Vous êtes sur la page 1sur 163

Contents

Didacticiels C#
Vue d’ensemble
À propos de Visual Studio
À propos de l’éditeur de code
À propos des projets et des solutions
Autres fonctionnalités de Visual Studio
Créer une application
Créer votre première application C#
Créer une application console C#
Étendre votre application console C#
Créer une application web
Créer une application UWP
Créer une application WPF
Créer une application Windows Forms
Formation à Visual Studio
Exécuter un programme
Ouvrir un projet à partir d’un référentiel
Écrire et modifier du code
Compiler et générer
Déboguer votre code
Test unitaire
Déployer votre projet
Accéder aux données
Bienvenue dans l’IDE Visual Studio | C#
14/05/2021 • 16 minutes to read

L’environnement de développement intégré de Visual Studio est une plateforme de lancement créative avec
laquelle vous pouvez modifier, déboguer et générer du code, puis publier une application. Un environnement de
développement intégré (IDE) est un programme riche en fonctionnalités qui peut être utilisé pour de nombreux
aspects du développement de logiciels. Au-delà de l’éditeur et du débogueur standard fournis par la plupart des
IDE, Visual Studio inclut des compilateurs, des outils de complétion de code, des concepteurs graphiques et de
nombreuses autres fonctionnalités afin de faciliter le processus de développement logiciel.
Cette image montre Visual Studio avec un projet ouvert et plusieurs fenêtres Outil principales dont vous êtes
susceptible de vous servir :
L’Explorateur de solutions (en haut à droite) vous permet d’afficher, de parcourir et de gérer vos fichiers
de code. Explorateur de solutions pouvez vous aider à organiser votre code en regroupant les fichiers
dans des solutions et des projets.
La fenêtre de l’éditeur (au centre), où vous passerez sans doute la plupart de votre temps, affiche le
contenu des fichiers. C’est là que vous pouvez modifier le code ou concevoir une interface utilisateur telle
qu’une fenêtre avec des boutons et des zones de texte.
La fenêtre Sortie (en bas au centre) est l’emplacement où Visual Studio envoie des notifications telles que les
messages d’erreur et de débogage, les avertissements du compilateur, les messages d’état de publication,
entre autres. Chaque source de message a son propre onglet.
Les modifications git (en bas à droite) vous permettent d’effectuer le suivi des éléments de travail et de
partager du code avec d’autres personnes à l’aide de technologies de contrôle de version telles que git et
GitHub.

Éditions
Visual Studio est disponible pour Windows et Mac. Visual Studio pour Mac compte de nombreuses
fonctionnalités en commun avec Visual Studio 2017, et est optimisé pour le développement d’applications
mobiles et multiplateformes. Cet article traite essentiellement de la version Windows de Visual Studio 2017.
Il existe trois éditions de Visual Studio : Community, Professional et Enterprise. Consultez comparer les éditions
de Visual Studio pour en savoir plus sur les fonctionnalités prises en charge dans chaque édition.
Visual Studio est disponible pour Windows et Mac. Visual Studio pour Mac compte de nombreuses
fonctionnalités en commun avec Visual Studio 2019, et est optimisé pour le développement d’applications
mobiles et multiplateformes. Cet article traite essentiellement de la version Windows de Visual Studio 2019.
Il existe trois éditions de Visual Studio 2019 : Community, Professional et Enterprise. Consultez comparer les
éditions de Visual Studio pour en savoir plus sur les fonctionnalités prises en charge dans chaque édition.

Fonctionnalités de productivité populaires


Voici quelques-unes des fonctionnalités populaires de Visual Studio qui vous aident à être plus productifs quand
vous développez des logiciels :
Tildes et Actions rapides
Les tildes sont des soulignements ondulés qui vous signalent des erreurs ou des problèmes potentiels
dans votre code en cours de frappe. Ces indices visuels permettent de résoudre les problèmes
immédiatement sans attendre que l’erreur soit découverte durant la génération ou quand vous exécutez
le programme. Si vous pointez sur un tilde, vous voyez des informations supplémentaires sur l’erreur.
Une ampoule (appelée Action rapide) peut également apparaître dans la marge gauche, avec des actions
pour corriger l’erreur.

Nettoyage du code
D’un seul clic sur un bouton, formatez votre code et appliquez des correctifs de code suggérés par votre
paramètres de style de code, conventions .editorconfig et analyseurs Roslyn. Le nettoyage du code
vous permet de résoudre des problèmes dans votre code avant de passer à la révision du code.
(Actuellement disponible pour le code C# uniquement.)

Refactorisation
La refactorisation inclut des opérations telles que le renommage intelligent des variables, l’extraction
d’une ou plusieurs lignes de code dans une nouvelle méthode, le changement de l’ordre des paramètres
de méthode, et bien plus encore.

IntelliSense
IntelliSense est un terme désignant un ensemble de fonctionnalités qui affichent des informations
relatives au code directement dans l’éditeur et qui, dans certains cas, écrivent de petits bouts de code à
votre place. Cela revient à avoir de la documentation de base incluse dans l’éditeur, ce qui vous évite
d’avoir à rechercher ailleurs des informations sur les types. Les fonctionnalités d'IntelliSense varient selon
le langage. Pour plus d’informations, consultez C# IntelliSense, Visual C++ IntelliSense, JavaScript
IntelliSense et Visual Basic IntelliSense. L’illustration suivante montre comment IntelliSense affiche une
liste des membres d’un type :
Recherche Visual Studio
La maîtrise de Visual Studio peut sembler insurmontable parfois, avec autant de menus, d’options et de
propriétés. La recherche Visual Studio (CTRL + Q ) est un excellent moyen de trouver rapidement les
fonctionnalités et le code de l’IDE à un seul endroit.

Pour plus d’informations, consultez Lancement rapide.

Pour plus d’informations et de conseils sur la productivité, consultez comment utiliser la recherche Visual
Studio.
Live Share
Modifiez et déboguez de manière collaborative avec d’autres utilisateurs en temps réel, quel que soit le
type de votre application ou le langage de programmation. Vous pouvez partager instantanément et en
toute sécurité votre projet puis partager au besoin des sessions de débogage, des instances de terminal,
des applications web localhost, des appels vocaux, etc.
Hiérarchie d'appels
La fenêtre Hiérarchie d’appels affiche les méthodes qui appellent une méthode sélectionnée. Ces
informations peuvent être utiles quand vous envisagez de changer ou de supprimer la méthode, ou
quand vous essayez de repérer un bogue.

CodeLens
CodeLens vous aide à rechercher les références à votre code, les modifications apportées à votre code,
les bogues liés, les éléments de travail, les revues de code et les tests unitaires, tout cela sans quitter
l’éditeur.

Atteindre la définition
La fonctionnalité Atteindre la définition vous mène directement à l’emplacement où une fonction ou un
type est défini(e).

Aperçu de définition
La fenêtre Aperçu de définition montre la définition d’une méthode ou d’un type sans réellement
ouvrir un fichier distinct.
Installer l’IDE de Visual Studio
Dans cette section, vous allez créer un projet simple afin d’essayer des actions que vous pouvez réaliser avec
Visual Studio. Vous allez utiliser IntelliSense comme aide au codage, déboguer une application pour afficher la
valeur d’une variable pendant l’exécution du programme et modifier le thème de couleur.
Pour commencer, téléchargez Visual Studio et installez-le sur votre système. Le programme d’installation
modulaire vous permet de choisir et d’installer des charges de travail, qui sont des groupes de fonctionnalités
requises pour la plateforme ou le langage de programmation de votre choix. Pour suivre les étapes de création
d’un programme, veillez à sélectionner la charge de travail Développement multiplateforme .NET Core
pendant l’installation.
Pour commencer, téléchargez Visual Studio et installez-le sur votre système. Le programme d’installation
modulaire vous permet de choisir et d’installer des charges de travail, qui sont des groupes de fonctionnalités
requises pour la plateforme ou le langage de programmation de votre choix. Pour suivre les étapes de création
d’un programme, veillez à sélectionner la charge de travail Développement multiplateforme .NET Core
pendant l’installation.

Lorsque vous ouvrez Visual Studio pour la première fois, vous pouvez vous connecter avec votre compte
Microsoft ou avec votre compte professionnel ou scolaire.

Créer un programme
Nous allons aller plus loin en créant un programme simple.
1. Ouvrez Visual Studio.
2. Dans la barre de menus, choisissez fichier > nouveau > projet .
La boîte de dialogue Nouveau projet affiche plusieurs modèles de projet. Un modèle contient les
fichiers et les paramètres de base nécessaires pour un type de projet donné.
3. Choisissez la catégorie de modèle .NET Core sous Visual C# , puis choisissez le modèle Application
console (.NET Core) . Dans la zone de texte Nom , tapez HelloWorld , puis cliquez sur le bouton OK .

NOTE
Si vous la catégorie . NET Core ne s’affiche pas, vous devez installer la charge de travail Développement
multiplateforme .NET Core . Pour cela, cliquez sur le lien Ouvrir Visual Studio Installer en bas à gauche de
la boîte de dialogue Nouveau projet . Une fois Visual Studio Installer ouvert, faites défiler l’écran vers le bas pour
sélectionner la charge de travail Développement multiplateforme .NET Core , puis sélectionnez Modifier .

Visual Studio crée le projet. Il s’agit d’une application « Hello world » simple, qui appelle la méthode
Console.WriteLine() pour afficher la chaîne littérale « Hello World! » dans la fenêtre de console (sortie du
programme).
Quelque chose qui ressemble à ce qui suit doit s’afficher :
Le code C# de votre application figure dans la fenêtre d’éditeur, qui occupe la majeure partie de l’espace.
Notez que le texte est colorisé automatiquement pour indiquer les différentes parties du code, comme les
mots clés et les types. En outre, les petites lignes en pointillés verticales du code indiquent les accolades
correspondant entre elles et les numéros de ligne vous aident à localiser le code. Vous pouvez cliquer sur
les signes moins encadrés pour réduire ou développer des blocs de code. Cette fonctionnalité de
surlignage de code vous permet de masquer le code dont vous n’avez pas besoin, ce qui contribue à
réduire l’encombrement à l’écran. Vos fichiers projet sont répertoriés sur le côté droit dans une fenêtre
appelée Explorateur de solutions .

Il existe d’autres menus et fenêtres d’outil, que nous aborderons par la suite.
4. Maintenant, démarrez l’application. Pour ce faire, vous pouvez choisir Démarrer sans débogage dans
le menu Déboguer de la barre de menus. Vous pouvez également appuyer sur CTRL + F5 .

Visual Studio génère l’application, et une fenêtre de console s’ouvre avec le message Hello World! .
Maintenant, votre application fonctionne !

5. Appuyez sur une touche au hasard pour fermer la fenêtre de console.


6. Ajoutons du code supplémentaire à l’application. Ajoutez le code C# suivant avant la ligne qui indique
Console.WriteLine("Hello World!"); :

Console.WriteLine("\nWhat is your name?");


var name = Console.ReadLine();

Ce code affiche What is your name? dans la fenêtre de console, puis attend que l’utilisateur entre du
texte suivi de la touche Entrée .
7. Remplacez la ligne qui indique Console.WriteLine("Hello World!"); par le code suivant :

Console.WriteLine($"\nHello {name}!");

8. Réexécutez l’application en sélectionnant Déboguer > Démarrer sans débogage ou en appuyant sur
CTRL + F5 .
Visual Studio régénère l’application et une fenêtre de console s’ouvre et vous demande votre nom.
9. Entrez votre nom dans la fenêtre de console et appuyez sur Entrée .
10. Appuyez sur une touche pour fermer la fenêtre de console et arrêter le programme en cours d’exécution.
1. Ouvrez Visual Studio.
La fenêtre de démarrage s’affiche avec différentes options de clonage d’un référentiel, d’ouverture d’un
projet récent ou de création d’un tout nouveau projet.
2. Choisissez créer un nouveau projet .

La fenêtre Créer un projet s’affiche et présente plusieurs modèles de projet. Un modèle contient les
fichiers et les paramètres de base requis pour un type de projet donné.
3. Pour rechercher le modèle souhaité, tapez ou entrez console .net core dans la zone de recherche. La
liste des modèles disponibles est automatiquement filtrée en fonction des mots clés que vous avez
entrés. Vous pouvez filtrer davantage les résultats du modèle en choisissant C# dans la liste déroulante
tous les langages , Windows dans la liste toutes les plateformes et la console dans la liste tous les
types de projets .
Sélectionnez le modèle application console , puis cliquez sur suivant .
4. Dans la fenêtre configurer votre nouveau projet , entrez HelloWorld dans la zone nom du projet ,
modifiez éventuellement l’emplacement du répertoire pour vos fichiers projet (les paramètres régionaux
par défaut sont C:\Users\<name>\source\repos ), puis cliquez sur suivant .

5. Dans la fenêtre informations supplémentaires , vérifiez que .net Core 3,1 s’affiche dans le menu
déroulant Framework cible , puis cliquez sur créer .
Visual Studio crée le projet. Il s’agit d’une application « Hello world » simple, qui appelle la méthode
Console.WriteLine() pour afficher la chaîne littérale « Hello World! » dans la fenêtre de console (sortie du
programme).
Quelque chose qui ressemble à ce qui suit doit s’afficher :

Le code C# de votre application figure dans la fenêtre d’éditeur, qui occupe la majeure partie de l’espace.
Notez que le texte est colorisé automatiquement pour indiquer les différentes parties du code, comme les
mots clés et les types. En outre, les petites lignes en pointillés verticales du code indiquent les accolades
correspondant entre elles et les numéros de ligne vous aident à localiser le code. Vous pouvez cliquer sur
les signes moins encadrés pour réduire ou développer des blocs de code. Cette fonctionnalité de
surlignage de code vous permet de masquer le code dont vous n’avez pas besoin, ce qui contribue à
réduire l’encombrement à l’écran. Vos fichiers projet sont répertoriés sur le côté droit dans une fenêtre
appelée Explorateur de solutions .
Il existe d’autres menus et fenêtres d’outil, que nous aborderons par la suite.
6. Maintenant, démarrez l’application. Pour ce faire, vous pouvez choisir Démarrer sans débogage dans
le menu Déboguer de la barre de menus. Vous pouvez également appuyer sur CTRL + F5 .

Visual Studio génère l’application, et une fenêtre de console s’ouvre avec le message Hello World! .
Maintenant, votre application fonctionne !

7. Appuyez sur une touche au hasard pour fermer la fenêtre de console.


8. Ajoutons du code supplémentaire à l’application. Ajoutez le code C# suivant avant la ligne qui indique
Console.WriteLine("Hello World!"); :

Console.WriteLine("\nWhat is your name?");


var name = Console.ReadLine();

Ce code affiche What is your name? dans la fenêtre de console, puis attend que l’utilisateur entre du
texte suivi de la touche Entrée .
9. Remplacez la ligne qui indique Console.WriteLine("Hello World!"); par le code suivant :

Console.WriteLine($"\nHello {name}!");

10. Réexécutez l’application en sélectionnant Déboguer > Démarrer sans débogage ou en appuyant sur
CTRL + F5 .
Visual Studio régénère l’application et une fenêtre de console s’ouvre et vous demande votre nom.
11. Entrez votre nom dans la fenêtre de console et appuyez sur Entrée .

12. Appuyez sur une touche pour fermer la fenêtre de console et arrêter le programme en cours d’exécution.

Utiliser la refactorisation et IntelliSense


Examinons comment la refactorisation et IntelliSense peuvent vous aider à coder plus efficacement au travers de
deux ou trois exemples.
Tout d’abord, renommons la variable name :
1. Double-cliquez sur la variable name pour la sélectionner.
2. Tapez le nouveau nom de la variable, username .
Notez qu’une zone grisée apparaît autour de la variable et qu’une ampoule s’affiche dans la marge.
3. Sélectionnez l’icône d’ampoule pour afficher les Actions rapides disponibles. Sélectionnez Renommer «
name » en « username » .
La variable est renommée dans tout le projet, ce qui, dans notre cas, représente uniquement deux
emplacements.

3. Sélectionnez l’icône d’ampoule pour afficher les Actions rapides disponibles. Sélectionnez Renommer «
name » en « username » .

La variable est renommée dans tout le projet, ce qui, dans notre cas, représente uniquement deux
emplacements.
4. À présent, examinons IntelliSense. Sous la ligne indiquant Console.WriteLine($"\nHello {username}!"); ,
tapez DateTime now = DateTime. .
Une zone affiche les membres de la classe DateTime. De plus, la description du membre actuellement
sélectionné s’affiche dans une zone distincte.
5. Sélectionnez le membre nommé Now , qui est une propriété de la classe, en double-cliquant dessus ou en
appuyant sur la touche Tab . Complétez la ligne de code en ajoutant un point-virgule à la fin.
6. Au-dessous, tapez ou collez les lignes de code suivantes :

int dayOfYear = now.DayOfYear;

Console.Write("Day of year: ");


Console.WriteLine(dayOfYear);

TIP
La méthode Console.Write est un peu différente de Console.WriteLine dans la mesure où elle n’ajoute pas de
marque de fin de ligne une fois imprimée. Cela signifie que la portion de texte suivante qui est envoyée à la sortie
s’imprime sur la même ligne. Vous pouvez pointer sur chacune de ces méthodes dans votre code pour voir sa
description.

7. Nous allons ensuite utiliser la refactorisation pour rendre le code un peu plus concis. Cliquez sur la
variable now dans la ligne DateTime now = DateTime.Now; .
Notez qu’une petite icône de tournevis apparaît dans la marge de cette ligne.
8. Cliquez sur l’icône de tournevis pour voir les suggestions disponibles dans Visual Studio. Dans le cas
présent, il affiche la refactorisation de la variable temporaire inline pour supprimer une ligne de code
sans changer le comportement global du code :

9. Cliquez sur Variable temporaire Inline pour refactoriser le code.


10. Réexécutez le programme en appuyant sur CTRL + F5 . La sortie ressemble à ceci :
! Capture d’écran de la fenêtre de console cmd.exe montrant l’invite d’un nom, l’entrée et la sortie «Hello
Georgette ! Jour de l’année : 151 '.] (.. /Media/overview-console-final.png)
10. Réexécutez le programme en appuyant sur CTRL + F5 . La sortie ressemble à ceci :

<a name="debug-code">Déboguer du code


Quand vous écrivez du code, vous devez l’exécuter et le tester pour rechercher les bogues. Le système de
débogage de Visual Studio vous permet de parcourir le code instruction par instruction et d’en examiner les
variables au fur et à mesure de votre avancement. Vous pouvez définir des points d’arrêt qui arrêtent l’exécution
du code à une ligne particulière. Vous pouvez observer la façon dont la valeur d’une variable change à mesure
que le code s’exécute, et bien plus encore.
Définissons un point d’arrêt pour voir la valeur de la variable username quand le programme est en cours.
1. Recherchez la ligne de code qui indique Console.WriteLine($&quot;\nHello {username}!"); . Pour définir un
point d’arrêt sur cette ligne de code, autrement dit, pour que l’exécution du programme soit suspendue
au niveau de cette ligne, cliquez dans la bordure à l’extrême gauche de l’éditeur. Vous pouvez également
cliquer n’importe où sur la ligne de code, puis appuyer sur F9 .
Un cercle rouge apparaît dans la bordure à gauche, et le code est surligné en rouge.

2. Démarrez le débogage en sélectionnant déboguer > Démarrer le débogage ou en appuyant sur


F5 .
3. Quand la fenêtre de console apparaît et vous demande votre nom, tapez-le, puis appuyez sur Entrée .
Le focus retourne à l’éditeur de code Visual Studio et la ligne de code avec le point d’arrêt est surlignée en
jaune. Cela signifie qu’il s’agit de la ligne de code suivante que le programme exécute.
4. Placez le pointeur de la souris sur la variable username pour afficher sa valeur. Vous pouvez également
cliquer avec le bouton droit sur username , puis sélectionner Ajouter un espion pour ajouter la variable
à la fenêtre Espion , dans laquelle vous pouvez également voir sa valeur.

5. Pour laisser le programme s’exécuter jusqu’à son terme, appuyez à nouveau sur F5 .
Pour en savoir plus sur le processus de débogage de Visual Studio, consultez Visite guidée des fonctionnalités
de débogage.

Personnaliser Visual Studio


Vous pouvez personnaliser l’interface utilisateur de Visual Studio, notamment changer le thème de couleur par
défaut. Pour remplacer le thème par Sombre :
1. Dans la barre de menus, choisissez Outils > options pour ouvrir la boîte de dialogue options .
2. Dans la > page options générales de l’environnement, remplacez la sélection du thème de couleur par
foncé , puis cliquez sur OK .
Le thème de couleur de l’ensemble de l’IDE devient Sombre .

2. Dans la > page options générales de l’environnement, remplacez la sélection du thème de couleur par
foncé , puis cliquez sur OK .
Le thème de couleur de l’ensemble de l’IDE devient Sombre .

Pour en savoir plus sur les autres façons possibles de personnaliser l’IDE, consultez Personnaliser Visual Studio.

Sélectionner les paramètres d’environnement


Nous allons configurer Visual Studio pour utiliser les paramètres d’environnement adaptés aux développeurs
C#.
1. Dans la barre de menus, choisissez Outils > impor tation et expor tation de paramètres .
2. Dans l’Assistant Impor tation et expor tation de paramètres , sélectionnez Réinitialiser tous les
paramètres dans la première page, puis Suivant .
3. Dans la page Enregistrer les paramètres actuels , sélectionnez une option pour enregistrer ou non
vos paramètres actuels, puis choisissez Suivant . (Si vous n’avez personnalisé aucun paramètre,
sélectionnez Non, réinitialiser simplement les paramètres en remplaçant mes paramètres
actuels .)
4. Dans la page Choisir une collection de paramètres par défaut , choisissez Visual C# , puis
Terminer .
5. Dans la page Réinitialisation terminée , choisissez Fermer .
Pour en savoir plus sur les autres façons possibles de personnaliser l’IDE, consultez Personnaliser Visual Studio.

Étapes suivantes
Explorez davantage Visual Studio en suivant l’un de ces articles d’introduction :
Apprendre à utiliser l’éditeur de code
Découvrir les projets et les solutions

Voir aussi
Découvrir d’autres fonctionnalités de Visual Studio
Visiter visualstudio.microsoft.com
Lire le blog Visual Studio
En savoir plus sur l’utilisation de l’éditeur de code
avec C#
14/05/2021 • 6 minutes to read

Dans cette présentation de 10 minutes de l’éditeur de code de Visual Studio, nous allons ajouter du code à un
fichier pour examiner certaines façons dont Visual Studio facilite l’écriture, la navigation et la compréhension du
code C#.

TIP
Si vous n’avez pas encore installé Visual Studio, accédez à la page Téléchargements Visual Studio pour l’installer
gratuitement.

TIP
Si vous n’avez pas encore installé Visual Studio, accédez à la page Téléchargements Visual Studio pour l’installer
gratuitement.

Cet article suppose de connaître C#. Si ce n’est pas votre cas, nous vous suggérons de commencer par un
tutoriel comme Bien démarrer avec C# et ASP.NET Core dans Visual Studio.

TIP
Pour suivre cet article, vérifiez que vous avez sélectionné les paramètres C# pour Visual Studio. Pour plus d’informations
sur la sélection des paramètres pour l’environnement de développement intégré (IDE), consultez Sélectionner les
paramètres d’environnement.

Créer un fichier de code


Vous allez commencer par créer un fichier et y ajouter du code.
1. Ouvrez Visual Studio.
1. Ouvrez Visual Studio. Appuyez sur Échap ou cliquez sur Continuer sans code dans la fenêtre de
démarrage pour ouvrir l’environnement de développement.
2. Dans le menu fichier de la barre de menus, choisissez nouveau > fichier ou appuyez sur CTRL + N .
3. Dans la boîte de dialogue Nouveau fichier , sous la catégorie Général , choisissez Classe Visual C# ,
puis choisissez Ouvrir .
Le nouveau fichier qui s’ouvre dans l’éditeur présente le squelette d’une classe C#. (Notez que nous ne
sommes pas obligés de créer un projet Visual Studio complet pour bénéficier de certains des avantages
offerts par l’éditeur de code. Tout ce dont nous avons besoin, c’est d’un fichier de code.)
Utiliser des extraits de code
Visual Studio fournit des extraits de code qui vous aident à créer rapidement et facilement les blocs de code
couramment utilisés. Ces extraits de code sont disponibles pour plusieurs langages de programmation, y
compris C#, Visual Basic et C++. Vous allez maintenant ajouter l’extrait de code void Main C# dans votre fichier.
1. Placez le curseur juste au-dessus de l’accolade fermante finale } dans le fichier, puis tapez les caractères
(ce qui signifie que svm static void Main — vous ne vous inquiétez pas trop si vous ne savez pas ce
que cela signifie).
Une boîte de dialogue contextuelle affiche des informations relatives à l’extrait de code svm .

2. Appuyez deux fois sur Tab pour insérer l’extrait de code.


La signature de la méthode static void Main() est ajoutée au fichier. La méthode Main() est le point
d’entrée pour les applications C#.
Les extraits de code disponibles diffèrent en fonction des langages de programmation. Vous pouvez consulter
les extraits de code disponibles pour votre langage en choisissant modifier > IntelliSense > Insérer un
extrait ou en appuyant sur CTRL + K , CTRL + X , puis en choisissant le dossier de votre langue. Pour C#, la liste
ressemble à ceci :
La liste contient des extraits de code permettant de créer une classe, un constructeur, une boucle for, une
instruction if ou switch, et bien d’autres éléments.

