Vous êtes sur la page 1sur 10

-Etablissement Inter – Etats d’Enseignement Supérieur

CENTRE D’EXCELLENCE TECHNOLOGIQUE PAUL BIYA


BP 13 719 Yaoundé (Cameroun) Tél. (237) 22 72 99 57/(237) 22 72 99 58
Site web: www.iaicameroun.com E-mail: contact@iaicameroun.com

COURS D’ADMINISTRATION ET SECURITE DES RESEAUX

FILIERE : SYSTEMES ET RESEAUX NIVEAU 3 volume horaire : 30h

ANNEE ACADEMIQUE : 2020-2021

Objectif général du cours : connaitre comment administrer et sécuriser un réseau

Objectifs spécifiques :

- Savoir déployer un réseau


- Comprendre le fonctionnement de certains protocoles réseaux et savoir les
configurer
- Savoir auditer un réseau et pouvoir corriger les failles
- Savoir configurer les équipements réseaux allant des périphériques finaux
aux équipements du backbone
- Savoir assurer la maintenance d’un réseau
- Appliquer les techniques de sécurité visant à protéger les ressources du
réseau
- Savoir gérer les utilisateurs, leur affecter des privilèges par rapport aux
ressources du reseau
- Savoir déployer les techniques de sauvegarde des données

Pré-requis
- Etre initié en reéseau informatiques (notamment savoir ce que c’est qu’un
réseau informatique, les types de reéseaux, les équipements réseaux, les
supports de transmissions,…)
- Savoir sertir un cable réseau
- Comprendre l’adressage IP
- Savoir connecter un hote à un réseau
- Comprendre les modèles OSI et TCP/IP
- Une connaissance sur la configuration minimale des routeurs est nécessaire
Bibliographie et webographie

webographie

- Internet (www.google.com; www.youtube.com,...)

Bibliographie

- Alain WIARD, Jean-Marc LEDUC, «Les réseaux locaux faciles», Marabout,


novembre 1994, 235p,
- Andrew S. TANENBAUM, “Computer Networks, 3rd edition” (traduction
française 1998)Prentice Hall, avril 1996, 813p
- Danièle DROMARD, Fetah OUZZANI, Dominique SERET, «l’administration
des Réseaux informatiques. Cours et exercices. De la transmission de
données à l'accès au réseau. Tome 1»Eyrolles, mars 1995, 329p,
- Eric HARTMANN et Frederic HINGRAY, “Administration de réseaux
locaux”,Addison-Wesley, août 1994, 390p,
- GALACSI, « Comprendre les systèmes d'information : exercices corrigés
d'analyse et de conception, » Dunod, 1985
- Gérard MOURIER, «L'indispensable pour l’administration des réseaux
locaux, l'essentiel pour bien débuter», Marabout, janvier 1996, 658p,
- James F. KUROSE, et Keith W. ROSS; “Computer Networking: A Top-
DownApproach”, 5th Edition, Addison-Wesley, 2008, ISBN 013-607967-9
- Jean-Luc MONTAGNIER, «Pratique des réseaux d'entreprise -Du câblage à
l'administration -Du réseau local aux réseaux télécom» Eyrolles, juilet 1996,
482p.
- Laurent BLOCH et Christophe WOLFHUGEL, Sécurité informatique. Principes
et méthode à l'usage des DSI, RSSI et administrateurs, 2e édition, Eyrolles,
Paris, 2009.
- Nicolas Ochoa, « Le principe de libre-circulation de l'information -
Recherche sur les fondements juridiques d'Internet », HALSHS, 2016
PROGRAMME

