Vous êtes sur la page 1sur 12

See discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.

net/publication/268062449

Propriétés physico-mécaniques et durabilité des mortiers à base du sable de


dunes

Article

CITATIONS READS

3 583

6 authors, including:

Lakhdar Azzouz El-Hadj Kadri


Université Amar Telidji Laghouat Université de Cergy-Pontoise
16 PUBLICATIONS   196 CITATIONS    97 PUBLICATIONS   1,752 CITATIONS   

SEE PROFILE SEE PROFILE

Akram Salah Eddine Belaidi Hamza Soualhi


Université Amar Telidji Laghouat 17 PUBLICATIONS   92 CITATIONS   
14 PUBLICATIONS   124 CITATIONS   
SEE PROFILE
SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

Durability of self compacted concrete containing slag in hot climate View project

Papers View project

All content following this page was uploaded by Lakhdar Azzouz on 12 January 2015.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


Propriétés physico-mécaniques et durabilité
des mortiers à base du sable de dunes
Benchaa Benabed1, Lakhdar Azzouz1, El-hadj Kadri2, Akram
Salah Eddine Belaidi1, Hamza Soualhi2
1
Département de génie civil, Université Amar Telidji de Laghouat, Algérie,
b_benchaa@yahoo.fr, azzlak@yahoo.fr, belaidi_s@yahoo.fr
2
Laboratoire L2MGC, Université de Cergy-Pontoise, France, El-Hadj.Kadri@u-
cergy.fr, Hamza.Soualhi@u-cergy.fr

RÉSUMÉ. Le sable de dunes est un matériau d'une grande disponibilité en Algérie. Ce


matériau est pratiquement non exploité, malgré les éventuelles caractéristiques qu'il peut
présenter. L'utilisation de ce nouveau matériau dans le secteur la construction, peut soulager
davantage le domaine d'habitat, et contribuer au développement des régions du sud algérien,
très riches en sable de dune. Le présent travail a pour but d'apporter des solutions et des
réponses sur l'utilisation du sable de dunes pour fabriquer du mortier ayant de bonnes
propriétés, physico-mécanique et durabilité, dans différents milieux. Dans cette étude, nous
avons examiné l'influence de l'environnement de conservation et de la nature du sable sur
l'évolution des caractéristiques mécaniques d'un côté, et d'un autre côté sur la durabilité du
mortier vis-à-vis des cycles de séchage-mouillage et vis-à-vis des agressions chimiques
(solution de sulfate de sodium Na2SO4 de concentration de 5%).
ABSTRACT. The dunes sand is a material of a large availability in Algeria. This material
is practically unexploited. The introduction of this material as a new element in the
construction can be more relieve the domain of building, and contribute to the development
of the southern regions of Algeria, which are very rich in this material. The main objective of
our work is to exploit a largely available material in the Algerian south which is the dunes
sand, as a material of construction in the region of Laghouat. In this study, first we have
investigated the effect of the curing environment and the nature of the sand on the
mechanical properties of the mortar, such as; flexural and compressive strengths. Then, we
have studied the durability of the mortar under cycles of wetting-drying and to the chemical
attack of sodium sulfate (Na2SO4 5%). According to the results, we note that the mortar of
the sand mixes (river sand plus dunes sand) present the best mechanical performances under
different environment of curing. In addition result of durability studies put forward that the
mortar of the sand mixes is more resistant to the sulfates attack.
MOTS-CLÉS : sable de dune, mortier, comportement mécanique, sulfate, séchage-
mouillage, durabilité.
KEY WORDS: dune sand, Mortar, mechanical behavior, durability, wetting-drying, sulfate.
XXXe Rencontres AUGC-IBPSA Chambéry, Savoie, 6 au 8 juin 2012 2

