Vous êtes sur la page 1sur 16

TP 1 : Mesures de débit

1.THEORIE
1.1 Définition
Le banc de mesure de débit permet l’étude de deux organes déprimogènes, d’un
coude et d’un élargissement brusque. Ils constituent des éléments de perte de
charge singulière.
Les pertes de charge singulières sont essentiellement dues aux accidents de
canalisation, c'est-à-dire toute modification d'un trajet rectiligne. On peut y
compter les coudes, les vannes ou robinets, les appareils de mesure, etc ... La
perte de charge singulière d'un accident peut se déterminer par calcul ou à l'aide
de tables (abaques) où une construction graphique à partir de grandeurs simples
donnera un résultat.
Les pertes de charge s'additionnent en fonction du nombre de ces accidents

1.2 Mesure de débit par un diaphragme

L’objectif de mesure du débit par un diaphragme consiste à insérer une plaque


mince percée d’un orifice circulaire dans l’écoulement afin de générer
localement une perte de charge connue.
Le schéma ci-dessous montre le design général des diaphragmes :

Ils sont constitués d’une tuyauterie amont de diamètre D, d’un orifice calibré de diamètre d et
d’une tuyauterie aval de diamètre D.
Deux prises de pression sont installées en amont et en aval de l’orifice. La perte de charge créée
sur l’orifice est caractéristique et dépend du débit. Elle est définie dans l’équation ci-dessous :

Q = K P

Avec :
Q : débit volumique du fluide considéré
K : coefficient caractéristique du diaphragme utilisé
P : perte de charge entre l’amont et l’aval de l’orifice
1.3 Mesure de débit par un venturi

L’objectif de mesure du débit par un diaphragme consiste à insérer une pièce


usinée entre deux conduites. Celle-ci provoque des variations de vitesses et de
pressions qui pourront être utilisées dans un but précis.

Il peut être schématisé de cette façon :

Figure 1 - Profil du tube de Venturi classique

Il est composé d’un cylindre d’entrée A suivi d’un convergent tronconique B,


d’un col cylindrique C et d’un divergent tronconique E.

RAPPEL DE QUELQUES RELATIONS DE LA DYNAMIQUE DES FLUIDES

Relation entre le débit et la vitesse

Qv = visi
v : vitesse du fluide au point i en m  s
−1

s : section de la conduite au point i en m2


: débit volumique en m  s
3 −1
Qv

Théorème de Bernoulli

1 2
Pi + rgz i + rv i = cte
2

Pi : pression statique du liquide au point i en Pa


 : masse volumique du fluide en kg  m
−3

g : constante g = 9,81 m  s
−2

zi : altitude du point i en m
vi : vitesse du fluide au point i en m  s
−1

ROLE ET UTILITE DU VENTURI

Point 1 :
Diamètre : D
Pression : P+(P1)
Section : S1
Vitesse : v1
Point 2 :
Diamètre : d
Pression : P-(P2)
Section : S2
Vitesse : v2

Nous appliquons le théorème de Bernoulli au point 1 et 2 en considérant le


fluide parfait.

1 2 1 1 1
P1 + rgz1 + rv 1 = P2 + rgz 2 + rv 22 or z1 = z 2  P1 + v12 = P2 + v22
2 2 2 2
Nous en déduisons donc
1 1
P2 = P1 + rv 12 - rv 22 (A)
2 2
La quantité de matière se conserve et le liquide est incompressible
 conservation du débit Q=cte
Q 1 = v 1s 1 v 1s 1 = v 2 s 2 (1)
Q2 = v2 s2
Or D>d donc s1>s2 .Pour vérifier l’égalité (1) il faut donc que v1<v2
1 2 1 2
si v1<v2 alors rv 1 < rv 2
2 2
D’après la relation (A) nous pouvons donc en déduire que
P2 < P1
Conclusion : le venturi crée une dépression au niveau du col qui peut être
importante suivant certains paramètres.
Utilisation : pompes à vide, éjecteurs...
Autre utilisation du venturi : débitmètre
Nous appliquons dans les mêmes conditions le théorème de Bernoulli entre les
points 1 et 2
2 2
1 1 1 æ Qö 1 æ Qö
P1 + rv12 = P2 + rv 22 → P1 + rç ÷ = P2 + rç ÷ →
2 2 2 è s1 ø 2 è s2 ø
2 2
1  4Q  1  4Q 
P1 +   2  = P2 +   2 
2  D  2  d 
  4 2 1  4 2  ( P1 − P2 ) 2
2 1
   