Chapitre 0 : Introduction à la notion d’administration réseau

Chapitre 1 : installation réseau : les fondamentaux

Chapitre 2 : Gestion d’un parc informatique

Chapitre 3 : Audit et Supervision réseau

Chapitre 4 : Sauvegarde et restauration


Chapitre 0 : Introduction à la notion
d’administration réseau
Objectif du cours

L’objectif de ce cours est de permettre aux étudiants de comprendre la notion


d’administration et les privilèges d’un administrateur réseau

Introduction

Un réseau est de façon simple un ensemble d’entités interconnectées dont le but est de
s’échanger des informations. On peut de ce fait constater que la finalité d’un réseau c’est
qu’une entité (Homme, ordinateur, imprimante,…) puisse communiquer avec une autre. On
distingue de petits, de moyens et de grands réseaux, chaque type réseau peut être géré par
une personne qualifiée qu’on appelle généralement administrateur réseau dont le rôle
primordial est de gérer les ressources du réseau. Bien évidement et de façon logique, l’on ne
peut pas parler de ressource dans un réseau sans évoquer la sécurité de ces ressources. Le
but de ce cours est de savoir administrer un réseau et de pouvoir le sécuriser.

1. Quelques définitions
Administrer : on assimile le verbe administrer ici renvoie à la gestion d’un réseau.
Administrer veut dire gérer, diriger. Administrer un réseau signifie donc gérer un réseau de
façon à assurer les privilèges d’administration que devrait avoir le gestionnaire du réseau.
Le terme privilège ici regroupe un ensemble de choses liées non seulement à l’administration
d’un réseau mais également à sa sécurité. L’administration d’un réseau peut se définir
comme étant l’ensemble des moyens mis en œuvre (connaissances, techniques, méthodes,
outils, ...) pour superviser, exploiter des réseaux informatiques et planifier leur évolution en
respectant les contraintes de coût, de qualité et de matériel.

Administrateur : un administrateur est un compte utilisateur qui possède des privilèges


d’administration.

Privilège : un privilège est un droit ou une permission que possède un utilisateur par
rapport à une ressource du réseau

Ressource : c’est une entité qui peut être exploitée en réseau. Ça peut être une donnée, un
ordinateur, une imprimante, un scanner,…

Défaillance: (Synonyme de panne) Désigne une situation d’indisponibilité partielle ou totale


d’un composant. Nous utilisons aussi le terme dysfonctionnement comme synonyme.

Tableau de bord: Ensemble de moyens visuels utilisés pour afficher des informations de
fonctionnement (sur le réseau dans notre cas) en vue de soutenir efficacement l’appréciation
et la décision.
Serveur : un serveur est une application qui offre des services. On peut aussi le définir
comme un service réseau pouvant être utilisé par une machine cliente dans un réseau.

Service backoffice : c’est un service qui peut s’installer coté serveur et coté client. Les
serveurs sont aussi de façon générale appelés des backoffice.

La congestion d’un réseau : c’est quand un réseau a des ressources insuffisantes pour faire
face à toutes les demandes de transfert qui lui sont adressées.

Authentification : c’est une Procédure consistant à vérifier ou à valider l'identité d'une


personne ou l'identification de toute autre entité, pour contrôler l'accès à un réseau, à un
système informatique ou à un logiciel.

Pare feu : Un pare-feu est un dispositif qui protège le réseau contre les attaques internes et
externes. Ces mesures de protection s’appliquent sur le trafic entrant ou sortant du réseau.

Interface : Ensemble de moyens permettant la connexion et l'interrelation entre le matériel,


le logiciel et l'utilisateur.

IP : IP signifie Internet Protocol. C’est le protocol utilisé sur internet pour assurer la
communication entre différentes entités.

Manager : c’est une Station de gestion de réseau.

Ping : c’est la commande qui permet de tester la connectivité d’un hôte dans un réseau. Elle
permet en même temps de mesurer le temps de réponse d'une machine à une autre sur un
réseau.

Requête: Ensemble de commandes dont l'exécution permet d'obtenir un résultat.

Routage : Détermination par des routeurs du chemin que doit emprunter une information
sur un réseau afin de parvenir à sa destination dans les meilleures conditions possibles.

Supervision : c’est l’activité de Surveillance de l’état d’un réseau et de ses composants.

2. Comprendre la notion d’administration réseau


On peut ressortir dans la notion de réseau au moins trois éléments : les deux entités réseaux
qui communiquent et le media. Le média renvoie ici au support de transmission. Plus le
réseau est grand, plus on a d’entités et de supports de transmission qui les mettent en
relation.