Commenter du code
La barre d’outils, qui est la ligne de boutons sous la barre de menus dans Visual Studio, peut aider à augmenter
votre productivité quand vous codez. Par exemple, vous pouvez basculer le mode de complétion IntelliSense
(IntelliSense est une aide au codage qui affiche entre autres une liste de méthodes correspondantes), augmenter
ou réduire un retrait de ligne, ou commenter du code que vous ne souhaitez pas compiler. Dans cette section,
nous allons commenter du code.

1. Collez le code suivant dans le corps de la méthode Main() .

// _words is a string array that we'll sort alphabetically


string[] _words = {
"the",
"quick",
"brown",
"fox",
"jumps"
};

string[] morewords = {
"over",
"the",
"lazy",
"dog"
};

IEnumerable<string> query = from word in _words


orderby word.Length
select word;

2. Nous n’avons pas besoin de la variable morewords ici, mais nous n’allons pas la supprimer complètement
car nous en aurons peut-être besoin plus tard. Au lieu de cela, nous allons commenter ces lignes.
Sélectionnez toute la définition de morewords jusqu’au point-virgule de fin, puis choisissez le bouton
Commenter les lignes sélectionnées dans la barre d’outils. Si vous préférez utiliser le clavier, appuyez
sur CTRL + K , CTRL + C .

Les caractères de commentaire C# // sont ajoutés au début de chaque ligne sélectionnée pour
commenter le code.

Réduire les blocs de code


Nous n’avons pas besoin de voir le constructeur vide de Class1 qui a été généré. Pour plus de lisibilité, nous
allons donc réduire ce bloc de code. Choisissez la petite case grise avec le signe moins qui se trouve dans la
marge de la première ligne du constructeur. Ou, si vous êtes un utilisateur du clavier, placez le curseur n’importe
où dans le code du constructeur et appuyez sur CTRL + m , CTRL + m .
Le bloc de code est réduit de façon à afficher uniquement la première ligne, suivie de points de suspension (
... ). Pour rajouter le bloc de code, cliquez sur la zone grise qui contient maintenant un signe plus (+) ou
appuyez de nouveau sur CTRL + m , CTRL + m . Cette fonctionnalité, appelée Mode Plan, est très utile pour
réduire des méthodes longues ou des classes entières.

Afficher les définitions de symbole


L’éditeur Visual Studio facilite l’inspection de la définition d’un type, d’une méthode, etc. L’une des méthodes
consiste à accéder au fichier qui contient la définition, par exemple en choisissant atteindre la définition ou
en appuyant sur F12 partout où le symbole est référencé. Une autre façon encore plus rapide, sans avoir à
déplacer le focus en dehors du fichier dans lequel vous travaillez, consiste à utiliser la fonctionnalité Aperçu de la
définition. Vous allez afficher un aperçu de la définition du type string .
1. Cliquez avec le bouton droit sur une occurrence de string , puis choisissez Aperçu de la définition
dans le menu de contenu. Ou appuyez sur ALT + F12 .
Une fenêtre indépendante s’affiche, avec la définition de la classe String . Vous pouvez faire défiler le
contenu de la fenêtre indépendante, ou même afficher un aperçu de la définition d’un autre type à partir
du code en aperçu.

2. Fermez la fenêtre Aperçu de la définition en choisissant la petite case avec un « x » dans le coin supérieur
droit de la fenêtre indépendante.

Utiliser IntelliSense pour compléter des mots


IntelliSense est une ressource précieuse lors du codage. Cette fonctionnalité peut afficher des informations sur
les membres d’un type disponibles, ou les détails des paramètres des différentes surcharges d’une méthode.
Vous pouvez également utiliser IntelliSense pour compléter un mot automatiquement quand vous avez tapé
suffisamment de caractères pour lever toute ambiguïté sur le mot. Nous allons ajouter une ligne de code pour
imprimer les chaînes ordonnées dans la fenêtre de console, qui est l’emplacement standard pour la sortie du
programme.
1. Sous la variable query , commencez à taper le code suivant :

foreach (string str in qu

IntelliSense affiche une Info express relative au symbole query .


2. Pour insérer le reste du mot query à l’aide la fonctionnalité de complétion de mot d’IntelliSense, appuyez
sur Tab .
3. Terminez le bloc de code pour obtenir le code suivant. Si vous voulez vous exercer un peu plus avec des
extraits de code, entrez cw et appuyez deux fois sur Tab pour générer le code Console.WriteLine .

foreach (string str in query)


{
Console.WriteLine(str);
}

Refactoriser un nom
Aucun développeur ne réussit à créer un code parfait dès le départ. L’une de vos premières modifications sera
probablement de changer le nom d’une variable ou d’une méthode. Nous allons donc essayer la fonctionnalité
Refactoriser de Visual Studio pour renommer la variable _words en words .
1. Placez votre curseur sur la définition de la variable _words , puis choisissez Renommer dans le menu
contextuel (clic droit), ou appuyez sur Ctrl +R , Ctrl +R .
Une boîte de dialogue contextuelle Renommer s’affiche en haut à droite de l’éditeur.
2. Entrez le nom souhaité, words . Notez que la référence à words dans la requête est également
renommée automatiquement. Avant d’appuyer sur Entrée , cochez la case Inclure les commentaires
dans la boîte de dialogue contextuelle Renommer .

3. Appuyez sur Entrée .


Les deux occurrences de words ont été renommées, tout comme la référence à words dans le
commentaire de code.

Étapes suivantes
Découvrir les projets et les solutions

Voir aussi
Extraits de code
Naviguer dans le code
mode Plan
Atteindre la définition et Aperçu de la définition
Refactorisation
Utiliser IntelliSense
Présentation des projets et solutions
14/05/2021 • 10 minutes to read

Dans cet article d’introduction, nous allons explorer le processus de création d’une solution et d’un projet dans
Visual Studio. Une solution est un conteneur servant à organiser un ou plusieurs projets de code associés, par
exemple un projet de bibliothèque de classes et un projet de test correspondant. Nous allons examiner les
propriétés d’un projet et certains des fichiers associés. Nous allons également créer une référence d’un projet
vers un autre.
Si vous n’avez pas encore installé Visual Studio, accédez à la page Téléchargements Visual Studio pour l’installer
gratuitement.
Si vous n’avez pas encore installé Visual Studio, accédez à la page Téléchargements Visual Studio pour l’installer
gratuitement.
Nous allons créer une solution et un projet de toutes pièces pour vous aider à bien comprendre le concept de
projet. En règle générale, quand vous créez un projet dans Visual Studio, il vous suffit le plus souvent d’utiliser
certains des différents modèles de projet proposés par Visual Studio.

NOTE
Le développement d’applications dans Visual Studio peut se faire sans solutions ni projets. Vous pouvez aussi simplement
ouvrir un dossier qui contient du code et commencer à écrire du code, générer des builds et déboguer le code. Par
exemple, si vous clonez un dépôt GitHub, il est possible qu’il ne contienne pas de solutions et projets Visual Studio. Pour
plus d’informations, consultez Développer du code dans Visual Studio sans projets ni solutions.

Solutions et projets
Malgré son nom, une solution n’est pas une « réponse ». Il s’agit simplement d’un conteneur dans lequel Visual
Studio organise un ou plusieurs projets associés. Quand vous ouvrez une solution dans Visual Studio, tous les
projets que contient la solution sont chargés automatiquement.
Créer une solution
Nous allons commencer notre exploration en créant une solution vide. Une fois que vous connaîtrez mieux
Visual Studio, vous n’aurez sans doute pas souvent besoin de créer des solutions vides. Quand vous créez un
projet, Visual Studio crée automatiquement une solution pour héberger le projet (s’il n’y a pas d’autre solution
déjà ouverte).
1. Ouvrez Visual Studio.
2. Dans la barre de menus supérieure, sélectionnez fichier > nouveau > projet .
La boîte de dialogue Nouveau projet s’affiche.
3. Dans le volet gauche, développez autres types de projets , puis sélectionnez solutions Visual Studio .
Dans le volet central, sélectionnez le modèle de solution vide . Nommez votre solution QuickSolution ,
puis sélectionnez le bouton OK .
La page de démarrage se ferme et une solution s’affiche dans l’Explorateur de solutions sur le côté
droit de la fenêtre Visual Studio. L’Explorateur de solutions vous sera sans doute souvent utile pour
parcourir le contenu de vos projets.
1. Ouvrez Visual Studio.
2. Dans la fenêtre Démarrer, sélectionnez créer un nouveau projet .
3. Dans la page créer un nouveau projet , entrez solution vide dans la zone de recherche, sélectionnez
le modèle de solution vide , puis sélectionnez suivant .
TIP
Si vous avez plusieurs charges de travail installées, le modèle de solution vide peut ne pas apparaître en haut de
la liste des résultats de la recherche. Essayez de faire défiler vers les autres résultats en fonction de votre
section de recherche de la liste. Il doit y figurer.

4. Nommez la solution QuickSolution , puis sélectionnez créer .


Une solution s’affiche dans l’Explorateur de solutions sur le côté droit de la fenêtre Visual Studio.
L’Explorateur de solutions vous sera sans doute souvent utile pour parcourir le contenu de vos
projets.
Ajouter un projet
Nous allons maintenant ajouter notre premier projet à la solution. Nous allons démarrer avec un projet vide et y
ajouter les éléments nécessaires.
1. Dans le menu contextuel, cliquez avec le bouton droit de la solution’QuickSolution' dans Explorateur
de solutions , sélectionnez Ajouter > un nouveau projet .
La boîte de dialogue Ajouter un nouveau projet s'ouvre.
2. Dans le volet gauche, développez Visual C# , puis sélectionnez Bureau Windows . Ensuite, dans le volet
central, sélectionnez le modèle projet vide (.NET Framework) . Nommez le projet QuickDate , puis
sélectionnez OK .
Un projet nommé QuickDate s’affiche en dessous de la solution dans l’Explorateur de solutions . Il
contient un seul fichier appelé App.config.

NOTE
Si vous ne voyez pas Visual C# dans le volet gauche de la boîte de dialogue, vous devez installer la charge de
travail Visual Studio pour le développement .net Desktop . Visual Studio utilise une installation basée sur la
charge de travail pour installer uniquement les composants dont vous avez besoin pour le type de développement
que vous effectuez. Un moyen simple d’installer une nouvelle charge de travail consiste à sélectionner le lien
ouvrir Visual Studio installer dans le coin inférieur gauche de la boîte de dialogue Ajouter un nouveau
projet . Après le lancement de Visual Studio Installer, sélectionnez la charge de travail développement .net
Desktop , puis le bouton modifier .

1. Dans le menu contextuel, cliquez avec le bouton droit de la solution’QuickSolution' dans Explorateur
de solutions , sélectionnez Ajouter > un nouveau projet .
Une boîte de dialogue s’ouvre en indiquant Ajouter un nouveau projet .
2. Dans la zone de recherche située tout en haut, entrez le texte vide , puis sélectionnez C# sous Langage .
3. Sélectionnez le modèle projet vide (.NET Framework) , puis sélectionnez suivant .
4. Nommez le projet QuickDate , puis sélectionnez créer .
Un projet nommé QuickDate s’affiche en dessous de la solution dans l’Explorateur de solutions . Il
contient un seul fichier appelé App.config.

NOTE
Si vous ne voyez pas le modèle projet vide (.NET Framework) , vous devez installer la charge de travail Visual
Studio pour le développement .net Desktop . Visual Studio utilise une installation basée sur la charge de travail
pour installer uniquement les composants dont vous avez besoin pour le type de développement que vous
effectuez.
Un moyen simple d’installer une nouvelle charge de travail lors de la création d’un projet consiste à sélectionner le
lien installer d’autres outils et fonctionnalités sous le texte qui indique que vous n’avez pas trouvé ce
que vous recherchez . Après le lancement de Visual Studio Installer, sélectionnez la charge de travail
développement .net Desktop , puis le bouton modifier .

Ajouter un élément au projet


Nous avons un projet vide. Ajoutons un fichier de code.
1. Dans le menu contextuel, cliquez avec le bouton droit sur le projet QuickDate dans Explorateur de
solutions , sélectionnez Ajouter > un nouvel élément .
La boîte de dialogue Ajouter un nouvel élément s’ouvre.
2. Développez éléments Visual C# , puis sélectionnez code . Dans le volet central, sélectionnez le modèle
d’élément de classe . Nommez le calendrier de la classe, puis sélectionnez le bouton Ajouter .
Un fichier nommé Calendar.cs est ajouté au projet. .cs est l’extension de fichier attribuée aux fichiers de
code C#. Le fichier s’affiche dans la hiérarchie de projets Visual dans l’Explorateur de solutions , et son
contenu est ouvert dans l’éditeur.
3. Remplacez le contenu du fichier Calendar.cs par le code ci-dessous :

using System;

namespace QuickDate
{
internal class Calendar
{
static void Main(string[] args)
{
DateTime now = GetCurrentDate();
Console.WriteLine($"Today's date is {now}");
Console.ReadLine();
}

internal static DateTime GetCurrentDate()


{
return DateTime.Now.Date;
}
}
}

Vous n’avez pas besoin de comprendre ce que fait le code, mais si vous le souhaitez, vous pouvez
exécuter le programme en appuyant sur CTRL + F5 et voir qu’il affiche la date du jour dans la fenêtre de
la console (ou sortie standard).

Ajouter un deuxième projet


Les solutions contiennent souvent plusieurs projets, qui se référencent mutuellement. Les différents projets
d’une solution peuvent être des bibliothèques de classes, des applications exécutables, des projets de test
unitaire ou des sites web.
Nous allons ajouter un projet de test unitaire à notre solution. Cette fois, nous allons démarrer avec un modèle
de projet. Nous n’avons donc pas à ajouter un fichier de code supplémentaire au projet.
1. Dans le menu contextuel, cliquez avec le bouton droit de la solution’QuickSolution' dans Explorateur de
solutions , sélectionnez Ajouter > un nouveau projet .
2. Dans le volet gauche, développez Visual C# , puis sélectionnez la catégorie test . Dans le volet central,
sélectionnez le modèle de projet MSTest test Project (.net Core) . Nommez le projet QuickTest , puis
sélectionnez OK .
Un deuxième projet est ajouté à l’Explorateur de solutions et un fichier nommé UnitTest1.cs s’ouvre
dans l’éditeur.
2. Dans la boîte de dialogue Ajouter un nouveau projet , dans la zone de recherche située tout en haut,
entrez le texte test unitaire , puis sélectionnez C# sous Langage .
3. Sélectionnez le modèle de projet de projet de test unitaire pour .net Core, puis sélectionnez suivant .

NOTE
À compter de Visual Studio 2019 version 16,9, le nom du modèle de projet MSTest est passé du projet de test
unitaire MSTest (.net Core) au projet de test unitaire . Plusieurs étapes de la création du projet ont été
modifiées dans cette mise à jour.

4. Nommez le projet QuickTest , puis sélectionnez suivant .


5. Choisissez le Framework cible recommandé (.NET Core 3,1) ou .NET 5, puis choisissez créer .
Un deuxième projet est ajouté à l’Explorateur de solutions et un fichier nommé UnitTest1.cs s’ouvre
dans l’éditeur.

Ajouter une référence au projet


Nous allons utiliser le nouveau projet de test unitaire pour tester notre méthode dans le projet QuickDate .
Nous devons donc ajouter une référence à ce projet. Cette opération crée une dépendance de build entre les
deux projets, ce qui signifie que quand vous générez la solution, QuickDate est généré avant QuickTest .
1. Sélectionnez le nœud dépendances dans le projet QuickTest , puis, dans le menu contextuel, cliquez
avec le bouton droit, puis sélectionnez Ajouter une référence .
La boîte de dialogue Gestionnaire de références s’ouvre.
2. Dans le volet gauche, développez projets et sélectionnez solution . Dans le volet central, activez la case à
cocher en regard de QuickDate , puis sélectionnez OK .
Une référence au projet QuickDate est ajoutée.

1. Sélectionnez le nœud dépendances dans le projet QuickTest , puis, dans le menu contextuel, cliquez
avec le bouton droit, puis sélectionnez Ajouter une référence de projet....
La boîte de dialogue Gestionnaire de références s’ouvre.
2. Dans le volet gauche, développez projets , puis sélectionnez solution . Dans le volet central, activez la
case à cocher en regard de QuickDate , puis sélectionnez OK .
Une référence au projet QuickDate est ajoutée.

Ajouter le code de test


1. Nous allons maintenant ajouter le code de test dans le fichier de code de test C#. Remplacez le contenu
du fichier UnitTest1.cs par le code suivant :
using System;
using Microsoft.VisualStudio.TestTools.UnitTesting;

namespace QuickTest
{
[TestClass]
public class UnitTest1
{
[TestMethod]
public void TestGetCurrentDate()
{
Assert.AreEqual(DateTime.Now.Date, QuickDate.Calendar.GetCurrentDate());
}
}
}

Vous voyez une ligne ondulée rouge s’afficher sous une partie du code. Pour résoudre cette erreur, nous
devons référencer le projet de test comme assembly friend dans le projet QuickDate .
2. De retour dans le projet QuickDate , ouvrez le fichier Calendar.cs, s’il ne l’est pas déjà. Ajoutez
l’instruction using et l’attribut InternalsVisibleToAttribute suivants en haut du fichier pour résoudre
l’erreur dans le projet de test.

using System.Runtime.CompilerServices;

[assembly: InternalsVisibleTo("QuickTest")]

Le fichier de code doit ressembler à ceci :

Propriétés d’un projet


Dans le fichier Calendar.cs, la ligne qui contient l’attribut InternalsVisibleToAttribute référence le nom de
l’assembly (nom de fichier) du projet QuickTest . Le nom de l’assembly n’est pas toujours identique au nom du
projet. Pour connaître le nom de l’assembly d’un projet, ouvrez les propriétés du projet.
1. Dans l’Explorateur de solutions , sélectionnez le projet QuickTest . Dans le menu contextuel (clic droit),
sélectionnez Propriétés , ou appuyez simplement sur Alt +Entrée .
Les pages de propriétés du projet sont ouvertes sous l’onglet application . Les pages de propriétés
contiennent différents paramètres pour le projet. Notez que le nom de l’assembly du projet QuickTest
est bien « QuickTest ». Vous pouvez le changer à cet endroit si vous le souhaitez. Quand vous générez le
projet de test, le nom du fichier binaire obtenu a le nouveau nom choisi à la place de QuickTest.dll.

2. Explorez d’autres onglets des pages de propriétés du projet, par exemple Générer et Déboguer . Ces
onglets sont différents pour différents types de projets.

Étapes suivantes
Si vous souhaitez vérifier que votre test unitaire fonctionne, choisissez tester > exécuter > tous les tests
dans la barre de menus. Une fenêtre intitulée Explorateur de tests s’ouvre. Vérifiez que le résultat du test
TestGetCurrentDate est correct.
Si vous souhaitez vérifier que votre test unitaire fonctionne, choisissez tester > exécuter tous les tests dans
la barre de menus. Une fenêtre intitulée Explorateur de tests s’ouvre. Vérifiez que le résultat du test
TestGetCurrentDate est correct.
TIP
Si l’Explorateur de tests ne s’ouvre pas automatiquement, ouvrez-le en choisissant Tester > Windows > Explorateur
de tests dans la barre de menus.

TIP
Si l' Explorateur de tests ne s’ouvre pas automatiquement, ouvrez-le en sélectionnant tester > l’Explorateur de tests
dans la barre de menus.

Voir aussi
Utiliser des projets et des solutions
Gérer les propriétés des projets et des solutions
Gérer les références dans un projet
Développer du code dans Visual Studio sans projets ni solutions
Vue d’ensemble de l’IDE de Visual Studio
Fonctionnalités de Visual Studio
29/05/2021 • 8 minutes to read

L’article Vue d’ensemble de l’IDE Visual Studio fournit une présentation générale de Visual Studio. Cet article
décrit des fonctionnalités qui peuvent être plus appropriées pour les développeurs expérimentés ou déjà
familiarisés avec Visual Studio.

Installation modulaire
Le programme d’installation modulaire de Visual Studio vous permet de choisir et d’installer des charges de
travail. Les charges de travail sont des groupes de fonctionnalités nécessaires au langage de programmation ou
à la plateforme que vous préférez. Cette stratégie permet de réduire l’espace dédié à l’installation de Visual
Studio, ce qui implique également une installation et des mises à jour plus rapides.
Si vous n’avez pas encore installé Visual Studio, accédez à la page Téléchargements Visual Studio pour l’installer
gratuitement.
Si vous n’avez pas encore installé Visual Studio, accédez à la page Téléchargements Visual Studio pour l’installer
gratuitement.
Pour en savoir plus sur la configuration de Visual Studio sur votre système, consultez Installer Visual Studio.

Créer des applications cloud pour Azure


Visual Studio propose une suite d’outils qui facilitent la création d’applications Cloud alimentées par Microsoft
Azure. Vous pouvez configurer, générer, déboguer, packager et déployer des applications et services sur
Microsoft Azure directement à partir de l’IDE. Pour obtenir les outils et modèles de projet Azure, sélectionnez la
charge de travail Développement Azure lors de l’installation de Visual Studio.

Après avoir installé la charge de travail développement Azure , les modèles cloud suivants pour C# sont
disponibles dans la boîte de dialogue Nouveau projet :
Cloud Explorer de Visual Studio vous permet d’afficher et de gérer vos ressources cloud Azure dans Visual
Studio. Ces ressources peuvent inclure des machines virtuelles, des tables, des bases de données SQL, et bien
plus encore. Cloud Explorer montre les ressources Azure dans tous les comptes gérés sous l’abonnement
Azure auquel vous êtes connecté. Et si une opération particulière nécessite le portail Azure, Cloud Explorer
fournit des liens vers l’emplacement du portail que vous devez atteindre.

Vous pouvez exploiter les services Azure pour vos applications à l’aide de ser vices connectés , par exemple :
Service connecté Active Directory afin que les utilisateurs puissent utiliser leurs comptes à partir d’Azure
Active Directory pour se connecter à des applications web
Service connecté Stockage Azure pour le stockage d’objets blob, les files d’attente et les tables
Service connecté Key Vault pour gérer les secrets pour les applications web
Les ser vices connectés disponibles dépendent du type de votre projet. Ajoutez un service en cliquant avec le
bouton droit sur le projet dans l’Explorateur de solutions , puis en choisissant Ajouter > Ser vice connecté .
Pour plus d’informations, consultez Accéder au cloud avec Visual Studio et Azure.

Créer des applications pour le web


Le web est le moteur de notre monde moderne et Visual Studio peut vous aider à écrire des applications
conçues pour lui. Vous pouvez créer des applications web avec ASP.NET, Node.js, Python, JavaScript et
TypeScript. Visual Studio comprend les frameworks web, telles que Angular, jQuery, Express et plus encore.
ASP.NET Core et .NET Core s’exécutent sur les systèmes d’exploitation Windows, Mac et Linux. ASP.NET Core est
une mise à jour majeure de MVC, WebAPI et SignalR, qui s’exécute sur Windows, Mac et Linux. ASP.NET Core a
été spécialement conçu pour vous fournir une pile .NET adaptée et composable servant à générer des services
et des applications web cloud modernes.
Pour plus d’informations, consultez Outils web modernes.

Créer des applications et des jeux multiplateformes


Visual Studio vous permet de générer des applications et des jeux pour les appareils macOS, Linux et Windows,
ainsi qu’Android, iOS et d’autres appareils mobiles.
Créez des applications .net Core qui s’exécutent sur Windows, MacOS et Linux.
Générez des applications mobiles pour iOS, Android et Windows en C# et F# à l’aide de Xamarin.
Générez des jeux en 2D et 3D en c# à l’aide de Visual Studio Tools pour Unity.
Générez des applications C++ natives pour les appareils iOS, Android et Windows. Partagez du code
commun dans des bibliothèques conçues pour iOS, Android et Windows, à l’aide du C++ pour le
développement multiplateforme.

Se connecter aux bases de données


Explorateur de ser veurs vous aide à parcourir et à gérer les instances et les ressources SQL Server
localement, à distance et sur Azure, Salesforce.com, Microsoft 365 et sites Web. Pour ouvrir l’Explorateur de
ser veurs , dans le menu principal, choisissez Affichage > Explorateur de ser veurs . Pour plus d’informations
sur l’utilisation de l’Explorateur de serveurs, consultez Ajouter de nouvelles connexions.
SQL Server Data Tools (SSDT) est un environnement de développement puissant pour SQL Server, Azure SQL
Database et Azure SQL Data Warehouse. Il vous permet de générer, déboguer, gérer et refactoriser des bases de
données. Vous pouvez travailler avec un projet de base de données, ou directement avec une instance de base
de données connectée, locale ou hors site.
L’Explorateur d’objets SQL Ser ver de Visual Studio offre une vue des objets de base de données similaire à
celle de SQL Server Management Studio. L’Explorateur d’objets SQL Server vous permet d’effectuer des travaux
légers de conception et d’administration de base de données. Voici quelques exemples de travaux : modification
de données de tables, comparaison de schémas, exécution de requêtes à l’aide de menus contextuels
directement à partir de l’Explorateur d’objets SQL Server, etc.

