La version6.7.0 propose des fonctionnalités très poussées, telle que son application 3D qui
permet de simuler la trajectoire du soleil, et les ombres portées afin d'optimiser l'implantation
des panneaux.70
3.5.2. Les principaux étapes du fonctionnement du PVSyst:
Etape 01 : Installation :
Il suffit de télécharger la version de PVSYST, sur le site de l'éditeur, cette version est
largement suffisante pour pouvoir faire une simulation réaliste de son installation.
Bien que la documentation soit assez claire, il n'existe pas vraiment de manuel permettant

69
http://vincent.boitier.free.fr/photovoltaique/Notice%20PV%20Syst/notice_PVSyst.pdf,consulté le:04 Mai 2019.
70
http://dapalan.com/5bD6.Consulté le:04 Mai 2019.
52
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

d'utiliser facilement le logiciel. L'aide contextuelle (en anglais) est atteignable par F1 (ou les
petits boutons "?") depuis n'importe où dans le logiciel.
Etape 02 : Le choix du système
-Lancez le logiciel PVSYST.
- Description de votre installation (isoler, raccorder au réseau,…).
- Création de la localisation.
-Cliquez sur "Tools" et choisissez "Geographic Site"
-Choisir "Algérie" parmi les pays cités.
-Choisir sa ville.
-Récupération des données météos (uniquement si votre ville n'est pas connue dans PVsyst ).
-Trouver les coordonnées de sa maison.
-Créer la ville dans PVSYST.
-Cliquez sur "New" dans l'écran de sélection de la ville.
-Rentrez les informations suivantes: Location, pays, région, latitude, longitude.
-Cliquez sur "Save" dans la fenêtre de confirmation du nom du fichier "ville".
Etape 03 : Projet
-Cliquez sur "Project/Variant"
-Rentrez un nom de projet ("Tutoriel PVSYST - MACODA" pour mon cas)
-Cliquez sur "Next (Location)"
-Choisir le pays et la ville.
-Cliquez sur "Ok".
-Rentrez un nom de fichier.
-Cliquez sur "Save" dans la fenêtre de confirmation du nom du fichier "Projet"
Etape 04 : Obstacle à l’horizon et l’ombre proche :
Cette partie du logiciel est assez complexe, mais permet de modéliser les pentes de ma
maison et m’assurer que les pertes n’étaient pas trop importantes.
Pour réaliser cette partie, il vous faudra un plan complet de votre maison avec l’ensemble des
côtes, des angles, …Cliquez sur "NearShading"
 Construisez votre maison grâce à :
- Menu "Create" puis "Elementary shading objet" Pour créer des éléments de base comme des
murs, des toits.
- Menu "Create" puis "Building/Composed Object" Pour faire des regroupements d'objets de
base

53
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

 Construisez votre champ de panneaux solaire avec le menu "Create" puis "Rectangular
plane"
Etape 04 : Choix de l’orientation du champ de panneaux
-Cliquez sur "Orientation"
Rentrez les paramètres important qui sont le "Plane Tilt" ou inclinaison des panneaux et le
"Azimuth" ou orientation par rapport au sud.
Etape 06 : Choix des panneaux et onduleurs
Cette partie du logiciel permet de définir les composants les plus importants de votre
installation : les panneaux et l’onduleur.
-Choisissez vos panneaux (modules). Si vos panneaux ne sont pas dans la liste, il y a la
possibilité d’en choisir un ayant des caractéristiques proche et d’appuyer sur le bouton
« Open » pour modéliser votre panneau.
-Rentrez le nombre de String (String = ensemble de panneaux en séries) et le nombre de
panneaux par string.
Etape 07 : La Simulation
-Cliquez sur "Simulation"
-Cliquez sur le bouton "Simulation"
-Cliquez sur le bouton "OK" lorsque les calculs sont terminés.
L’écran affiche la production annuelle correspondant à votre installation.
-Cliquez sur le bouton "Report" pour afficher un rapport au format papier qui reprend
l’ensemble des données de votre projet, indique où se trouve les pertes, …
-Cliquez sur le bouton "Save" pour sauvegarder votre projet.
Etape 08 : Rapport fourni
En fin de simulation, PVSYST permet d'obtenir un rapport au format PDF relativement
complet sur votre installation, sa production attendue par an, par mois, les pertes dans le
système, ...

54
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

Figure 77 : Organigramme du processus de simulation PVSYST.


Source : file:///C:/Users/hp/Downloads/Centrales_PV_guide_pour_le_dimentionneme.pdf.

55
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

3.6. Les panneaux photovoltaïques disponibles sur le marché algérien :


Les panneaux photovoltaïques les plus connu dans le marché algérien sont produit par le
groupe spécialisé dans l'électronique Condor.
3.6.1. Caractéristiques des panneaux :
Il s'agit de panneaux photovoltaïques monocristallins et polycristallins dont la puissance
varie entre 70 Watts et 285 Watts. La division "énergies renouvelables" du groupe précis que
les panneaux en question sont déjà disponibles Stock et que d'autres puissances peuvent être
fabriquées sur commande. (Voir figures 78,79)

Figure 78 : Cellule photovoltaïque monocristallin. Figure 79 : Cellule photovoltaïque polycristallin.


Source : http://www.archiexpo.fr/prod/jinko- Source : https://www.solaris-store.com/1211-
solar/product-68245-1501153.html. panneau-solaire-polycristallin-victron-320w.html.

