Vous êtes sur la page 1sur 92

SPAU␣ 330 C

Relais à min./max. de tension


et à tension résiduelle
Manuel d'utilisation et description technique

U U >
U <
2
fn= 50Hz Un=100V / 110V (U ) Uo IRF U 12 U 23 U 31 IRF IRF
5
60Hz Un=100V / 110V (U0 )

SPAU 330 C
STEP 10 STEP 1.2
1 U aux Uo>
2 [%] U>
STEP STEP STEP
3 Un Un
4 80...265 V – 2 20 0.8 1.6
SGR
5 ~
6
7 18...80 V – 0.5 0.5
8
0 1 t > [ s] SG1 t > [ s] SG1
1 k>
1
0.05 1.0 2 0.05 1.0 2
U1 U2 U3 3 3
4 4
SPCU 1C6 SPCU 3C14 SPCR 8C27 5 5
50 6 0.8 6
0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 7 7
U o >> U<
[%] 80 8 8
1 U o /U n [ % ] 1 U >/U n 1 U 12 /U n Un 0 1 Un 0 1
10 0.4 1.2
2 n (U o >) 2 U max /U n 2 U 23 /U n ∞
3 n (U o >>) 3 U < /U n 3 U 31 /U n RESET RESET RESET
4 t /t >[ %] 4 U min /U n 4 (I L1 / I n ) 0.5 5.0
5 t / t >> [ % ] 5 n (U >) 5 (I L2 / I n )
6 n (U < ) 6 (I L3 / I n ) t >> [ s ] t < [ s]
7 t /t >[ %] 7 U o /U n [ % ] 0.05 1.0 1.0 12
8 t /t < [ % ] 8 (I o / I n [ % ] ) U o > U o >> U> U< TRIGGED / READY

9 STATUS
0075B

0035A
0008A

0013A

RS 613 Ser.No. SPCU 1C6 SPCU 3C14 SPCR 8C27


1MRS 750670-MUM FR
SPAU␣ 330 C
Edité 97-05-21
Version A (remplace 34 SPAU 11 FR1) Relais à min./max.
Vérifié TK
Approuvé TK de tension et
Modification éventuelle des caractéristiques sans préavis
à tension résiduelle
Table des Caractéristiques principales ............................................................................................. 3
matières Domaine d’utilisation ..................................................................................................... 3
Description du fonctionnement ...................................................................................... 4
Schéma de raccordement ................................................................................................ 5
Voyants lumineux et boutons-poussoirs .......................................................................... 8
Signaux de commande entre les différents modules ........................................................ 8
Module d’alimentation ................................................................................................. 11
Module des relais de sortie ............................................................................................ 12
Caractéristiques techniques ........................................................................................... 13
Maintenance et réparation ............................................................................................ 15
Pièces de rechange ........................................................................................................ 16
Possibilités de livraison.................................................................................................. 16
Encombrement et montage ........................................................................................... 17
Informations à fournir à la commande et libellés de commande ................................... 18

Le manuel complet concernant le relais à min./max. de tension et à tension résiduelle contient


les publications particulières suivantes:

Manuel de déscription générale 1MRS 750670-MUM FR


Module à tension résiduelle SPCU 1C6 1MRS 750671-MUM FR
Module à min./max. de tension SPCU 3C14 1MRS 750466-MUM FR
Module pour la perturbographie SPCR 8C27 1MRS 750672-MUM FR
Caractéristiques générales des modules de type C 1MRS 750465-MUM FR

2
Caractéristiques Dispositif de protection utilisé principalement Interface sérielle pour l’échange des données avec
principales pour la surveillance des tensions sur les jeux de le niveau du poste par l’intermédiaire d’un bus
barres à fibres optiques

Relais de tension pour toutes les applications Support logiciel performant pour le réglage et
nécessitant une surveillance à maximum ou à la surveillance du dispositif de protection à l’aide
minimum de tension d’un ordinateur portable

Module de perturbographie offert en option afin Autosurveillance permanente du matériel et du


de vérifier le fonctionnement correct des dispo- logiciel avec autodiagnostic, ce qui accroît la
sitifs de protection et de permettre d’analyser fiabilité et la disponibilité
les grandeurs inhérentes à la conduite du réseau
électrique Boîtier robuste en aluminium avec classe de
protection IP54
Flexibilité dans la sélection de caractéristiques
spéciales pour des applications particulières Immunité élevée à l’égard des interférences élec-
triques et électromagnétiques
Ecran numérique local pour afficher les valeurs
mesurées, les seuils de réglage, les informations Marque CE conforme aux directives de la Com-
enregistrées à l’apparition d’un court-circuit, les munauté Européenne concernant les inter-
codes de panne en provenance de l’autodiag- férences électromagnétiques
nostic, etc.

Domaine Le dispositif de protection SPAU␣ 330C␣ à min./ à minimum et à maximum de tension, type
d’utilisation max. de tension et à tension résiduelle est des- SPCU␣ 3C14. De␣ plus,␣ le␣ dispositif␣ de pro-
tiné à la surveillance et à l’enregistrement de la tection␣ peut␣ être équipé d’un module pour la
tension résiduelle et des tensions entre phases perturbographie, type SPCR 8C19:␣ ce module
sur les jeux de barres. Il constitue un ensemble enregistre␣ les tensions␣ mesurées ainsi que les si-
intégré comprenant deux modules de mesure et gnaux de mise en route libérés par la protec-
un module de perturbographie. La tension tion. En option, un module de connexion per-
résiduelle du jeu de barres est mesurée à l’aide met de relier le dispositif de protection au bus
d’un module à maximum de tension à deux optique SPA afin d’établir une communication
échelons, type SPCU␣ 1C6. Les tensions entre sérielle avec le niveau du poste.
phases sont surveillées par un module triphasé

3
Description du Dès que la tension résiduelle du jeu de barres Afin d’éviter tout fonctionnement intempestif
fonctionnement dépasse la limite affichée à l’échelon à seuil bas pendant des séquences de réenclenchement, il
sur le module à tension résiduelle, type SPCU est possible de verrouiller la mise au travail et le
1C6,␣ l’échelon à maximum de tension se met déclenchement de l’échelon à minimum de ten-
au travail et démarre la temporisation corres- sion dans le module à min./max. de tension,
pondante. Après écoulement de la temporisa- type SPCU␣ 3C14,␣ en␣ plaçant le commutateur
tion, l’ordre de déclenchement est libéré. L’éche- SG1/6 en position 1 sur la face avant de l’appa-
lon à seuil élevé fonctionne de façon similaire: reil: ceci inhibe tout fonctionnement de l’éche-
dès que la valeur mesurée dépasse la limite affi- lon à minimum de tension lorsque la tension
chée, la temporisation est lancée et, après mesurée tombe au-dessous de 0,2␣ x␣ UN (voir
écoulement du retard affiché, le déclenchement figure 1).
est libéré.
Il est possible de verrouiller uniquement l’ordre
Dès qu’une des tensions entre phases mesurées de déclenchement de l’échelon à minimum de
par le module à min./max. de tension, type tension en envoyant un signal de blocage sur le
SPCU 3C14, dépasse le seuil affiché sur l’éche- dispositif de protection.
lon à maximum de tension, il y a mise au travail
puis, déclenchement après écoulement de la REMARQUE!
temporisation correspondante. Si une des ten- Pour réaliser cette fonction de blocage il faut
sions mesurées tombe au-dessous du seuil affi- que le commutateur 5 du groupe SGB sur la
ché sur l’échelon à minimum de tension, la carte du module SPCU␣ 3C14␣ soit␣ placé en po-
temporisation de l’échelon à minimum de ten- sition 1.
sion se met au travail et, après écoulement du
retard correspondant, le déclenchement est li-
béré.

Figure 1. Diagramme de fonctionnement du module à min./max. de tension, type SPCU␣ 3C14,


lorsque␣ la␣ mise␣ au␣ travail␣ et␣ le déclenchement de l’échelon à minimum de tension sont verrouillés
intérieurement. (SG1/6␣ =␣ 1).

U>/UN Réglage de l’échelon à maximum de tension


U</UN Réglage de l’échelon à minimum de tension
SS1 Mise au travail de l’échelon à maximum de tension
TS1 Déclenchement de l’échelon à maximum de tension
SS2 Mise au travail de l’échelon à minimum de tension
TS2 Déclenchement de l’échelon à minimum de tension

En présence d’un incident sur le réseau, le mo- registrer les signaux avant l’instant de lancement
dule pour la perturbographie enregistre les mi- du perturbographe ainsi qu’après élimination du
ses au travail des différents modules de protec- défaut. L’exploitant a accès aux données relati-
tion ainsi que la forme des tensions entre pha- ves à l’incident, soit en utilisant l’interface sérielle
ses et de la tension résiduelle. Lorsque certaines RS␣ 232␣ installée en face avant de l’appareil, soit
conditions sont satisfaites, il est possible d’en- via l’interface avec le bus SPA.

4
Schéma de
raccordement

Figure 2. Schéma de raccordement pour la protection à min./max. de tension et à tension résiduelle,


type SPAU␣ 330C.

Uaux Tension d’alimentation auxiliaire.


A, B…F Relais de sortie.
IRF Autosurveillance.
SS1, SS2 Signaux de sortie pour la mise au travail.
TS1, TS2 Signaux de sortie pour le déclenchement.
BS1 Entrée de blocage.
SGR Groupe de commutateurs pour la configuration du déclenchement et
de la mise au travail.
U1 Module à tension résiduelle, type SPCU␣ 1C6.
U2 Module à min./max. de tension, type SPCU␣ 3C14.
U3 Module pour la perturbographie, type SPCR␣ 8C27.
U4 Module des relais de sortie, type SPTR␣ 6B3.
U5 Module d’alimentation.
U6 Module d’interface, type SPTE␣ 4B9.
SPA-ZC_ Module de connexion au bus
Rx/Tx Interface optique pour la communication sérielle.
5
Connexions de la protection à min./max. de tension et à tension résiduelle, type SPAU 330 C:

Numéro Fonction
des bornes

13-14 Tension entre phases U12 (100␣ V).


13-15 Tension entre phases U12 (110␣ V).

REMARQUE!
Si le module à min./max. de tension, type SPCU␣ 3C14,␣ est␣ programmé pour une
mesure monophasée, il faut raccorder la tension de mesure sur les bornes 13-14
ou 13-15.

16-17 Tension entre phases U23 (100␣ V).


16-18 Tension entre phases U23 (110␣ V).
19-20 Tension entre phases U31 (100␣ V).
19-21 Tension entre phases U31 (110␣ V).
28-29 Tension résiduelle U0 (100␣ V).
28-30 Tension résiduelle U0 (110␣ V).

10-11 Signal de blocage externe (BS1).

61-62 Alimentation en tension auxiliaire. Le pôle positif de la tension continue est con-
necté sur la borne 61.
La tension auxiliaire est indiquée sur la face avant de la protection.

63 Masse.

65-66 Contact de déclenchement A commun à tous les échelons de protection,


U0>, U0>>, U> et U<.
67-68-69 Contact de signalisation B pour les échelons U0>>, U> et U<.
73-74-75 Contact de signalisation C pour l’échelon à maximum de tension U>.
76-77-78 Contact de signalisation D pour l’échelon à minimum de tension U<.
79-80-81 Contact de signalisation E pour l’échelon U0>.
70-71-72 Contact de l’autosurveillance F (fonctionne selon le principe du circuit normale-
ment ouvert). En service normal, le contact 70-72 est fermé. Une interruption
dans l’alimentation en tension auxiliaire ou une panne interne entraîne la ferme-
ture de 71-72.

REMARQUE!
Consulter également les fonctions des commutateurs SGB et SGR dans le chapi-
tre "Signaux de commande entre les différents modules".

En utilisant un module de connexion SPA-ZC, centre de la face arrière de l’appareil. Les extré-
le dispositif de protection SPAU␣ 330C␣ peut␣ être mités des câbles à fibres optiques sont raccor-
raccordé au bus à fibres optiques SPA par l’in- dées aux bornes Rx et Tx du module de con-
termédiaire d’une porte de communication nexion; les câbles à fibres optiques sont tirés d’un
sérielle se présentant sous la forme d’un connec- dispositif de protection à l’autre et raccordés
teur miniaturisé (type D, à 9 broches) placé au ensuite au gestionnaire de bus.

6
Figure 3. Face arrière du relais à min./max. de tension et à tension résiduelle, type SPAU␣ 330C.

7
Voyants lumineux 3. Chacun des modules est équipé en face avant
et boutons- d’un écran numérique, de deux boutons-
2
poussoirs poussoirs (STEP et RESET), d’un groupe de
fn= 50Hz Un=100V / 110V (U )
60Hz Un=100V / 110V (U0 )
5 commutateurs de programmation SG1 et de
quatre boutons de réglage. On utilise le bou-
ton-poussoir STEP pour explorer et appeler à
SPAU 330 C l’écran les grandeurs mesurées et les seuils de
réglage. Le bouton-poussoir RESET est utilisé
1 U aux
2 pour remettre les voyants lumineux de couleur
3
4 80...265 V –
rouge au repos. L’absence de mise au repos n’af-
SGR
5 ~ fecte en rien le fonctionnement de la protec-
6
7
8
18...80 V – tion.
0 1
4. Le module pour la perturbographie est équipé
U1 U2 U3 en face avant d’un écran numérique, de deux
SPCU 1C6 SPCU 3C14 SPCR 8C27 boutons-poussoirs (STEP et RESET), d’un
0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 connecteur RS␣ 232 C␣ à 25 pôles et d’un voyant
1 U o /U n [ % ] 1 U >/U n 1 U 12 /U n lumineux. Les touches STEP et RESET permet-
2 n (U o >) 2 U max /U n 2 U 23 /U n tent d’explorer et d’appeler à l’écran les para-
3 n (U o >>) 3 U < /U n 3 U 31 /U n
4 t /t >[ %] 4 U min /U n 4 (I L1 / I n )
mètres mesurés par le module et de procéder
5 t / t >> [ % ] 5 n (U >) 5 (I L2 / I n ) aux réglages de la même manière que dans les
6 n (U < ) 6 (I L3 / I n ) autres modules de protection. En service nor-
7 t /t >[ %] 7 U o /U n [ % ]
mal, le voyant lumineux bicolore est éteint; le
8 t /t < [ % ] 8 (I o / I n [ % ] )
9 STATUS
voyant vert s’allume à l’enregistrement des don-
nées et le voyant rouge s’allume pour indiquer
0075B

RS 613 Ser.No. que des données sont sauvegardées en mémoire.


Le voyant rouge reste allumé aussi longtemps
Figure 4. Face avant du dispositif de protection que des données restent sauvegardées dans la mé-
à min./max. de tension et à tension résiduelle, moire du module. L’exploitant a accès aux don-
type SPAU 330 C. nées, soit via l’interface avec le bus SPA, soit en
utilisant l’interface sérielle RS␣ 232 C␣ installée
en face avant du module.
1. Le voyant lumineux de couleur verte, Uaux,
est allumé lorsque l’alimentation auxiliaire du 5. Tant sur la face avant des modules de tension
dispositif de protection est en service. que sur la face avant du module pour la pertur-
bographie, un voyant lumineux de couleur
2. Les deux modules de protection contiennent rouge, IRF, indique la présence de pannes in-
chacun deux échelons; chaque échelon possède ternes éventuelles. De plus, les modules sont
son propre voyant lumineux bicolore. Le voyant équipés de voyants distincts pour indiquer la
lumineux de couleur jaune s’allume dès que mesure des tensions entre phases et de la ten-
l’échelon correspondant s’est mis au travail; il sion résiduelle.
passe au rouge dès que l’échelon en question
libère un ordre de déclenchement. Ces voyants 6. Le couvercle du boîtier est constitué d’un
lumineux peuvent être automaintenus ou pas. polycarbonate transparent, résistant aux UV.
Généralement, le voyant de couleur rouge reste Trois boutons-poussoirs sont accessibles à tra-
allumé même lorsque l’échelon de tension re- vers le couvercle du dispositif de protection: ces
tourne au repos, ce qui permet de savoir quel boutons-poussoirs STEP permettent d’explorer
échelon de protection a provoqué le déclenche- les modules et de visualiser les valeurs désirées à
ment. l’écran. Pour pouvoir procéder au rappel à l’aide
du bouton-poussoir RESET, il faut d’abord
ouvrir le couvercle de la protection.

Des instructions détaillées figurent dans les bro-


chures décrivant les différents modules ainsi que
dans la publication "Caractéristiques générales
des modules de type C".

8
Signaux de Dans certaines applications, il s’avère nécessaire programmer les signaux de mise au travail, de
commande entre de modifier les réglages réalisés en usine sur les déclenchement, de commande et de blocage afin
les différents commutateurs de la protection SPAU␣ 330 C. d’obtenir les fonctions désirées.
modules La␣ figure␣ 5␣ illustre␣ schématiquement comment

C
D
E
B
A
SGR
1
2
3
4

5
6

8
ST2
ST3
ST1
ST6

SPCR 8C27 (U3)

U<

t<

TS2
8

SS2
7
6
5
4

U>

k>
t>
3

TS1
2
1

SS1
SGB

SPCU 3C14 (U2)


Uo>>

t>>

TS2
8
7
6
5
4

Uo>

t>
3

TS1
2
1
SGB

SPCU 1C6 (U1)


U12, U23,

BS1
U31
Uo

Figure 5. Signaux de commande entre les différents modules du relais à min./max. de tension et à
tension résiduelle, type SPAU␣ 330 C.

9
Commutateurs de Un certain nombre de signaux de mise au tra- Les commutateurs du groupe SGB disposés sur
programmation vail et de déclenchement sont connectés en per- les cartes des modules de tension sont utilisés pour
manence sur certains relais de sortie alors que programmer les signaux de blocage entrant sur les
d’autres signaux transitent via le groupe de com- modules du SPAU␣ 330 C ainsi␣ que␣ pour aiguiller
mutateurs SGR. Le groupe de commutateurs les␣ signaux␣ de␣ mise␣ au travail des modules␣ vers
est placé sur le panneau principal du dispositif le␣ module␣ pour␣ la perturbographie.
de protection. Pour programmer, on a accès aux
commutateurs par l’ouverture ménagée dans le Les commutateurs SGR et SGB remplissent les
panneau avant du système. fonctions suivantes:

Groupe de commutateurs SGR sur le panneau principal

Commu- Fonction Réglage


tateur en usine

SGR/1 Aiguille le signal de déclenchement de l’échelon U> du module 1


SPCU 3C14 sur le relais de sortie A
SGR/2 Aiguille le signal de déclenchement de l’échelon U< du module 1
SPCU 3C14 sur le relais de sortie A
SGR/3 Aiguille le signal de déclenchement de l’échelon U0> du module 1
SPCU 1C6 sur le relais de sortie A
SGR/4 Aiguille le signal de déclenchement de l’échelon U0>> du module 1
SPCU 1C6 sur le relais de sortie A
SGR/5 Aiguille le signal de déclenchement de l’échelon U> du module 1
SPCU 3C14 sur le relais de sortie B
SGR/6 Aiguille le signal de déclenchement de l’échelon U< du module 1
SPCU 3C14 sur le relais de sortie B
SGR/7 Aiguille le signal de mise au travail de l’échelon U> du module 1
SPCU 3C14 sur le relais de sortie C
SGR/8 Aiguille le signal de mise au travail de l’échelon U< du module 1
SPCU 3C14 sur le relais de sortie D

Groupe de commutateurs SGB sur la carte du module SPCU 1C6

Commu- Fonction Réglage


tateur en usine

SGB/1 Aiguille le signal de mise au travail de l’échelon U0> sur l’entrée ST2 1
du module pour la perturbographie SPCR 8C27
SGB/2 Aiguille le signal de mise au travail de l’échelon U0>> sur l’entrée ST2 0
du module pour la perturbographie SPCR 8C27
SGB/3 Aiguille le signal de mise au travail de l’échelon U0>> sur l’entrée ST3 0
du module pour la perturbographie SPCR 8C27
SGB/4 Engendre un signal de blocage BS1 inhibant le déclenchement de 0
l’échelon U0>
SGB/5 Engendre un signal de blocage BS1 inhibant le déclenchement de 0
l’échelon U0>>
SGB/6 Sans fonction 0
SGB/7 Sans fonction 0
SGB/8 Sans fonction 0

10
Groupe de commutateurs SGB sur la carte du module à min./max. de tension SPCU␣ 3C14

Commu- Fonction Réglage


tateur en usine

SGB/1 Aiguille le signal de mise au travail de l’échelon U> sur l’entrée ST1 1
du module pour la perturbographie SPCR 8C27
SGB/2 Aiguille le signal de mise au travail de l’échelon U< sur l’entrée ST1 0
du module pour la perturbographie SPCR 8C27
SGB/3 Aiguille le signal de mise au travail de l’échelon U< sur l’entrée ST3 1
du module pour la perturbographie SPCR 8C27
SGB/4 Sans fonction dans SPAU␣ 330C;␣ doit␣ être en position 0 0
SGB/5 Engendre un signal de blocage BS1 inhibant le déclenchement de 1
l’échelon U<
SGB/6 Sans fonction 0
SGB/7 Sans fonction 0
SGB/8 Sans fonction 0

Module Le module d'alimentation constitue une unité Le domaine de tension du module d'alimenta-
d'alimentation séparée qui se trouve derrière le panneau du sys- tion du relais est marqué sur le panneau du sys-
tème. On peut retirer le module après avoir re- tème du relais.
tiré le panneau du système. Le module d’ali-
mentation fournit les tensions nécessaires aux Le module d'alimentation est un convertisseur
différents modules constitutifs du dispositif de CC/CC avec isolation galvanique entre le pri-
protection. maire et le secondaire, de type à retour de ligne.
Le côté primaire du module d'alimentation est
Le module d'alimentation existe en deux ver- protégé par un fusible, F1, placé sur la carte du
sions, SPGU 240A1 et SPGU 48B2, qui ont module. Le fusible du SPGU 240A1 est de 1 A
différentes tensions d'entrée: (lent) et celui du SPGU 48B2 est de 4 A (lent).

SPGU 240A1 Un voyant vert portant l'indication Uaux est al-


- tension nominale lumée quand le module d'alimentation est en
Un = 110/120/230/240 V CA service. Les tensions alimentant l'électronique
Un = 110/125/220 V CC sont surveillées dans les modules. Si une ten-
- domaine de fonctionnement sion secondaire dévie de sa valeur nominale de
U = 80 à 265 V CA ou CC plus de 25 %, une alarme est libérée par l'auto-
surveillance. Un signal d'alarme sera également
SPGU 48B2 libéré si le module d'alimentation a été retiré
- tension nominale ou si l'alimentation vers le module est interrom-
Un = 24/48/60 V CC pue.
- domaine de fonctionnement
U = 18 à 80 V CC

11
Module des Le module des relais de sortie SPTR 6B3 de tient tous les relais de sortie, les circuits de com-
relais de sortie la␣ protection␣ à min./max. de tension et à ten- mande des relais de sortie ainsi que le circuit
sion résiduelle, type SPAU␣ 330C,␣ est␣ monté électronique pour les entrées de commande ex-
avec le module d’alimentation derrière le pan- terne. Le module des relais de sortie contient
neau avant de l’appareil; il est fixé à l’aide de vis des relais débrochables.
moletées. Le module des relais de sortie con-

Figure 6. Schéma bloc de la carte des relais de sortie, type SPTR 6B3, dans le relais de tension
SPAU␣ 330C.

TS1/U1 Signal de déclenchement de l’échelon U0>.


TS2/U1 Signal de déclenchement de l’échelon U0>>.
SS1/U2 Signal de mise au travail de l’échelon à maximum de tension U>.
TS1/U2 Signal de déclenchement de l’échelon à maximum de tension U>.
SS2/U2 Signal de mise au travail de l’échelon à minimum de tension U<.
TS2/U2 Signal de déclenchement de l’échelon à minimum de tension U<.
BS1 Signal de blocage externe pour l’échelon à minimum de tension.
A Contacteur de déclenchement A pour tous les échelons U0>, U0>>, U> et U<.
B Relais de signalisation B pour les échelons U0>>, U> ou U<.
C Relais de signalisation C pour l’échelon à maximum de tension U>.
D Relais de signalisation D pour l’échelon à minimum de tension U<.
E Relais de signalisation E pour l’échelon U0>.
F Relais de signalisation F de l’autosurveillance.
IRF Signal de l’autosurveillance.
SGR Groupe de commutateurs pour la programmation des signaux de mise au travail
et de déclenchement.
ENA Signal de libération pour les signaux de sortie.

