Vous êtes sur la page 1sur 81

Géographie urbaine II Beyrouth - Liban

Beyrouth

Wagner Eric, Castelletti Aaron, Rouiller Flavien, König Olaf


Plan de la présentation:

-Introduction; choix de la ville et spécificités


-Historique de Beyrouth
-Description contemporaine
-Forme de la ville
-Développement local et régionale de Beyrouth
-Conclusion et perspectives

Beyrouth - Introduction
Bibliographie

•Verdeil, E., Faour, G., & Velut, S. (2007). Atlas du Liban: Territoires et
société. Beyrouth: Inst. Français du Proche-Orient.
•Corm, G., & Corm, G. (2003). Le Liban contemporain: Histoire et société.
Paris: La Découverte Beckouche, P., & Richard, Y. (2004).
•Atlas d'une nouvelle Europe: L'Europe élargie et ses voisins Russie, Proche-
Orient, Maghreb. Atlas-monde. Paris: Autrement.
•Kassir, S. (2003). Histoire de Beyrouth. [Paris]: Fayard.
•Dib, B. (2006). Histoire du Liban: Des origines au XXe siècle. Paris: Rey.
•ARNAUD J.-L., dir.(1997). « Trop grand Beyrouth? ». In ARNAUD Jean-Luc,
Beyrouth, Grand Beyrouth. Beyrouth: CERMOC, coll. Cahiers du CERMOC, n°16

Sites internet:
http://mappemonde.mgm.fr/num8/articles/art05403
http://www.mgm.fr/PUB/Mappemonde/M491/BEYROUTH.pdf
http://hal-ujm.ccsd.cnrs.fr/halshs-0010910

Beyrouth - Introduction
Le choix de la ville:

- Capitale du Liban, petit pays du Croissant fertile


- Actualité: opérations offensives de Tsahal en juillet 2006
- Actualité: le Hezbollah est considéré comme terroriste

Les spécificités de la ville:

- Centre financier, culturel (artistique) et politique


- Ségrégation confessionnelle au sein de la ville
- Situation clé dans le Moyen-Orient au carrefour de 3 continents
- Histoire: ville ayant subis une longue guerre civile
- Vie nocturne méditerranéenne reconnue
- Ville cosmopolite

Beyrouth - Introduction
Beyrouth

Superficie: 10’400 km2


Population: 3’779’000 habitants
Littoral sur la Méditéranée, et montagneux sur
la partie Est de la ville.

Beyrouth - Introduction
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
Beyrouth - Historique de la ville
2) Description contemporaine de
la ville

Plan:

1)Beyrouth et le réseau des villes libanaises

2)Beyrouth dans le Moyen Orient

3)Beyrouth et le réseau global

Beyrouth - Description contemporaine


1) Beyrouth et le Liban

• Liban, petit état, 200 Km de


longuer

• Haute densité: 1300 hab/km^2


sur le littoral, 50 hab/km^2
dans le reste du pays (rural)

• Beyrouth ville centrale:


population en 2006 estimée à
1.6mio (1.9 selon Géopolis)

• Villes majeures situées sur le


littoral

• Hiérarchie urbaine: Beyrouth,


Tripoli, Zahleh, Saïda,
Baalbek

Source: Atlas du Liban

Beyrouth - Description contemporaine


• Réseau routier libanais: axe
principal Nord-Sud sur le
littorale.

• Ensuite route Beyrouth-


Zahleh-Damas où on trouve le
seul passage pour fraînchir
la chaîne montagneuse au
coeur du Liban

• Densité du reseau peu


élevée, maximale autour de Source: Atlas du Liban

la capitale et le Mont Liban


(est de Beyrouth)

• Convergence vers la capitale

Source: Atlas du Liban

Beyrouth - Description contemporaine


• Ville cosmopolite et
macrocéphale

• Pivot d’échanges:
A)Economiques, rôle centrale
des banques (dès 1999 au 2003
toujours en croissance)
B)Culturels, langue et
universitées (concéntrées en
majorité a Beyrouth)

Source: Atlas du Liban


• 42% des enterprises
libanaises dans la ville
centrale

• Salaires plus hauts, plus de


population active et haut
niveau d’instruction

• Secteur économique très


moderne et développé

Beyrouth - Description contemporaine


• Bassin d’attraction,
50% de la population
beyroutine vient de
l’extérieur
(Palestine, Syrie,…)
ou d’une autre région
du Liban

