Vous êtes sur la page 1sur 10

HARMONIE

Gamme relative

Le relatif mineur est 1,5 ton en dessous de la Tonique (ex : C Maj = Am)
Le relatif majeur est 1,5 ton au dessus de la Tonique (ex : Am = C Maj)

Ordre des bémols : B – E – A – D – G – C – F

- si vous avez, par ex, 3 b, vous aurez nécessairement B – E - A. Pour connaître la tonalité
il vous suffit de regarder l'avant-dernier bémol
Ex : si vous avez 5 bémols (B – E – A – D – G), alors votre tonalité est Db Maj.

Ordre des dièzes : F – C – G – D – A – M – E (c’est l’inverse de l’ordre des bémols)

- Si vous avez, pour exemple, 3 dièses à la clef, vous aurez nécessairement F – C - G.


- Pour connaître la tonalité de votre morceau, repérez le dernier #. Par ex, si vous avez 3 #, il
s'agira du G#. Ajoutez alors ½ ton, ce qui vous donne A. Vous êtes donc en A Maj.

C Maj Am 0 altération
F Maj Dm 1b
Bb Maj Gm 2b
Eb Maj Cm 3b
Ab Maj Fm 4b
Db Maj Bb m 5b
C# Maj A# 7#
m
Gb Maj Eb m 6b
F# Maj D# 6#
m
Cb Maj Ab 7b
m
B Maj G#m 5#
E Maj C#m 4#
A Maj F#m 3#
D Maj Bm 2#
G Maj Em 1#

Gamme homonyme

- Deux gammes ayant la même tonique sont dites homonymes (Ex : C Maj et Cm).
- La gamme homonyme mineure aura toujours 3 altérations descendantes de plus.

Ex :
C Maj = 0 altération Cm = 3 bémols
A Maj = 3 # Am = 0 altération
G Maj = 1# Gm = 2 bémols

Accords à 3 et 4 sons
Exemple en E :
I II III IV V VI VII
E F# G# A B C# D#
3 sons M m m M M m dim
4 sons M7 m7 m7 M7 7 m7 m7b5

Exemple en A :
I II III IV V VI VII
A B C# D E F# G#
3 sons M m m M M m dim
4 sons M7 m7 m7 M7 7 m7 m7b5

Types d’accords 

M T–3–5 2 tons entre T – 3 3,5 tons entre T – 5


m T – 3b – 5 1, 5 tons entre T – 3b 3,5 tons entre T – 5
Dim T – 3b – 5b 1, 5 tons entre T – 3b 3 tons entre T – 5
M7 T–3–5-7 3,5 tons entre T – 5 5,5 tons entre T – 7
7 T – 3 – 5 – 7b 3,5 tons entre T – 5 5 tons entre T – 7
m7 T – 3b – 5b – 7 3 tons entre T – 5 4,5 tons entre T – 7
m7b5 T – 3b – 5b – 7b 3 tons entre T – 5 4 tons entre T – 7

Gammes

Ionien T 2 3 4 5 6 7
Dorien T 2 3b 4 5 6 7b
Phrygien T 2b 3b 4 5 6b 7b
Lydien T 2 3 4# 5 6 7
Mixolydie T 2 3 4 5 6 7b
n
Aéolien T 2 3b 4 5 6b 7b
Locrien T 2b 3b 4 5b 6b 7b

Substitution diatonique fonctionnelle

Le principe de substitution obéit ici à la règle de substituer un accord d'une fonction par un
accord de cette même fonction et non d'une autre fonction. Dans la tonalité de Sol par exemple,
les accords de G, Bm et Em sont toniques, les accords de Am et C sont sous-dominants et les
accords de D et F#° sont dominants. Dans une progression d'accords comme G-C-F#-Am-G,
nous pouvons remplacés G par Bm ou Em ou encore C par Am ou F#° par D ou D7, etc.

