Vous êtes sur la page 1sur 2

Techniques des Réseaux Informatiques Résumé – Virtualisation Réalisé par : OUSSAMA NAZIH

Introduction (1/2) Types de la virtualisation :


• La virtualisation consiste à faire fonctionner ,sur un même machine physique , • La virtualisation de serveur : Héberger plusieurs systèmes d’exploitation sur
plusieurs système comme s’ils fonctionnaient sur des machines physiques distinctes. une ressource matérielle unique. On distingue 3 types :
• Le principe de la virtualisation est donc un principe de partage : les différents o Hyperviseur (type 1 et 2) : est un programme pour la gestion de machine virtuelle
systèmes d’exploitation se partagent les ressources du serveur. , il permet à plusieurs OS de partager un seul hôte matériel.
• Pour être utile et opérationnelle, Elle doit respecter 2 principes fondamentaux : o Virtualisation au niveau OS : Créer des serveurs virtuels au niveau de la couche OS
o Le cloisonnement : chaque système d’exploitation a un fonctionnement indépendant, et , les environnement sont créés sur le même serveur physique et le même OS.
ne peut interférer avec les autres en aucune manière. o Paravirtualisation : Permet de contrôler les échanges de ressources.
o La transparence : le fait de fonctionner en mode virtualisé ne change rien au • La virtualisation d’application : Permet de mettre à disposition des applications
fonctionnement du système d’exploitation. comme étant des services. On peut distinguer deux types :
• Virtualisation de présentation : éxecuter les applications de manière centralisée
Comment ça marche : sur des serveurs de présentations.
Sytéme hote Hyperviseur Sytéme invité • Virtualisation applicative : Isoler l’exécution des applications obligatoires pour
pouvoir répondre aux conflits.
La virtualisation repose sur le mécanisme suivant :
• Un système d'exploitation principal : (« système hôte ») est installé sur un serveur • La virtualisation des postes de travail : un moyen pour réduire la dépendance
physique unique. Ce système sert d'accueil à d'autres systèmes d'exploitation. entre l’ordinateur et l’utilisateur (Virtualiser son bureau).il exit en 3 formes :
o Le Virtualisation Desktop infrastructure ( VDI) : L’utilisateur se connecte sur le
• Un logiciel de virtualisation « hyperviseur » :installé sur le système d’ hôte. Il permet
réseau pour accéder à l’un des OS , le serveur de virtualisation prend tout en charge
la création d'environnements indépendants sur lesquels seront installés d'autres OS
pour le bon fonctionnement du l’OS de l’utilisateur.
« systèmes invités ». Ces environnements sont des « machines virtuelles : MV ».
o Streaming OS : L’environnement de l’utilisateur est stocké dans le serveur, le PC
• Un système invité : est installé dans une MV qui fonctionne indépendamment des client qui n’a pas d’OS effectue une demande au serveur de virtualisation pour lui
autres systèmes invités dans d'autres MVs. Chaque MV dispose d'un accès aux transférer son OS.
ressources du serveur physique (mémoire, espace disque…ect) o Hyperviseur Client : Permet d’installer un hyperviseur directement sur le poste
Quelques Avantages et Inconvénients de la virtualisation : client pour faire fonctionner plusieurs OS indépendamment de son PC.
• La virtualisation de stockage : permet d’exploiter au maximum les ressources,
Avantages : d’exploiter au mieux le stockage des disques durs. (Exemple : VSAN)
• Bon usage : l'utilisation optimale du matériel informatique. Quelques Domaines d’application :
• Réductions des coûts : Matériels informatiques, facture d’électricité , Climatisation…
• Sauvegarde et Restauration : On peut facilement sauvegarder et restaurer un Le Big Data (Données Massives) : La combinaison de la
serveur virtuel dans son ensemble , évitant ainsi d’avoir réinstaller les logiciels. virtualisation de puissance de calcul et la virtualisation de stockage
• Portabilité des serveurs : une MV peut être déplacée d'un serveur physique vers un pour le traitement massives en parallèle de gros volumes de
autre (lorsque celle-ci a, par exemple, besoin d’avantage de ressources). données distribuées sur des clusters d’ordinateurs.
• Migration en direct (à chaud) : des bases de données virtuelles peuvent être
déplacées d’un serveur physique vers un autre sans interruption de fonctionnement. Le Cluster Computing : Utilise la virtualisation de la mémoire et du
• Continuité de service « haute disponibilité» : Redondance ( Failover (Actif/actif) ou stockage pour regrouper un grand nombre des machines afin d’assurer la
Actif/passif = Répartition de la charge. haute disponibilité des services.
• Environnement de test : Les captures instantanées (snapshot) permettent de
revenir en arrière en cas d’empanne. Le high performance Computing : utilisé pour les applications qui
• Licences Microsoft avantageuses : une licence Entreprise (Offre 4 serveurs virtuels) demandent énormément de puissance de calcul, il permet de
, pour une licence Datacenter ( un nombre illimités des serveurs Virtuels). paralléliser l’exécution de plusieurs taches sur un grand nombre
• Supervision facile : il y a un seul serveur matériel à Superviser, ce qui permet de d’ordinateurs.
surveiller d’une manière plus fine les services et l’espace disque.
Inconvénients
Le Cloud Computing : L'exploitation de la puissance de calcul ou de
• Pannes généralisées : si le serveur physique tombe en panne, les machines virtuelles
stockage distants par l'intermédiaire d'un réseau (internet) ce
tombent également en panne.
modèle s’appuie sur la virtualisation.
• Vulnérabilité généralisée : si l'hyperviseur est bogué ou exposé à une faille de
sécurité, les machines virtuelles peuvent l'être également et ne sont plus protégées. *
Hyperviseur : il y a un type qui ne nécessite pas un système hôte pour fonctionner.
Techniques des Réseaux Informatiques Résumé – Virtualisation Réalisé par : OUSSAMA NAZIH
LES HYPERVISEURS (2/2) QUELQUES EXEMPLES
Type 1
Hyper-V [Windows Server Virtualisation ] un système
de virtualisation basé sur un hyperviseur 64 bits de la
version de Windows Server 2008. Il permet à un serveur
physique de devenir Hyperviseur et ainsi gérer et
héberger des machines virtuelles.