Déboguer, tester et améliorer votre code


Lorsque vous écrivez du code, vous devez l’exécuter, tester ses performances et rechercher les bogues. Le
système de débogage de pointe de Visual Studio vous permet de déboguer du code en cours d’exécution dans
votre projet local, sur un appareil distant ou sur un émulateur d’appareil. Vous pouvez parcourir le code
instruction par instruction et en examiner les variables. Vous pouvez définir des points d’arrêt qui sont atteints
seulement quand une condition spécifiée a la valeur true. Vous pouvez gérer les options de débogage dans
l’éditeur de code lui-même, pour ne pas avoir à quitter votre code. Pour en savoir plus sur le processus de
débogage de Visual Studio, consultez Visite guidée du débogueur.
Pour en savoir plus sur l’amélioration des performances de vos applications, consultez les fonctionnalités de
profilage de Visual Studio.
À des fins de test, Visual Studio propose des tests unitaires, Live Unit Testing, IntelliTest, des tests de charge et de
performances, et bien plus encore. Visual Studio dispose également de fonctionnalités d’analyse du code
avancées pour intercepter les failles de conception, les failles de sécurité, ainsi que d’autres types de failles.
Déployer votre application terminée
Quand votre application est prête à être déployée auprès d’utilisateurs ou de clients, Visual Studio fournit les
outils pour le faire. Les options de déploiement incluent Microsoft Store ou un site SharePoint ainsi que
l’utilisation des technologies InstallShield ou Windows Installer. Ils sont tous accessibles via l’IDE. Pour plus
d’informations, consultez Déployer des applications, des services et des composants.

Gérer votre code source et collaborer avec d’autres utilisateurs


Vous pouvez gérer votre code source dans des dépôts Git hébergés par tous types de fournisseurs, notamment
GitHub. Vous pouvez aussi utiliser Azure DevOps Services pour gérer le code, ainsi que les bogues et les
éléments de travail de tout votre projet. Pour en savoir plus sur la gestion des dépôts Git dans Visual Studio avec
Team Explorer, consultez la page Bien démarrer avec Git et Azure Repos. Visual Studio dispose également
d’autres fonctionnalités de contrôle de code source intégrées. Pour plus d’informations sur ces fonctionnalités,
consultez le billet de blog New Git Features in Visual Studio.
Azure DevOps Services est un ensemble de services cloud qui permettent la planification, l’hébergement,
l’automatisation et le déploiement des logiciels ainsi que la collaboration entre équipes. Azure DevOps Services
prend en charge les dépôts Git (gestion de versions distribuée) et Team Foundation Version Control (gestion de
versions centralisée). Il prend en charge les pipelines de build et de mise en production en continu (CI/CD) du
code stocké dans les systèmes de gestion de versions. Azure DevOps Services prend également en charge les
méthodologies de développement Scrum, CMMI et Agile.
Team Foundation Server (TFS) est le hub de gestion du cycle de vie des applications pour Visual Studio. Il permet
à toutes personnes impliquées dans le processus de développement de participer à une même solution. TFS est
également utile pour la gestion des équipes et des projets hétérogènes.
Si vous avez une organisation Azure DevOps ou Team Foundation Server sur votre réseau, utilisez la fenêtre
Team Explorer dans Visual Studio pour vous y connecter. Depuis cette fenêtre, vous pouvez vérifier le code
dans ou en dehors du contrôle de code source, gérer des éléments de travail, démarrer des builds et accéder aux
salles d'équipe et aux espaces de travail. Vous pouvez ouvrir Team Explorer à partir de la zone de recherche, ou
dans le menu principal depuis Affichage > Team Explorer ou depuis Équipe > Gérer les connexions .
L’illustration suivante montre la fenêtre Team Explorer pour une solution qui est hébergée dans Azure DevOps
Services.

Vous pouvez automatiser votre processus de génération pour générer le code que les développeurs de votre
équipe ont archivé dans la gestion de versions. Par exemple, vous pouvez générer un ou plusieurs projets la nuit
ou chaque fois le code est archivé. Pour plus d’informations, consultez Azure Pipelines.

Étendre Visual Studio


Si Visual Studio ne dispose pas de la fonctionnalité exacte dont vous avez besoin, vous pouvez l’ajouter ! Vous
pouvez personnaliser l’IDE en fonction de votre flux de travail et du style, ajouter la prise en charge des outils
externes non intégrés à Visual Studio et modifier des fonctionnalités existantes pour accroître votre productivité.
Pour obtenir la dernière version des outils d’extensibilité de Visual Studio (Visual Studio SDK), consultez Visual
Studio SDK.
Vous pouvez utiliser « Roslyn » (.NET Compiler Platform) pour écrire vos propres analyseurs et générateurs de
code. Trouvez tout ce dont vous avez besoin sur Roslyn.
Découvrez les extensions existantes pour Visual Studio créées par des développeurs Microsoft et notre
communauté de développement.
Pour en savoir plus sur l’extension de Visual Studio, consultez Étendre l’IDE de Visual Studio.

Voir aussi
Vue d’ensemble de l’IDE de Visual Studio
Nouveautés de Visual Studio 2017
Nouveautés de Visual Studio 2019
Didacticiel : créer une application console C# simple
dans Visual Studio
14/05/2021 • 13 minutes to read

Dans ce tutoriel pour C#, vous allez utiliser Visual Studio afin de créer et d’exécuter une application console tout
en découvrant certaines fonctionnalités de l’IDE (environnement de développement intégré) Visual Studio.
Si vous n’avez pas encore installé Visual Studio, accédez à la page Téléchargements Visual Studio pour l’installer
gratuitement.
Si vous n’avez pas encore installé Visual Studio, accédez à la page Téléchargements Visual Studio pour l’installer
gratuitement.

Créer un projet
Commençons par créer un projet d’application C#. Le type de projet inclut tous les fichiers de modèle dont vous
aurez besoin au départ.
1. Ouvrez Visual Studio 2017.
2. Dans la barre de menus supérieure, choisissez fichier > nouveau > projet . (Vous pouvez également
appuyer sur CTRL + MAJ + N ).
3. Dans le volet gauche de la boîte de dialogue Nouveau projet , développez C# , puis choisissez .NET
Core . Dans le volet central, choisissez Application console (.NET Core) . Nommez ensuite la
calculatrice de fichier.

Ajouter une charge de travail (facultatif )


Si vous ne voyez pas le modèle de projet Application console (.NET Core) , vous pouvez l’obtenir en ajoutant
la charge de travail Développement multiplateforme .NET Core . Voici comment procéder.
Option 1 : Utiliser la boîte de dialogue Nouveau projet
1. Cliquez sur le lien Ouvrir Visual Studio Installer dans le volet gauche de la boîte de dialogue
Nouveau projet .
2. Visual Studio Installer est lancé. Choisissez la charge de travail Développement multiplateforme .NET
Core , puis choisissez Modifier .

Option 2 : Utiliser la barre de menus Outils


1. Quittez la boîte de dialogue Nouveau projet puis, dans la barre de menus supérieure, choisissez Outils
> Obtenir les outils et fonctionnalités .
2. Visual Studio Installer est lancé. Choisissez la charge de travail Développement multiplateforme .NET
Core , puis choisissez Modifier .
1. Ouvrez Visual Studio 2019.
2. Dans la fenêtre Démarrer, choisissez créer un nouveau projet .

3. Dans la fenêtre créer un nouveau projet , choisissez C# dans la liste langue. Ensuite, choisissez
Windows dans la liste des plateformes et dans la console de la liste types de projets.
Après avoir appliqué les filtres de langue, de plateforme et de type de projet, choisissez le modèle
application console , puis cliquez sur suivant .
NOTE
Si vous ne voyez pas le modèle application console , vous pouvez l’installer à partir de la fenêtre créer un
nouveau projet . Dans le Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ? , choisissez le lien Installer plus
d’outils et de fonctionnalités .

Ensuite, dans Visual Studio Installer, choisissez la charge de travail Développement multiplateforme .NET
Core .

Après cela, choisissez le bouton Modifier dans Visual Studio Installer. Vous pouvez être invité à enregistrer votre
travail ; le cas échéant, faites-le. Ensuite, choisissez Continuer pour installer la charge de travail. Ensuite, revenez à
l’étape 2 de cette procédure « Créer un projet ».

4. Dans la fenêtre Configurer votre nouveau projet , tapez ou entrez Calculator dans la zone Nom du
projet . Ensuite, choisissez suivant .
5. Dans la fenêtre informations supplémentaires , .net Core 3,1 doit déjà être sélectionné pour votre
version cible de .NET Framework. Si ce n’est pas le cas, sélectionnez .net Core 3,1 . Ensuite, choisissez
créer .

Visual Studio ouvre votre nouveau projet, qui inclut le code de « Hello World » par défaut.

Créer l’application
Tout d’abord, nous allons découvrir certaines notions mathématiques de base relatives aux entiers en C#. Nous
ajouterons ensuite du code pour créer une calculatrice de base. Après cela, nous allons déboguer l’application
pour rechercher et corriger les erreurs. Enfin, nous affinerons le code pour le rendre plus efficace.
Explorer les mathématiques avec des entiers
Commençons par quelques notions mathématiques de base relatives aux entiers en C#.
1. Dans l’éditeur de code, supprimez le code « Hello World » par défaut.

Plus précisément, supprimez la ligne indiquant Console.WriteLine("Hello World!"); .


2. À la place, tapez le code suivant :

int a = 42;
int b = 119;
int c = a + b;
Console.WriteLine(c);
Console.ReadKey();

Notez que, quand vous procédez ainsi, la fonctionnalité IntelliSense dans Visual Studio vous offre la
possibilité de renseigner automatiquement l’entrée.

NOTE
L’animation suivante n’est pas destinée à dupliquer le code précédent. Il est destiné uniquement à illustrer le
fonctionnement de la fonctionnalité de saisie semi-automatique.
3. Choisissez le bouton vert Démarrer en regard de calculatrice pour générer et exécuter votre
programme, ou appuyez sur F5 .

Une fenêtre de console s’ouvre en affichant la somme de 42 + 119, c’est-à-dire 161 .

4. (Facultatif ) Vous pouvez changer d’opérateur pour modifier le résultat. Par exemple, vous pouvez
remplacer l’opérateur + dans la ligne de code int c = a + b; par - pour la soustraction, * pour la
multiplication ou / pour la division. Ensuite, quand vous exécutez le programme, le résultat change
également.
5. Fermez la fenêtre de console.
Ajouter du code pour créer une calculatrice
Continuons en ajoutant un ensemble plus complexe de code de calculatrice à votre projet.
1. Supprimez tout le code que vous voyez dans l’éditeur de code.
2. Entrez ou collez le nouveau code suivant dans l’éditeur de code :
using System;

namespace Calculator
{
class Program
{
static void Main(string[] args)
{
// Declare variables and then initialize to zero.
int num1 = 0; int num2 = 0;

// Display title as the C# console calculator app.


Console.WriteLine("Console Calculator in C#\r");
Console.WriteLine("------------------------\n");

// Ask the user to type the first number.


Console.WriteLine("Type a number, and then press Enter");
num1 = Convert.ToInt32(Console.ReadLine());

// Ask the user to type the second number.


Console.WriteLine("Type another number, and then press Enter");
num2 = Convert.ToInt32(Console.ReadLine());

// Ask the user to choose an option.


Console.WriteLine("Choose an option from the following list:");
Console.WriteLine("\ta - Add");
Console.WriteLine("\ts - Subtract");
Console.WriteLine("\tm - Multiply");
Console.WriteLine("\td - Divide");
Console.Write("Your option? ");

// Use a switch statement to do the math.


switch (Console.ReadLine())
{
case "a":
Console.WriteLine($"Your result: {num1} + {num2} = " + (num1 + num2));
break;
case "s":
Console.WriteLine($"Your result: {num1} - {num2} = " + (num1 - num2));
break;
case "m":
Console.WriteLine($"Your result: {num1} * {num2} = " + (num1 * num2));
break;
case "d":
Console.WriteLine($"Your result: {num1} / {num2} = " + (num1 / num2));
break;
}
// Wait for the user to respond before closing.
Console.Write("Press any key to close the Calculator console app...");
Console.ReadKey();
}
}
}

3. Cliquez sur Calculator pour exécuter votre programme, ou appuyez sur F5 .

Une fenêtre de console s'ouvre.


4. Affichez votre application dans la fenêtre de console, puis suivez les invites pour ajouter les chiffres 42 et
119 .
Votre application doit ressembler à la capture d’écran suivante :

Ajouter des fonctionnalités à la calculatrice


Modifions le code pour ajouter d’autres fonctionnalités.
Ajouter des nombres décimaux
Actuellement, l’application Calculator accepte et retourne des nombres entiers. Elle sera cependant plus précise
si nous ajoutons le code permettant de traiter des nombres décimaux.
Comme dans la capture d’écran suivante, si vous exécutez l’application et divisez 42 par 119, votre résultat est 0
(zéro), ce qui n’est pas exact.

Corrigeons le code afin qu’il gère les nombres décimaux.


1. Appuyez sur CTRL + H pour ouvrir le contrôle Rechercher et remplacer .
2. Remplacez chaque instance de la variable int par float .
Veillez à activer/désactiver Respecter la casse (Alt +C ) et Mot entier (Alt +W ) dans le contrôle
Rechercher et remplacer .

3. Exécutez à nouveau votre application de calculatrice et divisez 42 par 119 .


Notez que l’application retourne désormais un chiffre décimal au lieu de zéro.

Toutefois, l’application ne produit qu’un résultat décimal. Apportons quelques ajustements au code afin que
l’application puisse aussi calculer des valeurs décimales.
1. Utilisez le contrôle Rechercher et remplacer (CTRL + H ) pour remplacer chaque instance de la float
variable par double , et pour remplacer chaque instance de la Convert.ToInt32 méthode par
Convert.ToDouble .

2. Exécutez votre application de calculatrice et divisez 42,5 par 119,75 .


Notez que l’application accepte maintenant les valeurs décimales et retourne un chiffre décimal plus long
comme résultat.

(Nous corrigerons le nombre de décimales dans la section Réviser le code.)

Déboguer l’application
Nous avons amélioré notre application de calculatrice de base, mais elle ne dispose pas encore des filets de
sécurité nécessaires pour gérer les exceptions, comme les erreurs des entrées utilisateur.
Par exemple, si vous essayez de diviser un nombre par zéro, ou d’entrer un caractère alpha lorsque l’application
attend un caractère numérique (ou vice versa), l’application peut cesser de fonctionner, retourner une erreur ou
retourner un résultat non numérique inattendu.
Passons en revue quelques-unes des erreurs d’entrée utilisateur courantes, localisez-les dans le débogueur s’ils
y apparaissent, puis corrigez-les dans le code.
TIP
Pour plus d’informations sur le débogueur et son fonctionnement, consultez la page Premier aperçu du débogueur Visual
Studio.

Corriger l’erreur de division par zéro


Lorsque vous essayez de diviser un nombre par zéro, l’application console peut se figer, puis vous montrer ce
qui est incorrect dans l’éditeur de code.

NOTE
Parfois, l’application ne se bloque pas et le débogueur n’affiche pas d’erreur de division par zéro. Au lieu de cela,
l’application peut retourner un résultat non numérique inattendu, tel qu’un symbole infini. Le correctif de code suivant
s’applique toujours.

Nous allons modifier le code pour gérer cette erreur.


1. Supprimez le code qui s’affiche directement entre case "d": et le commentaire indiquant
// Wait for the user to respond before closing .

2. Remplacez-le par le code suivant :

// Ask the user to enter a non-zero divisor until they do so.


while (num2 == 0)
{
Console.WriteLine("Enter a non-zero divisor: ");
num2 = Convert.ToInt32(Console.ReadLine());
}
Console.WriteLine($"Your result: {num1} / {num2} = " + (num1 / num2));
break;
}

Une fois que vous ajoutez le code, la section avec l’instruction switch doit ressembler à la capture
d’écran suivante :
Maintenant, quand vous divisez n’importe quel nombre par zéro, l’application vous demande un autre nombre.
Mieux encore : il ne s’arrête pas de demander tant que vous n’avez pas fourni un nombre autre que zéro.

Corriger l’erreur de « format »


Si vous entrez un caractère alphabétique lorsque l’application attend un caractère numérique (ou vice versa),
l’application de console se bloque. Visual Studio vous montre alors ce qui est incorrect dans l’éditeur de code.

Pour corriger cette erreur, nous devons refactoriser le code que nous avons précédemment entré.
Réviser le code
Plutôt que de nous appuyer sur la classe program pour gérer tout le code, nous allons diviser notre application
de deux classes : Calculator et Program .
La classe Calculator gérera le gros du travail de calcul et la classe Program gèrera l’interface utilisateur et le
travail de capture d’erreur.
Commençons.
1. Supprimez tout ce qui se trouve dans l' Calculator espace de noms entre ses accolades ouvrantes et
fermantes :

using System;

namespace Calculator
{

2. Ensuite, ajoutez une nouvelle classe Calculator , comme suit :

class Calculator
{
public static double DoOperation(double num1, double num2, string op)
{
double result = double.NaN; // Default value is "not-a-number" which we use if an operation,
such as division, could result in an error.

// Use a switch statement to do the math.


switch (op)
{
case "a":
result = num1 + num2;
break;
case "s":
result = num1 - num2;
break;
case "m":
result = num1 * num2;
break;
case "d":
// Ask the user to enter a non-zero divisor.
if (num2 != 0)
{
result = num1 / num2;
}
break;
// Return text for an incorrect option entry.
default:
break;
}
return result;
}
}

3. Puis, ajoutez une nouvelle classe Program , comme suit :

class Program
{
static void Main(string[] args)
{
bool endApp = false;
// Display title as the C# console calculator app.
Console.WriteLine("Console Calculator in C#\r");
Console.WriteLine("------------------------\n");

while (!endApp)
while (!endApp)
{
// Declare variables and set to empty.
string numInput1 = "";
string numInput2 = "";
double result = 0;

// Ask the user to type the first number.


Console.Write("Type a number, and then press Enter: ");
numInput1 = Console.ReadLine();

double cleanNum1 = 0;
while (!double.TryParse(numInput1, out cleanNum1))
{
Console.Write("This is not valid input. Please enter an integer value: ");
numInput1 = Console.ReadLine();
}

// Ask the user to type the second number.


Console.Write("Type another number, and then press Enter: ");
numInput2 = Console.ReadLine();

double cleanNum2 = 0;
while (!double.TryParse(numInput2, out cleanNum2))
{
Console.Write("This is not valid input. Please enter an integer value: ");
numInput2 = Console.ReadLine();
}

// Ask the user to choose an operator.


Console.WriteLine("Choose an operator from the following list:");
Console.WriteLine("\ta - Add");
Console.WriteLine("\ts - Subtract");
Console.WriteLine("\tm - Multiply");
Console.WriteLine("\td - Divide");
Console.Write("Your option? ");

string op = Console.ReadLine();

try
{
result = Calculator.DoOperation(cleanNum1, cleanNum2, op);
if (double.IsNaN(result))
{
Console.WriteLine("This operation will result in a mathematical error.\n");
}
else Console.WriteLine("Your result: {0:0.##}\n", result);
}
catch (Exception e)
{
Console.WriteLine("Oh no! An exception occurred trying to do the math.\n - Details: "
+ e.Message);
}

Console.WriteLine("------------------------\n");

// Wait for the user to respond before closing.


Console.Write("Press 'n' and Enter to close the app, or press any other key and Enter to
continue: ");
if (Console.ReadLine() == "n") endApp = true;

Console.WriteLine("\n"); // Friendly linespacing.


}
return;
}
}

4. Cliquez sur Calculator pour exécuter votre programme, ou appuyez sur F5 .


5. Suivez les invites et divisez le nombre 42 par le nombre 119 . Votre application doit ressembler à la
capture d’écran suivante :

Notez que vous avez la possibilité d’entrer plus d’équations jusqu'à ce que vous choisissiez de fermer
l’application de console. Et nous avons également réduit le nombre de décimales dans le résultat.

Fermer l’application
1. Si ce n’est déjà fait, fermez l’application de calculatrice.
2. Fermez le volet de sor tie dans Visual Studio.

3. Dans Visual Studio, appuyez sur CTRL + S pour enregistrer votre application.
4. Fermez Visual Studio.

Code terminé
Durant ce tutoriel, nous avons apporté de nombreux changements à l’application de calculatrice. L’application
gère désormais plus efficacement les ressources de calcul, ainsi que la plupart des erreurs d’entrée utilisateur.
Voici le code complet, au même endroit :

using System;

namespace Calculator
{
class Calculator
{
public static double DoOperation(double num1, double num2, string op)
{
double result = double.NaN; // Default value is "not-a-number" which we use if an operation,
such as division, could result in an error.

// Use a switch statement to do the math.


switch (op)
{
case "a":
result = num1 + num2;
break;
case "s":
result = num1 - num2;
break;
case "m":
result = num1 * num2;
break;
case "d":
// Ask the user to enter a non-zero divisor.
if (num2 != 0)
{
result = num1 / num2;
}
break;
// Return text for an incorrect option entry.
default:
break;
}
return result;
}
}

class Program
{
static void Main(string[] args)
{
bool endApp = false;
// Display title as the C# console calculator app.
Console.WriteLine("Console Calculator in C#\r");
Console.WriteLine("------------------------\n");

while (!endApp)
{
// Declare variables and set to empty.
string numInput1 = "";
string numInput2 = "";
double result = 0;

// Ask the user to type the first number.


Console.Write("Type a number, and then press Enter: ");
numInput1 = Console.ReadLine();

double cleanNum1 = 0;
while (!double.TryParse(numInput1, out cleanNum1))
{
Console.Write("This is not valid input. Please enter an integer value: ");
numInput1 = Console.ReadLine();
}

// Ask the user to type the second number.


Console.Write("Type another number, and then press Enter: ");
numInput2 = Console.ReadLine();

double cleanNum2 = 0;
while (!double.TryParse(numInput2, out cleanNum2))
{
Console.Write("This is not valid input. Please enter an integer value: ");
numInput2 = Console.ReadLine();
}
// Ask the user to choose an operator.
Console.WriteLine("Choose an operator from the following list:");
Console.WriteLine("\ta - Add");
Console.WriteLine("\ts - Subtract");
Console.WriteLine("\tm - Multiply");
Console.WriteLine("\td - Divide");
Console.Write("Your option? ");

string op = Console.ReadLine();

try
{
result = Calculator.DoOperation(cleanNum1, cleanNum2, op);
if (double.IsNaN(result))
{
Console.WriteLine("This operation will result in a mathematical error.\n");
}
else Console.WriteLine("Your result: {0:0.##}\n", result);
}
catch (Exception e)
{
Console.WriteLine("Oh no! An exception occurred trying to do the math.\n - Details: " +
e.Message);
}

Console.WriteLine("------------------------\n");

// Wait for the user to respond before closing.


Console.Write("Press 'n' and Enter to close the app, or press any other key and Enter to
continue: ");
if (Console.ReadLine() == "n") endApp = true;

Console.WriteLine("\n"); // Friendly linespacing.


}
return;
}
}
}

Étapes suivantes
Poursuivez avec d’autres didacticiels :
Didacticiels C#
Présentation de l’IDE Visual Studio
Passez à la deuxième partie de ce didacticiel :
Passez à la partie 2

Voir aussi
C# IntelliSense
Apprendre à déboguer du code C# dans Visual Studio
Didacticiel : étendre une application console C#
simple
14/05/2021 • 17 minutes to read

Dans ce didacticiel, vous allez apprendre à utiliser Visual Studio pour étendre l’application console que vous avez
créée dans la première partie. Vous apprendrez quelques-unes des fonctionnalités de Visual Studio dont vous
aurez besoin pour le développement quotidien, telles que la gestion de plusieurs projets et le référencement de
packages tiers.
Si vous venez de terminer la première partie de cette série, vous disposez déjà de l’application console
Calculator. Pour ignorer la partie 1, vous pouvez commencer par ouvrir le projet à partir d’un référentiel GitHub.
L’application Calculatrice C# se trouve dans le référentiel vs-Tutorial-Samples. vous pouvez donc simplement
suivre les étapes du Didacticiel : ouvrir un projet à partir d’un référentiel pour commencer.

Ajouter un nouveau projet


Le code réel implique de nombreux projets qui fonctionnent ensemble dans une solution. À présent, nous allons
ajouter un autre projet à l’application Calculatrice. Il s’agit d’une bibliothèque de classes qui fournit certaines
fonctions de calculatrice.
1. Dans Visual Studio, vous pouvez utiliser le fichier de commandes de menu de niveau supérieur >
Ajouter > un nouveau projet pour ajouter un nouveau projet, mais vous pouvez également cliquer
avec le bouton droit sur le nom de projet existant (appelé « nœud de projet ») et ouvrir le menu
contextuel du projet (ou menu contextuel). Ce menu contextuel contient de nombreuses façons d’ajouter
des fonctionnalités à vos projets. Cliquez avec le bouton droit sur le nœud de votre projet dans
Explorateur de solutions , puis choisissez Ajouter > un nouveau projet .
2. Choisissez la bibliothèque de classes de modèles de projet C# (.NET standard) .
3. Tapez le nom du projet CalculatorLibrar y , puis choisissez créer . Là encore, choisissez .NET 3,1 quand
vous y êtes invité. Visual Studio crée le projet et l’ajoute à la solution.