Degré I II III IV V VI VII


Tétrade GM7 Am7 Bm7 CM7 D7 Em7 F#m7b5
Fonction Tonique Sous Tonique Sous Dominant Tonique Dominante
dominant dominant e
e e

substitution par interchangements modaux


Substitution tritonique

Les accords de 7 de dominante possèdent un triton dans leurs structures, ce qui permet un
échange harmonique plus aisé entre ceux-ci. Un exemple dans la tonalité de C; l'accord de 7 de
dominante est G7, il peut se substituer par une accord de 7 de dominante un triton au-dessous de
lui c'est à dire Db7. Nous avons entre G7 et Db7 une relation tritonique.

Autre exemple : des accords demi-diminués de 7 par exemple F#m7b5 peuvent se substituer par
un accord contenant le même triton d'intervalle.

Substitution par accord relatif

substituer un accord dans une grille par son homologue relatif tonal se trouvant un tierce mineur
au-dessous de la fondamentale; donc C se substitue par Am une tierce mineure en-dessous, ou
encore G par Em, D par Bm, E par C#m etc.

Substitution d’accords diminués et augmentés

cette forme d'accord est dite symétrique avec un étagement en tierce mineure similaire pour
l'accord 7diminué ou en tierce majeure pour l'accord augmenté, il est possible de substituer un
accord 7° par un accord de 7° ayant comme fondamentale les autres notes de l'accord; par
exemple C7° est constitué de C-Eb-Gb-A, donc nous pouvons substituer C7° par Eb7° ou Gb7°
ou A7° ou substituer Eb7° par C7° ou A7° et Gb7° etc.

Il peut également être utiliser comme accord de passage chromatique et diatonique, voir se
substituer à l'accord de tonique

Cet accord 7diminué peut aussi se substituer par un accord de 7 de dominante altéré, une tierce
majeure au-dessus de chaque note de l'accord, par exemple Eb7° peut se substituer par un accord
de G7/9b etc. ou encore E° se substitue par un accord de G#7altéré et F#° par A7 altéré, où par
un accord 7 de dominante une tierce majeur au-dessous ce qui est plus fréquent par exemple
Db°7 se substitue par un A7/9b ou encore Gb°7 par un D7/9b, etc. 
CADENCES

MODES

T = Tonique
c = caractéristique
E = à éviter

MODE DORIEN

T C C E C
Cm7 Dm7 EbM7 F7 Gm7 Am7b5 BbM7
I m7 II m7 bIII M7 IV7 V m7 VI m7b5 bVII M7
T C C E C

- Note caractéristique = VI. Tous les accords caractéristiques la contiennent, l’accord à éviter
aussi, mais il n’est pas caractéristique
- Cadences à éviter : IV 7 (par ex F7) – bVII M7 (par ex Bb M7). Cette cadence détruit la
couleur du Cm Dorien au profit du mode majeur dont il provient, c’est à dire Bb Maj
- Cadences souvent rencontrées : I – II ; I bVII M7 ; I – Iim7 – bVII M7 ; I – IV 7

MODE PHRYGIEN

T C E C
Cm7 DbM7 Eb7 Fm7 Gm7b5 AbM7 BbM7
I m7 bII M7 bIII 7 IVm7 Vm7b5 bVI M7 bVII 7
T C E E C
Cadences I – bII M7 I – IV – Im7 – bVIIm7 – Im7 – Im7 – I-/7e – bVI
caractéristiques bII M7  bVIIm7 – bII M7 M7 – IVm7 –
bVIM7
- Note caractéristique = II
- Cadences à éviter : ce sont les cadences qui ramènent au mode majeur dont est issu C
Phrygien, soit Ab Maj :
o bII M7 – bVI M7 = cela sonne comme IV M7 – I M7 en Ab Maj
o bVII m7 – bIII 7 = cela sonne comme II m7 – V7 en Ab Maj
- bIII 7 est un accord à éviter car il a trop tendance à aller vers AbM7 ou ses substituts Cm7 et
Fm7, c’est à dire les degrés I, III et VI de Ab M7. En effet,
o bIII7 – I sonne comme V7 – III en Ab Maj
o bIII 7 – IV m7 sonne comme V7 – VI m7 en Ab Maj
o bIII 7 – bVI M7 sonne comme V7 – IM7 en Ab Maj

