Vous êtes sur la page 1sur 12

Supplément au n° 5 094

Directeur de la publication : Saâd Benmansour du 11 au 17 juin 2021

Transformation
digitale
Le virage !
TRANSFORMATION DIGITALE
Etat des lieux

L’économie marocaine en plein


virage numérique
Le Digital a créé des vagues
de changements de plus en
plus rapides au cours des
dernières années, offrant
de grandes opportunités
à certains acteurs
économiques, au détriment
des secteurs traditionnels.
Cette vague nécessite de
nombreuses adaptations au
niveau de nos sociétés et
en particulier au niveau des
politiques menées afin de
bénéficier de ses bienfaits.
L’ADD estime qu’il
est nécessaire de
mettre en place un
environnement favorable au
développement du Digital,

L
qui repose sur l’élaboration
e Digital est aujourd’hui identifié des citoyens et des entreprises ont été
d’un programme dédié de au niveau mondial comme la 4e modifiées, créant un appel d’air pour une
formation aux nouveaux révolution industrielle, créatrice LE DIGITAL A CRÉÉ transformation d’envergure de l’écono-
métiers du Digital, la d’opportunités économiques et mie et de la société au niveau mondial.
sociales majeures, mais appor- DES VAGUES DE Il est également important de bien sou-
mise en place des tant également des changements CHANGEMENTS ligner la différence entre l’ère des NTIC
infrastructures nécessaires, sans précédent. (Nouvelles Technologies d’Information
la meilleure adaptation Selon la note d’orientation 2025 de DE PLUS EN PLUS et de Communication) et celle du Digital.
l’Agence de développement du digital En effet, si les NTIC avaient permis de
du cadre réglementaire et (ADD), le Digital a créé des vagues de RAPIDES AU COURS supporter avec efficacité les processus
l’instauration d’une culture changements de plus en plus rapides au DES DERNIÈRES existants, la transformation digitale, elle,
du Digital dans le pays. cours des dernières années, offrant de bouleverse ces mêmes processus pour
grandes opportunités à certains acteurs ANNÉES. supporter les nouvelles opportunités
économiques, souvent au détriment des d’usage. Autrement dit, et en logique de
secteurs traditionnels. Les habitudes …/…

FOCUS

Un levier décisif pour améliorer la compétitivité des entreprises

L
’économie marocaine fait Sans augmentation des gains En particulier, l’un des principaux l’augmentation du nombre d’inter-
face à des gains de producti- de productivité, la croissance du moteurs de l’économie numérique nautes et des cyberconsommateurs.
vité structurellement faibles Maroc risque de décélérer. Dans est le commerce électronique, tiré Dans ce cadre, le renforcement
depuis le début des années 2000. La cette perspective, la transformation par des plateformes numériques des conditions nécessaires pour le
croissance des années 2000 - 2015, digitale, selon l’ADD, constitue dédiées à la transaction de biens développement du commerce élec-
principalement soutenue par l’accu- un accélérateur de la croissance et services. Ce secteur a connu ces tronique permettrait au Maroc de
mulation de capital fixe, paraît peu économique et de la compétitivité dernières années au Maroc une profiter des potentialités qu’offre
soutenable : le taux d’investisse- économique, notamment chez les progression importante, dynamisée ce secteur pour l’économie natio-
ment ne peut croître indéfiniment. PME et TPE. par l’évolution de l’usage des TIC, nale n