• Attractivité régionale
du centre-sud du pays,
le nord est capté par
l’agglomération de
Tripoli

• Beyrouth absorbe le
39% de la population
totale, et écrase le
réseau urbain libanais

Source: Atlas du Liban


Beyrouth - Description contemporaine
Resumé des principales
aires urbaines à l’échelle
du pays

Source: Atlas du Liban

Beyrouth - Description contemporaine


2) Beyrouth dans le réseau régional
(Moyen-Orient et pays du Golfe)

• Avant les guerres une des place centrale

• Perd 2 places dans la hiérarchie régionale


dès 1975 (source Géopolis)

• Ville marginalisée par rapport à sa


position régionale défavorisante

• Rôle de petite capitale face aux pays


proches

Source: Atlas du Liban

Source: Atlas du Liban

Beyrouth - Description contemporaine


• Passé: noeud centrale pour le
passage des marchandises.
Arrivant au port de Beyrouth on
pouvait ensuite porsuivre vers
le Golfe (ex. À Bagdad où à
Téhéran)

• Aujourd’hui: avec l’ouverture


du chenal du Suez le trafic
marchandise se déplace vers
Dubaï, nouveau noeuds de la
région
Source: Atlas du Liban
• Le trafic portuaire reste
désormais déficitaire

• Trafic aérien dans les


aéroports régionaux: encore une
fois marginaisation face à la
puissance de Dubaï

Source: Atlas de la
nouvelle Europe

Beyrouth - Description contemporaine


Mais des points forts…

• Le secteur Bancaire à un place de premier ordre

• Pivot circulation de l’information et de la culture

• Les cas du marché des livres: dans ce secteur le Liban à une


balance commercial à l’actif, ce qui n’est pas le même dans la
plupart des autres secteurs. Les exportations vont surtout vers le
Moyen Orient et le Mahgreb (pays musulmans)

Source: Atlas du Liban

Beyrouth - Description contemporaine


3) Beyrouth dans le reseau global

• Ville de Guerre…

• …mais cas d’école de la mondialisation

• Le cas de la Diaspora et des différences linguistiques

• Une certaine attractivité, sourtout pour le secteur IIIaire

• Marginalisation

Beyrouth - Description contemporaine


• La Diaspora c’est quoi?
Migration (mouvement)
forcée d’un peuple, pas à
confondre avec la “simple”
émigraton

• Estimation: presque 50% du


total de la population
libanaise est à l’extérieur
du territoire national
(près de 6 mio)

• Différentes vagues de
Diaspora au cours de
l’histoire. XXème siècle
1926, 1959 et 1975-2001
(guerre civile)

• 27% du PIB de Liban est


engendré des rémises des
émigrées. Ce qui est
beaucoup!

• Principaux pôles réceptifs: Source: Atlas du Liban


Amérique du Nord et du Sud,
Europe et pays arabes

Beyrouth - Description contemporaine


• Un point fort: les
différences linguistiques

• Héritage de l’histoire

• 20,5% de la population parle


5 langues (30% entre les
jeunes)

• 3 langues principales:
arabe, français et anglais

• Cette diversité favorise la


Diaspora…

• …donc on trouve dans la


diversité un moyen pour se
développer

Source: Atlas du Liban

Beyrouth - Description contemporaine


• Forte attractivité pour les
enterprises étrangères (en
majoritée dès les pays
touchés par la Diaspora
libanaise)

• Secteur bancaire toujours


fort

• La forte importance du
secteur tertiaire traduit
alors le fait que la
diversité (linguistique,
ethnique, des services,…)
peut être favorable pour un Source: Atlas du Liban
pays touché en profond par
plusieurs conflits

Beyrouth - Description contemporaine


Les MEA – Middle East Airlines
• De plus en plus à la marginalisation autant
régionale qu’intérnationale: encore un fois le
nouveau pôle de Dubaï capte la majorité des flux

• Mais une secteur touristique qui est toujours en


croissance, depuis la fin de la guerre civile

Source: Atlas du Liban

Beyrouth - Description contemporaine


Un cas particulier:

• Par rapport aux autres villes développées du système monde,


au Liban (voire à Beyrouth) la guerre à détruit les zones
centrales, et les services (notamment le secteur tertiaire
et l’administration) se sont déplacés vers d’autres aires
centrales, plus périphériques et pas touchées par les
bombardements

• Dans les villes modernes le centre attire et capte ces


types d’activités.