1. Introduction
Le béton de sable est un matériau confectionné à partir de sable, de ciment, d’eau et de fillers
naturels ou industriels où le gros granulat représente le sable (Dmax = 5 mm). Il ne consomme
que 250 à 400 Kg/m3 de ciment, dosage habituel des bétons classiques, alors que le mortier
utilise un fort dosage en ciment allant de 400 à 600 Kg/m3 [1]. Ce matériau destiné à être de
grande diffusion n’est pas appelé à remplacer le mortier d’enduits mais plutôt certains bétons.
Les bétons de sable qui ont fait l’objet de plusieurs études [2-6] sont très utilisés malgré leurs
inconvénients tels que, la grande teneur en grains fins qui donne une grande surface
spécifique, ce qui conduit à la difficulté d’assurer une bonne enveloppe de pâte de ciment
pour les grains de sable. Ceci entraîne l’augmentation du dosage en ciment (non
économique), qui dégage beaucoup plus de chaleur d’hydratation et cause des dégâts aux
ouvrages massifs. En outre, les grains très fins du sable peuvent abaisser l’activité du ciment,
ce qui diminue sensiblement la résistance mécanique du béton. D’autre part à cause de la
grande surface spécifique du ciment, l’absorption capillaire augmente, ce qui diminue
l’imperméabilité du béton durci et augmente le retrait. Néanmoins, plusieurs recherches ont
été réalisées en Algérie afin d’éliminer les inconvénients du béton de sable pour lui assurer sa
valeur économique surtout dans les régions riches en sable comme le sud. Le but principal de
ces recherches est d’avoir une maniabilité correcte et d’atteindre une bonne résistance
mécanique en visant plusieurs solutions :
- la correction granulaire par le mélange d’un sable gros avec un sable fin pour atteindre une
performance mécanique satisfaisante. [7(a, b)-8-9]
- l’ajout de filler pour améliorer la compacité et la résistance des bétons de sable. [6-7(a, b)].
- l’addition de différents adjuvants pour augmenter la fluidité des mélanges. [5]
- le compactage par damage engendrant de compacité et des résistances mécaniques élevées
avec un faible rapport E/C. [5]
Pour les travaux de durabilité des bétons et mortiers de sable dunaire, sont axés
essentiellement sur l’étude de l’effet de la cure et l’ajout de fillers sur la durabilité de ces
matériaux vis-à-vis de sollicitations thermiques (cycles gel-dégel, mouillage-séchage)[8]. Ces
travaux ont permis de mettre en évidence l’importance des fillers sur l’amélioration des
performances mécaniques et la durabilité du béton de sable dunaire. Le laboratoire de" Géo-
matériaux" à l'université de Laghouat, a débuté des recherches sur le béton de sable. Les
principaux travaux effectués sont axés essentiellement sur l'étude de l'influence de l'ajout de
fillers et la conservation sur le comportement mécanique et la durabilité du béton de sable de
dunes.
Dans ce travail, on tente d'apporter des solutions pour l'emploi de sable dunaire dans la
confection des mortiers présentant de bonnes performances et compatible en climat chaud et
sec. L'objectif principal est la caractérisation, après l'élaboration idéale et optimale du mortier
de sable dunaire et l'analyse de son comportement mécanique, l'effet de conservation est
envisagé et le comportement à long terme, et la durabilité vis-à-vis l'attaque des sulfates est
prévue.

2. Matériaux Utilisés
2.1. SABLES UTILISES
Afin d'étudier l’influence du sable sur le comportement mécanique et la durabilité des
mortiers, nous avons choisi :
Un sable de dunes provenant de la région nord de la ville de Laghouat (Oasis Nord), 400 km
au sud de la capitale Alger, c'est un sable fin d'origine éolienne, il est noté SD.
Un sable mélange (alluvionnaire-dunaire) préparé avec un rapport massique en corrigeant la
courbe granulométrique du sable alluvionnaire par ajout du sable de dune. Ce rapport a été
définie comme suit : SA/SD =2 ; Ce sable mélange (corrigé) est noté SAD
Propriétés physico-mécaniques et durabilité des mortiers à base du sable de dunes 3

Les paramètres physiques de sable naturel (SD) et le sable mélange (SAD) sont représentés
dans le tableau 1
Tableau 1 : Paramètres physiques des sables (SD, SAD)
γapp γabs Compacité Porosité Esv Esp
Sable Mf
(Kg/m3) (Kg/m3) (%) (%) (%) (%)
SD 1550 2760 1,2 56 44 90 79
SAD 1500 2500 2.3 60 40 91 80

2.2. CIMENT
Le ciment est utilisé pour la fabrication des éprouvettes est un ciment Portland composé
(CPJ CEM II 42.5) provenant de la cimenterie de M'sila de (Algerian cement compagny:
ACC). Les constituants de ciment, selon la formule de Bogue, sont: le C3S à 60.31%, le C2S
à 17.40%, le C3A à 6.13% et le C4AF à 11.97%. La masse volumique du ciment anhydre est
de 3,04 g/cm3. La surface spécifique est de 3880 cm2/g.