24 Vendredi 11 juin 2021


…/…

TRANSFORMATION DIGITALE
Etat des lieux
ZOOM
…/… Le pays souhaite donner un nouvel élan à
transformation digitale, ce sont les nou-
velles opportunités d’usage qui guident
LA DIGITALISATION la transformation digitale et promouvoir
un développement volontariste et ambi- Le virage
PEUT OUVRIR
la mise en place des nouveaux processus,
alors que les NTIC supportent ce qui DE NOUVELLES
tieux des secteurs technologiques.
Pour accélérer la transformation digi- numérique
existe déjà. C’est la logique de rupture PERSPECTIVES EN tale et répondre à ces enjeux socio-éco-
(disruption) qui se trouve au cœur de la nomiques, la vision cible de développe- requiert des res-
transformation digitale.Ce changement PERMETTANT À ment du Digital ambitionne de mettre en
de paradigme interpelle les pays pour DES POPULATIONS place au Maroc, dans les cinq prochaines sources humaines
penser davantage à «la numérisation de années, une administration digitale au
l’économie», mais égale. MOINS FAVORISÉES service des citoyens et des entreprises, qualifiées
La vague du digital requiert de nom- D’ACCÉDER À avec comme objectif un taux de satis-
breuses adaptations au niveau de nos L’INFORMATION, faction des citoyens de plus de 85% ; une
sociétés et en particulier au niveau des économie compétitive grâce aux gains
politiques menées afin de bénéficier de AUX BÉNÉFICES de performances amenés par le Digital
ses bienfaits. Le Royaume, conscient de SOCIAUX, AUX et au développement des secteurs tech-
ces défis, a mis en place plusieurs pro- nologiques, afin d’ériger le Maroc en tant
grammes nationaux pour soutenir le dé- SERVICES DE que Hub Digital & Technologique de
veloppement du Digital. Néanmoins, des SOIN, AINSI QU’À référence au niveau africain ; et enfin une
obstacles persistent et freinent l’entrée société inclusive grâce au Digital, pour
de plain-pied du pays dans l’ère digitale.
L’ÉDUCATION. améliorer la qualité de vie des citoyens.
Pour garantir la concrétisation de la vi-

L
sion cible et ses objectifs, les orientations e Maroc a choisi de déployer
FOCUS générales s’articulent autour de trois axes une stratégie numérique aussi
stratégiques et quatre piliers transverses. bien au niveau du secteur pu-
Le premier axe «Administration digitale» blic qu’au niveau du secteur privé.
La transformation regroupe les différentes initiatives visant
à assurer la transformation digitale de
En février 2019, le Maroc a obtenu
de la Banque Mondiale un prêt de

digitale apporte son lot l’administration marocaine. Le second


axe «Ecosystème Digital et innovation» a
562 millions d’euros pour soutenir
la transformation digitale de l’éco-
nomie. Ce soutien s’inscrit dans le
pour ambition de garantir le développe-
de défis ment accéléré de l’économie digitale au
Maroc. Enfin, le troisième axe «Inclusion
cadre d’une perspective visant à
exploiter le potentiel des techno-
logies numériques pour renforcer
sociale et développement humain» vise l’esprit d’entreprise, la productivité
à améliorer la qualité de vie des citoyens et les initiatives d’e-gouverne-
via le Digital. ment afin de favoriser l’innovation
Pour mettre en œuvre cette vision, il et le développement global. Le
sera nécessaire de mettre en place un Royaume n’est pas exclu de ce défi
environnement favorable au développe- qui concerne le manque de res-
ment du Digital, qui repose sur le déve- sources qualifiées pour les emplois
loppement de quatre piliers transverses : digitaux. S’appuyer sur une solide
élaboration d’un programme dédié de base de talents numériques et iden-
formation aux nouveaux métiers du tifier les compétences essentielles
Digital, mise en place des infrastruc- digitales de demain afin de réduire
tures nécessaires, meilleure adaptation l’écart entre les exigences du mar-