Le module photovoltaïque est composé de cellules solaires qui ont les mêmes
caractéristiques électriques, connectées entre elles puis enrobées dans une résine transparente.
Les faces avant et arrière des cellules recouvertes respectivement d'un verre et d'un film
multicouche étanche.
La résine transparente utilisée est une résine thermosensible, formée d'Ethylène Vinyle
Acétate "I'E.V.A", traitée thermiquement entre 150 et 160'C. Les quatre caractéristiques qui
ont fait de l'EVA un matériau de choix pour l'encapsulation sont sa résistivité électrique très
élevée le classant comme un très bon isolant électrique, ses températures de fusion et de
polymérisation relativement faibles, sa très faible absorption d'eau, et enfin sa bonne
transmission optique.
Le verre qui couvre les panneaux de Condor est un verre solaire trempé de 3,2 à 4 mm
d'épaisseur avec une faible teneur en fer, afin de permettre une meilleure transmission optique.
La face arrière du module est constituée d'un film multicouche, pour améliorer les
performances électriques et mécaniques du module. Le cadre des panneaux est un profilé en
aluminium anodisé, il sert à protéger les bords du verre, améliorer la résistance mécanique

56
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

globale du module, améliorer le degré d'étanchéité avec injection de silicone et faciliter


l'installation et le transport.
3.6.2. Prix du panneau photovoltaïque en Algérie :
Le coût moyen du Watt annoncé par le groupe algérien, spécialisé dans l'électronique Condor,
en hors taxes, est de 9500 DA.
Désignation Prix .Unitaire.HT Prix .Unitaire. TTC
(DA) (DA)
Panneau solaire 100 W monocristallin. 9.500,00 11.115,00
Panneau solaire 200 W monocristallin. 19.000,00 22.230,00
Panneau solaire 70 W poly cristallin. 7.000,00 8.190 ,00

Panneau solaire 145 W poly cristallin. 13.050,00 15.268,50


Panneau solaire 240 W poly cristallin. 21.600,00 25.272,00
Panneau solaire 280 W poly cristallin. 25.200,00 29.484,00

Tableau 07 : Prix des panneaux type Condor.


Source : L’auteur.

3.6.3. La durée de vie :


Le groupe électronique Algérien Condor indique que la fabrication du module
photovoltaïque passe par l'encapsulation qui a pour but de regrouper les cellules, afin de
permettre leur utilisation à des tensions et à des courants pratiques tout en assurant leur
isolation électrique et leur protection contre les facteurs extérieurs, cette protection doit
permettre une durée de vie des modules photovoltaïques supérieure ou égale à 25 ans. 71
3.6.4. Le choix des panneaux :
Dans cette application en va choisir les panneaux solaires 200W monocristallins Condor, ce
type des panneaux c’est le plus disponibles dans le marché.
Type de panneau Rendement de Domaines d’applications
cellules (%)
Silicium monocristallin 14-16 Modules de grandes dimensions pour le toit et
façades (isolée ou reliée au réseau).
Silicium polycristallin 12-14 Modules de grandes dimensions pour le toit et
façades.

Tableau 08 : Rendement énergétique des deux types de cellules photovoltaïques.


Source : Auteur.

71
Le CDER, Prix du panneau photovoltaïque en Algérie, disponible sur : http://portail.cder.dz. Consulté le : 27
Mai 2019.
57
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

 Le panneau solaire monocristallin est plus rentable que le polycristallin.


3.7. Généralité sur le system isolé avec batteries :

Le système isolé est un système de


génération d’électricité sans
connexion au réseau électrique, qui
fournit à la place de l’énergie solaire.
Ce système nécessite le stockage de
l'énergie solaire produite dans des
batteries et son utilisation n'est
autorisée que lorsque l'énergie solaire
n'est pas produite. (Voir figure 80).
Figure 80 : Système isolé avec batteries.
Source :http://www.sitecnosolar.com/fr/sistema-aislado-con-
beterias/
3.8. Paramètres de simulation :
Après être noté dans le logiciel PVSYST, on sélectionne le système (isolé avec batterie),
comme indique la figure 81:

Figure 81 : Configuration du system.


Source : PVSYST

Nous nommons notre projet, ensuite nous suivons les étapes suivantes :
3.8.1. Etape 01 : Site d’implantation :
Les facteurs qui définissent un site géographique sont : Le nom, la région, les coordonnées
géographiques (latitude, altitude, longitude, ..), la météo mensuelle.

58
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

a) Données géographiques:

Figure 82:Données géographiques de prototype.


Source : PVSYST.

b) Données météorologiques :
La figure suivante résume les caractéristiques climatiques de prototype.

Figure 83:Données météorologiques de prototype.


Source : PVSYST.

3.8.2. Etape 02 : Orientation des modules PV


Nous avons choisi un plan incliné fixe d’une inclinaison 34° (par rapport à l’horizontale)
comme l’illustre la figure ci-dessous, 34° c’est l’inclinaison optimale donnée par le logiciel
PVSYST.

59
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

Figure 84 : Inclinaison des panneaux PV.


Source : PVSYST.

3.8.3. Etape 03 : Besoins d’utilisateur


Après le questionnaire que nous avions fait auparavant, nous avons demandé des factures
d’électricité pour les quatre saisons de la maison étudiée. Nous avons calculé la consommation
annuelle de la maison et l'avons mise dans logiciel, comme illustré ci-dessous. (La
consommation annuelle = 1450 KW/an. (461kw+349kw+305kw+335kw).

Figure 85:La consommation annuelle de la maison.


Source : Auteur.

3.8.4. Etape 04 : Applications sur le système


Nous présentons les caractéristiques de composante d'un générateur photovoltaïque :
a. Caractéristiques du module PV:
Nous avons utilisé les panneaux photovoltaïques Condor modèle Mono 200Wp 72 cells
comme les plus répandus sur le marché algérien en général.
Nous avons introduit les caractéristiques des panneaux dans logiciel PVSYST, comme
indiqué dans la figure suivante :
60
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

Figure 86 : Les caractéristiques de panneau choisi.


Source : l’Unité de Développement des Equipements Solaires (UDES).

b. Caractéristiques de la batterie:

Figure 87 : Les caractéristiques de la batterie.


Source : l’Unité de Développement des Equipements Solaires (UDES).

61
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

c. Caractéristiques d’onduleur : d. Caractéristiques de régulateur


-Puissance : 3.6kW -Tension d’entrée : 48V
-Tension : 230V /400V -Tension de sortie : 127V – 230V
-Fréquence : 50 Hz -Fréquence (Hz) : 50 – 60
-Puissance nominale : 6kW

Tableau 09 : Les caractéristiques d’onduleur et de régulateur.