P1 − P2 = Q    2  −   2   → Q =
2
avec
 2  d  2  D    1 1 
8   4 − 4 
d D 
P1 - P2 = DP

P  2 g H 2
Q= P en Pa ou Q = H en m d ' eau
 1 1  2  1 1 
8 4 − 4 
8   4 − 4 
2

d D 
d D 

On peut donc déduire que le débit dépend de la perte de charge d’après une
équation de la
.forme : Q = K P

Conclusion : le venturi peut servir de débitmètre

2.DESCRIPTION DE L’EQUIPEMENT

2.1 Schéma de principe


Evacuation
Q d ’eau
P

Alimentation VB VB
d ’eau
VM
D
P P
P P P
VB
VT
VB P P
P P P
AUG
C90

P
P

2.2 Principe
Le but de ce banc est d’étudier les pertes de charge de différents composants
et de mesurer des débits à partir de l’application du théorème de Bernoulli sur
des organes déprimogènes (Venturi et diaphragme).
Pour cela nous faisons circuler de l’eau dans un circuit hydraulique comportant
les éléments classiques d’une installation (coudes, élargissement, diaphragme
et venturi), puis nous mesurons les pertes de charge à l’aide d’un manomètre à
colonne d’eau.
Le banc est équipé d’un débitmètre de précision qui nous permet d’étudier la
relation entre le débit et la perte de charge sur chaque élément.
2.3 Face avant de l’équipement

9
2 10
11
3 12
4 13
5
6

1 Débitmètre (Q) Mesure le débit d’eau alimentant le banc


2 Vannes à boisseau (VB) Permettent de sélectionner le circuit d’eau utilisé (venturi,
diaphragme ou coude et élargissement
3 Vanne à membrane (VM) Permet d’ajuster le débit de l’eau alimentant le banc
4 Douille cannelée Point de raccordement du flexible d’alimentation d’eau
5 Coude 90° (C90) Permet l’étude d’un coude 90° en pvc. Il est équipé d’une
prise de pression amont et d’une prise de pression aval.
6 Elargissement (AUG) Permet l’étude d’un élargissement en pvc. Il est équipé d’une
prise de pression amont et d’une prise de pression aval.
7 Vanne de mise à l’air Permet d’introduire de l’air dans la partie supérieure du
manomètre à colonne de liquide.
8 Manomètre à colonne de liquide (eau) Le manomètre permet de mesurer la perte de charge sur les
différents éléments. Il est constitué de 13 tubes translucides.

9 Diaphragme en plexiglass Permet l’étude d’un diaphragme. Il est équipé d’une prise de
pression amont, d’une prise de pression aval, d’une prise de
pression en amont de l’orifice et d’une prise de pression en
aval de l’orifice.

10 Venturi en plexiglass Permet l’étude d’un venturi. Il est équipé d’une prise de
pression amont, d’une prise de pression aval, d’une prise de
pression sur le cylindre d’entrée et d’une prise de pression
sur le col.
11 Vanne de purge Permet de purger l’air contenu dans les flexibles liant les
prises de pression au manomètre
12 Vannes à boisseau (VB) Permet de pressuriser le circuit d’eau
13 Douille cannelée Point de raccordement du flexible d’évacuation d’eau

2.4 Prises de pression


Le banc comporte 13 prises de pression (équipées de
vannes) reliées au manomètre à colonne d’eau. Chaque
prise est équipée d’une vanne comme le montre la photo
ci-contre.
Le schéma ci-dessous donne la position des prises de
mesure sur le manomètre, sachant que la prise N°1
correspond au tube de gauche et la prise N°13 au tube de
droite du manomètre.

2.5 Caractéristiques des fournitures amonts


1. Eau :
❖ Débit 2500L/h
❖ Pression 2 bars
3. TRAVAUX PRATIQUES

Capsule vidéo
TP 1 partie 1 : Application du théorème de Bernoulli pour un fluide
incompressible

BUT : Le but est d’appliquer le théorème de Bernoulli pour un fluide


incompressible à un venturi.

METHODE : Nous allons étudier le système venturi et calculer la perte de


charge théorique et vérifier par une expérience.

PROTOCOLE EXPERIMENTAL :

Capsule vidéo

Le débit est fixé à Q= 1m3/h


Tableau de relevé des mesures :
En cmCE En mCE En Pascal
Hauteur colonne 10 65
Hauteur colonne 11 50
P ou h

Remplissez les valeurs mesurées en cm puis calculez les valeurs


correspondantes en m et en pascal (sachant que ∆𝑃 = 𝜌 𝑔 ∆ℎ).
Calculez ensuite la valeur de la différence de pression pour chaque unité.