L
e Digital s’affirme comme un pilier important de l’accéléra- du cadre réglementaire et instauration ché et les compétences disponibles
tion socioéconomique, il permet un déploiement rapide et d’une culture du Digital dans le pays. devient une urgence. Cela passe
une large couverture. En témoigne la performance réalisée La digitalisation peut ouvrir de nou- par l’accélération de l’acquisition
grâce à l’usage du Digital pour mener certaines actions sociétales velles perspectives en permettant à des de ces nouvelles compétences. Le
primordiales pendant la période de la crise pandémique. Cette populations moins favorisées d’accéder à système éducatif marocain se voit
transformation digitale qui apporte de l’innovation quasiment à l’information, aux bénéfices sociaux, aux attribuer une mission en renou-
tous les secteurs d’activité s’accompagne cependant de plusieurs services de soins, ainsi qu’à l’éducation. veau : accélérer l’acquisition des
défis à relever à différents niveaux. On peut citer d’abord le défi Par ailleurs, le Digital peut jouer un compétences numériques pour per-
de la gouvernance, il est important d’aligner les visions et de mettre aux jeunes et moins jeunes
rôle de levier dans le développement du
coordonner les efforts et les actions des différentes parties pre- de saisir les opportunités offertes
secteur de l’éducation au Maroc pour
nantes. Ensuite, le défi lié à la nécessité de faire évoluer le cadre par les métiers émergents de la
donner accès à l’éducation, en particu-
juridique et réglementaire pour accompagner et encadrer cette transformation digitale. A en croire
transition ou encore le défi lié à l’adéquation de la demande à
lier aux populations défavorisées, en les données du Forum économique
l’offre au niveau du marché du travail. intégrant par exemple des formations mondial, la nouvelle division du
Le rapport de la task-force UE-UA sur l’économie numérique de de qualité dans des classes numériques, travail entre les humains, les ma-
2019 précise que la population africaine des 15-24 ans atteindra notamment dans les zones rurales recu- chines et les algorithmes pourrait
400 millions de personnes d’ici à 2045. Aussi, 15 à 20 millions de lées. Le levier Digital peut contribuer à générer au moins 133 millions de
jeunes de plus en plus instruits devraient rejoindre la popula- atténuer les inégalités socioéconomiques nouveaux métiers d’ici 2022. Or, il
tion active africaine chaque année pendant les trois prochaines en démocratisant l’accès à Internet et en faut s’attendre à une grande pénu-
décennies. Cependant, les entreprises de toutes tailles en Afrique inscrivant la technologie comme vecteur rie de talents digitaux, d’après une
peinent à trouver une main-d’œuvre qualifiée. Les employeurs de développement des territoires ruraux, étude de Gartner, 30% des emplois
africains considèrent à cet effet que le manque de compétences notamment dans l’agriculture, étant numériques seront vacants en rai-
est un obstacle majeur à leur compétitivité dans l’économie mon- donné que près de 40% de la population son de la pénurie de profils compé-
diale n active vit encore du secteur agricole n tents en numérique n
NAOUFEL DARIF

26 Vendredi 11 juin 2021


TRANSFORMATION DIGITALE
Vision

Une stratégie ambitieuse pour la


transformation digitale à l’horizon 2025
L’ADD s’est basée sur les liorer la satisfaction des citoyens et des
récentes études menées entreprises vis-à-vis des services rendus
par l’administration dans ce cadre, avec
par le ministère de comme objectif un taux de satisfaction de
l’industrie, du commerce plus de 85% ;
et de l’économie verte et • Eriger le Maroc en tant que Hub Digi-
tal & technologique de référence au niveau
numérique en matière de africain, avec notamment une évolution
développement du digital.

