Vous êtes sur la page 1sur 48

O, K.

CORRAL
XWlteR. FAU&HE-eîtie. APAM.

Productions
O, K. CORRAL
DESSINS DE MORRIS
SCÉNARIO DE X. FAUCHE ET E. ADAM
Couleurs Studio LEONARDO

LOCKY PRODUCTIONS
CH 1271 GIVRINS
TOM TAVLoft GtDSVQiB S^S LONOHQRNG A A&U-è-NB F&HR, 1&2 ŸÆNPfêÆ. ^ONAMi
Lttefcw U>m l 'AezOMPA&iE, t>e NùM&Zeux. von ùB BÉTAH-AVAHr eu l/bu 8wsUtèêtuojv.

Dessins; MüKKJS

Scénario: X.irÀUCHE - E. ADAM


LE LE.wr-yAM
VA

K
fiVS MIEUX ? pÉkSAKDfe SACRÉ

OllE INÀED
FAat le pues
,

oum=
\l

O U Et NARD
BINARD/

Avec _ Avec
Wyalt Eaip Old Cianton

Dites OUI au
L changement !

M&taai
Avec
Wyatt Earp
VOU4 M'AVEZ B4<3
PRS ÎSeMDEZ-VOJS.
{èONFL
frtPç..
fc&JFL...
bravo, Doe vous
(
ÎMT Qu'oti V EST, VOILA DME gr ftouR- éviter. Tour VAWÛUUUÜ
LsTES. RAPIDE ... en: aïs üMfe fowMADE noue KiSÇVIE î>’[HPÊ<ÏTtON, CfeSr MA
ST LA Rapidité VOTRE PIED, Noue ppeseiîi^ ÀToae 'fQliZN&M-
ÇA Me GsWHAÎr. DW EAlNtJE 8DJÊHÊ
V Au SALOOH / y

Le 26 oct. Votez Wyatt Earp,


le candidat du changement !

Avee LES ÉLEVIONS, LA VILLE


EST EN EFFEEVE££ENiSE~.

-H
R
i!

®
.

M'S SoVEZ SùR. Vos LE VIEUX ÛLD ei/Jil&N


sardes bilw siakt&n EST MAIRE OE LA VILLE
H' e^r pas ifs pe&Miee 'DBFütS SA FONPATiON
VEMü À To^ B STORE...

.-JCAE-SE3 AMEIîSAIEES ONT SKSTTÉMAXlÇilËMENT TpnuvÉ


ce ton
étize lin Bon makzp LLNE RN TfalÆHQUIE À CfiAÇJE VEILLE t'ÉLeeTION.
PUISQU'IL EST PÈ&ULtÈPEMENT EÉèm

fow DÉP/jar pRfèMAraeé, &bap KureHtusoN, fou teRMZr PKéMATLlE^, TXDÜ& KEATom
ME LAISSE, «élAS, SEUL SWLDIDAr MAIS, ME LAISSE, HÉLAS, SÊflL ©«.MOI PAT, MAIS
K' AIE ©PAINTE, IA LOI gr L'oRPRiS J/ JJ AIE ÊRAINTE, LA
LOI ET L'DP0T2&
v peuvent" compter sur Ma '
V^EUVEUT 0=>MFTE& SUR MOI /
OU> CiANlCîH /kTour
ACHETÉ C'ANS LE :

TettÊAlUS, IêS MAiSONS.

,JB <JüE£ C?iJ B


WONS (EUE (SLANTbH
EST INNO<SEWT\

^
_ Sr ,l hôtel.
T>E VILtE OU MOUS
HotÆ tfeouv^NS, Hl PS/

®
de voué, pcésbwb lïeeWMTbw, hip«

bois tî2op,
/î wwst^y.

/UŒS ce NfeSr Bas t>EM


LA VEILLE C?a&TÜ BOIEÆ
LASAMOMILLE...

_ES /MIS" De MeÇ ENWEM!-? SOWr ALE


fe£.U*J&JL4 l£’

/Moi, e'est le aoWTRAifcE-.


