Vous êtes sur la page 1sur 7

-Méthodes Énergétiques

6- CONSEQENCE DU THEOREME DE CASTIGLIANO Dr. M. TOUATI


(Intégrale de Maxwell-Mohr)
Considérons une poutre soumise à un chargement qlq et à une force (Pi)
appliquée au point (i) .
q(x)
 (x)
m
q(x) Pi x i
m M
+
x i
Pi 1

≡  Pi
x i x i

L’expression de M(x) sera de la forme : M ( x)  M .Pi   ( x)


-Méthodes Énergétiques

Dr. M. TOUATI
M ( x)
 M ( x) or M(x) : est le moment que prend M(x) quand Pi=1, et
Pi tout le reste de chargement égale à zéro (0). C’est donc
le diagramme des moments due à une charge
concentrée unitaire Pi=1 appliquée au point (i).

Le théorème de CASTIGLIANO se réduit à :

l i : Déplacement Généralisé (fi, i)


W **

M ( x).M ( x)
i   .dx
Pi 0
E.I Pi : Charge Généralisée (Fi, Mi)
l
W

M ( x).M ( x)
fi   .dx
Fi 0
E.I
l (Les intégrales de Maxwell-Mohr)
W

M ( x).M ( x)
i   .dx
M i 0
E.I
-Méthodes Énergétiques

Dr. M. TOUATI
Les intégrales de Maxwell-Mohr ont l’avantage de
permettre le calcul des déformations sans le calcul
préalable de l’énergie (W).

 l l l
M t .M t 
l

   
M .M N .N T .T
Dans le cas général:  i  .dx  .dx   .dx  .dx 
 0
E.I 0
E. A 0
G. A 0
G.I p 

7- CALACUL DES INTEGRALES FORMÉES PAR LE PRODUIT DE DEUX


FONCTIONS (Méthode de VERESCHEAGUINE)

On remarque que M(x) est toujours linéaire.

Les diagrammes représentants ces deux fonctions vont toujours être :

- Quelconques pour M(x)


- Linéaires pour M(x)
-Méthodes Énergétiques

l
Dr. M. TOUATI

M .M
.dx ? Supposons EI=constant
E.I dA=M.dx
0 A

 x.dA M(x)
xG   xG . A  x.dA
 dA M

G

On a: dA  M .dx et: M  x . tg


x
l l dx xG
x

 
M .M 1 1
.dx  x. tg .dA  . tg . xG . A 0 L

0
E.I E.I 0
E.I
M(x)
YG x

YG
l
** M

0 E.I .dx  E.I A . YG 


M .M 1  x
xG

0 L
-Méthodes Énergétiques

Remarques: Dr. M. TOUATI


A1
A2
 G1
M(x)
 G2
  M .M .dx   A1.YG1  A2 .YG 2

M(x) YG1 YG2

A1

M(x)  G1  G2
A2
  M .M .dx  A1.YG1  A2 .YG 2
YG1 YG2
M(x)
-Méthodes Énergétiques

8- Application des intégrales de Maxwell-Mohr pour Dr. M. TOUATI


calcul des déplacements (poutres isostatiques)
q
EI =Constant, rotation de B, B=?
A B

1- On trace le diagramme des moments L


fléchissant M(x) dû au chargement extérieur.

2- Le chargement extérieur supprimé (poutre Etat 0


nue). On applique au point i une charge
unitaire dans la direction de déplacement M(x)
voulu (point B, rotation, mB=1) et on trace le qL2/8 m=1
diagramme des moments M(x)

3- Le déplacement sera obtenu, moyennant Etat 1


les tableaux de Mohr, par le produit des 1
graphes état (0) et (1), soit: M*M M(x)
-Méthodes Énergétiques

Dr. M. TOUATI
l
M .M
B   .dx q
0 E.I
A B
 B  M ( x)  M ( x) L

Etat 0
Tb de Mohr :
M(x)
qL2/8
 B   M .
1 l
M  m=1
3 E.I
Etat
1  q.l  l 2 3 1
B    . 1  q.l
1
3  8  E.I 24.EI M(x)