L
significative dans le classement Online
Service Index des Nations Unies (objectif
a stratégie de transformation digi- de faire partie du top 3 en Afrique et d’être
tale du Royaume est menée sous parmi les 40 premiers au niveau global) ; et
la houlette de l’Agence de déve- l’installation de plus de 2 500 start-up au
loppement du digital (ADD). Cet cours des cinq prochaines années ;
organe étatique se veut un cataly- • Mettre le Digital au service d’une socié-
seur du virage numérique natio- par l’ADD ont permis de relever les obs- té plus inclusive et égalitaire avec la réduc-
nal. Plus en détail, l’ADD est chargée de tacles rencontrés lors de la mise en œuvre LES TRAVAUX tion de la fracture numérique, la formation
proposer au gouvernement les orientations des stratégies précédentes, et de proposer, d’une nouvelle génération de 50 000 jeunes
générales à suivre en matière de dévelop- en conséquence, les orientations générales CONDUITS ONT talents employables et le développement
pement du digital. Aussi, et en réponse à la pour le développement du digital pour les PERMIS DE d’initiatives spécifiques dans les secteurs
demande du chef de gouvernement, l’ADD cinq prochaines années. Ces travaux ont tels que l’éducation, la santé, l’agriculture
a élaboré une note d’orientations générales pris en compte les tendances et évolutions RELEVER LES et l’artisanat.
pour le développement du digital pour les internationales en la matière, ainsi que les OBSTACLES Afin d’atteindre ces objectifs, et en vue
cinq prochaines années à venir. Cette note exigences de développement du digital d’assurer une transformation digitale réus-
a été présentée lors du conseil d’adminis- pour formuler ensuite des orientations RENCONTRÉS sie, quatre axes ont été retenus, à savoir la
tration de l’ADD en décembre 2019. stratégiques à l’horizon 2025, qui visent les LORS DE LA MISE transformation digitale de l’administration
Pour ce faire, l’ADD s’est basée sur les objectifs suivants : marocaine, le développement accéléré de
récentes études menées par le ministère de • Transformer les interactions avec l’ad- EN ŒUVRE DES l’économie digitale au Maroc, l’inclusion
l’industrie, du commerce et de l’économie ministration publique, via la digitalisation STRATÉGIES sociale et développement humain, et enfin
verte et numérique en matière de dévelop- de bout en bout des parcours citoyen/ la mise en place de l’environnement néces-
pement du digital. Les travaux conduits entreprise prioritaires, permettant d’amé- PRÉCÉDENTES. saire n

FOCUS Les chantiers nationaux prioritaires


• Digitalisation du parcours Investisseur - Projets structurants pour l’écosystème digital: en forme permettant d’interconnecter les systèmes
Faisant partie du Smart Gouvernement, ce chantier lien avec les chantiers et priorités de l’ADD. d’informations des différentes administrations et
consiste à digitaliser de bout en bout le parcours Ce chantier vise à accompagner de façon effi- institutions publiques au profit des citoyens et des
de l’investisseur en commençant par le volet de cace l’administration publique dans sa transition entreprises.
création d’entreprise. digitale en mettant en place un cadre propice au - Bénéfices attendus
- Bénéfices attendus développement de solutions innovantes ;accélérer Rendre les services publics plus accessibles aux
Attirer les investissements étrangers et faciliter le développement de produits digitaux, en faveur usagers.
l’investissement des investisseurs locaux; des citoyens et des entreprises, adaptés à leurs Assurer l’efficacité, la transparence et la qualité
Réduire les coûts pour le gouvernement en sim- besoins, rapidement déployés et intégrant l’avis des services publics rendus aux usagers.
plifiant le processus; des utilisateurs dans une logique d’amélioration Améliorer le fonctionnement interne des admi-
Instaurer une relation de confiance entre l’admi- continue ; et, enfin, stimuler et conduire des trans- nistrations à travers des échanges complè tement
nistration et l’investisseur. formations digitales agiles à grande échelle. digitalisés.
- Bénéfices attendus
• Digital Factory Réduire le time-to-market des solutions digitales. • Digitalisation du parcours Import-Export
Ce chantier consiste à mettre en place une Digital Améliorer significativement l’expérience utilisa- Le chantier consiste à digitaliser de bout en bout le
Factory , travaillant en mode agile, en charge de la teur. parcours import & export permettant à la fois de
digitalisation rapide des services publics à travers Créer la possibilité de mener des projets en mode générer les titres d’importation/d’exportation et
le développement de deux types de projets : test & learn. d’exécuter tout le processus de dédouanement.
- Projets d’accélération de la transformation digi- - Bénéfices attendus
tale des services publics: en incubant des projets • Plateforme d’échanges de données Domiciliation du titre d’importation/exportation
portés par des administrations, avec focalisation entre les administrations en ligne;
sur le transfert de compétences et de la méthodo- Faisant également partie du Smart Gouvernement, Réduction des coûts et des délais des démarches
logie agile aux partenaires de l’ADD. ce chantier consiste à mettre en place une plate- liées à l’import/export.

