Vous êtes sur la page 1sur 32

SSCC

– 1S – MATHS
TRAVAIL POUR L’ETE

Classe de première 8 Vendredi 18 janvier 2008
SEMAINE 1
THEME : FONCTIONS Devoir de mathématiques n°5
Exercice 1
Exercice 1 (8 points)
ax + b
On appelle f la fonction définie sur R par f ( x) = , a et b désignant deux constantes
x2 + 3
réelles , et C la courbe de f .
− ax 2 − 2bx + 3a
1. Démontrer que la dérivée de f s’écrit f '( x) = .
( x 2 + 3) 2
2. Déterminer les valeurs de a et b pour que C passe par le point A(1;0) et admette en ce
3
point une tangente de coefficient directeur .
2
6x − 6
Dans toute la suite, on prendra f ( x) = 2 .
x +3
3. Etudier les variations de f, tracer son tableau de variation.
4. Donner une équation de la tangente T à la courbe de f en A.
5. Etudier la position de C par rapport à T.
6. Tracer T et C dans le plan muni d’un repère orthogonal d’unité 1 cm en abscisses, 3
cm en ordonnées.
Exercice 2 (3 points)
Alice se rend au lycée en bus Comme elle n’aime pas trop se lever tôt, elle prend le dernier
Exercice 2
bus possible. Celui-ci lui permet d’arriver à l’heure 3 fois sur 4 s’il fait beau, mais seulement
3
1 fois sur 5 s’il pleut. Pour demain, la météo annonce de la pluie avec une probabilité de .
Le point P appartient au quart de cercle de centre O, de
4
rayon 4 et d’extrémités A et B.
1. Faire un arbre représentant cette situation.
On construit le rectangle ONPM où M appartient à [OA] et
2. Quelle est la probabilité qu’Alice arrive à l’heure demain matin ?
N à [OB].
L’objectif de l’exercice est de trouver la position de P pour
Exercice 3 (5 points)
laquelle ONPM a une aire maximale.
On appelle f la fonction définie sur R par f ( x) = x 3 + 3 x 2 − 9 x + 3 et C sa courbe. Attention, le
Soit x = OM.
1. de
tracé A quel intervalle I appartient x ?
courbe n’est pas demandé dans cet exercice.
2.1. Montrer que l’aire de ONPM est :
Etudier les variations de f.
2. a(x) = x
Montrer 16 que−lexpoint
! A(−1;14) est centre de symétrie de C.
3.3. Etudier les variations de la fonction a sur I.
Combien l’équation f ( x) = 0 a-t-elle de solutions (on ne demande pas de les
4. Conclure.
déterminer).
4. Donner à l’aide de la calculatrice un encadrement d’amplitude 10-2 de la solution de
l’équation f ( x) = 0 appartenant à l’intervalle [1 ; 2].
5. Donner l’approximation affine de f au voisinage de a = −1 . En déduire une valeur
approchée de la solution de l’équation f ( x) = 13, 012 .

Exercice 4 (4 points)
Une urne opaque contient 10 boules indiscernables au toucher : 5 noires, 3 rouges et 2 vertes. 1
On en tire une, on note sa couleur, puis on la remet dans l’urne, on tire une deuxième, puis
une troisième boule, toujours en remettant la boule tirée.
Exercice 3
Les propositions suivantes sont-elles vraies ou fausses ? Justifier dans chaque cas.

Partie A
1
On admet qu’il existe une fonction f dérivable sur R qui vérifie : f ' (x ) = et dont la courbe
1 + f 2 (x )
représentative (C) passe par l’origine O du repère.
a) f est continue sur R.
b) f est strictement croissante sur R.
c) La tangente (T) à (C) en O a pour équation : y = x.
d) Il existe au moins un point de la courbe (C) où la tangente est parallèle à la droite (D)
d’équation
y = 2x.
e) La dérivée de f ' , notée f ", est définie sur R.


Partie B
x 4 +2x2 −1
Soit f la fonction définie, pour tout réel x non nul, par : f x = () .
x2
a) lim f x = −∞
()
x→− ∞

b) Pour tout x de ]0 ; +∞[, f' x =


()
(
2 x 4 +2 ) .
3
x
c) f est croissante sur ]−∞ ; 0[.
d) lim f x = lim f x .
() ()
x→0 x→0
x>0 x<0

2
. 1. Déterminer une équation cartésienne de la droite (AB). ◆ ✓
4
. 2. Déterminer
On considère les points une
A( équation
2 ; 2),cartésienne de la; droite
B(4 ; 1), C(2 (d)vecteur
3) et le passant ~upar le point .C et de vecteur directeur ~u.
2
. 3. Les droites (d) et (AB) sont-elles parallèles ? Justifier.
. 1. Déterminer une
THEME : GEOMETRIE VECTORIELLE équation cartésienne de la droite (AB).
I E XERCICE 2 QCM, 4 POINTS
. 2. Déterminer une équation cartésienne de la droite (d) passant par le point C et de vecteur directeur ~u.
Cet exercice est un Q.C.M
D EVOIR 7 1 HEURE 30 MINUTES Pour chaque affirmation, une seule réponse est exacte.
3. Les Dparallèles
EVOIR S URVEILLE 1S
Recopier
Exercice 1
. sur votredroites (d) etchaque
copie, pour (AB) sont-elles
affirmation, son numéro ? Justifier.
et la réponse correcte.
Décembre 2013 Calculatrice autorisée Sujet commun
IAucune
justification
E XERCICE 2 n’est attendue sur la copie ; barème : 1 point par réponse correcte recopiée, 0,5 point par réponse QCM, 4 POIN
Iincorrecte
E recopiée.
1 3
Cet exercice est un Q.C.M Pour chaque affirmation, une seule réponse
XERCICE
✓ ◆est exacte.
POINTS
Recopier
OnOn
surlesvotre
considère
considère
copie,
lapoints
famille pour
A(de2droites
chaque
; 2), (d
affirmation,
m ) ;d’équations
B(4
son numéro
1), C(2 ; 3)cartésiennes
et le vecteur(m
4et la réponse
~u + 2)x (m
correcte.
. + 1)y 1 = 0, où m est un nombre réel.
Aucune justification n’est attendue sur la copie ; barème : 1 point 2par réponse correcte recopiée, 0,5 point par répo
incorrecte . 1.recopiée.
Déterminer une équation cartésienne de la droite (AB).
Affirmation Réponse A Réponse B Réponse C
. 2. Déterminer une équation cartésienne de la droite (d) passant par le point C et de vecteur directeur ~u.
(N°1) Lorsque m = 2 : (dm ) n’est pas (dm ) est une droite parallèle (dm ) est une droite parallèle
On considère
. 3. Les la famille
droites (d) de droites
et (AB) (dm ) d’équations
sont-elles parallèles cartésiennes (m + 2)x (m + 1)y 1 = 0, où m est un nombre réel
une droite? Justifier. à l’axe des abscisses à l’axe des ordonnées
E XERCICE
I(N°2) 2
(dm ) passe par ... pour aucune valeur ... pour n’importe quelle QCM,
... pour 4 POINTS
une seule
Cet exercice
l’origine duest un Q.C.M Pour chaque affirmation,
repère...
Affirmation une
m seule réponse
deRéponse A est exacte.
valeur deRéponse
m B valeur de m Réponse C
Recopier
(N°3) (d sur
(N°1) Lorsque ) votre
passe copie,
par
m= 2: le pour
point chaque
A(1 ; 1) ...affirmation,
pour aucune son numéro
valeur de
(dm ) n’est pas m et la
... réponse
pour correcte.
(dm ) est une droite parallèle (dune
n’importe quelle ... pour seule
m ) est une droite pa
m
Aucune justification n’est attendue sur la copie ; barème : 1 point par réponse correcte recopiée, 0,5 point par
valeur de m valeur de m réponse
une droite à l’axe des abscisses à l’axe des ordonné
(N°4) (dmrecopiée.
incorrecte ) admet pour
(N°2) (dm ) passe par ...✓pour ◆
m + aucune
2 valeur ✓... pour n’importe
m 1
◆ quelle ✓ 2m + 2...◆pour une seule
vecteur
l’origine directeur :
du repère... ~u ~v ~w un nombrevaleur
On considère la famille de droites (dm ) d’équations 1de m
m +cartésiennes (m + 2)x (m
m+ +2valeur
1)y 1 de m où m est
= 0, 2m + 4 réel. de m
(N°3)
D EVOIR (dm7) passe
1 HEURE par le30point
MINUTES A(1 ; 1) ... pour D aucune
EVOIRvaleur de m ... pour n’importe quelle
S URVEILLE ... pour une 1S
seule
I Décembre 2013 Calculatrice autorisée valeur de m valeur de m
Sujet commun
E XERCICEAffirmation
3 Réponse A Réponse B Réponse C
6 POINTS
(N°4) (dm ) admet
(N°1) Lorsque m =pour 2: (d ) n’est
✓ pas ! ◆2 !(dm ) est une !droite
✓ !parallèle ◆ (d )!est une1 droite
! ✓parallèle ◆
Exercice 2
E XERCICE
ISoit 1
ABC un triangle. On définit les points M, N etm P par m : AM 2 CNm= ~01 et mPC = BC . 32m
une droite + 2= 5 AB ✓à ;l’axeNA des
◆ abscisses à l’axe des
2 ordonnées
POINTS
+2
vecteur directeur : ! 2 ! ... pour aucune u
~ 4 ~v w
~
On(N°2) (d.m )1.passe
considère par A(
les points
Démontrer que AN2 ; =2),AC B(4. ; 1), C(2 ; 3) m +le 1vecteur ~u... pour n’importe
etvaleur . mquelle
+2 ... pour une seule2m + 4
l’origine du repère... 3 de m 2
valeur de m valeur de m
. 2. Déterminer
. 1. Faire une figure.une équation cartésienne de la droite (AB).
(N°3) (dm ) passe par le point A(1 ;!1) ... pour aucune ! valeur de m ... pour n’importe ! quelle
! ... pour une seule
I E XERCICE 3
3. Déterminer
Exprimer le vecteur MN , puis le vecteurde NPla, droite
en fonction des vecteurs AB 6 POIN
.. 2. une équation cartésienne (d) passant par lede
valeur met AC
point C .et de vecteurvaleur
directeur
de m~u.
! 2 ! ! ! ! 1 !
(N°4)
Soit ABC )4.
(d..m3.
un En
admet déduire
pourOn
triangle.
Les droites quedéfinit
(d)les
et points
(AB) M, N et M,
lessont-elles
points P sont
N et alignés.
P par
✓parallèles : AM = AB✓ ;
◆? Justifier. NA
◆ 2 CN = ~0 ✓et PC = ◆ BC .
m+2 5 m 1 2m + 2 2
IEEXERCICE
Ivecteur 42 :
directeur
XERCICE ! 2 ! ~u ~v ~w 3QCM,
POINTS 4 POINTS
. 1. Démontrer que AN = AC . m+1 m+2 2m +4
Cet
Uneexercice est un
coopérative Q.C.M
laitière Pour un
fabrique chaque3 affirmation,
fromage une seule
devant contenir, selonréponse est exacte.
l’étiquette, 50 % de matière grasse. Un organisme de
Recopier
contrôle .de 2.qualité
sur Faire une
votreprélève figure.
copie, pour
100 chaque
fromages et affirmation,
les analyse. Voicisonles numéro
résultatset: la réponse correcte.
I E XERCICE
Exercice 3
Aucune 3
justification n’estleattendue !la copie ; barème :!
sur 1 ,point par réponse correcteAB ! ! 0,5 point
recopiée, 6 POINTS
par réponse
. 3. Exprimer vecteur MN , puis le vecteur
Taux de matière grasse mesuré [45 ; 47[ NP en fonction
[472; 49[ des vecteurs
[49 ; 51[![51 ; 53[ [53 ; 55[ . !
et AC
incorrecte recopiée. ! ! ! ~ 1 !
Soit ABC. un 4. triangle.
En déduire On définit
Effectif que les lespoints
points M,
M, N et et PP par
sont: AM
6 = AB
alignés. ; NA 2 CN = 0 et PC = BC .
525 45 21 3 2
! 2 !
On considère
.. 1. la famille
1. Démontrer lede
que ANdroites
= AC (dm.) d’équations cartésiennes (m + 2)x (m + 1)y 1 = 0, où m est un nombre réel.
I E XERCICE Déterminer
4 taux 3 de matière grasse x, et l’écart-type s de cet échantillon. (Aucune justification ou 3 POIN
moyen
calculune
. 2. Faire n’est attendu.)
figure.
Une coopérative laitière fabrique un fromage devant contenir, selon l’étiquette, 50 % de matière grasse. Un organisme
. 2. L’appellation “50 % de!matière grasse” peut!être utilisée si les deux conditions ! suivantes
! sont remplies :
contrôle.de Affirmation
3. qualité
Exprimer prélève 100 fromages
le vecteur MN , puis lesRéponse
etvecteur
le analyse. A
Voici les résultats Réponse
: B Réponse C
(a) Le nombre 50 appartient à l’intervalle [xNP 0,
, en
3 ;fonction
x + 0, 3] des; vecteurs AB et AC .
(N°1) Lorsque
. 4. En m
(b)déduire 2
Plus de que
= :
90 %les despoints M, Nanalysés
fromages (d
et P sont ) n’est
alignés.
mont pas (d ) est une droite
un taux de matièremgrasse appartenant à l’intervallemparallèle (d ) est une droite parallè
Taux de matière grasse mesuré une droite [45 ; 47[ [47 ; 49[ [49 ; 51[
à l’axe des abscisses [51 ; 53[ [53 ; 55[
à l’axe des ordonnées
[x 2s ; x + 2s ].
I E XERCICE
(N°2) (dm ) passe
Que parEffectif
4 dire de la production de cette ... coopérative
pour aucune 6
valeur
? Expliquer. 25 45
... pour n’importe 21
quelle 3 ... pour3 POINTS
une seule
Une coopérative
l’origine du laitière
repère... fabrique un fromage devant contenir,
de m selon l’étiquette, 50
valeur% de
de matière
m grasse. Un organisme
valeur dedem
E
contrôle
I . 1.qualité
de
XERCICE Déterminer
5 prélève le taux
100 moyen
fromages et de analyse.
les matièreVoicigrasse les x, et l’écart-type
résultats : s de cet échantillon. (Aucune 4 POINTSjustification
(N°3) (dm ) passe par le point A(1 ; 1) ... pour aucune valeur de m ... pour n’importe quelle ... pour une seule
calcul n’est
. 1. Question de cours :
attendu.) valeur de m valeur de m
. 2. Démontrer Tauxque
L’appellation de lamatière
“50 % de
fonction grasse mesuré
matière
racine est[45
grasse”
carrée ;peut
47[ être
strictement [47croissante
;utilisée
49[ [49si ; 51[
surles [51 ; 53[
deux [0 [53
conditions
l’intervalle ; 55[suivantes sont remplies :
; +•[.
(N°4) (dm ) admet pour
(a) LeEffectif
nombre 50 appartient à l’intervalle ✓ 6 [x◆ 0, 3 25; x + 0,45 3]✓; 211 ◆ 3 ✓ ◆
. 2. Étudier la position relative des courbes C 1met+C22 d’équations respectives ym= 1et y = 2x 3. 2m + 2
vecteur directeur
(b) Plus: de 90 % des fromages analysés ~u ~v grasse x ~w
. 1. Déterminer le taux moyen de matière grasse m + ont
1x, etunl’écart-type
taux de matière s de cet + 2 appartenant
m échantillon. à l’intervalle
(Aucune justification2m +ou 4
[x 2s ; x +
calcul n’est attendu.)2s ].
Que dire de “50
. 2. L’appellation la production
% de matière de grasse”
cette coopérative ? Expliquer.
peut être utilisée si les deux conditions suivantes sont remplies :
I E XERCICE(a)3 Le nombre 50 appartient à l’intervalle [x 0, 3 ; x + 0, 3] ; 6 POINTS
I E XERCICE 5Plus de 90 % des fromages analysés ont un taux ! matière 2 ! ! ! ~ ! 1 !4 POIN
Soit ABC un (b) triangle. On définit les points M, N et P par : AM de = AB grasse ; appartenant
NA 2 CN à=l’intervalle
0 et PC = BC .
. 1. [xQuestion
2s ; x +de 2scours
]. : 5 2 3
Démontrer que la 2 ! racine carrée est strictement croissante sur l’intervalle [0 ; +•[.
!fonction
. 1. Que dire de la
Démontrer que production
AN = de ACcette
. coopérative ? Expliquer.
3 1
.
. 2.
2. Étudier
Faire
I E XERCICE 5 unela position
figure. relative des courbes C 1 et C 2 d’équations respectives y = et y = 2x4 POINTS
3.
3. Quelle
2. Etudierestleslavariations
probabilité dequ’Alice
f, tracer son
arrivetableau de variation.
à l’heure demain matin ?
4. Donner une équation de la tangente T à la courbe de f en A.
5. Etudier
Exercice la position de C par rapport à T.
3 (5 points)
THEME 6. Tracer T et C dans le plan muni d’un repère orthogonal d’unité 1 cm en abscisses, 3
: P ROBABILITE
On appelle f la fonction définie sur R par f ( x) = x 3 + 3 x 2 − 9 x + 3 et C sa courbe. Attention, le
cm en ordonnées.
tracé de courbe n’est pas demandé dans cet exercice.
Exercice 1
1. Etudier les variations de f.
Exercice 2 (3 points)
2. Montrer que le point A(−1;14) est centre de symétrie de C.
Alice se rend au lycée en bus Comme elle n’aime pas trop se lever tôt, elle prend le dernier
bus 3. Combien
possible. l’équation
Celui-ci lui permet f ( xd’arriver
) = 0 a-t-elle de solutions
à l’heure 3 fois sur (on
4 s’ilnefaitdemande
beau, maispasseulement
de les
déterminer). 3
1 fois sur
4. Donner 5 s’il àpleut.
l’aidePour demain,
de la la météo
calculatrice un annonce de lad’amplitude
encadrement pluie avec une 10-2probabilité de de
de la solution .
4
1. l’équation
Faire un arbre f ( xreprésentant
) = 0 appartenant à l’intervalle [1 ; 2].
cette situation.
5.
2. Donner
Quelle est l’approximation affine dearrive
la probabilité qu’Alice f au voisinage de a = matin
à l’heure demain −1 . En? déduire une valeur
approchée de la solution de l’équation f ( x) = 13, 012 .

