Vous êtes sur la page 1sur 4

Présentation de la Kabbale (partie 6)

3. Binah, l'Intelligence

Ombre matérielle planétaire : Saturne .

Nom Divin : YHWH (Elohim) comme dans la lecture biblique, il convient de


lire YHWH et de prononcer Elohim ce qui amène à faire travailler son propre
esprit sur deux plans différents simultanés, plans que certains appelleront "astral"
et "mental" . Dans la Bible à chaque fois qu'est formulé le Nom YHWH, il est
prononcé Elohim si on est face à une manifestation de la Rigueur, ou Adonaï si
on est face à une manifestation divine de la Bonté .
Ici nous sommes donc très clairement en présence d'une manifestations de la
Rigueur, mais dans un sens tout à fait spécifique .

Archange : Tzadkiel . (comme nous l'avons déjà vu ce nom n'étant pas un nom
humain, il vaut mieux éviter de le prononcer car il n'a pas pour vocation
d'interagir avec nous ).

Pierre précieuse: Les pierres noires et en particulier l'oeil de faucon et


l'obsidienne .

Binah est une Sephira vraiment passionnante .


Avec Kether et 'Hockmah', elle fait partie des Sephiroth qui sont réputées pures
car n'ayant pas été endommagées par la chute suite au péché originel,
contrairement à toutes celles qui la suivent ensuite .