La solution Hyper-V prend en charge :


Jusqu'à 320 CPU logiques , 4To de RAM , 1024 MV.
Le minimum requis pour faire fonctionner Hyper -V :
Un processeur x64 prenant en charge VT-x ou AMD-v cadencé à 1.4 Ghz , 4Go de RAM

VMware vSphere est un logiciel d'infrastructure


de Cloud computing de l'éditeur VMware :
Un hyperviseur (Gestionnaire de machine virtuelle ) est un programme qui permet à hyperviseur de type 1 basé sur l’architecture VMware ESXi.
plusieurs systèmes d'exploitation de partager un seul hôte matériel.il assure le contrôle
du processeur et des ressources de la machine hôte. La solution vSphere prend en charge :
o Alloue à chaque VM les ressources dont elle a besoin. Un nombre illimité de CPU physique, limité à 480 CPU logiques , Jusqu'à 12To de RAM , Pas
o Assure que les VM n’interfèrent pas l’une avec l’autre. de limite de machines virtuelles
Le minimum requis pour faire fonctionner VMWARE vSphere :
Type 1 : Natif (Bare Metal) Un processeur x64 (avec 2 Cores minimum) , 4Go de RAM.
un système qui s’installe directement sur la couche matérielle du serveur.
Au démarrage d'une machine, il prend directement le contrôle du matériel , La quasi- Citrix XenServer est une plateforme de virtualisation open
totalité des serveurs peut être virtualisée via le type 1. source pour la gestion des infrastructures virtuelles cloud, de
o Avantage : Un maximum de ressources peut être alloué à la MV , exécuter serveur et de poste. Les organisations de toute taille peuvent
virtuellement plusieurs OS ainsi les isoler les uns des autres. installer XenServer en moins de 10 minutes.
o Inconvénient : Il n'est possible d'exécuter qu'un seul hyperviseur à la fois.
o Usage : virtualiser des serveurs de fichiers, de bases de données, de messageries, La solution Citrix prend en charge :
etc...(applicatifs en continu). Jusqu'à 160 CPU logiques , 1To de RAM , 650MV( Linux), 500MV ( Windows)
o Exemple : Citrix Xen Server, VMware ESX , KVM(Linux) , Hyper-V , VMware vSphere. Le minimum requis pour faire fonctionner XenServer :
Un processeur x64 ou x86 supportant Intel-VT ou AMD-V, cadencé à 1.5Ghz , 2Go RAM

Type 2 : Hosted (HOST metal) Type 2


un logiciel qui s’installe et s’exécute sur un OS déjà en place. o Oracle VM VirtualBox (anciennement VirtualBox) est un logiciel
o Avantages : Il est possible d'exécuter plusieurs hyperviseurs en même temps. libre de virtualisation publié par Oracle.
o Inconvénients : Ne peut pas fournir autant de ressources matérielles puisqu'ils sont o Le VDI est le format d'enregistrement par défaut des disques durs
installés sur un système d'exploitation, lui-même consommateur de ressources. virtuels pour VirtualBox.il peut avoir une taille fixe ou variable.
o Usage : Virtualiser des OS sur des PC afin de procéder à des tests de compatibilité
o Il existe une version payante (Entreprise) avec des fonctionnalités
et/ou de sécurité , des simulations….
o Example : Microsoft Virtual Desktop, VMware Player, VMware Workstation, supplémentaires.
VirtualPC , VirtualBox (Oracle).
o VMWare Work station : version station de travail.
Définitions :
o Machine hôte : la machine physique qui va "héberger" une ou plusieurs MV. o VMWare Server : utilisable gratuitement. L'avantage de cette
o Système hôte : le système d'exploitation qui est installé sur la machine hôte. version est la console distante
o La machine invité : la machine virtuelle qui sera créée et gérée par l'hyperviseur.
o Le système invité : le système d'exploitation qui est installé sur la machine virtuelle.

Vous aimerez peut-être aussi