Exercice
Exercice 2
3 (5 points)
Exercice
On appelle 4 (4
f lapoints)
fonction définie sur R par f ( x) = x 3 + 3 x 2 − 9 x + 3 et C sa courbe. Attention, le
Une urne opaque contient 10 boules indiscernables au toucher : 5 noires, 3 rouges et 2 vertes.
tracé de courbe n’est pas demandé dans cet exercice.
On en tire une, on note sa couleur, puis on la remet dans l’urne, on tire une deuxième, puis
1. Etudier les variations de f.
une troisième boule, toujours en remettant la boule tirée.
2. Montrer que le point A(−1;14) est centre de symétrie de C.
1. Faire un arbre pour modéliser l’expérience précédente.
3. Donner
2. Combien l’équation des
la probabilité f ( événements
x) = 0 a-t-elle de solutions
suivants : (on ne demande pas de les
a)déterminer).
Les 3 boules sont de la même couleur
4. b) Donner à l’aide
Les boules sontdedela 3calculatrice un encadrement d’amplitude 10-2 de la solution de
couleurs différentes.
c) Au moinsf une
l’équation ( x) =verte
0 appartenant
a été tirée. à l’intervalle [1 ; 2].

5. Donner l’approximation affine de f au voisinage de a = −1 . En déduire une valeur
approchée de la solution de l’équation f ( x) = 13, 012 .
Exercice 3
Exercice 4 (4 points)
Dans un stand de tir, un tireur effectue des tirs successifs pour atteindre plusieurs cibles.
Une urne opaque contient 10 boules indiscernables ! au toucher : 5 noires, 3 rouges et 2 vertes.
La probabilité que la première cible soit atteinte est .
!
On en tire une, on note sa couleur, puis on la remet dans l’urne, on tire une deuxième, puis
!
Lorsqu’une cible est atteinte, la probabilité que la suivante le soit est
une troisième boule, toujours en remettant la boule tirée. !
.
1. Faire un arbre pour modéliser l’expérience précédente. !
Lorsqu’une cible n’est pas atteinte, la probabilité que la suivante soit atteinte est .
2. Donner la probabilité des événements suivants : !
On note, pour tout entier naturel n non nul :
a) Les 3 boules sont de la même couleur
• An l’événement : « la nième cible est atteinte » ;
b) Les boules sont de 3 couleurs différentes.
• An l’événement : « la nième cible n’est pas atteinte » ;
c) Au moins une verte a nété
• an la probabilité de l’événement A ; tirée.
• bn la probabilité de l’événement An.
1. a) Donner a1 et b1.
b) Calculer a2 et b2. (On pourra utiliser un arbre pondéré)
! ! ! !
2. Montrer que, pour tout n ∈ N, n ≥ 1 : an+1 = an + bn puis que an+1 = = an + .
! ! ! !
!
3. Soit (Un) la suite définie, pour tout entier naturel n non nul, par Un = an − .
!
a. Montrer que la suite (Un) est une suite géométrique.
On précisera la raison et le premier terme U1.
b. En déduire l’expression de Un en fonction de n, puis l’expression de an en fonction de n.
c. Déterminer la limite de la suite (an).
d. Déterminer le plus petit entier naturel n tel que : an > 0,666 5.
4
THEME : SUITES
Exercice 1
Une suite (un) est définie, pour tout entier naturel n non nul, par son premier terme u1 et la relation de
u +8
récurrence u n +1 = n .
un + 3
1. Démontrer qu’il existe deux valeurs a et b de u1 pour lesquelles la suite est constante.
2. Démontrer que si u1 ≠ 2, alors, pour tout entier naturel n non nul, un ≠ 2.
u +4
3. On suppose u1 ≠ 2. Soit la suite (vn) définie, pour tout entier naturel n non nul, par v n = n .
un − 2
Démontrer que la suite (vn) est géométrique.


Exercice 2
On considère la suite (un) définie par u0 = 0 et pour tout entier naturel n, un + 1 = un2 + 1.
Démontrer par récurrence que pour tout entier naturel n ≥ 4, un ≥ 2n.


Exercice 3
Calculer si elles existent les limites des suites suivantes :
5n −1 5n2 −5
a) un = n n - n2 b) un = c) u n =
4n + 3 2n(n+1)

Exercice 4
un −1
La suite (un) est définie par u0 = 1 et pour tout entier naturel n, un + 1 = .
2
1. Donner les cinq premiers termes de la suite (un).
2. Soit (vn) la suite définie pour tout entier naturel n par vn = un + 1.
1
a) Démontrer que la suite (vn) est géométrique de raison .
2
b) Exprimer vn puis un en fonction de n.
c) Etudier le sens de variation et la convergence éventuelle de la suite (un).
d) Déterminer le plus petit entier naturel n tel que un appartient à l’intervalle
] – 1 – 10 – 4 ; – 1 + 10 – 4[ .