Les signaux d’entrée et de sortie du module des introduits dans le boîtier à l’emplacement indi-
relais de sortie sont tributaires de l’emplacement qué dans la figure de la première page afin que
des cartes dans le boîtier de la protection. Les le schéma de raccordement corresponde bien aux
signaux de sortie sont câblés individuellement fonctions réellement présentes dans le disposi-
de chaque carte sur le module des relais de sor- tif de protection.
tie. C’est pourquoi, les modules doivent être
12
Caractéristiques Entrées analogiques
techniques Tension nominale UN 100 V 110␣ V
Bornes de raccordement:
- tension entre phases U12 13-14 13-15
- tension entre phases U23 16-17 16-18
- tension entre phases U31 19-20 19-21
- tension résiduelle U0 28-29 28-30
Surcharge admissible:
- en permanence 2␣ x␣ UN
Charge nominale sous UN < 0,5␣ VA
Fréquence nominale selon le bulletin de commande 50 Hz ou 60 Hz

Entrées de blocage externes


Bornes 10-11
Tension de commande 18...265␣ V␣ CC␣ ou␣ 80...265␣ V␣ CA
Consommation en courant 2␣ mA

Caractéristiques des contacts


Contacts de déclenchement
Bornes (contacteur A) 65-66
Tension nominale 250␣ V␣ CC/CA
Courant admissible:
- en permanence 5␣ A
- pendant 0,5␣ s 30␣ A
- pendant 3␣ s 15␣ A
Pouvoir de coupure avec L/R␣ ≤␣ 40␣ ms
sous 48 / 110 / 220 V CC 5␣ A / 3 A / 1 A

Contacts de signalisation
Bornes
- relais d’alarme B 67-68-69
- relais d’alarme C 70-71-72
- relais d’alarme D 73-74-75
- relais d’alarme E 76-77-78
- relais de l’autosurveillance F 79-80-81
Tension nominale 250␣ V␣ CC/CA
Courant admissible:
- en permanence 5␣ A
- pendant 0,5␣ s 10␣ A
- pendant 3␣ s 8␣ A
Pouvoir de coupure avec L/R␣ ≤␣ 40␣ ms
sous 48 / 110 / 220 V CC 1␣ A / 0,25 A / 0,15 A

Module d’alimentation
Domaine de tension des modules d’alimentation
SPGU 240 A1
- tension nominale 110/120/230/240 V CA
110/125/220 V CC
- domaine de fonctionnement 80...265 V CA ou CC
SPGU 48 B2
- tension nominale 24/48/60 V CC
- domaine de fonctionnement 18...80 V CC
Consommation:
au repos/en fonctionnement 10␣ W / 15␣ W

13
Module à tension résiduelle type SPCU 1C6
Consulter les caractéristiques techniques concernant ce module dans la publication
1MRS750671-MUM FR.

Module à min./max. de tension type SPCU 3C14


Consulter les caractéristiques techniques concernant ce module dans la publication
1MRS750466-MUM FR.

Module pour la perturbographie SPCR 8C27


Consulter les caractéristiques techniques concernant ce module dans la publication
1MRS750672-MUM FR.

Transmission des données


Mode de transmission bus sériel à fibres optiques
Code des données ASCII
Vitesse de transmission (à sélectionner) 300, 1200, 2400, 4800, 9600␣ Bd
Module de connexion au bus optique, alimenté
par le dispositif de protection lui-même:
- pour câbles à âme plastique SPA-ZC 21 BB
- pour câbles à fibres de verre SPA-ZC 21 MM
Module de connexion au bus optique , alimenté
par le dispositif de protection lui-même ou par une
source extérieure:
- pour câbles à âme plastique SPA-ZC 17 BB
- pour câbles à fibres de verre SPA-ZC 17 MM

Tensions d’essai *)
Tension d’essai diélectrique (CEI 60255-5) 2 kV, 50 Hz, 1 min
Tension test d’impulsion (CEI 60255-5) 5 kV, 1,2/50 µs, 0,5 J
Résistance d’isolation (CEI 60255-5) > 100 MΩ, 500 Vcc

Tests de perturbations *)
Test de perturbation haute fréquence
(1 MHz) (CEI 60255-22-1)
- mode commun 2,5 kV
- mode différentiel 1,0 kV
Test de décharge électrostatique
(CEI 60255-22-2 et CEI 61000-4-2)
- décharge de contact 6 kV
- décharge dans l’air 8 kV
Courants transitoires rapides
(CEI 60255-22-4 et CEI 61000-4-4)
- entrées d’alimentation 4 kV
- autres entrées 2 kV

14
Interférence électromagnétique (émission)
selon EN 55011 Classe A

Compatibilité électromagnétique
Marque CE testée et approuvée selon
EN 50081-2 et EN 50082-2

Environnement
Température ambiante -10°C...+55°C
Influence des écarts de température en dehors
du domaine des températures ambiantes <␣ 0,2␣ %/°C
Stockage et transport selon CEI 60068-2-8 -40°C...+70°C
Tenue à la chaleur humide selon CEI 60068-2-30 ≤ 95 %, 55°C, 6 cycles
Classe de protection avec boîtier monté en panneau
(selon CEI␣ 60529) IP54
Masse du dispositif de protection 5,5␣ kg␣

*) Les essais d’isolement et les essais de perturbation ne peuvent être appliqués à l’interface sérielle
qui est utilisée exclusivement par le module de connexion au bus.

Maintenance Quand le relais de protection est utilisé confor- Si le relais fonctionne mal ou si les valeurs de
et réparation mément aux conditions spécifiées dans les "Ca- fonctionnement diffèrent de celles spécifiées, le
ractéristiques techniques", il ne nécessite prati- relais doit être révisé. Le client peut prendre des
quement aucune maintenance. Le module ne mesures mineures mais toute réparation majeure
contient aucune pièce ou composant suscepti- impliquant une intervention sur l'électronique
bles de dérives physiques ou électriques dans des doit être réalisée chez le fournisseur. Veuillez
conditions d'exploitation normales. contacter le fabricant ou son représentant le plus
proche si vous désirez être informé plus ample-
Si la température et l'humidité diffèrent des va- ment sur le contrôle, la réparation ou le
leurs spécifiées ou si l'atmosphère contient des réétalonnage du relais.
gaz chimiquement actifs ou de la poussière, le
relais doit faire l'objet d'un contrôle visuel s'il Le relais de protection contient des circuits qui
est soumis à un essai secondaire. Pendant ce con- sont sensibles aux décharges électrostatiques. Si
trôle visuel, il faut examiner les points suivants: vous devez retirer un module de relais, assurez-
vous que vous êtes au même potentiel que le
- signes de dommages mécaniques du boîtier du module, en touchant le boîtier.
relais et des bornes
- accumulation de poussière à l'intérieur du Remarque!
boîtier du relais; elle doit être retirée à l'air Les relais de protection statiques sont des ins-
comprimé truments de mesure et doivent être traités avec
- traces de rouille sur les bornes, le boîtier ou à le plus grand soin ; ils doivent être protégés con-
l'intérieur du relais tre l'humidité et les contraintes mécaniques, tout
spécialement pendant leur transport.

15
Pièces de Module à tension résiduelle SPCU␣ 1C6
rechange Module à min./max. de tension SPCU␣ 3C14
Module pour la perturbographie SPCR␣ 8C27
Module d’alimentation
- Uaux␣ =␣ 80...265␣ V␣ CC/CA SPGU␣ 240␣ A1
- Uaux␣ =␣ 18...80␣ V␣ CC SPGU 48␣ B2
Module des relais de sortie SPTR␣ 6B3
Boîtier (y compris module de connexion) SPTK 4B9
Modules de connexion au bus SPA-ZC 17_ ou SPA-ZC 21_

Possibilités
Type Description SPCU SPCU SPCR
de livraison 1C6 3C14 8C27

SPAU 330 C Version de base, tous les modules inclus x x x

SPAU 330 C1 Version de base, sans module de perturbographie x x

SPAU 330 C2 Version de base, sans module à min./max. x x


de tension

SPAU 330 C3 Version de base, sans module à min./max. x


de tension et sans module de perturbographie

SPAU 330 C4 Version de base, sans module de tension résiduelle x x

SPAU 330 C5 Version de base, sans module de tension résiduelle x


et sans module de perturbographie

SPAU 330 C6 Version de base, sans module de tension résiduelle x


et sans module à min./max. de tension

Possibilités de livraison du dispositif de protection à min./max. de tension et à tension résiduelle,


type SPAU 330 C.

16
Encombrement Le modèle de base du boîtier de relais de pro- réduit la profondeur de 40 mm, le type SPA-
et montage tection est conçu pour un montage encastré. Si ZX 302 de 80 mm et le type SPA-ZX 303 de
nécessaire, la profondeur de montage du boî- 120 mm. Pour un montage en saillie il faut utili-
tier peut être réduite. Trois types d'embases de ser un boîtier de type SPA-ZX 306; dans ce cas,
montage sont disponibles: le type SPA-ZX 301 les bornes sont accessibles de l’avant.

293
226
259 34
30 229

162

136
214 ±1 a b
139 ±1

Découpe dans
le panneau

Embase a b
SPA-ZX 301 219 74
SPA-ZX 302 179 114
SPA-ZX 303 139 154

Figure 7. Dimensions et schémas de montage pour le relais à min./max. de tension et à tension


résiduelle SPAU 330 C.

Le boîtier du relais est réalisé en profilé d'alu- tion. Chaque borne à vis est dimensionnée pour
minium anodisé beige. Un collier de montage un ou deux câbles de 2,5 mm2 au max. Un
muni d'une garniture en caoutchouc est placé schéma de raccordement est adjoint au bloc de
entre le boîtier et le relais et l'embase de mon- connecteurs.
tage, ce qui assure une classe de protection IP54.
Le connecteur de type D à 9 broches est prévu
Le couvercle transparent attaché par charnière pour la communication sérielle. Un connecteur
au boîtier est réalisé en polycarbonate stabilisé de type D à 25 broches est utilisé pour relier le
aux rayons UV; il est doté de deux vis de module de perturbographie à un appareil exté-
verrouillage plombables. La garniture du cou- rieur par l’intermédiaire de l’interface RS 232 C.
vercle, en caoutchouc, assure une classe de pro-
tection IP54 entre le boîtier et le couvercle. Pour la communication sérielle, il convient
d’utiliser les modules de connexion (SPA-ZC
Les connexions d’entrées et sorties nécessaires sont 17_ ou SPA-ZC 21_) et les câbles à fibres opti-
réalisées sur bornes à vis à l’arrière de la protec- ques recommandés par le constructeur.

17
Informations Dispositif de protection à min./max. de tension et à tension résiduelle:
à fournir à la
commande SPAU 330 C RS 613 020 - AA, CA, DA, FA
et libellés de SPAU 330 C1 RS 613 021 - AA, CA, DA, FA
SPAU 330 C2 RS 613 022 - AA, CA, DA, FA
commande
SPAU 330 C3 RS 613 023 - AA, CA, DA, FA
SPAU 330 C4 RS 613 024 - AA, CA, DA, FA
SPAU 330 C5 RS 613 025 - AA, CA, DA, FA

Les combinaisons de lettres reprises dans les numéros de commande définissent la fréquence
nominale fN et le domaine de fonctionnement pour la tension auxiliaire:

AA: fN = 50 Hz, Uaux = 80...265 V CA/CC


CA: fN = 50 Hz, Uaux = 18...80 V CC
DA: fN = 60 Hz, Uaux = 80...265 V CA/CC
FA: fN = 60 Hz, Uaux = 18...80 V CC

Exemple de commande

1. Nombre de pièces et désignation du type 5 pièces SPAU␣ 330C


2. Numéro de commande RS 613 020 - AA
3. Fréquence nominale fN␣ =␣ 50␣ Hz
4. Tension auxiliaire Uaux␣ =␣ 110␣ V␣ CC
5. Accessoires 5 embases SPA-ZX␣ 301
5 modules de connexion SPA-ZC 17 MM2A
6. Exigences spéciales –

18
SPCU 1C6
Module à tension résiduelle
Manuel d'utilisation et description technique

B
U

Uo IRF

STEP 10
Uo>
[%] STEP
Un
2 20

0.5
SG1
t > [ s]
1
0.05 1.0 2
3
4
5
50 6
7
U o >>
[%] 80 8
Un 0 1
10

RESET
0.5

t >> [ s ]
0.05 1.0
U o > U o >>
1310

SPCU 1C6
1MRS 750671-MUM FR
SPCU 1C6
Edité 97-05-21
Version A Module à tension
Vérifié TK
Approuvé TK résiduelle
Modification éventuelle des caractéristiques sans préavis

Table des Caractéristiques principales ............................................................................................. 2


matières Description du fonctionnement ...................................................................................... 3
Schéma bloc.................................................................................................................... 4
Face avant ....................................................................................................................... 5
Voyants lumineux ........................................................................................................... 5
Réglages .......................................................................................................................... 6
Commutateurs de programmation .................................................................................. 6
Grandeurs mesurées ........................................................................................................ 7
Informations enregistrées ................................................................................................ 8
Menus principaux et sous-menus pour les réglages et les registres ................................... 9
Caractéristiques techniques ........................................................................................... 10
Paramètres pour la communication sérielle ................................................................... 11
Codes d’événements ................................................................................................ 11
Données transférées sur le bus ................................................................................. 12
Codes de panne ............................................................................................................ 15

Caractéristiques Echelon à seuil bas U0> avec une caractéristique Ecran numérique pour afficher les valeurs me-
principales à retard indépendant. Domaine de réglage en surées et les seuils de réglage ainsi que les infor-
tension: 2...20 % x UN ou 10... 100 % x UN. mations enregistrées à l’apparition d’un court-
circuit.
Echelon à seuil élevé U0>> avec une plage de
réglage de 10...80 % x UN ou de 2...16 % x Flexibilité dans la sélection de caractéristiques
UN. Le fonctionnement de cet échelon peut être spéciales pour des applications particulières.
verrouillé en sélectionnant un réglage ∞.
Autosurveillance permanente à la fois du maté-
Elimination des harmoniques dans les entrées riel et du logiciel. A l’apparition d’une panne
de tension. permanente, le relais d’alarme opère et toutes
les autres sorties sont bloquées.

2
Description du Le module à tension résiduelle, type SPCU 1C6, Le domaine de réglage du seuil de mise au tra-
fonctionnement est utilisé dans de nombreux dispositifs de pro- vail de l’échelon U0> est sélectionné à l’aide du
tection car il constitue une protection non commutateur SG1/5. Domaines de réglage:
directionnelle contre les défauts à la terre puis- 2...20% x UN ou 10...100% x UN.
qu’il mesure la tension résiduelle dans le réseau.
Le domaine de réglage du seuil de mise au tra-
Le module à tension résiduelle contient deux vail de l’échelon U0>> est sélectionné à l’aide
échelons à maximum de tension, l’un à seuil bas du commutateur SG1/6. Domaines de réglage:
U0> et l’autre à seuil élevé U0>>. 2...16% x UN ou 10...80% x UN.

Les échelons se mettent au travail dès que la ten- Le fonctionnement des deux échelons peut être
sion mesurée dépasse le seuil de réglage de l’éche- complété par un automaintien maintenant l’or-
lon concerné. L’échelon concerné libère alors un dre de déclenchement activé après retour au re-
signal de mise au travail, SS1 ou SS2, et, simul- pos de l’échelon correspondant (sélection à l’aide
tanément, le voyant lumineux jaune correspon- de SG1/4). Les échelons et les relais de sortie
dant s’allume. Si la situation de surtension sub- peuvent alors être remis au repos de trois ma-
siste suffisamment longtemps, dépassant ainsi nières différentes: (i) en poussant simultanément
la durée du retard affiché, il y a libération d’un sur les deux touches STEP et RESET (ii) via
ordre de déclenchement, TS1 ou TS2, vers le l’interface sérielle en utilisant l’instruction V101
disjoncteur. Le voyant lumineux passe alors au (iii) via l’interface sérielle en utilisant l’instruc-
rouge, indiquant ainsi qu’il y a eu déclenche- tion V102. Avec la solution (ii) toutes les infor-
ment. Les voyants lumineux de mise au travail mations enregistrées sont maintenues alors
et de déclenchement sont pourvus d’une mé- qu’avec les alternatives (i) et (iii) les informa-
moire: ils peuvent donc être automaintenus ou tions enregistrées sont effacées.
non. S’ils sont automaintenus, le rappel doit être
effectué à l’aide de la touche RESET disposée L’entrée de tension résiduelle est équipée d’un
en face avant ou par l’intermédiaire de l’instruc- filtre actif qui permet d’éliminer les harmoni-
tion V101 ou V102 via l’interface sérielle. ques (voir figure 1).

Le déclenchement de l’échelon à seuil bas U0>


peut être bloqué en envoyant un signal de blo- dB 10
cage BTS1 sur le module. De façon similaire, le
déclenchement de l’échelon à seuil élevé U0>> 0
est verrouillé avec l’ordre de blocage BTS2. Ces -10
différents blocages sont programmés à l’aide des
commutateurs du groupe SGB montés sur la -20
carte du module.
-30
Le domaine de réglage pour le temps de fonc- -40
tionnement t> de l’échelon à seuil bas U0> est
sélectionné à l’aide des commutateurs SG1/1 et -50
SG1/2; nous disposons de trois domaines de -60
réglage distincts. 0 1 2 3 4 5 6 7
f/fn
Les commutateurs SG1/7 et SG1/8 sont utili-
sés pour sélectionner le domaine de réglage du
temps de fonctionnement t>> de l’échelon à Figure 1 Caractéristique du filtre installé sur l’en-
seuil élevé U0>>; ici aussi, nous disposons de trée de tension résiduelle.
trois domaines de réglage distincts.

3
Schéma bloc

Figure 2 Schéma bloc du module à tension résiduelle, type SPCU 1C6

U0 Tension mesurée.
BS1, BS2, BS3 Blocages externes.
BTS1 Blocage du déclenchement de l’échelon U0>.
BTS2 Blocage du déclenchement de l’échelon U0>>.
SG1 Groupe de commutateurs pour la programmation (monté en face avant).
SG2 Groupe de commutateurs pour les voyants de déclenchement.
SGB Groupe de commutateurs pour la configuration des blocages sur la carte.
SS1 Mise au travail de l’échelon U0>.
TS1 Déclenchement de l’échelon U0>.
SS2 Mise au travail de l’échelon U0>>.
TS2 Déclenchement de l’échelon U0>>.
Y Voyant de couleur jaune indiquant la mise au travail.
R Voyant de couleur rouge indiquant le déclenchement.

REMARQUE!
Toutes les entrées et sorties du module ne sont gramme qui reprend les signaux de commande
pas nécessairement câblées sur les bornes du dis- existant entre les différents modules du disposi-
positif de protection utilisant ce module. Les tif de protection.
signaux câblés sur bornes figurent dans le dia-

4
Face avant

B
U Symbole simplifié de
l’appareil
Uo IRF
Voyant pour la mesure Voyant d’alarme de l’auto-
de tension surveillance
Ecran pour l’affichage des
grandeurs mesurées et des
seuils de réglage
STEP 10
Bouton de réglage et voyant Uo>
[%]
Un STEP
pour le seuil de l’échelon U0> 2 20
Touche STEP
0.5
Bouton de réglage et voyant SG1
pour le temps de fonctionne- t > [ s]
1
ment de l’échelon U0> 0.05 1.0 2
3
4
Groupe de commutateurs
50
5 pour la programmation
6
Bouton de réglage et voyant U o >> 7
[%] 80 8
pour le seuil de l’échelon U0>> Un 0 1 Voyant pour le groupe de
10
commutateurs
RESET
0.5
Bouton de réglage et voyant Touche de rappel RESET
pour le temps de fonctionne- t >> [ s ]
ment de l’échelon U0>> 0.05 1.0
U o > U o >>
Voyants lumineux
Désignation du type
1310

SPCU 1C6 de module

Figure 3 Face avant du module à tension résiduelle, type SPCU 1C6.

Voyants lumineux Chaque échelon de tension possède son propre L’absence de mise au repos n’affecte en rien le
voyant lumineux bicolore, rouge et jaune. Le fonctionnement du module.
voyant lumineux de couleur jaune s’allume dès
que l’échelon correspondant s’est mis au travail; Le voyant d’alarme de l’autosurveillance, IRF,
il passe au rouge dès que l’échelon en question indique que le système d’autosurveillance a dé-
libère un ordre de déclenchement. tecté une panne permanente. Ce voyant de cou-
leur rouge s’allume après que la panne ait été
Chacun des quatre voyants lumineux peut être détectée. Au même moment, le module fournit
mis en automaintien ou pas. L’automaintien si- un signal au relais de sortie indiquant l’état de
gnifie que le voyant reste allumé alors que l’éche- marche de la protection.
lon à maximum de tension qui pilote le voyant
est retourné au repos. Ainsi par exemple, si le De plus, dans la plupart des cas, un code qui
voyant jaune est automaintenu et si le voyant indique la nature de la panne s’affiche à l’écran
rouge ne l’est pas, le voyant jaune s’allume dès du module. Ce code de panne se compose d’un
que l’échelon se met au travail; il vire ensuite au chiffre rouge (1) et d’un nombre à trois chiffres
rouge dès que le déclenchement est libéré par de couleur verte; ce nombre indique la nature
l’échelon considéré. Lorsque l’échelon retourne de la panne. A l’apparition d’une panne, il con-
au repos, seul le voyant jaune reste allumé. Les vient de noter le code de panne et d’en infor-
voyants qui sont automaintenus peuvent être mer le personnel qui sera chargé de la répara-
remis au repos, localement en poussant sur la tion.
touche RESET, à distance en utilisant l’instruc-
tion V102 via le bus SPA.

5
Réglages Les seuils de réglage sont affichés à l’aide de trois qui s’allume au-dessous du bouton de réglage
chiffres à l’extrême droite de l’écran. Le voyant indique quel réglage est repris à l’écran.

U0>/UN Seuil de mise au travail de l’échelon U0>, en % de la tension nominale de la protection.


Domaines de réglage: 2... 20% x UN avec SG1/5 = 0,
10...100% x UN avec SG1/5 = 1

t> (s) Temps de déclenchement de l’échelon U0>, exprimé en secondes. Le domaine de


réglage est défini par la position des commutateurs SG1/1 et SG1/2.
Domaines de réglage: 0,05...1,00 s, 0,5...10,0 s ou 5...100 s

U0>>/UN Seuil de mise au travail de l’échelon U0>>, en % de la tension nominale de la


protection.
Domaines de réglage: 10...80% x UN avec SG1/6 = 0, 2...16% x UN avec SG1/6 = 1.
Avec un réglage ∞,(- - - à l’écran), l’échelon est hors service.

t>> (s) Temps de fonctionnement de l’échelon U0>>, exprimé en secondes. Le domaine de


réglage est défini par la position des commutateurs SG1/7 et SG1/8.
Domaines de réglage: 0,05...1,00 s, 0,5...10,0 s ou 5,00...100 s

De plus, la somme de contrôle du groupe de et que les commutateurs sont en état de mar-
commutateurs SG1 est affichée à l’écran lors- che. Un exemple de calcul de la somme de con-
que le voyant situé au-dessous du groupe est al- trôle est repris dans la publication "Caractéris-
lumé. Ainsi, nous pouvons contrôler que le ré- tiques générales des modules de type C".
glage des commutateurs a été fait correctement

Commutateurs Des applications spécifiques requièrent des fonc- tation des commutateurs, de 1 à 8, ainsi que la
de programma- tions supplémentaires qui sont sélectionnées à position des commutateurs, 0 ou 1, sont repri-
tion l’aide des commutateurs de programmation du ses en face avant.
groupe SG1 montés en face avant. La numéro-

Commu- Fonction
tateur

SG1/1 Sélection du domaine de réglage pour le temps de fonctionnement t> de


SG1/2 l’échelon U0>.

SG1/1 SG1/2 temps de fonctionnement t>

0 0 0,05...1,00 s
1 0 0,5...10,0 s
0 1 0,5...10,0 s
1 1 5...100 s

SG1/3 Non utilisé. A placer en position 0.

SG1/4 Sélection de l’automaintien pour les contacteurs de déclenchement TS1 et TS2.

Avec SG1/4 = 0, les contacteurs de déclenchement retournent au repos dès que la


grandeur de mesure qui a engendré le déclenchement tombe au-dessous du seuil de
mise au travail.
Avec SG1/4 = 1, les contacteurs de déclenchement restent activés même si la gran-
deur de mesure tombe au-dessous du seuil de mise au travail. Il faut alors remettre
les signaux de déclenchement au repos en appuyant simultanément sur les touches
STEP et RESET ou à l’aide de l’instruction V101 ou V102 via l’interface sérielle.

6
Commu- Fonction
tateur

SG1/5 Sélection du domaine de réglage pour le seuil de mise au travail de l’échelon U0>.

Avec SG1/5 = 0, le domaine de réglage est de 2...20% x UN.


Avec SG1/5 = 1, le domaine de réglage est de 10...100% x UN.

SG1/6 Sélection du domaine de réglage pour le seuil de mise au travail de l’échelon U0>>.

Avec SG1/6 = 0, le domaine de réglage est de 10...80% x UN et ∞.


Avec SG1/6 = 1, le domaine de réglage est de 2...16% x UN et ∞.

SG1/7 Sélection du domaine de réglage du temps de fonctionnement t>> de


SG1/8 l’échelon U0>>.