2.3. ADJUVANT
L’adjuvant utilisé est un superplastifiant « Medaplast SP40 » fabriqué en Algérie par la
société GRANITEX implantée à Oued Smar Alger. Le suerplastifiant SP40 est une solution
hydrosoluble de couleur marron, de pH égal à 8.2 et de densité de 1.22, spécialement
formulé pour réduire la quantité d’eau de gâchage. Il est incorporé préalablement à l’eau de
gâchage en ce qui concerne le dosage nous avons respecté la fiche technique de
GRANITEX, qui donne : 2% du poids du ciment.

2.4. SOLUTION D'ATTAQUE SULFATIQUE


La solution d'attaque sulfatique utilisée pour l'expérimentation est une solution de sulfate de
sodium (Na2SO4) de concentration massique 5%

2.5. ESSAIS
a. Essais mécaniques sur les mortiers
Des essais mécaniques selon les normes sont utilisés pour caractériser les mortiers à
différentes échéances :
1- La flexion trois points (3 pts) sur trois éprouvettes de 4×4×16 cm3.
2- La compression pure sur les demi-éprouvettes issues du test précédent.
b. Essai mouillage – séchage (ASTM D559 – 57)
L'essai de mouillage séchage se définit comme une suite alternative d’une période de
mouillage à 20°C pendant 5 heures et d’une période de séchage à l’étuve à 71°C pendant 42
heures. Pour chaque mortier, nous avons noté les pertes en poids après les douze cycles de
vieillissement.

c. Essai de résistance aux sulfates (ASTM C1012 -89)


Les résistances aux eaux agressives sont déterminées à partir d’éprouvettes prismatiques
4×4×16 cm3. Le durcissement des éprouvettes se fait en deux environnement sous l’eau et à
l’air libre pendant 28 jours (temps zéro), puis les éprouvettes de mortiers durcis sont
immergées séparément pendant 30 jours, 2, 3 et 6 mois dans la solution du sulfate de sodium
Na2SO4 de concentration 5%.

2.6. COMPOSITION ET CONSERVATION DES MORTIERS


Afin de suivre le comportement mécanique et la durabilité des mortiers, nous avons considère
trois compositions différentes dont la variable est le sable et le dosage en eau, ces trois
compostions sont:
XXXe Rencontres AUGC-IBPSA Chambéry, Savoie, 6 au 8 juin 2012 4


Un mortier du sable dunaire sans plastifiant, noté MSD;

Un mortier du sable dunaire avec plastifiant (SP 40), noté MSDP

Un mortier du sable mélange (alluvionnaire- dunaire) avec plastifiant (SP 40), le
rapport massique: SA/ SD = 2, ce mortier est noté MSAD.
Pour l’étude les différentes compositions auront une maniabilité constante qu’on déterminera
par des essais adéquats réglementés par les normes en vigueur. Les mortiers sont conservés en
de deux milieux différents:
- conservation dans l'eau (20°C ± 2°C; 100% HR)
- conservation à l’aire libre à l’intérieur du laboratoire (25°C ± 2°C; 45% HR)
Les compositions retenues des mortiers sont regroupées dans le tableau 2 ci-dessous.

Tableau 2: Composition en grammes des différents constituants des mortiers préparés


Mortier
Constituant MSD MSDP MSAD
Ciment 450 450 450
Plastifiant (2%) 0 9 9
Eau 351 297 252
SA 0 0 900
SD 1350 1350 450

3. Résultats et discussions
3.1. COMPORTEMENT MECANIQUE DES MORTIERS
L'évolution du comportement mécanique est suivie en fonction du temps pour les différents
milieux de conservation.