Source : L’Unité de Développement des Equipements Solaires (UDES).

3.8.5. Etape 05 : La consommation journalière


Nous mettons la quantité de la consommation journalière pour la maison.
-La consommation journalière = 4.00 KW/jour. (1450KW/ans(.

Figure 88 : Une image indiquant le statut de toutes Les caractéristiques du système.


Source : PVSYST.

3.8.6. Etape 06 : Le schéma d’installation


Une fois que toutes les composantes de système PV sont définies, le logiciel propose un
schéma d’installation qu’il est montré dans la figure 89.

62
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

Figure 89:Schéma simplifié du système PV isolé avec batterie.


Source : PVSYST.

3.8.7. Etape 07 : L’angle limite d’ombrage :


La distance entre les panneaux est de 3.50 mètres, formant un angle de 22.4 degrés pour
limiter les ombrages mutuels, comme représente la figue ci-dessous.

Figure 90:Angle limite d'ombrage pour des sheds.


Source : PVSYST.

63
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

3.8.8. Résultats de la simulation :


Après l’effectuation de différentes étapes de la simulation numérique, nous pouvons obtenir
les caractéristiques et les résultats suivants :
 Caractéristiques du champ de capteurs
-Modules PV modèle : Mono 200Wp 72 cells.
-Paramètres définis par l’utilisateur : Fabricant Condor.
-Nombre des modules PV : En série 1 module. En parallèle 25 chaines.
-Nombre total des modules PV : 25 avec puissance unitaire de 200Wc.
-Surface module : 31.9 m2.
 Caractéristiques de la batterie
-Batteries modèle Gel 250 Ah.
-Nombre d’unité 10 en série.
-Tension 120 V. Capacité nominale 250 Ah.
-Energie stocker 312.5 KWh.
-Température : fixer (20c).
 Facteurs de perte du champ PV
-Facteur de pertes thermiques : 20.0 W/m²K.
-Perte ohmique de câblage : 1.5 % aux.
-Perte diode : 1.9 %.
-Perte de qualité module : -0.8 %.
-Perte de "mismatch" modules : 1.0 %.
-Perte de "mismatch" strings : 0.10 %.
On peut générer un rapport de cinq pages qui donne le détaille sur :
1. Spécifications et caractéristiques des appareils utilisés.
2. Définition des ombrages proches.
3. L’indice de performance (PR [%]) décrit la qualité du système lui-même, et la
production d’énergie totale (Wh/an) qui est essentielle pour évaluer la rentabilité du
système PV.
4. Diagramme d'entrée et sortie journalier
5. Le diagramme des pertes montre les énergies à différents niveaux du système, avec une
évaluation des pertes à chaque stade.
Les figures présentées ci-dessous illustrent ces détails.

64
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

Figure 91 : Paramètres de simulation.


Source :PVSYST.

65
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

Figure 92 : Définition des ombrages proches.


Source :PVSYST.

66
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

Figure 93:Résultats principaux.


Source :PVSYST.

67
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

Figure 94: Graphique spéciaux.


Source :PVSYST.

68
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

Figure 95:Diagramme des pertes.


Source :PVSYST.

69
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

3.9. Devis quantitatif et estimatif


Projet : Raccordement d’une maison au lotissement El-Yasmine aux panneaux
photovoltaïques.
N° Description des travaux U Qté. P.U Montant
01 F/P module photovoltaïque monocristallin U 25 19.000,00 470.000,00
200Wp 72 cells.

02 Support pour les modules U 25 5000,00 125.000,00


03 F/P batterie solaires modèle Gel 250 Ah. U 10 65.000,00 650.000,00
04 F/P onduleur chargeur de batterie, tension U 1 325.000.00 325.000.00
de sortie 127 V-230 V entrée 48 V,
fréquence 50-60HZ
05 F/P câble électrique ML 20 300,00 6000,00
06 Régulateur U 1 40.000,00 40.000,00
07 Transport / / 5000,00 5000,00
08 Main d’œuvre / / 16.000,00 16.000,00
1.781.000,00
 La somme totale : 1.781.000,00DA.

3.10. Comparaison des résultats :

Facture de la maison 1ère trimestre : 538 kwh.

Eléments Tarif Tranches ou postes Montant TVA Montant TTC


horaires HT (DA)
Consumation Prix Taux Montant
(KW /Th) U(DA) (DA)
Electricité 54M Tranche 1 : 125 1,7787 744,62 09% 67,02 811,64
Tranche 2 : 125 4,1789 1385,86 19% 263,31 1649,17
Primes Tranche 3 : 288 4,8120
fixes 52,44 09% 4,72 57,16
Total (1) 54M 453,00 2182,92 335,05 2517,97
Droit fixe 100,00 100,00
Taxe 150 ,00 150 ,00
habitation
Total (2) 250,00 250,00
Montant à payer 2767,97
Droit de timbre 41,00
Montant total à payer espèce 2808,97
Facture de la maison 2éme trimestre : 360 kwh

Eléments Tarif Tranches ou postes Montant TVA Montant TTC


horaires HT (DA)
Consumation Prix Taux Montant
(KW /Th) U(DA) (DA)
Electricité 54M Tranche 1 : 125 1,7787 744,62 09% 67,02 811,64
Tranche 2 : 125 4,1789 529.32 19% 100,57 629,89
Primes Tranche 3 : 110 4.8120

70
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

fixes 52,44 09% 4,72 57,16

Total (1) 54M 360,00 1326.38 172,31 1498,69


Droit fixe 100,00 100,00
Taxe 150,00 150 ,00
habitation
Total (2) 250,00 250,00
Montant à payer 1748,69
Droit de timbre 41,00
Montant total à payer espèce 1789,69
Facture de la maison 3éme trimestre : 230 kwh

Eléments Tarif Tranches ou postes Montant TVA Montant TTC


horaires HT (DA)
Consumation Prix Taux Montant
(KW /Th) U(DA) (DA)
Electricité 54M Tranche 1 : 125 1,7787 744,62 09% 67,02 811,64
Tranche 2 : 125 4,1789 14,44 19% 2,74 17,18
Primes Tranche 3 : 03 4,8120
fixes 52,44 09% 4,72 57,16
Total (1) 54M 230,00 811,5 74,48 885,98
Droit fixe 100,00 100,00
Taxe 150 ,00 150 ,00
habitation
Total (2) 250,00 250,00
Montant à payer 1135,98
Droit de timbre 41,00
Montant total à payer espèce 1176,98
Facture de la maison 4éme trimestre : 322 kw h.