SG1/7 SG1/8 temps de fonctionnement t>>

0 0 0,05...1,0 s
1 0 0,5...10,0 s
0 1 0,5...10,0 s
1 1 5...100 s

Le groupe des commutateurs SG2 est dénommé rément pour chacun des voyants. Le réglage est
groupe de commutateurs pour la programma- effectué par l’intermédiaire de la somme de con-
tion. Il est placé dans le troisième sous-menu trôle, calculée d’après le tableau ci-dessous. Gé-
du registre de contrôle concernant le groupe des néralement, les voyants de mise au travail sont
commutateurs SG1. Il détermine le mode de sans automaintien alors que les voyants de dé-
fonctionnement (sans automaintien ou avec rap- clenchement doivent être remis au repos par une
pel manuel) des voyants lumineux U0> et U0>>. action manuelle.
Ce mode de fonctionnement est ajustable sépa-

Voyant Rappel manuel Réglage en usine

Voyant de mise au travail U0> 1 0


Voyant de déclenchement U0> 2 2
Voyant de mise au travail U0>> 4 0
Voyant de déclenchement U0>> 8 8

Somme de contrôle 15 10

La carte du module des relais contient un groupe pour le module de tension en fonction des dif-
de commutateurs SGB comprenant les commu- férentes variantes de protection réalisées. Des
tateurs 1 à 8. Les commutateurs 1 à 3 sont uti- instructions pour programmer le groupe des
lisés pour la programmation des signaux de mise commutateurs SGB sont fournies dans le ma-
au travail alors que les commutateurs 4 à 8 per- nuel d’utilisation des différents dispositifs de
mettent de programmer les ordres de blocage protection.

Grandeurs Les valeurs mesurées sont affichées à l’aide de l’allumage du voyant lumineux correspondant
mesurées trois chiffres à l’extrême droite de l’écran. La en face avant.
grandeur en cours de mesure est indiquée par

Voyant Grandeur mesurée

U0 Tension résiduelle mesurée par le module, en % de la tension nominale de la protec-


tion.

7
Informations Le chiffre rouge situé à l’extrême gauche de autres chiffres, de couleur verte, les informations
enregistrées l’écran indique l’adresse du registre; les trois enregistrées.

Registre/ Informations enregistrées


STEP

1 Tension résiduelle maximale mesurée par le module, exprimée en % de la tension


nominale UN de la protection. Lorsque le module libère un déclenchement, c’est la
valeur de la tension résiduelle à l’instant du déclenchement qui est sauvegardée
dans la mémoire. Un nouveau déclenchement efface la valeur ancienne et actualise
le registre en y introduisant la nouvelle valeur. Les mêmes opérations sont effectuées
lorsque la tension mesurée dépasse un seuil maximum préalablement enregistré.
2 Nombre de mises au travail de l’échelon à seuil bas U0>, n(U0>) = 0...255.
3 Nombre de mises au travail de l’échelon à seuil élevé U0>>, n(U0>>) = 0...255.
4 Durée de la dernière mise au travail de l’échelon U0>, exprimé en % du retard
affiché t>. Une nouvelle mise au travail entraîne le rappel du compteur; ce dernier
recommence alors à compter à partir zéro. Lorsque l’échelon concerné libère un
déclenchement, le compteur est sur 100.
5 Durée de la dernière mise au travail de l’échelon U0>>, exprimé en % du retard
affiché t>. Une nouvelle mise au travail entraîne le rappel du compteur; ce dernier
recommence alors à compter à partir de zéro. Lorsque l’échelon concerné libère un
déclenchement, le compteur est sur 100.
0 Affichage des ordres de blocage et d’autres ordres de commande. Le chiffre à l’ex-
trême droite de l’écran indique l’état des entrées de blocage du module de tension.
Nous pouvons afficher les états suivants:
0 = aucun blocage
1 = déclenchement de l’échelon U0> verrouillé
2 = déclenchement de l’échelon U0>> verrouillé
3 = déclenchement des deux échelons verrouillé
Le chiffre médian du registre est toujours zéro. Le chiffre situé à l’extrême gauche
de l’écran indique l’état de l’entrée de rappel à distance. Nous pouvons afficher les
états suivants:
0 = entrée de rappel à distance non activée
1 = entrée de rappel à distance activée
A partir de ce registre, il est possible d’entrer dans le mode TEST dans lequel tous
les signaux de mise au travail et de déclenchement peuvent être activés les uns après
les autres. Pour de plus amples informations, consulter la publication "Caractéristi-
ques générales des modules de type C".
A Adresse du module de protection dans le système de communication sérielle. La
communication sérielle est interrompue si on attribue l’adresse 0 (zéro) au module.
Le registre A contient les sous-registres suivants:
1. Sélection de la vitesse de transmission pour la communication sérielle. On peut
sélectionner les valeurs suivantes: 300,1200,2400, 4800 et 9600 Bd. Valeur par
défaut: 9600 Bd.
2. Gestion du transfert des données sur le bus. Si le module est connecté au système
de communication sérielle et si ce système est en état de marche, le compteur qui
gère les transferts de données est à zéro. Si la communication est interrompue, le
compteur tourne continuellement entre 0 et 255.
3. Mot de passe requis lorsqu’on procède à des modifications de réglage à distance.

On remet les registres 1...5 à zéro en poussant munication sérielle ainsi que le mot de passe ne
simultanément sur les touches STEP et RESET sont pas perdus en cas d’une interruption de la
ou en utilisant l’instruction V102 dans le cas tension d’alimentation. Les instructions néces-
d’une commande à distance. Les registres sont saires pour procéder au réglage de l’adresse et
vidés également si la tension d’alimentation de de la vitesse de transmission sont reprises dans
l’unité est interrompue. Le code d’adresse du la publication "Caractéristiques générales des
module, la vitesse de transmission de la com- modules de type C".
8
Menus princi-
paux et sous-
MENU PRINCIPAL SOUS-MENU
menus pour les
STEP 0.5 s RESET 1 s
réglages et les
registres PAS EN ARRIERE 0.5 s PAS EN AVANT 1 s
Ecran éteint; état normal
SOUS-MENU

Mesure de la tension
résiduelle Uo
= Valeur á afficher dans le mode de réglage

P
A
S Affichage du seuil de mise Réglage à distance Seuil réglé à distance
au travail de l'échelon Uo> % p1 Uo> x p1
E
N

A Affichage du temps de Réglage à distance Seuil réglé à distance


R fonct. t> de l'échelon Uo> % p2 t> x p2
R
I
E
R Affichage du seuil de mise Réglage à distance Seuil réglé à distance
E au travail de l'échelon Uo>> % p3 Uo>> x p3

.5
s
Affichage du temps de Réglage à distance Seuil réglé à distance
M fonct. t>> de l'échelon Uo>> % p4 t>> x p4
E
N
U
Somme de contrôle du gr. Affichage à distance de la Somme de contrôle de Somme de contrôle
P de commutateurs SG1 somme de contrôle de SG1 SG1 réglée à distance de SG2
R
I
N
C
I
P
1 Sauvegarde de la valeur maximum de la tension Uo

A
L
P
A 2 Nombre de mises au travail de l'échelon Uo>
S

E
N
3 Nombre de mises au travail de l'échelon Uo>>
A
V
A
N
T 4 Durée de la demière mise au travail de l'échelon Uo>

1
s

5 Durée de la demière mise au travail de l'échelon Uo>>

0 Ordres de blocages reçus 0 000 IRF SS1 TS1 SS2 TS2

Code du module Vitesse de Moniteur de communication


A de relais transmission (Bd) du bus 0...255 Mot de passe

Figure 4 Menu principal et sous-menu pour le module à tension maximale résiduelle type
SPCU 1C6.

Les opérations qu’il faut effectuer pour entrer tes en détail dans la publication "Caractéristi-
dans un sous-menu ou dans un mode de réglage ques générales des modules de type C".
ainsi que pour configurer l’appareil sont décri-

9
Caractéristiques Echelon à seuil bas U0>
techniques Domaine de réglage 2...20% x UN ou 10...100% x UN
Temps de mise au travail, valeur typique 70 ms
Temps de fonctionnement 0,05...1,00 s, 0,5...10,0 s ou 5...100 s
Temps de retour < 100 ms
Rapport de retour 0,96
Précision du temps de fonctionnement ±2% du seuil affiché ou ±40 ms
Précision du fonctionnement:
- 10...100% x UN ±3% du seuil affiché
- 2...20% x UN ±5% du seuil affiché

Echelon à seuil élevé U0>>


Domaine de réglage 10...80% x UN et ∞ ou 2...16% x UN et ∞
Temps de mise au travail, valeur typique 70 ms
Temps de fonctionnement 0,05...1,00 s, 0,5...10,0 s ou 5...100 s
Temps de retour < 100 ms
Rapport de retour 0,96
Précision du temps de fonctionnement ±2% du seuil affiché ou ±40 ms
Précision du fonctionnement:
- 10...80% x UN ±3% du seuil affiché
- 2...16% x UN ±5% du seuil affiché

10
Paramètres pour Par l’intermédiaire du bus SPA, le gestionnaire 1, 2, 4,...128. Le masque d’événements est formé
la communication de bus installé dans le poste est capable de lire en multipliant les nombres indiqués ci-dessus
sérielle les événements concernant le module à tension par zéro (événement non repris dans la liste
résiduelle SPCU 1C6, mises au travail et dé- d’événements) ou par 1 (événement repris dans
Codes clenchements par exemple. Les informations la liste d’événements) et en additionnant les ré-
d’événements relatives à ces événements sont imprimées en sultats ainsi obtenus (comparer avec le calcul
respectant le format: temps (ss.sss) et code d’évé- des sommes de contrôle).
nement. Les codes d’événements de ce module
sont E1...E8, E50 et E51. De plus, le gestion- Le masque d’événements peut avoir une valeur
naire de bus est capable de générer des codes comprise entre 0 et 255. La valeur par défaut
d’événements relatifs au transfert des données du module à tension résiduelle, type SPCU 1C6,
par exemple. est de 85, ce qui signifie que toutes les mises au
travail et tous les déclenchements sont inclus
Les codes E1...E8 et les événements qu’ils re- dans le rapport d’événements mais pas leur re-
présentent peuvent être inclus ou exclus du rap- tour au repos. Les codes E50...E54 et les événe-
port d’événements en écrivant un masque d’évé- ments qu’ils représentent ne peuvent être exclus
nements (V155) approprié qui est envoyé dans du rapport.
le module par l’intermédiaire du bus SPA. Le
masque d’événements est un nombre binaire Codes d’événements du module à tension
codé en un nombre décimal. Les codes d’événe- résiduelle SPCU 1C6:
ments E1...E8 sont représentés par les nombres

Code Evénement Pondération Valeur par défaut


de l’événement

E1 Mise au travail de l’échelon U0> 1 1


E2 Retour de la mise au travail de U0> 2 0
E3 Déclenchement de l’échelon U0> 4 1
E4 Retour du déclenchement de U0>, 8 0
E5 Mise au travail de l’échelon U0>> 16 1
E6 Retour de la mise au travail de U0>> 32 0
E7 Déclenchement de l’échelon U0>> 64 1
E8 Retour du déclenchement de U0>> 128 0

Valeur par défaut pour le masque d’événements 85

E50 Redémarrage * -
E51 Dépassement dans le registre d’événements * -
E52 Interruption temporaire de la transmission
des données * -
E53 Pas de réponse du module via la
communication sérielle * -
E54 Le module répond à nouveau sur la
communication sérielle * -

0 non inclus dans le rapport d’événements REMARQUE!


1 inclus dans le rapport d’événements Dans le système SPACOM les codes d’événe-
* pas de numéro de code, toujours inclus dans ments E52...E54 sont générés par le gestionnaire
le rapport d'événements de bus au niveau du poste (SRIO 1000M par
- ne peut être programmé ex.).

11
Données transférées En plus des codes d’événements toutes les don- peuvent être transférées via le bus de communi-
sur le bus nées d’entrée (données I) du module, les don- cation sérielle. De plus, un certain nombre de
nées de sortie (O), les seuils de réglage (don- données peuvent être modifiées en envoyant un
nées S), les informations sauvegardées en mé- ordre approprié via le bus SPA. On dispose de
moire (données V) et quelques autres données toutes les données sur le canal 0.

Données Code Sens Valeurs

Données d’entrée

Tension résiduelle mesurée U0 I1 R 0...250% x UN


Blocage du décl. de l’échelon U0> I2 R 0 = pas de blocage
1 = blocage du décl. de U0>
Blocage du décl. de l’échelon U0>> I3 R 0 = pas de blocage
1 = blocage du décl. de U0>>

Données de sortie

Mise au travail de l’échelon U0> O1 R 0 = pas de mise au travail de U0>


1 = mise au travail de U0>
Déclenchement de l’échelon U0> O2 R 0 = pas de décl. de U0>
1 = décl. de U0>
Mise au travail de l’échelon U0>> O3 R 0 = pas de mise au travail de U0>
1 = mise au travail de U0>>
Déclenchement de l’échelon U0>> O4 R 0 = pas de décl. de U0>>
1 = décl. de U0>>

Seuils de réglage

Seuil actuel de U0> S1 R 2...100% X UN


Temps de fonctionnement actuel de U0> S2 R 0,05...100 s
Seuil actuel de U0>> S3 R 2...80% x UN
999 = ∞
Temps de fonctionnement actuel de U0>> S4 R 0,05...100 s
Somme de contrôle actuelle du groupe SG1 S5 R 0...255

Seuil de mise au travail de U0> S11 R 2...100% x UN


affiché avec bouton de réglage
Temps de fonctionnement de U0> S12 R 0,05...100 s
affiché avec bouton de réglage
Seuil de réglage de U0>> S13 R 2...80% x UN
affiché avec bouton de réglage 999 = ∞
Temps de fonctionnement de U0>> S14 R 0,05...100 s
affiché avec bouton de réglage
Somme de contrôle du groupe SG1 S15 R 0...255
(réglée avec les commutateurs)

Réglage à distance et en % du S21 R,W 0...999%


seuil de mise au travail de U0>
Réglage à distance et en % du S22 R,W 0...999%
temps de fonctionnement de U0>
ou facteur de multiplication
Réglage à distance et en % du S23 R,W 0...999%
seuil de mise au travail de U0>>
Réglage à distance et en % du S24 R,W 0...999%
temps de fonctionnement de U0>>
Réglage à distance de la somme S25 R,W 0...255
de contrôle du groupe SG1

12
Données Code Sens Valeurs

Réglage à distance de la mise S31 R 2...100% x UN


au travail de U0>
Réglage à distance du temps de S32 R 0,05...100 s
fonctionnement de U0>
Réglage à distance de la mise S33 R 2...80% x UN
au travail de U0>> 999 = ∞
Réglage à distance du temps de S34 R 0,05...100 s
fonctionnement de U0>>
Réglage à distance de la somme S35 R 0...255
de contrôle du groupe SG1

Informations enregistrées

Tension max. mesurée ou tension V1 R 0...250% x UN


au déclenchement
Nombre de mises au travail de U0> V2 R 0...255
Nombre de mises au travail de U0>> V3 R 0...255
Durée de la dernière mise au travail de U0> V4 R 0...100%
Durée de la dernière mise au travail de U0>> V5 R 0...100%

Rappel des relais de sortie V101 W 1 = rappel des relais de


et des voyants lumineux sortie et des voyants
Rappel des informations enregistrées, V102 W 1 = rappel des relais de sortie,
des relais de sortie et des voyants des voyants et des registres
V1...V5

Commande des réglages à distance V150 R,W 0 = réglages avec boutons


S11...S15 actifs
1 = réglages à distance
S31...S35 actifs

Mot de masque pour les événements V155 R,W 0...255, voir chapitre
"Codes d’événements"
Rappel manuel ou absence d’automaintien V156 R, W 0...15, voir chapitre
des voyants lumineux "Commutateurs de
programmation"

Accès par le mot de passe pour V160 W 1...999


les réglages à distance
Modification ou fermeture du mot de V161 W 0...999
passe pour les réglages à distance

Entrée d’autosurveillance activée V165 W 1 = entrée activée et voyant IRF


allumé après 5 sec env.;
plus tard, retour de l’auto-
surveillance à la normale

Code de panne interne V169 R 0...255

Adresse du module pour la communication V200 R,W 1...254

Version du programme V205 R 070

13
Données Code Sens Valeurs

Désignation du type du module F R SPCU 1C6

Lecture du registre d’événements L R temps, numéro du canal et code


d’événement

Relecture du registre d’événements B R temps, numéro du canal et code


d’événement

Lecture des signaux d’état du module C R 0 = état normal


1 = module sujet à rappel
automatique
2 = dépassement dans le
registre
3 = 1 et 2 ensemble

Rappel des données d’état du module C W 0 = rappel

Lecture et réglage de la base de temps T R,W 00,000...59,999 s

R = données à lire du module


W = données à introduire dans le module

Les instructions de transfert L, B, C et T ont tance. Les réglages S21...S25 peuvent être lus
été réservées pour le transfert entre le module et ou introduits. Pour pouvoir les introduire dans
le gestionnaire de bus dans le poste. le module, il faut avoir appeler le mot de passe
(V160) pour les réglages à distance. Les varia-
Le registre d’événements ne peut être lu qu’une bles S31...S35 contiennent les seuils de réglage
seule fois à l’aide de l’instruction L. S’il y a à distance.
panne, dans le transfert des données par exem-
ple, le contenu du registre d’événements lu à Les pourcentages réglés à distance (S21...S24)
l’aide de la commande L peut être relu à l’aide présentent une plage de réglage de 0 à 999. Ainsi,
de l’instruction B. Si nécessaire, il est possible il est possible de modifier les seuils de réglage
de répéter la commande B. en-dehors des limites spécifiées dans les carac-
téristiques techniques du module. Cependant,
Les valeurs de réglage S1...S5 sont les valeurs de la validité des seuils de réglage n’est garantie qu’à
réglage utilisées par les programmes de la pro- l’intérieur des limites spécifiées dans les carac-
tection. Ces valeurs correspondent soit à celles téristiques techniques.
affichées sur les boutons de réglage et les com-
mutateurs, soit à celles effectuées à distance. Les En activant l’entrée d’autosurveillance (V165),
valeurs S11...S15 sont les réglages réalisés à l’aide on inhibe tout fonctionnement de la protection
des boutons de réglage et des commutateurs; et ceci aussi longtemps que cette entrée est ac-
S21...S25 sont des pourcentages réglés à dis- tive et que le voyant IRF reste allumé.

14
Codes de panne Lorsque le système d’autosurveillance détecte (1) et d’un nombre à trois chiffres de couleur
une panne permanente, le voyant lumineux IRF verte; ce nombre indique la nature de la panne.
disposé en face avant s’allume et le relais de sig- Il faut noter ce code et le transmettre au per-
nalisation de l’état de marche retombe. sonnel qui sera chargé de la réparation.

Dans la plupart des cas, un code qui indique la Les codes de panne du dispositif à tension
nature de la panne apparaît à l’écran. On ne résiduelle SPCU 1C6 sont repris dans le tableau
peut procéder au rappel du code de panne. Le ci-dessous:
code de panne se compose d’un chiffre rouge

Code Explication
de panne

4 circuit de relais de sortie défaillant ou carte de relais de sortie manquante


30 erreur dans la mémoire des programmes (ROM)
50 erreur dans la mémoire de travail (RAM)
195 valeur trop basse dans le canal de référence avec le facteur de multiplication 1
131 valeur trop basse dans le canal de référence avec le facteur de multiplication 5
67 valeur trop basse dans le canal de référence avec le facteur de multiplication 25
203 valeur trop haute dans le canal de référence avec le facteur de multiplication 1
139 valeur trop haute dans le canal de référence avec le facteur de multiplication 5
75 valeur trop haute dans le canal de référence avec le facteur de multiplication 25
253 pas d’interruption du convertisseur A/N

15
SPCU 3C14
Module à maximum/minimum de tension
Manuel d'utilisation et description technique

B
U >
U <

U 12 U 23 U 31 IRF

STEP 1.2
U>
Un STEP
0.8 1.6

0.5
t > [ s] SG1
k
1
0.05 1.0 2
3
4
5
0.8 6
7
U< 8
Un 0 1
0.4 1.2

RESET
5.0

t < [ s]
1.0 12
U> U<
1315

SPCU 3C14
1MRS 750466-MUM FR
SPCU 3C14
Edité 97-05-21
Modifié 99-10-18 Module à maximum/
Version B
Vérifié TK
Approuvé TK
minimum de tension
Modification éventuelle des caractéristiques sans préavis

Table des Caractéristiques principales ............................................................................................. 2


matières Description du fonctionnement ...................................................................................... 3
Schéma bloc.................................................................................................................... 4
Face avant ....................................................................................................................... 5
Voyants lumineux ........................................................................................................... 5
Réglages .......................................................................................................................... 6
Commutateurs de programmation.................................................................................. 6
Grandeurs mesurées ........................................................................................................ 8
Informations enregistrées ................................................................................................ 8
Menus principaux et sous-menus pour les réglages et les registres ................................. 10
Caractéristiques à retard inverse (Modifié 99-10) .......................................................... 11
Caractéristiques techniques ........................................................................................... 12
Paramètres pour la communication sérielle ................................................................... 13
Codes d’événements ................................................................................................ 13
Données transférées sur le bus ................................................................................. 14
Codes de panne ............................................................................................................ 17

Caractéristiques Module de protection triphasé commutable en Ecran numérique pour afficher les valeurs mesu-
principales fonctionnement monophasé. rées et les seuils de réglage ainsi que les informa-
tions enregistrées à l’apparition d’un court-cir-
Un échelon à maximum de tension à retard cuit.
indépendant ou dépendant (caractéristique à
retard inverse) Possibilité de communication sérielle permet-
tant l’échange de données avec le niveau du
Choix entre deux jeux de courbes tension/temps poste
à retard dépendant
Autosurveillance permanente à la fois du maté-
Un échelon à minimum de tension à retard riel et du logiciel, ce qui accroît la fiabilité et la
indépendant disponibilité

Blocage externe de l’échelon à minimum de Code de panne généré par le module lors de la
tension via une entrée binaire appropriée détection d’une panne permanente par l’auto-
diagnostic
Blocage automatique de l’échelon à minimum
de tension en cas de perte totale de la tension

2
Description du Le module à maximum/minimum de tension, ment est sélectionné à l’aide des commutateurs
fonctionnement type SPCU 3C14, est un module triphasé qui SG1/4 et SG1/5. Dans le mode à retard dépen-
peut être programmé pour un fonctionnement dant, nous disposons de deux caractéristiques
monophasé à l’aide du commutateur SG1/1 inverses différentes (A, B): la caractéristique
disposé en face avant. Le module contient un souhaitée est choisie à l’aide du commutateur
échelon à maximum de tension et un échelon à SG1/4. Dans le mode à retard dépendant, le
minimum de tension. L’échelon à maximum de commutateur SG1/5 n’a aucune fonction.
tension possède une caractéristique à retard in-
dépendant ou dépendant tandis que l’échelon à Lorsqu’une des tensions mesurées par le module
minimum de tension est toujours à retard indé- tombe au-dessous du seuil affiché sur l’échelon
pendant. à minimum de tension U<, le module libère un
signal de mise au travail SS2 après écoulement
Lorsqu’une des tensions mesurées dépasse le du temps de mise au travail affiché. Le temps de
seuil de réglage de l’échelon à maximum de mise au travail de l’échelon à minimum de
tension U>, le module libère un signal de mise tension U< est sélectionné à l’aide du commuta-
au travail SS1 après écoulement du temps de teur SG1/7, ce qui permet de choisir entre deux
mise au travail affiché. Le temps de mise au valeurs.
travail de l’échelon à maximum de tension U>
est sélectionné à l’aide du commutateur SG1/2, Après écoulement du temps de fonctionnement
ce qui permet de choisir entre deux valeurs. t<, l’échelon à minimum de tension U< libère
L’échelon à maximum de tension libère un un ordre de déclenchement TS2. Le domaine de
ordre de déclenchement TS1 après écoulement réglage du temps de fonctionnement est sélec-
du temps de fonctionnement affiché, à savoir le tionné à l’aide du commutateur SG1/8.
retard t> ou un retard dépendant du niveau de
tension mesuré. Afin d’éviter tout fonctionnement intempestif,
pendant les séquences de réenclenchement par
Le mode de fonctionnement de l’échelon à exemple, la mise au travail et le déclenchement
maximum de tension U> est défini à l’aide du de l’échelon à minimum de tension peuvent être
commutateur SG1/3: l’exploitant peut choisir verrouillés en plaçant le commutateur SG1/6 en
entre un retard indépendant et un retard dépen- position 1: le blocage est alors activé dès que la
dant. Dans le mode à retard indépendant, le grandeur mesurée tombe au-dessous de 0,2 x
domaine de réglage du temps de fonctionne- UN. Ceci est illustré à la figure 1.

Figure 1 Fonctionnement du module à max./min. de tension, type SPCU 3C14, lorsque l’échelon
à minimum de tension est verrouillé intérieurement (SG1/6 = 1).

On peut bloquer uniquement le déclenchement Des instructions pour programmer les groupes
(TS2) de l’échelon à minimum de tension U< en de commutateurs sont fournies dans la des-
envoyant un ordre de blocage BTS2 sur l’éche- cription générale des dispositifs de protection,
lon. Les ordres de blocage peuvent être pro- tout spécialement dans le diagramme qui re-
grammés individuellement pour les différents prend les signaux de commande entre les diffé-
dispositifs de protection à l’aide du groupe des rents modules d’un dispositif de protection.
commutateurs SGB installés dans les modules.