3.1.1 Evolution de résistance à la compression


Les résultats d'essai de la résistance à la compression pour les éprouvettes conservées dans
l'eau et à l'intérieur du laboratoire sont représentés sur la figure 1et 2.

(MSD) (M S D)
45 (MSDP) 45 (M S DP)
(MSAD) (M S AD)
40 40
Résistance à la compression (MPa)

Résistance à la compression (MPa)

35 35

30 30

25 25

20 20

15 15

10 10

5 5

0 0
0 30 60 90 120 150 180 0 30 60 90 120 150 18 0
L'age (jours) L'age (jours)

Conservation dans l’eau Conservation à l'air libre


Figure 1et 2: Résistance à la compression en fonction de la durée de conservation

a- Mortiers conservés dans l'eau


D'après la figure 1, on remarque que, pour tous les mortiers la résistance à la compression
augmente progressivement avec l'âge de conservation dans l'eau. Ceci peut s'expliquer par le
développement du phénomène d'hydratation du ciment dans les mortiers en fonction du temps
en présence d'humidité suffisante. On constate d’après ces résultats que la vitesse d’évolution
Propriétés physico-mécaniques et durabilité des mortiers à base du sable de dunes 5

des résistances en compression, des mortiers à base de sable mélange (alluvionnaire dunaire)
se développe rapidement. Par contre les mortiers à base de sables de dunes, se développe
lentement. Les gains de résistances obtenus pour les mortiers à base de sable mélange
semblent être directement liés aux propriétés particulières des sables et en particulier le sable
alluvionnaire, qui améliore la compacité des mortiers et par la suite la résistance. Nous notons
de fortes résistances à la compression pour le mortier MSAD à base du sable mélange par
rapport à ceux des mortiers à base de sable de dunes.

b- Mortiers conservés à l'air libre


On constate d'après ces résultats que, quel que soit le type du mortier, la résistance à la
compression évolue positivement avec l'âge. D'autre part on observe, d'après la figure 2, que
les mortiers du sable mélange (alluvionnaire – dunaire) ont des résistances à la compression
supérieurs à celles des mortiers de sable dunaire quel que soit l'âge d'essai. Ces résultats
confirment le rôle du sable alluvionnaire dans le comportement mécanique des mortiers.
L'augmentation de la résistance est affectée par la présence des éléments gros dans le sable
mélange, ceci veut dire que le sable a une meilleure répartition (sable mélange)
granulométrique et par conséquence une meilleure résistance. Aussi il ne faut pas négliger le
rôle de l'adjuvant (superplastifiant) qui consiste à diminuer la quantité d'eau, ceci influe sur le
rapport E/C est permet d'obtenir une bonne performance mécanique du mortier, ce que peut
dire pour les mortiers du sable de dune avec superplastifiant.

3.1.2 Evolution de la résistance à la flexion


Le développement de la résistance à la flexion en fonction de l'âge pour les différents types de
mortiers conservés dans l'eau et à l'air libre est donné par les figures 3 et 4.
(MSD) (MSD)
(MSDP) (MSDP)
8 (MSAD) 8 (MSAD)

7 7
Résistance à la flexion (MPa)
Résistance à la flexion (MPa)

6 6

5 5

4 4

3 3

2 2

1 1

0 0
0 30 60 90 120 150 180 0 30 60 90 120 150 180

L'age (jours) L'age (jours)

Conservation dans l’eau Conservation à l'air libre


Figure 3 et 4: Résistance à la flexion en fonction du temps de conservation

a. Mortiers conservés dans l'eau


D’après la figure 3, On voit que les résistances à la flexion augmentent en fonction de l'âge
quel que soit le type du mortier. Ceci est dû au développement de l’hydratation de ciment en
fonction du temps. La meilleure résistance observée correspond au mortier du sable mélange
(alluvionnaire – dunaire), ceci est dû au rôle du sable alluvionnaire. On remarque que les
trois mortiers présentent une similaire évolution de la résistance à la flexion. A 28 jours la
résistance pour les mortiers MSAD et MSDP est de l’ordre de 7 MPa et 6.15 MPa
respectivement, et la plus faible valeur de l’ordre de 4.22 MPa est remarquée pour le mortier
MSD (mortier à base de sable dunaire.
XXXe Rencontres AUGC-IBPSA Chambéry, Savoie, 6 au 8 juin 2012 6