Eléments Tarif Tranches ou postes Montant TVA Montant TTC


horaires HT (DA)
Consumation Prix Taux Montant
(KW /Th) U(DA) (DA)
Electricité 54M Tranche 1 : 125 1,7787 744,62 09% 67,02 811,64
Tranche 2 : 125 4,1789 346,46 19% 65,83 412,29
Primes Tranche 3 : 72 4,8120
fixes 52.44 09% 4,72 57,16
Total (1) 54M 322,00 1143,52 137,57 1281,09
Droit fixe 100,00 100,00
Taxe 150 ,00 150 ,00
habitation
Total (2) 250,00 250,00
Montant à payer 1531,09
Droit de timbre 41,00
Montant total à payer espèce 1572, 09

La somme totale = 2808.97DA + 1789.69DA +1176.98DA +1572. 09DA=7347,72 DA.

7347,72 DA * 20 ans = 146.954,40 DA

71
CHAPITRE 3: Cas d’étude : Lotissement El-Yasmine à Mezghitane, Simulation numérique

À travers les factures d'électricité de la maison, Nous observons que la maison consomme
environ 29000 KW pendant 20 ans, ce qui équivaut au prix 146.954,40 DA, en parallèle le prix
de notre installation photovoltaïque est de 1.781.000,00DA, qui a une durée de vie de 25ans
maximum.
Donc le coût des factures de la maison pour les 20 ans est bien inférieur au coût de notre projet
photovoltaïque. Le prix élevé du système photovoltaïque est dû à l'importation de la matière
première du système photovoltaïque de pays européens en devises.
Mais il y a des données et des variables qui nous encouragent à utiliser panneaux
photovoltaïques à l’avenir, notamment:
 La pollution atmosphérique causée par les énergies fossiles.
 Le coût de la mise en place d’un système photovoltaïque est environ un tiers du coût de
la construction de la maison lui-même. C’est vrai que le prix de ce système est élevé
mais logique par rapport au cout de réalisation d’une maison.
 À cause du changement climatique dû à l'utilisation excessive d'énergies non-
renouvelables, il est possible d’édicter des lois internationales interdisant la production
d’électricité à partir de combustibles fossiles.
3.11. Conclusion :
Dans ce chapitre nous avons fait le dimensionnement d'une installation PV dans une maison
individuelle a Jijel, cette application nous a permis d'avoir un aperçu sur la rentabilité de ce
type de projet dans notre région, surtout que cette expérience n'est pas entrée en vigueur dans
la ville de Jijel.
Le logicielle PVsyst permet de simuler un système photovoltaïque avec une prise en compte
de tous les aspects: pertes, emplacement géographique,...etc. Ceci a permis de faire une
meilleure estimation des pertes qui peuvent affecter le rendement global.
Pour cet exemple étudié, on recommande :
-L’utilisation de 25 Modules PV du fabriquant Condor, modèle Monocristallin, avec une
puissance unitaire de 200Wp 72 cells, et 10 batteries modèles Gel 250 Ah, l’énergie stocker
dans les batteries doit être 312.5 KWh, et leurs température est fixer 20c.
-La surface de toiture doit être plus grande que celles des modules, afin d'éviter l'effet
d’ombre.
-Les conditions climatiques influent sur le rendement et les pertes des capteurs
photovoltaïques.

72
CONCLUSION GENEALE.
Conclusion générale et recommandations :

Conclusion générale et recommandations :


Le soleil a toujours été une source d'énergie, notamment pour l’habitat. L’homme utilise
cette source depuis longtemps, en raison du rayonnement électromagnétique qu'il fournit. Par
rapport aux autres sources d'énergies renouvelables, le solaire offre un avantage particulier,
c’est la source d’énergie la plus puissante et gratuite, On peut transformer cette énergie en une
forme électrique ou thermique que nous pouvons utiliser directement.
Cette source nous permis d’avoir deux sortes d’énergies : l’énergie solaire et l’énergie
photovoltaïque, cette dernière capte le rayonnement solaire afin de produire de l’électricité
renouvelable.
L'utilisation de l’énergie photovoltaïque permet aux familles d'obtenir l'énergie nécessaire
aux besoins quotidiens pour leurs habitations. Aussi d'autres entités telles que les industriels ou
les autorités locales s'intéressent à l'autoconsommation. Notre enquête indique que la majorité
de la population est intéressée à couvrir elle-même ses besoins en énergie électrique, et toutes
les exigences naturelles nous conduisent au succès de cette expérience dans notre pays en
général et dans notre région en particulier, en plus de cela, nous obtenons des résultats
satisfaisantes qui nous incitent davantage à faire cette expérience.
Malgré que le système photovoltaïque est desservie dans le marché Algérien, mais on
constat toujours un manque important dans la dominance de son exploitation, quel que soit au
niveau de la population ou bien les autorités locales, donc afin de garantir une bonne
installation photovoltaïque, on conseille de suivre les recommandations suivantes :
 Il faut prendre en compte la topographie du terrain, les vues et les données climatiques
(angle maximal et minimal du soleil selon les saisons), éventuels masques produits par
le relief.
 Soutenir les prix d'importation des matières premières et encourager leur production
locale.
 Placer des panneaux photovoltaïques au sud, tout en respectant l’inclination pour
produire le maximum d’énergie possible.
 Utiliser toutes les capacités sur le niveau national pour soutenir les énergies
renouvelables, et promouvoir des projets d'exploitation de ressources renouvelables.
 Le nettoyage des vitres pour redonner aux capteurs leur capacité optimale de
production.
 Privilégier la pose des panneaux sur la partie du bâtiment la moins visible depuis
l’espace public, Positionner les panneaux côté jardin, coté intérieur de la propriété, côté
cour, dans un cœur d’îlot.