3
Schéma bloc

Figure 2 Schéma bloc du module à max./min. de tension, type SPCU 3C14.

U12, U23, U31 Tensions mesurées.


BS1, BS2, BS3 Blocages externes.
BTS2 Blocage du déclenchement de l’échelon U<.
SG1 Groupe de commutateurs pour la programmation (monté en face avant).
SG2 Groupe de commutateurs pour définir le mode de fonctionnement des voyants
de mise au travail et de déclenchement
SGB Groupe de commutateurs pour la configuration des blocages sur la carte.
SS1 Mise au travail de l’échelon U>.
TS1 Déclenchement de l’échelon U>.
SS2 Mise au travail de l’échelon U<.
TS2 Déclenchement de l’échelon U<.
Y Voyant de couleur jaune indiquant la mise au travail.
R Voyant de couleur rouge indiquant le déclenchement.

REMARQUE!
Toutes les entrées et sorties du module ne sont gramme qui reprend les signaux de commande
pas nécessairement câblées sur les bornes du existant entre les différents modules du disposi-
dispositif de protection utilisant ce module. Les tif de protection (consulter le manuel d’utilisa-
signaux câblés sur bornes figurent dans le dia- tion).

4
Face avant
B
U >
Symbole simplifié de
U < l’appareil
U 12 U 23 U 31 IRF Voyant d’alarme de
Voyants pour la mesure des tensions l’autosurveillance
Ecran pour l’affichage des
grandeurs mesurées et des
STEP 1.2
seuils de réglage
U>
Bouton de réglage et voyant pour le Un STEP

seuil de l’échelon U> 0.8 1.6


Touche STEP
0.5
Bouton de réglage et voyant pour le t > [ s] SG1
temps de fonctionnement ou le facteur k
1 Groupe de commutateurs
0.05 1.0 2
de multiplication de l’échelon U> 3 SG1 pour la programma-
4

0.8
5
6
tion
7
Bouton de réglage et voyant pour le U< 8
Un
seuil de l’échelon U< 0.4 1.2
0 1 Voyant pour le groupe de
RESET
commutateurs
5.0
Bouton de réglage et voyant pour le Touche de rappel RESET
t < [ s]
temps de fonctionnement de l’échelon 1.0 12
U< U> U<
Voyants lumineux
Désignation du type
1315
SPCU 3C14
de module

Figure 3 Face avant du module à max./min. de tension, type SPCU 3C14.

Voyants lumineux Chaque échelon de tension possède son propre remis au repos, localement en poussant sur la
voyant lumineux bicolore, rouge et jaune. Le touche RESET, à distance en utilisant l’instruc-
voyant lumineux de couleur jaune s’allume dès tion V101 ou V102 via le bus SPA. L’absence de
que l’échelon de tension correspondant s’est mis mise au repos n’affecte en rien le fonctionne-
au travail; il passe au rouge dès que l’échelon en ment du module.
question libère un ordre de déclenchement.
Le voyant d’alarme de l’autosurveillance, IRF,
Chacun des quatre voyants lumineux peut être indique que le système d’autosurveillance a dé-
mis en automaintien ou pas. L’automaintien tecté une panne permanente. Ce voyant de
signifie que le voyant reste allumé alors que couleur rouge s’allume après que la panne ait été
l’échelon à maximum de tension qui pilote le détectée. Au même moment, le module fournit
voyant est retourné au repos. Ainsi par exemple, un signal au relais de sortie indiquant l’état de
si le voyant jaune n’est pas automaintenu et si le marche de la protection.
voyant rouge est automaintenu, le voyant jaune
s’allume dès que l’échelon se met au travail; il De plus, dans la plupart des cas, un code qui
vire ensuite au rouge dès que le déclenchement indique la nature de la panne s’affiche à l’écran
est libéré par l’échelon considéré. Lorsque l’éche- du module. Ce code de panne se compose d’un
lon retourne au repos, seul le voyant rouge reste chiffre rouge et d’un nombre à trois chiffres de
allumé. Si l’échelon se met au travail mais ne couleur verte; ce nombre indique la nature de la
déclenche pas, le voyant jaune s’allume puis panne. A l’apparition d’une panne, il convient
s’éteint lorsque l’échelon retourne au repos. Les de noter le code de panne et d’en informer le
voyants qui sont automaintenus peuvent être personnel qui sera chargé de la réparation.

5
Réglages Les seuils de réglage sont affichés à l’aide de trois qui s’allume au-dessous du bouton de réglage
chiffres à l’extrême droite de l’écran. Le voyant indique quel réglage est repris à l’écran.

U>/UN Seuil de mise au travail de l’échelon U>, en multiple de la tension nominale de la


protection. Domaine de réglage: 0.8...1,6 x UN
t> [s] Temps de déclenchement de l’échelon U>, exprimé en secondes, en mode de fonction-
k> nement avec retard indépendant. Le domaine de réglage est défini par la position des
commutateurs SG1/4 et SG1/5. Domaines de réglage: 0,05...1,00 s, 0,5...10,0 s ou
5...100 s. En mode de fonctionnement avec retard dépendant, facteur de multipli-
cation k avec un domaine de réglage compris entre 0,05 et 1,00.
U</UN Seuil de mise au travail de l’échelon U<, en multiple de la tension nominale de la
protection. Domaine de réglage: 0,4...1,2 x UN.
t< [s] Temps de fonctionnement de l’échelon U<, exprimé en secondes. Le domaine de
réglage est défini par la position du commutateur SG1/8. Domaines de réglage: 1...12 s,
10...120 s.

De plus, la somme de contrôle du groupe de commutateurs sont en état de marche. Un exem-


commutateurs SG1 est affichée à l’écran lorsque ple de calcul de la somme de contrôle est repris
le voyant situé au-dessous du groupe est allumé. dans la publication "Caractéristiques générales
Ainsi, nous pouvons contrôler que le réglage des des modules de type C".
commutateurs a été fait correctement et que les

Commutateurs de En mode de fonctionnement monophasé, seule tateurs de programmation du groupe SG1 mon-
programmation la tension U12 est mesurée. Des applications tés en face avant. La numérotation des commuta-
spécifiques requièrent des fonctions supplémen- teurs, de 1 à 8, ainsi que la position des commu-
taires qui sont sélectionnées à l’aide des commu- tateurs, 0 ou 1, sont reprises en face avant.

Commu- Fonction
tateur

SG1/1 Sélection d’un fonctionnement triphasé ou monophasé.


Avec SG1/1 = 0, fonctionnement triphasé.
Avec SG1/1 = 1, fonctionnement monophasé.

SG1/2 Sélection du temps de mise au travail de l’échelon à maximum de tension U>.


Avec SG1/2 = 0, temps de mise au travail de 0,1 s.
Avec SG1/2 = 1, temps de mise au travail de 30 s.

SG1/3 Sélection du mode de fonctionnement à retard indépendant ou à retard dépendant.


SG1/4 Avec un retard indépendant, les commutateurs SG1/4 et SG1/5 permettent de
SG1/5 sélectionner le domaine de réglage du temps de fonctionnement t>. Avec un retard
dépendant, le commutateur SG1/4 permet de sélectionner la caractéristique à retard
inverse désirée, le commutateur SG1/5 n’ayant aucune fonction.

SG1/3 SG1/4 SG1/5 Mode de Temps de fonctionnement


fonctionnement t> ou caractéristique

0 0 0 ret. indép. 0,05...1,00 s


0 0 1 ret. indép. 0,5...10,0 s
0 1 0 ret. indép. 0,5...10,0 s
0 1 1 ret. indép. 5...100 s
1 0 0 ret. inverse courbe A
1 0 1 ret. inverse courbe A
1 1 0 ret. inverse courbe B
1 1 1 ret. inverse courbe B

6
Commu- Fonction
tateur

SG1/6 Sélection du verrouillage automatique de la mise au travail et du déclenchement de


l’échelon à minimum de tension U<.

Avec SG1/6 = 0, le seuil à minimum de tension opère toujours lorsque la tension de


mesure tombe au-dessous du seuil de réglage.
Avec SG1/6 = 1, la mise au travail et le déclenchement de l’échelon à minimum de
tension sont verrouillés dès qu’une des tensions mesurées tombe audessous de 0,2 x UN.
Cette particularité peut être utilisée pour éviter toute mise au travail ou tout
déclenchement intempestifs au cours de cycles de réenclenchement.

SG1/7 Sélection du temps de mise au travail de l’échelon à minimum de tension U<.

Avec SG1/7 = 0, le temps de mise au travail est de 0,1 s.


Avec SG1/7 = 1, le temps de mise au travail est de 30 s.

SG1/8 Sélection du domaine de réglage du temps de fonctionnement t< de l’échelon à


minimum de tension U<.

Avec SG1/8 = 0, le domaine de réglage de t< est de 1,0...12,0 s.


Avec SG1/8 = 1, le domaine de réglage de t< est de 10...120 s.

Le groupe des commutateurs SG2 est dénommé ment pour chacun des voyants. Le réglage est
groupe de commutateurs pour la programma- effectué par l’intermédiaire de la somme de
tion. Il est placé dans le troisième sous-menu du contrôle, calculée d’après le tableau ci-dessous.
registre de contrôle concernant le groupe des Généralement, les voyants de mise au travail
commutateurs SG1. Il détermine le mode de sont sans automaintien alors que les voyants de
fonctionnement (sans automaintien ou avec rap- déclenchement doivent être remis au repos par
pel manuel) des voyants lumineux U> et U<. Ce une action manuelle.
mode de fonctionnement est ajustable séparé-

Voyant Rappel manuel Réglage en usine

Voyant de mise au travail U> 1 0


Voyant de déclenchement U> 2 2
Voyant de mise au travail U< 4 0
Voyant de déclenchement U< 8 8

Somme de contrôle 15 10

La carte du module des relais contient un groupe rent aucune fonction dans ce module. Des ins-
de commutateurs SGB comprenant les commu- tructions pour programmer le groupe des com-
tateurs 1 à 8. Les commutateurs 1 à 3 sont mutateurs SGB sont fournies dans le manuel
utilisés pour la programmation des signaux de d’utilisation des différents dispositifs de protec-
mise au travail alors que les commutateurs 5, 7 tion, tout spécialement dans le diagramme qui
et 8 permettent de programmer les ordres de reprend les signaux de commande entre les
blocage pour l’échelon à minimum de tension différents modules d’un dispositif de protec-
en fonction des différentes variantes de protec- tion.
tion réalisées. Les commutateurs 4 et 6 n’assu-

7
Grandeurs Les valeurs mesurées sont affichées à l’aide de l’allumage du voyant lumineux correspondant
mesurées trois chiffres à l’extrême droite de l’écran. La en face avant.
grandeur en cours de mesure est indiquée par

Voyant Grandeur mesurée

U12 tension U12 mesurée par le module, en multiple de la tension nominale de la protection.

U23 tension U23 mesurée par le module, en multiple de la tension nominale de la protection.

U31 tension U31 mesurée par le module, en multiple de la tension nominale de la protection.

Informations Le chiffre rouge situé à l’extrême gauche de


enregistrées l’écran indique l’adresse du registre; les trois
autres chiffres, les informations enregistrées.

Registre/ Informations enregistrées


STEP

1 Tension maximale mesurée par le module à la mise au travail de l’échelon à maximum


de tension et exprimée en multiple de la tension nominale UN de la protection. Une
nouvelle mise au travail efface la valeur ancienne et lance une nouvelle séquence
d’enregistrement. La séquence d’enregistrement est arrêtée au déclenchement de
l’échelon à maximum de tension et la valeur la plus élevée qui ait été enregistrée est
sauvegardée dans le registre.

2 Tension maximale mesurée par le module et exprimée en multiple de la tension


nominale UN de la protection. La valeur dans le registre est mise à jour dès que la
nouvelle valeur excède l’ancienne. Le registre 2 peut être vidé à l’aide d’une
instruction via l’interface sérielle ou en poussant simultanément sur les deux touches
STEP et RESET. La valeur introduite dans le registre est perdue en cas d’effondre-
ment de la tension auxiliaire.

3 Tension minimale mesurée par le module à la mise au travail de l’échelon à minimum


de tension et exprimée en multiple de la tension nominale de la protection. Une
nouvelle mise au travail de l’échelon à minimum de tension efface la valeur ancienne
et lance une nouvelle séquence d’enregistrement. La séquence d’enregistrement est
arrêtée au déclenchement de l’échelon à minimum de tension et la valeur la plus basse
qui ait été enregistrée est sauvegardée dans le registre.

4 Tension minimale mesurée par le module exprimée en multiple de la tension


nominale de la protection. La valeur dans le registre est mise à jour dès que la nouvelle
valeur tombe au-dessous de l’ancienne. Le registre 4 peut être vidé à l’aide d’une
instruction via l’interface sérielle ou en poussant simultanément sur les deux touches
STEP et RESET. La valeur introduite dans le registre est perdue en cas d’effondre-
ment de la tension auxiliaire.

5 Nombre de mises au travail de l’échelon à maximum de tension U>, n (U>) = 0...255.

6 Nombre de mises au travail de l’échelon à minimum de tension U<, n (U<) = 0...255.

7 Durée de la dernière mise au travail de l’échelon à maximum de tension, exprimé en


% du retard affiché t> ou en % du temps de fonctionnement calculé en cas de mode
de fonctionnement à retard dépendant. Une nouvelle mise au travail entraîne le
rappel du compteur; ce dernier recommence alors à compter à partir zéro. Lorsque
l’échelon concerné libère un déclenchement, le compteur est sur 100.

8
Registre/ Informations enregistrées
STEP

8 Durée de la dernière mise au travail de l’échelon à minimum de tension, exprimé en%


du retard affiché t<. Une nouvelle mise au travail entraîne le rappel du compteur: ce
dernier recommence alors à compter à partir de zéro. Lorsque l’échelon concerné
libère un déclenchement, le compteur est sur 100.

0 Affichage des ordres de blocage et d’autres ordres de commande. Le chiffre à


l’extrême droite de l’écran indique l’état des entrées de blocage du module de tension.
Nous pouvons afficher les états suivants:
0 = aucun blocage
2 = déclenchement de l’échelon à minimum de tension verrouillé

Le chiffre médian du registre est toujours zéro. Le chiffre situé à l’extrême gauche de
l’écran indique l’état de l’entrée de rappel à distance. Nous pouvons afficher les états
suivants:
0 = entrée de rappel à distance non activée
1 = entrée de rappel à distance activée

A partir de ce registre, il est possible d’entrer dans le mode TEST dans lequel tous
les signaux de mise au travail et de déclenchement peuvent être activés les uns après
les autres. Pour de plus amples informations, consulter la publication "Caractéristi-
ques générales des modules de type C".

A Adresse du module de protection dans le système de communication sérielle. Le


registre A contient les sous-registres suivants:
1. Sélection de la vitesse de transmission pour la communication sérielle.
2. Gestion du transfert des données sur le bus. Si le module est connecté au système
de communication sérielle et si ce système est en état de marche, le compteur qui
gère les transferts de données est à zéro. Si la communication est interrompue, le
compteur tourne continuellement entre 0 et 255.
3. Mot de passe requis lorsqu’on procède à des modifications de réglage à distance.
Pour pouvoir modifier les réglages à distance, il faut que le mot de passe introduit
dans le mode de réglage ait été introduit via la communication sérielle.

On remet les registres 1...8 à zéro en poussant tion de la tension d’alimentation. Les instruc-
simultanément sur les touches STEP et RESET tions nécessaires pour procéder au réglage de
ou en utilisant l’instruction V102 dans le cas l’adresse et de la vitesse de transmission sont
d’une commande à distance via le bus SPA. Les reprises dans la publication "Caractéristiques
registres sont vidés également si la tension d’ali- générales des modules de type C".
mentation de l’unité est interrompue. Le code
d’adresse du module, la vitesse de transmission A l’état initial lorsqu’aucun des échelons ne s’est
de la communication sérielle ainsi que le mot de mis au travail, on lit "000" dans le registre 1 et
passe ne sont pas perdus en cas d’une interrup- "- - -" dans le registre 3.

9
Menus princi-
paux et sous- MENU PRINCIPAL SOUS-MENU
menus pour les STEP 0,5 s RESET 1 s
réglages et les
registres Ecran éteint; état normal

Mesure de la tension U12

= Valeur à afficher dans le mode de réglage


Mesure de la tension U23

P
A PAS EN ARRIERE 0,5 s PAS EN AVANT 1 s
Mesure de la tension U31 SOUS-MENU
S

E
N Affichage du seuil de mise au Réglage à distance Seuil réglé à distance
1 2 U> x p1
travail de l'échelon U> % p1
A
R
Aff. du temps de fonctionnement t> Réglage à distance Seuil réglé à distance
R 1 % p2 2
I ou de k de l'échelon U> t> x p2
E
R Réglage à distance
E Affichage du seuil de mise au 1 % p3 2 Seuil réglé à distance
travail de l'échelon U< U< x p3
.5
s Aff. du temps de fonctionnement t< Réglage à distance
1 2 Seuil réglé à distance
M de l'échelon U< % p4 t< x p4
E
N
U Somme de contrôle du Aff. à dist. de la Somme de contr. Somme de contr. du
1 2 3 groupe de comm. SG2
groupe de comm. SG1 somme de contr. réglée à distance
P
R
I Sauvegarde de la tension max. à la dernière
1 mise au travail de U>
N
C
I Sauvegarde de la tension max. depuis le
P 2 dernier rappel
A
L
Sauvegarde de la tension min. à la dernière
P 3 mise au travail de U<
A
S
Sauvegarde de la tension min. depuis le
E
4 dernier rappel
N

A 5 Nombre de mises au travail de l'échelon U>


V
A
N
T
6 Nombre de mises au travail de l'échelon U<

1
s 7 Durée de la dernière mise au travail de l'échelon U>

8 Durée de la dernière mise au travail de l'échelon U<

Ordres de SS1 TS1 SS2 TS2


0 0 000 IRF
blocages reçus

Code du module Vitesse de trans- Moniteur de communi- Mot de


A de relais 1 mission (Bd)
2 cation du bus 0...255 3 passe

Figure 4 Menu principal et sous-menu pour le module à maximum/minimum de tension type


SPCU 3C14.

Les opérations qu’il faut effectuer pour entrer tes en détail dans la publication "Caractéristi-
dans un sous-menu ou dans un mode de réglage ques générales des modules de type C".
ainsi que pour configurer l’appareil sont décri-

10
Caractéristiques Dans un mode de fonctionnement à retard Dans le mode de fonctionnement à retard dé-
à retard inverse dépendant, les temps de déclenchement de l’éche- pendant, l’enregistrement du temps de déclen-
(Modifié 99-10) lon à maximum de tension seront d’autant plus chement de l’échelon à maximum de tension
courts que la différence entre la tension mesurée n’est pas lancé avant que la tension n’excède de
et le seuil de réglage sera plus élevée. plus de 6% le seuil de réglage. La précision des
temps de fonctionnement telle qu’elle est indi-
Le fonctionnement de l’échelon à maximum de quée dans les caractéristiques techniques n’est
tension U> est basé sur un retard dépendant valable que si la tension dépasse de plus de 10%
lorsque le commutateur SG1/3 installé en face le seuil de réglage. L’échelon à maximum de
avant est placé en position 1. La relation entre le tension comporte deux caractéristiques de rai-
temps et la tension est alors donnée par l’équa- deur différente. La caractéristique désirée est
tion suivante: sélectionnée à l’aide du commutateur SG1/4. Le
degré de raideur est déterminé par le facteur p et
t= k> x a +c comme suit:
(b x U - U> - 0,5)
p
U>
Caractéristique p
avec:
t = temps de déclenchement exprimé en s A 2
k = facteur de multiplication B 3
U = tension exprimée en V
U> = seuil de réglage exprimé en V
a = constante (480)
b = constante (32)
c = constante (0,035)
p = constante

t/s

1000

100

10

k>
1,0
0,7
1
0,4

0,2

0,05
0,1

0,01
1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 U/U>

Figure 5 Caractéristique A de l’échelon à maximum de tension U>.

11
t/s

1000

100

10

k>
1,0
0,7
0,1
0,4
0,2
0,05

0,01
1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 U/U>

Figure 6 Caractéristique B de l’échelon à maximum de tension U>.

Caractéristiques Echelon à maximum de tension U>


techniques Domaine de réglage 0,8...1,6 x UN
Temps de mise au travail 0,1 s ou 30 s
Temps de fonctionnement avec retard indépendant 0,05...1,00 s, 0,5...10,0 s ou
5...100 s
Facteur de multiplication en mode de fonctionnement
avec retard dépendant 0,05...1,00
Temps de retour 60 ms
Rapport de retour 0,97
Précision du temps de fonctionnement avec retard
indépendant et précision du temps de mise au travail ±2% du seuil affiché ou ±25 ms
Précision du temps de fonctionnement avec retard
dépendant ±25 ms ou imprécision
correspondant à une variation
de ±3% de la tension de mesure
Précision du fonctionnement ±3% du seuil affiché

Echelon à minimum de tension U<


Domaine de réglage 0,4...1,2 x UN
Temps de mise au travail 0,1 s ou 30 s
Temps de fonctionnement avec retard indépendant 1...12 s ou 10...120 s
Temps de retour 60 ms
Rapport de retour 1,03
Précision du temps de fonctionnement et précision
du temps de mise au travail ±2% du seuil affiché ou ±25 ms
Précision du fonctionnement ±3% du seuil affiché

12
Paramètres pour Par l’intermédiaire du bus SPA, le gestionnaire 1, 2, 4,...128. Le masque d’événements est formé
la communication de bus installé dans le poste est capable de lire les en multipliant les nombres indiqués ci-dessus
sérielle événements concernant le module à maximum/ par zéro (événement non repris dans la liste
minimum de tension, type SPCU 3C14, mises d’événements) ou par 1 (événement repris dans
Codes d’événements au travail et déclenchements par exemple. Les la liste d’événements) et en additionnant les
informations relatives à ces événements sont résultats ainsi obtenus (comparer avec le calcul
imprimées en respectant le format: temps (ss.sss) des sommes de contrôle).
et code d’événement. Les codes d’événements
de ce module sont E1...E8, E50 et E51. De plus, Le masque d’événements peut avoir une valeur
le gestionnaire de bus est capable de générer des comprise entre 0 et 255. La valeur par défaut du
codes d’événements relatifs au transfert des don- module à maximum/minimum de tension, type
nées par exemple. SPCU 3C14, est de 85, ce qui signifie que toutes
les mises au travail et tous les déclenchements
Les codes E1...E8 et les événements qu’ils repré- sont inclus dans le rapport d’événements mais
sentent peuvent être inclus ou exclus du rapport pas leur retour au repos. Les codes E50...E54 et
d’événements en écrivant un masque d’événe- les événements qu’ils représentent ne peuvent
ments (V155) approprié qui est envoyé dans le être exclus du rapport.
module par l’intermédiaire du bus SPA. Le
masque d’événements est un nombre binaire Codes d’événements du module à maximum/
codé en un nombre décimal. Les codes d’événe- minimum de tension, type SPCU 3C14:
ments E1...E8 sont représentés par les nombres

Code Evénement Pondération Valeur par


de l’événement défaut

E1 Mise au travail de l’échelon U> 1 1


E2 Retour de la mise au travail de U> 2 0
E3 Déclenchement de l’échelon U> 4 1
E4 Retour du déclenchement de U> 8 0
E5 Mise au travail de l’échelon U< 16 1
E6 Retour de la mise au travail de U< 32 0
E7 Déclenchement de l’échelon U< 64 1
E8 Retour du déclenchement de U< 128 0

Valeur par défaut pour le masque d’événements V155 85

E50 Redémarrage * -
E51 Dépassement dans le registre d’événements * -
E52 Interruption temporaire de la transmission des données * -
E53 Pas de réponse du module via la communication sérielle * -
E54 Le module répond à nouveau sur la communication
sérielle * -

0 non inclus dans le rapport d’événements REMARQUE!


1 inclus dans le rapport d’événements Dans le système SPACOM les codes d’événe-
* pas de numéro de code, toujours inclus dans ments E52...E54 sont générés par le gestion-
le rapport d'événements naire de bus au niveau du poste (SRIO 1000M
- ne peut être programmé par ex.).

13
Données transférées En plus des codes d’événements toutes les don- être transférées via le bus de communication
sur le bus nées d’entrée (données I) du module, les don- sérielle. De plus, un certain nombre de données
nées de sortie (O), les seuils de réglage (données peuvent être modifiées en envoyant un ordre
S), les informations sauvegardées en mémoire approprié via le bus SPA. On dispose de toutes
(données V) et quelques autres données peuvent les données sur le canal 0.