• “Les activités de service on quitté les centres historiques


(centre ville et Hamra) et leur regroupement a donné lieu à
la formation de nouvelles centralités périphériques.”
(Davie, 1991)

Beyrouth - Description contemporaine


Plan

• Site

• Deux zones spécifiques :

– Quartiers du Sud
– Quartiers Nord et Est

• Centre et reconstruction après la guerre

• Remblais

Beyrouth - Formes de la ville


Site de Beyrouth

• Aspects géographiques :

– mer Méditerranée à l'Ouest

– montagnes à l'Est et au Nord

– plaine au Sud

Beyrouth - Formes de la ville


Vue en direction de l'Est

Source : Google Earth

Beyrouth - Formes de la ville


Vue en direction du Sud

Source : Google Earth

Beyrouth - Formes de la ville


Quartiers Sud

Source : Google Earth


Beyrouth - Formes de la ville
Quariers sud

• Seul vaste espace pour le développement de la ville.


– Aéroport
• Piste en mer -> remblai
– Campus
– Banlieue
• classe moyenne dans partie Est
• quartiers irréguliers au Sud et à l'Ouest

Source : Atlas du Liban

Beyrouth - Formes de la ville


Quartiers irréguliers

• Construits principalement pendant la guerre civile (fuite des zones de


combats)‫‏‬
• Population estimée à 100'000 personnes
• Principalement chiite
• Caractéristiques proches d'un ghetto :
– rue sinueuses
– qualité du bâtit médiocre
– stigmatisation
• Droit de la propriété flou, illégalité.

Source : http://mappemonde.mgm.fr/

Beyrouth - Formes de la ville


Quartiers irréguliers‫‏‬

Source : Google Earth


Beyrouth - Formes de la ville
Quartiers Nord et Est

Source : Google Earth


Beyrouth - Formes de la ville
Quartiers Nord et Est

• Très peu de place


• Développement linéaire
– Canalisé entre la mer et les montagnes
– Le long de l'autoroute
• Construction de remblais pour gagner de la place sur la mer

Source : Pauldoumit - www.panoramio.com

Beyrouth - Formes de la ville


Quartiers Nord et Est

• Population classe moyenne à aisée

• Quelques communautés fermées (Gated)‫‏‬

• Durant la guerre transfert des activités tertiaires du centre vers la


zone de la baie de Journieh.

Beyrouth - Formes de la ville


Centre et reconstruction après la guerre

Source : Google Earth


Beyrouth - Formes de la ville
Centre et reconstruction après la guerre

• Dommages très importants au centre ville en général


• Destruction quasi totale le long de la ligne de démarcation

http://hiddencities.wordpress.com/

Beyrouth - Formes de la ville


Centre et reconstruction après la guerre

• Planification de la reconstruction entamée pendant la guerre


• (Trop ?) ambitieux
• Dans ce projet :
– Plusieurs autoroutes
– Agrandissement de l'aéroport et revalorisation du port
– Parcs et lieux de loisirs
– Université et campus
– Centres secondaires pour polariser la croissance
– Transports en communs

Beyrouth - Formes de la ville


Centre et reconstruction après la guerre

Source : Atlas du Liban


Beyrouth - Formes de la ville
Centre et reconstruction après la guerre‫‏‬

• Pas tous les projets ont été menés à termes.


• Favoritisme pour les outils économiques :
– aéroport
– port
– autoroutes
– centre ville (affaires)‫‏‬
– université

Source : stattena sur www.panoramio.com

Beyrouth - Formes de la ville


Centre et reconstruction‫‏‬

• Le revers de la médaille :

– sur la ligne de démarcation seul les immeubles dangereux ont été


détruits

– Banlieue sud (quartiers irréguliers) laissée pour compte

– Transports en communs peu fonctionnels

Beyrouth - Formes de la ville


Centre et reconstruction‫‏‬

• Reconstruction du centre abandonné à une compagnie privée (Solidere)‫‏‬


• Intérêts flous
• Controverses (expropriations, indemnisations trop faibles)‫‏‬
• Démolitions trop importantes par rapport au plan : 80% des bâtiments
anciens démolis

Source : Atlas du Liban


Beyrouth - Formes de la ville
Centre et reconstruction‫‏‬

• Deux architectures dominantes dans le centre :