-es emweiVus t>E Aies ajm©
Stowr
(ttefcffl, t>cc,on BAftWAU, çwesr-ee
VALLEE püe as Vûa-e Vcx-Q ?

>U<3 t>|££sMSi'p&üjc BCüTfe!U-&S Dfe WHISKV &OU, BoM... ALOES UNE SEUL-fe ÇWü-
Ville de Tunibstcme
TE|LLS. (J4 H& VÆUS B4ir C?/1F 15 S-
Tarifs officiels
:- SEBILE . MOUSIEUE (ELAUTTôti A Whisky à ïa
Vr^MENT BfcJSÉ LA PfiEMlÈ-RE..
bouteille
Électeur j Étrangers
de Tombs toiic d'âillelnS

1.5 $ I 5 $
Si “lié: Qld CI«tfoti h inaire,
»«= — l
^ 1

Ville de Tonibsuorw:
T^NEE-VûU'S au ©DURANT,
Ville deTonihsrtme
VIEUX, LES PPTX CKT GHANefé
Tarifs officiels T ni i fs officiels
Whisky à la Whisky à la
bouteille bouteille
Électeur! Étrangers Électeurs Etrangers
de Tücnbstont (Tailleurs, de T ombstone d'ai 1 euri
1

1.5 —$ j;5 $
t | IL
1.5 $ 1.5 $
OJd Cl nu ton, nirure,
Signé: OUI Claiiton, ihftire.
f .® N VA TAp prendre
A P^ODUVRlffi J-ES
Affiches pe monsieur
^ ClANTfoN__ A

Avec
OIU Clajiluii

Dites non
» à l'uvciilui e !

MCtè&Afi ÊA£P, Nous çnreeoN-s VOILA BIENCOIWilENr


YEN A MA1ZZ& DES Cu& soir ENFIN LES ClANToK GÛN-
&A&AL&S Oittf VOUS ORG-AHtSÊ ÇOIY&WT U LIBER-
montez, rzi et res Ain pésaf TÉ T>&ÿpees5ion!
DBÜ1FRANôlN-3,
C. PiIBLIÆ/
eonme mous.
C>ilAND OH ME GHECEHfe, ON
(m TfeoüVE, <EOW-BOX/JE VAIS

onu-Soy/ Tu TtE&3 VITES MAIS Tu


fRates, RATÉ
(
iMiSfS* / MO» DE TIRER MAINTENANT?
.'

?iinTE iA v<ut=,eow-soy 5woN 'four.


te Que TU TRoumeKAS a‘ tôMBSTbNE (y
SJe^r TbN -fofrtSEAU.'
^
''?£(=>
QllEStloN.
JE ÊOIWV^Nee v
S^WUEMEUr A
Y p^ENWæ <SoLr

(jr) TOMB&W

HABITANTS T>î= TfeMBSToNE, IL N'ÿA


<&& D'ÉLECTION SANSpÉÈAT PU%Lle..'
débat auquel les elanton poseur
S'^ISA&ET^À foRTIE-lPER, "SIEN-S^E

ŸAHOUUt
. .

Mon TtesuPEAu IL V EN A MEME


GU'o tl A ENDiiir t>E MEüH,
A! BON, (Sdudtsos et Plumes
MeuH,
Aeutt MBUH, ME UH!,

_c.eer Bon, AIDE -NOUS À


<®’eST
CMNfON- RES-BOUPER L&5> BÊTES

-ET ALEI2.C! RsLie LA


{3AGA&EE AU SALOON
<%A HOÜS AMÈNE TOU-
<iOUÈ.« PE-S OUENTS..

C?ÜANT Ail DÉBAT, SI VOiJS


PA|ETÉ^, IL N'ALÎEA JAMAIS UEfl.
PENDEZ -VOUS A je vous v A SHACilH SA
--sA6»LèHE/ ATTENDS AUSSI £AWNébK'r- ?
f
OiTAlONG, J*
CtfiAlP/ )— ' . jouy. l? 7Ÿl£ ÙQ&4 /SS.
OUAl P (iÛîlSAUMOlKS.
WHofce'Ti'yhYo
oVêkwhe
Jil•STB/ >
AëOH.