5
SEMAINE 2
1S DEVOIR SURVEILLE no 4 24 février 2017
THEME : FONCTIONS
Exercice 1
Exercice 1 (5,5 pts)
Partie A :
On considère une fonction f définie sur ]0 ; +∞[ et Cf sa courbe représentative.
La courbe de f passe par le point A de coordonnées (1 ; 1) et admet comme tangente au point A la droite d’équation :
y = Partie
−x + 2. A : Un exemple.
Voici
1. les résultats
En utilisant lesobtenus
éléments pour 2 dosages
de l’énoncé, : xf 1(1)=et0,f 225611
donner ′ (1).
mol/L et x2 = 0, 229813 mol/L.
2
1.2.Expliquer pourquoi
f est de la forme f (x) =dans ce cas,
x + ax + b le programme demande
. Exprimer f ′ (x) en fonction de aun 3ème
et de b. dosage.
x
2.3.Voici le résultat
En déduire du 3ème
les valeurs dosage :axet3 b.= 0, 224987 mol/L.
des coefficients
Quelle est alors la valeur retournée par le programme ? Justifier cette valeur par un calcul.
Partie
Partie B: B : Analyse de l’algorithme.
a. Sous quelleque
condition x2 −dosages
a = −2 et ne
b = sont
2 c’esteffectués
à dire queque
f (x) deux
2x + 2 ?
On1.suppose désormais = .
x
lesComment
Etudierb. est
variations de alors
f sur ]0 ; calculé
+∞[ puisledresser
résultat
son final ? de variations.
tableau
Donner la valeur exacte du minimum puis sa valeur approchée au centième.
2. Sous quelles conditions, le résultat final n’est pas une moyenne, mais une médiane ?
3. Comment obtient-on la médiane de trois valeurs x1 , x2 et x3 ?
Exercice 2 (6,5 pts)
Exercice 2
Une urne contient jetons
n+5de indiscernables (n ! 3) dont cinq sont blancs et les autres noirs. Un joueur tire successivement
Exercice 2 Avis recherche
et avec remise deux jetons de l’urne. Pour chaque jeton noir tiré il c
perd un euro, et pour chaque jeton blanc tiré il gagne
a, b et
deux c sont trois réels. Soit f la fonction définie sur R∗ par f (x) = ax + b + .
euros. x
On 1.appelle C saquestion,
Dans cette courbe on
représentative.
suppose que n = 3.
Calculer les probabilités des événements suivants :
1. Déterminer les trois
• A : « Les deux jetonsréels a, b et
sont blancs » ; c tels que 8
la •courbe passe
B : « LesC deux par sont
jetons A(2;de1),
la admette en ce» ;
même couleur
7
point une tangente horizontale et possède au
• C : « Les deux jetons ont des couleurs différentes ».
6
point d’abscisse 1 une tangente parallèle à la 5
2. Dans le cas général, n est un entier naturel n ! 3. On définit X la variable aléatoire donnant le gain du joueur.
droite d’équation 4
a. Quelles sont les valeurs prises par X ?
3 3
y = dexn+la 2loi de probabilité de X.
b. Définir en fonction
2
c. Montrer que l’espérance de X est telle que :
2
1
Pour vérification, la courbe C est tracée ci- − 2n2 + 10n + 100
dessous. E(X) = −7(n−6
+ 5)
.
−52 −4 −3 −2 −1 1 2 3 4 5 6 7 8 9
−1
2. Sur la figure ci-contre, tracer la d droite
d. Y a-t-il une valeur de n pour laquelle le jeu est équitable ?
1 −2
d’équation y = − x + 3. −3
2
3. Étudier
Exercice 3 (3 pts)la position relative de d et C.

Une entreprise fabrique et commercialise un produit chimique. La capacité de production est limitée à 9 tonnes par jour.
On note C(x) le coût total en milliers d’euros pour fabriquer x tonnes. La fonction est définie sur [0 ; 9] par C(x) = 0, 2x2 +3, 2.
Ce produit est vendu 2000 euros la tonne. On note R(x) la recette
1 en milliers d’euros de x tonnes de ce produit.
1. Calculer le bénéfice réalisé pour 2 tonnes.
2. Justifier que le bénéfice réalisé pour x tonnes produites est B(x) = −0, 2x2 + 2x − 3, 2
3. Etudier les variations de B sur [0 ; 9]

4. En déduire le bénéfice maximal réalisé en précisant la production journalière correspondante.

6
c. Pour quelles valeurs de n, le jeu est-il équitable ?

d. Pour quelles valeurs de n, le jeu est-il défavorable au joueur ?


THEME : GEOMETRIE VECTORIELLE

Exercice 2 :
Exercice 1
Dans repère orthonormal  d’origine  O,  on  considère  les  points  A  (2 ; 0) et C (0 ; 1) et le rectangle OABC. M est
Devoir no 8 - Produit Scalaireo - 1S
un point intérieur à ce rectangle de coordonnés
Devoir n 8 - Produit Scalaire - 1Spar M coupe (OC) en P et (AB) en Q.
(a ; b) ; la parallèle à OA passant
La parallèle à (OC) passant par M,2014
28 février coupe
- 1(OA)
h en N et (BC) en R.
28 février 2014 - 1 h
⃗ ⃗ ⃗ ⃗
# – # –des vecteurs 𝑃𝑁, 𝑅𝑄 et de 𝑃𝑁 + 𝑅𝑄. Montrer que ce vecteur est égal à un vecteur
1) Calculer les coordonnées
pts) : Dans chaque
fixe cas, calculer AB. AC :
1 à(4préciser.
# –# –
Exercice pts) : Dans chaque cas, calculer AB.AC :

2) Quelle relation existe entre a et b pour que les vecteurs 𝑃𝑅⃗ et 𝑁𝑄⃗ soient colinéaires.

3) Démontrer que 𝑃𝑁⃗ et 𝑅𝑄⃗ sont colinéaires si et seulement si M est un point du segment [OB].
03.03.2015 1ère S3

Devoir de Mathématiques n°6
Exercice 2
Exercice 1 : Trigonométrie (10 points)
1. Déterminer, en justifiant, la mesure principale des angles suivants :
7 29 -13 153
; ; ;
4 6 3 12
pts) : Dans un repère orthonormé, on donne les points A(0; 2), B(−1; 1) et C(4; 0).
2. Résoudre
Exercice dans : les
2 (3 pts) équations
Dans suivantes
un repère :
orthonormé, on donne les points A(0; 2), B(−1; 1) et C(4; 0).
!
ième de degré près, la mesure de l’angle BAC.
Calculer, au 2 !
a. dixième
cos x cosde degré près, la mesure
b. sin xde l’angle BAC.
6 2

pts) : ABC 3.est un triangle


Simplifier 6, AC =: 10 et !
avec AB =suivantes
les expressions BAC = 60o .
Exercice 3 (5 pts) : ABC est un triangle avec AB = 6, AC = 10 et !
BAC = 60o .
a longueur BC. A = sin x sin BC. x sin x sin x
1. Déterminer la longueur
a mesure des deux autres angles du 2triangle ABC au dixième 2 de degré près.
2. En déduire la mesure des deux autres angles du triangle ABC au dixième de degré près.
8 10
B = cos cos cos - cos
9 9 9 9

pts) : ABCD est un parallélogramme de centre O avec AB = 15, BC = 13 et AC = 14.
Exercice
ongueur BD.
Exercice
4 (32 : pts) : ABCD est un parallélogramme de centre O avec AB = 15, BC = 13 et AC = 14.
Déterminer 1 un
La suite (unlongueur
Exercice 3
la BD.
) est définie par u0 et pour tout entier naturel n, un 1 .
2 1 2un
On admet que pour tout entier naturel n, un > 0.
pts) : ABC est un triangle équilatéral de côté a ; les points E et F sont tels que :
Exercice 1.5 (5 pts) : u ABC
a. Calculer est un triangle équilatéral de côté a ; les points E et F sont tels que :
1 , u2 et u3 .
# – 3# – # – 1# –
b. La AEsuite=(un)BCest-elle
et BFarithmétique
= AC # –? Est-elle
3 # –géométrique
# – 1 ?# Justifier.

2 4 AE = BC et BF = AC
2 41
cice est de montrer 2.queLalessuite (vn) est(EF
droites définie
) et pour
(AC)tout entier
sont naturel n, par vn
perpendiculaires. 1.
# – Le but de l’exercice est de montrer que les droites (EF ) et (AC) usont n perpendiculaires.
AC en fonction de a.#Démontrer
# – 1. Calculer# AB.
–# –
– AC que (v
# –en fonction n ) est arithmétique
de a. de raison 2 et dont on donnera le 1er terme.
EF en fonction de AB et# AC. – # – # –
2. Décomposer EF en fonction de AB et AC.
3.#Exprimer
– # – vn puis un en fonction de n.
# –
AC et conclure.
3. Calculer EF .AC et conclure.
4. Calculer la somme des 10 premiers termes de la suites (vn).

Exercice 3 :
3 2un
La suite (un) est définie par u0 6 et pour tout entier naturel n, un .
1
3
1. On pose pour tout entier naturel n, par vn un 3 .
2 7
Prouver que la suite (vn) est géométrique de raison et dont on donnera le 1er terme.
3
2. Exprimer vn puis un en fonction de n.
THEME : PROBABILITE

Exercice 1
Les parties I et II sont indépendantes.
I- Dans un lycée donné, on sait que 55 % des élèves sont des filles.
On sait également que 35 % des filles et 30 % des garçons déjeunent à la cantine. On choisit, au hasard,
un élève du lycée.
1. Démontrer que la probabilité que cet élève ne déjeune pas à la cantine est égale à 0, 6725
2. On choisit cette fois-ci 10 élèves au hasard. On donnera les résultats à 10−3 prés.
a) Quelle est la probabilité qu’il y en ait au moins un qui ne déjeune pas à la cantine ?
b) Le cuisinier de la cantine de ce lycée affirme : « il y a 50% de chance qu’il y ait exactement cinq
élèves sur les dix qui ne déjeunent pas à la cantine. »
Que pensez-vous de cette affirmation ? Justifier votre réponse.

II- On considère l’algorithme :

A et C sont des entiers naturels,
C prend la valeur 0
Répéter 9 fois
A prend une valeur aléatoire entière entre 1 et 7.
Si A > 5 alors C prend la valeur de C + 1
Fin Si
Fin répéter
Afficher C.

1. a) On suppose que les valeurs de A obtenues sont : 2; 3; 1; 3; 6; 5; 4; 7; 4.
Quelle sera alors la valeur affichée par l’algorithme ?
b) C peut-il prendre la valeur 0 ? Si oui, donner un exemple de valeurs de A ayant abouti à cet
affichage.
c) C peut-il prendre la valeur 9 ? Si oui, donner un exemple de valeurs de A ayant abouti à cet
affichage.
2. Dans l’expérience aléatoire simulée par l’algorithme précédent, on appelle X la variable aléatoire
prenant la valeur C affichée.
a) Quelle loi suit la variable X ? Préciser ses paramètres.
b) Calculer la probabilité de l’événement X = 4.



Exercice 2
Dans une association sportive, un quart des femmes et un tiers des hommes adhère à la section tennis.
On sait également que 30 % des membres de cette association adhèrent à la section tennis.
On choisit au hasard un membre de cette association et on note :
F l’événement : «le membre choisi est une femme»,
T l’événement : « le membre choisi adhère à la section tennis ».

!
1. Montrer que la probabilité de l’événement F est égale à !.
2. On choisit un membre parmi les adhérents à la section tennis.

8
Quelle est la probabilité que ce membre soit une femme ?
3. Pour financer une sortie, les membres de cette association organisent une loterie.
Chaque semaine, un membre de l’association est choisi au hasard de manière indépendante pour tenir
la loterie.
a) Déterminer la probabilité pour qu’en quatre semaines consécutives, il y ait exactement deux fois
un membre qui adhère à la section tennis parmi les membres choisis.
b) Pour tout entier naturel n non nul, on note pn la probabilité pour qu’en n semaines consécutives, il
y ait au moins un membre qui adhère à la section tennis parmi les membres choisis.
! !
Montrer que pour tout entier n non nul, pn =1− !" .
c) Déterminer le nombre minimal de semaines pour que pn ≥ 0,99.



9
THEME : SUITES


Exercice 1
4un −2
Soit la suite U définie sur N par u0 = 3 et pour tout entier naturel n : un+1 = .
un +1
4x −2
1. Dresser le tableau de variations de la fonction f définie sur ]-1 ; + ∞ [ par : f(x) = .
x +1
2. Démontrer par récurrence que pour tout entier naturel n, un > 2.
3. La suite U est-elle monotone ? Justifier.
4. La suite U est-elle convergente ? Justifier.