73
Conclusion générale et recommandations :

 l'intégration des panneaux sans créer de surépaisseur dans le plan de la toiture.


 le système photovoltaïque est installé au moins deux ans après la date d'achèvement du
bâtiment.
 1 m² de panneaux photovoltaïque pèse entre 16 et 22 kg, Il convient donc de vérifier si
la toiture ou la structure portante peut supporter cette charge supplémentaire et la
pression due au vent, à plus forte raison lorsqu’il s’agit d’une habitation relativement
ancienne.
 les panneaux doivent avoir impérativement les mêmes caractéristiques (même
ampérage et même voltage).
 Il est indispensable de charger les batteries avant la première utilisation (avec un
chargeur ou durant 2/3 jours de chargement avec des panneaux aux heures les plus
optimums en termes d’ensoleillement).
Avec une participation active des compétences algériennes, ne manquera pas de créer un
nouveau modèle de développement économique d'avenir, écologique, éthique et surtout
diversifié pour assurer la transition vers l'économie poste-pétrolière, elle sera certes couteuse et
longue, mais elle finira sûrement a satisfaire les besoins de l’actuelle intégration et de même le
futur.
En fin. Nous espérons que ce travail sera considéré comme une première expérience dans
l’exploitation de l’énergie photovoltaïque dans l’habitat individuel à Jijel, et sera un pas en
avant vers l'atteinte des objectifs souhaités et l'obtention des caractéristiques énergétiques de la
maison de demain, pour un environnement sain et habitat durable.

74
BIBLIOGRAPHIE :
1. Ouvrages de référence:
 GENEVOIS, H, 1962, L'habitation kabyle, F.D.B-Fort National, Tizi-Ouzou, p.09.
 Ministre de l’urbanisme et de la construction, (2005), L’aménagement des lotissements, Office
des publications universitaires, Ben Aknoun(Alger).p.80
 ERNST Neufert, (1996), les éléments de projets de construction, DUNOD, 7iéme édition, paris,
p.234.
 SAÏDOUNI Maouia, (1999), Eléments d’introduction à l’urbanisme : histoire, méthodologie,
réglementation, casbah, p.190.
 ZUCCHELLI Alberto. 1984, introduction à l’urbanisme opérationnel et à la composition
urbaine, Edition OPU, Alger, p86 v3, p86
 ERNST Neufert, (2002), les éléments de projets de construction, DUNOD, 8iéme édition, paris,
p.199
 SAHRAOUI M’hamed, 2005, 100 maisons individuelles, la Sarl SOPIREF, tome 1, p.44
 CAPA Franck Bartoli, (2005).Le Livre Blanc de L’Habitat, Communauté d'Agglomération du
Pays Ajaccien. P.03.
 AMARDJIA ADNANI Hania, (2007), Algérie énergie solaire et hydrogène, office des
publications universitaires, édition n° 4896, place centrale de Ben-Aknoun(Alger). p.48.
 BRIGITTE Vu. 2007, choisir une énergie renouvelable adaptée à sa maison, eyrolles, paris. p.19
 HAMIDAT Abderrahmane, 2012, Le solaire thermique en Algérie: Histoire et perspectives,
Bulletin des Énergies Renouvelables - N° 22, p, 01.
 Tissot Michel, (2008), Le guide de l'énergie solaire et photovoltaïque, Eyrolles, paris (France).p.
86.
 ANNE LABOURET • PASCAL CUMUNEL JEAN-PAUL BRAUN • BENJAMIN FARAGGI,
(2010), Cellules solaires Les bases de l’énergie photovoltaïque, 5e édition, Rachid Maraï, paris.
p. 44, 45,46.
 Michel Tissot, (2008). Le guide de l'énergie solaire et photovoltaïque, Eyrolles, paris (France).
p. 86