28 Vendredi 11 juin 2021


TRANSFORMATION DIGITALE
Exploit

La crise bien gérée grâce à la


transformation digitale de l’économie

L
’économie marocaine a renvoyé moyen de grandes initiatives gouverne-
La pandémie a poussé à des signaux clairs de résilience mentales, Horizon 2020, lancée en 2017,
grâce à la transformation digitale puis Horizon 2025, qui se sont fixé des
l´innovation technologique amorcée bien avant la pandémie objectifs ambitieux en matière notam-
dans de nombreux et accélérée au cours de la crise. ment d’e-gouvernement et de formation
secteurs, que ce soit dans C’est la conclusion du récent rap- des jeunes aux nouvelles technologies.
port du prestigieux cabinet Oxford Bu- Des efforts qui avaient déjà porté leurs
la finance, l’agriculture, siness Group entièrement consacré à la fruits début 2020, alors que le Maroc
ou dans le domaine transformation numérique du Royaume occupait la quatrième place des Digital
de l´éducation. Le publié à la mi-avril. PLUSIEURS Risers parmi les pays de la région MENA
Faisant partie de la série des Covid-19 au classement du Centre Européen pour
confinement a dopé le Response Reports (CRR), qui se pro- INITIATIVES DES la Compétitivité Numérique.
e-commerce et l’habitude posent d’analyser les différentes facettes Si le Maroc bénéficiait déjà de taux
de l’économie des pays émergents à la ADMINISTRATIONS de pénétration internet et mobiles rela-
du paiement sans contact
lueur des défis posés par la crise sanitaire POUR DIGITALISER tivement élevés, la pandémie a poussé
semble désormais bien en cours, le rapport de 30 pages revient à l´innovation technologique dans de
ancrée dans la population. sur l’impact de la technologie sur la so- LES PROCÉDURES nombreux secteurs, que ce soit dans la
ciété et l’économie marocaines, montrant finance, l’agriculture, ou dans le domaine
Les secteurs public et comment l’utilisation de ces technologies PUBLIQUES ET de l´éducation. Le confinement a dopé le
privé ont mis en place a permis au Royaume de traverser au FLUIDIFIER LES e-commerce et l’habitude du paiement
mieux la crise et offrant des pistes pour sans contact semble désormais bien an-
une série de mesures qui le développement à venir grâce à une DÉMARCHES. crée dans la population. Les paiements
ont permis de maintenir accélération de la transformation numé- mobiles ont ainsi augmenté de 31,3% lors
la productivité tout en rique. Selon l’analyse du cabinet, la crise du premier semestre de 2020, comparé à
a démontré la nécessité d’une numérisa- la même période de l´année précédente.
respectant la distanciation tion accrue mais le Maroc n’a pas attendu Selon les analystes du cabinet d’intelli-
sociale. 2020 pour amorcer sa transformation gence économique, en réponse à la pan-
digitale. Entamée il y a une dizaine d’an- démie, les secteurs public et privé ont
nées, cette dernière s’est vue accélérée au …/…