Données Code Sens Valeurs

Données d’entrée

Tension mesurée U12 I1 R 0...9,99 x UN


Tension mesurée U23 I2 R 0...9,99 x UN
Tension mesurée U31 I3 R 0...9,99 x UN
Blocage du décl. de l’échelon U< I4 R 0 = pas de blocage
1 = blocage du décl. de U<

Données de sortie

Mise au travail de l’échelon U> O1 R 0 = pas de mise au travail de U>


1 = mise au travail de U>
Déclenchement de l’échelon U> O2 R 0 = pas de décl. de U>
1 = décl. de U>
Mise au travail de l’échelon U< O3 R 0 = pas de mise au travail de U<
1 = mise au travail de U<
Déclenchement de l’échelon U< O4 R 0 = pas de décl. de U<
1 = décl. de U<

Seuils de réglage

Seuil actuel de U> S1 R 0,8...1,6 x UN


Temps de fonctionnement actuel t>
pour U> ou facteur de multiplication k S2 R 0,05...100 s ou 0,05...1,0
Seuil actuel de U< S3 R 0,4...1,2 x UN
Temps de fonctionnement actuel de U< S4 R 1...120 s
Somme de contrôle actuelle du groupe SG1 S5 R 0...255

Seuil de mise au travail de U> affiché


avec bouton de réglage S11 R 0,8...1,6 x UN
Temps de fonctionnement de U> ou
facteur de multiplication k affiché avec
bouton de réglage S12 R 0,05...100 s ou 0,05...1,00
Seuil de réglage de U< affiché avec
bouton de réglage S13 R 0,4...1,2 x UN
Temps de fonctionnement de U<
affiché avec bouton de réglage S14 R 1...120 s
Somme de contrôle du groupe SG1
(réglée avec les commutateurs) S15 R 0...255

Réglage à distance et en % du
seuil de mise au travail de U> S21 R,W 0...999%
Réglage à distance et en % du temps
de fonctionnement de U> ou du facteur
de multiplication S22 R,W 0...999%
Réglage à distance et en % du
seuil de mise au travail de U< S23 R,W 0...999%
Réglage à distance et en % du
temps de fonctionnement de U< S24 R,W 0...999%
Réglage à distance de la somme
de contrôle du groupe SG1 S25 R,W 0...255

14
Données Code Sens Valeurs

Réglage à distance de la mise


au travail de U> S31 R 0,8...1,6 x UN
Réglage à distance du temps de
fonctionnement de U> ou du facteur
de multiplication S32 R 0,05...100 s ou 0,05...1,00
Réglage à distance de la mise
au travail de U< S33 R 0,4...1,2 x UN
Réglage à distance du temps de
fonctionnement de U< S34 R 1...120 s
Réglage à distance de la somme
de contrôle du groupe SG1 S35 R 0...255

Informations enregistrées

Tension max. mesurée à la mise


au travail de U> V1 R 0...9,99 x UN
Tension max. mesurée depuis
le dernier rappel V2 R 0...9,99 x UN
Tension min. mesurée depuis
la mise au travail de U< V3 R 0...9,99 x UN
Tension min. mesurée depuis
le dernier rappel V4 R 0...9,99 x UN
Nombre de mises au travail de U> V5 R 0...255
Nombre de mises au travail de U< V6 R 0...255
Durée de la dernière mise au travail de U> V7 R 0...100%
Durée de la dernière mise au travail de U< V8 R 0...100%

Rappel des relais de sortie et des voyants V101 W 1 = rappel des relais de sortie
lumineux et des voyants
Rappel des informations enregistrées, V102 W 1 = rappel des relais de sortie,
des relais de sortie et des voyants des voyants et des registres
V1...V8

Commande des réglages à distance V150 R,W 0 = réglages avec boutons


S11...S15 actifs
1 = réglages à distance
S31...S35 actifs

Mot de masque pour les événements V155 R,W 0...255, voir chapitre "Codes
d’événements"
Rappel manuel ou absence d’automaintien V156 R, W 0...15, voir chapitre "Commuta-
des voyants lumineux teurs de programmation"

Accès par le mot de passe pour


les réglages à distance V160 W 1...999
Modification ou fermeture du mot de
passe pour les réglages à distance V161 W 0...999

Entrée d’autosurveillance activée V165 W 1 = entrée activée et voyant IRF


allumé après 5 sec env.; plus
tard, retour de l’autosur-
veillance à la normale

Code de panne interne V169 R 0...255

Adresse du module pour la communication V200 W 1...254

Version du programme V205 R 072_

15
Données Code Sens Valeurs

Désignation du type du module F R SPCU 3C14

Lecture du registre d’événements L R temps, numéro du canal et


code d’événement

Relecture du registre d’événements B R temps, numéro du canal et


code d’événement

Lecture des signaux d’état du module C R 0 = état normal


1 = module sujet à rappel
automatique
2 = dépassement dans le
registre
3 = 1 et 2 ensemble

Rappel des signaux d’état du module C W 0 = rappel

Lecture et réglage de la base de temps T R,W 00,000...59,999 s

R = données à lire du module


W = données à introduire dans le module

Les instructions de transfert L, B, C et T ont été distance. Les réglages S21...S25 peuvent être lus
réservées pour le transfert entre le module et le ou introduits. Pour pouvoir les introduire dans
gestionnaire de bus dans le poste. le module, il faut avoir appeler le mot de passe
(V160) pour les réglages à distance. Les variables
Le registre d’événements ne peut être lu qu’une S31...S35 contiennent les seuils de réglage à
seule fois à l’aide de l’instruction L. S’il y a distance.
panne, dans le transfert des données par exem-
ple, le contenu du registre d’événements lu à Les pourcentages réglés à distance (S21...S24)
l’aide de la commande L peut être relu à l’aide de présentent une plage de réglage de 0 à 999.
l’instruction B. Si nécessaire, il est possible de Ainsi, il est possible de modifier les seuils de
répéter la commande B. réglage en-dehors des limites spécifiées dans les
caractéristiques techniques du module. Cepen-
Les valeurs de réglage S1...S5 sont les valeurs de dant, la validité des seuils de réglage n’est garan-
réglage utilisées par les programmes de la protec- tie qu’à l’intérieur des limites spécifiées dans les
tion. Ces valeurs correspondent soit à celles caractéristiques techniques.
affichées sur les boutons de réglage et les com-
mutateurs, soit à celles effectuées à distance. Les En activant l’entrée d’autosurveillance (V165),
valeurs S11...S15 sont les réglages réalisés à on inhibe tout fonctionnement de la protection
l’aide des boutons de réglage et des commuta- et ceci aussi longtemps que cette entrée est active
teurs; S21...S25 sont des pourcentages réglés à et que le voyant IRF reste allumé.

16
Codes de panne Lorsque le système d’autosurveillance détecte nombre à trois chiffres de couleur verte; ce
une panne permanente, le voyant lumineux IRF nombre indique la nature de la panne. Il faut
disposé en face avant s’allume et le relais de noter ce code et le transmettre au personnel qui
signalisation de l’état de marche retombe. sera chargé de la réparation.

Dans la plupart des cas, un code qui indique la Les codes de panne du dispositif à max./min. de
nature de la panne apparaît à l’écran. On ne peut tension SPCU 3C14 sont repris dans le tableau
procéder au rappel du code de panne. Le code de ci-dessous:
panne se compose d’un chiffre rouge (1) et d’un

Code Explication
de panne

4 circuit de relais de sortie défaillant ou carte de relais de sortie manquante


30 erreur dans la mémoire des programmes (ROM)
50 erreur dans la mémoire de travail (RAM)
195 valeur trop basse dans le canal de référence avec le facteur de multiplication 1
131 valeur trop basse dans le canal de référence avec le facteur de multiplication 5
67 valeur trop basse dans le canal de référence avec le facteur de multiplication 25
203 valeur trop haute dans le canal de référence avec le facteur de multiplication 1
139 valeur trop haute dans le canal de référence avec le facteur de multiplication 5
75 valeur trop haute dans le canal de référence avec le facteur de multiplication 25
253 pas d’interruption du convertisseur A/N

17
SPCR 8C27
Perturbographe
Manuel d'utilisation et description technique

IRF

STEP

RESET

TRIGGED / READY
0035A

SPCR 8C27
1MRS 750672-MUM FR
SPCR 8C27
Edité 97-05-21
Version A Perturbographe
Vérifié TK
Approuvé TK

Modification éventuelle des caractéristiques sans préavis

Table des Caractéristiques principales ............................................................................................. 3


matières Domaine d’utilisation ..................................................................................................... 3
Description du fonctionnement ...................................................................................... 4
Seuils de lancement ................................................................................................... 4
Enregistrement .......................................................................................................... 4
Enregistrement des valeurs maximales et minimales .................................................. 5
Registre d’événements ............................................................................................... 5
Transfert des enregistrements .................................................................................... 5
Interface sérielle ......................................................................................................... 6
Modes de fonctionnement .............................................................................................. 6
Mise en service .......................................................................................................... 6
Mode de réglage ........................................................................................................ 7
Mode de mesure ........................................................................................................ 7
Mode de transfert ...................................................................................................... 8
Face avant ....................................................................................................................... 9
Voyants lumineux ........................................................................................................... 9
Arborescence des menus ............................................................................................... 10
Informations affichées ................................................................................................... 11
Valeurs mesurées ..................................................................................................... 11
Signaux d’état binaires ............................................................................................. 11
Paramètres pour la communication des données...................................................... 12
Programmes sur ordinateur ........................................................................................... 13
Caractéristiques techniques ........................................................................................... 14
Raccordement des signaux de mesure ........................................................................... 15
Programmation à l’aide des ponts W_ .......................................................................... 15
Câbles de raccordement ................................................................................................ 17
Codes d’événements ..................................................................................................... 18
Spécification succincte des paramètres .......................................................................... 20
Mode de programmation ......................................................................................... 20
Valeurs instantanées ................................................................................................ 20
Surveillance des valeurs maximales et minimales...................................................... 20
Conditions de lancement ......................................................................................... 20
Lancement périodique ............................................................................................. 21
Lancement à distance............................................................................................... 21
Enregistrement avant lancement .............................................................................. 21
Liste des événements................................................................................................ 21
Sélection des domaines ............................................................................................ 22
Valeurs nominales ................................................................................................... 22
Gestion des ressources d’enregistrement .................................................................. 22
Mode d’enregistrement ............................................................................................ 23
Transfert d’enregistrements ..................................................................................... 23
Données incluses dans les enregistrements ............................................................... 23
Réglages de la communication ................................................................................. 23
Autres paramètres .................................................................................................... 24
Exemple de réglage .................................................................................................. 24
Données transférées sur le bus ...................................................................................... 25
Maintenance ................................................................................................................. 30

2
Caractéristiques Capacité d’enregistrement: trois tensions entre Communication sérielle: les enregistrements
principales phases, trois courants de phase, une tension peuvent être transmis via l’interface RS 232 C
résiduelle, un courant du neutre et huit signaux située en face avant du module ou via le bus SPA
binaires. du dispositif principal.

Durée totale d’enregistrement: 12 secondes; 0 à Enregistrements des valeurs maximales et mini-


100% de la durée d’enregistrement pouvant males des tensions entre phases, des courants de
précéder le lancement et plusieurs séquences phase, de la tension résiduelle et du courant du
d’enregistrement étant possibles pendant les 12 neutre.
secondes.
Horodatage des enregistrements, des valeurs
Niveaux de lancement réglables: minimum de maximales et des valeurs minimales.
tension, maximum de tension, maximum de
courant, seuil de tension résiduelle ou seuil du Synchronisation des temps avec l’équipement
courant du neutre. de communication au niveau du poste et avec
l’horloge du système.
Lancement des enregistrements par commande
manuelle, par l’intermédiaire des canaux binai- En option, programme convivial assisté par me-
res ou des canaux analogiques ou par une ins- nus pour procéder aux réglages par ordinateur,
truction via le bus sériel. pour transférer les enregistrements sur ordina-
teur, pour présenter les courbes à l’écran ou les
imprimer à l’aide d’une imprimante matricielle.

Domaine Le perturbographe SPCR 8C27 est conçu pour L’enregistrement des valeurs maximales et mini-
d’utilisation vérifier le comportement correct des dispositifs males permet d’utiliser le perturbographe pour
de protection et des disjoncteurs ainsi que pour analyser des grandeurs déterminantes dans la
analyser des problèmes de protection dans les conduite du réseau, sous certaines conditions de
réseaux électriques. tension ou de charge anormales par exemple. Le
perturbographe permet ainsi de collecter des
Le perturbographe enregistre les courbes des informations fondamentales sur un réseau élec-
grandeurs surveillées à la fois en service normal trique donné.
et lorsque le dispositif de protection se met au
travail. Ainsi, les réglages de la protection peu-
vent être adaptés en fonction des informations
recueillies.

3
Description du Le perturbographe SPCR 8C27 est prévu pour protection. Le nombre et le type de signaux à
fonctionnement être inséré dans tout emplacement de module enregistrer dépendent du dispositif de protec-
inoccupé au sein d’un boîtier de la série tion au sein duquel le module de perturbographie
SPACOM. Ainsi, le module de perturbographie a été inséré.
mesure les mêmes signaux que les modules de

Seuils de lancement Le perturbographe peut être lancé dès qu’un consécutifs descend au-dessous de 20% de la
certain seuil est dépassé: seuil à maximum du tension nominale du dispositif de protection, on
courant de phase, seuil à maximum ou à mini- considère qu’il s’agit d’une manoeuvre d’un
mum de tension de phase, seuil à maximum de disjoncteur et on considère alors que la condi-
tension résiduelle ou seuil à maximum de cou- tion de lancement par minimum de tension
rant du neutre. De plus, il peut être lancé par des n’est pas satisfaite.
signaux binaires, par une commande manuelle,
automatique ou périodique ou par une instruc- Les signaux de lancement binaires proviennent
tion via le bus sériel. du bus interne du dispositif de protection prin-
cipal. Ces signaux de lancement sont des si-
La durée d’enregistrement peut être sélection- gnaux de mise au travail ou de déclenchement en
née séparément pour chacune des conditions de provenance des modules de protection ou des
lancement. Lorsqu’un seuil de lancement est ordres de commande externes. Le changement
atteint, l’enregistrement a lieu et un message en d’état d’un de ces signaux lance l’enregistrement
tant qu’événement est libéré conformément aux conformément aux réglages effectués.
réglages effectués. L’enregistrement des para-
mètres et l’émission d’un événement peuvent L’enregistrement peut aussi être lancé périodi-
être fixés ou bloqués séparément pour chacune quement: cela signifie que le perturbographe
des conditions de lancement. procède automatiquement à un enregistrement
à intervalles réguliers.
La condition de lancement est satisfaite dès que
deux mesures successives dépassent le seuil de Le perturbographe peut également être lancé
lancement ajusté. La condition de lancement à manuellement à l’aide des touches disposées en
minimum de tension est satisfaite dès que la face avant.
valeur mesurée descend au-dessous du seuil de
lancement ajusté pendant deux demi-cycles con- Les paramètres qui définissent les conditions de
sécutifs et pour autant que la chute de tension ne lancement sont affichés via la porte SPA du
soit pas due à un cycle de réenclenchement dispositif principal ou via l’interface RS 232 C
rapide ou à une manoeuvre d’un disjoncteur. Si située en face avant du module de perturbo-
la tension mesurée pendant deux demi-cycles graphie.

Enregistrement Lorsque les conditions de lancement sont satis- registrement disponible est atteinte, plus aucun
faites, l’enregistrement est lancé. La durée d’en- enregistrement ne peut être effectué, à moins
registrement peut atteindre 12 secondes lorsque que le module de perturbographie n’ait été
tous les canaux sont utilisés. 0 à 100% de la configuré autrement.
durée d’enregistrement peuvent précéder le lan-
cement. La mémoire d’enregistrement est divi- L’horloge ainsi que la mémoire d’enregistre-
sée en blocs de 0,5 secondes. Lorsqu’on utilise la ment du perturbographe sont équipées d’une
durée d’enregistrement la plus courte possible, à batterie de secours d’une durée de vie de 10 ans
savoir 0,5 secondes, la mémoire permet de sau- afin de conserver les informations en cas d’ef-
vegarder 24 enregistrements consécutifs. fondrement de la tension auxiliaire.

La mémoire d’enregistrement est utilisée comme La fréquence d’échantillonnage est de 500 Hz


une mémoire tampon. Lorsque la capacité d’en- pour chacun des canaux.

4
Enregistrement des Le module de perturbographie enregistre les temps qui lui est associée sont actualisées dès
valeurs maximales valeurs maximales et minimales des tensions qu’un nouveau maximum ou minimum est
et minimales entre phases et leur associe une marque de détecté.
temps. De la même façon, le module enregistre
les valeurs maximales des courants de phase et L’enregistrement de la valeur maximale est basée
leur associe une marque de temps. De plus, le sur une mesure instantanée: il est donc possible
module enregistre la valeur maximale de la ten- que des valeurs de pointe ou des composantes
sion résiduelle et la valeur maximale du courant apériodiques présentes dans les grandeurs mesu-
du neutre et leur associe une marque de temps. rées apparaissent dans les enregistrements. Les
Pour les signaux binaires, on enregistre l’instant valeurs maximales et minimales enregistrées
du dernier changement d’état. Pour les signaux peuvent être lues par l’intermédiaire de l’interface
analogiques, la valeur enregistrée et la marque de RS 232 C ou du bus SPA.

Registre Le registre d’événements est un journal de bord passement dans le registre d’événements sont
d’événements contenant la liste des événements émis. Les aussitôt enregistrés en tant qu’événement. Le
événements qu’il faut enregistrer sont sélection- registre contient également l’horodatage des
nés dans un masque d’événements. Chaque événements.
lancement d’enregistrement ainsi que tout dé-

Transfert des Les enregistrements peuvent être transférés par envoyée par le bus sériel ou par une commande
enregistrements l’intermédiaire du bus sériel. Les enregistre- manuelle donnée à l’aide des touches situées en
ments peuvent être effacés, même avant leur face avant de l’appareil.
transfert, à l’aide d’une instruction appropriée

POSTE CENTRE DE CONDUITE

Dispositifs de protection de la série SPACOM


avec perturbographe SPCR 8C27
Imprimante Ordinateur (PC) Modem

Signaux de mesure,
de blocage ou d'état POSTE Réseau
Dispositifs de protection de la série SPACOM téléphonique
avec perturbographe SPCR 8C27 public

Signaux de mesure,
de blocage ou d'état

Imprimante Ordinateur (PC)

Modem
a) b)

POSTE

RS 232C

Ordinateur (PC) Imprimante

Bus SPA

Signaux de mesure,
de blocage ou d'état

Dispositifs de la série SPACOM avec perturbographe

c)

Figure 1 Raccordement du perturbographe SPCR 8C27.


a) raccordement direct à un ordinateur via l’interface sérielle RS 232 C disposée en face avant
b) raccordement à un ordinateur situé dans la salle de commande via l’interface RS 232 C située
en face avant et un modem
c) raccordement à un ordinateur situé au niveau poste via le bus SPA.
5
Interface sérielle L’interface sérielle RS 232 C située en face avant rer les enregistrements à une salle de commande
du module de perturbographie ainsi que le bus ou en tout autre lieu.
SPA sont utilisés pour transférer des enregistre-
ments, pour procéder aux réglages des paramètres Un programme convivial, assisté par menus, est
et pour utiliser le module dans d’autres applica- offert en option: il facilite les réglages, le trans-
tions. fert des enregistrements et l’impression des ré-
sultats. Ce programme offre diverses possibilités
L’interface sérielle située en face avant permet de d’impression. Une imprimante matricielle ordi-
raccorder directement un ordinateur compati- naire peut être utilisée comme appareil de sortie
ble IBM si les distances sont courtes ou d’utiliser graphiqe.
un modem servant à la transmission des don-
nées. Le programme proposé facilite les procédures de
réglage et les modifications de paramètres. Les
Lorsque les enregistrements sont envoyés sur un paramètres d’enregistrement et ceux d’impres-
ordinateur, les données peuvent être analysées sion peuvent être mis sur fichier, ce qui réduit les
ultérieurement. Une liaison par modem per- travaux répétitifs.
met, grâce à une ligne téléphonique, de transfé-

Modes de Lorsque l’alimentation auxiliaire a été enclen- Tant au cours d’un démarrage à froid qu’au
fonctionnement chée, le module de perturbographie peut être mis cours d’un démarrage à chaud, le perturbographe
en service de deux manières différentes: avec un procède à un contrôle de l’écran: les chiffres 0 à
Mise en service démarrage à froid ou avec un démarrage à chaud. 9 s’allument successivement sur chaque élément
de l’écran. Ces chiffres défilent cinq fois de suite.
Normalement, l’enregistreur d’événements est
démarré à chaud. Mais, si le contenu de la Le module procède toujours à un démarrage à
mémoire a été perdu à cause de l’effondrement froid lorsqu’on enfonce les touches STEP et
de la tension auxiliaire, le démarrage a lieu à RESET au cours d’une phase de démarrage.
froid, ce qui signifie que la mémoire sera initialisée
avec les valeurs par défaut. Au cours d’un démar- Après avoir été mis en service, le perturbographe
rage à froid, le module perd toutes les valeurs de entre en mode de mesure et l’écran s’éteint.
réglage précédentes ainsi que toutes les informa- Dans ce mode, les signaux de mesure et les
tions éventuellement déjà enregistrées. paramètres de communication peuvent être ré-
glés et affichés à l’aide des touches STEP et
Au cours d’un démarrage à froid, "-" s’affiche RESET, de la même manière que dans les dispo-
d’abord en rouge à l’extrême gauche de l’écran sitifs de protection SPC.
tandis qu’un chiffre entre 01 et 15 apparaît en
vert à l’extrême droite de l’écran aussi longtemps
que le module se trouve en phase de démarrage.

6
Mode de réglage Dans le mode de réglage on spécifie, entre située en face avant, le perturbographe répond
autres, les conditions de lancement. Les réglages aux instructions en provenance du bus SPA.
sont effectués par l’intermédiaire du bus SPA ou
via l’interface sérielle RS 232 C. On entre dans Lorsque un appareil équipé d’un établissement
le mode de réglage en envoyant l’instruction de liaison DSR est raccordé à l’interface sérielle
V17:1 via le bus sériel. L’affichage "- - - -" du module de perturbographie, le perturbo-
clignote à l’écran, indiquant ainsi que le module graphe commute automatiquement sur une com-
de perturbographie se trouve en mode de ré- munication via le bus RS. Le perturbographe ne
glage. On sort du mode de réglage à l’aide de peut recevoir simultanément des messages en
l’instruction V17:0. provenance des deux bus.

Aussi longtemps qu’il se trouve en mode de Un programme convivial assisté par menus est
réglage, le module de perturbographie ne pro- offert en option: il facilite considérablement les
cède à aucune mesure: il est donc important de procédures de réglage. Les réglages peuvent être
quitter le mode de réglage dès que les réglages sauvegardés sur disquette pour tout usage ulté-
sont terminés. On ne peut consulter aucune rieur.
information à l’écran lorsque le module se trouve
en mode de réglage. Les touches situées en face avant du module ne
peuvent être utilisés que pour procéder aux
Après avoir procédé aux réglages, on peut retirer réglages des paramètres de communication des
l’ordinateur qui était raccordé à l’interface sérielle données. En mode de réglage, le module de
RS 232 C. Si aucun ordinateur ou aucun modem perturbographie ne procède à aucune mesure.
n’est raccordé à l’interface sérielle RS 232 C

Mode de mesure Le perturbographe est normalement en mode de mesure, une nouvelle partie historique est saisie.
mesure. Il y entre d’ailleurs après la phase de Si un enregistrement est lancé avant que la partie
démarrage. Il entre aussi automatiquement en historique ait pu être collectée complètement, la
mode de mesure lorsqu’on déconnecte un appa- partie historique de l’enregistrement ne sera pas
reil de sortie raccordé à l’interface sérielle RS correcte.
232 C.
Normalement, le voyant de fonctionnement du
En mode de mesure, le perturbographe mesure perturbographe est éteint. Lorsque le module
les signaux d’entrée, surveille les conditions de procède à un enregistrement, le voyant de fonc-
lancement et les données des enregistrements. tionnement vire au vert. Lorsque l’enregistre-
Ces données, à savoir les valeurs échantillonnées ment est terminé, le voyant tourne au rouge et le
des signaux surveillés en permanence, sont en- module reste en mode de mesure. Si un ancien
voyées dans la mémoire historique du perturbo- enregistrement est encore en mémoire alors
graphe. Dès que le module de perturbographie qu’un nouvel enregistrement est lancé, le voyant
est lancé, l’enregistrement historique effectué est à la fois rouge et vert.
avant le lancement est envoyé dans la mémoire
d’enregistrement et l’enregistrement de ce qui Le contenu de la mémoire des enregistrements,
suit le lancement a lieu. les maxima et les minima enregistrés ainsi que
l’horodatage des enregistrements restent en
Lorsqu’on quitte le mode de mesure, la mé- mémoire. Cependant, toutes les informations
moire historique est effacée. Dès que le module sont perdues au cours d’un démarrage à froid.
de perturbographie est recommuté en mode de

7
Mode de transfert Dans le mode de transfert les valeurs sauvegar- Chaque ligne de données (une valeur de mesure
dées dans la mémoire d’enregistrement sont par signal) forme un message distinct. Le trans-
transmises par l’intermédiaire du bus SPA ou de fert d’un enregistrement se termine par un mes-
l’interface sérielle RS 232 C. En mode de trans- sage vide. Le transfert peut être interrompu à
fert, un "U" clignote à l’extrême droite de l’écran. tout moment en envoyant un message quelcon-
que au perturbographe.
Le transfert commence toujours par le transfert
de l’enregistrement le plus ancien. L’accès à Avec une vitesse de transmission de 1200 Baud
l’enregistrement le plus récent n’est possible sur l’interface sérielle RS 232 C, le transfert d’un
qu’après retrait des enregistrements plus an- enregistrement d’une seconde nécessite 5 minu-
ciens. tes environ. Le même transfert de données ne
nécessite plus que 40 secondes si la vitesse de
Les enregistrements sont transférés ou effacés en transmission est de 9600 Baud.
mode de réglage en utilisant respectivement
l’instruction V15 "transfert de l’enregistrement Le transfert via le bus SPA s’effectue en mode de
le plus ancien" ou l’instruction V16 "effacement transfert dit SPA (V20). Dans ce cas, on trans-
de l’enregistrement le plus ancien" via le bus RS. fère les enregistrements les uns après les autres en
Dans cet état, le perturbographe ne procède à lisant une ligne de données de mesure à chaque
aucune mesure, ni à aucune fonction d’enregis- fois. Ainsi, le bus SPA n’est occupé par le trans-
trement. fert de données d’enregistrement que pendant
une période très courte à chaque fois.
Lorsque des données sont transférées par l’inter-
médiaire de l’interface sérielle RS 232 C, les En mode de transfert SPA le perturbographe
informations sont transmises sous forme de mesure les signaux d’entrée mais ne procède à
messages de 80 caractères au maximum, confor- aucun enregistrement.
mément au protocole SPA. L’enregistrement
complet est transféré à l’aide de l’instruction Pour retirer l’enregistrement le plus ancien c’est
V15 ("transfert de l’enregistrement le plus an- la même instruction que celle utilisée avec
cien"). Quelques lignes d’information relatives l’interface RS 232 C qui doit être envoyée.
à l’enregistrement sont jointes au cours du trans-
fert: en-tête d’information de sortie, code de Le programme pour ordinateur offert en option
l’événement qui a provoqué le lancement de permet de lire les enregistrements, de les repré-
l’enregistrement, en-têtes d’entrée, valeurs no- senter graphiquement sur un moniteur ou de
minales, etc. Les valeurs échantillonnées se réfè- fournir des copies sur une sortie graphique. Ce
rent à la valeur de crête du signal sinusoïdal, la programme permet également d’utiliser un zoom
valeur de crête du signal sinusoïdal nominal en amplitude ou en temps afin de pouvoir
étant égal à 1. Les valeurs efficaces peuvent être examiner les signaux plus en détail. Il est possi-
calculées à partir des échantillons en multipliant ble également de sauvegarder les enregistre-
les valeurs échantillonnées par le facteur √2. ments sur disque.