LES eiAHIoN SONT3ÆS JUSTEMENT JP -SUîS MOPAANEÆP pr Vû KSI MfeS Autant Vous ue dvze
0OEAPES, DES DURS. Pieéres wwrr er vte&n. blrp
VOUS AUREZ SANS TÏDUTPE SAIITP, MONSIEUR.
VOUS A NOUS DESAPPROUVONS Vos
ï> 0£T& 6ESOIM D'UN
(SOUP DP MlU
PM0HA MÉtho-deS. o&ffeNiK. «p
DÉBAT FAfc tA Vioiewcs{=
EST tNAEcBPTABUE '

©É Nfe SONT BAS JA JES PRINCIPES


Que feu notre Ptètae noos a in-
CilLÇUèS. IL nous atoujoues pir
que FAiee usA&ë
DE LA FORCE
EST UN AVEU DE
FvMBLESSE Préparez le
Préparez le
changement,
changement,

Votez
Votez
Jeremiah Earp
Jeremiah Earp

©
MAIS ATteUTÎON: ÉN TbilTR teWtèfèÉ
NOUS SAVONS TRÈS BtES
NOUS SSàufa. f'üK r^te. VOUER., MAIS
S^U(.EMeMr CAUS LE «WCRE: tÆ LA. LOI
j

ÉH vfl&UeiiR., «.'ESr-À-plRE EU(3if>t>E


LESiTlWe DÉFEMSE AVÉRÉE /

ALORS, lé IXDNK&UR vm IS&o MS, ‘

Ça vous Cloue LEBee.?...


* X

WÔU^ PpVîÔNS ï>& e'fcssr


VouS (2 ûwm rfl^Z,

"A/o/uifwr Zj/cJ^ Lw&e j'ej*


/a/z «ne ^aa/ife d'épouser les plus nobles
causes £/ro de /«jft'ce ef d'équité, il met
.

ses exceptionnelles compétences au service


des veuves et des orphelins

0 ^?HêW(m<s ?...
r
1
— ;

aidé par deux partenaires hors du


et son colt dont il joue
(ds^rHorm va<ç commun: le légendaire Jolly Jumper ... ,

avec une telle virtuosité, qu il ne lui est


}

pas nécessaire de tuer pour convaincre .


fl

tioue
JôiJWLlCTé/
NOUS AUOKS MAlNTtNAur PEoeièteR AU t)é- RÉSULTATS INSe.Rrrs: 3 VOTANTS: 5 Aesr&NT!ON ‘3 c
VoiSi LES •
. ,
:

M'ÈTiNT T3K INSCRIT SÜR.NOS LISTES ^LEejanyuES. tous VOUS PEJWN- SUFFÎT ÉrES EXPRIMES ;3 ,BüUETiNS BlAN^S Ou tHULS; O.'ÜyUeTiNS’
pAvdÇABieS A lA Pee-FtosmcKti^PE: 3, BUUEms bèF*VûeA-
BLESî O LA PROPOSITION D'AIDE
A44ÉPTÉH AC UNE lAfô&e UNANIMITÉ/
UJ2KV LUI<US EST DOW»
^

AÜMSSM& MOM&N7- /
<2Jt£ilb^ <siAffroti„./ Honte êur Toi, iKe/ De-tots cpoawp un «iantou
v 'se FAIT- tL
i r^i ' ON ÉTEANSïiR?
(L COR8J&ER TÉft wn M- 'wvAjïih-i’s

, FRANK,
i 1

A TOI tE UOÜEIÎ.' ffcua Itik-r&Qe** M?«wvx« NOUS A LIONS FRAPPEfë Ffeîftr"

. BUS RBMafiTB A iAŒfcnté&r PS Nc£ F&R&S. VÊTVÏ/S €AfSZS»sæ BDRrùMS ZWS A basSf

1 “

Je VAISAfifltTER. U NÉ AUTRE PlOENF. ' RVSSE/UL LAKÊS?,


JEPe'MtAH/üU PAS t>£ PLUS
ETTU ES LJK HOMME MOErT
.