30 Vendredi 11 juin 2021


TRANSFORMATION DIGITALE
Exploit
…/… de l’épidémie, 7 salariés marocains sur 10 inclusive que le Maroc s’est fixé. De son
mis en place une série de mesures qui ont travaillaient en télétravail, une évolution côté le Directeur éditorial Afrique d’OBG
permis de maintenir la productivité tout qui pourrait également se transformer en ajoute que la dynamique enclenchée par
en respectant la distanciation sociale. On opportunité de création d’emplois. L’INDEX DE le Maroc ces dernières années en matière
peut notamment citer la solution de digi- Selon le directeur général de l’Agence de de transformation digitale, portée à la fois
talisation des opérations agricoles Attai- développement du digital (ADD), l’accé-
CONNECTIVITÉ par les pouvoirs publics et le secteur pri-
sir ou encore les solutions déployées dans lération de la transformation numérique MOBILE A DÉPASSÉ vé, s’est accélérée en 2020 sous l’effet de
le domaine de l’enseignement à distance, est un levier efficace d’inclusion sociale et la pandémie. Elle devrait se poursuivre en
avec le lancement, dès le mois de mars, de de développement humain. Les technolo- EN 2019 CEUX DE 2021, profitant d’une évolution des men-
la plateforme Telmid, ou le chantier de di- gies numériques permettent de résoudre talités et d’une adoption plus générale des
gitalisation mené dans le cadre des infras- des problèmes cruciaux qui entravent le
L’AFRIQUE SUB- technologies digitales dans la population.
tructures routières, et qui concerne aussi développement social et un accès équi- SAHARIENNE ET LA Un secteur de l’innovation en plein essor,
bien les appels d’offres que les systèmes table à des services et opportunités. Ré- des start-up dynamiques et de grandes
de paiement. Les secteurs du tourisme, soudre la fracture numérique permettra RÉGION MENA. initiatives, tel que le projet de la zone in-
de l’immobilier et de la culture ont éga- d’atténuer les inégalités dans le pays, no- dustrielle de Fez Smart Factory, lancé au
lement surfé sur la vague du numérique tamment entre les villes et les campagnes, mois de septembre, sont autant de signes
en 2020, préparant ainsi la relance. Au pic et d’atteindre l’objectif de croissance plus positifs pour la reprise de l’économie ma-
rocaine post-Covid.
Le rapport souligne également la forte
pénétration de l’usage des téléphones
FOCUS mobiles. L’index de connectivité mobile
a dépassé en 2019 ceux de l’Afrique sub-
saharienne et la région MENA. Avec un
Le virage de la transformation digitale, une taux de pénétration mobile de plus de
131%, le Maroc est l’un des pays les plus

nécessité pour le privé et le public actifs sur le marché des applications mo-
biles. A en croire les données de l’édition
2021 du rapport digital annuel publié
par Global Digital Insights, 27,62 mil-