4. Au lieu d’avoir Class1. cs, renommez le fichier CalculatorLibrar y. cs . Vous pouvez cliquer sur le nom
dans Explorateur de solutions pour le renommer, ou cliquer avec le bouton droit et choisir
Renommer , ou appuyer sur la touche F2 .
Vous pouvez être invité à indiquer si vous souhaitez renommer toutes les références à Class1 dans le
fichier. Peu importe la façon dont vous répondez, puisque vous allez remplacer le code dans une étape
ultérieure.
5. Nous devons maintenant ajouter une référence de projet, de sorte que le premier projet puisse utiliser
des API exposées par la nouvelle bibliothèque de classes. Cliquez avec le bouton droit sur le nœud
dépendances dans le premier projet, puis choisissez Ajouter une référence de projet .

La boîte de dialogue Gestionnaire de références s’affiche. Cette boîte de dialogue vous permet
d’ajouter des références à d’autres projets, ainsi que des assemblys et des DLL COM dont vos projets ont
besoin.
6. Dans la boîte de dialogue Gestionnaire de références , cochez la case du projet CalculatorLibrar y ,
puis choisissez OK . La référence de projet apparaît sous un nœud projets dans Explorateur de
solutions .

7. Dans Program. cs, sélectionnez la Calculator classe et tout son code, puis appuyez sur CTRL + X pour la
couper de Program. cs. Ensuite, dans CalculatorLibrar y , dans CalculatorLibrary. cs, collez le code dans
l’espace de CalculatorLibrary noms. Ensuite, faites de la classe Calculator public pour l’exposer en
dehors de la bibliothèque. Le code dans CalculatorLibrary. cs doit maintenant ressembler au code
suivant :
using System;

namespace CalculatorLibrary
{
public class Calculator
{
public static double DoOperation(double num1, double num2, string op)
{
double result = double.NaN; // Default value is "not-a-number" which we use if an
operation, such as division, could result in an error.

// Use a switch statement to do the math.


switch (op)
{
case "a":
result = num1 + num2;
break;
case "s":
result = num1 - num2;
break;
case "m":
result = num1 * num2;
break;
case "d":
// Ask the user to enter a non-zero divisor.
if (num2 != 0)
{
result = num1 / num2;
}
break;
// Return text for an incorrect option entry.
default:
break;
}
return result;
}
}
}

8. Le premier projet a une référence, mais vous verrez une erreur indiquant que l’appel Calculator.
nooperation ne se résout pas. Étant donné que CalculatorLibrary se trouve dans un espace de noms
différent, ajoutez l' CalculatorLibrary espace de noms pour une référence qualifiée complète.

result = CalculatorLibrary.Calculator.DoOperation(cleanNum1, cleanNum2, op);

Essayez d’ajouter une directive using au début du fichier à la place :

using CalculatorLibrary;

Cette modification devrait vous permettre de supprimer l’espace de noms CalculatorLibrary du site
d’appel, mais il y a maintenant une ambiguïté. La classe est-elle Calculator dans CalculatorLibrary, ou
est-ce que l’espace de noms ? Pour résoudre l’ambiguïté, renommez l’espace de noms CalculatorProgram
.

namespace CalculatorProgram

Référencer des bibliothèques .NET : écrire dans un journal


1. Supposons que vous souhaitez maintenant ajouter un journal de toutes les opérations et l’écrire dans un
fichier texte. La Trace classe .NET fournit cette fonctionnalité. (C’est également utile pour les techniques
de débogage d’impression de base.) La classe trace se trouve dans System. Diagnostics, et nous aurons
besoin de classes System.IO comme StreamWriter , commencez par ajouter les directives using en haut
de CalculatorLibrary. cs:

using System.IO;
using System.Diagnostics;

2. En examinant la façon dont la classe trace est utilisée, vous devez conserver une référence pour la classe,
qui est associée à un FileStream. Cela signifie que la calculatrice fonctionne mieux comme un objet. nous
allons donc ajouter un constructeur au début de la classe Calculator dans CalculatorLibrary. cs.

public Calculator()
{
StreamWriter logFile = File.CreateText("calculator.log");
Trace.Listeners.Add(new TextWriterTraceListener(logFile));
Trace.AutoFlush = true;
Trace.WriteLine("Starting Calculator Log");
Trace.WriteLine(String.Format("Started {0}", System.DateTime.Now.ToString()));
}

public double DoOperation(double num1, double num2, string op)


{

3. Et que nous devons modifier la DoOperation méthode statique en une méthode membre, supprimez le
static mot clé. Nous allons également ajouter la sortie à chaque calcul pour le journal, de sorte que
l’opération de l’action ressemble au code suivant :
public double DoOperation(double num1, double num2, string op)
{
double result = double.NaN; // Default value is "not-a-number" which we use if an operation,
such as division, could result in an error.

// Use a switch statement to do the math.


switch (op)
{
case "a":
result = num1 + num2;
Trace.WriteLine(String.Format("{0} + {1} = {2}", num1, num2, result));
break;
case "s":
result = num1 - num2;
Trace.WriteLine(String.Format("{0} - {1} = {2}", num1, num2, result));
break;
case "m":
result = num1 * num2;
Trace.WriteLine(String.Format("{0} * {1} = {2}", num1, num2, result));
break;
case "d":
// Ask the user to enter a non-zero divisor.
if (num2 != 0)
{
result = num1 / num2;
Trace.WriteLine(String.Format("{0} / {1} = {2}", num1, num2, result));
}
break;
// Return text for an incorrect option entry.
default:
break;
}
return result;
}

4. À présent, dans Program. cs, l’appel statique est marqué d’un trait ondulé rouge. Pour résoudre ce
problème, créez une calculator variable en ajoutant la ligne suivante juste avant la while (!endApp)
boucle :

Calculator calculator = new Calculator();

Et modifier le site d’appel pour DoOperation comme suit, afin que cela fasse référence à l’objet nommé
calculator en minuscules, ce qui en fait un appel de membre, plutôt qu’un appel à une méthode
statique :

result = calculator.DoOperation(cleanNum1, cleanNum2, op);

5. Réexécutez le programme, puis, lorsque vous avez terminé, cliquez avec le bouton droit sur le nœud du
projet et choisissez ouvrir le dossier dans l’Explorateur de fichiers , puis accédez au dossier de
sortie dans l’Explorateur de fichiers. Il peut s’agir de bin/debug/netcoreapp 3.1 et ouvrir le fichier
Calculator. log .

Starting Calculator Log


Started 7/9/2020 1:58:19 PM
1 + 2 = 3
3 * 3 = 9

À ce stade, CalculatorLibrary. cs doit ressembler à ceci :


using System;
using System.IO;
using System.Diagnostics;

namespace CalculatorLibrary
{
public class Calculator
{

public Calculator()
{
StreamWriter logFile = File.CreateText("calculator.log");
Trace.Listeners.Add(new TextWriterTraceListener(logFile));
Trace.AutoFlush = true;
Trace.WriteLine("Starting Calculator Log");
Trace.WriteLine(String.Format("Started {0}", System.DateTime.Now.ToString()));
}

public double DoOperation(double num1, double num2, string op)


{
double result = double.NaN; // Default value is "not-a-number" which we use if an operation,
such as division, could result in an error.

// Use a switch statement to do the math.


switch (op)
{
case "a":
result = num1 + num2;
Trace.WriteLine(String.Format("{0} + {1} = {2}", num1, num2, result));
break;
case "s":
result = num1 - num2;
Trace.WriteLine(String.Format("{0} - {1} = {2}", num1, num2, result));
break;
case "m":
result = num1 * num2;
Trace.WriteLine(String.Format("{0} * {1} = {2}", num1, num2, result));
break;
case "d":
// Ask the user to enter a non-zero divisor.
if (num2 != 0)
{
result = num1 / num2;
Trace.WriteLine(String.Format("{0} / {1} = {2}", num1, num2, result));
}
break;
// Return text for an incorrect option entry.
default:
break;
}
return result;
}
}
}

Et Program. cs doivent ressembler à ce qui suit :

using System;
using CalculatorLibrary;

namespace CalculatorProgram
{

class Program
{
static void Main(string[] args)
{
bool endApp = false;
// Display title as the C# console calculator app.
Console.WriteLine("Console Calculator in C#\r");
Console.WriteLine("------------------------\n");

Calculator calculator = new Calculator();


while (!endApp)
{
// Declare variables and set to empty.
string numInput1 = "";
string numInput2 = "";
double result = 0;

// Ask the user to type the first number.


Console.Write("Type a number, and then press Enter: ");
numInput1 = Console.ReadLine();

double cleanNum1 = 0;
while (!double.TryParse(numInput1, out cleanNum1))
{
Console.Write("This is not valid input. Please enter an integer value: ");
numInput1 = Console.ReadLine();
}

// Ask the user to type the second number.


Console.Write("Type another number, and then press Enter: ");
numInput2 = Console.ReadLine();

double cleanNum2 = 0;
while (!double.TryParse(numInput2, out cleanNum2))
{
Console.Write("This is not valid input. Please enter an integer value: ");
numInput2 = Console.ReadLine();
}

// Ask the user to choose an operator.


Console.WriteLine("Choose an operator from the following list:");
Console.WriteLine("\ta - Add");
Console.WriteLine("\ts - Subtract");
Console.WriteLine("\tm - Multiply");
Console.WriteLine("\td - Divide");
Console.Write("Your option? ");

string op = Console.ReadLine();

try
{
result = calculator.DoOperation(cleanNum1, cleanNum2, op);
if (double.IsNaN(result))
{
Console.WriteLine("This operation will result in a mathematical error.\n");
}
else Console.WriteLine("Your result: {0:0.##}\n", result);
}
catch (Exception e)
{
Console.WriteLine("Oh no! An exception occurred trying to do the math.\n - Details: " +
e.Message);
}

Console.WriteLine("------------------------\n");

// Wait for the user to respond before closing.


Console.Write("Press 'n' and Enter to close the app, or press any other key and Enter to
continue: ");
if (Console.ReadLine() == "n") endApp = true;
Console.WriteLine("\n"); // Friendly linespacing.
}
return;
}
}
}

Ajouter un package NuGet : écrire dans un fichier JSON


1. Supposons à présent que nous souhaitons générer les opérations au format JSON, un format très
répandu et portable pour le stockage des données d’objet. Pour implémenter cette fonctionnalité, vous
devez référencer le package NuGet Newtonsoft.Jssur. Les packages NuGet constituent le vecteur principal
de distribution des bibliothèques de classes .NET. Dans Explorateur de solutions , cliquez avec le
bouton droit sur le nœud dépendances pour le projet CalculatorLibrary, puis choisissez gérer les
packages NuGet .

Le gestionnaire de package NuGet s’ouvre.

2. Recherchez Newtonsoft.Jssur le package, puis choisissez installer .


Le package est téléchargé et ajouté à votre projet et une nouvelle entrée s’affiche dans le nœud
Références de Explorateur de solutions .
3. Ajoutez une directive using pour System.IO et Newtonsoft.Jssur le package au début de CalculatorLibrary.
cs.

using Newtonsoft.Json;

4. À présent, remplacez le constructeur de Calculator par le code suivant et créez l’objet membre
JsonWriter :

JsonWriter writer;

public Calculator()
{
StreamWriter logFile = File.CreateText("calculatorlog.json");
logFile.AutoFlush = true;
writer = new JsonTextWriter(logFile);
writer.Formatting = Formatting.Indented;
writer.WriteStartObject();
writer.WritePropertyName("Operations");
writer.WriteStartArray();
}

5. Modifiez la DoOperation méthode pour ajouter le code du writer JSON :


public double DoOperation(double num1, double num2, string op)
{
double result = double.NaN; // Default value is "not-a-number" which we use if an operation,
such as division, could result in an error.
writer.WriteStartObject();
writer.WritePropertyName("Operand1");
writer.WriteValue(num1);
writer.WritePropertyName("Operand2");
writer.WriteValue(num2);
writer.WritePropertyName("Operation");
// Use a switch statement to do the math.
switch (op)
{
case "a":
result = num1 + num2;
writer.WriteValue("Add");
break;
case "s":
result = num1 - num2;
writer.WriteValue("Subtract");
break;
case "m":
result = num1 * num2;
writer.WriteValue("Multiply");
break;
case "d":
// Ask the user to enter a non-zero divisor.
if (num2 != 0)
{
result = num1 / num2;
writer.WriteValue("Divide");
}
break;
// Return text for an incorrect option entry.
default:
break;
}
writer.WritePropertyName("Result");
writer.WriteValue(result);
writer.WriteEndObject();

return result;
}

6. Vous devez ajouter une méthode pour terminer la syntaxe JSON une fois que l’utilisateur a terminé
d’entrer les données d’opération.

public void Finish()


{
writer.WriteEndArray();
writer.WriteEndObject();
writer.Close();
}

7. Et dans Program. cs, ajoutez un appel pour terminer à la fin.

// And call to close the JSON writer before return


calculator.Finish();
return;
}

8. Générez et exécutez l’application, et une fois que vous avez terminé d’entrer quelques opérations, fermez
l’application correctement à l’aide de la commande « n ». À présent, ouvrez le fichier calculatorlog.jssur et
vous devriez voir un résultat semblable à ce qui suit :

{
"Operations": [
{
"Operand1": 2.0,
"Operand2": 3.0,
"Operation": "Add",
"Result": 5.0
},
{
"Operand1": 3.0,
"Operand2": 4.0,
"Operation": "Multiply",
"Result": 12.0
}
]
}

Débogage : définir et atteindre un point d’arrêt


Le débogueur Visual Studio est un outil puissant qui vous permet d’exécuter votre code pas à pas, afin de
trouver le point exact où vous avez commis une erreur de programmation. Vous comprenez ensuite les
corrections que vous devez apporter dans votre code. Visual Studio vous permet d’effectuer des modifications
temporaires pour pouvoir continuer à exécuter le programme.
1. Dans Program. cs, cliquez sur la marge à gauche du code suivant (ou ouvrez le menu contextuel et
choisissez point d’arrêt > Insérer un point d’arrêt ou appuyez sur F9 ) :

result = calculator.DoOperation(cleanNum1, cleanNum2, op);

Le cercle rouge qui s’affiche indique un point d’arrêt. Vous pouvez utiliser des points d’arrêt pour
suspendre votre application et inspecter le code. Vous pouvez définir un point d’arrêt sur n’importe
quelle ligne de code exécutable.

2. Générez et exécutez l'application.


3. Dans l’application en cours d’exécution, tapez des valeurs pour le calcul :
Pour le premier nombre, tapez 8 et entrez-le.
Pour le deuxième nombre, tapez 0 et entrez-le.
Pour l’opérateur, commençons par le plaisir. tapez d et entrez-le.
L’application s’interrompt là où vous avez créé le point d’arrêt, ce qui est indiqué par le pointeur jaune à
gauche et le code en surbrillance. Le code en surbrillance n’a pas encore été exécuté.
Maintenant, une fois l’application suspendue, vous pouvez inspecter l’état de votre application.

Débogage : afficher les variables


1. Dans le code en surbrillance, pointez sur des variables telles que cleanNum1 et op . Vous voyez les
valeurs actuelles de ces variables ( 8 et d , respectivement), qui apparaissent dans les DataTips.

Lors du débogage, le fait de vérifier si les variables contiennent les valeurs que vous prévoyez de
conserver est souvent essentiel pour résoudre les problèmes.
2. Dans le volet inférieur, examinez la fenêtre variables locales . (S’il est fermé, choisissez Déboguer >
Windows > Locales pour l’ouvrir.)
Dans la fenêtre variables locales, vous voyez chaque variable qui est actuellement dans la portée, ainsi
que sa valeur et son type.

3. Examinez la fenêtre automatique .


La fenêtre automatique est semblable à la fenêtre variables locales , mais elle affiche les variables qui
précèdent et suivent la ligne de code en cours où votre application est suspendue.
Ensuite, vous allez exécuter le code dans le débogueur une instruction à la fois, qui est appelée pas à pas.

Débogage : pas à pas détaillé dans le code


1. Appuyez sur F11 (ou déboguez > pas à pas détaillé).
À l’aide de la commande pas à pas détaillé, l’application exécute l’instruction en cours et avance à
l’instruction exécutable suivante (généralement la ligne de code suivante). Le pointeur jaune sur la
gauche indique toujours l’instruction en cours.
Vous venez d’examiner la DoOperation méthode dans la Calculator classe.
2. Pour obtenir un aperçu hiérarchique du déroulement de votre programme, examinez la fenêtre pile des
appels . (S’il est fermé, choisissez Déboguer > Windows > Pile des appels .)

Cette vue affiche la Calculator.DoOperation méthode actuelle, indiquée par le pointeur jaune, et la
deuxième ligne affiche la fonction qui l’a appelée, à partir de la Main méthode dans Program. cs. La
fenêtre Pile des appels montre l’ordre dans lequel les méthodes et les fonctions sont appelées. En outre,
il permet d’accéder à de nombreuses fonctionnalités du débogueur, telles que accéder au code source ,
à partir du menu contextuel.
3. Appuyez sur F10 (ou déboguez > pas à pas ) plusieurs fois jusqu’à ce que l’application s’arrête sur l'
switch instruction.

switch (op)
{

La commande pas à pas principal est similaire à la commande pas à pas détaillé, sauf que si l’instruction
en cours appelle une fonction, le débogueur exécute le code dans la fonction appelée et n’interrompt pas
l’exécution tant que la fonction n’est pas retournée. Le pas à pas principal est un moyen plus rapide de
parcourir le code si vous n’êtes pas intéressé par une fonction particulière.
4. Appuyez sur F10 une fois de plus pour que l’application s’arrête sur la ligne de code suivante.

if (num2 != 0)
{

Ce code recherche un cas de division par zéro. Si l’application continue, elle lèvera une exception générale
(une erreur), mais supposons que vous considériez ce bogue comme un bogue et que vous souhaitez
effectuer une autre opération, par exemple afficher la valeur renvoyée réelle dans la console. Une option
consiste à utiliser une fonctionnalité du débogueur appelée Edit-and-continue pour apporter des
modifications au code, puis à continuer le débogage. Toutefois, nous vous présenterons une astuce
différente pour modifier temporairement le workflow d’exécution.

Débogage : tester une modification temporaire


1. Sélectionnez le pointeur jaune, actuellement suspendu sur l' if (num2 != 0) instruction, puis faites-le
glisser vers l’instruction suivante.

result = num1 / num2;


En procédant ainsi, l’application ignore complètement l' if instruction, ce qui vous permet de voir ce qui
se passe lorsque vous divisez par zéro.
2. Appuyez sur F10 pour exécuter la ligne de code.
3. Pointez sur la result variable et vous voyez qu’elle stocke la valeur Infinity .
En C#, Infinity est le résultat obtenu lorsque vous divisez par zéro.
4. Appuyez sur F5 (ou, Déboguer > continuer le débogage ).
Le symbole infini apparaît dans la console à la suite de l’opération mathématique.
5. Fermez l’application correctement à l’aide de la commande’n'.

Code terminé
Voici le code complet du fichier CalculatorLibrary. cs , une fois toutes les étapes terminées :

using System;
using System.IO;
using System.Diagnostics;
using Newtonsoft.Json;

namespace CalculatorLibrary
{
public class Calculator
{

JsonWriter writer;

public Calculator()
{
StreamWriter logFile = File.CreateText("calculatorlog.json");
logFile.AutoFlush = true;
writer = new JsonTextWriter(logFile);
writer.Formatting = Formatting.Indented;
writer.WriteStartObject();
writer.WritePropertyName("Operations");
writer.WriteStartArray();
}

public double DoOperation(double num1, double num2, string op)


{
double result = double.NaN; // Default value is "not-a-number" which we use if an operation,
such as division, could result in an error.
writer.WriteStartObject();
writer.WritePropertyName("Operand1");
writer.WriteValue(num1);
writer.WritePropertyName("Operand2");
writer.WriteValue(num2);
writer.WritePropertyName("Operation");
// Use a switch statement to do the math.
switch (op)
{
case "a":
result = num1 + num2;
writer.WriteValue("Add");
break;
case "s":
result = num1 - num2;
writer.WriteValue("Subtract");
break;
case "m":
result = num1 * num2;
writer.WriteValue("Multiply");
break;
case "d":
// Ask the user to enter a non-zero divisor.
if (num2 != 0)
{
result = num1 / num2;
writer.WriteValue("Divide");
}
break;
// Return text for an incorrect option entry.
default:
break;
}
writer.WritePropertyName("Result");
writer.WriteValue(result);
writer.WriteEndObject();

return result;
}

public void Finish()


{
writer.WriteEndArray();
writer.WriteEndObject();
writer.Close();
}
}
}

Et voici le code pour Program. cs:

using System;
using CalculatorLibrary;

namespace CalculatorProgram
{

class Program
{
static void Main(string[] args)
{
bool endApp = false;
// Display title as the C# console calculator app.
Console.WriteLine("Console Calculator in C#\r");
Console.WriteLine("------------------------\n");

Calculator calculator = new Calculator();


while (!endApp)
{
// Declare variables and set to empty.
string numInput1 = "";
string numInput2 = "";
double result = 0;

// Ask the user to type the first number.


Console.Write("Type a number, and then press Enter: ");
numInput1 = Console.ReadLine();

double cleanNum1 = 0;
while (!double.TryParse(numInput1, out cleanNum1))
{
Console.Write("This is not valid input. Please enter an integer value: ");
numInput1 = Console.ReadLine();
}

// Ask the user to type the second number.


Console.Write("Type another number, and then press Enter: ");
numInput2 = Console.ReadLine();

double cleanNum2 = 0;
while (!double.TryParse(numInput2, out cleanNum2))
{
Console.Write("This is not valid input. Please enter an integer value: ");
numInput2 = Console.ReadLine();
}

// Ask the user to choose an operator.


Console.WriteLine("Choose an operator from the following list:");
Console.WriteLine("\ta - Add");
Console.WriteLine("\ts - Subtract");
Console.WriteLine("\tm - Multiply");
Console.WriteLine("\td - Divide");
Console.Write("Your option? ");

string op = Console.ReadLine();

try
{
result = calculator.DoOperation(cleanNum1, cleanNum2, op);
if (double.IsNaN(result))
{
Console.WriteLine("This operation will result in a mathematical error.\n");
}
else Console.WriteLine("Your result: {0:0.##}\n", result);
}
catch (Exception e)
{
Console.WriteLine("Oh no! An exception occurred trying to do the math.\n - Details: " +
e.Message);
}

Console.WriteLine("------------------------\n");

// Wait for the user to respond before closing.


Console.Write("Press 'n' and Enter to close the app, or press any other key and Enter to
continue: ");
if (Console.ReadLine() == "n") endApp = true;

Console.WriteLine("\n"); // Friendly linespacing.


}
calculator.Finish();
return;
}
}
}

Étapes suivantes
Félicitations ! Vous avez terminé ce didacticiel. Pour plus d’informations, passez aux tutoriels suivants.
Continuer avec d’autres tutoriels C#
Continuer avec l’IDE de Visual Studio vue d’ensemble

Voir aussi
C# IntelliSense
Apprendre à déboguer du code C# dans Visual Studio
Tutoriel : Bien démarrer avec C# et ASP.NET Core
dans Visual Studio
14/05/2021 • 11 minutes to read

Dans ce tutoriel pour le développement C# avec ASP.NET Core à l’aide de Visual Studio, vous allez créer une
application web C# ASP.NET Core, y apporter des changements, explorer certaines fonctionnalités de
l’environnement IDE, puis exécuter l’application.

Avant de commencer
Installation de Visual Studio
Si vous n’avez pas encore installé Visual Studio, accédez à la page Téléchargements Visual Studio pour l’installer
gratuitement.
Si vous n’avez pas encore installé Visual Studio, accédez à la page Téléchargements Visual Studio pour l’installer
gratuitement.
Mettre à jour Visual Studio 2017
Si vous avez déjà installé Visual Studio, veillez à exécuter la version la plus récente. Pour plus d’informations sur
la mise à jour de votre installation, consultez la page mettre à jour Visual Studio vers la version la plus récente .
Choisir votre thème (facultatif )
Ce tutoriel contient des captures d’écran qui utilisent le thème foncé. Si vous n’utilisez pas le thème foncé mais
que vous aimeriez l’utiliser, consultez la page Personnaliser l’éditeur et l’IDE de Visual Studio pour savoir
comment faire.