Exercice 2
1 4
On définit la suite U par : u0 = 13 et, pour tout entier naturel n, un+1 = un + , et la suite S sur N par :
5 5
Sn = u0 +u1 +...+un −n−1 .
1
1.a) Montrer que la suite V définie sur N par vn = un – 1 est géométrique de raison .
5
b) En déduire l’expression de un en fonction de n. Quelle est la limite de la suite U ?
2.a) Déterminer le sens de variation de la suite S.
b) Calculer Sn en fonction de n.
c) Déterminer la limite L de la suite S.
3.a) On souhaite déterminer la rang N à partir duquel la distance entre Sn et L est inférieure à 10- 3.
On propose pour cela l’algorithme suivant. Expliquer la démarche.

Variables : n ; u ; S
Début :
n ← 0
u ← 13
S ← u
Tant que S −L > 10−3 faire
n ← n + 1
1 4
u ← u+
5 5
S ← S + u – n – 1
FinTantQue
Afficher n
Fin

b) Pour tout réel e > 0, on souhaite déterminer le rang N à partir duquel la distance entre Sn et L est
inférieure à e. Modifier l’algorithme précédent de façon à résoudre le problème.


10
! !
!
! !
Exercice!10!
Exercice!10!
Exercice 3
Exercice!10!


!
! ! !
! !
! 3!
! ! 3! 3!


11
bus possible. Celui-ci lui permet d’arriver à l’heure 3 fois sur 4 s’il fait beau, mais seulement
3
1 fois sur 5 s’il pleut. Pour demain, la météo annonce de la pluie avec une probabilité de .
4
SEMAINE 3
1. Faire un arbre représentant cette situation.
THEME2. : FONCTIONS
Quelle est la probabilité qu’Alice arrive à l’heure demain matin ?
Exercice 1
Exercice 3 (5 points)
On appelle f la fonction définie sur R par f ( x) = x 3 + 3 x 2 − 9 x + 3 et C sa courbe. Attention, le
tracé de courbe n’est pas demandé dans cet exercice.
1. Etudier les variations de f.
2. Montrer que le point A(−1;14) est centre de symétrie de C.
3. Combien l’équation f ( x) = 0 a-t-elle de solutions (on ne demande pas de les
déterminer).
4. Donner à l’aide de la calculatrice un encadrement d’amplitude 10-2 de la solution de
l’équation f ( x) = 0 appartenant à l’intervalle [1 ; 2].
5. Donner l’approximation affine de f au voisinage de a = −1 . En déduire une valeur
approchée de la solution de l’équation f ( x) = 13, 012 .


Exercice 4 (4 points)
Exercice 2
Une urne opaque contient 10 boules indiscernables au toucher : 5 noires, 3 rouges et 2 vertes.
On en tire une, on note sa couleur, puis on la remet dans l’urne, on tire une deuxième, puis
une troisième boule, toujours en remettant la boule tirée. 1− 3x
On considère la fonction f définie sur ]0 ; + ∞ [ par : f ( x) =précédente.
1. Faire un arbre pour modéliser l’expérience .
x2 + x
2. Donner la probabilité des événements
Déterminer les limites de f en 0 et en + suivants :
∞ . En déduire les asymptotes à la courbe (C) représentant f.
a) Les 3 boules sont de la même couleur
b) Les boules sont de 3 couleurs différentes.
Exercice 3
c) Au moins une verte a été tirée.
On considère la fonction f définie sur R par : f x = x2 + 4 − x .
()
Déterminer les limites de f aux bornes de son ensemble de définition.


12
novembre 2013
41⇡
4.
Exercice
6 1:
Exercice
33
TDans
Dans : G
un
HEMEun O ; i , j , on donne les points A(-2 ; -2), B(4 ; -3) et
EOMETRIE VECTORIELLE
repère O C 2 ;;2
et C 2 ..
2

 33
1. Construire
1. Construire le
Exercice 1
le point
point N
N tel que 
tel que AN =
AN = 2 AB

AB AC
AC ..
Exercice 2 (5 pts) : 2
On laissera
On laissera visible
visible les
les traits
traits de
de construction.
construction.
1. En utilisant les angles associés, exprimer les expressions suivantes en fonction de cos x et sin x :
⇡ 
2.
2. Soit
A =PPsin(x
a) Soit le point
le point tel+que
+ ⇡)tel que 
cos(x33PB2
PB2
+ PC
) +
PC x 
sin =
= 0 ..
0 sin( x)
2 2
a) Montrer
Montrer que  
BP =
BP =⇡2  
BC ..
BC
b) a)
B = cos x que cos(x 5
)
5 sin(x ⇡) + cos(⇡ x)
b) Placer P. 2
b) Placer P.
c) Que
Queles
2. Calculer
c) peut-on conjecturer
expressions
peut-on pour en
suivantes
conjecturer pour les points
points A,
lesutilisant N
A,les et
et PP ?? associés :
N angles
⇡ 9⇡ 8⇡ 23⇡
a) C = cos + cos + cos + cos
3. Calculer les coordonnées des points N14et
3. Calculer les
7 coordonnées
14 des
7 points N et P.
P.
Toutes
Toutes les
les justifications
⇡justifications
4⇡ devront
devront apparaître
6⇡ apparaître
11⇡ sur
sur votre
votre copie.
copie.
b) D = sin sin + sin + sin
5 5 5 5
4. Démontrer
4. Démontrer votre
votre conjecture
conjecture du
du 2.
2. c).
c).
Exercice 3 (10 pts) : Résoudre les équations et les inéquations suivantes :
Exercice 22 ::
Exercice p
Exercice 2 2⇡ 3
1. Sur [0; 3⇡[ : cos x = cos( ) 2.1 Sur ] ⇡; ⇡] : sin x =
3  1 2
ABCD est
ABCD est un
un parallélogramme.
parallélogramme. E E est
est le
le point
point tel
tel que AE =
AE
que ::  =3 AC
AC ,,
4.3 Sur ] ⇡; ⇡] : sin 2x = sin
⇡ ⇡ ⇡
II3.est
estSur
le [0; 4⇡[ de
milieu : cos(x
[AB],+J est
)= le cos
milieu
le milieu de [AB], J 4est le milieu de [DC].
5 de [DC]. 4
On considère le repère  A ; 
AB
p
 , 
AD
 . p
On considère le repère  A ; AB2 , AD . 3
5. Sur ] ⇡; ⇡] : cos x > 6. Sur ] ⇡; 2⇡] : sin x
1. Faire
Faire une
une figure
figure que 2 compléterez au fur et à mesure de l'exercice.
que vous
vous 2
1. compléterez au fur et à mesure de l'exercice.
2 1 8. Sur ] ⇡; ⇡] : 2 cos2 x + cos x 1=0
7. 2.
Sura)[0; 2⇡[ : sin
Donner, x=
sans justifier, les coordonnées des points A, B, D et C dans ce
2
2. a) Donner, sans justifier, les coordonnées des points A, B, D et C dans ce
repère.
repère.
b) Calculer les coordonnées des points E, I et J.
b) Calculer les coordonnées des points E, I et J.
3. Démontrer que les points I, E et D sont alignés.
3. Démontrer que les points I, E et D sont alignés.

4. a) Déterminer une équation cartésienne de la droite (BJ).
4. a) Déterminer une équation cartésienne de la droite (BJ).
b) Montrer que les droites (BJ) et (ID) sont parallèles.
b) Montrer que les droites (BJ) et (ID) sont parallèles.
5. Déterminer une équation cartésienne de la droite (AC).
5. Déterminer une équation cartésienne de la droite (AC).
6. a) Soit F le point d'intersection des droites (BJ) et (AC).
6. a) Soit F le point d'intersection des droites (BJ) et (AC).
Calculer les coordonnées de F.
Calculer les coordonnées de F.
b) Prouver que F est le milieu de [EC].
b) Prouver que F est le milieu de [EC].










13
√
2. cos   sur    ; 
3. cos    cos   2  0 sur 
Exercice 3
Exercice 4 (5 points)

dessus, on a construit un segment  de longueur ,, le cercle de centre 


Dans la figure ci-dessus,
passant par  et le cercle de centre  passant par  se coupent en  et ..
1. Quelle est la nature du triangle  ? En déduire , 
  et   .
 , 
2. Quel est le périmètre de la zone hachurée ?
3. Quelle est l’aire de la zone hachurée ?



14
THEME : PROBABILITE
Exercice 1

Lycée Jacques Prévert Saint Christol les Alès Année 2014-2015

Exercice 3 : (3 points)

Soit (un) une suite définie par : un = 2,5n pour tout entier naturel n.
1) Déterminer la variation de la suite.
2) On considère  l’algorithme  suivant :
1 Variables : n ; S ; U 1. Compléter le tableau :
2 Début  de  l’algorithme : n prend la valeur 0.
3 S prend la valeur 100. n
4 Début de Tant que : U
5 Tant que U < S : U prend la valeur 2,5n 2.  Qu’affiche  l’algorithme ?
6 n prend la valeur n+1
7 Fin de Tant que : 3. Modifier cet algorithme pour que la
8 Afficher : n
variable S soit choisie par  l’utilisateur.
9 Fin  de  l’algorithme

3)  Avec  la  calculatrice,  conjecturer  le  comportement  de  la  suite  en  l’infini.  Argumenter.
Exercice 2
Exercice 4 : ( 5 points )
Un tournoi de Tennis se déroule par élimination directe (On arrête de jouer à la première défaite).
On peut jouer au maximum 5 parties (si on va en finale). A chaque rencontre, Noé a une probabilité de
gagner égale à 0,4. Soit X la variable aléatoire égale au nombre de rencontres gagnées par Noé.
1°) Faire un arbre modélisant la situation.
2°) Déterminer la loi de probabilité de X.
3°) Quelle est la probabilité que Noé ne gagne pas le tournoi ?
4°) Entre deux matchs, pour se détendre, Noé écoute de la musique. Il possède un MP3 dans lequel il a
stocké 90 morceaux de jazz et 100 morceaux de musique classique.  Afin  d’écouter  cinq morceaux de
musique,  Kévin  lance  cinq  fois  une  lecture  aléatoire  sur  son  lecteur.  Quelle  est  la  probabilité  qu’il  écoute  
exactement trois morceaux de Jazz ?

15
Exercice 5 : ( 5 points )
Soit la fonction f définie par : f ( x) 2 x 12 x 18 . On note f ’sa dérivée.
x 3
THEME : SUITES

Exercice 1


JOUR 4
16
THEME : FONCTIONS

Exercice 1



Exercice 2
Vrai ou faux ? Justifier toutes les réponses.
A) On considère deux fonctions f et g définies sur [0 ; + ∞ [.
1
1. Si lim f ( x ) = 0 , alors lim = +∞ .
x→0 x→0 f x ()
2. Si f est strictement décroissante sur [0 ; + ∞ [, alors lim f ( x ) = −∞ .
x→+∞

3. Si lim f ( x ) = −∞ et si lim g ( x ) = +∞ , alors lim


( ) = −1 .
f x
x→+∞ x→+∞ x→+∞ g ( x )


3
B) Soit la fonction f définie sur ] −∞ ; 5[ ∪ ]5 ; + ∞ [ par : f ( x ) = −x + 2 + .
5− x
1. La droite d’équation y = 5 est asymptote à la courbe (Cf) représentative de f.
2. Sur ]5 ; + ∞ [, lim f ( x ) = −∞ .
x→5
3. La courbe (Cf) est toujours au-dessus de la droite d’équation y = – x + 2.


Exercice 3
Dans chacun des cas suivants, donner une allure de la courbe (C) représentant une fonction f définie pour
tout réel x différent de 1.
a) lim f ( x ) = −2 , lim f ( x ) = 0 et lim f ( x ) = +∞ .
x→−∞ x→+∞ x→1
b) lim f ( x ) = −∞ et lim f ( x ) = −∞ . La droite d’équation y = 2 est asymptote à (C) en + ∞ .
x→1 x→−∞


17
Devoir
THEME : GEOMETRIE VECTORIELLE Maison n°6 -1S-
novembre 2013

Exercice 1
Exercice 1 :
3
Dans un repère O ; i , j , on donne les points A(-2 ; -2), B(4 ; -3) et C  ; 2 .
2

3
1. Construire le point N tel que  AN =  AB AC .
2
On laissera visible les traits de construction.

PB2 
2. Soit P le point tel que 3  PC =  0 .
2
a) Montrer que  BP =  BC .
5
b) Placer P.
c) Que peut-on conjecturer pour les points A, N et P ?