b. Mortiers conservés à l'air libre


Les résultats de la résistance à la flexion pour les mortiers conservés à l'air libre en fonction
du temps sont donnés par les courbes de la figure 4. D'après ces résultats on remarque que, la
résistance à la flexion augmente avec l'âge pour tous les mortiers. Les valeurs de résistance à
28 jours sont: 5.28 MPa pour le mortier MSAD, 4.36 MPa pour le mortier MSDP et 3.09
MPa pour le mortier MSD. On constate, que les résistances à la flexion des mortiers
conserves à l'air libre sont inférieures celles des mortiers conservés sous l'eau. Cette réduction
de la résistance est due à l'appauvrissement en eau suite à son évaporation à l'air libre,
entraînant un abaissement de la cinétique d'hydratation du ciment qui provoque une
diminution de la résistance. En effet la résistance à la flexion augmente jusqu'à 28 jours, au-
delà de cet âge, elle reste pratiquement stable.

3.2. DURABILITE DES MORTIERS


3.2.1 Essai Mouillage- séchage
L'essai de mouillage-séchage a été réalisé sur des éprouvettes conservées dans l'air du
laboratoire. A l'âge de 28 jours les éprouvettes soumises à 12 cycles de vieillissement
accélérés. Les variations des résistances à la compression et à la flexion des mortiers, avant et
après les cycles de mouillage séchage sont schématisées sur les figures 5 et 6.
Rc avant cycle séchage- mouillage
Rf avant mouillage-séchage
40 8 Rf après mouillage-séchage
Résistance à la flexion (MPa)

Rc après cycl séchage mouillage


35 7
6
R ésistan ce à la co m p ressio n (MPa)

30
25
5
4
20
3
15
2
10
1
5 0
0 MSD MSDP MSAD
MSD MSDP MSAD

Figure 5 et 6: Influence de mouillage- séchage sur la résistance des mortiers

Les éprouvettes soumises aux cycles de mouillage- séchage montrent que les résistances
mécaniques restent pratiquement inchangées. On a constaté pour les mortiers à base du sable
mélange (MSAD) une légère amélioration de la résistance à la compression. Par contre les
mortiers à base du sable dunaire (MSD) et les mortiers de sable dunaire avec adjuvants
(MSDP) présentent une légère diminution de la résistance à la compression.
Les résistances à la flexion pour tous les mortiers sont affectées par les cycles de mouillage-
séchage, on remarque une diminution de cette résistance d'après les résultats que nous avons
obtenus. Cette légère diminution est bien liée à la modification de la structure des mortiers.
Ce qui est certainement affecte les résistances mécaniques des mortiers.

3.2.2 Résistances aux sulfates des mortiers


Les résistances aux sulfates sont déterminées à partir des éprouvettes dont le durcissement
était en conditions naturelles pendant 28 jours (temps zéro). Nous avons préparé deux séries
des éprouvettes, une série des éprouvettes conservées à l'air libre, et une deuxième série des
éprouvettes maintenues sous l'eau, puis les mortiers durcis sont immergés séparément pendant
30, 60, 90 et 180 jours, dans la solution du sulfate de sodium Na2SO4 de concentration 5 %.
Pour évaluer la durabilité de mortiers vis-à-vis l'attaque des sulfates, nous avons déterminé les
résistances à la compression et à la flexion en fonction de la durée d'exposition aux sulfates.
Propriétés physico-mécaniques et durabilité des mortiers à base du sable de dunes 7

Les figures 7, 8, 9 et 10 représentent la variation de la résistance à la compression et la


résistance à la flexion pour les différents types de mortiers en fonction de la durée
d'immersion dans la solution des sulfates après 28 jours de conservation en deux différents
milieux (sous l'eau et à l'air libre)

(M S D ) (M S D)
42 (M S D P ) 42 (M S DP )
40 (M S A D ) 40 (M S AD )
38 38

Résistance à la compression (MPa)


Résistance à la compression (MPa)