MODE LYDIEN

T C E C
CM7 D7 Em7 F#m7b5 GM7 Am7 Bm7
I M7 II 7 III m7 #IV m7b5 VM7 VIm7 VIIm7
T C E C
Cadences caractéristiques IM7 – IM7 – IM7 – IIIm7 – VIm7 –
VIIm7 IIIm7 – IM7 – VIIm7
VIIm7
- Note caractéristique = #IV
- Cadences à éviter :
o VM7 – IM7 : cela sonne comme IM7 – IV M7, soit GM7 – CM7 en G Maj
o II 7 – VM7 : cela sonne comme V7 – IM7 soit D7 – GM7 en G Maj
o I – V – I est à éviter sauf si on établit bien le I

MODE MIXOLYDIEN

T E C C
C7 Dm7 Em7b5 FM7 Gm7 Am7 BbM7
I7 IIm7 IIIm7b5 IV M7 V m7 VI m7 bVII M7
T E C C
Cadences caractéristiques I – Vm7 – I I – VIm7 – V7 – I – IIm7 – bVIIM7 I7 - bVII
– bVII M7
- Note caractéristique = b7
- Cadences à éviter : I 7 doit être employé avec précaution car il peut sonner comme V7/I :
o I 7 – IV M7 sonne comme V7 – I M7 en F Maj (cadence parfaite)
o I 7 – Vim7 sonne comme V7 – IIIm7 en F Maj (cadence trompeuse)
o I 7 – IIm7 sonne comme V7 – Vim7 en F Maj (cadence trompeuse)

MODE AEOLIEN

T E C C
Cm7 Dm7b5 EbM7 Fm7 Gm7 AbM7 Bb7
I m7 IIm7b5 bIII M7 IVm7 Vm7 bVI M7 bVII 7
T E C C
Cadences caractéristiques Im7 – bVII Im7 – bVI M7 – bVII 7
7

- Note caractéristique = b6
- Cadences à éviter : (car elles ramènent à la gamme relative majeure)
o bVII 7 – bIII M7 sonne comme V7 – IM7 en Eb Maj
o bVII 7 – Vm7 sonne comme V7 – IIIm7 en Eb Maj
o bVII 7 – Im7 sonne comme V7 – VIm7 en Eb Maj
o IVm7 – bVII 7 sonne comme IIm7 – V7 en Eb Maj
o bVI M7 – bIII M7 sonne comme IV M7 – I M7 en Eb Maj
GAMMES SYNTHETIQUES

Comment harmoniser les gammes synthétiques :


- Identifier la T, les notes et accords caractéristiques, construire les triades et accords 7
- Repérer les accords renversés et ceux enharmoniques ;
- Repérer les accords à éviter : diminués ou m7b5
- Chercher les tensions valables pour chaque accord caractéristique
- Chercher les cadences caractéristiques avec l’accord T et 1 ou 2 accords caractéristiques
- Composer une mélodie en insistant bien sur la T et les notes caractéristiques.

Notes caractéristiques des gammes synthétiques :


- Si la gamme contient 1 tétracorde majeur : la note caractéristique est dans l’autre tétracorde
- Si la gamme contient 2 tétracordes mineurs, les notes caractéristiques sont celles qui
forment avec la tonique un intervalle diminué ou augmenté. Ex : en C Napolitain mineur, les
notes caractéristiques sont Db (II dim) et Ab (V aug).

Gamme C Majeur Phrygien :

T C E C E C C
I7 bII M7 III° dim7 IV mM7 V m7b5 bVI M7#5 bVII m7
- Notes caractéristiques :
o b2 car entre I et II il y a ½ ton
o b6 car entre I et VI il y a 5+ ton
o b7 car entre I et VII il y a une m7
- Accords caractéristiques :
o I et I 7
o bII , bII m , bII -/3e , bII M7 , bII mM7
o IVm et IVmM7
o bVI+
o bVI+M7
o bVIIm et bVIIm7
- Accords à éviter : tous les accords diminués et m7b5 (car instabilité) donc III et V
- Accords semblables au mode phrygien :
bII, bII M7 IVm bVII, bVIIm7
- Accords spécifiques au mode majeur phrygien :
I, I7 bIIm, bIImM7 IVmM7 bVI #5, bVI M7#5
- Tensions valables
I7 bII M7 III° dim7 IV mM7 V m7b5 bVI M7#5 bVII m7
b9 6 #11 9 6 et 9 9
- Cadences caractéristiques : toutes les cadences du mode phrygien sont valables, mais pour
avoir la coloration du majeur phrygien, on emploi ces cadences :
o I 7 - bIIM7
o I 7 – IvmM7 (b13) – bII M7
o I 7 – bVI M7#5 – IVmM7 – bVIIm7 – I 7

