Vous êtes sur la page 1sur 1

TRAITEMENT DE L’EAU

CONNAISSANCES DE BASE EN

LA STATION D’EPURATION
Le but d’une station d’épuration est de purifier les eaux Purification mécanique Purification biologique
Composants principaux d’une station d’épuration
usées afin de pouvoir les réintroduire dans le milieu natu-
Les eaux usées sont d’abord débarrassées La purification mécanique est suivie
rel. Les eaux usées domestiques, notamment, sont char- mécaniquement des matières solides en suspen- de la purification biologique des eaux
gées essentiellement en matières dissoutes biodégradables sion. Les matières grossières, comme par usées. Le principe de la purification
(substrat). Une station d’épuration se compose en principe exemple les morceaux de bois, sacs plastique biologique se base sur l’utilisation du
des dispositifs suivants: et textiles, sont d’abord éliminées par tamisage
substrat en tant que nutriment pour
à l’aide d’une dégrilleur. L’eau s’écoule ensuite
les micro-organismes. De cette façon,
Purification mécanique vers un dessableur. Les matières solides miné-
rales, comme par exemple le sable et le gravier, ils dégradent le substrat et l’éliminent
Purification biologique
se déposent dans ce réservoir de sédimentation. des eaux usées. Le procédé le plus
Traitement des boues
fréquemment utilisé est le procédé à
Les matières solides organiques possèdent une boues activées. La dégradation du
Selon l’état des eaux usées et les exigences relatives à la vitesse de sédimentation largement inférieure à substrat est réalisée par des micro-
qualité de l’eau pure, des étapes supplémentaires, comme celle du sable. Un second réservoir de sédimen-
organismes aérobies. Pour leur fournir
par exemple l’élimination des phosphates, peuvent s’avérer tation présentant des vitesses d’écoulement infé-
la quantité d’oxygène requise, les eaux
nécessaires. rieures est par conséquent nécessaire pour leur
séparation. Cette étape du procédé est appelée usées sont aérées dans le bassin d’aé-
clarification primaire. Les matières solides dépo- ration. Le métabolisme aérobie conduit
sées ici sont appelées boues primaires. à la production de biomasse, d’eau et
de dioxyde de carbone. Les micro-orga-
nismes se multiplient et forment des
flocs dans les eaux usées, également Bassin d’aération
appelés boues activées (biomasse). Ces
boues sont évacuées du bassin d’aéra-
tion en continu avec les eaux usées.
La séparation des boues activées est
réalisée par sédimentation dans le
décanteur secondaire. L’eau purifiée ne
contient donc plus que de faibles quan-
tités de matières organiques et peut être
réintroduite dans la course d’eau (milieu
récepteur).
La quantité de biomasse évacuée du
bassin d’aération est supérieure à la
quantité pouvant être produite par le
métabolisme aérobie. Pour compenser
cette perte de biomasse dans le bassin
d’aération, une partie de la boue séparée
dans le décanteur secondaire est réintro-
Décanteur secondaire
duite dans le bassin d’aération (boues de
retour).

Traitement des boues


La partie non ramenée des boues acti-
vées forme ce que l’on appelle les boues
Fonctionnement d’une station d’épuration:
en excès. Ces dernières forment, avec
Purification mécanique les boues primaires issues de la clarifi-
1 dégrilleur, 2 dessableur, 3 décanteur primaire, 4 boues primaires cation primaire, les boues d’épuration.
Purification biologique Les boues d’épuration représentent un
5 bassin d’aération, 6 décanteur secondaire, 7 boues de retour, 8 boues en excès résidu et sont traitées au moyen d’autres
A eaux usées, B air comprimé, C milieu récepteur, D boues d’épuration procédés.