36 36
34 34
32 32
30 30
28 28
26 26
24 24
22 22
20 20
18 18
16 16
14 14
12 12
10 10
0 30 60 90 120 150 180 0 30 60 90 120 150 180
D u ré e d 'e x p o s itio n (jo u rs ) Durée d'exposition (jours)

(Cure dans l'eau avant (Cure à l’air avant immersion)

Figure 7 et 8: Résistance à la compression en fonction de la durée d'exposition aux sulfates

(M S D ) (M S D )
(M S D P ) 9 ,5 (M S D P )
9 ,5 (M S A D ) (M S A D )
9 ,0
9 ,0
8 ,5
8 ,5 8 ,0
Résistance à la flexion (MPa)

Résistance à la flexion (MPa)

8 ,0 7 ,5
7 ,5 7 ,0
7 ,0 6 ,5

6 ,5 6 ,0
5 ,5
6 ,0
5 ,0
5 ,5
4 ,5
5 ,0
4 ,0
4 ,5 3 ,5
4 ,0 3 ,0
3 ,5 2 ,5
0 30 60 90 120 150 180 0 30 60 90 1 20 1 50 1 80
D u ré e d 'e x p o sitio n (jo u rs ) D u rée d'e xp o sitio n (jo urs )

(Cure dans l'eau avant immersion) (Cure à l’air avant immersion)


Figure 9 et 10: Résistance à la flexion en fonction de la durée d'exposition aux sulfates
Les résultats indiquent un gain de résistances, que ce soit à la compression ou à la flexion
pour tous les mortiers de sable pendant environ 90 jours. Au-delà de ce temps, on a observé
une réduction de la résistance: L'augmentation de la résistance jusqu'à 90 jours semble être
due à l'hydratation continue des produits anhydres de ciment et à la réaction de Na2SO4 avec
Ca(OH)2 pour former le gypse et l'ettringite, qui complètent les micropores menant à une
structure plus dense, ce qui influe positivement sur les résistances mécaniques que ce soit, à la
compression ou à la flexion. La diminution de la résistance aux âges postérieurs (180 jours),
indique l'effet d'expansion de l'attaque de sulfate, la formation d'un hydrate sulfaté gonflant
conduit à la création des microfissures signe d'une déstructuration ultérieure du matériau.
Cela est conforme aux résultats obtenus par d'autres chercheurs [10-12].

3.2.3 Examen visuel


L'examen visuel des mortiers exposés aux sulfates, est un moyen d'évaluer la détérioration des
propriétés et les dégradations de l'aspect extérieur des éprouvettes. On observe comme le
montre la figure 11 des fissures et des failles produites au niveau des coins et de côtés des
éprouvettes après une durée d'exposition de 180 jours, le mortier du sable dunaire (MSD) est
le plus dégradé.
XXXe Rencontres AUGC-IBPSA Chambéry, Savoie, 6 au 8 juin 2012 8

Figure 11 : éprouvettes du mortier de sable dunaire (MSD) après 6 mois d’immersion dans la
solution de Na2SO4

3.2.4 Analyse microstructurelle


a. ANALYSE PAR DIFFRACTION DES RAYONS X
L’analyse par diffraction des rayons X, est effectuée au laboratoire de physique de
l'université de Laghouat, par un diffractomètre aux rayons X (X'Pert) couplé à un système
d'informatique. Le but essentiel de cette analyse est l'identification des différentes phases
cristallines présentes dans un échantillon. Pour tous les différents types de mortiers, on a
prélevé des échantillons en poudre de la surface des éprouvettes ayant atteintes l’âge de 180
jours; Pour une conservation dans l'eau (figure 12) et immersion dans la solution du sulfate e
sodium (NaSO4, 5%), (figures: 13 et 14). L'analyse du spectre de la figure 12, permet de
signaler les constations suivantes:
- La présence du quartz SiO2, ce qui confirme la présence du sable.
- La présence de Calcite CaCO3, obtenue par carbonatation de la chaux.
- La présence des traces de portlandite Ca (OH) 2
L’analyse aux rayons X, des différents mortiers après 180 jours d’immersion dans la solution
du sulfate de sodium Na2SO4, permet de conclure que les diffractogrammes des mortiers
MSD (figure 13) et le mortier MSDP (figure 14) sont presque identiques. Les observations
montrent l'apparition de deux nouvelles phases, qui sont:
- L’ettringite secondaire 3CaO Al2O3 3CaSO4 32H2O;
- Le gypse hydraté CaSO4 2H2O.
Ces deux phases cristallines sont issus des réactions sulfatiques, et ce sont des agents
destructifs pour le béton, car ils sont expansifs et provoquent l'éclatement du béton.