3. Calculer les coordonnées des points N et P.


Toutes les justifications devront apparaître sur votre copie.
Première S
4. Démontrer votre conjecture Devoir
du 2. c).commun du 24/11/2015

Exercice 2 :
Exercice 2
Exercice 1 : 14 points
ABCD est un parallélogramme. E est le point tel que :  1
AE =  AC ,
3
Dans le plan muni d'un repère on donne les points A(-4;1), B(1;-1), C(-2;2) et D (-3;3).
I est le milieu de [AB], J est le milieu de [DC]. 1
On note
On I le milieu
considère du segment
le repère ADet .G le point défini par ⃗
AB[AB]
 A ; , CG= ⃗
3
AC .

Le 1.
butFaire
de cetune figureest
exercice quedevous compléterez
démontrer que les au fur et
droites à mesure
(AD), (CI) etde(BG)
l'exercice.
sont concourantes.
2. a)une
1/ Faire Donner,
figure.sans justifier, les coordonnées des points A, B, D et C dans ce
repère.
b) Calculer
2/ Prouver les coordonnées
que les points des points
B, C et D sont alignés.E, I et J.

3. Démontrer
3/ Calculer que les points
les coordonnées I, E etIDetsont
des points G. alignés.

4/ a/4.Justifier
a) Déterminer une équation
que la droite cartésienne
(CI) a pour équationde la droite (BJ).
cartésienne 4x+y+6=0.
b) Montrer que les droites (BJ) et (ID) sont parallèles.
b/ Déterminer une équation cartésienne de la droite (AD).
5. Déterminer une équation cartésienne de la droite (AC).
c/ Justifier que les droites (AD) et (CI) sont sécantes.
6. a) Soit F le point d'intersection des droites (BJ) et (AC).
d/ OnCalculer
note K les coordonnées
le point de F. des droites (AD) et (CI). Déterminer les coordonnées de K.
d'intersection

b) Prouver
5/ Démontrer que que F est le(AD),
les droites milieu(CI)
de et
[EC].
(BG) sont concourantes.



Exercice 2 : 6 points

On considère le fonction f définie par f (x )=3+ 1 18
.
2−2x
+ cos + cos + cos ⇡ 9⇡ 8⇡ 23⇡
14 a) 7C = cos 14+ cos + cos + cos
4⇡ 6⇡ 7
11⇡ 14 7 14
sin + sin + sin ⇡ 4⇡ 6⇡ 11⇡
5 b) 5D = sin 5 sin + sin + sin
Exercice 3 5 5 5 5
pts) : Résoudre les équations et les inéquations suivantes :
Exercice 3 (10 pts) : Résoudre les équations et les inéquations suivantes :
2⇡ p
os x = cos( ) 3 p
2⇡ 2. Sur ] ⇡; ⇡] : sin x = 3
3
1. Sur [0; 3⇡[ : cos x = cos( ) 2.2 Sur ] ⇡; ⇡] : sin x =
3 2
⇡ ⇡ ⇡
os(x + ) = cos ⇡ 4.
⇡ Sur ] ⇡; ⇡] : sin 2x = sin ⇡
4 3. Sur5[0; 4⇡[ : cos(x + ) = cos 4. 4Sur ] ⇡; ⇡] : sin 2x = sin
p 4 5 p 4
2 p 3 p
cos x > 2 6. Sur ] ⇡; 2⇡] : sin x 3
2 Sur ] ⇡; ⇡] : cos x >
5. 6. 2Sur ] ⇡; 2⇡] : sin x
2 2
1 8. Sur ] ⇡; ⇡] : 2 cos 2 x + cos x 1 = 0
n2 x = 1 8. Sur ] ⇡; ⇡] : 2 cos2 x + cos x 1=0
2 7. Sur [0; 2⇡[ : sin2 x =
2

19
Partiedouble
B: entrée.
x2 − 2x + 2
2)suppose
On Calculer l’espérance
désormais que amathématique
= −2 et b = 2 c’estE(X) deque
à dire cette variable
f (x) = aléatoire.
.
x
TEtudier
HEMEQue :les
Preprésente
variations de
ROBABILITE f sur
E(X) pour l’usine
]0 ; +∞[ puis? dresser son tableau de variations.
Donner la valeur exacte du minimum puis sa valeur approchée au centième.
3) On admet que tous les objets produits sont vendus.
a) L’usine peut-elle espérer réaliser des bénéfices en vendant 960 e chaque objet
Exercice 1
Exercice 2 (6,5 pts)
vendu ?
Une urne contient n+5 jetons indiscernables (n ! 3) dont cinq sont blancs et les autres noirs. Un joueur tire successivement
b) remise
et avec L’usine veut
deux réaliser
jetons un bénéfice
de l’urne. moyen
Pour chaque de noir
jeton 100 tiré
e par objet.
il perd un euro, et pour chaque jeton blanc tiré il gagne
Expliquer comment doit-on alors choisir le prix de vente de l’objet produit.
deux euros.
1. Dans cette question, on suppose que n = 3.
Calculer les probabilités des événements suivants :
Exercice 4
• A : « Les deux jetons sont blancs » ;
Pile ou
• Bface
: « Les deux jetons sont de la même couleur » ; (3 points)
• C : « Les
Les résultats deuxdonnés
seront jetons ont des
à 10 −3couleurs différentes ».
près.
2. Dans le cas général, n est un entier naturel n ! 3. On définit X la variable aléatoire donnant le gain du joueur.
On lance 7 fois de suite une pièce de monnaie bien équilibrée. On appelle X le nombre de
a. Quelles sont les valeurs prises par X ?
fois où l’on a obtenu "pile".
b. Définir en fonction de n la loi de probabilité de X.
1) Quelle loi deque
c. Montrer probabilité suit
l’espérance la
X variable
contrôle
de aléatoire
deque
est telle X. On se justifiera.
mathématiques
:
2) Quelle est la probabilité d’obtenir exactement 3 fois− 2n
"pile" ? + 100
2 + 10n
E(X) = 2
.
3) Quelle est laprésenter
probabilité d’obtenir au moins 3B,fois (n?+ 5)
"pile"
Cet objet peut un défaut A, un défaut ou bien
d. Y a-t-il une valeur de n pour laquelle le jeu est équitable ?
en même temps le défaut A et
le défaut B.
Exercice
La garantie 5permet de faire des réparations aux frais du fabricant avec les coûts suivants :
100 e
Exercice 3pour
Exercice 2 (3 le défaut
pts)
Un professeur A et 150 e pour le défaut B.
très âgé (3 points)
Onentreprise
Une admet que 90 % des
fabrique objets produits
et commercialise un n’ont aucun
produit défaut,
chimique. 5 % ont de
La capacité auproduction
moins le défaut A, à 9 tonnes par jour.
est limitée
Les
et
On 4 résultats
%C(x)
note ont le seront
lescoût
deux donnés
défauts
total à 10
A B. près.pour fabriquer x tonnes. La fonction est définie sur [0 ; 9] par C(x) = 0, 2x2 +3, 2.
−4
etd’euros
en milliers
Ce produit est vendu 2000 euros la tonne. On note R(x) la recette en milliers d’euros de x tonnes de ce produit.
UneOn
1) classe
note compte 30 élèves
X la variable dont qui,
aléatoire 20 filles.
à chaque objet choisi au hasard, associe son prix de
À 1. Calculer le bénéfice réalisé pour 2 tonnes.
chaque cours de mathématiques, le
revient, c’est-à-dire son coût de production professeur, très âgé,
augmenté duinterroge au hasardéventuel.
coût de réparation un élève,
2. Justifier que le bénéfice réalisé pour x tonnes produites est B(x) = −0, 2x 2 + 2x − 3, 2
sansDéterminer
jamais se rappeler
la loi dequels élèves ildea X.
probabilité précédemment interrogés. Soits’aider
On poura éventuellement n un entier
d’un naturel.
tableau
3. Etudier
On double les
appelleentrée. variations de B sur [0 ; 9]
X la variable aléatoire correspondant au nombre de filles interrogées au cours
de4.n séances
En déduire le bénéfice maximal réalisé en précisant la production journalière correspondante.
consécutives.
2) Calculer l’espérance mathématique E(X) de cette variable aléatoire.
1) Que
Quelle est la loiE(X)
représente de probabilité
pour l’usinede ?X ? Justifier.
2) On
3) a) Quelle
admet que est la probabilité
tous les objetsque, sur 10
produits cours
sont consécutifs, soient interrogées exacte-
vendus.
ment quatre filles ?
a) L’usine peut-elle espérer réaliser des bénéfices en vendant 960 e chaque objet
b) vendu
Quelle?est la probabilité que, sur 10 cours consécutifs, soient interrogées au moins
quatre filles ?
b) L’usine veut réaliser un bénéfice moyen de 100 e par objet.
c) Quel doit être le nombre minimal de cours consécutifs pour que la probabilité
Expliquer comment doit-on alors choisir le prix de vente de l’objet produit.
qu’aucune fille ne soit interrogée soit inférieure à 0,001 ?

Exercice 4
Exercice 3
Pile ou face (3première
points)s
paul milan 2
Les résultats seront donnés à 10−3 près.
On lance 7 fois de suite une pièce de monnaie bien équilibrée. On appelle X le nombre de
fois où l’on a obtenu "pile".
1) Quelle loi de probabilité suit la variable aléatoire X. On se justifiera.
2) Quelle est la probabilité d’obtenir exactement 3 fois "pile" ?
3) Quelle est la probabilité d’obtenir au moins 3 fois "pile" ?

20
Exercice 5
Un professeur très âgé (3 points)
TS
TS SUITES
SUITES Type
TypeBAC
BAC
THEME : SUITES
TS

SUITES Type BAC
11 (Pondichery 2017)
(Pondichery 2017)
Exercice 1
1 (Pondichery
On 2017) suites (u ) et (v ) :
Onconsidère
considèredeux
deux suites (unn ) et (vnn ) :
• la
•On suite(u
lasuite
considère n ))définie
(udeux suitespar
n définie (unu)u0et
par =(v11
0=
et: pour
n ) et pourtout
toutentier
entiernaturel
naturelnn: : uun+1 = 2un − n + 3 ;
n+1 = 2un − n + 3 ;
n
••• lala
la
suite (u(v
suite
suite (v
n n
))définie,
parpour
définie,
)ndéfinie u = tout
pour0 1tout entier
entier
et pour naturel
entiern,
naturel
tout par
parvvnn==
naturel
n, n : 2u2n. . = 2u − n + 3 ;
n+1 n
• la suite (vn ) définie, pour tout entier naturel n, par vn = 2n .
Partie
PartieAA: :Conjectures
Conjectures
Partie A :aConjectures
Florent
Florent acalculé
calculéles
lespremiers
premierstermes
termesdedeces
cesdeux
deuxsuites
suitesààl’aide
l’aided’un
d’untableur.
tableur.
Une copie
Une copie
Florent d’écran
d’écran
a calculé est donnée
est donnée
les premiers ci-dessous.
ci-dessous.
termes de ces deux suites à l’aide d’un tableur.
Une copie d’écran est donnée ci-dessous.
AA BB CC
11 rang
Arangnn terme
Btermeuunn terme
C termevvnn
1 22 00
rang n terme un11 terme vn 11
2 33 0 11 1 55 1 22
3 44 1 22 5 12 12 2 44
45 2 3 12 25 4 88
5 3 25
56 3 4 25 50 8 16
6 4 50 16
6 4 50 16
1.
1. Quelles
Quellesformules
formulesont
ontété
étéentrées
entréesdans
dansleslescellules
cellulesB3
B3etetC3
C3pour
pourobtenir
obtenirpar
parcopie
copievers
verslelebas
basles
lestermes
termesdes
des
1. Quelles
deux formules
suites ? ont été entrées dans les cellules B3 et C3 pour obtenir par copie vers le bas les termes des
deux
deux suites
suites ? ?
2.
2. Pour les termesde
Pour les termes derang
rang10,
10,11,
11,12
12etet13
13Florent
Florentobtient
obtientles
lesrésultats
résultatssuivants
suivants: :
2. Pour les termes de rang 10, 11, 12 et 13 Florent obtient les résultats suivants :
12 10 3080 1024
12 12 10 10 3080 3080 1024 1024
13 11 6153 2048
13 13 11 11 6153 6153 2048 2048
14 12 12298 4096
14 14 12 12 1229812298 4096 4096
15 l3 24587 8192
15 15 l3 l3 2458724587 8192 8192
!"! ""
un uunn .
!
Conjecturer
Conjecturer
Conjecturerlesles
leslimites
limites desdes
limites suites
des (un )(u
suites
suites etnn))et
(u et . .
vn vvnn