Créer un projet
Tout d’abord, nous allons créer un projet ASP.NET Core. Le type de projet inclut tous les fichiers de modèles
nécessaires à un site web parfaitement fonctionnel, avant même d’avoir ajouté quoi que ce soit !
1. Ouvrez Visual Studio 2017.
2. Dans la barre de menus supérieure, choisissez Fichier > Nouveau > Projet .
3. Dans la boîte de dialogue Nouveau projet , dans le volet gauche, développez Visual C# , Web , puis
choisissez .NET Core . Dans le volet central, choisissez Application web ASP.NET Core . Nommez
ensuite le fichier MyCoreApp, puis choisissez OK .
Ajouter une charge de travail (facultatif )
Si vous ne voyez pas le modèle de projet Application web ASP.NET Core , vous pouvez l’obtenir en ajoutant la
charge de travail Développement web et ASP.NET . Vous pouvez ajouter cette charge de travail de l’une des
deux manières suivantes, en fonction des mises à jour de Visual Studio 2017 qui sont installées sur votre
ordinateur.
Option 1 : Utiliser la boîte de dialogue Nouveau projet
1. Sélectionnez le lien Ouvrir Visual Studio Installer dans le volet gauche de la boîte de dialogue
Nouveau projet . (Selon vos paramètres d’affichage, vous devrez peut-être faire défiler l’écran pour le
voir.)

2. Visual Studio Installer est lancé. Choisissez la charge de travail Développement web et ASP.NET , puis
Modifier .

(Vous devrez peut-être fermer Visual Studio pour pouvoir continuer l’installation de la nouvelle charge de
travail.)
Option 2 : Utiliser la barre de menus Outils
1. Annulez la boîte de dialogue Nouveau projet . Puis, dans la barre de menus supérieure, choisissez
Outils > accéder aux outils et aux fonctionnalités .
2. Visual Studio Installer est lancé. Choisissez la charge de travail Développement web et ASP.NET , puis
Modifier .
(Vous devrez peut-être fermer Visual Studio pour pouvoir continuer l’installation de la nouvelle charge de
travail.)
Ajouter un modèle de projet
1. Dans la boîte de dialogue Nouvelle application web ASP.NET Core , choisissez le modèle de projet
Application web .
2. Vérifiez qu’ASP.NET Core 2.1 apparaît dans le menu déroulant supérieur. Puis, choisissez OK .

NOTE
Si vous ne voyez pas ASP.NET Core 2.1 dans le menu déroulant du haut, vérifiez que vous exécutez la mise en
production la plus récente de Visual Studio. Pour plus d’informations sur la mise à jour de votre installation,
consultez la page mettre à jour Visual Studio vers la version la plus récente .

1. Dans la fenêtre Démarrer, choisissez créer un nouveau projet .


2. Dans la fenêtre créer un nouveau projet , choisissez C# dans la liste langue. Ensuite, choisissez
Windows dans la liste plateforme et Web dans la liste types de projets.
Après avoir appliqué les filtres de langue, de plateforme et de type de projet, choisissez le modèle d'
application Web ASP.net Core , puis choisissez suivant .
NOTE
Si vous ne voyez pas le modèle d' application Web ASP.net Core , vous pouvez l’installer à partir de la fenêtre
créer un nouveau projet . Dans le Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ? , choisissez le lien
Installer plus d’outils et de fonctionnalités .

Ensuite, dans Visual Studio Installer, choisissez la charge de travail Développement web et ASP.NET .

Après cela, choisissez le bouton Modifier dans Visual Studio Installer. Si vous êtes invité à enregistrer votre travail,
faites-le. Ensuite, choisissez Continuer pour installer la charge de travail. Ensuite, revenez à l’étape 2 de cette
procédure « Créer un projet ».

3. Dans la fenêtre Configurer votre nouveau projet , tapez ou entrez MyCoreApp dans la zone Nom du
projet . Ensuite, choisissez suivant .

4. Dans la fenêtre informations supplémentaires , vérifiez que .net Core 3,1 s’affiche dans le menu
déroulant supérieur. Notez que vous pouvez choisir d’activer la prise en charge de l’ancrage en activant la
case à cocher. Vous pouvez également ajouter la prise en charge de l’authentification en cliquant sur le
bouton modifier l’authentification. Plusieurs options sont disponibles :
None : aucune authentification.
Comptes individuels : ceux-ci sont stockés dans une base de données locale ou basée sur Azure.
Plateforme d’identité Microsoft : cette option utilise Active Directory, Azure AD ou Microsoft 365 pour
l’authentification.
Windows : adapté aux applications intranet.
Laissez la case activer l’ancrage désactivée et sélectionnez aucune pour type d’authentification.
Sélectionnez ensuite Create (Créer).

Visual Studio ouvre votre nouveau projet.


À propos de votre solution
Cette solution suit le modèle de conception Razor Pages . Il diffère du modèle de conception modèle-vue-
contrôleur (MVC) en ce qu’il est simplifié de façon à intégrer le code du modèle et du contrôleur dans la Razor
Page proprement dite.

Visite guidée de votre solution


1. Le modèle de projet crée une solution avec un seul projet ASP.NET Core nommé MyCoreApp. Choisissez
l’onglet Explorateur de solutions pour afficher son contenu.

2. Développez le dossier Pages , puis About.cshtml.


3. Affichez le fichier About.cshtml dans l’éditeur de code.

4. Choisissez le fichier About.cshtml.cs .

5. Affichez le fichier About.cshtml.cs dans l’éditeur de code.


6. Le projet contient un dossier wwwroot qui représente la racine de votre site web. Développez le dossier
pour voir son contenu.

Vous pouvez placer du contenu de site statique, par exemple —des feuilles de style CSS, des images et
des bibliothèques JavaScript—, directement dans les chemins souhaités.
7. Le projet contient également des fichiers de configuration qui gèrent l’application Web au moment de
l’exécution. La configuration de l’application par défaut est stockée dans appsettings.json. Toutefois, vous
pouvez remplacer ces paramètres à l’aide de appsettings.Development.json. Développez le fichier
appsettings.json pour voir le fichier appsettings.Development.json .

Exécuter, déboguer et apporter des changements


1. Choisissez le bouton IIS Express dans l’IDE pour générer et exécuter l’application en mode débogage.
(Vous pouvez aussi appuyer sur F5 , ou choisir Déboguer > Démarrer le débogage dans la barre de
menus.)
NOTE
Si vous obtenez le message d’erreur Impossible de se connecter au ser veur web « IIS Express » , fermez
Visual Studio et rouvrez-le en utilisant l’option Exécuter en tant qu’administrateur dans le menu contextuel.
Ensuite, réexécutez l’application.
Vous pouvez également recevoir un message qui vous demande si vous voulez accepter un certificat Express SSL
IIS. Pour voir le code dans un navigateur web, choisissez Oui, puis choisissez à nouveau Oui si vous recevez un
message d’avertissement de sécurité.

2. Visual Studio lance une fenêtre de navigateur. Les pages Home , About et Contact apparaissent dans la
barre de menus. (Si ce n’est pas le cas, sélectionnez l’élément de menu « hamburger » pour les afficher.)

3. Choisissez About dans la barre de menus.


Entre autres choses, la page About du navigateur affiche le texte défini dans le fichier About.cshtml.

4. Retournez dans Visual Studio, puis appuyez sur MAJ+F5 pour arrêter le mode Déboguer. Cela ferme
également le projet dans la fenêtre du navigateur.
5. Dans Visual Studio, choisissez About.cshtml . Ensuite, supprimez le mot additional et ajoutez à la place
les mots file and directory.

6. Choisissez About.cshtml.cs . Ensuite, nettoyez les directives using en haut du fichier à l’aide du
raccourci suivant :
Choisissez l’une des directives using grisées. Une ampoule Actions rapides apparaît alors juste au-
dessous du signe insertion ou dans la marge de gauche. Choisissez l’ampoule, puis Supprimer les
Usings inutiles .
Visual Studio supprime les directives using inutiles du fichier.
7. Ensuite, remplacez le corps de la méthode OnGet() par le code suivant :

public void OnGet()


{
string directory = Environment.CurrentDirectory;
Message = String.Format("Your directory is {0}.", directory);
}

8. Remarquez les deux soulignements ondulés qui s’affichent sous Environment et String . Les
soulignements ondulés signifient que ces types sont hors de portée.

Ouvrez la barre d’outils Liste d’erreurs où sont répertoriées ces mêmes erreurs. (Si la barre d’outils
Liste d’erreurs n’est pas visible, choisissez Afficher > Liste d’erreurs dans la barre de menus
supérieure.)

9. Nous allons résoudre ce problème. Dans l’éditeur de code, placez votre curseur sur l’une des lignes
contenant l’erreur, puis choisissez l’ampoule Actions rapides dans la marge de gauche. Ensuite, dans le
menu déroulant, choisissez using System; pour ajouter cette directive en haut de votre fichier et
résoudre les erreurs.
10. Appuyez sur CTRL + S pour enregistrer vos modifications, puis appuyez sur F5 pour ouvrir votre projet
dans le navigateur Web.
11. En haut du site web, choisissez About pour afficher vos modifications.

12. Fermez le navigateur Web, appuyez sur MAJ + F5 pour arrêter le mode débogage, puis fermez Visual
Studio.

Visite guidée de votre solution


1. Le modèle de projet crée une solution avec un seul projet ASP.NET Core nommé MyCoreApp. Choisissez
l’onglet Explorateur de solutions pour afficher son contenu.
2. Développez le dossier pages .

3. Affichez le fichier index. cshtml dans l’éditeur de code.

4. Chaque fichier. cshtml est associé à un fichier de code. Pour ouvrir le fichier de code dans l’éditeur,
développez le nœud index. cshtml dans Explorateur de solutions, puis choisissez le fichier index.
cshtml. cs .

5. Affichez le fichier index. cshtml. cs dans l’éditeur de code.


6. Le projet contient un dossier wwwroot qui représente la racine de votre site web. Développez le dossier
pour voir son contenu.

Vous pouvez placer du contenu de site statique, par exemple —des feuilles de style CSS, des images et
des bibliothèques JavaScript—, directement dans les chemins souhaités.
7. Le projet contient également des fichiers de configuration qui gèrent l’application Web au moment de
l’exécution. La configuration de l’application par défaut est stockée dans appsettings.json. Toutefois, vous
pouvez remplacer ces paramètres à l’aide de appsettings.Development.json. Développez le fichier
appsettings.json pour voir le fichier appsettings.Development.json .
Exécuter, déboguer et apporter des changements
1. Choisissez le bouton IIS Express dans l’IDE pour générer et exécuter l’application en mode débogage.
(Vous pouvez aussi appuyer sur F5 , ou choisir Déboguer > Démarrer le débogage dans la barre de
menus.)

NOTE
Si vous obtenez le message d’erreur Impossible de se connecter au ser veur web « IIS Express » , fermez
Visual Studio et rouvrez-le en utilisant l’option Exécuter en tant qu’administrateur dans le menu contextuel.
Ensuite, réexécutez l’application.
Vous pouvez également recevoir un message qui vous demande si vous voulez accepter un certificat Express SSL
IIS. Pour voir le code dans un navigateur web, choisissez Oui, puis choisissez à nouveau Oui si vous recevez un
message d’avertissement de sécurité.

2. Visual Studio lance une fenêtre de navigateur. Vous devez ensuite voir page d' hébergement et pages de
confidentialité dans la barre de menus.
3. Dans la barre de menus, choisissez confidentialité .
La page confidentialité dans le navigateur affiche le texte qui est défini dans le fichier privacy. cshtml .

4. Retournez dans Visual Studio, puis appuyez sur MAJ+F5 pour arrêter le mode Déboguer. Cela ferme
également le projet dans la fenêtre du navigateur.
5. Dans Visual Studio, ouvrez privacy. cshtml pour le modifier. Ensuite, supprimez les mots Utilisez cette
page pour détailler la politique de confidentialité de votre site et, à la place, ajoutez les mots que cette
page est en cours de construction en tant que @ViewData [« timestamp »].
6. À présent, nous allons modifier le code. Choisissez privacy. cshtml. cs . Ensuite, nettoyez les directives
using en haut du fichier à l’aide du raccourci suivant :

Choisissez l’une des directives using grisées. Une ampoule Actions rapides apparaît alors juste au-
dessous du signe insertion ou dans la marge de gauche. Choisissez l’ampoule, puis pointez sur
Supprimer les utilisations inutiles .

Choisissez maintenant aperçu des modifications pour voir ce qui va changer.

Choisissez Appliquer . Visual Studio supprime les directives using inutiles du fichier.
7. Ensuite, remplacez le corps de la méthode OnGet() par le code suivant :

public void OnGet()


{
string dateTime = DateTime.Now.ToShortDateString();
ViewData["TimeStamp"] = dateTime;
}

8. Notez que deux soulignements ondulés s’affichent sous DateTime . Les soulignements ondulés
s’affichent, car ces types ne sont pas dans la portée.
Ouvrez la barre d’outils Liste d’erreurs où sont répertoriées ces mêmes erreurs. (Si la barre d’outils
Liste d’erreurs n’est pas visible, choisissez Afficher > Liste d’erreurs dans la barre de menus
supérieure.)

9. Nous allons résoudre ce problème. Dans l’éditeur de code, placez votre curseur sur l’une des lignes
contenant l’erreur, puis choisissez l’ampoule Actions rapides dans la marge de gauche. Ensuite, dans le
menu déroulant, choisissez using System; pour ajouter cette directive en haut de votre fichier et
résoudre les erreurs.

10. Appuyez sur F5 pour ouvrir votre projet dans le navigateur Web.
11. En haut du site Web, choisissez confidentialité pour afficher vos modifications.

12. Fermez le navigateur Web, appuyez sur MAJ + F5 pour arrêter le mode débogage, puis fermez Visual
Studio.

Questions fréquentes (FAQ) et réponses rapides


Voici des Questions fréquentes (FAQ) rapides pour mettre en lumière certains concepts clés.
Qu’est-ce que C# ?
C# est un langage de programmation orienté objet et de type sécurisé conçu pour être robuste et facile à
apprendre.
Qu’est-ce qu’ASP.NET Core ?
ASP.NET Core est un framework open source et multiplateforme qui permet de créer des applications
connectées à internet, telles que des applications et des services web. Les applications ASP.NET Core peuvent
s’exécuter sur le .NET Framework ou .NET Core. Vous pouvez développer et exécuter des applications
multiplateformes ASP.NET Core sur Windows, Mac et Linux. ASP.NET Core est open source dans GitHub.
Qu’est-ce que Visual Studio ?
Visual Studio est une suite de développement intégrée d’outils de productivité pour les développeurs. Il s’agit
d’un programme qui sert à créer des applications et des programmes.

Étapes suivantes
Félicitations ! Vous avez terminé ce didacticiel. Nous espérons que vous en avez appris un peu plus sur C#,
ASP.NET Core et l’IDE Visual Studio. Pour en savoir plus sur la création d’une application web ou d’un site web en
C# et avec ASP.NET, suivez les tutoriels suivants :
Créer une application web Razor Pages avec ASP.NET Core

Voir aussi
Publier une application web sur Azure App Service avec Visual Studio
Didacticiel : créer votre première plateforme
Windows universelle application dans Visual Studio
avec XAML et C#
14/05/2021 • 5 minutes to read

Dans cette présentation de l’environnement de développement intégré (IDE) Visual Studio, vous allez créer une
application « Hello World » qui s’exécute sur n’importe quel appareil Windows 10. Pour ce faire, vous allez
utiliser un modèle de projet de plateforme Windows universelle (UWP), le langage XAML (Extensible Application
Markup Language) et le langage de programmation C#.
Si vous n’avez pas encore installé Visual Studio, accédez à la page Téléchargements Visual Studio pour l’installer
gratuitement.
Si vous n’avez pas encore installé Visual Studio, accédez à la page Téléchargements Visual Studio pour l’installer
gratuitement.

Créer un projet
Créez tout d’abord un projet de plateforme Windows universelle. Le type de projet inclut tous les fichiers de
modèle dont vous avez besoin au départ.
1. Ouvrez Visual Studio.
2. Dans la barre de menus supérieure, choisissez Fichier > Nouveau > Projet .
3. Dans le volet gauche de la boîte de dialogue Nouveau projet , développez Visual C# , puis choisissez
Windows universel . Dans le volet central, choisissez Application vide (Windows universel) .
Ensuite, nommez le projet HelloWorld et choisissez OK .

NOTE
Assurez-vous que l’emplacement du projet source se trouve sur un nouveau lecteur formaté en NTFS , tel que
votre lecteur de système d’exploitation. Dans le cas contraire, vous risquez de rencontrer des problèmes pour
générer et exécuter votre projet.
NOTE
Si vous ne voyez pas le modèle de projet Application vide (Windows universel) , cliquez sur le lien Ouvrir le
programme d’installation de Visual Studio dans le volet gauche de la boîte de dialogue Nouveau projet .

Visual Studio Installer est lancé. Choisissez la charge de travail Développement pour la plateforme Windows
universelle , puis Modifier .

4. Acceptez les paramètres par défaut pour Version cible et Version minimale dans la boîte de dialogue
Nouveau projet de plateforme Windows universelle .
1. Ouvrez Visual Studio puis, dans la fenêtre de démarrage, choisissez Créer un projet .
2. Sur l’écran Créer un projet , entrez Windows universel dans la zone de recherche, choisissez le modèle
C# pour Application vide (Windows universel) , puis choisissez Suivant .
NOTE
Si vous ne voyez pas le modèle de projet Application vide (Windows universel) , cliquez sur le lient Installer
plus d’outils et de fonctionnalités .

Visual Studio Installer est lancé. Choisissez la charge de travail Développement pour la plateforme Windows
universelle , puis Modifier .

3. Donnez un nom à votre projet, HelloWorld, puis choisissez créer .

4. Acceptez les paramètres par défaut pour Version cible et Version minimale dans la boîte de dialogue
Nouveau projet de plateforme Windows universelle .
NOTE
S’il s’agit de la première fois que vous avez utilisé Visual Studio pour créer une application UWP, une boîte de dialogue
Paramètres peut s’afficher. Choisissez Mode développeur , puis Oui.

Visual Studio installe un autre package en mode développeur pour vous. Une fois l’installation du package terminée,
fermez la boîte de dialogue Paramètres .

Création de l'application
Il est temps de commencer à développer. Vous allez ajouter un contrôle bouton, ajouter une action au bouton,
puis démarrer l’application « Hello World » pour voir à quoi elle ressemble.
Ajouter un bouton à la zone de conception
1. Dans l’Explorateur de solutions , double-cliquez sur MainPage.xaml pour ouvrir un mode fractionné.
Il existe deux volets : le concepteur XAML , qui comprend une zone de conception et l’éditeur XAML ,
où vous pouvez ajouter ou modifier le code.
2. Choisissez Boîte à outils pour ouvrir la fenêtre volante Boîte à outils.

(Si vous ne voyez pas l’option boîte à outils , vous pouvez l’ouvrir à partir de la barre de menus. Pour ce
faire, choisissez Afficher la > barre d’outils . Ou appuyez sur CTRL + ALT + X .)
3. Cliquez sur l’icône épingler pour ancrer la fenêtre boîte à outils.
4. Cliquez sur le contrôle Button , puis faites-le glisser dans la zone de conception.

Si vous examinez le code dans l' éditeur XAML , vous verrez que le bouton y a également été ajouté :

Ajouter une étiquette au bouton


1. Dans l' éditeur XAML , remplacez la valeur de contenu du bouton « Button » par « Hello World ! ».

2. Notez que le bouton dans le Concepteur XAML change également.


Ajouter un gestionnaire d’événements
Un « gestionnaire d’événements » semble compliqué, mais il s’agit simplement d’un autre nom pour le code qui
est appelé quand un événement se produit. Dans ce cas, il ajoute une action au bouton « Hello World! » .
1. Double-cliquez sur le contrôle bouton dans la zone de conception.
2. Modifiez le code du gestionnaire d’événements dans MainPage.xaml.cs, la page code-behind.
C’est ici que les choses deviennent intéressantes. Le gestionnaire d’événements par défaut se présente
ceci :

Modifions-le de sorte qu’il se présente comme ceci :

Voici le code à copier et coller :


private async void Button_Click(object sender, RoutedEventArgs e)
{
MediaElement mediaElement = new MediaElement();
var synth = new Windows.Media.SpeechSynthesis.SpeechSynthesizer();
Windows.Media.SpeechSynthesis.SpeechSynthesisStream stream = await
synth.SynthesizeTextToStreamAsync("Hello, World!");
mediaElement.SetSource(stream, stream.ContentType);
mediaElement.Play();
}

Que venons-nous de faire ?


Le code utilise des API Windows pour créer un objet de synthèse vocale, puis lui donne du texte à dire. (Pour
plus d’informations sur l’utilisation de SpeechSynthesis , consultez System.Speech.Synthesis.)

Exécution de l'application
Il est temps de générer, déployer et lancer l’application UWP « Hello World » pour voir à quoi elle ressemble.
Voici comment procéder.
1. Utilisez le bouton Lecture (il contient le texte Ordinateur local ) pour démarrer l’application sur
l’ordinateur local.

(Vous pouvez également choisir Déboguer > Démarrer le débogage à partir de la barre de menus ou
appuyer sur F5 pour démarrer votre application.)
2. Examinez votre application, qui apparaît vite après la disparition d’un écran de démarrage. L’application
doit ressembler à ceci :
3. Cliquez sur le bouton Hello World .
Votre appareil Windows 10 dira littéralement « Hello, World ! »
4. Pour fermer l’application, cliquez sur le bouton Arrêter le débogage dans la barre d’outils. (Vous
pouvez également choisir Déboguer > Arrêtez le débogage à partir de la barre de menus, ou appuyez
sur Maj + F5.)
Il est temps de générer, déployer et lancer l’application UWP « Hello World » pour voir à quoi elle ressemble.
Voici comment procéder.
1. Utilisez le bouton Lecture (il contient le texte Ordinateur local ) pour démarrer l’application sur
l’ordinateur local.

(Vous pouvez également choisir Déboguer > Démarrer le débogage à partir de la barre de menus ou
appuyer sur F5 pour démarrer votre application.)
2. Examinez votre application, qui apparaît vite après la disparition d’un écran de démarrage. L’application
doit ressembler à ceci :

3. Cliquez sur le bouton Hello World .


Votre appareil Windows 10 dira littéralement « Hello, World ! »
4. Pour fermer l’application, cliquez sur le bouton Arrêter le débogage dans la barre d’outils. (Vous
pouvez également choisir Déboguer > Arrêtez le débogage à partir de la barre de menus, ou appuyez
sur Maj + F5.)

Étapes suivantes
Félicitations ! Vous avez terminé ce didacticiel. Nous espérons que vous avez appris quelques principes
fondamentaux sur UWP et l’IDE Visual Studio. Pour en savoir plus, passez au tutoriel suivant :
Créer une interface utilisateur

Voir aussi
Vue d'ensemble de la plateforme Windows universelle
Obtenir des exemples d’applications UWP
Didacticiel : créer une application simple avec C#
14/05/2021 • 11 minutes to read

Avec ce didacticiel, vous allez vous familiariser avec la plupart des outils, boîtes de dialogue et concepteurs que
vous pouvez utiliser lorsque vous développez des applications avec Visual Studio. Vous allez créer une
application « Hello, World », concevoir l’interface utilisateur, ajouter du code et déboguer des erreurs, tout en
découvrant l’utilisation de l’environnement de développement intégré (IDE).

Prérequis
Si vous n’avez pas encore installé Visual Studio, accédez à la page Téléchargements Visual Studio pour l’installer
gratuitement.
Si vous n’avez pas encore installé Visual Studio, accédez à la page Téléchargements Visual Studio pour
l’installer gratuitement.
Pour ce didacticiel, vous pouvez utiliser .NET Framework ou .NET Core. .NET Core est l’infrastructure la plus
récente et la plus moderne. .NET Core nécessite Visual Studio 2019 version 16,3 ou ultérieure.

Configurer l'IDE
Quand vous ouvrez Visual Studio pour la première fois, vous êtes invité à vous connecter. Cette étape est
facultative pour ce didacticiel. Ensuite, vous pouvez voir s’afficher une boîte de dialogue qui vous invite à choisir
vos paramètres de développement et le thème de couleur. Conservez les valeurs par défaut et choisissez
Démarrer Visual Studio .

Après le démarrage de Visual Studio, vous voyez les fenêtres Outil, les menus, les barres d’outils et l’espace de la
fenêtre principale. Les fenêtres Outil sont ancrées sur les côtés gauche et droit de la fenêtre d'application.
Lancement rapide , la barre de menus et la barre d'outils standard sont situés en haut. La page de
démarrage est située au centre de la fenêtre d'application. Lorsque vous chargez une solution ou un projet, les
éditeurs et les concepteurs apparaissent dans l'espace où se trouve la Page de démarrage . Lorsque vous
développez une application, vous passez la majeure partie de votre temps dans cette zone centrale.

Quand vous lancez Visual Studio, la fenêtre de démarrage s’ouvre en premier. Sélectionnez Continuer sans
code pour ouvrir l’environnement de développement. Vous allez voir les fenêtres Outils, les menus et barres
d’outils ainsi que l’espace de la fenêtre principale. Les fenêtres Outils sont ancrées sur les côtés gauche et droit
de la fenêtre d’application. Une zone de recherche, la barre de menus et la barre d’outils standard sont situées en
haut. Quand vous chargez une solution ou un projet, les éditeurs et les concepteurs apparaissent dans l’espace
central de la fenêtre d’application. Lorsque vous développez une application, vous passez la majeure partie de
votre temps dans cette zone centrale.