ÉaÆseur, clantoa <sRwrA^pUBftm la PeÇpÈ&A&mrd- - /L =^g ftt_ çovçmjmE une dbnel/ps Aü luxe insolent.

Oüt iÈçr
mtii-LÀ?
CÈerAiNBUewr
MotJS ieüE. (EUHribN

- PoUfZ COiV7F:FB4LA/l<Z£P Le PâUVOiP. SPANOTSSANTTe OLP


EAAP
<Si/W7Ô*f, SeRdPta <SAtfàftAT MAffêlî DB'TÔMBSr&l/B ..
^
I
SENTANT £45 VENT TOUPtfzP, OLP ÇJANTbN Sj= PRÉSENTA UN
Af&ès G'Érpe ùÉSA&ZASsé. Qe mZP, LL PESTA 'seul
<SAN£>fZgr ET FUT „MlU PWfëe DE LA VMM
-/ — *-

r-
r
--les evmsrrs ne VAte/tr gnsze An /en y —

/ V/VS77’TUTei/p Fdr PeMePaE séance teKa NAntw— A Compter œ<se


UOUP- L'ÉGOLe AN T RIEN NfeST-
DÉFINIT/ VE ME NT JAM4tS
FEPAfÉS. t>£ Fini riK
É<lF VOUS RivMOMPA&NE
JüSQilÆ L^OTp., IMVE.
.

/aaim tenant «site sue


diplôme êh t)ft.orr; m suis
A ®Wé ftoüR. AFFISOMTPE.
CEiAHToH
aoAiP.'

'
'

VOIUA G* Çü’fu

SAttAc^R-
Aujt. etAHTbH/

MS TÆMANDB ? VOUA
HK
£AîîA£>ü
LUKB* /
cfesr <ç>uoi, \ EÜM-JUSTEMeur, ÛN
ŒPTTB «i-STÏltE^ YOUtAfT TfeU fAKIÆf*-
dé débat s a-
Pompes Funèbres I Qûmütâtoue £pitanf}

es

<*E sa(fl s& T(EUDKa Mi SAloon UN HÉtAÇ J’AI DÉJÀ COMPOSÉ C


DÉ: BAT eONTfëADïttTtolÈÊ EHTKE O LD t>L\ JOUE.. JteN B4K.e«2Al OemAiiJ

PANS epffiAC, «{KsieaiRs,


L' IHrûRMATiOH EST L1U DEVOIR. /
ce u>/As venez mom6£bvx!
fl VAPfZA f
KéC"
MOÛTS !

kmt T ^gssss:

~
S3SSfj^%'
so'‘’ 'N
-,-wæV to
£L ro» 15
V^^SgtSSSÎS
"Ce -
onue V
faPA *v*it r n HoRfcÊüia.
\ loo c
Oan
;'
ll
éba'.
no«e W* u \es
LA PRETEE â SE^SATiOW/
*f«*
C'A
\
setoni
M ^
»$, ur
•“"A «1i&e ":Iv,reuX et
„l(»««-
t
\* At
souve>
é5 ce
«'; «m 4e ''
dc,

(V£

clu1"'
&«*£££*-yr*?.
âlss^s^tVf^Sw» '
\
P*Z&*ir~A TOVIO^i^ 'T^Sw^ënB P° f
Ut
Bv* rTLi \
1
u^° <
h*-*^ A ^V-,
*** .
\
*** 2 ïïï
***x ï
i«** J. ,]J ^ f £W
\0ve * ,
8
lor dû» ' \ 3fi^ e lT,a
<
s
in?* * 1