– mandat français
– bâtiments récents

Source : ghassan elali sur www.panoramio.com


Source :Radi Sadek sur www.panoramio.com

Beyrouth - Formes de la ville


Les remblais

• Manque de place, surtout au centre et au Nord-Est


• Beaucoup de déchets de démolition à évacuer après la guerre

Sources : Google Earth


Beyrouth - Formes de la ville
Les remblais

• Deux remblais sur trois consacrés à l'activité économique :


– Aéroport
– Marina
• Le troisième (Metn - Nord) plus résidentiel
• Nombreux autres projets de gain de terrain sur la mer

Beyrouth - Formes de la ville


Conclusion de la partie forme de la ville

• Forme tentaculaire due a une place limitée et une extension


le long des axes de communication et du front de mer
• Reconstruction controversée (économie nettement préférée au
social)‫‏‬
• Forte divergences de la qualité d'habitat entre quartiers

Beyrouth - Formes de la ville


Développement de Beyrouth à 2 échelles:

-Echelle intra-urbaine:
-reconstructions et projets

-Echelle inter-urbaine:
-tendances et projets

Source: Atlas du Liban

Beyrouth - Développement inter- et intra- urbain


Politique d’urbanisation chéhabiste (1958-1964)

Général Fouad Chéhab:


- Modernisation du pays: changements institutionnels et aménagement
du territoire « équilibré »
- Soutient de la part de l’IRFED (Institut international de recherche
et de formation éducation et développement)
- Aménagements des équipements essentiels dans les zones rurales
- Demande à l’urbaniste Michel Ecochard d’un plan d’urbanisation du
Grand Beyrouth

Source: Atlas du Liban

Beyrouth - Développement inter- et intra- urbain


Entités administratives de l'aménagement du territoire:

DGU: Direction générale de l’urbanisme (plan et schémas directeurs)


CSU: Conseil supérieur de l’urbanisme (approbation des plans et
vérification de leur bonne application)
CDR: Conseil de Développement et de Reconstruction

Ambitions de réglementation de tout le territoire libanais par la DGU,


mais seulement 6% du territoire réglementé en 1975

Réglementation infructueuse puisqu’en absence de plan détaillé, des


constructions d’immeubles de 3 étages sont permises sur à peu près tout
le territoire

Entre 1963 et 1998 près de 75% de l’accroissement urbain se fait à


l’extérieur des schémas directeurs…

Beyrouth - Développement inter- et intra- urbain


Croissance de Beyrouth

Développement de ceintures extérieurs

Source: Atlas du Liban

Beyrouth - Développement inter- et intra- urbain


Les constructions d’immeubles pendant et après les guerres

Tendance à la déconcentration de la population durant les années de


guerre, puis une forte concentration dans l’après guerre.
Les centres urbains accueillent à nouveau des populations de plus en
plus nombreuses.

Beyrouth-centre enregistre
une faible croissance
durant la guerre, alors
que ses banlieues Sud et
Nord-Est font une poussée
remarquable.

La tendance national de
l’après-guerre est confuse
mais pousse vers une
concentration urbaine dans
la zone centrale

Source: Atlas du Liban

Beyrouth - Développement inter- et intra- urbain


La reconstruction de Beyrouth

Chantier majeur du gouvernement libanais


avec comme grand projet urbain:

-la reconstruction du centre-ville

-mise en place du remblais sur le littoral de


la banlieue Nord

-vaste programme de restructuration et de


réhabilitation de la banlieue Sud

-réseau autoroutier modernisé et étendu

Les projets n’ont pas tous eu un franc


succès, faute de financement ou barrières
administratives et politiques. On peux citer:

-pas de mesures d’urgence pour les immeubles


dangereux sur la ligne de démarcation

-la banlieue Sud n’a pas été réhabilité comme


prévu, avec notamment l’absence de logements
sociaux pour se concentrer sur la
reconstruction des routes

Source: Atlas du Liban

Beyrouth - Développement inter- et intra- urbain


Le domaine des transports
a également été négligé:

-Hormis un réseau de bus


peu fonctionnel, aucun
transports publiques
propres n’a vu le jour

-l’autoroute vers Damas a


été reportée

Au final les réalisation ne sont pas


négligeable et la vie quotidienne à
Beyrouth s’est améliorée.

Cependant la dimension sociale a été mise Source: Atlas du Liban


de coté et la plus grande partie de la
reconstruction a été cédée aux
investisseurs privés.
Une grande portion des propriétaires de
vieux immeubles obsolètes n’ont eu
d’autre choix que de les vendre pour
s’installer en banlieue.