2. Thèses et mémoires :
 BRAIVE Thomas, 2008, Enquête sur L’Habitat Groupé, Mémoire de fin d’année de formation
continue sur la Qualité Environnementale dans le Bâtiment, ENSA Lyon, p 07.
 KAHEL Kamel. (2005-2006). le lotissement résidentiel enjeux urbanistique et développement
urbain durable, mémoire de magister en urbanisme, Université de Constantine.p.13
 KHALFAOUI Mustapha Kamel. (2012), la conformité de l’habitat individuel des lotissements
dans la ville de khenchela cas du lotissement ennasr. Mémoire de magister en établissements
humains aux milieux arides et semi arides, université Mohamed khider, Biskra. p .81-82
 BENZAOUI Amel. (2012-2013), le processus de création d’un habitat individuel de qualité cas
de la ville d'Ain Beida, Mémoire de Magistère en urbanisme, université de barji Mokhtar,
Annaba, p.70
 HARBOUCHE Fayçal.2011-2012, la réglementation dans les lotissements, Mémoire de
Magistère, université de Ferhat Abbas, Sétif, p56-57
 ROUIDI Tarik, 2011, Les pratiques sociales et leurs impacts sur l’espace de l’habitat individuel
en Algérie: Cas du lotissement Bourmel 4, Jijel, Mémoire de Magistère en habitat et
environnement urbain, université de Constantine, p, 32.
 BENMOUSSA Fouad, (2010), Optimisation des paramètres d’un modèle électrique d’une
cellule photovoltaïque, mémoire de magister automatique et traitement du signal. p.4.
 BOUSSAID MOHAMMED, (2012), Modélisation des phénomènes de vieillissement des
modules Photovoltaïques, mémoire de magister Physique Electronique et Modélisation. p.20.
 BENAMRA Mostefa, (2013), Intégration des systèmes solaires photovoltaïques dans le bâtiment
: Approche architecturale, Mémoire présenté en vue de l’obtention Du diplôme de Magister.
p.94.
 Nkouimi.2010. « outil d’aide au dimensionnement des système photovoltaïques domestiques »
mémoire de fin d’étude pour l’obtention du diplôme d’ingénieur de conception, Ecole national
supérieur polytechnique de Yaoundé.p.44, 45.
 BELARBI Mustapha, (2015), Contribution à l'étude d'un générateur solaire pour site autonome,
Thèse de Doctorat Es-sciences spécialité électronique. p. 53 ,36.
 MISSOUM Mohammed, (2011), Contribution de l'énergie photovoltaïque dans la performance
énergétique de l’habitat à haute qualité énergétique en Algérie, Mémoire Pour l’obtention du
diplôme de Magistère en génie mécanique. p. 44.
 SLAMA Fateh, (2011), Modélisation d’un système multi générateurs photovoltaïques
interconnectés au réseau électrique, Mémoire Pour obtenir le diplôme De Magister En
Electrotechnique.p14.
 OTCHIA Samen, (2006), "Les déterminants de la qualité de l'habitat à Kinshasa. Approche par
le modèle Biprobit (Probit Bivarié)", disponible sur :
https://www.memoireonline.com/12/07/818/m_determinants-qualite-habitat-kinshasa-modele-
biprobit6.html
 MATULU Christian, (2010), Etude et dimensionnement d'un système photovoltaïque autonome
pour une alimentation permanente, Mémoire online, disponible sur :
https://www.memoireonline.com/05/12/5865/Etude-et-dimensionnement-dun-systeme-
photovoltaque-autonome-pour-une-alimentation-permanente.html
 TCHANA Nkouimi, (2010). Outil d’aide au dimensionnement des systèmes photovoltaïques
domestiques. Mémoire de fin d’étude pour l’obtention du diplôme d’ingénieur. Université de
YAOUNDE .p.44 ,45.
3. Les fichiers PDF :
 SCP Barbeyer & Dupuis, Planes Caroline, MIALET Frédéric, Barbeyer Philippe, (2003), «
Étude action sur l'habitat intermédiaire » : rapport de synthèse, CAUE de la Savoie, Lyon, p08
 NADÈGE Leroux, (2008), qu'est-ce qu'habiter ? Les enjeux de l'habiter pour la réinsertion, n°
97, p, 14disponible sur : https://www.cairn.info/revue-vie-sociale-et-traitements-2008-1-page-
14.htm
 MELIOUH Fouzia et TABET AOUL Kheira, (2001), « L’habitat espaces et repères
conceptuels», Courrier du savoir N°01, p. 59-64
 http://maurois-col.spip.ac-rouen.fr/IMG/pdf/evolutionhabitat.pdf
 http://blog.acversailles.fr/defitice95/public/Fichiers/Arts_au_fil_du_temps/Cycle_3/art_de_l_esp
ace/Histoire_de_l_habitat.pdf.
 Direction des Énergies Nouvelles et Renouvelables, (2007), guide des énergies renouvelables,
Alger. p.19.
 Dimitrios A. Géorgakèllos, (2005), Les éléments nécessaires pour la gestion d’un projet de
microcentrale hydroélectrique Etude de cas d’une PCH en Grèce, disponible sur
https://www.cder.dz/vlib/revue/pdf/v009_n1_texte_7.pdf.
 http://www.2020energy.eu/sites/default/files/pdf/sources_d_energie_renouvelable.pdf.
 HAMIDAT Abderrahmane, 2012, Le solaire thermique en Algérie: Histoire et perspectives,
Bulletin des Énergies Renouvelables - N° 22, p, 01.
 LOIGEROT Jacques, (2012), Note de veille : énergie solaire thermique.
 http://dspace.univ-tlemcen.dz/bitstream/112/468/1/chapitreI.pdf.
 http://ww2.ac-poitiers.fr/electrotechnique/IMG/pdf/energie_solaire_photovoltaique.pdf
 Direction d’énergie, (2013), guide administratif & technique pour l’installation, Bruxelles. p.08
 Direction Performance Solaire et Industrie Locale, (2011), guide solaire & habitat l’intégration
des équipements, Hautes-Alpes. p.20.
 http://vincent.boitier.free.fr/photovoltaique/Notice%20PV%20Syst/notice_PVSyst.pdf,
4. Articles :
 GARRIOCH David, (1999), L’habitat urbain à Paris (XVIIIe-débutXIXesiécle), disponible sur :
https://journals.openedition.org/ch/384. (Consulté le : 25Mars2019).
 Azititou, 23 janvier 2012, L’Architecture de la vielle casbah d’Alger. Disponible sur:
https://azititou.wordpress.com/2012/01/23/larchitecture-de-la-vielle-casbah-dalger/
 BOUTABBA Hynda, FARHI Abdallah et MILI Mohamed, 2014, Le patrimoine architectural
colonial dans la région du Hodna, un héritage en voie de disparition. Cas de la ville de M’sila en
Algérie, p. 269-295 disponible sur : http://journals.openedition.org/anneemaghreb/2113
 GARRIOCH David, (1999), L’habitat urbain à Paris (XVIIIe-débutXIXesiécle), disponible sur :
https://journals.openedition.org/ch/384.
 Arezki Benali(2018), Développement des énergies renouvelables : L’Algérie pourrait s’inspirer
du modèle sud-africain, disponible sur : https://www.algerie-
eco.com/2018/10/08/developpement-des-energies-renouvelables-lalgerie.
5. Site internet :
 Apparence, (2018), Les maison de la renaissance, disponible sur : https://www.aparences.net/art-
et-mecenat/renaissance-et-vie-privee/les-maisons-de-la-renaissance/.
 https://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/habitat/57164
 https://construction-maison.ooreka.fr/astuce/voir/462205/habitat-individuel
 https://www.slideshare.net/hafouu/larchitecture-mozabites
 MEGANE Mercier, (2015).Evaluation des habitats à travers les âges, disponible sur :
https://slideplayer.fr/slide/2348329/
 EDF, (2019), L’énergie est notre avenir, économisons-la !, disponibles sur :
https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/l-energie-de-a-a-z/tout-sur-l-energie/produire-de-
l-electricite/qu-est-ce-que-l-energie-eolienne
 https://panneau-solaire.ooreka.fr/comprendre/panneau-solaire-thermique.
 Nawar Tabet(2017), disponible sur : https://www.youtube.com/watch?v=g-
YCoIT9ZHw&feature
 Ministère de l'Industrie et des Mines(2017) Secteur des énergies renouvelables disponible sur :
http://www.andi.dz/index.php/ar/les-energies-renouvelables
 http://tpe-panneauxphotovoltaiques.e-monsite.com/pages/panneaux-photovoltaiques/l-histoire-
du-panneaux-photovoltaiques/l-invention-des-panneaux-photovoltaiques.html.
 http://www.optique-ingenieur.org/fr/cours/OPI_fr_M05_C02/co/Contenu_04.html.
 https://www.future-tech.fr/panneaux-solaires,fr,8,48.cfm.
 http://www.eaglabs.fr/cm/cdte.html.
 https://www.kitsolaire-autoconsommation.fr/post/bien-exposer-son-kit-solaire.html.
 http://www.atersa.com/fr/nous-connaitre/applications-energie-solaire-photovoltaique/.
 Wilaya de Jijel. (2019). «Représentation de la wilaya ».Jijel. [En ligne] .Disponible sur :
http://www.wilaya-jijel.dz/jijel/index.php/presentation/pres.
 http://dapalan.com/5bD6.
 https://www.editions-ellipses.fr/nergie-solaire-photovoltaque-physique-technologie-conversion-
photovoltaque-p-122.html.
Annexe 1 : Évolution du concept d'habitat