L’administration est un gros mot qui renvoie à la gestion de toutes les entités du réseau. Ces
entités peuvent être des serveurs, des PC clients, des comptes utilisateurs, des routeurs, des
switchs, des photocopieurs, bref des machines pouvant être accessibles en réseau. Le rôle
d’un administrateur réseau consiste à faire fonctionner ce réseau. Si un hote A envoi un
message à un hote B et que l’hote B ne reçoit pas ce message, il revient à l’administrateur
réseau de trouver une solution à ce problème. Si un utilisateur n’arrive pas à aller sur
internet ou n’arrive pas accéder à une ressource en réseau, c’est l’administrateur réseau qui
doit intervenir. C’est pour dire que l’administrateur réseau gère les problèmes liés au réseau,
l’administrateur système gère les problèmes liés au système (installation des serveurs,
création des utilisateurs, gestion des droits, implémentation des ressources disponibles dans
le serveur,…). Etre un administrateur système signifie entre autre à :

 Mettre en place et maintenir l’infrastructure du réseau


 Installer et maintenir les services nécessaires au fonctionnement du réseau.
 Assurer la sécurité des données internes au réseau à travers la supervision et
l’implémentation des mesures de sécurité visant à protéger les données des
utilisateurs.
 S’assurer que les utilisateurs “n’outrepassent” pas leurs droits.
 Gérer les “comptes utilisateurs” (i.e. noms d’utilisateurs, mot de passe, droits d’accès,
permissions particulières, . . . ).
 Assurer la sauvegarde des données des utilisateurs
 Gérer les systèmes de fichiers partagés et les maintenir.

3. Les activités ou fonctions d’un administrateur réseau


Les activités ou tâches qui incombent à la fonction informatique d’administrateur réseau
dans l’entreprise sont nombreuses. L’Organisation Internationale pour la Standardisation
(OSI) a voulu créé de la visibilité dès le début en regroupant ces tâches en cinq domaines s :

• Gestion de la configuration (Configuration Management): Regroupe toutes les tâches


relatives à l’installation, l’identification et la configuration des composants matériels et
logiciels, ainsi que des services visibles aux utilisateurs réseau

• Gestion de performance (Performance Management): S’occupe de la surveillance et du


réglage de la performance globale du réseau de l’entreprise. Pour y parvenir l’administration
réseau doit notamment surveiller (monitoring) l’infrastructure et ses composants, procéder
à des mesures et collecter des données statistiques sur le niveau d’utilisation des ressources,
le niveau de charge de trafic, les flux de communication et l’occurrence des
dysfonctionnements dans le réseau.

• Gestion des défaillances (Fault Management): Regroupe les activités relatives à la


détection, l’isolation et la correction de conditions de fonctionnement anormal survenues
dans le réseau.

• Gestion de la comptabilité (Accounting Management): Regroupe les tâches permettant de


répondre à la question de savoir qui utilise telle ressource et à telle hauteur dans le réseau.
En d’autres termes, il faut attribuer la consommation des ressources aux utilisateurs pour
les besoins de la facturation ou, le cas échéant, pour redistribuer de façon optimale les
ressources entre les utilisateurs.

• Gestion de la sécurité (Security Management): S’occupe de la protection du réseau, de ses


ressources et de ses utilisateurs contre les attaques et autres activités malveillantes pouvant
venir de l’extérieur comme de l’intérieur. Il faut notamment assurer la confidentialité,
l’intégrité et la disponibilité des données utilisées en réseau.
Au vu de ce qui précède, on peut constater que L’administration des réseaux peut être classée
en trois activités à savoir :

4. Les qualités d’une bonne administration


Un bon administrateur réseau doit avoir les qualités suivantes :

- la prévoyance : anticiper l’avenir et préparer l’organisation à s’adapter aux


changements ;
- l’organisation : construire une structure, définir les responsabilités ou charges,
- les commandements : qui administre quoi? savoir déléguer;
- la coordination : mettre de l’harmonie, concilier les activités afin que les
fonctions travaillent dans le même sens, à la réalisation de mêmes objectifs ;

- la prévoyance : anticiper l’avenir et préparer l’organisation à s’adapter aux changements ;


- le contrôle : vérifier si les objectifs sont réalisés conformément aux ordres et aux principes.