B
ien qu’engagé dans la voie lions d’internautes en janvier 2021 sont
de la transformation numé- comptabilisés au Maroc, représentant
rique depuis des années, le un taux de pénétration de 74,4%. Le rap-
Maroc a dû passer à la vitesse su- port montre également que le nombre
périeure pour relever les défis im- d’internautes au Maroc a augmenté de
posés par la pandémie à plusieurs 2,3 millions (+ 9,1%) entre janvier 2020
niveaux. Cette transformation a et janvier 2021. Dans le Royaume, c’est
imposé aux administrations de se l’application WhatsApp qui se trouve
réinventer, se transformer et op- en tête du classement. 73,7% des inter-
ter pour une dématérialisation de nautes (âgés entre 16-64 ans) utilisent
leur fonctionnement en interne l’application WhatsApp, 70,5% Face-
et vis-à-vis de leurs relations avec book, 66,5% YouTube, 51,6% Instagram,
leurs partenaires, les usagers et 43,8% Facebook Messenger, 26,1% Snap-
les citoyens en général. Si les chat et 36,8% TikTok. Ce dernier, quoi
entreprises privées avaient gagné qu’il ait été l’application la plus téléchar-
une certaine avance dans le pro-
gée de 2020, n’en est pas encore au stade
cessus de transformation digitale,
département de la Réforme de de mettre en place de nouvelles de détrôner le trio de Facebook, mais ses
la pandémie qui frappe le monde
depuis plus d’une année main- l’administration au ministère de bases dans la relation entre performances s’avèrent suffisantes pour
tenant a obligé l’Administration l’économie, des finances et de la l’administration et l’usager à la le voir s’installer dans le top 5 des appli-
publique à accélérer les stratégies réforme de l’administration. lumière de plusieurs nouveautés. cations sociales.
qui étaient certes élaborées dans La très attendue loi 55.19 relative Il définit les nouveaux principes Pour rappel, le parc de la téléphonie
ce sens, mais peinaient encore à la simplification des procédures devant régir la relation entre usa- mobile atteint 46,67 millions à fin 2019,
à prendre la vitesse de croisière et des formalités administratives gers et administration. Il stipule selon l’Agence nationale de réglementa-
nécessaire pour marquer un réel est entrée en vigueur le 28 sep- que toutes les décisions adminis- tion des télécommunications (ANRT). Il
changement. Beaucoup plus que tembre dernier, suite à la publi- tratives doivent être recensées, a enregistré ainsi un taux de croissance
conjoncturelle, cette transforma- cation au Bulletin officiel des classées, documentées, enregis- annuel de 4,31% et un taux de pénétra-
tion digitale se doit de se déve- textes d’application y afférents. trées et publiées sur le portail tion de 131,14%. «En résumé, le nombre
lopper et de se pérenniser. Selon Parallèlement, la première réu- national dédié. Il est également d’utilisateurs des médias sociaux au Ma-
les experts, les administrations nion de la Commission nationale stipulé la levée de tous les obs- roc est équivalent à 59,3% de la popula-
publiques ont été contraintes chargée de la simplification des tacles pouvant accompagner les tion totale en janvier 2021» indique-t-on
d’accélérer la transformation procédures a eu lieu conformé- procédures administratives et sur le même rapport. L’appétit des utilisa-
digitale et de repenser leur mode ment aux dispositions prévues l’adoption des techniques des teurs pour les applications s’est répercuté
de fonctionnement à l’ère du par la loi. Ce chantier stratégique échanges numériques des docu- sur un panel d’usages très large : pour les
nouveau Coronavirus (Covid-19). vise à promouvoir un climat de ments et des informations entre applications de loisirs (jeux, streaming
«Elles ont besoin de capitaliser confiance entre l’administration administrations. C’est dire que la vidéo, sport et bien-être), mais aussi pour
sur les avancées opérées pendant et les usagers et à mieux encadrer mise en œuvre de la réforme dans
des services plus pratiques au quotidien
cette crise sanitaire et de les l’action des services publics selon sa globalité repose, entre autres,
(services financiers et éducatifs), voire
pérenniser sur le long terme», des procédures transparentes sur la digitalisation des procé-
et bien définies. Le texte vient dures en tant qu’axe primordial n
à usage professionnel (Zoom, Google
estime le secrétaire général du
Meet) n

32 Vendredi 11 juin 2021


TRANSFORMATION DIGITALE
Habitudes

Les Marocains s’essaient de plus


en plus au Cashless
mateurs établi par la Cnuced, le Maroc ZOOM
se place au 95e rang sur 152 pays. «L’ac-
tivité totale du paiement électronique

La Fintech
s’élève à plus de 148 MMDH au premier
semestre 2020. Ce montant comprend
les retraits d’espèces sur les guichets au-
tomatiques, les opérations de paiement marocaine, encore
avec les commerçants et les e-commer-
çants, le paiement aux GAB, ainsi que
à ses balbutiements
les opérations d’avances de fonds par