L’habitat préhistorique :

Figure : Les cavernes Figure : Les tentes en peaux Figure : L’habitat Troglodytique
Source : http://maurois-col.spip.ac- Source : http://maurois-col.spip.ac- Source : https://maison-monde.com
rouen.fr rouen.fr

L’habitat de l’antiquité :

Figure : les huttes Figure : les villas gallo-romaine Figure : la maison gauloise
Source : Source : https://un-peuple-une-
Source : http://maurois-col.spip.ac-
https://pierrickauger.wordpress.com histoire.com
rouen.fr

L’habitat de moyen-âge :

Figure : L’habitation paysanne Figure : L’habitat de moyen-âge Figure : La motte castrale


Source : https://sites.google.com Source : http://maurois-col.spip.ac- Source : https://www.pedagogie.ac-
rouen.fr nantes.fr
L’habitat XVIIIe et au début du XIXe :

Figure : Les maisons florentine Figure : L’habitation de XIXe Figure : L’habitat passive
Source : https://www.petit- Source : https://www.wikiwand.com Source : http://www.univers-
patrimoine.com nature.com

Normes des habitats individuels : (suivant)


 Balcons :
- Les balcons et espaces libres augmentent la valeur logement.
- Lors de l'établissement des plan, il faut tenir compte de la bonne orientation par
rapport au soleil et à la vue, ainsi que la bonne situation par rapportaux voisins, agencement
par rapport aux salles de séjour ou chambres.
- Surface suffisante avec protection contre les bruits et les influences climatiques (vent,
pluie, fort ensoleillement).

Les fenêtres : Les portes :

-Pour des pièces avec dimension correspondant -Porte des pièces de vie environ 80
à Des pièces d'habitation, on demande: cm.
-Hauteur minimale de la surface 1.3 m -Portes secondaires, bains, WC
-Hauteur d'allège ≤ 0.9m environ 70 cm.
Dimension nécessaire des fenêtres d'une pièce -Portes d'entrée de maison jusqu’à
Habitable en fonction de la surface de base : 115 cm.1
-La surface des fenêtres, en m², doit équivaloir à
14% de la surface de base de la pièce habitable.
Pour une pièce de séjour de 20 m²,
-La surface de la fenêtre doit être de l'ordre de 20
m²×0.14=2.8m².

Tableau 01 : Les normes des portes et des fenêtres dans l’habitat individuel
Source : Auteur
 Autre norme :

1
ERNST Neufert, (2002), les éléments de projets de construction, DUNOD, 8iéme édition, paris, p.199
-Un mur extérieur isolé 30 cm.
-Une hauteur sous plafond de 3 mètres.
-On peut considérer qu'une cloison et un mur de refend font 15 cm d'épaisseur (brique de 8
trous).
- Dans le cas d'habitations individuelles à deux niveaux, le volume en soupente peut être
considéré comme pièce principale si sa hauteur n'est pas inférieure à deux mètres vingt (2,20
m) et, s'il donne directement sur un volume dont la hauteur moyenne n'est pas inférieure à
trois mètres cinquante (3,50 m) et occupant en plan au moins la moitié du logement.2

 La loi 08-15 du 20 juillet 2008 fixant les règles de mise en conformité des
constructions et leur achèvement :
C’est une loi qui dispose d’un potentiel important qui peut changer l’image de nos villes, c’est
une sorte d’examen de rattrapage pour les autorités chargées de l’urbanisme. N’est au moins
son application sur le terrain reste un point d’interrogation pour le citoyen qu’aulx
professionnels de la constructions car la situation de nos constructions dont nous avons hérite
,n’est que le résultat des conséquences de la non application des lois existées déjà, un cadre de
vie et un environnement que le pays tout entier subit de par l’incohérence et l’agressivité du
cadre bâti qui en résulté, un nombre très important de logement reste inachevé depuis des
années.
 Les Objectifs de la loi n°15/08 du 20/06/2008 :
Fixant les règles de mise en conformité des constructions et leurs achèvements, ainsi que ses
textes d’application n°154/09,55/09 et 159/09 du 02 mai 2009 sont :
- Mettre en terme à l’état d’inachèvement des constructions
- Permettre la mise en conformité des constructions réalisées ou en cours de réalisation
antérieurement à la date de promulgation de cette loi
- Préciser les règles et les conditions d’occupation ou d’exploitation des constructions
- Promouvoir un cadre bâti esthétique et harmonieusement aménagé
- Instaurer un ensemble de sanction à même de garantir un cadre bâti de qualité et le respect
des règles de construction et d’urbanisme
- Définir les nouveaux actes d’urbanismes qui traitent de la mise en conformité et de
l’achèvement de constructions