PartieBB: Étude
Partie : Étude
dede
la la suite
suite (un(u
) n ))
Partie B : Étude de la suite (u n

1.1.Démontrer
Démontrer par par récurrence
récurrence que,
que, pour
pour touttout entier
entier naturel
naturel n, onn,a on a
1. Démontrer par récurrence que, pour tout entier naturel n, on a
unun= =3 ×
3×2n2+nnn+−n2.
− 2.
un = 3 × 2 + n − 2.
2.2.Déterminer
Déterminerla la
limite de de
limite la suite (un (u
la suite ). n ).
2. Déterminer la limite de la suite (un ).
3.3.Déterminer
Déterminerle le
rang dudu
rang premier terme
premier de la
terme desuite supérieur
la suite à 1 million.
supérieur à 1 million.
3. Déterminer le rang du premier terme de la suite supérieur à 1 million.
! u! " "
Partie C : Étude de la suite
n!un "
Partie C : Étude de la suitevn un
Partie C : Étude de la suite vn
! ! "vn "
u
1. Démontrer que la suite n!uunest" décroissante à partir du rang 3.
1. Démontrer que la suitevn n est décroissante à partir du rang 3.
1. Démontrer que la suite vn est décroissante à partir du rang 3.
vn n 1
2. On admet que, pour tout entier n supérieur ou égal à 4, on a : 0 < n ! n . 1
2. On admet que, pour tout entier ! n"nsupérieur ou égal à 4, on a : 0 < nn ! 1.
2 n
2. On admet que, pour tout entier un! supérieur ou égal à 4, on a : 0 <2 n !n .
Déterminer la limite de la suite !u. n "
" 2 n
Déterminer la limite de la suite vn un .
Déterminer la limite de la suite vn .
vn
21
2 (Nouvelle Caledonie 2016)
2 (Nouvelle Caledonie 2016)
2 (Nouvelle Caledonie 2016)
Un apiculteur étudie l’évolution de sa population d’abeilles. Au début de son étude, il évalue à 10000 le nombre
vn

2 (Nouvelle Caledonie 2016)


Exercice 2
Un apiculteur étudie l’évolution de sa population d’abeilles. Au début de son étude, il évalue à 10000 le nombre
de ses abeilles.

Chaque année,
Chaque année, l’apiculteur
l’apiculteurobserve
observequ’il
qu’ilperd
perd2020%%des
desabeilles
abeillesde
del’année
l’annéeprécédente.
précédente.
Chaque année, l’apiculteur observe qu’il perd 20 % des abeilles de l’année précédente.
achète un
Il achète un nombre
nombre identique
identiquededenouvelles
nouvellesabeilles
abeilleschaque
chaqueannée.
année.On Onnotera
noterac ccecenombre
nombreexprimé
expriméenendizaines
dizaines
Il achète un nombre identique de nouvelles abeilles chaque année. On notera c ce nombre exprimé en dizaines
de milliers.
milliers.
de milliers.
note uu le
On note le nombre
nombred’abeilles,
d’abeilles,en
endizaines
dizainesde
demilliers,
milliers,de
decet
cetapiculteur
apiculteurauaudébut
débutdedel’étude.
l’étude.
On note u000 le nombre d’abeilles, en dizaines de milliers, de cet apiculteur au début de l’étude.
Pour tout
Pour tout entier
entier naturel
naturelnnnon
nonnul,
nul,uunndésigne
désignelelenombre
nombred’abeilles,
d’abeilles,enendizaines
dizainesdedemilliers,
milliers,auaubout
boutdede
lala n-ième
n-ième
Pour tout entier naturel n non nul, un désigne le nombre d’abeilles, en dizaines de milliers, au bout de la n-ième
année. Ainsi,
année. Ainsi, onon aa
année. Ainsi, on a
uu00==11 et,
et,pour
pourtout
toutentier
entiernaturel
natureln,n,uun+1==0,0,8u8u ++c.c.
u0 = 1 et, pour tout entier naturel n, un+1 nn
n+1 = 0, 8un + c.
Partie
Partie A
A
Partie A
On suppose
suppose dans
dans cette
cette partie
partieseulement
seulementque
queccc= 1.
On suppose dans cette partie seulement que ==1.1.
1.
1.
Conjecturer
Conjecturer la
Conjecturer la monotonie
la monotonieet
monotonie etla
et
limite
limitede
lalalimite dela
de suite(u
suite
lalasuite
).
(u(unn n).).
2. Démontrer
Démontrer par par récurrence
récurrenceque,
que,pour
pourtout
toutentier
entiernaturel
natureln, 8nn8.n .
un n==55−−4 4××0,0,
2. Démontrer par récurrence que, pour tout entier naturel n,n,uu
n = 5 − 4 × 0, 8 .
3.
3. Vérifier
Vérifier les
les deux
deux conjectures
conjectures établies
établiesààlalaquestion
question 1.1.en enjustifiant
justifiant votre
votre réponse.
réponse.
3. Vérifier les deux conjectures établies à la question 1. en justifiant votre réponse.
Interpréter ces
Interpréter ces deux
ces deux résultats.
deuxrésultats.
résultats.
Interpréter

Partie
Partie B
B
Partie B
L’apiculteur
L’apiculteur souhaite
souhaiteque quelelenombre
nombred’abeilles
d’abeillestende
tendevers
vers100000.
100000.
L’apiculteur souhaite que le nombre d’abeilles tende vers 100000.
On
On cherche
cherche àà déterminer
déterminer la
la valeur
valeurde
deccqui
quipermet
permet d’atteindre
d’atteindre cet
cetobjectif.
objectif.
On cherche à déterminer la valeur de c qui permet d’atteindre cet objectif.
On définit
On définit la
définit la suite
la suite (v ) par,
(vnn))par,
suite (v n pour
par,pour tout
pourtout entier
toutentier naturel
entiernaturel n, v = u − 5c.
natureln,n,vvn n==uun n−−5c.
n n 5c.
On
1.
1.
1.
Montrer
Montrer que
Montrer que la
que la suite(v
la suite
suite (vnnn)))est
(v estune
est unesuite
une suitegéométrique
suite géométriquedont
géométrique donton
dont on onprécisera
préciserala
précisera
raison
raisonet
lalaraison
le premier
etetlelepremier
premierterme.
terme.
terme.
2. En déduire une expression du terme général de la suite (v )en
suite(v(vnn )en fonction de n.
2.
2. En déduire
En déduire une
une expression
expressiondu duterme
termegénéral
généralde
delalasuite n )enfonction
fonctiondeden.n.
3.
3. Déterminer la
Déterminer la valeur
la valeur
valeurdede c
deccpourpour que
pourque l’apiculteur
quel’apiculteur atteigne
l’apiculteuratteigne son
atteigneson objectif.
sonobjectif.
objectif.
3. Déterminer

3 (Amerique du Sud 2016)
La3 suite
(Amerique du
(Amerique du Sud
Sud2016)
2016)
(u ) est définie par :
La suite (unnn)) est
suite (u est définie
définiepar
par::
1
u0 = 0 et, pour tout entier naturel n, un+1 = 1 1 .
uu00==00 et, et,pour
pourtout
toutentier
entiernaturel
natureln,n,uu n+1
n+1 ==2 − un . .
2 2−−unun
1. a. À l’aide du calcul des premiers termes de la suite (un ), conjecturer la forme explicite de un en fonction
1. a. À
a. À l’aideduducalcul
calculdes
des premierstermestermesde suite(u(un ),
delalasuite n ),conjecturer
conjecturerlalaforme
formeexplicite
explicite dede n en fonction
del’aide
n. Démontrer cettepremiers
conjecture. unuen fonction
de n.
de Démontrercette
n. Démontrer cetteconjecture.
conjecture.
b. En déduire la valeur de la limite ℓ de la suite (un ).
b. En
b. En déduire
déduirela lavaleur
valeurde delalalimite
limiteℓℓde suite(u(un ).
delalasuite n ).
2. Compléter, l’algorithme permettant de déterminer la valeur du plus petit entier n tel que |un+1 − un | ! 10−3 .
−3−3
2. Compléter,
Compléter, l’algorithme
l’algorithmepermettant
permettantde dedéterminer
déterminerlalavaleur
valeurdu duplus
pluspetit
petitentier
entiern nteltelque
que|u|u
n+1 −−
n+1 1010
unu| n!| ! . .

Variables : n, a et b sont des nombres.
Variables
Variables: : :
Initialisation n aaetetbbsont
n,n,prend sont
la des
desnombres.
valeur nombres.
0
Initialisation
Initialisation: : prend
prendla
annprend lalavaleur
valeur
valeur000
abaprend
prend la valeur 0
prend lala valeur
valeur 0,05.
Traitement : prend
b prend
bTant la
que la valeur
a| . . .0,.0,
|b −valeur .5.
.5.
.
Traitement
Traitement: : Tant
Tantnque prend la valeur. . . . . . . . .
que |b
|b− −a|a| . . . . . .
nnprend
prendla
a prend lalavaleur
valeur
valeur .. .................. .
abaprend la
prendlalavaleur
prend valeur
valeur .. ... ... ............ .
Fin Tant bbprend
que.lalavaleur
prend valeur . .. .. ........ .
Sortie : Fin Tant que.
Fin Tant .que.
Afficher ...... 22
Sortie
Sortie:: Afficher
Afficher . .. .. .. .. .. .. .
S1ere
EMAINE
1ere S
S 5 DS commun
DS commun

THEME : FONCTIONS
Exercice 1
Exercice 3
Exercice 3 (9
(9 points).
points).
Partie A
Partie A 1 æ 2
1 ≠ æ
æ
≠ ≠2
æ

On donne dans un repère orthnormal O, i , j ,, unité
On donne dans un repère orthnormal O, i , j unité 1cm,
1cm, les
les courbes
courbes C et C
C 11 et représentatives de
C 22 représentatives de deux
deux fonctions
fonctions

définies et
définies et dérivables
dérivables sur
sur R. On sait
R. On sait que
que l’une
l’une des
des fonctions
fonctions est
est la
la dérivée
dérivée de
de l’autre.
l’autre. On
On peut
peut donc
donc les
les noter
noter ff et
et ffÕÕ..
1ere S DS commun

1. Exercice à3 chacune
Associer (9 points).des fonctions f et f ÕÕ sa représentation graphique. On justifiera le résultat.
1. Associer
Partie A à chacune des fonctions f et f sa représentation graphique. On justifiera le résultat.
1 æ ≠2
2.
2. Par
Par lecture
Onlecture graphique,
graphique,
donne dans donner
un repèredonner les valeurs
les
orthnormal valeurs de
O, i , j de
≠ æ (0),1cm,
f (0),
, unité (1)
f (1)
lesetet (0).C et C représentatives de deux fonctions
fÕÕ(0).
courbes 1 2
b≠x
3. On sait que
définies f est une
et dérivables surfonction
R. On saitrationnelle
que l’une desdefonctions
la forme est ala+dérivée de; l’autre.
a, b etOn étant
c étant trois
trois
peut donc constantes
lesconstantes Õà déterminier.
noter f et f à. déterminier.
x22 + c
3.1. Calculer f ÕÕ (x) et montrer que la valeur de f ÕÕ (0) permet de montrer que que cc =
= 1.
1.
I
I
1. Associer à chacune des fonctions f et f Õ sa représentation graphique. On justifiera le résultat. + bb =
aa + = 44
3.2. 2.En
Parutilisant les valeurs
lecture graphique, de fles
donner (0)valeurs
et f (1)
de fmontrer que
(0), f (1) et solutions du
a et b sont solutions
f Õ (0). du système
système ::
2a +
2a + bb == 77
b≠x
3. On sait que f est une fonction rationnelle de la forme a + 2 ; a, b et c étant trois constantes à déterminier.
3.3. En déduire l’expression de f (x) x +c