8
Face avant En face avant il est possible de contrôler les informations relatives aux états de fonctionne-
valeurs mesurées et de procéder aux réglages ment du module sont affichées également en
nécessaires à la transmission des données. Les face avant.

Symbole simplifié de l’appareil


IRF
Voyant d’alarme de l’autosurveillance

Ecran pour l’affichage des grandeurs


mesurées

STEP

Touche "STEP"

Connecteur femelle à 9 broches de type D


pour l’interface sérielle RS 232 C

RESET

Touche de rappel "RESET"


TRIGGED / READY

Voyant de fonctionnement
0035A

SPCR 8C27
Désignation du type de module

Figure 2 Face avant du perturbographe SPCR 8C27.

Voyants lumineux L’état dans lequel se trouve le perturbographe Dans la plupart des cas, un code qui indique la
est affiché sur une diode électroluminescente nature de la panne s’affiche à l’écran. Ce code de
installée au coin inférieur droit de la face avant. panne se compose d’un chiffre rouge "1" et d’un
Ce voyant de fonctionnement indique que le chiffre de couleur verte.
lancement d’un enregistrement a été opéré, qu’un
enregistrement a ou a eu lieu. Dans les condi- Dès que le système d’autosurveillance détecte
tions de service normales, ce voyant lumineux une panne interne, un redémarrage automati-
est éteint: il indique ainsi que le perturbographe que est lancé. Si ce dernier est sans succès, un
est prêt à l’enregistrement (ready) et qu’il ne nouveau démarrage ou un démarrage à froid est
contient aucun enregistrement dans sa mémoire. initié. Les codes de panne suivants peuvent
apparaître à l’écran en cas de défaut interne:
Le voyant rouge reste allumé jusqu’à ce que tous
les enregistrements aient été lus ou effacés. Ce Code Explication
voyant n’influence pas le fonctionnement de de panne
l’appareil.
1 Erreur dans RAM
Au coin supérieur droit de la face avant, le 2 Erreur dans la mémoire de
voyant d’alarme de l’autosurveillance, IRF, est programme EPROM
allumé lorsque le système d’autosurveillance a 3 Dépassement
détecté une panne permanente dans le matériel 4 Erreur dans la mémoire des
ou le logiciel du module de perturbographie. paramètres EEPROM

9
Arborescence On peut lire à l’écran les tensions et les courants l’écran est éteint, on ne peut se mouvoir que de
des menus mesurés, les signaux d’état et les paramètres de haut en bas (voir figure 3). Si les touches restent
communication. La touche "STEP" permet de inutilisées pendant 5 minutes, l’écran retourne à
sélectionner le paramètre qu’on désire voir affi- sa position normale, c.-à-d. écran éteint.
ché à l’écran.
Lorsque l’écran est éteint, on peut faire appel à
Le chiffre rouge à l’extrême gauche indique le deux fonctions spéciales. En enfonçant la tou-
type de données (en fait l’adresse pour l’affi- che "RESET" pendant 10 secondes on efface
chage à l’écran). Les trois chiffres de couleur tous les enregistrements et le voyant de couleur
verte à la droite de l’écran indiquent la valeur rouge s’éteint pour autant qu’il fût allumé aupa-
actuelle. ravant. En enfonçant simultanément les tou-
ches "STEP" et "RESET" on provoque un lan-
Le menu principal ainsi que les sous-menus sont cement manuel, si toutefois ce type de lance-
présentés à la figure 3. L’écran retourne à son ment a été introduit dans les réglages.
état de base à partir de la position A. Lorsque

Ecran éteint = Valeur réglable en mode de réglage

1 Tension U12 (x Un) STEP 0.5 s

2 Tension U23 (x Un)

3 Tension U31 (x Un)

4 Courant IL1 (x In)

5 Courant IL2 (x In) STEP 1s

6 Courant IL3 (x In)

7 Tension résiduelle Uo (% Un)

8 Courant du neutre Io (% In)

9 Etat des signaux binaires


sous forme décimale RESET 1s STEP 1s

Adresse du module dans 1 Vit. de transmission des 2 Compteur pour la surveillance


A données sur le bus SPA
le transfert des données du trafic sur le bus
STEP 0.5 s
3 Vit. de transmission et parité
sur l’interface RS 232 C

Figure 3 Menu principal et sous-menus à l’écran. La procédure d’entrée dans les sous-menus est
décrite dans la fiche technique "Caractéristiques générales des modules de type C".

10
Informations Huit signaux d’entrées analogiques sont dispo- valeur moyenne agit pour présenter la valeur
affichées nibles: trois tensions entre phases, trois courants mesurée à l’écran. Cette méthode permet une
de phase, une tension résiduelle et un courant du présentation plus stable à l’écran mais, en consé-
Valeurs mesurées neutre. Les valeurs correspondantes à ces si- quence, la valeur affichée à l’écran ne suit pas les
gnaux sont affichées aux adresses 1 à 8., voir fluctuations rapides du signal mesuré.
figure 3.
La valeur mesurée est présentée sous une forme
Lorsque le module de perturbographie est inséré relative par rapport à la valeur nominale inter-
dans un dispositif de protection différentielle prétée à partir de la valeur maximale survenue au
pour transformateurs de puissance, on peut cours d’un demi-cycle. Pour un signal d’entrée
mesurer les six courants de phase, à savoir les sinusoïdal, l’affichage correspond à la valeur
trois courants de phase côté haute tension et les efficace relative.
trois courants de phase côté basse tension. Pour
cela, il faut commuter les entrées des trois ten- Les tensions entre phases et les courants de phase
sions entre phases sur les entrées de courant à sont présentés en multiple de la tension nomi-
l’aide des ponts situés sur la carte du module de nale (x UN), resp. en multiple du courant nomi-
perturbographie (voir W3, 4, 5 aux figures 5, 6 nal (x IN). Les valeurs mesurées pour la tension
et 7). résiduelle, resp. pour le courant du neutre sont
présentées en % de la tension nominale UN,
Les valeurs affichées ne sont pas actualisées à la resp. en % du courant nominal IN.
même vitesse que les mesures; une fonction de

Signaux d’état Les huit signaux d’état binaires sont codés en un lateur capable d’effectuer une conversion déci-
binaires nombre décimal dans un domaine compris en- male-binaire afin de retrouver les états binaires.
tre 0 et 255; l’adresse 9 permet de les afficher à
l’écran. On obtient ce nombre décimal en addi- Les pondérations représentant les différents états
tionnant les valeurs correspondant aux diffé- sont repris dans le tableau ci-dessous:
rents états, de la même manière qu’est formée la
somme de contrôle SG1 dans les modules de Données d’état Nombre représentant
protection. Le même système de codage est les données d’état
utilisé pour lire les données d’état binaires par
l’intermédiaire de la communication sérielle. Donnée d’état 1 1
Donnée d’état 2 2
En distribuant le nombre décimal affiché d’après Donnée d’état 3 4
les différentes pondérations correspondant aux Donnée d’état 4 8
différentes données d’état, on peut retrouver les Donnée d’état 5 16
différents états binaires. La méthode de codage Donnée d’état 6 32
est basée sur le principe consistant à présenter Donnée d’état 7 64
des nombres intègres positifs sous forme bi- Donnée d’état 8 128
naire. Cette méthode permet d’utiliser un calcu-

11
Paramètres pour la Le code d’adresse des modules est le même pour La surveillance du trafic sur le bus indique si le
communication des le bus SPA et pour l’interface RS 232; il est perturbographe reçoit des messages via le bus de
données communiqué à l’adresse A. Le code d’adresse communication ou pas. Sur le compteur les
peut avoir une valeur comprise 001 et 899. Le chiffres défilent de 0 à 255 à la vitesse de unité
code par défaut après un démarrage à froid est par seconde. Chaque message reçu remet le
001. Le code d’adresse pour le module de compteur à zéro. Si la valeur affichée au comp-
perturbographie est introduit dans le mode de teur reste à zéro, cela signifie que les messages
réglage (introduire un chiffre à la fois, en com- arrivent à une vitesse supérieure à un message
mençant par le chiffre de droite). par seconde.

Dans les sous-menus de l’adresse A on trouve la La parité sur l’interface RS 232 C est présentée
vitesse de transmission pour le bus SPA, la valeur sous forme d’un chiffre placé en tête de la vitesse
de surveillance du trafic sur le bus ainsi que la de transmission. Ce chiffre peut être 0 (sans
vitesse de transmission et la parité pour le bus parité) ou 2 (parité paire). Le nombre de bits de
RS 232 C. données est 8. Le perturbographe n’accepte pas
de parité impaire.
La vitesse de transmission du bus SPA qui est
connecté sur le connecteur de type D à l’arrière Après un démarrage à froid, l’interface RS 232 C
de l’appareil est exprimée en milliers de bits par n’a pas de parité et la vitesse de transmission est
seconde (kBd). Les vitesses possibles sont 0,3 kBd, de 1,2 kBd. Les autres vitesses de transmission
1,2 kBd, 2,4 kBd, 4,8 kBd et 9,6 kBd. La parité possibles sont les mêmes que celles indiquées
paire est toujours utilisée: c’est la raison du pour le bus SPA. La vitesse de transmission est
chiffre 2 placé en en-tête de la vitesse de trans- réglée de la même manière que celle du bus SPA.
mission.

12
Programmes Deux programmes pour MS-DOS ou PC-DOS forme des signaux enregistrés et de les imprimer
sur ordinateur ont été développés pour travailler avec le sur papier ou de les sauvegarder sur fichier.
perturbographe. Ces programmes facilitent la
paramétrisation du module de perturbographie Ces deux programmes nécessitent un ordina-
ainsi que le transfert des enregistrements, soit teur dont les caractéristiques sont les suivantes:
via l’interface sérielle RS 232 C située en face
avant du module, soit par l’intermédiaire du bus - ordinateur IBM/PC, IBM/XT, IBM/AT ou
SPA. Ces programmes ne font pas partie de la compatible
livraison du perturbographe mais sont disponi- - au moins 384 kB RAM
bles sur demande en tant qu’option. Le type - au moins 1 MB XMS ou place disponible sur
SPCR EVAL contient la version anglaise des le disque dur
deux programmes et un câble d’une longueur de - commande d’écran:
3 m permettant de raccorder l’ordinateur au - écran couleur EGA, VGA ou SVGA
module de perturbographie. - écran monochrome Hercules
- écran à plasma Toshiba T2100/T3100
Le premier programme est un programme de - écran monochrome AT&T (Olivetti)
communication convivial avec le perturbographe. - écran monochrome MikroMikko 3
Ce programme utilise des instructions confor- - écran monochrome Wyse GDA
mes au protocole SPA, reconnaissables par le - système d’exploitation MS-DOS 2.11 ou
module de perturbographie. Ce programme supérieur.
transmet et reçoit donc des messages basés sur le
protocole SPA. En cas d’utilisation d’une imprimante, il faut
choisir une imprimante compatible IBM à 9
Le second programme, assisté par menus, faci- broches ou une imprimante Epson LQ-2500 à
lite le réglage des paramètres et le transfert des 24 broches. La plupart des imprimantes à 24
enregistrements. De plus, ce programme per- broches disponibles sur le marché sont compa-
met de visualiser à l’écran de l’ordinateur la tibles avec les imprimantes Epson LQ-2500.

Figure 4 Exemple de courbes présentées à l’aide du logiciel SPCR EVAL.

13
Caractéristiques Nombre de canaux d’entrée 8 entrées analogiques
techniques 8 entrées binaires
Fréquence d’échantillonnage par canal 500 Hz (par défaut)
Conversion A/N 11 bits
Différence de temps entre les échantillonnages
de canaux d’entrée adjacents 250 µs (par défaut)
Capacité d’enregistrement
- 1 MB SRAM 24 enregistrements au max.
224 blocs au maximum
- 4 MB SRAM (option) 26 enregistrements au max.
992 blocs au max.
(1 bloc = 1 canal enregistré x 0,5 s)
Canaux analogiques
Domaine de mesure
- tensions entre phases;
entrées analogiques 1...3 0,0...2,5 x UN ou 0,0...21 x UN
- courants de phase;
entrées analogiques 4...6 0,0...2,0 x IN ou 0,0...20 x IN
- tension résiduelle;
entrée analogique 7 0,0...102% UN
- courant du neutre;
entrée analogique 8 0,0...20% IN ou 0,0...102% IN
Précision de mesure sur chaque échantillon
(valeur > 0,2 x domaine, f = 0...60 Hz) ±2%

Seuils de lancement:
- condition à minimum de tension;
pour les entrées analogiques 1...3 0,2...cond. à max. de tension x UN
- condition à maximum de tension;
pour les entrées analogiques 1...3 cond. à min. de tension...
...21 x UN
- condition à maximum de courant;
pour les entrées analogiques 4...6 0,0...20,4 x IN
- condition de tension résiduelle;
pour l’entrée analogique 7 0,0...102% UN
- condition de courant du neutre;
pour l’entrée analogique 8 0,0...102% IN
- entrées binaires seuil au flanc montant ou
au flanc descendant
Résolution de l’horloge 5 ms
Précision de l’horloge <1 min/mois
Programme pour ordinateur (en option) SPCR EVAL (disque 3,5")
Température ambiante -10...+55°C
Température de stockage -40...+70°C

Essais électromagnétiques:
Essais aux ondes rapides selon CEI 255-22-4 2 kV, 5/50 ns
Décharge électrostatique selon CEI 255-22-2,
classe III
- décharge dans l’air 8 kV
- décharge sur contact 6 kV

14
Raccordement Les bornes du connecteur du perturbographe que ceux utilisés dans les manuels concernant les
des signaux SPCR 8C27 figurent dans la liste présentée ci- relais SPACOM.
de mesure dessous. Les noms des signaux sont les mêmes

Entrées Numéro Nom du signal dans le


de terminal système SPACOM

Entrée analogique 1 4a (8a) tension entre phases U12 (ou IL1')


Entrée analogique 2 5a (8c) tension entre phases U23 (ou IL2')
Entrée analogique 3 6a (9a) tension entre phases U31 (ou IL3')
Entrée analogique 4 4c courant de phase IL1
Entrée analogique 5 5c courant de phase IL2
Entrée analogique 6 6c courant de phase IL3
Entrée analogique 7 7a tension résiduelle U0
Entrée analogique 8 7c courant du neutre I0
Signaux binaires
donnée d’état 1 9c lancement du réencl. via AR2
donnée d’état 2 10a lancement du réencl. via AR3
donnée d’état 3 10c lancement du réencl. via AR1
donnée d’état 4 11a blocage du réencl. et interruption via ARINH
donnée d’état 5 11c *) position du disjoncteur via CBPOS
donnée d’état 6 12a
donnée d’état 7 12c *) blocage de la fermeture du disjoncteur via CBINH
donnée d’état 8 13a sélection de l’angle caractéristique pour les relais de
terre via BACTRL
donnée d’état 5x 13c
donnée d’état 6x 14a *) signal de blocage BS1
donnée d’état 7x 14c
donnée d’état 8x 15a *) signal de blocage BS2

5x...8x: alternatives aux données d’état 5...8. La *) Programmation en usine.


programmation est effectuée à l’aide des résis-
tances R49 (a, b, c, d) et R50 (a, b, c, d); voir
figures 6 et 7.

Programmation
à l’aide des Dimensions des EPROM = 64 kByte = 512 kbits
(réglage par défaut en usine)
ponts W_ W1
Dimensions des EPROM = 32 kByte = 256 kbits

Alarme en provenance de l’autosurveillance (signal IRF) assignée au


relais de sortie (Réglage par défaut en usine)
W2
Alarme en provenance de l’autosurveillance (signal IRF)
déconnectée du relais de sortie

Canal 1 = tension entre phases U12 (dans le relais SPAU 330 par ex.)
(réglage par défaut en usine)
W3
Canal 1 = courant secondaire IL1’ (dans le relais SPAD 330 par ex.)

Canal 2 = tension entre phases U23 (dans le relais SPAU 330 par ex.)
(réglage par défaut en usine)
W4

Canal 2 = courant secondaire IL2’ (dans le relais SPAD 330 par ex.)

Canal 3 = tension entre phases U31 (dans le relais SPAU 330 par ex.)
(réglage par défaut en usine)
W5
Canal 3 = courant secondaire IL3’ (dans le relais SPAD 330 par ex.)

Figure 5 Programmation à l’aide des ponts W_.


15
U12 W3
IL 1'
U23 W4
IL 2'
U31 W5
IL 3'
IL 1 MUX Ecran
IL 2
IL 3
Uo
~
~ Bus SPA
~
Io
~
~
~ RS 232
1
2
3
Canaux 4
a R49
binaires 5 b
6 c
7 W2
8 d IRF
R50
5x
a
6x b
7x c
8x d

R49 a, R49 b, R49 c, R49 d, R50 a, R50 b, R50 c, R50 d = Résistances de programmation

Figure 6 Schéma bloc du perturbographe SPCR 8C27.

W3

W4
R50 d c b a W5
R49 d c b a
D9S
EPROM
PLD R9
W1

EPROM CPU
W2

RAM

Circuit batterie/horloge Circuit batterie


DS 1216E (Dallas) DS 1213D (Dallas)

Figure 7 Emplacement des ponts et des résistances sur la carte du perturbographe.

16
Câbles de Le tableau ci-dessous reprend les câbles nécessai-
res au raccordement du perturbographe SPCR SPCR 8C27
raccordement
8C27 à des appareils de sortie par l’intermé-
diaire de l’interface RS 232 C située en face Connecteur Signaux et direction
avant. La colonne de gauche se rapporte aux à 9 broches des signaux
connexions côté perturbographe tandis que
l’autre colonne reprend les connexions côté ap- 1 DCD <---
pareil extérieur resp. modem. Les broches qui ne 2 RxD <---
figurent pas dans le tableau ne sont pas raccor- 3 TxD --->
dées. 4 DTR/+11 V --->
5 GND
6 DSR <---
7 RTS --->
8 CTS <---
9 pas de connexion

IBM PC-AT ou compatible IBM PC ou compatible Modem

Connecteur Signal et sens Connecteur Signal et sens Connecteur Signal et sens


à 9 broches à 25 broches à 25 broches

- - -
2 ---> RxD 3 ---> RxD 2 ---> TxD
3 <--- TxD 2 <--- TxD 3 <--- RxD
8 ---> CTS 5 ---> CTS 4 ---> RTS
7 <--- RTS 4 <--- RTS 5 <--- CTS
1, 4 <--- DCD, DTR 8, 20 <--- DCD, DTR 6 <--- DSR
5 GND 7 GND 7 GND
6 <--- DSR 6 <--- DSR 8 <--- DCD
6 ---> DSR 6 ---> DSR 20 ---> DTR

Un connecteur mâle de type D à 9 broches est connecteur mâle à 25 broches est utilisé pour le
toujours utilisé du côté du perturbographe. Lors- raccordement à un modem. Le tableau ci-des-
que le perturbographe est raccordé à un ordina- sous donne des exemples de câbles de liaison
teur IBM PC-AT ou compatible, un connecteur entre ordinateur et modem. La colonne de gau-
femelle de type D à 9 broches est utilisé habituel- che se réfère à la connexion côté modem tandis
lement du côté ordinateur. De façon similaire, que l’autre colonne se rapporte au raccordement
un connecteur femelle à 25 broches est utilisé de l’appareil extérieur. Les broches non indi-
pour les ordinateurs IBM PC ou compatible; un quées ne sont pas raccordées.

Modem IBM PC-AT ou correspondant IBM PC ou correspondant

Connecteur Signal et sens Connecteur Signal et sens Connecteur Signal et sens


à 25 broches à 9 broches à 25 broches

1 - -
2 TxD <--- 3 <--- TxD 2 <--- TxD
3 RxD ---> 2 ---> RxD 3 ---> RxD
4 RTS <--- 7 <--- RTS 4 <--- RTS
5 CTS ---> 8 ---> CTS 5 ---> CTS
6 DSR ---> 6 ---> DSR 6 ---> DSR
7 GND 5 GND 7 GND
8 DCD ---> 1 ---> DCD 8 ---> DCD
20 DTR <--- 6 <--- DSR 20 <--- DTR

17
Un connecteur mâle de type D à 25 broches est Un câble de type SPA-ZP17A est disponible
toujours utilisé à l’extrémité côté modem tandis pour le raccordement du perturbographe à un
qu’un connecteur femelle de type D à 9 broches ordinateur équipé d’un connecteur de type D à
est utilisé côté IBM PC-AT. Un connecteur 9 broches.
femelle de type D à 25 broches est utilisé côté
IBM PC.

Côté perturbographe Côté ordinateur


Connecteur mâle Connecteur femelle
de type D à 9 broches de type D à 9 broches

DCD 1 1
bleu
RxD 2 2 RxD
rouge
TxD 3 3 TxD
jaune
4 4 DTR
noir
GND 5 5 GND
DSR 6 6
7 7 RTS
CTS 8 8 CTS
9 9

Figure 8 Câble de raccordement de type SPA-ZP17A_.

Codes Les fonctions de surveillance des événements au décimal. Les codes d’événements E1...E16 sont
d’événements sein du perturbographe mémorise le code et représentés par les nombres 1, 2, 4...32768. Le
l’instant d’apparition de chaque événement. Le masque d’événements est formé en multipliant
lancement d’un enregistrement est pris comme les nombres indiqués ci-dessus par 0 (événe-
événement. Sur demande, le module de ment non repris dans la liste d’événements) ou
perturbographie peut imprimer les données re- par 1 (événement repris dans la liste d’événe-
latives aux événements via le bus SPA avec un ments) et en additionnant les résultats ainsi
format d’heure (ss.sss, une heure définie comme obtenus (cf. la calcul des sommes de contrôle).
courte) suivi du code de l’événement. Les don-
nées d’événement transmises par l’intermédiaire Le masque d’événements peut avoir une valeur
de l’interface RS 232 C comportent le code comprise entre 0 et 65535. La valeur par défaut
d’événement ainsi que l’heure définie comme pour le perturbographe est 65535, ce qui signi-
complète (yy-mm-dd hh.mm;ss.sss). fie que tous les événements qui ont provoqué le
lancement des enregistrements sont inclus dans
Les codes d’événement du module sont E1...E16 le rapport des événements. Les événements
ainsi que E50 et E51. Les codes E1...E16 et les E52...E54 ne sont inclus que dans la communi-
événements qu’ils représentent peuvent être in- cation via le bus SPA. Ces codes sont élaborés
clus ou exclus de la liste des événements en par le système de contrôle de la communication
écrivant un masque d’événements (V155) à et ne peuvent être exclus du rapport des événe-
l’attention du module. Le masque d’événements ments.
est un nombre binaire codé en un nombre

18
Les codes d’événements du perturbographe SPCR 8C27 sont les suivants:

Code Evénement Pondération de Valeur


l’événement par défaut

E1 Lancement sur max. de courant (IL1, IL2 ou IL3) 1 1


E2 Lancement sur tension résiduelle (U0) 2 1
E3 Lancement sur courant du neutre (I0) 4 1
E4 Lancement sur max. de tension (U12, U23 ou U31) 8 1
E5 Lancement sur min. de tension (U12, U23 ou U31) 16 1
E6 Lancement sur changement d’état du signal 1 32 1
E7 Lancement sur changement d’état du signal 2 64 1
E8 Lancement sur changement d’état du signal 3 128 1
E9 Lancement sur changement d’état du signal 4 256 1
E10 Lancement sur changement d’état du signal 5 512 1
E11 Lancement sur changement d’état du signal 6 1024 1
E12 Lancement sur changement d’état du signal 7 2048 1
E13 Lancement sur changement d’état du signal 8 4096 1
E14 Lancement manuel ou lancement par signal de
commande externe 8192 1
E15 Lancement par commande à distance (V21) 16384 1
E16 Lancement périodique automatique (V22, V23) 32768 1

Valeur par défaut du masque d’événements V155 65535

E50 Rappel sans accusé de réception (Mot d’état = 1) * -


E51 Dépassement dans le registre des événements
(Mot d’état = 2) * -
E52 Interruption temporaire de la communication * -
E53 Pas de réponse du module via le bus de communication * -
E54 Le module répond à nouveau via le bus de
communication * -

0 non inclus dans la liste des événements


1 inclus dans la liste des événements
* pas de numéro de code, toujours inclus dans la liste des événements
- ne peut être programmé.