2
SAHRAOUI M’hamed, 2005, 100 maisons individuelles, la Sarl SOPIREF, tome 1, p.44
-Créer un corps d’agents organisés en brigades pour les enquêtes sur la création de
lotissement, de groupe d’habitations et de chantiers de construction afin de constater les
infractions à la présente loi.3

Figure 01 : La loi 08-15 du


20 juillet 2008 fixant les règles de mise en
conformité des constructions et leur achèvement
Source : journal officiel 2008

3
ROUIDI Tarik, 2011, Les pratiques sociales et leurs impacts sur l’espace de l’habitat individuel en Algérie: Cas
du lotissement Bourmel 4, Jijel, Mémoire de Magistère en habitat et environnement urbain, université de
Constantine, p, 32.
Annexe 2 :
 Arrêté du 2 Rabie Ethani 1435 correspondant au 2 février 2014 fixant les tarifs
d’achat garantis et les conditions de leur application pour l’électricité produite à
partir des installations utilisant la filière solaire photovoltaïque :
Annexe 3 :

Questionnaire :
Dans le cadre de la préparation de notre mémoire de fin d’étude pour cette année universitaire
2018 – 2019 , pour le thème de recherche intitulé « L’exploitation de l’énergie photovoltaïque
dans l’habitat individuel a Jijel » Master 02 en architecture spécialité « Habitat et durabilité »,
on vous pris de répondre à notre questionnaire.

 Coté vie social et fonctionnelles :


Annexe 4 : Quelques applications au logiciel PVsystm :
-Irradiation globale et diffuse :

- Caractéristiques du module PV:


- Transposition de facteurs :
-L’installation des panneaux :
-L’ombrage :
Résumé :

Le soleil est une source d'énergie importante dans l'univers, qui peut être utilisée dans de
nombreux domaine, le potentiel de l’énergie solaire en fait une source d’énergie renouvelable
prometteuse. Aujourd’hui l’exploitation de cette source est devenue nécessaire notamment avec le
taux élevé de la pollution atmosphérique due aux gaz toxiques résultant de l'utilisation excessive
des ressources non renouvelables. Il est donc nécessaire de rechercher des sources d'énergie
renouvelables, par exemple, l’utilisation de l’énergie photovoltaïque pour produire de l’électricité.
Notre travail de recherche se concentre en premier lieu sur l’exploitation de l’énergie
photovoltaïque dans le lotissement el Yasmine à Jijel, pour cela on s’est servie du logiciel PVsyst
pour exécuter une simulation qui nous permet de calculer la capacité et rendement...etc. Par la
suite on a pu discuter les différents facteurs influençant sur l’usage des panneaux photovoltaïques
sur l’échantillon (villa) choisi se trouvant dans ce lotissement (orientation, inclinaison ...etc.).
Mots clés : énergie renouvelable, solaire, panneaux photovoltaïque, habitat, lotissement.

Abstract:
The sun is an important source of energy in the universe, which can be used in many areas, the
potential of solar energy makes it a promising source of renewable energy. Today the exploitation
of this source has become necessary especially with the high rate of atmospheric pollution due to
toxic gases resulting from the excessive use of non-renewable resources. It is therefore necessary
to look for renewable sources of energy, for example, the use of photovoltaic energy to produce
electricity. Our research work focuses first of all on the exploitation of photovoltaic energy in el
Yasmine housing development in Jijel, for which we have used the PVsyst software to run a
simulation that allows us to calculate capacity and efficiency. Subsequently we discussed the
various factors influencing the use of photovoltaic panels on the sample (villa) selected in this
subdivision (orientation, inclination … etc.).
Key words: energy renewable, solar, photovoltaic panels, habitat, housing estate.
: ‫ملخص‬
‫ وإيكاَاخ انطاقح انشًسٍح تزعهها‬، ٌٍ‫ وانتً ًٌكٍ استخذايها فً انعذٌذ يٍ انًٍاد‬، ٌ‫انشًس هً يصذس يهى نهطاقح فً انكى‬
‫ انٍىو أصثش استغالل هزا انًصذس ضشوسًٌا خاصحً يع استفاع يعذل تهىث انهىاء تسثة انغاصاخ‬.‫يصذسا واعذا نهطاقح انًتزذدج‬
‫ عهى سثٍم‬،‫ نزنك يٍ انضشوسي انثحج عٍ يصادس انطاقح انًتزذدج‬.‫انسايح انُاتزح عٍ االستخذاو انًفشط نهًىاسد غٍش انًتزذدج‬
‫ ٌشكض عًهُا انثحخً أوالً وقثم كم شًء عهى استغالل انطاقح‬.‫ استخذاو انطاقح انكهشتائٍح انضىئٍح إلَتاد انكهشتاء‬،‫انًخال‬
‫ و نهزا استخذيُا انثشَايذ وانزي تى استعًانه فً يحاكاج تسًش نُا تحساب‬، ‫انكهشوضىئٍح فً انتقسٍى انفشعً انٍاسًٍٍ تزٍزم‬
‫ َاقشُا تعذ رنك انعىايم انًختهفح انتً تؤحش عهى استخذاو األنىاس انضىئٍح فً انعٍُح انًحذدج (انفٍال) فً هزا‬.‫انخ‬...‫انسعح وانكفاءج‬
)‫انخ‬...‫ وانًٍم‬، ‫انقسى انفشعً (وانتىره‬
.‫التقسيم الفرعي‬،‫الموئل‬، ‫األلواح الضوئية‬، ‫ شمسية‬،‫ الطاقة المتجذدة‬: ‫الكلمات المفتاحية‬

Vous aimerez peut-être aussi