3.1. Calculer f Õ (x) et montrer que la valeur de f Õ (0) permet de montrer que c = 1.
I
Partie B a+b=4
1
3.2. En utilisant les valeurs de f (0) et f (1) montrer que a et b sont solutions du système :
≠ x
Soit g la fonction définie sur R par g(x) = 3 + 2 . On note C gg sa courbe représentative
représentative 2adans
dans le 7repère
+ b le
= repère orthonormal
orthonormal
x2 + 1
1 æ 3.3. En déduire l’expression de f (x)
≠ æ ≠2
O, i , j , unité 1cm.
Partie B
1. Justifier 1≠x
Soit g la que g est
fonction définie
définie sur
sur R parR.g(x) = 3 + 2 . On note C g sa courbe représentative dans le repère orthonormal
x +1 22
1 æ
2. Calculer
≠ æ≠g Õ (x) et étudier son signe ( on vérifiera que g ÕÕ(x) = x ≠ 2x ≠ 1 )
2
O, i , j , unité 1cm. 22
(x22 + 1)
1. Justifier que g est définie sur R.
3. Dresser le tableau de variation de g ( on donnera des valeurs pour les
exactes sauf pour les extremums
extremums pourpour lesquels
lesquels on
on
x2 ≠ 2x ≠ 1
donnera des valeurs
2. Calculer g Õ (x) etarrondies
étudier son àsigne
10≠1 près).
( on vérifiera que g Õ (x) = 2 )
(x2 + 1)
4. Déterminer une équation de la tangente T à C au point d’abscisse 0. Etudier
3. Dresser le tableau de variation de g ( on donnerag des valeurs exactes sauf pour
Etudier la position
la position
les extremums
relative de
pour relative
lesquels on
de C et TT..
C gg et
5. Soit d donnera
la droite desd’équation y = 3.
valeurs arrondies à 10 près).
≠1

On considère
4. Déterminer queune et d sont
C géquation de laconfondues, pour
tangente T à C g au notre oeil, quand
point d’abscisse l’écart
0. Etudier estrelative
M est
la position
PM
P inférieur
de Càà
inférieur 0,8T .mm,
0,8
g et mm, M M etet PP
étant5. deux
Soit dpoints
la droiteded’équation
même abscisse
y = 3. x, M sur C g et P sur d.
x≠1
On considère que C g et d sont confondues, pour notre oeil, quand l’écart P M est inférieur à 0,8 mm, M et P
Justifier quedeux
étant pour x >de1,même
points = 2 x, M
P M abscisse . Déterminer alors l’ensemble des réels réels de
de [1;
[1; +Œ[
+Œ[ tels
tels que
que C et dd sont
C gg et sont
x + 1 sur C g et P sur d.
confondues pour 1
que notre
pour xoeil.
x ≠
Justifier > 1, P M = . Déterminer alors l’ensemble des réels de [1; +Œ[ tels que C g et d sont
x2 + 1
confondues pour notre oeil.


23
Exercice 2
1− 3x
On considère la fonction f définie sur ]0 ; + ∞ [ par : f x =
() .
x2 + x
Déterminer les limites de f en 0 et en + ∞ . En déduire les asymptotes à la courbe (C) représentant f.






24
−−→ −−→
On se place dans le repère (M ; M N ; M Q).
(a) Donner les coordonnées des points T , R et S dans ce repère.
−→ −→
(b) En déduire les coordonnées des vecteurs T R et T S.
THEME : GEOMETRIE VECTORIELLE
(c) Conclure

Exercice 1
EXERCICE 4 :
−→ 1 −→
ABCD est un parallélogramme. E est le point tel que AE = AC, I est le milieu de [AB], J celui de [DC]. On
−−
→ −−→ 3
considère le repère (A, AB, AD).

1. Faire une figure.


2. (a) Quelles sont les coordonnées des points A, B, D et C dans le repère choisi ?
! " ! " ! "
1 1 1 1
(b) Montrer que les coordonnées des points I, J et E sont : I ;0 , J ; 1 et E ;
2 2 3 3
3. Démontrer que les points I, E et D sont alignés.
4. (a) Trouver une équation cartésienne
Classe de de
la droite (BJ).
première S7
(b) Montrer que les droites (BJ) et (ID) sont parallèles.
5. Déterminer une équation cartésienne de laDernier
droite (AC).
6. (a) Soit F le point d’intersection des droites (BJ) et (AC). Déterminer les coordonnées de F .
Devoir
(b) Prouver que F est le milieu de [EC]. surveillé de

Mathématiques
My Maths Space 1/1
Exercice 2
Exercice 1) (8 points)
On veut prouver que les rayons parallèles à l'axe d'une parabole se réfléchissent en passant par
un point fixe, le foyer de cette parabole. On se donne donc dans le plan muni d'un repère

orthonormal (O, i, j ) la parabole P d'équation y = x 2 , et A le point de P d'abscisse a (a est un
réel donné).
1) Montrer que la tangente T en A à P a pour équation y = 2ax – a2. En déduire que le

vecteur n(−2a,1) est perpendiculaire à T.

2) Un rayon parallèle à (Oy) se réfléchit en A sur P de façon que l'angle avec n du rayon

incident soit égal avec l'angle du vecteur réfléchi. On cherche donc un vecteur u de
       
norme 1 tel que ( j , n) = (n, u ) . Montrer que cette condition entraîne j in = niu (1).
  x2 + y 2 = 1
3) On pose u ( x, y ) . Montrer l'on a  . Résoudre ce système.
−2ax + y = 1
 −4a 1 − 4a 2
4) Montrer que la droite de vecteur directeur u ( , ) et passant par A a pour
1 + 4a 2 1 + 4a 2
4a 2 − 1 1
équation y = x + . Conclure.
4a 4

Exercice 2) (8 points)
On définit une suite (un) par

u0 = 1
 1
un +1 = un + 2n − 1
 2
1) Calculer u1, u2, u3. La suite (un) est-elle croissante ou décroissante?
2) On pose vn = un - 4n + 10. Calculer v0, v1, v2, v3.
3) Montrer que la suite (vn) est géométrique, en préciser la raison.
4) En déduire l’expression de vn en fonction de n. 25
5) En déduire l’expression de un en fonction de n.
6) Quelle est la limite de (un)?
c) Pour
chapitre 8 : quelles valeurs
probabilités. de naléatoire.
variable le jeu estloifavorable
binomiale au joueur ? 30 mai 2017

d) Si on laisse choisir au joueur le nombre de boules blanches, que doit-il répondre ?

TExercice Contrôle de mathématiques


HEME : PROBABILITE
3
Exercice 1
Bénéfice et coût de fabrication (6 points)
Mercredi 31 mai 2017
contrôle de mathématiques
Le coût de production d’un objet est de 950 e.

Paul
Cet Milan 1
objet peut1présenter un défaut A, un défaut
Exercice B, ou bien en même temps le défaut A ets
première
le défaut B.
Tireurs à l’arc (3 points)
La garantie permet de faire des réparations aux frais du fabricant avec les coûts suivants :
Pour
100 e une
pourcompétition
le défaut A internationale,
et 150 e pour le défaut
sélectionneur
B. doit choisir entre deux tireurs à l’arc
Ondont les performances
admet sont définies
que 90 % des objets parn’ont
produits les lois de probabilités
aucun ci-dessous.
défaut, 5 % ont au moins le défaut A,
etÀ4 chaque
% ont lestir deux
dans défauts
la cible,Aon
et associe
B. un nombre de points. Plus la flèche est proche du
centre de la cible, plus le nombre de points
1) On note X la variable aléatoire qui, à chaque estobjet
élevé.choisi au hasard, associe son prix de
Onrevient,
note Xc’est-à-dire
et Y les variables aléatoires
son coût donnant
de production le nombre
augmenté du de points
coût obtenus àéventuel.
de réparation chaque tir
respectivement par le tireur A et le tireur B.
Déterminer la loi de probabilité de X. On poura éventuellement s’aider d’un tableau
double entrée.
Tireur A 1 2 3 4 5 10
2) Calculer l’espérance mathématique E(X) de cette variable aléatoire.
probabilité 0,16 0,15 0,20 0,25 0,18 0,06
Que représente E(X) pour l’usine ?
3) On admet que tousTireur B produits
les objets 1 2 vendus.
sont 3 4 5 10
probabilité
a) L’usine peut-elle 0,03 0,1
espérer réaliser 0,51 0,21
des bénéfices 0,11 0,04
en vendant 960 e chaque objet
vendu ?
1)b)Calculer
L’usinel’espérance
veut réaliseretun
l’écart typemoyen
bénéfice de chacune
de 100desedeux variables aléatoires.
par objet.
Expliquer
2) Compte tenucomment doit-on alorsquel
de ces informations, choisir le va
tireur prixchoisir
de vente de l’objet produit.
le sélectionneur ? Pourquoi ?

Exercice 4
Exercice 2
Exercice 2
Pile ou face de boules et d’urne.
Problème (3(6points)
points)
Les
Unerésultats seront une
urne contient donnés
bouleà 10 −3
rouge près.
et n boules blanches.
On tire successivement et avec remise
On lance 7 fois de suite une pièce de monnaie deux boules de l’urne.On appelle X le nombre de
bien équilibrée.
fois
1) où l’on a obtenu
Exprimer "pile".de n la probabilité des événements suivants :
en fonction
M : « loi
1) Quelle Lesde deux boules sont
probabilité suit de la mêmealéatoire
la variable couleur »X. On se justifiera.
N : « Les
2) Quelle deux
est la boules sont
probabilité de couleur
d’obtenir différente
exactement » "pile" ?
3 fois
On pourra
3) Quelle est laéventuellement s’aideraud’un
probabilité d’obtenir arbre
moins pondéré.
3 fois "pile" ?
2) On considère le jeu suivant :
• le joueur perd (n + 1)2 e si M est réalisé ;
Exercice 5
• et gagne 2(n + 1)2 e sinon.
Un professeur
On appelle très
X la âgé (3 points)
variable aléatoire égale au gain (positif ou négatif) du joueur.
a) Déterminer
Les résultats la loi deàprobabilité
seront donnés 10−4 près. de X.
2
Une b) Démontrer
classe compte 30queélèves
E(X)dont
= −n20 4n − 1.
+filles.
À chaque cours
c) Pour de mathématiques,
quelles valeurs de n le le
jeuprofesseur, trèsauâgé,
est favorable interroge
joueur ? au hasard un élève,
sans jamais se rappeler quels élèves il a précédemment interrogés. Soit n un entier naturel.
d) Si on laisse choisir au joueur le nombre de boules blanches, que doit-il répondre ?
On appelle X la variable aléatoire correspondant au nombre de filles interrogées au cours
de n séances consécutives.
Exercice 3
1) Quelle est la loi de probabilité de X ? Justifier.
Bénéfice et coût de fabrication (6 points)
2) a) Quelle est la probabilité que, sur 10 cours consécutifs, soient interrogées exacte-
Le coût de quatre
ment production
filles d’un
? objet est de 950 e. 26
b) Quelle est la probabilité que, sur 10 cours consécutifs, soient interrogées au moins
Paul Milan
quatre filles ? 1 première s
TLycée
HEME :Jacques
SUITES Prévert Saint Christol les Alès Année 2014-2015

Exercice 1
Exercice 3 : (3 points)
Soit (un) une suite définie par : un = 2,5n pour tout entier naturel n.
1) Déterminer la variation de la suite.
2) On considère  l’algorithme  suivant :
1 Variables : n ; S ; U 1. Compléter le tableau :
2 Début  de  l’algorithme : n prend la valeur 0.
3 S prend la valeur 100. n
4 Début de Tant que : U
5 Tant que U < S : U prend la valeur 2,5n 2.  Qu’affiche  l’algorithme ?
6 n prend la valeur n+1
7 Fin de Tant que : 3. Modifier cet algorithme pour que la
8 Afficher : n
variable S soit choisie par  l’utilisateur.
9 Fin  de  l’algorithme

3)  Avec  la  calculatrice,  conjecturer  le  comportement  de  la  suite  en  l’infini.  Argumenter.