Tétracordes des modes naturelles (en nombre de demi tons)


En associant deux tétracordes, on obtient un mode :
tétracorde mineur + tétracorde majeur = gamme mineure mélodique
tétracorde majeur + tétracorde phrygien = mode mixolydien b6 (5e mode
de la gamme mineure mélodique) 
tétracorde phrygien + tétracorde majeur = mode napolitain majeur 
tétracorde phrygien + tétracorde mineur = mode phrygien bécarre 6
tétracorde lydien + tétracorde mineur = mode lydien b7 (4e mode de la
gamme mineure mélodique)
tétracorde lydien + tétracorde phrygien = mode issu de la gamme
unitonique sensible

Tétracordes des modes issus de la gamme mineure mélodique

En associant deux tétracordes, on obtient un mode :


tétracorde diminué tétracorde majeur = gamme magan abot
tétracorde diminué tétracorde mineur = gamme magen abot
tétracorde diminué tétracorde phrygien = gamme « de Chostakovitch »
tétracorde majeur tétracorde diminué = ??????
tétracorde mineur tétracorde diminué = gamme diminuée (ton ½ ton)
tétracorde phrygien tétracorde diminué gamme dite « de Hamel »
tétracordes diminués tétracordes diminués gamme demi-ton/ton

Tétracordes des modes issus de la gamme mineure harmonique

En associant deux tétracordes, on obtient un mode :


tétracorde phrygien tétracorde harmonique = gamme napolitaine mineure
tétracorde diminué tétracorde harmonique = ???
tétracorde diminué tétracorde lydien #2 = ???
tétracorde harmonique tétracorde majeur = Gamme indienne Mela
Suryakanta
tétracorde harmonique tétracorde mineur gamme mineure harmonique
inversée
tétracorde harmonique tétracorde diminué gamme Maqam Hijaz
tétracorde harmonique tétracorde harmonique gamme majeure double
harmonique
tétracorde lydien #2 tétracorde diminué mode éolien bémol 1
tétracorde mineur #4 tétracorde diminué ?????

Tétracordes augmentés (lydien #2 et mineur #4)

En associant deux tétracordes, on obtient un mode :


tétracorde majeur tétracorde lydien #2
tétracorde majeur tétracorde mineur #4
tétracorde mineur tétracorde lydien #2
tétracorde mineur tétracorde mineur #4
tétracorde phrygien tétracorde mineur #4
tétracorde harmonique tétracorde lydien #2
tétracorde harmonique tétracorde mineur #4
tétracorde lydien #2 tétracorde mineur
tétracorde lydien #2 tétracorde harmonique
tétracorde lydien #2 tétracorde mineur #4
tétracorde lydien #2 tétracorde phrygien
tétracorde lydien #2 tétracorde lydien #2
tétracorde mineur #4 tétracorde majeur
tétracorde mineur #4 tétracorde phrygien
tétracorde mineur #4 tétracorde harmonique
tétracorde mineur #4 tétracorde lydien #2
tétracorde mineur #4 tétracorde mineur #4

Tétracordes lydien

En associant deux tétracordes, on obtient un mode :


tétracorde lydien tétracorde harmonique
tétracorde lydien tétracorde lydien #2
tétracorde lydien tétracorde mineur #4
tétracorde harmonique tétracorde lydien
tétracorde lydien #2 tétracorde lydien
tétracorde mineur #4 tétracorde lydien

Vous aimerez peut-être aussi