Créer le projet
Lorsque vous créez une application dans Visual Studio, vous créez d'abord un projet et une solution. Pour cet
exemple, vous allez créer un projet WPF (Windows Presentation Foundation).
1. Créez un projet. Dans la barre de menus, sélectionnez fichier > nouveau > projet .

2. Dans la boîte de dialogue Nouveau projet , sélectionnez la catégorie Installé > Visual C# > Bureau
Windows , puis sélectionnez le modèle Application WPF (.NET Framework) . Nommez le projet
HelloWPFApp et sélectionnez OK .
1. Ouvrez Visual Studio 2019.
2. Dans la fenêtre de démarrage, choisissez Créer un projet .

3. Dans l’écran créer un nouveau projet , recherchez « WPF », choisissez application WPF , puis cliquez
sur suivant .
4. Dans l’écran suivant, donnez un nom au projet, HelloWPFApp , puis choisissez suivant .

5. Dans la fenêtre informations supplémentaires , .net Core 3,1 doit déjà être sélectionné pour votre
version cible de .NET Framework. Si ce n’est pas le cas, sélectionnez .net Core 3,1 . Ensuite, choisissez
créer .
Visual Studio crée la solution et le projet HelloWPFApp, et affiche les différents fichiers dans l’Explorateur de
solutions . Le Concepteur WPF affiche une vue Design et une vue XAML pour MainWindow.xaml dans une
vue fractionnée. Vous pouvez faire glisser le séparateur pour afficher une partie plus ou moins grande de
chacune des vues. Vous pouvez choisir d'afficher uniquement le mode visuel ou uniquement le mode XAML.

NOTE
Pour plus d’informations sur XAML (Extensible Application Markup Language), voir la page Vue d’ensemble de XAML pour
WPF.

Après avoir créé le projet, vous pouvez le personnaliser. Pour cela, choisissez Fenêtre Propriétés dans le menu
Affichage ou appuyez sur F4 . Ensuite, vous pouvez afficher et changer les options des éléments du projet, des
contrôles et d’autres éléments d’une application.

Changer le nom de MainWindow.xaml


Donnons un nom plus spécifique à MainWindow. Dans Explorateur de solutions , cliquez avec le bouton droit
sur MainWindow. Xaml , puis choisissez Renommer . Renommez le fichier avec Greetings. Xaml.

Créer l'interface utilisateur


Si le concepteur n’est pas ouvert, sélectionnez Greetings. Xaml et appuyez sur MAJ + F7 pour ouvrir le
concepteur.
Nous allons ajouter trois types de contrôles à cette application : un contrôle TextBlock, deux contrôles
RadioButton et un contrôle Button.
Pour ajouter un contrôle TextBlock
1. Appuyez sur CTRL + Q pour activer la zone de recherche et tapez boîte à outils . Choisissez Affichage
> Boîte à outils dans la liste des résultats.
2. Dans la fenêtre Boîte à outils , développez le nœud Contrôles WPF communs pour afficher le
contrôle TextBlock.

3. Ajoutez un contrôle TextBlock à l’aire de conception en choisissant l’élément TextBlock et en le faisant


glisser vers la fenêtre de l’aire de conception. Centrez le contrôle vers le haut de la fenêtre. Dans Visual
Studio 2019 et versions ultérieures, vous pouvez utiliser les recommandations en rouge pour centrer le
contrôle.
Votre fenêtre doit ressembler à l'illustration suivante :
Le balisage XAML devrait ressembler à l’exemple suivant :

<Grid>
<TextBlock HorizontalAlignment="Left" Margin="387,60,0,0" TextWrapping="Wrap" Text="TextBlock"
VerticalAlignment="Top"/>
</Grid>

Personnaliser le texte du bloc de texte


1. Dans la vue XAML, localisez la balise de TextBlock , puis modifiez l'attribut Text de TextBox à
Select a message option and then choose the Display button.

Le balisage XAML devrait ressembler à l’exemple suivant :

<Grid>
<TextBlock HorizontalAlignment="Left" Margin="387,60,0,0" TextWrapping="Wrap" Text="Select a
message option and then choose the Display button." VerticalAlignment="Top"/>
</Grid>

2. Recentrez l’élément TextBlock si nécessaire, puis enregistrez vos modifications en appuyant sur Ctrl+S
ou en utilisant l’élément de menu Fichier .
Vous ajouterez ensuite deux contrôles RadioButton au formulaire.
Ajouter des cases d’option
1. Dans la fenêtre Boîte à outils , recherchez le contrôle RadioButton .

2. Ajoutez deux contrôles RadioButton à l’aire de conception en choisissant l’élément RadioButton et en le


faisant glisser vers la fenêtre de l’aire de conception. Déplacez les boutons (en les sélectionnant et en
utilisant les flèches) pour les placer côte à côte sous le contrôle TextBlock. Utilisez les indications rouges
pour aligner les contrôles.
Votre fenêtre doit se présenter comme suit :
3. Dans la fenêtre Propriétés du contrôle RadioButton de gauche, affectez à la propriété Nom (propriété
en haut de la fenêtre Propriétés ) la valeur HelloButton .

4. Dans la fenêtre Propriétés du contrôle RadioButton de droite, remplacez la valeur de la propriété Name
par GoodbyeButton , puis enregistrez les modifications.

Vous allez ensuite afficher du texte pour chaque contrôle RadioButton. La procédure suivante met à jour la
propriété Contenu d'un contrôle RadioButton.
Ajouter un texte à afficher pour chaque case d’option
1. Mettez à jour l’attribut content pour HelloButton et GoodbyeButton vers "Hello" et "Goodbye" dans le
XAML. Le balisage XAML doit maintenant ressembler à l’exemple suivant :

<Grid>
<TextBlock HorizontalAlignment="Left" Margin="252,47,0,0" TextWrapping="Wrap" Text="Select a
message option and then choose the Display button." VerticalAlignment="Top"/>
<RadioButton x:Name="HelloButton" Content="Hello" HorizontalAlignment="Left"
Margin="297,161,0,0" VerticalAlignment="Top"/>
<RadioButton x:Name="GoodbyeButton" Content="Goodbye" HorizontalAlignment="Left"
Margin="488,161,0,0" VerticalAlignment="Top"/>
</Grid>

Définir une case d’option activée par défaut


Dans cette étape, nous allons faire en sorte que la case HelloButton soit cochée par défaut. Ainsi, il y aura
toujours une des deux cases d’option sélectionnée.
1. Dans l’affichage XAML, recherchez la balise de HelloButton.
2. Ajoutez un attribut IsChecked et affectez-lui la valeur True . Plus précisément, ajoutez IsChecked="True" .
Le balisage XAML doit maintenant ressembler à l’exemple suivant :

<Grid>
<TextBlock HorizontalAlignment="Left" Margin="252,47,0,0" TextWrapping="Wrap" Text="Select a
message option and then choose the Display button." VerticalAlignment="Top"/>
<RadioButton x:Name="HelloButton" Content="Hello" IsChecked="True" HorizontalAlignment="Left"
Margin="297,161,0,0" VerticalAlignment="Top"/>
<RadioButton x:Name="GoodbyeButton" Content="Goodbye" HorizontalAlignment="Left"
Margin="488,161,0,0" VerticalAlignment="Top"/>
</Grid>

Le dernier élément de l’interface utilisateur que vous ajouterez est un contrôle Button.
Ajouter le contrôle bouton
1. Dans la fenêtre Boîte à outils , recherchez le contrôle Button , puis ajoutez-le à l’aire de conception sous
les contrôles RadioButton en le faisant glisser vers le formulaire en mode Design. Si vous utilisez Visual
Studio 2019 ou une version ultérieure, une ligne rouge vous aide à centrer le contrôle.
2. Dans l’affichage XAML, changez la valeur de l’élément Content du contrôle Button de Content="Button"
en Content="Display" , puis enregistrez les modifications.
Votre fenêtre doit ressembler à l'illustration suivante.

Le balisage XAML doit maintenant ressembler à l’exemple suivant :


<Grid>
<TextBlock HorizontalAlignment="Left" Margin="252,47,0,0" TextWrapping="Wrap" Text="Select a
message option and then choose the Display button." VerticalAlignment="Top"/>
<RadioButton x:Name="HelloButton" Content="Hello" IsChecked="True" HorizontalAlignment="Left"
Margin="297,161,0,0" VerticalAlignment="Top"/>
<RadioButton x:Name="GoodbyeButton" Content="Goodbye" HorizontalAlignment="Left"
Margin="488,161,0,0" VerticalAlignment="Top"/>
<Button Content="Display" HorizontalAlignment="Left" Margin="377,270,0,0"
VerticalAlignment="Top" Width="75"/>
</Grid>

Ajouter du code au bouton d’affichage


Quand cette application s’exécute, un message s’affiche si un utilisateur choisit une case d’option et choisit
ensuite le bouton Afficher . Un message s'affiche pour Hello et un autre pour Goodbye. Pour créer ce
comportement, vous ajoutez du code à l’événement Button_Click dans Greetings.xaml.cs.
1. Dans l'aire de conception, double-cliquez sur le bouton Afficher .
Greetings.xaml.cs s’ouvre, avec le curseur dans l’événement Button_Click .

private void Button_Click(object sender, RoutedEventArgs e)


{

2. Entrez le code suivant :

if (HelloButton.IsChecked == true)
{
MessageBox.Show("Hello.");
}
else if (GoodbyeButton.IsChecked == true)
{
MessageBox.Show("Goodbye.");
}

3. Enregistrez l'application.

Déboguer et tester l'application


Vous déboguerez ensuite l’application pour rechercher les erreurs et tester l’affichage correct des deux boîtes de
message. Les instructions suivantes expliquent comment générer et lancer le débogueur. Pour plus
d’informations, vous pouvez ultérieurement consulter Générer une application WPF (WPF) et Déboguer WPF.
Rechercher et corriger des erreurs
Dans cette étape, vous recherchez l’erreur que nous avons provoquée précédemment en changeant le nom du
fichier MainWindow.xaml.
Démarrer le débogage et rechercher l’erreur
1. Démarrez le débogueur en appuyant sur F5 ou en sélectionnant Déboguer , puis Démarrer le
débogage .
Une fenêtre Mode arrêt s’affiche. La fenêtre Sor tie indique qu’une exception IOException s’est produite :
Impossible de trouver la ressource « mainwindow.xaml ».
2. Arrêtez le débogueur en sélectionnant Déboguer > arrêter le débogage .
Nous avons renommé MainWindow.xaml en Greetings.xaml au début de ce didacticiel, mais le code continue de
faire référence à MainWindow.xaml comme URI de démarrage de l’application. Cela explique pourquoi le projet
ne démarre pas.
Spécifier Greetings.xaml comme URI de démarrage
1. Dans l’Explorateur de solutions , ouvrez le fichier App.xaml.
2. Remplacez StartupUri="MainWindow.xaml" par StartupUri="Greetings.xaml" , puis enregistrez les
modifications.
Redémarrez le débogueur (appuyez sur F5 ). Vous devez voir la fenêtre Greetings de l’application.
Maintenant, fermez la fenêtre d’application pour arrêter le débogage.
<a name="debug-with-breakpoints">Déboguer à l’aide de points d’arrêt
Vous pouvez tester le code pendant le débogage en ajoutant des points d’arrêt. Vous pouvez ajouter des points
d’arrêt en choisissant Déboguer > le point d’arrêt , en cliquant dans la marge de gauche de l’éditeur à côté de
la ligne de code où vous souhaitez que le saut se produise, ou en appuyant sur F9 .
Ajouter des points d’arrêt
1. Ouvrez Greetings.xaml.cs, puis sélectionnez la ligne suivante : MessageBox.Show(&quot;Hello.")

2. Ajoutez un point d'arrêt à partir du menu en sélectionnant Déboguer , puis Basculer le point d'arrêt .
Un cercle rouge apparaît à côté de la ligne de code dans la bordure gauche de la fenêtre de l’éditeur.
3. Sélectionnez la ligne suivante : MessageBox.Show("Goodbye.") .
4. Appuyez sur la touche F9 pour ajouter un point d’arrêt, puis sur la touche F5 pour démarrer le débogage.
5. Dans la fenêtre Greetings , choisissez la case d'option Hello , puis le bouton Afficher .
La ligne MessageBox.Show("Hello.") est mise en surbrillance en jaune. Dans la partie inférieure de l’IDE,
les fenêtres Automatique, Variables locales et Espion sont ancrées ensemble sur le côté gauche. Les
fenêtres Pile des appels, Points d’arrêt, Paramètres d’exception, Commande, Immédiat et Sortie sont
ancrées ensemble sur le côté droit.
6. Dans la barre de menus, choisissez Déboguer > pas à pas sor tant .
L’application reprend l’exécution et une boîte de message affiche le mot « Hello ».
7. Choisissez le bouton OK dans la boîte de message pour la fermer.
8. Dans la fenêtre Greetings , choisissez la case d'option Goodbye , puis le bouton Afficher .
La ligne MessageBox.Show("Goodbye.") est mise en surbrillance en jaune.
9. Appuyez sur la touche F5 pour continuer le débogage. Lorsque la boîte de message s'affiche, choisissez
le bouton OK sur la boîte de message pour la fermer.
10. Fermez la fenêtre d’application pour arrêter le débogage.
11. Dans la barre de menus, choisissez Déboguer > Désactiver tous les points d’arrêt .
Afficher une représentation des éléments d’interface utilisateur
Dans l’application en cours d’exécution, vous devriez voir un widget qui apparaît en haut de la fenêtre. Il s’agit
d’une application auxiliaire de Runtime qui fournit un accès rapide à certaines fonctionnalités de débogage
utiles. Cliquez sur le premier bouton, puis sur arborescence d’éléments visuels en direct . Vous devez voir
une fenêtre avec une arborescence qui contient tous les éléments visuels de votre page. Développez les nœuds
pour rechercher les boutons que vous avez ajoutés.
Générer une version Release de l'application
Maintenant que vous avez vérifié que tout fonctionne, vous pouvez préparer une version Release de
l’application.
1. Dans le menu principal, sélectionnez générer une > solution propre pour supprimer les fichiers
intermédiaires et les fichiers de sortie créés pendant les générations précédentes. Cette opération n'est
pas nécessaire, mais elle nettoie les sorties des versions Debug.
2. Remplacez la configuration de build Debug pour HelloWPFApp par Release à l’aide du contrôle de liste
déroulante de la barre d’outils (« Debug » est actuellement affiché).
3. Générez la solution en choisissant générer > générer la solution .
Félicitations ! Vous avez terminé ce didacticiel. Vous pouvez trouver le fichier . exe que vous avez généré dans le
répertoire de votre solution et de votre projet (. ..\HelloWPFApp\HelloWPFApp\bin\Release).

Étapes suivantes
Félicitations ! Vous avez terminé ce didacticiel. Pour plus d’informations, passez aux tutoriels suivants.
Continuer avec d’autres tutoriels WPF

Voir aussi
Conseils de productivité
Créer une application Windows Forms dans Visual
Studio avec C#
14/05/2021 • 4 minutes to read

Dans cette brève introduction à l’environnement de développement intégré (IDE) de Visual Studio, vous allez
créer une simple application C# avec une interface utilisateur Windows.
Si vous n’avez pas encore installé Visual Studio, accédez à la page Téléchargements Visual Studio pour l’installer
gratuitement.
Si vous n’avez pas encore installé Visual Studio, accédez à la page Téléchargements Visual Studio pour l’installer
gratuitement.

NOTE
Certaines des captures d’écran de ce tutoriel utilisent le thème foncé. Si vous n’utilisez pas le thème foncé mais que vous
aimeriez l’utiliser, consultez la page Personnaliser l’éditeur et l’IDE de Visual Studio pour savoir comment faire.

Créer un projet
Vous allez d’abord créer un projet d’application C#. Le type de projet inclut tous les fichiers de modèle dont vous
aurez besoin au départ.
1. Ouvrez Visual Studio 2017.
2. Dans la barre de menus supérieure, choisissez Fichier > Nouveau > Projet .
3. Dans la boîte de dialogue nouveau projet , dans le volet gauche, développez Visual C# , puis choisissez
Bureau Windows . Dans le volet central, choisissez Windows Forms App (.NET Framework) .
Nommez ensuite le fichier HelloWorld .
Si vous ne voyez pas le modèle de projet Windows Forms App (.NET Framework) , quittez la boîte de
dialogue Nouveau projet puis, dans la barre de menus supérieure, choisissez Outils > Obtenir les
outils et fonctionnalités . Visual Studio Installer est lancé. Choisissez la charge de travail
développement .net Desktop , puis choisissez modifier .

1. Ouvrez Visual Studio 2019.


2. Dans la fenêtre Démarrer, choisissez créer un nouveau projet .
3. Dans la fenêtre créer un nouveau projet , choisissez le modèle d' application Windows Forms
(.NET Framework) pour C#.
(Si vous préférez, vous pouvez affiner votre recherche pour accéder rapidement au modèle de votre
choix. Par exemple, entrez ou tapez Windows Forms application dans la zone de recherche. Ensuite,
choisissez C# dans la liste langue, puis choisissez Windows dans la liste plateforme.)
NOTE
Si vous ne voyez pas le modèle Windows Forms (.NET Framework) , vous pouvez l’installer à partir de la
fenêtre Créer un projet . Dans le Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ? , choisissez le lien Installer
plus d’outils et de fonctionnalités .

Ensuite, dans Visual Studio Installer, choisissez la charge de travail Développement .NET Desktop .

Après cela, choisissez le bouton Modifier dans Visual Studio Installer. Vous pouvez être invité à enregistrer votre
travail ; le cas échéant, faites-le. Ensuite, choisissez Continuer pour installer la charge de travail. Ensuite, revenez à
l’étape 2 de cette procédure « Créer un projet ».

4. Dans la fenêtre Configurer votre nouveau projet , tapez ou entrez HelloWorld dans la zone Nom du
projet . Ensuite, choisissez créer .

Visual Studio ouvre votre nouveau projet.

Création de l'application
Une fois que vous avez sélectionné votre modèle de projet C# et que vous avez nommé votre fichier, Visual
Studio ouvre un formulaire pour vous. Un formulaire est une interface utilisateur Windows. Nous allons créer
une application « Hello World » en ajoutant des contrôles au formulaire, puis exécuter l’application.
Ajouter un bouton au formulaire
1. Choisissez Boîte à outils pour ouvrir la fenêtre volante Boîte à outils.
(Si vous ne voyez pas l’option de survol de la boîte à outils , vous pouvez l’ouvrir à partir de la barre de
menus. Pour ce faire, Affichez la > boîte à outils . Ou appuyez sur CTRL + ALT + X .)
2. Choisissez l’icône épingler pour ancrer la fenêtre boîte à outils .

3. Choisissez le contrôle Button , puis faites-le glisser sur le formulaire.

4. Dans la fenêtre Propriétés , recherchez Text , changez le nom de Button1 en Click this , puis appuyez
sur entrée .
(Si vous ne voyez pas la fenêtre Propriétés , vous pouvez l’ouvrir à partir de la barre de menus. Pour ce
faire, choisissez Afficher la > fenêtre Propriétés . Ou appuyez sur F4 .)
5. Dans la section Design de la fenêtre Propriétés , remplacez le nom Button1 par btnClickThis , puis
appuyez sur Entrée .

NOTE
Si vous avez classé par ordre alphabétique la liste dans la fenêtre Propriétés , Button1 apparaît dans la section
(DataBindings) à la place.

Ajouter une étiquette au formulaire


Maintenant que nous avons ajouté un contrôle bouton pour créer une action, nous allons ajouter un contrôle
étiquette auquel envoyer le texte.
1. Sélectionnez le contrôle label dans la fenêtre boîte à outils , puis faites-le glisser sur le formulaire et
déposez-le sous le bouton cliquez sur ce bouton.
2. Dans la section conception ou la section (DataBindings) de la fenêtre Propriétés , remplacez le nom
de Label1 par lblHelloWorld , puis appuyez sur entrée .
Ajouter du code au formulaire
1. Dans la fenêtre Form1. cs []de conception , double-cliquez sur le bouton cliquez sur ce bouton pour
ouvrir la fenêtre Form1. cs .
(Vous pouvez également développer Form1. cs dans Explorateur de solutions , puis choisir Form1 .)
2. Dans la fenêtre Form1. cs , après la ligne void privée , tapez ou entrez
lblHelloWorld.Text = "Hello World!"; comme indiqué dans la capture d’écran suivante :
Exécution de l'application
1. Choisissez le bouton Démarrer pour exécuter l’application.

Il se passe alors plusieurs choses. Dans l’IDE de Visual Studio, la fenêtre outils de diagnostic s’ouvre et
une fenêtre sor tie s’ouvre. Mais en dehors de l’IDE, une boîte de dialogue Form1 s’affiche. Elle inclut
votre clic sur ce bouton et le texte qui indique Label1 .
2. Cliquez sur ce bouton dans la boîte de dialogue Form1 . Notez que le texte Label1 devient Hello
World ! .

3. Fermez la boîte de dialogue Form1 pour arrêter l’exécution de l’application.

Étapes suivantes
Pour en savoir plus, passez au tutoriel suivant :
Tutoriel : Créer une visionneuse d’images
Voir aussi
Autres didacticiels C#
Didacticiels de Visual Basic
Didacticiels C++
Comment : exécuter un programme C# dans Visual
Studio
14/05/2021 • 6 minutes to read

Ce que vous devez faire pour exécuter un programme dépend de ce que vous démarrez, du type de programme,
de l’application ou du service dont il s’agit et de la nécessité ou non de l’exécuter sous le débogueur. Dans le cas
le plus simple, quand un projet est ouvert dans Visual Studio, générez-le et exécutez-le en appuyant sur CTRL +
F5 (exécuter sans débogage ) ou F5 (Démarrer avec le débogage ) ou appuyez sur la flèche verte (bouton
Démarrer ) de la barre d’outils principale de Visual Studio.

Démarrage à partir d’un projet


Si vous avez un projet C# (fichier . csproj ), vous pouvez l’exécuter, s’il s’agit d’un programme exécutable. Si un
projet contient un fichier C# avec une Main méthode et que sa sortie est un fichier exécutable (exe), il
s’exécutera probablement s’il est généré avec succès.
Si vous disposez déjà du code pour votre programme dans un projet dans Visual Studio, ouvrez le projet. Pour
ouvrir le projet, double-cliquez ou appuyez sur le fichier . csproj dans l’Explorateur de fichiers Windows, ou dans
Visual Studio, choisissez ouvrir un projet , recherchez le fichier projet (. csproj) et choisissez le fichier projet.
Une fois que les projets se chargent dans Visual Studio, appuyez sur CTRL + F5 (exécuter sans débogage ) ou
utilisez le bouton Démarrer vert dans la barre d’outils de Visual Studio pour exécuter le programme. S’il y a
plusieurs projets, celui avec la Main méthode doit être défini comme projet de démarrage. Pour définir le projet
de démarrage, cliquez avec le bouton droit sur un nœud de projet, puis choisissez définir comme projet de
démarrage .
Visual Studio tente de générer et d’exécuter votre projet. Si des erreurs de build se produisent, la sortie de
génération s’affiche dans la fenêtre sor tie et les erreurs dans la fenêtre liste d’erreurs .
Si la génération est réussie, l’application s’exécute de manière appropriée pour le type de projet. Les applications
de console s’exécutent dans une fenêtre de terminal, les applications de bureau Windows démarrent dans une
nouvelle fenêtre, les applications Web démarrent dans le navigateur (hébergé par IIS Express), et ainsi de suite.

À partir du code
Si vous démarrez à partir d’une liste de code, d’un fichier de code ou d’un petit nombre de fichiers, assurez-vous
d’abord que le code que vous souhaitez exécuter provient d’une source fiable et qu’il s’agit d’un programme
exécutable. S’il possède une Main méthode, il est probablement conçu comme un programme exécutable que
vous pouvez utiliser avec le modèle d’application console pour créer un projet à utiliser dans Visual Studio.
Liste de code pour un seul fichier
Démarrez Visual Studio, ouvrez un projet de console C# vide, sélectionnez tout le code dans le fichier. cs qui se
trouve déjà dans le projet, puis supprimez-le. Collez ensuite le contenu de votre code dans le fichier. cs. Lorsque
vous collez le code, remplacez ou supprimez le code qui était auparavant. Renommez le fichier pour qu’il
corresponde au code d’origine.
Listes de code pour quelques fichiers
Démarrez Visual Studio, ouvrez un projet de console C# vide, sélectionnez tout le code dans le fichier. cs qui se
trouve déjà dans le projet, puis supprimez-le. Collez ensuite le contenu du premier fichier de code dans le fichier.
cs. Renommez le fichier pour qu’il corresponde au code d’origine.
Pour un deuxième fichier, cliquez avec le bouton droit sur le nœud du projet dans Explorateur de solutions
pour ouvrir le menu contextuel du projet, puis choisissez Ajouter > élément existant (ou utilisez la
combinaison de touches MAJ + ALT + a ), puis sélectionnez les fichiers de code.
Plusieurs fichiers sur le disque
1. Créez un nouveau projet de type approprié (utilisez l' application console C# si vous n’en êtes pas sûr).
2. Cliquez avec le bouton droit sur le nœud du projet, se Ajouter un > élément existant pour sélectionner
les fichiers et les importer dans votre projet.
Démarrage à partir d’un dossier
Lorsque vous utilisez un dossier contenant de nombreux fichiers, commencez par vérifier s’il existe un projet ou
une solution. Si le programme a été créé avec Visual Studio, vous devez trouver un fichier projet ou un fichier
solution. Recherchez les fichiers portant l’extension . csproj ou. sln et, dans l’Explorateur de fichiers Windows,
double-cliquez sur l’un d’eux pour les ouvrir dans Visual Studio. Consultez Démarrer à partir d’une solution ou
d’un projet Visual Studio.
Si vous n’avez pas de fichier projet, par exemple si le code a été développé dans un autre environnement de
développement, ouvrez le dossier de niveau supérieur à l’aide de la méthode ouvrir le dossier dans Visual
Studio. Consultez développer du code sans projets ni solutions.