\ ^ ”
h « t «\ iT* •?**!?.# <-l -V*
UlKÏ * VloWi^ï,
*•* îfï

ofcAvp 'sot/z,
UN £le@T£üK PS
PA s
TQM&GTONB NB MADÇUB
LB VOUC.
eDMM&MT q>A,
FRiFtoUiUtS ?
-IA PAUE
t=ST fiASGE-* BiR TPoü
'

iÂl<£MANSë PÀVIS Moi Aüssi, J» M&SSlEÜÊS, J& VOLS PRESENTE


Je Miss mes 5ûs Mise Tout sue, Mes siue^pts* csoKDOL^Anéss. je
Sfllï WATT EARP/ L£ Fsnr jeune- Souhaitais affronter- wree PèRfe
A « locale
je tae^EÊTrE. les
JEUX Sont faits
JE HE PRBUDS ,
PLUS Dt PARIS-

HÊÜRSÜSEMEMT LOMEUX ASSASSIN A LA VOUS!


EN OUBLIANT ÜHP
Slfeuë S0« FtoRFAlT
ÇEEüVe IPÆFÜTABLE SUR LpS UELIX
t>ü C-PJME— ET
^tTjTTÏÏ^

“— — “5j

jusrttp
gST FAITE
... QUANT À Ç& JE LAI
(DRAPEAU, ET Poufi Tte «LOUER, le BE®, d& ME
...

OBSERVÉ ATteHTiVEME KT LE COUP :


PRÉSENTE À LA PlAtE DE MON PfePe/
PE FEi) A ÉTÉ T /RÉ DE L'iHrÉ- (JOUE FÊTE tous LE MEME JOUR SoN

>iLÀ FERMB
TU K'E’S Qii'üM
Complice ce

~
S\ TU ES PKlMC>:PE« QUEdESttS ELU
,

<SflNDlWff ,1ÎMÎLONC
t>E -ftw PPOERAWWE. JE VCüC PAtC PENDRE HAUT S
Gooitr, Toi er -r&e frères,
VOUA mon programme '—

DCJJKlo: J'OFFRE UNE


TOURNÉE Gt^MÉRAUS Z FAUT-'
PLi/f TAfcT>, emz. IES SA HP...

(S EST LE PICS fj es [tuners, moie^ak. \ <se m’est- HAitrLES (Sfiaaas, VOUS AUSZ.
S *
NA (cl O PLI
1= UùllS POURRIONS ÊTES /Qü'UN SUÊSi ^KSORfc OEÜÏ JÛURS fis tire. ^
POUVAIT UûüS , DÉJÀ FfeNPgS... A—, Eêtourner ja situation//;
ARJ24VHÎ2--
«est fichu
lilKH/

Doc KOH.IM.V BT CONTINUEZ, WVATf" ET VOUS rOURESZ. TOUJOURS


SlO (JOSE «ATS: ( BAR?.1 HiPS' Vous SOMPTEre.SiIR.Mai, HtPS/
INS^ENEt L’ESPOIE
MERÆi.pofi, e^TAir\
k chus t>s parier.
^ÇUR. MAVIETblRE... '

iHÉLAS, E^ST FtfiHU


Va««êz, ou psr
VAN« LEM&Mfc OÀMP,
Il FAUT C'etTOïAtbÊR

CE ceue-là
ll'*©r Pa<3
nom pLue'/cFsrcEue fokd/
'Au Priais
vive de la Deiu

wy/rr&epf Doc UotlLdij,


dentiste

Tü eS Tî^lsé
A UIV-B!
Bon ^an©/
J^UAtC oubliée.

VÜ LËâ DÉLAIS IL VA -
jn Pe-nr -SiipPi émeut ...
n—
Le ÙÉBAT N'AVAur py AVQlfe ueu £NT&£ le’S eAfiM>£rs,f LA CAMPA&iB PA/T
flAG£ PAJ2 V01B V A FFitneÇ.
.