Remarque!
Dans le système SPACOM les codes d’événe-
ments E52...E54 sont générés par le système de
communication au niveau du poste.

19
Spécification Les paramètres qui peuvent être réglés et lus via
succincte des la communication sérielle sont groupés de la
paramètres façon suivante:

Mode de Les paramètres peuvent être lus car le perturbo- On entre dans le mode de réglage et on en sort
programmation graphe se trouve en mode de mesure mais ces à l’aide du paramètre V17, voir chapitre "Mode
paramètres sont réglés dans le mode de réglage. de réglage" dans ce manuel, page 7.

Valeurs instantanées Les signaux mesurés par le module de perturbo- l’instant de la mesure et leur facteur d’échelle est
graphie, à savoir les courants, les tensions et les relatif aux valeurs nominales IN et UN. Les
signaux binaires, sont lus à l’aide des paramètres facteurs d’échelle peuvent être modifiés ä l’aide
I1...I8 et I10. Les valeurs saisies par le module de des paramètres M36 et M37, voir paragraphe
perturbographie sont des valeurs horodatées à "Valeurs nominales".

Surveillance des Le module de perturbographie scrute et enregis- Une seule valeur peut être écrite à la fois pour les
valeurs maximales tre en permanence les valeurs maximales et différentes tensions entre phases et pour les
et minimales minimales des signaux surveillés. Les valeurs différents courants de phase. Lors de l’écriture
limites peuvent être lues à l’aide des paramètres d’une nouvelle valeur, toutes les anciennes va-
V2...V14. Les valeurs sont mises à l’échelle par leurs sont effacées. L’écriture entraîne toujours
rapport aux valeurs nominales. un rappel de la marque de temps. Si la recherche
du maximum ou du minimum peut être lancée
A la lecture on prend connaissance d’une valeur à tout moment, le niveau de lancement désiré
ou d’une valeur et d’une marque de temps. Les doit être introduit sous forme d’une variable.
trois tensions entre phases et les trois courants de
phase se rapportent au même instant de mesure, Le canal d’état contient uniquement l’instant
pour les tensions lorsqu’une tension atteint son correspondant au dernier changement. Confor-
maximum ou son minimum, pour les courants mément aux paramètres S1 et S10 l’assignation
lorsqu’un des courants atteint sa valeur de crête. de n’importe quel caractère aux variables V7...
V14 va effacer l’enregistrement de l’heure.

Conditions de Pour que le perturbographe fasse un enregistre- de lancement dépendant de signaux binaires
lancement ment, il faut que les conditions suivantes soient sont codées; les huit signaux étant regroupés
satisfaites: sous un seul paramètre comme décrit au chapi-
- le perturbographe est en mode de mesure tre "Informations affichées/Signaux d’état bi-
- il y a suffisamment de mémoire non utilisée à naires" (page 11).
disposition
- une des conditions de lancement particulières Le lancement à partir d’un signal d’état peut être
est remplie, voir variable V24 défini au flanc montant ou au flanc descendant à
- la durée d’enregistrement liée à la condition de l’aide du paramètre S10. L’attribution d’une va-
lancement considérée est réglée à une valeur leur 0 à ce paramètre signifie un lancement au
supérieure à 0 bloc en utilisant le paramètre flanc descendant, l’attribution de la valeur 1
M27. signifie un lancement au flanc montant. Les
conditions de lancement pour les huit canaux 1,
Les conditions de lancement sont introduites à 2, 3, ...8 sont déterminées avec le même para-
l’aide des paramètres S1...S6 et S10. mètre, un canal après l’autre. Le réglage 00001111
par exemple signifie que les canaux 1...4 provo-
Les conditions de lancement dépendant de si- queront un lancement à leur flanc descendant
gnaux analogiques sont définies directement en alors que les canaux 5...8 provoqueront le lance-
valeurs de courant et de tension. Les conditions ment au flanc montant.

20
Lancement Le module de perturbographie peut être réglé de du compteur est rétabli, le compteur recom-
périodique façon à lancer automatiquement un enregistre- mençant à compter à rebours. La valeur du
ment à intervalles réguliers: c’est ce qu’on ap- compteur peut être lue à l’aide du paramètre
pelle un lancement périodique. L’intervalle dé- V23. La valeur du compteur peut être modifiée
siré, exprimé en secondes, est assigné à la varia- en assignant une nouvelle valeur au paramètre
ble V22. Lorsqu’une nouvelle valeur est assignée V23.
au paramètre V22, le temporisateur démarre en
comptant les secondes à rebours à partir de la Si la valeur du paramètre V22 est zéro, il n’y aura
valeur affichée. Lorsque le compteur arrive à aucun lancement périodique.
zéro, un lancement est libéré et le réglage initial

Lancement Le module de perturbographie peut être lancé à sériel. Il faut d’abord donner la valeur zéro au
à distance distance en utilisant le paramètre V21 via le bus paramètre avant de lui attribuer la valeur 1.

Enregistrement Les seuils à partir desquels un enregistrement est doivent se présenter sous la forme suivante: A B
avant lancement autorisé sont sélectionnés avec le paramètre V24. Ex. A définit la durée de la partie historique
Ce paramètre est réglé de façon similaire au exprimée en blocs, B définit la durée de l’enre-
paramètre V155 dont le réglage est décrit au gistrement à partir du lancement et est aussi
chapitre "Codes d’événements" (page 18). exprimée en blocs, Ex est le code relatif aux
conditions de lancement. Ainsi par exemple, en
La durée d’un enregistrement est définie pour écrivant 1 5 E1, le module est programmé pour
chaque seuil séparément à l’aide du paramètre exécuter un enregistrement de 6 blocs compre-
M27. nant un bloc historique avec lancement par
maximum de courant (E1). De plus, il faut
Remarque! remarquer que la somme des valeurs de A et B ne
La partie historique de chaque enregistrement peut dépasser la capacité d’enregistrement maxi-
présente la même durée, quelle que soit la con- mum du module.
dition de lancement. Si on essaie d’afficher des
parties historiques de longueur différente, le Si un enregistrement a été exécuté à partir d’une
module de perturbographie égalisera de lui- condition de lancement E1...E5 satisfaite sur un
même les parties historiques, la durée de la partie canal analogique, un nouveau lancement à par-
historique étant déterminée par la dernière va- tir du même canal est prohibé pendant un
leur de réglage. La lecture du paramètre M27 certain temps à l’aide du paramètre M35. Ce-
permet de prendre connaissance de toutes les pendant, tout autre condition de lancement que
durées d’enregistrement; par contre, lorsqu’on celle qui a provoqué le dernier enregistrement
désire introduire de nouvelles valeurs il faut provoque immédiatement un nouvel enregis-
introduire les valeurs séparément pour chaque trement.
condition de lancement. Les messages à écrire

Liste des événements Les lancements d’enregistrement qui doivent être seule fois à l’aide de l’instruction L. Si une erreur
inclus dans la liste des événements sont définis à se glisse dans le système de communication par
l’aide du paramètre V155, c.-à-d. dans le paramètre exemple, le contenu du registre d’événements lu
pour le masque d’événements. Ce paramètre à l’aide de l’instruction L peut être relu à l’aide de
n’affecte en rien la procédure d’enregistrement. l’instruction B. Si nécessaire, il est possible de
Le registre d’événements ne peut être lu qu’une répéter l’instruction B.

21
Sélection des Chaque grandeur analogique, sauf la tension peut attribuer des plages de mesure différentes
domaines résiduelle, possède deux domaines de mesure. pour les différents canaux de courant de phase
Ces domaines de mesure sont sélectionnés à ou pour les différents canaux de tension entre
l’aide du paramètre M34. Si le signal mesuré phases. Lorsque le perturbographe est inséré
dépasse le domaine de mesure, il est coupé. Le dans une protection différentielle, les canaux de
format du paramètre est Ix I0 Ux; Ix indique la tension sont commutés en canaux de courant à
plage des canaux des courants de phase, Io l’aide de ponts; dans ce cas, Ux désigne la plage
désigne la plage du canal du courant résiduel, Ux de mesure des courants de phase côté basse
indique la plage des canaux de tension. On ne tension.

M34 Courants de phase (Ix) Courant du neutre (I0) Tensions entre phases (Ux)

000 0...20 x IN 0...20% IN 0...2,5 x UN


001 0...20 x IN 0...20% IN 0...21 x UN
010 0...20 x IN 0...102% IN 0...2,5 x UN
011 0...20 x IN 0...102% IN 0...21 x UN
100 0...2 x IN 0...20% IN 0...2,5 x UN
101 0...2 x IN 0...20% IN 0...21 x UN
110 0...2 x IN 0...102% IN 0...2,5 x UN
111 0...2 x IN 0...102% IN 0...21 x UN

Valeurs nominales Les valeurs nominales utilisées pour calibrer le respondante de M34 égale à 1). Les valeurs
perturbographe peuvent être modifiées à l’aide correspondent à celles du convertisseur A/N
des paramètres M36 et M37. Le paramètre M36 avec un niveau du signal d’entrée de 100%. En
agit sur les réglages normaux (la plage corres- changeant ces valeurs on modifie uniquement
pondante de M34 est alors égale à 0) alors que l’échelle du domaine de mesure; cependant,
M37 agit sur les réglages alternatifs (plage cor- nous déconseillons de telles modifications.

Gestion des Les réglages par défaut du perturbographe ne d’en-têtes de canaux encore disponibles. Cha-
ressources permettent pas de procéder à des enregistre- que enregistrement nécessite autant d’en-têtes
d’enregistrement ments lorsque la capacité des mémoires est de canaux qu’il y a de canaux à surveiller (tous les
pleinement utilisée. Le paramètre M38 permet canaux = 9). BLO désigne le nombre de blocs
de sélectionner un mode de fonctionnement d’enregistrements. Le nombre de blocs d’enre-
dans lequel le perturbographe libère automati- gistrements nécessaires par canal est défini avec
quement la capacité mémoire nécessaire en effa- le paramètre M27.
çant les enregistrements les plus anciens.
Remarque!
La capacité mémoire encore disponible peut Les ressources d’enregistrement nécessaires pour
être lue à l’aide du paramètre M32. les parties historiques ne sont pas visibles dans le
paramètre M32, sauf si le module de perturbo-
Les deux paramètres susmentionnés possèdent graphie se trouve en mode de réglage. C’est
le même format: REC CHA BLO; REC est le pourquoi, le module peut être capable de procé-
nombre d’en-têtes d’enregistrements encore dis- der à un enregistrement alors que les ressources
ponibles. Chaque enregistrement nécessite un d’enregistrement semblent être à zéro.
en-tête d’enregistrement. CHA est le nombre

22
Mode Le paramètre C peut être utilisé pour détermi- mémoire. En attribuant une valeur quelconque
d’enregistrement ner si le module de perturbographie a subi un au paramètre, le compteur cumulatif affiche le
démarrage sans remise à zéro ou si le registre nombre d’enregistrements encore présents dans
d’événements est plein (dépassement). Ces deux la mémoire.
états sont visibles aussi lors de la lecture de la
mémoire tampon des événements, On procède Le paramètre V25 permet de lire l’état du
au rappel de ces états en attribuant 0 au paramètre perturbographe. Le paramètre V25 indique si le
concerné. perturbographe est en mode de mesure, si le
module a pu collecter avec succès le nombre
Le paramètre V1 permet de lire le nombre nécessaire de parties historiques et s’il est en
d’enregistrements effectués par le perturbographe train d’enregistrer. La saisie des parties histori-
(compteur cumulatif) ainsi que le nombre d’en- ques est expliquée dans le chapitre "Mode de
registrements présents actuellement dans la mesure" (page 7).

Transfert Les enregistrements peuvent être transférés à Les enregistrements restent sauvegardés dans la
d’enregistrements l’aide de l’interface disposée en face avant en mémoire du perturbographe après avoir été trans-
utilisant les paramètres V20 et V15. Les enregis- férés. Les enregistrements sont effacés à l’aide du
trements sont transférés via le bus SPA en utili- paramètre V16.
sant les paramètres V20, M28...M31.

Données incluses Les grandeurs surveillées et enregistrées par le De plus, parmi autre choses les données réglables
dans les enregistre- perturbographe sont définies à l’aide du para- suivantes sont séparées de l’enregistrement:
ments mètre M33. Le réglage par défaut impose que
toutes les grandeurs mesurées (canaux) soient - En-tête principale d’enregistrement (M21)
incluses dans l’enregistrement. Les canaux qui - En-têtes des canaux de mesure (M22)
ne sont pas utilisés (absence de mesure) peuvent - Valeurs primaires des grandeurs mesurées
être exclus de l’enregistrement avec le paramètre (M23...M25)
M33. Tout canal exclu reçoit une valeur fixe
égale à zéro; ceci accroît la capacité d’enregistre- Ces valeurs ne sont pas utilisées par le module de
ment du module de perturbographie. Ainsi par pertubographie et elles n’affectent pas la fonc-
exemple, si seulement la moitié des canaux sont tion du module de pertubographie dans tous les
inclus dans l’enregistrement, la capacité d’enre- cas qui sont compris dans les enregistrements.
gistrement est doublée. La valeur attribuée au Les paramètres M21 et M22 définissent les en-
paramètre est écrite sous forme binaire, comme têtes d’enregistrements et les en-têtes des gran-
indiqué ci-dessous; deurs variables. Quand le paramètre M22 est lu
tous les canaux d’en-têtes sont obtenus en sui-
Canal Coefficient vant, mais quand les en-têtes sont écrites, les en-
de pondération têtes des canaux sont écrites de préférence une
par une. Le message écrit doit être composé du
1 (U12) 1 numéro du canal et de l’en-tête du canal. Exem-
2 (U23) 2 ple: 4L1, ce qui signifie que le canal 4 aura l’en-
3 (U31) 4 tête L1. Les caractères <> : / nor & ne doivent pas
4 (I1) 8 être compris dans les en-têtes écrites par les
5 (I2) 16 paramètres M21 et M22. Les valeurs primaires
6 (I3) 32 des grandeurs correspondantes sont écrites avec
7 (U0) 64 les paramètres M23...M25.
8 (I0) 128
9 (8 canaux binaires) 256

Réglages de la L’adresse de communication du module est et l’interface en face avant). Le paramètre V201
communication introduite avec le paramètre V200, la vitesse de affecte uniquement les réglages de l’interface de
transmission avec le paramètre V201. Ce sont communication utilisée pour les réglages, l’autre
les mêmes paramètres qui sont utilisés pour les interface demeurant inchangée.
deux interfaces de communication (le bus SPA

23
Autres paramètres Le paramètre V102 est utilisé pour redémarrer le Le paramètre F est utilisé pour lire la désignation
module. du type de l’appareil et le paramètre V205 pour
lire la version logicielle de l’appareil.
Le paramètre V165 peut être utilisé pour con-
trôler la fonction d’autosurveillance (IRF) du Les paramètres T et D sont utilisés pour intro-
module. duire la date et l’heure dans le module de
perturbographie.

Exemple de réglage Le module de perturbographie a été inséré dans


le terminal de protection SPAC 531 C.

Paramètre Spécification du paramètre

S1 7 Signaux d’état 1...3 utilisés pour le lancement


V24 224 Enregistrements permis à partir des critères de lancement des signaux
d’état 1...3 (32 + 64 + 128 = 224)
M21 K5 plant En-tête principal de l’enregistrement (nom de l’armoire)
M22 4 I1 En-tête du canal pour l’enregistrement
M22 5 I2 En-tête du canal pour l’enregistrement
M22 6 I3 En-tête du canal pour l’enregistrement
M22 7 U0 En-tête du canal pour l’enregistrement
M22 8 I0 En-tête du canal pour l’enregistrement
M23 20 Valeur primaire de la tension (kV)
M24 1000 Valeur primaire du courant (A)
M25 70 Valeur primaire du courant de terre (A)
M27 1 4 E6 Durée d’enregistrement
M27 1 4 E7 Durée d’enregistrement
M27 1 1 E8 Durée d’enregistrement
M33 504 Sélection de canaux (à l’exclusion des canaux de tension)
M34 010 La plage la plus grande est sélectionnée pour le canal I0
M35 10 Temps mort entre les différents lancements
M38 2 12 60 Les enregistrements les plus anciens sont effacés de façon a avoir
constamment une capacité mémoire suffisante pour deux nouveaux
enregistrements

Dans l’exemple susmentionné le module de signal AR1 est plus courte (0,5 s + 0,5 s) car le
perturbographie a été inséré dans un dispositif signal AR1 provient habituellement du réglage
de protection SPAC 531 C. En service, ce dispo- élevé dans le module de protection à maximum
sitif de protection active des fonctions de de courant.
réenclenchement avec les signaux de démarrage
AR1...AR3. En programmant le module de Les tensions entre phases ne sont pas mesurées,
perturbographie de façon à ce qu’il soit lancé par ce qui augmente la capacité d’enregistrement du
ces signaux (signaux d’état 1...3), un enregistre- module d’environ 30%. La capacité totale d’en-
ment aura lieu chaque fois que le dispositif de registrement est ainsi de 37 blocs, ce qui corres-
protection se met au travail. pond à 7 enregistrements au maximum. De
plus, seuls les 5 derniers enregistrements sont
La durée de l'enrigistrements lancés avec les gardés en mémoire, comme sélectionné à l’aide
signaux AR2 et AR3 est de 2,5 s dont 0,5 s pour du paramètre M38. Le module garde toujours
la partie historique. Cette durée suffit normale- une capacité d’enregistrement pour deux enre-
ment pour couvrir un cycle de réenclenchement gistrements, c.-à-d. 2 x 6 canaux x 5 blocs = 60
rapide. La durée de l’enregistrement lancé par le blocs.

24
Données En plus des codes d’événements toutes les don- Toutes les informations ne peuvent pas être lues
transférées nées d’entrée (données I), les seuils de réglage ou écrites sur les deux bus. Le tableau ci-dessous
sur le bus (données S), les informations enregistrées (don- indique sur quels bus les différentes informa-
nées V) et quelques autres données relatives au tions peuvent être lues ou écrites.
perturbographe peuvent être transférées via le
bus SPA ou l’interface RS 232 C. De plus, Toutes les données sont disponibles en proto-
certaines informations peuvent être modifiées à cole SPA basé sur le canal 0, à l’exception du
l’aide d’instructions envoyées via le bus SPA. transfert d’enregistrements via le bus SPA.

Données Code Sens Bus Valeurs

Tension mesurée U12 I1 R SPA/RS 0...2,558 x UN ou


0...21,3 x UN
Tension mesurée U23 I2 R SPA/RS 0...2,558 x UN ou
0...21,3 x UN
Tension mesurée U31 I3 R SPA/RS 0...2,558 x UN ou
0...21,3 x UN
Courant mesuré IL1 I4 R SPA/RS 0...20,46 x IN ou
0...2,046 x IN
Courant mesuré IL2 I5 R SPA/RS 0...20,46 x IN ou
0...2,046 x IN
Courant mesuré IL3 I6 R SPA/RS 0...20,46 x IN ou
0...2,046 x IN
Tension mesurée U0 I7 R SPA/RS 0...102,3% x UN
Courant mesuré I0 I8 R SPA/RS 0...20,46% x IN ou
0...102,3% IN

Etat des entrées binaires I10 R SPA/RS 0...255


(codage décimal)

Masque des entrées binaires S1 R, W SPA/RS 0...255. Détermine les


(codage décimal) canaux utilisés pour les
critères de lancement.
Valeur par défaut: 255.
Condition à maximum de tension S2 R, W SPA/RS [S3]...999,999 x UN.
Valeur par défaut: 1,20 x UN
Les valeurs S2 et S3 ne
peuvent être croisées
(S3 < S2)
Condition à minimum de tension S3 R, W SPA/RS 0.201... [S2] x UN. Valeur
par défaut: 0,80 x UN
Condition à maximum de courant S4 R, W SPA/RS 0...999,9 x IN. Valeur
par défaut: 2,00 x IN
Condition à maximum de tension S5 R, W SPA/RS 0...999,9% x UN. Valeur
résiduelle par défaut: 20,0% x UN
Condition à maximum de courant S6 R, W SPA/RS 0...999,9%x IN. Valeur
du neutre par défaut: 5,0% x IN

Seuil des canaux d’entrée binaires S10 R, W SPA/RS XXXXXXXX, la lettre X


représentant succes-
sivement les canaux
d’entrée binaires 1...8.
X = 1: lancement au flanc
montant
X = 0: lancement au flanc
descendant. Valeur par
défaut: 11111111

25
Données Code Sens Bus Valeurs

Nombre total d’enregistrements V1 R, X SPA/RS AB avec


A: nombre total d’enregis-
trements effectués
B: nombre d’enregistre-
ments actuellement en
mémoire
En écrivant une valeur
quelconque on rend
A = B dans l’appareil
Surveillance de la valeur max. de V2 R, X SPA/RS U12, U23, U31 date heure
la tension entre phases Tension x UN
Date: yy-mm-dd
Heure: hh.mm;ss.sss
Surveillance de la valeur min. de V3 R, X SPA/RS U12, U23, U31 date heure.
la tension entre phases Voir instruction V2.
Surveillance de la valeur max. du V4 R, X SPA/RS IL1, IL2, IL3 date heure
courant de phase Courant x IN.
Voir instruction V2.
Surveillance de la valeur max. de la V5 R, X SPA/RS U0 date heure
tension résiduelle Tension x UN.
Voir instruction V2.
Surveillance de la valeur max., du V6 R, X SPA/RS I0 date heure
courant du neutre Courant x IN.
Voir instruction V2.
Instant du changement d’état sur les V7... R, X SPA/RS Date heure.
canaux d’entrée binaires 1...8 V14 L’écriture efface date
et heure.
Transfert des enregistrements les V15 R RS Ecrit l’enregistrement le
plus anciens plus ancien sur l’interface
RS 232 C
Effacement de l’enregistrement le V16 W SPA/RS Lorsque V16 passe de 0 à 1,
plus ancien l’enregistrement le plus
ancien est effacé.
Sélection du mode de réglage V17 X SPA/RS 0 = sortir du mode de
réglage
1 = entrer dans le mode de
réglage

Sélection du mode de transfert V20 R, X SPA 0 = pas de transfert via le


bus SPA
1 = transfert via le bus SPA
en utilisant les instruc-
tions M28...M31.
Après lancement du
transfert, M29 et M30
sont remises au repos.
Commande à distance V21 R, X SPA/RS Le passage de 0 à 1
provoque le lancement via
l’événement E15.
Réglage de l’intervalle de temps entre V22 R, X SPA/RS 0...40 000 000 s
les enregistrements périodiques 0 = hors service
Temporisation avant le lancement V23 R, X SPA/RS 1...40 000 000 s
périodique Le compteur compte à
rebours.

26
Données Code Sens Bus Valeurs

Sélection des événements V24 R, X SPA/RS 0...65535, voir chapitre


"Etat des mesures".
V25 R SPA/RS 0...65535
0 = hors service (pas en
mode de mesure)
1 = mode de mesure,
pas de saisie de la partie
historique
3 = mode de mesure, saisie
de la partie historique
5 = enregistrement en cours,
pas de saisie de la partie
historique
7 = enregistrement en cours

Rappel du perturbographe V102 X SPA/RS 1 = démarrage à chaud


2 = démarrage à froid

Masque d’événements pour la liste V155 R, W SPA/RS 0...65535, voir chapitre


des événements "Codes d’événements".

Sortie de l’autosurveillance active (IRF) V165 X SPA/RS 0 = rappel de la sortie


1 = sortie active

Adresse du module de perturbographie V200 W SPA/RS 001...899

Vitesse de transmission V201 W SPA 20,3 ou 21,2 ou 22,4 ou


24,8 ou 29,6 kBd avec
7 bits de données, une
parité paire et un bit
d’arrêt. Le premier chiffre
(le chiffre 2) signifie une
parité paire.