Démarrage à partir d’un GitHub ou d’Azure DevOps référentiel


Si le code que vous souhaitez exécuter se trouve dans GitHub ou dans un référentiel Azure DevOps, vous
pouvez utiliser Visual Studio pour ouvrir le projet directement à partir du référentiel. Consultez ouvrir un projet
à partir d’un référentiel.

Exécuter le programme
Pour démarrer le programme, appuyez sur la flèche verte (bouton Démarrer ) de la barre d’outils principale de
Visual Studio, ou appuyez sur F5 ou sur CTRL + F5 pour exécuter le programme. Quand vous utilisez le bouton
Démarrer , il s’exécute sous le débogueur. Visual Studio tente de générer le code dans votre projet et de
l’exécuter. Si cela fonctionne, parfait ! Mais si ce n’est pas le cas, poursuivez la lecture pour obtenir des idées sur
la manière de réussir la génération.

Résolution des problèmes


Votre code peut contenir des erreurs, mais si le code est correct, mais dépend simplement d’autres assemblys ou
packages NuGet, ou a été écrit pour cibler une version différente de .NET, vous pouvez peut-être le corriger
facilement.
Ajouter des références
Pour générer correctement, le code doit être correct et les références appropriées doivent être configurées pour
les bibliothèques ou d’autres dépendances. Vous pouvez examiner les lignes ondulées rouges et au liste
d’erreurs pour voir si le programme comporte des erreurs, même avant de le compiler et de l’exécuter. Si vous
rencontrez des erreurs liées à des noms non résolus, vous devrez probablement ajouter une référence ou une
directive using, ou les deux. Si le code fait référence à des assemblys ou des packages NuGet, vous devez ajouter
ces références dans le projet.
Visual Studio tente de vous aider à identifier les références manquantes. Lorsqu’un nom n’est pas résolu, une
icône d’ampoule s’affiche dans l’éditeur. Si vous cliquez sur l’ampoule, vous pouvez voir des suggestions sur la
façon de résoudre le problème. Les correctifs peuvent être les suivants :
Ajouter une directive using
Ajoutez une référence à un assembly, ou
Installez un package NuGet.
Directive using manquante
Par exemple, dans l’écran suivant, vous pouvez choisir d’ajouter using System; au début du fichier de code pour
résoudre le nom non résolu Console :

Référence d’assembly manquante


Les références .NET peuvent se présenter sous la forme d’assemblys ou de packages NuGet. En règle générale, si
vous trouvez du code source, le serveur de publication ou l’auteur explique les assemblys requis et les packages
dont le code dépend. Pour ajouter manuellement une référence à un projet, cliquez avec le bouton droit sur le
nœud références dans le Explorateur de solutions , choisissez Ajouter une référence , puis recherchez
l’assembly requis.
Vous pouvez rechercher des assemblys et ajouter des références en suivant les instructions fournies dans
Ajouter ou supprimer des références à l’aide du gestionnairede références.
Package NuGet manquant
Si Visual Studio détecte un package NuGet manquant, une ampoule s’affiche et vous donne la possibilité de
l’installer :

Si cela ne résout pas le problème et que Visual Studio ne peut pas localiser le package, essayez de le Rechercher
en ligne. Consultez installer et utiliser un package NuGet dans Visual Studio.

Utiliser la version appropriée de .NET


Étant donné que les différentes versions de la .NET Framework ont un certain degré de compatibilité
descendante, un Framework plus récent peut exécuter du code écrit pour une infrastructure plus ancienne sans
aucune modification. Toutefois, vous devez parfois cibler un Framework spécifique. Vous devrez peut-être
installer une version spécifique du .NET Framework ou de .NET Core, si elle n’est pas déjà installée. Consultez
modifier Visual Studio.
Pour modifier la version cible du .NET Framework, consultez modifier la version cible du .NET Framework. Pour
plus d’informations, consultez dépannage .NET Framework erreurs de ciblage.

Étapes suivantes
Explorez l’environnement de développement Visual Studio en lisant Bienvenue dans l’IDE de Visual Studio.

Voir aussi
Créer votre première application C#
En savoir plus sur l’utilisation de l’éditeur de code
avec C#
14/05/2021 • 6 minutes to read

Dans cette présentation de 10 minutes de l’éditeur de code de Visual Studio, nous allons ajouter du code à un
fichier pour examiner certaines façons dont Visual Studio facilite l’écriture, la navigation et la compréhension du
code C#.

TIP
Si vous n’avez pas encore installé Visual Studio, accédez à la page Téléchargements Visual Studio pour l’installer
gratuitement.

TIP
Si vous n’avez pas encore installé Visual Studio, accédez à la page Téléchargements Visual Studio pour l’installer
gratuitement.

Cet article suppose de connaître C#. Si ce n’est pas votre cas, nous vous suggérons de commencer par un
tutoriel comme Bien démarrer avec C# et ASP.NET Core dans Visual Studio.

TIP
Pour suivre cet article, vérifiez que vous avez sélectionné les paramètres C# pour Visual Studio. Pour plus d’informations
sur la sélection des paramètres pour l’environnement de développement intégré (IDE), consultez Sélectionner les
paramètres d’environnement.

Créer un fichier de code


Vous allez commencer par créer un fichier et y ajouter du code.
1. Ouvrez Visual Studio.
1. Ouvrez Visual Studio. Appuyez sur Échap ou cliquez sur Continuer sans code dans la fenêtre de
démarrage pour ouvrir l’environnement de développement.
2. Dans le menu fichier de la barre de menus, choisissez nouveau > fichier ou appuyez sur CTRL + N .
3. Dans la boîte de dialogue Nouveau fichier , sous la catégorie Général , choisissez Classe Visual C# ,
puis choisissez Ouvrir .
Le nouveau fichier qui s’ouvre dans l’éditeur présente le squelette d’une classe C#. (Notez que nous ne
sommes pas obligés de créer un projet Visual Studio complet pour bénéficier de certains des avantages
offerts par l’éditeur de code. Tout ce dont nous avons besoin, c’est d’un fichier de code.)
Utiliser des extraits de code
Visual Studio fournit des extraits de code qui vous aident à créer rapidement et facilement les blocs de code
couramment utilisés. Ces extraits de code sont disponibles pour plusieurs langages de programmation, y
compris C#, Visual Basic et C++. Vous allez maintenant ajouter l’extrait de code void Main C# dans votre fichier.
1. Placez le curseur juste au-dessus de l’accolade fermante finale } dans le fichier, puis tapez les caractères
(ce qui signifie que svm static void Main — vous ne vous inquiétez pas trop si vous ne savez pas ce
que cela signifie).
Une boîte de dialogue contextuelle affiche des informations relatives à l’extrait de code svm .

2. Appuyez deux fois sur Tab pour insérer l’extrait de code.


La signature de la méthode static void Main() est ajoutée au fichier. La méthode Main() est le point
d’entrée pour les applications C#.
Les extraits de code disponibles diffèrent en fonction des langages de programmation. Vous pouvez consulter
les extraits de code disponibles pour votre langage en choisissant modifier > IntelliSense > Insérer un
extrait ou en appuyant sur CTRL + K , CTRL + X , puis en choisissant le dossier de votre langue. Pour C#, la liste
ressemble à ceci :
La liste contient des extraits de code permettant de créer une classe, un constructeur, une boucle for, une
instruction if ou switch, et bien d’autres éléments.

Commenter du code
La barre d’outils, qui est la ligne de boutons sous la barre de menus dans Visual Studio, peut aider à augmenter
votre productivité quand vous codez. Par exemple, vous pouvez basculer le mode de complétion IntelliSense
(IntelliSense est une aide au codage qui affiche entre autres une liste de méthodes correspondantes), augmenter
ou réduire un retrait de ligne, ou commenter du code que vous ne souhaitez pas compiler. Dans cette section,
nous allons commenter du code.

1. Collez le code suivant dans le corps de la méthode Main() .

// _words is a string array that we'll sort alphabetically


string[] _words = {
"the",
"quick",
"brown",
"fox",
"jumps"
};

string[] morewords = {
"over",
"the",
"lazy",
"dog"
};

IEnumerable<string> query = from word in _words


orderby word.Length
select word;

2. Nous n’avons pas besoin de la variable morewords ici, mais nous n’allons pas la supprimer complètement
car nous en aurons peut-être besoin plus tard. Au lieu de cela, nous allons commenter ces lignes.
Sélectionnez toute la définition de morewords jusqu’au point-virgule de fin, puis choisissez le bouton
Commenter les lignes sélectionnées dans la barre d’outils. Si vous préférez utiliser le clavier, appuyez
sur CTRL + K , CTRL + C .

Les caractères de commentaire C# // sont ajoutés au début de chaque ligne sélectionnée pour
commenter le code.

Réduire les blocs de code


Nous n’avons pas besoin de voir le constructeur vide de Class1 qui a été généré. Pour plus de lisibilité, nous
allons donc réduire ce bloc de code. Choisissez la petite case grise avec le signe moins qui se trouve dans la
marge de la première ligne du constructeur. Ou, si vous êtes un utilisateur du clavier, placez le curseur n’importe
où dans le code du constructeur et appuyez sur CTRL + m , CTRL + m .
Le bloc de code est réduit de façon à afficher uniquement la première ligne, suivie de points de suspension (
... ). Pour rajouter le bloc de code, cliquez sur la zone grise qui contient maintenant un signe plus (+) ou
appuyez de nouveau sur CTRL + m , CTRL + m . Cette fonctionnalité, appelée Mode Plan, est très utile pour
réduire des méthodes longues ou des classes entières.

Afficher les définitions de symbole


L’éditeur Visual Studio facilite l’inspection de la définition d’un type, d’une méthode, etc. L’une des méthodes
consiste à accéder au fichier qui contient la définition, par exemple en choisissant atteindre la définition ou
en appuyant sur F12 partout où le symbole est référencé. Une autre façon encore plus rapide, sans avoir à
déplacer le focus en dehors du fichier dans lequel vous travaillez, consiste à utiliser la fonctionnalité Aperçu de la
définition. Vous allez afficher un aperçu de la définition du type string .
1. Cliquez avec le bouton droit sur une occurrence de string , puis choisissez Aperçu de la définition
dans le menu de contenu. Ou appuyez sur ALT + F12 .
Une fenêtre indépendante s’affiche, avec la définition de la classe String . Vous pouvez faire défiler le
contenu de la fenêtre indépendante, ou même afficher un aperçu de la définition d’un autre type à partir
du code en aperçu.

2. Fermez la fenêtre Aperçu de la définition en choisissant la petite case avec un « x » dans le coin supérieur
droit de la fenêtre indépendante.

Utiliser IntelliSense pour compléter des mots


IntelliSense est une ressource précieuse lors du codage. Cette fonctionnalité peut afficher des informations sur
les membres d’un type disponibles, ou les détails des paramètres des différentes surcharges d’une méthode.
Vous pouvez également utiliser IntelliSense pour compléter un mot automatiquement quand vous avez tapé
suffisamment de caractères pour lever toute ambiguïté sur le mot. Nous allons ajouter une ligne de code pour
imprimer les chaînes ordonnées dans la fenêtre de console, qui est l’emplacement standard pour la sortie du
programme.
1. Sous la variable query , commencez à taper le code suivant :

foreach (string str in qu

IntelliSense affiche une Info express relative au symbole query .


2. Pour insérer le reste du mot query à l’aide la fonctionnalité de complétion de mot d’IntelliSense, appuyez
sur Tab .
3. Terminez le bloc de code pour obtenir le code suivant. Si vous voulez vous exercer un peu plus avec des
extraits de code, entrez cw et appuyez deux fois sur Tab pour générer le code Console.WriteLine .

foreach (string str in query)


{
Console.WriteLine(str);
}

Refactoriser un nom
Aucun développeur ne réussit à créer un code parfait dès le départ. L’une de vos premières modifications sera
probablement de changer le nom d’une variable ou d’une méthode. Nous allons donc essayer la fonctionnalité
Refactoriser de Visual Studio pour renommer la variable _words en words .
1. Placez votre curseur sur la définition de la variable _words , puis choisissez Renommer dans le menu
contextuel (clic droit), ou appuyez sur Ctrl +R , Ctrl +R .
Une boîte de dialogue contextuelle Renommer s’affiche en haut à droite de l’éditeur.
2. Entrez le nom souhaité, words . Notez que la référence à words dans la requête est également
renommée automatiquement. Avant d’appuyer sur Entrée , cochez la case Inclure les commentaires
dans la boîte de dialogue contextuelle Renommer .

3. Appuyez sur Entrée .


Les deux occurrences de words ont été renommées, tout comme la référence à words dans le
commentaire de code.

Étapes suivantes
Découvrir les projets et les solutions

Voir aussi
Extraits de code
Naviguer dans le code
mode Plan
Atteindre la définition et Aperçu de la définition
Refactorisation
Utiliser IntelliSense
Compiler et générer dans Visual Studio
14/05/2021 • 2 minutes to read

Pour une première présentation de la génération dans l’IDE, consultez procédure pas à pas : génération d’une
application.
Il existe plusieurs méthodes permettant de générer une application : l’environnement IDE Visual Studio, les outils
en ligne de commande de MSBuild et Azure Pipelines :

M ÉT H O DE DE GÉN ÉRAT IO N AVA N TA GES

IDE - Créer des builds immédiatement et les tester dans un


débogueur.
- Exécuter des builds multiprocesseurs pour des projets C++
et C#.
- Personnaliser différents aspects du système de génération.

CMake -Générer des projets à l’aide de l’outil CMake


-Utilisez le même système de génération sur les plateformes
Linux et Windows.

Ligne de commande MSBuild - Générer des projets sans installer Visual Studio.
- Exécuter des builds multiprocesseurs pour tous les types
de projets.
- Personnaliser la plupart des éléments du système de
génération.

Azure Pipelines - Automatiser votre processus de génération dans un


pipeline d’intégration continue/de livraison continue.
- Appliquer des tests automatisés avec chaque build.
- Utiliser des ressources cloud virtuellement illimitées pour
les processus de génération.
- Modifier le flux de travail de la génération et créer des
activités de génération pour effectuer des tâches fortement
personnalisées.

La documentation de cette section contient plus de détails sur le processus de génération avec l’IDE. Pour plus
d’informations sur les autres méthodes, consultez MSBuild et Pipelines Azure, respectivement.

NOTE
Cette rubrique s’applique à Visual Studio sur Windows. Pour Visual Studio pour Mac, consultez Compiler et générer dans
Visual Studio pour Mac.

Vue d’ensemble de la génération à partir de l’IDE


Quand vous créez un projet, Visual Studio crée des configurations de build par défaut pour le projet et la
solution qui contient le projet. Ces configurations définissent comment les solutions et les projets sont générés
et déployés. En particulier, les configurations de projet sont uniques pour une plateforme cible (comme
Windows ou Linux) et un type de build (comme Debug ou Release) donnés. Vous pouvez modifier ces
configurations comme vous le souhaitez et aussi créer vos propres configurations selon vos besoins.
Pour une première présentation de la génération dans l’IDE, consultez procédure pas à pas : génération d’une
application.
Consultez ensuite Génération et nettoyage des solutions et de projets dans Visual Studio pour en savoir plus sur
les personnalisations des différents aspects que vous pouvez apporter au processus. Les personnalisations
portent notamment sur le changement des répertoires de sortie, la spécification d’événements de build
personnalisés, la gestion des dépendances du projet, la gestion des fichiers journaux de génération et la
suppression des avertissements du compilateur.
À partir de là, vous pouvez explorer différentes autres tâches :
Présentation des configurations de build
Présentation des plateformes de build
Gérer les propriétés de projet et de solution.
Spécification des événements de build dans C# et Visual Basic.
Définition des options de génération
Générez plusieurs projets en parallèle.

Voir aussi
Génération (compilation) de projets de site web
Compiler et générer (Visual Studio pour Mac)
Projets CMake dans Visual Studio
Tutoriel : Apprendre à déboguer le code C# avec
Visual Studio
14/05/2021 • 13 minutes to read

Cet article présente les fonctionnalités du débogueur Visual Studio dans une procédure pas à pas. Pour un tour
d’horizon plus général des fonctionnalités du débogueur, voir Présentation du débogueur. Quand vous
déboguez votre application, cela signifie généralement que vous exécutez votre application en y ayant attaché le
débogueur. Quand vous faites cela, le débogueur fournit de nombreuses façons de voir ce que fait votre code
pendant qu’il s’exécute. Vous pouvez parcourir votre code pas à pas et examiner les valeurs stockées dans les
variables, vous pouvez définir des espions sur des variables pour voir quand les valeurs changent, vous pouvez
examiner le chemin d’exécution de votre code, voir si une branche de code s’exécute, etc. Si c’est la première fois
que vous essayez de déboguer du code, vous pouvez lire Débogage pour grands débutants avant de poursuivre
cet article.
Bien que l’application de démonstration soit écrite en C#, la plupart des fonctionnalités sont applicables à C++,
Visual Basic, F#, Python, JavaScript et d’autres langages pris en charge par Visual Studio (F# ne prend pas en
charge Modifier et continuer. F# et JavaScript ne prennent pas en charge la fenêtre Automatique ). Les captures
d’écran sont en C#.
Dans ce tutoriel, vous allez :
Démarrer le débogueur et atteindre des points d’arrêt
Découvrir les commandes permettant de parcourir le code pas à pas dans le débogueur
Inspecter des variables dans des bulles d’informations et dans les fenêtres du débogueur
Examiner la pile des appels

Prérequis
Vous devez avoir installé Visual Studio 2019 et la charge de travail de développement multiplateforme .net
Core .
Vous devez avoir installé Visual Studio 2017 et la charge de travail de développement multiplateforme .net
Core .
Si vous n’avez pas encore installé Visual Studio, accédez à la page Téléchargements Visual Studio pour l’installer
gratuitement.
Si vous n’avez pas encore installé Visual Studio, accédez à la page Téléchargements Visual Studio pour l’installer
gratuitement.
Si vous devez installer la charge de travail mais que vous disposez déjà de Visual Studio, accédez à Outils >
obtenir des outils et des fonctionnalités..., qui ouvre le Visual Studio installer. Visual Studio Installer est
lancé. Choisissez la charge de travail développement multiplateforme .net Core , puis choisissez modifier .

Création d’un projet


Tout d’abord, vous allez créer un projet d’application console .NET Core. Le type de projet inclut tous les fichiers
de modèle dont vous aurez besoin au départ.
1. Ouvrez Visual Studio 2017.
2. Dans la barre de menus supérieure, choisissez Fichier > Nouveau > Projet .
3. Dans le volet gauche de la boîte de dialogue Nouveau projet , développez C# , puis choisissez .NET
Core . Dans le volet central, choisissez Application console (.NET Core) . Nommez ensuite le projet -
Démarrer-débogage.
Si vous ne voyez pas le modèle de projet Application console (.NET Core) , cliquez sur le lien Ouvrir
Visual Studio Installer dans le volet gauche de la boîte de dialogue Nouveau projet .
Visual Studio Installer est lancé. Choisissez la charge de travail Développement multiplateforme .NET
Core , puis choisissez Modifier .
1. Ouvrez Visual Studio 2019.
Si la fenêtre de démarrage n’est pas ouverte , choisissez > fenêtre démarrage de fichier.
2. Dans la fenêtre Démarrer, choisissez créer un nouveau projet .
3. Dans la fenêtre Créer un projet , entrez ou tapez console dans la zone de recherche. Ensuite, choisissez
C# Dans la liste des langages, puis choisissez Windows dans la liste des plateformes.
Après avoir appliqué les filtres de langue et de plateforme, choisissez le modèle application console
pour .net Core, puis choisissez suivant .

NOTE
Si vous ne voyez pas le modèle d' application console , vous pouvez l’installer à partir de la fenêtre créer un
nouveau projet . Dans le Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ? , choisissez le lien Installer plus
d’outils et de fonctionnalités . Ensuite, dans Visual Studio Installer, choisissez la charge de travail
Développement multiplateforme .NET Core .

4. Dans la fenêtre configurer votre nouveau projet , tapez ou entrez GetStartedDebugging dans la zone
nom du projet . Ensuite, choisissez suivant .
5. Choisissez le Framework cible recommandé (.NET Core 3,1) ou .NET 5, puis choisissez créer .
Visual Studio ouvre votre nouveau projet.
Créer l’application
1. Dans Program.cs, remplacez tout le code par défaut par le code suivant à la place :

using System;
class ArrayExample
{
static void Main()
{
char[] letters = { 'f', 'r', 'e', 'd', ' ', 's', 'm', 'i', 't', 'h'};
string name = "";
int[] a = new int[10];
for (int i = 0; i < letters.Length; i++)
{
name += letters[i];
a[i] = i + 1;
SendMessage(name, a[i]);
}
Console.ReadKey();
}
static void SendMessage(string name, int msg)
{
Console.WriteLine("Hello, " + name + "! Count to " + msg);
}
}

Démarrez le débogueur !
1. Appuyez sur F5 (déboguer > démarrer le débogage ) ou sur le bouton Démarrer le débogage
dans la barre d’outils déboguer.
F5 démarre l’application avec le débogueur attaché au processus de l’application, mais jusqu’à présent,
nous n’avons rien fait de spécial pour examiner le code. L’application se charge juste et vous voyez la
sortie de la console.

Hello, f! Count to 1
Hello, fr! Count to 2
Hello, fre! Count to 3
Hello, fred! Count to 4
Hello, fred ! Count to 5
Hello, fred s! Count to 6
Hello, fred sm! Count to 7
Hello, fred smi! Count to 8
Hello, fred smit! Count to 9
Hello, fred smith! Count to 10

Dans ce tutoriel, nous examinons cette application plus en détail avec le débogueur et nous regardons les
fonctionnalités du débogueur.
2. Arrêtez le débogueur en appuyant sur le bouton rouge arrêter le (MAJ + F5 ).
3. Dans la fenêtre de console, appuyez sur une touche pour fermer la fenêtre de console.

Définir un point d’arrêt et démarrer le débogueur


1. Dans la boucle for de la fonction Main , définissez un point d’arrêt en cliquant dans la marge gauche de
la ligne de code suivante :
name += letters[i];
Un point d' de cercle rouge s’affiche à l’endroit où vous définissez le point d’arrêt.
Les points d’arrêt sont l’une des fonctionnalités les plus basiques et essentielles du débogage fiable.
Quand vous définissez un point d'arrêt, Visual Studio interrompt l'exécution du code à l'emplacement du
point d'arrêt pour vous permettre d'examiner les valeurs des variables, le comportement de la mémoire
ou encore la bonne exécution ou non d'une branche de code.
2. Appuyez sur F5 ou cliquez sur le bouton Démarrer le débogage . l’application démarre et le
débogueur s’exécute sur la ligne de code où vous définissez le point d’arrêt.

La flèche jaune représente l’instruction sur laquelle le débogueur s’est mis en pause, ce qui interrompt
également l’exécution de l’application au même point (cette instruction n’a pas encore été exécutée).
Si l’application ne s’exécute pas encore, F5 démarre le débogueur et s’arrête au premier point d’arrêt.
Sinon, F5 continue l’exécution de l’application jusqu’au point d’arrêt suivant.
Les points d’arrêt sont une fonctionnalité pratique quand vous savez quelle ligne de code ou section de
code vous voulez examiner en détail. Pour plus d’informations sur les différents types de points d’arrêt
que vous pouvez définir, tels que les points d’arrêt conditionnels, consultez utilisation de points d’arrêt.

Naviguer dans le code et inspecter les données à l’aide des conseils


de données
Nous utilisons ici principalement des raccourcis clavier, car c’est un bon moyen d’exécuter rapidement votre
application dans le débogueur (les commandes équivalentes, comme les commandes des menus, sont indiquées
entre parenthèses).
1. Pendant la suspension de l' name += letters[i] instruction, placez le curseur sur la letters variable et
vous voyez sa valeur par défaut, la valeur du premier élément du tableau, char[10] .
Les fonctionnalités qui vous permettent d’inspecter des variables sont parmi les plus pratiques du
débogueur : vous pouvez faire cela de différentes façons. Souvent, quand vous essayez de déboguer un
problème, vous essayez de déterminer si les variables stockent les valeurs que vous prévoyez à un
moment donné.
2. Développez la letters variable pour afficher ses propriétés, qui incluent tous les éléments contenus
dans la variable.