5. Le profil d’un administrateur réseau


L’environnement de travail de l’administrateur réseau exige qu’il soit un spécialiste d’une
pluralité technique, d’une flexibilité et de compétences humaines tout à fait particulières. En
effet, les administrateurs réseau travaillent dans des environnements très variés,
comprennent les grandes entreprises, les petites et moyennes entreprises, des institutions
académiques et de formation, des organisations gouvernementales, du domaine de la santé
ou à but non lucratif. La sensibilité et les défis des aspects centraux de l’administration
varient d’un environnement a l’autre. Sur le plan technique, un administrateur réseau doit
être en mesure de :

 Concevoir, mettre en œuvre et maintenir le système d'information

 Concevoir l'organisation générale et l'évolution de l'architecture du système


d'information selon les besoins de l'entreprise et les opportunités technologiques

 Préparer les cahiers des charges pour l'évolution d'une application, de tout ou partie
du système et contribuer à la mise en œuvre d'une solution pertinente

 Faire évoluer ces applications et les rendre facilement utilisables par les personnes
concernées

 analyser les performances du réseau ;

 repérer les points défaillants ;

 Gérer le réseau et le parc informatique

 Administrer le réseau, gérer la configuration


 établir un plan de secours pour assurer un fonctionnement permanent ;

 Mettre en œuvre ou suivre l'implantation des équipements, du réseau,


l'interconnexion de l'ensemble des moyens informatiques de l'entreprise

 Gérer la sécurité informatique (autorisations d'accès, protections, etc.)

 rénover et étendre le réseau ;

 expliquer les nouveautés au personnel

 Maintenir le réseau et le parc informatique afin de garantir et améliorer leurs


performances, leur fiabilité et leur sécurité

 Former, conseiller et assister les utilisateurs

 Veiller à l'application des procédures (codification, confidentialité, sauvegarde,


sécurité…)

 Formaliser les besoins des utilisateurs pour améliorer le système

En plus des compétences techniques irréprochables dont l’administrateur réseau doit


disposer, il doit également présenter des compétences humaines déterminantes telles que :

• Capacité de résolution analytique de problèmes et de communication.

• Capacité de se concentrer sur des détails et d’y accorder une attention particulière.

• Capacité de travailler aussi bien indépendamment qu’en tant que membre d’une équipe.

Motivation à continuer d’acquérir les connaissances et les compétences les plus récentes.

les meilleurs administrateurs réseau doivent également présenter d’excellentes


compétences communicationnelles écrites et verbales: Ils doivent pouvoir articuler
clairement les questions à d’autres membres de l’équipe, et ils doivent aussi avoir la capacité
de travailler en multitâches et avoir une attitude calme environnements de stress élevé.

Il est à noter que dans la chaîne de l’exploitation de l’infrastructure informatique,


l’administrateur réseau est considéré comme dernier recours dans la résolution de
problèmes ou lorsqu’on est à la recherche d’aide. C’est vers lui que sont dirigés tous les
problèmes qui n’ont pas trouvé de solution au niveau de l’assistance à l’utilisation (Delp
Desk) ou au niveau des administrateurs des équipements et des systèmes particuliers.

Pour conclure, L’administration réseau amène les techniciens et spécialistes de la profession


à être en contact avec les composants et systèmes informatiques et de télécommunications
de tout genre et de toutes les tailles. Raison pour laquelle l’administrateur réseau doit
disposer de connaissances techniques larges et avoir la flexibilité nécessaire pour suivre
l’évolution de la science et des technologies.
6. Administrateur réseau et éthique
L’exercice de la profession d’administrateur réseau comporte indéniablement une
dimension éthique dont il faut être avisé et au respect de laquelle il faut veiller. L’éthique
désigne l’ensemble des principes de conduite qui doivent gouverner la vie au sein d’un
groupe de personnes. La morale qui en découle permet de distinguer ce qui est bien et juste
de ce qui est mauvais et anormal. Sur le plan éthique c’est le respect de la vie privée des
utilisateurs et des intérêts de l’entreprise qui sont au centre des préoccupations dans le
cadre des activités d’administration. Dans certaines situations les deux peuvent se trouver
rapidement en conflit. Par exemple, l’administration réseau procède à l’analyse de trafic en
rapport avec la gestion de la performance ou de la sécurité du réseau. Cette analyse peut
dévoiler certaines informations sur des communications privées et potentiellement
compromettantes de certaines personnes dans l’entreprise.