Figure 12 : DRX du mortier (MSD) immergé dans l’eau après 180 jours
Propriétés physico-mécaniques et durabilité des mortiers à base du sable de dunes 9

Figure 13 : DRX du mortier (MSD) immergé dans NaSO4 (5%) après 180 jours

Figure 14 : DRX du mortier (MSDP) immergé dans NaSO4 (5%) après 180 jours
b. Analyse calorimétrique différentielle (ACD ou DSC)
Cette technique expérimentale est utilisée pour mesurer les transformations endothermiques
(décomposition, dés hydroxylation) ou exothermique (cristallisation) au cours d'une montée
en température. L'essai ACD ou DSC est effectué au laboratoire de recherche de génie civil
de l'université de Laghouat. L'appareil employé est un Calorimètre, couplé à un système
informatique. Les conditions expérimentales sont les suivantes:
- le matériau est une poudre de pâte broyée et tamisée à 100 µm;
- 0.6 g-1g d'échantillon sont utilisés;
- La vitesse de montée en température est de 10 °C;
- Le domaine de température va de l'ambiante à 600 °C;
- L'échantillon témoin de la montée en température est constitué par de l'alumine;
- L'ambiance gazeuse n'est pas contrôlée.
Les figures 15, 16 et 17 représentent respectivement les courbes DSC pour MSD, MSDP et
MSAD, immergés dans la solution NaSO4 pendant 180 jours. L'abscisse de la courbe
correspond à la montée en température (°C), et l'ordonnée correspond à la puissance fournie à
l'échantillon exprimée en (mJ/s).
D'après les figures 15, 16 et 17, on peut signaler les constatations suivantes:
La déshydratation endothermique correspond à la première perte de masse entre 50 et 150 °C.
Elle associée à un pic large.
La deuxième étape, révélée par le pic exothermique vers 300 °C.
La troisième étape vers 400 °C. Au-delà de cette température aucun pic observable.
La plage de températures des trois courbes étant la même (de l'ambiante vers 600 °C). L'allure
générale des courbes DSC de trois mortiers, semble être la même avec un pic endothermique
qui débute vers 50 °c et atteint son maximum vers 100 °C à 135 °C.
XXXe Rencontres AUGC-IBPSA Chambéry, Savoie, 6 au 8 juin 2012 10

Dans le mortier MSAD, le principal pic endothermique est présenté à 102.1 °C et indique une
enthalpie de 294.6 mJ/g, cependant le principal pic endothermique dans le mortier MSDP est
remarqué à 135 °C et indique une enthalpie de 363.9 mJ/g.
Pour le mortier MSD, le principal pic endothermique est observé à 98 °C avec une enthalpie
de 277 mJ/g. dans ce mortier on remarque la réduction de la valeur de l'enthalpie, ceci peut
s'expliquer par l'absence du superplastifiant, donc il n'y pas une interaction entre le
superplastifiant et le ciment. L'utilisation du superplastifiant dans le mortier MSDP et MSAD
conduit à des réactions entre ce dernier et le liant, ce qui explique l'augmentation des valeurs
de l'enthalpie. L'aire du pic exothermique peut être utilisée pour évaluer le taux de
cristallisation à la température de l'expérience. On remarque que, pour les 3 courbes qu'à 300
°C est nécessaire pour obtenir le taux de cristallisation maximum.