E
cartes bancaires étrangères», explique n plein essor à l’échelle mon-
le président de l’association Tijara 2020 diale, une multitude de start-up
lors d’un webinaire organisé récemment technologiques commencent à
par l’Association et Portnet sur le thème émerger dans le secteur financier et
du Cashless. bancaire. Ces structures ont recours
Selon les intervenants à ce webinaire, à des modèles opérationnels et éco-
le volume de ces transactions électro- nomiques, ainsi qu’à de nouvelles
niques ne devrait en aucun cas occulter modalités de prestation des services
le volume qui s’opère via le cash, géné- financiers. L’industrie de la Fintech,
rant naturellement des inconvénients tournée vers des problématiques
multidimensionnels sur la structuration diversifiées du secteur de la finance
du commerce et sa modernisation et (marché de capitaux, épargne,
surtout pour la lutte contre l’informel. financement, investissement et bien
d’autres), permet d’améliorer et d’au-
La réduction du cash en circulation se
tomatiser les opérations financières
heurte à ce jour à plusieurs obstacles
des entreprises et du grand public, en
dont le principal reste le rejet de ces tirant parti notamment des technolo-
nouveaux modes de paiement par les
La forte circulation du cash au Maroc est commerçants.
gies du numérique, de l’intelligence
artificielle et du mobile utilisées abon-
une véritable problématique. Dans l’indice Pour eux, le petit commerce ou le damment par la génération Y.
2020 du commerce électronique entre commerce de proximité exprime de la Cet écosystème, qui est en train de
réticence à adopter ces modes de paie- refaçonner le paysage financier, offre
entreprises et consommateurs établi par la ment électronique par peur de traça- d’innombrables opportunités pour
Cnuced, le Maroc se place au 95e rang sur bilité et de fiscalité. Le deuxième frein promouvoir l’inclusion financière par
152 pays. évoqué par les participants au Webi- un accès plus large des individus à
naire concerne le faible équipement en faible revenu, ainsi que les entreprises

L
termes de terminaux de paiement élec- à toute une gamme de produits ou
tronique (TPE). Ces deux facteurs sont prestations financières efficaces à
’usage du cash a la peau dure. La accentués par le fait que le secteur du moindre coût.
forte circulation du cash au Ma- commerce traditionnel accapare 85% du La Fintech se donne l’ambition d’amé-
roc est une véritable probléma- chiffre global du secteur du commerce liorer les activités financières par la
tique qui traduit une autre réalité, L’INDUSTRIE DES (1,6 million d’emplois et 9% du PIB). technologie: les fintechs travaillent
celle de la faible dématérialisation Sous d’autres cieux, par exemple au tantôt de manière indépendante, tan-
des paiements. D’un côté, il coûte
PAIEMENTS EST Danemark ou en Suède, une société tôt en collaboration avec les banques
pour améliorer leurs activités.
à l’Etat des milliards (environ 7 milliards DE PLUS EN PLUS sans cash est un objectif politique. Chez
de DH entre l’impression des billets et nous, l’industrie des paiements est arri-
leur distribution). De l’autre, il constitue MATURE GRÂCE vée à un point de transition, avec no-
un canal potentiel de fraude fiscale. tamment une offre très abondante et di-
Plusieurs raisons sont avancées pour
NOTAMMENT À verses solutions de paiement qui ciblent
expliquer cette préférence des Maro- UNE OFFRE TRÈS plusieurs types de populations.
cains envers l’usage du «liquide». A en croire les opérateurs du marché
Outre les facteurs structurels (informel, ABONDANTE DE des paiements, il existe un réel engoue-
monde rural, petits commerces…), la ment pour les solutions de paiement
distribution de plus de 16 milliards de
SOLUTIONS ET mobile au Maroc depuis le déclenche-
DH d’aides monétaires à 6 millions de SERVICES CIBLANT ment de la crise sanitaire. «Il faut faire
ménages de l’informel dont l’écrasante en sorte que le coût des transactions
majorité n’est pas bancarisée a aidé dans PLUSIEURS TYPES Cashless soit le plus faible possible pour
ce sens. pousser davantage les commerçants à
Dans l’indice 2020 du commerce élec-
DE CLIENTÈLES. accepter ce genre de paiements», recom-
tronique entre entreprises et consom- mande-t-on auprès des professionnels n

34 Vendredi 11 juin 2021