EXPLOITATION DES RESULTATS :

Comme démontré dans la partie théorique du manuel, le débit dans un venturi


est régi par l’équation suivante :
Q = K P
Suite au relevé du tableau de mesure, calculer le coefficient K sachant que P
est en pascal et Q en m3/s (détaillez votre calcul):

Nous allons maintenant vérifier la valeur obtenue pour le coefficient K par la


théorie en appliquant le théorème de Bernoulli.
1 2 1
P1 + v1 = P2 + v 22
2 2
Comme démontré dans la partie théorique 1.5 l’application du théorème sur un
venturi nous conduit à l’équation suivante :

P  2
Q=
 1 1 
8   4 − 4 
d D 
Ou :
Q est le débit en m3/s
P est la perte de charge en pascal
d le diamètre du col du venturi en m
D est le diamètre du cylindre d’entrée en m
ρ est la masse volumique de l’eau à 20°C
Cette équation peut aussi être écrite sous la forme :

2
Q= P
 1 1 
8   4 − 4 
d D 

En utilisant le plan situé sur la page suivante, déterminez les valeurs de d et de


D et calculez la valeur du coefficient K théorique. (Attention les côtes sur le plan
sont données en mm)
Détaillez votre calcul :

Comparez les valeurs théoriques et expérimentales et indiquez des causes


probables pour les écarts constatés :
TP 1 partie 2 : Mesure de débits par un rotamètre
BUT : Le but est de mesurer des débits par un rotamètre et de tracer les
courbes caractéristiques P=f(Q) le système venturi

METHODE : Nous allons mesurer le débit à l’aide du rotamètre calibré et


relever les pertes de charge du système venturi.

PROTOCOLE EXPERIMENTAL :

Capsule vidéo

Tableau de relevé des mesures :

Débit en l/h 300 400 500 600 700 800 900 1000 1100
Valeurs mesurées
Hauteur colonne 10 en 428 440 445 454 463 470 478 488 495
mm
Hauteur colonne 11 en 408 405 393 380 365 350 325 305 280
mm
Valeurs calculées
H en m
P en Pa
√∆𝑃
Débit en m3/s

Le tableau ci-dessus présente les valeurs mesurées en cm puis calculez les


valeurs correspondantes en m et en pascal (sachant que ∆𝑃 = 𝜌 𝑔 ∆𝐻).
Calculez ensuite les valeurs de la pression différentielle, la racine carrée de la
pression différentielle et le débit correspondant en m3/s pour chaque point.

EXPLOITATION DES RESULTATS :

A partir des données relevées et calculées dans le paragraphe précédent,


tracez les courbes suivantes :
-Q=f( P ) (1)
-Q=f( P ) (2)
Commentez l’allure de la courbe N°2 :

Calculez le coefficient caractéristique K de cette courbe (détaillez votre calcul) :


Donnez son expression théorique :

Selon votre avis, le venturi peut il être utilisé comme un débitmètre simple ?
(justifiez)
TP1 partie 3 : Mesure de débits par un rotamètre et un diaphragme

BUT : Le but est de mesurer des débits par un rotamètre et de tracer les
courbes caractéristiques dP=f(Q) le système diaphragme

METHODE : Nous allons mesurer le débit à l’aide du débitmètre calibré et


relever les pertes de charge du système diaphragme.

PROTOCOLE EXPERIMENTAL :

Capsule vidéo

Tableau de relevé des mesures :

Débit en l/h 300 400 500 600 700 800 900 1000 1100
Valeurs mesurées
Hauteur colonne 6 en 346 351 355 360 374 384 390 394 397
mm
Hauteur colonne 7 en 329 328 325 318 310 300 281 265 250
mm
Valeurs calculées
H en m
P en Pa
√∆𝑃
Débit en m3/s

Ci-dessus les valeurs mesurées en cm puis calculez les valeurs


correspondantes en mm et en pascal (sachant que ∆𝑃 = 𝜌 𝑔 ∆ℎ).
Calculez ensuite les valeurs de la pression différentielle, la racine carrée de la
pression différentielle et le débit correspondant en m 3/s pour chaque point
EXPLOITATION DES RESULTATS :

A partir des données relevées et calculées dans le paragraphe précédent,


tracez les courbes suivantes :
-Q=f( P ) (1)
-Q=f( P ) (2)

Commentez l’allure de la courbe N°2 :

Calculez le coefficient caractéristique de cette courbe (détaillez votre calcul) :


Selon votre avis, le diaphragme peut il être utilisé comme un débitmètre
simple ? (justifiez)