Figure15 : Courbe de DSC du mortier: MSD immergé dans la solution NaSO4 (5%)

Figure 16 : Courbe de DSC du mortier: MSDP immergé dans la solution NaSO4 (5%)

Figure 17 : Courbe de DSC du mortier: MSAD immergé dans la solution NaSO4 (5%)
Propriétés physico-mécaniques et durabilité des mortiers à base du sable de dunes 11

4. Conclusion
L'étude expérimentale sur le comportement physico-mécanique et la durabilité des mortiers de
sable dunaire de la région de Laghouat, nous permet d'avancer certaines conclusions:
-Les résistances mécaniques des mortiers, que ce soit en compression ou en flexion,
augmentent avec le temps quel que soit le mode de conservation (à l'air, dans l'eau).
-La conservation saturée (sous l'eau) confère aux mortiers les meilleures résistances en
compression et en flexion.
- Les mortiers MSAD du sable mélange (alluvionnaire- dunaire) présentent les meilleurs
performances mécaniques, que celles des mortiers MSDP et MSD. On note une résistance en
compression à 28 jours de l'ordre 37 MPa pour le mortier MSAD.
- Les résistances des mortiers à la compression ne sont pas très affectées par l'effet de cycles
de mouillage séchage. Par contre une diminution de la résistance à la flexion des mortiers a
été observée.
- Les mortiers immergés dans la solution du sulfate de sodium de concentration 5%,
présentent une augmentation des résistances mécaniques jusqu'à l'âge de 90 jours.
A l'âge de 180 jours, les résistances mécaniques, que ce soit à la compression ou à la flexion
diminuent pour les trois mortiers MSD, MSDP et MSAD. Les mortiers à base de sable
mélange sont plus durables vis-à-vis de l'attaque par les sulfates que les mortiers de sable
dunaire. Les mortiers de sable de dunes sont plus poreux, ce qui facilite la pénétration des
agents agressifs, en diminuant les propriétés liantes et les caractéristiques mécaniques des
mortiers.

5. Bibliographie
[1] CHAUVIN J. J., GRIMALDI G., les bétons de sable, Bull. LCPC, n°157, 1998, p 9-15.
[2] BENAISSA A, MORLIER P., TRAM V., le béton de sable un matériau non fissurant,
Revue Algérie Equipement, n°66, Octobre 1992, p 7-11.
[3] Sablocrete, Bétons de sable: caractéristiques et pratiques d'utilisation, ENPC, 1994.
[4] CHAUVIN J.J., "le béton de sable en union soviétique", Bull. LCPC, n°174, 1991, 61-69.
[5] BOUDAOUD Z, Etude des mortiers, des micro-bétons et des bétons de sable, mémoire de
Magister, Université de M'sila 1992
[6] BENMALEK M. L., Contribution à l'étude du béton de sable dunaire pour éléments de
structures, mémoire de magister, ENP Alger, juin 1993.
[7a] BEDRINA M., Caractérisation mécanique et microstructures des bétons de sables
locaux: Effet de fillers et de la nature des sables sur le comportement du matériau, mémoire-
magister, U. Laghouat 2000.
[7b] BEDRINA M.et al, Reuse of local sand: Effects of limestone filler proportion on the
rheological and mechanical properties of different sand concretes, Cement and Concrete
Research, Vol. 35, issue 6, pp. 1172-1179, 2007.
[8] HADJOUDJA M., Contribution à l'étude physico-mécanique et durabilité du béton de
sable de dunes: Influence du traitement de cure et de l'ajout de fillers, mémoire de magister,
U. Laghouat 2001.
[9] AZZOUZ L., BOUHICHA M.et KENAI S., Etude physico-mécanique du béton de sable
de dunes chargé de granulats de briques, 1er Congrès National de génie civil, Laghouat 2002.
[10] AL DULAIJAN S. U. et al, Sulfate resistance of plain and blended cements exposed to
varying concentrations of sodium sulfate, Cem & Concrete Composites 25, 2003, 429-437.
[11] TURKER F.et al, Effects of magnesium sulfate concentration on the sulfate resistance of
mortars with and without silica fume, Ceme and Concrete Research, Vol. 27, 205-214, 1997.
[12] KROBBA B.et al, Formulation et durabilité du mortier à base de sable dunaire, Recueil
des actes du colloque international « Sols et Matériaux à problèmes » pp. 297-305, 9-11
Février 2007.

View publication stats

Vous aimerez peut-être aussi