On pourrait tout à fait comparer le jeu des Sephiroth à un appareil de


communication comme une TV, ou un téléphone: le Signal est envoyé depuis
Kether, forme un ensemble cohérent en 'Hockmah, et se diffracte en Binah
comme dans un prisme .
Si vous avez vu le graphisme de Pink Floyd, Binah peut être représentée par le
triangle qui donne naissance à toutes les couleurs à partir du rayon blanc .
Chaque couleur ensuite donne naissance à une Sephira .
Binah a un rôle tout à fait spécifique, elle est en effet la toute première Sephira
qui fasse passer la Volonté Divine du stade immatériel à celui de la matière . En
effet, Binah est la première Sephira ayant pour ombre matérielle une planète:
Saturne .
Cette entrée dans la matière nécessite une adaptation spécifique tout à fait
particulière .
Jusqu'à Binah, comme on est hors du plan matériel, rien n'est vraiment séparé
de rien et tout est unit en Dieu .
C'est donc au niveau de Binah que s'installe le dualisme réel .
Beaucoup de choses ont été dites à propos du dualisme . Ici lorsque je parle du
dualisme, c'est dans son sens le plus concret .
Il ne s'agit donc pas du dualisme opposant "le bien" et "le mal", ça ce n'est pas le
dualisme mais le manichéisme, sans rapport avec le dualisme réel .
Le dualisme réel et concret c'est le fait que tout ce qui est manifesté
matériellement ne peut l'être que par l'opposition de concepts qui vont par paires
opposées: le haut s'oppose au bas, le devant au derrière, l'intérieur à l'extérieur, le
"ici" au "là bas", le passé à l'avenir, ...
A un niveau plus subtil, on peut aussi constater que le dualisme réel est ce qui
sépare l'individu de l'univers, la créature de son Créateur, soi et autrui .
A ce stade, on peut noter que tous les objectifs du Bouddhisme correspondent à
ce niveau : faire disparaître la séparation entre soi et autrui par la compassion, ce
non-dualisme est la conclusion logique du chemin emprunté par la "voie du
milieu" qui propose plutôt que d'opposer les contraires, de chercher leur origine
commune .
Idem pour le christianisme bien sur: pardonner à ses ennemis, comme
l'explique le Talmud, ne peut se faire qu'en comprenant qu'eux et nous sommes
des parties d'une même unité . La compassion, la bonté, la charité ne peuvent
être des gestes d'imitation visant à être bien vus ou à gagner un avantage, fut-ce le
paradis, ils doivent donc être des gestes sincères, qui ne peuvent venir que du
fond des tripes, donc du fait de sentir le besoin des autres ou leur souffrance . Or
comment se sentir concerné par la souffrance d'autrui si on ne la sent pas dans
ses tripes, comment s'indigner devant l'injustice si on ne considère pas notre
prochain comme nous-même ? Elle est donc bien présente dans tous ces
commandements, l'unité non-duale .
Le fait est que si le christianisme qui dit nous enseigner l'unité avec Dieu ne
nous donne aucune technique à part les fait de vivre cette unité avec notre
prochain, c'est bien parce que c'est au travers de cette unité avec notre prochain,
qui a été fondamentalement créé à l'image de Dieu que s'opère le dépassement
du dualisme qui nous ramène à l'unité elle-même, et donc avec Dieu, au travers
de l'expérience non-dualiste ...
Si nous expérimentons le non-dualisme dans notre indignation face à l'injustice, à
la cruauté, à la méchanceté, dans notre bonté et notre justice, nous avons
également l'occasion d'en explorer d'autres facettes plus surprenantes qui sont à
l'origine de techniques spirituelles, surtout dans le monde bouddhiste .
En effet, tous autant que nous sommes, nous faisons également l'expérience de
ce qu'est le non-dualisme au travers:
1) de notre pensée, qui n'est bien sur pas matérielle. Fondamentalement, elle est
non-duale: une pensée n'a ni haut ni bas, ni avant ni arrière . Si la pensée sépare
le soi de l'autre, c'est de manière fictive, virtuelle: l'autre est factuellement absent
de ma pensée: la seule chose à laquelle j'aie affaire c'est la représentation que je
m'en fais bien sur, donc le dualisme soi-autrui est bien absent de la pensée elle-
même bien que nous nous donnions mentalement l'illusion de sa présence .
C'est pour dissiper cette illusion de dualisme réel dans la pensée que le
bouddhisme propose ma méditation, de plus l'unité séparée de l'Unité qu'est
notre ego se maintient par le dialogue intérieur, que le mysticisme fait s'effondrer,
que ce soit par la méditation et le fait de ne pas s'identifier à ses pensées ou le fait
d'envisager cette possibilité en y réfléchissant profondément .
2) de l'instant présent . Le présent n'a ni durée, ni profondeur, ni épaisseur, c'est
un point mathématique . Un point qui contient pourtant l'univers entier: quelle
que soit la distorsion relativiste, en tout point de l'univers, et de tout temps, seul
le présent a cours . Vous pouvez revenir des millions d'années en arrière ou aller
à l'autre bout de l'univers, seul le présent y a cours . Ce point mathématique
contient donc bien l'univers entier bien qu'il n'aie ni durée ni longueur ni largeur .
Il est donc parfaitement cohérent que ce soit sur le présent que la méditation
bouddhiste s'appuye pour parvenir à développer le non-dualisme .
Sans vouloir faire des jeux de mots assommants, n'est-il pas également révélateur
que le mot "individualité" porte en lui les mots "indivis" et "dualité" ?
L'individu est ce qui demeure indivisible dans le dualisme, c'est donc le produit
de la dualité: l'individu, l'ego, est ce qui se sépare du non-soi: d'autrui, de Dieu,
de l'univers, etc ..
Il est cependant utile de spécifier que dans une perspective monothéiste,
l'individu, le fait d'exister ("ego" provient de l'expression "ego sum" autrement dit
"je suis") n'est pas un mal ni une erreur contrairement à ce qu'en dit le
bouddhisme, mais le fruit de la volonté divine . Donc si selon le bouddhisme
l'ego est une erreur et un mal à effacer, selon le monothéisme l'ego est ce qui
permet notre existence, qui est souhaitable et souhaitée par notre Créateur .
Selon le monothéisme, l'ego est l"habit de l'âme qui lui permet d'exister en ce
monde . Savoir qu'il est indispensable bien qu'illusoire lui rend sa place, qui n'est
ni au centre de tout (égo-ïsme), ni à la poubelle (nihilisme) .
Nous reviendrons sur les convergences et divergences entre bouddhisme et
monothéisme plus tard .

Binah est donc la Sephira qui introduit le dualisme concret permettant la


séparation, la distinction et l'individualisation dans le sens positif, puisque c'est
l'action de cette Sphère qui permet à la volonté divine de se matérialiser .
Elle est enfin la dernière des trois Sephiroth supérieures à contenir la Volonté
Divine dans sont entièreté, car comme je l'ai expliqué, elle va diffracter la
Volonté Divine en sept rayons séparés, qui chacun ne représenteront qu'une
parcelle de cette Volonté, dans leur domaine spécifique : la combativité pour
l'une, la générosité pour l'autre, la joie et la fête pour une troisième et ainsi de
suite . Chacune de ces sept Sephiroth sera donc un parfait accomplissement de la
Volonté Divine dans son domaine particulier .