Beyrouth - Développement inter- et intra- urbain


La reconstruction du centre-ville
Le projet de reconstruction du centre historique de Beyrouth a été
confié à une société foncière, Solidere au capital constitué de
2/3 d’ayant droit et d’1/3 de capitaux extérieurs.

Le principal artisan et promoteur de ce projet est l'homme


d’affaire et premier ministre (1992) Rafiq Hairi.

Les destructions du centre-ville pendant la guerre étaient déjà


bien présentes, mais le projet de modernisation alla bien au-delà,
avec la destruction de 80% des anciens bâtiments. Le projet est
une table rase.

L’édification d’un remblais sur la mer


fait gagner un 64 ha (projet 45 ha) au
centre.
Le quartier datant du mandat est
reconstruit et réhabilité (commerces,
d'hôtellerie et de restauration) et très
apprécié des libanais.
La mosquée de la place des martyrs est
construite.

Source: Atlas du Liban

Beyrouth - Développement inter- et intra- urbain


Le financement des restructurations et reconstructions

L’aide international post-guerre été 2006

L’aide au développement international

Source: Atlas du Liban

Source: Atlas du Liban

Beyrouth - Développement inter- et intra- urbain


La reconstruction au Liban

Source: Atlas du Liban


Source: Atlas du Liban

Beyrouth - Développement inter- et intra- urbain


Un développement spatial monocéphale

Source: Clerc-Huybrechts

Beyrouth - Développement inter- et intra- urbain


L’urbanisation « sauvages »

Source: Clerc-Huybrechts

Beyrouth - Développement inter- et intra- urbain


Le développement inter urbain

Au niveau national:

Le Liban développe une tendance d’ex-urbanisation, avec un


développement tentaculaire des habitations à proximité des grands axes
menant aux pôles libanais. On note également une croissance de centres
secondaires situés à proximité des grandes villes.

La modernisation du pays se traduit donc par une « occidentalisation »


des modes de vie, avec comme conséquence un étalement urbain
considérable et une dépendance automobile grandissante.

Le mitage urbain est également un problème qui se rencontre de plus en


plus, avec l’apparition dans les zones rurales d’immeubles, parfois à
l’intérieur même de champs agricoles.

Le développement inter-urbain se concentre sur le littoral libanais et


la route de Damas, avec le développement de la région centrale de la
Békaa.

Beyrouth - Développement inter- et intra- urbain


Le développement inter urbain

Au niveau international:

Beyrouth reste en retrait des capitales régionales du Moyen-Orient.


Elle est en effet largement en retrait de Damas, Istanbul ou encore du
Caire.

Néanmoins Beyrouth reste une place privilégiée, où les firmes


multinationales sont implantées et se développe.

Au vu des financements des pays arabes et occidentaux, le Liban garde


une place importante au niveau géopolitique, de par sa place au Moyen-
Orient, et de sa société multiconfessionnelle et cosmopolite.

Source: Atlas du Liban

Beyrouth - Développement inter- et intra- urbain


Le développement intra-urbain

Les réglementations d’aménagement du territoire surtout en milieu


urbain sont inefficaces et ses outils limités.

La DGU et le CDR ont mis en place une étude à travers un Schéma


Directeur d’Aménagement du Territoire Libanais.

Celui-ci vise à établir les défis majeurs et les choix


fondamentaux en terme de développement du territoire que le Liban
doit faire pour le moyen et long terme:

- la révision du contenu et de la portée des schémas directeurs


locaux, en cohérence avec les orientations nationales du SDATL

- l’amendement de la Loi de construction et d’urbanisme en


matière de lotissement et de construction en dehors des zones
réglementées, ainsi que la proposition de lois-cadres pour le
littoral et la montagne

- la constitution d’une agence de développement urbain, à


caractère commercial, en charge de la mise en place d’opérations
d’urbanisme dans les principales agglomérations urbaines du
Liban.

Beyrouth - Développement inter- et intra- urbain


Conclusion et perspectives
Beyrouth se développe de manière chaotique

Le futur du Liban est incertain:

-Proximité avec Israël, donc dépend du conflit moyen-


oriental Israélo-arabe
-Marginalisation au niveau régional
-Diversité culturelle et religieuse
-Pouvoirs politiques, notamment Hezbollah
-Problèmes de pollution
-Dette internationale

Beyrouth - Conclusion et perspectives