L-. .
*

h
h

£
-
Contre magouilles,
— Une gestion
Il-
Pour le changement
JC scrupuleuse. enlèvements.
pyromanie.
I
1

fe 1

et abus de pouvoir. V
ji f
i

aclT'
pra
\P^ ;
)
N '
1

Pourquoi changer ?
i

>
JC—L Votez Ike Clanton. t!
Votez Wyatt Earp.
a
t=z —: i. — -.1
h
X T~^1ZZF
JL
rj
<sr

Je jure sur l'honneur


Aidez l'orphelin...

\t ...pas l'assassin !
que je suis innocent.

Votez Ike Clanton. Votez WyaU Eaip.


Di—
r
ŸM&AŸOB'Z gs Votiç VôuLez.
chapeau, le' DIRE CÎÜE...
COUP VE FÊÜ A
ÉT* TlKé DE /
LwrtejEuE...5

BûH Çm&fMAG CE VEAU


Aorte la AWfiçzje "Tt '

OLP GLAKTON, JE SWS


OüBTü IÀ-7 JETE
rapporte iê*i ghapeau.
N ëres
PB M'Avoir.
GAlAPtATç !t

EKFEÊ ET TiiMNAriOK.' imV A OiSB


<5E>SATAMé OnwJ-'BCV PoiBZ TlE^R.
CËOMMÉ CA/ ÇA RA1T teüA FotS
0<D'IL FAIT (Æ COLjp/
^AfSSëùtTÂ pSZSO*^ LA SOIN PS PApOaUee l&SSüU&n*S LA tfe&ÊAOMi gjaüta&#S& «OWCuaR.

:KE CIAUTfeM. MES BIEN CHERS FRÈRE*, L’eeui/EE diiNNûMME


UtE ClAMtbK. TEL. C?üE «UNION NE S'ARftÊTE fWS AYES SA
IKE ClANTfcN, \ZIB. EÈJOUISSE^'VÛUS, CEiÜl QUE NOUS
PLEURONS AJlJOUEP’HUl W'BST fins. MûRF—

FPANK, PANS
FA\S-lEtAtEE KoSeûEues

üN (^VENANT Non. UN MlRAew*


BtZA\b, U) |4E/ <?E=ms- iMPoî- .pn vertu îe LAprnup
Oui AüBitr Pii TlJRB Annula Zl’T t>0 «ODE ÉLBÇTOfïAL.
IMAGtUfeR- HU les Sidérions PT PETITE TOtS UP SUIS
feu COUP OIE -SàE- ÜgÊTTle ÉLU.'
rrtéÂTEp/
OH«P

1&3 Feè£E€ fiiA«T&« / 8 IBM Joute cte?AZ1S Des POUAKS


«5B Sasir ÉetAPPÉ^- l F lSrëiti<S. r

SflMTpB p&s Biscatrs e?4it


KJÊ NOUS LAISSERONT füc
LON6-T BMPS «Ans HCUVE.O&S
,

tü ue tseve-Peas -f&n Mais fais gaffe' à A moindre fi


CoPAIW TOM TAVIOE. VIWMr Trû.Îtr.i<£e, je pBéeïPiTfe soit Urs-use
ÇsüteN ÉiEBANSe ï>6 Bv/ GE SHARlor Bouraté de dvnamite/
H
H
T,,*-;.;.:':-:-'*

|i'

_
AÏ 1

1
K -
|
\

%
y ’;
j

?
>," r -
1 M* &•


*

-* ' .fe*

âôt T, AU-OUS-V A DEUX


tous
fi sommés le 2 r owcaee /83t. date pu <sétèsz& (Règlement de gomatés a o,k cd/vzu...

je sefcA! Fieia de les


A voitï. <SOIAMS IStlEHTS.
lus. ü« EMTEWtE
AEur î>e première ü.tÂ'asE

isf

eioe cloc AiLEZ-, FÊl&NANTg; ONSE ..ET JE eûNSEft-VERil U


TiSaïne.' PurS vite hoü£ Mitra E malgré tes SAteS
Sfeî2CN« /AfcÈJVés, PtilS «SDMBWES, WW7T.
Vfie vous segez. PEMDtre/..
ENFIN, LUKê/ ItS’
M5N1" NOUS PtO*B£fc
<£OM«B tCS <SA(t’6S .'