W RS 0,3 ou 1,2 ou 2,4 ou 4,8 ou


9,6 ou 19,2 kBd avec 8 bits
de données, sans parité, avec
un bit d’arrêt

W RS 20,3 ou 21,2 ou 22,4 ou


24,8 ou 29,6 ou 219,2 kBd
avec 8 bits de données, une
parité paire et un bit
d’arrêt. Le premier chiffre
(le chiffre 2) signifie parité
paire.

Version logicielle V205 R SPA/RS NDR110 par exemple.

27
Données Code Sens Bus Valeurs

En-tête principal de l’enregistrement M21 R, X SPA/RS Chaîne d’au max. 64


caractères.
Attention! Ne pas utiliser
des caractères réservés au
protocole SPA.
En-tête des canaux M22 R, X SPA/RS A la lecture les titres des
canaux sont envoyés
séparés par des barres
obliques.
Longueur max. du titre:
6 caractères.
A l’écriture le champ
contient le numéro du
canal et le titre, tous deux
séparés par un blanc.
On peut placer un titre par
message.
Tension nominale (kV), valeur de crête M23 R, X SPA/RS 0...9999,999
Courant nominal (A), valeur de crête M24 R, X SPA/RS 0...9999,999
Courant du neutre nominal (A), M25 R, X SPA/RS 0...9999,999.
valeur de crête Voir aussi M23

Durée des enregistrements M27 R; W SPA/RS A B Ex avec:


A = durée de la partie histo-
rique exprimée en blocs
B = durée de l’enregistre-
ment après lancement,
exprimée en blocs
Codes d’événements
E1...E16
Lecture de l’en-tête de l’enregistrement M28 R SPA Ex B C date heure avec:
le plus ancien Ex = lettre E et numéro de
l’événement
B = durée de la partie histo-
rique (en blocs)
C =durée de l’enregistre-
ment (en blocs)
date = yy-mm-dd
heure = hh.min;ss.sss
Voir instruction V20.
Indice des blocs pour le transfert M29 R, X SPA 1...blocs en enregistrement
via le bus SPA
Indice de lignes pour le transfert M30 R, X SPA 1...250 lignes d’échantillons
via le bus SPA
Lecture de la ligne d’enregistrement M31 R SPA Exemple:
>1 R1/10 M31:xx
1/10 = canaux 1 à 10
Canaux 1 à 8 = signaux
analogiques
canal 9 = vide
canal 10 = 8 signaux binaires
Capacité mémoire disponible M32 R SPA/RS REC CHA BLO
Sélection des canaux à surveiller M33 R, W SPA/RS 0...511 utilisé comme
masque

28
Données Code Sens Bus Valeurs

Gain sur les canaux analogiques M34 R, W SPA/RS Ixgain I0gain Uxgain
avec des blancs entre les
valeurs.
Valeur par défaut: 0 0 0
Temps mort entre les lancements à M35 R, X SPA/RS 0...1000 secondes.
partir du même critère de lancement Valeur par défaut: 120 s
Facteur de valeur nominale pour les M36 R, W SPA/RS 8 blancs séparant les
canaux analogiques nombres compris entre
1 et 65535.
Succession des canaux:
U12, U23, U31,
IL1, IL2, IL3, U0 et I0.
Facteur de valeur nominale alternative M37 R, W SPA/RS Voir instruction M36.
pour les canaux analogiques
Ressources disponibles M38 R, W SPA/RS REC CHA BLO
Cette instruction est
utilisée pour fixer la
capacité mémoire mini-
mum que le perturbographe
doit tenir disponible.

Fréquence d’échantillonnage de M40 R SPA/RS Fréquence dans chaque


l’enregistrement canal.
Voir instruction M31.

Désignation de type du module F R SPA/RS SPCR 8C27


Réglage de l’heure (heure courte) T X SPA/RS 00,000...59,999 s
Uniquement pour l’adresse
de transmission 900.
Réglage ou lecture de l’heure T R, X SPA/RS date = yy-mm-dd
(heure complète) heure = hh.min;ss.sss
Vers l’adresse propre du
perturbographe.
Réglage de l’heure complète D X SPA/RS Comme la variable T.
Vers l’adresse de trans-
mission 900 de tous les
modules.
Lecture du registre d’événements L R SPA/RS Heure (courte/complète),
numéro du canal et code
d’événement.
Exemple:
34.630 0E7/10.780 0E1
C’est un format long
lorsque la lecture se fait via
le bus RS (date incluse).
Relecture du registre d’événements B R SPA/RS Voir code précédent (L).
Lecture de l’état du module C R SPA/RS 0 = état normal
1 = module redémarré
2 = dépassement dans le
registre d’événements
3 = événements 1 et 2
ensemble
Rappel de l’état du module C X SPA/RS 0 = rappel

Explication des sens de transfert:


R = données à lire par le module
W = données à écrire dans le mode de réglage (V17 = 1)
X = données à écrire (n’exige pas le mode de réglage).

29
Maintenance Le module de perturbographie est équipé d’une Les batteries sont installées sur des socles de
batterie pour le circuit d’horloge et d’une batte- circuit intégré (IC).
rie pour la mémoire des données. La durée de vie
calculée des batteries est de 10 ans; cependant, Type de batterie pour l’horloge
un fonctionnement correct du module de Dallas DS 1216 E
perturbographie est garanti à condition de chan-
ger les batteries tous les cinq ans. Type de batterie pour la mémoire des données
Dallas DS 1213 D

30
Caractéristiques générales
des modules de relais type C
Manuel d'utilisation et description technique

B
I >
I >>

I L1 I L2 I L3 IRF Indicateur d’alarme


Indicateurs des valeurs mesurées d’auto-contrôle
(Internal Relay Fault)

Affichage,1+3 chiffres
STEP 1.5
I>
Bouton de réglage 1 In STEP
avec indicateur 0.5 2.5
Touche de pas (STEP)
Seuil bas 0.5
t > [ s] SG1
Bouton de réglage 2 k
1
avec indicateur 0.05 1.0 2
3
4
Commutateurs de
13
5 programmation SG1
6
7
I >>
Bouton de réglage 3 In
20 8
0 1
avec indicateur 2.5 Indicateur groupe-commutateurs
RESET
Seuil haut 0.5 Touche de remise à zéro
Bouton de réglage 4 t >> [ s ] (RESET)
avec indicateur 0.04 1.0
I> I >>
Indicateurs démarrage/
fonctionnement
1309

SPCJ 3C3
1MRS 750465-MUM FR
Caractéristiques
Edité 96-11-29
Version A (remplace 34 SPC 2 FR1) générales des modules
Vérifié TK
Approuvé TK de relais type C
Modification éventuelle des caractéristiques sans préavis

Table des Touches .......................................................................................................................... 2


matières Commutateurs de programmation SG1.......................................................................... 2
Boutons de réglage .......................................................................................................... 3
Affichage......................................................................................................................... 3
Affichage menu principal .......................................................................................... 3
Affichage sous-menu................................................................................................. 4
Mode de réglage ....................................................................................................... 4
Exemple 1: Fonctionnement en mode réglage .......................................................... 5
Information stockée .................................................................................................. 6
Mode test-déclenchement ......................................................................................... 7
Exemple 2: Fonction test-déclenchement ................................................................. 8
Indicateurs de fonctionnement ....................................................................................... 9
Codes défauts ................................................................................................................. 9

Touches Il existe deux touches sur la face avant du mo- exemple, pour régler l’adresse du module et la
dule. La touche STEP est utilisée pour avancer vitesse de communication lorsque les modules
dans l’écran et la touche RESET pour remettre sont utilisés dans un ensemble de modules de
à zéro les indicateurs rouges. Les touches sont relais avec possibilité de communication (voir
également utilisées pour certains réglages, par section Affichage).

Commutateurs Certains réglages et choix des caractéristiques de le checksum du groupe-commutateurs est indi-
de programma- fonctionnement des modules de relais (dans qué sur l’écran. On peut utiliser le checksum
tion SG1 différentes applications ) sont effectués par les pour vérifier que les commutateurs sont réglés
commutateurs SG1 sur la face avant. L’indica- correctement. La Fig. 2 montre un exemple de
teur du groupe-commutateurs s’allume lorsque calcul de checksum.

Positions commutateurs

Fig.2. Exemple de calcul de checksum du groupe-commutateurs de programmation SG1.

Si le checksum calculé dans l’exemple est égal au La fonction des commutateurs de programma-
checksum indiqué sur l’écran du module, les tion des modules de mesure est spécifiée dans la
commutateurs sont réglés correctement. description du module concerné.

2
Boutons de La plupart des valeurs et des temps de fonction- En plus de réglages effectués à l’aide de boutons
réglage nement sont réglés par les boutons sur la face de réglage, la plupart des modules permettent le
avant du module. Chaque bouton de réglage téléréglage. Ce qui veut dire qu’on peut modi-
possède son propre indicateur (LED) qui s’al- fier par une instruction sur bus de communica-
lume lorsque la valeur de réglage est indiquée sur tion les réglages effectués à l’aide de boutons de
l’écran. réglage du module et le checksum des groupes-
commutateurs de programmation. Le téléréglage
Si on tourne un bouton de réglage alors que est possible seulement quand le mot de passe
l’écran est en train d’indiquer une autre valeur dans le registre O est connu. Les téléréglages
mesurée ou de réglage, l’écran commute auto- sont plus détaillés dans une fiche séparée.
matiquement et indique la valeur en cours de
réglage. En même temps l’indicateur correspon-
dant s’allume.

Affichage Les valeurs de réglage et les valeurs mesurées Lorsqu’on alimente un module de mesure par
ainsi que les données enregistrées sont indiquées une tension auxiliaire, le module exécute un test
sur l’écran du module. L’affichage est à quatre d’affichage en progressant dans les chiffres 1...9
chiffres.Les trois chiffres (verts) à droite indi- pendant 15 secondes environ. Lorsque le test est
quent la valeur mesurée, réglée ou stockée, le terminé l’indicateur s’éteint. Le test peut être
chiffre (rouge) à l’extrême gauche le numéro de interrompu en appuyant sur la touche STEP.
registre. La fonction correspondante est indi- Les fonctions de protection du module sont en
quée par un indicateur LED jaune. Le numéro opération pendant le test.
de registre ne s’allume que lorsqu’une valeur
stockée est affichée.

Affichage menu Toutes les données dont on a besoin en condi- STEP pendant environ une seconde, l’affichage
principal tions normales de fonctionnement sont acces- avance,lorsqu’on appuie pendant environ 0,5
sibles à partir du menu principal qui présente les seconde, l’affichage recule.
valeurs mesurées en temps réel, les réglages
normaux à l’aide des boutons de réglage ainsi A partir d’un écran éteint,on ne peut qu’avan-
que les données mémorisées les plus importan- cer. Lorsqu’on laisse la touche STEP enfoncée,
tes. l’affichage ne cesse d’avancer ne s’arrêtant qu’un
court instant au point éteint.
Les données qui doivent être présentées dans le
menu principal sont sélectionnées sur l’écran à Sauf si l’écran est mis sur point éteint, il reste
l’aide de la touche STEP dans un certain ordre actif environ 5 minutes après la dernière pres-
de séquence. Lorsqu’on appuie sur la touche sion sur la touche STEP et s’éteint ensuite.

3
Affichage sous-menu Les informations qui sont moins importantes et même principe que lorsqu’on passe d’un affi-
les réglages qui ne sont pas utilisés souvent sont chage à un autre, l’affichage avance lorsqu’on
affichés dans les sous-menus. Le nombre de appuie sur la touche STEP pendant une seconde
sous-menus varie selon les types de module. Les et recule lorsqu’on appuie pendant 0,5 seconde.
sous-menus sont présentés dans la description On revient au menu principal lorsque le chiffre
du module concerné. rouge STEP s’éteint.

A partir du menu principal, on accède à un sous- Lorsqu’on entre dans un sous-menu à partir
menu en appuyant sur la touche RESET pen- d’une valeur mesurée ou d’une valeur de réglage
dant environ une seconde. Lorsqu’on relâche indiquée par une LED , l’indicateur reste allumé
ensuite la touche, le chiffre rouge (STEP) de et la fenêtre (STEP) de l’écran se met à clignoter.
l’écran commence à clignoter,indiquant qu’on Une fenêtre clignotante lorsqu’aucune LED n’est
est dans un sous-menu. Aller d’un sous-menu à allumée indique qu’on est entré dans le sous-
un autre ou revenir au menu principal suit le menu d’un registre.

Menu principal Sous-menu

Valeur de démarrage Téléréglage Téléréglage


du seuil bas I> Pourcentage p1 Valeur I> x p1

Temps de fonctionne- Téléréglage Téléréglage


ment t> du seuil bas I> Pourcentage p2 Valeur t> x p2

Valeur de démarrage Téléréglage Téléréglage


du seuil haut I>> Pourcentage p3 Valeur I>> x p3

Temps de fonctionne- Téléréglage Téléréglage


ment t>>du seuil haut I>> Pourcentage p4 Valeur t>> x p4

Checksum du groupe- Téléréglage Téléréglage


commutateurs SG1 checksum checksum

Fig.3. Exemple du menu principal et des sous-menus pour les réglages du module de maximum
d’intensité SPCJ 3C3. Les réglages effectués par les boutons de réglage sont dans le menu principal
et ils sont affichés lorsqu’on appuie sur la touche STEP. En plus des réglages effectués à l’aide de
boutons de réglage, le menu principal comporte les valeurs de courant mesurées ainsi que les registres
1...5 ainsi que O et A. Les téléréglages des pourcentages et des valeurs sont localisés dans les sous-
menus pour les réglages et ils sont affichés lorsqu’on appuie sur la touche RESET.

Mode réglage Les registres du menu principal et des sous- sur la touche RESET légèrement plus fort que
menus comportent aussi des paramètres de ré- sur la touche STEP. Le retour au menu principal
glages. Les réglages sont effectués dans le mode ou au sous-menu du mode réglage est possible
réglage qui est accessible à partir du menu prin- en appuyant (environ 10s) sur la touche RESET
cipal ou d’un sous-menu en appuyant sur la jusqu’à ce que les chiffres verts sur l’écran s’arrê-
touche RESET, jusqu’à ce que le chiffre le plus tent de clignoter. Si on laisse le module dans le
à droite commence à clignoter (environ 10s). Le mode réglage, il reviendra automatiquement à
chiffre clignotant est réglé à l’aide de la touche l’état initial 5 minutes après environ.
STEP. On fait passer le clignotement d’un chif-
fre à l’autre en appuyant sur la touche RESET. Les valeurs qui doivent être réglées dans le mode
réglage sont par exemple le code adresse du
On conserve une valeur de réglage dans la mé- module et la vitesse de communication. Par
moire en appuyant simultanément sur la touche ailleurs les valeurs de pourcentage pour les
STEP et RESET. En pratique on doit appuyer téléréglages peuvent être modifiées.

4
Exemple 1: Fonction dans le mode réglage. Réglage manuel g)
du code adresse d’un module et la vitesse de Régler le chiffre à l’aide de la touche STEP.
communication. La valeur initiale du code
adresse est 146.

a)
Appuyer sur la touche STEP jusqu’à ce que
l’adresse registre apparaisse sur l’écran h)
Stocker le numéro d’adresse dans la mémoire du
module en appuyant simultanément sur les tou-
ches RESET et STEP. Dès que l’information
entre dans la mémoire, les trois traits verts
clignotent sur l’écran, c-à-d A - - -.

b)
Appuyer sur la touche RESET pendant environ
10 s jusqu’à ce que le chiffre le plus à droite
commence à clignoter.

i)
Quitter le mode réglage en appuyant sur la
touche RESET pendant environ 10 s, jusqu’à ce
que l’écran s’arrête de clignoter.

c)
Appuyer sur la touche STEP de manière répéti-
tive pour régler la valeur désirée.

j)
Ensuite entrer dans le sous-menu 1 du registre A
en appuyant sur la touche RESET pendant
environ une seconde. L’adresse registre A est
d) remplacée par le chiffre 1 clignotant.Le sous-
Appuyer sur la touche RESET pour faire cligno- menu est utilisé pour régler la vitesse de commu-
ter le chiffre vert du milieu. nication.

e) k)
Régler le chiffre d’adresse du milieu à l’aide de La vitesse de communication est réglée et stoc-
la touche STEP. kée de la même manière que l’adresse, voir
section b...i, si ce n’est que l’adresse registre qui
restait allumée a été remplacée par le chiffre 1
clignotant.

l)
Après avoir stocké la vitesse de communication
f) on peut retourner au menu principal du registre
Appuyer sur la touche RESET pour faire cligno- A en appuyant sur la touche STEP pendant
ter le chiffre vert le plus à gauche. environ 0,5 seconde.

5
Stockage Les valeurs mesurées des paramètres au moment Le registre A contient le code d’adresse du
d’informations de l’apparition d’un défaut sont enregistrées module requis par le système de communica-
dans des registres, dans certains modules les tion. L’exemple 1 page 5 montre comment on
valeurs de réglage le sont aussi. A part quelques peut modifier le code d’adresse. Le sous-menu 1
paramètres de réglage, les informations enregis- du registre A contient la vitesse de communica-
trées sont remises à zéro en appuyant simultané- tion (en kilobaud).
ment sur les touches STEP et RESET. Les
informations dans des registres normaux sont Le sous-menu 2 du registre A comporte un
effacées si la tension auxiliaire au relais est inter- moniteur de bus du système SPACOM. Si le
rompue, seuls les valeurs de réglage et les nom- relais de protection, muni d’un module, est
bres de cycles de réenclenchement sont conser- connecté à un système comprenant le com-
vés dans les registres en cas d’interruption de la municateur de données SACO 100M et si le
tension. système de communication de données est en
service, le contenu du compteur du moniteur
Le nombre de registres varie selon le type de sera zéro. Sinon les chiffres 1...255 circulent en
module. Les fonctions des registres sont illus- permanence dans le moniteur.
trées dans les descriptifs des modules. En plus, le
panneau du système contient une liste simplifiée Le sous-menu 3 comporte le mot de passe néces-
des données enregistrées par différents modules saire pour modifier les téléréglages. On peut
d’assemblage de relais. régler manuellement le code d’adresse, la vitesse
de communication et le mot de passe ou via le
Tous les modules de type C sont munis de deux bus. Pour le réglage manuel voir exemple 1.
registres généraux: registre O et registre A. Le
registre O contient, sous forme de code, l’infor- La valeur de défaut pour le code d’adresse et le
mation concernant, par exemple, les signaux mot de passe est 001 et pour la vitesse de
externes de verrouillage et la position du dis- communication de 9,6 kilobaud.
joncteur. Les codes sont expliqués dans les des-
criptifs des modules.

6
Mode test- Le registre O permet aussi d’avoir accès à la Bouton de réglage 2 TS1
déclenchement fonction dite de test-déclenchement qui permet Déclenchement du seuil 1
d’activer un par un les signaux de sortie du Bouton de réglage 3 SS2
module. Si le module de relais auxiliaire est Démarrage du seuil 2
inclus dans l’assemblage, les relais auxiliaires Bouton de réglage 4 TS2
seront compris dans le test. Déclenchement du seuil 2
Pas d’indication IRF
Quand on appuie sur la touche RESET pendant Auto-contrôle
10 secondes environ, les trois chiffres verts de
droite se mettent à clignoter, signifiant que le On active le démarrage ou le déclenchement en
module est en position test. appuyant simultanément les touches STEP et
RESET. Le signal reste activé tant que les deux
Les indicateurs de boutons de réglage indiquent touches restent appuyées.
par clignotement quel signal de sortie peut être
activé. La fonction de sortie demandée est sélec- La sortie auto-contrôle est activée en appuyant
tionnée en appuyant sur la touche RESET pen- une fois sur la touche STEP lorsqu’aucun indi-
dant 1 seconde environ, jusqu’à ce que l’indica- cateur de bouton de réglage ne clignote. La
teur LED suivant commence à clignoter. sortie IRF est activée environ 10 secondes après
avoir appuyé sur la touche STEP, et remise à
Les indicateurs des boutons de réglage corres- zéro en 30 secondes environ. En même temps,
pondent aux signaux de sortie suivants: l’écran revient au menu principal et effectue le
test initial indiqué par le défilement des chiffres
Bouton de réglage 1 SS1 0...9 plusieurs fois sur l’écran.
Démarrage du seuil 1

IRF SS1 TS1 SS2 TS2


REGISTER 0
RESET RESET RESET RESET RESET RESET
10 s 1s 1s 1s 1s 1s

STEP STEP+ STEP+ STEP+ STEP+


RESET RESET RESET RESET

Fig.4. Séquence pour sélectionner les signaux de sortie dans le mode Test-Déclenchement.

Si, par exemple, l’indicateur du bouton de ré- Déclenchement en appuyant sur la touche
glage 2 (deuxième du haut )clignote et qu’on RESET pendant 10 secondes environ. Si on
appuie sur les touches STEP et RESET, le signal laisse le module dans le mode Test-Déclenche-
TS1 (déclenchement de l’élément 1) est actif. Il ment, il reviendra automatiquement environ 5
est possible de revenir au menu principal à minutes après.
n’importe quelle étape de la séquence de Test-

7
Exemple 2: Fonction Test-Déclenchement. L’activation d)
forcée des sorties est effectuée comme suit: Appuyer sur la touche RESET pendant environ
1 seconde jusqu’à ce que l’indicateur du second
a) bouton se mette à clignoter.
Avancer dans l’écran pour entrer dans le registre
O

Indicateur éteint
Indicateur jaune
Indicateur rouge e)
Appuyer sur la touche RESET et STEP simulta-
nément pour activer le déclenchement du seuil
b) bas (par exemple le seuil bas I> du module de
Appuyer sur la touche RESET pendant 10 se- maximum d’intensité SPCJ 3C3). L’indicateur
condes environ jusqu’à ce que les trois chiffres du seuil concerné s’allume rouge.
verts à droite et l’indicateur LED du bouton de
réglage situé le plus haut commence à clignoter.

f)
Le démarrage et le déclenchement du seuil haut
sont activés de la même façon que le seuil bas.
c) L’indicateur du troisième et quatrième réglage
Appuyer simultanément sur les touches RESET commence à clignoter pour montrer que le seuil
et STEP. Le déclenchement du seuil bas (Exem- concerné a été activé.
ple: le seuil bas I> du module de maximum
d’intensité SPCJ 3C3 ) est activé et simultané- g)
ment l’indicateur du seuil devient jaune. Pour activer la sortie d’auto-contrôle vers la
position test où aucun indicateur ne clignote,
appuyer une fois sur la touche STEP. 10 secon-
des après environ, l’indicateur rouge IRF s’al-
lume et le contact de sortie est activé. L’indica-
teur s’éteint et la sortie est automatiquement
remise à zéro en 30 secondes environ. En même
temps le module quitte la position test.

h)
Il est possible de quitter le mode test-déclenche-
ment dans n’importe quelle étape de la séquence
en appuyant sur la touche RESET pendant
environ 10 secondes jusqu’à ce que les trois
chiffres à droite s’arrêtent de clignoter.

8
Indicateurs de Un module de mesure est muni de deux seuils de le seuil retombe de sa position de démarrage.
fonctionnement fonctionnement séparés, chacun avec son indi- L’indicateur rouge de déclenchement est remis
cateur de fonctionnement jaune /rouge situé sur à zéro par la touche RESET du module. Un
la partie basse de la face avant du module. indicateur non remis à zéro n’influence pas le
fonctionnement du module de mesure.
L’indicateur de fonctionnement s’allume jaune
lorsque le seuil de fonctionnement démarre et Dans certains cas la fonction de l’indicateur de
rouge pour un déclenchement temporisé. La fonctionnement dévie du principe ci-dessus. Il
lampe rouge reste allumée bien que le seuil de est décrit en détails dans les descriptifs des
fonctionnement soit retombé. L’indicateur jaune modules particuliers.
de démarrage s’éteint automatiquement lorsque

Codes défauts En plus des fonctions de protection, le module Dans la plupart des pannes, un code défaut
est muni d’un système d’auto-contrôle qui su- indiquant la nature de la panne, apparaît sur
pervise en permanence la fonction du micro- l’écran du module. Le code défaut qui comporte
processeur, son exécution des programmes et un chiffre rouge (1) et un nombre à trois chiffres
l’électronique. verts, ne peut pas être effacé de l’écran en remet-
tant à zéro. Lorsqu’une panne apparaît on doit
Lorsque le système de supervision a détecté une enregistrer le code défaut et le préciser lors de la
panne permanente dans le module, l’indicateur remise en état.
rouge IRF sur le panneau s’allume 1,5 minute
après que la panne ait été détectée. En même
temps le module envoie un signal au contact
d’auto-contrôle de l’assemblage du relais.

9
1MRS 750670-MUM FR

ABB Oy
Substation Automation
B.P. 699
FIN-65101 VAASA
Finlande
Tel. +358 (0)10 22 11
Fax.+358 (0)10 22 41094
www.abb.com/substationautomation

Vous aimerez peut-être aussi