Un autre exemple c’est dans les réseaux de communications mobiles omniprésents où


certains administrateurs peuvent générer aisément l’historique des communications d’un
numéro d’abonné donné. Un tel historique peut révéler rapidement des détails non
souhaitables sur certaines relations de l’abonné en question. Bref, l’administrateur réseau a
le privilège d’avoir accès à des informations sensibles sur les utilisateurs et pour l’entreprise.
Les exigences éthiques lui imposent d’éviter toute exploitation de ces informations en dehors
du cadre strict de l’exercice de sa fonction et d’éviter qu’elles ne tombent sans raisons
justifiables dans les mains de tierces personnes, même s’il s’agit de ses supérieurs
hiérarchiques dans l’entreprise. Les aspects éthiques sont généralement gérés par des codes
d’éthique élaborés par certaines organisations professionnelles et certaines entreprises. On
peut par exemple retrouver les valeurs suivantes :

• L’intégrité d’un administrateur réseau doit être au-dessus de toute reproche.

• Un administrateur réseau ne doit pas violer sans nécessité les droits des utilisateurs.

• Les communications des administrateurs réseau avec toutes les personnes avec qui ils
peuvent se retrouver en contact doivent être maintenues au niveau des standards les plus
élevés de comportement professionnel.

• En tout temps l’administrateur réseau doit faire preuve de professionnalisme dans


l’exécution de ses activités.

• La poursuite de la formation professionnelle est critique pour rester en course comme


administrateur réseau.

ces principes énoncés précédemment montre que l’administrateur réseau peut se retrouver
rapidement en conflit avec les normes éthiques s’il ne dispose pas d’une forte personnalité.

Dans le cadre de l’exercice de ses fonctions l’administrateur réseau a connaissance des


informations sur la vie privée des utilisateurs et d’autres personnes et des informations qui
peuvent dévoiler certains secrets de son employeur à la concurrence. Dans l’un ou l’autre cas
les considérations éthiques lui demandent de ne jamais divulguer de telles informations. Il
existe des codes d’éthique dans beaucoup d’organisations professionnelles qui formalisent
ces exigences. Pour l’administrateur réseau il y a notamment le code SAGE et même celui de
IEEE qui s’adresse à toutes les professions informatiques.

7. Carrière d’un administrateur réseau


Fort de connaissances informatiques étendues, un administrateur réseaux peut envisager
plusieurs évolutions de carrière. Son expérience peut lui permettre d'accéder à plusieurs
poste de responsabilités notamment :

- Responsable DSI (direction des systèmes d’information0


- IT Manager
- responsable télécoms.
- architecte réseaux
- architecte réseaux et sécurité
- responsable de l’infrastructure réseau
- directeur du parc informatique
- Consultant en réseaux et sécurité

8. Les responsabilités d’un Administrateur réseau face à la loi


L’administrateur réseau est soumis à l’obligation de moyens pour protéger la vie privée et
au secret professionnel par rapport aux données personnelles auxquelles il a accès: il ne peut
divulguer ces données, même à ses supérieurs hiérarchiques. Au cas contraire, il peut être
poursuivi conformément aux lois et règlements de la république.

Conclusion
Le réseau renvoi à au moins deux entités qui communiquent. Administrer ces entités réseaux
renvoi à s’assurer de leur bon fonctionnement et à leur sécurité. Un administrateur réseau
doit avoir non seulement des compétences techniques mais aussi des valeurs morales et
d’éthique. Du fait qu’il soit le responsable du réseau et qu’il a la possibilité de voir toutes les
informations qui transitent dans le réseau, il a l’obligation de reserve. L’administrateur
réseau est donc l’utilisateur qui possède les privilèges d’administration. Ces privilèges sont :

- Administration des comptes et des groupes


- Administration de la sécurité
- Administration de l’impression
- Audit et surveillance
- Sauvegarde et restauration