39
®s. miB, Tu as Fini Parte. pévssiuæP-?
uti îÿpê tfFüb* ï>it RaP(I>e,t3j vas mis
LE f&STF tÆ /VW1EE
.ftilig
pestîs cese eu
ueg wyATV bakp_„

ÏLQLl'm S'oPftDS&T-lL
Ç^TTTê X>^i£J^ôll ?

-
WW
*OOV£AU
AMiS, Je
M 5 SillS PRÉSENT#
ŒONTCÊ LES (2LAWÎ&M
1
îiR. &ÔllT DB LA
f

im«n«e. en n^ri JSf


Mon lîèufc eçr
îi'èrBe sh^gjp„
\r

l*!
?
€r k
i~i ' ' ' ' .
'-»

PoΠ-HOLLIDAY

SÊAVOf

~ïf
t>£ <%4 M 0M/LL£/ J

YAHOt/UtfUO*
c
Pm
eLAttro* sor mg&S ^Aptv>e^efnr..
i
e^r* ?o«£*4jM*Ê^ povjiz piFréfïSurç? vois D&- &£- tas. a la pa.zpB. T2jrr& -eg-W

—Pour. entraves Répétées Au ,.&t Fbciit t)iFFèi?^frrs vols î>e


PBoCfe^üS Electoral, la GcuR. BÉTAIL, À LA PERPÉTUITÉ FERAIS
VOUS CONDAMNE À C4IIHZE JOURS
PRlSOM FRICHE--.

GE BVNRE
LüQLV ÜIKfe A
PRIS U« FAMEUX
eoüp PE VIEUX

LüVjfr'UjMB- ST TC&t efSPSÆU/NS/rr'LA SjOlffS £>'A0iï-f±x&.

Jl èirAioNG. itms bo&zi&s J AVAIS si


Peur ouamd
SOŸE2- TEAN-
TfiKrGuB
C?U)Li.fe.
WOP&E Tt-y/’ŸO .... s7A <êes bandits JE SUIS JÀ,\6US
NOUS ONT NE Eisr?ÜEZ RIEN
ATT/V?iIÉS.
C'
æ w*rr' &JJLP aOmüT \ £fîM*pe *efrrae^ rfL „,
rt s*&sxfSLrf l* &&<+zi7ur& £>&& &r &&&

©’feSr Que [jfeNDteir


WATT
iEi
54 Rp gST MtL^tN. ^OMBSTONH
EST SWfefciP. FILONS Ville hiswnque .

légendaire
Son shérif
dentiste-
maire
Son

es" .ténor' F*y&ste>.s GauS t' Æ<sroe ps so» sa* m*xæ., hk Sp&eiHeH-ÀfcA feSSiot ti<^OuO*v^nj^. ... t«r&ue<?r2i&L &r moe^s..

ÇM4.VTA *lüm tL ç&r k*&L£M£^tr rmMe rmcë m£


,-ETVoiEI LE eesrsûcEéweNF «JeNE Resserre f&s
sneoii s’esr IMPRESSIONNANT/ D'ÈTPE yENü Î5P si
t>£toJt£ Æ FA-
EÊi&ÆMEHr
LOIN/
*E=UX G
le CQhp-n&s-.. j PASSioNNANt/

TOURS GÛtDÉS
Wyatt Earp, 1885 Virgil Earp, 1885 Morgan Earp, 1885

Le «Tombstone Epitaph», le plus ancien journal publié dans état I Doc Olliday qui, aidé de Big Nose
d’Arizona, se vante d’avoir annoncé plus de fusillades que Kate, exerçait le métier de dentiste
n’importe quel journal «en deçà de l’enfer»... à Tombstone.
LtICltY LUItE
L'homme
qui tire plus vite que son ombre.

Vous aimerez peut-être aussi