3. Ensuite, pointez sur la name variable et vous voyez sa valeur actuelle, une chaîne vide.
4. Appuyez deux fois sur F10 (ou choisissez déboguer > pas à pas principal ) pour passer à l'
SendMessage appel de méthode, puis appuyez sur F10 une fois de plus.

F10 avance le débogueur à l’instruction suivante sans pas à pas détaillé dans les fonctions ou les
méthodes de votre code d’application (le code continue de s’exécuter). En appuyant sur F10 sur l'
SendMessage appel de méthode, nous avons ignoré le code d’implémentation de SendMessage (ce qui
peut ne pas être intéressé pour le moment).
5. Appuyez sur F10 (ou déboguez > pas à pas ) plusieurs fois pour effectuer une itération à plusieurs
reprises dans la for boucle, en interrompant à nouveau au point d’arrêt et en pointant sur la name
variable chaque fois pour vérifier sa valeur.

La valeur de la variable change avec chaque itération de la for boucle, en présentant les valeurs de f ,
puis, puis fr fre , et ainsi de suite. Pour accélérer le débogueur à travers la boucle plus rapidement
dans ce scénario, vous pouvez appuyer sur F5 (ou choisir Déboguer > Continuer ) à la place, ce qui
vous permet d’accéder au point d’arrêt au lieu de l’instruction suivante.
Souvent, lors du débogage, vous voulez un moyen rapide de vérifier les valeurs des propriétés sur des
variables pour voir si elles stockent bien les valeurs prévues. Les bulles d’informations (« data tips ») sont
un bon moyen de le faire.
6. Tout en étant toujours suspendu dans la for boucle de la Main méthode, appuyez sur F11 (ou
choisissez Déboguer > pas à pas détaillé ) jusqu’à ce que vous interrompiez l' SendMessage appel de
méthode.
Vous devez être au niveau de la ligne de code suivante :
SendMessage(name, a[i]);

7. Appuyez une fois de plus sur F11 pour effectuer un pas à pas détaillé dans la SendMessage méthode.
Le pointeur jaune avance dans la SendMessage méthode.

F11 est la commande Pas à pas détaillé : elle fait avancer l’exécution de l’application une instruction à la
fois. F11 est un bon moyen pour examiner le flux de l’exécution de la façon la plus détaillée. Par défaut, le
débogueur ignore le code non-utilisateur (si vous voulez plus d’informations, consultez Uniquement mon
code).
Supposons que vous avez terminé d’examiner la SendMessage méthode et que vous souhaitez sortir de la
méthode tout en restant dans le débogueur. Vous pouvez faire cela avec la commande Pas à pas
sor tant .
8. Appuyez sur MAJ + F11 (ou déboguez > pas à pas sor tant ).
Cette commande reprend l’exécution de l’application (et avance le débogueur) jusqu’à ce que la méthode
ou la fonction actuelle retourne.
Vous devez revenir à la for boucle dans la Main méthode, en pause au niveau de l’appel de la
SendMessage méthode. Pour plus d’informations sur les différentes façons de parcourir votre code,
consultez naviguer dans le code dans le débogueur.

Parcourir le code avec Exécuter jusqu’au clic


1. Appuyez sur F5 pour avancer à nouveau jusqu’au point d’arrêt.
2. Dans l’éditeur de code, faites défiler l' Console.WriteLine affichage jusqu’à la méthode dans la
SendMessage méthode jusqu’à ce que le bouton vert exécuter pour cliquer sur s’affiche à gauche.
L’info-bulle du bouton indique « Lancer l’exécution jusqu’ici ».
NOTE
Le bouton Exécuter jusqu’au clic est une nouveauté de Visual Studio 2017. (Si vous ne voyez pas le bouton
fléché vert, utilisez F11 dans cet exemple plutôt pour faire avancer le débogueur au bon endroit.)

3. Cliquez sur le bouton exécuter pour cliquer


Le débogueur passe à la Console.WriteLine méthode.
L’utilisation de ce bouton revient à définir un point d’arrêt temporaire. Exécuter jusqu’au clic est
pratique pour examiner rapidement une zone visible du code d’application (vous pouvez cliquer dans
n’importe quel fichier ouvert).

Redémarrer rapidement votre application


Cliquez sur le bouton redémarrer l' dans la barre d’outils déboguer (CTRL + MAJ + F5 ).
Quand vous appuyez sur Redémarrer , vous gagnez du temps par rapport à l’action consistant à arrêter
l’application, puis à redémarrer le débogueur. Le débogueur se met en pause sur le premier point d’arrêt qui est
atteint par l’exécution du code.
Le débogueur s’arrête à nouveau au point d’arrêt que vous avez défini précédemment à l’intérieur de la for
boucle.

Inspecter des variables avec les Fenêtres Automatique et Variables


locales
1. Examinez la fenêtre Automatique en bas de l’éditeur de code.
S’il est fermé, ouvrez-le en étant suspendu dans le débogueur en sélectionnant Déboguer > Windows
> automatique .
Dans la fenêtre Automatique , vous voyez des variables et leur valeur actuelle. La fenêtre Automatique
montre toutes les variables utilisées dans la ligne active ou la ligne précédente (consultez la
documentation pour les comportements selon le langage).
2. Ensuite, examinons la fenêtre Variables locales , sous un onglet à côté de la fenêtre Automatique .
3. Développez la letters variable pour afficher les éléments qu’elle contient.
La fenêtre Variables locales montre les variables qui se trouvent dans l’étendue actuelle, c’est-à-dire le
contexte d’exécution actif.

Définir un espion
1. Dans la fenêtre principale de l’éditeur de code, cliquez avec le bouton droit sur la name variable et
choisissez Ajouter un espion .
La fenêtre Espion s’ouvre en bas de l’éditeur de code. Vous pouvez utiliser une fenêtre Espion pour
spécifier une variable (ou une expression) que vous voulez observer.
À présent, vous avez un espion défini sur la name variable et vous pouvez voir sa valeur changer à
mesure que vous parcourez le débogueur. Contrairement à d’autres fenêtres de variables, la fenêtre
Espion montre toujours les variables que vous observez (elles apparaissent en grisé quand elles sont en
dehors de l’étendue).

Examiner la pile des appels


1. Alors que l’exécution est mise en pause dans la boucle for , cliquez sur la fenêtre Pile des appels qui
est ouverte par défaut dans le volet inférieur droit.
S’il est fermé, ouvrez-le en étant suspendu dans le débogueur en sélectionnant Déboguer la pile des > >
appels Windows.
2. Cliquez sur F11 plusieurs fois jusqu’à ce que le débogueur soit suspendu dans la SendMessage méthode.
Regardez la fenêtre Pile des appels .
La fenêtre Pile des appels montre l’ordre dans lequel les méthodes et les fonctions sont appelées. La
ligne du haut montre la fonction active (méthode SendMessage dans cette application). La deuxième ligne
montre que SendMessage a été appelée à partir de la méthode Main , etc.

NOTE
La fenêtre Pile des appels est similaire à la perspective Débogage dans certains IDE, comme Eclipse.

La pile des appels est un bon moyen d’examiner et de comprendre le flux d’exécution d’une application.
Vous pouvez double-cliquer sur une ligne de code pour accéder à ce code source ; ceci change également
l’étendue active inspectée par le débogueur. Cette action ne fait pas avancer le débogueur.
Vous pouvez également utiliser les menus contextuels de la fenêtre Pile des appels pour faire d’autres
choses. Par exemple, vous pouvez insérer des points d’arrêt dans des fonctions spécifiées, faire avancer le
débogueur avec Exécuter jusqu’au curseur et aller examiner le code source. Pour plus d’informations,
consultez Guide pratique pour examiner la pile des appels.

Changer le flux d’exécution


1. Appuyez deux fois sur F11 pour exécuter la Console.WriteLine méthode.
2. Après avoir suspendu le débogueur dans l' SendMessage appel de méthode, utilisez la souris pour saisir la
flèche jaune (le pointeur d’exécution) à gauche et déplacer la flèche jaune d’une ligne vers le haut
Console.WriteLine .

3. Appuyez sur F11 .


Le débogueur réexécute la méthode Console.WriteLine (vous voyez ceci dans la sortie de la fenêtre de
console).
En changeant le flux d’exécution, vous pouvez effectuer des opérations comme tester d’autres chemins
d’exécution du code ou réexécuter du code sans devoir redémarrer le débogueur.

WARNING
Vous devez rester prudent avec cette fonctionnalité, vous pouvez voir un avertissement dans l’info-bulle. Vous
pouvez aussi en voir d’autres. Le fait de déplacer le pointeur ne peut pas rétablir votre application à un état
antérieur.

4. Appuyez sur F5 pour poursuivre l’exécution de l’application.


Félicitations ! Vous avez terminé ce didacticiel.

Étapes suivantes
Dans ce tutoriel, vous avez découvert comment démarrer le débogueur, parcourir le code pas à pas et inspecter
des variables. Vous pouvez obtenir une présentation générale des fonctionnalités du débogueur et suivre des
liens qui donnent accès à plus d’informations.
Présentation du débogueur
Bien démarrer avec les tests unitaires
14/05/2021 • 5 minutes to read

Utilisez Visual Studio pour définir et exécuter des tests unitaires afin de maintenir l’intégrité du code, garantir la
couverture du code, et rechercher les erreurs et les défauts avant que vos clients les trouvent. Exécutez vos tests
unitaires fréquemment pour vérifier que votre code fonctionne correctement.
Dans cet article, le code et les illustrations utilisent C#, mais les concepts et les fonctionnalités s’appliquent aux
langages .NET, C++, Python, JavaScript et la machine à écrire.

Créer des tests unitaires


Cette section décrit comment créer un projet de test unitaire.
1. Ouvrez le projet que vous souhaitez tester dans Visual Studio.
Dans le cadre de la démonstration d’un exemple de test unitaire, cet article teste un projet C# simple
« Hello World » nommé HelloWorldCore . L’exemple de code pour un tel projet est comme suit :

namespace HelloWorldCore

public class Program


{
public static void Main()
{
Console.WriteLine("Hello World!");
}
}

2. Dans l’Explorateur de solutions , sélectionnez le nœud de la solution. Puis, dans la barre de menus
supérieure, sélectionnez fichier > Ajouter > un nouveau projet .
3. Dans la boîte de dialogue Nouveau projet, recherchez un modèle de projet de test unitaire pour
l’infrastructure de test que vous souhaitez utiliser, par exemple MSTest, puis sélectionnez-le.
À compter de Visual Studio 2017 version 14,8, les langages .NET incluent des modèles intégrés pour
NUnit et xUnit. Pour C++, vous devrez sélectionner une infrastructure de test prise en charge par le
langage. Pour Python, consultez configurer des tests unitaires dans le code python pour configurer votre
projet de test.

TIP
Pour C#, vous pouvez créer des projets de test unitaire à partir du code à l’aide d’une méthode plus rapide. Pour
plus d’informations, consultez créer des projets de test unitaire et des méthodes de test. Pour utiliser cette
méthode avec .NET Core ou .NET Standard, Visual Studio 2019 est requis.

L’illustration suivante montre un test unitaire MSTest qui est pris en charge dans .NET.
Cliquez sur Suivant , choisissez un nom pour le projet de test, puis cliquez sur Créer .

Choisissez un nom pour le projet de test, par exemple HelloWorldTests, puis cliquez sur OK .
Le projet est ajouté à votre solution.
4. Dans le projet de test unitaire, ajoutez une référence au projet que vous voulez tester. Pour ce faire,
cliquez avec le bouton droit sur Références ou Dépendances , puis choisissez Ajouter une référence .
5. Sélectionnez le projet qui contient le code que vous allez tester, puis cliquez sur OK .

6. Ajoutez du code à la méthode de test unitaire.


Par exemple, vous pouvez utiliser le code suivant en sélectionnant l’onglet de documentation approprié
qui correspond à votre infrastructure de test : MSTest, NUnit ou xUnit (pris en charge sur .NET
uniquement).
MSTest
NUnit
xUnit

using Microsoft.VisualStudio.TestTools.UnitTesting;
using System.IO;
using System;

namespace HelloWorldTests
{
[TestClass]
public class UnitTest1
{
private const string Expected = "Hello World!";
[TestMethod]
public void TestMethod1()
{
using (var sw = new StringWriter())
{
Console.SetOut(sw);
HelloWorldCore.Program.Main();

var result = sw.ToString().Trim();


Assert.AreEqual(Expected, result);
}
}
}
}

Exécuter des tests unitaires


1. Ouvrez l' Explorateur de tests.
Pour ouvrir l’Explorateur de tests, sélectionnez tester > l' Explorateur de tests dans la barre de menus
supérieure (ou appuyez sur CTRL + E , T ).
Pour ouvrir l’Explorateur de tests, choisissez tester > > l' Explorateur de tests Windows dans la barre
de menus supérieure.
2. Exécutez vos tests unitaires en cliquant sur exécuter tout (ou appuyez sur CTRL + R , V ).

Une fois les tests terminés, une coche verte indique qu’un test a réussi. Une icône « x » rouge indique
qu’un test a échoué.

TIP
Vous pouvez utiliser l’Explorateur de tests pour exécuter des tests unitaires à partir du framework de tests intégré
(MSTest) ou à partir de frameworks de tests tiers. Vous pouvez regrouper les tests en catégories, filtrer la liste de tests,
ainsi que créer, enregistrer et exécuter des sélections de tests. Vous pouvez également déboguer des tests et analyser les
performances des tests et la couverture du code.

Afficher les résultats des tests unitaires en direct (Visual Studio


Enterprise)
Si vous utilisez le framework de tests MSTest, xUnit ou NUnit dans Visual Studio 2017 ou une version ultérieure,
vous pouvez afficher les résultats temps réel de vos tests unitaires.
NOTE
Pour suivre ces étapes, Visual Studio Enterprise est requis.

1. Activez les tests unitaires en direct à partir du menu Test en choisissant Test > Live Unit Testing >
Démarrer .

2. Affichez les résultats des tests dans la fenêtre d’éditeur de code quand vous écrivez et modifiez le code.

3. Cliquez sur un indicateur de résultat de test pour afficher plus d’informations, comme les noms des tests
qui couvrent cette méthode.
Pour plus d’informations sur les tests unitaires en direct, consultez Tests unitaires en direct.

Utiliser un framework de tests tiers


Vous pouvez exécuter des tests unitaires dans Visual Studio à l’aide d’infrastructures de test tierces telles que
Boost, Google et NUnit, en fonction de votre langage de programmation. Pour utiliser un Framework tiers :
Utilisez le Gestionnaire de package NuGet pour installer le package NuGet pour le framework de
votre choix.
ASP.net À compter de Visual Studio 2017 version 14,6, Visual Studio comprend des modèles de projet de
test préconfigurés pour les infrastructures de test NUnit et xUnit. Les modèles incluent également les
packages NuGet nécessaires pour activer la prise en charge.
C++ Dans Visual Studio 2017 et versions ultérieures, certaines infrastructures comme Boost sont déjà
incluses. Pour plus d’informations, consultez écrire des tests unitaires pour C/C++ dans Visual Studio.
Pour ajouter un projet de test unitaire :
1. Ouvrez la solution qui contient le code à tester.
2. Cliquez avec le bouton droit sur la solution dans l’Explorateur de solutions , puis choisissez Ajouter >
Nouveau projet .
3. Sélectionnez un modèle de projet de test unitaire.
Dans cet exemple, sélectionnez nunit .
Cliquez sur Suivant , nommez le projet, puis cliquez sur Créer .
Nommez le projet, puis cliquez sur OK pour le créer.
Le modèle de projet inclut des références NuGet à NUnit et NUnit3TestAdapter.

4. Ajoutez une référence du projet de test au projet qui contient le code à tester.
Cliquez avec le bouton droit sur le projet dans l’Explorateur de solutions , puis sélectionnez Ajouter >
Référence . (Vous pouvez également ajouter une référence à partir du menu contextuel du nœud
Références ou Dépendances .)
5. Ajoutez du code à votre méthode de test.
6. Exécutez le test à partir de l' Explorateur de tests ou en cliquant avec le bouton droit sur le code de test
et en choisissant exécuter les tests (ou CTRL + R , T ).

Étapes suivantes
Concepts de base des tests unitaires
Créer et exécuter des tests unitaires pour le code managé
Créer une base de données et ajouter des tables
dans Visual Studio
14/05/2021 • 6 minutes to read

Vous pouvez utiliser Visual Studio pour créer et mettre à jour un fichier de base de données local dans SQL
Server Express base de données locale. Vous pouvez également créer une base de données en exécutant des
instructions Transact-SQL dans la fenêtre outil Explorateur d’objets SQL Ser ver dans Visual Studio. Dans
cette rubrique, nous allons créer un fichier . mdf et ajouter des tables et des clés à l’aide de l’Concepteur de
tables.

Prérequis
Pour effectuer cette procédure pas à pas, vous avez besoin des charges de travail de développement et de
stockage des données .net et de traitement des données installées dans Visual Studio. Pour les installer,
ouvrez Visual Studio installer et choisissez modifier (ou plus > modifier ) en regard de la version de Visual
Studio que vous souhaitez modifier.

NOTE
Les procédures de cet article s’appliquent uniquement aux projets .NET Framework Windows Forms, et non aux projets
Windows Forms .NET Core.

Créer un projet et un fichier de base de données local


1. Créez un projet d' application de Windows Forms (.NET Framework) et nommez-le
ProcédureExempleBaseDonnées .
2. Dans la barre de menus, sélectionnez projet > Ajouter un nouvel élément .
3. Dans la liste des modèles d’élément, faites défiler vers le dessous et sélectionnez base de données
basée sur les ser vices .

4. Nommez la base de données SampleDatabase , puis cliquez sur Ajouter .


Ajouter une source de données
1. Si la fenêtre sources de données n’est pas ouverte, ouvrez-la en appuyant sur MAJ + ALT + D ou en
sélectionnant Afficher > > d’autres sources de données Windows dans la barre de menus.
2. Dans la fenêtre sources de données , sélectionnez Ajouter une nouvelle source de données .

L' Assistant Configuration de source de données s’ouvre.


3. Dans la page choisir un type de source de données , choisissez base de données, puis cliquez sur
suivant .
4. Dans la page choisir un modèle de base de données , choisissez suivant pour accepter la valeur par
défaut ( jeu de données).
5. Sur la page choisir votre connexion de données , sélectionnez le fichier SampleDatabase. mdf
dans la liste déroulante, puis choisissez suivant .
6. Dans la page enregistrer la chaîne de connexion dans le fichier de configuration de
l’application , choisissez suivant .
7. Dans la page choisir vos objets de base de données , vous verrez un message indiquant que la base
de données ne contient aucun objet. Cliquez sur Terminer .
Afficher les propriétés de la connexion de données
Vous pouvez afficher la chaîne de connexion pour le fichier SampleDatabase. mdf en ouvrant le fenêtre
Propriétés de la connexion de données :
Sélectionnez Afficher > Explorateur d’objets SQL Ser ver pour ouvrir la fenêtre Explorateur
d’objets SQL Ser ver . Développez > bases de données (\MSSQLLocalDB), puis cliquez avec le bouton
droit sur SampleDatabase. mdf et sélectionnez Propriétés .
Vous pouvez également sélectionner Afficher > Explorateur de ser veurs , si cette fenêtre n’est pas
déjà ouverte. Ouvrez le Fenêtre Propriétés en développant le nœud connexions de données , en
cliquant avec le bouton droit sur SampleDatabase. mdf, puis en sélectionnant Propriétés .

TIP
Si vous ne pouvez pas développer le nœud Connexions de données, ou si la connexion SampleDatabase. mdf ne
figure pas dans la liste, sélectionnez le bouton se connecter à la base de données dans la barre d’outils
Explorateur de serveurs. Dans la boîte de dialogue Ajouter une connexion , assurez-vous que Microsoft SQL
Ser ver fichier de base de données est sélectionné sous source de données , puis recherchez et sélectionnez
le fichier SampleDatabase. mdf. Terminez l’ajout de la connexion en sélectionnant OK .

Créer des tables et des clés à l’aide de Concepteur de tables


Dans cette section, vous allez créer deux tables, une clé primaire dans chaque table, et quelques lignes
d’exemples de données. Vous allez également créer une clé étrangère pour spécifier comment les
enregistrements d’une table correspondent aux enregistrements de l’autre table.
Créer la table Customers
1. Dans Explorateur de ser veurs , développez le nœud connexions de données , puis développez le
nœud SampleDatabase. mdf .
Si vous ne pouvez pas développer le nœud Connexions de données, ou si la connexion SampleDatabase.
mdf ne figure pas dans la liste, sélectionnez le bouton se connecter à la base de données dans la
barre d’outils Explorateur de serveurs. Dans la boîte de dialogue Ajouter une connexion , assurez-vous
que Microsoft SQL Ser ver fichier de base de données est sélectionné sous source de données ,
puis recherchez et sélectionnez le fichier SampleDatabase. mdf. Terminez l’ajout de la connexion en
sélectionnant OK .
2. Cliquez avec le bouton droit sur tables , puis sélectionnez Ajouter une nouvelle table .
Le Concepteur de tables s'ouvre et affiche une grille avec une ligne par défaut, qui représente une seule
colonne de la table que vous créez. En ajoutant des lignes à la grille, vous définissez des colonnes
supplémentaires dans la table.
3. Dans la grille, ajoutez une ligne pour chaque entrée suivante :

N O M DE L A C O LO N N E T Y P E DE DO N N ÉES N UL L A UTO RISÉ

CustomerID nchar(5) False (désactivé)

CompanyName nvarchar(50) False (désactivé)

ContactName nvarchar (50) True (sélectionné)

Phone nvarchar (24) True (sélectionné)

4. Cliquez avec le bouton droit sur la CustomerID ligne, puis sélectionnez définir la clé primaire .
5. Cliquez avec le bouton droit sur la ligne par défaut ( Id ), puis sélectionnez supprimer .
6. Nommez la table Customers en mettant à jour la première ligne du volet de script afin qu'elle
corresponde à l'exemple suivant :

CREATE TABLE [dbo].[Customers]

Un résultat semblable à celui-ci doit s’afficher :

7. Dans le coin supérieur gauche de Concepteur de tables , sélectionnez mettre à jour .


8. Dans la boîte de dialogue aperçu des mises à jour de la base de données , sélectionnez mettre à
jour la base de données .
La table Customers est créée dans le fichier de base de données local.
Créer la table Orders
1. Ajoutez une table, puis ajoutez une ligne pour chaque entrée dans le tableau suivant :

N O M DE L A C O LO N N E T Y P E DE DO N N ÉES N UL L A UTO RISÉ

OrderID int False (désactivé)

CustomerID nchar(5) False (désactivé)

OrderDate datetime True (sélectionné)

OrderQuantity int True (sélectionné)

2. Définissez OrderID comme clé primaire, puis supprimez la ligne par défaut.
3. Nommez la table Orders en mettant à jour la première ligne du volet de script afin qu'elle corresponde à
l'exemple suivant :

CREATE TABLE [dbo].[Orders]

4. Dans l’angle supérieur gauche de la Concepteur de tables , sélectionnez mettre à jour .


5. Dans la boîte de dialogue aperçu des mises à jour de la base de données , sélectionnez mettre à
jour la base de données .
La table Orders est créée dans le fichier de base de données local. Si vous développez le nœud tables
dans Explorateur de serveurs, les deux tables suivantes s’affichent :

Créer une clé étrangère


1. Dans le volet contextuel à droite de la grille de Concepteur de tables pour la table Orders, cliquez avec le
bouton droit sur clés étrangères et sélectionnez Ajouter une nouvelle clé étrangère .
2. Dans la zone de texte qui s’affiche, remplacez le texte ToTable par Customers .
3. Dans le volet T-SQL, mettez à jour la dernière ligne pour qu’elle corresponde à l’exemple suivant :

CONSTRAINT [FK_Orders_Customers] FOREIGN KEY ([CustomerID]) REFERENCES [Customers]([CustomerID])

4. Dans l’angle supérieur gauche de la Concepteur de tables , sélectionnez mettre à jour .


5. Dans la boîte de dialogue aperçu des mises à jour de la base de données , sélectionnez mettre à
jour la base de données .
La clé étrangère est créée.

Remplir les tables avec des données


1. Dans Explorateur de ser veurs ou Explorateur d’objets SQL Ser ver , développez le nœud de
l’exemple de base de données.
2. Ouvrez le menu contextuel du nœud tables , sélectionnez Actualiser , puis développez le nœud tables .
3. Ouvrez le menu contextuel de la table Customers, puis sélectionnez afficher les données de la table.
4. Ajoutez toutes les données que vous souhaitez pour certains clients.
Vous pouvez spécifier cinq caractères de votre choix comme ID de client, mais choisissez-en au moins un
que vous pouvez mémoriser pour l'utiliser ultérieurement dans cette procédure.
5. Ouvrez le menu contextuel de la table Orders, puis sélectionnez afficher les données de la table.
6. Ajoutez des données pour certaines commandes.

IMPORTANT
Assurez-vous que tous les ID de commande et les quantités commandées sont des entiers et que chaque ID client
correspond à une valeur que vous avez spécifiée dans la colonne CustomerID de la table Customers.

7. Dans la barre de menus, sélectionnez fichier > enregistrer tout .

Voir aussi
Accès aux données dans Visual Studio

Vous aimerez peut-être aussi