Exercice 4 : ( 5 points )
Un tournoi de Tennis se déroule par élimination directe (On arrête de jouer à la première défaite).
On peut jouer au maximum 5 parties (si on va en finale). A chaque rencontre, Noé a une probabilité de
gagner égale à 0,4. Soit X la variable aléatoire égale au nombre de rencontres gagnées par Noé.
1°) Faire un arbre modélisant la situation.
2°) Déterminer la loi de probabilité de X.
3°) Quelle est la probabilité que Noé ne gagne pas le tournoi ?
4°) Entre deux matchs, pour se détendre, Noé écoute de la musique. Il possède un MP3 dans lequel il a
stocké 90 morceaux de jazz et 100 morceaux de musique classique.  Afin  d’écouter  cinq morceaux de
musique,  Kévin  lance  cinq  fois  une  lecture  aléatoire  sur  son  lecteur.  Quelle  est  la  probabilité  qu’il  écoute  
exactement trois morceaux de Jazz ?

Exercice 5 : ( 5 points )
Soit la fonction f définie par : f ( x) 2 x 12 x 18 . On note f ’sa dérivée.
x 3
a) Donner son ensemble de définition Df. Justifier.
b) Monter que f  ’(x)  peut  s’écrire : .
c) Etudier le signe de f ’(x) puis dresser le tableau de variations de f.
d) f possède-t-elle des extremums locaux ? Argumenter
e) Déterminer  l’équation  réduite  de  la  tangente  à  la  courbe  de  cette  fonction  au  point  d’abscisse  0.  

Problème : ( 2 points )

On considère un carré de côté 10 cm.


Une entreprise souhaite y insérer un logo constitué d'un carré et d'un
triangle rectangle. Le carré a pour côté [AM] avec M un point de
[AD]. Le triangle rectangle est dessiné dans le prolongement du
carré comme sur la figure ci-contre.
Où placer le point M pour que le logo ait une aire minimale ?
Précisez cette aire. 27
SEMAINE 6
THEME : FONCTIONS
Exercice 1
x 2 − 5x + 7
On considère la fonction f définie par f ( x) = .
2−x
1. Préciser l’ensemble de définition de f.
c
2. Déterminer les réels a, b et c tels que, pour tout réel x différent de 2, f ( x) = ax + b + .
2−x
3. Etudier les limites de la fonction f aux bornes de son ensemble de définition.
4. Etudier le sens de variation de la fonction f.
5. On désigne par (C) la courbe représentative de la fonction f dans un repère orthonormé du plan.
a) Montrer que (C) admet une asymptote oblique (D’) et préciser la position de (D’) par
rapport à (C).
b) Donner l’équation de la deuxième asymptote (D’’) à (C).
c) Déterminer les coordonnées du point d’intersection I de (D’) et (D’’) et montrer que I est le
centre de symétrie de (C).
d) Tracer (D’), (D’’) et (C) dans un même repère.
6. Démontrer qu’il existe deux points A et B de la courbe (C) où la tangente est parallèle à la droite
d’équation 27 − 6 x + 5 = 0 et déterminer les coordonnées de A et B.
7. On considère le polynôme P( x) = 7 x 3 − 37 x 2 + 20 x + 64 et on désigne par (H) la courbe d’équation
39
y= .
2 − 7x
a) Calculer P (-1) et en déduire la factorisation de P(x).
b) Déterminer les coordonnées des points d’intersection des deux courbes (C) et (H).

28
Nom : Contrôle de mathématiques
Prénom :
Mercredi 15 mars 2017
THEME : GEOMETRIE VECTORIELLE
Annexe 1
(À rendre avec la copie)
Exercice 1
Exercice 1
Alignements (5 points)
Le plan est rapporté à un repère orthonormé, on désigne par (C m ) l’ensemble des points M ( x; y ) tel que :
xSoit
2
+ yle2 triangle
− 2mx −ABC
2(m −représenté
1) y + 3m 2sur l’annexe 1.où m est un paramètre réel.
C− 4m −− −7−→
= 0 2 −−−→ −−−→ 3 −−−→ −−−→ 3 −−−→
On1.donne les points G, H, K tels que : AG = AB , BH = BC ,(C AK
Déterminer m pour que l’origine O du repère appartienne à = AC .
3 5 m ) . 4
1) 2.Placer les points G, H et K sur l’annexe
Pour quelles valeurs de m, 1 à rendre avec la copie.
(C m ) est-il un cercle ? Préciser alors son centre I et son rayon R en
−−−→ 1 −−−→ 1 −−−→
2) Onfonction de m.
donne le point L défini par : AL = AB + AC
3 2
3. Déterminer, lorsque m varie, l’ensemble des centres I de ces cercles. Construire cet ensemble.
a) Montrer que L est le milieu de [GC]
4. Soit (D) la droite d’équation : 3x − 4 y + 12 = 0 .
b) Montrer que les points A, L et H sont alignés. Placer alors le point L sur l’annexe 1
a) Démontrer que (D) est tangente au cercle (C1 ) .
c) Montrer que le point L appartient à la droite (KB)
b) Déterminer l’abscisse de ce point de tangence.
d) Que peut-on dire des droites (GC), (HA) et (KB) ?
5. Déterminer parmi les cercles (C m ) celui dont le rayon est maximal.

Exercice 2
Avec un repère
Exercice 2 (3 points)
A B
On donne trois carrés ABGH, BCFG et CDEF représentés sur l’annexe 2.
Soit I le milieu de [AG] et J l’intersection de (AE) et (BG)
−−−→ −−−→
On se donne le repère (A ; AB ; AH ).
1) Donner les coordonnées des points B, C, E et I.
−−→ −−−→
2) On pose BJ = xBG . Montrer que les coordonnées de J sont (1 ; x).
−−→ −−−→
3) Déterminer la valeur de x sachantAnnexe 2
que les vecteurs AJ et AE sont colinéaires.
4) Montrer alors que les points C, I et J sont alignés

Exercice
H 3 G F E
Droites (5 points)
Le plan est muni d’un repère orthonormé. On considère la famille de droites Dm d’équa-
tions : I
Dm : mx + (2m − 1)y + 4 = 0
1) À quelle condition les droites
J Dmm possèdent-t-elles une équation réduite ?

2) Pour quelle valeur de m, la droite Dmm est-elle parallèle à la droite ∆ d’équation :


3xA + 4y − 7 = 0 ? B C D
3) Pour quelles valeurs de m, la droite Dmm est-elle parallèle à l’un des axes du repère ?

4) Donner une équation des droites D11 et D22 puis déterminer les coordonnées de leur
point d’intersection.
5) Montrer que toutes les droites Dmm sont concourantes.

paul milan 1 première s


milan
paul 3 première s 29
1) Calculer l’espérance et l’écart type de chacune des deux variables aléatoires.
2) Compte tenu de ces informations, quel tireur va choisir le sélectionneur ? Pourquoi ?
THEME : PROBABILITE

Exercice 2
Exercice 1
Problème de boules et d’urne. (6 points)
Une urne contient une boule rouge et n boules blanches.
On tire successivement et avec remise deux boules de l’urne.
1) Exprimer en fonction de n la probabilité des événements suivants :
M : « Les deux boules sont de la même couleur »
N : « Les deux boules sont de couleur différente »
On pourra éventuellement s’aider d’un arbre pondéré.
2) On considère le jeu suivant :
• le joueur perd (n + 1)2 e si M est réalisé ;
• et gagne 2(n + 1)2 e sinon.
On appelle X la variable aléatoire égale au gain (positif ou négatif) du joueur.
a) Déterminer la loi de probabilité de X.
b) Démontrer que E(X) = −n2 + 4n − 1.
c) Pour quelles valeurs de n le jeu est favorable au joueur ?
d) Si on laisse choisir au joueur le nombre de boules blanches, que doit-il répondre ?


Exercice 3

Bénéfice et coût de fabrication (6 points)
Exercice 2
Le coût de production d’un objet est de 950 e.
Pour réaliser une loterie, un organisateur dispose d’une part d’un sac contenant exactement un jeton
blanc et 9 jetons noirs indiscernables au toucher et d’autre part d’un dé cubique équilibre dont les faces
Paul Milan 1 première s
sont numérotes de 1 à 6.
Il décide des règles suivantes pour le déroulement d’une partie.
Le joueur doit tirer un jeton puis jeté le dé :
• si le jeton est blanc, le joueur perd lorsque le jet du dé donne 6 ;
• si le jeton est noir, le joueur gagne lorsque le jet du dé donne 6.

A la fin de la partie le jeton est remis dans le sac.


On note B l’événement « le jeton tire est blanc »et G l’événement « le joueur gagne le jeu ».

Partie A
7
1) Montrer que P(G ) = .On pourra s’aider d’un arbre pondéré.
30
2) Quelle est la probabilité que le joueur ait tiré le jeton blanc ?
3) Un joueur fait quatre parties indépendantes.
Calculer la probabilité qu’il en gagne exactement deux.
4) Quel nombre minimal de parties un joueur doit-il faire pour que la probabilité d’en gagner au
moins une soit supérieure à 0,99 ?

Partie B
L’organisateur décide de faire sa loterie un jeu d’argent :
30
• Chaque joueur paie 1$ par partie ;
• si le joueur gagne la partie, il reçoit 5$ ;
• si le joueur perd sa partie, il ne reçoit rien.
1) On note X la variable aléatoire égale au gain algébrique du joueur à l’issue d’une partie.
a) Donner la loi de probabilité de X et son espérance E(X).
b) Le jeu est-il favorable a l’organisateur ?
2) L’organisateur décide de modifier le nombre n de jetons noirs tout en gardant un seul jeton blanc.
Pour quelles valeurs de n le jeu est-il favorable à l’organisateur ?

31
1. Montrer que la suite (vn ) est une suite géométrique dont on précisera la raison et le premier terme.
2. En déduire une expression du terme général de la suite (vn )en fonction de n.
3. Déterminer la valeur de c pour que l’apiculteur atteigne son objectif.
THEME : SUITES
Exercice 1
3 (Amerique du Sud 2016)
La suite (un ) est définie par :

1
u0 = 0 et, pour tout entier naturel n, un+1 = .
2 − un
1. a. À l’aide du calcul des premiers termes de la suite (un ), conjecturer la forme explicite de un en fonction
de n. Démontrer cette conjecture.
b. En déduire la valeur de la limite ℓ de la suite (un ).
2. Compléter, l’algorithme permettant de déterminer la valeur du plus petit entier n tel que |un+1 − un | ! 10−3 .

Variables : n, a et b sont des nombres.


Initialisation : n prend la valeur 0
a prend la valeur 0
b prend la valeur 0, 5.
Traitement : Tant que |b − a| . . . . . . .
n prend la valeur . . . . . . .
a prend la valeur . . . . . . .
b prend la valeur . . . . . . .
Fin Tant que.
Sortie : Afficher . . . . . . .

Exercice 2
On considère la suite de nombres réels (u n ) définie sur IN par :
1 1
u 0 = −1, u1 = et pour tout entier naturel n u n + 2 = u n +1 − u n .
2 4
1. Calculer u 2 et en déduire que la suite (u n ) n’est ni arithmétique ni géométrique.
1
2. On définit la suite (v n ) en posant pour tout entier naturel n : v n = u n +1 − u n .
2
1
a) Montrer que la suite (v n ) est géométrique de raison .
2
b) Exprimer v n en fonction de n.
un
3. On définit la suite ( wn ) en posant, pour tout entier naturel n : wn = .
vn
1
a) En utilisant l’égalité u n +1 = v n +
u n ,exprimer wn +1 en fonction de u n et de v n .
2
b) En déduire que pour tout entier naturel n, wn +1 = wn + 2 .
c) Exprimer wn en fonction de n.
2n − 1
4. Montrer que pour tout entier naturel n : u n .
2n
5. Pour tout entier naturel n, on pose S n = u 0 + ... + u n .
2n + 3
Démontrer par récurrence que pour tout entier naturel n : S n = 2 − .
2n
32

Vous aimerez peut-être aussi